Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre Département Télécom et Equipement Novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014"

Transcription

1 Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014 Département Télécom et Equipement Novembre 2014

2 Rappel Méthodologique Modes de réception TV À partir de 2014 : Niveau national et régional Enquête : Home Devices Référence de l équipement audiovisuel Français Méthodologie : Première phase : CATI, seconde phase : CAWI ou CATI avec foyers interrogés par an Données de cadrage pour l échantillon régional 2013 et avant : 1. Niveau national Enquête : Référence des Equipements Multimédias Référence de l équipement audiovisuel Français Méthodologie : face à face avec foyers interrogés par an Données de cadrage pour l échantillon régional 2. Niveau régional Enquête : Référence de la mesure de l audience radio Méthodologie : individus de 13 ans et plus interrogés par téléphone chaque année Recueil des principaux indicateurs de réception au niveau régional (BRI) interviews - Recueil de la perception des foyers vis-à-vis de la qualité d image et de réception sur le poste principal interviews 10/03/2015 2

3 Rappel Méthodologique À partir de 2014 : Equipement HD et écrans des foyers Home Devices Référence de l équipement audiovisuel Français Méthodologie : CATI/CAWI avec foyers interrogés par an «Home Devices» est réalisée quatre fois par an auprès d un échantillon de Foyers français dont la représentativité est assurée par des quotas sur critères sociodémographiques mis à jour mensuellement. Les périodes de recueil sont: janvier-mars, avril-juin, septembreoctobre et novembre-décembre. Au total, interviews sont menées chaque année, réparties par téléphone et par Internet sur les équipements multimédias présents dans le foyer. Les répondants disposent d un guide explicatif sur les équipements afin de renforcer la qualité de leurs réponses. L étude simultanée des équipements audiovisuels, téléphoniques, informatiques et de l accès à Internet permet d obtenir une vision globale et évolutive du parc multimédia des foyers. Au total, plus de 50 équipements multimédias sont recensés. L étude apporte des informations précises sur les profils des possesseurs de chaque équipement. L observation du parc multimédia est renforcée par un suivi des projets d achat des ménages à 6 mois, offrant une vision prospective de l équipement des foyers ainsi que des arbitrages effectués. 10/03/2015 3

4 Rappel Méthodologique 2013 et avant : Equipement HD et écrans des foyers Référence des Equipements Multimédias - co-production GfK-ISL Référence de l équipement audiovisuel Français Méthodologie : face à face avec foyers interrogés par an Face à face à l aide d un ordinateur au domicile des interviewés Vérification des équipements par les enquêteurs foyers/ période Taille de l échantillon de chaque région UDA et agglomération déterminée au prorata de leur population Quotas sur les critères mensuels sociodémographiques Périodes : janvier à juillet et septembre à décembre 10/03/2015 4

5 Sommaire 1.Les écrans des foyers français 2.Les modes de réception de la télévision en France 3.Les modes de réception par région 4.Focus sur la réception Haute-Définition 5. Conclusion 6. Annexes 10/03/2015 5

6 1 Les écrans des foyers français

7 1. Les écrans des foyers français Progression des équipements dans les foyers Au 4 ème trimestre 2014, 1/3 des foyers français sont équipés d une tablette (+4,2 pts en 6 mois). Les ordiphones continuent de séduire puisque 70,6% des internautes utilisateurs principaux de mobile en sont équipés, soit une augmentation de 1,2 points en 1 semestre. Le taux d équipement TV continue à décroître légèrement: 95,7% des foyers possèdent cet équipement au 3 ème trimestre ,1% 97,6% 96,7% 95,7% 77,7% 78,8% 81,3% 80,3% T T T T ,8% 86,5% 85,2% 85,5% 70,6% 67,0% 69,4% 61,2% 36,2% 32,0% 28,7% 21,5% Télévision Micro-ordinateur Tablette tactile Equipés mobile (1) Equipés ordiphone (2) À noter: les évolutions méthodologiques ne permettent pas de calculer la significativité des évolutions entre le T et le T Equipés ordiphone : ensemble des individus équipés d un téléphone mobile qui permet d utiliser des applications et d accéder à un magasin d applications. Il peut également fournir les fonctionnalités d'agenda, de calendrier, de navigation sur le web, de consultation de courrier électronique, de messagerie instantanée, de GPS, etc. Base Home Devices/REM : Ensemble des foyers français (n=27 802) (1) Base TSM : Ensemble des individus de 15 ans et plus utilisateurs principaux d un téléphone mobile dont ordiphone (n=44519) (2) Base Web Observatoire : Ensemble des internautes global DM et utilisateurs principaux téléphone mobile (n =43 050) Médiamétrie Home Devices : T1 et T TSM / MCI : T3 2012/ T2, T Web Observatoire : T2, T /03/2015 7

8 1. Les écrans des foyers français Profil des foyers non-équipés TV Les foyers d une seule personne, sans enfant (de moins de 15 ans), ceux dont le chef de famille a moins de 50 ans ou est CSP+ sont surreprésentés parmi les foyers non-équipés TV. 69% des foyers non-équipés TV ont un chef de famille âgé de moins de 50 ans VS. 42% pour les foyers équipés TV -50 ans 55% des foyers non-équipés TV ont un chef de famille CSP+ VS. 31% pour les foyers équipés TV CSP+ 8% des foyers non-équipés TV ont un chef de famille étudiant VS. 1% pour les foyers équipés TV Etudiants 58% des foyers non-équipés TV sont des foyers d une personne VS. 35% des foyers équipés TV 1 personne 83% des foyers non-équipés TV sont des foyers sans enfant (-15ans) VS. 77% des foyers équipés TV Sans enfant 85% des foyers non-équipés TV possèdent un ordinateur ou une tablette VS. 81% des foyers équipés TV Equipés ordinateur tablette Base : Ensemble des foyers non-équipés TV (n=444) Médiamétrie - Home Devices T /03/2015 8

9 1. Les écrans des foyers français Les équipements connectables et connectés des foyers français Au 4 ème trimestre 2014, 8 foyers sur 10 disposent d un accès à Internet et ¾ avec un accès hautdébit. Près de 3 foyers sur 5 possèdent une TV connectable et plus de la moitié ont effectivement relié leur TV à Internet. 82,6% des foyers français disposent d une offre d accès à Internet et 74,8% ont un accès fixe à l Internet haut-débit 61,1% 59,0% 58,3% 58,2% 51,8% 48,7% 47,8% 51,5% T T T T ,7% 31,1% 16,2% 17,3% 7,7% 3,9% 3,3% 3,0% 3,4% 2,0% 2,9% Téléviseur connectable Téléviseur connecté Console de jeu connectable active Console de jeu connectée active Lecteur Blu-Ray connectable Boîtier tiers connectables Note sur les équipements connectables et connectés : Equipement connectable : équipement possédant une fonction ou un périphérique permettant d être relié à internet Equipement connecté : équipement effectivement relié à internet (déclaratif interviewé) Téléviseur connecté : Smart TV connectée ou TV reliée à une box ou à une console connectée à Internet Console de jeu active: évolution du périmètre d étude de la variable au T Avant, la variable console de jeu comprenait aussi les consoles non-actives. Base : Ensemble des foyers français (n=27 802) Médiamétrie REM T2 et T et Home Devices T et 2014T 10/03/2015 9

10 1. Les écrans des foyers français Le multi-équipement des foyers Au 4 ème trimestre 2014, le multi-équipement progresse, 48,7% des foyers sont multi-équipés Tv et près de 40% sont multi-équipés ordinateur. 48,7% 48,5% 48,5% 47,6% 39,6% 37,7% 34,7% 34,1% T T T T ,6% 7,1% 5,7% 5,9% 4,9% 5,5% Multi équipés TV Multi équipés ordinateur Multi équipés tablette Multi équipés mobile À noter: les évolutions méthodologiques ne permettent pas de calculer la significativité des évolutions entre le T et le T Base Home Devices/REM : Ensemble des foyers français (n=27 802) (1) Base TSM : Ensemble des individus de 15 ans et plus utilisateurs principaux d un téléphone mobile dont ordiphone (n=51 271) Médiamétrie Home Devices : T1 et T TSM / MCI : T3 2012/ T2, T /03/

11 1. Les écrans des foyers français Evolution du nombre moyen d écrans permettant de regarder la vidéo Le nombre moyen d écrans TV + Ordi + Mobile + Tablette des foyers continue d augmenter pour atteindre 5,3 ce trimestre (+0,7 points en 3 ans) 5,2 5,3 5,1 4,8 4,8 4,9 5,0 4,6 T T T T T T T T TV+ORDI+MOBILE+TABLETTE Base : Ensemble des foyers équipés TV Référence des équipement Multimédias (T à T4 2013) et Home Devices (T2 2014) 10/03/

12 1. Les écrans des foyers français Nombre d écrans moyen par foyer Au 3 ème trimestre 2014, les foyers français possèdent en moyenne 6,4 écrans. Les écrans les plus nombreux dans les foyers sont le mobile, la télévision et l ordinateur. Nombre moyen d écrans total* par foyer 6,2 Téléphone mobile** 1,8 Télévision 1,6 Ordinateur 1,5 Baladeur 0,2 Console TV 0,5 Console portable 0,3 Ordiphone 1,2 Tablette tactile 0,4 Base : Ensemble des foyers français (n=27 802) * Le périmètre de l étude prend en compte les supports multimédias suivants : postes de télévision, consoles de jeux TV, consoles de jeux portables, téléphones mobiles, micro-ordinateur, baladeurs vidéo et tablettes tactiles **L équipement en téléphone mobile inclut l équipement en ordiphone. Médiamétrie - Home Devices T Base ensemble 10/03/

13 1. Les écrans des foyers français Nombre d écrans moyen par foyer au 4 ème trimestre 2014 Si les foyers français disposent en moyenne de 6,4 écrans, les foyers avec enfants, ceux dont le chef de famille a entre 35 et 49 ans, est CSP+ ou les foyers qui habitent à Paris sont ceux qui possèdent un plus nombre plus important d écrans en moyenne. Les foyers avec au moins un enfant de moins de 15 ans possèdent en moyenne 9,8 écrans VS. 6,4 en moyenne Les foyers dont le chef de famille a entre ans possèdent en moyenne 8,6 écrans VS. 6,6 pour les ans, 7 pour les ans, 6,4 pour les ans et 4,2 pour les 65 ans et plus ans Les foyers dont le chef de famille est CSP + possèdent en moyenne 8,2 écrans VS. 7,1pour les CSP et 4,5 pour les inactifs Les foyers Parisiens possèdent en moyenne 6,9 écrans VS. 6,3 pour les habitants de Province Base : Ensemble des foyers français (n=27 802) * Le périmètre de l étude prend en compte les supports multimédias suivants : postes de télévision, consoles de jeux TV, consoles de jeux portables, téléphones mobiles, micro-ordinateur, baladeurs vidéo et tablettes tactiles Médiamétrie - Home Devices T /03/

14 2 Les modes de réception de la télévision en France

15 2. Les modes de réception de la télévision en France Rappel des définitions Réception hertzienne / antenne traditionnelle Réception TV ADSL / fibre Réception satellite / parabolique Réception satellite gratuit Réception satellite payant Réception câble Réception câble gratuit Ensemble des foyers équipés TV recevant la télévision à leur domicile par une antenne traditionnelle (antenne râteau). Ensemble des foyers recevant la TV par ADSL ou par fibre optique via un fournisseur d accès à internet Ensemble des foyers recevant la TV par une antenne satellite / parabole. Ensemble des foyers recevant la TV par satellite et non abonnés à CanalSat, Orange Sat, SFR Sat et bouquet bis (AB) Ensemble des foyers abonnés à CanalSat, Orange, SFR, bouquet bis (AB) via une réception par antenne parabolique. Ensemble des foyers recevant la TV par le Câble (sont inclus les abonnements fibre par le cable) Foyers recevant la TV par câble et ne payant pas d abonnement Câble. Réception câble payant Ensemble des foyers abonnés au câble Base : Ensemble des foyers équipés TV Référence des équipement Multimédias (T à S2 2013) et Home Devices (S1 2014) 10/03/

16 2. Les modes de réception de la télévision en France Evolution des modes de réception au niveau national La réception ADSL/Fibre subit un léger ralentissement dans sa progression (-0,5 points en 6 mois) suite à une longue période de progression (au 1 er semestre 2014 nous enregistrons +8,2 pts en 2 ans), tandis que les réceptions satellite et câble restent relativement stables depuis Surfant sur une pente globalement descendant. 66,6% 66,0% 67,4% 67,0% 67,0% 66,9% 64,3% 62,3% 59,6% 59,6% 59,7% 57,9% 59,1% 58,4% 25,6% 26,0% 25,4% 25,6% 25,6% 25,7% 27,5% 43,9% 43,4% 39,9% 40,7% 35,7% 37,1% 30,8% 24,4% 24,4% 24,7% 24,8% 25,0% 24,7% 24,4% 14,4% 14,4% 17,5% 18,6% 21,7% 23,9% 25,2% 13,2% 13,6% 12,1% 11,6% 11,2% 10,9% 10,5% 10,3% 9,5% 9,0% 8,9% 8,4% 8,4% 8,3% T T T T T T T T T T S S S S Base : Ensemble des foyers équipés TV Référence des équipement Multimédias (T à S2 2013) et Home Devices (S1 2014) 10/03/

17 2. Les modes de réception de la télévision en France Les modes de réception au niveau national Au 2 ond semestre 2014, près de 6 foyers équipés TV sur 10 disposent d une réception hertzienne (-0,7 pts vs S2 2013). La réception ADSL/Fibre concerne 43% des foyers (-0,5 pts). Près d ¼ des foyers possèdent une réception satellite, dont près de la moitié avec abonnement, et 8,3% ont une réception câble. 58,4% 43,4% 24,4% 8,3% Réception hertzienne Réception ADSL/fibre Réception Satellite Réception câble et fibre optique 11,7% 5,4% 12,7% 2,9% Base : Ensemble des foyers équipés TV Satellite Câble Médiamétrie Observatoire de l'équipement audiovisuel - S /03/

18 2. Les modes de réception de la télévision en France Evolution de la multi-réception au niveau national Depuis le S1 2011, la part des foyers disposant d un double mode de réception a progressé de 9,6 points. Au S1 2014, c est la combinaison Hertzien + ADSL/Fibre qui domine (17,6%), suivie de loin par la combinaison Hertzien + Satellite (8%). 1 type d'accès 2 types d'accès 3 types d'accès 4 types d'accès Aucune réception 0,2% S ,6% 22,6% 2,6% 0,0% Dont 44% Hertzien Dont 8,5% Hertzien + 0,1% S ,3% 27,4% 2,8% 0,4% Dont 34% Hertzien Dont 14,7% Hertzien + ADSL/Fibre 0,2% S Dont 33% Hertzien 70,4% 26,3% Dont 14,1% Hertzien + ADSL/Fibre 2,8% 0,0% 0,3% S ,4% 32,2% 2,7% 1,6% Dont 29% Hertzien Dont 17,6% Hertzien + ADSL/Fibre NS S ,1% 30,9% 2,5% 1,5% Dont 30% Hertzien Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Dont 17,7% Hertzien + ADSL/Fibre 10/03/

19 2. Les modes de réception de la télévision en France Le multi-réception au niveau national Plus de 6 foyers équipés TV sur 10 disposent d une mono-réception, dont la moitié d exclusifs hertziens. Près d 1/3 bénéficie d une double réception, dont 18% avec la combinaison Hertzien + ADSL/Fibre. 1 type d'accès 2 types d'accès 3 types d'accès 4 types d'accès Aucune réception NS 65,1% 30,9% 2,5% 1,5% Hertzien uniquement 29,6% Hertzien+ADSL ou Fibre 17,7% ADSL ou Fibre uniquement 19,1% Hertzien+Satellite 7,4% Satellite uniquement 11,3% Satellite+ADSL ou Fibre 3,1% En tendance les doubles réception régressent Hertzien+Câble/Fibre 1,2% Câble/Fibre uniquement 5,0% Câble/Fibre +ADSL ou Fibre 1,2% Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Satellite+Câble/Fibre 0,3% - 10/03/

20 2. Les modes de réception de la télévision en France Evolution de la mono-réception au niveau national Au 2 ond semestre 2014, 3 foyers équipés TV sur 10 est exclusif hertzien (-21,2 pts en 5 ans) et près d 1 sur 5 est exclusif ADSL/Fibre (+11,4 pts en 5 ans). Les exclusifs satellite sont en légère baisse depuis 5 ans (-2,2 pts) tandis que les exclusifs de la réception câble/fibre sont stables depuis ,8% S S S S S ,9% 33,8% 29,6% 29,3% 19,1% 18,9% 18,6% 15,1% 7,7% 13,5% 12,9% 11,3% 11,9% 10,4% 6,9% 5,0% 4,8% 5,0% 4,7% Hertzien uniquement ADSL ou Fibre uniquement Satellite uniquement Câble ou fibre uniquement Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Evolution significative par rapport au S /03/

21 2. Les modes de réception de la télévision en France Les modes de réception sur le poste principal Au 2 ond semestre 2014, sur leur poste principal, près de la moitié des foyers disposent d une réception hertzienne et près de 4 sur 10 d une réception ADSL/Fibre. 48,1% 40,2% 22,1% 51,1% 32,4% 23,0% 7,3% 58,4% 43,4% 24,4% 8,3% 7,6% Poste principal Hertzien Poste principal ADSL/Fibre Poste principal Satellite Poste principal Câble C est la réception ADSL/Fibre qui croît le plus sur poste principal ces six derniers mois (+5,9 points), suivie par la réception Satellite (+4,1 points). Evolution significative par rapport au S Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) 12,2% 5,4% 11,7% 11,0% 5,4% 10,8% 11,0% 1,9% 12,7% 2,9% Satellite 5,1% 2,6% Câble Données France entière xx% Rappel S /03/

22 2. Les modes de réception de la télévision en France Profil des foyers par mode de réception Hertzien 63% de 50 ans et + ADSL/Fibre 51% de ans 46% d inactifs 40% de CSP+ 85% habitant en Province 52% habitant une commune de moins de habitants 23% de Parisiens 56% de habitent une commune de plus de habitants 65% de 50 ans et + 61% de 50 ans et + Satellite Câble/Fibre 43% d inactifs 45% d inactifs 90% habitant en Province 28% de Parisiens 62% habitant une commune de moins de habitants 78% de habitent une commune de plus de habitants Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) 10/03/

23 2. Les modes de réception de la télévision en France La multi-réception sur le poste principal Au 2 ème semestre 2014, 18% des foyers équipés TV disposent d au moins 2 modes de réception sur leur poste principal (-2 pts en 6 mois). En 2009, seulement 3% disposaient d une multi-réception sur leur poste principal foyers disposent d au moins 2 modes de réception sur le poste principal 15% 17% 16% 20% 18% Le multi-réception sur le poste principal 3% S En 2011 S S S S Base : Ensemble des foyers équipés TV - 10/03/

24 3 Les modes de réception par région

25 3. Les modes de réception par région Alpes ( BRI Grenoble) 54,0% 46,1% 26,3% 58,4% 43,4% 24,4% 8,3% 5,7% Réception Hertzienne Réception ADSL/Fibre Réception Satellite Réception Câble Dans la région Alpes, la réception ADSL/Fibre est plus présente que dans l ensemble du territoire (+2,7pts). La réception satellite concerne un peu plus d 1/4 des foyers, dont plus de la moitié payent un abonnement. Evolution significative par rapport au S ,7% 5,4% 14,8% 11,5% 12,7% 2,9% Satellite 2,9% 2,8% Câble Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Données France entière *Les chiffres en italique sont à interpréter avec précaution en raison d un effectif interrogé sous le seuil d alerte ou d affichage 10/03/

26 3. Les modes de réception par région Rhône (BRI Lyon) 52,5% 49,2% 25,6% 58,4% 43,4% 24,4% 8,3% 9,0% Réception Hertzienne Réception ADSL/Fibre Réception Satellite Réception Câble Dans la région Rhône, la part des foyers recevant la télévision par ADSL/Fibre est supérieure au niveau national (+5,8 pts). De plus, la télévision par satellite est supérieure au niveau national (+1,2 pts). Près d 1 foyer sur 10 dispose d une réception câble. La réception Hertzienne est moins implantée que sur l ensemble du territoire. 11,7% 5,4% 11,7% 13,8% 12,7% 2,9% Satellite 6,1% 2,9% Câble Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Données France entière *Les chiffres en italique sont à interpréter avec précaution en raison d un effectif interrogé sous le seuil d alerte ou d affichage 10/03/

27 3. Les modes de réception par région Ile-De-France (BRI Paris) 51,4% 57,7% 58,4% 43,4% 24,4% 8,3% 14,2% 13,2% Réception Hertzienne Réception ADSL/Fibre Réception Satellite Réception Câble En Ile-De-France, l ADSL/Fibre est le mode de réception le plus adopté et concerne près de 6 foyers sur 10 (+14,3 pts vs l ensemble) soit une hausse de 0,4 points en 6 mois. La réception câble est également plus marquée sur cette région, notamment le câble payant. 11,7% 5,4% 6,3% 7,9% 12,7% 2,9% Satellite 9,3% 3,9% Câble Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Données France entière *Les chiffres en italique sont à interpréter avec précaution en raison d un effectif interrogé sous le seuil d alerte ou d affichage 10/03/

28 3. Les modes de réception par région TOP BRI des plus forts taux de pénétration des modes de réception Réception hertzienne Réception ADSL Réception satellite Réception câble BASSE-NORMANDIE 70,0% ILE-DE-FRANCE 57,7% CORSE 56,0% ALSACE 20,8% POITOU-CHARENTES 69,1% PROVENCE ALPES COTE D'AZUR 48,1% LIMOUSIN 35,7% LORRAINE 16,3% BRETAGNE 68,5% RHONE-ALPES 48,0% FRANCHE-COMTE 34,6% NORD PAS-DE-CALAIS 15,9% CHAMPAGNE-ARDENNE 68,3% ALSACE 45,0% PICARDIE 33,5% ILE-DE-FRANCE 13,2% AUVERGNE 67,9% LORRAINE 44,4% HAUTE-NORMANDIE 66,2% LANGUEDOC- ROUSSILLON LANGUEDOC- ROUSSILLON 31,8% RHONE 9,3% 43,2% MIDI-PYRENEES 30,9% PROVENCE ALPES 8,6% PAYS DE LA LOIRE 66,0% NORD PAS-DE-CALAIS 42,4% AQUITAINE 30,7% COTE D'AZUR 7,9% CENTRE 63,1% HAUTE-NORMANDIE 41,3% CENTRE 30,3% FRANCHE-COMTE 7,6% BOURGOGNE 63,1% PAYS DE LA LOIRE 41,3% BOURGOGNE 29,3% BRETAGNE 6,2% PICARDIE 62,6% PICARDIE 39,5% POITOU-CHARENTES 29,0% CENTRE 6,1% Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Source Observatoire de l'équipement audiovisuel S *Les chiffres en italique sont à interpréter avec précaution en raison d un effectif interrogé sous le seuil d alerte ou d affichage 10/03/

29 3. Les modes de réception par région TOP BRI des plus faibles taux de pénétration des modes de réception Réception hertzienne Réception ADSL Réception satellite Réception câble ALSACE 42,1% LIMOUSIN 24,3% ILE-DE-FRANCE 14,2% LANGUEDOC- ROUSSILLON 2,8% CORSE 43,4% CORSE 30,3% NORD PAS-DE-CALAIS 19,9% POITOU-CHARENTES 2,8% FRANCHE-COMTE 47,9% AUVERGNE 30,7% BRETAGNE 21,5% PICARDIE 3,0% LORRAINE 49,3% BOURGOGNE 31,0% COTE D'AZUR 22,1% BOURGOGNE 3,4% ILE-DE-FRANCE 51,4% POITOU-CHARENTES 31,8% HAUTE-NORMANDIE 22,7% MIDI-PYRENEES 3,5% RHONE 52,5% CENTRE 34,4% LORRAINE 22,9% PAYS DE LA LOIRE 3,9% RHONE ALPES 53,1% AQUITAINE 36,4% BASSE-NORMANDIE 22,9% HAUTE-NORMANDIE 5,1% PROVENCE ALPES COTE D'AZUR 55,1% FRANCHE-COMTE 36,7% PAYS DE LA LOIRE 23,4% CHAMPAGNE- ARDENNE 5,4% AQUITAINE 57,4% BASSE-NORMANDIE 36,8% ALSACE 23,5% ALPES 5,7% LANGUEDOC ROUSSILLON 59,3% CHAMPAGNE-ARDENNE 37,1% PROVENCE ALPES 23,5% BASSE-NORMANDIE 5,9% Base : Ensemble des foyers équipés TV (n=26 606) Source Observatoire de l'équipement audiovisuel S *Les chiffres en italique sont à interpréter avec précaution en raison d un effectif interrogé sous le seuil d alerte ou d affichage 10/03/

30 4 Focus sur la réception Haute-Définition

31 4. Focus sur la réception Haute-Définition Progression des équipements HD Au T4 2014, plus de 4 foyers possédant un téléviseur sur 5 sont équipés d une TV compatible HD et près de 3 sur 4 possèdent un adaptateur TNT HD. La progression des box HD Connaît une stagnation voire une légère régression (-1,4 pts en 1 an) dans les foyers. Cependant, plus de 4 foyers sur 10 en sont équipés. T ,5% 80,9% 82,8% 81,9% 81,7% 74,4% 77,6% 77,2% 73,5% 74,9% T T T T ,0% 44,4% 43,6% 37,7% 39,5% Equipés TV écran compatible HD Equipés adaptateur TNT HD Equipés Box HD Evolutions non significatives Base : Ensemble des foyers équipés TV Médiamétrie Home Devices T1, T /03/

32 4. Focus sur la réception Haute-Définition Réception HD Au T4 2014, plus de 8 des foyers équipés TV sur 10 disposent d au moins un téléviseur compatible avec la réception Haute-Définition. Dans la même mesure, près de 8 foyers sur 10 reçoivent la télévision en Haute-Définition sur leur poste principal. Poste principal 75,2% des foyers équipés TV possèdent au moins une TV en réception HD 72,1% des foyers équipés TV ont un poste principal en réception HD* *TV HD et reliée décodeur HD ou TV adaptateur TNT HD et Réception TNT Base : Ensemble des foyers équipés TV Médiamétrie Home Devices T /03/

33 4. Focus sur la réception Haute-Définition Multi-équipement en réception HD Près d un foyer équipé TV sur 5 dispose d une réception HD sur leur poste principal et sur au moins un autre poste secondaire également. Poste principal 21,7% des foyers équipés TV ont un poste principal en réception HD* et au moins un poste secondaire en réception HD* *TV HD et reliée décodeur HD ou TV adaptateur TNT HD et Réception TNT Base : Ensemble des foyers équipés TV Médiamétrie Home Devices T /03/

34 4. Focus sur la réception Haute-Définition Focus sur l équipement TNT HD Les ¾ des foyers exclusifs de la réception hertzienne possèdent une TV HD (+10 pts en 1 an) et plus de 7 sur 10 sont équipés d un adaptateur TNT HD (+3 pts en 1 an). Au total, 70% des foyers exclusifs hertziens disposent à la fois d une TV HD et d un adaptateur TNT HD (+9 pts en 1 an). TNT HD 58% ont une réception hertzienne 78% sont équipés d un adaptateur TNT HD 15,5 millions de foyers 20,7 millions de foyers 9,2% ont une réception hertzienne sans équipement TNT HD 2,6millions de foyers 6% reçoivent exclusivement la réception hertzienne sans équipement TNT HD 1,7millions de foyers Base : Ensemble des foyers équipés TV Médiamétrie Home Devices T /03/

35 4. Focus sur la réception Haute-Définition Focus sur l absence d équipement TNT HD Il est de plus en plus rare que les foyers recevant la télévision hertzienne ne soient pas équipés d un adaptateur TNT HD. Le taux réception hertzienne sans TNT HD a ainsi été divisé par 2,4 entre le T et le T4 2012, et le taux d exclusifs hertziens sans TNT HD par 2,7. 33,8% 28,1% 26,0% 19,3% 20,8% 14,1% 14,9% 12,5% 12,0% 12,4% 9,6% 10,2% 8,8% 7,8% 9,2% 6,0% T T T T T T T T Réception hertzienne sans TNT HD Exclusifs hertzien sans TNT HD Base : Ensemble des foyers équipés TV Médiamétrie Home Devices T1 à T /03/

36 5 Conclusion

37 Conclusion 95,7% des foyers sont équipés TV, une pénétration en légère décroissance depuis un an. À l inverse, les foyers continuent de s'équiper en matériel informatique: 83,4% sont équipés d un ordinateur ou d une tablette (+1,3 points sur le 1er semestre 2014 ). Au 2nd semestre 2014, la réception hertzienne reste prépondérante au niveau national, avec 58% de foyers qui en disposent. Près de 3 foyers sur 5 reçoivent la télévision par l ADSL. Enfin, ¼ la reçoit par le satellite et moins d 1 sur 10 par le câble. La mono-réception progresse de 1,7 points ce semestre, au détriment notamment de la combinaison Hertzien + ADSL/Fibre, présente dans 18% des foyers. Enfin, 18% des foyers disposent d au moins 2 modes de réception sur leur poste principal. Les foyers français continuent d adopter la haute définition: plus de 8 foyers équipés TV sur 10 disposent d au moins un poste HD. 6% des foyers sont exclusifs de la réception hertzienne et non-équipés TNT HD. 10/03/

38 6 Annexes

39 1. Les écrans des foyers français Profil des foyers selon les écrans possédés Les profil des foyers diffère selon les types d écrans possédés. Lorsqu une tablette est présente dans le foyer, celui-ci est en tendance plus parisien et plus masculin. L âge du chef de foyer et la présence d enfant semble déterminer la présence d une console de jeux dans le foyer. Profil du chef de famille selon les équipements possédés par le foyer TV + ORDI + MOBILE + TABLETTE TV + ORDI + CONSOLE TV + CONSOLE PORT TV + ORDI + MOBILE TV + ORDI + CONSOLE TV TV + ORDI Homme 84,8% 85,0% 77,2% 83,8% 77,0% Femme 15,2% 15,0% 22,8% 16,2% 23,0% ans 2,4% 3,1% 3,2% 4,6% 3,1% ans 17,9% 18,1% 15,3% 21,6% 15,1% ans 38,5% 55,1% 30,0% 45,3% 29,6% ans 25,8% 20,3% 28,4% 23,5% 28,5% 65 ans et plus 15,3% 3,4% 23,2% 4,9% 23,7% CSP+ 45,7% 47,9% 35,8% 45,7% 35,5% CSP- 30,9% 41,3% 31,1% 40,4% 30,9% Inactifs 23,4% 10,8% 33,1% 13,9% 33,6% Paris 21,4% 19,3% 18,3% 17,9% 18,2% Province 78,6% 80,7% 81,7% 82,1% 81,8% Pas d'enfant (moins de 15 ans) 60,1% 36,7% 72,7% 51,8% 73,0% Présence d'enfant (moins de 15 ans) 39,9% 63,3% 27,3% 48,2% 27,0% Taille du foyer : 1 personne 15,1% 9,5% 27,3% 15,3% 27,7% Taille du foyer : 2 personnes 33,1% 16,5% 35,0% 22,2% 34,9% Taille du foyer : 3 personnes 18,7% 20,3% 15,6% 22,4% 15,5% Taille du foyer : 4 personnes ou plus 33,1% 53,6% 22,2% 40,0% 21,9% Base : Ensemble des foyers Médiamétrie Home Devices T /03/

40 2. Les modes de réception de la télévision en France Profil des foyers par mode de réception La réception par satellite est plus présente parmi les foyers dont le chef de famille est âgé de plus de 50 ans. Les chefs de famille âgés de 25 à 49 ans ainsi que les CSP+ et CSP- sont surreprésentés parmi les foyers disposant d une réception ADSL/Fibre. Âge ans ans ans 50 ans et plus Activité CSP+ CSP- Inactifs 28,6% 58,0% 63,4% 44,3% 64,2% 60,6% 41,1% 46,1% 42,0% 44,5% 31,9% 33,5% 28,9% 28,5% 27,1% 25,9% 26,0% 24,1% 25,8% 19,1% 13,2% 10,6% 8,5% 2,8% 1,8% 3,2% 1,5% 24,4% 10,6% 4,5% 30,1% 25,4% 39,6% 30,9% 29,6% Equipés TV Réception hertzienne Réception ADSL/Fibre Réception Satellite Réception Câble Equipés TV Réception hertzienne Réception ADSL/Fibre Réception Satellite Réception Câble Base : Ensemble des foyers équipés TV Home Devices T /03/

41 2. Les modes de réception de la télévision en France Profil des foyers par mode de réception Fin 2014, les foyers avec les réceptions ADSL/Fibre et câble sont surreprésentés à Paris. Le profil des foyers selon le mode de réception est également différencié par le type d habitat. Les réceptions ADSL/Fibre et câble sont davantage présentes en communes de plus de habitants. Lieu d habitat Type d habitat Region Parisienne Province Agglomération parisienne Commune de à hab. Commune de + de hab. Commune rurale 15,4% 13,1% 20,8% 7,5% 17,8% 27,6% 82,5% 84,7% 76,5% 89,5% 71,7% 29,6% 27,5% 35,1% 34,4% 31,6% 34,3% 50,9% 32,5% 17,5% 15,3% Equipés TV Réception hertzienne 23,5% Réception ADSL/Fibre 10,5% Réception Satellite 28,3% Réception Câble 23,4% 25,2% Equipés TV Réception hertzienne 11,6% Réception ADSL/Fibre 40,3% Réception Satellite 17,4% 4,1% Réception Câble Base : Ensemble des foyers équipés TV Home Devices T /03/

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox. # $ % "!" #! #&!' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Boxde SFR / Neufbox Bbox Sensation Box Evolution

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Cinquième édition 4 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

www.financeimmo.com Subvention du conseil régional (propriétaires privés) pour la Création de logements locatifs : aides à la décision.

www.financeimmo.com Subvention du conseil régional (propriétaires privés) pour la Création de logements locatifs : aides à la décision. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

L'annuaire pour tirer un échantillon?

L'annuaire pour tirer un échantillon? Journées d'échange sur la mobilité urbaine Recueils et sources de données déplacements L'annuaire pour tirer un échantillon? Paris La Défense 25 et 26 janvier 2010 Sommaire 1. Quand utilise-t-on l'annuaire

Plus en détail

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV)

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête Participation culturelle & sportive de mai 2003 (EPCV) Liste des s Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV) Index des s : AGEDPR : Age de la personne de référence (8 modalités)... 3 AGEPR : Age de la personne de référence...

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

ÉCO COMPTEUR JE VOIS MES CONSOMMATIONS POUR MIEUX LES MAÎTRISER SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT

ÉCO COMPTEUR JE VOIS MES CONSOMMATIONS POUR MIEUX LES MAÎTRISER SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT ÉCO JE VOIS MES CONSOMMATIONS POUR MIEUX LES MAÎTRISER SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT ÉCO Conforme à la RT 0 dans l habitat À PARTIR DES PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme des territoires Partager vos

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2014 «Réalité et pragmatisme» Avec la participation de A CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Jean-François BUET, Président FNAIM ENVIRONNEMENT

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Ensemble vers la télévision entièrement numérique :

Ensemble vers la télévision entièrement numérique : Ensemble vers la télévision entièrement numérique : Le 19 Octobre 2010, en Poitou Charentes marquera l arrêt de la diffusion analogique des chaînes reçues par l antenne «râteau» (TF1, France 2, France

Plus en détail

RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013

RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013 RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013 Article 1 : Société Organisatrice BPCE Assurances, Société Anonyme au capital de 61.996.212 euros,

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Organisation du Centre Expert National LOC GUYANE MARTINIQUE GUADELOUPE REUNION Lille Centre Expert National bi-site 20

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche»

Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche» Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche» 7 juillet 2014 L infrastructure de données scientifiques: un système qui combine contenu, services et infrastructures

Plus en détail

Les usages associés aux tablettes tactiles. 29 mars 2012

Les usages associés aux tablettes tactiles. 29 mars 2012 Les usages associés aux tablettes tactiles 29 mars 2012 Des internautes, des mobinautes et désormais des «tablonautes» 39,9 millions 19 millions 1,7 millions d internautes de mobinautes + 23% en 1 an Sources

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

INSTRUCTION. N 11-002-D61 du 12 janvier 2011 NOR : BCR Z 11 00002 J

INSTRUCTION. N 11-002-D61 du 12 janvier 2011 NOR : BCR Z 11 00002 J INSTRUCTION N 11-002-D61 du 12 janvier 2011 NOR : BCR Z 11 00002 J VERSEMENT AU PROFIT DE L'ÉTAT DES SOMMES DÉPOSÉES SUR DES PRODUITS D'ÉPARGNE RÉGLEMENTÉE ATTEINTES PAR LA PRESCRIPTION TRENTENAIRE ANALYSE

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

ESPACE FTP Guide d utilisation

ESPACE FTP Guide d utilisation ESPACE FTP Guide d utilisation Introduction 1 ère Connexion Connexion rapide Ergonomie du logiciel Navigation Transfert Groupes d accès Suppression Accès partenaires Annexe : installation Filezilla 1 ESPACE

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans

La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans Coralie Fourmentraux, Directeur pôle marketing/projets/production Bertrand Krug Directeur Adjoint Au sommaire 1. Contexte 2. Périmètre de la mesure 3.

Plus en détail

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire Les études de L emploi cadre n 2015-32 mars 2015 Cadres du privé et zones d emploi : une forte concentration. Les places fortes de l emploi

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France

Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France // 6 ème édition // Juin 2014 Données à fin mars 2014 En collaboration avec Introduction & Crédits Cette présentation a été conçue et réalisée par

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2013... 3 Agents qualifiés de laboratoire (techniciens, ouvriers

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

Equipements en communications électroniques et audiovisuels des ménages et des individus Martinique

Equipements en communications électroniques et audiovisuels des ménages et des individus Martinique Juillet 2013 Equipements en communications électroniques et audiovisuels des ménages et des individus Martinique Etude réalisée par LH2 DOM ISSN : 2258-3106 Étude sur les équipements en communications

Plus en détail

Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012

Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012 Titulaires de la marque NF Logement et NF Logement démarche HQE au 1er Avril 2012 Au 1er Avril 2012 : 44 Promoteurs sont titulaires de la marque NF Logement dont 21 Promoteurs sont titulaires de la marque

Plus en détail

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les accidents 8.4 Le contexte Les accidents, souvent générateurs de handicaps sévères et de décès ont un coût à la fois humain, économique et social très lourd.

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE MESURE D AUDIENCE INDIVIDUELLE DES

MISE EN PLACE D UNE MESURE D AUDIENCE INDIVIDUELLE DES MISE EN PLACE D UNE MESURE D AUDIENCE INDIVIDUELLE DES TABLETTES Magdalena Auvinet 1 & Lorie Dudoignon 2 1 Médiamétrie, 70 rue Rivay, 92532 Levallois-Perret Cedex, mauvinet@mediametrie.fr 2 Médiamétrie,

Plus en détail

E T U D E M U L T I C L I E N T

E T U D E M U L T I C L I E N T E T U D E M U L T I C L I E N T IIDC France : 124, Bureaux de la Colline, 92213 Saint-Cloud Cedex, France. Téléphone : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 L e M a r c h é d e s L o g i c i e l s e

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux vivre votre argent 27 janvier 2012 Pour ce palmarès 2012, la CLCV et Mieux vivre votre argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

Projet VISIOStockage

Projet VISIOStockage 1 Projet VISIOStockage Observatoire des sites de stockage Outil d observation des capacités de stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux Auvergne/ RENCONTRES RÉGIONALES CÉRÉALIÈRES

Plus en détail

CONTENT AND READERS FIRST

CONTENT AND READERS FIRST CONTENT AND READERS FIRST L économie et la société n ont cessé de se transformer durant les 20 dernières années 40 millions d individus connectés à Internet dans le monde - Le e-commerce représente 1 milliard

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Rappel de la méthodologie mise en œuvre Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 2800 individus âgés de 6 à 65 ans. Plus précisément : 2000

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Exemple du temps de chargement des pages Web Mars 2015 Introduction La qualité de service (QoS) 1 est un vaste sujet qui continue à faire couler beaucoup

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM 2014 www.fnaim.fr MARS 2015 01TABLE DES MATIÈRES 01 / INTRODUCTION.... 4 02 / LA FNAIM EN CHIFFRES... 5 03 / LE PARC DE LOGEMENTS........................................6

Plus en détail

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017 SEPTEMBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail