Conférence Permanente du SRDE 5 décembre ème CONFERENCE PERMANENTE DU SRDE - 5 décembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Permanente du SRDE 5 décembre 2012. 16 ème CONFERENCE PERMANENTE DU SRDE - 5 décembre 2012 -"

Transcription

1 16 ème CONFERENCE PERMANENTE DU SRDE - 5 décembre Bilans et perspectives au 30 septembre 2012

2 2

3 MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE CONFERENCE PERMANENTE DU SRDE du 5 décembre Bilans et perspectives au 30 septembre

4 4

5 SOMMAIRE Les 8 enjeux du SRDE Etat d avancement au 30 septembre 2012 Enjeu n 1 : accompagner la création et la transmission d activités La création transmission d entreprises (Programme Régional pour la Création et la Transmission des Entreprises) 7 Le développement de l Artisanat (Programme Régional pour le Développement de l Artisanat) 11 Commerce et Entreprises de services (Programme Régional de Dynamisation des Entreprises Commerciales et de Services) 13 Enjeu n 2 : structurer le territoire régional autour de pôles de compétitivité et de pôles d excellence économique Les pôles de compétitivité et d excellence économique 15 Enjeu n 3 : placer l innovation, la recherche fondamentale et sa valorisation au cœur des priorités pour accélérer la mutation de l économie régionale L innovation et la valorisation économique de la recherche 71 Enjeu n 5 : agir à l international L action à l international 75 Enjeu n 6 : mobiliser et coordonner les outils financiers au service du développement économique régional Les outils financiers 83 Enjeu n 7 : faire du Nord-Pas de Calais une région hautement avancée dans les Technologies de l Information et de la Communication Les technologies de l information et de la communication 87 5

6 Enjeu n 8 : promouvoir une région solidaire et attentive à l équilibre entre les territoires Enjeu n 1 : accompagner la création et la transmission d activités L Economie Sociale et Solidaire (Programme Régional de Développement de l Economie Sociale et Solidaire) 93 Enjeu n 8 : promouvoir une région solidaire et attentive à l équilibre entre les territoires Les Plans Locaux de Développement Economique (PLDE) 97 La mise en œuvre du FEDER par la Région Axe

7 La Création Reprise Transmission d Entreprise Enjeu n 1 du SRDE : accompagner la création et la transmission d activités. Le Programme Régional de Création Transmission d Entreprises (PRCTE) initié en 2001 par le Conseil régional, l Etat, la Caisse des dépôts et les Conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais, avec le soutien des fonds européens, a marqué l ambition pour la région Nord-Pas de Calais de rattraper un retard important en matière de taux «d entrepreneuriat». Avec un taux de croissance de plus de 216% du nombre d entreprises créées sur la dernière décennie, l objectif a été atteint. Dans le cadre du PRCTE , les cofinanceurs du programme se sont fixés de nouveaux objectifs d ordre quantitatif mais aussi qualitatif, à savoir : atteindre sur la période , créations d entreprises/an (hors auto entrepreneurs) ; faire progresser la qualité de l accompagnement en créant un référentiel qualité au niveau régional partagé par l ensemble des structures (d accompagnement et de financement) partenaires du programme ; s adapter aux besoins actuels et à venir des porteurs de projets avec davantage de réactivité, d interactivité et d outils collaboratifs. Les efforts entrepris ont d ailleurs permis au Nord-Pas de Calais de se distinguer au niveau européen, puisque la région s est vue décerner pour 2013, le label EER (Région Européenne Entreprenante) par le Comité des régions. En parallèle, la Stratégie Régionale Initiatives et Entrepreneuriat (SRIE) s inscrit comme une priorité régionale, en vue d implanter durablement l esprit d initiative dans le Nord-Pas de Calais. Stand Région Nord-Pas de Calais 7

8 Sensibilisation à l esprit d initiative CitésLab Nombre de personnes sensibilisées : Nombre de projets amorcés : 408. Nombre de sorties positives (formation, emploi, parcours de création d'entreprise...) : 227. Accompagnement des porteurs de projet 1 Nombre de personnes accueillies : Nombre de porteurs de projet accompagnés (validation/montage) : Nombre d entreprises suivies : Création d entreprises nouvelles d entreprises ont été enregistrées entre janvier et septembre 2012 dans la région. Sur cette période, la région connait une augmentation de 3,1% du nombre de créations en comparaison des neuf mois équivalents de Le Nord-Pas-de-Calais enregistre l évolution la plus favorable de France après la Franche-Comté. A titre de comparaison, la France hors Ile-de-France enregistre une évolution de 1,0% des nouvelles entreprises sur cette même période Comparatif région par région : Cf. tableau joint. Communication visiteurs pour le site ( l an dernier sur la même période) visiteurs pour le site ( l an dernier sur la même période) visiteurs pour le site mobile (3.071 l an dernier sur la même période) visiteurs pour le site (7.637 l an dernier sur la même période) visiteurs sur la page facebook (1.636 l an dernier sur la même période). Faits marquants Démarche qualité : La richesse du PRCTE repose sur un traitement différencié du porteur de projet qui prend en compte la nature de son projet, sa situation professionnelle ou encore sa localisation géographique. Le projet consiste principalement à la réalisation d un état des lieux des pratiques actuelles et du niveau d appropriation par chacun des opérateurs du P.R.C.T.E. de valeurs communes et de démarches novatrices dans leurs rapports avec les créateurs-repreneurs d entreprises. Cette démarche implique la création d un référentiel «Qualité» au niveau régional, qui précisera les attentes des financeurs du P.R.C.T.E. en termes d accompagnement (ante et post-création) et de financement des porteurs de projets via les plateformes d initiatives locales et l association régionale des métiers de l artisanat. Cette mission, confiée au cabinet DMS conseil et dont le rendu est attendu pour décembre 2012, a pour but d apporter des préconisations en termes d animation et d outillage de ces mêmes opérateurs afin de les rendre plus efficaces dans leurs rapports avec les porteurs de projets et les financeurs du programme mais aussi d améliorer la pérennité des entreprises accompagnées et financées dans le cadre dudit programme. 1 Chiffres arrêtés au 30 juin

9 4% Evolution en % du nombre cumulé de créations d'entreprises de janvier à septembre 2012 (comparaisons inter-régionales hors DOM-TOM) 3% 2% 1% 0% -1% -2% Franche-Comté Nord-Pas-de-Calais Limousin Picardie Midi-Pyrénées Rhöne-Alpes Pays de la Loire Ile-de-France Aquitaine Poitou-Charentes Ensemble Bretagne Provence-Alpes-Côte d'azur Martinique Bourgogne Corse Franche-Comté Nord-Pas-de-Calais Limousin Picardie Midi-Pyrénées Rhöne-Alpes Pays de la Loire Ile-de-France Aquitaine Poitou-Charentes Ensemble Bretagne Provence-Alpes-Côte d'azur Martinique Bourgogne Corse Champagne-Ardenne Haute-Normandie Auvergne Basse-Normandie Lorraine Alsace Centre Languedoc-Rousillon Champagne-Ardenne Haute-Normandie Auvergne Basse-Normandie Lorraine Alsace Centre Languedoc-Rousillon Source : INSEE Base de données SIRENE Traitement : APCE Le challenge «30 heures pour créer» lors du salon créer

10 10

11 Le Développement de l Artisanat Enjeu n 1 du SRDE : accompagner la création et la transmission d activités. Au 1 er janvier 2008, la région Nord-Pas de Calais comptait entreprises artisanales employant salariés (10% de la population active régionale) et formant apprentis par an. L ambition du Plan Régional de Développement de l Artisanat est d amener la région Nord-Pas de Calais au tout premier rang national en termes de développement de l artisanat. Le Plan Régional de Développement de l Artisanat, se donne comme objectif : passer de à entreprises artisanales ; passer de à salariés. En termes de modalités d intervention financière, le PRDA propose : Plusieurs outils financiers en faveur des entreprises artisanales : les prêts d honneur en faveur de la création ; les avances remboursables pour la reprise ou le développement ; le fonds de garantie pour les créations, reprises et développement. Une panoplie d actions collectives, dont la maîtrise d ouvrage est principalement assurée par la Chambre de Métiers et de l Artisanat, et qui couvre un large soutien aux artisans, tels que l accompagnement en ressources humaines, au développement de l activité commerciale, à la gestion, etc. NORD-PAS DE CALAIS au 30/09/2012 Création Reprise 367 Total Cessation Transmission 250 Liquidation judiciaire 555 Total Total net Situation des effectifs des entreprises artisanales

12 LE BILAN AU 30 septembre 2012 : Axe 1 Favoriser la création d entreprises OBJECTIFS entreprises créées RAPPEL entreprises créées (dont auto-entrepreneurs) RESULTAT au 30/09/ entreprises créées (dont auto-entrepreneurs 2 ) Axe 2 Encourager la transmission et la reprise d entreprises OBJECTIFS entreprises transmises RAPPEL entreprises transmises RESULTATS au 30/09/ entreprises transmises Axe 3 Développer les entreprises artisanales (développement commercial et organisationnel, amélioration de la gestion des ressources humaines, modernisation, etc.) OBJECTIFS entreprises accompagnées RAPPEL entreprises accompagnées RESULTATS au 30/09/ entreprises accompagnées Axe 4 Financer les entreprises OBJECTIFS entreprises financées RAPPEL projets accompagnés par le fonds de garantie artisanat 71 avances remboursables (développement et reprise) 48 projets d entreprises artisanales subventionnés par le contrat ACES RESULTATS au 30/09/2012 Outils financiers opérationnels : 150 projets accompagnés par le fonds de garantie artisanat 54 avances remboursables (développement et reprise) 32 projets d entreprises artisanales subventionnés par le contrat ACES Axe 5 - Promouvoir l artisanat régional OBJECTIFS 2012 Promotion du site «artisandemaregion.com» RAPPEL 2011 Campagne régionale réalisée en 2 vagues : septembre et novembre 2011 RESULTATS au 30/09/2012 Diffusion des outils de communication auprès des créateurs et jeunes en alternance 2 En activité accessoire 12

13 Commerce et entreprises de services Enjeu n 1 du SRDE : accompagner la création et la transmission d activités. Dans le cadre du SRDE, l ambition du Programme Régional de Dynamisation des Entreprises Commerciales et de Services (PRDECS) est de favoriser les conditions d évolution du commerce et des services en poursuivant les objectifs suivants : 1) maintenir et développer l activité économique liée à ce secteur en identifiant et en s adaptant aux évolutions sociétales (répondre aux besoins des habitants pour créer le commerce et les services du futur) ; 2) veiller à la cohésion et à l équilibre territorial pour garantir une même offre de commerces et de services sur l ensemble du territoire ; 3) intégrer les préoccupations liées au développement durable comme par exemple : le maintien et le développement du lien social, la prise en compte de la protection de l environnement et la mise en œuvre d une gouvernance adaptée. Ce programme partenarial a été présenté pour avis à la Conférence Permanente du SRDE du 2 décembre 2009 et est mis en œuvre au sein d une convention cadre et d une convention d objectifs et de moyens. Il comprend 4 catégories d actions : 1) les outils financiers à destination des entreprises (contrat ACES, FISAC et fonds de garantie) 2) les actions collectives à destination des entreprises axées sur la qualité, la stratégie commerciale et l éco-citoyenneté (démarche qualité, audits, diagnostic accessibilité, diagnostic éclairage, diagnostic énergie ) 3) les actions à destination des territoires qui vont de l étude faisabilité jusqu à l animation et la mise en œuvre du projet (FISAC, FEDER, financement PLDE.) 4) les actions en partenariat avec les unions de commerçants (rencontre régionale biennale des unions de commerçants ) 13

14 LES 5 AXES DU PLAN : OBJECTIFS ET BILAN AU 30 SEPTEMBRE 2012 Axe 1 Construire une vision régionale en matière d équipement commercial OBJECTIFS 2012 Tenue de 2 conférences permanentes sur le commerce RESULTATS AU 30/09/12 Tenue de la 3 ème conférence permanente du commerce le 20 janvier 2012 et la 4 ème le 9 octobre Axe 2 Soutenir la création, transmission et reprise d entreprises OBJECTIFS de 3% de création, transmission et reprise d entreprises RESULTATS AU 30/09/ créations-reprises d entreprises Axe 3 Développer les entreprises commerciales et de services OBJECTIFS entreprises financées et 700 entreprises accompagnées dans le cadre de démarches collectives RESULTATS AU 30/09/ entreprises financées entreprises accompagnées dans le cadre de démarches collectives Axe 4 Soutenir les démarches territoriales OBJECTIFS démarches territoriales RESULTATS AU 30/09/12 47 démarches territoriales Axe 5 - Communiquer OBJECTIFS 2012 Travail sur les outils de communication RESULTATS AU 30/09/12 En cours La 4 ème Conférence Permanente du Commerce a été organisée le 9 octobre 2012 au stade Bollaert à Lens. Coprésidée par la Région et la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie, elle a rassemblé plus de 100 personnes de divers horizons. A cette occasion, ont été exposés les points suivants : présentation du baromètre de conjoncture sur le commerce et les services pour l année 2012 ; état d avancement du PRDECS ; synthèse des travaux menés par les 3 comités techniques relatifs notamment sur la sortie du guide à destination des territoires souhaitant mettre en place une stratégie en faveur du commerce et des services et le site internet collaboratif des animateurs des espaces marchands ; focus sur l animation économique et les dynamiques territoriales autour du Louvre Lens. PERSPECTIVES Réunion des comités techniques à la CCIR afin de préparer la prochaine conférence permanente sur le commerce en

15 Les Pôles de Compétitivité et d Excellence Enjeu n 2 du SRDE : structurer le territoire régional autour de 6 pôles de compétitivité et 14 pôles d excellence économique. «Dans une économie de plus en plus ouverte, la volonté de tous les acteurs de s organiser sera l élément clef de leur capacité de résistance et de l adaptation du tissu économique régional». L Etat a lancé le 25 novembre 2004 un appel à projets «Pôles de Compétitivité» destiné à accroître la compétitivité de l industrie française en mobilisant le potentiel d innovation. «Un pôle de compétitivité se définit comme la combinaison, sur un espace géographique donné, d'entreprises, de centres de formation et d'unités de recherche publiques ou privées, engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets innovants». Les dynamiques de filière doivent être fortement soutenues face à des évolutions de plus en plus rapides. L avenir des entreprises dépend très largement de leur capacité d anticipation et d innovation et de leur aptitude à s internationaliser. La logique de filière s impose pour mobiliser et mutualiser l expertise et les moyens touchant à la recherche, au transfert de technologie, au développement à l international et à la formation des hommes. Il est proposé de structurer l économie autour d une articulation pôle d excellence économique - territoire. Chaque territoire, s il l accepte, sera chargé d une mission d intérêt régional, de conduite, d animation et de promotion d un ou plusieurs pôles d excellence économique. Cette mission intégrera l ensemble des acteurs régionaux et positionnera le pôle d excellence au niveau national voire international. Cette logique n est pas stricte et ne cloisonnera pas les territoires et les secteurs: c est souvent de la transversalité que naît l innovation. Les coopérations entre pôles et entre territoires sont encouragées. Chaque pôle sera animé par une structure capable de construire un réseau régional de compétences et de répondre aux demandes formulées par les entreprises, ce qui nécessite une reconnaissance mutuelle et collective du rôle de chacun. LES POLES DE COMPETITIVITE Les objectifs et missions Se focaliser sur les marchés à haut potentiel de croissance. Décloisonner les acteurs de l innovation er de la recherche Renforcer, par le partenariat et l innovation, la compétitivité de l économie : - en confortant des activités à fort contenu technologie sur les territoires ; - en améliorant l attractivité internationale de la région L offre de services Participer à la mise en œuvre des projets de R&D collaboratifs dans des domaines stratégiques. 15

16 Mettre en œuvre des projets structurants (expérimentation, démonstrateur, plateforme mutualisée à l innovation, ). Conduire des actions d animation et de mutualisation des membres du pôle sur des thématiques telles que la formation supérieure et les ressources humaines, la propriété intellectuelle, le financement privé, la coopération à l international, etc Mobiliser l excellence au niveau régional, national et international pour répondre aux besoins des entreprises et des laboratoires. Evaluation de la deuxième phase du programme pôles de compétitivité. La deuxième phase de la politique des pôles de compétitivité a été évaluée au premier semestre 2012 par le consortium Bearing Point Erdyn Technopolis ITD. Le rapport estime que cette publication est «dans l ensemble positive». Dans le Nord Pas de Calais, les évaluateurs ont jugé I-Trans très performant, Aquimer et NSL performants et MAUD, PICOM, UP-TEX et TEAM 2 ont été jugés moins performants. Des «réunions contradictoires» ont eu lieu pour les 4 pôles classés par les consultants comme les moins performants. La position du Gouvernement est attendue pour l automne. LES POLES REGIONAUX D EXCELLENCE ECONOMIQUE 13 pôles d excellence ont été actés par le SRDE. Les enjeux pour la région, quel que soit le pôle d excellence, sont l innovation (au sens large), le développement des PME/PMI et la réflexion sur le lien GE/PME-PMI, la visibilité/promotion régionale, nationale et internationale, le capital humain, la veille/l intelligence économique et anticipation, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Ces éléments sont repris dans le document du SRDE du 2/12/2008 sous l intitulé «Pôle d excellence mode d emploi». - Plasturgie (présenté au SRDE du 2 décembre 2008) - Logistique (présenté au SRDE du 2 décembre 2008) - - Bois (présenté au SRDE du 2 décembre 2008) - Images (présenté au SRDE du 2 décembre 2008) - Eco-entreprise (présenté au SRDE du 19 juin 2009) - Mécanique (présenté au SRDE du 19 juin 2009) - Agroalimentaire (présenté au SRDE du 19 juin 2009) - Ubiquitaire (présenté au SRDE du 2 juin 2010) - BTP (présenté au SRDE du 2 juin 2010) - Automobile (présenté au SRDE du 8 décembre 2010) - Energie 2020 (présenté au SRDE du 8 juin 2011) - Textile Mode/Matériaux (présenté au SRDE du 8 juin 2011) - Santé (présenté au SRDE du 7 décembre 2011) Evaluation : le cahier des charges de l évaluation a été co-construit avec les Directeurs de Pôles. L évaluation est prévue en 2014 avec une année de référence qui est Le dernier pôle d excellence, le pôle ferroviaire, est présenté lors de ce SRDE.ancé le 25 novembre 2004 un appel à projets «Pôles de Compétitivité nné, d'entreprises, de centres de formation et d'unités de recherche publiques ou privées, engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets innovants». 16

17 Les 17

18 Le pôle d excellence AGROALIMENTAIRE Secteur d activité industriel majeur de la région Nord-Pas de Calais, (1 er en valeur, 1 er au rang national pour l exportation) l agroalimentaire a globalement bien résisté à la crise, mais doit encore se structurer face à la concurrence d autres régions françaises et européennes sensiblement plus performantes. Sa performance constitue de plus, une voie d écoulement et de valorisation des matières premières agricoles produites localement, surtout dans un contexte où l exploitation des circuits courts constitue un des critères d achats «montants» revendiqués par le consommateur. Les nombreuses implantations d agroalimentaire en zone rurale représentent à ce titre un véritable enjeu en termes de maillage et d'équilibre du territoire. STRATEGIE ET PLAN D ACTION DU POLE Les objectifs généraux : Créer ou maintenir des conditions d exploitation favorables à la filière : qualification de la main d œuvre, la capacité en R&D&I. Faciliter l émergence de projets dans les entreprises autonomes et mettre à disposition de ces entreprises les moyens nécessaires à leur concrétisation. Engager une démarche collective au niveau régional permettant de trouver un cadre identitaire à la filière. Intégrer les enjeux du développement durable comme vecteur de performance industrielle (énergie, eau) et de pérennité. Innovation et développement des entreprises. En lien avec le pôle de compétitivité NSL et le Certia Interface création de dispositifs devant susciter et accompagner l innovation. Amélioration de l offre des centres techniques par la création de lignes de prototypage (Adrianor) et de nouveaux thèmes de recherches. BILAN AU 30 SEPTEMBRE 2012 Le pôle Agroé consolide l ensemble de ses actions propres et celles des différentes structures chefs de file au service des entreprises de la filière agroalimentaire régionale. Depuis le 1 er janvier 2012 : 175 entreprises visitées par le pôle et ses partenaires pour 267 visites effectuées. 37 entreprises ont fait l objet d un suivi approfondi. 29 (chiffre avril) projets ont été détectés (intention de projet). Intelligence économique : Mise en place d une veille collective qualifiée (réglementaire, presse) ainsi que des outils de développement économique pour les entreprises. Promotion de la filière : Promotion des métiers de l agroalimentaire (spécifiques et transversaux) pour améliorer leur attractivité. Donner à la filière une visibilité et une identité sur le plan national. Elaboration d un discours sur l identité de la filière afin de contribuer à son rayonnement au niveau national et international. Préparation du SIAL

19 Performance industrielle Favoriser la performance des entreprises du secteur par l accès aux outils du «Lean manufacturing», assortis d un outil de pré-diagnostic de maturité, d actions individuelles ou collectives, de préconisation d axes de progrès. Accompagnement des PME par le dispositif Objectif PME (embauche d un développeur spécialisé) : 40 visites d entreprises effectuées. Animation de la filière : Création du club d entreprises agroalimentaires Grand Hainaut en collaboration avec le réseau consulaire 4 rencontres avec création de groupe de travail thématiques : Mutualisation d achats, formation du personnel en commun. Objectifs : échanges entre professionnels d un même secteur sur des problématiques communes, mutualisation des informations, visites d unités exemplaires, relais des bonnes pratiques sur un territoire, émergence de projets collectifs. Organisation des Assises régionales de l agroalimentaire en janvier 2012 (240 participants). Organisation des Assises nationales de l agroalimentaire : début 2013 Organisation de manifestations sur thématiques porteuses : atelier clean label (35 participants), Club bio (Intervention d un spécialiste international des tendances Xavier TERLET, Président d'xtc : mars 2012), Concours régional de l innovation agroalimentaire (édition 2012). Emploi formation : Projet de création d une halle technologique dédiée à la formation continue. Réflexion sur la création d un «kit générique» après identification de «métiers communs» au sein des entreprises de la filière, pour mobiliser la MRS (Méthode de Recrutement par Simulation). Participation à l élaboration du CPRDFP. Développement à l International : Prospection à l international en quête de nouvelles parts de marché (programme d accompagnement d entreprises à l export). Prospection sur des thématiques porteuses : Bio et alimentation animale. Création d un groupement de PME export : définition du statut, du mode de fonctionnement (VIE partagé,..) et des entreprises participantes en cours. Participation au forum international des pôles. Validation des pays cibles pour la prospection collective avec CCI international, Ubifrance et MDIT Développement durable : Mise en place d un PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LE CALCUL DE L IMPACT environnemental des produits multicritères impliquant les producteurs, les transformateurs et les distributeurs. Collaboration avec le Club bio Régional dans l animation et la définition des axes de travail Préparation de l étude FOODavniR dans le cadre de la seconde vague d études ACV filières, menée en partenariat avec la plateforme [avnir] et le Conseil régional. L objectif de cette étude est de mesurer l état d appropriation de la pensée cycle de vie et de l écoconception par la filière agroalimentaire en Nord-Pas de Calais. Innovation Recherche : Animation du dispositif ID ALIM pour développer les compétences des entreprises dans leur démarche d innovation et fédérer les partenaires autour des projets innovants. Ateliers sur le clean label. Création d un laboratoire de Recherche fédérateur régional pour créer une équipe de recherche sur un thème unique Eco-formulation & procédés propres : association de 10 laboratoires, 4 rencontres scientifiques. Définition de la première phase de développement d ADRIANOR extension des laboratoires, investissement matériel. Travaux commencés en juin. Mise en place de la phase 2 : rédaction d un cahier des charges pour la définition du programme en

20 Création d un outil de test préindustriel (pilote, présérie), d un Master I agroalimentaire, d une équipe de recherche au sein d Adrianor Stratégie pour la filière : Chantier de formalisation d une stratégie pour la filière à un horizon de 5 ans afin de relever les défis d avenir du secteur. Achèvement de la phase de diagnostic régional, proposition des axes stratégiques à retenir et principes d actions PERSPECTIVES Évolution du centre technique ADRIANOR qualifié par le Pôle comme projet structurant avec la définition d une deuxième phase de clusterisation par l apport de services et structures associés. Création d une halle pilote pour la formation professionnelle, montage opérationnel de portage et de gestion de l outil : maitre d ouvrage, gestionnaire, utilisateurs, complémentarité avec les services régionaux. Organisation d évènements d envergure pour promouvoir et valoriser la filière ses métiers et savoir-faire, améliorer l'image des entreprises agroalimentaires, leur attractivité auprès des actifs et plus particulièrement des jeunes. Création du pôle de recherche thématique commun de type Structure Fédérative de Recherche Structuration du réseau : engagement des acteurs, avalisation de la thématique générale et des axes de recherche, rédaction de statuts en accord avec les tutelles, recherche de financements. Création de deuxième club d entreprises sur le territoire Grand Lille. Création d un fonds d investissement sous forme de prêts participatifs (quasi fond propres) dans le but d aider au financement de projets d entreprises non couverts par des dispositifs existants (ex : Financement des investissements immatériels (recherche et développement ), financement des investissements matériels à faible valeur de garantie (mises aux normes sanitaires ou hygiéniques, mises aux normes de sécurité, ). Intégration de compétences du réseau en interne : prescription de PTR. Embauche d un chargé de mission pour aider les entreprises de la filière à mieux intégrer les enjeux du Développement Durable. 20

21 Le pôle d Excellence AUTOMOBILE Nord-Pas de Calais LA FILIERE AUTOMOBILE REGIONALE Cette industrie, toujours très présente en région, réalise plus de 13 milliards d euros de chiffre d affaires, emploie directement personnes, soit plus d un quart des effectifs salariés industriels régionaux, et continue à investir lourdement pour les futurs véhicules. Notons en particulier les projets 15/40 pour Renault Douai, Kangoo Electrique et CITAN pour MCA Maubeuge, Nouvelle YARIS et YARIS hybride pour TOYOTA Onnaing, le moteur 3 cylindres pour Française de Mécanique à Douvrin et tout récemment les projets K zéro et d un véhicule utilitaire TOYOTA pour SEVELNORD à Lieu-Saint-Amand. Tous ces projets se répercutent également par de lourds investissements dans l ensemble de notre filière régionale. Les deux constructeurs français : RENAULT et PEUGEOT CITROEN, ainsi que le Japonais TOYOTA, totalisant à eux trois 7 sites industriels, de 140 sous-traitants dont environ 70 Rang 1 et de 120 prestataires. STRATEGIE DU POLE AUTOMOBILE Cette stratégie repose sur 3 priorités : Préserver l activité : L industrie automobile en région Nord-Pas de Calais et les emplois qu elle représente sont importants. Le maillage que constituent tous les métiers de l ensemble des entreprises de ce secteur en font sa principale force. Des constructeurs à la multitude de PME plus ou moins spécifiques, chacun doit, à sa manière, participer à solidifier la présence de cette industrie en région. Développer la filière : Le produit automobile est en pleine transformation. Les enjeux de la mondialisation et le développement durable l obligent à faire preuve d innovation. De toutes ces évolutions naissent et disparaissent des métiers et parfois des entreprises. La filière doit anticiper ces changements pour adapter ses emplois, ses compétences et ses outils, de sorte à rester compétitive sur ce marché international toujours en phase de croissance. Diversifier l activité : En région, l activité depuis ces cinq dernières années, même si elle semble se stabiliser, a bien régressé. Les PME du secteur, habituées jusqu alors à la croissance, travaillent généralement en exclusivité pour le marché automobile et bien souvent en région. Nous devons les accompagner dans la recherche de nouveaux clients hors région (ex : constructeurs allemands) et de nouvelles activités pour lesquelles elles pourraient faire bénéficier de leurs compétences (ex : ferroviaire) Ces priorités se déclinent au travers de 5 axes stratégiques dans la lignée des 8 leviers du Plan Automobile national élaboré par le Ministère du Redressement Productif : Soutien aux PME Jamais le destin des grandes et petites entreprises n a été aussi lié. Les grandes entreprises pour rester compétitives doivent être entourées de PME performantes. Nous devons accompagner ces dernières pour les aider à poursuivre voire mettre en place pour certaines, des démarches de progrès telles que Diagnostic stratégique, Management participatif, Lean, Ecoconception, et à s ouvrir également vers l international et les stratégies d alliances et de mutualisation. 21

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

6 ème CONFERENCE REGIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET L EMPLOI - 5 février 2013 - Bilan au 31 décembre 2012

6 ème CONFERENCE REGIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET L EMPLOI - 5 février 2013 - Bilan au 31 décembre 2012 6 ème CONFERENCE REGIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET L EMPLOI - 5 février 2013 - Bilan au 31 décembre 2012 1 2 MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE CONFERENCE REGIONALE

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS 1 Direction de l Action Economique Service ICE - Innovation et Compétitivité des Entreprises - Pôles de Compétitivité et Pôles

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises D O S S I E R D E P R E S S E O c t o b r e 2 0 0 8 Information journalistes : Dominique Picard, Responsable Relations presse, UBIFRANCE

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable SYNTHESE DU PROGRAMME D ACTIONS DECEMBRE 2012 1 SOMMAIRE GPRA

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Valenciennes, le 28 novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Valenciennes, le 28 novembre 2012 Le Valenciennois accueille la journée «TRANSPORT & MOBILITE» dans le cadre de la Semaine de l Innovation La troisième édition de la Semaine de l Innovation se tiendra du 26 au 30 novembre 2012. Depuis

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 Prochaines étapes du déploiement du DMP Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 La dynamique en marche dans toutes les régions 4 événements d inauguration du DMP suivis de réunions de bassins : Franche-Comté,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3b Développement et mise en œuvre de nouveaux modèles

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail