Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015"

Transcription

1 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire MAI

2 Sommaire 1. Eléments de contexte L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres L évaluation du PLDESS L évaluation du PLDESS de la Ville de Lille Eléments majeurs du bilan physique et financier Eléments majeurs de pertinence du plan Eléments majeurs de résultats en matière d animation thématique Eléments majeurs de résultats en matière de gouvernance du plan Cadre d action Les ambitions stratégiques du PLDESS Les objectifs opérationnels du PLDESS Les cibles du plan Le pilotage et l animation du PLDESS Principes d évaluation du PLDESS Budget prévisionnel du PLDESS

3 1. Eléments de contexte L économie sociale et solidaire (ESS) est aujourd hui profondément enracinée en Europe et dans le monde. Elle recouvre en France de multiples activités et concerne un nombre considérable de personnes. Des millions de sociétaires mutualistes, d adhérents d associations dans les domaines les plus divers, des centaines de milliers de coopérateurs dans les coopératives de production ou de consommation, des milliers d entrepreneurs mettent en œuvre, créent ou développent des activités sur la base de projets innovants, à partir de pratiques fondées sur des principes éthiques de solidarité. La diversité de ces activités illustre la richesse de l économie sociale et solidaire tandis que l existence même de ces initiatives économiques mettant l homme au centre des préoccupations économiques démontre le caractère pluriel des économies modernes qui ne sauraient se satisfaire d un modèle économique unique. La diversité des motivations, facteur essentiel de la richesse et de la créativité humaine, conduit à admettre qu il est désormais possible d entreprendre, produire et commercer autrement, en incluant des principes de redistribution et de réciprocité entre générations, entre territoires et continents, et en visant une mondialisation régulée et positive, celle du développement durable. 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres En 2010, sur le territoire de lille, Lomme et Hellemmes, l Economie Sociale et Solidaire, au sens historique du terme et représentée par les fondations, mutuelles, coopératives et associations, regroupait établissements appartenant à entreprises, représentant 13,6 % du total des établissements lillois (20 655) et 13,3 % du total des entreprises (18 857). L implantation des établissements de l ESS dans les quartiers lillois est conforme à l implantation générale de l économie lilloise. Le quartier du centre s inscrit au premier rang en mobilisant 27,7 % des établissements lillois de l ESS. Il mobilise plus de 50 % des fondations et des mutuelles. Suivent les quartiers de Wazemmes et du Vieux Lille qui regroupent chacun environ 12,5 % des établissements. Si 57,7 % des établissements lillois (1619/2806) de l ESS ne mobilisent aucun salarié nous constatons que établissements sont employeurs. Ces établissements employeurs offrent postes de travail (hors intérim), majoritairement regroupés dans les établissements de la famille associative ( postes plus de 85 % des postes de travail). L ESS représente 13,5 % de l ensemble des postes de travail de lille, Lomme et Hellemmes. 3

4 1.2 Rappel des caractéristiques principales du PLDESS A Lille, l économie sociale et solidaire est une politique municipale à part entière. Martine Aubry en a délégué la conduite à Christiane Bouchart, conseillère municipale. Le premier plan lillois de développement de l économie sociale et solidaire, Liberté d Entreprendre autrement à Lille (LeaLille), a été adopté de juin 2002 à juin Le plan a fait l objet d une première évaluation. Dans son prolongement, un deuxième plan à été initié en juin 2007 pour la période La définition du périmètre de l ESS pris en compte dans le PLDESS de Lille renvoie aux six valeurs-critères, issues du diagnostic partagé mis en œuvre à Lille dès 2001 et dans lesquelles se reconnaissent les acteurs de l économie sociale et solidaire lillois : Existence d une activité économique : production, consommation, épargne, Utilité sociale des biens et services produits, Promotion du développement durable, Solidarité dans la répartition des excédents de l activité, Contribution à la mixité sociale, à l équilibre Nord-Sud, Démocratie dans l organisation et les processus de décision. Ce périmètre renvoie également aux principes fondamentaux communs à l ensemble des entreprises et des activités de l économie sociale et solidaire : La primauté de la personne humaine sur le capital, La liberté d adhésion, Le non profit individuel : les bénéfices sont réinvestis dans l entreprise, La dimension collective de la propriété et du patrimoine, La gestion démocratique : les décisions sont prises selon le principe une personne, une voix, Le respect d une indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et du secteur privé lucratif. D un point de vue des objectifs stratégiques, le plan a poursuivi l ambition de l essaimage dans le milieu «capitaliste» d une part, et d une présence accrue auprès du grand public, d autre part. Les objectifs opérationnels, au nombre de quatre visaient : - l animation territoriale - le soutien au développement des acteurs de l ESS - le soutien à l innovation - la visibilité et l attractivité des acteurs de l ESS auprès du grand public et de la collectivité Les instances de concertation : un comité de pilotage et une commission extra-municipale réunis trimestriellement. L animation et le suivi général du plan est assurée par la Direction de l Économie Sociale et Solidaire de la ville de Lille. 4

5 2. L évaluation du PLDESS L évaluation du PLDESS de la Ville de Lille L évaluation représente un des chantiers que la ville de Lille et ses partenaires ont souhaité dans le cadre de la construction du nouveau projet de plan Comme indiqué dans le cahier des charges, l objectif principal de l évaluation a été d alimenter la réflexion en perspective du nouveau projet en soulignant les points forts et les faiblesses du plan et en proposant des axes d amélioration à intégrer dans le projet en articulation consolidée avec l échelon LMCU. Dans ce cadre, la ville de Lille et ses partenaires ont souhaité obtenir un véritable outil d aide à la décision à travers : Les résultats du PLDESS Une analyse externe de l atteinte des objectifs et mesures exposés dans la «feuille de route» et de la pertinence du plan par rapport aux enjeux contemporains de l ESS ; Une analyse externe du fonctionnement, de la gouvernance du plan et de l animation du partenariat ; Des préconisations sur les axes d améliorations à apporter au nouveau plan Eléments majeurs du bilan physique et financier Selon les analyses du cabinet AMNYOS en charge de l évaluation : Le budget total du PLDESS s élève à un peu plus de 1 million d euros de budget à charge de la ville de Lille (74%) et de la Région (26%). En restant sur une analyse strictement financière, nous constatons que le budget du PLDESS à majoritairement permis de financer des actions en faveur du soutien au développement de projets portés par des structures locales (52% du budget global). Point important pour la ville, la globalité des budgets des actions et projets soutenus en partie par le PLDESS 2007 et 2010 est estimée à euros. Autrement dit, la participation de la ville au financement global des actions soutenues par le PLDESS est de 13%. Entre 2007 et 2010, près de 300 structures ont bénéficié d un accompagnement et / ou d une action soutenue dans le cadre des actions conduites et / ou des événementiels mis en œuvre et / ou des instances participatives d animation du plan. 142 projets ont été soutenus dans le cadre de l appel à projets, et près de 60 structures locales ont bénéficié d un financement du plan.. Eléments majeurs de résultats En fonction des axes et mesures du plan , nous constatons une «atteinte globale des objectifs» sur la quasi-totalité des mesures : o Une intervention significative dans les champs du développement et la consolidation des filières d activité 5

6 o Pour les trois années, une intervention régulière en faveur de la finance solidaire et du microcrédit o Le soutien au développement de projets «solidaires» et de proximité o Une intervention significative sur le plan du renforcement de la visibilité de l économie solidaire o Des événementiels qui ont cherché à toucher au-delà du cercle des initiés Nous constatons également une mobilisation importante des services de la ville dans les registres des «achats responsables» et de la visibilité de l ESS. Cette mobilisation prend appui sur une collaboration inter-service (projets communs, rencontres informelles liens stratégiques par exemple entre l agenda 21 et le PLDESS ) et un investissement important en temps souvent «masqués»sur le plan de la mobilisation/sensibilisation des acteurs, des services. Cette mobilisation se concrétise par des actions communes (ESS, Développement durable, Actions éducatives, politique de la ville, relations internationales, tourisme, TIC ) dans les registres notamment : o De l identification de marchés prioritaires o D actions auprès des différents services pour intégrer l ESS et l offre de services de ses acteurs à leurs actions; o D actions de communication pour sensibiliser les acteurs et usagers des services de la ville o De collaborations pour des actions communes (ex : campagne équitable au quotidien) 2.3 Eléments majeurs de pertinence du plan D une manière générale et en fonction des investigations conduites auprès du panel de structures locales de l ESS, nous constatons que les acteurs sont d accord avec les objectifs et les valeurs du PLDESS Les valeurs critères de Léalille sont défendues par une grande majorité des acteurs interrogés avec des sensibilités légèrement variables selon le type d activité. Les valeurs et / principes devant prioritairement être défendus dans le cadre du plan lillois sont : o L utilité sociale o Le développement durable o La mixité sociale et l équilibre nord-sud o La démocratie dans l organisation et les processus de décision 2.4 Eléments majeurs de résultats en matière d animation thématique Sur la période étudiée, nous constatons un apport significatif en matière de : o capitalisation des expériences, des services o formalisation de documents «supports» (formation, communication grand public ) o d information et de sensibilisation des acteurs socio-économiques aux valeurs et apports de l ESS o soutien à la structuration partenariale entre acteurs locaux de l ESS 6

7 o Une animation transversale engagée (thématiques, au niveau des services de la ville ) 2.5 Eléments majeurs de résultats en matière de gouvernance du plan La commission extra-municipale, lieu de concertation et de débat, demeure le creuset de propositions et d échanges entre les acteurs. Cette commission : o Favorise l information, le débat et la concertation, o Oriente la réalisation du plan de développement, o Constitue un lien de création et d élaboration de propositions et d échanges entre les acteurs Au regard des consultations conduites, nous constatons une volonté «d ouverture» et d animation participative des instances et exprimée plus particulièrement au sein de la CEM jugée globalement de façon positive au regard de ses apports pour les acteurs : o Connaissance de l environnement relatif à l ESS à Lille : acteurs, projets, o Partage et échanges entre acteurs, o Mise en réseau, visibilité, reconnaissance, notoriété. 7

8 3. Cadre d action Les ambitions stratégiques du PLDESS Les principes de mise en œuvre du PLDESS s appuient sur le maintien et le renforcement des acquis des plans précédents et en particulier sur la capacité à créer du projet collectif s appuyant sur des valeurs de solidarité, d utilité sociale, de proximité et génératrice d emplois à l échelle de la ville et des communes associées de Lomme et d Hellemmes. La concertation menée avec l ensemble des partenaires entrepreneurs, financiers, et institutionnels durant les 9 derniers mois au travers de l évaluation menée mettent en perspective le PLDESS dont la structuration repose sur la base de 5 principes prioritaires devant conduire à sa formalisation : 1. Dans la perspective de valorisation et d optimisation des investissements antérieurs, le PLDESS accompagnera la consolidation des expériences et des projets conduits dans le cadre des deux premiers plans. Dans ce cadre, il s agira essentiellement de permettre aux acteurs locaux de l ESS ayant développé, durant les périodes antérieures, des projets pertinents d un point de vue socio-économique de pérenniser et / ou développer leurs activités. 2. La volonté de la Ville de Lille et des acteurs porte également l ambition de renforcer les niveaux d inscriptions stratégiques et opérationnels du PLDESS aux dynamiques du territoire en matière de développement économique et de l emploi local. 3. La démarche transversale de l ESS en direction des autres politiques municipales, valorisée notamment par l agenda 21 dans lequel elle s inscrit, doit poursuivre son ancrage et le travail d articulations avec les autres thématiques de la collectivité. 4. La Ville de Lille favorisera les articulations en prenant part aux instances de concertation mises en synergie par Lille Métropole et la région. La Ville de Lille visera à renforcer la cohérence et la complémentarité des actions et des dispositifs initiés par et avec les acteurs locaux. 5. La Ville de Lille et ses partenaires restent attachés à une politique de développement du PLDESS, qui respecte le principe d une participation élargie et active des citoyens et des acteurs. Ces cinq principes renvoient à la portée opérationnelle du plan et aux conditions d animation et de pilotage du PLDESS En écho aux résultats du PLDESS , des principaux enseignements de l évaluation conduite par le cabinet AMNYOS et des principes structurants énoncés au point précédent, le PLDESS ambitionne 4 objectifs stratégiques : 1. La Ville de Lille se donne pour objectif sur la durée du plan de favoriser la consolidation ou la création de 1000 emplois locaux pérennes, en veillant à leur dimension qualitative. 2. La Ville de Lille apportera un soin particulier au soutien d actions visant la solidarité territoriale à l échelle de la ville comme au niveau de ses quartiers et de ses communes associées en particulier dans le soutien à la création de services à la population en réponse à leurs besoins fondamentaux. 3. La Ville de Lille appuiera le développement des structures de l ESS en veillant à le faire dans une logique de structuration de filières. Ceci, dans l objectif de 8

9 conforter la crédibilité économique des acteurs et à favoriser la présence de l ESS dans l ensemble des échanges économiques du territoire 4. Par l intermédiaire de sa politique ESS, la ville de Lille se donne l objectif de renforcer l attractivité socio économiques de ses quartiers. Elle favorisera la création d entreprises et de services, complémentaires à ceux existants, innovants tant dans leurs modalités de gouvernance que dans leurs capacités à s appuyer sur des logiques de mutualisation 3.2 Les objectifs opérationnels du PLDESS En fonction des principes structurants et des objectifs stratégiques préalablement énoncés, le PLDESS propose de développer trois priorités (objectifs) opérationnelles : Objectif N 1 : Soutenir l expérimentation et l innovation «socio-économique» : le PLDESS doit aider les acteurs et / ou structures locales dans le cadre de démarches expérimentales sur des registres sociaux et / ou économiques, que ce soit pour des innovations internes aux organisations relevant de l ESS et /ou dans la perspective de mise en œuvre d une activité ou d un service, 1.1 Coordonner l implantation du Centre d Innovation Socio Economique ; lieu de regroupement des acteurs de l accompagnement de «l entreprendre autrement», accompagner la déclinaison du projet collectif porté par les acteurs parties prenantes; favoriser un environnement ouvert à l implantation d entreprises de l ESS. 1.2 Accompagner l innovation et la création d activités dans les quartiers aujourd hui peu investis par les acteurs de l ESS, en s appuyant sur les possibilités qu offrent les projets de restructuration de ces quartiers pour implanter des services de proximité. Il s agit ici d innover sur la veille autour des besoins des habitants d une part, soutenir les projets porteurs de lien social, en particulier dans les champs thématiques d intervention de la Ville, d autre part. 1. Accompagner les activités solidaires pour l accès au numérique 2. Soutenir les démarches de labellisation et le développement de nouvelles régies de quartier 3. Impulser la création d une crèche coopérative 4. Accompagner la création d une zone artisanale 1.3 Accompagner les démarches d entrepreneuriat collectif. L entrepreneuriat collectif, est une opportunité de développement de nouvelles activités ou de maintien/développement d activités existantes par la mutualisation de moyens ou de compétences. L entrepreneuriat collectif contribue ainsi à la création d activités utiles socialement et à l ancrage territorial d activités. 1. accompagnement à la structuration de cluster et de groupements solidaires 2. aide à la création de coopératives d activités et d emplois 3. soutien à l implantation d une ruche d entreprises sociales 1.4 Soutenir les démarches innovantes de pollinisation des valeurs de l ESS. 1 La ville de Lille soutient depuis maintenant 2 ans le festival de cinéma social initié par des comités d entreprise à l initiative du CE de la SNCF. 9

10 La volonté de rappeler le sens premier du rôle socio économique d un CE amène à questionner le salarié sur la valeur du travail, la place qu on lui donne et à réveiller le salarié/entrepreneur. Il s agit là d une action concrète de sensibilisation à d autres modes de faire relevant de l ESS au sein même des organisations professionnelles qui peuvent se transformer en véritables projets portés par les salariés. L objectif du PLDESS consiste à amplifier et démultiplier ces modalités de sensibilisation aux valeurs de l ESS en élargissant notamment aux organisations syndicales qui intègreront la nouvelle bourse du travail en Les acteurs économiques jouent un rôle important dans l essaimage des valeurs de l ESS auprès des particuliers pour les sujets relevant notamment d une consommation responsable de biens et de services (commerce équitable, agriculture biologique, circuits courts, tourisme solidaire ). Dans le cadre de son PLDESS, la Ville de Lille soutiendra les démarches de sensibilisation et d expérimentation visant à augmenter la consommation responsable. Objectif N 2 : Accompagner la consolidation des projets économiques et solidaires de proximité : Cet objectif répond aux besoins très importants de soutien à la consolidation / professionnalisation / pérennisation des projets de proximité - Ce soutien doit s organiser autour des acteurs de l accompagnement et de l évaluation. Cela pose la question de la formation au sein de l ESS comme vecteur de pérennisation des activités. 2.1 Aider à la capitalisation de projets économiques solidaires : L innovation économique sur les territoires de la ville de Lille peut impliquer une logique de capitalisation. En ce sens, l émergence de projets innovants dans les quartiers ne se limite pas au financement de projets totalement nouveaux mais à un soutien à la capitalisation et à la mutualisation d expériences. Le PLDESS soutiendra 4 démarches de capitalisation sur la période du plan 2.2 Aider à l essaimage des projets : afin de favoriser le développement de projets sur de nouveaux territoires et / ou le maintien d activités existantes dans le champ de l ESS, la ville aidera les démarches engagées par les acteurs pour favoriser leur accès à de nouveaux marchés. - SCIC auto partage sur le territoire de la métropole - groupement d achats du réseau colline Objectif N 3 : Intégrer l économie sociale et solidaire dans les politiques municipales : la politique ESS est une politique transversale, son efficacité au sein de la collectivité repose sur sa capacité à impacter de ses valeurs les projets des autres thématiques de la collectivité. 3.1 Consolider et amplifier le volume comme la qualité des marchés passés avec les structures de l ESS. Dans cette perspective, sera poursuivi le travail de concertation/ formation avec les acteurs de la commande publique ; - Diversifier le recours à la clause d insertion (partenariat avec la MDE) - augmenter les achats éthiques 10

11 - développer les marchés des entreprises coopératives 3.2 Amener les agents à poursuivre les actions de sensibilisation auprès de leurs usagers/clients mises en œuvre dans le cadre de la campagne «Equitable au quotidien» qui avait permis de collaborer avec 15 thématiques de la ville sur le thème de «la consommation responsable» et en intégrant l offre de sensibilisation à l ESS dans les prestations de formation existantes au sein de la ville dans le cadre du PEG, de l animation sportive et des manifestations senior, 3.3 Accompagner la prise en compte de l ESS dans la réalisation des politiques municipales : Pour exemple : développement du tourisme local à Oujda dans le cadre de la coopération décentralisée, mobilisation de réponses aux besoins des habitants dans le cadre de la politique petite enfance, accompagner la structuration de modalités coopératives et de mutualisation dans le champs de la création culturelle dans le cadre de l agenda 21 de la culture. 3.4 Accompagner la sensibilisation des agents de la collectivité. Cette mesure vise à sensibiliser l agent de la ville, individu en charge d une mission au sein de la collectivité, ainsi que ses représentants au sein du comité d œuvres sociales pour que les valeurs de l économie sociale et solidaires soient renforcées dans le portage individuel et collectif. - organisation de 12/14 dédiés à des thèmes de l ESS Ces trois priorités opérationnelles correspondent aux moyens d actions suivants : La mobilisation de la Direction de l Economie Sociale et Solidaire sur les registres de : 1. l animation et suivi technique du PLDESS 2. l animation dans le cadre d un partenariat avec LMCU du Forum des acteurs pour une économie plus solidaire mis en place dans le cadre du Plan d action du volet Economie sociale et solidaire du Plan Métropolitain de Développement Economique (PMDE) 3. la participation active à la sensibilisation et la mobilisation des services de la ville en matière de projets économiques sociaux et solidaires, 4. la sensibilisation des acteurs socio-économiques, des partenaires sociaux à l ESS et le développement des projets partenariaux, 5. le repérage, l accueil, l information et orientation des porteurs de projets pouvant contribuer et / ou correspondre aux objectifs stratégiques et opérationnels du PLDESS 6. l accompagnement des porteurs de projets tels que ciblés dans le présent plan. Un appel à projets permanent mis en œuvre en complémentarité avec l appel à projets de Lille Métropole permettant le soutien financier (en fonction des statuts) des porteurs de projets dans le cadre : 1. De démarche d ingénierie, d étude de faisabilité, 2. De démarches de capitalisation, d évaluation dans une perspective d essaimage, 3. D actions de promotion de services, 4. D actions concourant à la professionnalisation des structures, des services, des acteurs, 5. D aide au démarrage et de création d emploi, 11

12 3.3 Les cibles du plan Les trois objectifs opérationnels ciblent prioritairement d un point de vue des services et / ou activité : Des services et / ou activités (en projet ou existant) de «proximité» développés à l échelle communale et / ou à celle des quartiers et relevant ou pouvant relever des politiques conduites par la ville, Des services et / ou activités développés à Lille, portés et développés par une structure lilloise et pouvant bénéficier d un essaimage à l extérieur de la ville dans une perspective de consolidation globale des activités de la structure. Les trois objectifs opérationnels ciblent exclusivement des structures se référant aux 6 valeurs critères tels que définies dans le plan N 1 : Existence d une activité économique : production, consommation, épargne, Utilité sociale des biens et services produits, Promotion du développement durable, Solidarité dans la répartition des excédents de l activité, Contribution à la mixité sociale, à l équilibre Nord-Nord/Nord-Sud, Démocratie dans l organisation et les processus de décision. Le repérage et la sélection des projets soutenus dans le cadre du PLDESS devront pouvoir se baser sur ces critères. 3.4 Le pilotage et l animation du PLDESS L animation du plan doit s appuyer sur le principe d une co-construction de la politique publique ESS avec les acteurs. Les principes structurant les conditions d animation et de pilotage du plan relèvent des points suivants : 1. Maintien d une animation très largement participative visant à optimiser les conditions de mobilisation des acteurs notamment en lien avec les instances communautaires. 2. Renforcement de la mobilisation des acteurs socio-économiques et de l ensemble des services municipaux à l animation du PLDESS et / ou inversement participation de la direction ESS aux instances territoriales et / ou communales liées aux problématiques de développement économique, de cohésion sociale territoriale 3. Développement d une animation du plan lillois «micro - territoriale» et de proximité : il s agit de favoriser une animation de proximité en articulation avec l échelon communautaire tout en évitant le risque de cloisonnement des différents territoires de la Ville. Dans ce cadre, il y a lieu de renforcer la collaboration avec les chefs de projets politique de la Ville, les mairies de quartier et les communes associées afin de favoriser la mise en place d une animation réalisée par les acteurs des micros territoires. Ce qui nécessite une concertation, avec les acteurs des différents quartiers/communes associées en contact avec le public / les usagers pour l identification de personnes ressources dans le domaine de l ESS. En ce sens : 12

13 Le Comité de Pilotage spécifique au PLDESS se recentre sur une mobilisation plus étroite des différentes compétences de la ville (élus référents) et des partenaires financeurs et / ou stratégiques (LMCU, Département, Région) ainsi que des réseaux de l ESS l APES et la CRESS. Il a pour rôle principalement de : veiller à la mise en œuvre des objectifs stratégiques et opérationnels du plan, décider des modalités de soutien des projets articuler la démarche locale, avec celles menées au niveau des autres échelles de territoire et notamment d organiser la coordination avec le volet ESS du PMDE La fréquence des rencontres du Comité de pilotage est trimestrielle. Le comité de pilotage s appuiera sur : une animation et un suivi technique du plan assurée par la Direction de l Economie Sociale et Solidaire. L animation par la Direction de l Economie Sociale et Solidaire de «groupes solidaires territoriaux» de proximité en s appuyant sur les instances existantes au titre notamment de la politique de la ville, des rencontres de présidents de conseil de quartiers ou toutes autres instances infra-territoriales pertinente. L objet de cette animation renvoie à la nécessité de mobiliser les acteurs au plus près des quartiers dans une perspective d échanges d information, de partage diagnostic, d identification de projet. L étude technique partagée des dossiers de l appel à projets dans le cadre d une instance trimestrielle associant les représentants techniques de la région NPDC, du département et d LMCU. Cette instance aura comme objectif de préparer les comités de pilotage du PLDESS. L animation du Forum des Acteurs pour une économie plus solidaire mis en place à l échelle de LMCU. 3.5 Principes d évaluation du PLDESS Le PLDESS bénéficiera d une évaluation intermédiaire en 2013 et d une évaluation finale en L action globale du PLDESS comme les projets et / ou structures soutenues devront pouvoir être évalués en fonction des quatre objectifs stratégiques : 1. favoriser la consolidation ou la création de 1000 emplois locaux pérennes, en veillant à leur dimension qualitative. 2. Développer la solidarité territoriale à l échelle de la ville comme au niveau de ses quartiers en particulier dans le soutien à la création de services à la population en réponse à leurs besoins fondamentaux. 3. Appuyer le développement des structures de l ESS en veillant à le faire dans une logique de structuration de filières. Ceci, dans l objectif de conforter la crédibilité économique des acteurs et à favoriser la présence de l ESS dans l ensemble des échanges économiques du territoire 4. Renforcer l attractivité socio économiques de ses quartiers. Elle favorisera la création d entreprises et de services, complémentaires à ceux existants, innovants tant dans leurs modalités de gouvernance que dans leurs capacités à s appuyer sur des logiques de mutualisation. 13

14 En ce sens, les projets soutenus et / ou les démarches engagés dans le cadre du PLDESS devront permettre une identification de résultats et / ou d impacts sur les registres suivants : Evolutions sur le plan de l emploi direct / indirect porté et / ou généré par les structures aidées et / ou par les actions du PLDESS : création, consolidation économique, emplois non délocalisés, améliorations des conditions sociales d emploi, des conditions d exercices, Evolutions des volumes et des caractéristiques sociologiques des publics et/ ou usagers et / ou adhérents des services soutenus dans le cadre du PLDESS, identification et caractérisation des besoins couverts par les services ESS, Evolutions des modèles économiques des structures, niveaux d hybridation financière des projets soutenus, niveau d autofinancement des structures, volumes et caractéristiques des marchés obtenus par les structures Evolutions à l échelle des quartiers de la gamme de services répondant à des besoins fondamentaux des citoyens, des entrepreneurs, contribution au renouvellement médiatiques des quartiers, contribution au décloisonnement territorial Les démarches d évaluation s appuieront sur un suivi physique et financier par les services de la Direction de l Economie Sociale et Solidaire. Ce suivi permettra la formalisation et la présentation aux membres du Comité de Pilotage d un bilan quantitatif et qualitatif annuel. Chacun des projets soutenus et / ou des actions engagées dans le cadre du PLDESS devront faire l objet, dans le cadre notamment de l appel à projet, d une formalisation écrite des objectifs de résultats et d impacts en référence aux points ci-dessus. Les objectifs quantitatifs et qualitatifs décrits devront permettre de caractériser et / ou mesurer la situation initiale à la date de dépôt du dossier et annuellement sur une période de 5 ans. 3.6 Budget et actions prévisionnelles du PLDESS Le PLDESS est établi sur la base d un budget global de euros, dont euros à charge de la Ville de Lille, le reste du financement se répartissant entre le Conseil Régional, le Département du Nord et Lille Métropole. Ces contributions financières seront précisées dans le cadre de convention avec chacun de ces partenaires. 14

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 - Dossier de presse Mardi 19 octobre 2010 1 «Une économie qui place

Plus en détail

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 ------------------------------------------------------------------------------------- Relatif à l économie sociale et solidaire Conseil National des Chambres Régionales

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES»

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» Madame, Monsieur, Palais des Congrès du Futuroscope Jeudi

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Hélène Duclos Trans-Formation 1 er février 2013 - Brest Auto-évaluation de l utilité sociale d une structure Auto-évaluation dans le cadre d un accompagnement

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL Mardi 10 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL I. Le contexte national Alors que la demande sociale est en constante augmentation

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social De l Economie sociale à l entrepreneuriat social Des enjeux d actualité Un Paradoxe Très présente dans notre vie quotidienne. Méconnue du grand public. Un Regain d actualité Le chômage de masse La mondialisation

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Mise en ligne début novembre au moment du lancement du site Internet du Labo ESS, le sondage sur l identité et l avenir de l ESS a connu un vif succès.

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste L ESS OU LA PRATIQUE DE L EGALITE REELLE DANS L ECONOMIE Les entreprises de l ESS ont

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

Syndicat Mixte pour le Sundgau

Syndicat Mixte pour le Sundgau IGT.ITG 22 rue Saint-Louis 67000 STRASBOURG Tél : 09 52 38 37 65 Fax : 09 57 38 37 65 Courriel : igt.itg@igt-itg.eu www.igt-itg.eu Cabinet ARGOS 8 rue Raymond Bank BP 1523 38025 GRENOBLE cedex 1 Tel :

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 La Région Rhône-Alpes, l Etat, la CRESS Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts et Consignations ont souhaité s engager dans un troisième

Plus en détail

Lancement du programme Jeun ESS

Lancement du programme Jeun ESS Dossier de presse Jeudi 30 juin 2011 Lancement du programme Jeun ESS www.jeun-ess.fr Contacts Presse : Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale +33 1 70 91 94 42 cab-scs-presse@solidarite.gouv.fr

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis

Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis Page n 1/56 Politique du Conseil Régional Plan d action

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur L économie sociale et solidaire se caractérise par une manière différente d entreprendre

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse «L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse Ce titre, «l économie sociale et solidaire, une réponse à la crise?» aurait pu être trompeur.

Plus en détail

Ensemble, Entreprendre Autrement

Ensemble, Entreprendre Autrement Ensemble, Entreprendre Autrement Imaginez Des entreprises dont les excédents financiers ne vont pas à des actionnaires mais restent au service du projet de l entreprise, des ses sociétaires et de ses salariés

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA)

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Appel à compétence et projet d activités : Cahier des charges DLA Contexte et objectifs stratégiques... 2 Contexte d intervention du Dispositif Local d Accompagnement...

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016

Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016 1 Soutenu par Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016 Ce document a vocation à clarifier le contexte de l intervention des prestataires DLA, à faciliter

Plus en détail

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Décembre 2011 N 4 Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Un vieillissement important des actifs de l ESS Objectif de ce panorama A travers la présentation des chiffres

Plus en détail

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 Consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire L Économie sociale et solidaire

Plus en détail

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL POSITIONNEMENT DE L URIOPSS BRETAGNE Juin 2013 LES POSITIONNEMENTS DE L URIOPSS BRETAGNE Le Projet Régional de Santé de

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES MINISTÈRE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Direction générale de l action sociale Sous-direction de l animation territoriale et du travail social Bureau des professions sociales et

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

Cahier des charges & Règlement

Cahier des charges & Règlement Concours Affiche Evènement «Le mois des Monts» Cahier des charges & Règlement A lire attentivement & à retourner signé Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT ************ Introduction : Pourquoi cette feuille de route régionale? La promotion et le développement des démarches de GPECT se trouvent au cœur

Plus en détail

Mieux vivre ensemble localement une utopie?

Mieux vivre ensemble localement une utopie? Mieux vivre ensemble localement une utopie? Bilan de 5 ans d expérimentation en Rhône-Alpes 12 avril 2011 Apporter une réponse globale et transversale aux problématiques contemporaines d amélioration de

Plus en détail

REsolutions to Fund Cities

REsolutions to Fund Cities Supporting local authorities to access funding REsolutions to Fund Cities Rethinking Economic Solutions to Sustainably Fund Local Development REsolutions soutient la Campagne Urbaine Mondiale Résumé REsolutions,

Plus en détail

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014 crée les conseils citoyens.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014 crée les conseils citoyens. 3 Préambule La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014 crée les conseils citoyens. La mise en place de «conseils citoyens» dans l ensemble des quartiers prioritaires

Plus en détail

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE Argo&Siloe DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD Restitution 4 juillet 2013 Définition 9 rue des d une Tuiliers stratégie

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail