Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015"

Transcription

1 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire MAI

2 Sommaire 1. Eléments de contexte L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres L évaluation du PLDESS L évaluation du PLDESS de la Ville de Lille Eléments majeurs du bilan physique et financier Eléments majeurs de pertinence du plan Eléments majeurs de résultats en matière d animation thématique Eléments majeurs de résultats en matière de gouvernance du plan Cadre d action Les ambitions stratégiques du PLDESS Les objectifs opérationnels du PLDESS Les cibles du plan Le pilotage et l animation du PLDESS Principes d évaluation du PLDESS Budget prévisionnel du PLDESS

3 1. Eléments de contexte L économie sociale et solidaire (ESS) est aujourd hui profondément enracinée en Europe et dans le monde. Elle recouvre en France de multiples activités et concerne un nombre considérable de personnes. Des millions de sociétaires mutualistes, d adhérents d associations dans les domaines les plus divers, des centaines de milliers de coopérateurs dans les coopératives de production ou de consommation, des milliers d entrepreneurs mettent en œuvre, créent ou développent des activités sur la base de projets innovants, à partir de pratiques fondées sur des principes éthiques de solidarité. La diversité de ces activités illustre la richesse de l économie sociale et solidaire tandis que l existence même de ces initiatives économiques mettant l homme au centre des préoccupations économiques démontre le caractère pluriel des économies modernes qui ne sauraient se satisfaire d un modèle économique unique. La diversité des motivations, facteur essentiel de la richesse et de la créativité humaine, conduit à admettre qu il est désormais possible d entreprendre, produire et commercer autrement, en incluant des principes de redistribution et de réciprocité entre générations, entre territoires et continents, et en visant une mondialisation régulée et positive, celle du développement durable. 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres En 2010, sur le territoire de lille, Lomme et Hellemmes, l Economie Sociale et Solidaire, au sens historique du terme et représentée par les fondations, mutuelles, coopératives et associations, regroupait établissements appartenant à entreprises, représentant 13,6 % du total des établissements lillois (20 655) et 13,3 % du total des entreprises (18 857). L implantation des établissements de l ESS dans les quartiers lillois est conforme à l implantation générale de l économie lilloise. Le quartier du centre s inscrit au premier rang en mobilisant 27,7 % des établissements lillois de l ESS. Il mobilise plus de 50 % des fondations et des mutuelles. Suivent les quartiers de Wazemmes et du Vieux Lille qui regroupent chacun environ 12,5 % des établissements. Si 57,7 % des établissements lillois (1619/2806) de l ESS ne mobilisent aucun salarié nous constatons que établissements sont employeurs. Ces établissements employeurs offrent postes de travail (hors intérim), majoritairement regroupés dans les établissements de la famille associative ( postes plus de 85 % des postes de travail). L ESS représente 13,5 % de l ensemble des postes de travail de lille, Lomme et Hellemmes. 3

4 1.2 Rappel des caractéristiques principales du PLDESS A Lille, l économie sociale et solidaire est une politique municipale à part entière. Martine Aubry en a délégué la conduite à Christiane Bouchart, conseillère municipale. Le premier plan lillois de développement de l économie sociale et solidaire, Liberté d Entreprendre autrement à Lille (LeaLille), a été adopté de juin 2002 à juin Le plan a fait l objet d une première évaluation. Dans son prolongement, un deuxième plan à été initié en juin 2007 pour la période La définition du périmètre de l ESS pris en compte dans le PLDESS de Lille renvoie aux six valeurs-critères, issues du diagnostic partagé mis en œuvre à Lille dès 2001 et dans lesquelles se reconnaissent les acteurs de l économie sociale et solidaire lillois : Existence d une activité économique : production, consommation, épargne, Utilité sociale des biens et services produits, Promotion du développement durable, Solidarité dans la répartition des excédents de l activité, Contribution à la mixité sociale, à l équilibre Nord-Sud, Démocratie dans l organisation et les processus de décision. Ce périmètre renvoie également aux principes fondamentaux communs à l ensemble des entreprises et des activités de l économie sociale et solidaire : La primauté de la personne humaine sur le capital, La liberté d adhésion, Le non profit individuel : les bénéfices sont réinvestis dans l entreprise, La dimension collective de la propriété et du patrimoine, La gestion démocratique : les décisions sont prises selon le principe une personne, une voix, Le respect d une indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et du secteur privé lucratif. D un point de vue des objectifs stratégiques, le plan a poursuivi l ambition de l essaimage dans le milieu «capitaliste» d une part, et d une présence accrue auprès du grand public, d autre part. Les objectifs opérationnels, au nombre de quatre visaient : - l animation territoriale - le soutien au développement des acteurs de l ESS - le soutien à l innovation - la visibilité et l attractivité des acteurs de l ESS auprès du grand public et de la collectivité Les instances de concertation : un comité de pilotage et une commission extra-municipale réunis trimestriellement. L animation et le suivi général du plan est assurée par la Direction de l Économie Sociale et Solidaire de la ville de Lille. 4

5 2. L évaluation du PLDESS L évaluation du PLDESS de la Ville de Lille L évaluation représente un des chantiers que la ville de Lille et ses partenaires ont souhaité dans le cadre de la construction du nouveau projet de plan Comme indiqué dans le cahier des charges, l objectif principal de l évaluation a été d alimenter la réflexion en perspective du nouveau projet en soulignant les points forts et les faiblesses du plan et en proposant des axes d amélioration à intégrer dans le projet en articulation consolidée avec l échelon LMCU. Dans ce cadre, la ville de Lille et ses partenaires ont souhaité obtenir un véritable outil d aide à la décision à travers : Les résultats du PLDESS Une analyse externe de l atteinte des objectifs et mesures exposés dans la «feuille de route» et de la pertinence du plan par rapport aux enjeux contemporains de l ESS ; Une analyse externe du fonctionnement, de la gouvernance du plan et de l animation du partenariat ; Des préconisations sur les axes d améliorations à apporter au nouveau plan Eléments majeurs du bilan physique et financier Selon les analyses du cabinet AMNYOS en charge de l évaluation : Le budget total du PLDESS s élève à un peu plus de 1 million d euros de budget à charge de la ville de Lille (74%) et de la Région (26%). En restant sur une analyse strictement financière, nous constatons que le budget du PLDESS à majoritairement permis de financer des actions en faveur du soutien au développement de projets portés par des structures locales (52% du budget global). Point important pour la ville, la globalité des budgets des actions et projets soutenus en partie par le PLDESS 2007 et 2010 est estimée à euros. Autrement dit, la participation de la ville au financement global des actions soutenues par le PLDESS est de 13%. Entre 2007 et 2010, près de 300 structures ont bénéficié d un accompagnement et / ou d une action soutenue dans le cadre des actions conduites et / ou des événementiels mis en œuvre et / ou des instances participatives d animation du plan. 142 projets ont été soutenus dans le cadre de l appel à projets, et près de 60 structures locales ont bénéficié d un financement du plan.. Eléments majeurs de résultats En fonction des axes et mesures du plan , nous constatons une «atteinte globale des objectifs» sur la quasi-totalité des mesures : o Une intervention significative dans les champs du développement et la consolidation des filières d activité 5

6 o Pour les trois années, une intervention régulière en faveur de la finance solidaire et du microcrédit o Le soutien au développement de projets «solidaires» et de proximité o Une intervention significative sur le plan du renforcement de la visibilité de l économie solidaire o Des événementiels qui ont cherché à toucher au-delà du cercle des initiés Nous constatons également une mobilisation importante des services de la ville dans les registres des «achats responsables» et de la visibilité de l ESS. Cette mobilisation prend appui sur une collaboration inter-service (projets communs, rencontres informelles liens stratégiques par exemple entre l agenda 21 et le PLDESS ) et un investissement important en temps souvent «masqués»sur le plan de la mobilisation/sensibilisation des acteurs, des services. Cette mobilisation se concrétise par des actions communes (ESS, Développement durable, Actions éducatives, politique de la ville, relations internationales, tourisme, TIC ) dans les registres notamment : o De l identification de marchés prioritaires o D actions auprès des différents services pour intégrer l ESS et l offre de services de ses acteurs à leurs actions; o D actions de communication pour sensibiliser les acteurs et usagers des services de la ville o De collaborations pour des actions communes (ex : campagne équitable au quotidien) 2.3 Eléments majeurs de pertinence du plan D une manière générale et en fonction des investigations conduites auprès du panel de structures locales de l ESS, nous constatons que les acteurs sont d accord avec les objectifs et les valeurs du PLDESS Les valeurs critères de Léalille sont défendues par une grande majorité des acteurs interrogés avec des sensibilités légèrement variables selon le type d activité. Les valeurs et / principes devant prioritairement être défendus dans le cadre du plan lillois sont : o L utilité sociale o Le développement durable o La mixité sociale et l équilibre nord-sud o La démocratie dans l organisation et les processus de décision 2.4 Eléments majeurs de résultats en matière d animation thématique Sur la période étudiée, nous constatons un apport significatif en matière de : o capitalisation des expériences, des services o formalisation de documents «supports» (formation, communication grand public ) o d information et de sensibilisation des acteurs socio-économiques aux valeurs et apports de l ESS o soutien à la structuration partenariale entre acteurs locaux de l ESS 6

7 o Une animation transversale engagée (thématiques, au niveau des services de la ville ) 2.5 Eléments majeurs de résultats en matière de gouvernance du plan La commission extra-municipale, lieu de concertation et de débat, demeure le creuset de propositions et d échanges entre les acteurs. Cette commission : o Favorise l information, le débat et la concertation, o Oriente la réalisation du plan de développement, o Constitue un lien de création et d élaboration de propositions et d échanges entre les acteurs Au regard des consultations conduites, nous constatons une volonté «d ouverture» et d animation participative des instances et exprimée plus particulièrement au sein de la CEM jugée globalement de façon positive au regard de ses apports pour les acteurs : o Connaissance de l environnement relatif à l ESS à Lille : acteurs, projets, o Partage et échanges entre acteurs, o Mise en réseau, visibilité, reconnaissance, notoriété. 7

8 3. Cadre d action Les ambitions stratégiques du PLDESS Les principes de mise en œuvre du PLDESS s appuient sur le maintien et le renforcement des acquis des plans précédents et en particulier sur la capacité à créer du projet collectif s appuyant sur des valeurs de solidarité, d utilité sociale, de proximité et génératrice d emplois à l échelle de la ville et des communes associées de Lomme et d Hellemmes. La concertation menée avec l ensemble des partenaires entrepreneurs, financiers, et institutionnels durant les 9 derniers mois au travers de l évaluation menée mettent en perspective le PLDESS dont la structuration repose sur la base de 5 principes prioritaires devant conduire à sa formalisation : 1. Dans la perspective de valorisation et d optimisation des investissements antérieurs, le PLDESS accompagnera la consolidation des expériences et des projets conduits dans le cadre des deux premiers plans. Dans ce cadre, il s agira essentiellement de permettre aux acteurs locaux de l ESS ayant développé, durant les périodes antérieures, des projets pertinents d un point de vue socio-économique de pérenniser et / ou développer leurs activités. 2. La volonté de la Ville de Lille et des acteurs porte également l ambition de renforcer les niveaux d inscriptions stratégiques et opérationnels du PLDESS aux dynamiques du territoire en matière de développement économique et de l emploi local. 3. La démarche transversale de l ESS en direction des autres politiques municipales, valorisée notamment par l agenda 21 dans lequel elle s inscrit, doit poursuivre son ancrage et le travail d articulations avec les autres thématiques de la collectivité. 4. La Ville de Lille favorisera les articulations en prenant part aux instances de concertation mises en synergie par Lille Métropole et la région. La Ville de Lille visera à renforcer la cohérence et la complémentarité des actions et des dispositifs initiés par et avec les acteurs locaux. 5. La Ville de Lille et ses partenaires restent attachés à une politique de développement du PLDESS, qui respecte le principe d une participation élargie et active des citoyens et des acteurs. Ces cinq principes renvoient à la portée opérationnelle du plan et aux conditions d animation et de pilotage du PLDESS En écho aux résultats du PLDESS , des principaux enseignements de l évaluation conduite par le cabinet AMNYOS et des principes structurants énoncés au point précédent, le PLDESS ambitionne 4 objectifs stratégiques : 1. La Ville de Lille se donne pour objectif sur la durée du plan de favoriser la consolidation ou la création de 1000 emplois locaux pérennes, en veillant à leur dimension qualitative. 2. La Ville de Lille apportera un soin particulier au soutien d actions visant la solidarité territoriale à l échelle de la ville comme au niveau de ses quartiers et de ses communes associées en particulier dans le soutien à la création de services à la population en réponse à leurs besoins fondamentaux. 3. La Ville de Lille appuiera le développement des structures de l ESS en veillant à le faire dans une logique de structuration de filières. Ceci, dans l objectif de 8

9 conforter la crédibilité économique des acteurs et à favoriser la présence de l ESS dans l ensemble des échanges économiques du territoire 4. Par l intermédiaire de sa politique ESS, la ville de Lille se donne l objectif de renforcer l attractivité socio économiques de ses quartiers. Elle favorisera la création d entreprises et de services, complémentaires à ceux existants, innovants tant dans leurs modalités de gouvernance que dans leurs capacités à s appuyer sur des logiques de mutualisation 3.2 Les objectifs opérationnels du PLDESS En fonction des principes structurants et des objectifs stratégiques préalablement énoncés, le PLDESS propose de développer trois priorités (objectifs) opérationnelles : Objectif N 1 : Soutenir l expérimentation et l innovation «socio-économique» : le PLDESS doit aider les acteurs et / ou structures locales dans le cadre de démarches expérimentales sur des registres sociaux et / ou économiques, que ce soit pour des innovations internes aux organisations relevant de l ESS et /ou dans la perspective de mise en œuvre d une activité ou d un service, 1.1 Coordonner l implantation du Centre d Innovation Socio Economique ; lieu de regroupement des acteurs de l accompagnement de «l entreprendre autrement», accompagner la déclinaison du projet collectif porté par les acteurs parties prenantes; favoriser un environnement ouvert à l implantation d entreprises de l ESS. 1.2 Accompagner l innovation et la création d activités dans les quartiers aujourd hui peu investis par les acteurs de l ESS, en s appuyant sur les possibilités qu offrent les projets de restructuration de ces quartiers pour implanter des services de proximité. Il s agit ici d innover sur la veille autour des besoins des habitants d une part, soutenir les projets porteurs de lien social, en particulier dans les champs thématiques d intervention de la Ville, d autre part. 1. Accompagner les activités solidaires pour l accès au numérique 2. Soutenir les démarches de labellisation et le développement de nouvelles régies de quartier 3. Impulser la création d une crèche coopérative 4. Accompagner la création d une zone artisanale 1.3 Accompagner les démarches d entrepreneuriat collectif. L entrepreneuriat collectif, est une opportunité de développement de nouvelles activités ou de maintien/développement d activités existantes par la mutualisation de moyens ou de compétences. L entrepreneuriat collectif contribue ainsi à la création d activités utiles socialement et à l ancrage territorial d activités. 1. accompagnement à la structuration de cluster et de groupements solidaires 2. aide à la création de coopératives d activités et d emplois 3. soutien à l implantation d une ruche d entreprises sociales 1.4 Soutenir les démarches innovantes de pollinisation des valeurs de l ESS. 1 La ville de Lille soutient depuis maintenant 2 ans le festival de cinéma social initié par des comités d entreprise à l initiative du CE de la SNCF. 9

10 La volonté de rappeler le sens premier du rôle socio économique d un CE amène à questionner le salarié sur la valeur du travail, la place qu on lui donne et à réveiller le salarié/entrepreneur. Il s agit là d une action concrète de sensibilisation à d autres modes de faire relevant de l ESS au sein même des organisations professionnelles qui peuvent se transformer en véritables projets portés par les salariés. L objectif du PLDESS consiste à amplifier et démultiplier ces modalités de sensibilisation aux valeurs de l ESS en élargissant notamment aux organisations syndicales qui intègreront la nouvelle bourse du travail en Les acteurs économiques jouent un rôle important dans l essaimage des valeurs de l ESS auprès des particuliers pour les sujets relevant notamment d une consommation responsable de biens et de services (commerce équitable, agriculture biologique, circuits courts, tourisme solidaire ). Dans le cadre de son PLDESS, la Ville de Lille soutiendra les démarches de sensibilisation et d expérimentation visant à augmenter la consommation responsable. Objectif N 2 : Accompagner la consolidation des projets économiques et solidaires de proximité : Cet objectif répond aux besoins très importants de soutien à la consolidation / professionnalisation / pérennisation des projets de proximité - Ce soutien doit s organiser autour des acteurs de l accompagnement et de l évaluation. Cela pose la question de la formation au sein de l ESS comme vecteur de pérennisation des activités. 2.1 Aider à la capitalisation de projets économiques solidaires : L innovation économique sur les territoires de la ville de Lille peut impliquer une logique de capitalisation. En ce sens, l émergence de projets innovants dans les quartiers ne se limite pas au financement de projets totalement nouveaux mais à un soutien à la capitalisation et à la mutualisation d expériences. Le PLDESS soutiendra 4 démarches de capitalisation sur la période du plan 2.2 Aider à l essaimage des projets : afin de favoriser le développement de projets sur de nouveaux territoires et / ou le maintien d activités existantes dans le champ de l ESS, la ville aidera les démarches engagées par les acteurs pour favoriser leur accès à de nouveaux marchés. - SCIC auto partage sur le territoire de la métropole - groupement d achats du réseau colline Objectif N 3 : Intégrer l économie sociale et solidaire dans les politiques municipales : la politique ESS est une politique transversale, son efficacité au sein de la collectivité repose sur sa capacité à impacter de ses valeurs les projets des autres thématiques de la collectivité. 3.1 Consolider et amplifier le volume comme la qualité des marchés passés avec les structures de l ESS. Dans cette perspective, sera poursuivi le travail de concertation/ formation avec les acteurs de la commande publique ; - Diversifier le recours à la clause d insertion (partenariat avec la MDE) - augmenter les achats éthiques 10

11 - développer les marchés des entreprises coopératives 3.2 Amener les agents à poursuivre les actions de sensibilisation auprès de leurs usagers/clients mises en œuvre dans le cadre de la campagne «Equitable au quotidien» qui avait permis de collaborer avec 15 thématiques de la ville sur le thème de «la consommation responsable» et en intégrant l offre de sensibilisation à l ESS dans les prestations de formation existantes au sein de la ville dans le cadre du PEG, de l animation sportive et des manifestations senior, 3.3 Accompagner la prise en compte de l ESS dans la réalisation des politiques municipales : Pour exemple : développement du tourisme local à Oujda dans le cadre de la coopération décentralisée, mobilisation de réponses aux besoins des habitants dans le cadre de la politique petite enfance, accompagner la structuration de modalités coopératives et de mutualisation dans le champs de la création culturelle dans le cadre de l agenda 21 de la culture. 3.4 Accompagner la sensibilisation des agents de la collectivité. Cette mesure vise à sensibiliser l agent de la ville, individu en charge d une mission au sein de la collectivité, ainsi que ses représentants au sein du comité d œuvres sociales pour que les valeurs de l économie sociale et solidaires soient renforcées dans le portage individuel et collectif. - organisation de 12/14 dédiés à des thèmes de l ESS Ces trois priorités opérationnelles correspondent aux moyens d actions suivants : La mobilisation de la Direction de l Economie Sociale et Solidaire sur les registres de : 1. l animation et suivi technique du PLDESS 2. l animation dans le cadre d un partenariat avec LMCU du Forum des acteurs pour une économie plus solidaire mis en place dans le cadre du Plan d action du volet Economie sociale et solidaire du Plan Métropolitain de Développement Economique (PMDE) 3. la participation active à la sensibilisation et la mobilisation des services de la ville en matière de projets économiques sociaux et solidaires, 4. la sensibilisation des acteurs socio-économiques, des partenaires sociaux à l ESS et le développement des projets partenariaux, 5. le repérage, l accueil, l information et orientation des porteurs de projets pouvant contribuer et / ou correspondre aux objectifs stratégiques et opérationnels du PLDESS 6. l accompagnement des porteurs de projets tels que ciblés dans le présent plan. Un appel à projets permanent mis en œuvre en complémentarité avec l appel à projets de Lille Métropole permettant le soutien financier (en fonction des statuts) des porteurs de projets dans le cadre : 1. De démarche d ingénierie, d étude de faisabilité, 2. De démarches de capitalisation, d évaluation dans une perspective d essaimage, 3. D actions de promotion de services, 4. D actions concourant à la professionnalisation des structures, des services, des acteurs, 5. D aide au démarrage et de création d emploi, 11

12 3.3 Les cibles du plan Les trois objectifs opérationnels ciblent prioritairement d un point de vue des services et / ou activité : Des services et / ou activités (en projet ou existant) de «proximité» développés à l échelle communale et / ou à celle des quartiers et relevant ou pouvant relever des politiques conduites par la ville, Des services et / ou activités développés à Lille, portés et développés par une structure lilloise et pouvant bénéficier d un essaimage à l extérieur de la ville dans une perspective de consolidation globale des activités de la structure. Les trois objectifs opérationnels ciblent exclusivement des structures se référant aux 6 valeurs critères tels que définies dans le plan N 1 : Existence d une activité économique : production, consommation, épargne, Utilité sociale des biens et services produits, Promotion du développement durable, Solidarité dans la répartition des excédents de l activité, Contribution à la mixité sociale, à l équilibre Nord-Nord/Nord-Sud, Démocratie dans l organisation et les processus de décision. Le repérage et la sélection des projets soutenus dans le cadre du PLDESS devront pouvoir se baser sur ces critères. 3.4 Le pilotage et l animation du PLDESS L animation du plan doit s appuyer sur le principe d une co-construction de la politique publique ESS avec les acteurs. Les principes structurant les conditions d animation et de pilotage du plan relèvent des points suivants : 1. Maintien d une animation très largement participative visant à optimiser les conditions de mobilisation des acteurs notamment en lien avec les instances communautaires. 2. Renforcement de la mobilisation des acteurs socio-économiques et de l ensemble des services municipaux à l animation du PLDESS et / ou inversement participation de la direction ESS aux instances territoriales et / ou communales liées aux problématiques de développement économique, de cohésion sociale territoriale 3. Développement d une animation du plan lillois «micro - territoriale» et de proximité : il s agit de favoriser une animation de proximité en articulation avec l échelon communautaire tout en évitant le risque de cloisonnement des différents territoires de la Ville. Dans ce cadre, il y a lieu de renforcer la collaboration avec les chefs de projets politique de la Ville, les mairies de quartier et les communes associées afin de favoriser la mise en place d une animation réalisée par les acteurs des micros territoires. Ce qui nécessite une concertation, avec les acteurs des différents quartiers/communes associées en contact avec le public / les usagers pour l identification de personnes ressources dans le domaine de l ESS. En ce sens : 12

13 Le Comité de Pilotage spécifique au PLDESS se recentre sur une mobilisation plus étroite des différentes compétences de la ville (élus référents) et des partenaires financeurs et / ou stratégiques (LMCU, Département, Région) ainsi que des réseaux de l ESS l APES et la CRESS. Il a pour rôle principalement de : veiller à la mise en œuvre des objectifs stratégiques et opérationnels du plan, décider des modalités de soutien des projets articuler la démarche locale, avec celles menées au niveau des autres échelles de territoire et notamment d organiser la coordination avec le volet ESS du PMDE La fréquence des rencontres du Comité de pilotage est trimestrielle. Le comité de pilotage s appuiera sur : une animation et un suivi technique du plan assurée par la Direction de l Economie Sociale et Solidaire. L animation par la Direction de l Economie Sociale et Solidaire de «groupes solidaires territoriaux» de proximité en s appuyant sur les instances existantes au titre notamment de la politique de la ville, des rencontres de présidents de conseil de quartiers ou toutes autres instances infra-territoriales pertinente. L objet de cette animation renvoie à la nécessité de mobiliser les acteurs au plus près des quartiers dans une perspective d échanges d information, de partage diagnostic, d identification de projet. L étude technique partagée des dossiers de l appel à projets dans le cadre d une instance trimestrielle associant les représentants techniques de la région NPDC, du département et d LMCU. Cette instance aura comme objectif de préparer les comités de pilotage du PLDESS. L animation du Forum des Acteurs pour une économie plus solidaire mis en place à l échelle de LMCU. 3.5 Principes d évaluation du PLDESS Le PLDESS bénéficiera d une évaluation intermédiaire en 2013 et d une évaluation finale en L action globale du PLDESS comme les projets et / ou structures soutenues devront pouvoir être évalués en fonction des quatre objectifs stratégiques : 1. favoriser la consolidation ou la création de 1000 emplois locaux pérennes, en veillant à leur dimension qualitative. 2. Développer la solidarité territoriale à l échelle de la ville comme au niveau de ses quartiers en particulier dans le soutien à la création de services à la population en réponse à leurs besoins fondamentaux. 3. Appuyer le développement des structures de l ESS en veillant à le faire dans une logique de structuration de filières. Ceci, dans l objectif de conforter la crédibilité économique des acteurs et à favoriser la présence de l ESS dans l ensemble des échanges économiques du territoire 4. Renforcer l attractivité socio économiques de ses quartiers. Elle favorisera la création d entreprises et de services, complémentaires à ceux existants, innovants tant dans leurs modalités de gouvernance que dans leurs capacités à s appuyer sur des logiques de mutualisation. 13

14 En ce sens, les projets soutenus et / ou les démarches engagés dans le cadre du PLDESS devront permettre une identification de résultats et / ou d impacts sur les registres suivants : Evolutions sur le plan de l emploi direct / indirect porté et / ou généré par les structures aidées et / ou par les actions du PLDESS : création, consolidation économique, emplois non délocalisés, améliorations des conditions sociales d emploi, des conditions d exercices, Evolutions des volumes et des caractéristiques sociologiques des publics et/ ou usagers et / ou adhérents des services soutenus dans le cadre du PLDESS, identification et caractérisation des besoins couverts par les services ESS, Evolutions des modèles économiques des structures, niveaux d hybridation financière des projets soutenus, niveau d autofinancement des structures, volumes et caractéristiques des marchés obtenus par les structures Evolutions à l échelle des quartiers de la gamme de services répondant à des besoins fondamentaux des citoyens, des entrepreneurs, contribution au renouvellement médiatiques des quartiers, contribution au décloisonnement territorial Les démarches d évaluation s appuieront sur un suivi physique et financier par les services de la Direction de l Economie Sociale et Solidaire. Ce suivi permettra la formalisation et la présentation aux membres du Comité de Pilotage d un bilan quantitatif et qualitatif annuel. Chacun des projets soutenus et / ou des actions engagées dans le cadre du PLDESS devront faire l objet, dans le cadre notamment de l appel à projet, d une formalisation écrite des objectifs de résultats et d impacts en référence aux points ci-dessus. Les objectifs quantitatifs et qualitatifs décrits devront permettre de caractériser et / ou mesurer la situation initiale à la date de dépôt du dossier et annuellement sur une période de 5 ans. 3.6 Budget et actions prévisionnelles du PLDESS Le PLDESS est établi sur la base d un budget global de euros, dont euros à charge de la Ville de Lille, le reste du financement se répartissant entre le Conseil Régional, le Département du Nord et Lille Métropole. Ces contributions financières seront précisées dans le cadre de convention avec chacun de ces partenaires. 14

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation E Collectivité Territoriale de Corse propose un modèle économique qui peut jouer un rôle de vecteur de omiques des dimensions

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC Toute demande devra s inscrire dans l un des domaines d intervention de la Fondation : 1. Insertion sociale et professionnelle des jeunes avec

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE) Page 1 Axe 2 - Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur DIECCTE Dates agréments CLS 3 Juillet 2008 2

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES»

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 1 PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 2 SOMMAIRE. I. Une Histoire...3 II. Les principes fondamentaux...3 III. Les objectifs...4 IV. Les actions...4 Actions envers les jeunes...4 Actions envers les

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE Argo&Siloe DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD Restitution 4 juillet 2013 Définition 9 rue des d une Tuiliers stratégie

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014 6-5 JUIN - mars 2013 7 - Mai 2014 Titre 1 - Accès aux droits Expérimentation d'une labellisation de Relais Caf La Convention d Objectifs de Gestion 2013-2017 fixe comme au objectif aux CAF d améliorer

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

PROCEDURE DE DESIGNATION

PROCEDURE DE DESIGNATION PROCEDURE DE DESIGNATION Appel à candidatures de 2015 1. À travers le programme des villes créatives, l UNESCO reconnaît l engagement manifeste des villes pour mettre la créativité au centre de leurs stratégies

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

LE PARRAINAGE POUR L EMPLOI EN PICARDIE

LE PARRAINAGE POUR L EMPLOI EN PICARDIE Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle de Picardie Programme régional d animation des réseaux de parrainage en Picardie LE PARRAINAGE POUR L EMPLOI EN PICARDIE Décembre

Plus en détail

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social De l Economie sociale à l entrepreneuriat social Des enjeux d actualité Un Paradoxe Très présente dans notre vie quotidienne. Méconnue du grand public. Un Regain d actualité Le chômage de masse La mondialisation

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Un outil de connaissance et de suivi du réseau EE de Midi Pyrénées Contexte / Enjeux : Le contexte actuel, dans lequel, l environnement prend une place de

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A.

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A. CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME ET LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A.) CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : Le Collège

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Fondation Sanofi Espoir. Charte de sélection des projets

Fondation Sanofi Espoir. Charte de sélection des projets Fondation Sanofi Espoir Charte de sélection des projets Décembre 2010 1 La Charte de sélection des projets Vous êtes porteur d un projet de terrain lié à la santé, dans le domaine de la solidarité ou de

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Mise en ligne début novembre au moment du lancement du site Internet du Labo ESS, le sondage sur l identité et l avenir de l ESS a connu un vif succès.

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE La mobilité sociale est notre priorité FONDATION CRÉÉE EN 2002, SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Grégoire Maisonneuve La Fondation Transdev apporte un soutien financier

Plus en détail

Mise en place d une comptabilité analytique

Mise en place d une comptabilité analytique Id 37 6 rue Jacques Vigier 37 700 Saint-Pierre-des- Corps 02 47 37 95 44 Dossier suivi par : Nina JAMET Email : jamet.dla@id37.fr Mobile : 06 28 79 25 12 CAHIER DES CHARGES PRESTATION D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

ô é é é é é à è é ô é é

ô é é é é é à è é ô é é é ô é é é é é à è é é Ensemble de ressources mutualisées (équipements, personnels hautement qualifiés, services associés) en accès ouvert, notamment aux PME, contribuant à l accélération du processus de

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT 1 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : CONSTRUCTYS, OPCA de la construction, HAUTE NORMANDIE 18 rue Amiral Cécille 76100 ROUEN Représenté par Martine GOETHEYN, Présidente Et : L ASSOCIATION REGIONALE DES

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION

CAHIER DES CHARGES FORMATION CAHIER DES CHARGES FORMATION 1. INTITULE (COMPLETE) DE LA FORMATION : Gestion financière, planification, suivi et évaluation des programmes/projets de 2. CONTEXTE : La stratégie actuelle de l Agence de

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015. Lancement de la. Bourse aux projets transfrontaliers www.myproject- eurometropolis.eu

DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015. Lancement de la. Bourse aux projets transfrontaliers www.myproject- eurometropolis.eu DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015 Lancement de la Bourse aux projets transfrontaliers www.myprojecteurometropolis.eu Contexte Constatant la difficulté des porteurs de projets francobelges à trouver des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail