document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité"

Transcription

1 document de travail

2 Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité intégration des principes A mettre en parallèle avec la démarche initiée avec le collectif date pour une réunion d'information et de préparation des nouvelles rivières urbaines 1 PUM en collaboration avec l'irsnb, publication en 2012 : Le spécifique à établir avec le PE en ce qui concerne le collectif PUM, le parc Léopold et les nouvelles Rivières Urbaines. ruissellement des eaux de Opportunités pour un autre paysage dans la vallée du Maelbeek surface (voir annexe 1) Institut Royal des Sciences L'IRSNB est la grande institution culturelle et scientifique du parc Une dynamique intéressante est entamée avec le collectif Naturelles de Belgique sort de Léopold, sa présence et son impact au sommet de la colline ont PUM et les Etats Généraux de l'eau à Bruxelles (EGEB) ses murs été en partie occultés par la construction du PE. Ses activités notamment par une réflexion portant sur la biodiversité ouvertes à un large public et son implication dans l'animation de urbaine et le cycle de l'eau. Cette démarche peut trouver une l'espace public doivent être mises en valeur. application dans la réalisation du projet architectural de la MHE. Cadre général historique Utilisant les rivières comme collecteurs d eaux usées, Bruxelles a depuis plus d'un siècle refoulé l eau sous terre. Il en résulte aujourd hui un réseau de cours d eau fragmenté, de rares étangs d agrément parfois alimentés par de l eau potable. Les eaux les plus présentes dans le paysage bruxellois sont maintenant celles, temporaires, qui ruissellent sur les surfaces imperméables, qui viennent surcharger le réseau d égouttage ainsi que la station d épuration en aval, créent des inondations dans les fonds de vallée. La gestion de l eau d une manière générale et des eaux de pluie en particulier est un réel défi pour l avenir de la ville. La Région commence à prendre conscience de la nécessité de la gestion de l'eau et d'en faire un enjeu «politique» aux techniques décentralisées. Le parc Léopold et son environnement urbain constituent un espace propice au développement exemplaire pour la ville des principes contenus dans les «Nouvelles rivières urbaines». Il est d ailleurs remarquable de constater que la répartition altimétriques des propriétés, du plus local dans le fond de vallée au plus global sur le sommet de la colline, correspond à la structure politico-adminitrative du territoire européen dans son ensemble. C est un territoire urbain complexe au croisement d un axe est-ouest centre-périphérie, reliant institutions belges et européennes et l axe du social nord-sud qui est aussi l axe de la vallée. Nous pouvons déjà tenir compte d une forte collaboration entre institutions scientifique de renom et collectifs locaux du quartier, notamment avec le projet Eau et Biodiversité Travailler aux circulations de l eau en ce lieu, c est contribuer à une action qui peut devenir exemplaire pour l ensemble de la Région sur la manière dont l eau et la nature peuvent trouver de nouveaux accords avec un environnement urbain parmi les plus denses. L eau est un bien commun qui se technologise toujours plus là ou la ville se densifie, cette ressource nous échappe nous échappe chaque jours d avantage. Le Parc Léopold peut devenir un terrain où s expérimentent des pratiques sociales et des techniques hydrauliques qui visent à modifier le rapport des usagers du territoire urbain avec le ruissellement de l eau, la présence de la nature et le développement de la biodiversité en contexte urbain. Cadre planologique : - Plan de gestion de l'eau de Bruxelles Capitale (PGE) : Il engage la Région à mener des actions pour répondre aux grands défis de la gestion de l eau à Bruxelles. - Schémas directeurs d ensembles et particuliers du Parc Léopold et ses alentours : Ils visent à améliorer l accessibilité publique et la lisisbilté urbaine des entrées. - Réglement européen EMAS (Eco-Management and Audit Scheme) : il comporte des critères environnementaux. - Plan de gestion de l'eau (à paraître) : Il est à mettre en œuvre à l échelle du district hydrographique international de l Escaut. - Plan Nature de la Région : il comprend un volet important sur la participation et la biodiversité.

3 Proposition d interventions spécifiques dans le cadre des Nouvelles Rivières Urbaines (NRU) 2: Connexion directe des eaux de L'eau qui ruisselle sur les toitures vient gonfler les Pistes : La mise en œuvre d une connexions des eaux de toiture des toiture vers l'étang volumes et débits d'eau à traiter par la station d'épuration édifices situés dans le parc avec l étang permettrait à l'eau ruisselant nord alors que la qualité de celle-ci ne nécessite pas le sur ces toitures de remplir l'étang et limiterait de ce fait son même traitement que les eaux usées. De plus, par temps alimentation par de l'eau potable. Le potentiel d'évapotranspiration de forte pluie, les débits d'eaux trop importants pourrait être amélioré en travaillant ces connexions par des noues provoquent des déversement directs vers la Senne au végétalisées. Une première mise en oeuvre du système pourrait niveau de la confluence entre les collecteurs anciens et trouver sa place dans les travaux en cours de l ancien Institut nouveaux du Maelbeek et le collecteur émissaire. Eastmann (autres acteurs possibles: Lycée Jacquemin, Warocqué) Ouvrage d'infiltration pour les L'infiltration est le principe le plus efficace pour réduire le Pistes: Infiltration des eaux de toitures du bâtiment de l hémicycle du eaux de ruissellement de la partie volume d'eau de ruissellement à traiter. Le haut du parc Parlement européen, de la maison Linden, des parkings et chemins amont du parc. Leopold se situe dans une situation géologique favorable du haut du parc. avec la présence de sables (infiltrants) à faible profondeur (ainsi qu'une nappe phréatique profonde). Lutter contre l'érosion et le Le parc Leopold présente de fortes pentes qui Pistes: Ralentir les eaux de ruissellement par des revêtements ravinement augmentent le ravinement des chemins et du terrain de adéquats et travailler le chemin qu'emprunte chaque goute d'eau dans sport le parc Faire émerger la question de la Il n'existe pas de lieu de d'expérimentation et ou de jeu Pistes: mettre en place des infrastructures ludiques ou des projets place de l'eau en ville chez les avec l'eau de pluie à Bruxelles. De plus cette eau de pluie d'écoles dans le parc, en lien avec une plaine de jeu et/ou le lycée jeunes est très vite enterrée et disparaît donc du regard des tous Jacqmain les habitants, les jeunes y compris. Un lieu d'étude et de visite Les mesures de gestion de l'eau décentralisées Pistes: Monitoring, de l'évolution de la qualité des eaux gérées ainsi apparaissent de plus en plus comme incontournables que de la flore et la faune dans les ouvrages de gestion de l'eau. De dans une ville durable. Cependant celles-ci sont plus le parc pourrait jouer le rôle de musée à ciel ouvert. Une relativement peu connues (surtout en Belgique) et exposition permanente des différentes pratiques possibles à nécessite encore une étude de comportement de ces Bruxelles. ouvrages sur le long terme. Créer une zone humide en faveur Le parc Léopold se situe sur un versant de l'ancien Pistes création d'une zone humide sur la plaine de jeu ou dans le de la biodiversité du parc Maelbeek, depuis le plateau jusque dans la vallée. Le bas bassin aux phoques. du parc fut donc longtemps un lieu humide mais qui a progressivement été asséché au cours du temps.

4 Proposition d ordre du jour 1. Présentation par EGEB-PUM : plan d'action de long terme (voir tableau ci dessus). 2. Présentation d'éléments spécifiques par Irsnb : parcours bio-diversite. 3. Traversées piétonnes et circulation des vélo : projet de Parcours culturels piétons entre le Quartier des Arts et le Cinquantenaire (étude ERU pour le compte de l ADT, étude Espaces Mobilités pour le compte du PE) 4. Inventaire des acteurs à associer à la réflexion et des outils à envisager à ce stade, charte des occupants du parc Léopold, plateforme d information, identification des besoins en matière de signalétique, coordination, incitants à la mobilité douce, etc. 5. Définition d un objectif commun : Envisager un projet de long terme sur le développement des NRU dans le parc et avec les différentes institutions présentes dans la gestion ou qui ont un impact sur le parc et le quartier

5 Annexes : 1. Dossier: Le collectif PUM, le Parc Léopold, et le Nouvelles Rivières Urbaines. Opportunités pour un autre paysage dans la vallée du Maelbeek 2. Dossier: Les Nouvelles Rivières Urbaines pour le projet Parcours Biodiversité dans le Parc Léopold: analyse, opportunités et proposition 3. contexte historique: repérage petit étang Léopold

6 1 2 Nouvelles Rivières Urbaines : ce concept, dont le nom est né dans la vallée du Maelbeek au coeur de l Appel à idée citoyen Open Source a fait l objet d une thèse de doctorat par Valérie Mahaut.

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC)

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Les grandes lignes de la présenta/on - Par/cularités de la RBC face au cycle naturel de l eau et conséquences sur les

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement PROCESSUS DE CONCEPTION Piotr Kowalski MK ENGINEERING Objectif(s) de la présentation Développement du processus

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014 Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France Introduction Cette matinée de formation est la 1 ère d une série de quatre thématiques liées

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 131 sur 138 Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 132 sur 138 Carte

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat»

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX (du 6 au 8 octobre 2010 à Angerville l Orcher) «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» Intervenant : Katy Carville Animatrice du Contrat Global

Plus en détail

L OIN et la zone commerciale d Orgeval

L OIN et la zone commerciale d Orgeval L OIN et la zone commerciale d Orgeval En 2007, Orgeval a choisi d adhérer à l Opération d Intérêt National (qui regroupe 51 communes), pour sa zone commerciale. L OIN Seine Aval n intervient donc que

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Yvon BEUCHON, Président de

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux Étude de définition des équipements de découverte en forêt et des espaces d animation,

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES Le 16 avril 2013 Présentation de l Atelier LD Urbanisme, Paysage, Ingénierie et Techniques Environnementales L atelier LD est reconnu pour son approche qui place

Plus en détail

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Dossier de presse Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Sommaire Communiqué de presse.1 Fiche 1 : Qu est ce qu un Schéma d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COLLECTIVITE DE SAINT-MARTIN DOSSIER N... Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Le point sur les chantiers prévus en 2008-2009 par la Ministre bruxelloise de l Environnement, Evelyne Huytebroeck : Cours du Molenbeek

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

HISTORIQUE ET ENJEUX. De Maelbeek dans tous ses Etats aux Etats généraux de l eau

HISTORIQUE ET ENJEUX. De Maelbeek dans tous ses Etats aux Etats généraux de l eau HISTORIQUE ET ENJEUX De Maelbeek dans tous ses Etats aux Etats généraux de l eau C est une histoire d habitants qui se mettent en mouvement, une histoire citoyenne et experte Rivière Ennemie Rivière Ennemie

Plus en détail

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales La pluie en ville maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales L urbanisation dense du territoire des Hauts-de-Seine a entrainé une forte imperméabilisation

Plus en détail

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Les outils de gestion locaux et leur articulation Mme Hélène SAZATORNIL Responsable du service environnement du PLVG Animatrice du Contrat

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 14/02/2013

LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 14/02/2013 LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 14/02/2013 Monsieur le Ministre-Président, Mesdames, Messieurs les Ministres et Secrétaires d Etat, Par souci de citoyenneté et de l intérêt

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA)

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) ---ooooooooo--- SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT Ville d ALBERTVILLE Document d Enquête Publique Note

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 7 Le circuit de l eau domestique L approvisionnement en eau, autrefois et aujourd hui On pourra utiliser les ressources documentaires du CDI ou celles d internet 1. Réalisation de dossiers documentaires

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE. Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015

LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE. Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015 LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015 ORDRE DU JOUR 1. RAPPEL 2. LE CONSTAT D AUJOURD HUI 3. SOLUTIONS

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Plan de l exposé Introduction: L urbanisation et ses impacts négatifs Gérer autrement les eaux de

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles 04 > La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles Deux approches à croiser La démarche «paysagère» engagée en 2001 à conforter et enrichir Une dimension

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011

Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011 www.certu.fr Journée technique Zones humides 16 octobre 2012 Prise en compte et intégration des zones humides en milieu urbanisé Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011 Muriel Saulais, Certu, ESI/VUER

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains»

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» PV de la réunion du 28 juillet 2011 (Ancienne librairie UOPC : 216, chaussée de Wavre 1050 Ixelles) Responsable

Plus en détail

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME I SITUATION ADMINISTRATIVE La station d épuration et les réseaux d assainissement de la Ville de MEAUX appartiennent à la ville et sont exploités en régie communale

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

ÉTUDE D AMENAGEMENT DE L ECOQUARTIER DE LA CHAVIOTTE A VILLERS-LA-CHEVRE

ÉTUDE D AMENAGEMENT DE L ECOQUARTIER DE LA CHAVIOTTE A VILLERS-LA-CHEVRE Communes de Villers-la-Chèvre ÉTUDE D AMENAGEMENT DE L ECOQUARTIER DE LA CHAVIOTTE A VILLERS-LA-CHEVRE APPROCHE ENVIRONNEMENTALE DE L URBANISME Agence de Metz 7 rue Edouard Belin 57070 METZ Technopole

Plus en détail

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole Données générales sur le drainage et ses impacts PREFET DE LA HAUTE-MARNE Direction départementale des territoires Service environnement et ressources naturelles Bureau préservation des milieux aquatiques

Plus en détail

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération Communication de presse Résumé L époque est révolue où la société pouvait attribuer aux aménageurs

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Le mont Royal Leçons de Montréal Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Présentation Qu est-ce que le mont Royal? Une histoire d amour et d engagement

Plus en détail

VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES. Fiche 2.10 ET ASSURER LEUR QUALITÉ 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) 1.2 LOCALISATION

VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES. Fiche 2.10 ET ASSURER LEUR QUALITÉ 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) 1.2 LOCALISATION Fiche 2.10 VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES ET ASSURER LEUR QUALITÉ Priorité 2 Version 1-Version provisoire 20/10/14 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) L ensemble du territoire communal Liens

Plus en détail

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Séance d information 10 mars 2014 2 Message de bienvenue par M. Renevey, Conseiller administratif Présentation du futur concept d assainissement

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Les EGEB sont soutenus par la Région de Bruxelles Capitale De SGWB worden gesteund door het Brussels Hoofdstedelijk Gewest hap://www.egeb sgwb.

Les EGEB sont soutenus par la Région de Bruxelles Capitale De SGWB worden gesteund door het Brussels Hoofdstedelijk Gewest hap://www.egeb sgwb. Les EGEB sont soutenus par la Région de Bruxelles Capitale De SGWB worden gesteund door het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Rivière ennemie Eaux amies Imaginons ensemble des quarkers où l eau serait une

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

Doctrine régionale «eaux pluviales»

Doctrine régionale «eaux pluviales» Doctrine régionale «eaux pluviales» 1- Quels enjeux en Ile-de-France? 2 Leviers réglementaires 3 - Comment assurer la compatibilité des aménagements avec le SDAGE? Estelle Desarnaud Service Eau Sous-Sol

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

Développer un quartier durable Mode d emploi

Développer un quartier durable Mode d emploi Développer un quartier durable Mode d emploi Pensons à l avenir Programme : Notre responsabilité dans l évolution du climat Intérêts d une politique de réduction des émissions de CO2 Quartier durable :

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Catalogue des bonnes pratiques de gestion des eaux pluviales et de conservation des sols Atelier pour l élaboration d un catalogue

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

Dimension environnementale

Dimension environnementale Dimension environnementale Géomorphologie et paysages : du plateau au fleuve Cette partie du territoire de l'ardèche est marquée par le fleuve Rhône dont les larges méandres laissent des territoires de

Plus en détail

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Adaptation aux changements climatiques Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Hervé Logé Symposium Ouranos Nov. 2008 L adaptation aux CC comme projet organisationnel n Finalité des efforts

Plus en détail