ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS"

Transcription

1 ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1

2 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe (Opportunités, Menaces) 3. l environnement interne (Forces, Faiblesses) 4. Axes et objectifs de la communication N 1 5. Axes et objectifs de la communication N 2 6. Communication externe institutionnelle 7. Communication interne 2

3 Analyse de l environnement Principales Opportunités liées à l environnement pour la Communication sur le Thème de l Eau La volonté politique de l Etat de mettre en œuvre la Stratégie Nationale de l Eau L Appui et la communication sur le Plan Maroc Vert Les Normes et exigences du marché international sur le système qualité des industriels exportateurs (ISO notamment) L Information et la sensibilisation Internationale sur les problématiques de l Eau La politique volontariste de subventions et d aides financières de l Etat pour les domaines touchant à l Eau L instauration du système «pollueur-payeur, préleveur-payeur» L existence de la Loi 10/95 sur l Eau La bonne volonté des Autorités et des pouvoirs publics à adhérer dans les chantiers de la communication. Principales Menaces liées à l environnement pour la communication sur le thème de l eau Des cibles nombreuses et variées ne facilitant pas la démarche et la mise en œuvre de la communication Le taux d analphabétisme au niveau rural notamment Le flou juridique lié à l insuffisance des textes d application de la Loi 10/95 sur l eau 3

4 Manque de textes d application de la loi Les difficultés générales à faire appliquer les lois au Maroc Les résistances aux changements liés aux croyances et traditions Les problèmes de conciliation entre les objectifs de qualité de l eau et les enjeux économiques actuels du pays La multitude des intervenants institutionnels sur le thème de l Eau Le manque de coordination entre les intervenants du domaine de l Eau Existence de la loi Principales Forces de l ABH dans le Domaine de la communication Prise de conscience collective de l importance de l économie d eau Contrat programme pour le développement et la préservation des ressources en eau Existence de supports de Communication (dépliants, brochures, ) Existence au sein de l organigramme de l Agence d un service dédié à la communication Principales Faiblesses de l ABH dans le Domaine de la communication Manque de quelques textes d application La formulation de quelques articles de la Loi crée une ambiguïté lors de leur interprétation et engendre une différence de compréhension Absence d un service communication fédérateur au niveau du SEEE et manque de stratégie de communication au niveau du SEEE 4

5 Très faibles moyens dédiés à la communication en termes de budget et de logistique Insuffisance des ressources humaines autant en effectif qu en compétence Manque de modules de formation en communication Manque de suivi et d évaluation des actions de communication réalisées Le site web n est pas encore publié et les bases de données existantes restent non attractives et non optimisées Pas de bulletins grand public pour valoriser les réalisations de l ABHL Dominance d une circulation de l information verticale avec une prédominance de la communication Informelle et orale 5

6 Axes et objectifs de communication 1 AXE C1: Protéger la qualité des ressources en eau et lutter contre la pollution industrielle 6

7 Fiche de synthèse Démarche sur objectif prioritaire Objectif SNE C1.3 : Programme de prévention et lutte contre la pollution industrielle Objectif opérationnel - Mettre en œuvre un programme de prévention et de lutte contre la pollution industrielle - Réaliser des projets de dépollution en encourageant les investisseurs à participer à leur financement - Promouvoir la réutilisation des eaux usées industrielles traitées (un projet chaque 2 ans et par province) Objectif de communication Sensibiliser les industriels pollueurs non raccordés au réseau d assainissement sur les avantages de la préservation des ressources en encourageant à limiter au maximum leurs pollutions. 7

8 Communication externe opérationnelle Groupe Cible 1 : Les huileries Objectif : Sensibiliser sur les avantages de l installation des stations d épuration. 8

9 Huileries Fiche de synthèse Cibles Résistances Messages Supports Le coût du projet élevé Partenaires associés, Commune rurale ou urbaine ; Conseil Provincial Conseil régional, Chambre de commerce et d industrie ; Département de l environnement Elus locaux Fonctionnement et entretien difficiles Odeurs ===> Impact sur la valeur des terrains aux alentours Pb. du Foncier (acquisition de terrain pour la station d épuration) - Assistance technique de l ABHL - Selon les cas, l ABHL peut financer une partie des travaux à hauteur de 20% - Amélioration de la qualité de vie et du bien être des habitants aux alentours - Protection des ressources en eau et du milieu naturel - la valorisation des sous produits (huileries) - la réutilisation des eaux usées épurées (recyclage et refroidissement des équipements d industries) -Diminution, voire annulation du paiement de la redevance pollution - Risques : maladies hydriques et contamination de la ressource en cas de non dépollution - Risque de fermeture - Formations assurées ; -Mettre en place un contrat de maintenance ; -Effectuer des visites de contrôle et de suivi ; Technologie métrisée ; Installation de stations compactes Promouvoir des stations collectives pour les unités se trouvant dans un rayon de 15Km. -Réunions de sensibilisation -Visites de projets pilotes -Brochures -Colloques, -séminaires, -films -Page web -Notes d information 9

10 Axes et objectifs de communication 2 AXE D1: Améliorer la protection des personnes et des biens contre les risques d'inondation 10

11 Fiche de synthèse Démarche sur objectif prioritaire Objectif SNE D1.1 Protéger 20 sites/an contre les inondations Objectif opérationnel - Mise en œuvre d un programme de prévention et de lutte contre les inondations -Réaliser des projets de digue de protection avec la participation des industriels concernés - Réalisation des canaux d évacuation. Objectif de communication La sensibilisation des industriels et des populations sur l utilité des réseaux hydrographiques. 11

12 Fiche de synthèse Communication externe opérationnelle Groupe Cible 2 : Zone industrielles limitrophes des cours d eau Objectif : Sensibiliser sur les avantages de la réalisation des digues de protection et des canaux d évacuation. Cibles Résistances Messages Supports Association des zones industrielles Solution coûteuse et insuffisante pour éradiquer le risque d inondation lié aux aléas climatiques il vaut mieux prévenir que guérir Attention aux dégâts humains Profiter de l assistance gratuite de l Agence. Assurer la sécurité des unités industrielles en réalisant des digues de protections contre les inondations. Eviter d être pris en surprise par l aléa Séminaires Notes d information Dépliant Visite sur les lieux 12

13 Communication externe institutionnelle Objectifs de communication Faire connaitre et vulgariser la loi sur l eau et ses textes d application ; Communiquer sur les enjeux de la stratégie nationale de l eau ; Promouvoir l image de l Agence et développer sa notoriété ; Faire connaitre les missions, les activités et les réalisations de l Agence ; Faire partager la vision et les valeurs de l Agence ; Inciter les partenaires publics et les usagers de l eau sur la nécessité d agir pour préserver et protéger les ressources en eau. Créer un système de circulation d information Cibles Messages Supports Administrations établissements publics Parlementaires et élus Autorités locales Collectivités locales Associations professionnelles Presse locale Agence, organisme public au service de la gestion intégrée des ressources en eau Agence, partenaire public de référence pour la préservation et la protection du domaine public hydraulique, L Agence, gestionnaire unique des RE à l échelle du bassin hydraulique L eau, notre patrimoine à sauvegarder et à protéger ; Agence exhorte sur la solidarité et l utilisation de l eau au sein d un même bassin (amont et aval) et interbassin Brochure institutionnelle Dépliants Affiches et panneaux Film institutionnel Rapports d activités Site web Séminaires, visites, rencontres 13

14 Communication interne Objectif de communication Informer le personnel des ABH et du SEEE sur : la stratégie nationale de l eau les actions de l ABHL pour la dépollution les actions de l ABHL pour la lutte contre les inondations Cibles Messages Supports Tous les fonctionnaires Les services de l eau Autres ABH SEEE Rappel que c est une attribution de l ABHL ; Rappel du parcours depuis la création de l Agence pour faire aboutir une action de : Lutte contre les inondations (inventaire et sensibilisation sur les sites vulnérables aux risques d inondations, De mettre en place un système de circulation d information Journal interne dédié à ce thème avec photos et explications techniques Notes d information (SEEE et Autres ABH) Visites sur le terrain Réunion d information 14

Canevas du Plan de Communication opérationnel ABH Moulouya

Canevas du Plan de Communication opérationnel ABH Moulouya Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Canevas du Plan de Communication opérationnel ABH

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

LES INSTRUMENTS PREVUS PAR LA LOI 10-95 SUR L EAU POUR LA PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU CONTRE LA POLLUTION S.E.E.E(1)

LES INSTRUMENTS PREVUS PAR LA LOI 10-95 SUR L EAU POUR LA PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU CONTRE LA POLLUTION S.E.E.E(1) LES INSTRUMENTS PREVUS PAR LA LOI 10-95 SUR L EAU POUR LA PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU CONTRE LA POLLUTION 1- INTRODUCTION L eau est plutôt rare au Maroc. Estimées à prés de 730 mètres cubes par habitant

Plus en détail

INTERSESSION 2 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT. 26-27 Avril 2010

INTERSESSION 2 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT. 26-27 Avril 2010 INTERSESSION 2 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT 26-27 Avril 2010 ANALYSE SWOT FORCES Vision bien définie et claire : «Gestion intégrée des RE pour un développement durable de la Région MTAH» Engagement

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES. Fiche 2.10 ET ASSURER LEUR QUALITÉ 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) 1.2 LOCALISATION

VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES. Fiche 2.10 ET ASSURER LEUR QUALITÉ 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) 1.2 LOCALISATION Fiche 2.10 VALORISER L EAU ET LES ZONES HUMIDES ET ASSURER LEUR QUALITÉ Priorité 2 Version 1-Version provisoire 20/10/14 1 LE CONTEXTE 1.1 ENTITÉ(S) CONCERNÉE(S) L ensemble du territoire communal Liens

Plus en détail

Plan de Communication Cadre

Plan de Communication Cadre Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Auteur(s) H.Alaoui D.Lannel G. Meiners - Version

Plus en détail

Les enjeux du 10 e programme

Les enjeux du 10 e programme Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages. Répondre à de nouveaux défis comme la pollution par les pesticides,

Plus en détail

Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos

Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos Agences des bassins hydrauliques du Souss-Massa-Draa, de Tensift El Haouz, de la Moulouya et du Loukkos infrastructures nécessaires à la prévention et à la lutte contre les inondations. Moulouya, Tensift-Haouz

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021

PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021 PLAN DE GESTION DES RISQUES D'INONDATION 2016-2021 Présentation et synthèse des objectifs BASSIN ARTOIS-PICARDIE Districts de l'escaut et de la Sambre Un document co-construit, qui fixe le cap pour prévenir

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION Contribution CCI de région PACA STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION L évaluation préliminaire nationale a montré l'impact économique majeur des inondations, sachant que les zones potentiellement

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Catalogue des bonnes pratiques de gestion des eaux pluviales et de conservation des sols Atelier pour l élaboration d un catalogue

Plus en détail

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES AGADIR DU 28 AVRIL AU 01 MAI 2008 TRAITEMENT DES EAUX USEES ET POSSIBILITES DE

Plus en détail

Exemple de gestion concertée et solidaire d un bassin fluvial Partagé (Guinée, Mali, Mauritanie, Sénégal) M. Fawzi OULD BEDREDINE Ing.

Exemple de gestion concertée et solidaire d un bassin fluvial Partagé (Guinée, Mali, Mauritanie, Sénégal) M. Fawzi OULD BEDREDINE Ing. Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) : Exemple de gestion concertée et solidaire d un bassin fluvial Partagé (Guinée, Mali, Mauritanie, Sénégal) M. Fawzi OULD BEDREDINE Ing. Du

Plus en détail

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN)

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Thème : Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) Djibo BOUBACAR (Ph. D), responsable

Plus en détail

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE

DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA THEMATIQUE : EAU & ASSAINISSEMENT EN COTE D IVOIRE 1 CONTEXTE Face aux effets des changements climatiques qui ont pour corollaires entre autres, l appauvrissement des sols,

Plus en détail

26 e WCC - septembre 2013 Les quatre ascenseurs du Canal du Centre et leur site, patrimoine mondial de l humanité

26 e WCC - septembre 2013 Les quatre ascenseurs du Canal du Centre et leur site, patrimoine mondial de l humanité 26 e WCC - septembre 2013 Les quatre ascenseurs du Canal du Centre et leur site, patrimoine mondial de l humanité Enjeux et problématiques liés à l élaboration d un plan de gestion par Vanessa Krins Gestionnaire

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6 A C C O R D D E J U M E L A G E ENTRE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT (MAROC) ET L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE ET CORSE (FRANCE) Page 1 sur 6 PREAMBULE La présente convention s inscrit

Plus en détail

Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc

Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc ROYAUME DU MAROC Secrétariat d Etat chargé de l Eau et de l Environnement Vers une Économie Verte pour un Développement Durable du Maroc AMAL MOUFARREH CONTEXTE NATIONAL Principaux Constats Le Maroc adopte

Plus en détail

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES PROGRAMME 2013/2018 RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES Réduire l impact des activités humaines sur les milieux aquatiques en vue d atteindre le

Plus en détail

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2 Le contexte global Superficie : 41 526Km 2 Population: 16,34M.(89,6% urbaine: / 10,4% rurale:) 2006 PIB/hab 2007: 35 576 USD Divisions administratives: 12 provinces et 467 communes en nombre variable Régime:

Plus en détail

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Atelier de travail sur les Systèmes d Information de Gestion

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018 10 ème Programme Vendredi 12 octobre 2012 Agence de l eau Rhin-Meuse 9h30 >13h00 Contact presse : Dominique Frechin / tél. 03 87 34 48 59 1 Les priorités Les avancées L état des eaux Les causes et les

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat»

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX (du 6 au 8 octobre 2010 à Angerville l Orcher) «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» Intervenant : Katy Carville Animatrice du Contrat Global

Plus en détail

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE Les actions de soutien à l innovation touristique du Conseil régional du Centre Innovation Touristique : Thème inscrit dans la Stratégie Régionale du Tourisme Durable

Plus en détail

Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur

Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur PAPI d intention du BV du Viaur Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur 15/11/2012 Contexte Juin 2007 : Crue exceptionnelle de l Hunargues à Cassagnes- Bégonhès

Plus en détail

Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet

Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet Cas pratique: L exemple du programme AGIRE Genèse et cycle de projet Christine Werner (AGIRE GIZ), Samia Mamouni (AGIRE MEMEE) Cycle de formation pour les chargés de coopération, Rabat le 28 février 2012

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétences «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» BUTLEN Jean-Baptiste MEDDE/DEB/AT Ministère

Plus en détail

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF : ANC Objectifs : Protection de la santé et de la salubrité publique Préservation

Plus en détail

MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL

MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL Candidature à la présidence de la CGEM 12 MAI 2015 le é- es st au os is o- lus ics nt, la u- ue ce re de re oit en ra es air su ue es foi hé nt, M. EDITO Inclusion,

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ASSEMBLEE NATIONALE AU CADRE JURIDIQUE DU SECTEUR AEPA

CONTRIBUTION DE L ASSEMBLEE NATIONALE AU CADRE JURIDIQUE DU SECTEUR AEPA CONTRIBUTION DE L ASSEMBLEE NATIONALE AU CADRE JURIDIQUE DU SECTEUR AEPA Réseau des parlementaires burkinabè pour l eau potable, l hygiène et l assainissement REPHA/BF. Atelier national pour une meilleure

Plus en détail

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Lancement d une démarche de développement durable Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Le développement durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans comprome6re la capacité

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

Cadre économique et institutionnel de la gestion des eaux usées industrielles

Cadre économique et institutionnel de la gestion des eaux usées industrielles Cadre économique et institutionnel de la gestion des eaux usées industrielles Mardi 20 mai, Hôtel KING FAHD PALACE - Dakar Présenté par Alioune Badara Diop/DG ONAS SOMMAIRE 1. CONTEXTE. 2. LES PRINCIPES

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 http://www.franceinfo.fr/monde/france-info-junior/typhon-1210117-2013-11-13 Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 cyclonextreme.com Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 2 Grandes idées : Les

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

SYNTHESE. Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas. A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003

SYNTHESE. Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas. A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003 SYNTHESE Sécheresse de 2003 Un passé qui ne passe pas A. La gestion des suites de la sécheresse de 2003 1. Entre 1989 et 2007, plus de 444.000 sinistres dus à la sécheresse ont été recensés, pour un coût

Plus en détail

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Service Régional de l Environnement Souss

Plus en détail

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER 10 ème programme d intervention Une politique au service de

Plus en détail

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn Présentation du Contrat de Rivière Tarn Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Synthèse des réponses au questionnaire

Synthèse des réponses au questionnaire Etat des lieux sur les réseaux et programmes de Monitoring dans les pays partenaires méditerranéens Synthèse des réponses au questionnaire X. Detienne Aquapôle, Université de Liège Réalisé pour le compte

Plus en détail

1 Respecter l environnement

1 Respecter l environnement 1 Respecter l environnement «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants.» Antoine de Saint-Exupéry Aujourd hui, il devient nécessaire à toute entreprise industrielle

Plus en détail

Prendre en compte les enjeux de développement durable

Prendre en compte les enjeux de développement durable Contrat de territoire2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. Prendre en compte les enjeux de développement durable FICHE ACTION

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir Encourager une démarche Ecochantier en Travaux Publics GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Chapitre 1. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 2 19/11/10 12:12 Guide

Plus en détail

6 ème Forum Mondial de l Eau

6 ème Forum Mondial de l Eau 6 ème Forum Mondial de l Eau LE RECOUVREMENT DURABLE DES COUTS D ASSAINISSEMENT L EXPERIENCE DE LA TUNISIE ABID NEJIB ONAS Marseille, 12-17 Mars 2012 1 SOMMAIRE I- Le secteur de l assainissement des eaux

Plus en détail

La directive inondation

La directive inondation La directive inondation Stratégies locales de gestion des risques d inondation Bassin Seine-Normandie 2013 Les dispositions de la directive européenne sur le risque inondation se mettent progressivement

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions

LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions LA CONSULTATION DU PUBLIC Ou comment concilier stratégie et conduite d actions Principes de base Formuler des objectifs Préciser ces objectifs en termes de résultats attendus avec nécessité d adapter les

Plus en détail

Orientations fondamentales et dispositions. 12 - Réduire le risque d inondations par les cours d eau

Orientations fondamentales et dispositions. 12 - Réduire le risque d inondations par les cours d eau Orientations fondamentales et dispositions 12 - Réduire le risque d inondations par les cours d eau SCHÉMA DIRECTEUR D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN LOIRE-BRETAGNE 2010-2015 95 96 SCHÉMA

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) Les principes essentiels pour la période allant de 2010 à 2013 sont alignés sur le XI Plan National de Développement avec

Plus en détail

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014 Présentation de la Direction de la gestion des investissements en infrastructures au Secrétariat du Conseil du trésor Colloque 2014 de l Association des gestionnaires de parcs immobiliers institutionnels

Plus en détail

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit

Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES. Medellín, Colombie Benjamin Petit Agence Française de Développement VILLES ET TERRITOIRES DURABLES Medellín, Colombie Benjamin Petit Les enjeux du développement urbain Lagos, Nigeria Ben Black Art Photography Le développement urbain en

Plus en détail

Directive Inondations

Directive Inondations DREAL Bourgogne DDT Côte-d'Or Service de l'eau et des Risques Bureau Prévention des Risques Naturels et Hydrauliques 31/03/2014 Directive Inondations Bassin Rhône-Méditerranée Territoire à Risque Important

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux?

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux? Norme NF EN 14654-1 «Gestion et contrôle des opérations d'exploitation dans les réseaux d'évacuation et d'assainissement à l'extérieur des bâtiments Partie 1 : nettoyage» Révision de la norme européenne

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ET PROCÉDURES

RECUEIL DES POLITIQUES ET PROCÉDURES DESTINATAIRES : ÉMISE PAR : APPROUVÉE PAR : Le personnel Les médecins, dentistes et pharmaciens Les résidents, stagiaires et étudiants Les chercheurs Les bénévoles Les contractuels Les usagers et visiteurs

Plus en détail

Bulletin d inscription PME PACA

Bulletin d inscription PME PACA MISSION COLLECTIVE REGIONALE AU SALON POLLUTEC Société : Adresse : MAROC CASABLANCA - 26-29 OCTOBRE 2011 Bulletin d inscription PME PACA À retourner accompagné du règlement à : Éa éco-entreprises Technopôle

Plus en détail

AUTORITE DU BASSIN DU NIGER

AUTORITE DU BASSIN DU NIGER RENFORCER LES CONNAISSANCES ET LES CAPACITÉS DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES DU BASSIN DU NIGER POUR LE BÉNÉFICE DES COMMUNAUTÉS ET LA RÉSILIENCE DES ÉCOSYSTÈMES Inversion des Tendances à la Dégradation

Plus en détail

PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT

PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT OBTENTION DE LA CERTIFICATION ISO 14001 POUR LES OUVRAGES ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES CŒUR D ESTUAIRE La norme ISO 14001, p : 2 Descriptif des installations,

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Présentation du programme Brussels Greenfields Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Agenda Partie générale : contexte du projet Partie détaillée : fonctionnement du projet Bruxelles Environnement

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE

PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE PROJET DE CONSTRUCTION DU PONT DE KOULIKORO ET DE SES ROUTES D'ACCES PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE Moulaye FAROTA, Conseiller Technique, Ministère de l Environnement et de l Assainissement, Bamako (Mali)

Plus en détail

La ressource ESPAGNE. Le contexte global

La ressource ESPAGNE. Le contexte global Superficie : 505 000km2 Le contexte global Population : 40 M (urbaine: 31 / rurale: 9) Divisions administratives: 19 communautés autonomes (comunidades autonomas); Andalousie, Aragon, Asturies, Baléares,

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

La gouvernance de l eau au Québec : rétrospective, enjeux actuels et stratégies

La gouvernance de l eau au Québec : rétrospective, enjeux actuels et stratégies 1 La gouvernance de l eau au Québec : rétrospective, enjeux actuels et stratégies Congrès de l AARQ 22 avril 2015 Par : Carole Jutras, directrice Direction des eaux municipales Direction générale des politiques

Plus en détail

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Les approches développées par VEOLIA, opérateur privé, pour une gestion durable des ressources en eau. Rappel Contexte réglementaire France Malgré

Plus en détail

- TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut

- TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut - TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» Le 4 juillet 2014 La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut La directive inondation : Son objectif est de réduire les conséquences négatives des inondations

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR Dossiers PSR Paris, le 7 juin 2011 1 DEFINITION DES ELEMENTS DEMANDES DANS LE DOSSIER EN VUE D'UNE DEMANDE DE LABELLISATION PSR Identification de la zone protégée (ou à protéger, dans le cas d un nouvel

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Politique de gestion. des RISQUEs D'INONDATION. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie. Risques

Politique de gestion. des RISQUEs D'INONDATION. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie. Risques Collection Risques Politique de gestion des RISQUEs D'INONDATION Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie 2 POLITIQUE DE GESTION Risque POLITIQUE DE GESTION Risque 3 En réponse

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU

SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU ALGERIE SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU R. BOUZAKARIA 1 LES OBJECTIFS Réorganiser le secteur en matière de gestion de l information Constituer le capital

Plus en détail

Le Graie et la gestion des eaux pluviales

Le Graie et la gestion des eaux pluviales Le Graie et la gestion des eaux pluviales Le Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l Eau Vocation : animation de réseaux Le GRAIE Professionnels et chercheurs Echelle régionale, nationale

Plus en détail

CSSS DOMAINE-DU-ROY PLAN TRIENNAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010-2013

CSSS DOMAINE-DU-ROY PLAN TRIENNAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010-2013 CSSS DOMAINE-DU-ROY PLAN TRIENNAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010-2013 Présenté au comité de direction, le 21 décembre 2010 1. LA DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Au printemps 2006, le gouvernement du Québec

Plus en détail

Ressources en eau souterraines au Sahara Algérien

Ressources en eau souterraines au Sahara Algérien Ressources en eau souterraines au Sahara Algérien Gestion et impact sur le milieu SOMMAIRE Présentation de l agence Sahara Informations générales sur le Sahara Ressources en eau superficielles et souterraines

Plus en détail