Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet"

Transcription

1 Rivière Romaine, rivière d eaux vives André Charest et Yann Troutet

2 «Les transformations qui toucheront la Romaine n auront pas d effet notable sur l offre ni sur la pratique d activités de canotage et de descente de rivière dans la région.» (Étude d impact)

3

4 256 m 3 s

5 186 m 3 s

6 122 m 3 s

7

8 Étude d impact En aval de RO-1 : En conditions futures, le débit ne pourra pas être inférieur à 170 m3/s. Le débit moyen estival en conditions futures sera plus élevé que le débit moyen estival actuel ce qui entraînera des profondeurs d eau légèrement plus importantes. Les kayakistes, canoteurs et plaisanciers pourront donc pratiquer leur activité dans des conditions semblables à celles d aujourd hui.

9

10 20 mètres m imaginez !!!

11 Étude d impact: La Côte-Nord abrite 25 cours d'eau reconnus dont 8 en Minganie qui présentent des caractéristiques semblables à celles de la Romaine et qui peuvent répondre aux besoins de différents types de clientèles, notamment les rivières Moisie et Magpie, qui sont parmi les plus fréquentées.

12 Indice EV 4595 Longueur , Chute (6) , , ,5 Indice Eau-Vive Longueur (m) Classe de l'obstacle

13 MAGPIE ROMAINE MOISIE a Magpie intégrale Aval du lac Magpie Romaine intégrale Aval du lac Brûlé Ennoyé et court-circuité Longueur (km) Eau vive (mètres) Difficulté moyenne par obstacle* 2,09 3,07 3,18 2,3 2,39 2,37 Indice Eau-vive Indice Difficulté Indice Eau-vive/km Indice Eau-vive/MW

14 «Parmi les rivières les plus intéressantes de la Minganie, on compte notamment la Magpie [...]. Une part importante de ce potentiel régional sera protégée par la création éventuelle de la réserve de biodiversité du massif des lacs Belmont et Magpie.» La réserve prévue ne protégera que le lac!!! BAPE 2004: Il importe que la rivière Magpie et ses rapides soient protégés intégralement. BAPE 2007: «le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs a précisé qu il avait eu l intention de suivre la recommandation du BAPE, mais qu Hydro-Québec s était opposée à l agrandissement vers le sud de la réserve de biodiversité projetée.

15 Projet Romaine et Plan Nord «50 % du territoire du Plan Nord sera à l'abri du développement industriel, minier ou énergétique.» Aucune garantie pour les rivières 8000 MW de nouveaux projets Le projet Romaine: des lignes à haute tension surdimensionnées

16 Nous partageons l avis du BAPE de 1993 Pour la commission, il est important de bien réaliser que ce qui est en jeu avec ce projet de développement, c est essentiellement la fin possible d une autre grande rivière sauvage qui serait transformée en réservoir. La décision doit être prise en considérant toutes les solutions de remplacement, d atténuation et de compensation possibles. Un grand nombre de rivières du Québec sont déjà harnachées et tout nouveau projet doit se positionner dans ce contexte. La commission incite Hydro-Québec à revoir sa méthodologie d évaluation des impacts sur le milieu naturel et adopter une approche globale. Une telle approche, qui inclurait notamment la valeur patrimoniale, permettrait à Hydro-Québec d apporter aux gouvernements et aux citoyens un éclairage sur les rivières les plus appropriées qui pourraient être affectées au développement hydroélectrique, et sur celles à conserver pour une préservation intégrale.

17 Conclusion Pour nous, le projet Romaine et le Plan Nord ne doivent se réaliser que dans une approche globale qui respecte les besoins des générations actuelle et futures, particulièrement en ce qui concerne l avenir des grandes rivières d eau vive. Pour nous, le projet ne sera acceptable que lorsqu il sera assorti d une mesure de compensation juste pour la perte des activités d eau vive actuelles et potentielles sur la rivière Romaine.

18 Pour nous, la seule mesure de compensation juste, c est: La protection intégrale de la rivière Magpie

19 MERCI

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert L acceptabilité sociale des communautaires d énergie renouvelable Le cas Val-Jalbert 2 Les partenaires à parts égales: MRC du Domaine-du-Roy MRC Maria-Chapdelaine Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Mission: L

Plus en détail

LABORATOIRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN PLEIN AIR UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI LA RIVIÈRE MAGPIE. Une rivière de classe mondiale à protéger

LABORATOIRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN PLEIN AIR UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI LA RIVIÈRE MAGPIE. Une rivière de classe mondiale à protéger LABORATOIRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN PLEIN AIR UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI LA RIVIÈRE MAGPIE Une rivière de classe mondiale à protéger Boreal River Caractérisation comparée des grandes rivières

Plus en détail

Complexe de la Romaine

Complexe de la Romaine Complexe de la Romaine Étude d impact sur l environnement Volume 10 Cartes en pochette volume 10volume 1 Hydro-Québec Production Décembre 2007 Cette étude d impact sur l environnement est soumise à la

Plus en détail

RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI

RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI RÉPONSES D'HYDRO-QUÉBEC DISTRIBUTION À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS NO.1 DE LA FCEI Page 1 de 6 Demande de renseignements no 1 Référence : HQD-1, Document 1, page 5 de 47 «Tel que souhaité par la Régie

Plus en détail

Août 2014. Résumé de l étude d impact sur l environnement

Août 2014. Résumé de l étude d impact sur l environnement Août 2014 Aménagement hydroélectrique communautaire de la Onzième Chute de la rivière Mistassini Résumé de l étude d impact sur l environnement TABLE DES MATIÈRES 1- La Société 5 2- Description du projet

Plus en détail

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Présenté au Bureau d'audiences publiques sur l environnement dans le cadre de l audience publique sur le projet

Plus en détail

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD)

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2011 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Le projet d aménagement hydroélectrique du site. du barrage Magpie

Le projet d aménagement hydroélectrique du site. du barrage Magpie Mémoire concernant Le projet d aménagement hydroélectrique du site du barrage Magpie présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement par le Conseil régional de l environnement de la Côte-Nord

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Ligne à 120 kv de Beauceville Sainte-Marie

Ligne à 120 kv de Beauceville Sainte-Marie Ligne à 120 kv de Beauceville Sainte-Marie Un projet essentiel pour la région Hydro-Québec TransÉnergie projette de construire une nouvelle ligne de transport d énergie électrique à 120 kv d environ 30

Plus en détail

Mémoire. présenté au. Bureau d audiences publiques sur l environnement ( BAPE ) par le. Consultation publique sur la

Mémoire. présenté au. Bureau d audiences publiques sur l environnement ( BAPE ) par le. Consultation publique sur la Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement ( BAPE ) par le Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l environnement maskoutain ( CCCPEM ) Consultation publique

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 19 mai 2015 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le mardi 19 mai 2015, à 20

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF DE LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L ADMINISTRATION

Plus en détail

L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique?

L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique? L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique? François Boulanger, ACÉE & Claire Michaud, TC SIFÉE, Paris, Septembre

Plus en détail

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Remis aux membres du Conseil Municipalité d Entrelacs Rédigé par Geneviève Gagnon Octobre 2012. Mise en contexte La municipalité a entrepris, en 2008, des

Plus en détail

CAHIER D INSTRUMENTS D ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

CAHIER D INSTRUMENTS D ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca CAHIER D INSTRUMENTS D ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

Plus en détail

Demande relative au tarif bi-énergie commercial, institutionnel et industriel (tarif BT) FCSQ et AGPI

Demande relative au tarif bi-énergie commercial, institutionnel et industriel (tarif BT) FCSQ et AGPI Demande relative au tarif bi-énergie commercial, institutionnel et industriel (tarif BT) FCSQ et AGPI Demande d intervention concernant «La demande relative au tarif bi-énergie commercial, institutionnel

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2007-48 R-3626-2007 27 Avril 2007 PRÉSENTS :

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2007-48 R-3626-2007 27 Avril 2007 PRÉSENTS : D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2007-48 R-3626-2007 27 Avril 2007 PRÉSENTS : Richard Carrier, B. Sc. (Écon.), M.A. (Écon.) Richard Lassonde Louise Pelletier, MBA Régisseurs Société en commandite

Plus en détail

L équipe de «Chercher le courant» répond point par point à la vidéo de Hydro-Québec intitulée «Mythes et réalités sur l hydroélectricité québécoise».

L équipe de «Chercher le courant» répond point par point à la vidéo de Hydro-Québec intitulée «Mythes et réalités sur l hydroélectricité québécoise». L équipe de «Chercher le courant» répond point par point à la vidéo de Hydro-Québec intitulée «Mythes et réalités sur l hydroélectricité québécoise». Depuis le 27 juin 2011, plusieurs vidéos d Hydro-Québec

Plus en détail

Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE?

Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE? Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE? FREROT Mathilde Interne de santé publique Université de Bourgogne 27/01/2014 Séminaire inter-régionale 2014- Économie de

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

Rapport audit interne SOFIBUS

Rapport audit interne SOFIBUS Rapport audit interne SOFIBUS Date d audit : 13 mars 14 Auditeur : Jean- François Vallès, Synopter Personnes présentes : Jean- Marc Costes Didier Charvoz Benjamin Cebreiro Cadre de l audit interne L année

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

Le projet d aménagement hydroélectrique de la. rivière Sheldrake au site de la Courbe du Sault

Le projet d aménagement hydroélectrique de la. rivière Sheldrake au site de la Courbe du Sault Mémoire concernant Le projet d aménagement hydroélectrique de la rivière Sheldrake au site de la Courbe du Sault présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement par le Conseil régional de

Plus en détail

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ 12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ Au carrefour des cultures et au cœur du développement économique ATELIER D6, samedi 20 mars 2010 1 RACIALISATION DE LA PAUVRETÉ À MONTRÉAL :

Plus en détail

La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement

La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement (Québec méridional) 16 mai 2007 34 e Congrès de l ASDEQ Plan de la présentation Organigrammes Historique Objectifs de la procédure

Plus en détail

Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue

Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue Colloque sur la gestion de l eau en Abitibi-Témiscamingue Samedi le 17 janvier 2004 Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue Annie Bérubé

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 17 février 2010 GVT/COM/I(2010)001 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Commentaires du Gouvernement des Pays-Bas sur le premier avis du

Plus en détail

ANALYSE DU SONDAGE 2011 SUR L UTILISATION DU SITE À DÉCHET ZEC DE LA RIVIÈRE- BLANCHE

ANALYSE DU SONDAGE 2011 SUR L UTILISATION DU SITE À DÉCHET ZEC DE LA RIVIÈRE- BLANCHE Avant- propos Suite au sondage général de 2010, l (ASM) a eu la surprise de constater que 75 % des répondants déclaraient utiliser le site à déchet mis à leur disposition. Ainsi, elle a jugé opportun de

Plus en détail

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Rappels sur la TVB TVB: Réseau de continuités écologiques identifié

Plus en détail

Mémoire du CREAT. Présenté au :

Mémoire du CREAT. Présenté au : Mémoire du CREAT Présenté au : Bureau d audiences publiques en environnement dans le cadre des audiences publiques sur les projets de réserves de biodiversité projetées du lac Opasatica, du lac des Quinze,

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

PROCÉDURE PROCÉDURE ET CADRE DE RÉFÉRENCE POUR REMPLACER LE NOM D UN ÉTABLISSEMENT # 31-01

PROCÉDURE PROCÉDURE ET CADRE DE RÉFÉRENCE POUR REMPLACER LE NOM D UN ÉTABLISSEMENT # 31-01 PROCÉDURE PROCÉDURE ET CADRE DE RÉFÉRENCE POUR REMPLACER LE NOM D UN ÉTABLISSEMENT # 31-01 Adoption le 14 juin 2005 Modification le 28 mai 2012 Mise en vigueur le 28 mai 2012 Autorisation Michelle Fournier

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran Sébastien BOUILLON Commissaire enquêteur : sebastien.bouillon@gmail.com ENQUETE PUBLIQUE Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur

Plus en détail

Audit technique et vérification comptable

Audit technique et vérification comptable Page 1 de 11 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE AMENDÉE PORTANT SUR LA MODIFICATION DES TARIFS ET CONDITIONS DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ RELATIVE À

Plus en détail

L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE

L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE Les bénéficiaires acceptants : Un contrat d assurance vie est une stipulation faite à autrui. Au décès de l assuré, le bénéficiaire profite de cette stipulation:

Plus en détail

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Mémoire présenté par l Association des Ingénieurs-Conseils du Québec (AICQ) au bureau d audiences publiques sur l environnement

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

7 Les titres de placement

7 Les titres de placement 7 Les titres de placement Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les caractéristiques 1 des titres de placement de l entreprise Le traitement

Plus en détail

SECTEUR SUJET. Service des ressources informatiques, clientèle et transport C-080-1503 2015-03-09 01) RÉFÉRENCES

SECTEUR SUJET. Service des ressources informatiques, clientèle et transport C-080-1503 2015-03-09 01) RÉFÉRENCES RECUEIL DE GESTION SUJET Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR Service des ressources informatiques, clientèle et transport ADMISSION ET INSCRIPTION ANNUELLE DES

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 L Assemblée Communale a été convoquée par une insertion dans la Feuille Officielle du

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad

Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad Hotel Kempinski N Djamena, Tchad 19 février 2013 Par: Ahmed SEDICK Hydrologue Principal CBLT 1 ETAT DE LIEUX DU PROJET DE

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT. Saint-Robert Bellarmin

PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT. Saint-Robert Bellarmin PARC ÉOLIEN COMMUNAUTAIRE LE GRANIT Saint-Robert Bellarmin D où vient cet intérêt de la MRC du Granit pour l éolien? Une énergie qui ne cause pas de pollution, gaz à effet de serre ou autres. Qui ne menace

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

L HÉRITAGE DE NOS ENFANTS Un trou de 5 X 2 X 0,5 km et 47 km 2 de terres dévastées.

L HÉRITAGE DE NOS ENFANTS Un trou de 5 X 2 X 0,5 km et 47 km 2 de terres dévastées. C.P. 2121 * Rouyn-Noranda * QC * J9X 5A5 Téléphone : 819 762 4967 * Télécopieur : 819 762 0543 Courriel : info@actionboreale.org Site Internet : www.actionboreale.org L HÉRITAGE DE NOS ENFANTS Un trou

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1089 Tribunal administratif Distr. limitée 30 janvier 2003 Français Original: anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1089 Affaire No 1197 : ROMAN Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études secondaires et secondaires techniques :

Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études secondaires et secondaires techniques : LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale et de la Formation professionnelle Dossier de presse Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique La montagne en France : ¼ du territoire, 6 massifs, 12 régions, 48 départements, 6200 communes Au-delà du changement climatique,

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet Lignes directrices pour l évaluation environnementale (portée du projet et

Plus en détail

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à VIVIANE DERASPE Psychologie sociale et environnementale 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC Évolution, effets et solutions Travail présenté à M me Josée BEAUCHAMP Département de sciences sociales Collège

Plus en détail

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action Titre du projet : Évaluation de la Loi sur les contraventions Centre de responsabilité : Réponse de la direction et Plan d action Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action On devrait

Plus en détail

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Concept énergétique communal Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95

Plus en détail

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Forum jeunesse de l île de Montréal Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Adopté le 17 janvier 2005 Avant-propos Le Forum jeunesse de l île de Montréal

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS 24 L adhésion à la formule d alternance travail-études peut donner lieu à des situations non prévues aux procédés habituellement en application dans les établissements

Plus en détail

La procédure d objection "Legal Rights Objection" et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012

La procédure d objection Legal Rights Objection et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012 La procédure d objection "Legal Rights Objection" et les nouveaux mécanismes de protection des droits pour les nouveaux TLDs APRAM 7 juin 2012 Charlotte Spencer Centre d arbitrage et de médiation de l

Plus en détail

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN DE L ALLIER AVAL BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA DÉCISION

SOMMAIRE DE LA DÉCISION Communiqué La Régie de l'énergie rend sa décision relative à la demande de modifier les tarifs de distribution d Hydro-Québec, en appliquant une hausse tarifaire de2,9 % pour l ensemble des tarifs et de

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES Page de . CONTEXTE Conformément à l engagement pris dans le cadre du dossier R--0, le Distributeur a informé la Régie le octobre 0 de son intention de procéder à un

Plus en détail

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM PAR COURRIEL : Consultation-en-cours@lautorite.qc.ca Montréal, le 12 juillet 2013 M e Anne-Marie Beaudoin Secrétaire générale Autorité des marchés financiers 800, Square Victoria, 22 e étage C.P. 246,

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION SECTION : TITRE : FONDEMENT : Secrétariat général Procédure de suspension des activités lors d une intempérie (PROCÉDURE) Politique relative aux intempéries (SG-98-11-23)

Plus en détail

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE SAMEDI 25 10 2008 Romaine LE PROJET DE LA DE LA PURE ÉNERGIE 2 SAMEDI 25 10 2008 Étude de sédimentologie, rivière Romaine, été 2006. Le projet de la Romaine Hydro-Québec Production propose la construction

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Mesdames Audrey Jean, Annie Larouche et Manon Tremblay et monsieur Eric Renaud, commissaires.

Mesdames Audrey Jean, Annie Larouche et Manon Tremblay et monsieur Eric Renaud, commissaires. PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 70 e Séance (extraordinaire) Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean tenue

Plus en détail

ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI.

ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI. ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI. Réalisation de sondages stratigraphiques Pétrolia a procédé à la réalisation de trois sondages stratigraphiques sur l île d Anticosti à l automne

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

Arrêté du 11 avril 2012 relatif au matériel d'armement et de sécurité des bateaux de plaisance naviguant ou stationnant sur les eaux intérieures

Arrêté du 11 avril 2012 relatif au matériel d'armement et de sécurité des bateaux de plaisance naviguant ou stationnant sur les eaux intérieures Arrêté du 11 avril 2012 relatif au matériel d'armement et de sécurité des bateaux de plaisance naviguant ou stationnant sur les eaux intérieures 1. Bateaux concernés pour la pratique du Canoë kayak et

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ

R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ Préparé par : Yves Hennekens 12 Septembre 2008 Table des matières

Plus en détail

Chapitre 16. Analyse du projet en fonction des principes de développement durable

Chapitre 16. Analyse du projet en fonction des principes de développement durable Chapitre 16 Analyse du projet en fonction des principes de développement durable Table des matières Table des matières... 16-i Liste des tableaux... 16-ii 16 Analyse du projet en fonction des principes

Plus en détail

2015-09-29. Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs. Votre influence dans le nouveau réseau. Le pouvoir en santé

2015-09-29. Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs. Votre influence dans le nouveau réseau. Le pouvoir en santé Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs Votre influence dans le nouveau réseau Conférence présentée par Mathieu Santerre Associé et formateur agréé Conférence présentée par Mathieu

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Conclusions de l après-midi énergétique du 10 décembre 02

Conclusions de l après-midi énergétique du 10 décembre 02 Conclusions de l après-midi énergétique du 10 décembre 02 Maîtriser les consommations résidentielles d électricité. Quelles obligations de Service Public pour les fournisseurs? Quelles missions pour les

Plus en détail

Commission de Régulation du Secteur de l Electricité

Commission de Régulation du Secteur de l Electricité REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi Commission de Régulation du Secteur de l Electricité DECISIO 2008-02 RELATIVE A LA GRILLE DES TARIFS DE VE TE AU DETAIL EXCLUSIVE D E ERGIE ELECTRIQUE APPLICABLES

Plus en détail

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe 8 juillet 2015 Table des matières Qui sommes-nous Le projet

Plus en détail

L ÉNERGIE COMMUNAUTAIRE : POUR PRENDRE NOTRE AVENIR EN MAIN!

L ÉNERGIE COMMUNAUTAIRE : POUR PRENDRE NOTRE AVENIR EN MAIN! L ÉNERGIE COMMUNAUTAIRE : POUR PRENDRE NOTRE AVENIR EN MAIN! Mémoire de la Société de l énergie communautaire du Lac-Saint-Jean et ses partenaires, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, la MRC du Domaine-du-Roy

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Projet de réaménagement

Projet de réaménagement Projet de réaménagement De Place L Acadie et de Place Henri-Bourassa Mémoire de Jocelyne Cyr commissaire scolaire Circonscription de Cartierville Commission scolaire de Montréal Déposé le 18 février 2009

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable COMMISSION DU BAPE PORTANT SUR LES ENJEUX LIÉS À L EXPLORATION ET L EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE DANS LE SHALE D UTICA DES

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

THÉÂTRE DU BEAUVAISIS

THÉÂTRE DU BEAUVAISIS THÉÂTRE DU BEAUVAISIS THÉÂTRE DU BEAUVAISIS Un peu d histoire Enquête publique : le cadre Le dossier Déroulement de l enquête Avis et conclusions du CE Après remise du rapport Octobre 2014 : où en est-on?

Plus en détail

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional.

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional. C. Une nécessaire clarification des règles relatives aux mesures compensatoires Dans le cadre du principe «Eviter Réduire - Compenser», les conseillers rappellent la nécessité de clarifier les règles inhérentes

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 Par Gitane St-Georges, Conseillère en développement durable MRC de La Côte-de-Beaupré 22 janvier 2014 1 2

Plus en détail