Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique"

Transcription

1 Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique Jean Simard, Président directeur-général Association de l Aluminium du Canada Martin Hartlieb, Viami International Inc. The Technology Strategy Group (TSG) North Ferrisburg, Vermont TSG Technology Strategies Group Viami International Inc. Beaconsfield, QC

2 Nos réalisations

3 Les conditions gagnantes aujourd'hui réunies Les freins historiques ne sont pratiquement plus d obstacle: Absence de code de référence - maintenant on l'a (Code S6-06) Estimation de coût sur la base du prix d achat et du plus bas soumissionnaire - > Maintenant on a les outils d aide a la décision : Analyse du Coût Total de Possession (ACT) Analyse du cycle de vie ( ACV) Alliages inappropriés (de la série 2xxx) aujourd hui les alliages 6xxx sont utilisés (plus de problème de corrosion générale) Techniques d assemblages déficientes il manquait la connaissance, par exemple de la corrosion galvanique Design par compensation - manque de connaissance - on l'a maintenant Soudure par friction malaxage - qui minimise les pertes de propriétés mécaniques après soudure 3 TSG Technology Strategies Group

4 L objectif de cette étude Les ponts du réseau routier de l Est du Canada et du Nord-Est des États- Unis ont été étudiés en profondeur L'objectif: déterminer si l'aluminium pourrait être utilisé dans la construction de ponts et les projets de réfection, dans quelle mesure et par quelle autorité 4 TSG Technology Strategies Group

5 Les ponts en Amérique du Nord Environ ponts routiers publics aux États-Unis Plus de ponts routiers au Canada La grande majorité ont été construits entre les années 1950 et 1970 Beaucoup sont déjà ou seront bientôt structurellement déficients 5 TSG Technology Strategies Group

6 Les ponts en Amérique du Nord Matériaux habituellement employés: Acier Béton armé Béton précontraint Bois et pierre Utilisés dans quelques secteurs limités Aluminium ou composites renforcés de fibres (FRC) Utilisés dans une très faible proportion Environ 50 % des ponts au Canada et aux États- Unis peuvent être classés comme des «ponts courts» (moins de 100 pieds / 30 mètres) 6 TSG Technology Strategies Group

7 Pourquoi l aluminium maintenant? Malgré les avantages évidents de l'aluminium Pas encore été largement adopté par les ministères des Transports des provinces et États Il suscite surtout de l intérêt pour: les tabliers de ponts mobiles (basculants) les installations temporaires les ajouts de voies les projets à exécution rapide L'aluminium est une solution beaucoup plus viable aujourd'hui que dans le passé (techniquement et économiquement) Nouveaux alliages, soudure par friction malaxage, etc. 7 TSG Technology Strategies Group

8 Les avantages de l aluminium Offre d excellentes propriétés pour des systèmes de pont Légèreté (environ kg par mètre carré de tablier) Les tabliers en aluminium sont 70% à 80% plus légers que les tabliers en béton Résistance à la corrosion et durabilité Ne nécessite pas de peinture et demande un minimum d'entretien Construction de pont accélérée (Accelerated Bridge Construction, ou ABC) Permet une installation rapide 8 TSG Technology Strategies Group

9 Les avantages de l aluminium Offre d excellentes propriétés pour des systèmes de ponts Réduction possible des coûts initiaux et d'exploitation des ponts mobiles Simplification possible de la construction, de la préfabrication (en atelier) et de l'assemblage (pas de soudure sur le terrain) Résistance aux basses températures Métal plus performant sur le plan environnemental 9 TSG Technology Strategies Group

10 Les avantages de l aluminium Offre d excellentes propriétés pour des systèmes de ponts Facilité de conception / esthétique / formabilité de l'aluminium Disponibilité d une grande variété de profilés Propriétés améliorées (des alliages, traitements thermiques et de soudure/assemblage) Codes nécessaires disponibles 10 TSG Technology Strategies Group

11 L aluminium dans la construction de ponts Les possibilités dans la construction de ponts routiers et de viaducs (voir étude de Scott Walbridge et Alexandre de la Chevrotière) Fabrication d éléments structuraux secondaires Système de tablier en aluminium extrudé Étude de 11

12 L opportunité pour l aluminium Le nombre de ponts dans la région visée par l étude est d'environ Près de 20 % sont classés structurellement déficients La grande majorité des ponts dans cette région ont été construits entre 1945 et 1975 Ils entrent dans la période où ils auront le plus besoin de réparations importantes 12 TSG Technology Strategies Group

13 L opportunité pour l aluminium Dans la région étudiée C est au Québec et en Pennsylvanie que les ponts sont dans le pire état L Ontario et l État de New York ont également un nombre considérable de ponts structurellement déficients Autres facteurs: l'expérience, les préférences et les connaissances des ingénieurs de structures sur les avantages de l'aluminium 13 TSG Technology Strategies Group

14 L opportunité pour l aluminium Le Québec est le territoire le plus prometteur L'Ontario, le New Hampshire, le Vermont et le Nouveau-Brunswick viennent ensuite Les ingénieurs de structures ont exprimé leur intérêt pour l'aluminium Si les projets de démonstration se révèlent concluants L'aluminium pourrait être choisi pour un certain pourcentage des à ponts qui devront être remis en état chaque année! 14 TSG Technology Strategies Group

15 Le marché potentiel Inventaire et état des ponts, et prévisions sur la réfection et le remplacement dans la zone visée par l'étude État / province Nombre total de ponts Structurellement déficients Remplacements et réfections par année (estimation) QC approx. 40 %* 200 à 300 ON % 50 à 150 NB à 20 % 5 à 10 CT % 20 à 30 MA % 25 à 30 ME % 30 à 35 NH % 30 à 40 NY % 250 à 300 PA % 350 à 500 VT % 40 à 50 TOTAL Environ Presque 20 % à p.a. *) Données seulement disponibles pour les ponts provinciaux et municipaux sous la responsabilité du MTQ, pas pour les ponts sous la responsabilité des grandes municipalités (>100,000 habitants) au Québec. Note : La Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, le New Jersey et le Rhode Island n'ont pas été inclus dans l'analyse. Source : US FHWA, ministères des Transports des provinces et des États, estimations de Viami International / TSG 15 TSG Technology Strategies Group

16 L opportunité pour l aluminium Nombre de ponts total et pourcentage structurellement déficient En raison des différences des systèmes de gestion des ponts, les données des provinces canadiennes ne sont pas 100 % comparables En Ontario, seuls les ponts provinciaux sont dénombrés *Données seulement disponibles pour les ponts provinciaux et municipaux sous la responsabilité du MTQ, pas pour les ponts sous la responsabilité des grandes municipalités (>100,000 habitants) au Québec. Note : La Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, le New Jersey et le Rhode Island n'ont pas été inclus dans l'analyse. Source : US FHWA, ministères des Transports des provinces et des États, estimations de Viami International / TSG 16 TSG Technology Strategies Group

17 L opportunité pour l aluminium Nombre de ponts total et pourcentage structurellement déficient En raison des différences des systèmes de gestion des ponts, les données des provinces canadiennes ne sont pas 100 % comparables. Remplacements et réfections par année (estimation) En Ontario, seuls les ponts provinciaux sont dénombrés *Données seulement disponibles pour les ponts provinciaux et municipaux sous la responsabilité du MTQ, pas pour les ponts sous la responsabilité des grandes municipalités (>100,000 habitants) au Québec. Note : La Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, le New Jersey et le Rhode Island n'ont pas été inclus dans l'analyse. Source : US FHWA, ministères des Transports des provinces et des États, estimations de Viami International / TSG 17 TSG Technology Strategies Group

18 L opportunité pour l aluminium Au Québec Plus grand nombre de ponts structurellement déficients Plus grand potentiel pour les projets de réfection de ponts (total d'environ ponts) ponts provinciaux et municipaux Sous la responsabilité du MTQ Près de ponts dans les grandes municipalités Plus de 70 % des ponts au Québec ont été construits entre 1960 et TSG Technology Strategies Group

19 L opportunité pour l aluminium L'objectif actuel du MTQ est de remettre 80 % de toutes les structures en «bon état» d'ici Municipal Provincial Source: Rapport annuel de gestion, , ministère des Transports du Québec, novembre TSG Technology Strategies Group

20 L opportunité pour l aluminium Le Québec représente le plus grand potentiel à court terme (cinq prochaines années). Un projet de démonstration (Sainte Ambroise) est en cours! En outre, le Québec est très prometteur en raison du grand nombre de ponts «courts» (près de 5 000)...et du taux de réfection de 200 à 300 ponts par an projeté pour les deux prochaines décennies 20 TSG Technology Strategies Group

21 Le projet-pilote Pont Saint-Ambroise Le MTQ construit un premier pont au Québec/Canada avec tablier en aluminium Pont de 11 mètres de long «Il va avoir toutes les caractéristiques nécessaires pour qu'on voit le comportement d'un tablier d'aluminium» Le fabricant est aux États-Unis Le seul qui répondait aux normes du ministère Source: TVA Nouvelles TSG Technology Strategies Group

22 Les défis à surmonter Absence d une société d extrusion des grands profilés creux Nécessaires à la fabrication de tabliers de pont de 8 pouces Les options à envisager Utiliser les capacités d'extrusion existantes dans la province Développer un tablier de pont de 5 pouces approprié (semblable à la conception utilisée en Floride) Attirer ou inciter un extrudeur existant à investir dans une grande presse Source: Constellium 22 TSG Technology Strategies Group

23 Les défis à surmonter Perception du coût : Pris isolément, le coût initial d un tablier de pont en aluminium est plus élevé, mais il faut penser autrement et considérer le coût de l ouvrage dans son ensemble et dans le cycle de vie du pont Soudage par friction malaxage (FSW): Avancée technologique qui a amené l avantage concurrentiel de l aluminium 23 TSG Technology Strategies Group

24 Les défis à surmonter «Business Case» Considérer le coût du pont dans son ensemble, c est aussi inclure l avantage de l aluminium sur la durée du chantier, et donc les impacts économiques des entraves Les caractéristiques de l aluminium ont un impact sur l ensemble des coûts d un pont : design, conception et entretien Le coût total de possession (TCO), du coût initial de l ouvrage jusqu à sa disposition, démontre la primauté de l aluminium L aluminium, un matériau québécois qui créé de la richesse en étant transformé ici 24 TSG Technology Strategies Group

25 Les défis à surmonter Émergence d un «champion» de l industrie Qui développe le marché des tabliers de ponts en aluminium aux États-Unis ou au Canada Relève les défis techniques pour répondre aux besoins du marché Réponse du marché: La Grappe Industrielle de l Aluminium du Québec 25 TSG Technology Strategies Group

26 Conclusions Le Québec pourrait être bien placé pour devenir le leader nord-américain dans la technologie des tabliers de ponts en aluminium Au cours des prochaines décennies Entre et ponts devront être remis en état ou remplacés chaque année (dans la région étudiée) La majorité pourraient être des candidats potentiels pour des tabliers en aluminium Ces tabliers d aluminium pourraient être des bons produits d exportation à valeur ajoutée 26 TSG Technology Strategies Group

27 QUESTIONS? 27 The Technology Strategy Group (TSG) North Ferrisburg, Vermont TSG Technology Strategies Group Viami International Inc. Beaconsfield, QC

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers SOMMAIRE Préparé pour: Étude réalisée par : Viami International Inc. et The Technology Strategies Group Le 24 mai

Plus en détail

Compétitivité de l industrie des composants structuraux

Compétitivité de l industrie des composants structuraux Séminaire QWEB et SHQ Compétitivité de l industrie des composants structuraux Nsimba Kinuani Mai 2 0 1 2 A propos de l auteur M. Nsimba Kinuani, ing.f., MA économie Consultant et Président de Geskin Conseil

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Février 2015 AluQuébec : vision, mission et objectifs Mission Favoriser la synergie et l arrimage entre

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC Une approche du coût total de possession Prof. Alessandro Marangoni Présentation de l'étude Bruxelles, 8 novembre 2011 Sommaire 1. Objectifs et description 2. La méthodologie

Plus en détail

Possibilités d utilisation de l aluminium dans la construction de ponts routiers et de viaducs. Sommaire

Possibilités d utilisation de l aluminium dans la construction de ponts routiers et de viaducs. Sommaire Possibilités d utilisation de l aluminium dans la construction de ponts routiers et de viaducs Scott Walbridge (Université de Waterloo) et Alexandre de la Chevrotière (MAADI Group) Illustrations : Benoit

Plus en détail

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge La construction durable : quelle stratégie d innovation d? Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge Le béton est le matériau le plus utilisé sur la planète après l eau et le plus largement disponible Materials

Plus en détail

PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION. Par Louis Lessard

PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION. Par Louis Lessard PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION Par Louis Lessard Avril 2012 TABLE DES MATIÈRES Les principaux types de peinture pour l'acier Apprêt standard

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE

L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE Comparaison des filières de production d électricité Comparaison des bouquets d énergie électrique Expertise externe Comparaison des filières de

Plus en détail

Le réseau routier québécois. Contexte, bilan et perspectives

Le réseau routier québécois. Contexte, bilan et perspectives Le réseau routier québécois Contexte, bilan et perspectives 2011 Mobilité durable Assurer des déplacements sécuritaires et efficaces, en tout temps, en soutien au développement économique et social, dans

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2012

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2012 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2012 Laval (Québec), le 13 juin 2012 Mot de bienvenue M. Jean Paschini Président du conseil d administration et chef de la direction Mot de bienvenue COMITÉ

Plus en détail

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC T*T Environment Canada Environnement Canada Mme Christiana Figueres Secrétaire exécut ve Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques P.O. Box 260L24 D-53153 Bonn Le 22 septembre

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Industry. Panneaux Sandwich Construire le Futur

Industry. Panneaux Sandwich Construire le Futur Industry Construire le Futur Des solutions adaptées à vos besoins L évolution du marché actuel nous amène à constater un accroissement de la demande pour des constructions économes en énergie, des structures

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec et au ministre des Finances du Canada, lors

Plus en détail

Solutions Poids Plume. Solutions innovantes.

Solutions Poids Plume. Solutions innovantes. Solutions Poids Plume. Solutions innovantes. Profilés et composants pour cadres de panneaux solaires et systèmes de montage Cadres pour panneaux photovoltaïques Cadres pour capteurs solaires Solutions

Plus en détail

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Maîtrisez les mouvements de votre structure avec Goodco Z-Tech Expertise éprouvée I Savoir-faire reconnu I Solutions sur mesure I Innovation

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du transport en vrac

Mémoire sur l industrie du transport en vrac Mémoire sur l industrie du transport en vrac Présentation Le Regroupement des Entrepreneurs et des Camionneurs Indépendants du Québec (RECIQ) est un organisme à but non lucratif incorporé le 11 mars 2010

Plus en détail

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009 Mot de bienvenue Par: Jean-Yves Poitras Président Amos Colloque du 12 novembre 2009 Présentation de SCISA Par: Marc-André Collard Directeur général Amos Colloque du 12 novembre 2009 SCISA? C est un organisme

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal. George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA.

Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal. George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA. Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA. Direction de la gestion stratégique des réseaux d eau Décembre 2013

Plus en détail

ACNOR G40.21. Norme pour les aciers à charpente. Émise par l Association canadienne de normalisation (ACNOR)

ACNOR G40.21. Norme pour les aciers à charpente. Émise par l Association canadienne de normalisation (ACNOR) ACNOR G40.2 Norme pour les aciers à charpente. Émise par l Association canadienne de normalisation (ACNOR) Cette norme, connue sous le nom de ACNOR G40.2 s applique à six types de plaques, charpentes et

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 NCH «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 Le procédé constructif breveté NCH : Les éléments constructifs PRECIMUR NCH. 1/6 Présentation

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing.

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing. CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS Par Michael Holleran, ing. Décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Considérations structurales panneaux solaires de

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Les produits de l érable aux États-Unis Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Avril 2008 LES PRODUITS DE L ÉRABLE AUX ÉTATS-UNIS Réalisation Daniel Richard, agroéconomiste Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES

MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES Pour des bâtiments qui se remarquent, les métaux de Vicwest sont de précieux alliés. Chez Vicwest, nous comprenons que vous êtes

Plus en détail

Développement économique Innovation Exportation. L industrie manufacturière québécoise du meuble de bureau : des marchés et des tendances à exploiter

Développement économique Innovation Exportation. L industrie manufacturière québécoise du meuble de bureau : des marchés et des tendances à exploiter Développement économique Innovation Exportation L industrie manufacturière québécoise du meuble de bureau : Un aperçu de l industrie Les activités économiques de l industrie manufacturière du meuble sont

Plus en détail

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante»

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante» Appel à Propositions AP7 CORAC Feuille de route Propulsion Thème «Structure alvéolaire innovante» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date

Plus en détail

Atlas nord-américain Texte méthodologique

Atlas nord-américain Texte méthodologique Atlas nord-américain Texte méthodologique Dans ce volet du Santéscope, les indicateurs de mortalité du Québec sont comparés à ceux des 9 autres provinces canadiennes et des 50 États américains et portent

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Avantages des postes préfabriqués MT/BT 3. Choix du matériel par utilisation 4. Poste MT/BT à couloir de manœuvre: CLIPPER 6

Avantages des postes préfabriqués MT/BT 3. Choix du matériel par utilisation 4. Poste MT/BT à couloir de manœuvre: CLIPPER 6 SOMMAIRE Avantages des postes préfabriqués MT/BT 3 Choix du matériel par utilisation 4 Poste MT/BT à couloir de manœuvre: CLIPPER 6 Poste MT/BT compartimenté: ALTO L4 8 Poste MT/BT bas de poteau: ALTO

Plus en détail

Ce document présente une comparaison du

Ce document présente une comparaison du La comparaison des niveaux de vie au Canada et aux États-Unis une perspective régionale Raynald Létourneau Martine Lajoie* Analyse micro-économique Direction générale de la politique et de l analyse micro-économique

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede 3 OBJECTIFS 1 Présenter les CARACTÉRISTIQUES du MARCHÉ AMÉRICAIN et identifier les ATOUTS des PME

Plus en détail

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle La construction non-résidentielle Robert Beauregard Département des sciences du bois et de la forêt Faculté de foresterie de géographie et de géomatique Été 2010 Le bois dans la construction non résidentielle

Plus en détail

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF))

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF)) 26 mars 2015 Budget 2015-2016 Faits saillants 1. Stratégie maritime du Québec 2. Mise en valeur des ressources naturelles 3. Allègement du fardeau fiscal des sociétés 4. Nouveau congé fiscal bonifié pour

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup PARC INDUSTRIEL UN CHOIX STRATÉGIQUE Pour la proximité des marchés Nouveau-Brunswick; État du Maine; Rive nord du fleuve

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Stratégies d'entreprise En 2012, 87,8 % des entreprises ont principalement

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

L évaluation ça compte!

L évaluation ça compte! L évaluation ça compte! 9 Immigrantes et immigrants au Canada : le milieu socioéconomique a-t-il de l importance? En éducation, la «réussite» peut être définie comme l atteinte d un haut niveau de rendement

Plus en détail

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Pierre Fortin Sciences économiques, ESG-UQAM QUÉBEC EN TÊTE La région de Québec occupe le 2 nd rang

Plus en détail

Sylvain Provençal TALON SEBEQ. Intégration des différents procédés

Sylvain Provençal TALON SEBEQ. Intégration des différents procédés Enrobés recyclés à froid Sylvain Provençal TALON SEBEQ Intégration des différents procédés Intégration des différents procédés Plan de travail Types de retraitement pour la fabrication d enrobé recyclés

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007 Ottawa, le 6 juillet 2007 MÉMORANDUM D17-1-22 En résumé DÉCLARATION EN DÉTAIL DE LA TAXE DE VENTE HARMONISÉE, DE LA TAXE DE VENTE PROVINCIALE, DE LA TAXE PROVINCIALE SUR LE TABAC ET DE LA MAJORATION OU

Plus en détail

MATÉRIAUX ET RESSOURCES (MR)

MATÉRIAUX ET RESSOURCES (MR) MR 3 Réutilisation des matériaux Ne s'applique pas NC : Consacrer au moins 5 % () ou 10 % (2 points) du coût total des matériaux de construction pour l achat de matériaux récupérés, remis à neuf ou réutilisés.

Plus en détail

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011 COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011 Version corrigée Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 MÉTHODE 7 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

Comité d'examen du salaire minimum Rapport annuel préparé à l intention de la ministre. 12 janvier 2015

Comité d'examen du salaire minimum Rapport annuel préparé à l intention de la ministre. 12 janvier 2015 Comité d'examen du salaire minimum Rapport annuel préparé à l intention de la ministre 12 janvier 2015 L honorable Kelly Regan Ministre du Travail et de l Éducation postsecondaire 5151 Terminal Road Halifax

Plus en détail

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec Document d information Direction générale des finances municipales Février 2009 Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement

Plus en détail

Tel.X Batterie nickel-cadmium haute énergie De réels avantages pour les réseaux télécoms modernes

Tel.X Batterie nickel-cadmium haute énergie De réels avantages pour les réseaux télécoms modernes Tel.X Batterie nickel-cadmium haute énergie De réels avantages pour les réseaux télécoms modernes La nouvelle génération de réseaux télécoms décentralisés demande une alimentation de secours capable de

Plus en détail

La manutention est dans notre ADN

La manutention est dans notre ADN La manutention est dans notre ADN Conteneur de treillis métalliques Conçu et bâti pour les poids lourds Case de mise au stock Chariot de manutention Chariot de manutention Nos Gènes Fondé en 1976, le Groupe

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT. xyz L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE

NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT. xyz L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE NOM SOCIÉTÉ PROJET D HABITATION RÉSIDENTIEL RECHERCHE D INFORMATION ET PARTERNARIAT L'ART DU MARKETING - L'IMPACT DE LA TECHNOLOGIE À L INTENTION DE xyz THE ART OF MARKETING - THE IMPACT OF TECHNOLOGY

Plus en détail

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente Voyages et tourisme 31 Survol Le tourisme est une importante industrie au Canada. En 2007, les dépenses de ce secteur ont atteint 70,6 milliards de dollars courants, une hausse de 4 % par rapport à l année

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Le métal, c est notre affaire

Le métal, c est notre affaire Le métal, c est notre affaire DU CONCEPT À LA LIVRAISON, UN PRODUIT À VOTRE SATISFACTION. Activités de base BMP METALS INC. fabrique du métal en feuille de haute précision fait sur mesure à l intérieur

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com Tampon en matériau composite kio-polieco.com Le Group a récemment breveté un procédé de production innovant pour l utilisation d un matériau composite spécifique. Tampon KIO EN 124 Le matériau composite

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE Les occasions et les restrictions du Canada face au transport mondial des marchandises Rapport du Comité sénatorial permanent des transports et des communications Juin

Plus en détail

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER LEED CANADA-NC & NE 009 MANUGYPSE INC. Une entreprise de nouvelle génération. Des produits qui en témoignent. Distributeur de produits de système intérieur depuis 93, nous avons su développer une expertise

Plus en détail

nouvellesouvertures Solutions pour les fabricants de Portes et Fenêtres

nouvellesouvertures Solutions pour les fabricants de Portes et Fenêtres nouvellesouvertures Solutions pour les fabricants de Portes et Fenêtres 2 PORTES PORTES 3 applicationssurportes Design, Résistance, Rapidité d assemblage Les portes d entrée résidentielles contemporaires

Plus en détail

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec?

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Claude Villeneuve Directeur de la Chaire en Éco-conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

PASSEZ DU RÊVE À LA RÉALITÉ

PASSEZ DU RÊVE À LA RÉALITÉ PASSEZ DU RÊVE À LA RÉALITÉ Guide pratique pour l auto-construction de votre micro-maison MISE EN GARDE : 45 minutes pour réviser l ensemble des composantes d une Micro-maison, ce n est pas suffisant!!!!

Plus en détail

Métallerie. Construction Durable

Métallerie. Construction Durable Métallerie & Construction Durable Les Métalliers s informent Les Métalliers se forment Les Métalliers s engagent Aujourd hui, les préoccupations de construction durable se font de plus en plus ressentir

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Inventaire québécois des émissions. Infocentre de santé publique

Inventaire québécois des émissions. Infocentre de santé publique Les émissions atmosphériques des sources fixes et mobiles Julie Paradis, MDDEP Magalie Canuel, INSPQ JASP, 1 er décembre 2011 Plan de la présentation Inventaire québécois des émissions atmosphériques (IQÉA)

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing.

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing. ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010 Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné Par Pierre-Louis Maillard, ing. Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants:

Plus en détail

Améliorer Processus de Production et Qualité. Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes

Améliorer Processus de Production et Qualité. Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes Améliorer Processus de Production et Qualité Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes La forte intégration entre le MES et le LIMS garantit un contrôle qualité efficace Salzgitter

Plus en détail

Industry. Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages

Industry. Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages Industry Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages Turn Gains apportés par le collage structurel Sika - Isolation thermique améliorée jusqu à 20 % - Clair de vitrage accru de 30 %

Plus en détail

Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires

Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires Octobre 2013 Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec Le Pôle est propulsé par le projet Le marché du véhicule électrique au Québec L industrie du transport au Québec Équipements récréatifs Véhicules spéciaux et commerciaux Autocar et autobus urbain Matériel

Plus en détail

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action Titre du projet : Évaluation de la Loi sur les contraventions Centre de responsabilité : Réponse de la direction et Plan d action Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action On devrait

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

BULLETIN DE VEILLE. Bilan de saison La tomate de serre. Volume 4, Numéro 12 Le 10 février 2012

BULLETIN DE VEILLE. Bilan de saison La tomate de serre. Volume 4, Numéro 12 Le 10 février 2012 BULLETIN DE VEILLE Volume 4, Numéro 12 Le 10 février 2012 En ligne : www.cqh.ca Bilan de saison La tomate de serre Ce bilan de saison récapitule les différentes tendances de prix pour la tomate de serre

Plus en détail