Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays"

Transcription

1 Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014

2 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux 0,4% Eolien 2,6% Hydraulique 8,8% Energie appelée en 2013 : GWh Puissance installée en 2013 : MW Charbon 38,0% Gaz naturel 18,4% Fioul 14,3% Importations 17,5% En MW En % Hydraulique classique % STEP 464 7% Total Hydraulique % Centrales thermiques Vapeur % Turbines à Gaz (TAG) % Groupes Diesel (GD) 201 3% Centrale Thermique de Jorf Lasfar % Centrale à Cycle Combiné de Tahaddart 384 6% Centrale à Cycle Combiné Ain Béni Mathar 452 7% Total Thermique % Parc Eolien ONEE 200 3% Parcs Eoliens Privés (Loi 13-09) 200 3% Parc Eolien CED 50 1% Centrale à Cycle Combiné Ain Béni Mathar (Partie solaire) 20 0% Total Eolien & Solaire 470 7% Puissance installée totale % 2

3 DEMANDE ELECTRIQUE EN FORTE CROISSANCE Evolution de la demande (GWh) Evolution de la consommation annuelle d électricité par habitant (kwh/ha) TCAM: 6,7% Traduction d une croissance économique et sociale accélérée, grâce au : Développement économique du pays Lancement et réalisation de grands projets structurants, de stratégies sectorielles, de chantiers d accès aux infrastructures de base (PERG, ) Succès de l Initiative Nationale du Développement Humain (INDH) 3

4 ACCES GENERALISE A L ELECTRICITE DANS LE MONDE RURAL : UNE SUCCESS STORY Depuis le lancement du PERG et à fin 2013 Electrification, par raccordement au réseau, de villages ayant permis l accès à l électricité à foyers Equipement de foyers par kits photovoltaïques dans villages 12 millions de marocains ont bénéficié de ce programme Taux d électrification rurale de 98,5% Près de 20 Milliards de Dh d investissements réalisés Création de plus de emplois Un impact socio-économique important : Equipement des ménages Amélioration des conditions de vie, particulièrement pour les femmes Amélioration des conditions d hygiène, les conditions sanitaires et la sécurité dans les villages (grâce à l éclairage public) Amélioration des conditions de scolarisation Amélioration des revenus à travers une diversification des activités Développement d activités génératrices de revenu Réduction de l exode rural. 4

5 Impossible d afficher l image. DEFIS DU SECTEUR ELECTRIQUE MAROCAIN Demande en croissance soutenue : doublement à fin 2020 et quadruplement à fin 2030 Forte dépendance de l étranger : importation de plus de 95% des besoins énergétiques du pays Trend haussier et accentuation de la volatilité des cours mondiaux des combustibles Impératifs de protection de l environnement Souci de préservation du pouvoir d achat du citoyen et du renforcement de la compétitivité des opérateurs économiques nationaux 5

6 Impossible d afficher l image. ATOUTS DU SECTEUR ELECTRIQUE MAROCAIN Potentiel énergétique renouvelable considérable Un Un potentiel éolien estimé à pès de 25000MW sur l ensemble Des vitesses du de territoire vent variant de 9,5 Des à 11 vitesses m/s à 40m du vent qui Plus varient de 3000h/an de 9,5 à 11 d'ensoleillement. m/s à 40m de hauteur Une irradiation de Plus ~ 5 kwh/m²/jour de 3000 h/an d'ensoleillement, soit une irradiation de ~ 5 kwh/m²/jour Infrastructures électriques de transit très développées Maroc Espagne : 1400MW en service Maroc Espagne : 700MW en développement Maroc Algérie : 1200MW en service Vision intégrée de développement durable Des stratégies sectorielles clairement définies dans des secteurs d avenir Expérience dans la gestion des grands projets 6

7 ENERGIES RENOUVELABLES : VISION 2020 Programme Solaire Intégré 2000 MW Programme Eolien Intégré 2000 MW Programme Hydro-électrique 2000 MW* Ces Programmes s inscrivant dans une approche énergétique globale ayant pour objectifs de : Répondre à une demande de plus en plus croissante Généraliser l accès au service de l électricité Valoriser le potentiel national d énergies renouvelables Préserver l environnement et promouvoir l efficacité énergétique Un mix énergétique avec 42% à base d énergies renouvelables à l horizon 2020 * Entre temps 2300MW : 1770MW installée et 520MW en développ. 7

8 DECLINAISON DU PROGRAMME EOLIEN INTEGRE 2000MW PROGRAMME EOLIEN INTEGRE (PEI) PARTIE MW PEI PARTIE MW PARCS EN SERVICE PROJETS EN DEVELOPPEMENT PROJETS EN DEVELOPPEMENT A. Torres 50 MW Tarfaya 300 MW Taza 150 MW Essaouira 60 MW Koudia Baida I 100 MW Tanger II 100 MW Tanger I 140 MW Khalladi 120 MW Jbel Lahdid 200 MW Lafarge 32 MW Koudia Baida II 200 MW Tiskrad 300 MW CIMAR 5 MW Akhfennir II 100 MW Boujdour 100 MW Akhfennir I 100 MW Midelt 150 MW Foum Al oued 50 MW Haouma 50 MW Koudia Baida I : Repowering de A. Torres Koudia Baida II : Extension de Koudia Baida I

9 PROGRAMME EOLIEN INTÉGRÉ PARTIE 2 STRUCTURE DE DÉVELOPPEMENT Convention entre l Etat, le Fonds Hassan II, la SIE et l ONEE relativement au développement du Programme Partenariat Public-Privé (PPP), où l ONEE, le Fonds Hassan II et la SIE prendront des participations à hauteur de 35% dans le capital des sociétés de projet à créer par les développeurs Contrats d Achat d Electricité (PPA), sur 20 ans, entre l ONEE et la société de projet à créer pour chaque parc éolien Un Contrat de mise en œuvre de la Compensation Industrielle (Taza) sera conclu entre l ONEE et la société de projet Un Contrat de mise en œuvre de l intégration Industrielle (Projet 850 MW) sera conclu entre l ONEE, les sociétés de projet et les Sponsors concernés

10 PROGRAMME EOLIEN INTEGRE MW Synthèse du calendrier de réalisation Midelt: 150 MW Tiskrad I: 150 MW Repowring Koudia: 100 MW Taza: 150 MW Jbel Khalladi: 120 MW Akhfennir II: 100 MW Tarfaya: 300 MW A.T. : 50 MW Essaouira : 50 MW Tanger : 140 MW A.P. : 37 MW Haouma: 50 MW Laâyoune: 50 MW Akhefennir: 100 MW Tanger II: 100 MW Tiskrad II: 150 MW Jbel Lahdid: 200 MW Boujdour: 100 MW 287 Parcs éoliens réalisés Parcs éoliens en construction/développement Projet Eolien Intégré - Phase 2 de la Partie 2 : 850 MW

11 ACCOMPAGNEMENT DE L ONEE AUX PROJETS E.R. Au niveau de la production - Développement d un parc de production adapté à l intermittence des ER : Développement de STEPs (Abdelmoumen : 350 MW; 318 M$) et prospection de sites pour d autres STEP Centrales thermiques en semi-base : cycles combinés au gaz naturel - Veille sur le choix de technologies éoliennes et solaires éprouvées - Prise en considération de la protection de l environnement dans les projets de production (études d impacts, suivi des recommandations,...) Au niveau du transport - Extension et renforcement du réseau du transport : Investissements de 8 milliards DH à l horizon Lancement d une étude du schéma directeur Production-transport : l objectif est de déterminer, notamment, les capacités d accueil du réseau en énergie renouvelable à l horizon Adaptation de la structure du réseau pour assurer l évacuation de la production d E.R. - Lancement d un projet de Dispatching dédié à la gestion des centrales d E.R. 11

12 ACTIONS SUR LA DEMANDE - La généralisation des Lampes à Basse Consommation (LBC) : 5 millions de lampes installées à ce jour: Effacement de 182 MW en pointe et économie de 450 GWh Lancement de la 2ème phase avec 10 millions de lampes LBC - Tarification super pointe pour la THT : Effacement de 95 MW - Adoption du GMT+1 : Effacement de 80 MW en pointe - Tarification bi-horaire pour la BT : Tarification optionnelle, instaurée par arrêté ministériel et cible les clients Ménages et Forces Motrices dont la consommation dépasse 500kWh/mois «Acquisition des compteurs numériques en cours» - Etude de tarification de l énergie électrique au Maroc 12

13 RÔLE DE L ONEE DANS LE CADRE DE LA LOI RELATIVE AUX E.R. Emission de l avis technique sur le raccordement des centrales E.R. au réseau électrique national Conclusion avec les investisseurs de conventions de raccordement et d accès au réseau Transport de l électricité verte vers les clients en contrepartie d un timbre de transport Fournisseur de dernier recours aux clients des investisseurs en cas de déficit de production E.R. Achat de l excédent en cas de surplus de production E.R. ; même si non prévu dans la loi L ONEE consent à la vente d électricité par les investisseurs à ses meilleurs clients (HT-THT) 13

14 MERCI DE VOTRE ATTENTION

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

L énergie au. Augmentation de la production d énergie de 185 % en 15 ans. Stratégie énergétique et développements récents.

L énergie au. Augmentation de la production d énergie de 185 % en 15 ans. Stratégie énergétique et développements récents. Mars 2013 L énergie au Royaume du Maroc Stratégie énergétique et développements récents Auteurs: Bertrand Andriani, Paul Lignières, Mark Barges, Amine Bennis, Ghalia Mokhtari Sommaire Une législation modernisée

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014)

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014) Présence d Alstom Rabat Bureau et dépôt Tramway Mohammedia Atelier de maintenance Roches Noires atelier de maintenance locomotive ONCF - Alstom Casablanca Siège Alstom Maroc Ain Sebaa Plate Forme Logistique

Plus en détail

Royaume du Maroc. RAPPORT D ACTIVITés. n n n L Energie au rendez-vous du développement

Royaume du Maroc. RAPPORT D ACTIVITés. n n n L Energie au rendez-vous du développement Royaume du Maroc RAPPORT D ACTIVITés 2007 n n n L Energie au rendez-vous du développement Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie Rapport d activités 2007 - Office National de l Electricité

Plus en détail

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience L éolien en Allemagne, une réalité industrielle Retour d expérience L éolien en Allemagne Développement 1990-2010 30000 25000 20000 15000 10000 5000 0 Etat des lieux du parc éolien allemand au 30.6.2011:!

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

RENEWABLE ENERGY IN MOROCCO:LARGE SCALE DEPLOYMENT

RENEWABLE ENERGY IN MOROCCO:LARGE SCALE DEPLOYMENT KINGDOM OF MOROCCO RENEWABLE ENERGY IN MOROCCO:LARGE SCALE DEPLOYMENT ZOHRA ETTAIK HEAD OF RENEWABLE ENERGY AND ENERGY EFFICIENCY DIVISION MINISTRY OF ENERGY MINES WATER AND ENVIRONMENT Casablanca,25 Juin

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014

8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014 8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Discours 8 ème Forum germano-africain

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DU MAROC :

ATTRACTIVITÉ DU MAROC : ATTRACTIVITÉ DU MAROC : À LA DÉCOUVERTE DES OCCASIONS D AFFAIRES DANS LES SECTEURS PORTEURS DE CE PAYS Une présentation de : Mohcine Chougrad, spécialiste de l'information d affaires Mai 2015 Qui sommes-nous?

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Notre ambition. Rapport d activités 2007 - Office National de l Electricité. n Accompagnement de nos clients. n Meilleure gestion de la demande

Notre ambition. Rapport d activités 2007 - Office National de l Electricité. n Accompagnement de nos clients. n Meilleure gestion de la demande Notre Notre ambition ambition n Accompagnement de nos clients n Meilleure gestion de la demande n Développement durable n Développement des compétences et évolution des métiers n Respect des engagements

Plus en détail

Copyright & responsabilités

Copyright & responsabilités 1 Table des matières 1. Aperçu du contexte méditerranéen...p.5 Renforcer les partenariats euro-méditerranéens Auteurs Ce guide d affaires est destiné aux clusters, PME et entrepreneurs qui souhaitent

Plus en détail

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Sommaire I. Présentation de la société CEEG. Spa II. Présentation des Projets EnR réalisés 2/25 I. Présentation de la société

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables

Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables Rapport préfinal Version longue Juillet/Décembre 2007 Reference no.: 81087707 Project no.:

Plus en détail

SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz

SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz SOMMAIRE Introduction Technologies Potentiels Projets Programmes, Moyens Financiers, Incitations Capacités Industrielles Ressources Humaines INTRODUCTION Par Secteur

Plus en détail

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre Forum d EL MOUDJAHID Intervention du Ministère de l Energie et des Mines présentée par Mr Ali Hached Conseiller du Ministre 26 août 2012 Monsieur le Directeur Général, Je vous remercie pour l invitation

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

NOUVELLE VERSION DU PLAN SOLAIRE TUNISIEN. Programmation, conditions et moyens de la mise en œuvre

NOUVELLE VERSION DU PLAN SOLAIRE TUNISIEN. Programmation, conditions et moyens de la mise en œuvre NOUVELLE VERSION DU PLAN SOLAIRE TUNISIEN Programmation, conditions et moyens de la mise en œuvre Avril 2012 Table des matières AVANT-PROPOS... 4 1. INTRODUCTION... 6 2. LE PST, COMPOSANTE MAJEURE DE LA

Plus en détail

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN)

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Pépinière A Ligne de base et données concernant les CPDN Intervention d un pays: Cas de la CPDN du Maroc Abdelkarim

Plus en détail

Les Entreprises Locales d Energie Diversification. Quelques exemples français

Les Entreprises Locales d Energie Diversification. Quelques exemples français Les Entreprises Locales d Energie Diversification Quelques exemples français Les Entreprises Locales d Energie en France EDF est créée en 1946 Par nationalisation des entreprises de production et de distribution

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin 40 e Anniversaire de la BOAD La croissance verte : Quels défis pour les pays de l UEMOA. Mali Burkina Faso Opportunités, domaines et moyens de développement

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles?

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles? 1. Connaissez-vous le Collectif GASPARE? Oui 2. Êtes-vous pour ou contre le projet de CCCG - Centrale thermique à cycle combiné à gaz - à Landivisiau, où ailleurs? Je défends le pacte électrique breton

Plus en détail

REPOBLIKAN IMADAGASIKARA

REPOBLIKAN IMADAGASIKARA REPOBLIKAN IMADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana *********** MINISTERE DE L ENERGIE 1. CONTEXTE GENERAL : PRODUCTION INDEPENDANTE D ELECTRICITE POUR NOSY-BE Partenariat Public Privé TERMES DE

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L'ELECTRICITE ONE

OFFICE NATIONAL DE L'ELECTRICITE ONE OFFICE NATIONAL DE L'ELECTRICITE ONE DOSSIER D INFORMATIONS PROGRAMME D'ÉMISSION 2002 DE BILLETS DE TRÉSORERIE PLAFOND : 1.000.000.000 DH VALEUR NOMINALE : 100.000 DH ORGANISMES CHARGÉS DU PLACEMENT CAISSE

Plus en détail

Skhirat, 23-24 Mai 2008

Skhirat, 23-24 Mai 2008 LA VOCATION EURO AFRICAINE DU MAGHREB LE SECTEUR ELECTRIQUE COMME MODELE D INTEGRATION REGIONALE Skhirat, 23-24 Mai 2008 www.one.org.ma OPPORTUNITES REGIONALES LE MAROC : CARREFOUR REGIONAL DE L ENERGIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Opportunités d investissement au Maroc. M. Mohammed AMRABT Directeur du bureau de Paris de l Agence Marocaine de Développement des Investissements

Opportunités d investissement au Maroc. M. Mohammed AMRABT Directeur du bureau de Paris de l Agence Marocaine de Développement des Investissements Opportunités d investissement au Maroc M. Mohammed AMRABT Directeur du bureau de Paris de l Agence Marocaine de Développement des Investissements 2012 Le Maroc en bref Capitale Système institutionnel Superficie

Plus en détail

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES République du Sénégal Un peuple un but une foi POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES février 2012 1 Introduction A l instar des autres pays du monde, le Sénégal s est engagé depuis quelques années dans

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015 Revue financière 2 e trimestre 2015 Le 5 août 2015 AVERTISSEMENT Déclarations prospectives Certaines déclarations contenues dans cette présentation, incluant celles ayant trait aux résultats et au rendement

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Étude sur le potentiel du stockage d énergies

Étude sur le potentiel du stockage d énergies Vendredi 14 novembre 2014 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com ENEA Consulting Identité Société de conseil indépendante de

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

Electrification Rurale au Mali. Technologies et financement

Electrification Rurale au Mali. Technologies et financement Electrification Rurale au Mali Technologies et financement Meeting of the SREP Pilot Countries Kenya 05 mar s 2012 Electrification rurale au Mali Plan de présentation le concept institutionnel le concept

Plus en détail

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles SOLUTIONS ENERGETIQUES professionnelles Afriquia Gaz Sommaire L énergie d un leader 5 6 8 11 14 15 21 22 Afriquia Gaz, un leader gazier tourné vers l avenir Chiffres clés Une offre complète de produits

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 47-09 relative à l efficacité énergétique énergie, eau et environnement PREAMBULE n 47-09 relative à l efficacité énergétique

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Approche économique du secteur énergétique

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Approche économique du secteur énergétique Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Approche économique du secteur énergétique Février 22 Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres

Plus en détail

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen Les Enjeux énergétiques en méditerranée (2 ème séance Panel 3) Rôle de l interconnexion Tuniso-Italienne dans le développement des échanges de l énergie électrique en Méditerranée Présenté par Ameur Bchir

Plus en détail

Euro-Supergrid avec connexion EU-MENA : Schéma d une infrastructure possible pour un approvisionnement électrique durable en EU-MENA.

Euro-Supergrid avec connexion EU-MENA : Schéma d une infrastructure possible pour un approvisionnement électrique durable en EU-MENA. 1. Le concept DESERTEC La plus grande ressource d énergie techniquement accessible sur la planète est disponible dans les régions désertiques autour de l équateur. Le concept DESERTEC a été conçu dans

Plus en détail

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 * INTRODUCTION Le récent rapport de la Cour des comptes sur les coûts de la filière nucléaire

Plus en détail

Royaume du Maroc. Rapport d Activités. L'énergie au rendez-vous du développement

Royaume du Maroc. Rapport d Activités. L'énergie au rendez-vous du développement Royaume du Maroc Rapport d Activités 2006 L'énergie au rendez-vous du développement Sommaire Mot du DG Structures de l Office Chiffres clés Faits marquants Activités commerciales Electrification rurale

Plus en détail

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET 19 Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET II A Historique - Constats - Perspectives Avant de parler du site d implantation de la

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

Projet ER2E. Promotion des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Projet ER2E. Promotion des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Projet ER2E Promotion des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique 2003-2013 Réalisations du projet Promotion des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique en Tunisie Juin 2013

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR:

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: 4èmes rencontres TEPOS Mimizan 2014 Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: partenariat bancaire pour la mise en place d un dédié à l éolien; modèle de co-investissement

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail