Libéralisation des industries électriques et analyse économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Libéralisation des industries électriques et analyse économique"

Transcription

1 Concurrence Energie Econométrie Libéralisation des industries électriques et analyse économique Vincent Rious (Microeconomix) et Thomas Veyrenc (RTE)

2 Organisation du cours Séance 1 Les raisons de la libéralisation du système électrique (TV) Séance 2 La nouvelle organisation du secteur (VR) Séance 3 Défaillances sur les marchés de l électricité & intervention publique (TV) Séance 5 Coordination de la production et du transport dans un système électrique libéralisé (VR) Séance 4 La problématique des investissements en capacités de production (TV) Séance 6 Questions-réponses + EXAMEN (VR) 2

3 Rappel des épisodes précédents Les raisons de la libéralisation des industries électriques L électricité, un bien très spécifique Du point de vue de la demande Du point de vue de la production Du point de vue du réseau Ce qui a justifié l intégration de l industrie Mais avec des défaillances de la régulation Un nombre croissant de systèmes électriques ont donc été libéralisés Avec des problèmes assez conséquents et difficiles à traiter parce que nouveaux et multiples En particulier, liés à la gestion du réseau 3

4 Questions

5 Problèmes réseau accentués par l insertion des énergies renouvelables Les émissions de CO2 Sont des externalités négatives Alors le développement des énergies renouvelables procurent Des externalités positives Mais les sources d ENR sont loin des centres de consommation 5

6 Localisation des ressources éoliennes en Europe Colour Sheltered terrain Open plain At a sea coast Open sea Hills and ridges 6 Source:

7 Localisation des ressources éoliennes en Europe Colour Sheltered terrain Open plain At a sea coast Open sea Hills and ridges L activité économique en Europe se concentre principalement dans la zone délimitée en blanc Des lignes de transport d électricité sont nécessaires pour approvisionner cette zone en énergie éolienne 7 Source:

8 L ambition de recourir à de grands réseaux sousmarins pour transporter l énergie éolienne de Mer du Nord Les super grids vus par Airtricity, ABB, Imera, Dowling & Hurley, Greenpeace, and Desertec 8 8

9 Concurrence Energie Econométrie Coordination de la production et du transport d électricité dans un système électrique libéralisé Vincent Rious 27 octobre 2011

10 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 10

11 Coordination des investissements en production et en transport par une entreprise intégrée Entreprise intégrée Facile de savoir la localisation de la production globalement la moins coûteuse CIP W < CIP E 11

12 Séparation production-transport et besoin de coordination Système électrique libéralisé Comment coordonner deux activités complémentaires mais séparées? CIP W < CIP E 12

13 Coordination à court terme entre production et transport Comment allouer intelligemment la capacité limitée du réseau? Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs 13

14 Coordination à long terme entre production et transport 1- Comment allouer intelligemment le coût du réseau aux utilisateurs? 2- Quand développer le réseau de transport pour augmenter la capacité des lignes et jusqu à quelle capacité? Et surtout comment inciter le GRT? Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs 14

15 Rappel général en économie On souhaite atteindre l optimum social Maximiser le surplus social = somme de ce que tout le monde gagne On souhaite que cet optimum soit atteint par les acteurs de l économie autant que possible sans intervention extérieure par les prix 15

16 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 16

17 La gestion des congestions Rappel Les congestions créent des externalités Techniquement Baisser la production en amont de la congestion Augmenter la production et/ou baisser la consommation élastique en aval 17 Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs

18 La gestion des congestions Economiquement Moduler la production et la consommation au moindre coût pour tous Inciter les utilisateurs à moduler d eux-mêmes leur puissance afin qu ils intègrent dans leur décision la capacité limitée du réseau et l utilisation du réseau par les autres acteurs 18 Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs

19 La gestion des congestions D K Q ~ Prix, coût marginal Si les congestions sont ignorées S ~ PMS Coût marginal de production au nœud S 19 Nœud S: Prod pas chère Nœud D: Conso élastique ou prod plus chère K Capacité de transport limitée entre S et D Q Consommation fixe Quantité et capacité

20 Méthodes non économiques Premier arrivé, premier servi Priorité Pro rata Des méthodes largement appliquées au début des réformes électriques Malheureusement car inefficaces 20

21 Premier arrivé premier servi ou Priorité Q ~ Prix, coût marginal N K S ~ ~ ~ ~ K Q Quantité et capacité 21 Capacité de transport limitée entre S et N Consommation fixe

22 Pro rata Q ~ Prix, coût marginal N Pro rata K S Coût marginal de production au nœud S ~ ~ ~ ~ K Q Quantité et capacité 22 Capacité de transport limitée entre S et N Consommation fixe

23 Les méthodes économiques Redispatching Pricing nodal 23

24 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 24

25 Le redispatching Comment ça marche mal Les utilisateurs du réseau ne prennent pas en compte la capacité limitée des infrastructures dans leur décision Le problème du pouvoir de marché local Qui peut être traité en partie en faisant supporter le coût des congestions au GRT quand le GRT peut le supporter 25

26 Le redispatching D Q ~ Prix, coût marginal Le GRT demande La diminution de la production pour respecter la capacité limitée du réseau K La diminution de la production la plus chère pour maximiser le surplus social S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 26 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

27 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal Utilité au nœud D D P on K S ~ PMS P off Le GRT demande La diminution de la consommation Nœud S pour respecter la contrainte d équilibre Le diminution de la consommation avec l utilité la plus faible pour maximiser le surplus social K Q Quantité et capacité 27 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

28 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal Étape 2 D P on K S Étape 1 PMS P off ~ Étape 2 K Q Quantité et capacité 28 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

29 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal D P on K Coût de congestion S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 29 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

30 Le redispatching Problème Le redispatching n incite pas les utilisateurs du réseau à prendre en compte les contraintes du réseau Pire, les utilisateurs du réseau peuvent se servir des congestions pour créer des monopoles locaux de production Pouvoir de marché local Ils peuvent aussi créer des congestions et à se faire payer très cher pour les lever Manipulations rencontrées En Angleterre A PJM avant 1998 En Californie lors de la crise de

31 Le redispatching et le pouvoir de marché Q ~ Prix, coût marginal D P on K Coût de congestion S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 31 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

32 Coût de congestion et régulation du GRT Faire porter au moins une partie du coût de congestion au GRT Pour qu il fasse son possible pour minimiser le coût de congestion Pour éviter l indifférence du GRT à l exercice du pouvoir de marché local par les producteurs Pour qu il mène son enquête sur de potentiels abus de pouvoir de marché local Demander les coûts de production Les vérifier avec des consultants externes aux producteurs Mettre en place un contrat d option avec les producteurs ayant du pouvoir de marché local Méthode appliquée en Angleterre depuis

33 1990/1 1991/2 1992/3 1993/4 1994/5 1995/6 1996/7 1997/8 1998/9 1999/0 2000/1 2001/2 2002/3 2003/4 2004/5 Estimated Outurn Congestion Costs ($M) Coût de congestion et régulation du GRT Régulation du coût de congestion, l exemple anglais Introduction of Financial Incentives on SO

34 Coût de congestion et régulation du GRT Faire porter au moins une partie du coût de congestion au GRT Attention : le GRT peut-il supporter cette charge assez risquée? S il possède le réseau, oui $$$ S il ne le possède pas, non! Trop risqué! 34

35 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 35

36 La tarification nodale Pricing nodal Comment ça marche bien Les utilisateurs du réseau prennent en compte la capacité limitée des infrastructures dans leur décision Le problème du pouvoir de marché local Tout de suite visible 36

37 La tarification nodale Principe Voir chaque nœud du réseau comme un mini-marché Voir les lignes électriques comme des consommations ou des productions pour ces mini-marchés Avec des contraintes de capacités 37

38 La tarification nodale au nœud S Q ~ Prix, coût marginal D K S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Quantité et capacité 38 Capacité de transport limitée entre S et D

39 La tarification nodale au nœud D Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K S ~ K Q Quantité et capacité 39 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

40 La tarification nodale Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 40 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

41 La tarification nodale et la rente de congestion Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K Le GRT achète de l énergie au nœud S et la revend au nœud D Rente de congestion S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 41 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

42 La tarification nodale et le pouvoir de marché local Q D ~ P D Prix, coût marginal Le pouvoir de marché est tout de suite visible sur les prix nodaux K Le GRT achète de l énergie au nœud S et la revend au nœud D Rente de congestion S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 42 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

43 Généralisation de la tarification nodale au réseau maillé Un prix différent de l électricité en chaque nœud pour inciter producteurs et consommateurs à produire et consommer de façon à maximiser le surplus social Prix nodal Coût d un mégawatt supplémentaire consommé en ce nœud Basé sur un calcul de Flux de Puissance Optimaux (OPF) 43

44 Flux de puissance sur un réseau maillé : répartition sur les lignes 15 MW 15 MW 10 MW 44

45 Flux de puissance sur un réseau maillé : répartition sur les lignes 12 MW 12 MW 4 MW 45

46 Le principe de superposition 12 MW 15 MW MW MW 46

47 L exemple le plus simple de tarification nodale sur un réseau maillé C P B = 30 /MWh P C = 40 /MWh P A = 20 /MWh A B C A = 20 /MWh Limite = 200 MW C C = 40 /MWh 47

48 La tarification nodale L exemple des marchés de PJM et de Midwest ISO (www.midwestiso.org) 48

49 La tarification nodale Permet l internalisation des externalités d usage du réseau liées aux congestions 49

50 L insuffisance de la tarification nodale à long terme Quel effet à long terme? Pour les utilisateurs du réseau Prix nodaux = signaux de localisation Sur le réseau d aujourd hui Mais pas sur le réseau de demain! Ceci, à cause des indivisibilités importantes des lignes électriques Investissement par saut! Qui «tue» les signaux de localisation des prix nodaux 50

51 Effet des indivisibilités du réseau sur la tarification nodale Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D P D K P S S ~ P S Investissement Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 51 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

52 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 52

53 Signaux de localisation de long terme Allouer le coût du réseau de façon à guider la localisation des investissements en production Pas de solution idéale simple Que des solutions pragmatiques Dont l efficacité n est généralement pas vraiment connue, même en théorie 53

54 Réactivité des producteurs aux signaux de long terme Contraintes de localisation des producteurs Source d énergie primaire Acceptabilité locale Terrain peu onéreux + raccordement au réseau Des congestions durables! 54

55 Le besoin pour le réseau d anticiper les investissements en production 7 ans pour construire une ligne du réseau de transport Technologie de production Temps de construction (années) Taille standard (MW) Turbine à Combustion 1 40 Charbon to 1600 CCG Nucleaire Hydraulique - - Eolien onshore 2 25 offshore

56 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 56

57 La régulation du monopole de transport Le réseau reste un monopole naturel Il est donc nécessaire de le réguler, de l inciter avec une trajectoire budgétaire prédéfinie Le monopole connaissant son revenu, il va chercher à minimiser son coût Ce processus est applicable pour les activités du monopole faiblement impactées par des incertitudes de long terme, soit La gestion du réseau à court terme Congestion et équilibrage Et la maintenance (moyen terme à l année) 57

58 La régulation incitative en pratique Gestion des congestions à court terme Tous les ans, un objectif de coût fixé avec un système de bonus/malus Maintenance (moyen terme à l année) Price cap sur 4 à 5 ans Investissement sur 20 à 40 ans Enveloppe souple d investissement sur 4 à 5 ans avec consultation des utilisateurs (actuels et potentiels) pour évaluer l adéquation du plan d investissement réseau à leur besoin 58

59 La régulation incitative dans les faits National Grid Évolution du revenu de NGC 59

60 La régulation incitative dans les faits National Grid Les investissements de NGC 60

61 Coordonner production et transport dans un système électrique libéralisé Les signaux de localisation sont nécessaires Mais à la marge Et ils peuvent être contre-incitatifs pour un GRT mal régulé Les investissements du réseau de transport sont centraux pour cette coordination Pour lever les congestions En anticipant la localisation des nouvelles centrales Et en informant les producteurs sur les possibles renforcements du réseau! La régulation du réseau de transport garde donc un rôle important dans le système électrique libéralisé Mais cela s avère compliqué dans les systèmes électriques interconnectés 61

62 La coordination est compliquée sur le réseau électrique européen car il est fortement interconnecté mais géré au niveau national 62

63 63 Interaction entre les réseaux interconnectés en Europe

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production 1 28 janvier 2015 - Conférence AEE Sommaire 1. Précision des objectifs

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling 1. RAPPEL DU PROJET 1.1. CONTEXTE GENERAL Les réseaux électriques sont soumis à une évolution sans précédent depuis leur création à la fin

Plus en détail

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE Niveau TERMINALE GF Matière ECONOMIE Thème 9. L Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques? Durée de la séquence 3 heures Notions -Le

Plus en détail

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion AGENDA REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN Présentation d un câble sous-marin Régulation en matière de câble sous-marin Conclusion Présentation d un câble sous-marin Définition d un câble sous-marin Panorama

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Économie Introduction du cours

Économie Introduction du cours Économie Introduction du cours Université Panthéon-Assas Collège de Droit 1 ere année Etienne LEHMANN Professeur d Economie à l Université Panthéon-Assas etienne.lehmann@ensae.fr http://cred.u-paris2.fr/node/69

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne

Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne 1 er juillet 2010 Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne Olivier SAUTEL, économiste (Microeconomix, OFCE) Microeconomix SAS au capital

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Carine Franc CREGAS INSERM - U 537 Une définition de «l opting out» «to opt out» : choisir de ne pas participer ; [hopital, school] choisir

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1 RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 14 juin 2010 Demandeur : Fédération canadienne de l entreprise indépendante SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens

L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens L intégration technique et économique de l énergie éolienne dans les systèmes électriques européens Céline HIROUX ADIS-GRJM, Université Paris-Sud XI Contexte Les tendances à moyen terme sont sans appel

Plus en détail

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Collectivités : Préparez-vous aux nouvelles conditions d achat de votre électricité MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014 - CLERMONT-FERRND 1 Février

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés S. Dautremont severine.dautremont@cea.fr 1 Introduction Une des grandes interrogations de la libéralisation est de savoir si le marché

Plus en détail

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien T e n d a n c e s Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables C est le consommateur final qui, en France, finance les dispositifs de soutien à la cogénération et

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique?

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? France Energie Eolienne Mars 2014 Le marché de l électricité traverse aujourd hui une crise sans précédent. La crise économique engendre

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles I. Questions à traiter 1. Pour quelles raisons le modèle de grande banque universelle est-il aujourd hui contesté? Le modèle de

Plus en détail

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain?

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? 2 Le menu Quelques caractéristiques de l électricité Le réseau de transport européen

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Article 1 er. En application du décret exécutif n 06-429 du 5 Dhou El Kaada 1427 correspondant au 26 novembre 2006, le présent

Plus en détail

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr 11.1 1 Bibliographie : Belflamme et Peitz 2.2.2, 2.2.3, 8.1, 8.2, 9.1, 9.2, 10.1,

Plus en détail

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE PREMIERE L2 SOMMAIRE 1. Budget horaire global 2. calendrier

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG INTRODUCTION

DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG INTRODUCTION DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG EVALUATION D IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DANS LES VILLES. INTRODUCTION La ville

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Matthys-Donnadieu James, Elia SA Agenda Structure du réseau belge et partage des compétences Présentation et missions du GRT Equilibre

Plus en détail

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique français - Février 2013 - Synthèse de l étude

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique français - Février 2013 - Synthèse de l étude Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique français - Février 213 - Synthèse de l étude Résumé Dans le cadre du débat sur la transition énergétique, les arbitrages entre filières

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL Mme Maïmouna SECK NDOYE Expert Economiste Commission de Régulation du Secteur de l Electricité 1 Plan de la présentation Aperçu sur le Sénégal Situation

Plus en détail

Réunion SDE 07. à Privas. le 27 septembre 2013

Réunion SDE 07. à Privas. le 27 septembre 2013 Réunion SDE 07 à Privas le 27 septembre 2013 Le marché de l électricité Les usages Les tarifs HÔNE- LPES UVERGNE Le Marché de l électricité Producteurs multiples dont EDF Négociants multiples dont EDF

Plus en détail

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014 Conférence de presse UFE Colloque UFE 17 juin 2014 Objectif : Réussir la transition énergétique au moindre coût A la veille des analyses du projet de loi de programmation sur la Transition énergétique,

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE. Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015

LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE. Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015 LA GESTION DE L EGOUTTAGE DU POINT DE VUE DE LA SPGE Michel CORNELIS Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015 ORDRE DU JOUR 1. RAPPEL 2. LE CONSTAT D AUJOURD HUI 3. SOLUTIONS

Plus en détail

La sécurité d approvisionnement en gaz

La sécurité d approvisionnement en gaz La sécurité d approvisionnement en gaz Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie Convention AFG 18 mars 2014 Sophie Rémont Sous-directrice

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU WINDBALANCE ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE

EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU WINDBALANCE ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE EQUILIBRAGE DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE DANS LE RESEAU ÉLECTRIQUE : UNE APPROCHE INTÉGRÉE, TECHNICO- ÉCONOMIQUE ET COORDONNÉE WINDBALANCE R. BELMANS, W. D HAESELEER, G. PALMERS, J.-C. MAUN. SCIENCE FOR A SUSTAINABLE

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert 24 novembre 2015 Principales applications pour le stockage d énergie Black start Arbitrage Conventional Generation Renewable Distributed

Plus en détail

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 Conseil en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 www.adessa-software.com Avant-Propos De part sa nature complexe et évolutive, le bloc opératoire est

Plus en détail

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires Intégration Progressive des Marchés de l'electricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le Marché intérieur de l'electricité de l'union Européenne Séminaire - Tarification des réseaux haute tension

Plus en détail

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE (clients domestiques) Soumis à une «révolution» sans égale depuis l électrification de notre pays, le marché de l électricité est en train de se métamorphoser : ouverture

Plus en détail

Introduction au fonctionnement. Atelier des 11-12-13-14 avril ALGER

Introduction au fonctionnement. Atelier des 11-12-13-14 avril ALGER Introduction au fonctionnement des marchés de l électricité Atelier des 11-12-13-14 avril ALGER Le marché ou des marchés? Un marché c est un ensemble constitué de clients consommant un bien, un service,

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie.

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense est la technologie intelligente d avenir permettant d aborder le tournant énergétique. Elle contrôle les appareils électriques tels que les

Plus en détail

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de INTRODUCTION Le Yield Management est apparu lors de la déréglementation des transports aériens aux Etats-Unis, à la fin des années 1970. Dans un contexte de concurrence exacerbée, les compagnies aériennes

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

OPTIMISATION GLOBALE VS PERSONNALISATION DE LA POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE, LES CONTRADICTIONS POTENTIELLES DE L ARRIVÉE DES TIC DANS LA

OPTIMISATION GLOBALE VS PERSONNALISATION DE LA POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE, LES CONTRADICTIONS POTENTIELLES DE L ARRIVÉE DES TIC DANS LA OPTIMISATION GLOBALE VS PERSONNALISATION DE LA POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE, LES CONTRADICTIONS POTENTIELLES DE L ARRIVÉE DES TIC DANS LA DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE Journées Scientifiques de l ARC 6, 22 novembre

Plus en détail

Transp or t s. Québec

Transp or t s. Québec Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées La gestion des infrastructures : un incontournable vers la gestion des actifs Guy Tremblay Service des chaussées Direction du laboratoire des

Plus en détail

Enjeux et modalités de l innovation

Enjeux et modalités de l innovation Enjeux et modalités de l innovation I. Le processus d innovation L innovation génère de la croissance: Augmentation compétitivité avantage concurrentiel. mobiliser les ressources techniques (recherche

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

La relation IE-ERP est-elle possible?

La relation IE-ERP est-elle possible? La relation IE-ERP est-elle possible? Maîtriser l information et opérer des choix éclairés Ce n est pas si simple!... Francis MOATY Hassane MIMOUN IEMA.04 La décision Environnement incertain, risqué, changeant,

Plus en détail

R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ

R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ R-3678-2008 DEMANDE RELATIVE AUX OPTIONS D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE ET D'UTILISATION DES GROUPES ÉLECTROGÈNES DE SECOURS MÉMOIRE DE L UMQ Préparé par : Yves Hennekens 12 Septembre 2008 Table des matières

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public CityTouch LightPoint / GESTION DU PATRIMOINE ECLAIRAGE PUBLIC 3 Un système intelligent pour

Plus en détail

Audition de la CRE du 14 Septembre 2004. Accès des Tiers aux Stockages. Présentation UNIDEN

Audition de la CRE du 14 Septembre 2004. Accès des Tiers aux Stockages. Présentation UNIDEN Audition de la CRE du 14 Septembre 2004 Accès des Tiers aux Stockages Présentation UNIDEN Energy Septembre 2004 PCD 1 Que l ATS soit Régulé ou Négocié, les industriels ont besoins qu il soit flexible Selon

Plus en détail

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE Thèse CIFRE en collaboration avec DIRECT ASSURANCE Claire Mouminoux Directeur de thèse: Stéphane Loisel Co-directeur: Christophe

Plus en détail

Introduction : les relations verticales

Introduction : les relations verticales Introduction : les relations verticales Relations horizontales : entre firmes situées à un même niveau sur le marché. Concurrence, collusion, fusions... Relations verticales : plusieurs entreprises interviennent

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Recherche Opérationnelle

Recherche Opérationnelle Chapitre 2 : Programmation linéaire (Introduction) Vendredi 06 Novembre 2015 Sommaire 1 Historique 2 3 4 5 Plan 1 Historique 2 3 4 5 La programmation linéaire est un cadre mathématique général permettant

Plus en détail

MANAGEMENT DE PROJETS LES FONDAMENTAUX DE LA GESTION DE PROJET

MANAGEMENT DE PROJETS LES FONDAMENTAUX DE LA GESTION DE PROJET MANAGEMENT DE PROJETS LES FONDAMENTAUX DE LA GESTION DE PROJET OBJECTIFS 1. Pouvoir expliquer ce qu est fondamentalement un projet et quelles en sont les particularités 2. Caractériser les différents modes

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

SMART GRID AGILE Nouvelle typologie de réseau

SMART GRID AGILE Nouvelle typologie de réseau recherche & développement SMART GRID AGILE Nouvelle typologie de réseau Date :30/10/2012 Dossier préparé par : Jean Jacques CARRILLO Francis BOURRIERES Stéphane MICHEL (06 98 27 31 44) Cap R&D (06 85 94

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail