Libéralisation des industries électriques et analyse économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Libéralisation des industries électriques et analyse économique"

Transcription

1 Concurrence Energie Econométrie Libéralisation des industries électriques et analyse économique Vincent Rious (Microeconomix) et Thomas Veyrenc (RTE)

2 Organisation du cours Séance 1 Les raisons de la libéralisation du système électrique (TV) Séance 2 La nouvelle organisation du secteur (VR) Séance 3 Défaillances sur les marchés de l électricité & intervention publique (TV) Séance 5 Coordination de la production et du transport dans un système électrique libéralisé (VR) Séance 4 La problématique des investissements en capacités de production (TV) Séance 6 Questions-réponses + EXAMEN (VR) 2

3 Rappel des épisodes précédents Les raisons de la libéralisation des industries électriques L électricité, un bien très spécifique Du point de vue de la demande Du point de vue de la production Du point de vue du réseau Ce qui a justifié l intégration de l industrie Mais avec des défaillances de la régulation Un nombre croissant de systèmes électriques ont donc été libéralisés Avec des problèmes assez conséquents et difficiles à traiter parce que nouveaux et multiples En particulier, liés à la gestion du réseau 3

4 Questions

5 Problèmes réseau accentués par l insertion des énergies renouvelables Les émissions de CO2 Sont des externalités négatives Alors le développement des énergies renouvelables procurent Des externalités positives Mais les sources d ENR sont loin des centres de consommation 5

6 Localisation des ressources éoliennes en Europe Colour Sheltered terrain Open plain At a sea coast Open sea Hills and ridges 6 Source:

7 Localisation des ressources éoliennes en Europe Colour Sheltered terrain Open plain At a sea coast Open sea Hills and ridges L activité économique en Europe se concentre principalement dans la zone délimitée en blanc Des lignes de transport d électricité sont nécessaires pour approvisionner cette zone en énergie éolienne 7 Source:

8 L ambition de recourir à de grands réseaux sousmarins pour transporter l énergie éolienne de Mer du Nord Les super grids vus par Airtricity, ABB, Imera, Dowling & Hurley, Greenpeace, and Desertec 8 8

9 Concurrence Energie Econométrie Coordination de la production et du transport d électricité dans un système électrique libéralisé Vincent Rious 27 octobre 2011

10 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 10

11 Coordination des investissements en production et en transport par une entreprise intégrée Entreprise intégrée Facile de savoir la localisation de la production globalement la moins coûteuse CIP W < CIP E 11

12 Séparation production-transport et besoin de coordination Système électrique libéralisé Comment coordonner deux activités complémentaires mais séparées? CIP W < CIP E 12

13 Coordination à court terme entre production et transport Comment allouer intelligemment la capacité limitée du réseau? Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs 13

14 Coordination à long terme entre production et transport 1- Comment allouer intelligemment le coût du réseau aux utilisateurs? 2- Quand développer le réseau de transport pour augmenter la capacité des lignes et jusqu à quelle capacité? Et surtout comment inciter le GRT? Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs 14

15 Rappel général en économie On souhaite atteindre l optimum social Maximiser le surplus social = somme de ce que tout le monde gagne On souhaite que cet optimum soit atteint par les acteurs de l économie autant que possible sans intervention extérieure par les prix 15

16 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 16

17 La gestion des congestions Rappel Les congestions créent des externalités Techniquement Baisser la production en amont de la congestion Augmenter la production et/ou baisser la consommation élastique en aval 17 Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs

18 La gestion des congestions Economiquement Moduler la production et la consommation au moindre coût pour tous Inciter les utilisateurs à moduler d eux-mêmes leur puissance afin qu ils intègrent dans leur décision la capacité limitée du réseau et l utilisation du réseau par les autres acteurs 18 Producteurs Réseau de capacité limitée à 100 MW Consommateurs

19 La gestion des congestions D K Q ~ Prix, coût marginal Si les congestions sont ignorées S ~ PMS Coût marginal de production au nœud S 19 Nœud S: Prod pas chère Nœud D: Conso élastique ou prod plus chère K Capacité de transport limitée entre S et D Q Consommation fixe Quantité et capacité

20 Méthodes non économiques Premier arrivé, premier servi Priorité Pro rata Des méthodes largement appliquées au début des réformes électriques Malheureusement car inefficaces 20

21 Premier arrivé premier servi ou Priorité Q ~ Prix, coût marginal N K S ~ ~ ~ ~ K Q Quantité et capacité 21 Capacité de transport limitée entre S et N Consommation fixe

22 Pro rata Q ~ Prix, coût marginal N Pro rata K S Coût marginal de production au nœud S ~ ~ ~ ~ K Q Quantité et capacité 22 Capacité de transport limitée entre S et N Consommation fixe

23 Les méthodes économiques Redispatching Pricing nodal 23

24 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 24

25 Le redispatching Comment ça marche mal Les utilisateurs du réseau ne prennent pas en compte la capacité limitée des infrastructures dans leur décision Le problème du pouvoir de marché local Qui peut être traité en partie en faisant supporter le coût des congestions au GRT quand le GRT peut le supporter 25

26 Le redispatching D Q ~ Prix, coût marginal Le GRT demande La diminution de la production pour respecter la capacité limitée du réseau K La diminution de la production la plus chère pour maximiser le surplus social S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 26 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

27 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal Utilité au nœud D D P on K S ~ PMS P off Le GRT demande La diminution de la consommation Nœud S pour respecter la contrainte d équilibre Le diminution de la consommation avec l utilité la plus faible pour maximiser le surplus social K Q Quantité et capacité 27 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

28 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal Étape 2 D P on K S Étape 1 PMS P off ~ Étape 2 K Q Quantité et capacité 28 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

29 Le redispatching Q ~ Prix, coût marginal D P on K Coût de congestion S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 29 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

30 Le redispatching Problème Le redispatching n incite pas les utilisateurs du réseau à prendre en compte les contraintes du réseau Pire, les utilisateurs du réseau peuvent se servir des congestions pour créer des monopoles locaux de production Pouvoir de marché local Ils peuvent aussi créer des congestions et à se faire payer très cher pour les lever Manipulations rencontrées En Angleterre A PJM avant 1998 En Californie lors de la crise de

31 Le redispatching et le pouvoir de marché Q ~ Prix, coût marginal D P on K Coût de congestion S PMS P off Nœud S ~ K Q Quantité et capacité 31 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

32 Coût de congestion et régulation du GRT Faire porter au moins une partie du coût de congestion au GRT Pour qu il fasse son possible pour minimiser le coût de congestion Pour éviter l indifférence du GRT à l exercice du pouvoir de marché local par les producteurs Pour qu il mène son enquête sur de potentiels abus de pouvoir de marché local Demander les coûts de production Les vérifier avec des consultants externes aux producteurs Mettre en place un contrat d option avec les producteurs ayant du pouvoir de marché local Méthode appliquée en Angleterre depuis

33 1990/1 1991/2 1992/3 1993/4 1994/5 1995/6 1996/7 1997/8 1998/9 1999/0 2000/1 2001/2 2002/3 2003/4 2004/5 Estimated Outurn Congestion Costs ($M) Coût de congestion et régulation du GRT Régulation du coût de congestion, l exemple anglais Introduction of Financial Incentives on SO

34 Coût de congestion et régulation du GRT Faire porter au moins une partie du coût de congestion au GRT Attention : le GRT peut-il supporter cette charge assez risquée? S il possède le réseau, oui $$$ S il ne le possède pas, non! Trop risqué! 34

35 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 35

36 La tarification nodale Pricing nodal Comment ça marche bien Les utilisateurs du réseau prennent en compte la capacité limitée des infrastructures dans leur décision Le problème du pouvoir de marché local Tout de suite visible 36

37 La tarification nodale Principe Voir chaque nœud du réseau comme un mini-marché Voir les lignes électriques comme des consommations ou des productions pour ces mini-marchés Avec des contraintes de capacités 37

38 La tarification nodale au nœud S Q ~ Prix, coût marginal D K S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Quantité et capacité 38 Capacité de transport limitée entre S et D

39 La tarification nodale au nœud D Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K S ~ K Q Quantité et capacité 39 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

40 La tarification nodale Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 40 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

41 La tarification nodale et la rente de congestion Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D K Le GRT achète de l énergie au nœud S et la revend au nœud D Rente de congestion S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 41 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

42 La tarification nodale et le pouvoir de marché local Q D ~ P D Prix, coût marginal Le pouvoir de marché est tout de suite visible sur les prix nodaux K Le GRT achète de l énergie au nœud S et la revend au nœud D Rente de congestion S ~ P S Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 42 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

43 Généralisation de la tarification nodale au réseau maillé Un prix différent de l électricité en chaque nœud pour inciter producteurs et consommateurs à produire et consommer de façon à maximiser le surplus social Prix nodal Coût d un mégawatt supplémentaire consommé en ce nœud Basé sur un calcul de Flux de Puissance Optimaux (OPF) 43

44 Flux de puissance sur un réseau maillé : répartition sur les lignes 15 MW 15 MW 10 MW 44

45 Flux de puissance sur un réseau maillé : répartition sur les lignes 12 MW 12 MW 4 MW 45

46 Le principe de superposition 12 MW 15 MW MW MW 46

47 L exemple le plus simple de tarification nodale sur un réseau maillé C P B = 30 /MWh P C = 40 /MWh P A = 20 /MWh A B C A = 20 /MWh Limite = 200 MW C C = 40 /MWh 47

48 La tarification nodale L exemple des marchés de PJM et de Midwest ISO (www.midwestiso.org) 48

49 La tarification nodale Permet l internalisation des externalités d usage du réseau liées aux congestions 49

50 L insuffisance de la tarification nodale à long terme Quel effet à long terme? Pour les utilisateurs du réseau Prix nodaux = signaux de localisation Sur le réseau d aujourd hui Mais pas sur le réseau de demain! Ceci, à cause des indivisibilités importantes des lignes électriques Investissement par saut! Qui «tue» les signaux de localisation des prix nodaux 50

51 Effet des indivisibilités du réseau sur la tarification nodale Q ~ Prix, coût marginal Utilité au D D P D P D K P S S ~ P S Investissement Coût marginal de production au nœud S K Q Quantité et capacité 51 Capacité de transport limitée entre S et D Consommation fixe

52 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 52

53 Signaux de localisation de long terme Allouer le coût du réseau de façon à guider la localisation des investissements en production Pas de solution idéale simple Que des solutions pragmatiques Dont l efficacité n est généralement pas vraiment connue, même en théorie 53

54 Réactivité des producteurs aux signaux de long terme Contraintes de localisation des producteurs Source d énergie primaire Acceptabilité locale Terrain peu onéreux + raccordement au réseau Des congestions durables! 54

55 Le besoin pour le réseau d anticiper les investissements en production 7 ans pour construire une ligne du réseau de transport Technologie de production Temps de construction (années) Taille standard (MW) Turbine à Combustion 1 40 Charbon to 1600 CCG Nucleaire Hydraulique - - Eolien onshore 2 25 offshore

56 Plan de la séance Les problèmes de coordination entre production et transport dans un système électrique libéralisé A court terme A long terme Allouer la capacité de transport du réseau La gestion des congestions et le redispatching L internalisation des congestions et le pricing nodal Le développement du réseau de transport Le tarif d accès et la localisation des moyens de production Investissements sur le réseau 56

57 La régulation du monopole de transport Le réseau reste un monopole naturel Il est donc nécessaire de le réguler, de l inciter avec une trajectoire budgétaire prédéfinie Le monopole connaissant son revenu, il va chercher à minimiser son coût Ce processus est applicable pour les activités du monopole faiblement impactées par des incertitudes de long terme, soit La gestion du réseau à court terme Congestion et équilibrage Et la maintenance (moyen terme à l année) 57

58 La régulation incitative en pratique Gestion des congestions à court terme Tous les ans, un objectif de coût fixé avec un système de bonus/malus Maintenance (moyen terme à l année) Price cap sur 4 à 5 ans Investissement sur 20 à 40 ans Enveloppe souple d investissement sur 4 à 5 ans avec consultation des utilisateurs (actuels et potentiels) pour évaluer l adéquation du plan d investissement réseau à leur besoin 58

59 La régulation incitative dans les faits National Grid Évolution du revenu de NGC 59

60 La régulation incitative dans les faits National Grid Les investissements de NGC 60

61 Coordonner production et transport dans un système électrique libéralisé Les signaux de localisation sont nécessaires Mais à la marge Et ils peuvent être contre-incitatifs pour un GRT mal régulé Les investissements du réseau de transport sont centraux pour cette coordination Pour lever les congestions En anticipant la localisation des nouvelles centrales Et en informant les producteurs sur les possibles renforcements du réseau! La régulation du réseau de transport garde donc un rôle important dans le système électrique libéralisé Mais cela s avère compliqué dans les systèmes électriques interconnectés 61

62 La coordination est compliquée sur le réseau électrique européen car il est fortement interconnecté mais géré au niveau national 62

63 63 Interaction entre les réseaux interconnectés en Europe

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Demand Response, une brique importante du Smart Grid

Demand Response, une brique importante du Smart Grid Emplacement Co-branding Demand Response, une brique importante du Smart Grid Colloque OSE, 29/09/2011 SAS au capital de 854 000 euros Un modèle qui a fait ses preuves Energy Pool, Agrégateur de capacités

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables Systèmes de production d électricité à partir de SER Motivations au développement de l E-SER Mécanismes de soutien Marché des certificats

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes

Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes Evaluation de l efficacité économique de quelques propositions de la loi Brottes Tarification progressive Service public de la performance énergétique Vincent Rious Microeconomix, Florence School of Regulation

Plus en détail

L obligation décentralisée de capacité, le meilleur mécanisme de capacité

L obligation décentralisée de capacité, le meilleur mécanisme de capacité 1 L obligation décentralisée de capacité, le meilleur mécanisme de capacité dans le contexte du régime de la NOME Dominique FINON (Directeur de recherche CNRS, CIRED) Octobre 2011 A l issue d une concertation

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

Rapport thématique de la CRE. Accès à la capacité de long-terme pour les interconnexions électriques : vers un jeu de règles unique européen

Rapport thématique de la CRE. Accès à la capacité de long-terme pour les interconnexions électriques : vers un jeu de règles unique européen Rapport thématique de la CRE Accès à la capacité de long-terme pour les interconnexions électriques : vers un jeu de règles unique européen Mai 2010 1 Table des matières Préambule : pourquoi ce rapport?...

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal Plan Quelques faits stylisés caractéristiques de la France, de l

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Le réseau Offshore Le Supergrid

Le réseau Offshore Le Supergrid Le réseau Offshore Le Supergrid Sommaire: Editorial, Frédéric Dunon, Elia Collaborative Offshore Grid Development in the Northern Seas, F. Georges, Elia Grid Development, Brussels, J. Hensmans, FPS Economy,

Plus en détail

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique

Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique Etude sur la valeur et les coûts de l éolien sur le système électrique Rapport Réunion finale Paris, le janvier 21 1 Rappel du périmètre d analyse et des choix méthodologiques (1/2) L étude vise à quantifier

Plus en détail

Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs?

Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs? Introduction La première séance : Les justifications de la politique climatique. La dialectique court terme long terme : Intuition écologique contre «raison»économique. Taux d actualisation : Prix relatif,

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien Assistance Technique France public experts in economics & finan La politique vietnamienne de l énergie dans une stratégie

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée Concurrence et marchés Cours SEGF - ENPC 2004 Barrières à l entrée PLAN Barrières à l entrée définitions et oligopole naturel dissuasion / accomodation à l entrée: modèle de Stackelberg en quantités Stackelberg

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS - DAUPHINE EDOCIF CENTRE DE GEOPOLITIQUE DE L ENERGIE ET DES MATIERES PREMIERES

UNIVERSITE PARIS - DAUPHINE EDOCIF CENTRE DE GEOPOLITIQUE DE L ENERGIE ET DES MATIERES PREMIERES UNIVERSITE PARIS - DAUPHINE EDOCIF CENTRE DE GEOPOLITIQUE DE L ENERGIE ET DES MATIERES PREMIERES N attribué par la bibliothèque Les prix des marchés de gros de l'électricité donnent-ils les bons signaux

Plus en détail

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE (GAZ & ÉLECTRICITÉ) Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I jacques.percebois@univ-montp1.fr

Plus en détail

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stéphane Caudron Energy Europe Ltd Congrès du Gaz - Paris 2007 2 L offre de flexibilité: multiples outils et multiples objectifs Objectifs: équilibrer

Plus en détail

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids L intervention de Fabrice Cassin éclaire, sous l angle du producteur, les problématiques juridiques de l intégration

Plus en détail

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain?

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Quelques éléments de prospective en matière électrique Jacques

Plus en détail

Cas de l électricité

Cas de l électricité Régulation incitative des industries de réseaux : quels enseignements pour améliorer la performance de la gestion de l infrastructure ferroviaire? Cas de l électricité Cécile George Conférence ARAF 26

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Réponse de France Hydro Electricité. à la consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat 25.02.

Réponse de France Hydro Electricité. à la consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat 25.02. Réponse de France Hydro Electricité à la consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat 25.02.14 1 Les propositions de France Hydro Electricité Il nous

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Note d étonnement. Session du mardi 6 mars 2012. Smart grids : Quels leviers de croissance pour les industriels? Retour d expérience de Dalkia

Note d étonnement. Session du mardi 6 mars 2012. Smart grids : Quels leviers de croissance pour les industriels? Retour d expérience de Dalkia Note d étonnement Session du mardi 6 mars 2012 Smart grids : Quels leviers de croissance pour les industriels? Retour d expérience de Dalkia PROBLÉMATIQUE Les réseaux intelligents sont progressivement

Plus en détail

DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG INTRODUCTION

DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG INTRODUCTION DR NEMB PIERRE SAMUEL VICE DOYEN CHARGE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI DES ACTIVITES ACADEMIQUES UNIVERSITE DE DSCHANG/FSEG EVALUATION D IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DANS LES VILLES. INTRODUCTION La ville

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

«Eolien et intégration marché, étude comparée des schémas de financement» - Octobre 2013 -

«Eolien et intégration marché, étude comparée des schémas de financement» - Octobre 2013 - - Octobre 2013 - Pour France Energie Eolienne Table des matières 1 Synthèse...3 2 Contexte et objectifs de l étude...7 2.1 Contexte de l étude...7 2.2 Objectif de l étude...7 2.3 Périmètre de l étude...7

Plus en détail

Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat

Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat Réforme du dispositif de soutien aux filières sous obligation d achat Mars 2014 Le cri d alarme du 10 septembre 2013 au Parlement européen des 9 «utilities» européennes illustre la gravité de la situation

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne

Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne 1 er juillet 2010 Analyse économique prospective des risques de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du jeu en ligne Olivier SAUTEL, économiste (Microeconomix, OFCE) Microeconomix SAS au capital

Plus en détail

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 L Agence pour les Energies Renouvelables : une plate-forme semi-publique = + Parrain fondateur

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production 1 28 janvier 2015 - Conférence AEE Sommaire 1. Précision des objectifs

Plus en détail

Smart Grids, réseaux électriques intelligents

Smart Grids, réseaux électriques intelligents Smart Grids, réseaux électriques intelligents Jeudi 13 mars 2014 Jean-Luc THOMAS Professeur du Conservatoire national des arts et métiers Directeur du département Ingénierie des Systèmes Mécaniques et

Plus en détail

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 Débat présidé par M. André Merlin sur le thème : «Quelle articulation souhaitable avec

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence?

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Electricité : France - Allemagne en quelques chiffres 2012 France Allemagne 540 TWh 560 TWh 62

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

INTERCONNEXION DE L ÉOLIEN OFFSHORE VISION DE L INTÉGRATION DE LA PRODUCTION ÉLECTRIQUE DE L ÉOLIEN OFFSHORE

INTERCONNEXION DE L ÉOLIEN OFFSHORE VISION DE L INTÉGRATION DE LA PRODUCTION ÉLECTRIQUE DE L ÉOLIEN OFFSHORE a north sea electricity grid [r]evolution INTERCONNEXION DE L ÉOLIEN OFFSHORE VISION DE L INTÉGRATION DE LA PRODUCTION ÉLECTRIQUE DE L ÉOLIEN OFFSHORE LANGROCK/ZENIT/GREENPEACE COURTESY OF ABB DREAMSTIME

Plus en détail

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Électricité 2030? QUELS CHOIX POUR LA FRANCE Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Erratum Page 11 Synthèse de l évolution de la consommation en énergie : SCÉNARIOS D ÉVOLUTION

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID»

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» La Suisse est-elle prête pour la concurrence et pour l Europe? Urs Meister, Avenir Suisse Document de discussion Ce document

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Stratégie pour L approvisionnement

Stratégie pour L approvisionnement Stratégie pour L approvisionnement de la Suisse en électricité dans le contexte européen --------------------------------------------------- Urs Meister (Traduction : Jan Marejko) ---------------------------------------------------

Plus en détail

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois

AMbition éolien 2012. L énergie éolienne. renouvelable, compétitive et créatrice d emplois AMbition éolien 2012 L énergie éolienne renouvelable, compétitive et créatrice d emplois Sortons de la crise avec l énergie de l avenir La filière éolienne entend être demain un des fleurons de l industrie

Plus en détail

Energy Security First!

Energy Security First! ITINERA INSTITUTE SERIE ELECTIONS Energy Security First! 18 03 2014 MENSEN WELVAART BESCHERMING Mise en contexte Johan Albrecht La sortie du nucléaire est désormais toute proche. En 2015, les deux plus

Plus en détail

Consultation publique 2-30 juillet 2014

Consultation publique 2-30 juillet 2014 DATE : 30/07/2014 Proposition de Méthodologie Tarifaire transitoire applicable aux gestionnaires de réseau de distribution d électricité actifs en Wallonie pour la période 2015-2016 Consultation publique

Plus en détail

Pricing : la technique ne suffit pas

Pricing : la technique ne suffit pas Pricing : la technique ne suffit pas Par Frédéric Milgrom Vice President, Estin & Co Optimiser les prix recèle un potentiel d amélioration des résultats significatif et plus aisé à atteindre que des réductions

Plus en détail

Cas 9 - Le rôle de l Etat et de l environnement légal

Cas 9 - Le rôle de l Etat et de l environnement légal Cas 9 - Le rôle de l Etat et de l environnement légal Objectif : comprendre le rôle de l Etat dans l économie et son influence sur les décisions de production des entreprises. Introduction Théorie néoclassique

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

COMPTE RENDU DE WORKSHOP

COMPTE RENDU DE WORKSHOP COMPTE RENDU DE WORKSHOP Date 23/02/2015 :Lieu : AME Rédigé par : M. Chouiter Objet : Première session du groupe de réflexion portant sur l insertion du véhicule électrique en Martinique. Structures présentes:

Plus en détail

Concurrence imparfaite

Concurrence imparfaite Concurrence imparfaite 1. Le monopole 2. Concurrence monopolistique 3. Hotelling et Salop 4. Concurrence à la Cournot 5. Concurrence à la Bertrand 6. Concurrence à la Stackelberg Monopole Un monopole,

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

Conférence «Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques?»

Conférence «Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques?» Conférence «Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques?» Jeudi 28 février 2015 15:30 19:00 Université Paris Dauphine / Salle Raymond Aron Place du Maréchal

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique

Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique Consultation publique relative aux mesures à prendre pour garantir l adéquation des moyens de production conventionnels d électricité en Belgique L accord de gouvernement du 10 octobre 2014 prévoit que

Plus en détail

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts Observ ER Institut français d émission des certificats verts Prouver l origine renouvelable de l électricité Assurer la traçabilité de l électricité verte Garantir les échanges entre producteur et consommateur

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Se loger, Se déplacer

Se loger, Se déplacer Se loger, Se déplacer vers la discrétion énergétique? Congrès Eco-technologies 2012 Lille Grand Palais 12-13-14 juin 2012 Daniel QUENARD CSTB / Enveloppe et Revêtements / Physique des Matériaux daniel.quenard@cstb.fr

Plus en détail

Chapitre 2 L économie et l échange

Chapitre 2 L économie et l échange Chapitre 2 L économie et l échange Pourquoi vivre en société? Plan du chapitre Spécialisation : quels sont les causes de la «division du travail»? Apprentissage : l intérêt dynamique de la spécialisation

Plus en détail

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com V112-3,0 MW Un monde, une éolienne vestas.com NOUS TENONS LES PROMESSES DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE UNE ÉOLIENNE FIABLE ET PERFORMANTE POUR LE MONDE ENTIER Fiabilité et performances La V112-3,0 MW est une

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail