La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu!"

Transcription

1 La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu! Analyse pour l APERe rédigée par Daniel Comblin, Président du conseil d administration de l APERe Version du 2/12/213 En janvier 23, le Parlement fédéral adoptait la «Loi sur la sortie progressive de l énergie nucléaire à des fins de production industrielle d électricité», concrétisant ainsi l accord gouvernemental de juillet La loi impose notamment la fermeture progressive des centrales nucléaires après 4 années de fonctionnement, ce qui laisse une marge de temps suffisante pour réaliser à grande échelle des installations utilisant des sources d énergie renouvelables et propres. Par ailleurs, le Gouvernement fédéral a également adopté le Plan fédéral pour un développement durable, plan qui concrétise notamment la politique énergétique belge : les trois piliers en sont la réduction de la consommation d énergie, l augmentation des énergies propres ou renouvelables et la sortie du nucléaire. 5. Production annuelle et Calendrier de sortie des centrales nucléaires belges sur base de l'application de la loi de 23 Production annuelle (GWh) janv.-12 janv.-13 janv.-14 janv.-15 janv.-16 janv.-17 janv.-18 janv.-19 janv.-2 janv.-21 janv.-22 janv.-23 janv.-24 janv.-25 janv.-26 Néanmoins, depuis le vote de la loi, le débat politique a évolué : on prend de plus en plus en compte les enjeux liés à la réduction des émissions des gaz à effet de serre (respect des engagements relatifs au Protocole de Kyoto et post-kyoto) et le Gouvernement s était engagé en octobre 29 - sous la pression du lobby nucléaire à porter la durée de vie des 3 plus anciennes centrales nucléaires de 4 à 5 ans mais il est revenu depuis sur cet engagement. C est cet engagement que nous estimions illégal, qui a justifié notre recours en justice en 21. Tout récemment un engagement gouvernemental similaire mais pour une seule de ces unités semblait avoir la faveur de nos dirigeants au fédéral mais tout est maintenant «figé» depuis l arrêt de DOEL 3 et de TIHANGE 2 suite à la découverte de micro-fissures dans leurs cuves. 1

2 Après les évènements tragiques survenus au Japon début 211, qui sont, hélas, très probablement loin d être terminés, la question n est plus, aujourd hui, de savoir s il faut sortir du nucléaire. Un consensus politique se dessine clairement dans cette voie, tant au niveau belge qu au niveau européen. La question est désormais de savoir comment et surtout quand en sortir. Le passé tout récent nous rappelle que cette question importante est aussi largement dépendante des technologies avec la mise en évidence de nombreuses micro-fissures dans les cuves des grosses unités de DOEL 3 et TIHANGE 2. Certains éléments des unités nucléaires, dont la cuve, ne sont pas remplaçables et la seule issue est l arrêt définitif avec une perte de production importante en une seule fois. Sortir le plus vite possible serait le mieux quand on prend conscience des risques encourus et de la menace permanente sur l approvisionnement existant avec des centrales nucléaires vieillissantes. Le délai de cette sortie pourra être d autant plus rapide que la demande globale d électricité sera plus faible et que les politiques seront plus volontaristes pour développer les moyens de production renouvelables et alternatifs. La sortie du nucléaire ne peut, en effet, se dissocier de la question plus générale qui est : Comment maîtriser la consommation d électricité et quels moyens de production pour répondre à la demande, tout en permettant la sortie progressive du nucléaire, et en veillant parallèlement à réduire les émissions de gaz à effet de serre? L étude réalisée en 211, intitulée «L Avenir énergétique : La Belgique peut à la fois sortir du nucléaire et réduire l effet de serre» montrait que la sortie du nucléaire programmée par la loi en 23 était totalement réaliste pour autant qu on s inscrive dans un scénario d évolution de la demande en électricité qui ne postule pas une croissance de cette demande. En outre, les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne sont en aucune manière compromis. Près de deux ans plus tard, vu l évolution du contexte (mise à l arrêt des réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2 confirmation du tassement de la demande en électricité), nous avons estimé utile d actualiser le dossier de 211 en ajoutant aux trois scénarii précédents un quatrième scénario plus volontariste en matière de réduction de la demande (réduction de 35% en 23 par rapport à 211). En outre, considérant qu un accident nucléaire dans un pays aussi densément peuplé que la Belgique serait catastrophique et ingérable, nous estimons qu il n est pas acceptable de prendre le risque incalculable de faire redémarrer les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. Il faut dès à présent mettre tout en œuvre pour accélérer la sortie du nucléaire et s inscrire dans la perspective du tout renouvelable en 25. L hypothèse du présent document consiste à analyser les scénarios en considérant que ces deux centrales nucléaires ne redémarreront pas. Nous n acceptons pas le risque supplémentaire d accident nucléaire qui résulterait immanquablement d un redémarrage de ces deux unités. Dans ces conditions, le calendrier se modifie comme suit, les échéances de sortie des autres unités nucléaires étant considérées comme conformes à la loi de 23. 2

3 5. Production annuelle et Calendrier de sortie des centrales nucléaires belges en intégrant l'arrêt définitif de Doel 3 et Tihange 2 et la loi de 23 Production annuelle (GWh) janv.-12 janv.-13 janv.-14 janv.-15 janv.-16 janv.-17 janv.-18 janv.-19 janv.-2 janv.-21 janv.-22 janv.-23 janv.-24 janv.-25 janv.-26 Notre étude montre notamment que les scénarios «officiels» (SPF économie, Bureau du Plan et Groupe GEMIX) ne prennent aucunement en compte l évolution à la baisse de la consommation belge entre 24 et 211, période durant laquelle on observe une diminution globale de la demande de plus de 7%. La crise de 28 est bien sûr responsable d une partie de cette diminution mais il existe aussi une tendance très claire amorcée depuis 24 d une réduction continue de la consommation globale d électricité. Il convient également de constater que cette diminution a eu lieu, malgré le fait que la population ait augmenté de près de 1% au cours des vingt dernières années. Ceci ne peut être ignoré car cette tendance mieux soutenue par les pouvoirs publics permet d envisager un avenir énergétique avec une sortie rapide du nucléaire, intégrant l arrêt définitif et immédiat de DOEL 3 et TIHANGE 2 (suite au problème de sécurité en raison de leur cuve endommagée) et un transfert important de la production vers des énergies renouvelables. Notre avenir énergétique est aussi une question de maîtrise de la consommation, maîtrise qui ne peut être que favorable à chaque citoyen comme aux entreprises. 3

4 Ainsi, la présente étude analyse deux fois quatre scénarios, chacun des quatre scénarios de consommation étant combiné avec chacun des deux scénarios de production : Les quatre scénarios en termes de maîtrise et de réduction de la consommation d électricité retenus sont : un scénario «Tendanciel» dont l évolution de la consommation d électricité suit la tendance de l évolution durant la période ; on observe alors une augmentation globale de 14,2% de la consommation d électricité en 23 par rapport à 211 ; un scénario «Stabilisation», prenant en compte une stabilisation de la consommation jusque 215 et ensuite une légère diminution de,5% par an ; on observe alors une réduction globale de 7% de la consommation d électricité en 23 par rapport à 211 ; ce scénario suit sensiblement la tendance de l évolution durant la période ; un scénario «Réduction 23%» visant globalement une réduction de la consommation d électricité de 23% en 23 par rapport à l année 211 ; un scénario «Réduction 35%» visant globalement une réduction de la consommation d électricité de 35% en 23 par rapport à l année 211 ; 4

5 Demande d'électricité (en TWh/an) Scénarios d'évolution de la demande d'électricité en Belgique d'ici 23 SPF-Référence SPF-LoGro Stabilisation Réduction 23% Plan Nat ER Réduction 35%

6 Les deux scénarios proposés en termes d augmentation progressive des unités de production utilisant les énergies renouvelables ou fonctionnant en cogénération chaleur-électricité sont : un scénario appelé «Extrapolation des Objectifs Nationaux», prévoyant une production des énergies renouvelables sur base de l objectif belge défini récemment pour 22 et extrapolé pour la période 22-23, combinée à une augmentation progressive de la cogénération représentant en 23 environ 7% du potentiel technico-économique ; un scénario appelé «Pro-actif» plus ambitieux et plus volontariste ; il est basé sur les objectifs revendiqués pour 22 par les acteurs des filières renouvelables (Edora) avec extrapolation entre 22 et 23, combinée à une augmentation de la cogénération. Production d'électricité en GWh Scénario d'évolution des Energies renouvelables en Belgique d'ici 23 - Pro-actif Extrapol. Objectifs Edora Géotherm Hydrauliq Photovolt. Eolien ON Eolien OFF Biométh Comb. Biom

7 Consom. / Product. d'électricité en GWh/an Potentiel d'électricité d'origine renouvelable en Belgique Consom. 211 Réduct 23% Réduct 35% conso 23 conso 23 Situation SER 211 Sc Extr Nat SER 23 Sc pro-actif SER 23 Potentiel technique SER 7

8 L analyse constate ainsi que la substitution de l ensemble de la production nucléaire, fin 225, tout en respectant les objectifs de réduction des gaz à effet de serre (-2% en 22) sera : - très difficile pour le scénario «Tendanciel» combiné avec le scénario «Extrapolation Objectifs Nationaux» ; il impose d importants nouveaux investissements en TGV, ceci entraînant une augmentation des émissions de CO 2 (+15% en 23 par rapport à 199) ; Sources pour répondre à la demande d'électricité en Belgique d'ici 23 - Scénario ER National + Tendanciel Production d'électricité en GWh En. Renouvelables Cogen (hors biom.) Gaz (hors cogen) Comb. Liquides Comb. Solides Nucléaire Pompage (en -) Importation - difficile pour le scénario «Tendanciel» combiné avec le scénario «Pro-actif-Extrapolation Edora» ; il nécessite des investissements environ moitié moins importants que dans le premier scénario, tout en ne respectant pas l objectif 22 en terme de réduction de CO 2, et en voyant les émissions augmenter entre 22 et 23 ; - moins difficile pour le scénario «Stabilisation» combiné avec le scénario «Extrapolation Objectifs Nationaux» ; il exige des investissements environ moitié moins importants que dans le premier scénario, tout en ne respectant pas l objectif 22 en terme de réduction de CO 2, mais en voyant les émissions diminuer fortement entre 22 et 23 ; - moins difficile pour le scénario «Réduction 23%» combiné avec le scénario «Extrapolation Objectifs Nationaux» ; il demande très peu de nouveaux investissements TGV tout en respectant les objectifs de réduction de CO 2 tant en 22 qu en 23 ; - possible pour le scénario «Stabilisation» combiné avec le scénario «Pro-actif-Extrapolation Edora» et le scénario «Réduction 35%» combiné avec le scénario «Extrapolation Objectifs Nationaux» ; il suppose très peu de nouveaux investissements TGV tout en respectant largement les objectifs de réduction de CO2 tant en 22 qu en 23 et en permettant également la sortie de la filière charbon ; - totalement possible pour le scénario «Réduction 23%» combiné avec le scénario «Pro-actif- Extrapolation Edora» et le scénario «Réduction 35%» combiné avec le scénario «Pro-actif- 8

9 Extrapolation Edora» ; il passe par très peu de nouveaux investissements TGV tout en respectant largement les objectifs de réduction de CO 2 tant en 22 qu en 23 et en permettant également la sortie de la filière charbon, ainsi que de la filière gaz (hors cogénération) en fin de période (23). 9. Sources pour répondre à la demande d'électricité en Belgique d'ici 23 - Scénario Edora + Réduction 35% 8. Production d'électricité en GWh En. Renouvelables Cogen (hors biom.) Gaz (hors cogen) Comb. Liquides Comb. Solides Nucléaire Pompage (en -) Importation La présente étude montre clairement que le scénario de sortie prévu par la loi de 23 reste plausible avec la durée d exploitation des centrales limitée à 4 ans, comme prévue initialement, et la fermeture immédiate des 2 centrales (DOEL 3 et TIHANGE 2) n offrant plus le niveau de sécurité suffisant. Pour ce faire, il s agit, à la fois, d accentuer les efforts de développement des moyens de production renouvelables et alternatifs (mais sans dépasser les potentiels de développement définis par les acteurs de ce marché) et d être plus volontariste en terme de maîtrise et de réduction de la consommation d électricité. L étude montre aussi qu il est même envisageable d arrêter certaines unités quelques années plus tôt que prévu par la loi de 23, en combinant un développement volontariste des renouvelables et de la cogénération avec un objectif de réduction de la consommation de 25% d ici 2 ans. Un tel niveau de consommation ne paraît pas utopique, car on retrouverait un niveau comparable à celui de 199 mais avec un confort probablement supérieur. Le scénario idéal devrait également s inscrire dans une perspective de plus long terme, visant un objectif 1% renouvelable en 25, qui intègre à la fois la sortie du nucléaire, mais aussi la sortie de toute utilisation d énergie fossile pour produire l électricité. C est également l orientation donnée à cette étude. 9

L avenir énergétique

L avenir énergétique L avenir énergétique La Belgique peut à la fois sortir du nucléaire et réduire l effet de serre Daniel Comblin Ingénieur industriel, Eco-conseiller Spécialiste des problèmes énergétiques Avec la collaboration

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 Contexte énergétique et son évolution RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 1 Importance du renouvelable Au niveau mondial Monde Monde toe : ton oil equivalent, tonne d équivalent pétrole (tep) en français

Plus en détail

L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1

L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1 L OBJECTIF FRANÇAIS POUR LA CONSOMMATION ENERGETIQUE FINALE EN 2020 1 BERNARD LAPONCHE 25 AVRIL 2012 Le 16 décembre 2011, Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l écologie, du développement durable,

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Part dans la production électrique 2014

Part dans la production électrique 2014 CONTRIBUTION D ISABELLE VISENTIN SECTEUR DE L ENERGIE (ELECTRICITE ET GAZ) REPERCUSSION DE LA SITUATION CONJONCTURELLE REGIONALE SUR LE SECTEUR DE L ENERGIE (ELECTRICITE) Consommation française d électricité

Plus en détail

Étude$ADEME$«$Vers$un$mix$électrique$100$%$renouvelable$»$ Les$quatre$mix$électriques$comparés$dans$cette$note$sont$les$suivants$:$

Étude$ADEME$«$Vers$un$mix$électrique$100$%$renouvelable$»$ Les$quatre$mix$électriques$comparés$dans$cette$note$sont$les$suivants$:$ NOTED ANALYSE ÉtudeADEME«Versunmixélectrique100%renouvelable»! AssociationnégaWattJLe%16%avril%2015% Suiteàlapublicationdel étudedel ADEME«Versunmixélectrique100%renouvelable», l AssociationnégaWattasouhaitéfaireunepremièreanalysecomparativeentrelescénario

Plus en détail

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Projet éolien Lampiris à Engis Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Vous connaissez Lampiris en tant que fournisseur d électricité verte et de gaz naturel. Non content d avoir relevé le

Plus en détail

Le kern adopte le plan Wathelet

Le kern adopte le plan Wathelet Staatssecretaris voor Leefmilieu, Energie, Mobiliteit en Staatshervorming Secrétaire d Etat à l'environnement, à l'energie, à la Mobilité et aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet Le kern adopte

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Le scénario négawatt pour la France

Le scénario négawatt pour la France Le scénario négawatt pour la France XXII conferència catalana per un futur sense nuclears i energèticament sostenible Escenaris i propostes energètiques 100 % renovelables Barcelona, 26 avril 2008 Association

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/09/12/11 87-11 Projet de loi modifiant la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l organisation du marché de l électricité Avis de la Chambre des Métiers Par sa lettre du 29 juillet 2011, Monsieur

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Développement Durable et ventes de gaz naturel

Développement Durable et ventes de gaz naturel Développement Durable et ventes de gaz naturel Hervé CASTERMAN 24 juin 1958 Maison de la Chimie ( 75e Congrès du Gaz) -2- Prévision de l évolution des consommations primaires en France -3- Le contexte

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES.

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. STRUCTURE DE L EXPOSE : 1. QUID DE LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT ELECTRIQUE

Plus en détail

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050.

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. La production d électricité, aujourd hui et demain. Des défis pour ewz. Sortie du nucléaire, objectifs en matière de climat, libéralisation

Plus en détail

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique?

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Conférence «L actualité 214 des énergies renouvelables & du stockage énergétique» 26 mars 214 Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Bureau fédéral

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

Energies vertes, la grande illusion?

Energies vertes, la grande illusion? Energies vertes, la grande illusion? 13èmes rencontres suisses de l électricité Alain Sapin, Directeur Energie - Groupe E Lausanne, 11 mars 2010 Sommaire 1. Politique énergétique suisse 2. Prix du marché

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Comptes de la folie (auto)routière 1

Comptes de la folie (auto)routière 1 INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be Comptes de la folie (auto)routière 1 par Philippe

Plus en détail

La transi)on énergé)que est- elle en échec? Discours et réalités Pierre Veya, journaliste Mars 2015

La transi)on énergé)que est- elle en échec? Discours et réalités Pierre Veya, journaliste Mars 2015 La transi)on énergé)que est- elle en échec? Discours et réalités Pierre Veya, journaliste Mars 2015 vision centrée sur la Suisse La transi)on se limite à l électricité La catastrophe de Fukushima (2011)

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Une réelle prise en compte des émissions de CO2 Emergence des gaz de Schistes 1 - Les coûts : reconstruction,

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Deutsche Bank Dossier spécial

Deutsche Bank Dossier spécial Deutsche Bank Dossier spécial Tout ce que vous devez savoir sur la réforme du livret d épargne Sommaire La réforme des comptes d épargne réglementés en 9 points Introduction...3 1. Plus de conditions pour

Plus en détail

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR 4ème Journée I-tésé G. Mathonnière Y. Amalric A. Baschwitz T. Duquesnoy S. Gabriel F. Legée 11 JUIN 2012 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 LE PARC ACTUEL GENERATION

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 26 mai 2015 Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Dans son avis rendu

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel Financé par Le groupe de travail sur l injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel www.injectionbiomethane.fr réuni sous l égide de L

Plus en détail

Plan Stratégique Energétique

Plan Stratégique Energétique Plan Stratégique Energétique I Contexte général 1 Part de l énergie du logement dans la consommation globale Le bâtiment, premier consommateur d énergie en France. 2 2 Enjeux internationaux L Union Européenne

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique

La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique Catherine Martinson Lausanne 6 juin 2012 Contenu 1. Position du WWF sur l avenir énergétique de la Suisse 2. Scénarios, place de l hydraulique

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

Energie : Economie et Politique(s)

Energie : Economie et Politique(s) Energie : Economie et Politique(s) Jean-Pierre Hansen 1 1. À propos de l énergie en général Energie et Environnement Le couple qui influencera le plus nos situations individuelles et collectives dans les

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la!

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la! Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse L'énergie est notre avenir, économisons-la! Le 02 février 2011 1 Le projet CRE 3 Un projet qui apporte : une contribution significative

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

BUREAU DE LA COORDINATION

BUREAU DE LA COORDINATION BUREAU DE LA COORDINATION ANALYSE FINANCIERE ET ORGANISATIONELLE DE STRUCTURES DE COMMUNICATION PLAN DE RESTRUCTURATION [Sep.2011] 2 A. CADRE LEGAL Considérant le rôle majeur joué par les medias dans le

Plus en détail

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité

L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité L efficacité énergétique peut assurer notre approvisionnement en électricité Une nouvelle étude de 3E pour le compte du mouvement environnemental 22 janvier 2013 Introduction : quelle alternative à la

Plus en détail

Eclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge confrontée au défi climatique

Eclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge confrontée au défi climatique Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be WORKING PAPER 1-07 Eclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge confrontée au défi climatique Janvier 2007

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves Les priorités d Inter-Environnement Wallonie 22 octobre 2007 CMR PC 071022 Députés belges PE CO2 voitures 1/6 TRIODOS

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 mars 2010-9 h 30 «Espérance de vie, durée de cotisation et âges de départ à la retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien T e n d a n c e s Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables C est le consommateur final qui, en France, finance les dispositifs de soutien à la cogénération et

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET

DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET D ECONOMIE D ENERGIE PLAN DU DOSSIER D INVESTISSEMENT 1 PROJET - Définition de l investissement - Evaluation des postes de coûts - Evaluation des postes de recettes/économies

Plus en détail

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014 I have a dream pour la production d'électricité en France Par Michel Gay Le 24 mars 2014 J'ai un rêve. Nous sommes en 2050 1. Je rêve que pour produire l'électricité dont la France a besoin, elle dispose

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail