Plan stratégique Vision du marché

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché"

Transcription

1 2013 Plan stratégique Vision du marché

2 Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

3 Section 1 Actualisation de la vision du marché 3

4 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La santé : Un marché toujours en croissance Progression moyenne de 4,2 % de 2009 à 2012 Un tassement de la progression des mutuelles (+2%) en faveur des institutions de prévoyance (+4%) et des assureurs, (+5%). Les institutions de prévoyance enregistrent en 2012 leur plus fort taux de croissance depuis 2009 (12%). Prévisions avant ANI La croissance de 3% en 2011 et de 5% en 2012 est en ligne avec la prévision d évolution globale de 5% du plan stratégique. Sur les 5 prochaines années, MutRé maintient sa prévision de 5% de croissance du marché; soit un marché de 39 Mds en Les facteurs de croissance restent identiques: désengagement du régime de base de la sécurité sociale et vieillissement de la population. Taille et structure du marché de l assurance complémentaire santé en France (Mds ) +5% +3% 40,0 35,0 32,1 30,6 29,7 28,4 30,0 5,7 5,0 5,1 25,0 4,9 7,5 8,0 8,2 8,8 20,0 Projection de la taille et de la structure de marché de l assurance complémentaire santé (Mds ) 39 37,1 35,4 33,7 6,9 6,6 6,3 IP 5,2% 6,0 11,5 9,4 10,1 10,8 Assureurs 5,4% TCAM ,2% TCAM : 5% IP 5% Assureurs 7% 15,0 10,0 5,0 16,0 16,7 17,2 17,6 Mutuelles 3,2% 18,3 19,0 19,7 20,5 Mutuelles 4% 0, Mutuelles 45 Assureurs Privés Institutions de prévoyance e2013 e2014 e2015 e2016 NB : Les assiettes ont été retraitées afin d être conformes au nouveau mode d évaluation du CMU : hors taxes et contributions. Les assureurs privés incluent les SAM (Société d Assurance Mutuelle) Source : Rapport d activité Fonds CMU 2011 et

5 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La santé : part de marché des acteurs Prévisions avant ANI L érosion de part de marché des mutuelles se poursuit: (53% en 2016 vs 56% en 2009) en faveur des assureurs. Compte tenu de nos hypothèses de croissance de 4% pour les mutuelles vs 7% pour les assureurs et 5% pour les IP (poursuite de la tendance historique). Evolution des parts de marché en santé ( ) Ecart entre les parts de marché en santé en 2009 et en % 1,5% 80% 60% 17% 18% 18% 26% 27% 30% 1,0% 0,5% 0,0% 1,0% 0,5% 40% 20% 56% 55% 53% -0,5% -1,0% -1,5% -1,5% 0% Mutuelles 45 Assureurs Privés Institutions de prévoyance -2,0% Mutuelles 45 Assureurs Privés Institutions de prévoyance 5

6 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La diminution du nombre d acteurs sur le marché de la santé se poursuit 739 acteurs en 2012 vs 795 en 2011 soit -7%. Les regroupements des mutuelles expliquent l'essentiel du mouvement : -9%, de 453 à 414 mutuelles non substituées. La fusion d Harmonie avec 4 autres mutuelles ainsi que celles d EOVI et d ADREA sont les rapprochements les plus significatifs. Evolution du nombre d'acteurs de l'assurance santé en France ( ) % % % * * TCAM % IP -6% Assureurs y compris SAM -2% Mutuelles 45 substituées -8,7% Mutuelles 45-8,6% Mutuelles 45 Mutuelles 45 substituées Assureurs IP Source: ACP, Fonds CMU * Estimation en attente du rapport de l ACPR 6

7 Section 1 - Actualisation de la vision du marché Les mutuelles poursuivent un mouvement de concentration rapide En 2012 : Le rythme de regroupement (-8%) est identique à la moyenne observée depuis 2004 (-8%). Le nombre de mutuelles dont le CA est inférieur à 100 M a encore chuté de 9% (-38), le nombre de mutuelles ayant un chiffre d'affaire plus élevé restant globalement stable. La stabilité de 2012 vs 2010 est conjoncturelle et ne vient pas modifier les estimations structurelles de MutRé : à l horizon 2016, MutRé anticipe une accélération des regroupements des mutuelles dont le CA est inférieur à 100 m. En effet, l'ani et la montée en puissance des contrats collectifs devraient encore renforcer ce mouvement de regroupement. Evolution de la concentration des mutuelles selon leur nombre (en nb de mutuelles) TCAM:-8% -7% -12% % -8% -15% Evolution de la concentration des mutuelles selon leur CA ( e, Mds ) 80% du marché 100% 80% 60% 40% 20% 0% 13,1 14,2 16,7 17,6 2,7 2,9 2,8 3,0 7,7 8,3 6,4 7,4 4,2 4,1 6,1 6,1 * * 20,5 10, ,5 4,5 <100 M CA M CA >300 M CA total Estimation MutRé NB : assiettes reconstituées pour 2010 et 2011 hors taxes et contributions <100 M CA M CA >300 M CA Source: Fonds CMU, prévisions MutRé A l horizon 2016, le nombre total de mutuelles s'établirait à 250. Les 55 mutuelles affichant un CA de plus de 100 m représentent 80% du marché. 7

8 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La prévoyance : des perspectives toujours positives 1 2 Des mutuelles impliquées : Lancement de nombreux produits en 2012 par les mutuelles : produits accidents, indemnités journalières, hospitalisation obsèques Diversification des modes de distribution des produits : Equipement de portefeuille existant, Marketing direct, Vente conjointe à un produit santé Des modes de distribution des produits Des mutuelles impliquées Diversification des modes de distribution des produits 3 4 Des français de plus en plus concernés 66% des Français sont préoccupés par la protection financière de leur famille en cas de coup dur. 81% des Français estiment qu il est important de s assurer pour répondre à cette préoccupation mais cependant seul 1 Français sur 2 déclare être équipé d un contrat d assurance prévoyance à titre individuel Des marges de progression en termes d équipement : GAV, Obsèques Source : Etude TNS-Sofres- pour Générali sur la prévoyance, décembre Mais des Français qui ne passent pas à l acte : Parmi les non équipés : 36% déclarent ne pas en avoir besoin 35% ne pas en avoir les moyens (plus de la moitié des personnes dont le foyer gagne moins de 1200 euros nets par mois) 14% ne pas suffisamment connaître les risques ou les produits (1 jeune de moins de 35 ans sur 4) 8

9 Section 1 - Actualisation de la vision du marché L assurance prévoyance est un marché dynamique dominé par les assureurs Sur la période , la prévoyance croît de 3% par an en moyenne. Les mutuelles 45 connaissent la plus forte hausse, avec 5,7% de TCAM. En 2012, la croissance se poursuit (3,5%), tirée par les assureurs (4,2%). La prévision de croissance de 5% du plan stratégique 2012 est confirmée. Le développement de la santé collective avec l ANI devrait amener les mutuelles à se diversifier davantage vers l activité prévoyance. La remise en cause des clauses de désignation également en prévoyance devrait favoriser les acteurs de l assurance et des mutuelles. 35,0 30,0 25,0 20,0 24,2 24,8 2,0 2,1 2,3 5,1 5,1 5,3 Structure et évolution du marché de l assurance prévoyance en France, Mds ) +2,8% 25,5 +3,5% 26,4 2,4 5,4 * * TCAM % Mutuelles 45 5,7% IP 1,9% 27,8 2,5 5,7 29,1 2,6 6,0 30,6 2,8 6,3 32,1 2,9 6,6 TCAM % Mutuelles 45 5% IP 5% 15,0 10,0 17,0 17,6 17,9 18,6 Assureurs 3% 19,5 20,5 21,5 22,6 Assureurs 5% 5,0 0, e2013 e2014 e2015 e2016 Assureurs IP Mutuelles 45 * Estimation MutRé Source : CTIP, FFSA, Mutex, Mutualité française 9

10 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La dépendance est un marché à fort potentiel mais dont le volume est encore limité par les incertitudes législatives des dernières années Structure et évolution du marché de la dépendance en France (Millions ) TCAM ,5% IP 13,8% * 21% * Mutuelles 5,7% Assureurs privés 6,5% Répartition des parts de marché en dépendance (2012) 4% 75% Assureurs Mutuelles IP * * La loi sur la dépendance ou «loi d'adaptation de la société au vieillissement», promise par François Hollande et Nicolas Sarkozy est reportée à * Estimations MutRé Source : Argus de l assurance, Mutualité Française, FFSA, CTIP 10

11 Section 1 - Actualisation de la vision du marché Le besoin en assurance dépendance est amené à se développer Vieillissement de la population et accroissement de la population «dépendante». 20 Evolution de la structure de la population française de plus de 60 ans ( e, M) 21% de la population en % de la population en ,0 1, Evolution de la population en situation de dépendance en France ( , Milliers) ,6 12,9 12,1 12,4 0,4 0,5 0,5 0,5 1,7 2,0 2,1 2,4 4,6 4,6 4,7 4,7 13,6 0,4 2,7 4,7 15,0 15,3 0,5 0,6 3,0 3,0 4,7 4,6 5,2 7, ,4 5,3 5,3 5,3 5,8 6,8 7,1 7, e e ans ans ans 90 ans ou plus Domicile Etablissement Source : Insee Un tiers des Français auront plus de 60 ans en 2040, dont 1,6 millions de personnes âgées dépendantes, soit 33 % de plus qu en

12 Section 1 - Actualisation de la vision du marché Un potentiel de réassurance encore fort pour MutRé Des perspectives de croissance confirmées La croissance du marché de la réassurance de personnes est forte (14% sur 5 ans). Le taux de recours à la réassurance pour les mutuelles est encore faible (estimé autour de 12%) mais a augmenté de 9,6% en Les sous-jacents sont en croissance (cf slides précédents). Les atouts de MutRé Ce marché concerne principalement la prévoyance sur lequel MutRé a les compétences et l expérience pour se développer. Son excellent positionnement en santé MutRé est solidement implantée sur son marché, avec une part de marché de 66% en chiffre d affaires La réassurance de personnes par type de garanties (m ) TCAM ,9% Parts de marché de MutRé Prévoyance 17,7% Total Assurance de personne Santé 17,8% 65,7% Dépendance 0,9% Santé 10,8% 0% 15% 30% 45% 60% Santé Dépendance Prévoyance Source : APREF, Mutualité Française, rapport de l ACP 2011, estimations MutRé 12

13 Section 1 - Actualisation de la vision du marché De 2012 à 2016, le volume des cessions en assurance santé devrait augmenter de 5% Hypothèses Les mutuelles dont le CA est supérieur à 100 m croissent plus vite que le marché. Leur taux de réassurance reste quasiment identique sur les 5 ans. Les mutuelles dont le CA est inférieur à 100 m voient leur CA se réduire de -7% mais se réassurent davantage. Le taux de cession moyen en résultant reste stable à 2% sur la période Projection d'évolution de la réassurance santé des mutuelles * (2012e- 2016e, M ) e2012 e2013 e2014 e2015 e TCAM 2012e 2016e 5,5% > 300 M : 9,2% M : 7,7% <100 M : 3,4% <100 m CA m CA > 300 m CA NB : cette projection suppose le régime de base de la sécurité sociale inchangé * Cessions en santé effectuées auprès de réassureurs professionnels Source : APREF, CA de MutRé par type de mutuelle 13

14 Section 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire santé 14

15 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 (ANI), les grandes lignes sur la complémentaire santé Objectif de l ANI (désormais loi du 14 mai 2013 sur la sécurisation de l emploi) Donner plus de souplesse aux entreprises sur le marché du travail et davantage de protection aux salariés. L article 1 er de l ANI prévoit la généralisation de la protection complémentaire santé pour tous les salariés. Calendrier Contenu 11 janvier 2013 : signature de l accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l emploi par les syndicats et le patronat 13 juin 2013: le conseil constitutionnel déclare l article L912-1 contraire «aux principes de liberté d entreprendre, d égalité et de liberté contractuelle.» 14 juin 2013 : publication de la loi sur la sécurisation de l emploi 1 er juillet 2014 : négociations dans les entreprises dont les branches n auront pas trouvé d accord 1 er janvier 2016 : date limite pour l entrée en vigueur des accords de branche ou d entreprise ; à défaut, obligation pour l employeur de mettre en place une couverture minimale Régime défini par l accord de branche, qui détermine les «modalités de choix de l assureur» et «les cas de situation particulière justifiant la dispense d affiliation» A défaut d accord de branche, signé avant le 1er juillet 2014, accord d entreprise. A défaut d accord de branche et d entreprise avant le 1er janvier 2016, régime couvrant un panier de soin minimum (entre le ticket modérateur et la CMUC). Financement de cette couverture a minima à 50% par l employeur. Durée maximale de la portabilité de la couverture santé et prévoyance pour les chômeurs portée de 9 à 12 mois 15

16 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé Part de marché des acteurs dans l individuel et le collectif en 2012 L individuel domine avec 58% des cotisations Les mutuelles sont principalement positionnées sur l individuel (73%), à l opposé des IP (15%) Les assureurs sont équilibrés sur les 2 segments Chiffre d affaires total = 32 Mds Le marché des collectives est équitablement réparti entre les acteurs Le marché de l individuel est tenu par les mutuelles (69%) Collectif = 13,4 Mds, 42% 100% 80% 27% 43% 42% 28% 35% Mutuelles IP Assureurs 60% 85% 36% 40% 20% 73% 57% 58% Individuel = 18,7 Mds, 58% 0% 15% Mutuelles IP Assureurs Total Individuel Collectif Sources: Rapport CTIP 2011, Etude IRDES 2012, Fonds CMU 5% 27% Mutuelles IP Assureurs 69% Source: Fonds CMU 16

17 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L ANI, vision prospective: un chamboulement pour les acteurs de la santé? (1/3) Qui est concerné > Les salariés du secteur privé dont les entreprises n ont pas de convention de branche ou d accord collectif sur la santé Les salariés des PME-TPE, des professions libérales et de l économie sociale Ces salariés sont en quasi-totalité déjà équipés en santé individuelle Hors périmètre: Fonctionnaires (environ 5m), retraités (15m), chômeurs (3m) > L individuel perd 14% de parts de marché mais son poids reste significatif (44%), soit 5,3 Mds en chiffre d affaires, sur le marché vu en 2016 > La croissance tendancielle du marché de 5% par an ne permet pas de maintenir le montant de l individuel au même niveau qu en 2012 (17,5 Mds en 2016 vs. 18,7 Mds en 2012, voir page précédente) Marché de 39 Mds en % Conséquence sur le marché 80% 60% 42% 16,4 Mds 56% 21,7 Mds 40% 20% 58% 22,6 Mds 44% 17,5 Mds 0% Avant ANI Individuel Collectif Après ANI Source: fonds CMU, rapport CTIP, hypothèses MutRé 17

18 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L ANI, vision prospective: un chamboulement pour les acteurs de la santé? (2/3) Points d attention > Clauses de désignation (désormais supprimées), quelle nouvelle rédaction pour l article du code de la sécurité sociale? Migration obligatoire des salariés déjà équipés? Les 2/3 des conventions de branche aujourd hui en vigueur sur la santé ne prévoient pas de migration obligatoire Dispense des ayants-droits s ils sont déjà équipés en individuel? > Attente du décret fixant les garanties minimum > Rentabilité du marché après ANI (collectives moins rentables pour les assureurs) > Quels acteurs vont conquérir la part de marché de 5,3 Mds remise en jeu d ici 2016, en particulier le marché des petites entreprises? > Avantage fiscal et social de l assurance collective avec un renchérissement significatif pour l Etat lié au passage de l individuel au collectif > Migration possible des fonctionnaires vers la mutuelle de leur conjoint salarié : salariés ont un conjoint fonctionnaire 18

19 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L ANI, vision prospective: un chamboulement pour les acteurs de la santé? (3/3) Hypothèses MutRé > 4,5 millions de salariés concernés par le passage d un contrat individuel vers un contrat collectif, 7 m de personnes protégées soit 11,4% des contrats santé > 5,3 Mds de cotisations en individuel remises en jeu, soit 23% des cotisations en individuel et 14% du marché de la santé > Pas d impact sur la taille globale du marché: augmentation en volume (salariés non couverts et portabilité) compensée par des baisses de prix résultant du passage de l individuel vers le collectif (environ 20%) > Les institutions de prévoyance capteront 60% du marché, grâce aux accords de branche, les assureurs 25% et les mutuelles 15% (hypothèses tenant compte de la décision du conseil constitutionnel) En 2016, la part de marché des mutuelles reste significative à 46% 100% 80% 60% 40% 20% Dans le marché global de 39 Mds 30% 28% 18% 26% -7% 53% 46% Assureurs IP Mutuelles 0% Avant ANI Après ANI Evaluation de l impact en 2016 > Perte de terrain pour les mutuelles - 7% en part de marché - 12% de chiffre d affaires (-2,4 Mds) 2016 avant ANI vs 2016 après ANI > Les institutions de prévoyance gagnent 7% de parts de marché et 38% de chiffre d affaires > Le marché de l individuel reste significatif : 17,5 Mds soit 44% du marché de la santé et la part de marché de 68% des mutuelles dans l assurance santé individuelle reste dominante > Développement de sur-complémentaires santé individuelles qui viendront en complément des contrats collectifs > Repositionnement des acteurs de santé individuelle sur les TPE- PME, la sur-complémentaire santé, la population hors ANI, et la prévoyance Part de marché individuel de 17,5 Mds après ANI 6% 26% 68% Part de marché collectif de 21,5 Mds après ANI 29% 29% Mutuelles 42% 19 Source: fonds CMU, CTIP, hypothèses MutRé IP Assureurs

20 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L ANI, vision prospective : un chamboulement pour les acteurs de la santé? (3/3) Evaluation de l impact en 2016 > Perte de terrain pour les mutuelles - 7% en part de marché - 12% de chiffre d affaires (-2,4 Mds) 2016 avant ANI vs 2016 après ANI > Les institutions de prévoyance gagnent 7% de parts de marché et 38% de chiffre d affaires > Le marché de l individuel reste significatif : 17,5 Mds soit 44% du marché de la santé et la part de marché de 68% des mutuelles dans l assurance santé individuelle reste dominante > Développement de sur-complémentaires santé individuelles qui viendront en complément des contrats collectifs > Repositionnement des acteurs de santé individuelle sur les TPE-PME, la sur-complémentaire santé, la population hors ANI, et la prévoyance En 2016, la part de marché des mutuelles reste significative à 46% Parts de marché après ANI en 2016 Dans le marché global de 39 Mds Sur le marché individuel (17,5 Mds ) Sur le marché collectif (21 Mds ) 100% 80% 60% 40% 20% 30% 28% 18% 26% -7% 53% 46% Assureurs IP Mutuelles 6% 26% 68% Assureurs 29% 29% Mutuelles IP 42% 0% Avant ANI Après ANI 20 Source: fonds CMU, CTIP, hypothèses MutRé

21 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé L ANI : les salariés concernés > 4,5 millions de salariés concernés 18,6 millions de salariés en France > Les salariés concernés sont essentiellement dans les TPE Salariés avec une complémentaire santé d entreprise 18,1% 3,7% 10,6% 2,3% 65,3% Compl santé d'entreprise Compl santé de l'entreprise du conjoint Compl santé individuelle Compl santé du conjoint fonct Sans complémentaire santé 12,1m 2,0m 3,4m 0,7m 0,4m 4,5m 100% 80% 60% 40% 20% 0% 32% 1 à 9 salariés 51% 10 à 49 salariés 79% 50 à 249 salariés 91% >250 salariés 65% Total > Les accords de branche ne couvrent que 3 millions de salariés Sources: Etude IRDES 2012, rapport annuel du CTIP 21

22 Section 2- Impact de l ANI du 11 janvier 2013 sur le plan stratégique MutRé Les conséquences probables de la décision du conseil constitutionnel sur les clauses de désignation > Le calendrier et l ampleur du mouvement de bascule de l individuel vers le collectif n est pas remis en cause > Tensions sur les marges techniques des contrats collectifs santé avec l augmentation de la concurrence > Ouverture du marché de la prévoyance, liée à l arrivée à échéance des accords de branche avec clause de désignation > L article du code de la sécurité sociale portant sur les clauses de désignation reste à réécrire Autres évolutions réglementaires à suivre Réformes Impacts > La loi sur l adaptation de la société au vieillissement > Développement du marché des garanties dépendance > La réforme des retraites qui va augmenter la durée de cotisation Tensions sur les marges techniques des assureurs et des réassureurs sur les garanties prévoyance arrêt de travail (incapacité-invalidité), l augmentation des cotisations ne suivant qu avec retard l allongement de la durée des garanties 22

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 INVENTONS ENSEMBLE LA SANTÉ DE DEMAIN Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Quels impacts anticiper sur le marché de l assurance de personnes? 21 février 2013 ANI 2013 Quels impacts prévisibles

Plus en détail

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Généralisation de la complémentaire santé pour les salariés Portabilité des droits www.harmonie-mutuelle.fr L accès aux soins pour

Plus en détail

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 Les changements concernant la protection sociale complémentaire Les dates clés 11 janv. 2013 : Signature de l Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé

La généralisation de la complémentaire santé La généralisation de la complémentaire santé istya collectives 7 square Max Hymans - 75015 Paris Numéro ORIAS : 14007239 - www.orias.fr www.istyacollectives.fr Le cadre réglementaire Au plus tard le 1er

Plus en détail

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise

Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse. État de la complémentaire santé en entreprise Généralisation des complémentaires santé en entreprise 22 mars 2013 Éléments d analyse État de la complémentaire santé en entreprise Les taux d équipement : une évaluation délicate Taux d équipements globaux

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015 la complémentaire santé en entreprise Introduction D ICI LE 1ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES, DÈS LE 1ER EMPLOYÉ, DEVRONT METTRE EN PLACE UNE COUVERTURE

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES

L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES L ESSENTIEL SUR LA GENERALISATION DE LA COUVERTURE COMPLEMENTAIRE SANTE DANS LES ENTREPRISES Sommaire Introduction 1 er tiroir : La négociation au niveau des branches professionnelles 2 ème tiroir : La

Plus en détail

SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE

SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE SOMMAIRE > LE CONTEXTE > LES ÉTAPES CLÉS > LES NÉGOCIATIONS DE BRANCHES > LES NÉGOCIATIONS D ENTREPRISE > LA DÉCISION UNILATÉRALE D ENTREPRISE > LES CAS DE DISPENSES > LE PANIER DE SOIN > L ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Étude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises 1 Deux enquêtes téléphoniques auprès de : Méthodologie

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé A partir du 1 er janvier 2016, toutes les entreprises seront dans l'obligation de proposer une couverture santé minimale

Plus en détail

CABINET GM ASSURANCES

CABINET GM ASSURANCES CABINET GM ASSURANCES Mieux vous accompagner dans vos projets Assurer votre santé et votre prévoyance et celle de vos salariés! Constituer votre retraite et celle de vos salariés! Valoriser votre patrimoine

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE Qu est ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d hospitalisation ).

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 PROJET DE LOI DE FINANCE 2014 Le contexte Article 1 er loi sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : Principe de généralisation

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP Contexte dans le BTP Une nouvelle réglementation De nouvelles obligations pour les entreprises Qui est concerné? Les entreprises sans complémentaire santé Les entreprises avec complémentaire santé Dispenses

Plus en détail

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Rencontres Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Michel COLLOMBET Associé Eurogroup Consulting 2013 Les

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise

2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise 2.8. État des lieux de la protection sociale complémentaire d entreprise La généralisation de la complémentaire santé d entreprise prévue par l accord national interprofessionnel (ANI) à compter du 1 er

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013

Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 Comment la loi du 14 juin 2013 aménage les principales mesures de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 1. Généralisation de la couverture santé dans les entreprises, portabilité

Plus en détail

La Mutuelle. Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016. Olivier SIMON Conseil en protection sociale

La Mutuelle. Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016. Olivier SIMON Conseil en protection sociale La Mutuelle Réussir la mise la place au 1 er janvier 2016 Olivier SIMON Conseil en protection sociale Sommaire 2 1. Contexte 2. L ANI et la LSE 3. Les obligations pour les Entreprises 4. Fonctionnement

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Les assurances collectives Santé et Prévoyance

Les assurances collectives Santé et Prévoyance CAA P A C I F I C A P R E D I C A Les assurances collectives Santé et Prévoyance Dernières évolutions réglementaires et réponses du Crédit.Agricole Réunion Experts-Comptables du 10 juillet 2014 Page 1

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous!

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Une complémentaire santé plus avantageuse pour les salariés Une image sociale positive de l entreprise Septembre 2015 Plan de la

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr Groupe MGC Ensemble, partageons l énergie mutualiste www.groupemgc.fr G R O U P E Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra

Plus en détail

Groupe MGC, la santé pour tous

Groupe MGC, la santé pour tous Groupe MGC, la santé pour tous www.mutuellemgc.fr Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra concurrence, la nouvelle réglementation

Plus en détail

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés)

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI Deauville 20 septembre 2012 par Anne DECREUSEFOND

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2011-467 du 27 avril 2011 relatif aux états statistiques des entreprises d assurances, des mutuelles

Plus en détail

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

Article 1 : LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ANI du 11 janvier 2013 pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l'emploi et des parcours professionnels des salariés Etude des

Plus en détail

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Où en est- on de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises? D après une étude Audirep réalisée

Plus en détail

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Notre offre Vos formules Notre accompagnement Notre accompagnement dans votre nouvel univers santé L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Info Syndicale : complémentaire Santé

Info Syndicale : complémentaire Santé Info Syndicale : complémentaire Santé La complémentaire santé des Salariés non-cadres La complémentaire santé des salariés agricoles non cadre évolue afin de répondre aux obligations mises en place par

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE SANTÉ EN ENTREPRISE

LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE SANTÉ EN ENTREPRISE LA GÉNÉRALISATION DE LA COUVERTURE SANTÉ EN ENTREPRISE Le paysage de la protection sociale a connu des évolutions profondes depuis 2012, créant pour l employeur un ensemble d obligations difficiles à appréhender,

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Le point sur l élargissement de la complémentaire santé Benjamin JOUSSE Mars 2013 L ANI du 11 janvier 2013 en bref L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Des clauses de désignation aux clauses de recommandation

Des clauses de désignation aux clauses de recommandation Des clauses de désignation aux clauses de recommandation Dates Les différentes étapes de l ANI et de la réécriture de l article L. 912-1 du code de la sécurité sociale 9 et 10 juillet 2012 Grande conférence

Plus en détail

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE. Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE. Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016 LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016 LE CONTEXTE LEGAL Article 1 er de la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (LOI n

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

PERFORMANCE ET QUALITE AU SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS

PERFORMANCE ET QUALITE AU SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS PERFORMANCE ET QUALITE AU SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS Crise économique, exigences règlementaires toujours plus contraignantes, plan de provisionnement Malgré un

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012

Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012 Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012 Mesdames, Messieurs les délégués, Nous vous avons réunis en Assemblée générale conformément à la Loi et aux statuts afin de vous présenter les

Plus en détail

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir 7 Juillet 2015 - CEEI Provence 1 Pierrick DUPERRON Agent Général d assurance exclusif AXA Prévoyance et Patrimoine 1 Le sommaire 1 Présentation

Plus en détail

Bienvenue dans votre agence!

Bienvenue dans votre agence! Bienvenue dans votre agence! Pour bien commencer, présentons-nous! Nom, Deuxième prénom niveau Entreprise Secteur d activité Nb de salariés Vos attentes? Radiance Groupe Humanis est la Mutuelle du Groupe

Plus en détail

Table ronde «Prévoyance»

Table ronde «Prévoyance» Table ronde «Prévoyance» La couverture santé minimale obligatoire pour tous, c est demain : quel impact pour mon entreprise? Laurent BUCHHOLTZER Responsable animation commerciale, région sud-est, Harmonie

Plus en détail

I. Les dates clés à connaître

I. Les dates clés à connaître NOTE D INFORMATION 2013/27 du 23 décembre 2013 SOCIAL : Protection sociale complémentaire : les modifications à venir en 2014 Il est urgent de s en occuper I. Les dates clés à connaître Les employeurs

Plus en détail

FRAIS DE GESTION des mutuelles

FRAIS DE GESTION des mutuelles FRAIS DE GESTION des mutuelles Juillet 2014 PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Département Évaluation des Politiques Sociales Garanties et services : les attentes des et des entreprises Mars 2014 Synthèse des résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour

Plus en détail

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY LA GENERALISATION DE L ACCES A UNE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE ET COLLECTIVE AU 1 ER JANVIER 2016 ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY CCN ESS 1 OBJET DE LA REFORME La réforme

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard La Prévoyance en France 2010 «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard 1. Histoire et Définition 2. Le Marché de la Prévoyance 3. Les différentes catégories

Plus en détail

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013)

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Janvier 2015 regards d experts Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Faisons le tour de la question D ICI LE 1 ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES,

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES DES SERVICES AUTOMOBILES LES CLÉS POUR BIEN CHOISIR SA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ÉDITO Dernière ligne droite pour les dirigeants d entreprise qui n ont pas encore

Plus en détail

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE OCTOBRE 2013 Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE 2013 Avant-propos Afin d encourager la mise en place des régimes collectifs de protection sociale complémentaire

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général Résultats 2014 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général BIENVENUE 2 Comité exécutif AG2R LA MONDIALE SOMMAIRE 3 1 / FAITS MARQUANTS 2014 2 / RÉSULTATS 2014 AG2R LA MONDIALE 3 / AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES NOUVELLES REGLES DE PORTABILITE. Présenté par Sylvia CHABAL-ROMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES NOUVELLES REGLES DE PORTABILITE. Présenté par Sylvia CHABAL-ROMAIN TOUT SAVOIR SUR LES NOUVELLES REGLES DE PORTABILITE Présenté par Sylvia CHABAL-ROMAIN Introduction L accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 (ANI) a en matière de protection sociale créé

Plus en détail

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective?

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Quand? Comment? Pour qui?... Florence MOULINIER, conseillère technique en droit social Séverine SALAFIA, conseillère technique en ressources

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012 MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie 20 février 2012 Le mot du Président Comment évolue le marché de l assurance et de la réassurance de personnes? Quelle place pour les mutuelles? Le modèle

Plus en détail

ADREA Mutuelle, Quelques données

ADREA Mutuelle, Quelques données 1 ADREA Mutuelle, Quelques données 1 020 000 personnes protégées et gérées par ADREA Mutuelle 12 000 entreprises adhérentes, de la TPE au grand groupe 112 agences de proximité 541,90 millions d uros de

Plus en détail

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES GRANDS PRINCIPES 1 L OBLIGATION DE GÉNÉRALISATION 2 L obligation de généralisation Etapes de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mercredi 26 septembre 2007 à 9 h 30 «Actualisation des projections à long terme : les hypothèses» Document N 04 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là!

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE FlexéoSanté Pro et Perso Notre expertise dans votre nouvel univers santé VOUS METTEZ EN PLACE UN CONTRAT

Plus en détail

CONTEXTE LEGISLATIF 1

CONTEXTE LEGISLATIF 1 CONTEXTE LEGISLATIF 1 L envol des taxes en assurance santé depuis 2006 2 LA PORTABILITE Mécanisme de maintien temporaire des garanties santé et prévoyance pour les chômeurs qui bénéficiaient de ces couvertures

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1121 du 4 septembre 2015 modifiant les états statistiques des entreprises

Plus en détail

Cadrage macroéconomique

Cadrage macroéconomique Cadrage macroéconomique Le scénario macroéconomique repose sur des hypothèses réalistes : 2013 : une nouvelle année de croissance faible (0,1 %), dans un contexte de crise européenne Reprise progressive

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE FRAIS DE GESTION des mutuelles PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Les Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent 3 milliards

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES GÉNÉRALES

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé en entreprise

Généralisation de la complémentaire santé en entreprise Généralisation de la complémentaire santé en entreprise Partie 1 Les évolutions réglementaires Introduction LF pour 2014 Loi Fillon du 21 août 2003 Décret 9 janvier 2012 Couverture de l ensemble du personnel

Plus en détail

Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise

Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise Août 2010 Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise Madame, Monsieur, Le projet de réforme des retraites a été adopté par le Gouvernement le 13 juillet, puis

Plus en détail

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard Congrès de la FFRC 10-11 février 2014 à Paris Jean-Claude Rivard 1. Rappel de l accord sur les salaires du 4 juillet 2013 2. Thèmes de négociation pour 2014 : Les thèmes choisis sont en lien avec l actualité

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail