Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé"

Transcription

1 Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre

2 MutRé RAPPEL DU PROGRAMME

3 MutRé 2013 Jeudi 7 novembre après-midi Les enjeux économiques et stratégiques 14h50 15h20 SFEREN : UN OUTIL DE DIVERSIFICATION Daniel HAVIS Président, MutRé SA 15h20 15h50 15h50 16h15 LA MUTUELLE EUROPEENNE, UN MOYEN DE DIVERSIFICATION GEOGRAPHIQUE Pedro BLECK DA SILVA Président du groupe de travail «Mutualité», AIM RETOUR D EXPERIENCE : Patrick HUGON Directeur Europe et International, Harmonie Mutuelle Diane IANNUCCI Chargée aux Affaires européennes, Groupe MACIF 16h15 16h35 PAUSE 16h35 16h55 16h55 17h40 POURQUOI L ANI VA CONTRAINDRE LES MUTUELLES A SE DIVERSIFIER? Michel COLLOMBET Associé, Eurogroup Consulting TABLE RONDE : Nathalie DANIZAN Directrice générale, Mutuelle MCD Marc GARNIER Directeur du développement & technique, UMC Mutuelle Christian MAREY Directeur exécutif, Mutex SA Christophe RATEAU Directeur du développement et de l'offre mutualiste, Mutuelle Unéo 17h40 18h00 LES ENJEUX DE LA DIVERSIFICATION EN MUTUALITE Emmanuel ROUX Directeur général, Mutualité Française

4 9h30 MutRé 2013 Vendredi 8 novembre matin Stratégies de diversification Distribution et produits 9h40 10h10 INTERNET, UN VECTEUR DE DIVERSIFICATION Olivier MADELENAT Directeur commercial, Google France 10h10 11H00 LA DIVERSIFICATION PAR L INNOVATION DANS LES SERVICES SERVICES FINANCIERS, REALITES ECONOMIQUES, ENGAGEMENT RESPONSABLE : DES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT REELLES POUR LES MUTUELLES SANTE Martine CARLU Directeur Développement Groupe, Inter Mutuelles Assistance LA TELEMEDECINE AU SERVICE DES MUTUELLES Jean-Michel SOUCLIER Directeur général, H2AD et médecin 11H00 11h20 PAUSE 11h20 12h00 TABLE RONDE : RETOUR D EXPERIENCE SUR LA DIVERSIFICATION PRODUITS (IARD, PREVOYANCE, DEPENDANCE, ASSISTANCE ) Gérard ALIX Directeur général adjoint en charge des assurances de personnes, groupe Matmut Philippe BRUNET Président, Mutlog Eric CHARBONNIER Directeur général adjoint, Mutuelle Bleue Christian GERMAIN Directeur général, CCMO Mutuelle 12h00 12h30 UN MODELE DE DIVERSIFICATION REUSSIE Jean-Claude SEYS Vice-président, Covéa

5 14h30 MutRé 2013 Vendredi 8 novembre après-midi Implications techniques et financières de la diversification 14h40 15h10 DIVERSIFICATION EN ASSURANCE DE PERSONNES : PANORAMA DU MARCHE ET RESULTATS OBTENUS Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur général, R & B Partners 15h10 15h30 PRISE EN COMPTE DE LA DIVERSIFICATION SOUS SOLVABILITE 2 Pauline PLANCKE Responsable actuariat central, MutRé 15h30 16h00 LES BENEFICES DE DIVERSIFICATION VIA LA REASSURANCE Eva SCHLÄPFER DE MONTMOLLIN Senior Risk Consultant, modélisation financière groupe, SCOR SE 16h00 16h40 TABLE RONDE : DIVERSIFIER SES ACTIFS FINANCIERS POUR AMELIORER SON PROFIL DE RISQUES Jérôme DELMAS Directeur de gestions Private Equity Multimanager, Groupe OFI Hervé GOIGOUX-BECKER Directeur adjoint des gestions, Groupe OFI Philippe REY Directeur des Investissements,UMR 16h40 17h00 PROPOS CONCLUSIFS Jacques HORNEZ Président, MutRé Union

6 Actualité de MutRé 1. ACTUALISATION DE LA VISION DU MARCHÉ 2. POINT SUR LA RÉALISATION DU PLAN STRATÉGIQUE

7 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La santé, un marché toujours en croissance : vision avant ANI Taille et structure du marché de l assurance complémentaire santé en France (Mds ) 40,0 35,0 30,0 25,0 20,0 28,4 4,9 7,5 29,7 5,0 +3% 30,6 5,1 +5% 32,1 5,7 8,0 8,2 8,8 Projection de la taille et de la structure de marché de l assurance complémentaire santé (Mds ) TCAM % 39 37,1 35,4 33,7 6,9 IP 5% 6,6 IP 5,2% 6,3 6,0 Assureurs 7% TCAM ,2% Assureurs 5,4% 9,4 10,1 10,8 11,5 15,0 10,0 5,0 16,0 16,7 17,2 17,6 Mutuelles 3,2% 18,3 19,0 19,7 20,5 Mutuelles 4% 0, Mutuelles 45 Assureurs Privés Institutions de prévoyance e2013 e2014 e2015 e2016 NB : Les assiettes ont été retraitées afin d être conformes au nouveau mode d évaluation du CMU : hors taxes et contributions. Les assureurs privés incluent les SAM (Société d Assurance Mutuelle) Source : Rapport d activité Fonds CMU 2011 et 2012

8 Section 1 - Actualisation de la vision du marché L ANI, vision prospective : un chamboulement pour les acteurs de la santé? En 2016, la part de marché des mutuelles reste significative à 46% Parts de marché après ANI en 2016 Dans le marché global de 39 Mds Sur le marché individuel (17,5 Mds ) Sur le marché collectif (21 Mds ) 100% 80% 30% 28% 26% 29% 29% 60% 18% 26% 6% 68% 40% 20% 53% -7% 46% Assureurs IP Mutuelles 42% 0% Avant ANI Après ANI Source: fonds CMU, CTIP, hypothèses MutRé

9 Section 1 - Actualisation de la vision du marché Les mutuelles poursuivent un mouvement de concentration rapide Evolution de la concentration des mutuelles selon leur nombre (en nb de mutuelles) TCAM:-8% -7% -12% % -8% -15% % Evolution de la concentration des mutuelles selon leur CA ( e, Mds ) 80% du marché 80% 60% 40% 20% 13,1 14,2 16,7 17,6 2,7 2,9 2,8 3,0 7,7 8,3 6,4 7,4 6,1 6,1 4, % * * 2016 <100 M CA M CA >300 M CA <100 M CA M CA >300 M CA 4,2 4,1 20,5 10,5 5,5 Estimation MutRé NB : assiettes reconstituées pour 2010 et 2011 hors taxes et contributions Source: Fonds CMU, prévisions MutRé A l horizon 2016, le nombre total de mutuelles s'établirait à 250. Les 55 mutuelles affichant un CA de plus de 100 m représentent 80% du marché.

10 Section 1 - Actualisation de la vision du marché L assurance prévoyance est un marché dynamique dominé par les assureurs Structure et évolution du marché de l assurance prévoyance en France, Mds ) 35,0 30,0 25,0 20,0 +2,8% 24,2 24,8 25,5 2,0 2,1 2,3 5,1 5,1 5,3 +3,5% 26,4 2,4 5,4 * * TCAM % Mutuelles 45 5,7% IP 1,9% 27,8 2,5 5,7 29,1 2,6 6,0 30,6 2,8 6,3 32,1 2,9 6,6 TCAM % Mutuelles 45 5% IP 5% 15,0 10,0 17,0 17,6 17,9 18,6 Assureurs 3% 19,5 20,5 21,5 22,6 Assureurs 5% 5,0 0, e2013 e2014 e2015 e2016 Assureurs IP Mutuelles 45 * Estimation MutRé Source : CTIP, FFSA, Mutex, Mutualité française

11 Section 1 - Actualisation de la vision du marché La dépendance est un marché à fort potentiel mais dont le volume est encore limité par les incertitudes législatives des dernières années Structure et évolution du marché de la dépendance en France (Millions ) * TCAM ,5% IP 13,8% Mutuelles 5,7% Répartition des parts de marché en dépendance (2012) 21% * Assureurs privés 6,5% 4% 75% Assureurs Mutuelles IP * Estimations MutRé Source : Argus de l assurance, Mutualité Française, FFSA, CTIP

12 Section 1 - Actualisation de la vision du marché Un potentiel de réassurance encore fort pour MutRé Des perspectives de croissance confirmées La croissance du marché de la réassurance de personnes est forte (14% sur 5 ans) Le taux de recours à la réassurance pour les mutuelles est encore faible (estimé autour de 12%) mais a augmenté de 9,6% en 2011 Les sous-jacents sont en croissance Les atouts de MutRé Ce marché concerne principalement la prévoyance sur lequel MutRé a les compétences et l expérience pour se développer Son excellent positionnement en santé MutRé est solidement implantée sur son marché, avec une part de marché de 66% en chiffre d affaires et 50% en nombre de mutuelles La réassurance de personnes par type de garanties (m ) TCAM ,9% Parts de marché de MutRé Prévoyance 17,7% Total Assurance de personne Santé 17,8% 65,7% Dépendance 0,9% Santé 10,8% 0% 15% 30% 45% 60% Santé Dépendance Prévoyance Source : APREF, Mutualité Française, rapport de l ACP 2011, estimations MutRé

13 Actualité de MutRé 1. ACTUALISATION DE LA VISION DU MARCHÉ 2. POINT SUR LA RÉALISATION DU PLAN STRATÉGIQUE

14 Section 2 Point sur la réalisation du plan Développement et solidité financière en ligne avec le plan d affaire L activité est en avance par rapport au plan stratégique défini en 2011, la solidité financière se renforce. Chiffre d'affaires (en M ) Marge de solvabilité (Solvabilité 2) % 150% 121% 144% 180% % 50% BP Median 2013 BP Haut 2013 Estimé 0% BP 2013 Après dividende 14

15 Section 2 Point sur la réalisation du plan De nouveaux axes de développement peuvent compenser l érosion en santé individuelle suite à l ANI Priorités Atouts Santé Prévoyance Dépendance > Aider au développement d offres TPE, Seniors, TNS, Territoriaux > Proposer des outils d aide à la tarification en collective PME > Développer une offre Non Proportionnelle > Soutenir la diversification et l innovation en Prévoyance individuelle (hospitalisation, accident, temporaire décès, frais d obsèques, maladies redoutées, garanties fractures, GAV, ) > Financer des actions de marketing direct sur portefeuilles d adhérents > Mettre au point des offres alternatives : en inclusion, en capital, en rente temporaire, en marketing direct, sans sélection médicale > Qualité et exhaustivité des normes tarifaires > Compétences en assurance collective > Capacité de financement 15

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

Rencontres. Biarritz, les 7 et 8 novembre 2013. Sommaire ACTES. PROPOS D ACCUEIL 3 DIDIER LEGRAND Directeur Général, MutRé

Rencontres. Biarritz, les 7 et 8 novembre 2013. Sommaire ACTES. PROPOS D ACCUEIL 3 DIDIER LEGRAND Directeur Général, MutRé Rencontres 2013 La diversification des activités : Enjeux économiques et stratégiques Diversification par les produits, la distribution et l innovation Implications techniques, financières et prudentielles

Plus en détail

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Rencontres Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Michel COLLOMBET Associé Eurogroup Consulting 2013 Les

Plus en détail

LE RÉASSUREUR DES MUTUELLES

LE RÉASSUREUR DES MUTUELLES LE RÉASSUREUR DES MUTUELLES Mission : la des mutuelles MutRé a pour mission de conforter le développement des mutuelles et des acteurs de l économie sociale en leur proposant : des couvertures de réassurance

Plus en détail

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012 MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie 20 février 2012 Le mot du Président Comment évolue le marché de l assurance et de la réassurance de personnes? Quelle place pour les mutuelles? Le modèle

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Union régionale. Limousin. La formation des élus. 39 avenue Garibaldi 87000 Limoges www.limousin.mutualite.fr

Union régionale. Limousin. La formation des élus. 39 avenue Garibaldi 87000 Limoges www.limousin.mutualite.fr Union Pour régionale toute information, contactez Florence Wolff 05 19 99 24 33 fwolff@mutualitefrancaiselimousin.fr Limousin 39 avenue Garibaldi 87000 Limoges www.limousin.mutualite.fr 2016 La formation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

MUTUELLES. Comment anticiper les mouvements de marché et relever les défis mutualistes

MUTUELLES. Comment anticiper les mouvements de marché et relever les défis mutualistes Jeudi 20 NOVEMBRE 2014 Paris MUTUELLES Comment anticiper les mouvements de marché et relever les défis mutualistes 4 e édition La gouvernance sous Solvabilité II : quelle intégration des spécificités mutualistes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

MUTUELLES. Avec quelles stratégies se préparer aux évolutions du marché

MUTUELLES. Avec quelles stratégies se préparer aux évolutions du marché Jeudi 28 NOVEMBRE 2013 Paris 3 e édition MUTUELLES Avec quelles stratégies se préparer aux évolutions du marché Quels enjeux pour le statut de mutuelle européenne Comment se préparer à l après ANI du 11

Plus en détail

MARCHÉ DES SENIORS Quelles innovations et opportunités sur un marché à très fort potentiel

MARCHÉ DES SENIORS Quelles innovations et opportunités sur un marché à très fort potentiel Mardi 9 DÉCEMBRE 2014 Paris 2 e édition MARCHÉ DES SENIORS Quelles innovations et opportunités sur un marché à très fort potentiel Un an après la Silver Valley : enjeux et perspectives de la filière Silver

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DE LA PRÉVOYANCE

LES RENDEZ-VOUS DE LA PRÉVOYANCE Jeudi 12 JUIN 2014 Paris LES RENDEZ-VOUS DE LA PRÉVOYANCE Comment saisir les opportunités d un marché en forte croissance Quels défis pour la prévoyance individuelle en 2014 et quels axes de développement

Plus en détail

Présentation du métier d actuaire vie

Présentation du métier d actuaire vie 06 Octobre 2010 Frédéric Daeffler 14/10/2010 Agenda Assurance vie : Produits concernés Actuaire produit : Tarification et conception d un produit Actuaire financier : Pilotage des résultats, Gestion actif-passif,

Plus en détail

rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé

rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS

Plus en détail

Formations des militants et élus mutualistes en entreprise

Formations des militants et élus mutualistes en entreprise Formations des militants et élus mutualistes en entreprise Programme 2014 1 Formations UNME Programme 2014 Parce que la formation des délégués et administrateurs mutualistes reste plus que jamais une obligation

Plus en détail

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé Plan de l intervention 1 2 3 Généralités sur le fonctionnement de l assurance

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II JEUDI 20 MARS 2014 Les défis du Pilier 2 : Contrôle Interne et ORSA Manifestation organisée par en partenariat avec Le déblocage du processus européen

Plus en détail

ASSURANCE DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ

ASSURANCE DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ ASSURANCE DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Quelle place des assureurs dans les réponses? Des conséquences probables sur les réseaux de distribution et les organisations internes dans ce secteur. Juin 2014

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR L Assurance : un secteur clé de la vie économique Le secteur de l assurance est un acteur majeur de la vie économique

Plus en détail

Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé

Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé Mutualité Française / SFG Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé Présentation Institut des Actuaires Fabien RAVIARD Responsable Actuariat Service Fédéral de Garantie 1 Solvabilité 2

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2014

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2014 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 214 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques AFA et concernent les sociétés d assurances relevant du

Plus en détail

REPORT. Think Tank Rapport ANI et Contrats Responsables. November 2015. Success for what's next

REPORT. Think Tank Rapport ANI et Contrats Responsables. November 2015. Success for what's next REPORT Think Tank Rapport ANI et Contrats Responsables November 2015 Success for what's next Think Tank Rapport ANI et Contrats Responsables Sommaire I. Introduction sur l ANI et les Contrats Responsables...3

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

CONVENTIONS REGLEMENTEES

CONVENTIONS REGLEMENTEES CONVENTIONS REGLEMENTEES ET CONVENTIONS LIBRES BANQUE FRANCAISE MUTUALISTE (BFM) Yves MARTHOS Administrateur Président Général Apport en capital -MT - En 2013 la -MT a perçu des dividendes 100 525,69 La

Plus en détail

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015 Priorité au développement : Korian accélère PARIS 17 SEPTEMBRE 2015 1 Un leader européen bien en place Leader du Bien Vieillir implanté dans des pays à fort potentiel BELGIQUE 55 établissements 6 176 lits

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général Résultats 2014 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général BIENVENUE 2 Comité exécutif AG2R LA MONDIALE SOMMAIRE 3 1 / FAITS MARQUANTS 2014 2 / RÉSULTATS 2014 AG2R LA MONDIALE 3 / AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7 DOSSIER DE PRESSE finanzen.fr, la plate-forme de référence de mise en relation des internautes avec les professionnels de l assurance et de la finance. 2015 Sommaire Sommaire Présentation du groupe 3 fffinanzen.fr

Plus en détail

predica Notre métier, vous protéger, vous et vos proches

predica Notre métier, vous protéger, vous et vos proches predica Notre métier, vous protéger, vous et vos proches predica, filiale du groupe crédit agricole assurances, est aujourd hui le 2ème assureur vie en France. Ce leadership repose sur la force du modèle

Plus en détail

une ambition pour les entreprises mutualistes

une ambition pour les entreprises mutualistes Mise à jour du 5 juin 2015 UTILITÉ SOCIALE JUSTICE EFFICACITÉ une ambition pour les entreprises mutualistes Jeudi 11 juin 8 h Accueil des délégués Ouverture de l espace d exposition 9 h ALLOCUTIONS D ACCUEIL

Plus en détail

Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle

Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Conférence ActuariaCnam Présentation 3 1 / 0 5 / 2 0 1 2 Julien Chartier, Actuaire Manager AGENDA Introduction Partie 1 - L arrêt «Test-Achats»

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-181 du 27 décembre 2012 relative à l affiliation de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie (MGEFI) à l union mutualiste de groupe Istya

Plus en détail

SOLVABILITÉ II Comment accélérer la mise en œuvre opérationnelle

SOLVABILITÉ II Comment accélérer la mise en œuvre opérationnelle Mardi 22 MAI 2012 Paris SOLVABILITÉ II Comment accélérer la mise en œuvre opérationnelle 7 e édition Quelles avancées sur la directive Omnibus II et les mesures de niveau 2 et 3 Comment organiser la gouvernance

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

FRAIS DE GESTION des mutuelles

FRAIS DE GESTION des mutuelles FRAIS DE GESTION des mutuelles Juillet 2014 PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent

Plus en détail

L assurance d un partenaire expert

L assurance d un partenaire expert L assurance d un partenaire expert EDITO Les missions et raisons d'être de notre entreprise : l assurance du risque prévoyance individuel ou collectif et tous les risques liés aux personnes. La démarche

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-20 du 17 février 2014 relative à l affiliation de la Mutuelle Nationale des Personnels Air France à la Société de Groupe d Assurance Mutuelle Macif L Autorité de

Plus en détail

interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2?

interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2? interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2? Pierre AURELLY Anne- Charlotte BONGARD 4 octobre 2012 Sommaire 2 de ce mémoire est des institutions de prévoyance interprofessionnelles sous de la gouvernance

Plus en détail

NÉOBSIA. Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) «Ce n est pas un sujet que j aborde,

NÉOBSIA. Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) «Ce n est pas un sujet que j aborde, NÉOBSIA Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) > CHOIX 1, un capital garanti Vous prévoyez un capital qui sera versé à la personne qui acquittera les frais d obsèques

Plus en détail

Les management actions dans le cadre de l ORSA

Les management actions dans le cadre de l ORSA Les management actions dans le cadre de l ORSA Atelier Congrès Institut des Actuaires 20 juin 2014 Intervenants Emmanuel Berthelé, Optimind Winter, Responsable Practice Gildas Robert, Optimind Winter,

Plus en détail

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 SCOR VIE Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 Présentation du Paris Avertissement Certaines informations contenues dans cette présentation pouvant être des informations de nature prospective

Plus en détail

LA GESTION INSTITUTIONNELLE SOUS MANDAT

LA GESTION INSTITUTIONNELLE SOUS MANDAT LA GESTION INSTITUTIONNELLE LA GESTION INSTITUTIONNELLE Face à la complexité de l environnement des marchés et aux exigences réglementaires sans cesse plus contraignantes, la gestion sous mandat offre

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

2 ème RAPPORT DU GOUVERNEMENT RELATIF AUX CONTRATS D ASSURANCE VIE NON RECLAMES

2 ème RAPPORT DU GOUVERNEMENT RELATIF AUX CONTRATS D ASSURANCE VIE NON RECLAMES 2 ème RAPPORT DU GOUVERNEMENT RELATIF AUX CONTRATS D ASSURANCE VIE NON RECLAMES - Août 2010 Le premier rapport du gouvernement relatif aux contrats d assurance vie non réclamés (juin 2009) a présenté dans

Plus en détail

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE FRAIS DE GESTION des mutuelles PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Les Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent 3 milliards

Plus en détail

CONFÉRENCE DE L ARGUS. Comment l'autorité de Contrôle Prudentiel appréhende-t-elle les regroupements?

CONFÉRENCE DE L ARGUS. Comment l'autorité de Contrôle Prudentiel appréhende-t-elle les regroupements? CONFÉRENCE DE L ARGUS Comment l'autorité de Contrôle Prudentiel appréhende-t-elle les regroupements? Intervention de Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l Autorité de contrôle prudentiel Sommaire

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Jeudi 30 MAI 2013 Paris MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Comment s imposer sur un marché très disputé 3 e édition Qui sont les TNS et les dirigeants des TPE et PME Quel est l impact de la généralisation de la

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DE L ANI

LES CONSEQUENCES DE L ANI LES CONSEQUENCES DE L ANI Chantier : connaissance des conséquences de l ANI sur les mutuelles Les conséquences de l ANI sur chaque mutuelle seront différentes selon son marché ou son positionnement. Il

Plus en détail

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr Groupe MGC Ensemble, partageons l énergie mutualiste www.groupemgc.fr G R O U P E Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES

VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES QUATREM, votre partenaire en assurances collectives Entamer une collaboration avec QUATREM, c'est d'abord choisir l'expertise en assurances collectives. Dans

Plus en détail

«Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.»

«Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.» L essentiel 2013 «Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.» Comment caractérisez-vous l année 2013 pour Covéa? Commercialement, 2013 a été plutôt satisfaisante

Plus en détail

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014 Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Intervenant : - Jérôme Wittwer (Université de Bordeaux) Discutants : - Guillaume Sarkozy (Délégué

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-84 du 4 juillet 2013 relative à l affiliation de la mutuelle interprofessionnelle SMI à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE KALIVIA, LE RESEAU D OPTICIENS PARTENAIRES DE MALAKOFF MEDERIC ET DE L UNION HARMONIE MUTUELLES DEVIENT LE 1 ER RESEAU DE FRANCE

COMMUNIQUE DE PRESSE KALIVIA, LE RESEAU D OPTICIENS PARTENAIRES DE MALAKOFF MEDERIC ET DE L UNION HARMONIE MUTUELLES DEVIENT LE 1 ER RESEAU DE FRANCE COMMUNIQUE DE PRESSE KALIVIA, LE RESEAU D OPTICIENS PARTENAIRES DE MALAKOFF MEDERIC ET DE L UNION HARMONIE MUTUELLES DEVIENT LE 1 ER RESEAU DE FRANCE Paris, le 4 novembre 2011 - Poursuivant sa montée en

Plus en détail

ASSURANCE SANTÉ. Services, Prévention, Innovation : après l ANI, comment faire de la croissance durable en santé

ASSURANCE SANTÉ. Services, Prévention, Innovation : après l ANI, comment faire de la croissance durable en santé Jeudi 3 DÉCEMBRE 2015 Paris ASSURANCE SANTÉ Services, Prévention, Innovation : après l ANI, comment faire de la croissance durable en santé 13 e Édition Comment s inscrire dans le nouveau paysage de la

Plus en détail

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salariés (TNS), une protection sociale optimale Mutex vous propose, en partenariat

Plus en détail

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Travailleur non salarié vous protégez votre famille, votre revenu, votre avenir. Pourquoi ne pas aller plus loin et bénéficier, vous aussi de l

Plus en détail

SGAM, UNIONS, PARTENARIATS

SGAM, UNIONS, PARTENARIATS 24 NOVEMBRE 2011 Salons Hoche, Paris ÉDITO SGAM, UNIONS, PARTENARIATS Passez de la stratégie à la mise en œuvre opérationnelle AVEC LES INTERVENTIONS EXCEPTIONNELLES DE : Gérard ANDRECK Président, GEMA

Plus en détail

MARCHÉ DES SENIORS. 20 MILLIONS DE PLUS DE 60 ANS EN 2030 : comment conquérir aujourd hui les seniors de demain?

MARCHÉ DES SENIORS. 20 MILLIONS DE PLUS DE 60 ANS EN 2030 : comment conquérir aujourd hui les seniors de demain? Mardi 8 DÉCEMBRE 2015 Paris MARCHÉ DES SENIORS 20 MILLIONS DE PLUS DE 60 ANS EN 2030 : comment conquérir aujourd hui les seniors de demain? 3 e Édition Dépendance : du débat de société aux enjeux business,

Plus en détail

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Journée nationale d information Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Nadia TAMRABET Direction des accords collectifs Jeudi 18 juin 2015 SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham

Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Enquête épargne 2011 Optimind/OpinionWay L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Edition 2011 Réalisée entre

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013

LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013 LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013 EDITORIAL Le Club 30-60 a maintenant deux années d existence et il compte seize membres. Ces deux années ont été riches : nous avons accueilli de nouveaux membres

Plus en détail

RAPPORT. Sur la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé

RAPPORT. Sur la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL RAPPORT Sur la situation

Plus en détail

L actuariat et les nouveaux horizons de l assurance en Afrique

L actuariat et les nouveaux horizons de l assurance en Afrique L actuariat et les nouveaux horizons de l assurance en Afrique Application à l assurance vie Février 2014, version 1.1 Aymric Kamega, Actuaire Directeur associé, PRIM ACT aymric.kamega@primact.fr www.primact.fr

Plus en détail

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ

PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ prévoyance PROTéGER ÊTRE PROTéGÉ L OFFRE AG2R LA MONDIALE POUR LES PROFESSIONNELS AG2R LA MONDIALE offre une gamme étendue de solutions de santé, prévoyance, épargne, retraite. professionnels santé Complémentaire

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social Dossier de presse Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social c o n f é r e n c e d e p r e s s e d u m a r d i 7 j u i l l e t 2015 pershing hall 49 rue pierre

Plus en détail

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL Instruction n o 2012-I-06 du 13 novembre 2012 relative à la composition du dossier d avenant à une convention de substitution L Autorité de contrôle prudentiel, Vu le Code

Plus en détail

Problématique synthétique du colloque

Problématique synthétique du colloque 1 Problématique synthétique du colloque Un des axes majeurs des différents rapports remis en 2013 à la ministre en charge des personnes âgées et de l autonomie est celui de l innovation. Pour atteindre

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

ASSURANCE DÉPENDANCE Avec quelles innovations conquérir le marché

ASSURANCE DÉPENDANCE Avec quelles innovations conquérir le marché Jeudi 7 JUIN 2012 Paris Avec quelles innovations conquérir le marché 8 e édition Comment lever les freins au développement du marché Avec quels garanties et services conquérir de nouveaux assurés Quelle

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRES SANTÉ

COMPLÉMENTAIRES SANTÉ COMPLÉMENTAIRES SANTÉ Quels enjeux et perspectives pour notre système de santé? JEUDI 25 SEPTEMBRE 2014 I MAISON DE LA CHIMIE Présidée par Pascal TERRASSE Député de l Ardèche Membre de la Commission des

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Groupe MGC, la santé pour tous

Groupe MGC, la santé pour tous Groupe MGC, la santé pour tous www.mutuellemgc.fr Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra concurrence, la nouvelle réglementation

Plus en détail

L activité des institutions de prévoyance en 2007

L activité des institutions de prévoyance en 2007 L activité des institutions de prévoyance en 2007 Progression de l activité des institutions de prévoyance Une croissance régulière des cotisations sur 9 ans (en millions d euros) Var. 2007/06 + 3,7 %

Plus en détail

Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa

Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF)

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) JOURNEES D ETUDES IARD 20 et 21 mars 2014 «Les nouveaux défis de la tarification» INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) Quelques réflexions sur le contexte, le

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

En 2013, 605 organismes pratiquent

En 2013, 605 organismes pratiquent j u i n Le marché de l assurance complémentaire santé : des excédents dégagés en 2013 En 2013, 33 milliards d euros de cotisations ont été collectés sur le marché de l assurance complémentaire santé en

Plus en détail

Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles. Page n 1

Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles. Page n 1 Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles Page n 1 Conférence du contrôle du 5 octobre 2009 Mutuelles : Actualités du contrôle et évolution du secteur Introduction : Philippe Jurgensen, Président

Plus en détail

Prénom Nom BTS assurance

Prénom Nom BTS assurance Prénom Nom BTS assurance CPAP - MAAF ASSURANCE Présentation de la MAAF et de l opération commerciale Winalto Sommaire Présentation de la MAAF Mon rôle et mes activités Offre commerciale Winalto Présentation

Plus en détail

Rencontres. Les enjeux de la diversification en Mutualité. Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française

Rencontres. Les enjeux de la diversification en Mutualité. Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française Rencontres Les enjeux de la diversification en Mutualité Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française 2013 Les enjeux économiques et stratégiques de la diversification le 7 novembre Les enjeux de

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 2 avril 2009 C2008-77 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 28 octobre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2011-467 du 27 avril 2011 relatif aux états statistiques des entreprises d assurances, des mutuelles

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013 CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013 André Renaudin, Directeur général 1 Paris Haussmann, 2013 : QUELLE ANNÉE! 2 2013 : l année des challenges 100 e édition du Tour de France 600 M$ de TSDI émis L Usine

Plus en détail