Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs?"

Transcription

1 Introduction La première séance : Les justifications de la politique climatique. La dialectique court terme long terme : Intuition écologique contre «raison»économique. Taux d actualisation : Prix relatif, incertitude. Conclusion : le transfert le plus efficace : une planète en bon état. Incertitude accentue la conclusion : Principe de précaution. La semaine dernière : Bref tour d horizon : les premiers pas de la politique climatique. Kyoto, les marchés de droits L économie de la politique climatique. Taxe carbone ou marché de droits. L économie politique de la politique climatique. Une politique sous contrainte de lucidité limitée de lobbying intense. Aujourd hui.

2 Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs?

3 Le coût des politiques climatiques : double dividende et croissance verte. Les politiques environnementales : coûts prohibitifs ou double dividende? des politiques dispendieuses selon leurs adversaires. Ou engendrant un «double dividende» selon leurs partisans. La logique du double dividende. Un monde simple, l impôt distord les choix (deadweigth loss). Une taxe environnementale : source de financement et instrument envir. «tue»2 lièvres àla fois. Extension de l argument : substituer une taxe environnementale à une taxe antérieure conduit à un double dividende L analyse de l introduction d une fiscalité environnementale. Le seul «théorème» envisageable : la fiscalité environnementale se substituant à la fiscalité existante «optimale» implique un gain environnemental du premier ordre et un coût du second ordre. «Optimale» Hors externalité, ne justifie pas de fiscalité (CO2).

4 Le coût des politiques climatiques : double dividende et croissance verte. La version populaire du double dividende. La fiscalité environnementale conduit à Un environnement préservé. Un système fiscal plus efficace. Deux conditions Situation fiscale sous-optimale et/ou la fiscalité carbone est bonne ind. effets climatiques Illustré dans un certain nombre de modèles (Bovenberg-Goulder) Parenthèse sur la dialectique objectifs moyens. Inefficacité ou mauvaise appréciation des objectifs? Taxe carbone et objectifs redistributifs La vérité est intermédiaire : la fiscalité envir. est un outil non une panacée Instauration d une fiscalité carbone moment de remise à plat. Suppression de toutes sortes d inefficacités (fiscalité sur le travail..) Mais qu en est il?

5 Le coût des politiques climatiques : : double dividende et croissance verte. Mais peut-être de vrais doubles dividendes : là où ils ont moins évidents Attention forcée au long terme : Anticipation / épuisement des ressources fossiles. Corrige la myopie naturelle de nos sociétés marchandes. Transfert de la rente pétrolière vers les consommateurs. Une taxe carbone harmonisée, augmenterait le prix final des ressources fossiles, mais moins que mécaniquement : transfert de rente mal compris? En tous cas bien compris des pays pétroliers Mérites et limites de la croissance verte : La fiscalité environnementale doit apporter des recettes (se substituant à d autres recettes) : condition d un soutien politique. Quelques chiffres sur les recettes plausibles. La réorientation de la croissance vers la croissance verte implique des coûts ( la valeur des produits «verdis» dépend de l appétence pour le verdissement mais leur production implique un coût) Mais détermine des productions «plus protégées»

6 Les grandes questions de la politique climatique. L ajustement aux frontières.

7 Les problèmes de la coopération internationale : les fuites de carbone : peut-on faire le socialisme dans un seul pays? 2010 peut-on faire une politique climatique dans un sous-ensemble du monde? Problème 1 : l argent et les technologies sont au Nord, les réductions d émissions les moins coûteuses sont au Sud Problème 2 : fuites de carbone : politique rigoureuse de réduction d émissions dans le Nord Diminue la compétitivité des industries du Nord, donne un avantage, urbi et orbi aux biens produits par les industries non régulées. Déclenche éventuellement des délocalisations Possibilité d effets inverses à ceux recherchés Une logique peu contestable. Etendre la «vérité des prix» à un espace plus large. Objections : incompatible avec les règles de l OMC.? Affaire crevettes-tortues. Risque de protectionnisme (parenthèse) Non délocalisable, faible partie du Pib.

8 Les problèmes de la coopération internationale : les fuites de carbone. Une logique peu contestable. Etendre la «vérité des prix»àun espace plus large.. Une solution en principe simple, en réalité compliquée : Une taxe au carbone ajoutée : taxation à l importation et la détaxation à l exportation En l absence de tca des solutions compatibles l OMC existent. Mais ne peuvent être mises en œuvre avec des quotas gratuits, et plébiscités par l industrie Mais difficilement concrètisable avec des quotas gratuits. Justifiée paradoxalement par des argument de compétitivité Très excessive malgré l argument de transition douce. Interdit un ajustement aux frontières. Et donc affaiblit le «pouvoir de négociation».

9 Retour sur le marché européen : politique résolue ou faux semblants?. Un début très chahuté. Erreur de jeunesse : problème d horizon, de possibilité de report. Partiellement corrigés. Un champ limité : peu près 50/cent émissions totales des participants. un dispositif qui incite (faiblement) à traiter généreusement les industries nationales Une plus grande sévérité vis-à-vis des pays «en retard» constitue un faux semblant. Sanctionne légèrement l industrie desdits pays Mais a peu d effets sur l efficacité des actions internes qui dépend que des quotas totaux alloués. ne fournit, pas d incitation au respect de la partie non ETS des engagements de la bulle Quelle «subsidiarité»? Des obligations de moyens, Pas de résultats.. pas d objectif de convergence ETS : Un immense mérite : exister

10 Les dispositifs de la politique climatique. Kyoto : une logique ambitieuse dans un espace restreint?

11 Kyoto : Semi-échec ou demi-succés Kyoto : Un demi-succès. Un accord historique un départ quelque peu calamiteux. Défection des USA, Pas de clerc pour une entrée de la Russie. Un espace rabougri pour la coopération internationale, montée en puissance des PED. La mise en place des petits ruisseaux. Mais la multiplication des marchés de droits, innovation Kyoto, Ne constitue que superficiellement une victoire de la logique Kyoto. (un marché international des droits entre pays participants) Kyoto : Un semi-échec. Un échec des mécanismes de flexibilité Peu de recours au marché international des quotas Une dérive prévisible mais accentuée dans l utilisation des mécanismes de développement propres Des résultats en deça des objectifs

12 Les petits ruisseaux.

13 Copenhague : avancée ou repli? L équation Kyoto :. Une option : une politique de quantités,(quotas) : Mécanismes de flexibilité : Un marché des quotas ou permis. Prix carbone unique innovation de l ère de la mondialisation L ambition Kyoto : Un cadre de coopération internationale plutôt que des efforts dispersés Maximiser l efficacité environnementale à contrainte d acceptabilité donnée = Maximiser l acceptabilité à contrainte d efficacité environnementale donnée Copenhague : Des plus et des moins? Des plus : Forte implication de la Chine et des USA (le G2) et grands pays en développement. Des moins : exit les ambitions Kyoto.. De nouveaux petits ruisseaux, mais sans grande rivière à la carte, sans engagement quantitatif, au débit modéré et sans «grand plan» de coordination.

14 Que faut-il faire? l avenir des politiques climatiques Directions d améliorations peu discutables.kyoto : Une part insuffisante à la recherche: espace Kyoto de la recherche technologies sans carbone. Les questions. L architecture internationale à trois piliers Un accord international efficace devrait sans doute concilier taxe carbone harmonisée ( prix plancher) et objectifs quantitatifs : avec responsabilité des Etats. Marché international des permis Les questions. Les marchés de droits et/ou taxes. Comment associer les PED :.

15 Que faut-il faire? l avenir des politiques climatiques L histoire de la présidence Benton : Ultimatum (Glass) La tentation : l angélisme sans la générosité L angélisme : refuser de lier commerce et environnement exemple le refus de l ajustement aux frontières, pour ne pas peiner les PED et la Chine. Une erreur intellectuelle? Commerce et environnement doivent être liés Conforme à la doctrine traditionnelle du laissez-faire en matière de commerce qui exclut le «dumping»( utiliser des procédés polluants moins cher est une sorte de dumping). Une erreur politique? la solution alternative mise en place par l Europe, quota gratuit est peu efficace et prive les Etats de ressources fiscales Le chemin : la générosité sans angélisme?. Une générosité qui ne marche pas : des quotas peu contraignants Une suggestion : partir de l acceptation symbolique de l égalité des droits individuels sur la planète comme principe d organisateur du long terme

16 FIN.

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

L Environnement et la coopération environnementale en perspective internationale URS LUTERBACHER

L Environnement et la coopération environnementale en perspective internationale URS LUTERBACHER L Environnement et la coopération environnementale en perspective internationale URS LUTERBACHER Le problème de la coopération La coopération au sein d un système décentralisé tel que la communauté internationale

Plus en détail

What role for green taxation in the French broader fiscal reform?

What role for green taxation in the French broader fiscal reform? What role for green taxation in the French broader fiscal reform? Thierry KALFON Director of Strategy, Economy and Tariffs, GDF SUEZ Green Budget Europe & IDDRI PARIS, 29 October 2012 CONFIDENTIEL SOMMAIRE

Plus en détail

POLITIQUE CLIMATIQUE?

POLITIQUE CLIMATIQUE? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES: L exemple de la politique climatique permettra d analyser les instruments dont disposent les pouvoirs publics pour mener des politiques environnementales. En lien avec le programme

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113 Jean-Marie Harribey CESE 3 avril 2013 Version révisée 7 novembre 2013 Le financement de la transition écologique Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques/blogs/harribey.fr

Plus en détail

EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012. Évaluation et recommandations

EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012. Évaluation et recommandations EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012 Évaluation et recommandations Chapitre 2 Contexte de l élaboration des politiques Évaluation L Allemagne a continué de jouer un rôle actif au sein de

Plus en détail

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature Didier Janci Didier Janci, Caisse des Dépôts, membre du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD) Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse

Plus en détail

Défis planétaires et «Développement humain durable»

Défis planétaires et «Développement humain durable» Défis planétaires et «Développement humain durable» Etat des lieux Misère du «SUD» Crise économique mondiale Crise énergétique Réchauffement climatique Misère du «Sud» La moitié de la population mondiale

Plus en détail

Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat

Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat Pourquoi défendre la place des EnR et de l EE dans les négociations climat Atelier du RC&D, 28 avril 2014 Alix Mazounie, coordinatrice des politiques internationales au RAC Un climat en crise GIEC 2013:

Plus en détail

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux Comprendre les négociations internationales sur le climat Contexte, historique et enjeux Chapitre 1 LE CONTEXTE: L URGENCE CLIMATIQUE La planète s est déjà réchauffée de +0,8 C Les impacts Les impacts

Plus en détail

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu:

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu: Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra

Plus en détail

Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty

Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty Une brève histoire de REDD+ Alain Karsenty Du MDP à REDD+ En 1997, Protocole de Kyoto et tentative de lancer un système de cap-andtrademondial, malgré l absence d engagements chiffrés des pays en développement

Plus en détail

AGENCE INTERNATIONALE DE L ENERGIE DES IDEES POUR L AVENIR

AGENCE INTERNATIONALE DE L ENERGIE DES IDEES POUR L AVENIR AGENCE INTERNATIONALE DE L ENERGIE DES IDEES POUR L AVENIR AGENCE INTERNATIONALE DE L ENERGIE DES IDEES POUR L AVENIR SYNTHESE Les gouvernements doivent agir dès maintenant pour réduire les émissions de

Plus en détail

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Carine Franc CREGAS INSERM - U 537 Une définition de «l opting out» «to opt out» : choisir de ne pas participer ; [hopital, school] choisir

Plus en détail

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Baptiste Perrissin Fabert (CGDD) Michel Aglietta (CEPII) Etienne Espagne (France Stratégie) Mai 2015 Séminaire CIRED - ONG Crédit photo

Plus en détail

«Paquet climat / énergie»

«Paquet climat / énergie» «Paquet climat / énergie» Atelier de travail du Ministère de l Environnement 28 février 2008 Contexte Conclusions du Conseil européen de mars 2007 Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d

Plus en détail

Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique?

Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique? CONCEPTION ET MISE EN PGE : PUL MILN 23 décembre 2014 à 12:16 Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique? Introduction L extraordinaire croissance économique depuis le XIX siècle

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015 CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement Mercredi 28 octobre 2015 Rénovation énergétique : enjeu majeur de politique environnementale

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande 1. L industrie est-elle une de vos priorités? Pourquoi? L industrie figure en première page de mon programme parce

Plus en détail

«Les certificats blancs : comment lancer le système?»

«Les certificats blancs : comment lancer le système?» MINEFI DGEMP Bercy Paris 27 octobre 2005 «Les certificats blancs : comment lancer le système?» Discutant Jacques Percebois Professeur à l Université Montpellier I Directeur du CREDEN DISPOSITIFS EFFETS

Plus en détail

La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique

La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique Jacques Le Cacheux, UPPA/CATT et OFCE/SciencesPo, jacques.lecacheux@sciences-po.fr RCE, Marseille 15 décembre 2009. Taxe carbone!

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE Journée d étude Groupe Initiatives Renaud BETTIN Octobre 2012 1997 > 2005 La naissance de la finance carbone : Un heureux événement Historique : Pigou, EU ETS, et mécanismes

Plus en détail

La Chine et le marché international des crédits carbone

La Chine et le marché international des crédits carbone La Chine et le marché international des crédits carbone Xuan Wang Économie Avril 2010 Le China Institute est un groupe de réflexion français qui se consacre aux questions de civilisation, d économie, de

Plus en détail

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Un Pacte pour l Energie Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Une contribution de la Fondation Concorde à l Union de l énergie Rapporteurs : Elodie

Plus en détail

Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques. Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris

Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques. Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris Résumé I. Rappel du Cadre Juridique Général II. Principaux Risques Juridiques Liés aux Ventes

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats L environnement, une opportunité Etat, perspectives et enjeux du marché des engrais Principaux résultats Lundi 28 juin 2010 Pierre Cazeneuve, Directeur GCL DD p.cazeneuve@gcl.tm.fr CONTEXTE GENERAL DE

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Libéralisation des industries électriques et analyse économique

Libéralisation des industries électriques et analyse économique Concurrence Energie Econométrie Libéralisation des industries électriques et analyse économique Vincent Rious (Microeconomix) et Thomas Veyrenc (RTE) Organisation du cours Séance 1 Les raisons de la libéralisation

Plus en détail

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Bilan à l An 1 du Rapport Gallois et du Pacte de compétitivité La plupart des

Plus en détail

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC Synthèse Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers Propositions et axes de réflexion des IEEC Introduction Alors que les marchés internationaux ont toujours été un

Plus en détail

Quelle soutenabilité pour notre modèle de croissance?

Quelle soutenabilité pour notre modèle de croissance? DOROTHEE PINEAU PARIS, LE 26/11/2013 NOTE RELATIVE AU DEBAT DU CGSP Quelle soutenabilité pour notre modèle de croissance? Jeudi 24 octobre 2014 I. SUR LA PARTIE CONSTATS. 1) Aspects économiques La définition

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

Résumé. CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2

Résumé. CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2 Résumé COLLECTION «CONSTRUIRE LA MEDITERRANEE» CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2 Les objectifs énergétiques de l Union Européenne pour

Plus en détail

Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses

Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Le métaprogramme GloFoods : La sécurité alimentaire, un enjeu global. Comment gérer l instabilité des prix des céréales? Enjeux et controverses Franck

Plus en détail

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement Petit-déjeuner Débat L'Europe en ordre de bataille avant la conférence de Copenhague C.E.R.D.E.A.U. Le point de vue des milieux d affaires

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale Communiqué de presse - Mardi 28 juillet 2009 Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale A la suite de la conférence d experts sur la Contribution Climat Energie, Michel

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques

Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques EC188/EN/6 COMITÉ EXÉCUTIF Bruxelles, 1-2 juin 2010 Point 6 de l'ordre du jour Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques Le Comité exécutif est invité à approuver la

Plus en détail

CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. LES EXTERNALITES NEGATIVES DE LA CROISSANCE La croissance économique produit des effets sur notre environnement

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

l économie se mobilise pour une protection active du climat

l économie se mobilise pour une protection active du climat 23 OCTOBRE 2011 FICHES THEMATIQUES: POLITIQUE CLIMATIQUE l économie se mobilise pour une protection active du climat La loi sur le CO 2 est la base de référence pour l application du Protocole de Kyoto

Plus en détail

gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable DIACT

gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable DIACT PREMIER MINISTRE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DÉLÉGUÉ À L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE NASA/NOAA gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

«La conception économique des politiques climatiques»

«La conception économique des politiques climatiques» Colloque «Finance et développement durable : opposition ou partenariat?» «La conception économique des politiques climatiques» Roger Guesnerie Collège de France et Ecole d économie de Paris Décembre 2007

Plus en détail

Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration

Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration Arnaud Marchand et Olivier Jérusalmy Réseau Financité L attirance des Belges pour le compte d épargne est loin d être fortuite. Deux facteurs principaux

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Arnaud VAN WAEYENBERGE

LUTTER CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Arnaud VAN WAEYENBERGE LUTTER CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE Arnaud VAN WAEYENBERGE LA LUTTE INTERNATIONALE ETAT DES LIEUX BREF RAPPEL Lutte contre la pollution: Convention de Genève (1979), Convention de Vienne (1985) et

Plus en détail

IUT de Cergy-Pontoise. Economie Semestre 4. Thème de TD n 1 : Externalités. Cas pratiques thématiques

IUT de Cergy-Pontoise. Economie Semestre 4. Thème de TD n 1 : Externalités. Cas pratiques thématiques IUT de Cergy-Pontoise Année universitaire 2012-2013 Economie Semestre 4 Jean-Baptiste Fleury Thème de TD n 1 : Externalités Cas pratiques thématiques Thème 1 : L interdiction de fumer (niveau 1) «L'interdiction

Plus en détail

Economie du Développement Durable - Licence

Economie du Développement Durable - Licence Economie du Développement Durable - Licence - Définitions 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Bibliographie: Qu est-ce que le développement durable? Brunel,

Plus en détail

de CO2 comprise entre 1,5 et 5 Mt CO2 en 2015, puis entre de 3 à 9 Mt

de CO2 comprise entre 1,5 et 5 Mt CO2 en 2015, puis entre de 3 à 9 Mt La réforme de la fiscalité de l énergie : une extension de la tarification du carbone en France Jeremy El Beze 1 N 2014-06 Instaurée par la loi de finances pour 2014, la réforme de la fiscalité sur les

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

La politique énergétique européenne

La politique énergétique européenne La politique énergétique européenne Résolution adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion des 14-15 mars 2006 à Bruxelles 170.EC Préambule Le Livre vert sur l énergie jette les bases d

Plus en détail

Taxer équitablement le fret maritime international pour financer la lutte contre le changement climatique en Afrique

Taxer équitablement le fret maritime international pour financer la lutte contre le changement climatique en Afrique Taxer équitablement le fret maritime international pour financer la lutte contre le changement climatique en Afrique De l urgence de mobiliser de nouvelles sources de financement pour abonder le Fonds

Plus en détail

Le projet de réserve de stabilité du marché : un nouveau frein à la compétitivité des entreprises papetières françaises

Le projet de réserve de stabilité du marché : un nouveau frein à la compétitivité des entreprises papetières françaises Paris, le 29 décembre 2014 Le projet de réserve de stabilité du marché : un nouveau frein à la compétitivité des entreprises papetières françaises La création d une réserve de stabilité du marché de quotas

Plus en détail

Stanislas DUPRÉ. NIL éditions. Parution : 22 novembre 2010

Stanislas DUPRÉ. NIL éditions. Parution : 22 novembre 2010 Parution : 22 novembre 2010 Stanislas DUPRÉ Que font-ils de notre argent? Investissements polluants, sous-évaluation des risques, prestations fictives Et si on demandait des comptes à notre banquier? NIL

Plus en détail

Finance Carbone, crise financière et «growth compact» en Europe

Finance Carbone, crise financière et «growth compact» en Europe Finance Carbone, crise financière et «growth compact» en Europe Jean-Charles HOURCADE Baptiste PERISSIN-FABERT CIRED (CNRS EHESS ENPC AgroParisTech- CIRAD) La transition énergétique en France CNRS Paris

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Réguler équitablement les émissions GES du fret maritime pour financer la lutte contre le changement climatique

Réguler équitablement les émissions GES du fret maritime pour financer la lutte contre le changement climatique Réguler équitablement les émissions GES du fret maritime pour financer la lutte contre le changement climatique En bref. Il s agit de créer un mécanisme de marché sous la forme d une taxe sur les soutes

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

Première semaine de la session de printemps 2007

Première semaine de la session de printemps 2007 Session de printemps : 1ère semaine 12 mars 2007 Première semaine de la session de printemps 2007 Au cours de la première semaine de session, les deux Chambres ont examiné les divergences qui les opposent

Plus en détail

1. SCHÉMA D ENSEMBLE DE LA RÉFORME

1. SCHÉMA D ENSEMBLE DE LA RÉFORME Assiette carbone et rééquilibrage de la taxation essence-diesel Propositions de mise en œuvre sur la période 2014-2020 Projet, préparé sous la responsabilité du président, à débattre le 13 juin en séance

Plus en détail

L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique. Le bouclage macroéconomique. Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D

L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique. Le bouclage macroéconomique. Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique Le bouclage macroéconomique Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D INTRODUCTION Question traitée dans cette présentation On se propose de

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) Les émissions de gaz à effet de serre (GES) d origine humaine perturbent l équilibre énergétique radiatif du système formé par la Terre et l atmosphère. Elles amplifient l effet de serre naturel, avec

Plus en détail

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique L ambition de la communauté internationale est d orienter le monde vers une

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Stratégie fiscale Imposition des véhicules routiers

Stratégie fiscale Imposition des véhicules routiers Contexte L imposition des véhicules routiers est réglée par la loi du 12 mars 1998 sur l imposition des véhicules routiers (LIV, RSB 761.611). Sont soumis aux taxes sur la circulation routière les véhicules

Plus en détail

Université Senghor, 5-16 décembre 2004

Université Senghor, 5-16 décembre 2004 Université Senghor Module de formation de base en économie et politique de gestion des ressources naturelles Université du Québec à Montréal (UQAM) Module de formation de base en économie et politique

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

franc fort un marché des capitaux ouvert bénéficie à la suisse

franc fort un marché des capitaux ouvert bénéficie à la suisse franc fort un marché des capitaux ouvert bénéficie à la suisse Fiche d information 1 : intérêts négatifs et contrôle des flux de capitaux L essentiel en bref : Plus de trois quarts du volume de francs

Plus en détail

PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE. Rachid Sekak. Economiste

PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE. Rachid Sekak. Economiste Les politiques d utilisation des ressources énergétiques: Entre les exigences du PETROLE ET ECONOMIE ALGERIENNE Rachid Sekak Economiste HSBC France Direction de la Stratégie Depuis plusieurs mois, on observe

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts Paris Tech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts Paris Tech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts Paris Tech Stéphane Gallon s.gallon@amf-france.org https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 Séance 4 1 Microéconomie (statique) 1. Consommateur 2. Producteur

Plus en détail

Evolution du système d échange de quotas de CO2

Evolution du système d échange de quotas de CO2 Evolution du système d échange de quotas de CO2 DREAL PACA Service Prévention Risques Unité Risques Chroniques et Sanitaires Un système européen (EU ETS) Elément central de la politique européenne climatique

Plus en détail

Rapport sur le Commerce Mondial 2012. Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle

Rapport sur le Commerce Mondial 2012. Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle Rapport sur le Commerce Mondial 2012 Commerce et politiques publiques: gros plan sur les mesures non tarifaires au XXIe siècle Pourquoi cette présentation? MNTs ont pris de l importance avec la baisse

Plus en détail

Séminaire de recherche «principal» : Economie

Séminaire de recherche «principal» : Economie Séminaire de recherche «principal» : Economie Université Paris Dauphine Master recherche ATDD 1 ère partie : Alain Ayong Le Kama Plan du séminaire Introduction générale : acceptions économiques du DD Liens

Plus en détail

Bilan Carbone 2009-2010

Bilan Carbone 2009-2010 Bilan Carbone 2009-2010 Dauphin Subaquatique Club 6, rue Mansart 75009 PARIS dsc.asso.fr Introduction 1 Changement climatique : l'urgence d'un état des lieux 1 La méthode Bilan Carbone 1 Quels chiffres

Plus en détail

Justin Leroux. (CIRANO et HEC Montréal) 23 février 2011

Justin Leroux. (CIRANO et HEC Montréal) 23 février 2011 Justin Leroux (CIRANO et HEC Montréal) 23 février 2011 Le contexte en 1 diapo Réseau routier vieillissant (1950~1970) D importants investissements annoncés: (18,8 milliards $ en 5 ans) réfection et maintenance

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Economie du développement durable

Economie du développement durable Economie du développement durable La maîtrise de l énergie dans le bâtiment résidentiel Questions économiques et réponses politiques Céline Guivarch, guivarch@centre-cired.fr Site du cours: http://www.imaclim.centre-cired.fr/spip.php?article299

Plus en détail

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Chef Economiste Directeur chaire Energie et Prospérité Dir. de recherche CNRS Journée Scientifique «Enjeux et perspectives de la COP21»

Plus en détail

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014 Conférence de presse UFE Colloque UFE 17 juin 2014 Objectif : Réussir la transition énergétique au moindre coût A la veille des analyses du projet de loi de programmation sur la Transition énergétique,

Plus en détail

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire Synthèse n 16, Février 2012 Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire ----------- 1. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de croissance durable

Plus en détail

Monopole public vs ouverture à la concurrence entre maîtrise des rentes et préparation du long terme. Master ENPC Séance n 4 Jean-Charles HOURCADE

Monopole public vs ouverture à la concurrence entre maîtrise des rentes et préparation du long terme. Master ENPC Séance n 4 Jean-Charles HOURCADE Monopole public vs ouverture à la concurrence entre maîtrise des rentes et préparation du long terme Master ENPC Séance n 4 Jean-Charles HOURCADE Le modèle calcul économique en question? Conventions, stabilisation

Plus en détail

Garantie contre les risques à l exportation

Garantie contre les risques à l exportation Garantie contre les risques à l exportation Révision totale de la loi de 1958 28 janvier 2004 Numéro 4 La révision de la garantie contre les risques à l exportation (GRE) en consultation Le Conseil fédéral

Plus en détail

Paudex, le 12.06.2015 EP/mjb

Paudex, le 12.06.2015 EP/mjb Département fédéral des finances Mme Eveline Widmer-Schlumpf Conseillère fédérale Bundesgasse 3 3003 Berne Paudex, le 12.06.2015 EP/mjb Projet de disposition constitutionnelle pour un système incitatif

Plus en détail

1 Respecter l environnement

1 Respecter l environnement 1 Respecter l environnement «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants.» Antoine de Saint-Exupéry Aujourd hui, il devient nécessaire à toute entreprise industrielle

Plus en détail

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés 1. Le marché du logement et le plafonnement des loyers 2. Le marché du travail et le salaire minimum 3. Les taxes 4. Les quotas et les subventions

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail