Investir dans une villa Un bon placement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investir dans une villa Un bon placement"

Transcription

1 Investir dans une villa Un bon placement

2 Considérations générales sur la maison individuelle L'acquisition d'une villa repose en 1 er lieu sur des critères émotionnels La villa sert prioritairement à se loger et n'est que rarement utilisée comme placement financier

3 1. Comparatif des charges entre un logement en location et en propriété propre

4 1. Locataire propriétaire / les écarts Le propriétaire va voir sa charge "loyer" fluctuer en fonction des taux d'intérêts Le locataire va être soumis à l'offre et à la demande des appartements en location / à l'évolution des taux d'intérêts et du coût de la vie Le propriétaire doit assumer les charges d'entretien et des charges annexes (fiscalité / assurances /...)

5 1. Taux d'intérêt et indice des loyers Indice des loyers Taux hypothécaire variable Source BNS

6 1. Conclusions sur locataires - propriétaires Les charges du propriétaires ont une marge de fluctuation relativement importante, mais généralement limitée dans le temps Les charges pour le locataire, sur une très longue période, sont plus importantes que celles du propriétaire. Cette augmentation est liée notamment à l'amélioration de la qualité du parc locatif et du besoin avéré en logements plus grands et mieux équipés Etre propriétaire d'une maison individuelle / appartement en PPE est un bon placement sur le long terme

7 2. Comparatif en terme de placements financiers Immobilier Obligations de la Confédération SMI

8 2. Evolution de la valeur des biens immobiliers Prix nominaux, valeurs trimestrielles, Indice 1975 = Logements en location Logements en PPE 250 Maisons individuelles Source: Wüest & Partner

9 2. Placements obligataires en % Taux des obligations de la Confédération (10 ans) Taux hypothécaire variable moyen Evolution d'un placement type obligataire : base taux moyen de 4 % Base : 364

10 2. Evolution du Swiss Market Index Indice 1975 = 100 1'300 S M I 1' Source: Datastream

11 2. Commentaires sur les différents types de placement Un placement sur des actions ou obligations reste le plus rentable à long terme La progression de la valeur du bien est plus importante dans le domaine de l'appartement PPE et du locatif résidentiel L'investissement dans une maison individuelle est un placement sûr avec une volatilité et une rentabilité plus faible Le moment de l'acquisition et l'emplacement vont grandement influencer le rendement futur de l'investissement réalisé

12 3. Tendances sur le marché suisse des maisons individuelles Selon des sondages, les MI sont toujours le rêve de la familletype suisse La volonté politique de densifier les zones habitées est souhaitable du point de vue de l'aménagement du territoire. Il faut noter que ce sont avant tout les immeubles locatifs qui vont tirer profit de cette tendance et non pas les MI Le potentiel pour les MI dans les zones périphériques est toujours existant. La demande des MI a tendance à se déplacer en raison de prix plus bas vers les zones périphériques, le long des axes de communication (routiers ferroviaires) Source: Datastream

13 3. Tendances sur le marché suisse des maisons individuelles Les prix des MI ont connu une accélération moins forte dans les dernières années que les autres types d'habitation Cette tendance va probablement persister. En 2009, il est attendu une augmentation nominale des prix de l'offre des MI d'environ 1%. A l'exception des quelques endroits présentant des tendances spéculatives, l'offre de MI se réduira simultanément avec la demande en 2009 Source: Datastream

14 3. Tendances sur le marché suisse des maisons individuelles Il existe plusieurs éléments qui font baisser l'attraction des maisons individuelles (MI): - La "réurbanisation" provoque une rareté de surfaces disponibles près des centres urbains et une augmentation très forte du prix des terrains - Les prix des MI sont devenus trop élevés pour une grande partie de la population - Les nombreux immigrants cherchent principalement des logements de location - Les raisons structurelles (p.ex. politique d'aménagement du territoire / évolution démographique) Source: Datastream

15 3. Tendances sur le marché suisse des maisons individuelles L'évolution démographique affaiblit la demande de MI car c'est exactement une partie de cette génération de "baby-boom" qui décide de vendre ou quitter les MI. La tendance de familles plus petites est un autre élément qui va faire diminuer la demande. De plus, les MI des années 50/60 et plus vieilles sont souvent démodées. Pour l'acheteur, cela engendre des coûts de rénovations ou de transformations qui doivent être pris en compte et qui font baisser le prix

16 Autorisations de construire et demandes de permis en Suisse MI: maisons individuelles, IH: immeubles d habitation 45'000 40'000 Demandes IH Autorisations IH Demandes MI Autorisations MI 35'000 30'000 25'000 20'000 15'000 10' Source: Schweizer Baublatt, Credit Suisse Economic Research

17 4. Perceptions des tendances par le Credit Suisse Marché Le renchérissement et la raréfaction des matières premières engendrent une sensibilisation accrue de la population suisse à la protection de l'environnement, au réchauffement climatique, à la pénurie et au prix de l'énergie Acquéreur Le désir d'une meilleure qualité d'habitat (p. ex. meilleure qualité de l'air) ne cesse de croître Besoin de diminution de la consommation d'énergie afin d'économiser sur les coûts Constructeur Les maîtres d'ouvrage sont de plus en plus nombreux à se conformer au standard Minergie, celui-ci répondant de façon optimale au besoin d'une meilleure qualité d'habitat combinée à une baisse de la consommation d'énergie 1 Source: Sustainability Affairs, RPA 2 Plan d'action de l'ofen pour l'efficacité énergétique, Mesures dans le domaine du bâtiment, février 2008; Révision des Modèles de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC), avril 2008

18 4. Bénéfices financiers d'une construction Minergie Le surcoût lié au respect du standard Minergie ne nécessite pas de fonds propres supplémentaires Dans le calcul de la capacité à supporter la charge, prise en compte de coûts d énergie plus faibles, sous forme de frais accessoires moins élevés Amortissement annuel plus faible grâce à la meilleure préservation de la valeur du bien immobilier Prise en charge des frais de certification Minergie jusqu'à concurrence de CHF 3'500.-

19 Avez-vous des questions?

20 Clause de non-responsabilité Ce document a été élaboré par le service Economic Research du Credit Suisse et n est pas le résultat d une étude financière propre. Il n est donc pas soumis aux «Directives visant à garantir l indépendance de l analyse financière» de l Association suisse des banquiers. La présente publication a un but purement informatif. Les opinions qu elle contient sont celles du service Economic Research du Credit Suisse au moment de la mise sous presse (sous réserve de modifications). Ce document peut être cité en mentionnant la source. Copyright 2008, Credit Suisse.

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique Les clés du succès Programme et règlement des cours - 6 modules Rte des Plaines-du-Loup 32 Cp 227

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Asset Management Real estate research & strategy Pour investisseurs qualifiés Le marché suisse de l immobilier UBS Global Asset Management, Global Real Estate Research & Strategy - Switzerland Avril 2013

Plus en détail

À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui?

À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui? À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui? Nicolas Di Maggio, CIIA 5 et 6 novembre 2014 Sommaire Marché Suisse Description et évolution

Plus en détail

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Perry Fleury, responsable RH et DD Forum durable Suisse romande 2

Plus en détail

Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise

Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise 17 septembre 2009 Serge Courtet Director Sommaire 1. Faits à propos des placements immobiliers en Suisse 2. Marché immobilier suisse soutenu malgré la

Plus en détail

Contexte économique :

Contexte économique : Analyse de Marché Mai 2013 Contexte économique : En ce début d année, l économie suisse est stimulée par des nouvelles favorables des marchés financiers internationaux et par le regain de dynamisme, qui

Plus en détail

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux 10 Cycle de vie des immeubles de bureaux Surfaces de bureaux et mutations structurelles Les immeubles de bureaux sont exposés à trois cycles distincts: premièrement, au cycle de vie de tout objet immobilier,

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Immobilier Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Contenu Marché suisse description et évolution bulle immobilière et position de la BNS Marchés internationaux cycles immobiliers Investissements immobiliers

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

Instruments de financement

Instruments de financement Aide-mémoire No 13f de la série publications Instruments de financement Coopératives d'habitation Suisse fédération des maîtres d'ouvrage d'utilité publique (ci-après dénommée fédération) gère un fonds

Plus en détail

Pour l optimisation des investissements de rénovation. L outil d aide à la décision

Pour l optimisation des investissements de rénovation. L outil d aide à la décision Pour l optimisation des investissements de rénovation L outil d aide à la décision Le secteur de la rénovation fourmille d idées reçues «Rénover fait plonger le rendement et provoque des pertes» «Il faut

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve.

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Etre propriétaire est un rêve aussi vieux que le monde. Acquérir un logement, ce

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

Financer. Des hypothèques simples et avantageuses pour réaliser votre projet immobilier. je connais mon banquier je connais mon banquier

Financer. Des hypothèques simples et avantageuses pour réaliser votre projet immobilier. je connais mon banquier je connais mon banquier je connais mon banquier je connais mon banquier je connais mon banquier je connais mon banquier Des hypothèques simples et avantageuses pour réaliser votre projet immobilier je connais mon banquier je

Plus en détail

Construction durable: un défi global

Construction durable: un défi global Construction durable: un défi global Stefan Cadosch Arch. dipl. EPF/SIA Président de la SIA 1 En 1987, la Commission mondiale sur l environnement et le développement (commission Brundtland) définit la

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Version 01.01.2015 Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle De quoi s'agit-il? Pour financer la propriété d'un logement pour vos propres besoins, vous pouvez retirer

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

> Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui

> Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui L INVESTISSEMENT IMMOBILIER DANS LES CAISSES DE PENSION > Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui apportent des éclairages en termes de structure, d

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

Habiter économique : mode d emploi

Habiter économique : mode d emploi Habiter économique : mode d emploi impôts situation mobilité? densité LOCALISATION TERRAIN gestion k? efficacité entretien charges énergétiques EXPLOITATION PROJET standard FINANCIER REALISATION construction

Plus en détail

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch hypotheque24.ch, hypotheque24.ch membre du groupe PréviaConsult, CP 185, 1630 Bulle Edition 2013 Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis

Plus en détail

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012. Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012. Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012 Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif Swisscanto leader de la gestion d actifs Swisscanto figure

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

Regroupement des structures d'aides aux entreprises dans le Bluebox

Regroupement des structures d'aides aux entreprises dans le Bluebox Département Office Regroupement des structures d'aides aux entreprises dans le Bluebox Présentation dans le cadre de la journée des entreprises 2012 Daniel Loeffler Directeur du 18 octobre 2012 26.10.12

Plus en détail

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy Résumé abrégé des applications de Tribut TAX et TAXEasy TRIBUT SA, 3172 Niederwangen Tel 031 980 16 16 / FAX 031 980 16 19 Hotline: 08:00 12:00 031 980 16 17 Homepage: http://www.tribut.ch E-Mail: mailto:tribut@tribut.ch

Plus en détail

Prêts hypothécaires. Des financements sur mesure

Prêts hypothécaires. Des financements sur mesure Prêts hypothécaires Des financements sur mesure Vous projetez d acheter un logement? Si vous rêvez de devenir propriétaire, vous allez commencer par rechercher le bien immobilier approprié. L analyse détaillée

Plus en détail

Les Demandes de Crédit :

Les Demandes de Crédit : Les Demandes de Crédit : Le rôle d une banque commerciale et les différents types de crédits Christian Turbé, Membre de la Direction, BCGE Office de la Promotion Économique du Canton de Genève Petit- Déjeuner

Plus en détail

Credit Suisse Real Estate Fund LivingPlus Présentation du produit. Real Estate Asset Management Janvier 2015

Credit Suisse Real Estate Fund LivingPlus Présentation du produit. Real Estate Asset Management Janvier 2015 Présentation du produit Real Estate Asset Management Janvier 2015 Demographie une société viellissante Année 2015 2030 2040 Population 8.2 mio. 8.7 mio. 8.9 mio. 65+ 1.5 mio. (17.4%) 2.1 mio. (24.2%) 2.4

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015 REAL ESTATE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015 www.edr-realestatesicav.com Marché immobilier & cours de bourse Rapport du gestionnaire Rapport annuel, comptes annuels pour l exercice au 31 mars

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

REGLEMENT DE PLACEMENT DES ACTIFS MOBILIERS ET IMMOBILIERS. Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (FPTPG)

REGLEMENT DE PLACEMENT DES ACTIFS MOBILIERS ET IMMOBILIERS. Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (FPTPG) REGLEMENT DE PLACEMENT DES ACTIFS MOBILIERS ET IMMOBILIERS Fondation de prévoyance en faveur du personnel des Transports publics genevois (FPTPG) Entrée en vigueur au er janvier 05 -- TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Euro-Courtage. L'immobilier sur mesure. Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux

Euro-Courtage. L'immobilier sur mesure. Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux Euro-Courtage L'immobilier sur mesure Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux 1 La société Euro-Courtage : «Proximité disponibilité - flexibilité» Euro-Courtage, société dynamique active sur l

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e Un premier semestre réjouissant pour Mobimo À CHF 35,8 millions, le bénéfice net au premier semestre est nettement supérieur par rapport à la même période de l année

Plus en détail

Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004

Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004 La Caisse a pour mission de recevoir des sommes en dépôt conformément à la loi et de les gérer en recherchant le rendement optimal du capital des déposants

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 17 Titres 18 GLOSSAIRE 19

INDEX BANQUE AU QUOTIDIEN CRÉDITS. PLACEMENTS Dépôts 17 Titres 18 GLOSSAIRE 19 0 TARIFICATION 0 0 INDEX Crédit Agricole Financements (Suisse) S.A. s engage à vous simplifi er la vie au quotidien en vous présentant une tarifi cation transparente et des informations claires sur nos

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

Projet de nouvelle estimation des immeubles

Projet de nouvelle estimation des immeubles Assemblée générale de Pic-Vert Assprop.ge 24 mars 2015 Projet de nouvelle estimation des immeubles Serge Dal Busco, conseiller d'etat chargé du département des finances 31.03.2014 - Page 1 Historique Dernière

Plus en détail

Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances. Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur

Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances. Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur 9 mai 2006 Le marché hypothécaire en Suisse 800 600 400 200 0 Mia. CHF

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

Demande de prêt hypothécaire

Demande de prêt hypothécaire Demande de prêt hypothécaire Données personnelles Demandeur 1 Demandeur 2 (conjointement solidaire) Nom Prénom Rue/no NPA/Localité Téléphone professionnel Date de naissance Nationalité CH Etat civil marié,e

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

hypofinance Pour accéder à la propriété Augmentez vos chances de réussite

hypofinance Pour accéder à la propriété Augmentez vos chances de réussite hypofinance Augmentez vos chances de réussite Pour accéder à la propriété De quels fonds propres disposez-vous pour acquérir un logement? Comment amortir? Les charges liées à un tel achat peuvent-elles

Plus en détail

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Stratégies: chapitre D 1 D D1 Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Plans d'aménagement local Presque toutes les communes bernoises se sont dotées

Plus en détail

Genève, le 1 er février 2011. Information N 1/2011. Déductibilité des frais d'entretien des immeubles privés. Table des matières

Genève, le 1 er février 2011. Information N 1/2011. Déductibilité des frais d'entretien des immeubles privés. Table des matières REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Administration fiscale cantonale AFC Direction générale Case postale 3937 1211 Genève 3 N/réf. : DHL/YG/SL Genève, le 1 er février 2011 Information

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? GENÈVE, LE 11 AVRIL 2013 BRUNO JACQUIER BANQUE PRIVÉE PARTIE 1 LA PARITÉ DES POUVOIRS D ACHAT BANQUE PRIVÉE EDMOND DE ROTHSCHILD S.A. 2 EXPLICATION THÉORIQUE ÉQUILIBRE

Plus en détail

Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers

Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers Fiche 7/8 6 Il existe de grandes différences entre les marchés immobiliers de part et d autre de la frontière : importance respective

Plus en détail

MARCHÉ DE L IMMOBILIER

MARCHÉ DE L IMMOBILIER Introduction Les biens immobiliers jouent un rôle important que ce soit au niveau économique ou dans notre vie privée: Le logement est un bien important, car il influe grandement sur la qualité de vie

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides Nos prêts hypothécaires Edifiez votre logement sur des fondations solides Vous rêvez d un logement bien à vous? La Banque Migros vous soutient avec des solutions attrayantes. Du financement de votre premier

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Bulle ou pas bulle? 1. Qu'est ce qu'une bulle immobilière? 2. Comment se forme une bulle? 3. Comment détermine t on si il y a une bulle?

Bulle ou pas bulle? 1. Qu'est ce qu'une bulle immobilière? 2. Comment se forme une bulle? 3. Comment détermine t on si il y a une bulle? Bulle ou pas bulle? 1. Qu'est ce qu'une bulle immobilière? Une bulle immobilière est caractérisée par une hausse rapide de la valeur des biens immobiliers. Elle caractérise un écart important et persistant

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 55/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CONSTRUCTION COMPLEMENTAIRE DE CHF 705'000.00 TTC, SUBVENTIONS NON DEDUITES, POUR TERMINER LES TRAVAUX DE RENOVATION ET

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD")

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS L'ACCORD) ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD") L'accord a été négocié et adopté par les associations

Plus en détail

Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie

Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie Comparatif en fonction de la performance des bâtiments et un peu de prospective... La plupart des retours d'expériences

Plus en détail

L observatoire de l habitat et de l urbanisme

L observatoire de l habitat et de l urbanisme L observatoire de l habitat et de l urbanisme numéro 3 - juin 2009 Edito Sommaire Depuis 2004, le Pays Noyonnais mène progressivement sa politique de l'habitat au travers la mise en place de son programme

Plus en détail

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES POUR LES COMMUNES VAUDOISES RÉFÉRENCES INTERNET Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95 51 info.energie@vd.ch

Plus en détail

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 4 Processus dans la gestion immobilière 4.4 Fiches d input et d output

Plus en détail

Moniteur immobilier 3 e trimestre 2014 Augmentation des logements vacants

Moniteur immobilier 3 e trimestre 2014 Augmentation des logements vacants Economic Research Swiss Issues Immobilier Septembre 214 Moniteur immobilier 3 e trimestre 214 Augmentation des logements vacants Industrie de la construction Conjoncture du bâtiment: La mort annoncée n

Plus en détail

Appel à projets logement innovant pour les jeunes

Appel à projets logement innovant pour les jeunes Annexe 2 Appel à projets logement innovant pour les jeunes 2015 Objectifs de l appel à projets Dans sa charte d'engagement pour les jeunes, la Région a fait des questions de logement des jeunes une des

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

BULLETIN STATISTIQUE MENSUEL

BULLETIN STATISTIQUE MENSUEL PEU DE DÉPARTS DU CANTON PARMI LES RÉSIDANTS EN 2014 En 2014, la population résidante du canton de Genève augmente de 8 334 personnes. Il s agit de la croissance la plus forte depuis les années soixante.

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur

Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur Zurich/St-Gall, décembre 2011 Table des matières 1. Enoncé du problème et corpus

Plus en détail

Moniteur Immobilier 2 e trimestre 2015 Les intérêts négatifs dopent les investissements immobiliers

Moniteur Immobilier 2 e trimestre 2015 Les intérêts négatifs dopent les investissements immobiliers Investment Strategy & Research Economic Research Swiss Issues Immobilier Mai 215 Moniteur Immobilier 2 e trimestre 215 Les intérêts négatifs dopent les investissements immobiliers Industrie de la construction

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014

Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014 Tableau de bord stratégique ACTUALISATION DE JUILLET 2014 Table des matières 1. Population et structure des familles 2. Emploi 3. Propreté et Environnement 4. Mobilité 5. Activité économique et immobiliere

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

La taxe foncière est-elle une charge récupérable par le propriétaire immobilier?

La taxe foncière est-elle une charge récupérable par le propriétaire immobilier? La taxe foncière est-elle une charge récupérable par le propriétaire immobilier? par Maître Philippe Imbert Avocat à la Cour www.atelier-taxeslocales.fr Résumé : le bail d habitation (loi du 6 juillet

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Placement Solidaire. www.globethics.net

Placement Solidaire. www.globethics.net Placement Solidaire www.globethics.net Globethics.net est une fondation à but non lucratif basée à Genève et crée en 2004. Les fondateurs ont l intime conviction que l accès à la connaissance des valeurs

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto Asset Management SA Isabelle Cohen Solal, Relationship Manager Zurich, janvier 2015 Réservé aux investisseurs

Plus en détail

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement PRIVOR Plus prévoyance optimisée Sécurité élevée et chances attractives de rendement Qu est-ce que PRIVOR Plus? Vous accordez la priorité à la sécurité financière et vous souhaitez dans un même temps profiter

Plus en détail

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET DÉCEMBRE 200 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET modifiant le décret du 2 septembre 994 pour la création d'un compte spécial intitulé "Crédit d'inventaire" pour les investissements des Hospices cantonaux

Plus en détail

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP?

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP? Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Politique Questionnaire concernant le projet de consultation

Plus en détail

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société.

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Glossaire Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Alpha Alpha est le terme employé pour indiquer la surperformance d un placement après l ajustement

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 7 janvier 007 (état: 0.0.007) 840...5 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur le logement du 9 septembre 975

Plus en détail