LE CREDIT-BAIL OU LEASING

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CREDIT-BAIL OU LEASING"

Transcription

1 LE CREDITBAIL OU LEASING SOMMAIRE : Introduction Définition et principes du créditbail : 1. Définition 2. Principe du crédit bail 3. Caractéristiques d un contrat de créditbail Le cadre réglementaire des activités de créditbail 1. Loi bancaire du 6 Juillet Le Code de commerce 3. Régime fiscal des opérations de créditbail Types et mécanismes d une opération de crédit bail 1. Créditbail mobilier 2. Créditbail immobilier Avantages et inconvénients du crédit bail L avenir du crédit bail au Maroc Liens et adresses utiles 1

2 Introduction : Le créditbail constitue l une des sources de financement les plus sollicitées par les professionnels. En effet, ces derniers ont été longtemps réticents à l égard de l option de créditbail du fait qu elle ne leur procurait pas un droit de propriété sur les équipements loués. L essor que connaît le créditbail au Maroc ces dernières années est dû à l évolution conséquente du cadre réglementaire marocain qui a étendu le champ d action des sociétés de financements par créditbail. En effet, cet appui institutionnel leur avait permis d avoir plus de confiance et de sûreté dans l avenir, ce qui a eu comme effet, l introduction de nouvelles sociétés de créditbail et la multiplication des investissements des sociétés de financement déjà implanté au Maroc. D un autre côté, les professionnels sont devenus plus conscients des avantages et de la rentabilité élevée qu offre l option de financement par créditbail. Les perspectives d évolution de ce mode de financement, reste très prometteuses. 2

3 Définition et principes du créditbail : 1) Définition : Le créditbail couramment appelé «Leasing» est un contrat par lequel une personne, le créditbailleur (société de financement, banque ) achète un bien et le met à la disposition d'une autre personne, le preneur (locataire), moyennant le paiement d'un loyer. Le locataire n est donc pas juridiquement propriétaire du bien mis à sa disposition. Cependant dans une logique de comptes consolidés, les biens acquis en créditbail sont assimilés à des immobilisations. Ce contrat est assorti d une promesse unilatérale de vente, selon laquelle le preneur a la possibilité, au terme de la période convenue, d acheter le bien. En effet, au terme de la durée de location du bien, le preneur peut, soit racheter ce bien à un prix convenu d'avance et fixé par le contrat de créditbail, soit continuer à le louer, soit mettre fin au contrat. 2) Principes du créditbail : Le contrat de créditbail fait état de l accord entre un propriétaire de biens d équipement (le créditbailleur) et une entreprise souhaitant louer ce matériel en créditbail (preneur). Par le leasing, le preneur détient un droit d usage du bien en location, moyennant le versement de loyers. Le client s engage à payer la société de leasing jusqu au terme du contrat. Il a la possibilité d acheter le matériel, de le restituer, ou de négocier une prolongation du créditbail à l expiration du contrat initial. 3) Caractéristiques du contrat de créditbail : Le contrat de créditbail est un contrat : Solennel : c'estàdire que le contrat nécessite une forme particulière (acte sous seing privé) Synallagmatique : c'estàdire un contrat bilatéral dans lequel le créditbailleur s engage à délivrer le bien objet de créditbail et le preneur s engage à payer le loyer pendant la durée de location. 3

4 À titre onéreux : vu l existence d une prestation (bien) et d une contreprestation (loyer) Commutatif : puisque l avantage réciproque des contractants est connu dès la conclusion du contrat. De gré à gré : le contrat n est valable que s il y a consentement des parties contractantes. Successif : puisque l exécution du contrat de créditbail s échelonne dans le temps. La rédaction d'un écrit est donc nécessaire à sa validité et il crée des obligations réciproques à la charge de chacune des parties. Les éléments constitutifs d un contrat de créditbail sont : Un contrat de vente entre le fournisseur du bien et la société de financement par créditbail qui achète le bien choisi par le preneur. Un contrat de location entre la société de créditbail (créditbailleur) et le preneur (locataire) Une promesse de vente entre la société de créditbail et le preneur. Un contrat de créditbail comprend en principe les clauses suivantes : Le créditbailleur reste le propriétaire, du point de vue juridique de l actif. Le preneur acquiert un droit d usage et de propriété temporaire. Le preneur est tenu de verser un ou plusieurs loyers à la signature du contrat. Le preneur entre en possession du matériel. Les paiements restants sont normalement effectués à intervalles réguliers. La société de leasing a la possibilité d intégrer ou non une valeur résiduelle dans le calcul des loyers. Au terme de la période de location, le preneur a l option d acheter le matériel, de renouveler le bail, ou de restituer l équipement au créditbailleur. 4

5 Le cadre réglementaire des activités de créditbail : Depuis l introduction du crédit bail au Maroc en 1965, les sociétés opérant dans le financement par créditbail n avaient aucun statut réglementaire régissant leurs activités. En effet, elles étaient assimilées à des entreprises commerciales et industrielles. La promulgation de la loi du 6 juillet 1993, fut une manne pour les sociétés de créditbail. Ces dernières, avaient désormais le statut d établissement de crédit et pouvaient dès lors exercer leurs activités dans le respect des dispositions de la loi sur les établissements de crédit. Cette loi a prévue également la création d une association professionnelle des sociétés de financement à laquelle toute société de créditbail est obligée d adhérer. Le 1er août 1996, date de promulgation de la loi 1595 formant code de commerce, a été également une date marquante pour les sociétés de créditbail. En effet, les contrats de créditbail n allaient plus être soumise au Dahir des obligations et contrats mais régies par le code de commerce qui a, à ce titre, précisé la nature du créditbail en se référant aux disposition de la loi du 6 juillet Il est lieu de préciser également, que les opérations de créditbail bénéficient d un certains nombre d avantages fiscaux. 1. Loi bancaire du 6 juillet 1993 : Selon l article 3 de cette loi, sont assimilées à des opérations de crédit les opérations de location assortie d'une option d'achat, notamment le créditbail, qu'il soit mobilier ou immobilier Cette loi stipule également dans son article 8 que les opérations de créditbail visées par l'article 3 concernent : Les opérations de location de biens d'équipement ou de matériel ou d'outillage qui, quelle que soit leur qualification, donnent au locataire la possibilité d'acquérir à une date fixée avec le propriétaire, tout ou partie des biens loués, moyennant un prix convenu tenant compte, au moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers. Les opérations par lesquelles une entreprise donne en location des biens immobiliers à usage professionnel, achetés par elle ou construits pour son compte, lorsque ces opérations, quelle que soit leur qualification permettent aux locataires de devenir propriétaires de tout ou partie des biens loués, au plus tard à l'expiration du bail Cependant, la nouvelle loi bancaire du 14 Février 2006, a apporté quelques modifications aux dispositions de la loi du 6 juillet 1993 : 5

6 Le créditbail peut être destiné à usage professionnel ou non Les activités des sociétés de créditbail s étendent aux opérations de location simple et aux opérations de location de fonds de commerce. En effet, l article 4 de la loi du 14 Février 2006 stipule que : Les opérations de créditbail et de location avec option d achat visées à l article 3 cidessus concernent : Les opérations de location de biens meubles qui, quelle que soit leur qualification, donnent au locataire la possibilité d acquérir à une date fixée avec le propriétaire, tout ou partie des biens pris en location, moyennant un prix convenu tenant compte, au moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers. Les opérations par lesquelles une entreprise donne en location des biens immeubles, achetés par elle ou construits pour son compte, lorsque ces opérations, quelle que soit leur qualification, permettent au locataire de devenir propriétaire de tout ou partie des biens pris en location, au plus tard à l expiration du bail ; Les opérations de location de fonds de commerce ou de l un de ses éléments incorporels qui, quelle que soit leur qualification, donnent au locataire la possibilité d acquérir, à une date fixée avec le propriétaire, le fonds de commerce ou l un de ses éléments incorporels, moyennant un prix convenu tenant compte, au moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers, à l exclusion de toute opération de cession bail, à l ancien propriétaire, dudit fonds ou de l un de ses éléments. 2. Le code de commerce : Le code de commerce a repris expressément la définition du créditbail de la loi du 6 juillet 1993, il a en outre exclut des contrats de créditbail : La révision périodique des prix de location des locaux à usage commercial, industriel ou artisanal. Les baux d immeubles à usage commercial, industriel ou artisanal. Les rapports contractuels entre les bailleurs et les locataires des locaux, d habitation ou à usage professionnel. Le code de commerce en excluant ces opérations des contrats de créditbail interdisait la naissance d un quelconque droit de propriété sur les biens objet de location. En effet, la propriété juridique, privilège du bailleur, et dissociée de la l usage économique privilège du preneur. 6

7 3. Régime fiscal des opérations de créditbail : Le créditbail bénéficie d un régime fiscal qui lui est propre, l ensemble des avantages fiscaux conférés par l administration fiscale ont permis le développement de ce mode de financement au Maroc. Ce régime offre : La déductibilité des redevances leasing : ces redevances sont comptabilisées comme des charges totalement déductibles du résultat imposable. L exonération de la TVA pour tout acquisition du bien, la TVA facturée en amont par le fournisseur du bien étant gérée par la société de financement. La possibilité aux sociétés de financement de bénéficier de l option d amortissement accélérée Les actes d acquisition par les sociétés de créditbail immobilier, de locaux à usage d habitation ou professionnel ou de terrains nus destinés à la construction de tels locaux, sont exonérés des droits d enregistrement. Il est à noter que : La TVA au taux de 10 % acquittée sur les loyers est récupérable selon le statut fiscal du client Les établissements de créditbail sont désormais soumises à l IS au taux de 39.6 %, et ce, à compter du 1er Janvier

8 Types et mécanismes de créditbail : 1. Crédit bail mobilier : Situé à michemin entre la location pure et l'achat, le créditbail (ou leasing) se présente comme une technique de financement des investissements en biens mobiliers par les entreprises. Concrètement, par un contrat de créditbail, une entreprise, qui cherche à s'équiper, mais qui ne dispose pas des fonds nécessaires pour acheter les biens dont elle a besoin, va recourir à une société de créditbail pour l acquisition de ces biens. La société de créditbail loue ensuite ces biens à l'entreprise pour une période déterminée à l'issue de laquelle l'entreprise pourra acheter ces biens pour un prix résiduel prédéterminé Le crédit bail mobilier porte principalement sur les biens nécessaires à l activité de l entreprise : Matériel informatique, mobilier et matériel de bureau, matériel photo, d impression de fabrication, matériel de travaux publics et de bâtiment, équipements lourds (installations techniques, matériel et outillage), matériel de transport et de manutention (véhicules, autobus, camions et remorques), etc Mécanisme du créditbail mobilier : Schématiquement, le mécanisme du crédit bail mobilier est le suivant : 1 Le créditbailleur va acheter le bien d'équipement choisi par l'entreprise auprès du fournisseur du bien. 2 Après avoir acheté ce bien, le créditbailleur devra le louer à l'entreprise pour une période déterminée (3 à 7 ans le plus souvent) qui correspond généralement à la durée de son amortissement. 3 Une promesse de vente du bien au profit du preneur. Ce dernier pouvant à l'issue de la période de location choisir de lever l'option et racheter le bien au créditbailleur pour un prix généralement faible, tenant compte des loyers versés. Techniquement, l'opération de créditbail repose donc sur deux contrats : Un contrat de créditbail conclu entre une entreprise (le créditpreneur) et un établissement de créditbail (le créditbailleur). Un contrat de vente entre le fournisseur du bien et l'établissement de créditbail 8

9 2. Créditbail immobilier : Le créditbail immobilier est une opération par laquelle une société de créditbail (créditbailleur) donne en location un bien immobilier à une entreprise (preneur), qui peut devenir propriétaire de ce bien si elle le souhaite, au plus tard à l'expiration du bail (10 ans le plus souvent). Ce type de créditbail porte sur les bâtiments d entreprise, plateaux de bureau, immeubles de bureaux et centres administratifs, entrepôts et centres de distribution, etc Mécanisme du créditbail immobilier : Le mécanisme classique de l'opération de créditbail immobilier est le suivant : L'entreprise souhaitant financer l'achat d'un immeuble en créditbail fait une demande de financement à une société de créditbail immobilier. La société de financement examine le dossier, et donne mandat au preneur d'agir pour son compte en vue de l'acquisition du bien immobilier ou de la construction lorsqu il s agit d un bâtiment d entreprise. Lorsqu il s agit de travaux de construction, la société de créditbail et le client surveille les travaux, les factures des différents prestataires étant payées par la société de créditbail. Le client procède au versement des loyers convenus dans le contrat, dès l exploitation effective du bien immobilier ou dès l achèvement des travaux de construction. 9

10 Avantages et inconvénients du créditbail : Parmi les nombreux avantages du crédit bail, l on peur citer : Avantage pour le créditbailleur : Bénéficier du droit de propriété sur le bien objet de leasing jusqu à la cession de ce bien. Bénéficier de l option d amortissement accéléré du bien Bénéficie d une exonération relative aux droits d enregistrement des actes d acquisition ou de locaux à usage professionnel (créditbail immobilier) Avantage pour le preneur : Possibilité de financement intégral de l investissement Ce type de financement ne nécessite pas de garanties lourdes comme c est le cas du financement classique. Rapidité et efficacité dans le traitement des demandes de financement Bénéficier de la déductibilité des loyers du résultat imposable Loyers fixes et non indexé sur le taux du marché monétaire Préservation de la capacité d autofinancement de l entreprise Conserver les fonds propres en vue de les affecter au financement des besoins d exploitation. Eviter «l effet Massu» dû au surendettement Inconvénients du créditbail : Le créditbail est une technique de financement d'un coût élevé surtout pour les petits investissements. Ce type de financement est réservé aux biens standards. Les biens financés ne peuvent être donnés en garantie. Le locataire en rachetant le bien, même pour une valeur résiduelle faible, doit l'amortir à l'issue du contrat. Les frais de résiliation du contrat de créditbail sont très élevés. Possibilité pour le bailleur de retirer le bien pour tout défaut de paiement, puisqu il demeure propriétaire du bien. Les coûts fixes engendrés par ce mode de financement sont les mêmes quelque soit la taille de l entreprise «preneur» 10

11 L avenir du créditbail au Maroc Nombreux sont les avantages conférés aux entreprises qui optent pour le créditbail comme mode de financement des investissements. Le créditbail constitue une alternative de développement pour les petites entreprises qui sont à la recherche de moyens de financement à leurs investissement, et est, en même temps un facteur de croissance et d expansion des grandes entreprises qui ont la possibilité d accéder à une autre source de financement. Le créditbail est donc une source de financement mise à la disposition des entreprises de quelque nature que ce soit, leur permettant de réaliser leurs investissements, et ce, à toute les étapes de leur croissance, selon une approche comparative basée sur les coûts engendrés et la rentabilité générée par les différentes options de financement 11

12 Adresses et liens utiles : ATTIJARI LOCABAIL : 15 bis, Bd Moulay Youssef Casablanca Tél.: Fax : BMCI LEASING : Angle rue Normandie et Ibnou Fariss Mâarif Casablanca Tél.: Fax : CAISSE MAROCAINE : Résidence El Manar Bd Abdelmoumen Casablanca DES MARCHES Tél.: Fax : CHAABI LEASING : Bd Zerktouni, angle rue d Avignon n 1 3 Casablanca Tél.: Fax : CREDIT DU MAROC : 201, Bd Zerktouni Casablanca LEASING Tél: Fax: DIAC LEASING : 32, Bd de la Résistance Casablanca Tél.: Fax : Site web : MAGHREBAIL : 45, Bd Moulay Youssef Casablanca Tél.: Fax : Site web : MAROC LEASING : 52 Bd Abdelmoumen Résidence El Manar Casablanca Tél.: Fax : SOGELEASE : Bd Abdelmoumen Casablanca Tél.: Fax : Site web : WAFABAIL : 288, Bd Zerktouni Casablanca Tél.: Fax : Site web : 12

SOMMAIRE II. CARACTERISTIQUES DE CONTRAT DE CREDIT BAIL. IV. REGLEMENTATION Du CREDIT BAIL (SELON REFORME BANCAIRE 2006)

SOMMAIRE II. CARACTERISTIQUES DE CONTRAT DE CREDIT BAIL. IV. REGLEMENTATION Du CREDIT BAIL (SELON REFORME BANCAIRE 2006) SOMMAIRE INTRODUCTION I. DEFINITION DE CREDIT BAIL II. CARACTERISTIQUES DE CONTRAT DE CREDIT BAIL III. TYPES DE CREDIT BAIL 1) Crédit bail mobilier 2) Crédit bail immobilier IV. REGLEMENTATION Du CREDIT

Plus en détail

Credit-bail. Sommaire

Credit-bail. Sommaire Sommaire 1 Introduction Le crédit-bail constitue l'une des sources de financement les plus sollicitées par les professionnels. En effet, ces derniers ont été longtemps réticents a l'égard de l'option de

Plus en détail

Sommaire. Crédit-bail, leasing. ce qu il faut savoir

Sommaire. Crédit-bail, leasing. ce qu il faut savoir Sommaire Crédit-bail, leasing ce qu il faut savoir Crédit-bail, leasing ce qu il faut savoir Dépôt Légal : 2002/0743 - ISBN : 9954-8141-0-8 - Impression : www.fadia.ma Bienvenue Le crédit-bail au Maroc

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 /

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 / LEASING ASPECTS JURIDIQUES ET PRATIQUES Cadre légal Ordonnance n 03-11 du 26 août 2003 (remplaçant la loi n 90 / 10 du 10 / 04 / 1990) relative à la monnaie etau crédit. 68 : «Sont assimilées à des opérations

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-AMT-20-40-20-20120912 DGFIP BIC Amortissements Régimes particuliers

Plus en détail

Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014

Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014 Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre Natixis Algérie-Novembre 2014 Sommaire LE CREDIT BAIL EN ALGERIE: CADRE REGLEMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT LE CREDIT BAIL MOBILIER LES PRINICPAUX

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement ENTREPRISES FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS CRÉDIT-BAIL MOBILIER, LOCATION FINANCIÈRE Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement 1 Dans le cadre de votre activité, vous

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER TSD NOTAIRES 1 PREAMBULE 1. Loi 66-455 du 2 juillet 1966 2. Ordonnance 67-837 du 28 septembre 1967 3. Décret 72-665 du 4 juillet 1972 4. Loi 73-446 du 25 avril 1973 5. Loi 84-46 du 24 janvier 1984 6. Loi

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

Financement des investissements. CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel

Financement des investissements. CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel entreprises Financement des investissements CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel Les caractéristiques du crédit-bail immobilier Le crédit-bail immobilier

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL Adapté avec l autorisation de l Institut canadien des comptables agréés, Toronto, Canada. Octobre 1998 GLOSSAIRE DU CRÉDIT-BAIL Voici la définition de certaines expressions

Plus en détail

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations 1 L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS 1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations Opération 1 : Achat d un fonds de commerce Eléments incorporels 207 Matériel d exploitation 215 Agencements

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

Le Crédit-bail comme technique de financement de l entreprise

Le Crédit-bail comme technique de financement de l entreprise Exposé sous le thème de : Le Crédit-bail comme technique de financement de l entreprise Année Universitaire 2006-2007 1 Introduction : L opération de crédit-bail est une pratique réalisée par des établissements

Plus en détail

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Première partie 56 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2015 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Loi n 15/003

Plus en détail

Chapitre 15 : Les techniques de financement

Chapitre 15 : Les techniques de financement Chapitre 15 : Les techniques de financement I. Les intérêts composés On utilise les intérêts composés au lieu des intérêts simples lorsque la durée d un placement ou d un emprunt dépasse un an. A. La valeur

Plus en détail

Algérie. Crédit-bail

Algérie. Crédit-bail Crédit-bail Ordonnance n 96-09 du 10 janvier 1996 Titre 1 - Des dispositions générales relatives au crédit-bail Chapitre 1 - De la définition des opérations de crédit-bail Art.1.- Le crédit-bail ou leasing,

Plus en détail

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE Table des matières Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : RÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 135 Section

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

Crédit-bail mobilier Bail Matériel

Crédit-bail mobilier Bail Matériel Crédit-bail mobilier Bail Matériel Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Avec le crédit-bail mobilier Bail Matériel vous financez

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie.

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie. Crédit Bail Mobilier Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Le crédit-bail mobilier Bail Matériel est destiné à louer un équipement

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les baux dérogatoires La durée et le droit au renouvellement La fixation et la révision du loyer - 1-7 juillet 2015 Introduction Statut d ordre public o Location d immeubles

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Table des matières. Option, promesse de vente, vente et incertitude sur l identité de l acquéreur 7 Paul Alain Foriers

Table des matières. Option, promesse de vente, vente et incertitude sur l identité de l acquéreur 7 Paul Alain Foriers Table des matières Sommaire 5 Option, promesse de vente, vente et incertitude sur l identité de l acquéreur 7 Paul Alain Foriers Section 1. L incertitude des qualifications 7 Sous-section 1. Offre, offre

Plus en détail

Pactivités de bureau on entend des activités principalement

Pactivités de bureau on entend des activités principalement Étude comparative des dispositifs de financement locatif des équipements bureautiques Au regard du coût de certains matériels et de leur rapide obsolescence, il peut être intéressant, pour les personnes

Plus en détail

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 JEAN-FRANÇOIS GERVAIS Les clés du leasing, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE 1 : Panorama du leasing... 3 Une large notoriété 3 Une première définition générale 5 La relation

Plus en détail

Leasing financier PROFESSIONNELS. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel

Leasing financier PROFESSIONNELS. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel Leasing financier PROFESSIONNELS Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel Intro Dans de nombreux cas, un leasing via votre agence sera la

Plus en détail

ENGAGEMENTS HORS BILAN. Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. TABLE DES MATIERES

ENGAGEMENTS HORS BILAN. Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. TABLE DES MATIERES ENGAGEMENTS HORS BILAN Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. Opérations courantes et travaux d'inventaire. Engagements

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4 Table des matières Introduction 1 Note préliminaire : la réforme institutionnelle 2 1 Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux? 4 11 Existence d un bail 4 12 Le commerce de détail 5 121

Plus en détail

Le Bail commercial : Révision des loyers.

Le Bail commercial : Révision des loyers. Le Bail commercial : Révision des loyers. Article L145-38 du Code de commerce «La demande en révision ne peut être formée que trois ans au moins après la date d'entrée en jouissance du locataire ou après

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOS INVESTISSEMENTS?

COMMENT FINANCER VOS INVESTISSEMENTS? Aujourd hui, le mode de financement des équipements informatiques peut devenir un paramètre important dans la gestion d une entreprise. En effet, plusieurs formules sont offertes : achat sur fonds propres

Plus en détail

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de :

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de : 2. Immeuble 2.1. Acquisition ou construction 2.1.1. Principe Les dépenses afférentes à l acquisition d un bien immobilier affecté à l exercice de l activité professionnelle (p.ex. une maison de commerce

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

Crédit Bail immobilier Fructicomi

Crédit Bail immobilier Fructicomi Crédit Bail immobilier Financez votre immobilier de façon souple avec. EN BREF Le crédit-bail immobilier est une solution de financement performante dédiée intégralement à votre actif immobilier. Points

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE)

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) Entre les soussignés, La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), représentée par son Président, habilité

Plus en détail

Opérations de crédit-bail des communes

Opérations de crédit-bail des communes Opérations de crédit-bail des communes PROBLEME Les collectivités locales sont, de longue date, des acteurs de l'économie, la décentralisation n'ayant fait que confirmer ce rôle. Les communes sont incitées

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ Hôtels et Résidences BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ «VITTEL Les COLONIES» APPARTEMENT N : PARKING N.. ENTRE Les Soussignés Monsieur (et, ou) Madame :.. Demeurant à : Rue ou lieu dit : Tél domicile :. Bureau :..

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115, rue

Plus en détail

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Gauthier Ervyn ge@vdelegal.be 1. LES BAUX COMMERCIAUX Diversité des règles en matière de bail : Régime

Plus en détail

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise!

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Août 2005 Comité de la Transmission d entreprise du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Plus en détail

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement 1. Les besoins de financement 2. Le cycle d'exploitation II Les moyens de financement A. Le financement des investissements A1. Les capitaux

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 217 undecies

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX Note Juridique 02 février 2015 ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX La loi relative à l artisanat, au commerce et aux petites entreprises, dite «Loi Pinel» n 2014-626 en date du 18 Juin 2014, a réformé le statut

Plus en détail

N 114 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 27 novembre 1985. PROJET DE LOI

N 114 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 27 novembre 1985. PROJET DE LOI N 114 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 Annexe au procès-verbal de la séance du 27 novembre 1985. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE relatif au renouvellement

Plus en détail

Contrat de partenariat et domaine public

Contrat de partenariat et domaine public Contrat de partenariat et domaine public Le titulaire d un contrat de partenariat est souvent dans la situation d un occupant du domaine public, ce qui conduit à s interroger sur l articulation des régimes

Plus en détail

B. Conditions du bail actuel et modifications à venir P5 1. Propriétaire 2. Durée du bail 3. Loyer 4. Destination

B. Conditions du bail actuel et modifications à venir P5 1. Propriétaire 2. Durée du bail 3. Loyer 4. Destination Table des matières Introduction : Description procédure A. Désignation sommaire des locaux donnés à bail au titre de la cession.p4 1. Situation des commerces de la Ville de Cassis 2. La Situation et la

Plus en détail

Crédit bail : traitement comptable CGNC et Norme IAS 17 Comptabilité approfondie. Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC

Crédit bail : traitement comptable CGNC et Norme IAS 17 Comptabilité approfondie. Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC Plan : Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC i. Définition ii. Principes de fonctionnement iii. Types de contrats de crédit bail iv. Traitement comptable CGNC 1. L enregistrement des opérations

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 199 undecies

Plus en détail

Acte sous seing - privé

Acte sous seing - privé Avenant au BAIL Commercial Acte sous seing - privé En application des articles L 145-1 à L 145-60 du code de commerce De Biens immobiliers Meubles, dans une résidence avec services Entre les sousignés

Plus en détail

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI encadré par : MME LIDDER 1-INTRODUCTION a- Définition du crédit b- Les fournisseurs de crédits aux particuliers c- L importance de l activité

Plus en détail

LOGO. BENNANI Mohammed. Réalisé par: Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan

LOGO. BENNANI Mohammed. Réalisé par: Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan Réalisé par: BENNANI Mohammed Sous l encadrement de M. LARHZAL Redouan Introduction LOGO Notion et les éléments du fonds de commerce La vente du FdC L apport du FdC Le nantissement du FdC Le contrat de

Plus en détail

(!( / %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& "-%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& !... "... $ ' ( ) Joindre la copie + copie de la déclaration au greffe

(!( / %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& -%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& !... ... $ ' ( ) Joindre la copie + copie de la déclaration au greffe Plusieurs lois récentes vous obligent à garantir l acheteur de votre bien immobilier sur de nombreux points. Par ailleurs, la jurisprudence impose au vendeur une obligation de transparence et d information

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 Table des matières Préface... 5 CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 CHAPITRE 2 Outils de protection L intérêt

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis NFP 2 du 23 juillet 2008 Traitement comptable des contrats emphytéotiques dans les organismes «not-for-profit» Introduction De nombreux organismes «not-for-profit»

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Cabinet NICOLAS & DENIZOTAssociés I / Etude Actualité sur les indices

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

La Ijara désigne tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d un client.

La Ijara désigne tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d un client. Direction de la Supervision Bancaire Modalités de comptabilisation des produits IMM La présente notice a pour objet d expliciter les modalités de comptabilisation des produits prévus par la recommandation

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 9 : Les Crédits Bancaires I)- Les Crédits Bancaires : 1)- Définition du Terme

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L AVANT-CONTRAT En principe, l'accord sur la chose et sur le prix vaut vente; mais toutes les conditions d'une vente sont rarement réunies lorsque les parties

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales PARTIE I Le propriétaire qui loue la toiture de ses bâtiments ou ses terrains. 2 m1 LES ENGAGEMENTS PROPOSES NATURE JURIDIQUE DE L ACTIVITE : Activité

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés)

Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés) Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés) Exercice n 1 Déterminer la récupérable sur les opérations suivantes réalisées par un industriel totalement assujetti au cours du mois de janvier N : 1) Payé

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

CESSION D UN CABINET D AVOCAT

CESSION D UN CABINET D AVOCAT CESSION D UN CABINET D AVOCAT Entre les soussignés : 1., Avocat au Barreau de PARIS, De nationalité française, Né le à ), Ayant son domicile à, (situation et régime matrimonial) Ci-après dénommé le Vendeur,

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL. L expérience en France montre qu une prise en compte à un niveau sensiblement inférieur est parfaitement justifié.

LE CREDIT-BAIL. L expérience en France montre qu une prise en compte à un niveau sensiblement inférieur est parfaitement justifié. ASF LE CREDIT-BAIL Le crédit-bail assure le financement de biens mobiliers (matériels industriel, de transport, agricole) ou immobiliers tout en permettant à l établissement de crédit de conserver la propriété

Plus en détail

L ENTREPRISE ET LA BANQUE

L ENTREPRISE ET LA BANQUE L ENTREPRISE ET LA BANQUE 1. Le financement bancaire des entreprises L intermédiation bancaire dans les économies modernes peut-être appréhendée à travers les multiples fonctions qui sont assumées par

Plus en détail

DOMAINE : économie et gestion comptable

DOMAINE : économie et gestion comptable CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion comptable Durée de

Plus en détail

Régime fiscal de la marque

Régime fiscal de la marque 29 avril 2008 Régime fiscal de la marque Par Véronique STÉRIN Chargée d études et de recherche Institut de recherche en propriété intellectuelle-irpi et Valérie STÉPHAN Responsable du département fiscal-dgaepi

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Le 24 juillet 1986, Mme G... a acquis par donation partage un immeuble à usage de commerce

Plus en détail

LE VÉHICULE Edition Mars 2007

LE VÉHICULE Edition Mars 2007 LE VÉHICULE Le véhicule est un élément indispensable à l'activité des professionnels libéraux. C'est un investissement important entraînant des frais élevés. Il convient donc de mesurer le plus exactement

Plus en détail

Introduction. Chapitre. Préambule

Introduction. Chapitre. Préambule Chapitre 1 Introduction Préambule Les solutions d'investissement à base de location meublée font partie de l'éventail des propositions disponibles pour ceux qui souhaitent aujourd'hui se constituer un

Plus en détail

Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015)

Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015) Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015) À l issue du Conseil des Ministres du 8 avril dernier, le Gouvernement

Plus en détail

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX La véritable incidence de la loi Pinel sur les loyers commerciaux ne pourra être constatée qu'au regard de la réaction du marché (analyse à postériori).

Plus en détail

Les régularisations de TVA

Les régularisations de TVA Les régularisations de TVA 9 juillet 2012 Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Les régularisations de TVA 2 SOMMAIRE PAGES Introduction 3 Période de régularisation 4 Taxe initiale

Plus en détail

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité L enquête annuelle crédit-bail Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité 1. Le crédit-bail Forme d investissement dont le mode de financement a été introduit en France en 1962 (l enquête

Plus en détail