Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007"

Transcription

1 Ville d Ottawa Sondage de 2007 auprès des résidents rapport 17 mai 2007

2 Avertissement d exclusivité L information contenue dans ce document est la propriété exclusive de la Ville d Ottawa et ne peut être utilisée, reproduite ou divulguée à d autres, sauf autorisation expresse, par écrit, de la personne à la source de l information. Le détenteur de cette information, pendant qu il en a la garde ou qui l utilise, convient de la protéger contre tout risque de perte, de vol ou de déformation. Tout matériel ou information fournis par la Ville d Ottawa et toutes les données recueillies par Decima sont considérés confidentiels par Decima et enregistrés de façon sécuritaire pendant la durée de leur présence dans les locaux de la firme (selon les normes de l industrie et les lois applicables). Toronto Ottawa Montréal Vancouver 2345, rue Yonge 160, rue Elgin 1080, Beaver Hall Hill 21, rue Water Bureau 405 Bureau 1820 Bureau 400 Bureau 603 Toronto (Ontario) Ottawa (Ontario) Montréal (Québec) Vancouver (Colombie-Britannique) M4P 2E5 K2P 2P7 H2Z 1S8 V6B 1A1 t : (416) t : (613) t : (514) t : (604) f : (416) f : (613) f : (514) f : (604)

3 Table des matières A. Introduction... 1 B. Résumé... 3 C. Fierté des résidents D. Les enjeux auxquels la Ville doit faire face E. Priorités F. Vision H. Satisfaction à l égard de services précis I. Satisfaction à l égard de la gestion budgétaire J. Conclusions K. Méthodologie... 43

4 A. Introduction Decima Research est heureuse de présenter à la Ville d Ottawa son rapport sur les résultats d un sondage téléphonique réalisé auprès des résidents d Ottawa. La Ville d Ottawa a commandé à Decima la réalisation d une étude pour atteindre les objectifs suivants : sonder l opinion du public aux fins de l établissement des priorités du Conseil en avril 2007; évaluer la satisfaction des résidents vis-à-vis la Ville et ses programmes; comprendre le point de vue des résidents quant aux priorités de financement relatives; déterminer le niveau de satisfaction à l égard de la gestion financière de la Ville, notamment son obligation de rendre des comptes, sa responsabilité et sa transparence. Les données de ce sondage ont été recueillies au moyen d entretiens téléphoniques avec un échantillon de résidents d Ottawa entre le 11 et le 18 avril. Les entretiens étaient composés d échantillons aléatoires comprenant au moins 250 résidents de chacune des quatre régions qui forment la Ville d Ottawa. En raison de cet échantillonnage régional, les données agrégées ont été pondérées selon les données du Recensement. Le sondage a également donné des échantillons représentatifs des résidents francophones (115) ainsi que des ménages où le français ou l anglais n est pas la langue première (102). Les résultats d un sondage de cette taille sont jugés exacts à +/-3,1 %, avec un intervalle de confiance de 95 %. Pour des sous-ensembles de la population, la marge d erreur est plus grande. Par exemple, lorsqu on examine les résultats de chacun des échantillons régionaux, la marge d erreur de chaque échantillon de 250 résidents est de +/-6,2 %, avec un intervalle de confiance de 95 %. Plus de détails sur la méthodologie d enquête sont fournis à la fin du rapport. En plus du sondage téléphonique, une série de quatre groupes de discussion de deux heures a été organisée avec des résidents afin d approfondir certaines des constatations principales du sondage. Chacun des groupes était défini comme suit : groupe 1 : milieu rural (anglophone) groupe 2 : centre (anglophone) Decima Research Inc. decima.com 1

5 groupe 3 : toute la Ville (francophone) groupe 4 : est/ouest (anglophone) Les groupes ont été créés de manière à assurer une répartition représentative de l opinion sur la satisfaction. Par ailleurs, chacun incluait une répartition selon le sexe et une combinaison de groupes d âge. Le guide du modérateur employé pour réaliser ces discussions est annexé au rapport. Le rapport débute par un résumé soulignant les principales constatations, suivi d une analyse détaillée des résultats. Un ensemble de tableaux détaillés présentant les résultats de toutes les questions du sondage téléphonique est fourni sous pli séparé. Pendant le sondage, lorsqu on cherchait à connaître le niveau de satisfaction, une échelle de 7 points a été employée, où 1 signifie «extrêmement insatisfait(e)» et 7, «extrêmement satisfait(e)». Aux fins du rapport, les réponses comprises entre 5 et 7 signifient que la personne est «satisfait(e)», les réponses entre 1 et 3 signifient qu elle est «insatisfait(e)» et les réponses 4 signifient qu elle n est «ni satisfait(e) ni insatisfait(e)». Dans la mesure du possible, les résultats du sondage actuel sont comparés à ceux du sondage sur la satisfaction des résidents que la Ville d Ottawa a réalisé en Note : Les groupes de discussion se sont réunis avant la publication du rapport du vérificateur général sur la Ville, le 9 mai Decima Research Inc. decima.com 2

6 B. Résumé En avril et au début de mai 2007, la Ville d Ottawa a commandé à Decima de réaliser une étude pour : sonder l opinion du public aux fins de l établissement des priorités du Conseil en avril 2007; évaluer la satisfaction des résidents vis-à-vis la Ville et ses programmes; comprendre le point de vue des résidents quant aux priorités de financement relatives; déterminer le niveau de satisfaction à l égard de la gestion financière de la Ville, notamment son obligation de rendre des comptes, sa responsabilité et sa transparence. La méthodologie de recherche employée comprenait une combinaison de méthodes quantitatives (un sondage auprès d un échantillon aléatoire de résidents) et des méthodes qualitatives (quatre groupes de discussion composés de résidents de la Ville). Constatations générales Selon les constatations de recherche, les résidents d Ottawa sont très fiers de la Ville et ils aiment la qualité de vie qu elle leur apporte. Quatre-vingtneuf pour cent des résidents disent aimer vivre à Ottawa et 90 % recommanderaient la Ville comme un endroit où vivre. Ils considèrent la Ville d Ottawa et les services qu elle offre comme l un des nombreux facteurs qui influent sur la qualité de vie dont ils jouissent. Comme point de départ de l analyse du rapport, la recherche montre clairement que les résidents établissent une distinction entre les services précis que la Ville offre et la gestion/le rôle global de la Ville d Ottawa. Bien que ces éléments comportent des aspects qui se chevauchent, ils ne sont pas synonymes. Le rôle global et la gestion de la Ville d Ottawa ont trait aux perceptions liées à l orientation stratégique, à la gestion et à la planification générales de la Ville, de même qu à des secteurs de service précis qu elle offre, tandis que les services de la Ville sont simplement cela : des points de service directs entre les fournisseurs de services de la Ville et les résidents. Cette distinction est importante puisque la recherche révèle que les principales questions et inquiétudes des résidents au sujet de la Ville sont souvent mentionnées dans le contexte des secteurs de service, mais elles découlent en fait d inquiétudes liées à des questions stratégiques et de gestion plus larges. Decima Research Inc. decima.com 3

7 Satisfaction et optimisation des ressources Dans le sondage, on invitait les répondants à classer leur satisfaction vis-àvis les services de la Ville dans l ensemble et une série de 20 catégories de services. Par ailleurs, ils étaient priés de classer leurs perceptions du travail général que la Ville fait, ainsi que du rapport qualité-prix qu ils obtiennent en général de la Ville. Dans l ensemble, la plupart des participants ont dit être modérément satisfaits des services qu ils obtiennent de la Ville. Toutefois, il y a lieu de croire à une certaine érosion de la situation entre 2004 et 2007, tant de façon générale que pour quelques-uns des principaux secteurs de service. Même si la plupart croient obtenir au moins un bon rapport qualité-prix de la Ville d Ottawa, il semble qu environ le tiers des résidents craignent ne pas en recevoir assez en échange de l argent qu ils paient en taxes municipales. 64 % des résidents ont dit être satisfaits de la prestation de services dans l ensemble, tandis que 14 % se sont dits insatisfaits o À titre de comparaison, 80 % étaient satisfaits et 9 % étaient insatisfaits en % ont dit être satisfaits du travail que la Ville d Ottawa fait dans l ensemble, alors que 22 % en sont insatisfaits 66 % des résidents disent obtenir un bon ou un très bon rendement en échange des taxes qu ils paient, tandis que 31 % disent recevoir un rapport qualité-prix mauvais ou très mauvais Selon la recherche, la satisfaction affiche de très grandes variations dans les 20 catégories de services. Par ailleurs, parmi les principaux sousgroupes de la population, les résidents francophones et les résidents plus jeunes ont tendance à être plus satisfaits, tandis que les résidents ruraux et les propriétaires d entreprise sont plus portés à se dire insatisfaits des principales mesures de l étude. Les secteurs de service qui ont le plus souvent obtenu une bonne note sont : les services d incendie (88 % en sont satisfaits et 2 %, insatisfaits); les services de loisirs (78 % en sont satisfaits et 9 %, insatisfaits); les bibliothèques (80 % en sont satisfaits et 7 %, insatisfaits); les services paramédicaux (77 % en sont satisfaits et 8 %, insatisfaits); Decima Research Inc. decima.com 4

8 les services policiers (75 % en sont satisfaits et 10 %, insatisfaits); 1 **les déchets et le recyclage (64 % en sont satisfaits et 19 %, insatisfaits). Dans les groupes de discussion, de nombreux résidents ont mentionné que les services de la liste étaient très bons et, dans certains cas, comme les loisirs et les bibliothèques, qu ils dépassaient les attentes. En fait, la plupart des secteurs de «point de contact» des services fournis par la Ville sont jugés être au moins modérément satisfaisants. La Ville a tendance à obtenir de moins bonnes notes dans les domaines suivants : l urbanisme, le zonage et les permis de construction (33 % en sont satisfaits et 36 %, insatisfaits); le logement social (32 % en sont satisfaits et 35 %, insatisfaits); l entretien et le déneigement des routes et des trottoirs (48 % en sont satisfaits et 34 %, insatisfaits; le transport en commun (45 % en sont satisfaits et 34 %, insatisfaits). Deux de ces secteurs, l entretien et le déneigement des routes et des trottoirs, de même que le transport en commun, ont accusé la diminution la plus importante de la satisfaction entre 2004 et La satisfaction a chuté de 16 % pour le transport en commun et de 17 % dans le secteur de l entretien des routes et des trottoirs. Par ailleurs, la satisfaction à l égard de l urbanisme et du zonage a diminué de 6 %. Les constatations des groupes de discussion aident à expliquer pourquoi l insatisfaction dans ces domaines s est accrue. Entretien des routes. Les routes de la Ville (en milieux urbain et rural) sont largement considérées comme étant dans un piteux état. Les résidents ont l impression que la Ville n entretient pas assez les routes ou qu elle ne le fait pas comme il le faut, tout spécialement parce qu elle croît à un rythme tellement rapide. De plus, ils craignent que des routes/intersections particulières qui aggravent les problèmes de congestion depuis de nombreuses années ne soient pas entretenues comme il se doit. 1 Selon les constatations des groupes de discussion, les résidents établissent une distinction entre le ramassage des déchets/recyclage (qu ils ont tendance à classer parmi les premiers secteurs de service) et la gestion des déchets de façon plus large (qu ils ont tendance à reléguer à un rang inférieur). Decima Research Inc. decima.com 5

9 Urbanisme et zonage. Selon une inquiétude prédominante et largement répandue, Ottawa n a pas d approche stratégique à long terme de l urbanisme, de nombreuses décisions sont prises de façon ponctuelle, sans tenir dûment compte de l infrastructure à long terme et des questions environnementales. Cette inquiétude est plus marquée chez les résidents en milieu rural et ceux des quartiers de l ouest. Transport en commun. La plupart des participants qui utilisent le transport en commun se sont dits moyennement satisfaits du service qu ils reçoivent, pour des éléments tels que la ponctualité du service. Néanmoins, des inquiétudes ont été soulevées quant à la satisfaction à l égard du transport en commun à un niveau supérieur, tout spécialement la manière dont il répondra aux besoins de la Ville à mesure qu elle croîtra. La question du TLR de l automne dernier et le processus décisionnel qui l a entourée ont été mentionnés par de nombreux participants comme minant la confiance dans les décideurs de la Ville, à savoir s ils sont en mesure de prendre des décisions bien étudiées à long terme sur l orientation de la Ville. Ce point de vue est partagé par ceux qui sont en faveur du prolongement vers le sud et ceux qui s y opposent. Comme il fallait s y attendre, ces domaines d insatisfaction relative correspondent aux enjeux jugés comme étant les plus importants auxquels la Ville d Ottawa est confrontée. Lorsqu on leur a demandé «quel est l enjeu le plus important», les résidents ont donné quatre réponses bien plus souvent que les autres : le transport (32 %); le transport en commun (24 %); les taxes (21 %); la gestion des déchets (19 %). Thèmes de portée générale Dans les groupes, les discussions ont porté principalement sur quatre secteurs de service qui créent le plus d inquiétude : les routes, le transport en commun, l urbanisme et la gestion des déchets. Mais, en général, les discussions sont parties de ces domaines pour s étendre à un ensemble de thèmes de portée générale qui recoupent les secteurs de service. Dans presque tous les cas, les thèmes ont trait à des questions plus larges liées à la gouvernance de la Ville et touchant la gestion, les politiques ou les communications. Decima Research Inc. decima.com 6

10 Nous sommes d avis que les inquiétudes soulevées dans ces catégories thématiques sont au cœur des raisons pour lesquelles la satisfaction générale a diminué de 2004 à Les thèmes de portée générale étaient les suivants : Planification à long terme. Dans pratiquement tous les groupes, les résidents ont dit être inquiets quant à l approche générale que la Ville adopte pour régler les questions importantes, entre autres, le transport, l urbanisme et la gestion des déchets. La plupart des participants croient que la Ville a tendance à ne pas prendre de décisions ni de mesures dans le contexte d un plan à long terme mais plutôt à prendre des décisions ponctuelles et en réaction à de nombreuses questions, et ils s inquiètent des répercussions à long terme de ces décisions. Ces inquiétudes sont d autant plus grandes dans le contexte où les résidents entretiennent des inquiétudes quant à la croissance rapide d Ottawa. Questions environnementales. Dans de nombreux groupes, des questions ont été soulevées quant à la manière dont la Ville tient compte des questions environnementales lorsqu elle prend des décisions. Transparence. La transparence est une question qui a été soulevée comme une inquiétude prédominante dans tous les groupes. Dans le contexte de la hausse de l impôt foncier, il est évident que les résidents s intéressent tout spécialement aux questions de la transparence fiscale et que le malaise à l égard de la transparence joue maintenant un rôle dans les perceptions sur la gestion plus ou moins bonne de la Ville et la manière dont les principales questions/inquiétudes sont réglées. Gestion du budget et des coûts. Comme c est en général le cas lorsque des citoyens évaluent une administration publique, ces groupes avaient l impression que la Ville d Ottawa n était pas aussi prudente avec l argent des contribuables qu elle pourrait l être et qu il y avait probablement du «gras» qui pourrait être facilement retiré du budget de la Ville. Decima Research Inc. decima.com 7

11 Gestion budgétaire Les résultats du sondage aident à connaître le contexte des perceptions de la probité financière et de l obligation de rendre des comptes de la Ville d Ottawa. En bref, les points de vue des résidents sont mitigés sur ces questions : 35 % sont satisfaits dans le domaine de l «obligation de rendre des comptes concernant ses dépenses», tandis que 33 % en sont insatisfaits; 40 % sont satisfaits du fait que la Ville agit «de façon financière responsable», tandis que 31 % sont insatisfaits dans ce domaine. Les résidents des régions rurales et les propriétaires d entreprise sont les deux sous-groupes de la population qui ont tendance à exprimer une insatisfaction plus élevée que la moyenne dans ces domaines. Selon une analyse statistique multidimensionnelle des constatations du sondage, bien que la satisfaction à l égard de secteurs de service précis semble jouer le rôle le plus important dans l incidence sur les impressions au sujet du rendement de la Ville (transport en commun et entretien et déneigement des routes et des trottoirs), le rendement lié à ces deux critères de la gestion budgétaire compte tout autant dans l opinion sur la Ville et ses services. Priorités Le sondage cherchait à recueillir les commentaires des résidents sur les priorités futures. Pour chacun des 20 secteurs de service, les participants étaient priés de dire s ils préféraient que la Ville en fasse beaucoup plus, un peu plus, autant que maintenant, un peu moins ou beaucoup moins dans ce domaine, en se rappelant pas que le fait d en faire plus ou moins aura probablement une incidence sur les dépenses. Les groupes de discussion ont également été invités à dire ce qu ils croyaient être les priorités de la Ville à court et à moyen terme. Dans le sondage et les groupes de discussion, la plupart des participants avaient tendance à s attarder à des domaines où ils croyaient que la gestion ou la prestation de services était le besoin le plus urgent, des domaines qui sont considérés comme se portant bien avaient tendance à ne pas obtenir le même niveau d attention ou la même priorité. Decima Research Inc. decima.com 8

12 Dans le sondage, le transport en commun vient en tête de tous les secteurs, 37 % des résidents préférant que la Ville en fasse beaucoup plus et 32 % préférant qu elle en fasse un peu plus dans ce domaine. Les secteurs prioritaires étaient les suivants : transport en commun (37 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 32 %, qu elle en fasse un peu plus); logement social et maisons d hébergement (31 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 33 %, qu elle en fasse un peu plus); soins de longue durée (28 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 35 %, qu elle en fasse un peu plus); entretien et déneigement des rouges et des trottoirs (25 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 34 %, qu elle en fasse un peu plus); santé publique (22 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 34 %, qu elle en fasse un peu plus); déchets et recyclage (19 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 31 %, qu elle en fasse un peu plus); stationnement et gestion de la circulation (19 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus et 29 %, qu elle en fasse un peu plus). Les groupes de discussion ont été un contexte précieux pour connaître les priorités attendues de la Ville. Au lieu de s attarder exclusivement aux secteurs de service, les participants avaient tendance à prioriser une combinaison de priorités stratégiques/de gestion, de même que des secteurs de service précis. Les participants aux quatre groupes ont exprimé des préférences très constantes. Les secteurs prioritaires étaient les suivants : établir un cadre de planification détaillé à long terme pour la Ville et le suivre, surtout/façon plus urgente, dans le contexte du transport (routes et transport en commun), de l urbanisme et du zonage, ainsi que de l élimination des déchets; améliorer l entretien des routes; prendre d autres mesures pour intégrer les questions environnementales dans toutes les priorités de la Ville, tout spécialement des questions telles que l urbanisme et l élimination des déchets qui englobent des inquiétudes environnementales importantes; prendre d autres mesures pour améliorer l obligation de rendre des comptes et la transparence/communication en général, mais tout spécialement dans les principaux secteurs de dépenses et de la planification à long terme de la Ville; Decima Research Inc. decima.com 9

13 prendre d autres mesures pour transmettre les décisions stratégies importantes, surtout la manière dont ces décisions cadrent avec la stratégie globale; faire en sorte que le Conseil de la Ville et le maire travaillent de façon plus active en équipe (ou, comme un participant l a mentionné, «comme un conseil d administration») afin d examiner les questions auxquelles la Ville est confrontée dans l ensemble, et faire en sorte que cet ensemble d intérêts généraux à la grandeur de la Ville soit la priorité première dans la prise de décisions, plutôt que les intérêts des quartiers. Enfin, il est important de constater que, dans l étude, plus de la moitié des résidents sondés (54 %) croient que la Ville d Ottawa va dans la bonne direction, tandis que croient qu elle va dans la mauvaise direction. Voilà une amélioration marquée de l optimisme, comparativement aux données que Decima a recueillies indépendamment au cours des deux dernières années. Selon les résultats des groupes de discussion, cette hausse de l optimisme tient dans la perception que la Ville est en voie de s examiner et de se renouveler et qu elle a déjà commencé à réagir à certaines des questions soulevées dans la recherche. Decima Research Inc. decima.com 10

14 C. Fierté des résidents Le sondage comprenait une section où l on évaluait la satisfaction des résidents à l égard de leur vie dans la Ville d Ottawa, l on cherchait à savoir s ils inciteraient d autres personnes à emménager dans la Ville et à connaître la fierté qu ils éprouvent à vivre à Ottawa. Selon les résultats, les résidents sont assez satisfaits et fiers d habiter dans la Ville d Ottawa. En grand nombre, les résidents sont satisfaits de leur vie à Ottawa. Neuf sur dix expriment un certain niveau de satisfaction à l égard de la Ville d Ottawa comme endroit où vivre, 27 % disant être extrêmement satisfaits d Ottawa comme lieu où vivre. Seulement 4 % des résidents d Ottawa sondés mentionnent une certaine insatisfaction au sujet de la Ville d Ottawa comme endroit où vivre. La satisfaction éprouvée à vivre dans la Ville varie selon l âge. Les résidents âgés de 55 ans et plus sont plus susceptibles que les résidents plus jeunes de dire qu ils sont extrêmement satisfaits (38 % par rapport à 21 %). Satisfaction générale éprouvée à vivre à Ottawa Question 25 : Quel est votre niveau de satisfaction à l égard d Ottawa en tant qu endroit où habiter? Extrêmement satisfait(e) (7) Satisfait(e) (5 à 6) Neutre (4) Insatisfait(e) (1 à 3) NSP/refuse Global 27 % 62 % 6% 4% 1% Centre 30 % 62 % 6% 1% Est 62 % 6% 5% 1% Ouest 62 % 7% 5% Milieu rural 23 % 62 % 6% 7% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Non seulement les résidents d Ottawa ressentent-ils en général de la satisfaction à l égard de la Ville d Ottawa comme endroit où vivre, mais encore la plupart estiment qu ils inciteraient des amis et des parents à emménager à Ottawa. Un peu plus de la moitié (54 %) disent qu ils encourageraient des amis et des parents à emménager à Ottawa et 36 % mentionnent qu ils encourageraient fortement des amis et des parents à emménager à Ottawa. Moins d un résident sur dix découragerait des parents et des amis d emménager à Ottawa. Decima Research Inc. decima.com 11

15 Encourager d autres personnes à emménager à Ottawa Question 26 : Si des parents ou des amis songeaient à déménager à Ottawa, dans quelle mesure les encourageriezvous à déménager à Ottawa? Encouragerait fortement Encouragerait Découragerait Découragerait fortement NSP/refuse Global 36 % 54 % 5% 2% 2% Centre 36 % 55 % 5% 2% 2% Est 34 % 56 % 7% 1% 2% Ouest 39 % 52 % 4% 1% 3% Milieu rural 35 % 51 % 10 % 4% 0% 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % Les résidents en milieu rural sont un peu moins susceptibles d encourager d autres personnes à emménager à Ottawa que les résidents des autres parties de la Ville. Toutefois, il est important de constater qu il s agit d un écart dans l intensité et non d une divergence d opinion. Il n y a rien de surprenant à constater le lien entre le fait d encourager des personnes à emménager à Ottawa et la satisfaction à l égard de la Ville dans l ensemble. En général, ceux qui estiment que la Ville va dans la bonne direction et qui sont satisfaits de la Ville et des services qu elle offre sont plus susceptibles que ceux qui ne sont pas satisfaits d encourager des amis et des parents à emménager dans la région. Les résidents éprouvent beaucoup de fierté à vivre à Ottawa. Plus de neuf sur dix (92 %) disent être fiers (46 %) ou très fiers (46 %) d habiter à Ottawa. Seulement 6 % des résidents disent ne pas être fiers de vivre dans la Ville. Des groupes particuliers de résidents sont un peu plus portés à dire qu ils sont très fiers de vivre à Ottawa, notamment : les résidents âgés de 55 ans et plus (51 % sont très fiers); les femmes (50 % sont très fières). Decima Research Inc. decima.com 12

16 Fierté des résidents Question 27 : Êtes-vous très fier(ère), plutôt fier(ère), pas très fier(ère) ou pas du tout fier(ère) d habiter à Ottawa? Très fier(ère) Plutôt fier(ère) Pas très fier(ère) Pas du tout fier(ère) NSP/refuse Global 46 % 46 % 5% 1% 2% Centre 43 % 49 % 4% 2% 2% Est 50 % 43 % 4% 1% 3% Ouest 47 % 45 % 6% 2% Milieu rural 44 % 47 % 6% 2% 2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Decima Research Inc. decima.com 13

17 D. Les enjeux auxquels la Ville doit faire face Les enjeux les plus importants auxquels Ottawa doit faire face Lorsqu on leur a demandé de nommer les enjeux les plus importants auxquels la Ville d Ottawa doit faire face, les résidents ont donné quatre réponses plus souvent que d autres : le transport (32 %); le transport en commun (24 %); les taxes (21 %); la gestion des déchets (19 %). Bien que les deux enjeux du transport en commun et du transport ne signifient probablement pas la même chose pour les résidents et que différents segments en ont nommé un plus souvent que l autre, la moitié (52 %) a nommé l un ou l autre parmi les enjeux les plus importants auxquels la Ville doit faire face aujourd hui, ce qui indique clairement que les déplacements des résidents dans la Ville constituent une préoccupation importante. Les autres enjeux mentionnés comprennent l environnement et la pollution (9 %), le crime et la sécurité (8 %), le budget et les dépenses (7 %) et l urbanisme (6 %). Les enjeux les plus importants auxquels Ottawa doit faire face Question 1 : Pour commencer, quels sont, selon vous, les enjeux les plus importants auxquels la Ville d Ottawa doit faire face? Transport Transport en commun Taxes Déchets/recyclage/gestion des déchets Environnement/pollution Crime/sécurité Budget/dépenses de la Ville Urbanisme Maintien des services de la Ville Soins de santé Logement Éducation Autres 9% 8% 7% 6% 5% 4% 4% 4% 24 % 21 % 19 % 32 % 39 % 0 % 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % Decima Research Inc. decima.com 14

18 À l échelle régionale, le transport est constamment l enjeu le plus souvent mentionné, entre 30 % et 35 % des résidents de chaque région l ayant indiqué. Cela dit, il existe des écarts importants entre les quatre régions : les résidents de l ouest de la Ville sont plus susceptibles de dire que les taxes (30 %) sont l enjeu le plus important auquel la Ville est confrontée que toute autre région (19 % dans l est et les régions rurales, et 18 % dans le centre); dans le centre d Ottawa, le transport en commun (29 %) est mentionné aussi souvent que le transport (30 %); il a été mentionné par 24 % des résidents de l est, 18 % de ceux des régions rurales et 16 % de ceux de l ouest. Par ailleurs, l écart selon le groupe d âge est important : les résidents âgés de 18 à 34 ans (38 %) sont bien plus susceptibles de dire que le transport en commun est un enjeu important pour la Ville que toute autre catégorie d âge (23 % des personnes âgées de 35 à 54 ans et 22 % de celles de plus de 55 ans); les personnes de plus de 55 ans (39 %) ont nommé le transport plus souvent que les répondants plus jeunes (31 % des personnes âgées de 35 à 54 ans et 27 % des personnes âgées de 18 à 34 ans). Decima Research Inc. decima.com 15

19 E. Priorités Le sondage comprenait une section où l on examinait l impression des résidents de la Ville quant à l orientation qu elle devrait prendre au cours des prochaines années. Vingt secteurs de service ont été testés. Dans chacun des cas, les participants étaient priés de dire s il préféraient que la Ville en fasse beaucoup plus, un peu plus, autant que maintenant, un peu moins ou beaucoup moins, en n oubliant pas que le fait d en faire plus ou moins aura probablement une incidence sur les dépenses. Selon les résultats, peu de résidents sont en faveur d une moins grande intervention; pour 18 des 20 services, moins d un résident sur dix a dit préférer que la Ville en fasse moins dans ce domaine. Pour 12 des services, la majorité préfère que la Ville s en tienne au statu quo. La proportion des résidents qui estiment que la Ville devrait en faire plus va de 18 % à 69 %, ce qui est l indice évident d une hiérarchie des priorités d action chez les résidents d Ottawa. Pour chaque secteur de service, la proportion de ceux qui préfèrent qu elle en fasse plus est supérieure à celle de ceux qui préfèrent qu elle en fasse moins. Puisque 37 % préfèrent que la Ville en fasse beaucoup plus et 32 %, qu elle en fasse un peu plus, le transport en commun vient en tête de tous les secteurs évalués pour passer à l action. Les autres secteurs dans lesquels les résidents préfèrent que la Ville en fasse plus comprennent les suivants : le logement social et les maisons d hébergement (31 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 33 %, un peu plus); les soins de longue durée (28 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 35 %, un peu plus); l entretien et le déneigement des routes et des trottoirs (25 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 34 %, un peu plus); la santé publique (22 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 34 %, un peu plus); les déchets et le recyclage (19 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 31 %, un peu plus); le stationnement et la gestion de la circulation (19 % préfèrent qu elle en fasse beaucoup plus; 29 %, un peu plus). Decima Research Inc. decima.com 16

20 Même si la proportion des résidents qui préfèrent que la Ville en fasse moins n est jamais de plus d un sur cinq, deux secteurs ressortent comme ayant la plus grande proportion de résidents qui préfèrent que la Ville en fasse moins : les programmes artistiques et culturels (21 % préfèrent qu elle en fasse moins ou beaucoup moins); les règlements municipaux (13 % préfèrent qu elle en fasse moins ou beaucoup moins). Établissement des priorités les 10 premières Questions 40 à 59 : Comme la Ville s apprête à définir ses priorités pour les prochaines années, elle examinera ce qui doit être fait dans différents domaines. Pour aider la Ville à mieux comprendre ce que les résidents croient être le plus important, je vais vous lire une liste de 21 domaines pour lesquels la Ville offre des programmes ou des services. Pour chacun d eux, veuillez indiquer si vous préférez que la Ville en fasse beaucoup plus dans ce domaine, qu elle en fasse un peu plus, qu elle en fasse autant, qu elle en fasse un peu moins ou qu elle en fasse beaucoup moins que maintenant. Veuillez garder en tête qu en faire plus ou en faire moins pourrait avoir une incidence sur le budget accordé. Beaucoup plus Un peu plus Autant que maintenant Un peu moins NSP/refuse Transport en commun Logement social et maisons d hébergement Soins de longue durée Entretien et déneigement des routes et des trottoirs Santé publique Déchets et recyclage Stationnement et gestion de la circulation Garderies Urbanisme, zonage et permis de construction Développement économique 37 % 31 % 28 % 25 % 22 % 19 % 19 % 32 % 33 % 35 % 34 % 34 % 31 % 29 % 25 % 25 % 25 % 36 % 38 % 46 % 41 % 3% 4% 6% 6% 1% 11 % 3% 1% 3% 3% 3% 1% 9% 3% 18 % 25 % 36 % 6% 15 % 18 % 14 % 21 % 43 % 42 % 8% 9% 10 % 10 % 0 % 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % Établissement des priorités les 10 dernières Questions 40 à 59 : Comme la Ville s apprête à définir ses priorités pour les prochaines années, elle examinera ce qui doit être fait dans différents domaines. Pour aider la Ville à mieux comprendre ce que les résidents croient être le plus important, je vais vous lire une liste de 21 domaines pour lesquels la Ville offre des programmes ou des services. Pour chacun d eux, veuillez indiquer si vous préférez que la Ville en fasse beaucoup plus dans ce domaine, qu elle en fasse un peu plus, qu elle en fasse autant, qu elle en fasse un peu moins ou qu elle en fasse beaucoup moins que maintenant. Veuillez garder en tête qu en faire plus ou en faire moins pourrait avoir une incidence sur le budget accordé. Beaucoup plus Un peu plus Autant que maintenant Un peu moins NSP/refuse Entretien des parcs et des espaces verts Services policiers Services paramédicaux 13 % 13 % 11 % 31 % 28 % 29 % 53 % 52 % 53 % Programmes artistiques et culturels Services d égout et traitement des eaux usées 11 % 10 % 22 % 16 % 43 % 65 % Établissements et programmes de loisirs 9% 30 % 54 % Traitement et distribution de l eau 8% 17 % 68 % Règlements municipaux Bibliothèques Services d incendie 8% 5% 5% 14 % 19 % 13 % 58 % 63 % 76 % 2% 1% 5% 2% 1% 7% 21 % 3% 2% 7% 4% 3% 1% 6% 13 % 8% 7% 5% 2% 4% 0 % 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % Decima Research Inc. decima.com 17

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Méthodologie À l aide d une méthode d échantillonnage sophistiquée répliquant les conditions d un échantillon aléatoire

Plus en détail

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177

La corruption à la Ville de Montréal II. Le Journal de Montréal Projet 11679-177 La corruption à la Ville de Montréal II Le Journal de Montréal Projet 11679-177 1 er novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par le biais d un sondage Internet auprès de 629 Montréalais, âgés

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Sondage public 2012 sur les services policiers

Sondage public 2012 sur les services policiers Sondage public 2012 sur les services policiers 2 Sixième sondage public depuis 1995. Le sondage est conçu pour faire comprendre les perceptions des citoyens sur la criminalité i et la sécurité et mesurer

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas.

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas. Pour publication immédiate Le 12 septembre 2011 Connaissances limitées en matière de finances : un obstacle au remboursement des dettes Selon un sondage sur l endettement mené pour la Banque Manuvie du

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH Rapport Final Conseil de recherches en sciences humaines du Canada 1 Réseau C i r c u m I n c. Conseil en gestion et en recherche 74, rue du Val-Perché Gatineau (Québec) J8Z 2A6 (819)770-2423, (819)770-5196

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique 45% des Canadiens sont d accord pour dire que les actions sérieuses en matière de changements

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final Comité Santé en français de Fredericton Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne Rapport de sondage-final Mai 2006 Table des matières 1.0 Sommaire. 1 2.0 Introduction..2 3.0

Plus en détail

Tous droits réservés 2012 British Columbia Securities Commission

Tous droits réservés 2012 British Columbia Securities Commission Les renseignements publiés dans les pages qui suivent ont pour but de servir de référence générale pour aider à comprendre la question de la vulnérabilité face à la fraude liée aux placements. Ils n ont

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

La téléphonie mobile se définit à nouveau plus fortement par ses avantages

La téléphonie mobile se définit à nouveau plus fortement par ses avantages La téléphonie mobile se définit à nouveau plus fortement par ses avantages MANAGEMENT SUMMARY RELATIF À L ÉTUDE «MONITEUR DE LA TÉLÉPHONIE MO- BILE 2006» RÉALISÉE POUR LE COMPTE DE FORUM MOBIL EN COLLABORATION

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 2008 Genworth Financial, Inc. Tous droits réservés. Commentaire de spécialiste Les résultats du sondage suivant indiquent

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST BILAN DU SONDAGE Sondage distribué du 1 er décembre 2012 au 28 mars 2013. Nombre de répondants : 72 PORTRAIT DES RÉPONDANTS Groupe d âge 24 ans et moins : 2,8 %

Plus en détail

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA Vérification de la disponibilité d outils de travail bilingues Le 25 avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ... 2 2. CONTEXTE... 3 3. OBJECTIF ET CRITÈRES...

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

Coût des opérations bancaires

Coût des opérations bancaires Bureau de la consommation Coût des opérations bancaires Coût des opérations bancaires On peut obtenir cette publication sur demande en médias substituts. Communiquer avec le Centre de diffusion de l information

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Homosexualité et milieu de travail

Homosexualité et milieu de travail Sondage d opinion auprès des Canadiens GAI ÉCOUTE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Homosexualité et milieu de travail Mai 2006 Dossier : 12717-008 507, place d Armes, bureau 700, Montréal, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Genworth Financial Canada Résultats des indices de l état financier

Genworth Financial Canada Résultats des indices de l état financier Genworth Financial Canada Résultats des indices de l état financier UNE PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE QUANTITATIVE Juillet 2010 Contexte et méthodologiem Méthodologie Un total de 2 001 entrevues

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Rapport final Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Projet 13574-010 Décembre 2010 507, place d Armes, bureau 700 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone : 514-982-2464 Télécopieur : 514-987-1960

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Sondage de fin d études secondaires 2010

Sondage de fin d études secondaires 2010 Sondage de fin d études secondaires 2010 Qu est-ce que t en penses? Secteur francophone Ministère de l Éducation Le Sondage de fin d études secondaires 2010 Qu est-ce que t en penses? se trouve sur le

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE RAPPORT REDIGE PAR INRA (EUROPE) EUROPEAN COORDINATION OFFICE S.A. POUR La Direction Générale Emploi et Affaires sociales Sécurité sociale et intégration sociale Recherche

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise*

Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise* INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise* Denis Hamel, statisticien Unité Connaissance-surveillance MISE

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ RÉSULTATS DE L ÉTÉ 2008 JUMELÉS À CEUX DE L HIVER 2008 RAPPORT VERSION FINALE Daniel

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative

F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a. Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative F é d é r a t i o n d e l h a b i t a t i o n c o o p é r a t i v e d u C a n a d a Choisir un modèle de gestion pour votre coopérative À propos de ce guide 1 Introduction 1 À propos de ce guide... 1

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé

Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé Laurie Guimond Coordonnatrice de recherche, INRS Doctorante en géographie, U. d Ottawa Myriam Simard Professeure, INRS Atelier

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail