Synthèse des concepts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse des concepts"

Transcription

1 Synthèse des concepts 1. SOA INTRODUCTION ORACLE SOA SUITE Architecture Integrated Service Environment Oracle BPEL Process Manager (including Human Workflow) Oracle Enterprise Service Bus (ESB) Oracle Business Rules OracleAS Integration Business Activity Monitoring Oracle Web Services Manager OracleAS UDDI Registry Oracle Application Server DÉFINITION DES SOURCES DE DONNÉES ET POOLS DE CONNEXION DANS LE SERVEUR OAS6 2. SERVICES WEB INTRODUCTION CRÉATION DE SERVICES WEB DANS JDEVELOPER Comment les types java primitif sont sérialisé vers XML Outils JDeveloper pour développer des Web services Développement BOTTOM-UP Comment créer des services bottom-up [Pratique] : Création d un service Web à partir d une classe Java [Pratique] : Création d un service Web à partir d une classe Java et en utilisant des annotations JSR [Pratique] : Création d un service Web à partir d un package PL/SQL Développement TOP-DOWN Comment créer des services top-down [Pratique] : Création de services Web selon l approche top-down Créer un service Web à partir d un EJB Déployer un service Web depuis JDeveloper UTILISATION DE SERVICES WEB DANS JDEVELOPER DEBUGGER, TESTER ET ANALYSER DES SERVICES WEB DANS JDEVELOPER ORACLE ENTREPRISE SERVICE BUS INTRODUCTION PROCESSUS BPEL BPEL, LA PIERRE ANGULAIRE DE SOA ORACLE BPEL PROCESS MANAGER UTILISATION DE ORACLE BPEL PROCESS MANAGER PRATIQUE ORACLE BUSINESS RULES SOURCES OUVRAGES INTERNET SITES DE RÉFÉRENCES...17 DRAFT VERSION 2007

2 1. SOA 1.1. Introduction [JDN-01] Mieux développer, et surtout mieux maintenir les fonctionnalités conçues : voici deux objectifs de l'architecture orientée services Cette nouvelle couche d'abstraction fait suite à d'autres abstractions créé au fur et à mesure des besoins et des avancées technologiques : la création des fonctions et procédures, la programmation orientée Objet, les logiciels à base de composants L'architecture orientée services ambitionne d'aider les développeurs à gérer l'hétérogénéité des "milieux applicatifs" : l'objectif est d'autoriser les applications ou service à communiquer et de travail ensemble, quel que soit leur plate-forme respective. La SOA promet donc l'interopérabilité des applications par le biais de services. Un service qui n'est rien d'autre qu'un composant dont les interfaces et contrats d'utilisation sont connus, et qui est indépendant de tout système. Pour ce faire, XML est utilisé dans lors des échange d'informations, enrobé le plus souvent d'une enveloppe SOAP Plus généralement, une architecture SOA peut être construire sans utiliser XML ni les services Web, mais avec des formats de type CVS, ou des technologies comme Corba ou COM/DCOM, mais XML offre certainement une plus grande ouverture. L'architecture en elle-même se représente en faisant intervenir trois acteurs : le consommateur, le service, et le répertoire de services. Le consommateur correspond à l'application cliente (ou à un autre service), qui fait appel au service pour une tâche précise. Ce consommateur trouvera les informations à propos du client au sein du répertoire de services, où sont enregistrés et triés un grand nombre de ceux-ci. Un répertoire peut être privé, c'est-àdire interne à l'entreprise, ou public. Le service répond à trois fonctionnalités caractéristiques : il est indépendant, il peut être découvert et appelé de manière dynamique, et il fonctionne seul. Le répertoire de services a un rôle primordial dans la SOA. C'est lui qui reçoit la requête du consommateur, lui qui découvrira le service idoine, et lui qui agira en tant que proxy (intermédiaire) entre consommateur et service. En s'assurant que les fournisseurs de services informent régulièrement les répertoires de leurs nouveautés, le consommateur peut constamment profiter de celles-ci sans pour autant devoir mettre à jour ses méthodes. Ainsi, une banque pourra mettre à jour son service de calcul d'intérêt, et si celui-ci est enregistré correctement sur un répertoire (public ou privé), l'utilisateur pourra sans rien changer profiter des évolutions. Le tout enfin, enfin, repose fondamentalement sur les services Web. La SOA utilise tous les standards dédiés aux services Web (XML, HTTP, WSDL, UDDI, SOAP...) pour s'assurer de l'interopérabilité de son fonctionnement. Ce n'est pas pour autant qu'ils sont synonymes : une SOA n'est pas en soi une technologie, mais un principe de conception, tandis que les services Web en sont une implémentation technologique. Deux schémas pour clore cette introduction : Auteur : Page 2 sur

3 Le schéma ci-dessous montre une évolution historique de sites Web statiques à des applications connectées SOA : Le schéma ci-dessous montre la gestion de l hétérogénéité des applications d une entreprise via la programmation d adapters maison ou l utilisation d EAI (en français Intégration d'applications d'entreprise ou IAE) (before) ou alors, via l architecture SOA (Services Web orchestré par BPEL) Oracle SOA Suite (http://www.oracle.com/lang/fr/technologies/soa/index.html) L'architecture orientée services (SOA) est conçue pour simplifier le développement de services de gestion modulaires (les services web) faciles à intégrer et à réutiliser, créant ainsi une infrastructure informatique véritablement flexible et adaptable. Avantages SOA : Réduction des coûts de développement Les services SOA sont aisément réutilisables et peuvent être rapidement assemblés, tels des composants, sous la forme de nouvelles applications composites sans nécessiter aucune programmation manuelle coûteuse Allégement des coûts de maintenance Les services réutilisables diminuent le nombre et la complexité interne des services informatiques, réduisant ainsi la charge de travail de maintenance requise pour l'intégralité de la gamme de services. Auteur : Page 3 sur

4 Optimisation de la qualité des services La technologie SOA favorise considérablement la réutilisation accrue des services, laquelle se traduit par une amélioration de la fiabilité et de la qualité des services par le biais de multiples cycles de test effectués par différents utilisateurs. Diminution des coûts d'intégration Les services normalisés fonctionnent parfaitement les uns avec les autres, garantissant ainsi la connexion rapide et aisée d'applications disparates. Minimisation des risques Des services moins nombreux et réutilisables contribuent à améliorer le contrôle des stratégies de gouvernance d'entreprise et des tâches informatiques et à diminuer les risques globaux de non-conformité des opérations Architecture Oracle SOA Suite est un set complet de composants permettant de créer, déployer et gérer des services. Voici ses composants : Un «ISE» permettant de développer nos services «Oracle BPEL Process Manager», le premier moteur natif BPEL (Business Process Execution Language) conçu pour l'orchestration des services Web et permettant aux entreprises de concevoir, définir et exécuter leurs processus métiers. «Oracle Enterprise Service Bus (ESB)», un produit basé sur les standards assurant la connexion des systèmes informatiques existants et des partenaires de l'entreprise pour constituer un ensemble de services. «Oracle Business Rules» pour définir et administrer les règles de gestion. «OracleAS Integration Business Activity Monitoring» pour une visibilité en temps réel sur l'exécution des processus et la performance des activités métiers. «Oracle Web Services Manager» permettant de sécuriser nos services (authentification, autorisations, encryptage). «UDDI registry», registre de service Web «Oracle Application Server 10g Release 3 (10.1.3)» fournissant un environnement complet pour nos applications J2EE. Auteur : Page 4 sur

5 Integrated Service Environment Projet BPMS Synthèse des concepts Oracle JDeveloper est l environnement de développement de la Suite SOA d Oracle. Il permet de développer, composer et orchestrer les services dans des processus métiers. Les processus métiers peuvent être déployés, enregistrés et «consommés» par plusieurs types d interface utilisateur (clients lourds, browsers, mobiles, telnet). JDeveloper permet au développeur de modéliser, créer, découvrir, assembler, orchestrer, tester, déployer et maintenir des applications hétérogènes basées sur des services. JDevelopper supporte les principes de l architecture orientés services (SOA), les standards XML services Web, les applications Java (J2EE) et les mécanismes de modularité et de composants PL/SQL. ADF est un framework de développement d application. Oracle TopLink est un outil de persistance objet/relationnel édité par Oracle, référence de l'implémentation de JPA (Java Persistence API). Il permet de stocker des objets Java et des EJB (Entreprise Java Been) dans des bases de données relationnelles mais aussi, en implémentant l API Java JAXB (Java Architecture for XML Binding) de convertir des objets java en document XML. Les frameworks TopLink et ADF simplifie la création de services qui peuvent être invoqué depuis des interfaces Web d applications orientées services Oracle BPEL Process Manager (including Human Workflow) Oracle BPEL Process Manager fournit un framework permettant de modéliser et exécuter nos processus métier basés sur les standards BPEL Oracle Enterprise Service Bus (ESB) ESB permet à des applications hétérogènes d'interagir au travers de services standards qu'elles mettent à disposition. L'ESB en tant que médiateur entre les clients et les fournisseurs de services s appuie sur des standards ouverts afin de se connecter, transformer et router des documents métiers. Il permet de surveiller et de gérer les données métiers avec un minimum d impacte sur les applications existantes Oracle Business Rules Oracle Business Rules permet de définir et administrer les règles métiers. Les règles sont séparées du code de l application, ainsi, l analyste métier peut créer et modifier les règles Auteur : Page 5 sur

6 directement, sans faire appel aux programmeurs. De plus, les règles métiers peuvent être modifiées sans arrêter le processus métier OracleAS Integration Business Activity Monitoring Oracle Web Services Manager Oracle Web Services Manager est un environnement administrateur sécurisé conçu pour sécuriser l accès aux services Web et surveiller les activités réalisées sur les services Web protégés OracleAS UDDI Registry Oracle AS UDDI Registry permet à des fournisseurs de service de publier et annoncer leurs services et à consommateurs de service de trouver, accéder, et appeler les services correspondant à des critères définis. Oracle AS UDDI Registry supporte les dernières spécifications d'uddi V3, et fournit la gamme la plus large de fonctionnalités pour un registre SOA d aujourd'hui Oracle Application Server Oracle Application Server est un serveur d application permettant d exécuter des sites Web, des applications J2EE et des services Web Définition des sources de données et pools de connexion dans le serveur OAS Voir «Config.doc» 2. Services Web Voir [ORA3-06] chapitre 5 «Building Web Services» Définitions : Technologie permettant à des applications de dialoguer à distance via Internet indépendamment des plates-formes et des langages sur lesquelles elles reposent Introduction Les services Web sont des composants logiciels indépendant et réutilisable qui peuvent être incorporés dans des applications. Ils sont construits sur des protocoles existant (XML et http) et utilisent les standards suivant : WSDL (Web Services Description Language) : Un langage basé sur XML permettant de décrire les services Web. Auteur : Page 6 sur

7 SOAP (Simple Object Access Protocol) : Un protocole basé sur XML permettant d accéder à des services sur le Web en utilisant une syntaxe XML pour envoyer des commandes sur HTTP. UDDI (Universal Description, Discovery, and Integration) : Un catalogue universel de services Web permettant aux logiciels de découvrir et intégrer des services sur le Web. JDevelopper fournit beaucoup de fonctionnalités pour nous aider à créer et déployer nos services Web. Il nous aide également à trouver des services Web existant que nous pourront utiliser dans nos applications. Nous allons utiliser Oracle JDeveloper pour développer nos services Web que nous déploierons sur notre serveur d application (Oracle Application Server) Création de services Web dans JDeveloper La création et le déploiement de services Web est facilité avec JDevelopper car il met à disposition des assistants de création. Une fois le service Web crée, nous pouvons le tester localement en le faisant tourner dans le server OC4J incorporé dans JDeveloper. Nous pouvons également le tester sur une instance OC4J distante (pour la he-arc, le serveur se nomme Comment les types java primitif sont sérialisé vers XML Les objets qui seront passé vers et de un service web devront être capables d être sérialisé en type XML, et, ensuite, désérialisé vers leur type original. Oracle se base sur le standard JAX- RPC qui définit comment les objets sont sérialisé de Java vers XML et de XML vers Java Outils JDeveloper pour développer des Web services Les services Web peuvent être développés selon deux approches : Un développement BOTTOM-UP Un développement TOP-DOWN Il y a deux approches pour un développement «bottom-up» d un service Web JAX-RPC : Utiliser l un des assistants JDeveloper et pointer sur la classe d implémentation. Dans l assistant, sélectionner les méthodes que l on veut exposer. JDevelopper génère tous les artéfacts Java nécessaires, descripteur de déploiement et fichier WSDL sans avoir à faire d opérations manuellement. Ajouter des annotations JSR-181 dans notre class Java ou EJB session beans. Le WSDL est généré avec un certains nombre de fichiers d aide, comme par exemple, un fichier de mapping. Le développement «bottom-up» est l approche la plus simple et la plus rapide pour développer des services Web, mais, elle peut avoir des impactes sur l interopérabilité du service. Le développement «top-down» commence par la création du WSDL. JDeveloper nous aide à construire le WSDL afin de pouvoir générer tous les artéfacts Java nécessaires, les descripteurs de déploiement et les fichiers d implémentation Java. Généralement, l approche top-down est la meilleure approche pour s assurer de l interopérabilité du service, puisque nous commençons par spécifier nos services en décrivant les différents formats de messages et opérations en utilisant des standards XML. Auteur : Page 7 sur

8 JDeveloper nous offres un certain nombre d assistant pour nous aider à développer, et déployer nos sevices Web. Chaque assistant créer le document WSDL et les fichiers de déploiement nécessaire pour publier notre code en tant que service Web. Assistant de création de service Web Java J2EE, pour exposer des méthodes d une calsse Java ou pour exposer des méthodes à partir d un EJB. Remarque : Nous pouvons utiliser cet assistant que pour les EJB 2.0 et 2.1. Pour des informations sur la création de service Web à partir d un EJB 3.0, voir le chapitre relatif. Assistant de création de service Web JMS J2EE, pour créer des services Web qui permettent de manipuler des messages d une destination JMS. (concept JMS à étudier!) Assistant de création de service Web PL/SQL J2EE, pour exposer des programmes stockés dans des package PL/SQL. Assistant de création de service Web Java J2EE à partir d un document WSDL existant. Le développement d un service Web selon l approche top-down commence par le WSDL, et JDeveloper utilise ce WSDL pour générer les artéfacts Java nécessaires et les descripteurs de déploiement Développement BOTTOM-UP Comment créer des services bottom-up Voir [ORA3-06], chapitre «How to create a Bottom-Up Services». L assistant de création de service Web Java J2EE permet de créer des services Web à partir de : Classes Java Interfaces distantes EJB 2.0 ou 2.1 Composants métiers ADF «wrappé» en EJBs. L assistant de création de service Web JMS J2EE permet de publier un service Web qui expose des destinations JMS. L assistant de création de service Web PL/SQL J2EE permet de publier des services Web basé sur des programme PL/SQL stocké dans des packages PL/SQL [Pratique] : Création d un service Web à partir d une classe Java Voir tutoriel [WS-01] : Ce tutoriel montre comment utiliser les outils «web services» offert par JDevelopper pour créer et gérer (via Application Server Control) un service Web. Processus réalisé dans ce tutoriel : 1. Création d une class Java contenant deux méthodes 2. Création d un service Web sur la classe Java 3. Explorer l Editeur WSDL 4. Déployer et tester le service Web 5. Gérer le service Web (en utilisant «Oracle Application Server Control») Auteur : Page 8 sur

9 [Pratique] : Création d un service Web à partir d une classe Java et en utilisant des annotations JSR-181 Le projet «RapidService» de l application de démo SOA «Order Booking Application» montre également la méthode bottom-up d implémentation d un service Web. Voir [ORA2-06] chapitre 6. Le développement de ce projet, montre également l utilisation d annotations JSR-181(Java Specification Request - Web Services Metadata for the Java Platform). JSR-181 spécifie un mécanisme d annotation dans les sources Java afin de décrire les directives nécessaire pour la publication des Web sevices, par exemple, pour définir dans la classe Java les méthodes qui sont à publier dans le endpoint Interface ou encore le style d encodage retenu Pour information, la JSR-181 s appuie sur la JSR-175 (Metadata) qui décrit de manière plus générale les méchanismes de gestion de métadonnées. En résumer, la JSR-181 fixe un modèle d'annotations pour la construction de services Web développés en Java. Ces annotations (métadonnées) seront utilisées par les outils de générations WSDL. Dans le projet «RapidService», les annotations JSR-181 sont utilisées pour spécifier le service web et les méthodes du service web Pour pouvoir compiler et déployer le projet «RapidService», il faut ajouter la librairie «JSR-181 Web Services» au projet (voir chapitre 6.3). Voir également le chapitre «Web Services metadata, JSR-181» de [ORA3-06] [Pratique] : Création d un service Web à partir d un package PL/SQL Voir tutoriel [WS-03] : Ce tutoriel montre comment créer et déployer un service Web basé sur un package PL/SQL existant. Le service Web résultant est déployé dans OC4J et testé. Processus réalisé dans ce tutoriel : 1. Connexion à la base de données 2. Installation du package PL/SQL dans la base de données 3. Création d une nouvelle application pour le service Web 4. Publication du package PL/SQL en tant que service Web 5. Déploiement et test du service Web Développement TOP-DOWN Comment créer des services top-down Voir [ORA3-06], chapitre «How to create a Top-Down Web Service» : Un service top-down est développé depuis un fichier WSDL qui fournit le contrat du service [Pratique] : Création de services Web selon l approche top-down Voir tutoriel [WS-02] : Ce tutoriel montre la méthode de développement top-down d un service Web. Cela veut dire que nous commençons par créer le WSDL et générons ensuite toutes les classes et artéfacts en utilisant la définition des types et opérations décris dans le WSDL. Processus réalisé dans ce tutoriel : 1. Création du document (contrat) WSDL 2. Génération du service Web à partir du WSDL Auteur : Page 9 sur

10 3. Test du service Web Projet BPMS Synthèse des concepts Cette méthode est plus compliquée à réalisée que la méthode bottom-up dans laquelle on part d un system existant que l on «wrap» en Service Web. Remarque : Le projet «CreditService» de l application de démo SOA «Order Booking Application» montre également la méthode top-down d implémentation d un service Web. Voir [ORA2-06] chapitre Créer un service Web à partir d un EJB 3.0 Voir [ORA3-06], chapitre «How to Create a Web Service from EJB 3.0». Voir [ORA2-06] chapitre 1.6 et chapitre 3 : Le projet «CustomerService» de l application de démo SOA «Order Booking Application» utilise EJB 3.0 et les annotations JSR-181 afin de pouvoir déployer un service Web. Processus réalisé dans le chapitre 3 : 1. Création d un nouveau projet 2. Création des «Entity Beans» depuis les tables de la base de données (ADDRESS et CUSTOMER) 3. Edition du fichier de persistance (persistance.xml) 4. Création d un «Session Beans» 5. Définition de requête supplémentaire dans le fichier Customer.java 6. Utiliser une séquence pour générer l id de l adress dans Address.java 7. Editer le «Session facade» du «Session bean» (CustomerServiceBean.java) 8. Ajouter et modifier des méthodes dans le «session beans» (CustomerServiceBean.java) 9. Ajouter des annotations JSR-181 dans CustomerService.java (Web Service Endpoint Interface) 10. Créer le fichier de profile de déploiement EJB JAR pour le projet «CustomerService» 11. Déployer CustomerService 12. Voir le WSDL pour CustomerService Déployer un service Web depuis JDeveloper Les assistants génèrent une archive Web (WAR) profile de déploiement nommé WebServices.deploy qui permet de déployer le service via le menu contextuel du conteneur du service Web Utilisation de services Web dans JDeveloper [ORA2-06] Voir chapitre 5.3 «Using Web Services in JDeveloper». JDeveloper facilite l utilisation de service Web dans notre application. Nous créons un proxy vers le service en utilisant l assistant de création de service Web proxy, et en appelant les méthodes dans les classes clientes de l application. Auteur : Page 10 sur

11 Dans le tutoriel [WS-01] on créer un service Web proxy qui nous permet de lancer le service Web «GetDateWS» depuis JDeveloper Debugger, tester et analyser des services Web dans JDeveloper [ORA2-06] Voir chapitre 5.4 «Debugging, Testing and Analysing Web Services in JDeveloper». Nous pouvons tester et analyser nos services Web selon plusieurs manières : Tester et déployer un service Web en utilisant Oracle Entreprise Manager. Tester un service en utilisant un proxy généré. Réaliser un essai plus détaillé en utilisant l analyseur de requête HTTP (permet de voir le contenu des messages SOAP passé lorsqu un proxy se connecte à un service Web et que ce service retourne une réponse). Remarque : A la fin du tutoriel [WS-01], on utilise l analyseur de requête HTTP. Construire une interface utilisateur (UI) et retester le tout! 3. Oracle Entreprise Service Bus Voir [ORA2-06], chapitre 6 «Using Oracle Entreprise Service Bus» Introduction Oracle Entreprise Service Bus permet de transporter des données entre multiple «endpoints», que se soit à l interne de l entreprise ou à l externe. Il utilise des standards ouvert (p.ex. : Extensible Markup Language (XML) messages) pour connecter, transformer et router des documents métier entre différentes applications. Il permet de suivre et gérer des données métier avec un minimum d impactes sur les applications existantes. L «Entreprise Service Bus» est l infrastructure fondamentale pour réaliser une architecture orientée service (SOA). 4. Processus BPEL 4.1. BPEL, la pierre angulaire de SOA [JDN-03] Alors que chaque service, pris indépendamment, ne constitue qu'une interface propre à un composant, une couche supplémentaire de standards était nécessaire pour assurer gérer les liens entre plusieurs de ces services, au sein d'une couche applicative. BPEL a donc été conçu pour intégrer un grand nombre d'applications, publiées sous forme de service dans un but métier particulier, sans dépendance de plate-forme ou de langage, le tout de manière automatique. Auteur : Page 11 sur

12 BPEL consiste en un langage XML dessiné pour définir et gérer les orchestrations de processus. Dans ce contexte, une orchestration est une collaboration entre deux ou plusieurs services, mise en place et/ou gérée (orchestré) par un tiers - en l'occurrence, BPEL. Ce dernier prend en charge la séquence complète d'invocations des divers services, ou "collaborateurs". Un processus BPEL dispose donc d'une logique d'invocation, celle-ci pouvant être synchrone ou asynchrone. BPEL fait fortement usage des autres langages liés aux services Web, à commencer par WSDL, SOAP et UDDI. Chaque processus BPEL dispose par ailleurs de sa propre définition WSDL : un processus BPEL est donc un service Web à part entière. BPEL apporte donc une couche d'abstraction de la logique d'orchestration pour chaque service Web impliqué. Cette couche supplémentaire a bien entendu un coût le rendant surtout intéressant pour les orchestrations complexes. La réalisation d application SOA s effectue en deux étapes. Premièrement, la publication de nos services et, deuxièmement, l orchestration de ces derniers dans un processus métier. Publier un service signifie de prendre une fonction d un système ou application existante et de le rendre disponible sous une forme standard tandis que l orchestration permet de composer nos services dans un processus métier de bout en bout. Les normes des services Web, comprenant WSDL, XML et SOAP, ont émergé en tant que plateforme efficace et fortement interopérable pour la publication de services. BPEL (Business Process Execution Language) a émergé en tant que norme indiscutable pour l orchestration de services. BPEL tire bénéfice de plus de 15 ans de recherche réalisé sur ses prédécesseurs (XLANG et WSFL). Auteur : Page 12 sur

13 4.2. Oracle BPEL Process Manager Projet BPMS Synthèse des concepts Oracle BPEL Process Manager fournit un framework permettant de modéliser et exécuter nos processus métier basés sur les standards BPEL. Oracle BPEL Process Manager comprend les composant montrés dans la figure ci-dessous : [BPEL1-06] Oracle BPEL Process Manager is loaded into Oracle JDeveloper. This extends the functionality of Oracle JDeveloper to enable you to model, edit, and design business processes using BPEL. Oracle JDeveloper provides a graphical and user-friendly way to build BPEL processes. What is unique about Oracle JDeveloper is that it uses BPEL as its native format. This means that processes built with Oracle JDeveloper are 100% portable. Oracle JDeveloper also enables you to view and modify the BPEL source without decreasing the usefulness of the tool. The core BPEL engine provides the most mature, scalable, and robust implementation of a BPEL server available today. Oracle BPEL Process Manager executes standard BPEL processes. Oracle BPEL Process Manager also provides a dehydration capability that enables the states of long-running flows to be automatically maintained in a database, thus enabling clustering for both fail over and scalability. Oracle BPEL Server uses an underlying J2EE application server, with support for most major commercial application servers and a bundled version available.the built-in integration services enable you to use advanced connectivity and transformation capabilities of standard BPEL processes. These capabilities include support for XSLT and XQuery transformation, and bindings to hundreds of legacy systems through Java connector architecture (JCA) adapters and native protocols. A human task service is provided as a built-in BPEL service to enable the integration of people and manual tasks into BPEL flows.the extensible WSDL binding framework enables connectivity to protocols and message formats other than SOAP. Bindings are available for JMS, , JCA, HTTP GET, HTTP POST, and many other protocols enabling simple connectivity to hundreds of back-end systems. Auteur : Page 13 sur

14 Oracle Enterprise Manager 10g BPEL Control provides a mature Web-based interface for management, administration, and debugging of processes deployed to Oracle BPEL Server. Audit trails and process history and reporting information are automatically maintained and available through both Oracle Enterprise Manager 10g BPEL Control and a Java API Utilisation de Oracle BPEL Process Manager Lire chapitre 7 de [ORA3-06] «Using Oracle BPEL Process Manager» Pratique Le projet «SelectManufacturer» de l application de démo SOA «Order Booking Application» montre un processus BPEL asynchrone simple avec réception et appel d activités. Voir [ORA2-06] chapitre 7. Le projet «SOAOrderBooking» de l application de démo SOA «Order Booking Application» montre comment utiliser BPEL pour l orchestration des flux de données. Invoque les services fournit par les autres sous-projets. Voir [ORA2-06] chapitre Voir [BPEL1-04] --- Intro à BPEL. Voir [BPEL1-06] BPEL est à la gestion des processus métier ce qu est SQL à la gestion des données. Chapitre 2 : Credit Flow Tutorial : Ce processus est un flux dans lequel nous créons un appel au service «Credit Rating» qui est un service BPEL existant. Le projet contient : Le processus BPEL source (nomduprojet.bpel) Le WSDL d interface client (nomduprojet.wsdl) qui représente l interface utilisateur avec laquelle interagit le processus BPEL. Si on visionne le fichier WSDL, on peut voir qu il contient deux types de port, chacun avec une opération. Une opération initie le processus asynchrone et l autre rappel le client avec une réponse asynchrone. Il contient également un «partnerlink» qui, pour ce processus asynchrone, contient deux rôles. Un rôle pour le fournisseur de service et l autre pour le demandeur. Si on visionne le fichier bpel, on voit que le PartnerLink créée pour l interface cliente inclus deux rôles «myrole» et «partnerrole». Un processus BPEL asynchrone à typiquement deux rôles pour l interface cliente : un pour le flux lui-même, avec une opération d entrée et, l autre, pour le client qui sera rappelé de manière asynchrone. La description de déploiement du processus BPEL (bpel.xml) Le fichier XSD qui définit les types des messages du fichier WSDL. Auteur : Page 14 sur

15 En ce qui concerne l appel au service synchrone «Credit Rating», il faut créer et configurer un partner Link : Création d Partner Link pour le service «Credit Rating». Un Partner links définit un service externe avec lequel notre processus BPEL interagit. Création d un «Scope Activity». Un «Scope Activity» est un ensemble d activité qui a leurs propres variables local, traitement d erreur, etc. Dans notre exemple, ce scope contiendra les trois activités ci-dessous. Création d une activité d invocation (invoke activity) qui permet de spécifier l opération du service que l on aimerait invoquer. Création d une activité d assignation initiale intitulé «assignssn». Permet de copier le numéro SSN (variable d entrée de l interface cliente) dans la variable SSN qui est utilisée en entrée pour le service BPEL «CreditRatingService. Création d une deuxième activité d assignation intitulé «AssignCreditRating». Permet de copier la variable résultat (réponse) du servie CRS dans la variable de sortie de l interface cliente. Chapitre 3 : Reviewing a Loan Procurement BPEL Process: 4.5. Oracle Business Rules Dans le projet «SOAOrderBooking» de l application de démo SOA «Order Booking Application», on utilise un service de décision dans le processus BPEL. Ce dernier va «taper» dans le référentiel Oracle Business Rules qui contient les règles métiers. Dans notre exemple, une règle permet de déterminer si une commande nécessite une approbation manuelle par un manager ou non. Le référentiel Oracle Business Rules est séparé de l application «SOAOrderBooking», ce qui nous permet d éditer nos règles sans devoir modifier et redéployer l application! Dans cet exemple pratique, les règles que l on créer dans le référentiel sont : Si un client à un statut «platinum», alors une approbation par le manager n est pas requise. Si le montant total d une commande est de 1000$ ou plus ET que le statut du client n est pas «platinum», alors une approbation par le manager est requise. Si le montant total d une commande est de moins de 1000$, alors une approbation par le manager n est pas requise. [Pratique] : [ORA2-06] chapitre Référentiel -> dictionnaire -> jeu de règle (ruleset) -> règle Auteur : Page 15 sur

16 5. Sources 5.1. Ouvrages Abréviation NOM et prénom de l auteur, titre de l ouvrage, nom de l éditeur, lieu d édition, année d édition, nombre total de pages de l ouvrage. [ORA1-06] STEINER Deborah, Oracle SOA Suite Quick Start Guide 10g ( ), Oracle, -, Septembre 2006, 94 pages. [ORA2-06] Oracle, Oracle SOA Suite Tutorial Release 3 ( ), Oracle, -, Septembre 2006, 370 pages. [ORA3-06] Oracle, Oracle SOA Suite Developer s Guide 10g ( ), Oracle, -, Septembre 2006, 450 pages [BPEL1-04] Oracle Corp., BPEL 101 Tutorial, Oracle, 2004, 20 pages. [BPEL1-06] Mark Kennedy, Oracle BPEL Process Quick Start Guide 10g ( ), Oracle, -, Septembre 2006, 60 pages. [BPEL1-07] 5.2. Internet Abréviation Deanna Bradshaw and Mark Kennedy, Oracle BPEL Process Manager Developer s Guide 10g ( ), Oracle, -, Janvier 2007, 788 pages. NOM et prénom, titre, adresse internet, date de publication, date de consultation. [JDN-01] Le Journal du Net, «Expliquez-moi... L'architecture orientée service», 13 octobre 2005, mars 2007 [JDN-02] [JDN-03] Le Journal du Net, «Expliquez-moi... La structure d'un message SOAP», 7 juillet 2005, mars 2007 Le Journal du Net, «Expliquez-moi... Les orchestrations BPEL», 18 juin 2006, 27 mars 2007 Auteur : Page 16 sur

17 [MP-01] Mahieu Philippe, «SOA - D'une architecture monolithique à une architecture orientée services», SOA_Platform_Mahieu.pdf, 31 août 2006, Mars 2007 [FO-01] Fabienne Ousteau, «SOA Project Method Overview», SOA_Project_Method_Ousteau.pdf, Mars 2007 [WS-01] Oracle, «Developing, Deploying and Managing Web Services Using JDeveloper and Oracle Application Server», ws/devdepandmanagingws.htm, -, Mars [WS-02] Oracle, «Developing Contract-Driven Web Services Using JDeveloper», stopdown.htm, -, Mars [WS-03] Oracle, «Developing a Web Service from a PL/SQL Package», devwsfrom%20plsql.htm, -, Mars Oracle, Getting Started with EJB 3.0 [EJB-01] Lynn Munsinger, «Introduction to Enterprise JavaBeans 3.0», -, 13 mars Sites de références Abréviation [ORA] Site Site Internet du constructeur oracle, Auteur : Page 17 sur

SII du transporteur avec BPEL

SII du transporteur avec BPEL SII du transporteur avec BPEL Projet BPMS Dernière modification : 18.12.2007 Table des matières 1. INTRODUCTION...3 2. SERVEURS...3 2.1. RÉFÉRENTIEL DESIGNER...3 2.2. SERVEUR DE BASE DE DONNÉES...3 2.3.

Plus en détail

Compte Rendu d intégration d application

Compte Rendu d intégration d application ISMA 3EME ANNEE Compte Rendu d intégration d application Compte Rendu Final Maxime ESCOURBIAC Jean-Christophe SEPTIER 19/12/2011 Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 3 1. Le SGBD:...

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

Oracle Fusion Middleware Concepts Guide 11g Release 1 (11.1.1) Figure 1-1 Architecture Middleware

Oracle Fusion Middleware Concepts Guide 11g Release 1 (11.1.1) Figure 1-1 Architecture Middleware 1 Introduction Ce chapitre décrit Oracle Fusion Middleware. Il comprend : o Qu'est-ce que Middleware o Les fonction de Middleware o L'architecture de conception Middleware o L'architecture orientée services

Plus en détail

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté Alexis Moussine-Pouchkine Sun Microsystems, Inc. Constat Les projets d'intégration sont mono-éditeur Est-ce viable à long terme? Quel(s) Standard(s)

Plus en détail

L Orchestration de Services Web avec Orchestra. Goulven Le Jeune Orchestra Project Manager

L Orchestration de Services Web avec Orchestra. Goulven Le Jeune Orchestra Project Manager L Orchestration de Services Web avec Orchestra Goulven Le Jeune Orchestra Project Manager D1 Bull, Architecte d un Monde Ouvert : contributeur et acteur majeur de l'open Source Applications métiers Infrastructures

Plus en détail

BPEL Orchestration de Web Services

BPEL Orchestration de Web Services Orchestration de Web Services Grégory Le Bonniec gregory.lebonniec@zenika.com 26 novembre 2009 1 Zenika Conseil / Développement / Formation Localisation : Paris et Rennes Nos partenaires Mon expérience

Plus en détail

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere Conférence VisualAge Pacbase 13 décembre 2001 Fernand Bonaguidi Jean-François Lévi 1 La plateforme logicielle WebSphere Applications de s et de Partenaires Accélérateurs

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Business Process Execution Language

Business Process Execution Language Business Process Execution Language Rapport du projet de systèmes distribués d information Markus Lindström 6 mai 2009 Motivation personnelle Le sujet que j ai retenu et présenté dans le cadre du cours

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Introduction Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Forms 10g permet l utilisation du JAVA côté client et côté application

Plus en détail

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures Software propose une offre d intégration unique, qui apporte l équilibre parfait entre investissements et performances pour les entreprises qui doivent sans cesse améliorer leurs processus. Des caractéristiques

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Webographie The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Les slides de cette présentation

Plus en détail

FOSS Enterprise Integration Plattaform

FOSS Enterprise Integration Plattaform FOSS Enterprise Integration Plattaform 1 Modèle architectural Visual tools Human Activity Orchestr. Integration ESB Assembly 1 JBI BC e-form BPEL Server Assembly 2 SCA Assemly 3 Enterprise Monitor MetaDB

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source. Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat

SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source. Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat SOA Open Source Intégration des services et business process dans une architecture SOA Open Source Bruno Georges JBoss, a Division of Red Hat Agenda Cas d etude Contexte métier Les bénéfices Open Source

Plus en détail

Tour d horizon de Java EE 6

Tour d horizon de Java EE 6 1 Tour d horizon de Java EE 6 De nos jours, les entreprises évoluent dans une compétition à l échelle mondiale. Elles ont besoin pour résoudre leurs besoins métiers d applications qui deviennent de plus

Plus en détail

Dr. Djamel Benmerzoug. Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz

Dr. Djamel Benmerzoug. Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Master 2 SITW Les services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri

Plus en détail

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Epreuve écrite individuelle 8 Décembre 2008, durée 45 mns Aucun document autorisé => Finalement, autorisés et semble-t-il utiles!!...

Plus en détail

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL Un bus de services Un bus de services (ESB) permet d assembler des web services existants, le résultat de cet

Plus en détail

BizTalk 2006. Business Process Integration

BizTalk 2006. Business Process Integration BizTalk 2006 Business Process Integration Préoccupations Métier vs IT Accroître la Qualité de Service (Faire plus avec Moins) Meilleure Visibilité et Contrôle Sur le Métier Motivé par des enjeux métiers

Plus en détail

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 Motivation Gestion des expérimentations Avec les workflows Simulation Simulation des Systèmes Distribués ANR USS SimGrid Campagne de Test et gestion de

Plus en détail

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Document: f1218test.fm 22/03/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION APERÇU

Plus en détail

Exécution de processus

Exécution de processus Exécution de processus Electif SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 21 jan. 22 jan. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architectures applicatives

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Exécution de processus

Exécution de processus Exécution de processus Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture et cartographie

Plus en détail

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Webographie The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Les slides de cette présentation

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Messagerie asynchrone et Services Web

Messagerie asynchrone et Services Web Article Messagerie asynchrone et Services Web 1 / 10 Messagerie asynchrone et Services Web SOAP, WSDL SONT DES STANDARDS EMERGEANT DES SERVICES WEB, LES IMPLEMENTATIONS DE CEUX-CI SONT ENCORE EN COURS

Plus en détail

Mineure Architectures Orientées Services SOA Exécution de processus. Mineure SOA. Exécution de processus

Mineure Architectures Orientées Services SOA Exécution de processus. Mineure SOA. Exécution de processus Mineure SOA Exécution de processus Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr Idir AIT SADOUNE - Plan 1 Qu'est-ce qu'exécuter un processus? 2 Moteur de workflow 3 Moteur d'orchestration,

Plus en détail

Guide Pratique EDI NetBeans

Guide Pratique EDI NetBeans Guide Pratique EDI NetBeans Copyright 2005 Sun Microsystems, Inc. All rights reserved. Table des matières Assistant type de Projet EJB...2 Structure Module EJB...5 Ajout d'ejb, Fichiers et Bibliothèques

Plus en détail

La S O A O pen S ource avec. Démos / Outils PEtALS

La S O A O pen S ource avec. Démos / Outils PEtALS La S O A O pen S ource avec Démos / Outils PEtALS Sept. 2007 La route vers la SOA Un ESB (Enterprise Service Bus) basé sur les standards Java, JBI et Web Services est une bonne technologie pour instancier

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

Les Architectures Orientées Services (SOA)

Les Architectures Orientées Services (SOA) Les Architectures Orientées Services (SOA) Ulrich Duvent Guillaume Ansel Université du Littoral Côte d Opale 50, Rue Ferdinand Buisson BP 699 62228 Calais Cedex Téléphone (33) 03.21.46.36.92 Télécopie

Plus en détail

Technologies distribuées

Technologies distribuées Technologies distribuées Java EE 5 Introduction! L entreprise et le Java EE Définition Les de type EJB Les de type services 1 2 Introduction! Compétences acquises " Compréhension " Interventions " Affranchir

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web PROGRAMMATION PUBLIC Professionnels informatiques qui souhaitent développer des applications et «applets» Java DUREE 4 jours 28 heures OBJECTIF Créer divers «applets» à intégrer dans un site Web dynamique,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7 Sommaire 1-Introduction 2 1-1- BPM (Business Process Management)..2 1-2 J-Boss JBPM 2 2-Installation de JBPM 3 2-1 Architecture de JOBSS JBPM 3 2-2 Installation du moteur JBoss JBPM et le serveur d application

Plus en détail

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard

par Philippe Poulard Web services 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard 0 Philippe.Poulard@sophia.inria.fr Philippe Poulard Sommaire Qu est-ce? Middleware XML Web Services in situ Couches de services Architecture des Web Services avec Java JAX-RPC JAXR JAXM Outils 1 Présentation

Plus en détail

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués

Architecture JEE. Objectifs attendus. Serveurs d applications JEE. Architectures JEE Normes JEE. Systèmes distribués Architecture JEE. Objectifs attendus Serveurs d applications JEE Systèmes distribués Architectures JEE Normes JEE couches logicielles, n-tiers framework JEE et design patterns 2007/02/28 Eric Hébert.eheb@yahoo.fr

Plus en détail

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa)

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) SAPNW SOA100 SOA110 SOA200 5 jours SOA400 4 jours Introduction à SAP NetWeaver Architecture orientée services d entreprise SAP: les fondamentaux SAP Enterprise

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Configuration Interface for MEssage ROuting

Configuration Interface for MEssage ROuting Configuration Interface for MEssage ROuting Cahier des Charges Date : 05/04/07 Version : 1.1 Statut : diffusable Auteurs : BAGNARD Natacha FOROT Julien 1/16 Table des révisions Version Date Modifications

Plus en détail

SOAP OU REST, QUE CHOISIR?

SOAP OU REST, QUE CHOISIR? SOAP OU REST, QUE CHOISIR? Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP ou REST, que choisir? Web Services Convention Juin 2004 Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP-- WS Convention 2004 -- Page 1 COMPARER

Plus en détail

Introduction aux «Services Web»

Introduction aux «Services Web» Introduction aux «Services Web» Sana Sellami sana.sellami@univ-amu.fr 2014-2015 Modalité de contrôle de connaissances Note de contrôle de continu Note projet Evaluation du projet la semaine du 17 novembre

Plus en détail

Site Web de paris sportifs

Site Web de paris sportifs Conception Nom HENAUD Benoît Numéro d auditeur 05-39166 Version V1.1 Date de mise à jour 15/05/2008 1/18 Table des matières 1. Objectif du document... 3 2. Architecture... 4 2.1. Contraintes techniques...

Plus en détail

Intégration d'applications d'entreprise (INTA)

Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Master 2 SITW - Recherche Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A Département TLSI Faculté des NTIC Université

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Pasquier Barthelémy Ticula Omont

Pasquier Barthelémy Ticula Omont Pet Store Un magasin de vente en ligne générique basé sur: Le Kit de Développement Logiciel de Java 2, Edition Entreprise (J2EE) Pasquier Barthelémy Ticula Omont lundi 9 mars 2009 1/16 1) Objectif de l

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. Programmer avec Java EE. Besoins des développeurs. Prérequis / Objectifs

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. Programmer avec Java EE. Besoins des développeurs. Prérequis / Objectifs Plan du cours 2 Introduction générale EJB : les fondamentaux Programmer avec Java EE Introduction générale Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2011, modifié par Richard Grin (version 1.0), avec emprunts

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Figure 1-1. Plateformes compatibles avec WCF

Figure 1-1. Plateformes compatibles avec WCF 1 Bonjour Indigo Windows Communication Foundation (WCF), auparavant connu sous le nom de code «Indigo», est une nouvelle plateforme de messages distribués. Il fait partie du Framework.NET 3.0 livré avec

Plus en détail

Les architectures N-tiers

Les architectures N-tiers Les architectures N-tiers 1 SOMMAIRE DU COURS XML ET LES ARCHITECTURES N-TIER Introduction aux architectures N-tier Serveurs d applications Déploiement d applications J2EE Tiers applicatif : servlets Tiers

Plus en détail

Europa. Développement JEE 5. avec Eclipse. K a r i m D j a a f a r. A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o r i

Europa. Développement JEE 5. avec Eclipse. K a r i m D j a a f a r. A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o r i Développement JEE 5 avec Eclipse Europa K a r i m D j a a f a r A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o r i Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12061-5 5 Le projet WTP (Web

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi?

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Paris, le 1 Février 2012 Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Sommaire Qu est ce que Java? Types d applications Java Environnements Java Versions de Java Java EE, c est quoi finalement? Standards

Plus en détail

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java.

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. Note technique W4 Engine Extension SSO Java Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. 1 Présentation 3 2 Custom SSO Java 4 3 Bilan 10 Sommaire Référence

Plus en détail

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web

Programmation Web Avancée Introduction aux services Web 1/21 Programmation Web Avancée Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin, F-93017

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

NOVA BPM. «Première solution BPM intégr. Pierre Vignéras Bull R&D

NOVA BPM. «Première solution BPM intégr. Pierre Vignéras Bull R&D NOVA BPM «Première solution BPM intégr grée» Pierre Vignéras Bull R&D Définitions Business Process Pratiques existantes qui permettent aux personnes et systèmes de travailler ensemble Business Process

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE

ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION offre de nombreux avantages : performances de pointe, productivité et souplesse accrues pour un coût total de

Plus en détail

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison Page 1 sur 5 Plan du site Accueil International Rechercher sur Microsoft France : Ok Accueil TechNet Produits & Technologies Solutions IT Sécurité Interoperabilité Déploiement des postes de travail Scripting

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

Objectifs. Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Expérimenter avec:

Objectifs. Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Expérimenter avec: Cedric Dumoulin Objectifs Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Application permettant de lister un catalogue d articles, et de créer des articles Expérimenter avec: EJB, JPA

Plus en détail

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio

SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 SQL Server Installation Center et SQL Server Management Studio [03/07/09] Sommaire 1 Installation de SQL Server

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/8 Titre professionnel : Inscrit au RNCP de Niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/13) 24 semaines + 8 semaines de stage (uniquement en formation continue) Développer une application orientée objet

Plus en détail

Scub Foundation. Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org

Scub Foundation. Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org Scub Foundation Socle technique Java Open Source http://www.scub-foundation.org Présentation de Scub Présentation de Scub Scub est une société de service en informatique qui a pour but de fournir du conseil

Plus en détail

ADMINISTRATION DE ADOBE LIVECYCLE MOSAIC 9.5

ADMINISTRATION DE ADOBE LIVECYCLE MOSAIC 9.5 ADMINISTRATION DE ADOBE LIVECYCLE MOSAIC 9.5 Informations juridiques Copyright 2010 Adobe Systems Incorporated and its licensors. All rights reserved. Administration d Adobe LiveCycle Mosaic 9.5 13 octobre

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

La démarche SOA et l interopérabilité applicative

La démarche SOA et l interopérabilité applicative La démarche SOA et l interopérabilité applicative Retour d'expérience des projets RITA / PRESTO de la Direction Générale de la Modernisation de l'état Abdelaziz Skalli Consultant Tél : +33.630.78.54.75

Plus en détail

1. Installation d'un serveur d'application JBoss:

1. Installation d'un serveur d'application JBoss: EPITA Ala Eddine BEN SALEM App-Ing2 J2EE T.P. 4 EJB3, Serveur d'application JBoss 1. Installation d'un serveur d'application JBoss: télécharger l'archive du serveur JBoss à l'adresse: http://sourceforge.net/projects/jboss/files/jboss/jboss-5.0.0.ga/jboss-5.0.0.ga.zip/download

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web»

Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Cours Master Recherche RI 7 Extraction et Intégration d'information du Web «Services Web» Sana Sellami sana.sellami@lsis.org 2014-2015 Plan Partie 1: Introduction aux Services Web (SW) Partie 2: Vers une

Plus en détail

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1 L EAI par la pratique François Rivard Thomas Plantain ISBN : 2-212-11199-1 Table des matières Avant-propos................................................ Quel est l objectif de cet ouvrage...............................

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Extension de la plate-forme Eclipse Résumé 1 Rappels de

Plus en détail

Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations

Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations Architecture SOA Un Système d'information agile au service des entreprises et administrations www.objis.com Présentation Architecture SOA - JCertif 1 Qui sommes-nous? Spécialiste JAVA depuis 2005 (Lyon,

Plus en détail

Le moteur de workflow JBPM

Le moteur de workflow JBPM Le moteur de workflow Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/ duvallet/

Plus en détail

Le moteur de workflow JBPM

Le moteur de workflow JBPM Le moteur de Workflow Le moteur de workflow 1 Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/

Plus en détail

Projet de développement. Introduction à Eclipse. Philippe Collet. Licence 3 MIAGE S6 2013-2014

Projet de développement. Introduction à Eclipse. Philippe Collet. Licence 3 MIAGE S6 2013-2014 Projet de développement Introduction à Eclipse Philippe Collet Licence 3 MIAGE S6 2013-2014 http://miageprojet2.unice.fr/user:philippecollet/projet_de_d%c3%a9veloppement_2013-2014 Plan r Eclipse : Introduction

Plus en détail

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Module 04 Les Services Web Campus-Booster ID : 697 www.supinfo.com Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez: Comprendre

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception -

Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception - Refonte front-office / back-office - Architecture & Conception - GLG204 - Architectures Logicielles Java 2008/2009 Nom : Cédric Poisson Matricule : 06-49012 Version : 1.0 Jeudi 28 mai 2009 1 / 23 Table

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

Plugin Payment-OnLine

Plugin Payment-OnLine Plugin Payment-OnLine Le plugin "Payment-Online" est un plugin technique dont l'objectif est de faciliter l'utilisation du paiement en ligne dans des applications Lutèce. Il se compose d'une librairie

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail