Places de stationnement pour véhicules

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Places de stationnement pour véhicules"

Transcription

1 Guide de l'aménagement des places de stationnement selon les articles 49 à 56 OC Places de stationnement pour véhicules Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie Direction de l'économie publique

2 La présente édition du guide de l'aménagement des places de stationnement pour véhicules tient compte de l'ordonnance du 25 mai 2011 sur les notions et les méthodes de mesure dans le domaine de la construction (ONMC; RSB Les résultats des exemples de calcul présentés dans le guide ne changent pas. Impressum Abréviations utilisées Edition: Office des affaires communales et de l'organisation du territoire Nydeggasse 11/13, 3011 Berne DPC LC log OC PS C PS M SP Décret cantonal bernois concernant la procédure d'octroi du permis de construire Loi cantonale bernoise sur les constructions Logement Ordonnance cantonale bernoise sur les constructions Places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur Surface de plancher imputable conformément à l'article 49, 2 e alinéa OC Publié à l'adresse: Berne, décembre 2012 N 00.1 f

3 Sommaire Introduction 1 Généralités 1 Aperçu des nouvelles dispositions 1 Comment calculer le nombre de places de stationnement 3 Procédé 3 Détermination des paramètres de base 3 Calcul du nombre de places de stationnement pour les logements (art. 51 OC 5 Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur 5 Places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (art. 54a OC 6 Exemples types 6 Calcul du nombre de places de stationnement pour les autres affectations (art. 52 OC 8 Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur 8 Places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (art. 54a OC 9 Exemples types 10 Calcul du nombre de places de stationnement pour les projets de grande envergure (art. 53 OC 12 Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur 12 Places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (art. 54a OC 13 Exemple type 14 Calcul du nombre de places de stationnement pour une affectation mixte 15 Procédé 15 Exemple type 15 Circonstances particulières 16 Dérogations (art. 54 OC 16 Dérogations applicables aux projets de grande envergure (art. 53, 3 e al. et 54 OC 16 Circonstances particulières concernant les cycles et les cyclomoteurs (art. 54a, 3 e al. OC 16 Exemple type 17 Manque d'espace pour les places de stationnement nécessaires 18 Annexe 19 Extrait de l'ordonnance sur les constructions 19

4

5 Introduction Généralités Le canton de Berne s'est doté d'une réglementation uniforme sur la manière de déterminer le nombre de places de stationnement. Les dispositions en question, qui sont entrées en vigueur le 1 er mars 2000, sont spécifiées aux articles 49 à 56 de l'ordonnance sur les constructions (OC, qui figurent dans l'annexe. Elles ont remplacé les prescriptions de l'ordonnance sur l'aménagement de places de stationnement dans les secteurs concernés par les plans de mesures de protection de l'air, qui a été abrogée. Le présent guide reprend les termes prévus par l'ordonnance du 25 mai 2011 sur les notions et les méthodes de mesure dans le domaine de la construction (ONMC; RSB Les dispositions de l'ordonnance sont applicables aux projets soumis à l'octroi d'un permis de construire (au sens des art. 1a LC et 4 ss DPC. Le présent guide a pour but de vous faciliter la mise en œuvre en vous expliquant les dispositions et en vous aidant à calculer le nombre de places de stationnement. Pour les projets de grande envergure, nous vous recommandons de procéder à ces opérations dès la phase de planification et de déterminer l'ordre de grandeur de ce chiffre. La réglementation modifiée se distingue par les principes suivants: Aperçu des nouvelles dispositions Les dispositions de l'ordonnance sur les constructions sont valables pour l'ensemble du canton. La définition des dimensions d'un parking considéré comme étant suffisant au sens des articles 16 et 17 LC est régie par les articles 49 à 56 OC. Solution unique pour l'ensemble du canton Mieux desservies par les transports publics et touchées par une pollution atmosphérique plus forte, les villes et les agglomérations sont soumises à un régime différent qui prévoit, pour elles, une fourchette plus basse du nombre de places de stationnement à établir que dans le reste du canton (art. 52, 2 e al. OC. Différences entre les villes/ agglomérations et le reste du canton Lorsqu'un projet prévoit plusieurs affectations, par exemple un immeuble de bureaux comprenant des commerces et un restaurant, chacune d'elles est considérée isolément. Si le bâtiment compte, en plus, des logements, les places de stationnement liées à ceux-ci seront calculées séparément. Affectations diverses sous un même toit Les prescriptions varient selon qu'il s'agit de petits projets ou de projets de grande envergure tels que centres commerciaux, usines, entreprises artisanales ou installations de loisirs d'une certaine taille. Différence entre petits et grands projets La réglementation prescrit, pour les projets de type courant, une fourchette à l'intérieur de laquelle vous pouvez choisir librement le nombre de places de stationnement. Les valeurs peuvent se calculer à l'aide de formules ou être extraites des tableaux et des graphiques de ce guide. Pour ce qui est des projets de grande envergure, les besoins de base se déterminent d'après l'affectation. Fourchette au lieu de nombre défini 1

6 Introduction Dépassement des limites de la fourchette et des besoins de base Les limites supérieure ou inférieure de la fourchette ou des besoins de base peuvent être dépassées dans des circonstances particulières et à certaines conditions (art. 53, 4 e al. et 54 OC. Il appartient à l'autorité d'octroi du permis de construire de statuer sur les demandes motivées. Places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs Tous les projets doivent prévoir des places de stationnement pour les deux-roues légers (art. 54a OC. Il convient d'en aménager au moins le nombre calculé à partir du tableau; aucune limite supérieure n'a été fixée. La moitié de ces emplacements doivent être couverts. Places aménagées sur du terrain ne faisant pas partie de l'immeuble et taxe de remplacement Si l'espace est insuffisant pour aménager le nombre exigé de places de stationnement, la possibilité existe, comme jusqu'ici, de les établir sur du terrain appartenant à un tiers. A défaut, les requérants peuvent demander à être exemptés de cette obligation. Les communes peuvent alors percevoir des taxes de remplacement (art. 55 et 56 OC. 2

7 Comment calculer le nombre de places de stationnement Procédé Commencez par calculer les paramètres de base (voir ci-dessous. Vous obtiendrez des valeurs que vous pourrez ensuite intégrer dans les formules et les tableaux. Paramètres de base Lisez, à partir de la page 5, les explications relatives au calcul des différents projets. Commencez par répondre à la question du chapitre concerné, puis suivez les instructions. Vous obtiendrez ainsi la fourchette ou les besoins de base déterminant le nombre de places à aménager. Vous y trouverez également des cas types tirés de la pratique. Questions, cas types N'oubliez pas qu'il convient d'observer encore d'autres prescriptions relatives à la situation, la disposition et l'agencement, telles que les exigences concernant la géométrie des places de stationnement réservées aux véhicules à moteur des personnes handicapées, la protection des eaux, la sécurité routière, etc. Nous vous recommandons à cet égard de prendre contact le plus tôt possible avec l'autorité communale d'octroi du permis de construire. Autres critères Si vous désirez examiner le texte intégral de la modification de l'ordonnance, reportez-vous à l'annexe. Détermination des paramètres de base La surface de plancher (SP est à la base de tous les calculs. Vous trouverez des indications plus détaillées à ce sujet à l'article 49, 2 e alinéa OC. Le calcul du nombre de places de stationnement dépend des éléments qui composent la SP, à savoir - pour les logements: de la surface utile principale (SUP et de la surface de construction de chaque logement; - pour les autres affectations: de la surface utile principale (SUP en surface et en souterrain, de la surface de dégagement (SD et de la surface de construction (SC servant à l'artisanat ou au but de l'installation ou qui peuvent être utilisées pour celle-ci. Sont exceptés les entrepôts artisanaux souterrains qui ne sont ni ouverts au public, ni dotés de places de travail. Calculez la SP séparément pour chaque affectation. Pour les logements, c'est la SP de chacun d'entre eux qui est déterminante, et non la somme des SP. Le nombre «n» est un paramètre utilisé pour plusieurs calculs (sauf pour les projets prévoyant unique- Calcul de la surface de plancher (art. 49, 2 e al. OC Détermination du nombre «n» (art. 52, 1 er al. OC Affectation Restaurants Achats, loisirs, culture Hôtels Industrie, artisanat, tertiaire Hôpitaux, foyers Ecoles Nombre «n» n = 15 n = 20 n = 30 n = 50 n = 50 n = 120 En cas de doute quant à l'appartenance de votre projet à telle ou telle affectation, n'hésitez pas à vous adresser à l'autorité communale d'octroi du permis de construire (voir aussi art. 52, 4 e al. OC. 3

8 Comment calculer le nombre de places de stationnement Classement des communes (art. 52, 2 e al. OC Les données diffèrent pour la plupart des projets selon qu'ils sont situés dans les villes et les agglomérations - où la fourchette des places à aménager est un peu plus basse - ou dans le reste du canton. Font exception les projets de grande envergure ou ceux qui portent sur des logements. La liste qui suit montre dans quelle catégorie sont classées les communes. Figurent au nombre des villes et agglomérations: Bienne Brügg Nidau Heimberg Spiez (sans Einigen et Faulensee Steffisburg Thoune (sans Goldiwil Berne (sans Oberbottigen Bolligen (sans Habstetten et Ferenberg Bremgarten Ittigen Köniz (uniquement Köniz, Liebefeld, Niederwangen et Wabern Moosseedorf Münchenbuchsee Muri Ostermundigen Urtenen-Schönbühl Zollikofen Villes et les agglomérations Reste du canton 4

9 Calcul du nombre de places de stationnement pour les logements (art. 51 OC Voulez-vous calculer le nombre de places de stationnement (fourchette pour un projet comprenant exclusivement des logements? Question 1 Oui Continuez ci-des- Non Passez à la question 2 Page 8 Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur La classification des communes ne concerne pas la construction de logements. Seule la surface de plancher (SP est déterminante pour le calcul de la fourchette, qu'il s'agisse d'une maison individuelle ou d'un immeuble de plusieurs appartements. On distingue deux catégories: les logements de 120 m 2 au plus et les logements dépassant cette superficie. Relevez dans les tableaux suivants les nombres de places réservées aux véhicules à moteur (PS M pour les deux catégories, puis additionnez-les. Nombre de logements d'une SP de 120 m 2 maximum Nombre minimum Nombre maximum Projets comptant jusqu'à cinq logements 1 1 PS M 3 PS M 2 2 PS M 4 PS M 3 3 PS M 5 PS M 4 4 PS M 6 PS M 5 5 PS M 7 PS M Nombre de logements d'une SP de plus de 120 m 2 Nombre minimum Nombre maximum 1 1 PS M 4 PS M 2 2 PS M 5 PS M 3 3 PS M 7 PS M 4 4 PS M 8 PS M 5 5 PS M 10 PS M Logements Minimum par logement Maximum par logement Projets comptant six logements ou plus SP de 120 m 2 maximum 0.75 PS M 1.25 PS M SP de plus de 120 m 2 1 PS M 2 PS M 5

10 Calcul du nombre de places de stationnement pour les logements (art. 51 OC Places de stationnement réservées aux cycles et cyclomoteurs (art. 54a OC Le nombre de places de stationnement réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (PS C dépend également de la SP, de la taille et du nombre de logements. Logement SP de 70 m 2 maximum SP de plus de 70 m 2 Minimum par logement 2 PS C 3 PS C Exemples types Exemple 1: construction d'une maison individuelle Projet Maison individuelle d'une SP de140 m 2 Calcul du nombre de La règle est la même pour les maisons individuelles que pour les logements. places réservées aux véhicules à moteur (PS M Maximum pour un logement d'une SP de plus de 120 m 2 : Minimum pour un logement d'une SP de plus de 120 m 2 : 4 PS M 1 PS M Résultat: 1 à 4 PS M Calcul du nombre La règle est la même pour les maisons individuelles que pour les logements. de places réservées aux cycles et aux Maison individuelle d'une SP de plus de 70 m 2 : 3 PS C cyclomoteurs (PS C Résultat: au moins 3 PS C Exemple 2: construction d'un immeuble de 6 logements Projet 3 logements d'une SP de120 m 2 au plus 3 logements d'une SP de plus de 120 m 2 Calcul du nombre de places réservées aux Un total de six logements étant prévu, il convient de prendre le chiffre qui correspond à six logements ou plus. véhicules à moteur (PS M Maximum pour logements d'une SP de 120 m 2 au plus 3 x 1.25 PS M = 3.75 PS M Maximum pour logements d'une SP de plus de 120 m 2 3 x 2 PS M = 6 PS M Somme des maximums = 10 PS M (arrondi 6

11 Calcul du nombre de places de stationnement pour les logements (art. 51 OC Minimum pour logements d'une SP de 120 m 2 au plus 3 x 0.75 PS M = 2.25 PS M Minimum pour logements d'une SP de plus de 120 m 2 3 x 1 PS M = 3 PS M Somme des minimums = 5 PS M (arrondi Résultat: 5 à 10 PS M Les six logements ont une SP supérieure à 70 m 2 : 6 x 3 PS C = 18 PS C Résultat: au moins 18 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (PS C Exemple 3: construction de quatre immeubles de 9 logements 4 logements d'une SP inférieure à 70 m 2 12 logements d'une SP de 115 m 2 Projet 20 logements d'une SP supérieure à 120 m 2 Maximum pour logements d'une SP de 120 m 2 au plus 16 x 1.25 PS M = 20 PS M Maximum pour logements d'une SP de plus de 120 m 2 20 x 2 PS M = 40 PS M Somme des maximums = 60 PS M Calcul du nombre de places réservées aux véhicules à moteur (PS M Minimum pour logements d'une SP de 120 m 2 au plus 16 x 0.75 PS M = 12 PS M Minimum pour logements d'une SP de plus de 120 m 2 20 x 1 PS M = 20 PS M Somme des minimums = 32 PS M Résultat: 32 à 60 PS M 32 logements (SP > 70 m 2 : 32 x 3 PS C = 96 PS C 4 logements (SP 70 m 2 : 4 x 2 PS C = 8 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux Résultat: au moins 104 PS C cyclomoteurs (PS C Une fois que vous avez déterminé le nombre de places de stationnement réservées aux véhicules à moteur ainsi qu'aux cycles et aux cyclomoteurs pour votre projet de logements, reportez-vous à la question 5, page 16. 7

12 Calcul du nombre de places de stationnement pour les autres affectations (art. 52 OC Question 2 Voulez-vous calculer le nombre de places de stationnement (fourchette pour les autres affectations (sans les logements telles que l'artisanat ou la vente? Oui Continuez ci-dessous Non Passez à la question 3 Page 12 Divisez d'abord la surface brute au plancher par «n» (SP/n pour chaque affectation, puis additionnez ces valeurs (cf. «Détermination des paramètres de base», p. 4 supra. Si le résultat est supérieur à 200, il s'agit d'un projet de grande envergure. Continuez alors à la page 12. Si vous obtenez 200 ou moins, suivez les prescriptions ci-dessous. Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur La somme des différentes valeurs de SP/n que vous avez calculées est déterminante. Appliquez-la à la formule correspondante pour obtenir la fourchette. La formule varie selon que votre projet se situe en ville/agglomération ou dans le reste du canton. Villes et agglomérations La formule est (0.45 x SP/n 3 pour le minimum, (0.6 x SP/n + 5 pour le maximum. PS M SP/n 8

13 Calcul du nombre de places de stationnement pour les autres affectations (art. 52 OC La formule est (0.6 x SP/n 3 pour le minimum, (0.8 x SP/n + 5 pour le maximum. Reste du canton PS M SP/n Places de stationnement réservées aux cycles et cyclomoteurs (art. 54a OC Le nombre de ces places de stationnement (PS C dépend également de la SP et de l'affectation. Il ressort du tableau indiqué ci-dessous. Affectation par 100 m 2 de SP Hôpital, foyer Industrie, artisanat, tertiaire, hôtel Achats, loisirs, culture, restaurant Ecoles 1 PS C 2 PS C 3 PS C 10 PS C 9

14 Calcul du nombre de places de stationnement pour les autres affectations (art. 52 OC Exemples types Exemple 1: construction d'un immeuble commercial en zone «reste du canton» Projet Magasin: SP de 574 m 2 catégorie «achats» n = 20 Tea-room: SP de 225 m 2 catégorie «restaurant» n = 15 Cabinet: SP de 200 m 2 catégorie «industrie» n = 50 S'agit-il d'un projet de grande envergure (art. 53 OC? Calcul SP/n: Magasin: 574 : 20 = 28.7 Tea-room: 225 : 15 = 15 Cabinet: 200 : 50 = 4.0 SP/n total = 47.7 Il ne s'agit pas d'un projet de grande envergure, SP/n étant inférieur à 200. Calcul du nombre de places réservées aux véhicules à moteur Maximum 0.8 x = PS M Minimum 0.6 x = PS M (PS M Résultat: 26 à 43 PS M (arrondi Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (PS C Magasin: 574 : 100 x 3 = PS C Tea-room: 225 : 100 x 3 = 6.75 PS C Cabinet: 200 : 100 x 2 = 4 PS C Résultat: au moins 28 PS C (arrondi Exemple 2: construction d'un immeuble commercial en agglomération Projet Artisanat SP de 1400 m 2 catégorie «industrie» n = 50 Vétérinaire pour petits animaux SP de 250 m 2 catégorie «industrie» n = 50 S'agit-il d'un projet de grande envergure (art. 53 OC? Comme l'artisanat et le cabinet vétérinaire appartiennent tous les deux à la catégorie «industrie», SP/n se calcule pour l'ensemble de la surface concernée. SP/n 1650 : 50 = 33 Il ne s'agit pas d'un projet de grande envergure, SP/n étant inférieur à 200. Calcul du nombre de places réservées aux Maximum 0.6 x = 27.2 PS M Minimum 0.45 x 37 3 = PS M véhicules à moteur (PS M Résultat: 14 à 27 PS M (arrondi 10

15 Calcul du nombre de places de stationnement pour les autres affectations (art. 52 OC Artisanat, cabinet vétérinaire: 1650 : 100 x 2 = 33 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux Résultat: au moins 33 PS C cyclomoteurs (PS C Exemple 3: construction d'un immeuble commercial en zone «reste du canton» Artisanat SP de 1200 m 2 catégorie «industrie» n = 50 Projet Entrepôt SP de 1000 m 2 catégorie «industrie» n = 50 Locaux de formation SP de 300 m 2 catégorie «loisirs» n = 20 Les surfaces d'entreposage sont classées sous «industrie». La question est de savoir où placer les locaux de formation. A l'instar de la catégorie «achats, loisirs», ils accueillent des visiteurs divers, généralement adultes. La catégorie «écoles» mentionnée aux articles 52, 1 er alinéa et 54a, 1 er alinéa OC est prévue pour les établissements scolaires accueillant des enfants et des jeunes. En vertu de l'article 52, 4 e alinéa, n est fixé à 20 pour les locaux de formation. Calcul de SP/n: Artisanat 1200 : 50 = 24 Entrepôts 1000 : 50 = 20 S'agit-il d'un projet de grande envergure (art. 53 OC? Locaux de formation 300 : 20 = 15 SP/n total = 59 Il ne s'agit pas d'un projet de grande envergure, SP/n étant inférieur à 200. Maximum 0.8 x = 52.2 PS M Minimum 0.6 x 59 3 = 32.4 PS M Calcul du nombre de places réservées aux Résultat: 32 à 52 PS M (arrondi véhicules à moteur (PS M Artisanat / entrepôts: 2200 : 100 x 2 = 44 PS C Locaux de formation: 300 : 100 x 3 = 9 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux Résultat: au moins 53 PS C cyclomoteurs (PS C Une fois que vous avez déterminé le nombre de places de stationnement réservées aux véhicules à moteur ainsi qu'aux cycles et aux cyclomoteurs pour votre projet portant sur d'autres affectations, reportez-vous à la question 5, page

16 Calcul du nombre de places de stationnement pour les projets de grande envergure (art. 53 OC Question 3 Voulez-vous calculer le nombre de places de stationnement (besoins de base pour un projet de grande envergure? Oui Continuez ci-dessous Non Passez à la question 4 Page 15 Places de stationnement réservées aux véhicules à moteur Les projets de grande envergure, soit ceux dont la somme de SP/n dépasse 200, sont soumis à l'application non pas d'une fourchette, mais des besoins de base. Ceux-ci correspondent au nombre de places de stationnement qui doivent être aménagées. Ils se calculent à l'aide de la formule (0.25 x SP/n Si votre projet comprend plusieurs affectations, déterminez d'abord SP/n pour chacune d'elles, puis faites-en le total, que vous introduirez dans la formule. Dans la zone de transition, on applique une règle de coordination avec la fourchette prévue pour les projets de moindre envergure. Ses effets sont les suivants: Villes et agglomérations Règle de coordination «villes et agglomérations» SP/n 200 à 300 Dès 300 Minimum Besoins de base Besoins de base Maximum 125 PS M Reste du canton Règle de coordination «reste du canton» SP/n 200 à à 460 Dès 460 Minimum 117 PS M Besoins de base Besoins de base Maximum 165 PS M 165 PS M 12

17 Calcul du nombre de places de stationnement pour les projets de grande envergure (art. 53 OC Les besoins de base se calculent au moyen de la formule (0.25 x SP/n + 50 Besoins de base PS M SP/n Places de stationnement réservées aux cycles et cyclomoteurs (art. 54a OC Le nombre de places de stationnement réservées aux cycles et cyclomoteurs (PS C dépend également de la SP et de l'affectation. Il ressort du tableau ci-dessous. Affectation par 100 m 2 de SP Hôpitaux, foyers Industrie, artisanat, tertiaire, hôtels Achats, loisirs, culture, restaurant Ecoles 1 PS C 2 PS C 3 PS C 10 PS C 13

18 Calcul du nombre de places de stationnement pour les projets de grande envergure (art. 53 OC Exemple type Exemple: immeuble commercial sis en zone «reste du canton» Projet Artisanat/tertiaire: SP de m 2 catégorie «industrie» n = 50 S'agit-il d'un projet de grande envergure (art. 53 OC? Calcul de SP/n: Artisanat/tertiaire : 50 = 367 Il s'agit d'un projet de grande envergure, SP/n étant supérieur à 200. Calcul du nombre de Besoins de base: (0.25 x = PS M places réservées aux véhicules à moteur (PS M La règle de coordination est applicable: Résultat: 165 PS M (arrondi 142 à 165 PS M Calcul du nombre Artisanat/tertiaire: : 100 x 2 = 367 PS C de places réservées aux cycles et aux Résultat: au moins 367 PS C cyclomoteurs (PS C Une fois que vous avez déterminé le nombre de places de stationnement réservées aux véhicules à moteur ainsi qu'aux cycles et aux cyclomoteurs pour votre projet de grande envergure, reportez-vous à la question 5, page

19 Calcul du nombre de places de stationnement pour une affectation mixte Voulez-vous calculer le nombre de places de stationnement (fourchette pour une affectation mixte (logements et autres affectations? Question 4 Oui Continuez ci-dessous Non Passez à la question 5 Page 16 Procédé Calculez d'abord la fourchette applicable aux places de stationnement liées aux logements en parcourant le procédé de la page 5, puis celle des autres affectations, page 8. Enfin, additionnez les différents résultats. Exemple type Exemple: immeuble locatif et commercial 3 logements SP de 120 m 2 au plus Projet 3 logements SP de plus de 120 m 2 Magasin SP de 574 m 2 Tea-room SP de 225 m 2 Cabinet SP de 200 m 2 Reprenez les chiffres de l'exemple 2 pour les logements (page 6/7: Résultat intermédiaire: Reprenez les chiffres de l'exemple 1 pour les autres affectations (page 10: Résultat intermédiaire: 5 à 10 PS M 26 à 43 PS M Calcul du nombre de places réservées aux véhicules à moteur (PS M Résultat: 31 à 53 PS M Reprenez les chiffres de l'exemple 2 pour les logements (page 7: Résultat intermédiaire: Reprenez les chiffres de l'exemple 1 pour les autres affectations (page 10: Résultat intermédiaire: 18 PS C 28 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux cyclomoteurs (PS C Résultat: au moins 46 PS C Une fois que vous avez déterminé le nombre de places de stationnement réservées aux véhicules à moteur ainsi qu'aux cycles et aux cyclomoteurs pour votre projet à affectation mixte, reportez-vous à la question 5, page suivante. 15

20 Circonstances particulières Question 5 Le résultat obtenu vous semble-t-il sensé compte tenu des circonstances concrètes? Non Continuez ci-dessous Oui Passez à la question 6 Page 18 Nombre supérieur ou inférieur de places de stationnement (art. 54 OC Si un projet porte sur des logements uniquement, sur d'«autres affectations» ou sur une affectation mixte, vous pouvez demander, en vertu de l'article 54 OC, à dépasser les limites de la fourchette calculée. Une telle dérogation n'est toutefois possible que si votre projet engendre un trafic nettement supérieur ou inférieur à la moyenne. Trafic supérieur ou inférieur à la moyenne Ce phénomène peut résulter d'un travail par équipes, d'une densité très élevée ou très basse de postes de travail par surface de plancher ou d'une desserte particulièrement mauvaise ou bonne par les transports publics. A cet égard, il convient de noter qu'en cas d'utilisation mixte, une dérogation ne peut être demandée que pour l'affectation qui engendre un trafic supérieur ou inférieur à la moyenne. Nombre supérieur ou inférieur de places de stationnement pour les projets de grande envergure (art. 53, 4 e al. et 54 OC Si vous désirez aménager un nombre de places de stationnement supérieur ou inférieur aux besoins de base calculés, vous pouvez motiver vos besoins supplémentaires ou moindres en vous fondant sur les articles 53, 4 e alinéa et 54 OC. Trajets (art. 53, 4 e al. OC Les besoins de base peuvent être augmentés dans un cas concret, s'il est démontré que le nombre prévisible de trajets engendrés par le projet permettra néanmoins de respecter les prescriptions de la législation sur la protection de l'environnement. Pour cette question, prenez contact avec l'autorité communale d'octroi du permis de construire. Trafic supérieur ou inférieur à la moyenne (art. 54 OC L'article 54 OC prévoit qu'il vous incombe de démontrer que votre projet de construction engendrera un trafic nettement supérieur ou inférieur à la moyenne. Ce dernier peut être dû à un travail par équipes, à une densité très forte ou très faible de postes de travail par surface de plancher ou par une desserte particulièrement mauvaise ou bonne par les transports publics. 16

21 Circonstances particulières Circonstances particulières applicables aux cycles et cyclomoteurs (art. 54a, 3 e al. OC Il y a circonstances particulières justifiant une dérogation au nombre de places de stationnement réservées Topographie au cycles et aux cyclomoteurs lorsque, notamment, la part du trafic cycliste est nettement supérieure ou inférieure à la moyenne, par exemple en raison de l'affectation prévue ou de la topographie. Exemple type Exemple 1: construction d'un immeuble commercial en zone «reste du canton» Artisanat SP de 1200 m 2 catégorie «industrie» n = 50 Projet Entrepôts SP de 1000 m 2 aucune catégorie Locaux de formation SP de 300 m 2 catégorie «achats, loisirs» n = 20 Les surfaces d'entreposage sont généralement classées dans la catégorie «industrie». En vertu de l'article 54 OC, il est possible, à la rigueur, de faire valoir des circonstances particulières en ce sens Circonstances particulières que l'entrepôt est utilisé dans le cadre de l'artisanat et qu'il n'accueille ni ouvriers, ni visiteurs. Vu sous cet angle, on peut demander que les 1000 m 2 d'entrepôt ne soient pas comptés, ce qui se traduit par des chiffres nouveaux: Calcul de SP/n: Artisanat 1200 : 50 = 24 Locaux de formation 300 : 20 = 15 SP/n total = 39 S'agit-il d'un projet de grande envergure (art. 53 OC? Il ne s'agit pas d'un projet de grande envergure, SP/n étant inférieur à 200. Maximum 0.8 x = 36.2 PS M Minimum 0.6 x 39 3 = 20.4 PS M Calcul du nombre de places réservées aux Résultat: 20 à 36 PS M (arrondi véhicules à moteur (PS M Artisanat: 1200 : 100 x 2 = 24 PS C Formation des adultes: 300 : 100 x 3 = 9 PS C Calcul du nombre de places réservées aux cycles et aux Résultat: au moins 23 PS C cyclomoteurs (PS C Une fois que vous avez déterminé le nombre de places de stationnement réservées aux véhicules à moteur ainsi qu'aux cycles et aux cyclomoteurs compte tenu des circonstances particulières, reportez-vous à la question 6, page suivante. 17

22 Manque d'espace pour les places de stationnement nécessaires Question 6 Les places de stationnement nécessaires sont-elles réalisables sur votre bien-fonds? Non Continuez ci-dessous Oui Vous disposez des informations qu'il vous faut pour demander un permis de construire! Joignez les calculs et les justificatifs au dossier de planification et à cette requête. Si l'espace nécessaire à l'aménagement de tout ou partie des places requises vous manque sur votre bien-fonds, vous pouvez soit les garantir dans un rayon de 300 m sur du terrain appartenant à un tiers, soit demander à être exempté partiellement ou totalement de l'obligation de les réaliser (art. 55, 1 er al. OC. Garantie sur du terrain ne faisant pas partie de l'immeuble Exemption de l'obligation d'aménager des places de stationnement Conformément à l'article 55, 1 er alinea OC, les places de stationnement requises peuvent être aménagées sur du terrain appartenant à des tiers. Il convient alors de les garantir au moyen d'une opération au registre foncier (art. 49, 3 e al. OC. Les conditions de libération partielle ou totale de l'obligation d'aménager des places de stationnement figurent à l'article 55 OC. En cas d'exemption, les communes ont la possibilité de percevoir une taxe de remplacement. Le règlement y relatif est disponible auprès de la commune concernée. Vous disposez des informations qu'il vous faut pour demander un permis de construire! Joignez les calculs et les justificatifs au dossier de planification et à cette requête. 18

23 Annexe Extrait de l'ordonnance sur les constructions (RSB Art. 49 Le nombre de places de stationnement requises pour les véhicules à moteur et les cycles en vertu des articles 16 et 17 de la loi sur les constructions se calcule sur la base des dispositions ciaprès. 2 La surface de plancher (SP à partir de laquelle se calcule le nombre de places de stationnement 1. Généralités comprend la surface utile principale et la surface de construction pour chaque logement. 3 Les places de stationnement aménagées sur du terrain ne faisant pas partie de l'immeuble doivent être garanties au moyen d'une opération au registre foncier. Les communes peuvent réglementer la garantie différemment. Art Le nombre de places de stationnement est limité par une fourchette à l'intérieur de laquelle il est déterminé par la partie requérante. 2. Véhicules à moteur 2.1 Fourchette 2 La fourchette tient notamment compte des places de stationnement des véhicules à moteur du personnel, des visiteurs et des handicapés. 3 Les places destinées aux véhicules suivants ne sont pas comprises dans la fourchette et doivent donc être autorisées en plus: a véhicules nécessaires à l'exploitation tels que taxis, voitures de livraison et véhicules du service extérieur ainsi que b véhicules à moteur requérant plus de place que la moyenne tels que camions et autocars, ou requérant au contraire moins de place que la moyenne tels que motocycles. Art La fourchette suivante est appliquée en matière de logements: 2.2 Logements Nombre de logements SP de 120 m 2 au plus 1 à 3 places de stationnement 2 à 4 places de stationnement 3 à 5 places de stationnement 4 à 6 places de stationnement 5 à 7 places de stationnement SP de plus de 120 m 2 1 à 4 places de stationnement 2 à 5 places de stationnement 3 à 7 places de stationnement 4 à 8 places de stationnement 5 à 10 places de stationnement 2 A partir de six logements, la fourchette est la suivante: par logement d'une SP de 120 m 2 au plus par logement d'une SP de plus de 120 m 2 0,75 à 1,25 place de stationnement 1 à 2 places de stationnement 3 Les places de stationnement liées au logement se calculent séparément de celles qui sont destinées aux autres affectations au sens des articles 52 et

Entrepôts de copeaux de bois

Entrepôts de copeaux de bois Entrepôts de copeaux de bois Vue d'ensemble des procédures d autorisation Dierection de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques Office des affaires communales et de l'organisation

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT"

ANNEXE NORMES DE STATIONNEMENT 20 ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT" NORMES POUR LES VEHICULES AUTOMOBILES Même si les travaux ou constructions ne sont pas soumis à l obtention d une autorisation d urbanisme, les dispositions relatives

Plus en détail

Aide à l exécution de la norme SIA 181:2006 révisée Protection contre le bruit dans le bâtiment

Aide à l exécution de la norme SIA 181:2006 révisée Protection contre le bruit dans le bâtiment Aide à l exécution de la norme SIA 181:2006 révisée Protection contre le bruit dans le bâtiment Sommaire Introduction... 2 Variante 1...3 Variante 2...3 Variante 3...4 Comparaison des exigences pour les

Plus en détail

Règlement sur les places de stationnement publiques - I - MUNICIPALITE DE LA NEUVEVILLE REGLEMENT SUR LES PLACES DE STATIONNEMENT PUBLIQUES

Règlement sur les places de stationnement publiques - I - MUNICIPALITE DE LA NEUVEVILLE REGLEMENT SUR LES PLACES DE STATIONNEMENT PUBLIQUES Règlement sur les places de stationnement publiques - I - MUNICIPALITE DE LA NEUVEVILLE REGLEMENT SUR LES PLACES DE STATIONNEMENT PUBLIQUES Version révisée du 12 septembre 2012 Règlement sur les places

Plus en détail

Commune de Bulle 741

Commune de Bulle 741 Commune de Bulle 741 Règlement sur les contributions d équipement routier de base Le Conseil général de la Commune de Bulle Vu : - la loi du 9 mai 1983 sur l aménagement du territoire et les constructions

Plus en détail

Aéroport International de Genève (AIG)

Aéroport International de Genève (AIG) Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC 3003 Berne, le 15 septembre 2011 Aéroport International de Genève (AIG) Approbation des plans Remplacement

Plus en détail

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 7 janvier 007 (état: 0.0.007) 840...5 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur le logement du 9 septembre 975

Plus en détail

RAPPEL D INFORMATION SUR LA TAXE D'AMENAGEMENT

RAPPEL D INFORMATION SUR LA TAXE D'AMENAGEMENT RAPPEL D INFORMATION SUR LA TAXE D'AMENAGEMENT Définition de la taxe d'aménagement : La taxe d'aménagement comporte une part communale et une part départementale qui sont institués par délibérations respectives

Plus en détail

Places de stationnement pour véhicules

Places de stationnement pour véhicules Guide de calcul du nombre de places de stationnement nécessaires selon les articles 49 à 56 OC Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques Direction des travaux publics,

Plus en détail

Commune de Bulle 621

Commune de Bulle 621 Commune de Bulle 621 Règlement relatif au stationnement des véhicules sur la voie publique Le Conseil général de la Commune de Bulle Vu : Le loi du 25 septembre 1980 sur les communes (LCo) et son règlement

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

Modifications du Règlement sur les taxes et émoluments - Tableau comparatif Propositions de nouveaux émoluments

Modifications du Règlement sur les taxes et émoluments - Tableau comparatif Propositions de nouveaux émoluments Modifications du Règlement sur les taxes et émoluments - Tableau comparatif Propositions de nouveaux émoluments Articles Règlement actuel Modifications du règlement et propositions de nouveaux articles

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

Ordonnance sur les émoluments des notaires (OEmN)

Ordonnance sur les émoluments des notaires (OEmN) 1 169.81 6 avril 006 Ordonnance sur les émoluments des notaires (OEmN) Le Conseil-exécutif du canton de Berne, vu l article 5, alinéa de la loi du novembre 005 sur le notariat (LN) 1), sur proposition

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015

Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Lignum AEAI Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 Assurance qualité en protection incendie Lignum, Economie suisse du bois Auteur de la présentation: Ivan Brühwiler Josef Kolb AG, Romanshorn

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

Fiche 2 L ENCADREMENT NORMATIF DU CONTENU DE L'ARTICLE 12

Fiche 2 L ENCADREMENT NORMATIF DU CONTENU DE L'ARTICLE 12 1 >> L ÉCRITURE DE L ARTICLE 12 DU RÈGLEMENT DES PLU Yves Pittard, avocat honoraire Fiche 2 L ENCADREMENT NORMATIF DU CONTENU DE L'ARTICLE 12 Au nombre des préoccupations que les PLU doivent prendre en

Plus en détail

Accessibilité des constructions et installations aux personnes handicapées

Accessibilité des constructions et installations aux personnes handicapées Accessibilité des constructions et installations aux personnes handicapées Explications relatives à la loi sur les constructions et à la loi fédérale sur l élimination des inégalités frappant les personnes

Plus en détail

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES COMMUNE DE JARRIE PLAN D OCCUPATION DES SOLS UA Juillet 2006 TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 - ZONE UA CARACTERE DE LA ZONE : Il s agit de la zone urbaine traditionnelle

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011)

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 20 septembre 1983 Le Gouvernement de la République et Canton du

Plus en détail

la hiérarchisation des prestations catégorielles (art. 4) le revenu déterminant unifié (articles 6 à 8)

la hiérarchisation des prestations catégorielles (art. 4) le revenu déterminant unifié (articles 6 à 8) LOI 000 de loi sur l harmonisation et la coordination de l octroi des prestations sociales et d aide à la formation et au logement cantonales vaudoises (LHPS) du 9 novembre 00 LE GRAND CONSEIL DU CANTON

Plus en détail

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Code de l'environnement Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (loi Grenelle 2) Décret du 30 janvier

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

limite de parcelles, pour autant que l'architecture des garages soit identique et qu'elle respecte les autres prescriptions du présent règlement.

limite de parcelles, pour autant que l'architecture des garages soit identique et qu'elle respecte les autres prescriptions du présent règlement. Chapitre V : Définitions et mesures Article 146 Ordre non contigu 1 Dans les zones à ordre non contigu, les constructions doivent respecter sur tous les côtés les distances à la limite et les distances

Plus en détail

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L.

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L. Projet d ordonnance relative à l économie numérique Dispositions prises en application du c) du 5 de l article 1 er de la loi n 2014-2 du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier à sécuriser

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2 MODIFICATION DU PLAN LOCAL D URBANISME GENTILLY [DÉPARTEMENT DU VAL DE MARNE] REGLEMENT Dossier de modification Pièce n 2 Pour approbation par délibération du Conseil Municipal TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Plus en détail

COMMUNE DE ROLLE VU: EDICTE:

COMMUNE DE ROLLE VU: EDICTE: COMMUNE DE ROLLE REGLEMENT COMMUNAL CONCERNANT LES ËMOLUMENTS, TAXES ET FRAIS ADMINISTRATIFS EN MATIËRE DE POLICE DES CONSTRUCTIONS ET D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Le Conseil communal de Rolle VU: la loi

Plus en détail

ATTENDU QUE le conseil municipal désire promouvoir les maisons de pension sur l'ensemble du territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield;

ATTENDU QUE le conseil municipal désire promouvoir les maisons de pension sur l'ensemble du territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD RÈGLEMENT 233 ET SES AMENDEMENTS Règlement pour adopter un programme de revitalisation favorisant la construction résidentielle, les maisons de pension

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR)

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Direction de la police et des affaires militaires Proposition du Conseil-exécutif 1 Loi cantonale sur la circulation routière

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur la police cantonale, du 23 mars 1988 1)

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires du 5 décembre 1983 INIS-mf 9664 Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 11, 3 e alinéa, de l'arrêté fédéral du 6 octobre

Plus en détail

Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015)

Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015) Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015) Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, Vu la loi sur l'aménagement du territoire,

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

REDEVANCE POUR CREATION DE BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE

REDEVANCE POUR CREATION DE BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE REDEVANCE POUR CREATION DE BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE L article 31 de la loi de finances du 29 décembre 2010 a aménagé la redevance pour création de bureaux et de locaux de recherche en région d Ile-de-France.

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ

LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ Vu les articles 4 & 109 du Règlement général de police de 1998 arrête : LES PRESCRIPTIONS MUNICIPALES SUR LE STATIONNEMENT PRIVILEGIE DES VEHICULES (RESIDANTS ENTREPRISES

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT Règlement numéro 98 Décrétant des travaux de réfection des conduites d aqueduc, d égout domestique et de réfection complète de la chaussée et des trottoirs sur plusieurs rues de la municipalité et autorisant

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

ANNEXE DU REGLEMENT. 1 place de stationnement pour 30 m2 de surface hors oeuvre nette (SHON).

ANNEXE DU REGLEMENT. 1 place de stationnement pour 30 m2 de surface hors oeuvre nette (SHON). ANNEXE DU REGLEMENT CHAPITRE 1 : STATIONNEMENT Lors de toute opération d'occupation du sol, des aires de stationnement, dont les normes minimales sont définies ci-dessous, doivent être réalisées, sauf

Plus en détail

Loi fédérale sur l aménagement du territoire

Loi fédérale sur l aménagement du territoire Délai référendaire: 4 octobre 2012 Loi fédérale sur l aménagement du territoire (Loi sur l aménagement du territoire, LAT) Modification du 15 juin 2012 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

REGLEMENT SLR LA PARTICIPATION FINANCIERE DES PROPRIETAIRES FONCIERS A L'AMENAGEMENT DES ROUTES ET DES OUVRAGES ANNEXES

REGLEMENT SLR LA PARTICIPATION FINANCIERE DES PROPRIETAIRES FONCIERS A L'AMENAGEMENT DES ROUTES ET DES OUVRAGES ANNEXES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT SLR LA PARTICIPATION FINANCIERE DES PROPRIETAIRES FONCIERS A L'AMENAGEMENT DES ROUTES ET DES OUVRAGES ANNEXES Le Conseil général vu : la loi du 9 mai 1983 sur l'aménagement

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LES EMPLACEMENTS POUR VEHICULES ET LES PLACES DE JEUX EXIGIBLES SUR FONDS PRIVE (du 25 juin 1968) (en révision)

REGLEMENT COMMUNAL SUR LES EMPLACEMENTS POUR VEHICULES ET LES PLACES DE JEUX EXIGIBLES SUR FONDS PRIVE (du 25 juin 1968) (en révision) REGLEMENT COMMUNAL SUR LES EMPLACEMENTS POUR VEHICULES ET LES PLACES DE JEUX EXIGIBLES SUR FONDS PRIVE (du 25 juin 1968) (en révision) LE CONSEIL COMMUNAL DE LA VILLE DE FRIBOURG dans le but de faciliter

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007 Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la

Plus en détail

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention CHAPITRE 9 Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention CHAPITRE 9 DISPOSITIONS RELATIVES AUX AIRES DE STATIONNEMENT ET DE MANUTENTION SECTION 1 AIRES DE STATIONNEMENT Les exigences

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Instruction aux autorités du registre foncier sur la mention d'une restriction du droit d'aliéner et sa radiation L'Office

Plus en détail

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Etat : 20 mai 2008 1. Situation initiale Par l introduction

Plus en détail

L office juridique commente des décisions actuelles

L office juridique commente des décisions actuelles L office juridique commente des décisions actuelles Heidi Walther Zbinden, avocate, Office juridique, Direction des travaux publics, des transports et de l énergie Les changements dans la procédure d octroi

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

Annexe mentionnée La présente circulaire est également envoyée aux associations et organisations concernées.

Annexe mentionnée La présente circulaire est également envoyée aux associations et organisations concernées. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes OFROU CH-3003 Berne, OFROU Mühlestrasse 2, 3063 Ittigen Standortadresse: Mühlestrasse

Plus en détail

REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET L EPURATION DES EAUX USEES (du 18 novembre 1985) 1. (en révision) I. DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET L EPURATION DES EAUX USEES (du 18 novembre 1985) 1. (en révision) I. DISPOSITIONS GENERALES REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET L EPURATION DES EAUX USEES (du 18 novembre 1985) 1 (en révision) Le Conseil général de la Ville de Fribourg vu la loi fédérale du 8 octobre 1971 sur la protection des

Plus en détail

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001 L'environnement pratique RECOMMANDATIONS sur la hauteur minimal des cheminées sur toit du 15 décembre 1989 Etat: mai 2001 Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) Editeur Sur

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GENERALES

I. DISPOSITIONS GENERALES EAU 1. Estavayer-le-Lac, le 15 décembre 2011 REGLEMENT RELATIF A L EVACUATION ET A L EPURATION DES EAUX **************************************************** Le Conseil général vu : - la loi du 22 mai 1974

Plus en détail

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Traduction 1 0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Conclu le 22 octobre 1958 Entré en vigueur le 4 avril 1959 Le Conseil fédéral de la Confédération

Plus en détail

Vitesse maximale. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion

Vitesse maximale. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Tiefbauamt des Kantons Bern Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Office des ponts et chaussées du canton de Berne Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie Tâches spéciales Technique

Plus en détail

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le dans l industrie, l artisanat et le commerce du 9 novembre 1978 L Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu la loi

Plus en détail

PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES

PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES «LES DERNIERES REFORMES EN MATIERE D URBANISME» DIRECTION DU DEVELOPPEMENT URBAIN SERVICE DES AUTORISATIONS D URBANISME LE LOTISSEMENT TEXTES Ordonnance

Plus en détail

Le rôle du Service Public de Wallonie

Le rôle du Service Public de Wallonie La nouvelle réglementation wallonne pour les services de taxis et de location de voitures avec chauffeur Le rôle du Service Public de Wallonie SPW- DGO2 - Direction du Transport de personnes Florence Wathelet

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements

Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements du 31 mai 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 10, al. 3 bis, de la loi du 9 octobre 1992 sur la statistique fédérale 1, arrête: Section

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT Le Permis de Construire (PC) et le lotissement sont deux outils de planification urbaine qui touchent plus particulièrement la construction. Ces deux outils ont émergé

Plus en détail

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité Objectifs Financer les actions et opérations contribuant à la réalisation

Plus en détail

REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) *

REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) * REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) * Le Conseil général de la Ville de Fribourg Vu 1 la loi du 25 septembre 1980 sur les communes (LCo, RSF

Plus en détail

COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ

COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ COMMUNE DE VAL-D'ILLIEZ Version 95.1 Administration Communale Route des Crosets 2 1873 Val-d'Illiez 024/476.87.87 Fax. 024/476.87.88 Table des matières ARTICLE 1 SURVEILLANCE 3 ARTICLE 2 OBLIGATION 3 ARTICLE

Plus en détail

LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE

LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE Direction de l'urbanisme et de l'environnement LA PROCEDURE LEGALE RELATIVE AUX DEMANDES DE PERMIS (OU AUTORISATIONS) DE CONSTRUIRE Aucun travail de construction ou de démolition, en surface ou en sous-sol,

Plus en détail

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle pvgi c/o agrapi, Postfach, 000 Bern 6 www.pvgi.ch Personalvorsorgestiftung der graphischen Industrie Fondation de prévoyance de l industrie graphique Fondazione di previdenza dell industria grafica Valable

Plus en détail

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête:

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête: Code des obligations (Bail à loyer) Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: I. Le titre huitième (Du bail à loyer) du code des

Plus en détail

Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information

Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information Conférence de presse du 2 février 2011 A) Situation La Haute école spécialisée bernoise (HESB) est née du regroupement

Plus en détail

CHAPITRE 13. Les normes contenues dans ce chapitre s appliquent à toutes les zones.

CHAPITRE 13. Les normes contenues dans ce chapitre s appliquent à toutes les zones. CHAPITRE 13 LE STATIONNEMENT HORS-RUE 109. Domaine d application Les normes contenues dans ce chapitre s appliquent à toutes les zones. Les normes contenues dans ce chapitre s appliquent à toute nouvelle

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e...

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... G 05.0 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_g_05p0.html Page of 6 4.07.00 Règlement d exécution de la loi d application

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux SOCIETE TPLM. Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section)

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux SOCIETE TPLM. Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section) CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux LL N s 367026, 367035 SOCIETE TPLM M. Frédéric Dieu Rapporteur Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section) M.BertrandDacosta

Plus en détail

Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR)

Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) 1 761.11 7 mars 006 Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Le Grand Conseil du canton de Berne, en application de l article 4 de la Constitution cantonale, vu les articles 4 et 106 de la loi

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. Base juridique

NOTE JURIDIQUE. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : Retraite anticipée des fonctionnaires handicapés Base juridique Article L.24

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 36455 FRA Québec, le : 17 février 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et 9061 1674 Québec inc. (connue sous le nom

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg 65.4. Loi du 4 décembre 967 sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du novembre 967 ; Sur la proposition de cette

Plus en détail

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés (OTAS) 814.681 du 26 septembre 2008 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 32e, al. 1, 2 et 5, de la loi

Plus en détail

~ COMMUNE DE VEYTAUX

~ COMMUNE DE VEYTAUX ~ COMMUNE DE VEYTAUX REGLEMENT SUR LES ANTENNES EXTERIEURES POUR LA RECEPTION DES EMISSIONS DE RADIODIFFUSION ET DE TELEVISION REGLEMENT SUR LES ANTENNES EXTERIEURES four LA RECEPTION DES EMISSIONS DE

Plus en détail

COMMUNE DE ROUGEMONT REGLEMENT COMMUNAL SUR LE SERVICE DE TAXIS

COMMUNE DE ROUGEMONT REGLEMENT COMMUNAL SUR LE SERVICE DE TAXIS COMMUNE DE ROUGEMONT REGLEMENT COMMUNAL SUR LE SERVICE DE TAXIS Edition: 2010 -2- Table des matières A. DISPOSITIONS GENERALES Page Art. 1 Application territoriale 3 Art. 2 Application aux personnes 3

Plus en détail