Commerce Electronique. Développement de réseaux. Polycopie 2013/2014. Jalal BOULARBAH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commerce Electronique. Développement de réseaux. Polycopie 2013/2014. Jalal BOULARBAH"

Transcription

1 Université Paris-Est Créteil Val de Marne Faculté Administration et échanges internationaux Licence 3 AEI - Parcours professionnel "Administration et Gestion des Entreprises» Commerce Electronique Développement de réseaux Polycopie 2013/2014 Page 1

2 Contenu du chapitre La gestion des réseaux Architecture SNMP Page 2

3 La gestion des réseaux Introduction» La gestion des réseaux se définit comme l'ensemble des activités liées au contrôle, à la coordination et la surveillance des ressources qui participent à la mise en place de communications.» Gérer un réseau revient A observer son activité (ex. Collecte de statistiques sur le débit réel, calcul de taux d'erreurs), A contrôler les opérations en cours (ex. Contrôle des accès, statut des connections), A agir sur l'ensemble de ses ressources de communication (ex. Activer, initialiser une station ou un routeur).» Différents protocoles permettent la remontée d'informations des équipements vers le gestionnaire.» Cela permet d'identifier les éléments raccordés au réseau et de connaître leur état. Page 3

4 La gestion des réseaux Problématique» Fiabilité du réseau de communication qualité de services (dimensions fonctionnelles, organisationnelles et technico-économiques).» Dimension organisationnelle : Niveau opérationnel : activité de «routine» des opérateurs pour la surveillance des alarmes, configuration des routeurs, information des utilisateurs, rétablissement de liaisons, sauvegardes de la comptabilité. Taches quotidiennes et répétitives. Niveau tactique : activités liées à l évolution du réseau à moyen terme. Achats de matériel, mesures de saturations. Niveau stratégique : schéma directeur (objectifs à long terme).» Dimension technico-économique : Sous traitance ou non. Fournisseur unique ou non. Politique de sécurité du réseau, interconnexion, modèle d architecture. Page 4

5 La gestion des réseaux La gestion vue par l iso Les 5 domaines fonctionnels : 1) gestion de la configuration : Gestion des noms des ressources (ex : url, noms des machines), Gestion des paramètres des matériels, Collecte des matériels du réseau, Collecte des informations sur la topologie et les changements d état des composants, routage, reconfigurer les ressources... 2) gestion des performances : «évaluer en permanence» Evaluer les performances pour agir sur la qualité de service (QoS), Collecte des indicateurs de mesure et des performances, Gestion des journaux d historique (aide au dimensionnement), Surveillance des latences temps de transit, débit réel... 3) gestion des fautes : SNMP Gestion des pannes, Détection des pannes, Actions manuelles ou automatiques, maintenir la qualité de service offerte, Collecte des anomalies (alarmes) Journalisation, activation de tests pour localiser l origine des pannes. Page 5

6 La gestion des réseaux 4) gestion des coûts : Compatibilité des flux dans le but de les facturer à leur utilisateur ou bien pour faire des statistique (ex : octets d entrées limités). 5) gestion de la sécurité : Sécurité d intégrité des informations qui circulent sur le réseau Fiabilité des informations, Confidentialité, Authentification, Non répudiation. Attention a la compatibilité CNIL!! Page 6

7 Introduction» Le protocole SNMP est le langage que les agents et les stations de gestion (managers) utilisent pour communiquer.» Très simple à assimiler et à mettre en œuvre (voir simpliste), c'est un protocole de type question/réponse asynchrone.» Ce protocole est situé au niveau application du modèle OSI, c'est lui qui définit la structure formelle des communications.» SNMP est encapsulé dans des trames UDP.» SNMP est fourni avec tous les équipements à l heure actuelle. Créé en 1989, bien après TCP/IP (1982 sous UNIX).» SNMP s inscrit dans la continuité de ICMP (Internet Control Management Protocol).» L IAB (Internet Activity Board) coordonne les travaux de normalisation de SNMP.» La faiblesse de SNMP est la gestion de la sécurité (absence) pour la version 1. La sécurité est gérée dans la version 2. Page 7

8 Nomenclature» L'approche SNMP a retenu le modèle gestionnaire/agent qui se compose : De noeuds administres (MN = Managed Node) chacun contenant un agent. Les agents SNMP sont placés dans les équipements compatibles SNMP. Ils fournissent des informations à partir de la MIB (Management Information Base) dont les éléments reflètent à tout moment l'état de l'objet qu'ils représentent. D'au moins une station d'administration. (NMS = Network Management Station). Cette station d'administration est un applicatif pour la surveillance et le contrôle du réseau. D'un protocole réseau utilise par la NMS et les agents pour échanger des informations d'administration.» Le noeud (MN) sur lequel s'exécute l'agent est appelé client.» Les agents possèdent des paramètres et des compteurs qui sont appelés objets ou attributs.» Deux agents particuliers existent : L'agent RMON (Ressource Network Monitoring) qui est situé dans une sonde et se comporte comme un analyseur de protocole local et peut déclencher des alertes de performances. Page 8

9 Le proxy-agent qui sert d'intermédiaire entre un ou plusieurs autres agents et le manager. Il est utilise soit pour une conversion de protocole (SNMP <=> protocole propriétaire), Soit pour regrouper les informations provenant d'un réseau local distant. Il ne fait remonter vers le manager que les conditions anormales et permet ainsi de limiter le trafic du réseau d'interconnexion, souvent à bas débit.» Les différents noeuds administrables (MN) sur le réseau se décomposent en trois catégories: Les hosts (station de travail, serveur de terminaux, imprimantes réseau, etc...), Les passerelles (gateway), Les équipements d interconnexion (bridge, Hub, multiplexeur, etc...).» SNMP utilise le protocole UDP pour transporter les données entre les agents et le manager.» Il travaille donc en mode non connecté, ce qui peut poser des problèmes de sécurité des échanges (aucune garantie que les paquets arrivent à bon port). Page 9

10 station de gestion onduleur application station station MIB manager MIB gérée MIB gérée Messages Messages en broadcast:» Get: récupération d une info» Set : programmer à distance» Getnext: récupération d une suite de valeur» Trap : avertisseur. Page 10

11 Principes» SNMP utilise les SMIs (Structure of Management Information) pour donner l'ensemble des règles de définition des objets à gérer.» SNMP utilise aussi les MIBs représentant la base de données de l'ensemble des objets pour un agent donné.» SNMP agit sur la MIB d'un agent donné afin de pouvoir l'administrer.» Grâce à la MIB, la station d'administration peut lire les informations de l'agent et agir sur lui en modifiant la valeur de certains objets.» Deux stratégies de collecte d'information de gestion existent entre le gestionnaire et l'agent. La première est basée sur un mécanisme de scrutation (polling) à un rythme d'interrogation paramétrable. Elle consiste pour le gestionnaire à demander à l'ensemble des agents du réseau, des informations sur l'état de leurs ressources. La deuxième méthode est basée sur un mécanisme d'événement : L'agent prend l'initiative d'avertir le gestionnaire d'un événement exceptionnel. Page 11

12 Intégration dans le modèle OSI» SNMP s'occupe des couches application (7), présentation (6) et session (5).» Il est basé sur une architecture TCP/IP en mode non connecté (utilisation d UDP en couche transport). Ethernet IP UDP SNMP Page 12

13 Représentation des objets» Dans SNMP, on a repris la structure d'informations de gestion SMI (Structured Management Information).» Une norme ISO prévoit l'existence de SMI, mais il est en fait défini par le RFC 1155 de Internet.» Le SMI permet d'identifier chaque variable de la MIB suivant un " object-type " (macro asn.1) qui lui est propre.» Cette macro aura les termes suivants : Objectname : nom de l'objet a definir, qui sera unique, Syntax : definissant le type d'objet ( compteur, entier..) Access : precisant read-only, read-write... Status : information obligatoire, optionnelle, obsolete Page 13

14 Les MIBs» La désignation d'un objet se fait par son nom textuel correspondant a un objectname qui est unique et par sa position dans la base de données correspondant à un object identitifier lui aussi unique.» La classification des objets est arborescente : Par exemple, pour accéder à un objet d'administration, son identificateur (chemin qui conduit a l'objet) Commencera par : ( iso-identified-org-dod-internetmgt ). Ou » L'extension et l'enrichissement de la MIB est faite par l IAB (internet activities board), organisme gérant les RFC (request for comment) avec comme règle que tout nouvel objet doit être défini avec un nouveau nom» Les noms déjà utilisés ne peuvent resservir à une nouvelle définition» Ils peuvent devenir "obsolètes", c'est-a-dire inutilisés mais existant toujours dans la base.» La MIB est, en quelque sorte, une grille de repérage pour savoir de quel objet/variable l'on parle. Page 14

15 » La MIB est une base de données faisant référence a des objets clairement définis, mais ne se trouvant pas stockés dans une base de données réelle gérée par SNMP.» La MIB peut être considérée comme une base de données virtuelle.» La valeur des objets est stockée quelque part et c'est au programme serveur (daemon SNMP) de les retrouver lorsqu'ils sont réclamés par le gestionnaire.» Une MIB est une collection de tous les objets que maintient un agent donne.» Pour qu'un client accède à ces objets, il faut qu'il soit au courant de leur existence.» Une MIB contient un certain nombre d'informations standards : c'est la MIB standard.» Or pour la plupart des éléments réseau, on rajoute un certain nombre d'objets propres à un agent pour en exploiter les possibilités : c'est la MIB privée.» Par exemple, dans la MIB standard il y a des compteurs qui gèrent les paquets émis ou reçus sur chaque interface de l'appareil. Page 15

16 » Parce que n'importe quel client est capable de lire ces compteurs, des constructeurs differents sont capables de retrouver ces informations.» Une centaine de MIBs privées ont été créé.» Par ce biais, le vendeur enrichit les fonctionnalités de ses agents SNMP d'une panoplie d'objets propriétaire tout en démarquant son marketing produit.» Aussi ces MIBs privées deviennent-elles vite indispensables pour affiner la gestion d'un équipement spécifique.» Par exemple, les sociétés suivantes ont des MIB prives d'entreprise : IBM , Dec , Sun , Chipcom Page 16

17 NUMERO OBJET NOMBRE DE SOUS-OBJETS 1 SYSTEM 3 2 INTERFACES 23 3 AT 3 4 IP 33 5 ICMP 26 6 TCP 17 7 UDP 4 8 EGP 6» Fin 1989, le MIB 2 apparaît par le RFC 1158.» Elle comporte 171 objets ce qui fait qu'elle a 57 objets de plus que la MIB1, qui n'en avait que 114.» Les deux MIB peuvent cohabiter ensemble, la MIB 2 est un sur-ensemble de la MIB 1.» La MIB 2 définit de nouveaux objets qui permettront de décrire de façon plus fine les fonctionnalités d'un équipement.» Par exemple, dans le sous groupe " système " nous pouvons trouver le nom de la personne à contacter en cas de défaut sur un équipement.» La définition de la MIB 2 est la suivante : Page 17

18 NUMERO OBJET NOMBRE DE SOUS-OBJETS 1 SYSTEM 7 2 INTERFACES 23 3 AT 3 4 IP 38 5 ICMP 26 6 TCP 19 7 UDP 7 8 EGP 18 9 CMOT 0 10 TRANSMISSION 0 11 SNMP 30» Ces objets référencent: NOM DES GROUPES SYSTEM INTERFACES AT IP ICMP TCP UDP EGP CMOT SNMP DESCRIPTION INFORMATION GENERALES CONCERNANT L'AGENT A TRAVERS LE SYSTEME INFORMATIONS CONCERNANT CHAQUE INTERFACE IP DE L'AGENT LA TABLE DE TRANSLATION D'ADRESSES QUI REALISE LA CORRESPONDANCE ENTRE L'ADRESSE MAC ET L'ADRESSE IP COMPTEURS IP COMPTEURS ICMP COMPTEURS TCP COMPTEURS UDP COMPTEURS EGP COMPTEURS POUR CMOT (PROTOCOLE OSI EQUIVALENT A SNMP) STATISTIQUES DU TRAFIC SNMP Page 18

19 Méthodologie pour définir des objets SNMP» La définition se fait par un langage de macros. RFC 1155» Chaque objet de la MIB SNMP est identifié de manière unique par un objet identifier. ROOT ISO CCITT JOINT ISO-CCIT (1) (2) (3) ORG(3) DOD(6) INTERNET(1) DIRECTORY(3) PRIVATE(4) MANAGEMENT(2) MIBII(2) Page 19

20 Communautés SNMP» SNMP définit une communauté comme étant une relation entre un agent SNMP et une ou plusieurs stations d'administration SNMP.» Une communauté SNMP est caractérisée par son nom qui est une simple chaîne de caractères.» Cette chaîne de caractères est appelée le nom de la communauté SNMP.» Lorsque des messages SNMP sont échangés, ils sont composés de deux parties: Le nom de la communauté SNMP et d'autres informations nécessaires pour valider que l'entité SNMP émise fait bien partie de la communauté spécifiée, Les données, contenant une opération SNMP et les opérandes associes.» En résumé, les noms de communautés sont utilisés pour offrir un mécanisme très simple de sécurité entre les agents et la station d'administration. Page 20

21 Authentification» L'authentification se fait de façon très simple.» Le nom de la communauté est placé en clair dans le message SNMP.» Si le nom de la communauté correspond à une communauté définie au niveau de l'objet, l'entité SNMP émise est considérée comme étant authentifiée comme un membre de la communauté Autorisation» Une fois que l'entité SNMP émise est authentifiée comme un membre de la communauté, le client (noeud sur lequel se trouve l'agent) doit déterminer à quel niveau d'accès peut se placer la requête SNMP.» Pour chaque objet, la communauté définit un mode d'accès qui peut être l'un des suivants: Lecture seulement, Lecture/écriture. Page 21

22 » En faisant des intersections entre la vue des différentes communautés vis a vis des modes d'accès, on définit pour chaque objet le profil de communauté (Comunity profile).» Ainsi, pour chaque objet, le profil de communauté définit les opérations qui sont autorisées sur cet objet. Accès de l'objet selon la MIB MODE D'ACCES LECTURE SEULE LECTURE/ ECRITURE LECTURE SEULE LECTURE/ ECRITURE ECRITURE SEULE NON ACCESSIBLE CLASSE OPERATIONS AUTORISEES 1 AUCUNE 2 GET-REQUEST, GET-NEXT- REQUEST, SET-REQUEST, TRAP 3 GET-REQUEST, GET-NEXT- REQUEST, TRAP 4 GET-REQUEST, GET-NEXT- REQUEST, SET-REQUEST, TRAP Page 22

23 » Une façon plus intuitive pour comprendre le phénomène est de supposer que chaque objet connu et administrable d'un agent donné réside dans un tableau à deux dimensions divisé en quatre quadrant: LECTURE SEULE NON ACCESSIBLE LECTURE/ ECRITURE ECRITURE SEULE» En utilisant les communautés, on translate les axes pour changer le mode d'accès sur les objets, sachant qu'un agent peut être configure pour répondre à la station d'administration avec certains noms de communautés (le nom de communauté étant inclus, comme on l'a vu, dans chaque message) Page 23

24 Commandes SNMP» SNMP est un protocole asynchrone de requêtes/réponses. Par conséquent, une entité SNMP n'a pas besoin d'attendre une réponse après avoir envoyé un message.» La station d'administration interroge une table de l'agent Get : Set : Get_request : lecture d une variable (demande) Get_next_request : lecture variable suivante Get_response : réponse a une opération get Set_request : écriture de la valeur d un objet Set_response : réponse a un set Trap : message spontané de l agent vers le messager + suite d objets gérés.» Il est a relever le principe de get-next, qui permet de parcourir l'arborescence de la MIB sans se soucier de l'adresse exacte de l'objet» Ce qui règle un problème potentiel des objets à plusieurs instances dont on ne connaît pas le nombre et qui peuvent varier durant la gestion du réseau. Page 24

25 » Le get-next permet de visualiser les objets les uns après les auteurs suivant les branches parcourues» SNMP n'a pas à gérer les adresses et les emplacements de ces objets. Set-request/get-response : Trap: la station d'administration enregistre des données au niveau d'un agent L'agent envoie un événement "extraordinaire" vers la ou les stations d'administration.» Bien sur, chacune de ces opérations respecte les communautés SNMP.» Les fonctions sont acheminées par UDP par le port 161 pour les Get/Set et le port 162 pour les traps. Traps SNMP» Le mécanisme des traps SNMP permet à l'agent d'envoyer à tout moment un message exceptionnel (une interface qui tombe en panne, etc...)» Ce trap se configure au niveau de l'agent et est envoyé sur le port de SNMP (cf. Fichier etc/services ou MAP services» La structure d'un trap est la suivante: Page 25

26 NOM ENTREPRISE AGENT-ADDR GENERIC-TRAP SPECIFIC-TRAP TIME-STAMP SIGNIFICATION VALEUR DE L'OBJET SYSOBJECTID DE LA MIB DE L'AGENT (NOTATION ASN.1) VALEUR DE L'OBJET NETWORK ADDRESS DE L'AGENT VOIR TABLEAU DES TRAPS SNMP IDENTIFIE L'ENTREPRISESPECIFIC TRAP (TRAP SPECIFIQUE A L'AGENT DONC NON STANDARDISEE) VALEUR DE L'OBJET SYSUPTIME DE LA MIB DE L'AGENT LORSQUE L'EVENEMENT S'EST PRODUIT VARIABLE-BINDINGS LISTE DE VARIABLES CONTENANT DES INFORMATIONS SUR LE TRAP. Generic-trap définit un certain nombre de traps standardisés. Page 26

27 » Ces traps sont : NOM N SIGNIFICATION SNMP COLDSTART 0 L'AGENT SE REINITIALISE ET LES OBJETS PEUVENT CHANGER (CHANGEMENT DE CONFIGURATION) WARMSTART 1 L'AGENT SE REINITIALISE MAIS LES OBJETS NE SONT PAS MODIFIES (PAS DE CHANGEMENT DE CONFIGURATION) LINKDOWN 2 UNE DES INTERFACES DE L'AGENT EST TOMBEE (LA PREMIERE VARIABLE DANS LA LISTE VARIABLE-BINDINGS IDENTIFIE L'INTERFACE) LINKUP 3 UNE DES INTERFACES DE L'AGENT EST A NOUVEAU OPERATIONNELLE (LA PREMIERE VARIABLE DANS LA LISTE AUTHENTICA TIONFAILURE EGPNEIGHBO RLOSS ENTREPRISES PECIFIC VARIABLE-BINDINGS IDENTIFIE 4 UN MESSAGE SNMP A ETE REÇU D'UNE ENTITE SNMP ET IL Y A EU UN PROBLEME D'AUTHENTIFICATION EN FONCTION DU NOM DE COMMUNAUTE ET DES DROITS D'ACCES QUI LUI SONT ACCORDES 5 UN EGP PEER (EGP = EXTERIOR GATEWAY PROTOCOL) EST TOMBE (LA PREMIERE VARIABLE DANS LA LISTE VARIABLE-BINDINGS CONTIENT L'ADRESSE IP). 6 CERTAINS EVENEMENTS DEPENDENT DE L'AGENT ET NE SONT DONC PAS STANDARDISES, DANS CE CAS LE NUMERO DU TRAP EST DONNE DANS LE CHAMP SPECIFIC-TRAP Page 27

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol 1. Présentation 2. L administration de réseau 3. Les fonctionnalités du protocole 4. Les messages SNMP 5. Utilisation de SNMP 1. Présentation En 1988, le

Plus en détail

Chapitre 7. Le Protocole SNMP 7.1 INTRODUCTION... 2 7.2 COMPOSANTES POUR L UTILISATION... 2 7.3 FONCTIONNEMENT... 2 7.4 LE PAQUET SNMPV1...

Chapitre 7. Le Protocole SNMP 7.1 INTRODUCTION... 2 7.2 COMPOSANTES POUR L UTILISATION... 2 7.3 FONCTIONNEMENT... 2 7.4 LE PAQUET SNMPV1... Chapitre 7 Le Protocole SNMP 7. INTRODUCTION... 7. COMPOSANTES POUR L UTILISATION... 7.3 FONCTIONNEMENT... 7.4 LE PAQUET SNMPV... 3 7.5 LES VERSIONS DU SNMP... 4 7.6 LES TABLES MIB... 5 7.7 LES RFC (REQUEST

Plus en détail

Master d'informatique. Réseaux. Supervision réseaux

Master d'informatique. Réseaux. Supervision réseaux Master d'informatique Réseaux Supervision réseaux Bureau S3-354 mailto:jean.saquet@info.unicaen.fr http://www.info.unicaen.fr/~jean/radis Supervision des réseaux Système dépendants des réseaux physiques

Plus en détail

GESTION RESEAU. Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com. Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com

GESTION RESEAU. Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com. Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com October 2nd, 2002 Airbus France - Gestion Réseau Page 1 BESOINS SURVEILLER Faire remonter les informations vers

Plus en détail

L ADMINISTRATION Les concepts

L ADMINISTRATION Les concepts L ADMINISTRATION Les concepts Complexité des réseaux et systèmes besoins d outils d aide à la gestion Objectifs Superviser le fonctionnement du S.I. et des réseaux Optimiser l utilisation des ressources

Plus en détail

Supervision de réseau

Supervision de réseau Supervision de réseau Master Informatique première année Olivier Flauzac olivier.flauzac@univ-reims.fr Olivier Flauzac (URCA) Supervision de réseau olivier.flauzac@univ-reims.fr 1 / 58 Plan 1 Supervision

Plus en détail

Supervision des réseaux

Supervision des réseaux Supervision des réseaux Thomas Vantroys thomas.vantroys@lifl.fr Université de Lille I Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille Bâtiment M3 - Cité Scientifique 59655 Villeneuve d Ascq 2009-2010

Plus en détail

Problème physique. CH5 Administration centralisée

Problème physique. CH5 Administration centralisée CH5 Administration centralisée Problème physique L administrateur a un poste de travail Parfois pour plusieurs sites Une salle de serveurs est bruyante Machines sans interface (ex: routeur) Solutions Telnet

Plus en détail

Module 15 : Mise en œuvre de Microsoft SNMP (Simple Network Management Protocol)

Module 15 : Mise en œuvre de Microsoft SNMP (Simple Network Management Protocol) Module 15 : Mise en œuvre de Microsoft SNMP (Simple Network Management Protocol) 0RGXOH#48#=#0LVH#HQ#±XYUH#GH#0LFURVRIW#6103#+6LPSOH#1HWZRUN#0DQDJHPHQW#3URWRFRO,# # 66: # 3UpVHQWDWLRQ#JpQpUDOH 'RQQHU#XQ#DSHUoX#GHV

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

Surveillance du réseau et de gestion Introduction à SNMP

Surveillance du réseau et de gestion Introduction à SNMP Surveillance du réseau et de gestion Introduction à SNMP These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Licence Pro ASUR ------------ Supervision ------------ Mai 2013

Licence Pro ASUR ------------ Supervision ------------ Mai 2013 GRETA VIVA 5 Valence 2013 Licence Pro ASUR ------------ Supervision ------------ Mai 2013 Auteur : Emmanuel Veyre eveyre.formateur@gmail.com Sommaire de la formation Les bases de la supervision d un système

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Introduction à SNMP

Gestion et Surveillance de Réseau Introduction à SNMP Gestion et Surveillance de Réseau Introduction à SNMP These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Administration Réseau

Administration Réseau M1 Réseaux Informatique et Applications Administration Réseau Date: 02/04/07 Auteurs: Alexis Demeaulte, Gaël Cuenot Professeurs: Patrick Guterl Table des matières 1Introduction...3 2HP OPENVIEW...3 3Les

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

TER SUPERVISION RESEAU

TER SUPERVISION RESEAU COPONAT Pierre-Adrien REYNIER Serge MASTER2 SIR TER SUPERVISION RESEAU Page 1 sur 20 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 I. Présentation... 4 I.1. Objectifs... 4 I.2. Principe... 4 II. Le protocole

Plus en détail

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II.2/ Description des couches 1&2 La couche physique s'occupe de la transmission des bits de façon brute sur un canal de

Plus en détail

Protocole simple de gestion de réseau (SNMP)

Protocole simple de gestion de réseau (SNMP) RFC 1157 page - 1 - Traduction Claude Brière de L Isle Groupe de travail Réseau Request for Comments : 1157 Rendue obsolète : RFC 1098 Mai 1990 Traduction Claude Brière de l Isle, décembre 2006 J. Case,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. http://www.ista.ma Page 1

TABLE DES MATIÈRES. http://www.ista.ma Page 1 TABLE DES MATIÈRES http://www.ista.ma Page 1 -- Administration réseau -- Page 2 I- Qu est-ce que l Administration réseau? 1 I-A- Fonctions d administration 1 I-A-1- Gestion des erreurs 1 I-A-2- Gestion

Plus en détail

SNMP for cloud Jean Parpaillon. SNMP4cloud - 1

SNMP for cloud Jean Parpaillon. SNMP4cloud - 1 SNMP for cloud Jean Parpaillon SNMP4cloud - 1 SNMP4cloud - 2 API SNMP4cloud - 3 Modèle API SNMP4cloud - 4 Modèle API Mise en oeuvre SNMP4cloud - 5 Modèle Langages A, B, C API Mise en oeuvre SNMP4cloud

Plus en détail

SOMMAIRE PRESENTATION... 3 SITE SNMP... 4 SITE TRAP SNMP... 7 HISTORIQUE DES VERSIONS LOGICIELLES... 11

SOMMAIRE PRESENTATION... 3 SITE SNMP... 4 SITE TRAP SNMP... 7 HISTORIQUE DES VERSIONS LOGICIELLES... 11 FRANÇAIS MANUEL D UTILISATION Ressources SNMP Home II - 138.Avenue Léon Bérenger - 06706 Saint-Laurent du Var Cedex : 04 93 19 37 37 - : 04 93 07 60 40 - : 04 93 19 37 30 Site : www.wit.fr SOMMAIRE PRESENTATION...

Plus en détail

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes.

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes. 1 2 Deux groupes guident les évolutions de l Internet : un groupe de recherche, l IRTF (Internet Research Task Force) un groupe de développement, l IETF (Internet Engineering Task Force) ; travaille sur

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP Contenu de la formation CN01B CITRIX NETSCALER IMPLEMENT. POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP/XENAPP Page 1 sur 7 I.

Plus en détail

Introduction. Adresses

Introduction. Adresses Architecture TCP/IP Introduction ITC7-2: Cours IP ESIREM Infotronique Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr 27 février 2008 L Internet est basé sur l architecture TCP/IP du nom

Plus en détail

NetCrunch 6. Superviser

NetCrunch 6. Superviser AdRem NetCrunch 6 Serveur de supervision réseau Avec NetCrunch, vous serez toujours informé de ce qui se passe avec vos applications, serveurs et équipements réseaux critiques. Documenter Découvrez la

Plus en détail

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage.

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. TD réseau - Réseau : interconnexion de réseau Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. Un réseau de grande importance ne peut pas seulement reposer sur du matériel

Plus en détail

Introduction aux Technologies de l Internet

Introduction aux Technologies de l Internet Introduction aux Technologies de l Internet Antoine Vernois Université Blaise Pascal Cours 2006/2007 Introduction aux Technologies de l Internet 1 Au programme... Généralités & Histoire Derrière Internet

Plus en détail

Architecture Principes et recommandations

Architecture Principes et recommandations FFT Doc 09.002 v1.0 (Juillet 2009) Fédération Française des Télécommunications Commission Normalisation Groupe de travail Interconnexion IP Sous-groupe Architecture Architecture Principes et recommandations

Plus en détail

Chapitre 1 : Présentation des concepts réseau... 5 161. Chapitre 2 : Normalisation des protocoles... 33 215

Chapitre 1 : Présentation des concepts réseau... 5 161. Chapitre 2 : Normalisation des protocoles... 33 215 Les réseaux - Administration d'un réseau LES TP INFORMATIQUES 3 Énoncés Corrigés Chapitre 1 : Présentation des concepts réseau........ 5 161 Chapitre 2 : Normalisation des protocoles........... 33 215

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Architecture : les bases Bureau S3-203 Mailto : alexis.lechervy@unicaen.fr D'après un cours de Jean Saquet Réseaux physiques LAN : Local Area Network

Plus en détail

Modélisation des réseaux : Le modèle OSI et ses dérivés

Modélisation des réseaux : Le modèle OSI et ses dérivés Chapitre 1 1 Modélisation des réseaux : Le modèle OSI et ses dérivés Le modèle OSI de l ISO 2 Le modèle d'interconnexion des Systèmes Ouverts (Open Systems Interconnection) a été proposé par l'iso (International

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Conception d un langage flexible de définition de politiques de routage BGP

Conception d un langage flexible de définition de politiques de routage BGP UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN Faculté des Sciences Appliquées Département d Ingénierie Informatique Conception d un langage flexible de définition de politiques de routage BGP Promoteur : M. BONAVENTURE

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Utiliser les outils d analyse et de surveillance. www.ofppt.info

Utiliser les outils d analyse et de surveillance. www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail de surveillance. DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Les outils

Plus en détail

White Paper - Livre Blanc

White Paper - Livre Blanc White Paper - Livre Blanc Développement d applications de supervision des systèmes d information Avec LoriotPro Vous disposez d un environnement informatique hétérogène et vous souhaitez à partir d une

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration systèmes et réseaux

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration systèmes et réseaux ////////////////////// Administration systèmes et réseaux / INTRODUCTION Réseaux Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec

Plus en détail

SIP. Sommaire. Internet Multimédia

SIP. Sommaire. Internet Multimédia Internet Multimédia Le Protocole SIP 2011 André Aoun - Internet Multimédia SIP - 1 Sommaire 1. Présentation 2. Entités SIP 3. Méthodes et réponses 4. User Agent 5. Registrar 6. Proxy 7. Redirect Server

Plus en détail

Carte de communication SNMP 10BT

Carte de communication SNMP 10BT Carte de communication SNMP 0BT Manuel d'installation et d'utilisation LE SAVOIR FAIRE MERLIN GERIN Rien ne doit vous arrêter 509486FR/AA - Page Introduction Nous vous remercions d avoir choisi les produits

Plus en détail

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux 1 Concevoir un réseau Faire évoluer l existant Réfléchir à toutes les couches Utiliser les services des opérateurs (sous-traitance) Assemblage de

Plus en détail

Catalogue & Programme des formations 2015

Catalogue & Programme des formations 2015 Janvier 2015 Catalogue & Programme des formations 2015 ~ 1 ~ TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 PROG 1: DECOUVERTE DES RESEAUX... 3 PROG 2: TECHNOLOGIE DES RESEAUX... 4 PROG 3: GESTION DE PROJETS...

Plus en détail

Ch2 La modélisation théorique du réseau : OSI Dernière maj : jeudi 12 juillet 2007

Ch2 La modélisation théorique du réseau : OSI Dernière maj : jeudi 12 juillet 2007 Ch2 La modélisation théorique du réseau : OSI Dernière maj : jeudi 12 juillet 2007 I. LA NORMALISATION... 1 A. NORMES... 1 B. PROTOCOLES... 2 C. TECHNOLOGIES RESEAU... 2 II. LES ORGANISMES DE NORMALISATION...

Plus en détail

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER Contenu de la formation CN01a CITRIX NETSCALER Page 1 sur 6 I. Généralités 1. Objectifs de cours Installation, configuration et administration des appliances réseaux NetScaler

Plus en détail

V - Les applications. V.1 - Le Domain Name System. V.1.1 - Organisation de l espace. Annuaire distribué. Définition. Utilisation par le resolver

V - Les applications. V.1 - Le Domain Name System. V.1.1 - Organisation de l espace. Annuaire distribué. Définition. Utilisation par le resolver V - Les applications V.1 - Le Domain Name System Annuaire distribué nom symbolique adresse IP chaque domaine gère sa partie Définition d un protocole de communication [RFC 1034] [RFC 1035] d une politique

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux Frame Relay fournissent plus de fonctionnalités et de bénéfices que les connexions point-à-point

Plus en détail

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE Chapitre VIII : Introduction aux réseaux Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 4 mai 2006 1 Structures de Systèmes distribués

Plus en détail

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Installation

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Le rôle Serveur NPS et Protection d accès réseau

Le rôle Serveur NPS et Protection d accès réseau Le rôle Serveur NPS et Protection d accès réseau 1 Vue d'ensemble du module Installation et configuration d'un serveur NPS Configuration de clients et de serveurs RADIUS Méthodes d'authentification NPS

Plus en détail

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2.

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2. DHCP ET TOPOLOGIES Principes de DHCP Présentation du protocole Sur un réseau TCP/IP, DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) permet d'attribuer automatiquement une adresse IP aux éléments qui en font

Plus en détail

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Plan Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Introduction Routage dans l Internet IPv6 Communication de groupes et l Internet x sans fils,

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP sur IP

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP sur IP Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A TP sur IP L'objectif de ce premier TP est de vous montrer comment les données circulent dans un réseau, comment elles

Plus en détail

Protocoles réseaux. Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1).

Protocoles réseaux. Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1). Chapitre 5 Protocoles réseaux Durée : 4 Heures Type : Théorique I. Rappel 1. Le bit Abréviation de Binary Digit. C'est la plus petite unité d'information (0, 1). 2. L'octet C'est un ensemble de 8 bits.

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011)

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Supports Andrew Tanenbaum : Réseaux, cours et exercices. Pascal Nicolas : cours des réseaux Informatiques, université d Angers.

Plus en détail

TD séance n 12 Réseau Linux

TD séance n 12 Réseau Linux 1 Introduction Avant de nous lancer dans la compréhension des réseaux informatiques, nous allons essayer de prendre un peu de recul quant à la notion même de réseau. En effet, les réseaux sont omniprésents

Plus en détail

NTCIP : LES PROTOCOLES DE COMMUNICATIONS POUR LES APPLICATIONS TRAFIC Analyse de NTCIP

NTCIP : LES PROTOCOLES DE COMMUNICATIONS POUR LES APPLICATIONS TRAFIC Analyse de NTCIP RAPPORT D ETUDE Organisme auteur : CERTU : Centre d études sur les réseaux, les transports, l urbanisme et les constructions publiques Rédacteur et coordonateur : Samy BRANCI (Département Technologies)

Plus en détail

Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur

Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur Installation d'un serveur DHCP sous Windows 2000 Serveur Un serveur DHCP permet d'assigner des adresses IP à des ordinateurs clients du réseau. Grâce à un protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol),

Plus en détail

La Translation d'adresses. F. Nolot

La Translation d'adresses. F. Nolot La Translation d'adresses F. Nolot 1 Introduction Adressage internet sur 32 bits : a peu près 4 milliards d'adresses Découpage en classes réduit ce nombre Le nombre de machines sur Internet pourrait atteindre

Plus en détail

Thème n 5 : L'Administration des Réseaux. L'administration de l'internet: SNMP

Thème n 5 : L'Administration des Réseaux. L'administration de l'internet: SNMP Thème n 5 : L'Administration des Réseaux L'administration de l'internet: SNMP (Simple Network Management Protocol) UV B : Complément Réseaux de Transport et Applications Année 95/96 Laurence Duchien CNAM-Cedric,

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013 DHCP et NAT Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 22-23 Cours n 9 Présentation des protocoles BOOTP et DHCP Présentation du NAT Version

Plus en détail

SUPERVISION DE RÉSEAUX M2 ASR SUPERVISER? SUPERVISION CONTRÔLE. Nécessité de contrôler le fonctionnement du réseau

SUPERVISION DE RÉSEAUX M2 ASR SUPERVISER? SUPERVISION CONTRÔLE. Nécessité de contrôler le fonctionnement du réseau SUPERVISION DE RÉSEAUX M2 ASR SUPERVISER? SUPERVISION CONTRÔLE Nécessité de contrôler le fonctionnement du réseau Collecter les différents paramètres d exécution Etudier les données collectées Définir

Plus en détail

LES OUTILS D ADMINISTRATION D UN RÉSEAU

LES OUTILS D ADMINISTRATION D UN RÉSEAU LES OUTILS D ADMINISTRATION D UN RÉSEAU Introduction L administration des réseaux est une fonction indispensable dont il faut tenir compte lorsqu on décide de s investir dans la conception d un réseau.

Plus en détail

Cours de Réseau et communication Unix n 6

Cours de Réseau et communication Unix n 6 Cours de Réseau et communication Unix n 6 Faculté des Sciences Université d Aix-Marseille (AMU) Septembre 2013 Cours écrit par Edouard Thiel, http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/~edouard.thiel. La page du

Plus en détail

Table des matières Chapitre 1 Virtualisation, enjeux et concepts Chapitre 2 Ligne de produit XEN

Table des matières Chapitre 1 Virtualisation, enjeux et concepts Chapitre 2 Ligne de produit XEN Table des matières 1 Chapitre 1 Virtualisation, enjeux et concepts 1. Définition et vue d'ensemble....13 1.1 Terminologie et concepts...13 1.2 Bénéfices....15 1.3 Technologies et solutions de virtualisation...16

Plus en détail

Informatique Générale Les réseaux

Informatique Générale Les réseaux Informatique Générale Les réseaux 1 Réseaux locaux, étendus, Internet Comment permettre à l information de circuler d un ordinateur à un autre. 2 Les réseaux le modèle OSI les topologies adressage du matériel

Plus en détail

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES Preparé par Alberto EscuderoPascual Objectifs... Répondre aux questions: Quelles aspects des réseaux IP peut affecter les performances d un réseau Wi Fi? Quelles sont les

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Travaux Pratiques n 1 Principes et Normes des réseaux.

Travaux Pratiques n 1 Principes et Normes des réseaux. Travaux Pratiques n 1 Principes et Normes des réseaux. Objectifs Connaitre le matériel de base (switch, hub et routeur) Savoir configurer une machine windows et linux en statique et dynamique. Connaitre

Plus en détail

Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco

Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco Livre blanc Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco Présentation Ce document examine la prise en charge de la programmabilité sur l'infrastructure axée

Plus en détail

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES SECURITE - IPTABLES Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone: DMZ) Veuillez indiquer les informations suivantes : Binômes Nom Station ou PC D. Essayed-Messaoudi Page 1 sur 9 TP 4 : Sécurité

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP 1 sur les réseaux informatiques 2 Organisation de l'internet 3 Les services de l'internet 4 Les protocoles TCP IP 5 Moyens de connexion à l'internet 6 Sécurité sur l'internet 89 4 Les protocoles TCP IP

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP Université de Strasbourg Licence Pro ARS UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010 1 Adressage IP 1.1 Limites du nombre d adresses IP 1.1.1 Adresses de réseaux valides Réseaux Locaux TP 04 :

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ LAB : Schéma Avertissement : l exemple de configuration ne constitue pas un cas réel et ne représente pas une architecture la plus sécurisée. Certains choix ne sont pas à prescrire dans un cas réel mais

Plus en détail

Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage :

Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage : TUNNEL IPSEC OBJECTIF Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage : AH : Authentification Header, protocole sans chiffrement de données ESP : Encapsulation

Plus en détail

Métrologie des systèmes et réseaux de la ville de Rezé

Métrologie des systèmes et réseaux de la ville de Rezé Titre : Tuteurs : Laurent MAUGER (Chef du service systèmes, réseaux et télécommunications à Rezé) Pierre BILAND (Enseignant Réseaux et Télécommunications à l IUT de Blois) Stagiaire : Romain RUDIGER (Etudiant

Plus en détail

Réseaux locaux virtuels : VLAN

Réseaux locaux virtuels : VLAN Réseaux locaux virtuels : VLAN I. Historique Les premiers réseaux Ethernet (on se situe donc en couche 2) étaient conçus à base de câbles coaxiaux raccordés entre eux et connectés aux ordinateurs, si bien

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

Microsoft Windows NT Server

Microsoft Windows NT Server Microsoft Windows NT Server Sommaire : INSTALLATION DE WINDOWS NT SERVER... 2 WINNT.EXE OU WINNT32.EXE... 2 PARTITION... 2 FAT OU NTFS... 2 TYPE DE SERVEUR... 2 Contrôleur principal de Domaine (CPD)....

Plus en détail

Cisco IDS Network Module pour les routeurs des gammes Cisco 2600, 3600 et 3700

Cisco IDS Network Module pour les routeurs des gammes Cisco 2600, 3600 et 3700 Fiche Technique Cisco IDS Network Module pour les routeurs des gammes Cisco 2600, 3600 et 3700 Cisco IDS Network Module fait partie des solutions intégrées de sécurité de réseau Cisco IDS (système de détection

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 5 01 Dans un environnement IPv4, quelles informations un routeur utilise-t-il pour transmettre des paquets de données

Plus en détail

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Année 2011-2012 Réseaux 2 TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Nicolas Baudru & Nicolas Durand 2e année IRM ESIL Attention! Vous devez rendre pour chaque exercice un fichier.xml correspondant à votre simulation.

Plus en détail

VoIP et "NAT" VoIP et "NAT" 1/ La Traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau

VoIP et NAT VoIP et NAT 1/ La Traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau. 1/ La traduction d'adresse réseau VoIP et "NAT" VoIP et "NAT" Traduction d'adresse dans un contexte de Voix sur IP 1/ La Traduction d'adresse réseau("nat") 3/ Problèmes dus à la présence de "NAT" 1/ La Traduction d'adresse réseau encore

Plus en détail

Outils d administration

Outils d administration Appliance FAST360 Technical Overview Arkoon Manager Arkoon Monitoring Arkoon Reporting Copyright 2008 ARKOON Network Security 2/25 Sommaire I. Administration de la sécurité...3 1. Introduction... 3 2.

Plus en détail

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 ETI/Domo 24810150 www.bpt.it FR Français ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 Configuration du PC Avant de procéder à la configuration de tout le système, il est nécessaire de configurer le PC de manière

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 6 01 Regardez le schéma d adressage IP illustré. Quel préfixe réseau y est adapté? /24 /16 /20 /27 /25 /28 02 Parmi

Plus en détail

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux - Partie 4 - Interconnexion de réseaux Interconnexion Qu est ce que c est? Fonction pour réaliser l inter-fonctionnement de réseaux hétérogènes Hétérogénéité des réseaux : Matériels Capacité Taille de

Plus en détail

Les réseaux 10.0.0.0/24 et 172.16.x0.0/29 sont considérés comme publics

Les réseaux 10.0.0.0/24 et 172.16.x0.0/29 sont considérés comme publics Objectif Mise en route d un Firewall dans une configuration standard, c est à dire : o à l interface entre les domaines privé et public, o avec des clients internes qui veulent utiliser l Internet, o avec

Plus en détail

I - Introduction et présentation des protocoles. I.1 - SNMP - Simple Network Management Protocol...14 I.2 - MIB - Management Information Base...

I - Introduction et présentation des protocoles. I.1 - SNMP - Simple Network Management Protocol...14 I.2 - MIB - Management Information Base... MALADJIAN Philippe - BAC PRO MRBT - Session 2002 I - Introduction et présentation des protocoles I.1 - SNMP - Simple Network Management Protocol...14 I.2 - MIB - Management Information Base...18 La multiplication

Plus en détail

Description du datagramme IP :

Description du datagramme IP : Université KASDI MERBAH OUARGLA Faculté des Nouvelles Technologies de l information et de la Communication Département Informatique et Technologies de les Information 1 er Année Master académique informatique

Plus en détail

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire :

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire : Nom.. Prénom.. Protocole TCP/IP Qu'est-ce qu'un protocole? Un protocole est une méthode de codage standard qui permet la communication entre des processus s'exécutant éventuellement sur différentes machines,

Plus en détail

Chapitre I. La couche réseau. 1. Couche réseau 1. Historique de l Internet

Chapitre I. La couche réseau. 1. Couche réseau 1. Historique de l Internet Chapitre I La couche réseau 1. Couche réseau 1 Historique de l Internet Né 1969 comme projet (D)ARPA (Defense) Advanced Research Projects Agency; US Commutation de paquets Interconnexion des universités

Plus en détail

SIP. 2007 A. Aoun - La Visioconférence SIP - 1

SIP. 2007 A. Aoun - La Visioconférence SIP - 1 Internet Multimédia Le Protocole SIP 2007 A. Aoun - La Visioconférence SIP - 1 Présentation (1) Session Initiation Protocol (dont le sigle est SIP) est un protocole récent (1999), normalisé et standardisé

Plus en détail