Ordonnance concernant le service de santé scolaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ordonnance concernant le service de santé scolaire"

Transcription

1 Ordonnance concernant le service de santé scolaire du 5 décembre 000 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article 7, alinéa, de la loi fédérale du 9 avril 978 sur la formation professionnelle ), vu l'article de l'ordonnance fédérale du 7 novembre 979 sur la formation professionnelle ), vu les articles à 6 de la loi fédérale du 8 décembre 970 sur la lutte contre les maladies transmissibles de l'homme ), vu l'article 6 de la loi fédérale du juin 98 sur la lutte contre la tuberculose ), vu les articles 60, 77 et 5 à 7 de la loi scolaire du 0 décembre 990 5), vu l'article 5, alinéa, de la loi du 6 mai 98 sur la formation du corps enseignant 6), vu l'article 89 de la loi du 9 novembre 978 sur les écoles moyennes 7), vu l'article 9 de la loi du décembre 990 sur la formation professionnelle 8), vu l'article, alinéa, de la loi du 0 mai 98 sur l'enseignement privé 9), vu les articles 7, 9, 0 et 6 de la loi sanitaire du décembre 990 0), vu l'article de la loi du 9 décembre 997 sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale ), arrête : SECTION : Dispositions générales Champ d'application Article premier La présente ordonnance règle l'organisation, les activités et le financement du service de santé scolaire.

2 Terminologie Art. Les termes de la présente ordonnance qui désignent des personnes s'appliquent indifféremment aux femmes et aux hommes. Objectifs Art. Le service de santé scolaire vise à : a) promouvoir la santé et prévenir les problèmes de santé dans le milieu scolaire; b) protéger la santé des élèves, des enseignants et du personnel des écoles; c) maintenir un environnement scolaire favorable au développement et à la santé des élèves. Destinataires Art. Le service de santé scolaire incite l'élève à utiliser et développer ses compétences personnelles; il accompagne et soutient l'élève et son entourage dans cette démarche. Il collabore avec les parents, les associations de parents et les autres professionnels concernés. Moyens Art. 5 Pour réaliser ses objectifs, le service de santé scolaire utilise notamment les moyens suivants : a) l'éducation à la santé, des actions de promotion de la santé et de prévention; b) le soutien individuel, voire les premiers soins, aux élèves, aux enseignants et au personnel des écoles; c) le dépistage de maladies, d'infirmités ou de troubles auprès des élèves, des enseignants et du personnel des écoles; d) la mise en place d'un environnement scolaire favorable au développement des élèves. Ecoles Art. 6 Les écoles publiques ou privées ouvertes dans le Canton, qui accueillent à longueur de journées ou de semaines des enfants ou adolescents, y compris les foyers et internats ayant leur propre école, ainsi que les institutions spécialisées reconnues par l'assurance-invalidité, assurent la mise en œuvre des prestations du service de santé scolaire. Autorités scolaires Art. 7 L'organisation et la surveillance des activités du service de santé scolaire incombe à l'autorité scolaire. Sont réputés autorités scolaires : a) la commission d'école pour les écoles publiques;

3 b) la commission de surveillance pour les foyers, internats et institutions spécialisées, les écoles professionnelles et l'institut pédagogique; c) l'organe directeur pour les écoles privées. Le directeur d'école veille à la bonne marche du service de santé scolaire. Service de la santé Art. 8 Le Service de la santé assure l'organisation générale du service de santé scolaire dans les écoles en collaboration avec les Services de l'enseignement et de la formation professionnelle. Il assiste les autorités scolaires dans leurs tâches. Commission cantonale de santé scolaire a) Période de fonction et constitution Art. 9 6) Les membres de la commission cantonale de santé scolaire sont nommés pour la législature. Ceux qui sont nommés en cours de période le sont pour la fin de celle-ci. 8) Les membres de la commission sont rééligibles. Le Gouvernement nomme le président de la commission cantonale de santé scolaire. Pour le surplus, la commission se constitue elle-même. Le Service de la santé assume le secrétariat de la commission de santé scolaire. b) Attributions Art. 9a 7) La commission de santé scolaire a les attributions suivantes : a) elle préavise, à l'intention du Gouvernement, les questions concernant le service de santé scolaire et le service dentaire scolaire; b) elle formule les propositions de nomination des dentistes de confiance au Département de la Santé et des Affaires sociales (dénommé ci-après : "Département"); c) elle peut proposer des mesures concernant le service de santé scolaire et le service dentaire scolaire aux services concernés; d) elle accomplit toute autre tâche qui lui est attribuée par la législation ou par le Gouvernement ou le Département. SECTION : Organisation Principes Art. 0 Le service de santé scolaire est un service auxiliaire de l'école. Son organisation est déterminée par la législation scolaire fédérale et cantonale.

4 Les autorités et personnes chargées du service de santé scolaire exercent une fonction publique; elles collaborent avec les autres services auxiliaires de l'école et avec les services spécialisés. Structure de base Art. Le service de santé scolaire est assumé par les infirmières et les médecins scolaires. Les enseignants, les directeurs d'école et les autorités scolaires contribuent, dans le cadre de leurs activités usuelles, aux objectifs visés par le service de santé scolaire. Des enseignants chargés d'une mission spéciale, notamment en qualité de médiateur ou d'animateur de santé, collaborent au service de santé scolaire par leur intervention, par exemple en matière de dépistage, de prévention et de promotion de la santé. Les acteurs du service de santé scolaire ainsi que les milieux intéressés se réunissent au sein d'un forum de santé scolaire qui sert de lieu de coordination, d'information et d'échange. Secteurs de santé scolaire Art. Le Département définit, d'entente avec les Départements de l'education et de l'economie, des secteurs de santé scolaire regroupant plusieurs écoles; le Gouvernement arrête leur dotation en personnel. Le Département désigne, pour chaque secteur, l'école qui sert de base administrative aux infirmières et médecins scolaires. Médecin et infirmière scolaires Art. Le Gouvernement engage un ou plusieurs médecins scolaires et une ou plusieurs infirmières scolaires pour chaque secteur. Le Gouvernement peut désigner une infirmière déléguée et un médecin délégué responsables de la coordination de la santé scolaire dans l'ensemble du Canton; ils secondent le médecin cantonal dans l'accomplissement de ses tâches relevant de la santé à l'école. Seules des personnes titulaires d'une autorisation de pratiquer leur profession sur le territoire cantonal peuvent être engagées. Les infirmières et médecins scolaires sont rémunérés à l'heure, au mois ou à l'année selon les échelles fixées par le Gouvernement.

5 5 Pour le surplus, les rapports de service sont régis par le contrat de droit administratif et la législation applicable aux fonctionnaires cantonaux. Mission et tâches de l'infirmière scolaire Art. L'infirmière scolaire entreprend des actions de dépistage, de prévention, de conseil, d'information et d'éducation à la santé. A cet effet, elle assume notamment les tâches suivantes : a) écouter, informer et soutenir les élèves, les parents et les enseignants; b) contribuer à l'éducation à la santé; c) effectuer des contrôles de santé, par exemple des dépistages ponctuels, ou suivre des situations, notamment celles signalées aux parents; d) analyser le bilan de santé des élèves avec le médecin scolaire; e) sous la responsabilité médicale du médecin scolaire, procéder à des vaccinations d'élèves; f) assumer les premiers soins dans le cadre de l'activité scolaire. L'infirmière scolaire établit et gère les dossiers-santé des élèves; elle établit un rapport annuel qui résume ses activités. Elle collabore avec la direction et les enseignants, en particulier les médiateurs et les animateurs de santé. 5 Elle peut coordonner les interventions de différents acteurs appelés à assister un élève qui présente un problème de santé. 6 Pour le surplus, les activités de l'infirmière scolaire sont fixées dans un cahier des charges défini par le Service de la santé. Tâches du médecin scolaire Art. 5 Le médecin scolaire est le responsable médical du service de santé scolaire du secteur qui lui a été attribué. Il est le conseiller de l'autorité scolaire et du corps enseignant pour tout ce qui a trait à la santé. Il organise et effectue les vaccinations avec le concours de l'infirmière scolaire. Il collabore aux actions de prévention et de promotion de la santé organisées par l'école. 5

6 5 Il s'occupe particulièrement des élèves victimes de troubles de santé, de développement ou de comportement, notamment en cas de maltraitance ou d'abus; il prend ou propose des mesures propres à y remédier. 6 Pour le surplus, les activités du médecin scolaire sont fixées dans un cahier des charges défini par le Service de la santé. Enseignants chargés d'une mission spéciale Art. 6 Les Départements de l'education et de l'economie définissent, de cas en cas, le cahier des charges des enseignants chargés d'une mission spéciale qui interviennent à l'école dans le cadre d'actions de prévention ou de promotion de la santé. Rôle des enseignants Art. 7 Les enseignants s'efforcent de traiter, dans le cadre de l'enseignement, des aspects relevant de l'éducation à la santé. Ils peuvent participer à des actions de promotion de la santé entreprises au sein de l'école. Ils signalent au médecin scolaire et/ou à l'infirmière scolaire les élèves qui rencontrent, à leur avis, des problèmes de santé, de développement ou de comportement, ou qui sont victimes d'abus ou de maltraitance. Tâches du directeur d'école Art. 8 Le directeur d'école assure le bon fonctionnement du service de santé scolaire par des mesures d'organisation et d'information à l'intérieur de l'école. Il seconde l'autorité scolaire dans ses tâches d'organisation et de surveillance. SECTION : Activités Principe Art. 9 Le service de santé scolaire conduit des activités de promotion, de protection et de surveillance de la santé des élèves, des enseignants et du personnel des écoles; il offre également des contacts et entretiens individuels. Le Service de la santé, le Service de l'enseignement et le Service de la formation professionnelle encouragent des activités de promotion de santé et de prévention dans les écoles. 6

7 Promotion de la santé Art. 0 Les actions de promotion de la santé visent à sensibiliser et à responsabiliser les élèves et à les amener à un style de vie sain. A cet effet, l'autorité scolaire peut mandater des enseignants chargés d'une mission spéciale, par exemple des animateurs de santé, des enseignants spécialisés en éducation sexuelle, en prévention des maladies ou des accidents, etc; elle peut confier de tels mandats au médecin ou à l'infirmière scolaires. Les enseignants utilisent, dans la mesure du possible, des supports de cours qui intègrent des éléments d'éducation à la santé dans les différentes branches de l'enseignement. Protection de la santé Art. Les mesures de protection de la santé en milieu scolaire visent à éviter ou à supprimer la source des risques de maladies ou d'accidents. L'autorité scolaire veille à ce que les bâtiments, les installations et les équipements ne présentent pas de risques évitables pour la santé des usagers. Elle prend en particulier des mesures propres à prévenir les altérations posturales sur préavis du médecin scolaire. Le personnel des écoles assure l'hygiène dans les bâtiments scolaires. Il signale les carences constatées au directeur d'école. Les enseignants organisent les cours dans de bonnes conditions sanitaires; ils surveillent en particulier les conditions de température, d'éclairage et d'aération dans les locaux scolaires. Surveillance de la santé a) Principe Art. L'état de santé des élèves fait l'objet de contrôles périodiques qui servent également au dépistage de problèmes de santé et/ou de développement; les enseignants et le personnel peuvent également bénéficier de contrôles occasionnels. Les contrôles sont effectués par l'infirmière ou le médecin scolaire. Les parents sont tenus informés des résultats des contrôles et des propositions qui en découlent. Pour le surplus, le Service de la santé règle, par voie de directives, la fréquence et la nature des contrôles. 7

8 b) Caractère obligatoire Art. Les élèves, les enseignants et le personnel sont tenus de se soumettre aux contrôles prescrits par la présente ordonnance et les directives du Service de la santé. c) Contrôle des enseignants et du personnel Art. Les enseignants et le personnel de l'école doivent, avant leur entrée en fonction, fournir un certificat médical attestant qu'ils ne présentent pas d'affection incompatible avec leur fonction; le médecin scolaire peut effectuer cet examen. En cas de nécessité, le médecin scolaire peut prescrire des contrôles aux enseignants et au personnel. d) Dossierssanté des élèves Art. 5 Les résultats des contrôles des élèves sont inscrits dans les dossiers-santé établis et mis à jour par l'infirmière scolaire sous la responsabilité du médecin scolaire. Lorsque l'élève quitte une école, son dossier-santé scolaire est transmis sous pli fermé : a) à la direction de l'école qui va accueillir l'élève, à l'intention du médecin scolaire; b) à l'élève s'il n'est plus inscrit dans un école publique ou privée. Dans les deux cas visés à l'alinéa, la transmission du dossier-santé incombe en principe à l'infirmière scolaire; la direction d'école lui fournit les indications nécessaires sur l'itinéraire des élèves qui quittent l'école. e) Appuis du médecin scolaire Art. 6 Le médecin scolaire prête son concours aux activités de contrôle de l'infirmière scolaire. Il examine les cas particuliers signalés par l'infirmière scolaire et lui donne les conseils nécessaires. Mesures a) Traitements Art. 7 Si le contrôle ou l'examen révèle qu'un traitement est nécessaire, le médecin scolaire recommande à l'intéressé ou à son représentant légal d'entreprendre le traitement; il s'assure de la suite donnée à sa recommandation. Il peut déléguer ces tâches à l'infirmière scolaire. Pour le traitement, le choix du médecin est libre. Les enseignants et les maîtres d'apprentissage sont tenus de collaborer au traitement si le médecin scolaire le demande. 8

9 b) Protection de la santé Art. 8 Le médecin scolaire s'adresse à l'autorité scolaire pour signaler les mesures nécessaires en vue de la protection de la santé des élèves et des autres personnes travaillant à l'école. Si des mesures sont nécessaires pour protéger les autres personnes occupées dans l'entreprise d'apprentissage, le médecin scolaire en informe l'autorité de la commune du siège de l'entreprise. Les autorités prennent les mesures proposées par le médecin scolaire et contrôlent leur exécution. c) Maladies transmissibles Art. 9 Les prescriptions et mesures prévues par la législation sur la lutte contre les maladies transmissibles demeurent réservées. Secret Art. 0 Les autorités scolaires, le médecin et l'infirmière scolaires ainsi que les enseignants sont tenus au secret de fonction par rapport à toutes les informations ayant trait à l'état de santé des élèves; ils ne communiquent que les informations indispensables aux autorités qui les demandent dans le cadre de leurs activités. Ils fournissent les informations nécessaires aux parents en respectant la personnalité de l élève. Le Service de la santé peut lever le secret de fonction si des intérêts publics ou privés prépondérants le justifient. L'obligation des autorités scolaires, du médecin scolaire et des enseignants de dénoncer des parents négligents à l'autorité de protection de l'enfant et de l'adulte (art. 6 LiCC) ) demeure réservée. 9) SECTION : Financement Frais pris en charge Art. Les frais d'équipement et de fonctionnement du service de santé scolaire sont payés par l'etat. Ils sont imputables au budget du Service de la santé. Ils comprennent en particulier les traitements et indemnités versés aux infirmières et médecins scolaires et les frais des produits de vaccination. 9

10 Ils englobent également les frais du matériel d'enseignement utilisé dans le cadre du service de santé scolaire, sauf si le Service de l'enseignement décide de l'imputer directement au budget des écoles. Répartition Art. Les frais du service de santé scolaire liés à la scolarité obligatoire sont répartis entre l'etat et les communes selon les critères applicables aux dépenses dites générales de l'école. Les frais du service de santé scolaire des écoles moyennes et professionnelles sont pris en charge par l'etat. SECTION 5 : Voies de droit Renvoi au Cpa Art. Les décisions prises par les autorités scolaires et par leurs auxiliaires dans le cadre du service de santé scolaire sont sujettes à opposition et à recours conformément au Code de procédure administrative ). SECTION 6 : Dispositions finales Modification du droit en vigueur Art. L'ordonnance scolaire du 9 juin 99 ) est modifiée comme il suit : Article 58 5) Abrogation Art. 5 L'ordonnance du 0 janvier 98 concernant la médecine scolaire est abrogée. Entrée en vigueur Art. 6 La présente ordonnance entre en vigueur le er janvier 00. Delémont, le 5 décembre 000 AU NOM DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA Le président : Pierre Kohler Le chancelier : Sigismond Jacquod 0

11 ) RS.0 ) RS.0 ) RS 88.0 ) RS ) RSJU 0. 6) RSJU ) RSJU. 8) RSJU. 9) RSJU 7. 0) RSJU 80.0 ) RSJU 95. ) RSJU. ) RSJU 75. ) RSJU 0. 5) Texte inséré dans ladite ordonnance 6) Nouvelle teneur selon l'art. 9 de l'ordonnance du 7 février 007 concernant le service dentaire scolaire, en vigueur depuis le er avril 007 (RSJU 0.7) 7) Introduit par l'art. 9 de l'ordonnance du 7 février 007 concernant le service dentaire scolaire, en vigueur depuis le er avril 007 (RSJU 0.7) 8) Nouvelle teneur selon le ch. V de l'ordonnance du 9 mai 0 modifiant les actes législatifs liés à la prolongation de la législature, en vigueur depuis le er juillet 0 9) Nouvelle teneur selon l'article 9 de l'ordonnance du décembre 0 concernant la protection de l'enfant et de l'adulte, en vigueur depuis le er janvier 0 (RSJU.)

12

Ordonnance concernant les unités de soins psychiatriques

Ordonnance concernant les unités de soins psychiatriques Ordonnance concernant les unités de soins psychiatriques du 1 er février 1995 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l article 24 du décret d organisation du Gouvernement et de I administration

Plus en détail

RÈGLEMENT 400.01.2 sur la promotion de la santé et la prévention en milieu scolaire (RPSPS )

RÈGLEMENT 400.01.2 sur la promotion de la santé et la prévention en milieu scolaire (RPSPS ) Adopté le 31.08.2011, entrée en vigueur le 01.08.2011 - Etat au 01.08.2011 (en vigueur) RÈGLEMENT 400.01.2 sur la promotion de la santé et la prévention en milieu scolaire (RPSPS ) du 31 août 2011 LE CONSEIL

Plus en détail

Ordonnance concernant le placement d'enfants

Ordonnance concernant le placement d'enfants Ordonnance concernant le placement d'enfants du 30 avril 2002 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article 316 du Code civil suisse 1), vu l'ordonnance fédérale du 19 octobre 1977 réglant

Plus en détail

Ordonnance concernant l'intégration des étrangers et la lutte contre le racisme

Ordonnance concernant l'intégration des étrangers et la lutte contre le racisme Ordonnance concernant l'intégration des étrangers et la lutte contre le racisme du 1 avril 011 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article 18, alinéa, de la Constitution cantonale

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale

Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale du 19 mai 004 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 118 et suivants et 178 de la loi fédérale du

Plus en détail

RÈGLEMENT de l'ecole cantonale pour enfants sourds (RECES)

RÈGLEMENT de l'ecole cantonale pour enfants sourds (RECES) 47... RÈGLEMENT de l'ecole cantonale pour enfants sourds (RECES) du avril 997 (état: 0.04.004) LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi du 5 mai 977 sur l'enseignement spécialisé A vu le règlement

Plus en détail

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux LE CHEF DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE SUR LA PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Ordonnance concernant le service ambulancier

Ordonnance concernant le service ambulancier Ordonnance concernant le service ambulancier du 25 janvier 2011 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 46, alinéa 1, lettre a, 47, 48, 50 à 53, 57, 58 et 72, alinéa 2, lettre

Plus en détail

Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte

Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte du 11 décembre 01 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu la loi du 3 mai 01 sur l'organisation de la protection de l'enfant

Plus en détail

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat,

vu les articles 31, alinéa 1, chiffre 1 et 42, alinéa 1 de la Constitution cantonale ; sur la proposition du Conseil d Etat, Consultation Projet Loi du 8 RPT octobre II 00 Avant-projet de loi sur le traitement du personnel de la scolarité obligatoire (y c. école enfantine) et de l enseignement secondaire du deuxième degré général

Plus en détail

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 - 1-411.200 Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 8, 43, 56, 58 et 59 de la loi sur le cycle

Plus en détail

Ordonnance concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles

Ordonnance concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles 4. Ordonnance concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles du décembre 007 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu la loi du 5 octobre 006 concernant le fonds pour

Plus en détail

Loi sur l'enseignement secondaire supérieur

Loi sur l'enseignement secondaire supérieur 19 décembre 1984 Loi sur l'enseignement secondaire supérieur Etat au 1 er août 2014 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, vu les articles 74 et 79 de la Constitution cantonale, du 21

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

Ordonnance fixant le tarif des honoraires d'avocat

Ordonnance fixant le tarif des honoraires d'avocat Ordonnance fixant le tarif des honoraires d'avocat du 19 avril 2005 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 41 et 42 de la loi du 3 septembre 2003 concernant la profession d'avocat

Plus en détail

TITRE I : LES MISSIONS

TITRE I : LES MISSIONS STATUTS DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION CONTINUE Annexe 4 à la délibération n 39/10 du 23 juillet 2010 TITRE I : LES MISSIONS TITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT TITRE III : RÉVISION DES STATUTS -

Plus en détail

Ordonnance sur la promotion de la santé et la prévention des maladies et des accidents du 4 mars 2009

Ordonnance sur la promotion de la santé et la prévention des maladies et des accidents du 4 mars 2009 - 1-801.100 Ordonnance sur la promotion de la santé et la prévention des maladies et des accidents du 4 mars 2009 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les dispositions de la loi du 14 février 2008

Plus en détail

www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises

www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises Le Référent Santé Sécurité au travail dans les entreprises Sous-titre le cas échéant www.msa.fr Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative

Plus en détail

Loi fédérale sur l Institut suisse de droit comparé

Loi fédérale sur l Institut suisse de droit comparé Loi fédérale sur l Institut suisse de droit comparé 425.1 du 6 octobre 1978 (Etat le 1 er janvier 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 27 sexies de la constitution 1, vu le

Plus en détail

sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg 0. Règlement du mars 00 sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du décembre 007 sur la formation professionnelle (LFP) ; Sur la proposition de la Direction

Plus en détail

LE NOUVEAU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX

LE NOUVEAU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX CATEGORIE B Note d information N 2012-49 du 10 septembre 2012 LE NOUVEAU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX REFERENCES Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut particulier du cadre

Plus en détail

Il est préalablement exposé

Il est préalablement exposé S Texte adopté par le Conseil d Etat le 30 octobre 2002 Texte adopté par le Conseil administratif de la Ville de Genève le 21 novembre 2002 Texte ratifié par le Conseil municipal de la Ville de Genève

Plus en détail

J Art. 1 Modifications La loi sur l'inspection et les relations du travail, du 12 mars 2004, est modifiée comme suit :

J Art. 1 Modifications La loi sur l'inspection et les relations du travail, du 12 mars 2004, est modifiée comme suit : Loi modifiant la loi sur l'inspection et les relations du travail (LIRT) (11172) J 1 05 du 20 septembre 2013 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications

Plus en détail

Ordonnance concernant les traitements, les vacances et les fonctions accessoires autorisées du personnel de l'etat (Abrogée le 29 novembre 2011)

Ordonnance concernant les traitements, les vacances et les fonctions accessoires autorisées du personnel de l'etat (Abrogée le 29 novembre 2011) Ordonnance concernant les traitements, les vacances et les fonctions accessoires autorisées du personnel de l'etat (Abrogée le 29 novembre 2011) du 18 août 1981 Le Gouvernement de la République et Canton

Plus en détail

DECRET Décret n 89-122 du 24 février 1989 relatif aux directeurs d'école NOR: MENF8900209D Version consolidée au 15 septembre 2002 Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre d'etat, ministre de l'éducation

Plus en détail

Décret sur la fusion de communes

Décret sur la fusion de communes 90. Décret sur la fusion de communes du 0 octobre 004 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article, alinéa, de la Constitution cantonale ), vu les articles 69a, alinéa 4, et 6, lettre

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait.

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait. Ordonnance sur le contrôle du lait (OCL) 916.351.0 du 20 octobre 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 15, al. 3, et 37, al. 1 de la loi du 9 octobre 1992 sur les denrées

Plus en détail

Statuts du Centre suisse de formation continue des professeurs de l'enseignement secondaire (CPS)

Statuts du Centre suisse de formation continue des professeurs de l'enseignement secondaire (CPS) 2.5.1. Statuts du Centre suisse de formation continue des professeurs de l'enseignement secondaire (CPS) du 3 novembre 2000 La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique, se basant

Plus en détail

Loi sur les bourses et prêts d études

Loi sur les bourses et prêts d études Loi sur les bourses et prêts d études du 5 avril 985 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 7, alinéa, 8, lettres d, h et j, et 40 de la Constitution cantonale ), arrête : SECTION

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

Loi concernant la perception de droits de mutation sur les transferts immobiliers (LDMI) 1)

Loi concernant la perception de droits de mutation sur les transferts immobiliers (LDMI) 1) 20 novembre 1991 Loi concernant la perception de droits de mutation sur les transferts immobiliers (LDMI) 1) Etat au 1 er février 2013 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, sur la proposition

Plus en détail

Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte

Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte 13.1 Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte Projet de modification du juillet 015 Le Parlement de la République et Canton du Jura, arrête : I. La loi du 3 mai 01 sur l organisation

Plus en détail

Loi fédérale sur les aides financières aux organisations de cautionnement en faveur des petites et moyennes entreprises

Loi fédérale sur les aides financières aux organisations de cautionnement en faveur des petites et moyennes entreprises Loi fédérale sur les aides financières aux organisations de cautionnement en faveur des petites et moyennes entreprises du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 103 de la Constitution

Plus en détail

414.132.2 Ordonnance générale sur le contrôle des études à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.2 Ordonnance générale sur le contrôle des études à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance générale sur le contrôle des études à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur le contrôle des études à l EPFL) du 10 août 1999 (Etat le 19 décembre 2000) La Direction de l

Plus en détail

Règlement de la loi d'application concernant les travailleurs détachés (Ldét) et le travail au noir (LTN) du 19 décembre 2007

Règlement de la loi d'application concernant les travailleurs détachés (Ldét) et le travail au noir (LTN) du 19 décembre 2007 - 1 - Règlement de la loi d'application concernant les travailleurs détachés (Ldét) et le travail au noir (LTN) du 19 décembre 2007 Le Conseil d'etat du Canton du Valais vu l'article 57 alinéa 1 de la

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 85.5 Loi du mai 006 sur l enfance et la jeunesse (LEJ) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu les articles 4 et 6 de la Constitution du canton de Fribourg du 6 mai 004 ; Vu la loi du novembre 9 d application

Plus en détail

DÉCRET-LOI Nº 27/78 Création de l office des cafés

DÉCRET-LOI Nº 27/78 Création de l office des cafés DÉCRET-LOI Nº 27/78 Création de l office des cafés Chapitre 1. DE LA DENOMINATION, DU SIEGE, DE L'OBJET Article: 1 Il est créé un Office des Cafés, sous le sigle *OCIR-Café*, ci-après dénommé l'office.

Plus en détail

Supprimer la dernière phrase

Supprimer la dernière phrase DECRET N 85-397 DU 3 AVRIL 1985 RELATIF A L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Modifié par : - Décret n 85-1230 du 23 novembre 1985 (J.O. du 24 novembre 1985) ; - Décret

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 43

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 43 29 Rajab 1430 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 43 15 Décret exécutif n 09-240 du 29 Rajab 1430 correspondant au portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps des psychologues

Plus en détail

Commune de Sierre. Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires

Commune de Sierre. Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Le Conseil municipal de Sierre, vu : - les dispositions

Plus en détail

Loi concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles

Loi concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles Loi concernant le fonds pour le soutien aux formations professionnelles du 25 octobre 2006 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

l ordonnance sur les travailleurs détachés); vu la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif, du 3 octobre OCIRT/IU/

l ordonnance sur les travailleurs détachés); vu la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif, du 3 octobre OCIRT/IU/ Modification de la loi sur l inspection et les relations du travail (LIRT J 05) entrée en vigueur le 6 novembre 0 La modification concernait articles de la LIRT et poursuivait trois objectifs.. adaptation

Plus en détail

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 Dotation de personnel Adoptée : Le 25 février 2003 En vigueur : Le 25 février 2003 Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 1. But de la politique Le but de la présente politique est de préciser

Plus en détail

Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurancemaladie

Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurancemaladie 8.5 Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurancemaladie (Version en vigueur du er janvier 05 au décembre 05) du 5 octobre 0 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les

Plus en détail

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA Etat au 19 juin 2014 Règlement de gestion et d organisation de la société Implenia SA 1 BASE ET CONTENU 1.1 Base statutaire et contenu Le présent règlement se fonde sur l art. 716 CO, l art. 716b CO et

Plus en détail

Directives relatives à l admission de formation hors canton

Directives relatives à l admission de formation hors canton Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung Directives relatives à l admission

Plus en détail

LOI 610.11 sur les finances (LFin)

LOI 610.11 sur les finances (LFin) Adopté le 20.09.2005, entrée en vigueur le 01.01.2006 - Etat au 01.01.2014 (en vigueur) LOI 610.11 sur les finances (LFin) du 20 septembre 2005 LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu la Constitution du

Plus en détail

- 1 - Statut des maîtres professionnels CIE

- 1 - Statut des maîtres professionnels CIE - 1-412.101 Ordonnance concernant le statut et le traitement des maîtres professionnels des cours interentreprises organisés dans les écoles professionnelles cantonales du 4 décembre 2013 Le Conseil d'etat

Plus en détail

Ordonnance concernant l'exercice de la profession d'opticien (Abrogée le 2 octobre 2007)

Ordonnance concernant l'exercice de la profession d'opticien (Abrogée le 2 octobre 2007) 8.9 Ordonnance concernant l'exercice de la profession d'opticien (Abrogée le octobre 007) du 0 décembre 99 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 6, alinéa, lettre i, et 7

Plus en détail

REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin

REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin REGLEMENT D IMPOT REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin La commune municipale de Courrendlin vu la Loi sur les communes du 9 novembre 978 ; - vu la Loi d'impôt du 6 mai 988 (LI) ; -

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS.

DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS. REPUBLIQUE DU BURUNDI CABINET DU PRESIDENT DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

en France, qui peut en faire quoi?

en France, qui peut en faire quoi? Données de Santé : en France, qui peut en faire quoi? n 1 PLAN 1/ Les données de santé Qu est est-ce que c est c? 2/ Les autorités s et organismes compétents Qui fait quoi? 3/ L utilisation L des données

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie retrace ses ressources et ses charges en sept sections distinctes selon les modalités suivantes :

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie retrace ses ressources et ses charges en sept sections distinctes selon les modalités suivantes : Article L. 113-3 du code de l action sociale et des familles Les institutions et les professionnels de santé intervenant dans le secteur social, médico-social et sanitaire, sur un même territoire, auprès

Plus en détail

(Décret nº du 22 décembre 1989 art. 20 Journal Officiel du 31 décembre 1989)

(Décret nº du 22 décembre 1989 art. 20 Journal Officiel du 31 décembre 1989) Samedi 11 août 2007 CODE DE LA SECURITE SOCIALE (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Chapitre 5 : Contrôle médical Article R315-1 (Décret nº 89-998 du 22 décembre 1989 art. 20 Journal Officiel

Plus en détail

Ordonnance concernant les examens ordinaires de la maturité gymnasiale dans les lycées de la République et Canton du Jura 16)

Ordonnance concernant les examens ordinaires de la maturité gymnasiale dans les lycées de la République et Canton du Jura 16) .5 Ordonnance concernant les examens ordinaires de la maturité gymnasiale dans les lycées de la République et Canton du Jura 6) du 6 décembre 978 L'Assemblée constituante de la République et Canton du

Plus en détail

Ordonnance relative au remboursement de l impôt anticipé

Ordonnance relative au remboursement de l impôt anticipé 648. Ordonnance relative au remboursement de l impôt anticipé du décembre 06 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 5 et 7 de la loi fédérale du octobre 965 sur l impôt anticipé

Plus en détail

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Projet Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST du Dirigeant Version finale Version : 00.2 Révision : 18.04.05 page 1 de 27 Table des matières Glossaire...4 0.

Plus en détail

relatif à la création de la Fondation de droit public du musée d'art moderne et contemporain - Fondamco

relatif à la création de la Fondation de droit public du musée d'art moderne et contemporain - Fondamco Loi (9418) relatif à la création de la Fondation de droit public du musée d'art moderne et contemporain - Fondamco Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, vu la loi sur les fondations de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

République du Mali. La loi Instituant le Médiateur de la République

République du Mali. La loi Instituant le Médiateur de la République République du Mali La loi Instituant le Médiateur de la République Présidence de la République Assemblée Nationale 1997 L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 27 Février 1997 ;Le Président

Plus en détail

Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition

Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition Règlement de fonctionnement Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition L association Asfad est autorisée à gérer le multi accueil «M Ti moun»

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

Directives concernant le dépôt de projet dans le domaine de l'encouragement préscolaire

Directives concernant le dépôt de projet dans le domaine de l'encouragement préscolaire Directives concernant le dépôt de projet dans le domaine de l'encouragement préscolaire Page 1 sur 6 1. Contexte Les programmes d'intégration développés par chaque canton suisse (PIC) sont entrés en vigueur

Plus en détail

Loi fédérale sur la sécurité d installations et d appareils techniques. Champ d application et définitions

Loi fédérale sur la sécurité d installations et d appareils techniques. Champ d application et définitions Loi fédérale sur la sécurité d installations et d appareils techniques 819.1 du 19 mars 1976 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 31 bis, al. 1 et 2, 34 ter,

Plus en détail

concernant la représentation de l Etat au sein des entreprises (gouvernance d entreprise publique)

concernant la représentation de l Etat au sein des entreprises (gouvernance d entreprise publique) Directive du 21 juin 2016 Entrée en vigueur : 01.01.2017 concernant la représentation de l Etat au sein des entreprises (gouvernance d entreprise publique) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la

Plus en détail

sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg 9.0. Loi du 9 février 99 sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 7 décembre 99 ; Sur la proposition

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

P2003-2 POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE.

P2003-2 POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE. POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE Adoption : Modification : Résolution VIII du conseil des commissaires du 18 juin

Plus en détail

relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel

relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel 785.5 Convention intercantonale du 5 août 04 relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel Le Directeur de la sécurité et de la justice du canton de Fribourg Le Chef du Département

Plus en détail

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er juin 2011

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er juin 2011 Référence : REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES ANIMATEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er juin 2011 - Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires

Plus en détail

Statuts de la Fondation romande pour le cinéma

Statuts de la Fondation romande pour le cinéma Statuts de la Fondation romande pour le cinéma Préambule Depuis son invention, le cinéma est devenu à la fois un art populaire, un divertissement, une industrie et un média. Couramment désigné sous l appellation

Plus en détail

Projet de loi ratifiant l ordonnance n 2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale

Projet de loi ratifiant l ordonnance n 2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale Projet de loi ratifiant l ordonnance n 2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale Etude d impact Avril 2010 Sommaire 1 Présentation de la situation : l'objet de l'ordonnance du 13 janvier

Plus en détail

Ordonnance concernant le guichet virtuel sécurisé

Ordonnance concernant le guichet virtuel sécurisé 170.1 Ordonnance concernant le guichet virtuel sécurisé du avril 01 9 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 1, 16 et de la loi du 6 octobre 011 concernant le guichet virtuel

Plus en détail

fixant le tarif des émoluments et des frais de procédure dans le domaine de l aménagement du territoire et des constructions

fixant le tarif des émoluments et des frais de procédure dans le domaine de l aménagement du territoire et des constructions Ordonnance du 30 juin 2015 Entrée en vigueur : 01.07.2015 fixant le tarif des émoluments et des frais de procédure dans le domaine de l aménagement du territoire et des constructions Le Conseil d Etat

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée

DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée La cheffe du Département de l'éducation et de la famille, vu le règlement de la Conférence

Plus en détail

concernant l'examen professionnel fédérale de

concernant l'examen professionnel fédérale de REGLEMENT concernant l'examen professionnel fédérale de Transitaire du 30. août 2012 Organe responsable SPEDLOGSWISS Secrétariat de l examen SPEDLOGSWISS Association suisse des transitaires et des entreprises

Plus en détail

Ordonnance portant exécution de la législation fédérale sur la protection des animaux

Ordonnance portant exécution de la législation fédérale sur la protection des animaux Ordonnance portant exécution de la législation fédérale sur la protection des animaux du 29 janvier 2013 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 32 et suivants de la loi fédérale

Plus en détail

Circulaire 2008/24 Surveillance et contrôle interne banques. Surveillance et contrôle interne dans le secteur

Circulaire 2008/24 Surveillance et contrôle interne banques. Surveillance et contrôle interne dans le secteur Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale DÉCRET N 75-205 pris pour l'application de l'article 43 de la loi n o 71-575 du 16 juillet 1971 portant organisation

Plus en détail

Loi fédérale sur les conditions minimales de travail et de salaire applicables aux travailleurs détachés en Suisse et sur les mesures d accompagnement

Loi fédérale sur les conditions minimales de travail et de salaire applicables aux travailleurs détachés en Suisse et sur les mesures d accompagnement Loi fédérale sur les conditions minimales de travail et de salaire applicables aux travailleurs détachés en Suisse et sur les mesures d accompagnement (Loi sur les travailleurs détachés) Annexe 8 Projet

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication

Loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication Loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (LSCPT) 780.1 du 6 octobre 2000 (Etat le 16 juillet 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art.

Plus en détail

COMMISSION DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION, DE LA JEUNESSE ET DU SPORT

COMMISSION DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION, DE LA JEUNESSE ET DU SPORT RÈGLEMENT CHAPITRE I Dénomination, composition, attributions et compétences de la commission Article 1 er (Dénomination et composition) 1. La Commission de la culture, de la communication, de la jeunesse

Plus en détail

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR LYMPHOLOGIE SOCIETE SUISSE DE LYMPHOLOGIE STATUTS STATUTS I. NOM, SIÈGE, OBJECTIFS, OBJETS ET TÂCHES Art. 1 Nom Une association au sens de l article 60 et suivants du Code

Plus en détail

A.Gt M.B Le Gouvernement de la Communauté française,

A.Gt M.B Le Gouvernement de la Communauté française, Lois 26835 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant les fréquences, le contenu et les modalités des bilans de santé, en application du décret du 20 décembre 2001 relatif à la promotion

Plus en détail

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d'emplois des agents sociaux territoriaux. Version consolidée au 01 janvier 2010

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d'emplois des agents sociaux territoriaux. Version consolidée au 01 janvier 2010 Décret n 92-849 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d'emplois des agents sociaux territoriaux Version consolidée au 01 janvier 2010 Vu la loi n 71-577 du 16 juillet 1971 d'orientation sur

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur Mise à jour : 17 août 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS 1 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS

Plus en détail

Loi concernant la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS)

Loi concernant la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS) - - 9. Loi concernant la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS) du octobre 996 Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles, 7, alinéa 5 et, alinéa de la Constitution cantonale; vu les articles

Plus en détail

Annexe : Les archives du Conseil constitutionnel

Annexe : Les archives du Conseil constitutionnel Annexe : Les archives du Conseil constitutionnel Source : Services du Conseil constitutionnel Édition du 12 octobre 2011 Annexe : Les archives du Conseil constitutionnel... 1 - Code du patrimoine - Partie

Plus en détail

D. 03-04-2014 M.B. 07-08-2014

D. 03-04-2014 M.B. 07-08-2014 Docu 40283 p.1 Décret relatif à la prévention des risques pour la santé dans le sport D. 03-04-2014 M.B. 07-08-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d acousticienne/acousticien en systèmes auditifs 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 7 septembre 2015 85505 Acousticienne en systèmes

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail

sur les structures d'accueil de la petite enfance et sur l'accueil familial à la journée (J 6 29)

sur les structures d'accueil de la petite enfance et sur l'accueil familial à la journée (J 6 29) Loi (8952) sur les structures d'accueil de la petite enfance et sur l'accueil familial à la journée (J 6 29) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 But La présente

Plus en détail

RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM)

RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) Adopté le 17.01.2007, entrée en vigueur le 01.03.2007 - Etat au 01.01.2009 (en vigueur) RÈGLEMENT 840.11.2.5 sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 17 janvier 2007 LE

Plus en détail

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE Examen professionnel Par voie d avancement de grade SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 10 Points de Vue - CS 40056-77564 LIEUSAINT CEDEX Téléphone : 01.64.14.17.77 - Fax :

Plus en détail

LC Le financement du fonds est assuré par une dotation budgétaire figurant au budget annuel de fonctionnement. 2

LC Le financement du fonds est assuré par une dotation budgétaire figurant au budget annuel de fonctionnement. 2 Règlement d application du Fonds chômage principalement de longue durée LC Adopté par le Conseil administratif le septembre 008 Avec les dernières modifications intervenues au 6 juin 0 Entrée en vigueur

Plus en détail

ROF 2010_071. Loi. sur le sport (LSport) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète : du 16 juin 2010

ROF 2010_071. Loi. sur le sport (LSport) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète : du 16 juin 2010 Loi du 16 juin 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 sur le sport (LSport) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la législation fédérale sur le sport et l activité physique ; Vu l article 80 de la Constitution

Plus en détail