du 23 février Le Département de l'economie,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,"

Transcription

1 Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie, vu l'ordonnance fédérale du 17 août 1992 concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d'informatique de gestion 1), vu l'article premier, alinéa 4, de l'arrêté du Parlement du 23 janvier 2002 portant création de l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion 2), arrête : SECTION 1 : Dispositions générales Buts Article premier 1 L Ecole supérieure d'informatique de gestion (ci-après : "l'ecole") a pour but de dispenser l enseignement théorique et pratique nécessaire à l exercice des professions de l informatique de gestion de niveau supérieur. Elle entretient des relations étroites avec son environnement économique. 2 L Ecole favorise la formation continue et le perfectionnement. 3 L Ecole est habilitée à assumer des mandats, notamment de recherche appliquée. Terminologie Art. 2 Les termes du présent règlement désignant des personnes s'appliquent indifféremment aux femmes et aux hommes. Organes Art. 3 Les organes de l'ecole sont : a) la commission de surveillance; b) la direction; c) la commission d'experts; d) la conférence des maîtres; e) la délégation des classes. 1

2 Réglementation interne Art. 4 1 Les tâches des organes de l Ecole sont précisées dans le règlement interne de l Ecole sanctionné par le Service de la formation professionnelle. 2 Les aspects du fonctionnement de détail de l Ecole sont réglés par des directives internes. SECTION 2 : Etudes à l Ecole supérieure d'informatique de gestion Formations Art. 5 1 L Ecole comprend une voie de formation à plein temps sur deux ans ou à mi-temps sur quatre ans. 2 Elle peut, avec l accord du Département de l'economie, exploiter en parallèle une filière en emploi et ouvrir des cours à option et postgrades ou des formations en rapport avec les nouvelles technologies de l information et de la communication. Accès aux études Art. 6 Les cours s'adressent aux personnes disposant d'une bonne formation de base, désireuses d'acquérir des compétences en informatique de gestion en vue d'assumer des tâches à responsabilités dans l'économie et l'administration. Etapes de la formation Art. 7 La formation d'informaticien de gestion ES comprend les étapes suivantes : a) les cours de la 1 ère année; b) les cours blocs de la 1 ère année; c) l'examen préliminaire; d) les cours de la 2 ème année; e) les cours blocs de la 2 ème année; f) l'examen final; g) le travail de diplôme. Evaluation des travaux des élèves Art. 8 1 Les travaux des étudiants, les notes de l'année, les notes d'examens, les moyennes, les notes de promotion et de diplôme sont évalués et exprimés au moyen de notes chiffrées s'échelonnant de 1 à 6, 6 étant la meilleure note et 1 la plus mauvaise. 2 Les notes sont arrondies au dixième et à une décimale près. 2

3 SECTION 3 : Conditions d admission Sans examen Art. 9 Les titulaires d'une maturité professionnelle, d'une maturité fédérale avec option spécifique "sciences économiques et droit" ou d'un brevet fédéral d'analyste-programmeur sont admis à l'ecole sans examen. Avec examen Art. 10 Les titulaires d'un certificat fédéral de capacité obtenu après un apprentissage de trois ans au moins, d'un diplôme d'une école supérieure de commerce, d'une maturité fédérale sans option spécifique "sciences économiques et droit" ou d'un autre titre jugé équivalent par la direction de l'établissement sont admis à l'ecole après avoir passé un examen d'entrée. Branches de l'examen Art L'examen d'entrée porte sur les branches suivantes : a) techniques quantitatives de gestion (arithmétique commerciale et comptabilité); b) mathématiques (algèbre); c) français; d) anglais. 2 Le niveau des exigences correspond en principe à celui de l'examen final des apprentissages de commerce. L'Ecole définit le cadre précis des examens par voie de directives. Titulaires de diplômes dans une langue étrangère Art. 12 Lorsque le candidat est titulaire d'un titre donnant accès à l'ecole, avec ou sans examen, obtenu dans une langue étrangère, il passe dans tous les cas un examen de français. Examen partiel Art Le candidat titulaire d'une maturité fédérale sans option spécifique "sciences économiques et droit" subit un examen de techniques quantitatives de gestion. 2 Les titulaires d'un diplôme d'ingénieur ETS ou d'un certificat fédéral de capacité d'informaticien subissent un examen d'anglais et de techniques quantitatives de gestion. Dispense Art. 14 La direction de l'ecole peut dispenser de l'une ou l'autre branche d'examen un candidat possédant une formation complémentaire sanctionnée par un titre reconnu. 3

4 Organisation et déroulement de l'examen Art La direction de l'ecole organise l'examen. 2 Tous les travaux sont examinés par deux experts désignés par la direction. Finance d'examen Art Le candidat à l'examen paie une finance d'examen par branche, au moins dix jours avant le début de la session. 2 Le candidat qui a participé à l'un des cours préparatoires est exempté de la finance d'examen pour la branche étudiée. Réussite de l'examen Art. 17 L'examen d'admission est réussi lorsque le candidat a obtenu une moyenne générale à l'examen d'au moins 4, pas plus d'une note inférieure à 4 et aucune note inférieure à 3. Maladie ou accident Art Le candidat qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 Le candidat peut se présenter à la prochaine session d'examen d'admission organisée par l'ecole, en principe l'année suivante. Fraude Art. 19 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Répétition de l'examen Art L'examen d'admission ne peut être répété qu'une seule fois, au plus tôt à la prochaine session. 2 Sous réserve des cas de fraude, le candidat repasse les branches dans lesquelles il a obtenu une note inférieure à 4. SECTION 4 : Examen préliminaire et promotion Notes de l'année a) Moyenne Art. 21 Les notes de l'année sont la moyenne arithmétique simple des notes obtenues durant les deux premiers semestres d'études. 4

5 b) Branches sans note (séminaires et cours blocs) Art. 22 Pour les branches sans note, l'étudiant doit obtenir l'attestation que les séminaires et les applications pratiques ont été suivis d'une manière régulière et, le cas échéant, qu'un travail personnel jugé suffisant a été présenté. Examen préliminaire a) But Art. 23 L'examen préliminaire permet de contrôler si l'étudiant possède les connaissances suffisantes pour suivre les cours de la 2 ème année. b) Branches Art Le candidat subit un examen préliminaire écrit dans les branches suivantes, enseignées durant la 1 ère année : analyse, conception, modélisation; algorithmes et programmation; bases de données; bureautique; machines et systèmes d'exploitation; droit; gestion d'entreprise; français et communication; mathématiques et statistiques. 2 Il subit en outre un examen oral en français et communication. c) Organisation et déroulement Art L'examen préliminaire est organisé par l'ecole. Tous les travaux sont examinés par deux experts, dont l'un en principe externe à l'ecole, désignés par la direction. 2 La matière des différentes épreuves, la durée des examens et les moyens auxiliaires autorisés figurent dans le programme remis aux candidats au plus tard un mois avant le début de l'examen. d) Participation obligatoire Art La participation à l'examen préliminaire est obligatoire. Sauf absence dûment justifiée, la non-participation est assimilée à un échec. 2 L'abandon de la formation en cours d'année est également assimilé à un échec. e) Finance d'examen Art Pour les étudiants réguliers de l'ecole, la finance d'examen est comprise dans l'écolage. 5

6 2 Pour les candidats entrés à l'ecole en cours de formation, la finance de base est fixée par la direction de l'établissement; le prix facturé est en principe calculé en fonction du nombre de semestres passés à l'ecole. f) Maladie ou accident Art L'étudiant qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 L'étudiant passe les branches dans lesquelles il n'a pu se présenter, en principe lors de la prochaine session officielle. Il peut toutefois, moyennant une participation aux frais, demander l'organisation d'une session spéciale dans un délai raisonnable. g) Fraude Art. 29 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Promotion a) Conditions Art. 30 Les conditions de réussite de l'examen et de promotion en 2 ème année sont : a) obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 4; b) ne pas obtenir plus de trois notes de promotion inférieures à 4; c) ne pas obtenir une note de promotion inférieure à 3; d) obtenir tous les crédits de réussite pour les branches sans note. b) Calcul des notes de promotion Art. 31 Les notes de promotion sont établies de la manière suivante : a) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit ou oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la note d'examen; b) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit et oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la moyenne arithmétique des notes des examens écrit et oral; c) pour les branches sans examen, la note de promotion est la note de l'année; d) pour les branches appartenant à un même domaine de compétences ("analyse, conception, modélisation" et "algorithmes et programmation"), la note de promotion résulte de la moyenne arithmétique des notes de ces branches établies conformément à la lettre a. 6

7 Moyenne générale Art. 32 La moyenne générale de promotion est la moyenne arithmétique des notes de promotion obtenues conformément à l'article 31. Non-promotion Art L'étudiant qui ne remplit pas les conditions de promotion répète l'année au terme de laquelle il a échoué. 2 Il doit suivre la totalité de l'enseignement s'il a échoué avec une moyenne générale inférieure à 4. En cas de moyenne générale égale ou supérieure à 4, il est dispensé de l'enseignement des branches dans lesquelles il a obtenu une note de promotion d'au moins 5. 3 Les notes nouvellement acquises remplacent les anciennes. 4 L'étudiant ne peut répéter l'année qu'une seule fois. Répétition de l'examen préliminaire Art L'étudiant non-promu repasse l'examen préliminaire dans son ensemble s'il a obtenu une moyenne générale inférieure à 4. S'il a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 4, il ne repasse que les branches dans lesquelles il a obtenu une note de promotion inférieure à 5. 2 L'examen préliminaire ne peut être répété qu'une seule fois lors d'une session ordinaire, au plus tôt une année et au plus tard deux ans après l'échec à l'examen. Examen complémentaire Art. 35 L'étudiant qui n'a pas obtenu l'attestation requise dans les branches sans note doit se présenter, à ses frais, à un examen complémentaire. SECTION 5 : Examen final et obtention du diplôme Notes de l'année a) Moyenne Art. 36 Les notes de l'année sont la moyenne arithmétique simple des notes obtenues durant les troisième et quatrième semestres d'études. b) Branches sans note (séminaires et cours blocs) Art. 37 Pour les branches sans note, l'étudiant doit obtenir l'attestation que les séminaires et les applications pratiques ont été suivis d'une manière régulière et, le cas échéant, qu'un travail personnel jugé suffisant a été présenté. 7

8 Examen final a) But Art. 38 L'examen final permet de contrôler si, dans les branches enseignées, l'étudiant a assimilé les connaissances indispensables à la prise en charge de tâches complexes dans les domaines de l'informatique et de la gestion. b) Branches Art Le candidat subit un examen final écrit dans les branches suivantes : analyse, conception, modélisation; algorithmes et programmation; conception et gestion de sites; machines et systèmes d'exploitation; organisation et gestion de projets; réseaux, internet et intranet; sécurité des systèmes d'information; anglais; comptabilité et finances; droit; gestion d'entreprise; mathématiques et statistiques. 2 Il subit en outre un examen oral dans les disciplines suivantes : analyse, conception et modélisation; conception et gestion de sites; télécommunications et téléphonie; anglais; droit. c) Organisation et déroulement Art L'examen final est organisé par l'ecole. Tous les travaux sont examinés par deux experts, dont l'un en principe externe à l'ecole, désignés par la direction. 2 La matière des différentes épreuves, la durée des examens et les moyens auxiliaires autorisés figurent dans le programme remis aux candidats au plus tard un mois avant le début de l'examen. d) Participation obligatoire Art La participation à l'examen final est obligatoire au terme du quatrième semestre. Sauf absence dûment justifiée, la non-participation est assimilée à un échec. 2 L'abandon de la formation en cours d'année est également assimilé à un échec. 8

9 e) Finance d'examen Art Pour les étudiants réguliers de l'ecole, la finance d'examen est comprise dans l'écolage. 2 Pour les candidats entrés à l'ecole en cours de formation, la finance de base est fixée par la direction de l'établissement; le prix facturé est en principe calculé en fonction du nombre de semestres passés à l'ecole. f) Maladie ou accident Art L'étudiant qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 L'étudiant passe les branches dans lesquelles il n'a pu se présenter en principe lors de la prochaine session officielle. Il peut toutefois, moyennant une participation aux frais, demander l'organisation d'une session spéciale dans un délai raisonnable. g) Fraude Art. 44 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Travail de diplôme a) But Art. 45 Le travail de diplôme permet de contrôler si, dans un cadre défini, l'étudiant est capable, dans un laps de temps limité, de mener à chef un projet ou une étude d'une manière claire, rationnelle et conforme aux besoins de la pratique. b) Modalités Art. 46 La direction de l'ecole définit dans un règlement les objectifs et le cadre détaillé pour l'exécution du travail de diplôme. Obtention du diplôme a) Conditions d'obtention Art. 47 Les conditions de réussite de l'examen final et d'obtention du diplôme sont : a) obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 4; b) ne pas obtenir plus de trois notes de diplôme inférieures à 4; c) ne pas obtenir de note de diplôme inférieure à 3; d) obtenir au minimum la note 4 au travail de diplôme; e) obtenir tous les crédits de réussite pour les branches sans note. 9

10 b) Calcul des notes finales en général Art. 48 Les notes finales sont établies de la manière suivante : a) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit ou oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la note d'examen; b) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit et oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la moyenne arithmétique des notes des examens écrit et oral; c) pour les branches sans examen, la note finale est la note de l'année; d) pour les branches qui ne sont plus enseignées en 2 ème année, la note finale est la note obtenue lors de la promotion en 2 ème année; e) pour les branches appartenant à un même domaine de compétences, la note finale est calculée conformément à l'article 49. c) Calcul des notes finales pour les branches de même domaine Art. 49 Pour les branches ci-après, la note finale est calculée de la manière suivante : a) pour les branches "analyse, conception, modélisation", "algorithmes et programmation", "bases de données" et "architectures distribuées", il est calculé une moyenne arithmétique des quatre branches, formée de la moyenne de chacune des branches "analyse, conception, modélisation", "algorithmes et programmation", établie conformément à l'article 48, lettre a, de la note de promotion de la branche "bases de données" et de la note de l'année de la branche "architectures distribuées"; b) pour les branches "bureautique utilisation" et "bureautique assistance", il est calculé la moyenne arithmétique de la note de promotion de la première et de la note de l'année de la seconde; c) pour les branches "organisation et gestion de projets" et "gestion documentaire", il est calculé la moyenne arithmétique formée de la moyenne de la branche "organisation et gestion de projets", établie conformément à l'article 48, lettre a, et de la note de l'année de la branche "gestion documentaire"; d) pour les branches "réseaux, internet et intranet" et "télécommunications et téléphonie", il est calculé la moyenne arithmétique formée de la moyenne de chacune des deux branches, établie conformément à l'article 48, lettre a. d) Notes de diplôme et moyenne générale Art La note de diplôme correspond à la note finale établie conformément aux articles 48 et La moyenne générale de diplôme est la moyenne arithmétique des notes de diplôme. 10

11 Echec Art L'étudiant qui a échoué à l'examen répète l'année au terme de laquelle il a échoué. 2 Il doit suivre la totalité de l'enseignement s'il a échoué avec une moyenne générale inférieure à 4. En cas de moyenne générale égale ou supérieure à 4, il est dispensé de l'enseignement des branches dans lesquelles il a obtenu une note finale d'au moins 5. 3 Les notes nouvellement acquises remplacent les anciennes. Répétition de l'examen Art L'étudiant qui a échoué à l'examen repasse ce dernier dans son ensemble s'il a obtenu une moyenne générale inférieure à 4. S'il a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 4, il ne repasse que les branches dans lesquelles il a obtenu une note finale inférieure à 5. 2 L'examen final ne peut être répété qu'une seule fois lors d'une session ordinaire, au plus tôt une année et au plus tard deux ans après l'échec à l'examen. Examen complémentaire Art. 53 L'étudiant qui n'a pas obtenu l'attestation requise dans les branches sans note doit se présenter, à ses frais, à un examen complémentaire. Répétition du travail de diplôme Art Le travail de diplôme ne peut être répété qu'une seule fois. 2 Une nouvelle période est fixée d'un commun accord entre la direction de l'ecole et l'étudiant. La présentation du nouveau travail doit intervenir dans un délai de deux ans après l'échec. 3 Si l'étudiant échoue à l'examen et au travail de diplôme, il doit répéter les branches de l'examen et le travail de diplôme sur une même année scolaire. SECTION 6 : Ecolage Ecolage Art Les étudiants paient un écolage semestriel dont le montant est fixé par le Département de l Economie; à l écolage s ajoute une contribution au frais de matériel d enseignement. 2 Les étudiants domiciliés en dehors du Canton sont soumis aux conventions existantes ou devront s acquitter d une contribution fixée par le Département de l Economie. 11

12 SECTION 7 : Voies de droit et disposition finale Voies de droit Art Les décisions prises en vertu du présent règlement sont sujettes à opposition et à recours conformément aux dispositions du Code de procédure administrative 3). 2 Le recours contre les décisions des organes de l'ecole est adressé au Département de l'economie. Entrée en vigueur Art. 57 Le présent règlement prend effet le 1 er octobre Delémont, le 23 février 2004 DEPARTEMENT DE L'ECONOMIE Le ministre : Jean-François Roth 1) 2) 3) RS RSJU RSJU

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1),

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1), Ordonnance concernant les de maturité et de maturité professionnelle dans les écoles supérieures de commerce de la République et Canton du Jura (Version en vigueur jusqu'au 31 juillet 2011) du 8 mars 2005

Plus en détail

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales.

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE Règlements des examens de diplôme et de maturité professionnelle commerciale La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone,

Plus en détail

Département de l'éducation, de la culture et des sports

Département de l'éducation, de la culture et des sports Département de l'éducation, de la culture et des sports Règlement concernant la formation de Designer dipl. ES, orientation Design de produit, spécialisation Objets horlogers Le conseiller d Etat, chef

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES SERVICES ÉDUCATIFS Adoptée par l'ordonnance 92-068 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE.... 1 1.1 Objectif général.... 1 1.2 Objectifs spécifiques......

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques 9 mai 01 Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques Le Conseil de faculté de la faculté des sciences économiques, vu les articles 6, al., lettre c et 70, al., de la

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées Haute école pédagogique Comité de Direction Avenue de Cour CH 04 Lausanne www.hepl.ch Directives du Comité de direction Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_04 Prise en compte des études déjà

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER. A - Règlement général de la formation. B - Règlement d'examen.

CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER. A - Règlement général de la formation. B - Règlement d'examen. CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER A - Règlement général de la formation B - Règlement d'examen Annexe C - Directive du travail de projet A - Règlement général du certificat

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN Table des matières I. GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN V. DEROULEMENT DE L EXAMEN VI.

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Règlement CAS SMSI, volée 014 GES-FOR3-REF614 PDA Mise à jour : 9.10.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Volée 014 Validé par

Plus en détail

UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR

UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR UM iéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF ÇÉ=åáîÉ~ì=HR UMNM o ÖäÉãÉåí=ëé ÅáÑáèìÉ=ÇÉë=Éñ~ãÉåë=ÇÉë j~ëíéêë=bìêçé Éåë=EjbF UMOM ^êåüáíéåíìêé=d å ê~äé=çéë=j~ëíéêë=bìêçé Éåë UMPM o Ñ êéåíáéäë=é~ê=råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí UMNM

Plus en détail

Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en "Didactique du français langue seconde"

Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en Didactique du français langue seconde Avenue de Cour 33 CH 04 Lausanne Directives du Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en "Didactique du français langue

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études CHAPITRE Dispositions générales Article : Objet L'Université de Lausanne, par la Faculté des hautes

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en International Business Management Version du 14 juillet 2015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale

Plus en détail

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum»

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum» Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes. Article

Plus en détail

Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement d'études UNIVERSITÉ JÀMÂJL^^ miie n P n P K I P X / P. Université L^c \j c m c V t UNIL I Université d e Lausanne d e Neuchâtei Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION, L INSCRIPTION ET LA RÉUSSITE SCOLAIRE DES ÉTUDIANTS (R 11) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION,

Plus en détail

INSCRIPTION d'un ETUDIANT ETRANGER DIPLOME à l'etranger

INSCRIPTION d'un ETUDIANT ETRANGER DIPLOME à l'etranger Année académique 2015-2016 INSCRIPTION d'un ETUDIANT ETRANGER DIPLOME à l'etranger I. DOCUMENTS A TRANSMETTRE à l'ecam, dès que possible, pour permettre à la Commission d'admission d émettre un avis sur

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6 LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier LL.M. Banking and Finance Master of Advanced Studies in Banking and Financial Law Règlement d études 2013

Plus en détail

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques Schweizerischer Public Relations Verband SPRV Association Suisse de Relations Publiques ASRP Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche ASRP Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Baccalauréat universitaire (bachelor) en mathématiques et sciences informatiques

Baccalauréat universitaire (bachelor) en mathématiques et sciences informatiques Baccalauréat universitaire (bachelor) en mathématiques et sciences informatiques CONDITIONS GENERALES Art. A 3 Baccalauréat universitaire en mathématiques et sciences informatiques 1. La Faculté décerne

Plus en détail

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre PROJET DE LOI adopte le 25 avril 1968. N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE MODIFIÉ PAR LE SÉNAT LOI modifiant le statut de VOrdre des experts-comptables et des comptables agréés.

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE).

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE). Directives du Master of Science HES-SO in Engineering Version du février 01 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu le protocole d accord entre la CUSO et la HES-SO relatif

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

144 174 237 30h + 120h 555 h

144 174 237 30h + 120h 555 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : Spécialité : S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. MANAGEMENT DU SPORT L2 120 ES Volume horaire étudiant : 144 174 237 30h + 120h 555 h cours magistraux travaux dirigés travaux

Plus en détail

Maturité spécialisée arts visuels. Plan d études et critères de réussite

Maturité spécialisée arts visuels. Plan d études et critères de réussite Maturité spécialisée arts visuels Plan d études et critères de réussite Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire Maturité spécialisée

Plus en détail

183 h 183 h 240 h h 606 h

183 h 183 h 240 h h 606 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Volume horaire étudiant : S.T.A.P.S. Mention : S.T.A.P.S. L1 60 ES 183 h 183 h 240 h h 606 h cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés stage ou

Plus en détail

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing :

proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : proposent à Delémont et Neuchâtel Formations préparatoires pour les certifications en marketing : Certificat MarKom Certificat de Spécialiste en marketing industriel et innovation Brevet fédéral de Spécialiste

Plus en détail

Arrêté du 23 août 1971 relatif au brevet d'aptitude à la formation des moniteurs d'enseignement de la conduite des véhicules terrestres à moteur

Arrêté du 23 août 1971 relatif au brevet d'aptitude à la formation des moniteurs d'enseignement de la conduite des véhicules terrestres à moteur Arrêté du 23 août 1971 relatif au brevet d'aptitude à la formation des moniteurs d'enseignement de la conduite des véhicules terrestres à moteur Le ministre de l'intérieur et le ministre de l'équipement

Plus en détail

NOTICE à l'usage des candidats au CONCOURS "D Etranger" de VetAgro Sup cursus Ingénieur Session 2015

NOTICE à l'usage des candidats au CONCOURS D Etranger de VetAgro Sup cursus Ingénieur Session 2015 NOTICE à l'usage des candidats au CONCOURS "D Etranger" de VetAgro Sup cursus Ingénieur Session 2015 La présente notice constitue le règlement du concours. Il est donc indispensable d en prendre connaissance.

Plus en détail

Guide du Travail de Maturité Session 2015

Guide du Travail de Maturité Session 2015 Guide du Travail de Maturité Session 2015 2 Table des matières A. CADRE GENERAL 1. Définitions et conditions cadres 4 2. Objectifs 4 B. LE TRAVAIL DE MATURITE AU LYCEE JEAN-PIAGET 1. Concrétisation 5 2.

Plus en détail

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études DISPOSITIONS D APPLICATION DU REGLEMENT D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR DES FILIERES ECONOMIE D ENTREPRISE, TOURISME, INFORMATIQUE DE GESTION, INFORMATION DOCUMENTAIRE, DROIT ECONOMIQUE ET INTERNATIONAL

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL DE JOURNALISME JURIDIQUE

MASTER PROFESSIONNEL DE JOURNALISME JURIDIQUE MASTER PROFESSIONNEL DE JOURNALISME JURIDIQUE 2011 / 2012 MASTER 2 ème année MENTION : DROIT DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Spécialité professionnelle Responsables : Pr Marc PENA, Président de l

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 CONVENTION D'ACCUEIL D'ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DANS LE CADRE DES STAGES D'ETUDES I. CONDITIONS GENERALES DE

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines

Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines Certificat d assistant en gestion du personnel & Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines «La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

Plus en détail

Règlement sur les critères d'obtention des titres de courtier d'assurance associé et de courtier d'assurance agréé

Règlement sur les critères d'obtention des titres de courtier d'assurance associé et de courtier d'assurance agréé Page 1 of 5 Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. Dernière version disponible À jour au 1er novembre 2009 c. D-9.2, r.1.1.1 Règlement sur les critères d'obtention des titres

Plus en détail

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Docu 40234 p.1 Décret adaptant le financement des établissements d'enseignement supérieur à la nouvelle organisation des études D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté

Plus en détail

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE"

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION ECONOMIE APPLIQUEE REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE" SPECIALITE FINANCE DE MARCHE, EPARGNE INSTITUTIONNELLE ET GESTION DE PATRIMOINE (Dispositions générales Contrôle des connaissances

Plus en détail

Année universitaire 2014-2015

Année universitaire 2014-2015 MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES - FONCTIONNEMENT DES JURYS POUR L OBTENTION DES DIPLÔMES DE LICENCE DU DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIE SANTÉ DE L UNIVERSITÉ PARIS-SUD Année universitaire

Plus en détail

Concours Master en Science des Matériaux

Concours Master en Science des Matériaux Concours Master en Science des Matériaux Parcours Matériaux céramiques pour l énergie, la santé et les nouvelles technologies ENTREE EN MASTER POUR TITULAIRES D'UNE MAITRISE OU CANDIDATS AYANT LA PREMIERE

Plus en détail

Ordonnance concernant la loi sur l'hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées du 3 novembre 2004

Ordonnance concernant la loi sur l'hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées du 3 novembre 2004 - 1 - Ordonnance concernant la loi sur l'hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées du 3 novembre 2004 Le Conseil d'etat du Canton du Valais vu les articles 6 alinéa

Plus en détail

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE 1 - DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE I - Les titres de formation exigés

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES

PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES Le permis de conduire G Le permis de conduire G Depuis le 15 septembre 2006, un permis de conduire spécifique est exigé pour la conduite des tracteurs agricoles

Plus en détail

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE L arrêté du 6 août 2004, paru au JO du 12 septembre 2004 (ci-joint)

Plus en détail

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Introduction SOMMAIRE Introduction 4 Les objectifs de votre formation 6 Vos perspectives professionnelles 7 Notre offre de formation 8

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES E.C.E.T.I.C. Etablissement Communal d Enseignement Technique, Industriel et Commercial Place de l Hôtel de Ville, 6 6200 Châtelet Tél. : 071/38 59 72 Fax : 071/40 23 00 www.ecetic.be ecetic@chatelet.swing

Plus en détail

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B.

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. Lois 30746 p.1 Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. 06-07-2006 modifications : D. 25-05-07 (M.B. 01-06-07) D. 09-05-08

Plus en détail

Diplôme fédéral d entrepreneur

Diplôme fédéral d entrepreneur Diplôme fédéral d entrepreneur (Maîtrise) Formation modulaire en emploi sur 2 ans Formation dans 4 écoles romandes Page 2 sur 11 Formation d entrepreneur Déroulement général Les expériences tirées de cette

Plus en détail

Mention Management International Parcours International Business and NTC projects

Mention Management International Parcours International Business and NTC projects CONTROLE DES CONNAISSANCES Mention Management International Parcours International Business and NTC projects Domaine du Master : Sciences des Organisations Mention du Master : Management et organisation

Plus en détail

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi Section des bourses Sommaire Informations générales à propos des aides à la formation Etat au 27 mai 2015 BOURSE, PRÊT D'ÉTUDES ET CONTRIBUTION CANTONALE AUX FRAIS DE FORMATION...3 CONDITIONS REQUISES

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier

Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier Généralités Art. 1. Le Cruising Club de Suisse CCS établit les permis mer hauturiers reconnus par l'office suisse de la navigation

Plus en détail

Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97

Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97 Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97 Les dispositions du statut du personnel des Caisses d'epargne et de Prévoyance relatives à la

Plus en détail

IFAP ROCKEFELLER 4 avenue Rockefeller 69373 LYON CEDEX 08

IFAP ROCKEFELLER 4 avenue Rockefeller 69373 LYON CEDEX 08 IFAP ROCKEFELLER 4 avenue Rockefeller 69373 LYON CEDEX 08 En réponse à votre demande, vous trouverez les renseignements relatifs au concours et à la formation d'auxiliaires de puériculture. Cordialement.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE A LA CERTIFICATION «DIAGNOSTICS IMMOBILIERS» 1. Portée des certifications et arrêtés compétences applicables : Le candidat reconnait avoir pleinement pris connaissance : -

Plus en détail

UNIL I Université de Lausanne de NelTcliItll ^ ^ f^ 1^7 H F^'R^UIGENSIS. Maîtrise universitaire en études muséales

UNIL I Université de Lausanne de NelTcliItll ^ ^ f^ 1^7 H F^'R^UIGENSIS. Maîtrise universitaire en études muséales UNIVERSITÉ DE GENEVE ratàtàtài û ratà^atal TATàl UAAJL.^ iniie UNIL I Université de Lausanne de NelTcliItll ^ ^ f^ 1^7 H F^'R^UIGENSIS Maîtrise universitaire en études muséales Master of Arts (MA) in Museum

Plus en détail

LICENCE : INFORMATIQUE GENERALE

LICENCE : INFORMATIQUE GENERALE LICENCE : INFORMATIQUE GENERALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies Mention : Informatique générale Objectifs Le diplôme offre une formation

Plus en détail

Les dates des épreuves orales sont laissées à l appréciation de mesdames et messieurs les Recteurs

Les dates des épreuves orales sont laissées à l appréciation de mesdames et messieurs les Recteurs CALENDRIER DES ÉPREUVES ET DES TRAVAUX DES JURYS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSISTANT DE GESTION DE PMEPMI à référentiel commun européen SESSION 2013 DATES ÉPREUVES MÉTROPOLE Lun di 1 3 m ai Langues

Plus en détail

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» INDEX: 1. Bases 2. Objectifs de formation postgrade 3. Candidature en vue de l obtention du

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

MASTER 2 P - DIAGNOSTIC ECONOMIQUE D'ENTREPRISE (DEE)

MASTER 2 P - DIAGNOSTIC ECONOMIQUE D'ENTREPRISE (DEE) MASTER 2 P - DIAGNOSTIC ECONOMIQUE D'ENTREPRISE (DEE) Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Economie - Commerce Présentation * Master 2 P - Diagnostic Economique d'entreprise

Plus en détail

A.Gt 06-03-1995 M.B. 18-07-1995

A.Gt 06-03-1995 M.B. 18-07-1995 Lois 19038 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant les conditions de collation du brevet d'infirmier(ère) hospitalier(ère) et d'infirmier(ère) hospitalier(ère) - Orientation santé

Plus en détail

CP.CAC Mode d emploi

CP.CAC Mode d emploi CP.CAC Mode d emploi Certificat préparatoire à l entrée en stage de commissaire aux comptes Certificat créé en 2013 par le ministère de la Justice en liaison avec la CNCC Objectif du CP.CAC Ouvrir la voie

Plus en détail

Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie

Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie Diplôme de formation médicale spécialisée et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie NOR : ESRS0800237A RLR : 432-3c arrêté du 8-7-2008 ESR - DGES B3-3 Vu code de l'éducation ; code de la

Plus en détail

Maîtrise universitaire (master) bi-disciplinaire

Maîtrise universitaire (master) bi-disciplinaire Maîtrise universitaire (master) bi-disciplinaire CONDITIONS GENERALES Art. B 15 Maîtrise universitaire bi-disciplinaire 1. La Faculté décerne une maîtrise universitaire bi-disciplinaire (master), second

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

-15/0396 10AOU LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

-15/0396 10AOU LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN P AIX- TRA VAIL-PATRIE -15/0396 10AOU ARRETE N /A/MINESUP DU 2015 portant ouverture du concours d'entrée en 1ère année du 2 nd cycle de l'ecole Normale Supérieure de l'université

Plus en détail

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH)

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) RESPONSABLES : mention Management : Martine BRASSEUR,

Plus en détail

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université de Carthage Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication Guide de l Etudiant

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

- Décret N 2002-481 du 8 avril 2002 relatif aux grades et titres universitaires aux diplômes nationaux ;

- Décret N 2002-481 du 8 avril 2002 relatif aux grades et titres universitaires aux diplômes nationaux ; E X T R A I T DU R E G L E M E N T D ES E T UD ES de l UFR des LETTRES, des SCIENCES de L HOMME et des SOCIETES de l UNIVERSITE PARIS 13 Année universitaire 2011/2012 Approuvé par le Conseil d UFR et le

Plus en détail

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CAHIER DES NORMES PÉDAGOGIQUES NATIONALES DE LA LICENCE

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE. Systèmes informatiques et logiciels

LICENCE PROFESSIONNELLE. Systèmes informatiques et logiciels LICENCE PROFESSIONNELLE Systèmes informatiques et logiciels Spécialité : Gestion des systèmes d information analyse de production exploitation systèmes réseaux et applications Arrêté d habilitation : 2001299

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT d EVRY Département Génie Thermique et Energie Domaine : DEG / STS Mention : Métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier Parcours

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

Décret sur les traitements du personnel de l'etat

Décret sur les traitements du personnel de l'etat Décret sur les traitements du personnel de l'etat du 7 novembre 0 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article 44 de la loi du septembre 00 sur le personnel de l'etat

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

FLASHur... La filière des études comptables. Ressources sur l emploi, la formation et les métiers

FLASHur... La filière des études comptables. Ressources sur l emploi, la formation et les métiers FLASHur... La filière des études comptables Ressources sur l emploi, la formation et les métiers La filière des études comptables 2 Données de cadrage sur les experts-comptables 3 3 3 4 5 5 6 7 7 La filière

Plus en détail

Règlement d application du Règlement du Baccalauréat européen (Applicable pour la session 2015 du Baccalauréat)

Règlement d application du Règlement du Baccalauréat européen (Applicable pour la session 2015 du Baccalauréat) Ecoles Européennes Bureau du Secrétaire général Unité Baccalauréat Ref.: 2014-04-D-8-fr-1 Orig. : FR Règlement d application du Règlement du Baccalauréat européen (Applicable pour la session 2015 du Baccalauréat)

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail