du 23 février Le Département de l'economie,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,"

Transcription

1 Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie, vu l'ordonnance fédérale du 17 août 1992 concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d'informatique de gestion 1), vu l'article premier, alinéa 4, de l'arrêté du Parlement du 23 janvier 2002 portant création de l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion 2), arrête : SECTION 1 : Dispositions générales Buts Article premier 1 L Ecole supérieure d'informatique de gestion (ci-après : "l'ecole") a pour but de dispenser l enseignement théorique et pratique nécessaire à l exercice des professions de l informatique de gestion de niveau supérieur. Elle entretient des relations étroites avec son environnement économique. 2 L Ecole favorise la formation continue et le perfectionnement. 3 L Ecole est habilitée à assumer des mandats, notamment de recherche appliquée. Terminologie Art. 2 Les termes du présent règlement désignant des personnes s'appliquent indifféremment aux femmes et aux hommes. Organes Art. 3 Les organes de l'ecole sont : a) la commission de surveillance; b) la direction; c) la commission d'experts; d) la conférence des maîtres; e) la délégation des classes. 1

2 Réglementation interne Art. 4 1 Les tâches des organes de l Ecole sont précisées dans le règlement interne de l Ecole sanctionné par le Service de la formation professionnelle. 2 Les aspects du fonctionnement de détail de l Ecole sont réglés par des directives internes. SECTION 2 : Etudes à l Ecole supérieure d'informatique de gestion Formations Art. 5 1 L Ecole comprend une voie de formation à plein temps sur deux ans ou à mi-temps sur quatre ans. 2 Elle peut, avec l accord du Département de l'economie, exploiter en parallèle une filière en emploi et ouvrir des cours à option et postgrades ou des formations en rapport avec les nouvelles technologies de l information et de la communication. Accès aux études Art. 6 Les cours s'adressent aux personnes disposant d'une bonne formation de base, désireuses d'acquérir des compétences en informatique de gestion en vue d'assumer des tâches à responsabilités dans l'économie et l'administration. Etapes de la formation Art. 7 La formation d'informaticien de gestion ES comprend les étapes suivantes : a) les cours de la 1 ère année; b) les cours blocs de la 1 ère année; c) l'examen préliminaire; d) les cours de la 2 ème année; e) les cours blocs de la 2 ème année; f) l'examen final; g) le travail de diplôme. Evaluation des travaux des élèves Art. 8 1 Les travaux des étudiants, les notes de l'année, les notes d'examens, les moyennes, les notes de promotion et de diplôme sont évalués et exprimés au moyen de notes chiffrées s'échelonnant de 1 à 6, 6 étant la meilleure note et 1 la plus mauvaise. 2 Les notes sont arrondies au dixième et à une décimale près. 2

3 SECTION 3 : Conditions d admission Sans examen Art. 9 Les titulaires d'une maturité professionnelle, d'une maturité fédérale avec option spécifique "sciences économiques et droit" ou d'un brevet fédéral d'analyste-programmeur sont admis à l'ecole sans examen. Avec examen Art. 10 Les titulaires d'un certificat fédéral de capacité obtenu après un apprentissage de trois ans au moins, d'un diplôme d'une école supérieure de commerce, d'une maturité fédérale sans option spécifique "sciences économiques et droit" ou d'un autre titre jugé équivalent par la direction de l'établissement sont admis à l'ecole après avoir passé un examen d'entrée. Branches de l'examen Art L'examen d'entrée porte sur les branches suivantes : a) techniques quantitatives de gestion (arithmétique commerciale et comptabilité); b) mathématiques (algèbre); c) français; d) anglais. 2 Le niveau des exigences correspond en principe à celui de l'examen final des apprentissages de commerce. L'Ecole définit le cadre précis des examens par voie de directives. Titulaires de diplômes dans une langue étrangère Art. 12 Lorsque le candidat est titulaire d'un titre donnant accès à l'ecole, avec ou sans examen, obtenu dans une langue étrangère, il passe dans tous les cas un examen de français. Examen partiel Art Le candidat titulaire d'une maturité fédérale sans option spécifique "sciences économiques et droit" subit un examen de techniques quantitatives de gestion. 2 Les titulaires d'un diplôme d'ingénieur ETS ou d'un certificat fédéral de capacité d'informaticien subissent un examen d'anglais et de techniques quantitatives de gestion. Dispense Art. 14 La direction de l'ecole peut dispenser de l'une ou l'autre branche d'examen un candidat possédant une formation complémentaire sanctionnée par un titre reconnu. 3

4 Organisation et déroulement de l'examen Art La direction de l'ecole organise l'examen. 2 Tous les travaux sont examinés par deux experts désignés par la direction. Finance d'examen Art Le candidat à l'examen paie une finance d'examen par branche, au moins dix jours avant le début de la session. 2 Le candidat qui a participé à l'un des cours préparatoires est exempté de la finance d'examen pour la branche étudiée. Réussite de l'examen Art. 17 L'examen d'admission est réussi lorsque le candidat a obtenu une moyenne générale à l'examen d'au moins 4, pas plus d'une note inférieure à 4 et aucune note inférieure à 3. Maladie ou accident Art Le candidat qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 Le candidat peut se présenter à la prochaine session d'examen d'admission organisée par l'ecole, en principe l'année suivante. Fraude Art. 19 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Répétition de l'examen Art L'examen d'admission ne peut être répété qu'une seule fois, au plus tôt à la prochaine session. 2 Sous réserve des cas de fraude, le candidat repasse les branches dans lesquelles il a obtenu une note inférieure à 4. SECTION 4 : Examen préliminaire et promotion Notes de l'année a) Moyenne Art. 21 Les notes de l'année sont la moyenne arithmétique simple des notes obtenues durant les deux premiers semestres d'études. 4

5 b) Branches sans note (séminaires et cours blocs) Art. 22 Pour les branches sans note, l'étudiant doit obtenir l'attestation que les séminaires et les applications pratiques ont été suivis d'une manière régulière et, le cas échéant, qu'un travail personnel jugé suffisant a été présenté. Examen préliminaire a) But Art. 23 L'examen préliminaire permet de contrôler si l'étudiant possède les connaissances suffisantes pour suivre les cours de la 2 ème année. b) Branches Art Le candidat subit un examen préliminaire écrit dans les branches suivantes, enseignées durant la 1 ère année : analyse, conception, modélisation; algorithmes et programmation; bases de données; bureautique; machines et systèmes d'exploitation; droit; gestion d'entreprise; français et communication; mathématiques et statistiques. 2 Il subit en outre un examen oral en français et communication. c) Organisation et déroulement Art L'examen préliminaire est organisé par l'ecole. Tous les travaux sont examinés par deux experts, dont l'un en principe externe à l'ecole, désignés par la direction. 2 La matière des différentes épreuves, la durée des examens et les moyens auxiliaires autorisés figurent dans le programme remis aux candidats au plus tard un mois avant le début de l'examen. d) Participation obligatoire Art La participation à l'examen préliminaire est obligatoire. Sauf absence dûment justifiée, la non-participation est assimilée à un échec. 2 L'abandon de la formation en cours d'année est également assimilé à un échec. e) Finance d'examen Art Pour les étudiants réguliers de l'ecole, la finance d'examen est comprise dans l'écolage. 5

6 2 Pour les candidats entrés à l'ecole en cours de formation, la finance de base est fixée par la direction de l'établissement; le prix facturé est en principe calculé en fonction du nombre de semestres passés à l'ecole. f) Maladie ou accident Art L'étudiant qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 L'étudiant passe les branches dans lesquelles il n'a pu se présenter, en principe lors de la prochaine session officielle. Il peut toutefois, moyennant une participation aux frais, demander l'organisation d'une session spéciale dans un délai raisonnable. g) Fraude Art. 29 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Promotion a) Conditions Art. 30 Les conditions de réussite de l'examen et de promotion en 2 ème année sont : a) obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 4; b) ne pas obtenir plus de trois notes de promotion inférieures à 4; c) ne pas obtenir une note de promotion inférieure à 3; d) obtenir tous les crédits de réussite pour les branches sans note. b) Calcul des notes de promotion Art. 31 Les notes de promotion sont établies de la manière suivante : a) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit ou oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la note d'examen; b) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit et oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la moyenne arithmétique des notes des examens écrit et oral; c) pour les branches sans examen, la note de promotion est la note de l'année; d) pour les branches appartenant à un même domaine de compétences ("analyse, conception, modélisation" et "algorithmes et programmation"), la note de promotion résulte de la moyenne arithmétique des notes de ces branches établies conformément à la lettre a. 6

7 Moyenne générale Art. 32 La moyenne générale de promotion est la moyenne arithmétique des notes de promotion obtenues conformément à l'article 31. Non-promotion Art L'étudiant qui ne remplit pas les conditions de promotion répète l'année au terme de laquelle il a échoué. 2 Il doit suivre la totalité de l'enseignement s'il a échoué avec une moyenne générale inférieure à 4. En cas de moyenne générale égale ou supérieure à 4, il est dispensé de l'enseignement des branches dans lesquelles il a obtenu une note de promotion d'au moins 5. 3 Les notes nouvellement acquises remplacent les anciennes. 4 L'étudiant ne peut répéter l'année qu'une seule fois. Répétition de l'examen préliminaire Art L'étudiant non-promu repasse l'examen préliminaire dans son ensemble s'il a obtenu une moyenne générale inférieure à 4. S'il a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 4, il ne repasse que les branches dans lesquelles il a obtenu une note de promotion inférieure à 5. 2 L'examen préliminaire ne peut être répété qu'une seule fois lors d'une session ordinaire, au plus tôt une année et au plus tard deux ans après l'échec à l'examen. Examen complémentaire Art. 35 L'étudiant qui n'a pas obtenu l'attestation requise dans les branches sans note doit se présenter, à ses frais, à un examen complémentaire. SECTION 5 : Examen final et obtention du diplôme Notes de l'année a) Moyenne Art. 36 Les notes de l'année sont la moyenne arithmétique simple des notes obtenues durant les troisième et quatrième semestres d'études. b) Branches sans note (séminaires et cours blocs) Art. 37 Pour les branches sans note, l'étudiant doit obtenir l'attestation que les séminaires et les applications pratiques ont été suivis d'une manière régulière et, le cas échéant, qu'un travail personnel jugé suffisant a été présenté. 7

8 Examen final a) But Art. 38 L'examen final permet de contrôler si, dans les branches enseignées, l'étudiant a assimilé les connaissances indispensables à la prise en charge de tâches complexes dans les domaines de l'informatique et de la gestion. b) Branches Art Le candidat subit un examen final écrit dans les branches suivantes : analyse, conception, modélisation; algorithmes et programmation; conception et gestion de sites; machines et systèmes d'exploitation; organisation et gestion de projets; réseaux, internet et intranet; sécurité des systèmes d'information; anglais; comptabilité et finances; droit; gestion d'entreprise; mathématiques et statistiques. 2 Il subit en outre un examen oral dans les disciplines suivantes : analyse, conception et modélisation; conception et gestion de sites; télécommunications et téléphonie; anglais; droit. c) Organisation et déroulement Art L'examen final est organisé par l'ecole. Tous les travaux sont examinés par deux experts, dont l'un en principe externe à l'ecole, désignés par la direction. 2 La matière des différentes épreuves, la durée des examens et les moyens auxiliaires autorisés figurent dans le programme remis aux candidats au plus tard un mois avant le début de l'examen. d) Participation obligatoire Art La participation à l'examen final est obligatoire au terme du quatrième semestre. Sauf absence dûment justifiée, la non-participation est assimilée à un échec. 2 L'abandon de la formation en cours d'année est également assimilé à un échec. 8

9 e) Finance d'examen Art Pour les étudiants réguliers de l'ecole, la finance d'examen est comprise dans l'écolage. 2 Pour les candidats entrés à l'ecole en cours de formation, la finance de base est fixée par la direction de l'établissement; le prix facturé est en principe calculé en fonction du nombre de semestres passés à l'ecole. f) Maladie ou accident Art L'étudiant qui ne peut se présenter à l'examen pour cause de maladie ou d'accident est tenu de produire un certificat médical. A défaut, il est réputé avoir échoué. 2 L'étudiant passe les branches dans lesquelles il n'a pu se présenter en principe lors de la prochaine session officielle. Il peut toutefois, moyennant une participation aux frais, demander l'organisation d'une session spéciale dans un délai raisonnable. g) Fraude Art. 44 Si un candidat se rend coupable d'inconvenance ou de fraude, en particulier en utilisant, en mettant à disposition ou en transmettant des moyens interdits, la direction de l'ecole l'exclut de la session d'examen. L'examen est réputé échoué pour l'ensemble des branches. Travail de diplôme a) But Art. 45 Le travail de diplôme permet de contrôler si, dans un cadre défini, l'étudiant est capable, dans un laps de temps limité, de mener à chef un projet ou une étude d'une manière claire, rationnelle et conforme aux besoins de la pratique. b) Modalités Art. 46 La direction de l'ecole définit dans un règlement les objectifs et le cadre détaillé pour l'exécution du travail de diplôme. Obtention du diplôme a) Conditions d'obtention Art. 47 Les conditions de réussite de l'examen final et d'obtention du diplôme sont : a) obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 4; b) ne pas obtenir plus de trois notes de diplôme inférieures à 4; c) ne pas obtenir de note de diplôme inférieure à 3; d) obtenir au minimum la note 4 au travail de diplôme; e) obtenir tous les crédits de réussite pour les branches sans note. 9

10 b) Calcul des notes finales en général Art. 48 Les notes finales sont établies de la manière suivante : a) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit ou oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la note d'examen; b) pour les branches dans lesquelles il y a un examen écrit et oral, elle correspond à la moyenne arithmétique de la note de l'année et de la moyenne arithmétique des notes des examens écrit et oral; c) pour les branches sans examen, la note finale est la note de l'année; d) pour les branches qui ne sont plus enseignées en 2 ème année, la note finale est la note obtenue lors de la promotion en 2 ème année; e) pour les branches appartenant à un même domaine de compétences, la note finale est calculée conformément à l'article 49. c) Calcul des notes finales pour les branches de même domaine Art. 49 Pour les branches ci-après, la note finale est calculée de la manière suivante : a) pour les branches "analyse, conception, modélisation", "algorithmes et programmation", "bases de données" et "architectures distribuées", il est calculé une moyenne arithmétique des quatre branches, formée de la moyenne de chacune des branches "analyse, conception, modélisation", "algorithmes et programmation", établie conformément à l'article 48, lettre a, de la note de promotion de la branche "bases de données" et de la note de l'année de la branche "architectures distribuées"; b) pour les branches "bureautique utilisation" et "bureautique assistance", il est calculé la moyenne arithmétique de la note de promotion de la première et de la note de l'année de la seconde; c) pour les branches "organisation et gestion de projets" et "gestion documentaire", il est calculé la moyenne arithmétique formée de la moyenne de la branche "organisation et gestion de projets", établie conformément à l'article 48, lettre a, et de la note de l'année de la branche "gestion documentaire"; d) pour les branches "réseaux, internet et intranet" et "télécommunications et téléphonie", il est calculé la moyenne arithmétique formée de la moyenne de chacune des deux branches, établie conformément à l'article 48, lettre a. d) Notes de diplôme et moyenne générale Art La note de diplôme correspond à la note finale établie conformément aux articles 48 et La moyenne générale de diplôme est la moyenne arithmétique des notes de diplôme. 10

11 Echec Art L'étudiant qui a échoué à l'examen répète l'année au terme de laquelle il a échoué. 2 Il doit suivre la totalité de l'enseignement s'il a échoué avec une moyenne générale inférieure à 4. En cas de moyenne générale égale ou supérieure à 4, il est dispensé de l'enseignement des branches dans lesquelles il a obtenu une note finale d'au moins 5. 3 Les notes nouvellement acquises remplacent les anciennes. Répétition de l'examen Art L'étudiant qui a échoué à l'examen repasse ce dernier dans son ensemble s'il a obtenu une moyenne générale inférieure à 4. S'il a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 4, il ne repasse que les branches dans lesquelles il a obtenu une note finale inférieure à 5. 2 L'examen final ne peut être répété qu'une seule fois lors d'une session ordinaire, au plus tôt une année et au plus tard deux ans après l'échec à l'examen. Examen complémentaire Art. 53 L'étudiant qui n'a pas obtenu l'attestation requise dans les branches sans note doit se présenter, à ses frais, à un examen complémentaire. Répétition du travail de diplôme Art Le travail de diplôme ne peut être répété qu'une seule fois. 2 Une nouvelle période est fixée d'un commun accord entre la direction de l'ecole et l'étudiant. La présentation du nouveau travail doit intervenir dans un délai de deux ans après l'échec. 3 Si l'étudiant échoue à l'examen et au travail de diplôme, il doit répéter les branches de l'examen et le travail de diplôme sur une même année scolaire. SECTION 6 : Ecolage Ecolage Art Les étudiants paient un écolage semestriel dont le montant est fixé par le Département de l Economie; à l écolage s ajoute une contribution au frais de matériel d enseignement. 2 Les étudiants domiciliés en dehors du Canton sont soumis aux conventions existantes ou devront s acquitter d une contribution fixée par le Département de l Economie. 11

12 SECTION 7 : Voies de droit et disposition finale Voies de droit Art Les décisions prises en vertu du présent règlement sont sujettes à opposition et à recours conformément aux dispositions du Code de procédure administrative 3). 2 Le recours contre les décisions des organes de l'ecole est adressé au Département de l'economie. Entrée en vigueur Art. 57 Le présent règlement prend effet le 1 er octobre Delémont, le 23 février 2004 DEPARTEMENT DE L'ECONOMIE Le ministre : Jean-François Roth 1) 2) 3) RS RSJU RSJU

Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG)

Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG) Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG) du 13 mars 2013 Le Département de la Formation, de la Culture et des Sports, vu l'ordonnance fédérale

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle du Le Conseil d Etat du canton du Valais vu les articles 17, 25, 39, 41 et 71 de la loi fédérale sur la formation professionnelle du 13 décembre

Plus en détail

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1),

Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'ordonnance fédérale du 30 novembre 1998 sur la maturité professionnelle 1), Ordonnance concernant les de maturité et de maturité professionnelle dans les écoles supérieures de commerce de la République et Canton du Jura (Version en vigueur jusqu'au 31 juillet 2011) du 8 mars 2005

Plus en détail

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales.

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE Règlements des examens de diplôme et de maturité professionnelle commerciale La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone,

Plus en détail

Département de l'éducation, de la culture et des sports

Département de l'éducation, de la culture et des sports Département de l'éducation, de la culture et des sports Règlement concernant la formation de Designer dipl. ES, orientation Design de produit, spécialisation Objets horlogers Le conseiller d Etat, chef

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle

Ordonnance sur la maturité professionnelle Ordonnance sur la maturité du 8 février 2000 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 27 et 29 de la loi fédérale du 19 avril 1978 sur la formation 1), vu les articles 25 et

Plus en détail

Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle 3 + 1 en école à plein temps

Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle 3 + 1 en école à plein temps 8 avril 2011 Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle 3 + 1 en école à plein temps Etat au 18 août 2014 Le conseiller d'etat, chef du Département de l'éducation,

Plus en détail

Règlement des études des lycées cantonaux (admission, promotion et examens)

Règlement des études des lycées cantonaux (admission, promotion et examens) 13 mai 1997 Règlement des études des lycées cantonaux (admission, promotion et examens) Etat en août 2015 Le Conseil d'etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu le décret du Grand Conseil, du 9

Plus en détail

Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps

Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps 8 avril 2011 Règlement concernant la filière maturité professionnelle CFC/MPC de commerce modèle i (intégré) en école à plein temps Etat en août 2014 Le conseiller d'etat, chef du Département de l'éducation,

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Economie et services, type Economie (MP ES-TE) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Règlement de filière de la formation cantonale à plein temps d'éducateur et éducatrice de la petite enfance

Règlement de filière de la formation cantonale à plein temps d'éducateur et éducatrice de la petite enfance Règlement de filière de la formation cantonale à plein temps d'éducateur et éducatrice de la petite enfance Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur la formation

Plus en détail

Règlement concernant l'organisation de l'enseignement, le plan d'études et les promotions dans les écoles supérieures de commerce

Règlement concernant l'organisation de l'enseignement, le plan d'études et les promotions dans les écoles supérieures de commerce Règlement concernant l'organisation de l'enseignement, le plan d'études et les promotions dans les écoles supérieures de commerce du 9 mars 2005 Le Département de l'education, vu l'ordonnance du 8 mars

Plus en détail

C 1 10.78. Dispositions générales Principe et but, filières de formation et titres délivrés

C 1 10.78. Dispositions générales Principe et but, filières de formation et titres délivrés rsge C 0.78: Règlement des formations professionnelles commerciales à l'école d... file://\\ecu\app\sil\program\books\rsg\htm\rsg_c_0p78.htm Page sur 7 0.0.008 Règlement des formations professionnelles

Plus en détail

- 1 - Il fixe les modalités de l'organisation et du déroulement des examens de certificat.

- 1 - Il fixe les modalités de l'organisation et du déroulement des examens de certificat. - - 4.08 Règlement de l'école de culture générale du juin 008 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu la loi sur l'instruction publique du 4 juillet 96; vu la loi d'adhésion à l'accord intercantonal sur

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

Ordonnance concernant les filières de formation à l Ecole de commerce

Ordonnance concernant les filières de formation à l Ecole de commerce Ordonnance concernant les filières de formation à l Ecole de commerce du 6 septembre 2011 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l ordonnance fédérale du 24 juin 2009 sur la maturité fédérale

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

Règlement de la maturité spécialisée orientation pédagogie du canton du Valais du 20 avril 2011

Règlement de la maturité spécialisée orientation pédagogie du canton du Valais du 20 avril 2011 - 1-413.105 Règlement de la maturité spécialisée orientation pédagogie du canton du Valais du 20 avril 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu la loi sur l'instruction publique du 4 juillet 1962;

Plus en détail

Règlement d'études du Programme Passerelle. Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire. en médecine humaine de la Faculté de médecine

Règlement d'études du Programme Passerelle. Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire. en médecine humaine de la Faculté de médecine Règlement d'études du Programme Passerelle Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire en médecine humaine de la Faculté de médecine de l Université de Genève Règlement d études approuvé par

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Economie et services, type Services (MP ES-TS) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Rapport de présentation

Rapport de présentation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi! Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche décret relatif au diplôme de master Rapport de présentation La loi n 2011-05 du 30 mars 2011, relative

Plus en détail

Règlement intercantonal d'une filière de passerelle de la maturité professionnelle à l'université (passerelle Dubs) pour l'espace BEJUNE

Règlement intercantonal d'une filière de passerelle de la maturité professionnelle à l'université (passerelle Dubs) pour l'espace BEJUNE 15 mars 2007 Règlement intercantonal d'une filière de passerelle de la maturité professionnelle à l'université (passerelle Dubs) pour l'espace BEJUNE Vu l'ordonnance fédérale relative à la reconnaissance

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

VADE-MECUM A l'usage des maîtres et des élèves du gymnase de Burier (version : juillet 2014)

VADE-MECUM A l'usage des maîtres et des élèves du gymnase de Burier (version : juillet 2014) Vy/Cs / 11.07.2014 VADE-MECUM A l'usage des maîtres et des élèves du gymnase de Burier (version : juillet 2014) Ce vade-mecum regroupe notamment : des articles extraits du Règlement des gymnases (RGY)

Plus en détail

Employé-e de commerce

Employé-e de commerce Employé-e de commerce RÉPUBLIQUE ET CANTON DE NEUCHÂTEL DÉPARTEMENT DE L ÉDUCATION DE LA CULTURE ET DES SPORTS notre passion : votre formation REGLEMENTS ET ORGANISATION Bases légales L'organisation scolaire,

Plus en détail

Règlement de l'école de commerce à plein temps du 24 juin 2011

Règlement de l'école de commerce à plein temps du 24 juin 2011 - 1 - Règlement de l'école de commerce à plein temps du 24 juin 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu la loi sur l'instruction publique du 4 juillet 1962; vu la loi fédérale sur la formation professionnelle

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

MAS HES-SO Marketing Management

MAS HES-SO Marketing Management Règlement d études MAS HES-SO Marketing Management Neuchâtel, avril 015 Règlement d études Page 1/7 Vu la loi fédérale sur l encouragement et la coordination des hautes écoles (LEHE) du 0 septembre 011,

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Santé et social (MPS 2 ) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle initiale (apprentissage),

Plus en détail

Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Moncef Ben Salem Vu Le Chef du Gouvernement Ali Larayedh

Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Moncef Ben Salem Vu Le Chef du Gouvernement Ali Larayedh Art. 9 - Le comité scientifique national se réunit une fois au moins par an sur convocation de son président et chaque fois qu'il est jugé nécessaire en vue d'étudier les dossiers de candidature et de

Plus en détail

LA CONSEILLERE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, ET DE LA FAMILLE

LA CONSEILLERE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, ET DE LA FAMILLE Règlement général des filières de maturité professionnelle LA CONSEILLERE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, ET DE LA FAMILLE DE LA RÉPUBLIQUE ET CANTON DE NEUCHÂTEL vu la loi fédérale sur la

Plus en détail

ARRÊTÉ SANCTIONNANT LE RÈGLEMENT D'ÉTUDES ET D'EXAMENS DU BACCALAURÉAT UNIVERSITAIRE EN LETTRES ET SCIENCES HUMAINES (BACHELOR OF ARTS)

ARRÊTÉ SANCTIONNANT LE RÈGLEMENT D'ÉTUDES ET D'EXAMENS DU BACCALAURÉAT UNIVERSITAIRE EN LETTRES ET SCIENCES HUMAINES (BACHELOR OF ARTS) EDUCATION, CULTURE ET SPORTS ARRÊTÉ SANCTIONNANT LE RÈGLEMENT D'ÉTUDES ET D'EXAMENS DU BACCALAURÉAT UNIVERSITAIRE EN LETTRES ET SCIENCES HUMAINES (BACHELOR OF ARTS) Vu le règlement d'études et d'examens

Plus en détail

Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique

Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique OBJET Art. B 18 Maîtrise universitaire en biologie chimique 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève (ci-après la Faculté des sciences)

Plus en détail

Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité

Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité Vu l article 16 aliné 3 de la loi sur l Université du 13 juin 2008 (ci-après LU);

Plus en détail

RÈGLEMENT 412.11.1 des gymnases (RGY)

RÈGLEMENT 412.11.1 des gymnases (RGY) Adopté le.08.008, entrée en vigueur le 0.08.008 - Etat au 0.08.0 (en vigueur) RÈGLEMENT.. des gymnases (RGY) du août 008 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur l'enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016 Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable Ce règlement d études s applique pour la volée 0-06 Neuchâtel et Yverdon-les-Bains, 9 août 0 Vu la loi fédérale sur les Hautes Ecoles Spécialisées

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. relatives aux études menant au diplôme de Master of Arts HES-SO en cinéma.

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. relatives aux études menant au diplôme de Master of Arts HES-SO en cinéma. Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 26 mai 2011, vu le règlement sur la formation

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION Bulletin Officiel du ministère de l'éducation Nationale et du ministère de la Recherche HS N 11 du 23 novembre BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION COMPTABILITÉ ET

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER : Dispositions communes aux experts-comptables stagiaires et aux expertscomptables

CHAPITRE PREMIER : Dispositions communes aux experts-comptables stagiaires et aux expertscomptables Décret n 81-536 du 12 mai 1981(Premier ministre ; Universités ; Justice ; Intérieur ; Affaires étrangères ; Coopération ; Budget ; DOM et TOM. Vu Traité de Rome, not. art. 52 ; O. n 45-2138 du 19-9-1945

Plus en détail

Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie

Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie REGLEMENT Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie Editorial Règlement du 20 septembre 2004 Toutes les désignations de personnes mentionnées dans

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Sciences en Systèmes d Information Master of Science (MSc) in Information Systems Règlement d études

Maîtrise universitaire ès Sciences en Systèmes d Information Master of Science (MSc) in Information Systems Règlement d études Maîtrise universitaire ès Sciences en Systèmes d Information Master of Science (MSc) in Information Systems Règlement d études Par souci de lisibilité, l emploi du masculin comprend les femmes et les hommes

Plus en détail

Brochure d information juillet 2013. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture GYMNASE DE CHAMBLANDES COURS DU SOIR

Brochure d information juillet 2013. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture GYMNASE DE CHAMBLANDES COURS DU SOIR Département de la formation, de la jeunesse et de la culture GYMNASE DE CHAMBLANDES COURS DU SOIR Avenue des Désertes 29 1009 PULLY Brochure d information juillet 2013 Cette édition annule et remplace

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

Règlement d études Certificate of Advanced Studies en Systèmes de gestion d entreprise (CAS SGE) Ce règlement d études s applique à la volée 2015

Règlement d études Certificate of Advanced Studies en Systèmes de gestion d entreprise (CAS SGE) Ce règlement d études s applique à la volée 2015 Règlement d études Certificate of Advanced Studies en Systèmes de gestion d entreprise (CAS SGE) Ce règlement d études s applique à la volée 2015 Neuchâtel et Yverdon-les-Bains, janvier 2015 Vu la loi

Plus en détail

Questions fréquentes sur les examens

Questions fréquentes sur les examens État au 23 février 2012 sfpkiw, c/o SVIT Schweiz Puls 5, Giessereistrasse 18 CH-8005 Zürich Telefon +41 (0) 44 434 78 93 Fax +41 (0) 44 434 78 99 E-Mail info@sfpk.ch www.sfpk.ch Examens suivant le règlement

Plus en détail

Maîtrise universitaire (master) en informatique médicale

Maîtrise universitaire (master) en informatique médicale Maîtrise universitaire (master) en informatique médicale CONDITIONS GENERALES Art. B 12 Maîtrise universitaire en informatique médicale 1. La Faculté de Médecine, la Faculté des Sciences et la Faculté

Plus en détail

Faculté de biologie et de médecine École de médecine. Règlement. Baccalauréat universitaire en Médecine / Bachelor of Medicine (BMed)

Faculté de biologie et de médecine École de médecine. Règlement. Baccalauréat universitaire en Médecine / Bachelor of Medicine (BMed) UNI L 1 Université de Lausanne Faculté de biologie et de médecine École de médecine Règlement Baccalauréat universitaire en Médecine / Bachelor of Medicine (BMed) 2011 Approuvé par le Conseil de l'ecole

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES RÈGLEMENTS D ÉTUDES

FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES RÈGLEMENTS D ÉTUDES FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES RÈGLEMENTS D ÉTUDES 2013 2014 2 TABLE DES MATIÈRES FORMATION INITIALE DE BASE... 5 RÈGLEMENT D'ÉTUDES DU BACCALAUREAT UNIVERSITAIRE... 7 I. CONDITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre du 16 novembre 1994 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 950, al. 2, du code civil 1, arrête: Section 1 Objet et conditions

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH) Règlement du CAS MH GES-FOR3-REF3 FCO Mise à jour : 16.07.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH) Version du 4 juin 009, sous réserve des modifications à venir.

Plus en détail

Règlement sur le baccalauréat universitaire (Bachelor) en Faculté des hautes études commerciales (HEC)

Règlement sur le baccalauréat universitaire (Bachelor) en Faculté des hautes études commerciales (HEC) Règlement sur le baccalauréat universitaire (Bachelor) en Faculté des hautes études commerciales (HEC) Par souci de lisibilité, l'emploi du masculin comprend les femmes et les hommes dans l'ensemble de

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS)

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) RÈGLEMENT Article 1 Objet 1. Les Universités de Genève et Lausanne (ci-après «les

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2015) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master Règlement grand-ducal du 22 mai 2006 relatif à l'obtention du grade de bachelor et du grade de master de l'université du Luxembourg. - base juridique: L du 12 août 2003 (Mém. A - 149 du 06 octobre 2003,

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Règlement CAS SMSI, volée 014 GES-FOR3-REF614 PDA Mise à jour : 9.10.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Volée 014 Validé par

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre Ier - Dispositions générales

Arrêtons: Chapitre Ier - Dispositions générales Délivrance du premier permis de chasser Règlement grand-ducal du 7 mars 2015 concernant les conditions et modalités de l'examen d'aptitude pour la délivrance du premier permis de chasser. Règlement grand-ducal

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES SERVICES ÉDUCATIFS Adoptée par l'ordonnance 92-068 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE.... 1 1.1 Objectif général.... 1 1.2 Objectifs spécifiques......

Plus en détail

Règlement des études universitaires de base. en médecine dentaire à la Faculté de médecine. de l Université de Genève

Règlement des études universitaires de base. en médecine dentaire à la Faculté de médecine. de l Université de Genève Règlement des études universitaires de base en médecine dentaire à la Faculté de médecine de l Université de Genève TABLE DES MATIERES Chapitre 1: DISPOSITIONS GENERALES... 1 Art. 1 But de la formation...

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion

Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN

GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN Table des matières I. GENERALITES II. ORGANISATION ET ORGANES DE L EXAMEN III. INSCRIPTION A L EXAMEN, FRAIS ET CONDITIONS D ADMISSION IV. CONTENU ET MATIERE DE L EXAMEN V. DEROULEMENT DE L EXAMEN VI.

Plus en détail

Collège Gambach. Gymnase. ESC école supérieure de commerce. MPC maturité professionelle commerciale

Collège Gambach. Gymnase. ESC école supérieure de commerce. MPC maturité professionelle commerciale Collège de Gambach section française avenue Weck-Reynold 9 CH-1700 Fribourg tel 0041 (0)26 305 79 11 fax 0041 (0)26 305 79 10 www.cgafr.ch info.cga@edufr.ch Gymnase ESC école supérieure de commerce MPC

Plus en détail

Bachelor of Science en informatique

Bachelor of Science en informatique UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Plan d'études pour l'obtention du Bachelor of Science en informatique Accepté

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2013) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études

Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études Règlement d études 2014-2015 Par souci de lisibilité, l emploi du masculin comprend les femmes

Plus en détail

Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de. Ranger CEFOR 1

Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de. Ranger CEFOR 1 Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de Ranger CEFOR 1 du 1.12.2007 (Version 1.4) 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art. 1.1 Profil du Ranger

Plus en détail

A. TITRES SUISSES. Admission. avec Stage (pratique professionnelle) Remarques. En / Ou reconnaissance de crédits ECTS 1 ère année

A. TITRES SUISSES. Admission. avec Stage (pratique professionnelle) Remarques. En / Ou reconnaissance de crédits ECTS 1 ère année CONDITIONS D ADMISSION, CURSUS BACHELOR HES-SO, DANS LES FILIERES ARCHITECTURE, GENIE CIVIL, GENIE MECANIQUE, MICROTECHNIQUES, INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATIONS POUR LA RENTREE ACADÉMIQUE 2009-2010 Les

Plus en détail

Directive 05_51 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies de "Praticienne formatrice et Praticien formateur HEP"

Directive 05_51 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies de Praticienne formatrice et Praticien formateur HEP Avenue de Cour CH 04 Lausanne Directives du Chapitre 05: Filières de formation Directive 05_5 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies de "Praticienne formatrice et Praticien

Plus en détail

RÈGLEMENT 413.01.1 d'application de la loi du 9 juin 2009 sur la formation professionnelle (RLVLFPr)

RÈGLEMENT 413.01.1 d'application de la loi du 9 juin 2009 sur la formation professionnelle (RLVLFPr) Adopté le 30.06.2010, entrée en vigueur le 01.08.2010 - Etat au 01.03.2011 (en vigueur) RÈGLEMENT 413.01.1 d'application de la loi du 9 juin 2009 sur la formation professionnelle (RLVLFPr) du 30 juin 2010

Plus en détail

Année académique 2014-2015 BAC 2 et BAC 3

Année académique 2014-2015 BAC 2 et BAC 3 Communauté française HAUTE ECOLE ALBERT JACQUARD Siège social : rue Godefroid, 32 5000 Namur Année académique 2014-2015 BAC 2 et BAC 3 REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DES JURYS D EXAMENS ET PROCEDURE DE DELIBERATION

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 7 octobre 1999. S o m m a i r e DIPLOMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 7 octobre 1999. S o m m a i r e DIPLOMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2325 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 130 7 octobre 1999 S o m m a i r e DIPLOMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

vu le règlement du 3 juin 2009 d'application de la loi du 12 décembre 2007 sur la Haute école pédagogique (RLHEP)

vu le règlement du 3 juin 2009 d'application de la loi du 12 décembre 2007 sur la Haute école pédagogique (RLHEP) Avenue de Cour 33 CH 04 Lausanne Directives du Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_57 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en "Promotion de la santé et prévention

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques 9 mai 01 Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques Le Conseil de faculté de la faculté des sciences économiques, vu les articles 6, al., lettre c et 70, al., de la

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en International Business Management Version du 14 juillet 2015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale

Plus en détail

Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services

Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services Directives pour la Maturité professionnelle 2 (MP 2) Orientation Economie et services, Type services Agenda Mars 2016 Mai / juin 2016 Vous obtenez votre convocation d examen personnelle pour vous présenter

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens de la faculté de droit

Règlement d'études et d'examens de la faculté de droit UNIVERSITE DE NEUCHATEL 17 juin 2004 Règlement d'études et d'examens de la faculté de droit Le Conseil de faculté, vu les articles 36 alinéa 2 et 70 alinéa 2 de la loi sur l Université du 5 novembre 2002

Plus en détail

CONDITIONS D'ADMISSION A L'ÉCOLE DE MATURITÉ PROFESSIONNELLE

CONDITIONS D'ADMISSION A L'ÉCOLE DE MATURITÉ PROFESSIONNELLE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE CONDITIONS D'ADMISSION A L'ÉCOLE DE MATURITÉ PROFESSIONNELLE 1. BRANCHES D'EXAMEN L'examen d'admission porte sur les branches suivantes: le français

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 26 mai 2011, vu règlement sur la formation

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE santé-social (MPS 2 ) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes

Plus en détail

GYMNASE AUGUSTE PICCARD

GYMNASE AUGUSTE PICCARD GYMNASE AUGUSTE PICCARD juin 2015 / OB ECOLE DE MATURITÉ Classes de 1 ère, 2 ème et 3 ème années VADE-MECUM Version 2015-2016 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

Projet de modification de la loi concernant la profession d'avocat - RSJU 188.11

Projet de modification de la loi concernant la profession d'avocat - RSJU 188.11 Projet de modification de la loi concernant la profession d'avocat - RSJU 188.11 Tableau comparatif Législation actuelle Projet de loi Commentaires La loi du 3 septembre 2003 concernant la profession d'avocat

Plus en détail

Règlement de la filière du certificat de culture générale de l'ecole supérieure Numa-Droz du Lycée Jean-Piaget

Règlement de la filière du certificat de culture générale de l'ecole supérieure Numa-Droz du Lycée Jean-Piaget 16 janvier 2006 Règlement de la filière du certificat de culture générale de l'ecole supérieure Numa-Droz du Lycée Jean-Piaget Etat au 1 er août 2013 La conseillère d'etat, cheffe du Département de l'éducation,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES art. 1-6. CHAPITRE II ORGANISATION DE L EXAMEN art. 7-13

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES art. 1-6. CHAPITRE II ORGANISATION DE L EXAMEN art. 7-13 RÈGLEMENT DE L EXAMEN COMPLÉMENTAIRE DE LA «PASSERELLE DE LA MATURITÉ PROFESSIONNELLE À L UNIVERSITÉ POUR L ESPACE BEJUNE» AU GYMNASE FRANÇAIS DE BIENNE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER. A - Règlement général de la formation. B - Règlement d'examen.

CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER. A - Règlement général de la formation. B - Règlement d'examen. CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE EN RESTAURATION ET SERVICE HOSPITALIER A - Règlement général de la formation B - Règlement d'examen Annexe C - Directive du travail de projet A - Règlement général du certificat

Plus en détail

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS Considérations liminaires sur la répartition et l attribution des crédits ECTS Les grilles nationales de crédits ECTS, exposées

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance d admission à l EPFZ) du 30 novembre 2010 La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Direction de

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE

PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Bordeaux, le 31 mars 2014 Conditions d'accès à la profession de transporteur public routier (transport

Plus en détail