Le réseau de pipelines Le Havre-Paris The Le Havre-Paris Pipeline Network

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le réseau de pipelines Le Havre-Paris The Le Havre-Paris Pipeline Network"

Transcription

1 Le réseau de pipelines Le Havre-Paris The Le Havre-Paris Network

2 Terminal de livraison / Delivery terminal Station d expédition et station relais Shipping station and booster station Raffinerie / Refinery 2 25 cm (10 ) 30 cm (12 ) 35 cm (14 ) 40 cm (16 ) 50 cm (20 ) 55 cm (22 ) 80 cm (32 )

3 Le réseau de pipelines Le Havre - Paris Fondée le 22 décembre 1950, la Société des Transports Pétroliers par, TRAPIL, a pour mission initiale l étude, la construction et l exploitation du pipeline Le Havre-Paris. A l origine, l objectif de ce réseau est de ravitailler les dépôts de la région parisienne en produits raffinés provenant du port du Havre ou des raffineries de Normandie, dans des conditions de sécurité et d économie maximales. Considéré aujourd hui comme le plus ancien et le plus important réseau civil de pipelines européen, le réseau Le Havre-Paris a connu de nombreuses évolutions depuis les premiers travaux en En effet, le développement du trafic a conduit à augmenter la capacité de transport du réseau par étapes successives. Ainsi, depuis 1972, l ouvrage s écarte de la vallée de la Seine et dessert par de nouvelles antennes, les zones de Caen, d Orléans et de Roissy, de même que la zone de Tours, à partir de The Le Havre - Paris Network T RAPIL, Société des Transports Pétroliers par was founded on December 22, 1950 to design, build and operate the Le Havre-Paris pipeline. The original purpose of the network was to supply depots in the Paris region with refined products from the port of Le Havre and refineries in Normandy under the safest, most cost-effective conditions. Currently considered to be the oldest and largest civilian pipeline network in Europe, the Le Havre-Paris network has undergone many changes since work first began on it in In response to growth in traffic, the capacity of the network has been increased in successive stages. As a result, it has moved out of the Seine valley, with new branch lines serving the Caen, Orléans and Roissy regions since 1972 and the Tours region since

4 Le pipeline, un mode de transport sûr Au sein de la chaîne pétrolière, le transport par pipeline se situe entre la production ou le raffinage, et la distribution des produits pétroliers. Depuis les raffineries jusqu aux dépôts situés à proximité des grandes agglomérations, il faut transporter de façon continue de grandes quantités de produits pétroliers, tels que les essences, les gazoles, les carburéacteurs pour avions, ou encore les fiouls domestiques. Pour ce type de transport, le pipeline est un moyen de transport massif sûr, économique, et particulièrement discret puisque les canalisations sont enterrées. Le réseau Le Havre Paris (LHP), qui transporte 20 millions de tonnes par an, permet par exemple de remplacer trains de fret par an ou, uniquement sur l axe Normandie-Région Parisienne, d éviter le transit de plus de camions gros porteurs par jour. 4 En matière de sécurité les statistiques montrent que les risques générés par le pipeline sont extrêmement faibles (*). Ces excellentes performances sont obtenues par la conjonction de plusieurs facteurs : Ð les canalisations sont en acier et enterrées, ce qui limite grandement le risque d accident lors de travaux autour du pipeline ; Ð les travaux à proximité des pipelines doivent être déclarés afin que les mesures de protection puissent être prises ; de plus les canalisations sont surveillées fréquemment dans le but de détecter d éventuels travaux non déclarés ; Ð les canalisations sont inspectées et vérifiées régulièrement afin de prévenir toute défaillance métallurgique ; Ð les pipelines sont soumis depuis plusieurs décennies à une réglementation très complète avec des contrôles réguliers effectués par les DRIRE ( Directions Régionales de l Industrie, de la Recherche et de l Environnement ). Par ailleurs, des plans d urgence, mis au point avec les autorités civiles, font l objet d exercices fréquents pour garantir la réactivité des équipes du transporteur et des services de secours publics en cas d incident. (*) Risque pour un riverain d être affecté par une fuite : inférieur à 10-4 / an. Risque pour un riverain d être blessé : inférieur à 10-5 / an. Dans la chaîne pétrolière, le transport par pipeline contribue pleinement à la protection de l environnement, et au développement durable : Ð les pipelines ne provoquent pas de nuisances lors de leur fonctionnement : ils sont enterrés, les stations de pompage sont distantes de plusieurs dizaines de kilomètres ; Ð il n y a pas de trafic parasite de type retour à vide ; Ð l énergie nécessaire est limitée à celle requise par le mouvement des produits transportés, puisqu il n y a pas à utiliser de wagon ou de camion ; Ð l utilisation de l énergie électrique génère peu de gaz à effet de serre. Ð Enfin, le pipeline offre une solution économique au transport massif de produits raffinés : à titre d exemple, le transport d un mètre cube de gazole entre la région normande et la région parisienne coûte moins de 4 euros, à comparer à plus de 10 euros pour un camion.

5 s, A Safe Mode of Transportation P ipelines provide the link in the oil supply chain between production or refining and the distribution of petroleum products to consumers. Large quantities of petroleum products such as gasoline, diesel, jet fuel and heating oil need to be transported on a round-the-clock basis from oil refineries to depots on the outskirts of major urban areas. s are a safe and cost-effective means of bulk transportation for this type of product. It has the added benefit of being particularly unobtrusive because the pipes are buried. The Le Havre-Paris (LHP) pipeline network carries 20 million metric tons of products a year, the equivalent of 10,000 freight trains a year or over 1,500 tank trucks a day on the Normandy-Paris region route alone. Safety statistics show that the risks posed by pipelines are extremely low (*), a performance attributable to a combination of several factors : Ð s are made of steel and are buried, which considerably reduces the risk of an accident during work nearby. Ð Prior notice must be given of work nearby so that protective measures can be deployed ; in addition, pipelines are frequently patrolled or surveyed by air to make sure that no undeclared work is being carried out. Ð s are regularly inspected and checked to catch and prevent metal failure. Ð Over recent decades, pipelines have been covered by comprehensive regulations that include regular inspection by France s Regional Directorates of Industry, Research and the Environment (DRIRE). Furthermore, contingency plans, established jointly with the civil authorities, are frequently tested to ensure the readiness of the carrier s teams and public emergency services in the event of an incident. In the oil supply chain, pipeline transportation effectively contributes to environmental protection and sustainable development : Ð s do not cause disamenities during operation : they are buried and equipped with pumping stations at 20 to 30-kilometer intervals. Ð There are no unproductive flows such as empty return legs. Ð The power required for their operation is limited to that needed to transport products, since there is no need for railcars or trucks. Ð Using electricity as a power source substantially reduces greenhouse gas emissions. Lastly, pipelines offer a cost-effective solution to the bulk transportation of refined products. For example, shipping a cubic meter of diesel fuel from Normandy to the Paris region costs less than 4 euros, compared to over 10 euros for transportation by road. * Risk of local residents being affected by a leak: less than 10-4/year. Risk of injury to a local resident: less than 10-5/year. 5

6 Fonctionnement d un pipeline multiproduits L es besoins des consommateurs nécessitent la commercialisation de plusieurs produits pétroliers aux caractéristiques bien différenciées. Les pipelines multiproduits permettent de pomper les différentes qualités d hydrocarbures à la suite les unes des autres en prenant des précautions pour bien les séparer. Le pipeline se trouve ainsi mieux utilisé sans conséquence pour le client final. Les différentes familles de produits transportés sont : les supercarburants, le gazole, le fioul domestique, le carburéacteur, les produits semi-finis (notamment le naphta). Le transport par pipeline impose que la canalisation soit toujours pleine et que l on trouve en bout de ligne ou en aval les réservoirs suffisants pour recevoir les produits. Pour optimiser l exploitation des pipelines, les produits sont généralement transportés sous forme de lots banalisés. Une cargaison peut être expédiée de plusieurs endroits et être livrée en simultané sur plusieurs dépôts. 6 Gestion des interfaces Comme dans tout pipeline multiproduits, les différentes familles de produits se suivent continûment dans la ligne et leur interpénétration donne lieu à un mélange limité qui reçoit un traitement spécial. Pour réduire l importance et l effet de ces mélanges, la succession des produits, ou séquence, respecte au maximum la compatibilité de chaque produit avec le voisin. Il se créé ainsi des mélanges compatibles, entre les deux qualités de supercarburant par exemple, ou entre le gazole et le fioul. Dans ce cas, le mélange est déclassé, il est donc livré dans le produit de catégorie inférieure. Les autres interfaces (exemple : gazole et supercarburant, supercarburant et carburéacteur) qui génèrent des mélanges impropres à la commercialisation sont qualifiées de «contaminats». Ils sont alors soutirés dans des réservoirs spécifiques, en vue d un retraitement ultérieur. Le volume des mélanges varie avec la section du pipeline, la longueur du trajet et le régime hydraulique. L exploitant du pipeline organise le transport de façon à limiter au maximum l importance de ces mélanges. Toutes les interfaces sont suivies en temps réel grâce aux différences de masse volumique ou de couleur. Dans certains cas, on injecte des marqueurs dans les interfaces qui ne peuvent être repérées par d autres moyens. Surveillance de la qualité Les procédures de transport permettent de respecter les caractéristiques des produits. La prise d un échantillon composite pour chaque expédition et chaque livraison permet de s assurer que la qualité des produits n a pas été détériorée au cours du transport. Un plan d analyses est organisé en permanence pour les caractéristiques les plus sensibles : le point final de distillation et l indice d octane pour les supercarburants ; le point d éclair et la température limite de filtrabilité pour les gazoles. Séquence de produits / Sequence of products Cargaison ou bouchon Batch or slug GO FOD GO JP Gazole Fioul domestique Gazole Carburéacteur Diesel Fuel Heating Oil Diesel Fuel Jet Fuel Bac de contaminat lourd Heavy transmix tank

7 How A Multi-Product Works S atisfying consumers needs requires oil companies to supply an array of petroleum products, each with its own distinct properties. Multi-product pipelines can be used to pump different grades of product in succession by taking precautions to properly separate them, thereby allowing a pipeline to be used more efficiently without affecting the end user. The different types of product transported are:ð gasoline, diesel fuel, heating oil, jet fuel and semi-finished products ( primarily naphtha ). There are two requirements for pipeline operation: pipelines must always be kept completely full, and both the origin and destination location must have sufficient storage tankage. To optimize pipeline operation, products are usually transported in unitary batches. Batches can be dispatched from several locations and delivered simultaneously to a number of different depots. Interface Management As in any multi-product pipeline, different product families are continuously pumped in succession through the pipeline and their intermingling produces a small amount of interface material requiring special processing. To reduce the amount and impact of these mixes, the compatibility of adjacent products in each successive sequence of batches must be optimized. SP 95 SP 98 Supercarburant sans plomb 95 Regular Unleaded gasoline (95 octane) Supercarburant sans plomb 98 Premium Unleaded gasoline (98 octane) Cargaison ou bouchon Batch or slug JP Carburéacteur Jet Fuel Compatible mixes can therefore be generated at the interface between the two grades of gasoline, for example, or between diesel fuel and heating oil. In such cases, the interface mix is downgraded and delivered as the lower grade product. Other interfaces, for example between diesel fuel and gasoline or between gasoline and jet fuel, that generate mixes that cannot be distributed to retailers are known as transmixes. These are segregated into separate tanks for subsequent reprocessing. The volume of interfaces varies in line with the pipeline diameter, shipping distance and hydraulic flow regime. The pipeline operator minimizes interface generation by sequencing its product flow. All interfaces are monitored in real time by measuring differences in specific gravity or color. In some cases, markers are injected into interfaces that cannot be identified by any other means. Bac de contaminat léger Light transmix tank Mélange entre 2 produits Interface mix of 2 products Contaminat Transmix Quality Control Shipping procedures are used to ensure the integrity of product specifications. Composite samples are taken of each shipment and delivery to ensure that product quality has not deteriorated during transportation. The most sensitive parameters, such as distillation endpoint and octane rating for gasoline and flash point and limiting filterability temperature for diesel fuels, are continuously scanned and monitored. 7

8 Organisation du transport Le fonctionnement d un pipeline multiproduits nécessite l intervention de divers acteurs et mobilise de nombreuses équipes, particulièrement le planning, le dispatching et l exploitation. 8 Le planning : programmation des transports Les séquences de produits déterminent des cycles de succession des lots dans les lignes. La durée standard d un cycle est d une douzaine de jours. Elle prend en compte les coûts liés à la gestion des mélanges et les capacités de stockage des dépôts réceptionnaires. Les agents de planning ordonnancent les commandes des clients à l intérieur de ces cycles. Ils élaborent ensuite les plans à l aide d outils informatiques puissants qui calculent les régimes hydrauliques, les horaires et les conditions de pompage, ainsi que le coût énergétique de chaque plan en tenant compte des différents tarifs. Le dispatching : télécommande et télécontrôle des installations L exploitation est caractérisée par un haut degré d automaticité et l emploi intensif de l informatique appliquée aux opérations locales, au comptage des produits et aux procédures de télécontrôle et télécommande. Les installations, stations expéditrices, stations relais et terminaux, sont prises en charge par un système de télécontrôle et télécommande, centralisé au Dispatching qui dispose, ainsi, en temps réel, de tous les paramètres et moyens nécessaires au bon fonctionnement de la ligne. Ce système informatique est doublé pour des raisons de fiabilité. Les dispatcheurs gèrent ainsi les vannes, les groupes motopompes, les paramètres hydrauliques des lignes, le comptage, l instrumentation associée et l énergie consommée. Les dysfonctionnements de ces organes génèrent des alarmes locales ou centralisées. Ils sont transmis au dispatching qui agit en conséquence. Le cas échéant, ces anomalies déclenchent une sécurité automatique. Les dispatcheurs mettent en œuvre les plans de pompage : mise en débit des lignes, démarrage et arrêt des expéditions et des livraisons, aiguillage. Ils peuvent suivre l avancement des cargaisons grâce à l instrumentation associée aux points stratégiques en ligne (densimètres et colorimètres). Le contrôle des réceptions jusqu aux bacs dans les dépôts donne au Dispatching une maîtrise complète des opérations et contribue à une meilleure sécurité d exploitation. L exploitation locale : gestion des installations Les exploitants effectuent les opérations non télécommandables (mise en condition des installations, gestion des échantillons et des stockages des stations). Par ailleurs, ils sont responsables des installations auxquelles ils sont affectés. Dans certains sites complexes, les exploitants locaux peuvent être présents pour assister les dispatcheurs sur des opérations en temps réel.

9 Organizing Shipments Operating a multi-product pipeline involves a variety of participants and requires a large number of scheduling, dispatching and management teams. Shipment Scheduling Product batches are sequenced into pipeline shipping cycles. The standard length of a cycle is around twelve days and takes account of the cost of managing interfaces and the storage capacities of destination depots. Schedulers determine the sequence in which customers orders will be delivered within these cycles. They then establish schedules using powerful software applications that calculate hydraulic flow regimes, timetables and pumping conditions, as well as the energy cost of each schedule according to different tariffs. Dispatching and SCADA operation is highly automated and makes extensive use of IT applications for local operations, product metering and SCADA procedures. Facilities, shipping stations, booster stations and terminals are managed by a SCADA system housed in the dispatching center for real-time displays of all of the parameters and resources required for the pipeline to operate seamlessly. This IT system has a redundant backup system to ensure reliability. The dispatchers can therefore remotely manage valves, pump sets, pipeline hydraulic flow parameters, metering, associated instrumentation and power consumption. Component malfunctions trigger alarms locally and in the dispatching center, which responds appropriately. In some cases, faults may trigger automatic safety systems. The dispatchers execute the pumping schedules, which include flow initiation, shipment and delivery start and stop, and batch switching. They can monitor the progress of batches using instrumentation installed at strategic in-line locations (specific gravity meters and colorimeters). The ability to track the batches received by depots up to the storage tanks gives the dispatching center full control over operations and helps to enhance operational safety. Local Management and Operation of Facilities Local operators carry out operations that cannot be controlled remotely, such as facility operability and management of samples and station storage tanks. They are also responsible for the facilities to which they have been assigned. At some complex facilities, local operators may be present onsite to assist dispatchers with their operations in real time. 9

10 Notre engagement Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement L activité principale de TRAPIL, le transport de produits pétroliers par pipelines, et ses activités complémentaires s exercent avec le souci permanent d assurer la satisfaction de ses clients, dans le respect de la sécurité des personnes, de l environnement et des biens qui lui sont confiés. En vue de consolider et d adapter en permanence son professionnalisme, TRAPIL s est engagée dans la mise en œuvre d un système de Management harmonisé couvrant les domaines de la qualité, l hygiène, la sécurité et l environnement. Ce système s appuie sur la recherche : Ð de la confiance et de la satisfaction de ses clients, ses actionnaires, ses partenaires et de son personnel, Ð d une gestion efficace des risques, une diminution des accidents et une prévention des situations d urgence, Ðd une préservation de l environnement. Des indicateurs pertinents permettant d évaluer l atteinte des objectifs et contenant des seuils de satisfaction, sont mis en œuvre, suivis dans des tableaux de bord et commentés au personnel. Cette politique se traduit concrètement par la certification ISO 9001 version 2000, ainsi que la mise en place du système SIES (Système International d Evaluation de la Sécurité) sur les réseaux de pipelines Le Havre-Paris et Méditerranée-Rhône. Les entreprises qui travaillent pour le compte de TRAPIL sont sélectionnées et formées, en vue d atteindre les mêmes performances, notamment en matière d hygiène, de sécurité et de protection de l environnement. Sécurité industrielle Plusieurs actions sont mises en place pour prévenir les incidents potentiels. 10 Protection et surveillance des tubes Les pipelines sont sous protection cathodique permanente. Des relevés de potentiel réguliers permettent de vérifier le bon fonctionnement du système. Une surveillance externe périodique est réalisée sur le terrain et par avion. Une protection interne est également assurée, par injection d inhibiteur de corrosion. En outre, l intérieur des conduites est nettoyé par des engins de raclage. De manière préventive, des contrôles internes sont réalisés régulièrement à l aide de racleurs instrumentés. Ces engins enregistrent selon le cas les déformations géométriques, les manques de métal, notamment par corrosion, et les fissures. Ils sont capables de situer à quelques mètres près les défauts qu ils ont détectés. Sur le réseau LHP, on privilégie les racleurs développés par TRAPIL (comme l XTraSonic et le Corro-T) pour inspecter les différentes canalisations. Contrôle d étanchéité Le pipeline est équipé d un dispositif automatique de détection de fuite. Celui-ci compare en temps réel les entrées et sorties du réseau et tient compte de la variation de capacité des lignes due à la compressibilité des produits. Quand une ligne est arrêtée, il surveille en permanence l évolution des pressions. Pour le mode dynamique comme pour le mode statique, une alarme informe le dispatching d un risque de fuite en cas de dépassement d un seuil calculé. Pour s assurer de l étanchéité des tronçons, les lignes sont périodiquement inspectées à l aide de racleurs acoustiques.

11 Our commitment to Quality, Heath, Safety and Environment W hile pursuing our core business of transporting petroleum products by pipeline, as well as related activities, we focus on meeting the requirements of customers without jeopardizing public safety, the environment or the products we ship. To consolidate and continuously improve our professional skills and approach, we are committed to introducing a standardized management system covering quality, health, safety and the environment. This system is based on: Ð Forging trust-based relationships with and satisfying our customers, shareholders, partners and employees. Ð Managing risks efficiently, reducing the number of accidents and preventing emergency situations. ÐProtecting the environment. We use a number of relevant indicators to determine the degree to which targets have been met. These indicators are monitored in logbooks and the results shared with employees. In practical terms, this policy led to ISO 9001: 2000 certification, as well as the introduction of the International Safety Rating System (ISRS) on the Le Havre-Paris and Mediterranean-Rhone pipeline networks. Our contractors are vetted and trained to deliver the same level of performance, particularly with regard to health, safety and environmental protection. Industrial Safety Several initiatives have been implemented to prevent potential incidents. Protection and Surveillance All pipelines are under constant cathodic protection and their electrode potential is regularly monitored to check that the system is operating properly. Periodic external surveillance is carried out both in the field and from the air. The inside walls of pipelines are also protected by injecting corrosion inhibitors and by using in-line cleaning pigs. As a preventive measure, regular checks are also carried out using in-line inspection tools to detect defects such as out-of-roundness, metal loss, notably through corrosion, and cracks. They are capable of pinpointing the location of defects to within a few meters. In the LHP network, TRAPIL mainly uses in-line inspection tools that it has developed itself, such as the XTraSonic and Corro-T. Leak Detection The pipeline is fitted with an automatic leak detection system that compares the volumes of product entering and exiting the network in real time and takes account of variations in line capacity due to product compressibility. During pipeline shutdowns, the system continually monitors pressure. In the event of a calculated threshold being exceeded, in either static or dynamic mode, an alarm is actuated in the dispatching center to warn the operating team of the risk of a leak. s are also regularly inspected using acoustic pingers to ensure that pipeline sections remain leaktight. 11

12 SOCIÉTÉ DES TRANSPORTS PÉTROLIERS PAR PIPELINE 7 et 9, rue des Frères Morane Paris Tél Société anonyme au capital de R.C. Paris B Code APE 603Z 12 Conception et réalisation - - Création / mise en pages : Nathalie Dudek - Crédits photos : Pascal Colby décembre 2006.

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Equipements spéciaux A chaque métier sa station

Equipements spéciaux A chaque métier sa station Equipements spéciaux A chaque métier sa station Créateur de solutions Special equipment range A specific fuel solution for every business Vos stations mobiles PLUG & PLAY gérables à distance Your PLUG

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert

Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert Créateur de solutions e@sy, la gestion maîtrisée des sites privés Distributeur carburant _Fuel dispenser Distributeur de

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 18 septembre 2013 Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 Claire CARRE, manager chez Solucom ISO 27002:2013 : quels apports et quelles perspectives? Qu est-ce qui a changé? La norme

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning

NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning Air cooled Condensers ( ACC ) Cleaning Air Cooled heat exchangers ( Finfan) Cleaning Cleaning Services Permanente installation NEW Fin Fan / Air cooled condenser cleaning New and revolutionnary high pressure

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE SOFTWARE Logiciel de supervision des réseaux locaux et/ou distants Management software for remote and/or local monitoring networks MIDAs EVO 4 niveaux de fonctionnalités

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below.

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below. Requesting Approval of a Source Air Quality Regulation - Clean Air Act Water Quality Regulation - Clean Environment Act Used Oil Regulation - Clean Environment Act d agrément pour une source Règlement

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet 950-1-IPG-026 Fire Protection Systems in Primary Grain Elevators Part III, Canada Labour Code Les réseaux de protection contre l'incendie dans les élévateurs à grain primaires Partie II, Code canadien

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Tariffs Terminal elevators / Tarifs Silos terminaux

Tariffs Terminal elevators / Tarifs Silos terminaux Tariffs Terminal elevators / Tarifs Silos terminaux Company: / Compagnie : Effective date: / Date d entrée en vigueur : / / (YY/MM/DD) / (AA/MM/JJ) Item / I 1. Elevation / Mise en silo (1) Receiving, elevating

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties Expertise Fiabilité Qualité globale Garanties GenSun est un fournisseur de solutions photovoltaïques «sur mesure» et clefs en main pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Des experts

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants 2 1 Centrale à beton propriétés de logiciel Concrete Plant Software Properties Menus français et Système d opération de Windows, compatible avec Windows

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Webographie The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Les slides de cette présentation

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

Regulation and governance through performance in the service management contract

Regulation and governance through performance in the service management contract Regulation and governance through performance in the service management contract Agathe Cohen- Syndicat des eaux d'ile-de-france Florence- séminaire du 7 et 8 février 2013 Summary 1- Key figures of SEDIF

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE GPS 2 34 1 E 49 0 46 N GPS* 2 56 56 E 49 0 12 N Votre contact / Your contact: et / and: Accueil : Cabines téléphoniques publiques Reception: Public telephone kiosks Navette Shuttle AÉROPORT DE TT CAR TRANSIT

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations Règlement sur les renseignements à inclure dans les notes de crédit et les notes de débit (TPS/ TVH) SOR/91-44

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

MAXI SPEED-ROLL Course à boules

MAXI SPEED-ROLL Course à boules Course à boules Notice de montage 1. Posez le jeu à plat sur une table. 2. A l aide de la clé de service, dévissez les vis qui maintiennent la plaque de plexiglas et déposez la. 3. Dévissez les 4 vis fixant

Plus en détail

Optimisation et Processus métier

Optimisation et Processus métier Optimisation et Processus métier découvrez avec ILOG la solution d'optimisation leader du marché Didier Vidal vidaldid@fr.ibm.com Petit problème d optimisation 1 2000 1 Coûts de transport: 10 Euros par

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail