Eco-construction et Energies Renouvelables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eco-construction et Energies Renouvelables"

Transcription

1 Eco-construction et Energies Renouvelables Les artisans de la Nièvre vous informent Energies renouvelables Incitations financières Annuaire des artisans Septembre 2007

2 Edito «Voici venu le temps d agir» Les initiatives locales en faveur des énergies renouvelables et de l éco-construction se multiplient sous l impulsion des politiques européennes et nationales. Voici venu le temps d agir, les belles paroles ne suffisent plus. Vous avez pour projet de construire ou de rénover votre habitation ou votre entreprise, n est ce pas l occasion en or pour penser à agir? - utiliser des matériaux écologiques et sains, pour l isolation, la décoration de votre habitat? - équiper l habitation de chauffe-eau solaire pour produire l eau chaude, de photovoltaïque pour produire l électricité, de chaudière bois pour vous chauffer? Ce ne sont pas les exemples qui manquent. Et des aides financières peuvent être accordées par le Conseil Régional, l ADEME et les Crédits d impôts n est ce pas le bon moment pour agir? Chacun à notre niveau, nous avons notre rôle à jouer. Nous pouvons tous contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, il suffit d y penser dès maintenant, pour les générations futures. Les acteurs locaux nous ont fait part de leur difficulté à trouver des artisans du bâtiment formés et qualifiés dans le domaine de l écoconstruction et des Energies Renouvelables. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Nièvre, les organisations professionnelles du bâtiment CAPEB et FFB ont mesuré l importance de cet enjeu et ont décidé d agir en conséquence. Depuis plusieurs années, nous proposons tout un panel de formations aux artisans du bâtiment sur cette thématique, c est de notre ressort de les mettre sur pied et les animer : des formations à destination des plombiers chauffagistes qui donnent lieu à des appellations reconnues ; «Qualisol» pour le chauffage solaire, «Qualibois» pour le chauffage bois, mais également des formations à destination des maçons «Isolation chaux/chanvre». Maintenant, comment connaître les artisans formés et qualifiés? Pour répondre aux attentes de nos partenaires, nous avons eu l idée de réaliser cet annuaire qui recense les entreprises qualifiées dans le domaine des Energies Renouvelables. Ce référencement se base sur les chartes nationales existantes «Qualibois» et «Qualisol» mais également sur une enquête menée auprès des entreprises artisanales de la Nièvre, qui ont déclaré être spécialisées dans les domaines suivants : «photovoltaique», «isolants naturels» et «bois construction». Vous disposez à présent de l outil nécessaire pour faire le bon choix pour votre habitation ou votre entreprise! A vous de le faire vivre.

3 Les énergies renouvelables, c est quoi? Une énergie renouvelable est une source d énergie qui se renouvelle assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l échelle de l homme. A partir de ressources naturelles, l homme est capable de générer de l énergie grâce aux technologies développées. Leur relatif faible impact sur l environnement en fait des énergies d avenir face au problème de la gestion des déchets du nucléaire et aux émissions de gaz à effet de serre. L énergie éolienne : le vent est utilisé pour faire tourner des pales qui sont couplées à un rotor et à une génératrice qui produit de l électricité (principe de la dynamo de vélo). L énergie hydraulique : on utilise une hauteur de chute d eau et le débit du cours d eau pour transformer une énergie mécanique en énergie électrique. L eau entraine la roue d une turbine qui, à son tour, entraîne un alternateur transformant ainsi l énergie mécanique en énergie électrique. L énergie solaire : il existe deux types d énergie solaire : le photovoltaïque et le solaire thermique. Pour le photovoltaïque, il s agit de convertir la lumière en électricité à l aide de panneaux solaires photovoltaïques. Le solaire thermique ne produit pas d électricité mais de la chaleur. Grâce à de grands panneaux sombres dans lesquels circulent de l eau, on récupère la chaleur du soleil pour chauffer l eau. Cela permet notamment d alimenter des chauffe-eaux solaires. La biomasse : on désigne par biomasse toute matière d origine organique (bois, céréales, ). On peut utiliser la biomasse de trois façons différentes : en la brûlant, en la faisant pourrir ou en la transformant chimiquement. La géothermie : Le principe consiste à extraire l énergie géothermique contenue dans le sol pour l utiliser sous forme de chauffage ou pour la transformer en électricité.

4 Des incitations financières Pour les particuliers... Le crédit d impôt est un dispositif fiscal permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique portant sur leur résidence principale : équipements permettant de réaliser des économies d énergies ou équipements de production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable ou des pompes à chaleur dont la finalité est la production de chaleur. Si ce crédit d impôt est supérieur au montant de l impôt dû, l excédent est remboursé au ménage. Une liste limitative des travaux et des équipements éligibles a été définie par arrêté ministériel. Par exemple, si vous faites l acquisition d un chauffe-eau solaire individuel pour votre résidence principale, et à condition qu il soit installé et facturé par une entreprise «Qualisol», vous bénéficierez d un crédit d impôt de 50% sur le coût des équipements. De plus, le Conseil régional de Bourgogne soutient les équipements solaires thermiques en apportant une aide forfaitaire directe : - de euros pour un chauffe-eau solaire individuel (production d eau chaude sanitaire) ; - de euros pour un système solaire combiné (production de chauffage et d eau chaude sanitaire). Pour en savoir plus, adressez-vous aux Espaces Info Energie pour connaître les démarches à suivre et les différentes aides : Parc Naturel Régional du Morvan à St-Brisson - Tél Habitat & Développement 58 à Nevers - Tél Pour les entreprises... Dans le cadre du PREMED 2007, un plan solaire et autres énergies renouvelables a été créé : le Conseil régional de Bourgogne et l'ademe peuvent apporter des aides à l'investissement ayant pour objectif de promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables dans le cadre de bonnes pratiques d'insertion dans les milieux naturels, d'acceptation sociale et de développement des territoires. Le solaire thermique et photovoltaïque, l'éolien, les micro-hydrauliques, le biogaz pourront être soutenus. Pour le matériel destiné à économiser de l énergie, les entreprises peuvent également bénéficier d un amortissement exceptionnel sur 12 mois. Pour en savoir plus, adressez-vous à de la Chambre de Métiers et de l'artisanat de la Nièvre : Emeline DOZEVILLE - Tél. :

5 Le chauffage solaire combiné Chauffage par plancher Chauffage par ballon-tampon Comment ça fonctionne? 1 - Produire Des capteurs solaires thermiques permettent de transformer le rayonnement solaire en chaleur. Certains capteurs, orientés au sud, conçus comme des éléments de toiture, s intègrent visuellement aux constructions. 2 - Stocker et restituer Principe du plancher solaire direct : Le fluide caloporteur arrivant chaud des capteurs thermiques, passe directement dans la dalle et repart vers les capteurs. La dalle est l émetteur de chaleur : l énergie est distribuée dans un réseau de tuyaux noyés dans le plancher. La chaleur est ainsi transmise à la pièce. Un circuit de dérivation permet de produire l eau chaude sanitaire (ECS). Principe des autres systèmes solaires combinés : Lorsqu il y a du soleil, la chaleur est stockée dans un réservoir d eau tampon par le biais d un échangeur de chaleur. Cette eau ainsi réchauffée est utilisée pour le chauffage des bâtiments à l aide de radiateurs (ou d un plancher chauffant) basse température. L eau chaude sanitaire (ECS) peut être produit soit dans un ballon immergé dans un volume tampon, soit par l intermédiaire d un échangeur situé dans un ballon de stockage ou à l extérieur de celui-ci. 3 - Relayer et réguler Lorsque le soleil est déficient, un appoint est nécessaire. Il peut être indépendant ou couplé au système solaire combiné. La régulation automatique est un élément indispensable au bon fonctionnement du système. Son rôle est de donner la priorité à l énergie solaire chaque fois que celle-ci est disponible.

6 Le chauffe-eau solaire Ballon d eau chaude Eau chaude sanitaire (ECS) Chaudière d appoint Arrivée eau froide Comment ça fonctionne? 1 - Captage Au cœur du capteur solaire, une plaque et des tubes métalliques noirs absorbent l énergie solaire. Le capteur solaire thermique convertit le rayonnement en chaleur et la communique au liquide caloporteur. 2 - Transfert Le fluide caloporteur circulant dans les tubes du capteur est chauffé. Dans le circuit primaire, le liquide protège le capteur du gel et transfère la chaleur à l eau sanitaire par l intermédiaire d un échangeur. Cet équipement est un serpentin plongé dans le ballon de stockage : le liquide caloporteur cède sa chaleur à l eau chaude sanitaire. 3 - Stockage L eau chaude sanitaire produite est stockée dans un ballon. En moyenne, le volume du ballon est de 50 litres par occupant. 4 - Appoint Un système d appoint prend le relais quand l énergie solaire est insuffisante, mais seulement quand cela est nécessaire. Quelles que soient les conditions d ensoleillement, de l eau chaude sanitaire est toujours disponible. L énergie d appoint peut être un chauffage au bois, électrique, au gaz, au fioul Distribution Le ballon solaire est constamment alimenté en eau potable grâce à l arrivée d eau froide. Un réseau de distribution d eau chaude sanitaire (ECS) permet d alimenter la cuisine et la salle de bain pour les usages domestiques.

7 Le photovoltaïque Comment ça fonctionne? 1 - Produire Des capteurs solaires photovoltaïques sont posés sur le toit du bâtiment. Les panneaux produisent de l électricité à partir de la lumière du soleil grâce à des cellules assemblées en modules. Les cellules photovoltaïques sont constituées de semi-conducteurs à base de silicium. La puissance des panneaux photovoltaïques s exprime en watt crête (Wc) : c est la puissance maximale délivrée dans certaines conditions d ensoleillement 1000 W/m2 et à une température de 25 C. Par exemple, un module de puissance de 120 Wc et de 1m2 de surface, fournit 120 WC. 2 - Rectifier Par conversion de l énergie lumineuse (rayons UV), on obtient un courant continu. Il faut le convertir en courant alternatif conventionnel à 50 Hertz et 220 Volts grâce à un onduleur. 3 - Système autonome ou connecté L exploitation de la production d électricité à l aide de l énergie solaire peut se faire de multiples manières : - instantanée, comme pour une calculette alimentée par une cellule photovoltaïque. Il n y a pas de stockage, il n y a pas de raccordement au réseau électrique public ; - en site isolé : un chalet de montagne, un bateau de plaisance L énergie est captée pendant la journée, stockée dans des accumulateurs et utilisée à tout instant ; - raccordée au réseau électrique public. 4 - Produire et vendre de l électricité Injection de la totalité de l électricité produite Toute l énergie électrique produite est injectée dans le réseau électrique public. L intégralité de la production est vendue au tarif réglementé [Compteur (2)]. Un point de branchement spécifique à la production est alors créé. Toute la consommation est par ailleurs comptabilisée par le compteur (1) de consommation existant comme auparavant. Le prix de vente d électricité photovoltaïque est supérieur au prix de l achat de l électricité du réseau. Injection des excédents (ou surplus) de la production La production électrique consommée sur place par les appareils en cours de fonctionnement (appelée autoconsommation) n est pas comptabilisée par le compteur de production, mais vient réduire le décompte de la consommation. Seul le surplus de la production par rapport aux consommations instantanées est vendu [Compteur (2)]. Le prix de vente d électricité photovoltaïque est supérieur au prix de l achat de l électricité du réseau.

8 Le chauffage au bois Le bois est une énergie naturelle, inépuisable à condition de reboiser au rythme de la consommation. Les chaudières à bois peuvent être classées en deux familles selon le combustible utilisé : Les chaudières manuelles à bûches à tirage naturel ou forcé, Les chaudières automatiques à plaquettes ou granulés pour lesquelles le combustible est amené progressivement du silo de stockage vers le foyer, au moyen d une vis sans fin. Les plaquettes forestières Les plaquettes sont des fragments ou copeaux de bois issus de l exploitation forestière ou bocagère, obtenus par découpe sous l action des couteaux d une déchiqueteuse. Les plaquettes issues de résidus forestiers ou de l entretien des haies sont souvent désignées sous la simple appellation de «bois déchiqueté». Les plaquettes sont utilisées aussi bien dans des chaudières automatiques individuelles que dans des chaufferies collectives de plusieurs mégawatts. Les granulés Les granulés sont fabriqués uniquement à partir de sciure de bois compressée sans agent de liaison. Sa masse volumique est de 0,7 tonne par mètre cube ce qui facilite le transport et le stockage. Le granulé se présente sous la forme d un cylindre de 6 à 10 mm de diamètre et d une longueur moyenne de 2 cm. Les granulés s utilisent uniquement dans des poêles automatiques et des chaudières automatiques de puissance.

9 Des professionnels de la Nièvre à votre service entreprises artisanales sont sur l Annuaire des Artisans de Bourgogne, le répertoire officiel de l Artisanat bourguignon : Isolants Naturels Ossature BOIS Chauffage BOIS Photovoltaïque Chauffage SOLAIRE Vous trouverez, ci-dessous, la liste non exhaustive d entreprises artisanales du secteur du bâtiment qui interviennent dans le domaine de l éco-construction et des énergies renouvelables. Cette liste a été réalisée à partir des déclarations des entreprises artisanales qui se sont fait connaître auprès de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Nièvre, ou qui ont le label «Qualisol» et «Qualibois». C.D.S.G. CHAUFFAGE DEPANNAGE SOLAIRE GEOTHERMIE PLACE DU PILORI BILLY SUR OISY X DELAVAULT GERARD LIEU-DIT BONNETRE BRASSY X LA CHEVILLE CHAMPS DE LA CROIX CHATIN X X ANDRE DORMONT LIEU-DIT LORIEN CORANCY X ENTREPRISE DA SILVA VALENTINO RUE LE DESSOUS DES VIGNES CORVOL L'ORGUEILLEUX X ENTREPRISE CHABANNE RUE DES LIMES - BOX NUMERO 3 COSNE-SUR LOIRE X X ENERGIE 2000 COSNE-SUR LOIRE X X X ROLLAND JEAN LUC 40 RUE JEAN JAURES COSNE-SUR LOIRE X THERMO-ENERGIE 11 BIS RUE DU GENERAL DE GAULLE COSNE-SUR LOIRE X* X JACQUET SERGE 44 AVENUE DU 85EME DE LIGNE COSNE-SUR LOIRE X X DANIEL LE NOC LD "MOUVANT" DAMPIERRE SOUS BOUHY X F.G.B. 45 AVENUE DU 14 JUILLET DECIZE X X X AUDINET DEPANNAGES 70 RUE ANDRE AUDINET DONZY X* SOYER RICHARD 1 RUE DES BLOTS DORNES X DA COSTA JEAN-CLAUDE 36 RUE DES FORGERONS FOURCHAMBAULT X LOREAU JEAN FRANCOIS ZA LES GRANDS CHAMPS FOURS X POBI SARL LA VALLEE PIQUET LA CHARITE SUR LOIRE X VOISIN CHARPENTE RUE DE GERIGNY LA CHARITE SUR LOIRE X BERNARD ENTREPRISE LIEU-DIT SAUVIN LA COLLANCELLE X MARTINS FERNANDES AGOSTINHO 13 RUE ROGER SALENGRO LA MACHINE X* OBJECTIF BATIMENT 8 TER ROUTE DE BRASSY LORMES X* X X ETABLISSEMENTS H.PAGANIE 26 AVENUE DU 8 MAI 1945 LORMES X EURL DAUMAS 17 RUE D'AUZON LUCENAY LES AIX X ANDRE - GIROUX 22 BIS ROUTE DE COSSAYE LUCENAY LES AIX X STIER PASCAL LE BOURG MOURON SUR YONNE X ENTREPRISE DU CENTRE BELLEVUE MOUX EN MORVAN X MAISONS PRATZ ROUTE DE DONZY NARCY X DUFOUR FRERES RUE ALEXANDRE PARIS NEUVY SUR LOIRE X PELOILLE FRANCK VIEILLE ROUTE IMPERIALE NEUVY SUR LOIRE X ETS A. ROBERT & CIE 8 PLACE DU CHAMP DE FOIRE NEVERS X* X X* X A B M RUE DU CHAMP DE FOIRE NEVERS X* Septembre 2007 ENTREPRISE SALLIEGE 68 BOULEVARD DE LA REPUBLIQUE NEVERS X ENTREPRISE MANGEON 32 RUE DES RECOLLETS NEVERS X X X ENERGIA 39 ROUTE DE CHALUZY NEVERS X X

10 Isolants Naturels Ossature BOIS Chauffage BOIS Photovoltaïque Chauffage SOLAIRE Tableau : Version du 24 Août 2007 ARTISANS PLUS 10 BIS RUE DES 9 PILIERS NEVERS X BARROS DIDIER 19 RUE DE LA ROTONDE NEVERS X ENTREPRISE YANNICK THEVENOT 47 B RUE HENRI BOUQUILLARD NEVERS X SABLES CHAUX 69 RUE DE LA FOSSE AUX LOUPS NEVERS X STYL HABITAT (représenté par Nativie Construction) 20 RUE DE NIEVRE NEVERS X HEDRA 5 IMPASSE DES MONTAPINS NEVERS X ENTREPRISE PROT 99 RUE DE MARZY NEVERS X GREGOIRE SARL RUE ST SYMPHORIEN OISY X SPID SERVICES ROUTE DES CHAUMES OULON X ETS EVRARD CLAUDE LE BOURG OUROUX EN MORVAN X GEFFROY PIERRE LIEU-DIT SATINGES PARIGNY LES VAUX X* X NAULT ROGER LIEU-DIT CHAMBRE POUGNY X* SOTEC 6 BIS RUE FRANCOIS MITTERRAND ST BENIN D'AZY X ROLAND LEMAIRE SEGOULE ST BENIN D'AZY X X BLASY CHRISTIAN 11 ROUTE DE VENILLE ST ELOI X THOMAS JEAN-MARC 9 RUE DU CHARRON ST LAURENT L'ABBAYE X DIV'ENERGIES 3 TER ROUTE NATIONALE ST LEGER DES VIGNES X ETS HIBLOT EX. PERRAUDIN 38 AVENUE GEORGES CLEMENCEAU ST PIERRE LE MOUTIER X* X ETS ROUSSEAU 9 RUE DE LA MARCHEE ST SAULGE X NTB 47 RUE DE L'USINE URZY X CHARPENTE COUVERTURE DE BOURGOGNE 47 RUE DE L'USINE URZY X GALLOIS ROBERT ET ASSOCIES 50 RUE MARCEL ROBIN VARENNES VAUZELLES X X BRISSET ET FILS RUE DES GRANDS JARDINS VARENNES VAUZELLES X Légende : Chauffage SOLAIRE (Charte QUALISOL) : entreprises artisanales proposant l installation de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage solaire combiné Les entreprises QUALISOL désignées par un * sont adhérentes au club COMBI (cf. détails ci-dessous) Photovoltaïque : entreprises artisanales proposant l installation de panneaux photovoltaïque (production d électricité) Chauffage BOIS (Charte QUALIBOIS) : entreprises artisanales proposant l installation de chaudière à plaquettes forestières et/ou à granulés Les entreprises QUALIBOIS désignées par un * sont adhérentes au club AUTO (cf. détails ci-dessous) Ossature BOIS : entreprises artisanales proposant la construction de bâtiment à ossature bois Isolants naturels : entreprises artisanales proposant l utilisation de matériaux écologiques dans la construction Pourquoi choisir un installateur QUALISOL ou QUALIBOIS? C est l assurance de s adresser à un professionnel qui possède les compétences nécessaires à l installation d un chauffe eau solaire individuel (QUALISOL) ou d une chaudière bois énergie (QUALIBOIS), qui s engage dans une démarche qualité, et qui justifie des assurances obligatoires (responsabilités civile et décennale). Vous avez la possibilité de bénéficier d aides financières de la région et d un crédit d impôt de 50% sur le matériel solaire thermique référencé (QUALISOL), ou sur le matériel bois énergie s il répond aux critères définis par l Etat (QUALIBOIS). Le Club QUALISOL COMBI La région Bourgogne exige l adhésion de l installeur au Club «QUALISOL COMBI» pour délivrer des subventions relatives à l installation de Systèmes Solaires Combinés SSC. Les installateurs adhérents à l appellation QUALISOL doivent entrer sous certaines conditions dans le Club «QUALISOL COMBI» (démarche qualité). Le Club QUALIBOIS AUTO Compte tenu de la technicité liée à la mise en oeuvre des chaudières automatiques et des systèmes de stockage du combustible, des compétences spécifiques nécessaires qui sont supérieures à la pose d une chaudière manuelle, il est proposé aux installateurs QUALIBOIS, sous certaines conditions, d entrer dans le Club «QUALIBOIS AUTO». Septembre 2007

11 Les partenaires Avec le soutien financier : Les organisations professionnelles partenaires : Votre contact à la Chambre de Métiers et de l'artisanat de la Nièvre : Emeline DOZEVILLE - Tél. : ou (ligne directe) Réalisation : Chambre de Métiers et de l'artisanat de la Nièvre 18 rue Albert 1er - BP Nevers Cedex Tél. : Courriel : Site Internet : Crédit photos : ADEME

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

le chauffage et l eau chaude solaires

le chauffage et l eau chaude solaires Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires L H A B I T A T Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires SOMMAIRE L énergie solaire, pour

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?..................................

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire individuel Guide Technique Le chauffe-eau solaire individuel ÉNERGIES RENOUVELABLES LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE : AUSSI PERFORMANT QU ÉCONOMIQUE Une énergie à votre service Un principe simple comme bonjour Chauffe-eau

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013

CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 Tout savoir sur le Crédit d Impôt 2013 Le livre blanc Crédit d Impôt Développement Durable 2013 présente tout ce que vous devez savoir sur cette aide de l Etat

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE

LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE LES DIFFÉRENTES SOURCES D'ÉNERGIE RENOUVELABLE Dernière révision du document : juillet 2012 L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Les cellules solaires photovoltaïques permettent de convertir la lumière du

Plus en détail

Les solutions EnR. Optimisez votre installation chauffage. Les professionnels sont là

Les solutions EnR. Optimisez votre installation chauffage. Les professionnels sont là 2010 Les solutions EnR Optimisez votre installation chauffage Les professionnels sont là Optimiser la performance énergétique Quelles solutions pour optimiser votre installation de chauffage? L étude thermique

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

de la consommation énergétique et solutions durables Une approche responsable

de la consommation énergétique et solutions durables Une approche responsable Habitat et énergie par Nathalie Marchal Photos : Nicolas Buisseret Consommation énergétique et solutions durables Une approche responsable Réduire sa facture énergétique tout en préservant l environnement?

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

À DRAINAGE GRAVITAIRE

À DRAINAGE GRAVITAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL À DRAINAGE GRAVITAIRE ET CIRCUIT HERMÉTIQUE LE DOMOSOL : AIDE AU CHAUFFAGE SE SOLAR HEAT Naturelle, renouvelable, inépuisable ~ L'énergie solaire n'est pas sujette aux

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

Energies renouvelables

Energies renouvelables ÉNERGIES RENOUVELABLES S ÉQUIPER À DOMICILE SANS SE FAIRE PIÉGER... Qu est ce qu une énergie renouvelable? Penser d abord économies d énergie. Produire de l énergie chez soi. Pourquoi? Comment? LES CAPTEURS

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Des performances exceptionnelles.

Des performances exceptionnelles. Accumulateurs d énergie ROTEX Des performances exceptionnelles. L accumulateur de chaleur haute performance de ROTEX offre une hygiène maximale et un confort optimal de l eau chaude sanitaire. «Lorsqu

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Les clés d une rénovation de qualité

Les clés d une rénovation de qualité Rénover son habitation Amélioration énergétique AQC Pour une habitation économe en énergie : Les clés d une rénovation de qualité Cette plaquette vous guidera pendant les principales étapes concernant

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Agriculture et Energies Renouvelables

Agriculture et Energies Renouvelables Agriculture et Energies Renouvelables 1 Cours ADAPR 24 février 2011 Sylvain Boéchat, AGRIDEA Contenu: Politique énergétique: contexte et outils Production d Energies Renouvelables o L énergie solaire:

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail