La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave."

Transcription

1 La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave. Eugène Delacroix : La Mort de Sardanapale x 496 cm. Musée du Louvre. Paris Présentée au salon de 1827, «La Mort de Sardanapale», déclencha des réactions telles qu on peut considérer ce tableau comme le premier scandale de la peinture en France, cela bien avant «le Déjeuner sur l herbe» ou «l Olympia» d Edouard Manet, qu on présente toujours comme les premières vraies ruptures qui permirent à la peinture d entrer dans la «modernité». Si la vision du tableau interpelle encore fortement les visiteurs du Louvre, ceux de 1827 furent choqués à plus d un titre et seuls quelques rares critiques dont Victor Hugo eurent la préscience d y apporter leur appui. Pour qui découvre le tableau sans avoir lu le texte d accompagnement, l égarement réside d abord dans la compréhension de la scène : qui est le héros du tableau? Qui est Sardanapale? Est- ce cette jeune femme nue qu un homme est en train de poignarder ou bien cette autre femme étalant sa supplication sur l immense lit paré de têtes d éléphants ou bien encore ce seigneur oriental qui contemple froidement la scène? On peut ensuite s interroger sur cette composition hors norme où les sujets se trouvent rejetés vers l extérieur dans une orgie de chairs qui 1

2 hurlent à la violence et à la mort mais qui, inéluctablement, érotisent le regard débauché du visiteur. Sur la droite, un esclave noir martyrise un cheval magnifiquement harnaché dont l œil nous dit l imminence de la mort, un autre s enfonce un couteau dans la poitrine, une femme se cache le visage pour ne pas voir l horreur. Plus haut, une esclave s est pendue, une autre est renversée en arrière attendant avec effroi le coup de grâce qu un homme va lui donner. Puis notre regard se perd dans ce fouillis d accessoires, mélange d orfèvrerie rutilante et de tissus précieux et dans ces volutes de fumée qui s élèvent et laissent deviner au loin l incendie d un palais. On comprend le malaise des bourgeois du salon, même chez ceux qui se targuaient du romantisme naissant. Pour exprimer ce que ressentait le public face à ce désordre apparent du tableau, un critique de l Observateur écrivit : «Mr Delacroix a commandé deux voitures de l entreprise de déménagement pour enlever le mobilier de service, trois corbillards pour les morts et deux omnibus pour les vivants». On savait déjà, depuis «la Barque de Dante» ou «les Massacres de Scio» le traitement particulier de la chair par Delacroix et ce qui l opposait au classicisme de David et d Ingres, son contemporain et surtout son éternel concurrent. Avec Sardanapale, Delacroix fait exploser sa peinture dans le délire de la couleur et laisse loin derrière lui les poses figées de «l Apothéose d Homère» qu Ingres présenta au même salon et qui lui, rencontra les faveurs du public. Ceci fera d ailleurs dire à Théophile Gautier, commentant le Sardanapale : «On ne pouvait marcher d un pas plus hardi sur la queue de l école davidienne». Jean- Dominique Ingres : L Apothéose d Homère, x 512 cm Paris, Musée du Louvre 2

3 Scandale donc en 1827, suivi d une convocation de réprimande par le directeur des Beaux Arts et du refus d achat par l état. Ce tableau interpelle bien sûr pour cette rupture radicale qui annonce la modernité en peinture au même titre que celle de Goya en Espagne, pour sa composition particulière complètement décentrée mais surtout pour cette sandale au pied de l esclave du premier plan, tout en bas du tableau. Ce minuscule accessoire, comme le ferait une perle dans un tableau de Vermeer, impose sa présence et donne son sens au tableau. Sans cette sandale de quelques centimètres, l immense tableau de quatre mètres sur cinq (soit tout de même une surface de vingt mètres carrés ) perdrait considérablement en intérêt. La mort de Sardanapale : détail de l esclave à la sandale et son étude au pastel Une grande partie de l œuvre de Delacroix fait référence à la poésie et à la littérature : Dante, Shakespeare, Scott et lord Byron dont le Sardanapale fut publié en 1821 sont les principales sources qui alimenteront son art. L érudition et les qualités littéraires de Delacroix sont connues à travers son imposant journal et ses hésitations de jeunesse à s engager dans l écriture ou dans la peinture. Il est possible de le considérer comme un écrivain «rentré». Cette relation à la littérature est importante pour comprendre l art de Delacroix, comme si l œuvre peinte était en conversation avec des œuvres écrites, entrait en résonnance avec elles et leur redonnait force en les installant dans son monde de couleurs. Preuve en est cet extrait de son journal en date du 14 mai 1824, à propos de ces fameuses références littéraires : «C est qu ils n ont pas dit la centième partie de ce qu il y a à dire!». Pour lui, la peinture ne serait donc pas seulement le complément indispensable à la littérature, mais le seul 3

4 vecteur possible pour toucher complètement l âme et repousser plus loin la limite dans la création. Le Sardanapale de Byron est publié en français dès 1822, quelques mois seulement après sa parution en Angleterre. Delacroix s est d abord appuyé sur ce texte, mais sans en préciser l origine. Il nous donne d ailleurs à voir un Sardanapale plus proche de celui de Diodore de Sicile qui lui même s était inspiré des récits de Ctesias de Cnide qui fut médecin à la cour des rois perses vers 400 avant JC. Sardanapale ne fut pas un roi légendaire : il s agit en fait d Assurbanipal, dernier roi de Ninive qui régna sans partage sur le Proche- Orient entre 668 et 627 avant JC. C est Ctesias de Cnide qui le premier, dans ses Persica, déforma le nom d Assurbanipal en «Sardanapale», y décrivit un roi efféminé «qui surpassa tous ses prédécesseurs en débauche et en paresse» et raconta ainsi l holocauste final : «Pour ne pas tomber aux mains de ses ennemis, il fit édifier un immense bûcher dans son palais, y amassa tout son or et tout son argent ainsi que ses vêtements royaux. Il enferma dans une chambre construite au milieu du bûcher ses concubines et ses eunuques, se joignit à eux tous et mit le feu à l ensemble du palais». Le mot «sardanapale» devint ensuite un sobriquet pour désigner un homme fortuné menant une vie de débauche. Juste revanche bien compréhensible d un grec envers la barbarie des perses mais loin de la vérité historique. En fait, on ne sait rien de ce que furent les dix dernières années d Assurbanipal qui, bien qu à la tête d un état violent et sanguinaire, était considéré comme un roi lettré. Pour son Sardanapale, Delacroix fit insérer dans le livret du salon le texte suivant : «Les révoltés l assiégèrent dans son palais Couché sur un lit superbe, au sommet d un immense bûcher, Sardanapale donne l ordre à ses eunuques et aux officiers du palais d égorger ses femmes, ses pages, jusqu à ses chevaux et ses chiens favoris ; aucun des objets qui avaient servi à ses plaisirs ne devait lui survivre Aishech, femme bactrienne, ne voulut pas souffrir qu un esclave lui donnât la mort et se pendit aux colonnes qui supportent la voûte Baleah, échanson de Sardanapale, mit fin au bûcher et s y précipita luimême». Delacroix entretient ici une ambiguïté : le texte est rédigé avec des pointillés, comme pour citer des extraits d un récit, mais de quel auteur s agit- il? Il ne cite pas ses sources et le texte n est qu en partie en rapport avec le tableau. Par exemple, il ne cite pas Myrrha, l esclave ionienne favorite, personnage important dans la composition les bras en croix sur le lit, au pied du monarque. Le tableau est donc là, sublime, élaboré après six mois d étude et de préparation méthodiques, comme si le peintre était d abord un metteur en scène de théâtre. La première esquisse à l huile montre déjà la 4

5 composition générale du tableau mais l esclave du premier plan s y trouve encore plus cabrée et ses jambes sont recouvertes d un voile. Un pastel splendide, plus tardif, nous la montre dans sa posture quasi définitive complètement nue et la jambe gauche repliée se terminant par cette fameuse sandale. La mort de Sardanapale Esquisse x 100 cm - Musée du Louvre, Paris Toute la force du tableau et l énergie érotique qui s en dégage tient dans ce corps de l esclave à la sandale qui apparaît comme un véritable trait de génie de Delacroix. La pièce où se déroule le drame, est censée reposer au dessus d un immense brasier. Le lit semble flotter dans l espace à la dérive d un monde fini. La mouvance et l impression de flottement sont signifiés par sa surélévation du lit, comme si il reposait sur les éléphants - moyen de transport en Orient - et par le corps de Myrrha qui s y agrippe mais qui glisse inexorablement. On peut penser alors, mais d assez loin, au «Radeau de la Méduse» de Géricault qui a côtoyé Delacroix dans l atelier de Guérin durant quelques mois. Delacroix avait une sincère estime pour Géricault, mort prématurément, et il avait beaucoup étudié sa peinture. A propos des délires charnels de Delacroix, on cite souvent Rubens, peintre qu il admirait. Les chairs généreuses de Rubens paraissent pourtant plus irréelles, moins ancrées dans la matière que celles de Delacroix qui voulait «masser la couleur comme le sculpteur avec la terre ou le marbre». Au centre exact de la composition se trouve l oreille de l éléphant. Est- elle là pour renforcer la puissance sonore du tableau, pour capter le tumulte, les cris et les crépitements du brasier? La composition générale repose sur la diagonale du lit opposée à plusieurs mouvements circulaires. Un premier cercle est matérialisé par les corps 5

6 éclairés : il est amorcé justement par l esclave à la sandale, prolongé par la main de l homme à l extrême droite, puis par les bras de l esclave vue de dos pour aboutir à Sardanapale et revenir par les bras de Myrrha. Autour, de ce foyer central, les autres personnages équilibrent la composition. Les volutes de fumée justement placées en rupture en haut à droite disent la fin inéluctable qui réduira le royaume en cendres. La cambrure de l esclave à la sandale se trouve renforcée par la diagonale du lit. La courbe s oppose ici à la ligne droite : l immensité du lit tombe en avalanche vers ce corps fragile et magnifique qui semble alors faire rempart et n opposer à la mort que sa seule vulnérabilité. Et ce corps est le seul dans le tableau à se trouver en contact avec le sol, par la présence de cette fine sandale. Delacroix n a laissé que cet infime espace triangulaire pour figurer ce qui reste de stabilité. De cette sandale, encore ancrée au sol, ultime empreinte bâillante comme un sexe, le pied se détache, le corps s élève et virevolte comme le ferait une flamme du bûcher. La ligne du dessin est ici imprécise et aboutit aux contours plus marqués du visage. Le regard de l esclave monte alors vers le ciel et semble attendre la convulsion ultime d un orgasme provoqué par la pénétration de l imposant poignard. Dans la version finale du tableau, Delacroix a encore renforcé l érotisation de la chair par les bijoux qui, depuis le bracelet de la cheville jusqu au diadème, accompagnent l élévation du regard du spectateur. La sandale est bien le point de départ dans la composition du tableau ; elle ancre au sol notre attention avant de la libérer pour épouser cette courbe parfaite du corps féminin, véritable centre du tableau et début du voyage dans le brasier. Face au regard de l esclave, dans la même diagonale que celle du lit, on rencontre à l extrême opposé celui de Sardanapale. Froid, le visage effilé tel un couteau, seul personnage paisible de la composition, il contemple la scène avec un détachement insoutenable. Il ne prête aucune attention à Baléah qui lui présente la coupe et le vin, la dernière coupe avant que tout ne se transforme en brasier. Le visage du soldat en train de poignarder l esclave à la sandale ressemble étrangement à celui de Sardanapale. Sardanapale contemple- t- il alors ici son double? Cette diagonale est essentielle car elle provoque un effet de miroir, un au- delà du lit, un au- delà de lui- même qui pourrait alors s appeler Thanatos. Et si le regard d un chrétien de 1827 ose continuer son chemin, c est l horreur de la barbarie assyrienne qu il rencontre encore et encore, jusqu à l égorgement des chevaux. Dans cette scène effroyable, seul un homme se prend la tête entre ses mains pour exprimer sa douleur et la monstruosité que lui inspire un tel massacre. Et pourtant, si Sardanapale est bien un massacre, plongé dans le rouge vénéré de Delacroix, c est un massacre sans aucune goutte de sang, excepté celle qui perle sur la peau 6

7 de l esclave qui s enfonce un poignard dans la poitrine. C est tout le tableau qui hurle mais c est notre conscience qui saigne. La Mort de Sardanapale détails On peut s interroger sur la présence dérangeante de cette femme allongée au pied du lit, étrangement décalée aussi bien dans sa posture que dans sa facture. Elle se trouve pratiquement au centre du tableau, juste au dessous de l oreille de l éléphant. Elle n est pas violentée et semble émerger d un monde souterrain, coupant cette fameuse diagonale du lit. Delacroix a traité le corps de façon plus grossière : la chevelure fait casque, les traits sont lourds, la chair est peu attirante malgré les bracelets à son bras. Elle ne fait pas partie du monde de Sardanapale, elle nous regarde avec insistance, les lèvres légèrement entrouvertes : elle est le témoin, notre reflet dans le miroir, notre double dans le tableau. En 1827, Delacroix n était pas encore allé au Maroc, en «Barbarie» comme on appelait ces contrées à l époque. On sait l émerveillement lumineux qu il en rapporta à travers son journal, le millier de feuillets avec les splendides aquarelles et toute cette mine de souvenirs qui a continué à alimenter son art jusqu à la fin de sa vie. Avant 1832, l Orient de Delacroix est fantasmé et lui permet tous les débordements, toute la démesure et l outrance qui apparaissent si fortement en contradiction avec l homme qu il fut. Car Delacroix fut avant tout un solitaire se donnant corps et âme à la peinture. Pouvait- il en être autrement au regard de l immensité de son œuvre? S il fut l ami de George Sand, il ne fréquentait les salons que par nécessité d entretenir des relations. Il ne se maria pas et n eut pas d enfants. Ses relations avec les femmes ne devaient sans doute pas nuire à sa liberté : servantes, modèles et femmes mariées suffisaient à satisfaire ses appétits épisodiques. La femme qu il «écrit» ( soumise à ses organes peu douée pour l imagination pouvant animer une solitude ) n est pas celle qu il «peint» et sur bien d autres points encore, son œuvre semble dire le contraire de sa personnalité. C est vraisemblablement un athée qui confie à son ami Soulier : «je tacherai de chauffer le chapitre et les curés pour me faire faire des tableaux d église», mais ses peintures 7

8 religieuses, que ce soit dans les esquisses ou dans les compositions finales expriment une des plus hautes spiritualités de l art chrétien. Il affirmait n avoir aucune sympathie pour le peuple et les engagements collectifs ( je n ai que des idées de peintre ) et n avait regardé que de loin les barricades de 1830, mais il s estimait tout de même «utile à sa patrie» en peignant «la Liberté guidant le Peuple», peinture incarnant tellement la révolution que le gouvernement porté au pouvoir par les émeutes finira par la faire décrocher quelque mois après, de peur qu elle ranime la révolte populaire. Et que dire de cette débauche sardanapalesque face à l austérité de la vie du peintre? Ne renvoie- t- elle pas à des obsessions inconscientes ou à une sublimation de ses pulsions? Réalisé à l âge de 29 ans, Sardanapale apparaît à la fois comme le point d orgue du romantisme chez Delacroix et comme un tournant dans son œuvre. Il y a bien un «avant» et «après» Sardanapale. Un «avant» avec la «Barque de Dante» et «les Massacres de Scio» où son génie s impose en dérangeant déjà les conventions en peinture. Un «après» où il affirmera sans faillir sa liberté de créer, d abord justement avec sa «Liberté guidant le Peuple», puis ses «Femmes d Alger» et tous les chef- d œuvre qui égrèneront sa vie jusqu à sa «Lutte avec l Ange» qu il achèvera complètement exténué à Saint- Sulpice, peu de temps avant de mourir à l âge de 65 ans. On ne peut terminer une étude sur Delacroix sans citer Baudelaire qui l a toujours admiré - sans d ailleurs aucune réciprocité - et qui a le mieux compris et exprimé sa peinture. Avec le talent de Baudelaire, il semble que l équation «peinture- écriture» si compliquée pour Delacroix soit enfin résolue, dans cette alchimie particulière où seuls les génies sont initiés à œuvrer. On sait l importance du thème de la «Correspondance des Arts» pour Baudelaire. Dans son article sur l Exposition Universelle de 1855, il s appuiera longuement sur la peinture de Delacroix pour évoquer la musique qui naît de la couleur. Mais c est dans «les Phares» que sa poésie et la peinture de Delacroix se rencontreront pour la postérité : «Delacroix, lac de sang hanté des mauvais anges, Ombragé par un bois de sapins toujours vert, Où, sous un ciel chagrin, des fanfares étranges Passent, comme un soupir étouffé de Weber.»

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle LYCÉE JULES FERRY Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle Jacques Louis David et les fondements du néo-classicisme Le manifeste du néoclassicisme : Le

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

DELACROIX Eugène (1798 1863)

DELACROIX Eugène (1798 1863) DELACROIX Eugène (1798 1863) PARLE DOCTEUR JEAN-CHARLES HACHET (1798-1863) Mise en page GUS ARTS Tous droits réservés. DELACROIX Eugène (1798-1863) «Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire

Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Sujet : Peinture d histoire A partir des documents ci-dessous et d exemples précis issus de vos connaissances et du

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant CHAPITRE 1 : QUE DISENT LES NOUVELLES? Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant Du réalisme à l impressionnisme Document 1. Léon-Matthieu Cochereau, Intérieur de l atelier de David au collège des

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

III Les Sumériens ont inventé l écriture

III Les Sumériens ont inventé l écriture Qui a inventé l écriture? III Les Sumériens ont inventé l écriture Au IV e millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens, habitants de Mésopotamie, se mirent à tracer les plus anciens signes d écriture

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

La chambre à coucher à Arles (1ère version)

La chambre à coucher à Arles (1ère version) La chambre à coucher à Arles (1ère version) (Huile sur toile, 1888, 72 x 90 cm) de Vincent Van Gogh, musée Van Gogh à Amsterdam XIXè La chambre à coucher de Van Gogh à Arles est une peinture à l'huile

Plus en détail

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Construire le plan : fixer l ordre des événements, fixer l ordre de la narration Pour ne pas vous perdre dans votre histoire, demandez-vous

Plus en détail

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640 Cinq artistes qui vivent et travaillent à Lyon visitent régulièrement le Musée des Beaux Arts de la ville. Sur leurs parcours, ils s arrêtent devant une ou plusieurs oeuvres... «La Fuite en Egypte» Nicolas

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C Carnets d Orient La série C arnets d Orient de Jacques Ferrandez est un ensemble d albums huit sont parus, deux sont encore à venir qui ont pour thème la présence française en Algérie, de la conquête à

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

Parcours de visite PARTONS EN VOYAGE... (enfants de 6 à 12 ans) Parcours : intérieur du château Durée : 1h environ

Parcours de visite PARTONS EN VOYAGE... (enfants de 6 à 12 ans) Parcours : intérieur du château Durée : 1h environ Parcours de visite PARTONS EN VOYAGE... (enfants de 6 à 12 ans) Parcours : intérieur du château Durée : 1h environ BIENVENUE Voici le guide qui t accompagnera pendant la visite. C est un habitué, il connaît

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page2 Estimez les produits, tournez la roue et tentez de remporter la vitrine!

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant.

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant. Former un jeune lanceur de javelot : cultiver le paradoxe! Le lancer de javelot est tout à fait remarquable tant visuellement que par les données biomécaniques et balistiques. Rythme, explosivité et souplesse

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Voix Off: " Le noir le noir est à l'origine " Voix Off: " de toutes les formes "

Voix Off:  Le noir le noir est à l'origine  Voix Off:  de toutes les formes Séquence 1/ Intérieur Nuit : L'écran est tout noir. " Le noir le noir est à l'origine " Les nuages s écartent, laissant apparaître la Pleine Lune. " de toutes les formes " Des silhouettes noires apparaissent

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Hanche 171 I. Exercices pour la bursite trochantérienne et la tendinite du moyen fessier Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Vous pouvez appliquer de la glace durant

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Dessins anciens et du XIX e siècle 28 mars 2012 Artcurial. Lot 205

Dessins anciens et du XIX e siècle 28 mars 2012 Artcurial. Lot 205 Dessins anciens et du XIX e siècle 28 mars 2012 Artcurial Lot 205 Eugène Delacroix (Charenton-Saint-Maurice, 1798 Paris, 1863) Un album de jeunesse inédit Cet album totalement inédit de la jeunesse de

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Charles WOEHREL. TRAITÉ de PERSPECTIVE. d Architecture Intérieure. Éditions VIAL

Charles WOEHREL. TRAITÉ de PERSPECTIVE. d Architecture Intérieure. Éditions VIAL Charles WOEHREL TRAITÉ de PERSPECTIVE d Architecture Intérieure Éditions VIAL SOMMAIRE Introduction.... 6 I. LA SENSATION DE PERSPECTIVE... 9 1. Les stimuli... 10 Présence de notre corps à l espace...

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Eugène Delacroix Charenton-Saint-Maurice, 1798 Paris, 1863 Un album de jeunesse inédit

Eugène Delacroix Charenton-Saint-Maurice, 1798 Paris, 1863 Un album de jeunesse inédit Eugène Delacroix Charenton-Saint-Maurice, 1798 Paris, 1863 Un album de jeunesse inédit Cet album totalement inédit de la jeunesse de Delacroix représente un éminent témoignage de la place fondamentale

Plus en détail

Alisa. Charles. Clara. Pauline. Rasid. Yana. Lorenzo. Timothée. Irina. Tatiana. Nicolas. Anastasia. Yulia. Davide. Svitlana.

Alisa. Charles. Clara. Pauline. Rasid. Yana. Lorenzo. Timothée. Irina. Tatiana. Nicolas. Anastasia. Yulia. Davide. Svitlana. Alisa Charles Clara Pauline Rasid Yana Timothée Lorenzo Nicolas Tatiana Irina Anastasia Yulia Svitlana Davide Alexey Paris-Issoire train puis bus, sandwichs triangles, pluie, mélange de stress et d excitation,

Plus en détail

Chambord. Séminaires & réceptions

Chambord. Séminaires & réceptions Chambord Séminaires & réceptions Emplacements des espaces de location Lille Le Mont-St-Michel Paris Strasbourg Chambord Terrasses 12 Les terrasses Bordeaux 12 Toulouse Nice Corse Sommaire Bras de croix

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

En voiture POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

En voiture POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres En voiture POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue Il est particulièrement difficile pour un enfant de rester immobile ; c est pourquoi les trajets en voiture sont souvent vécus comme une contrainte

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES SUR LES ENSEIGNEMENTS DES INONDATIONS DE 2010 SUR LE LITTORAL ATLANTIQUE (XYNTHIA) ET DANS LE VAR La Cour des comptes et les trois chambres régionales

Plus en détail

LES GRANDS PEINTRES. 16 e Siècle. 17 e Siècle. 18 e Siècle. 19 e Siècle. Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle

LES GRANDS PEINTRES. 16 e Siècle. 17 e Siècle. 18 e Siècle. 19 e Siècle. Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle LES GRANDS PEINTRES Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle Jan van Eyck Flamand Renaissance Sandro Botticelli Italien Renaissance Léonard de Vinci Italien Renaissance 16 e Siècle Michel Ange

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail