La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave."

Transcription

1 La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave. Eugène Delacroix : La Mort de Sardanapale x 496 cm. Musée du Louvre. Paris Présentée au salon de 1827, «La Mort de Sardanapale», déclencha des réactions telles qu on peut considérer ce tableau comme le premier scandale de la peinture en France, cela bien avant «le Déjeuner sur l herbe» ou «l Olympia» d Edouard Manet, qu on présente toujours comme les premières vraies ruptures qui permirent à la peinture d entrer dans la «modernité». Si la vision du tableau interpelle encore fortement les visiteurs du Louvre, ceux de 1827 furent choqués à plus d un titre et seuls quelques rares critiques dont Victor Hugo eurent la préscience d y apporter leur appui. Pour qui découvre le tableau sans avoir lu le texte d accompagnement, l égarement réside d abord dans la compréhension de la scène : qui est le héros du tableau? Qui est Sardanapale? Est- ce cette jeune femme nue qu un homme est en train de poignarder ou bien cette autre femme étalant sa supplication sur l immense lit paré de têtes d éléphants ou bien encore ce seigneur oriental qui contemple froidement la scène? On peut ensuite s interroger sur cette composition hors norme où les sujets se trouvent rejetés vers l extérieur dans une orgie de chairs qui 1

2 hurlent à la violence et à la mort mais qui, inéluctablement, érotisent le regard débauché du visiteur. Sur la droite, un esclave noir martyrise un cheval magnifiquement harnaché dont l œil nous dit l imminence de la mort, un autre s enfonce un couteau dans la poitrine, une femme se cache le visage pour ne pas voir l horreur. Plus haut, une esclave s est pendue, une autre est renversée en arrière attendant avec effroi le coup de grâce qu un homme va lui donner. Puis notre regard se perd dans ce fouillis d accessoires, mélange d orfèvrerie rutilante et de tissus précieux et dans ces volutes de fumée qui s élèvent et laissent deviner au loin l incendie d un palais. On comprend le malaise des bourgeois du salon, même chez ceux qui se targuaient du romantisme naissant. Pour exprimer ce que ressentait le public face à ce désordre apparent du tableau, un critique de l Observateur écrivit : «Mr Delacroix a commandé deux voitures de l entreprise de déménagement pour enlever le mobilier de service, trois corbillards pour les morts et deux omnibus pour les vivants». On savait déjà, depuis «la Barque de Dante» ou «les Massacres de Scio» le traitement particulier de la chair par Delacroix et ce qui l opposait au classicisme de David et d Ingres, son contemporain et surtout son éternel concurrent. Avec Sardanapale, Delacroix fait exploser sa peinture dans le délire de la couleur et laisse loin derrière lui les poses figées de «l Apothéose d Homère» qu Ingres présenta au même salon et qui lui, rencontra les faveurs du public. Ceci fera d ailleurs dire à Théophile Gautier, commentant le Sardanapale : «On ne pouvait marcher d un pas plus hardi sur la queue de l école davidienne». Jean- Dominique Ingres : L Apothéose d Homère, x 512 cm Paris, Musée du Louvre 2

3 Scandale donc en 1827, suivi d une convocation de réprimande par le directeur des Beaux Arts et du refus d achat par l état. Ce tableau interpelle bien sûr pour cette rupture radicale qui annonce la modernité en peinture au même titre que celle de Goya en Espagne, pour sa composition particulière complètement décentrée mais surtout pour cette sandale au pied de l esclave du premier plan, tout en bas du tableau. Ce minuscule accessoire, comme le ferait une perle dans un tableau de Vermeer, impose sa présence et donne son sens au tableau. Sans cette sandale de quelques centimètres, l immense tableau de quatre mètres sur cinq (soit tout de même une surface de vingt mètres carrés ) perdrait considérablement en intérêt. La mort de Sardanapale : détail de l esclave à la sandale et son étude au pastel Une grande partie de l œuvre de Delacroix fait référence à la poésie et à la littérature : Dante, Shakespeare, Scott et lord Byron dont le Sardanapale fut publié en 1821 sont les principales sources qui alimenteront son art. L érudition et les qualités littéraires de Delacroix sont connues à travers son imposant journal et ses hésitations de jeunesse à s engager dans l écriture ou dans la peinture. Il est possible de le considérer comme un écrivain «rentré». Cette relation à la littérature est importante pour comprendre l art de Delacroix, comme si l œuvre peinte était en conversation avec des œuvres écrites, entrait en résonnance avec elles et leur redonnait force en les installant dans son monde de couleurs. Preuve en est cet extrait de son journal en date du 14 mai 1824, à propos de ces fameuses références littéraires : «C est qu ils n ont pas dit la centième partie de ce qu il y a à dire!». Pour lui, la peinture ne serait donc pas seulement le complément indispensable à la littérature, mais le seul 3

4 vecteur possible pour toucher complètement l âme et repousser plus loin la limite dans la création. Le Sardanapale de Byron est publié en français dès 1822, quelques mois seulement après sa parution en Angleterre. Delacroix s est d abord appuyé sur ce texte, mais sans en préciser l origine. Il nous donne d ailleurs à voir un Sardanapale plus proche de celui de Diodore de Sicile qui lui même s était inspiré des récits de Ctesias de Cnide qui fut médecin à la cour des rois perses vers 400 avant JC. Sardanapale ne fut pas un roi légendaire : il s agit en fait d Assurbanipal, dernier roi de Ninive qui régna sans partage sur le Proche- Orient entre 668 et 627 avant JC. C est Ctesias de Cnide qui le premier, dans ses Persica, déforma le nom d Assurbanipal en «Sardanapale», y décrivit un roi efféminé «qui surpassa tous ses prédécesseurs en débauche et en paresse» et raconta ainsi l holocauste final : «Pour ne pas tomber aux mains de ses ennemis, il fit édifier un immense bûcher dans son palais, y amassa tout son or et tout son argent ainsi que ses vêtements royaux. Il enferma dans une chambre construite au milieu du bûcher ses concubines et ses eunuques, se joignit à eux tous et mit le feu à l ensemble du palais». Le mot «sardanapale» devint ensuite un sobriquet pour désigner un homme fortuné menant une vie de débauche. Juste revanche bien compréhensible d un grec envers la barbarie des perses mais loin de la vérité historique. En fait, on ne sait rien de ce que furent les dix dernières années d Assurbanipal qui, bien qu à la tête d un état violent et sanguinaire, était considéré comme un roi lettré. Pour son Sardanapale, Delacroix fit insérer dans le livret du salon le texte suivant : «Les révoltés l assiégèrent dans son palais Couché sur un lit superbe, au sommet d un immense bûcher, Sardanapale donne l ordre à ses eunuques et aux officiers du palais d égorger ses femmes, ses pages, jusqu à ses chevaux et ses chiens favoris ; aucun des objets qui avaient servi à ses plaisirs ne devait lui survivre Aishech, femme bactrienne, ne voulut pas souffrir qu un esclave lui donnât la mort et se pendit aux colonnes qui supportent la voûte Baleah, échanson de Sardanapale, mit fin au bûcher et s y précipita luimême». Delacroix entretient ici une ambiguïté : le texte est rédigé avec des pointillés, comme pour citer des extraits d un récit, mais de quel auteur s agit- il? Il ne cite pas ses sources et le texte n est qu en partie en rapport avec le tableau. Par exemple, il ne cite pas Myrrha, l esclave ionienne favorite, personnage important dans la composition les bras en croix sur le lit, au pied du monarque. Le tableau est donc là, sublime, élaboré après six mois d étude et de préparation méthodiques, comme si le peintre était d abord un metteur en scène de théâtre. La première esquisse à l huile montre déjà la 4

5 composition générale du tableau mais l esclave du premier plan s y trouve encore plus cabrée et ses jambes sont recouvertes d un voile. Un pastel splendide, plus tardif, nous la montre dans sa posture quasi définitive complètement nue et la jambe gauche repliée se terminant par cette fameuse sandale. La mort de Sardanapale Esquisse x 100 cm - Musée du Louvre, Paris Toute la force du tableau et l énergie érotique qui s en dégage tient dans ce corps de l esclave à la sandale qui apparaît comme un véritable trait de génie de Delacroix. La pièce où se déroule le drame, est censée reposer au dessus d un immense brasier. Le lit semble flotter dans l espace à la dérive d un monde fini. La mouvance et l impression de flottement sont signifiés par sa surélévation du lit, comme si il reposait sur les éléphants - moyen de transport en Orient - et par le corps de Myrrha qui s y agrippe mais qui glisse inexorablement. On peut penser alors, mais d assez loin, au «Radeau de la Méduse» de Géricault qui a côtoyé Delacroix dans l atelier de Guérin durant quelques mois. Delacroix avait une sincère estime pour Géricault, mort prématurément, et il avait beaucoup étudié sa peinture. A propos des délires charnels de Delacroix, on cite souvent Rubens, peintre qu il admirait. Les chairs généreuses de Rubens paraissent pourtant plus irréelles, moins ancrées dans la matière que celles de Delacroix qui voulait «masser la couleur comme le sculpteur avec la terre ou le marbre». Au centre exact de la composition se trouve l oreille de l éléphant. Est- elle là pour renforcer la puissance sonore du tableau, pour capter le tumulte, les cris et les crépitements du brasier? La composition générale repose sur la diagonale du lit opposée à plusieurs mouvements circulaires. Un premier cercle est matérialisé par les corps 5

6 éclairés : il est amorcé justement par l esclave à la sandale, prolongé par la main de l homme à l extrême droite, puis par les bras de l esclave vue de dos pour aboutir à Sardanapale et revenir par les bras de Myrrha. Autour, de ce foyer central, les autres personnages équilibrent la composition. Les volutes de fumée justement placées en rupture en haut à droite disent la fin inéluctable qui réduira le royaume en cendres. La cambrure de l esclave à la sandale se trouve renforcée par la diagonale du lit. La courbe s oppose ici à la ligne droite : l immensité du lit tombe en avalanche vers ce corps fragile et magnifique qui semble alors faire rempart et n opposer à la mort que sa seule vulnérabilité. Et ce corps est le seul dans le tableau à se trouver en contact avec le sol, par la présence de cette fine sandale. Delacroix n a laissé que cet infime espace triangulaire pour figurer ce qui reste de stabilité. De cette sandale, encore ancrée au sol, ultime empreinte bâillante comme un sexe, le pied se détache, le corps s élève et virevolte comme le ferait une flamme du bûcher. La ligne du dessin est ici imprécise et aboutit aux contours plus marqués du visage. Le regard de l esclave monte alors vers le ciel et semble attendre la convulsion ultime d un orgasme provoqué par la pénétration de l imposant poignard. Dans la version finale du tableau, Delacroix a encore renforcé l érotisation de la chair par les bijoux qui, depuis le bracelet de la cheville jusqu au diadème, accompagnent l élévation du regard du spectateur. La sandale est bien le point de départ dans la composition du tableau ; elle ancre au sol notre attention avant de la libérer pour épouser cette courbe parfaite du corps féminin, véritable centre du tableau et début du voyage dans le brasier. Face au regard de l esclave, dans la même diagonale que celle du lit, on rencontre à l extrême opposé celui de Sardanapale. Froid, le visage effilé tel un couteau, seul personnage paisible de la composition, il contemple la scène avec un détachement insoutenable. Il ne prête aucune attention à Baléah qui lui présente la coupe et le vin, la dernière coupe avant que tout ne se transforme en brasier. Le visage du soldat en train de poignarder l esclave à la sandale ressemble étrangement à celui de Sardanapale. Sardanapale contemple- t- il alors ici son double? Cette diagonale est essentielle car elle provoque un effet de miroir, un au- delà du lit, un au- delà de lui- même qui pourrait alors s appeler Thanatos. Et si le regard d un chrétien de 1827 ose continuer son chemin, c est l horreur de la barbarie assyrienne qu il rencontre encore et encore, jusqu à l égorgement des chevaux. Dans cette scène effroyable, seul un homme se prend la tête entre ses mains pour exprimer sa douleur et la monstruosité que lui inspire un tel massacre. Et pourtant, si Sardanapale est bien un massacre, plongé dans le rouge vénéré de Delacroix, c est un massacre sans aucune goutte de sang, excepté celle qui perle sur la peau 6

7 de l esclave qui s enfonce un poignard dans la poitrine. C est tout le tableau qui hurle mais c est notre conscience qui saigne. La Mort de Sardanapale détails On peut s interroger sur la présence dérangeante de cette femme allongée au pied du lit, étrangement décalée aussi bien dans sa posture que dans sa facture. Elle se trouve pratiquement au centre du tableau, juste au dessous de l oreille de l éléphant. Elle n est pas violentée et semble émerger d un monde souterrain, coupant cette fameuse diagonale du lit. Delacroix a traité le corps de façon plus grossière : la chevelure fait casque, les traits sont lourds, la chair est peu attirante malgré les bracelets à son bras. Elle ne fait pas partie du monde de Sardanapale, elle nous regarde avec insistance, les lèvres légèrement entrouvertes : elle est le témoin, notre reflet dans le miroir, notre double dans le tableau. En 1827, Delacroix n était pas encore allé au Maroc, en «Barbarie» comme on appelait ces contrées à l époque. On sait l émerveillement lumineux qu il en rapporta à travers son journal, le millier de feuillets avec les splendides aquarelles et toute cette mine de souvenirs qui a continué à alimenter son art jusqu à la fin de sa vie. Avant 1832, l Orient de Delacroix est fantasmé et lui permet tous les débordements, toute la démesure et l outrance qui apparaissent si fortement en contradiction avec l homme qu il fut. Car Delacroix fut avant tout un solitaire se donnant corps et âme à la peinture. Pouvait- il en être autrement au regard de l immensité de son œuvre? S il fut l ami de George Sand, il ne fréquentait les salons que par nécessité d entretenir des relations. Il ne se maria pas et n eut pas d enfants. Ses relations avec les femmes ne devaient sans doute pas nuire à sa liberté : servantes, modèles et femmes mariées suffisaient à satisfaire ses appétits épisodiques. La femme qu il «écrit» ( soumise à ses organes peu douée pour l imagination pouvant animer une solitude ) n est pas celle qu il «peint» et sur bien d autres points encore, son œuvre semble dire le contraire de sa personnalité. C est vraisemblablement un athée qui confie à son ami Soulier : «je tacherai de chauffer le chapitre et les curés pour me faire faire des tableaux d église», mais ses peintures 7

8 religieuses, que ce soit dans les esquisses ou dans les compositions finales expriment une des plus hautes spiritualités de l art chrétien. Il affirmait n avoir aucune sympathie pour le peuple et les engagements collectifs ( je n ai que des idées de peintre ) et n avait regardé que de loin les barricades de 1830, mais il s estimait tout de même «utile à sa patrie» en peignant «la Liberté guidant le Peuple», peinture incarnant tellement la révolution que le gouvernement porté au pouvoir par les émeutes finira par la faire décrocher quelque mois après, de peur qu elle ranime la révolte populaire. Et que dire de cette débauche sardanapalesque face à l austérité de la vie du peintre? Ne renvoie- t- elle pas à des obsessions inconscientes ou à une sublimation de ses pulsions? Réalisé à l âge de 29 ans, Sardanapale apparaît à la fois comme le point d orgue du romantisme chez Delacroix et comme un tournant dans son œuvre. Il y a bien un «avant» et «après» Sardanapale. Un «avant» avec la «Barque de Dante» et «les Massacres de Scio» où son génie s impose en dérangeant déjà les conventions en peinture. Un «après» où il affirmera sans faillir sa liberté de créer, d abord justement avec sa «Liberté guidant le Peuple», puis ses «Femmes d Alger» et tous les chef- d œuvre qui égrèneront sa vie jusqu à sa «Lutte avec l Ange» qu il achèvera complètement exténué à Saint- Sulpice, peu de temps avant de mourir à l âge de 65 ans. On ne peut terminer une étude sur Delacroix sans citer Baudelaire qui l a toujours admiré - sans d ailleurs aucune réciprocité - et qui a le mieux compris et exprimé sa peinture. Avec le talent de Baudelaire, il semble que l équation «peinture- écriture» si compliquée pour Delacroix soit enfin résolue, dans cette alchimie particulière où seuls les génies sont initiés à œuvrer. On sait l importance du thème de la «Correspondance des Arts» pour Baudelaire. Dans son article sur l Exposition Universelle de 1855, il s appuiera longuement sur la peinture de Delacroix pour évoquer la musique qui naît de la couleur. Mais c est dans «les Phares» que sa poésie et la peinture de Delacroix se rencontreront pour la postérité : «Delacroix, lac de sang hanté des mauvais anges, Ombragé par un bois de sapins toujours vert, Où, sous un ciel chagrin, des fanfares étranges Passent, comme un soupir étouffé de Weber.»

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle LYCÉE JULES FERRY Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle Jacques Louis David et les fondements du néo-classicisme Le manifeste du néoclassicisme : Le

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

DELACROIX Eugène (1798 1863)

DELACROIX Eugène (1798 1863) DELACROIX Eugène (1798 1863) PARLE DOCTEUR JEAN-CHARLES HACHET (1798-1863) Mise en page GUS ARTS Tous droits réservés. DELACROIX Eugène (1798-1863) «Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Pierre-Auguste Renoir

Pierre-Auguste Renoir Pierre-Auguste Renoir Néen 1841 Mort en 1919 française, mais aussi graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur. Renoir fait partie du groupe des impressionnistes. Il est le maitre incontesté de la lumière

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines - EXPOSITION ITINERANTE LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE méthodologie Nous vous proposons ici une démarche parmi d autres qui peuvent être appliquées

Plus en détail

GUERNICA DE PABLO PICASSO POUR L HISTOIRE DES ARTS

GUERNICA DE PABLO PICASSO POUR L HISTOIRE DES ARTS GUERNICA DE PABLO PICASSO POUR L HISTOIRE DES ARTS Autoportrait Quand il peint Guernica, Picasso (né à Malaga en 1881, mort en France en 1973) est déjà un peintre reconnu et célèbre. Au moment du bombardement

Plus en détail

Picasso, "Guernica", huile sur toile, 351 x 782 cm, peint du 1er Mai au 4 Juin 1937.

Picasso, Guernica, huile sur toile, 351 x 782 cm, peint du 1er Mai au 4 Juin 1937. Picasso, "Guernica", huile sur toile, 351 x 782 cm, peint du 1er Mai au 4 Juin 1937. C'est une peinture à l'huile, en noir, blanc et jaune. Elle représente une scène de violence, de douleur, de mort et

Plus en détail

Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire

Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Sujet : Peinture d histoire A partir des documents ci-dessous et d exemples précis issus de vos connaissances et du

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA. L'œuvre en détail DESCRIPTION DE CE QUI EST REPRESENTE

HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA. L'œuvre en détail DESCRIPTION DE CE QUI EST REPRESENTE Nom(s) : Prénom(s) : Classe : HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA Fiche d'identité de l'œuvre Titre: Guernica Artiste, auteur : Picasso Technique : huile sur toile Dimensions : 752 x 351 cm Lieu de

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Marcel Duchamp (1887-1968) Nu descendant l escalier n 2, 1912 Huile sur toile 146X89 cm Philadephia Museum of Art On distingue une zone sombre

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

Comment lire une œuvre d art, un tableau?

Comment lire une œuvre d art, un tableau? Comment lire une œuvre d art, un tableau? Les noces de Cana (détail) : Véronèse (château deversailles) Se définit comme artistique toute activité qui cherche à travers des images à communiquer des sensations,

Plus en détail

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS Depuis que les hommes racontent des histoires, de nombreuses d entre elles tentent dʹexpliquer comment le monde a été créé et pourquoi les choses sont comme

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise PLAN I La vie de Michel-Ange II Les nombreux métiers de Michel-Ange III Les peintures les plus célèbres 1 La voûte de la Chapelle Sixtine 2 Le jugement dernier IV Un exemple de sculpture : Moise Questionnaire

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2. Générique... 2. Description... 2 CONTENUS...3. Discipline, classes et programmes... 3. Textes de référence...

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2. Générique... 2. Description... 2 CONTENUS...3. Discipline, classes et programmes... 3. Textes de référence... THÉODORE GÉRICAULT, LE RADEAU DE LA MÉDUSE Le radeau de la méduse : Histoire d un tableau PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2 Générique... 2 Description... 2 CONTENUS...3 Discipline, classes et programmes...

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS Sommaire 1. La composition 2. Type de portrait 3. Proportions du corps 4. Proportions de la tête 5. Dessin des yeux Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre

Plus en détail

ANALYSE DE LA PUBLICITE «Dior : j adore»

ANALYSE DE LA PUBLICITE «Dior : j adore» ANALYSE DE LA PUBLICITE «Dior : j adore» Dior est une maison de haute couture française fondée en 1947. Dès lors, elle décide de conquérir aussi le marché des parfums. C est pourquoi la même année est

Plus en détail

La Période Réaliste (1850-1900)

La Période Réaliste (1850-1900) La Période Réaliste (1850-1900) En voulant être de son temps et en rejetant les sujets historiques, le réalisme représente la vie quotidienne en France sous la deuxième république et le second Empire.

Plus en détail

L Art en révolutions 1789-1889

L Art en révolutions 1789-1889 Il était une fois L Art en révolutions 1789-1889 Sylvie Léonard Il était une fois L Art en révolutions 1789-1889 Réalisme : La peinture de la société Révolution française, 1789 Bonaparte nommé Premier

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

NOM :... DOSSIER PEDAGOGIQUE. Musée d Art Moderne de Troyes

NOM :... DOSSIER PEDAGOGIQUE. Musée d Art Moderne de Troyes NOM :... DOSSIER PEDAGOGIQUE Musée d Art Moderne de Troyes Fiche technique La peinture LE SUJET REPRESENTÉ Cela peut être Paysage Nature morte Portrait Peinture de genre (scène de la vie quotidienne considérée

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS ACADÉMIE DE STRASBOURG COLLÈGE FRANÇOIS TRUFFAUT CLASSE DE 3 e Entreprise BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS TEXTE D ÉTUDE Alex, un adolescent sans histoire,

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS SESSION 2011 Brevet d Études Professionnelles «rénové» FRANÇAIS L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Examen : BEP «rénové» Spécialité : toutes spécialités

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Marcelo Mariano Damiani Siskind Marcelo Damiani Marcelo Damiani Comme Le on Métier part, de comme survivre on reste Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Roman Roman Traduit de l espagnol (Argentine)

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

I Objectifs I. Mode et textile Berthe Morisot Astrid de la Motte, CPD AV Tarn. Arts Visuels - Histoire des Arts - maîtrise de la langue séquence 2

I Objectifs I. Mode et textile Berthe Morisot Astrid de la Motte, CPD AV Tarn. Arts Visuels - Histoire des Arts - maîtrise de la langue séquence 2 Mode et textile Berthe Morisot Astrid de la Motte, CPD AV Tarn Arts Visuels - Histoire des Arts - maîtrise de la langue séquence 2 I Objectifs I De gauche à droite : Berthe Morisot, photographie de Charles

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

La princesse qui n aimait pas les princes Alice Brière Haquet (1)

La princesse qui n aimait pas les princes Alice Brière Haquet (1) La princesse qui n aimait pas les princes (1) Il était une fois, dans un beau et paisible royaume, une jolie princesse qui réussit un jour une superbe mayonnaise. Conseillers et ministres, cuisiniers et

Plus en détail

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant CHAPITRE 1 : QUE DISENT LES NOUVELLES? Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant Du réalisme à l impressionnisme Document 1. Léon-Matthieu Cochereau, Intérieur de l atelier de David au collège des

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

GUERNICA, Pablo Picasso

GUERNICA, Pablo Picasso HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR l EPREUVE ORALE GUERNICA, Pablo Picasso GUERNICA, Pablo Picasso IDENTIFIER Le titre de l œuvre est Guernica Elle appartient au domaine des arts visuels. Elle a

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne Document réalisé par Jean-Jacques FREYBURGER Conseiller Pédagogique en Arts Visuels - Bassin Centre Haut-Rhin Période historique : Les Temps Modernes Domaine artistique : Arts du visuel peinture Fiche

Plus en détail

Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David. Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique?

Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David. Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique? Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique? A l'aide de ce diaporama, complète la fiche d'histoire des arts. Le travail peut se faire par

Plus en détail

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE Boulevard Haussmann 75009 Paris France Tél : +33 1 80 88 80 30 - Fax : +33 1 80 88 80 31 Site web : - Email : contact@openclassrooms.coau capital social de 70 727,80

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt?

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? L outil de survie du soldat : le camouflage. Lorsqu un homme ou une femme se retrouve en territoire ennemi, que ce soit seul ou avec un groupe, la personne

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

Etape de visite n 9. La statue de l Ecce homo. Qu est-ce que c est?

Etape de visite n 9. La statue de l Ecce homo. Qu est-ce que c est? Etape de visite n 9 La statue de l Ecce homo. Qu est-ce que c est? Il s agit d une statue taillée dans du calcaire, presque grandeur nature (sa hauteur totale, avec le socle, est de 1,65 m). Elle a conservé

Plus en détail

Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une

Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une Le carnet de voyage: un genre plastique et littéraire Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud LES DESSOUS DE TABLE François Mazabraud SOMMAIRE Source d inspiration : Le musée des plan-reliefs 2 Fonction et histoire du plan-relief 5 Namur : gloire et défaite d un siège 9 Ce qui entoure et soutient

Plus en détail

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet!

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! 16.5/20 THEME 2 : Les ruptures artistiques Au XIX siècle,

Plus en détail

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FAMILLE PITHOU

PRESENTATION DE LA FAMILLE PITHOU PRESENTATION DE LA FAMILLE PITHOU 1. Généalogie des Pithou 2. Notices biographiques (Dossier réalisé par le service éducatif de la MGT)! 1 1. Généalogie des Pithou Marguerite Bazin = première épouse Pierre

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail

Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska

Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska Domaine artistique : Arts visuels / Thématique : Arts, créations, cultures. Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska Vous étudierez

Plus en détail

Article technique. De l action figurine à la figurine. Les photos. La pirate. Auteur Gérard FONTAINE

Article technique. De l action figurine à la figurine. Les photos. La pirate. Auteur Gérard FONTAINE De l action figurine à la figurine L idée de départ de ce projet, est l action figurine de John Richer représentant un tankiste dans sa tourelle, l aboutissement étant l édition de la figurine classique

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Femme enceinte. Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ;

Femme enceinte. Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ; Femme enceinte Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ; Il habite en ce lieu Cette abside du monde, Tandis que sous les cieux La naissance est une onde

Plus en détail

ALPHONSE LEROY GRAVEUR

ALPHONSE LEROY GRAVEUR ALPHONSE LEROY GRAVEUR Les éditions HERITAGE ARCHITECTURAL publient un ouvrage exceptionnel sur Alphonse Leroy, artiste aux multiples talents, à la fois, graveur, photographe et brillant dessinateur. Partageant

Plus en détail

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop est un film réalisé par Paul Verhoeven, cinéaste néerlandais qui débuta sa carrière à la télévision hollandaise où il découvrit l un de ses acteurs fétiches,

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

DOCUMENT PEDAGOGIQUE

DOCUMENT PEDAGOGIQUE Musée national Marc Chagall Avenue Docteur Ménard 06000 Nice www.musee-chagall.fr Direction du développement culturel Service des visites-conférences Dossier suivi par : Cédric Scherer Tel.04 93 53 87

Plus en détail

Septembre 2011. À la découverte. 2e partie. Londres

Septembre 2011. À la découverte. 2e partie. Londres Septembre 2011 À la découverte 2e partie de Londres La Tour de Londres est un château fort construit à partir de la Tour Blanche (en pierres de Caen) bâtie par Guillaume le Conquérant en 1066-67. Les fortifications

Plus en détail

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s il sait que plane audessus de sa tête la preuve de sa culpabilité. Dans mes souvenirs d enfance, je gardais l image d un ciel un peu bleu avec des oiseaux et des trucs comme ça. Tandis que ce matin-là,

Plus en détail

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

Initiation au portrait photographique

Initiation au portrait photographique P.Y Racine, janvier 2012 Initiation au portrait photographique La photographie est inventée en 1839. Par rapport à la peinture, elle donne une apparence de simplicité. Là où il fallait des heures pour

Plus en détail

NEOCLASSICISME 1760-1830

NEOCLASSICISME 1760-1830 NEOCLASSICISME 1760-1830 Étude du texte : Le chef d œuvre inconnu, HONORE DE BALSAC, 1832 «La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer.» Opposition avec la Renaissance ou l'art

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

CONAN, église Saint Saturnin

CONAN, église Saint Saturnin CONAN, église Saint Saturnin a. Signalétique de la peinture 1. Dimensions, localisation et autres peintures Cette peinture, qui se trouve sur le mur nord de l église, entre deux baies (mais non de façon

Plus en détail

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS 8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS C était un super voyage, sans problème et tout le monde était content de son week-end, même s il était fatigant et que la reprise des cours, le lendemain, était

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales Depuis longtemps texty francouzština Depuis longtemps / Už dlouho paroles / text Zdenka Dobiášová et Ivana Fitznerová nos coeurs sont liés par des lianes depuis longtemps le soleil nous envoie la même

Plus en détail

LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris.

LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris. Nicolas de Staël : «les Toits» A toutes profondeurs LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris. «Les Toits» est sans doute l œuvre la plus célèbre de Nicolas de

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE OUTIL LIGNE DESSINER UN RECTANGLE : DESSINER UN CARRÉ : CONSTRUIRE UNE LIGNE DIMENSIONS PRÉCISES :

OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE OUTIL LIGNE DESSINER UN RECTANGLE : DESSINER UN CARRÉ : CONSTRUIRE UNE LIGNE DIMENSIONS PRÉCISES : SketchUp - Outils de dessin- 1/5 OUTILS DE DESSIN OUTIL RECTANGLE L outil Rectangle permet de dessiner un rectangle en 2D sur un plan et d entrer ses dimensions au clavier. Une fois sélectionné, votre

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Création des personnages principaux par les 1re année Voici le chevalier Tom. Voici Alexie la dragonne. C est la meilleure amie de Tom.

Création des personnages principaux par les 1re année Voici le chevalier Tom. Voici Alexie la dragonne. C est la meilleure amie de Tom. Création des personnages principaux par les 1 re année Voici le chevalier Tom. Il est courageux car il a combattu contre un dragon, contre des tarentules cachées sous son lit et contre des fourmis voleuses

Plus en détail

Société Nationale des Beaux Arts 2012

Société Nationale des Beaux Arts 2012 Société Nationale des Beaux Arts 2012 CARROUSEL DU LOUVRE Salle LE NÔTRE 99 rue de Rivoli 75001 Paris Salon ouvert du 13 au 16 décembre de 10h à 20h Vernissage le 13 décembre de 18h00 à 22h00 Soirée Concert

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

dormer en toute sécurité quelques conseils destinés à réduire le risque de mort subite du nourrisson

dormer en toute sécurité quelques conseils destinés à réduire le risque de mort subite du nourrisson dormer en toute sécurité quelques conseils destinés à réduire le risque de mort subite du nourrisson Une seule position sûre pour dormir: sur le dos Placez toujours votre bébé sur le dos pour dormir, sauf

Plus en détail

2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme.

2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme. LE PORTRAIT EN PEINTURE 1 Léonard DE VINCI La Joconde, Monna Lisa. 1503-1506. La Renaissance. 2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme. 3 Pablo PICASSO Portrait de

Plus en détail

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Fénautrigues/Fiche atelier N 4 Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Objectif de l'atelier : Produire, sélectionner et organiser des images afin de constituer un récit Fénautrigues / Fiche Livre 1

Plus en détail

Ils s installent tous les deux sur une péniche amarrée sur nos quais de Seine. Avec elle, il pratique la musique, et de cette passion partagée

Ils s installent tous les deux sur une péniche amarrée sur nos quais de Seine. Avec elle, il pratique la musique, et de cette passion partagée Mark Moogalian est né en Caroline du Nord, et a vécu dans la ville de Richmond, en Virginie, puis à partir de 1979 sur la côte Est des États Unis. Sa vie outre Atlantique se déroule entre la musique, ainsi

Plus en détail

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Construire le plan : fixer l ordre des événements, fixer l ordre de la narration Pour ne pas vous perdre dans votre histoire, demandez-vous

Plus en détail

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC José Curraladas fiches DR 1/6 1/6. Principes généraux de manutention et de transfert. 2/6. La toilette, le change et l installation d un patient

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail