QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI :"

Transcription

1 DOSSIER DE TRAVAIL EN AUTONOMIE. N de code : A/ Proposé à l'élève : Classe : le : Problème posé : Contrôler la conformité dimensionnelle d'une pièce dont l'i.t. est compris entre, et, mm QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI : MONTRE QUE JE SAVAIS DEJA : Interpréter une cote tolérancée AMELIORE MON NIVEAU DE COMPETENCE POUR : Mesurer et contrôler APPRIS A : UTILISER UN CALIBRE A COULISSE ORDRE DE TRAVAIL Description du travail à réaliser Contrôler la conformité d'une cale étagée Moyens disponibles : Cale étagée Calibre à coulisse Consignes : Suivre impérativement l'ordre du dossier Respecter les appels prof qui sont repérés : Le symbole : signifie " barrer les réponses fausses " CONSIGNES DE SECURITE Electricité Travail en surélévation Utilisation de produits nocifs Protection contre l'incendie Manutention Effectuer le minimum de contrôles "sous tension" En cas d'obligation de travailler au voisinage de pièces nues sous tension ; utiliser : - des outils et appareils parfaitement isolés - des gants de protection - un tapis isolant - des lunettes de protection Pour la mise hors tension des circuits : - faire appel à un responsable de consignation ( le professeur ) - cadenasser l'appareil de coupure ou de sectionnement - signaler par le panneau " intervention en cours " - s'assurer de l'absence de tension à l'aide d'un vérificateur d'absence de tension A l'intérieur des enceintes conductrices (citernes, silos...) - utiliser du matériel électro-portatif en T.B.T.S. ou T.B.T.P. Utiliser le cas échéant : - échafaudage muni d'un garde-fou - harnais de sécurité - filet de sécurité Port du masque et ventilation sont indispensables. Il y a risque d'incendie, si on intervient en soudure, ou si l'on utilise un chalumeau, surtout en ambiance explosive. Si besoin, demander l'assistance d'un agent de sécurité. - Porter des chaussures de sécurité - Utiliser le matériel de levage et de transport adapté - Contrôler les élingues CONSIGNES DE SECURITE PROPRES AU SYSTEME OU AU TRAVAIL A REALISER

2 CALE ETAGEE A/ Toutes les dimensions ont une tolérance de :, mm Pour contrôler une pièce dont l'intervalle de tolérance est compris entre, mm et, mm ( ici l'intervalle de tolérance est de, mm ) on utilise un appareil de mesure appelé : CALIBRE A COULISSE souvent appelé : PIED A COULISSE

3 Description du calibre à coulisse Vis de blocage Curseur Règle A/ Poussoir Vernier Bec mobile Bec fixe L'entretien du calibre à coulisse Pour maintenir la qualité d'un calibre à coulisse il faut : Lui éviter les chocs avec d'autres pièces métalliques Ne pas forcer lors de la prise de mesure (ce n'est pas une clé à molette) Le maintenir propre Le ranger dans sa boîte ou dans son étui Le lubrifier légèrement, avec du suif si possible La vérification de la qualité d'un calibre à coulisse - Contrôle de la géométrie des becs Bien nettoyer les deux becs Les amener au contact l'un de l'autre Regarder, à la lumière : il ne doit pas y avoir de jour entre les becs - Contrôle de la précision du - - Les becs étant en contact : s'assurer que le zéro de la règle est bien en face de celui du vernier et que le du vernier est bien en face de la graduation de la règle Règle Règle Vernier Vernier

4 La mesure au calibre à coulisse A/ Le calibre à coulisse permet de mesurer : - des cotes extérieures Eviter l'extrémité des becs ( risque de mesure fausse ) Ne pas forcer sur le curseur Si la lecture ne peut pas s'effectuer, sur une machine par exemple, bloquer la vis, retirer le calibre à coulisse. Lire la mesure. - des cotes intérieures Ne pas forcer sur le curseur Si la lecture ne peut pas s'effectuer, sur une machine par exemple, bloquer la vis, retirer le calibre à coulisse. Lire la mesure Ajouter mm, qui correspondent à l'épaisseur des deux becs Mesure extérieure correcte Mesure extérieure à éviter Mesure intérieure correcte

5 Lire la mesure, le principe du vernier A/ Le calibre à coulisse étant fermé, on a constaté que la dernière graduation du vernier ( le ) est en face de la graduation mm de la règle De à, sur le vernier, il y a graduations. La distance entre chaque graduation du vernier est donc de / mm soit :, mm La première graduation, après le de la règle et la première graduation, après le du vernier sont donc décalées de : -, =, mm (soit / de mm) Il faudra donc écarter les becs de, mm pour que ces deux graduations soient parfaitement alignées On dit que ce calibre à coulisse a un vernier au / Pour effectuer la lecture : a - Repérer le nombre de millimètres ici : on sait que la dimension est comprise entre et e b - Repérer sur le vernier les / de mm pour cela repérer où se trouvent les graduations les mieux alignées ici : entre et on sait que la dimension est comprise entre, et, c - Repérer la graduation la mieux alignée, chaque graduation du vernier représente / ede millimètre ici : c'est la troisième graduation après le La dimension est donc, mm si c'était la graduation, la cote serait,... Lire les dimensions affichées ci-dessous

6 Applications A/ Cote mesurée : (il s'agit d'une cote intérieure) Contrôler la cale étagée Cote nominale Cote mesurée Constat

7 A/ MAINTENANT QUE J'AI TERMINE CE DOSSIER QUELS SONT LES POINTS QUE JE DOIS IMPERATIVEMENT RETENIR? - S'assurer que le calibre à coulisse ou pied à coulisse est en bon état et précis. - Pour les côtes extérieures, éviter les mesures sur l'extrémité des becs. - Pour les côtes intérieures, ajouter mm pour l'épaisseur des deux becs. -Il faut protéger et entretenir son pied à coulisse

QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI :

QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI : DOSSIER DE TRAVAIL EN AUTONOMIE. N de code : 1J1/1 1 Proposé l'élève : Classe : le : Problème posé : A la demande du CHSCT, installer un capteur de sécurité QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS

Plus en détail

QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI :

QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS CE DOSSIER J'AURAI : DOSSIER DE TRAVAIL EN AUTONOMIE. N de code : 5C1/1 1 Proposé à l'élève : Classe : le : Problème posé : Enregistrer dans l'inventaire une nouvelle machine QUAND J'AURAI EFFECTUE LE TRAVAIL PROPOSE DANS

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Maintenance préventive

Maintenance préventive Maintenance préventive a maintenance préventive est l entretien des machines. Elle doit permettre de limiter le nombre de pannes et donc par conséquent, augmenter le nombre d heures de production. Enfin,

Plus en détail

CHAPITRE N 9 TITRE: HABILITATION ELECTRIQUE

CHAPITRE N 9 TITRE: HABILITATION ELECTRIQUE CHAPITRE N 9 TITRE: HABILITATION ELECTRIQUE COMPETENCES VISEES: - Identifier les matériels qui concourent à la protection des personnes Habilitation électrique_gelv2k5.doc 2. Les ouvrages électriques.

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse :

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : 1 DÉFINITION La métrologie est l'ensemble des moyens techniques utilisés pour le contrôle de pièces mécaniques. 2 LES CONTRÔLES En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : - au

Plus en détail

Dossier technologique

Dossier technologique Page 1/7 Il est nécessaire de connaître les outils de mesures et leurs fonctionnement pour pouvoir déterminer précisément des longueurs, déformations, etc..., pour permettre un diagnostic efficace et réaliste

Plus en détail

$ % %&! & %+, +% + #-#

$ % %&! & %+, +% + #-# THERMOCOUPLES !"# $ % %& '(()(*! & %+, +% + #-# &%./ &&%+ % # & "# '( %# 0 +"!# 1 2 3%+ 4 # % % &+ % 5 + 0#! & *678(9# L'effet thermoélectrique. Effet SEEBECK ou effet thermoélectrique. Considérons un

Plus en détail

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1 LES TRAVAUX ELECTRIQUES 1 / DEFINITIONS 1-1 / TRAVAUX Les travaux ont pour but: de réaliser, de modifier, d'entretenir, de réparer un ouvrage électrique. Ils font l'objet d'une étude préalable générale,

Plus en détail

CHAPITRE IV VOISINAGE ET MOYENS DE PROTECTION

CHAPITRE IV VOISINAGE ET MOYENS DE PROTECTION CHAPITRE IV VOISINAGE ET MOYENS DE PROTECTION 4.1 LES ZONES DE VOISINAGE réf : UTE C18.510 : 2.2 / 2.5 / 6.3 / 9.4 Les Locaux Réservés aux Electriciens (LRE) sont des enceintes normalement maintenues fermées

Plus en détail

ETUDE DES SYSTEMES TECHNIQUES INDUSTRIELS

ETUDE DES SYSTEMES TECHNIQUES INDUSTRIELS ETUDE DES SYSTEMES TECHNIQUES INDUSTRIELS LT Paul Emile Victor CLASSE DE 1 GE PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES I INTRODUCTION décret 88-1056 du 14 novembre 1988: ce décret traite de la protection des

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008 L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103 Philippe Malouines, 10 Avril 2008 Le Décret du 20 février 1992 Champ d application Le décret du 20 février 1992 est applicable lorsque du personnel d

Plus en détail

FORMATION à L'HABILITATION ELECTRIQUE

FORMATION à L'HABILITATION ELECTRIQUE V-Habilelec63-IUFM MATÉRIEL DE PROTECTION INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE Gants isolants - Ils doivent être adaptés à la tension des installations ou équipements sur lesquels sont effectués les travaux ou interventions.

Plus en détail

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise

CFA Lycée Gustave EIFFEL LA CAGE D'ESCALIER. Niveau de Maîtrise S3.1 LA CAGE D'ESCALIER Savoir S3.1 S3.2 S6.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 4 3 3 3 page 1 / 20 FICHE CONTRAT Capacités Prénom : THEME : INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES Fonctions Organisation Réalisation

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE.

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE. page 1/8 PINCE DE LEVAGE POUR LE VERRE Référence ADLER SAS = 215 16N - La machine est conforme aux dispositions de la Directive de la CE sur les machines (Directive 2006/42/CE). - Elle a été construite

Plus en détail

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités Le courant électrique est utilisé partout dans la vie de l homme et des entreprises d où son importance. Malgré tout il reste très dangereux, en France on compte chaque année : Près de 1500 accidents dus

Plus en détail

Atelier A : Regroupeur

Atelier A : Regroupeur Atelier A : Regroupeur ARE01 : Changement de format ARE01 : Changement de format Page 1 Buts de l exercice : La ligne ermaflex est prévue pour travailler avec plusieurs types de contenants différents.

Plus en détail

ELECTRICITE Page 1 sur 5

ELECTRICITE Page 1 sur 5 ELECTRICITE Page 1 sur 5 CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF A compter du 1 er janvier 2009 un diagnostic électrique est requis pour toute opération de vente concernant un bien à usage d habitation dont l installation

Plus en détail

LES PLANS EN ELECTRICITE. Le plan unifilaire

LES PLANS EN ELECTRICITE. Le plan unifilaire LES PLANS EN ELECTRICITE Le plan unifilaire Mentions légales Les notions techniques et informations en électricité de cet ouvrage appartiennent exclusivement au site internet www.installation renovation

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL TECHNICIEN EN GÉNIE CIVIL Date d'édition : novembre 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 Technicien en génie civil

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Nom : 1 / 12 HABILITATION ELECTRIQUE Connaissances générales Remarque: le groupe INTERPROFESSIONNEL comprend différentes activités dont: personnels temporaires, restauration, récupération, sport, enseignants,

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms :

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms : Lycée professionnel Gaston Barré Certificat d Aptitude Professionnelle Vendeur Magasinier en Pièces de Rechange et Equipements Automobiles SESSION 2012-2013 LA MÉTROLOGIE Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION Plate-forme verticale GHB 20 (Répond à la norme EN 81-41)

NOTICE D'UTILISATION Plate-forme verticale GHB 20 (Répond à la norme EN 81-41) NOTICE D'UTILISATION Plate-forme verticale GHB 20 (Répond à la norme EN 81-41) Notice d'utilisation GHB20 Page 1 de 12 SOMMAIRE 1. Domaine d'utilisation... 3 2. Description générale... 4 3. Données techniques...

Plus en détail

CHANGEUR DE COULEURS BRAVOCOLOR/V4

CHANGEUR DE COULEURS BRAVOCOLOR/V4 D512-2 CHANGEUR DE COULEURS BRAVOCOLOR/V4 CHANGEUR DE COULEURS BRAVOCOLOR D512 SOMMAIRE A/ CONSIGNES DE SECURITE, INSTALLATION DU BRAVOCOLOR p 2 B/ PRECAUTIONS IMPORTANTES p 2 I/ FABRICATION DU ROULEAU

Plus en détail

Module Techniques de mesure et de contrôle

Module Techniques de mesure et de contrôle 5ème édition Juin 2014 Module Techniques de mesure et de contrôle Art. Nr. 2401f Index Les moyens de contrôle et de vérification 7 Les moyens de mesure 11 La documentation de la qualité 34 Les tolérances

Plus en détail

Fiche de montage HOGGAR C-D

Fiche de montage HOGGAR C-D HOGGAR C-D 1 - Présentation du produit 2 - Fonctionnement - Montage 4 - Défauts de fonctionnement 5 - Sécurité P 15 www.siroco.fr Page 1 sur 7 1 - Présentation du produit Le chauffage HOGGAR est constitué

Plus en détail

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur)

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur) page 1 / 10 Habilitation Electrique B0 & B0V Préparation théorique 1/ Exploitation du film «Classe Branchés»............................. p 2 2/ Organismes agréés..............................................

Plus en détail

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser :

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser : Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de bactériologie par le guide Déparis Coordinateur : Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participant : - Médecin

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL DÉPOLLUEUR AUTOS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS Date d'édition : 2015 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 info@educam.be

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

CHAUDIÈRE MULTI ELEC COMPACTE. MAJ 05/2006 Code Notice : 560956

CHAUDIÈRE MULTI ELEC COMPACTE. MAJ 05/2006 Code Notice : 560956 CHAUDIÈRE MULTI ELEC COMPACTE MAJ 05/2006 Code Notice : 560956 Notice technique CHAUDIERE ELECTRIQUE «COMPACTE» 36kW à 72kW MAJ 05/2006 Code Notice : 560956 SOMMAIRE Page 1) DESCRIPTIF ET CARACTERISTIQUES

Plus en détail

CHANGEUR DE COULEURS DIA-8-LITE / V4

CHANGEUR DE COULEURS DIA-8-LITE / V4 D515 CHANGEUR DE COULEURS DIA-8-LITE / V4 CHANGEUR DE COULEURS DIA-8-LITE D515 SOMMAIRE A/ CONSIGNES DE SECURITE, MONTAGE DU CHANGEUR SUR LE PROJECTEUR p 2 B/ PRECAUTIONS IMPORTANTES p 3 I/ FABRICATION

Plus en détail

HTE. Notice d utilisation régulation LMS 14 - HMI code. Réf. : CH - 1473 - U - FR - 2-2014 / 06

HTE. Notice d utilisation régulation LMS 14 - HMI code. Réf. : CH - 1473 - U - FR - 2-2014 / 06 KLISTA HTE Notice d utilisation régulation LMS 14 - HMI code Réf. : CH - 1473 - U - FR - 2-2014 / 06 1 SOMMAIRE 1 Démarrage de la chaudière 1.1 Description des touches 2 Alarmes 3 Maintenance 4 Informations

Plus en détail

Tuto Multimètre guide d'utilisation

Tuto Multimètre guide d'utilisation Tuto Multimètre guide d'utilisation Je me suis permis de faire un petit guide d'utilisation de ce petit appareil bien pratique pour tripatouiller dans le réseau électrique de nos bécanes J'ai essayé de

Plus en détail

Traduction des instructions de service et d'entretien originales Débroussailleuse forestière FM 125/6523

Traduction des instructions de service et d'entretien originales Débroussailleuse forestière FM 125/6523 Traduction des instructions de service et d'entretien originales Débroussailleuse forestière FM 125/6523 Edition 01/15 IRUS - Motorgeräte GmbH D-72393 Burladingen-Salmendingen Industriegebiet Häuslerwasen

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/6 QUESTIONS RÉPONSES OBSERVATIONS

TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/6 QUESTIONS RÉPONSES OBSERVATIONS TEST DE CONNAISSANCES POUR L HABILITATION BR 1/6 Y a til une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? Le temps de passage du courant électrique dans le

Plus en détail

Consignes de Sécurité

Consignes de Sécurité Mode demploi Consignes de Sécurité Des instructions et avertissements importants sont présentés par symboles sur la machine. Pour utiliser la machine en toute sécurité, lire d abord attentivement le mode

Plus en détail

Collimateur universel de réglage laser

Collimateur universel de réglage laser Collimateur universel de réglage laser Manuel de l utilisateur Réf. WG-840 Mise à jour 27.08.2013 En projetant un rayon laser dans l axe du canon de votre arme à feu, ce collimateur universel de réglage

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

COMPÉTITION «PERFORMANCE TECHNO FRANCO» FICHE TECHNIQUE PLOMBERIE

COMPÉTITION «PERFORMANCE TECHNO FRANCO» FICHE TECHNIQUE PLOMBERIE COMPÉTITION «PERFORMANCE TECHNO FRANCO» FICHE TECHNIQUE PLOMBERIE DATE : 6 mars 2012 ENDROIT : La Cité collégiale Campus Alphonse Desjardins Centre des métiers Minto 8865, North Service Road Orléans (Ontario)

Plus en détail

Gamme Essieux - Multi-essieux Suspensions - Freins La force du mouvement

Gamme Essieux - Multi-essieux Suspensions - Freins La force du mouvement MANUEL ENTRETIEN Gamme Essieux - Multi-essieux Suspensions - Freins La force du mouvement 1 - Objet du MAN Il est nécessaire de lire le MANUEL ENTRETIEN des essieux MONROC, d en respecter scrupuleusement

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL DÉMONTEUR AUTOS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS Date d'édition : 2015 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 info@educam.be

Plus en détail

LES CAPTEURS. 1 Définition :

LES CAPTEURS. 1 Définition : LES CAPTEURS 1 Définition : Un capteur est un organe de prélèvement d'informations qui élabore, à partir d'une grandeur physique, une autre grandeur physique de nature différente (généralement électrique)

Plus en détail

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière SAS GRAND-RIVIÈRE EOLIEN STOCKAGE SERVICES (GRESS) DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER (DDAE) VOLUM E 4/6 : NO TIC E HYG IEN E SECU RI TE VERSION FINALE AVRIL 2015 ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Sur cette page: Symboles de sécurité Directives d'utilisation Mises en garde liées à la sécurité Spécifications techniques

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

- Retour au SOMMAIRE -

- Retour au SOMMAIRE - BRÛLEURS PROCESS pour équipements industriels INSTALLATION 4 4.1- ASSEMBLAGE DU BRÛLEUR 4.2- MONTAGE DU BRÛLEUR DANS L'EQUIPEMENT 4.3- PREPARATION DU BLOC INJECTEUR 4.4- MONTAGE DU BLOC INJECTEUR SUR LE

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Interrupteurs de sécurité extrème haut

Interrupteurs de sécurité extrème haut 6.2 LES GUIDES Ces derniers permettent de maintenir la cabine dans une position rigoureusement verticale pendant son déplacement dans la gaine. Ils se présentent sous l'aspect de profils rabotés ou étirés

Plus en détail

Programme EMPLOYE (E) D ETAGES 6 mois

Programme EMPLOYE (E) D ETAGES 6 mois Programme EMPLOYE (E) D ETAGES 6 mois MATIERES VOLUME HORAIRE ACCUEIL COMPORTEMENT - TECHNIQUES DES ETAGES 91H MATERIEL - PRODUITS - HYGIENE ET SECURITE 35H LINGE 35H ACCUEIL - COMMUNICATION 28H PETIT

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL TECHNICIEN CHARIOTS ÉLÉVATEURS Date d'édition: novembre 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 Technicien chariots

Plus en détail

2 ) Appareillage :L'appareil utilisé est un banc d'essai portatif CEV dont la photo et le schéma de principe indiqués ci-dessous ( figures 1 et 2 )

2 ) Appareillage :L'appareil utilisé est un banc d'essai portatif CEV dont la photo et le schéma de principe indiqués ci-dessous ( figures 1 et 2 ) NOTICE TECHNIQUE N : 026 Date :19/02/08 Révisée le : CONTROLE ETALONNAGE BADIN I ) TEST n 1 1 ) Introduction : La manipulation décrite ci-dessous, permet de controler en place, l'étalonnage de l'anémomètre

Plus en détail

EMC. Manuel d'utilisation. FumeCube 1 bras. FumeCube 1 bras. FumeCube 2 bras. FumeCube 1 bras

EMC. Manuel d'utilisation. FumeCube 1 bras. FumeCube 1 bras. FumeCube 2 bras. FumeCube 1 bras Manuel d'utilisation 1 bras (072066) 230V ±10% (072067) 120V ±10% (072105) 230V ±10% (072107) 120V ±10% 1 bras (072110) 230V ±10% (072111) 120V ±10% 1 bras (072112) 230V ±10% 2 bras (072065) 230V ±10%

Plus en détail

Servomoteurs pour volets coupe-feu

Servomoteurs pour volets coupe-feu 4 620 OpenAir Servomoteurs pour volets coupe-feu GA126.1E/T.. GA326.1E/T.. A mouvement rotatif, commande tout ou rien, retour à zéro, unité de contrôle de température, ou 230 V~, fusible thermique ASK79.2

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS MANUEL D INSTRUCTIONS MACHINE D AFFUTAGE MULTI-OUTIL MODELE OT2004 Caractéristiques techniques Moteur Vitesse à vide Diamètre de la meule Diamètre maxi du foret Diamètre mini du foret Poids net 230 V,

Plus en détail

Habilitation électrique

Habilitation électrique Enseigner la prévention des risques professionnels INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE. 30 rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14. Tél. (1)40 44 30 00. ED 1522. 1996 Habilitation électrique LA

Plus en détail

MODE D EMPLOI APPAREIL A NIVELER. Veuillez lire le mode d emploi avant la première utilisation NIVEAU A EAU ELECTRONIQUE. Contenu

MODE D EMPLOI APPAREIL A NIVELER. Veuillez lire le mode d emploi avant la première utilisation NIVEAU A EAU ELECTRONIQUE. Contenu MODE D EMPLOI APPAREIL A NIVELER NIVEAU A EAU ELECTRONIQUE F Veuillez lire le mode d emploi avant la première utilisation Contenu 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Usage et principe

Plus en détail

Nul professionnel de l électricité ne doit ignorer ou minimiser les dangers du courant électrique.

Nul professionnel de l électricité ne doit ignorer ou minimiser les dangers du courant électrique. Page 1 sur 17 Nul professionnel de l électricité ne doit ignorer ou minimiser les dangers du courant électrique. 1) LES EFFETS PHYSIOLOGIQUES : A) L INFLUENCE DU COURANT DANS LE CORPS HUMAIN : Effets du

Plus en détail

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage NOTICE ORIGINALE MAIL : eurosign@orange.fr - Site : www.liftplaq.fr 24 BD DE LA MARINE 66510 ST HIPPOLYTE Tél. 04 68 28 44 73 - Fax. 04 68 28 52 38 SARL au capital de 40020 T - SIRET 401 852 215 00029

Plus en détail

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 1 La santé de vos soudeurs vous concerne Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 2 Sommaire - Accueil au centre de formation - Principe de la sécurité du soudage - Différents risques et dangers du soudage

Plus en détail

2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES CAPTEURS ANEMO/PLUVIO.

2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES CAPTEURS ANEMO/PLUVIO. 1 AVERTISSEMENTS. Les lignes suivantes, ne sont encore qu'en projet, et celui-ci est susceptibles de modifications. GROGNON, décline toutes responsabilités, vis-à-vis des personnes, qui pourraient effectuer

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2

NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2 NOTICE D UTILISATION ET DE MONTAGE DU CONTROLEUR DE CHARGE TR2 SOMMAIRE I DESCRIPTION MATERIEL page 3-4 II PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT page 5 III CARACTERISTIQUES GENERALES page 5 IV INSTALLATION page 5-6

Plus en détail

Item 1 NOM : PRENOM : DATE : Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres

Item 1 NOM : PRENOM : DATE : Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres Composante : Ecrire en chiffres des nombres dictés Exercice n : 1 Consigne : Ecrire en chiffres les nombres dictés par l enseignant

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Atelier A : Palettiseur

Atelier A : Palettiseur Atelier A : Palettiseur APA01 : Changement de format APA01 : Changement de format APA01 : Changement de format Page 1 Buts de l exercice : Dans les productions continues ou les très grandes séries, les

Plus en détail

FR Manuel d utilisation. LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00

FR Manuel d utilisation. LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00 FR Manuel d utilisation LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00 SOMMAIRE TABLE DES MATIERES PAGES PLANS D ENSEMBLE 2 LES DIMENSIONS FONCTIONNELLES 2 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 3 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Module de commutation

Module de commutation 8 149 PTM1.3-M3 DESIGO Modules E/S Module de commutation PTM1.3-M3 pour 24 250 V~ et pour trois étages de charge maximum, avec commutateur manuel Module de commutation sur P-Bus avec trois sorties de commande

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE DES SUPPORTS SERRURES QUAI

NOTICE DE MONTAGE DES SUPPORTS SERRURES QUAI NOTICE DE MONTAGE DES SUPPORTS SERRURES QUAI SUPPORT QUAI SUPPORT GARAGE SOMMAIRE I. CONTENU DU COLIS... 3 II. RECOMMANDATIONS DE MONTAGE... 4 II.i. IMPLANTATION DES SUPPORTS QUAI... 4 II.ii. MONTAGE DES

Plus en détail

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage)

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage) Module Tronc commun n 1 avec module Manœuvre en bas se tension (BE Manœuvre) et module Intervention BT de remplacement et raccordement (BS). Initial ou Recyclage Conformément à la norme NF C 18-510 Public

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES. Dossier n 3 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES. Dossier n 3 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES Dossier n 3 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

Pressostat différentiel pour gaz, air, fumées et gaz d échappement GGW A4-U/2

Pressostat différentiel pour gaz, air, fumées et gaz d échappement GGW A4-U/2 pour gaz, air, fumées et gaz d échappement -U -U/2 5.03 Printed in Germany Edition 02.10 Nr. 215 194 1 6 Technique Le pressostat différentiel est un pressostat différentiel selon EN 1854 réglable pour

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter!

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter! TITRE IMAGE 3D classe : quatrième durée : deux heures la situation-problème La 3D mania continue! Avec Avatar et Shrek le cinéma s en était donné à cœur joie. Maintenant, c est au tour des magazines. Un

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

VANNE A GUILLOTINE S GATE AVEC VERIN PNEUMATIQUE INSTRUCTIONS DE MONTAGE ET ENTRETIEN

VANNE A GUILLOTINE S GATE AVEC VERIN PNEUMATIQUE INSTRUCTIONS DE MONTAGE ET ENTRETIEN La vanne à guillotine S GATE équipée d un actionneur pneumatique double effet est destinée au sectionnement automatique des conduites de fluides chargés tels que les boues et les pulvérulents. Pour un

Plus en détail

Printed: 07.07.2013 Doc-Nr: PUB / 5071457 / 000 / 00

Printed: 07.07.2013 Doc-Nr: PUB / 5071457 / 000 / 00 NOTICE ORIGINALE DD-ST-150/160-CCS Traverse de colonne Avant de mettre l'appareil en marche, lire impérativement son mode d'emploi et bien respecter les consignes. Le présent mode d'emploi doit toujours

Plus en détail

Brosse Soufflante BS1

Brosse Soufflante BS1 Brosse Soufflante BS1 938031 V1.0 20130703 INSTRUCTIONS DE SECURITE Lisez attentivement cette notice avant toute utilisation, et respectez bien à la fois les consignes de sécurité et d'usage. Important

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Le contrôle de la conformité

Le contrôle de la conformité Le contrôle de la conformité La qualité «produit» dans l entreprise La notion d écart Les «spécifications» du produit Les «procédés de mesurage» et de «contrôle» Sources d information: Les Mémothech de

Plus en détail

S5.1 LE RISQUE ELECTRIQUE. La Norme NF C 15-100. Étude de documents

S5.1 LE RISQUE ELECTRIQUE. La Norme NF C 15-100. Étude de documents S5.1 LE RISQUE ELECTRIQUE La Norme NF C 15-100 Étude de documents Savoir S5.1 S5.2 S3.1 S6.2 Niveau de Maîtrise 3 3 4 3 02/11/10 page 1 / 9 FICHE CONTRAT COURS NFC 15-100 ETUDE DE DOCUMENTS THEME : SECURITE

Plus en détail

Guide d installation rapide

Guide d installation rapide Guide d installation rapide Pour Stockage Réseau Ver.1.1.0.0517 Table des matières Notices... 3 Précautions d emploi... 4 1. Contenu de l'emballage... 5 2. Guide d'installation matérielle... 6 2.1. Installationdu

Plus en détail

ASSOCIER LES CONTROLES AUX HYPOTHESES REALISER LES CONTROLES ET ENONCER CLAIREMENT LE DIAGNOSTIC

ASSOCIER LES CONTROLES AUX HYPOTHESES REALISER LES CONTROLES ET ENONCER CLAIREMENT LE DIAGNOSTIC ASSOCIER LES S AUX HYPOTHESES REALISER LES S ET ENONCER CLAIREMENT LE DIAGNOSTIC Maintenance industrielle Niveau V CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain I- Définition Réalisation d'un objet technique 1/6 Le brasage : On appelle brasage, l'assemblage de plusieurs pièces à l'aide d'un métal d'apport (que l'on rajoute) de nature différente (ici de l'étain).

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

EXEMPLE DE PLAN DE MAINTENANCE

EXEMPLE DE PLAN DE MAINTENANCE I DEFINITION : Selon la norme NF X 60-010, c est «un document énonçant les modes opératoires, les ressources et la séquence des activités liées à la maintenance d un bien». Ce document est établi dans

Plus en détail

INSTALLATION ET MAINTENANCE VERINS MECANIQUES. Série VMP

INSTALLATION ET MAINTENANCE VERINS MECANIQUES. Série VMP NO/68/150001 INSTALLATION ET MAINTENANCE VERINS MECANIQUES Série VMP Série VME 26/10/2015 S.N.T. 2, rue Marcel Dassault - Z.I. Croix Saint-Nicolas - 94510 LA QUEUE-EN-BRIE 01.45.93.05.25 01.45.94.79.95

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION (traduction) Table Elévatrice

NOTICE D UTILISATION (traduction) Table Elévatrice NOTICE D UTILISATION (traduction) Table Elévatrice Typ 1097.0,75 1097.1,25 8718.0,2 1. Groupes d'utilisateurs Missions Opérateur Personnel spécialisé Commande, Contrôle visuel Montage, démontage, Réparation,

Plus en détail

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur Sommaire Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire ----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/20 ROT 2 LA FABRICATION D UNE PIECE PRESENTATION DE L ACTIVITE TRAVAIL A REALISER - Lire attentivement les documents ressources prêtés - Réaliser le travail demandé.

Plus en détail

ATTENTION RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE NE PAS OUVRIR

ATTENTION RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE NE PAS OUVRIR CONSIGNES DE SECURITE Respectez les consignes suivantes afin de garantir une utilisation correcte et sûre de votre appareil. INSTALLATION. N utilisez pas cet appareil dans des endroits extrêmement chauds,

Plus en détail

Canalisation Principale. Canalisation rajoutée

Canalisation Principale. Canalisation rajoutée Modifs carter huile L origine L idée Le résultat : sur carter moteur Canalisation Principale Canalisation rajoutée Le résultat : sur carter d huile Canalisation Principale Canalisation rajoutée Comment

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN D'ENTRETIEN POIDS LOURDS Date d édition: février 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 Mécanicien d'entretien

Plus en détail

Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques

Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques Service des immeubles Division entretien préventif et réparation Section Générale PROCÉDURE # G-23 Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques Salles électriques avec un écriteau

Plus en détail

PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES CONDENSATEURS.

PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES CONDENSATEURS. PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES S. Table des matières 1. RAPPEL SUR L'ALIMENTATION.... 3 2. PROCEDER AU REMPLACEMENT DU (Référence sur le CI: C34).... 4 2.1. MATERIEL NECESSAIRE.... 4 3. PROCEDURE....

Plus en détail