ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25"

Transcription

1 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Tel : Fax : ou Préambule Cette note d information traite du risque électrique. Avec Robin EMERIT, formateur aux risques électriques pour les personnels ATOS et Jean Louis SABROUX, formateur aux risques électriques pour les personnels enseignants, nous avons souhaité réaliser un document destiné à informer les personnes non spécialisées des principaux dangers que l électricité peut présenter, des diverses protections existantes et des principales évolutions réglementaires. Sommaire - Introduction - Protection face au danger électrique - Nature des risques - La protection des personnes - L habilitation - Règles générales de sécurité électrique - Consignes relatives aux premiers secours Nota : Le contenu de cette note d information s inspire des différentes publications existantes dans le domaine de l hygiène et de la sécurité, et des textes réglementaires ; il ne saurait s y substituer. Les textes réglementaires sont repérés en caractères italiques

2 1- INTRODUCTION : L électricité est un fluide invisible, mais indispensable au fonctionnement de nombreuses machines, dont l utilisation mal contrôlée peut entraîner des accidents graves : - pour les personnes : - électrisation - électrocution (mort de la personne) - brûlures internes et externes - chutes -pour le matériel : - incendie - explosion - destruction RAPPEL : Il n existe pas de différence visible entre : - un fil conducteur sous tension ou hors tension, - une armoire sous tension ou hors tension, - une prise de courant sous tension ou hors tension, - un interrupteur sous tension ou hors tension. Page 2

3 2- PROTECTION DU DANGER ÉLECTRIQUE : par évolution de la réglementation : Petit historique : 1962 : premier décret concernant la protection des travailleurs mettant en œuvre des courants électriques. Dans le souci de moderniser la réglementation tout en conservant la même présentation, celui-ci a été remplacé en : norme NF C de l Union Technique de l Électricité est rendue obligatoire : arrêté relatif aux circuits et installations de sécurité : décret concernant les premiers soins à donner aux victimes d accidents électriques : décret relatif aux mesures particulières destinées à assurer la sécurité contre les dangers électrique lors des travaux de construction, d exploitation et d entretien. décret du 14 novembre 88 : Protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques. mai 1991 : actualisation de la norme C Installations électriques Basse Tension. la réglementation impose en particulier : la fermeture des armoires et des locaux électriques, ainsi que les coffrets électriques des machines outils. Il est strictement interdit à toute personne non habilitée de manipuler dans ces armoires Page 3

4 2.2. -par évolution du matériel : prise de courant équipée d éclipses de protection (seul une fiche normalisée peut faire pivoter les éclipses) fiche banane avec puits isolant (l ancien modèle en haut présente un risque de contact direct impossible sur le nouveau modèle) transformateur de sécurité normalisé(primaire v, secondaire 24-48V) transformateur de séparation des circuits normalisé (primaire v, secondaire 230V) cordon d alimentation moulé (le remplacement d une prise moulée par une prise non moulée, non effectué dans les règles de l art par un personnel qualifié, présente un arrachement de la gaine de protection) Page 4

5 2.2.6-matériel avec Indice de Protection - IP 2X minimum en basse tension - IP 3X minimum en haute tension Exemple de matériel utilisé en basse tension 1 er chiffre 2 :protégé contre les corps solide supérieurs à 12,5 mm 2 ème chiffre 0 :pas de protection contre les corps liquides Page 5

6 2.2.7-matériel portatif - classe II ou double isolement :(symbole double carré ) - classe III : alimenté en très basse tension exemple : baladeuse 24 volts symboles : ou 3. NATURE DES RISQUES : 3.1. RAPPEL DES NOTIONS ÉLÉMENTAIRES : PUISSANCE : sur les appareils électriques on trouve sur la plaque signalétique ou sur la documentation - la puissance - la tension d alimentation formule de puissance : P(w) = U(V) x I(A) La puissance (P) en watt (w) est égale à la tension (U) en volt (V)que multiplie l intensité (I) en ampère (A) Exemple : on veut brancher un petit chauffe-eau électrique 75 litres 230V-1000 W sur le même circuit que celui alimentant le chauffe-eau principal 200 litres 230V 2500W Quelle sera l intensité du circuit, sachant que l installation est protégée par un fusible16a? Résultat : on calcule en premier la puissance totale P total = P total=3500 W P = U I I = P / U I =3500/230 I =15,2 Ampères L intensité absorbée par le circuit sera 15,2 ampères, le fusible de 16A sera suffisant pour assurer la protection LOI D OHM : U(V) = R(Ω) x I(A) La tension (U) en volt (V) est égale à la résistance (R) en ohm (Ω)que multiplie l intensité (I) en ampère (A) Exemple : une personne sortant de sa douche (résistance du corps 1000 Ω) en voulant démonter une lampe qui vient de griller touche la partie métallique du culot encore sous tension. Celle-ci est traversée par un courant I=U/R I=230/1000 I=230 ma Le seuil de fibrillation cardiaque irréversible est de 75 ma Page 6

7 3.2. DOMAINE DE TENSION : BT HT DOMAINES DE TENSION Décret n En courant alternatif 0 volt TBT : très basse tension 0 à 50 volts à BTA :basse tension A De 50 volts à 500 volts 1000 volts BTB : basse tension B De 500 volts à 1000 volts Toute tension HTA :haute tension A De 1000 volts à supérieure à volts 1000 volts HTB :haute tension B Tension supérieure à 50000v EXEMPLES DE TENSION que l on rencontre dans les établissements scolaires BT HT 0 volt à 1000 volts TBT : très basse tension BTA :basse tension A BTB : basse tension B Toute tension HTA :haute tension A supérieure à 1000 volts HTB :haute tension B Piles 1,5V-4,5V batteries 12V Salle de travaux pratiques 24V Salles de classes 220V-230V Ateliers 220V-230V-380V- 410V Ateliers 660V Poste de livraison EDF V IMPORTANT : en Très Basse Tension, la tension mise en œuvre n est pas dangereuse pour l homme mais si l on relie ensemble les bornes d un même circuit le court-circuit créé entraîne des lésions importantes. Sur cette image, la tension de la batterie 12 V ne présente pas de risque de choc électrique, mais le court-circuit provoqué par l outil a pour conséquence : - fusion de métal, - projection de métal en fusion, - brûlure de la main par l échauffement de l outil, - explosion de la batterie, - projection d acide sur la personne. Page 7

8 3.3. TABLEAU DES ÉFFETS DU COURANT ÉLECTRIQUE : Dés que le corps est traversé par un courant électrique, on dit qu il y a choc électrique ou électrotraumatisme. D A N G E R D A N G E R QUE LE CONTACT SOIT : DIRECT OU INDIRECT (contact de personnes avec une partie active d un circuit électrique) (contact de personnes avec une masse mise sous tension par suite d un défaut d isolement) C EST L INTENSITÉ DU COURANT, LE TEMPS DE PASSAGE ET LA TENSION À LAQUELLE LA PERSONNE A ÉTÉ SOUMISE QUI PROVOQUENT LES EFFETS DU CHOC ÉLECTRIQUE ET LES BRÛLURES INTERNES ET EXTERNES. TOUJOURS CONSULTER UN MEDECIN APRES UN CHOC ELECTRIQUE. Page 8

9 3.4. LES TENSIONS LIMITES DE SECURITE : La résistance du corps diminue : -quand la tension augmente (U=R.I si U augmente I augmente ), -avec l humidité : -milieu sec résistance humaine 5000 ohms -milieu humide résistance humaine 2500 ohms -avec la surface de contact En application de la loi d ohm U=R.I U=5000 ohms(résistance du corps humain en milieu sec)x0.01ampére(seuil de non lâcher) en milieu sec :U=50V U=2500 ohms(résistance du corps humain en milieu humide) x 0.01 ampère (seuil de non lâcher) en milieu humide :U=25V LA TENSION LIMITE DE SECURITE EST DE : 50 Volts EN MILIEU SEC LA TENSION LIMITE DE SECURITE EST DE : 25 Volts EN MILIEU HUMIDE 4- LA PROTECTION DES PERSONNES : Pour la protection des personnes on diminue la quantité d électricité passant dans le corps humain en cas d accident en réduisant le temps de passage du courant. IL faut pour cela installer dans le circuit un disjoncteur ou interrupteur différentiel à haute sensibilité, associé à une prise de terre. La fonction différentielle détermine s il y a une différence entre le courant entrant et le courant sortant. Dans un circuit normal les courants sont identiques. En cas de défaut si la valeur du courant sortant est inférieure à la valeur du dispositif différentiel cela signifie un passage à la terre, la coupure est alors immédiate. Le dispositif à haute sensibilité coupe le courant pour tout passage à la terre atteignant 30 millièmes d ampère. Il faut tester les dispositifs différentiels une fois par mois en utilisant le bouton TEST situé sur chaque appareil. Cette vérification mécanique de l appareil est une opération de maintenance de 1 er niveau. La vérification annuelle de l installation permet d en vérifier la conformité(câblage, fonctionnement sélectivité ) www-ac-orleans-tours.fr/rectorat/hygiene note d information N 22 pages 5 et 8 Page 9

10 5- L HABILITATION : U T E : C C C18540 Pour intervenir : - sur une installation électrique, - à proximité de pièces nues sous tension, - pour nettoyer un local réservé aux électriciens( exemple balayage d un Tableau Général Basse Tension), - pour effectuer des travaux non électriques (peinture) dans un local électrique, il faut être habilité et désigné par son chef d établissement. Toute personne habilitée doit présenter une aptitude physique et psychique compatible avec l habilitation délivrée. Une visite médicale est. préconisée. note d information N 1 page 16 Le travailleur est désigné : - soit de façon implicite par l affectation à un poste de travail(ouvrier Professionnel installation électrique), - soit de façon explicite (note de service, ordre de travail, titre d habilitation ). Cette habilitation est la reconnaissance d une compétence pour effectuer en sécurité des opérations électriques ou non électrique au voisinage de pièces nues sous tension et à connaître la conduite à tenir en cas d accident. Il existe plusieurs types de niveaux d habilitation en fonction : - du travail effectué (travaux, intervention, dépannage, consignation, manœuvre ), - de la tension des installations. Les habilitations ne sont pas liées au classement hiérarchique car elles ne visent que l aspect sécurité du personnel. La formation sécurité électrique n a pas pour but d enseigner l électricité, elle vise uniquement à apprendre et surtout comprendre les risques et acquérir les réflexes pour se protéger QUELQUES DEFINITIONS : TRAVAUX : les travaux sont des opérations dont le but est de réaliser, modifier, entretenir ou réparer. Ils font toujours l objet d une étude, d une préparation et d une planification. - travaux d ordre électrique - travaux d ordre non électrique INTERVENTION : l intervention est une opération de courte durée, non programmée (dépannage : remédier à un défaut d ordre électrique). MANŒUVRE :on distingue trois types de manœuvre - manœuvre de consignation ou de déconsignation : mettre en sécurité une partie ou l ensemble d une installation -manœuvre d exploitation : mise en service ou à l arrêt, connexion ou déconnexion de matériels électriques - manœuvre d urgence : action sur un dispositif de coupure d urgence en vue de sauvegarder les personnes ou les biens Page 10

11 5.2. SYMBOLES D HABILITATION : L habilitation est symbolisée de manière conventionnelle par une ou plusieurs lettres majuscules suivies d un indice numérique. Les lettres symboles La première lettre majuscule caractérise le domaine de tension : B : installation Basse Tension (0 à 1000 V) H :installation Haute Tension (supérieure à 1000 V) La seconde lettre, lorsqu elle existe, précise la nature de certaines opérations que le titulaire de l habilitation peut effectuer : C : procéder à des consignations, N : effectuer des travaux de nettoyage sous tension, R : procéder en Basse Tension seulement à des interventions de dépannage. Une personne habilitée BR peut réaliser des consignations pour son propre compte, S : habilitation spéciale : dans le domaine de la basse tension A : le personnel non électricien effectuant de petites interventions prédéterminées par note de service ou stipulées sur le titre d habilitation, T : travailler sous tension, V : travailler au voisinage de pièces nues sous tension (lettre à rajouter uniquement aux symboles B0 B1 B2 H0 H1 et H2). LES INDICES NUMÉRIQUES : 0 : personnel réalisant exclusivement des travaux d ordre non électrique 1 : personnel exécutant des travaux d ordre électrique 2 : chargé de travaux d ordre électrique quel que soit le nombre d exécutants placés sous ses ordres 5.3. MECANISME DE L HABILITATION Le mécanisme de l habilitation est basé sur trois questions : 1 ère question OU Domaine de tension 1 ère lettre BT(TBT-BTA-BTB) HT(HTA-HTB) 2 ème question QUI Niveau des opérations Indice Non électricien Électricien Chargé de travaux 3 ème question QUOI Nature des opérations 2 ème lettre Travaux hors tension Travaux au voisinage Chargé de consignation Chargé d intervention Petites interventions prédéterminées B H néant V C R S Page11

12 6- REGLES GENERALES DE SECURITE ELECTRIQUE : - Conformité des installations - Entretien des installations - fermeture des armoires électriques - formation et habilitation du personnel d entretien - protection des personnes par des dispositifs différentiels à haute sensibilité - faire appel aux spécialistes quand les compétences sont insuffisantes - toujours consigner l installation avant toute intervention (même pour remplacer une lampe ou un tube fluorescent) les 4 étapes de la consignation sont 1- séparer l ouvrage de sa ou ses sources d alimentation (la séparation doit porter sur tous les conducteurs actifs neutre et phases. 2- condamner par un blocage mécanique l organe de séparation en position ouverture et signaler par la mise en place d un panneau : CONDAMNER LE (date), PAR (nom). 3- identification de l ouvrage afin d être certain que les travaux seront effectués sur l ouvrage séparé. 4- Vérification d Absence de Tension elle doit être effectuée au plus près du lieu d intervention avec un testeur normalisé Vérificateur Absence de Tension. L appareil doit être contrôlé avant et après la vérification. le travail sous tension n existe pas dans les établissements scolaires (il y a toujours possibilité de planifier une coupure) 7- CONSIGNES RELATIVES AUX PREMIERS SECOURS A DONNER AUX VICTIMES D ACCIDENTS ELECTRIQUES : En cas d accident électrique, il faut PROTEGER : dégager l accidenté, c est à dire le soustraire au contact de tout conducteur ou pièce sous tension. Toute intervention imprudente risque d accidenter le sauveteur. Pour soustraire la victime aux effets du courant, réaliser une mise hors tension. Le sauveteur peut s isoler : - à l aide de gants isolants, d une perche isolante, d un morceau de bois sec etc Page 12

13 - ou en mettant hors tension par la manœuvre d un arrêt d urgence ou l action sur le disjoncteur d alimentation - ou en débrochant une prise ALERTER : appel des secours spécialisés S.A.M.U. (Service d Aide Médicale Urgente) 15 les pompiers 18 SECOURIR : dés que l accidenté a été soustrait au contact: vérifier la conscience et la respiration. Si la victime est inconsciente et respire mise en Position Latérale de Sécurité. Si la victime est inconsciente et ne respire pas, commencer la réanimation par deux insufflations bouche à bouche ou bouche à nez. Toute autre méthode de réanimation, en particulier le massage cardiaque externe, indispensable si le cœur est en fibrillation devra être pratiquée si le sauveteur est formé et entraîné. Cette réanimation devra être poursuivie jusqu à l arrivée des secours spécialisés. Le secours à un électrisé ne tolère aucun retard : La probabilité de sauver une personne est 95% si l intervention à lieu dans la première minute, elle n est que de 1% au bout de 6 minutes. Devenez Sauveteur Secouriste du Travail ou suivez une Formation aux Premiers Secours. Page 13

*********************************

********************************* NOM :... PRENOM :... Qualité :... ********************************* Présentation du contrôle des acquis pour la formation à l habilitation électrique de niveau ELECTRICIEN EXECUTANT B1V BASSE TENSION TEST

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage PROGRAMME Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage Action d acquisition, d entretien ou de perfectionnement des connaissances PREV 0016/3095 Objectifs Maintenir les compétences

Plus en détail

Habilitation Electrique BR

Habilitation Electrique BR Habilitation Electrique BR Nom et prénom : Les dangers de l électricité 1 - Y-a-t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? 3 - En alternatif, le

Plus en détail

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC Objectifs Préparer à l habilitation du personnel ayant une formation électrique, exécutant et/ou supervisant : des interventions électriques des

Plus en détail

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité TEST HABILITATION Quizz 1 Textes et Normes Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité La norme NFC 15-100 Les prescriptions UTE C18 510 Le règlement interne de l'entreprise

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE

HABILITATION ELECTRIQUE HABILITATION ELECTRIQUE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 96 PREPARATION A L HABILITATION H0V-B0 - Etre capable d accéder sans

Plus en détail

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité.

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. Généralités Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. L habilitation est la reconnaissance, par l

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Illustration Publication

Illustration Publication Illustration Publication Publication C C 18 18 510 510 Illustration HABILITATION CFA GUSTAVE EIFFEL BORDEAUX Domaines de de tension tension Domaines 2 L habilitation L habilitation C'est la reconnaissance,

Plus en détail

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Définitions Electrisation : Différentes manifestations physiopathologiques dues au passage du courant électrique à travers le corps Electrocution

Plus en détail

LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE

LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE Leçon 2 Technologie Page 1 LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE 1 - Faits divers parus dans la presse sur des accidents d origine électrique En jouant près de chez lui à Paris Un enfant est électrocuté par

Plus en détail

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Note Technique

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Formation à la prévention des risques électriques PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Partie D : Liste des tests à caractère théorique édition : 30/06/00 TEST DE CONNAISSANCES POUR HABILITATION

Plus en détail

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012 Norme NFC 18-510 Norme NFC 18-510 PRINCIPALES NOUVEAUTES DE LA NORME NFC 18-510 EN APPLICATION DU DECRET 2010 118 DU 22 SEPTEMBRE 2010 NOTA : Cette présentation de la Norme succincte, tronquée, et non

Plus en détail

GRILLE DE POSITIONNEMENT

GRILLE DE POSITIONNEMENT GRILLE DE POSITIONNEMENT 1-Évaluation du niveau de compétences en électricité Rappel : l évaluation du niveau de compétences ou de qualification du personnel est de la responsabilité de l employeur. NON

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

Formation Habilitation électrique

Formation Habilitation électrique Formation Habilitation électrique Formation Habilitation électrique Pascal Vitry Page 1/27 1 - Définition : L habilitation est la reconnaissance par un employeur de la capacité d une personne à accomplir

Plus en détail

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission COLLECTION Les Essentiels Commission Mai 2013 Président : Eric Faucheux Véhicules électriques & hybrides Les règles de sécurité pour le dépannage des véhicules électriques & hybrides 1 Sommaire I. Les

Plus en détail

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT 2012 FORMATIONS CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT Z.A du Libraire 24100 BERGERAC Tél. : 05 53 73 32 57 / Fax : 05 53 22 77 89 www.idcpro.fr Numéro RCS : 453 989 626 - SARL A CAPITAL DE 8000 EUROS - N TVA intracommunautaire

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Sécurité électrique - Habilitation

Sécurité électrique - Habilitation Sécurité électrique - Habilitation Le courant électrique est dangereux à partir de 10 ma. Ceci vient du fait que la fréquence utilisée (50Hz) provoque des excitations musculaires violentes pouvant entraîner

Plus en détail

Dangers liés à l électricité

Dangers liés à l électricité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Version 2009 Dangers liés à l électricité Vers 2009 0 Introduction Personnes habilitées à effectuer des travaux d installations

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire Bonnes pratiques d hygiène alimentaire En restauration collective Ce stage répond à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire (règlement CE 852/2004) En restauration commerciale Ce stage

Plus en détail

Sécurité électrique et réglementation

Sécurité électrique et réglementation Diapo 1 Sécurité électrique et réglementation Frédéric ELIE, septembre 2004 Les dangers de l électricité et la sécurité électrique requise lors des interventions sur des installations électriques sont

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Circuit à réaliser Réalisez les circuits ci-dessous, constitué d une lampe (ou une D.E.L. qui est plus sensible que la lampe), une pile et des objets conducteurs ou isolants.

Plus en détail

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique Prévention et Intérim 1. Explications 1.1. Tâches effectuées par un électricien L électricien est la personne qui installe, entretient, répare, protège, les installations électriques domestiques et industrielles.

Plus en détail

Formations à la sécurité Obligations de l employeur

Formations à la sécurité Obligations de l employeur Formations à la sécurité Obligations de l employeur 1 2Sommaire Introduction 3 Obligation liée à la formation à la sécurité incendie 4 Mise en oeuvre des extincteurs 5 Equipier de 1 ère intervention 6

Plus en détail

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE Page 1 PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE I/ LES DANGERS DU COURANT ÉLECTRIQUE Bien que le courant électrique soit présent dans notre société depuis la fin du XIX siècle, il provoque chaque année encore de

Plus en détail

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012)

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) 7 avenue de l étang 84000 AVIGNON 04 90 13 46 00 http://crta.fr jp.graff@crta.fr 1 Contexte L habilitation électrique est une disposition règlementaire

Plus en détail

DOCUMENTS D AIDES À LA FORMATION EN HABILITATION ÉLECTRIQUE

DOCUMENTS D AIDES À LA FORMATION EN HABILITATION ÉLECTRIQUE DOCUMENTS D AIDES À LA FORMATION EN HABILITATION ÉLECTRIQUE CAP ; BEP ; BAC PRO ; BTS Académie de LILLE Version 1 : juillet 2014 Page 1 sur 138 SOMMAIRE - Présentation.. Page 3 - Définition des niveaux

Plus en détail

Habilitation électrique et ses nouvelles obligations

Habilitation électrique et ses nouvelles obligations Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l électronique 43-45 rue de Naples 75008 PARIS www.ficime.fr Service technique : Joël URBAN Tél. : 01.44.69.40.71 Fax : 01.44.69.40.61 Portable

Plus en détail

Le diagnostic électrique obligatoire

Le diagnostic électrique obligatoire Tout ce qu il faut savoir sur le nouveau dispositif Le diagnostic électrique obligatoire e quoi s agit-il? À quoi sert-il? Que faire en cas d anomalie? Explications Vous envisagez de vendre ou d acquérir

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques

Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques Les autorisations de conduite Bases réglementaires Définition Les conditions de la délivrance d une autorisation de conduite

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité Faculté des Sciences et Techniques de l Ingénieur (STI) Laboratoire de réseaux électriques (LRE) Les dangers de l électricité Table ronde du 22 janvier 2009 Pierre Zweiacker Plan de la présentation La

Plus en détail

L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel

L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel Sommaire Introduction 2 1. Définition de l'habilitation 3 2. Conditions nécessaires à l'habilitation 3 2.1 Qualification technique

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 15/0205/MOR AFNOR XP C 16-600 (février

Plus en détail

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide!

Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Vous envisagez de vendre ou d acquérir un logement? Le Diagnostic électrique Obligatoire, c est simple quand on nous guide! Le Diagnostic électrique Obligatoire Le risque électrique

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES D ORIGINE ÉLECTRIQUE

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES D ORIGINE ÉLECTRIQUE Direction de l enseignement scolaire RÉFÉRENTIEL DE FORMATION À LA PRÉVENTION DES RISQUES D ORIGINE ÉLECTRIQUE ÉLÈVES, APPRENTIS et ÉTUDIANTS PRÉPARANT LES DIPLÔMES DE L ÉDUCATION NATIONALE Version du

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique. Danger électrique

RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique. Danger électrique RECOMMANDATIONS concernant la formation à opérer en sécurité sur un ouvrage électrique Danger électrique ISBN : 2.909066-39-8 OFFERT GRACIEUSEMENT par la CRAM DU CENTRE RECOMMANDATIONS concernant la formation

Plus en détail

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme.

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. RCS : Paris 520.239.070 APE 8559A S.A.S Nouveaux décrets qui sont apparus

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici. CLAUDE MENZWELDT POUR i - fortech.fr

Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici. CLAUDE MENZWELDT POUR i - fortech.fr Pour entrer dans le questionnaire veuillez cliquez ici CHOISIR LA BONNE HABILITATION Questionnaire pour définir un niveau d habilitation électrique selon la nouvelle norme NF C18-510 Suivant : cliquez

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

GUIDE DE BONNE CONDUITE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DESTINE AUX PERSONNELS D ENTRETIEN ET AUX AGENTS DES ORGANISMES DE LA SECURITE SOCIALE.

GUIDE DE BONNE CONDUITE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DESTINE AUX PERSONNELS D ENTRETIEN ET AUX AGENTS DES ORGANISMES DE LA SECURITE SOCIALE. GUIDE DE BONNE CONDUITE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DESTINE AUX PERSONNELS D ENTRETIEN ET AUX AGENTS DES ORGANISMES DE LA SECURITE SOCIALE. 1 RISQUES ELECTRIQUES GENERALITES Tout salarié est amené

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

l électricité chez vous en toute sécurité

l électricité chez vous en toute sécurité l électricité chez vous en toute sécurité Qu est-ce que Promotelec? Association à but non lucratif, Promotelec groupe : Électricité de France, les organisations professionnelles nationales d installateurs

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

PRESCRIPTIONS DE SECURITE D ORDRE ELECTRIQUE

PRESCRIPTIONS DE SECURITE D ORDRE ELECTRIQUE PRESCRIPTIONS DE SECURITE D ORDRE ELECTRIQUE ACTIONS A ENTREPRENDRE LORS D INCIDENTS ET D ACCIDENTS D ORIGINE ELECTRIQUE OPERER EN SECURITE SUR UN OUVRAGE ELECTRIQUE Module basse tension RESERVE AU PERSONNEL

Plus en détail

Automatisme pour porte de garage. Instructions d installation et guide de l utilisateur.

Automatisme pour porte de garage. Instructions d installation et guide de l utilisateur. Automatisme pour porte de garage. Instructions d installation et guide de l utilisateur. ET-600 ET-1000 S/N AVERTISSEMENT Avant l'installation lire attentivement ce manuel. L'installation de l'automatisme

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

Numéro de SIRET: 52258942300022 déclaration d activité enregistrée sous le numéro 95 97 01643 97 auprès du préfet de région de Guadeloupe

Numéro de SIRET: 52258942300022 déclaration d activité enregistrée sous le numéro 95 97 01643 97 auprès du préfet de région de Guadeloupe Numéro de SIRET: 52258942300022 déclaration d activité enregistrée sous le numéro 95 97 01643 97 auprès du préfet de région de Guadeloupe VOTRE CONTACT : Laurent COULON Tel : 06.90.20.26.21 Fax : 01.84.10.17.29

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Habilitation électrique

Habilitation électrique Habilitation électrique Page 1/28 1 - Définition : L'habilitation est la reconnaissance par un employeur de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. Pour être habilité, le

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Fiche 1 (Observation): Définitions

Fiche 1 (Observation): Définitions Fiche 1 (Observation): Définitions 1. Introduction Pour définir et expliquer de manière simple les notions d'électricité, une analogie est faite cidessous avec l écoulement de l'eau dans une conduite.

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2 Varset Direct Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires Notice d utilisation Coffret C1 Coffret C2 Armoire A2 Réception DB110591 Présentation Varset Direct est une batterie fixe

Plus en détail

Variateur radio universel encastrable Art. No.: 0809 00

Variateur radio universel encastrable Art. No.: 0809 00 Art. o.: 0809 00 Fonction e variateur radio universel encastrable est un composant du système radiobus. Il permet la commutation et la variation d intensité lumineuse de diverses charges électriques dès

Plus en détail

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Bien connaître la réglementation Votre installation électrique doit être à la norme Qu est-ce qu

Plus en détail

L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ. Démarche en vue. de l'habilitation. du personnel ED 1456

L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ. Démarche en vue. de l'habilitation. du personnel ED 1456 ED 1456 L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l'habilitation du personnel INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ 30 rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14 Tél. : 01 40 44 30 00 Fax :

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

LES ASCENSEURS DIV 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5

LES ASCENSEURS DIV 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5 LES ASCENSEURS DIV 1 GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5 BUT : LES ASCENSEURS A l issue de la séquence vous pourrez définir les types d ascenseurs ainsi que la conduite à tenir

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

OPÉRER EN SÉCURITÉ SUR UN OUVRAGE ÉLECTRIQUE :

OPÉRER EN SÉCURITÉ SUR UN OUVRAGE ÉLECTRIQUE : OPÉRER EN SÉCURITÉ SUR UN OUVRAGE ÉLECTRIQUE : DEFENSE ABSOLUE DANGER MEME TOMBES A DE TERRE MORT DE TOUCHER AUX FILS Fascicule de documentation n 0-5 ème édition Formation et habilitation ISBN : 2-909066-66-5

Plus en détail

Présentation du module, conditions d atteinte des objectifs :

Présentation du module, conditions d atteinte des objectifs : Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole Spécialité «Lad Cavalier d entraînement» Module : MP2-

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

UPS003LSM MODULE DE DÉTECTION DE CHARGE D ALIMNTATION SANS INTERRUPTION MODE D EMPLOI

UPS003LSM MODULE DE DÉTECTION DE CHARGE D ALIMNTATION SANS INTERRUPTION MODE D EMPLOI UPS003LSM PA27224A01 Rév.: 02 3-2014 MODULE DE DÉTECTION DE CHARGE D ALIMNTATION SANS INTERRUPTION MODE D EMPLOI Panduit Corp. 2014 Traduction des instructions d origine AFIN DE RÉDUIRE LE RISQUE DE BLESSURES,

Plus en détail

Transport et distribution de l énergie électrique

Transport et distribution de l énergie électrique Transport et distribution de l énergie électrique Distribution Basse-tension 29/09/2011, Liège NGUYEN Huu-Minh Transport et Distribution de l Énergie Électrique, Institut Montefiore, Université de Liège,

Plus en détail

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement 00 A-MIP 00 Manuel d installation et de fonctionnement Informations Générales Important Lisez ce mode d'emploi avant l installation et l utilisation de l Aivia. Lisez attentivement cette section et suivez

Plus en détail

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43 LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE Comité pédagogique SAP SDIS 43 DEFINITIONS Electrisation: manifestations physiopathologiques liées au passage du courant dans l organisme Electrocution: décès par électrisation

Plus en détail

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ Merci d'avoir choisi ce produit EUROPSONIC. Avant toute utilisation, veuillez lire attentivement la notice. Ce produit a été testé et emballé correctement

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION TESTEUR ANALOGIQUE D'ISOLEMENT ET DE CONTINUITE KYORITSU MODELE 3132A REMARQUE Ce mesureur a été développé conformément à la norme de qualité de Kyoritsu et a passé le contrôle dans

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique

Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Mode d emploi de la table lift eq II à réglage en hauteur électrique Sommaire Caractéristiques techniques 2 Consignes générales 3 4 Symboles 3 Utilisation conforme 3 Contenu de la livraison 3 Transport

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail