À qui est ce bébé qu on écrase contre un mur? Qui est cette pauvre femme aveuglée par la jalousie? Ouvrir les yeux. Trouver de l air.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "À qui est ce bébé qu on écrase contre un mur? Qui est cette pauvre femme aveuglée par la jalousie? Ouvrir les yeux. Trouver de l air."

Transcription

1 À qui est ce bébé qu on écrase contre un mur? Qui est cette pauvre femme aveuglée par la jalousie? Ouvrir les yeux. Trouver de l air. De l eau dans la bouche. De la lumière. Chasser les images. La vision de cet enfant. De ce mur. M échapper du cauchemar. Mais pas d air dans la gorge. Mais pas d eau dans la bouche. Aucune lumière. Rien que du froid. Rien que du noir. Me réveiller. Ouvrir les yeux. Quelle heure peut-il être? Comment se fait-il que, voulant m extirper de ce mauvais rêve, je n entende pas mes propres gémissements? Comment se fait-il que, m agitant dans mes draps, je ne sente pas mes propres membres? Retrouver mes sens.sortir de la léthargie. Ouvrir les yeux. Retrouver la vue. La vie. Pourquoi ne se passe-t-il rien? 14

2 Comment se fait-il que, me débattant comme un psychotique à qui on voudrait passer la camisole, je ne perçoive pas le choc de mes bras contre le matelas, le choc de mes pieds contre les barreaux du lit? Mais dans quel vide la nuit m a-t-elle jeté? Au secours! Quelqu un! Secouez-moi. Allumez les lumières! Chasser l image de cette femme à la repousse sombre. Chasser la vision de ce bébé balancé contre le mur. Quelle heure est-il? Ouvrir les yeux. Pourquoi est-ce que je n y arrive pas? Est-ce que j ai les paupières soudées par de la chassie? Ce doit être cette humeur qui scelle mes cils. Comment se fait-il que, portant la main à mes yeux pour les frotter, je ne ressente ni contact ni soulagement? Comment se fait-il que même le mouvement de mes doigts me soit imperceptible? Qu est-ce qui se passe? Réveillez-moi! Quelqu un! Ouvrir les yeux. Mais tout reste noir. S il vous plaît, allumez les lumières! (Mais qui est-ce que j appelle? Je suis seul dans mon lit. Seul chez moi.) À la fin du rêve, il faut qu on puisse se réveiller. Ouvrir les yeux. Il faut qu il en soit ainsi. C est dans 15

3 l ordre des choses. L ordre immuable des choses. Où sont mes mains? À l aide! Suis-je en train de mourir? Demeurer calme. Respirer. (Mais pas d air dans la gorge.) Calme. (Mais pas d eau dans la bouche.) Doucement. Ne pas paniquer. (Mais pas de lumière.) Il doit bien y avoir une explication. Il faut qu il y en ait une. Ouvrir les yeux. Pour ne plus croiser le regard, affreusement profond et noir, de cet enfant. Mettre fin au cauchemar. Trouver une explication. Quoi? Paralysé? Non. On ne perd pas l usage de ses membres en dormant. Pas en rêvant. Pas à cause d un cauchemar. Il faut bien plus. Il faut une lésion, un accident. Dites-moi que je peux encore bouger! Mon Dieu, laissez-moi remuer un doigt, juste un, pour me rassurer. Juste un doigt. Rien. Pas d air. Pas d eau. Pas de lumière. C est impossible. Je ne peux pas être paralysé. Mes mains sont engourdies. Simplement engourdies. Ont dû rester enfouies sous moi durant le sommeil, écrasées sous moi. Circulation coupée. Le sang va revenir. Mais il faudrait que je les dégage, que je me déplace. Changer de position. 16

4 Mon Dieu, laissez-moi bouger, je vous en prie! Je suis trop jeune pour mourir! On ne peut pas mourir comme ça, pour rien, dans son lit, à quarante et un ans. Mais suis-je seulement dans mon lit? Demeurer calme. Respirer. J ai fait un cauchemar. Bébé contre un mur. Et je ne peux bouger. Ni ouvrir les yeux. Respirer. Me concentrer sur l air que je respire. (Mais quel air? Quels poumons?) Me concentrer sur ce cœur qui bat dans ma poitrine. (Quelle pulsation?) Sur le sang qui circule. (Dans quels membres?) J ai l impression d étouffer dans un ascenseur coincé entre deux étages. Les secours vont finir par arriver. Le courant va revenir. J étouffe dans l obscurité d un ascenseur coincé entre deux étages et qui risque de se décrocher d une minute à l autre. Pour dégringoler à toute vitesse et aller s écraser au fond de sa cage. J ai peur. Il est en train de se produire quelque chose de terrible. Alerter un voisin, la rue, ameuter le quartier. Quelqu un doit venir. Me masser, me secouer. Me secourir. Il faut appeler. Quelqu un doit venir. Comment se fait-il que, gueulant, je n entende pas mes propres appels? Comment se fait-il que, arc-bouté 17

5 dans la douleur, je ne sente pas mon propre corps se hérisser, s ériger, se tendre? Comment se fait-il que ma tête, soufflée par la bombe de la peur, ne s éparpille même pas? Rien que du silence. Rien que du noir. Ce ne peut être vrai. Ce ne peut être. Dans la nuit inébranlable, je pousse un cri muet. Je crie à blanc. Sombrer. Fuir. 18

6 L enfant. Le même. Il a survécu. Il a survécu au choc contre le mur, aux convulsions. Comme survivent pendant des semaines des bébés sous les décombres, après un tremblement de terre au Mexique ou en Inde. Avec une inexplicable volonté de vivre. Il ne garde aucune séquelle apparente. Il a beaucoup grandi. Il a maintenant, quoi, trois ou quatre ans. Debout dans un coin, blotti contre le frigo, il les observe sans un mot, le pouce dans la bouche. Il est facile à reconnaître. Il a, encore ce soir, ce regard affreusement profond et noir, qu il avait déjà sur le sol de cette même cuisine, près de ce frigo, justement, tandis que des spasmes électrisaient son petit corps. Il les observe. 19

7 Elle vient de le frapper. Malgré elle. C est parti tout seul. Une gifle terrible. Et lui, le toujours absent, le don juan, le patrouilleur du continent, est devenu tout pâle. Elle a osé le frapper! Elle a osé frapper son homme! Comment a-t-elle pu? Son ventre se noue. Mais c est lui qui a commencé aussi! Il s est mis à l engueuler à cause de cette robe trop rouge, trop courte qu elle vient d acheter. Une fantaisie, enfin. Il l a traitée de traînée. L a traitée de soûlonne. Elle ne voulait pas le frapper. Parti tout seul. Il n en revient pas. Elle sent la sueur mouiller ses tempes. Elle sent une chaleur l envahir, l étourdir, la griser aux limites du supportable, aux limites de l évanouissement. Une chaleur féroce mais bienfaisante : la peur. Elle a peur, effroyablement peur. C est tellement chaud et enivrant, et lui reste tellement hébété par cette gifle qu elle lui en donne une deuxième. Plus forte. Plus violente. Elle est folle. Immobile, le pouce dans la bouche, l enfant guette les réactions de son père. Elle reçoit un poing dans le visage. Le choc la fait reculer. Perdre pied, tomber. En s affaissant, elle heurte la table (d occasion). C est comme si on lui brisait les reins. 20

8 Ma tabarnac! Tu l emporteras pas en paradis! Les coups pleuvent. Coups de botte. Furieux. Elle ne cherche pas à s échapper ni à se défendre. Elle croise seulement les bras derrière sa tête, se roule en boule. Se recroqueville. Il la martèle. Elle ne crie pas. Gémit à peine. Chaque coup lui coupe le sang, la brise. Elle s attend à ce qu un os se rompe à l intérieur d elle-même. Elle s attend à entendre un craquement sinistre. Mais rien ne se rompt jamais. Elle s attend à ce qu un vaisseau éclate dans sa tête. Mais aucun n éclate jamais. Il n y a rien que la sensation de la peur, si réelle et si vraie, au creux de son ventre, si puissante, si capiteuse. Enfin, quelque chose arrive. Enfin, elle existe. La chaleur de la peur la cloue sur place. Ma chriss de chienne! L enfant tète son pouce avec une nouvelle ardeur. Il devine la suite. Elle va abaisser le bouclier de ses bras repliés, il va l atteindre au visage et le sang va couler. Il va l atteindre au visage, et son nez, ses lèvres vont se barbouiller de rouge. D un instant à l autre. 21

9 Alors, il va s arrêter, se rendre compte, s agenouiller. Elle se ramassera davantage, elle se repliera, méfiante, craintive. Il demandera pardon. Lui fera des promesses. L appellera mon cœur, lui soufflera ma biche. Elle laissera tomber sa garde. Il la couvrira de baisers. Jamais plus. C est fini. Juré. Elle lèvera la main vers son visage, elle caressera sa barbe de deux jours, sa barbe de beau voyou. Il léchera les filets de sang sur ses joues, dans son cou. Glissera goulûment les mains sous la robe. Et ils baiseront, là, sur le plancher de la cuisine, sans se soucier de leur enfant blotti contre le frigo. Ils baiseront avec une ferveur animale, en hâte, frénétiquement, sans quitter leurs vêtements, sans ménagement, avec une intensité égale à celle de leurs coups, de leurs insultes. Et, de nouveau, elle aura chaud dans son ventre. Durant le plaisir, il entrouvrira les lèvres pour happer l air par saccades. Coups de reins décidés et patients. Réfugié contre le frigo, le pouce dans sa bouche, l enfant ne bougera pas. Le regard affreusement profond et noir. 22

10 Assez! Je ne veux plus voir cet enfant! Je veux me réveiller. Ne plus dormir. Quitter ce cauchemar. Ne plus le voir. Ce regard noir. Je veux me retrouver dans mes draps, dans mon lit. Au milieu de ma chambre blanche et bleue. Revenir à la vie. Ouvrir les yeux. Bouger. Comment se fait-il que, laissant s écouler le temps, je ne puisse toujours pas sortir de cet engourdissement? À quand l air, l eau? À quand la lumière? Ce n est rien. (Pourquoi cet enfant? Et pourquoi ce regard?) Ce n est rien. Rien qu un mauvais rêve. Sans signification, sans portée. (Mais pourquoi se poursuit-il? Pourquoi ce second épisode?) Les cauchemars ne peuvent pas durer. Ils finissent par s estomper et le dormeur, par se réveiller. Il suffit de faire preuve de patience. 23

11 Ce ne peut être la mort. Si j étais mort, il y aurait de la lumière. Un tunnel. Il y aurait une spirale de lumière blanche qui m aspirerait, et une silhouette imprécise et argentée qui me tendrait la main pour me guider. Il n y aurait pas ce froid, ce dur, ce noir. Il n y aurait pas cet enfant qui s incruste. Les morts ne rêvent pas. On peut rêver de mourir, on peut rêver qu on est mort. Mais on ne peut plus rêver une fois qu on est mort. Ce ne peut être la mort. Je suis trop seul. Il fait trop noir. Mon âme a trop mal. Il n y aurait pas cette femme qui se laisse battre dans l espoir fou des retrouvailles, dans l attente fébrile du pardon. Il n y aurait pas cette femme rouée de coups qui anticipe le déchaînement de l amour coupable. Qui est cette femme? Qui est ce toujours absent? Je ne suis pas mort. Me le répéter. Je ne suis pas mort. M en convaincre même si je ne puis ouvrir les yeux, remuer les doigts, crier. Me le répéter. Je ne suis pas mort. Rester calme. Patience. Je ne peux plus ouvrir les yeux, ni bouger, mais je ne suis pas mort. Qu est-ce que j ai fait ce soir avant de me mettre au lit? Immédiatement avant? J ai dû 24

12 regarder la télé. Me brosser les dents. Caresser le chat. Comme chaque soir ou presque. Est-ce que je l ai vraiment fait? Je ne sais plus. (Revenir à la réalité. Au quotidien. Chasser l enfant.) Je ne sais plus. Il y a tellement de gestes qu on fait sans s y arrêter, mécaniquement, des automatismes. Tirer la chasse ou bien tâter le fond de ses poches pour s assurer que le trousseau de clés s y trouve. Des gestes tellement répétés qu on perd la conscience de les faire, de les avoir faits. Ai-je vraiment tiré la chasse? Je ne suis pas mort, mais peut-être en train de mourir, gisant sur mon lit, terrassé par une crise, tétanisé. Sans mouvement, sans air. Ni lumière. Une panne du cœur, un arrêt du cerveau. Un circuit qui déconne. Une résistance qui saute. Non! Non! Si j étais sur le point de mourir, c est mon passé qui resurgirait. Pas celui d un autre. Pas celui de cet enfant au regard noir. Rester calme. Me concentrer. Il n y a pas de menace. Je ne suis pas à l article de la mort. Malaise passager. Engourdissement. Patience. Tout va s arranger. 25

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Allo Parents - Bébé 0800 00 34 56

Allo Parents - Bébé 0800 00 34 56 Les pleurs sont le mode d expression de votre bébé, et ils peuvent correspondre à des besoins qui ne sont pas satisfaits. Parfois un bébé pleure sans que l on sache pourquoi L important c est donc de savoir

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

L empereur, c est moi

L empereur, c est moi HUGO HORIOT L empereur, c est moi Postface de Françoise Lefèvre L ICONOCLASTE I BIG BANG Des chiffres et des lettres dans les étoiles Je m appelle Julien. Julien Hugo Sylvestre Horiot, mais on m appelle

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Le lancement d un satellite

Le lancement d un satellite Le lancement d un satellite Le lancement d un satellite Le lancement d un satellite La grippe La grippe La grippe Un chaton curieux Le chat Mistoufle habite dans un très très grand jardin. Mais, quand

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno La sorcière 2001, Juan Manuel Torres-Moreno Marcel a rêvé d une rue d une ville d autrui. Une rue distante, éloignée du bruit du centre-ville. Avec de grandes maisons, des jardins obscurs et remplis de

Plus en détail

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit»

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» «Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» Khalil Gibran «Tant de fois, j ai été Jusqu au bout de mes rêves, Que je continuerai, Jusqu à ce que j en crève Que je continuerai, Que

Plus en détail

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT LA BARBE BLEUE Charles PERRAULT Il y avait autrefois un homme qui était très riche. Il avait des maisons magnifiquement meublées à la ville et à la campagne, sa table était toujours couverte de vaisselle

Plus en détail

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal Marie Laberge JUILLET Roman Boréal 1 Le vacarme des oiseaux, juste avant l aube dans la grisaille chargée de rose qui pesait sur la nuit, l avait déjà réveillé. Il avait passé la nuit à lutter contre l

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

Expliquer le corps humain aux enfants

Expliquer le corps humain aux enfants Expliquer le corps humain aux enfants Découvrir l organisation globale du corps, Connaître les principaux organes et savoir les localiser, a. Le cœur, les poumons, les intestins, les yeux Découvrir les

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Une Nuit Pas Comme Les Autres Pièce en un acte

Une Nuit Pas Comme Les Autres Pièce en un acte Une Nuit Pas Comme Les Autres Pièce en un acte Acteurs et (épouse de ). Lieu Chambre à coucher. Au lever du rideau et sont allongés sur le lit. est sur le côté droit. Ils dorment. ronfle. La couverture

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

même geste qui la balance sur le ventre, la tête plongée dans l oreiller, la tignasse à portée de main. Il relève la jupe vite fait.

même geste qui la balance sur le ventre, la tête plongée dans l oreiller, la tignasse à portée de main. Il relève la jupe vite fait. ANSELME JETTE CÉLESTE SUR LE MATELAS, chaque fois le même geste qui la balance sur le ventre, la tête plongée dans l oreiller, la tignasse à portée de main. Il relève la jupe vite fait. Elle ne résiste

Plus en détail

Effets sonores Musique Visuel. Ouverture «Harper Knows Best». Ben est dans le salon. Il termine un modèle à coller de voiture. Harper arrive.

Effets sonores Musique Visuel. Ouverture «Harper Knows Best». Ben est dans le salon. Il termine un modèle à coller de voiture. Harper arrive. ET DIEU CRÉA LAFLAQUE (SAISON 10) TITRE DE TRAVAIL : Harper A Raison Voiture électrique VF PERSONNAGES : Harper, Ben, Laureen DÉCORS : Maison Harper AUTEUR : Yves Amyot DURÉE ESTIMÉE : min Effets sonores

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne KHALED AL KHAMISSI Taxi traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne 1 Mon Dieu! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi? Et quel âge pouvait avoir sa voiture? Je n en

Plus en détail

Apprendre à porter secours

Apprendre à porter secours séance 1 Apprendre à porter secours Se protéger, protéger et donner l alerte Je découvre Observe ces images. Décris les situations que tu vois, explique ce que tu comprends, puis, complète le tableau ci-après.

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la

Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la première fois. Leur bonne santé me précède. C est ma faute.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait de la publication Je suis complètement battue Extrait de la publication Extrait de la publication Éléonore Mercier Je suis complètement battue P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts,

Plus en détail

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur!

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur! LE PLAN DE MILI Mili lance un message comme on lance une bouteille à la mer. Elle s adresse à nous tous, mais plus particulièrement à ceux Des îles de la Polynésie Française Vous pouvez l aider en envoyant

Plus en détail

! Paroles et musique : Annette Campagne

! Paroles et musique : Annette Campagne Pour ce que ça vaut Pour ce que ça vaut Y a encore des jours où je m enflamme Où je suis à la merci de tous mes états d âme C est difficile de lâcher prise Quand mes vagues se heurtent sur tes rochers

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX Cégep FrançoisXavierGarneau MÉMO Références Estu une étudiante qui : André, C., Légeron, P. (2000). La peur des autres : Trac, timidité et phobie sociale.

Plus en détail

Ce ne sont que des mots Offerts en privilège A nous autres humains ; Ce ne sont que des mots, Modestes témoignages De notre bref passage En ce monde

Ce ne sont que des mots Offerts en privilège A nous autres humains ; Ce ne sont que des mots, Modestes témoignages De notre bref passage En ce monde Ce ne sont que des mots Offerts en privilège A nous autres humains ; Ce ne sont que des mots, Modestes témoignages De notre bref passage En ce monde incertain... 7 Paroles, Paroles Pour certains, parler

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

Chapitre I. Ydak l amérindienne

Chapitre I. Ydak l amérindienne Chapitre I Ydak l amérindienne Je me prénomme Ydak. Je suis une Carib. L histoire de ma vie commence le jour de l arrivée de ce Taïno, à la peau rouge comme un soleil couchant, au regard vide, déjà résigné

Plus en détail

Voilà mon univers rouge et humide

Voilà mon univers rouge et humide Voilà mon univers rouge et humide La nuit où je suis devenu ce que je suis devenu, il faisait très froid. J étais allongé sur mon lit, je venais de vomir mon steak haché et mes haricots mexicains, et tous

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

eth_cont_transit 21/03/08 15:15 Page 1 TRANSIT

eth_cont_transit 21/03/08 15:15 Page 1 TRANSIT TRANSIT Du même auteur aux éditions Théâtrales TENTATION, 2006 En coédition avec la Maison Antoine-Vitez, traduction Isabelle Bres chez d autres éditeurs COMBAT, in La Jeune Dramaturgie espagnole, 2002

Plus en détail

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran 1 Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran de l ordinateur. «Grâce à la Clinique pour animaux en détresse, touvez l animal de compagnie idéal!» Tu as oublié le «r» à «trouvez», fit-elle remarquer

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

Arc : Antarr Midori. Auteur : G. Finck Correctrice : Prunette Illustrateur : Mooglistar 1 G.F.

Arc : Antarr Midori. Auteur : G. Finck Correctrice : Prunette Illustrateur : Mooglistar 1 G.F. Arc : Antarr Midori Auteur : G. Finck Correctrice : Prunette Illustrateur : Mooglistar 1 G.F. Chapitre 1 : Alystea - T es sûr qu on est au bon endroit? demanda Aran capuche sur la tête, perplexe. - C est

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

L autobus de la 3 e Avenue a quelque chose de diabolique. Immobilisé le long du trottoir, il semble railler Jax Opus, qui se fraie un chemin à

L autobus de la 3 e Avenue a quelque chose de diabolique. Immobilisé le long du trottoir, il semble railler Jax Opus, qui se fraie un chemin à 1 L autobus de la 3 e Avenue a quelque chose de diabolique. Immobilisé le long du trottoir, il semble railler Jax Opus, qui se fraie un chemin à travers les passants en criant : Hé! Hé! Attendez! Il n

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel.

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Octobre 2015 Froid Dans la forêt derrière ma maison, le feuillage est rouge

Plus en détail

Chantal Lauret. Parfum de Violette. Chanchan la plume

Chantal Lauret. Parfum de Violette. Chanchan la plume Parfum de Violette Chantal Lauret Parfum de Violette Chanchan la plume La fenêtre, ouverte sur le parc, Sur le rebord, un pot en terre cuite, Une violette. Je suis là, assise, le regard dans le vide,

Plus en détail

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas!

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas! 1 DIVORCE (L'homme et la femme entrent en se tenant par le bras, habillés comme des mariés "en négatif": elle en robe de mariée noire, lui en habit blanc, chemise noire, noeud papillon blanc. Tous deux

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau,

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, 1 On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, c est celui d à côté. Ancien, d une belle couleur

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

L UTILISATION DE L IMPARFAIT

L UTILISATION DE L IMPARFAIT L UTILISATION DE L IMPARFAIT A) Une description (= Beschreibung) Aujourd hui, notre village est assez grand. (petit) Mais avant, notre village... Aujourd hui, il y a 5'000 habitants. (300) Mais avant,.....

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Rédigé et illustré par Ayaya marketing et communications.

Rédigé et illustré par Ayaya marketing et communications. Tout sur l asthme Rédigé et illustré par Ayaya marketing et communications. Ce fascicule a été adapté et modifié avec l autorisation de l Association pulmonaire de l Ontario, en partenariat avec l Association

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait 13 Zic et tim Où est encore passé Zic? La mère de Zic appuya sur un bouton et la maison se mit à pivoter doucement; ainsi, elle pouvait, d un coup d œil, visualiser le parc qui entourait la villa. Quelle

Plus en détail

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Marie Darrieussecq Zoo Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pourquoi une truie? De toutes les questions possibles, sauf peut-être «comment ça va?», c est la question qu on m a le plus

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq Les poèmes d amour wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui L art du sonnet

Plus en détail

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui ...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui prêchait le retour au désert et considérait le moindre circuit

Plus en détail

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais écrit, retour d Inde, à Cambridge, l hiver 1945 et se

Plus en détail

Monitor dechu kojence BM-02 Baby Respiration Monitor BM-02

Monitor dechu kojence BM-02 Baby Respiration Monitor BM-02 Monitor dechu kojence BM-02 Baby Respiration Monitor BM-02 FR DÉTECTEUR DE MOUVEMENTS RESPIRATOIRES BM-02 NANNY On vous félicite de la naissance de votre bébé et on vous remercie également pour l achat

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que...

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... François Gagol, 2003. 1. je traverse des moments de stress mais je traverse toujours des moments de stress 5 2. j ai tellement l

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

ART THÉRAPIE : EVOLUTION

ART THÉRAPIE : EVOLUTION ART THÉRAPIE : EVOLUTION Dessin de ma fibromyalgie : une patiente anonyme et partenaire de l équipe de la douleur Explications : grâce au volontarisme de la patiente, Docteur Gérard TORLOTING Mon évolution

Plus en détail

Merci Merci de m avoir ramassé Je m interromps. Le français semble m échapper, je ne trouve plus les mots. Immobile, les yeux fixés sur moi, il ne

Merci Merci de m avoir ramassé Je m interromps. Le français semble m échapper, je ne trouve plus les mots. Immobile, les yeux fixés sur moi, il ne Des yeux comme ceux d un chat, d un vert incroyable, ils me fixaient sans ciller. J ai voulu me redresser, m approcher. Une main posée sur mon épaule m en a empêché. Avec fermeté, il a secoué la tête.

Plus en détail

Jardin secret. Hank Vogel

Jardin secret. Hank Vogel Jardin secret Hank Vogel Hank Vogel Jardin secret 1 L amour, une couronne d épines et de lauriers. 2 On n entre pas dans le royaume des anges la tête vide et les mains propres, on y entre souvent abattu

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

En coinçant le rideau de sa fenêtre avec une pince à linge, Lucio pouvait observer le nouveau voisin mieux à son aise. C était un petit gars brun qui

En coinçant le rideau de sa fenêtre avec une pince à linge, Lucio pouvait observer le nouveau voisin mieux à son aise. C était un petit gars brun qui I En coinçant le rideau de sa fenêtre avec une pince à linge, Lucio pouvait observer le nouveau voisin mieux à son aise. C était un petit gars brun qui montait un mur de parpaings sans fil à plomb, et

Plus en détail

TROUBLE LIT DOUBLE Comédie en un acte de Anne-Sophie Nédélec

TROUBLE LIT DOUBLE Comédie en un acte de Anne-Sophie Nédélec TROUBLE LIT DOUBLE Comédie en un acte de Anne-Sophie Nédélec 1 Résumé : En déplacement professionnel, Madame et sa secrétaire Amélia se retrouvent coincées dans une chambre d hôtel qui n a qu un seul grand

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail