Architecture des systèmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Architecture des systèmes"

Transcription

1 LIG, 2/12/2010 Architecture des systèmes Avancées et défis Sacha Krakowiak Université de Grenoble 1

2 Architecture des systèmes! Architecture art de construire les édifices art de créer et dʼorganiser des formes en vue dʼune fonction, en présence de contraintes 2 2

3 Architecture des systèmes! Architecture art de construire les édifices art de créer et dʼorganiser des formes en vue dʼune fonction, en présence de contraintes Christopher Alexander, Notes on the Synthesis of Form, Harvard University Press,

4 Architecture des systèmes! Architecture art de construire les édifices art de créer et dʼorganiser des formes en vue dʼune fonction, en présence de contraintes! Architecture de systèmes informatiques un (ou des) modèle(s) décrivant la structure et le comportement dʼun système en termes dʼéléments et de relations entre ces éléments une (ou des) méthode(s) pour construire un système répondant à des spécifications Christopher Alexander, Notes on the Synthesis of Form, Harvard University Press,

5 Quelques outils de lʼarchitecte! Des (méta) principes Règles génériques pouvant se décliner sous diverses formes concrètes Abstraction (ex. : hiérarchie de machines abstraites) Séparation des préoccupations (ex. : séparation politique/mécanismes, interface/réalisation) Économie (ex. : optimiser le cas fréquent, contrôle «de bout en bout») 3 3

6 Quelques outils de lʼarchitecte! Des (méta) principes Règles génériques pouvant se décliner sous diverses formes concrètes Abstraction (ex. : hiérarchie de machines abstraites) Séparation des préoccupations (ex. : séparation politique/mécanismes, interface/réalisation) Économie (ex. : optimiser le cas fréquent, contrôle «de bout en bout»)! Des paradigmes Paradigme : démarche, mode dʼorganisation, structure applicable à une large classe de situations, et ayant valeur dʼexemple, dans les deux sens du terme illustration dʼune démarche modèle à suivre 3 3

7 Quelques paradigmes de lʼarchitecture des systèmes! Virtualisation concrétiser un objet idéal multiplier un objet réel 4 4

8 Quelques paradigmes de lʼarchitecture des systèmes! Virtualisation concrétiser un objet idéal multiplier un objet réel! Composition et décomposition séparer les préoccupations (conception individuelle / assemblage) réutiliser les efforts de conception et de réalisation 4 4

9 Quelques paradigmes de lʼarchitecture des systèmes! Virtualisation concrétiser un objet idéal multiplier un objet réel! Composition et décomposition séparer les préoccupations (conception individuelle / assemblage) réutiliser les efforts de conception et de réalisation! Auto-adaptation et réflexivité réagir au changement (prévu ou imprévu) optimiser des critères de qualité 4 4

10 Quelques paradigmes de lʼarchitecture des systèmes! Virtualisation concrétiser un objet idéal multiplier un objet réel! Composition et décomposition séparer les préoccupations (conception individuelle / assemblage) réutiliser les efforts de conception et de réalisation une préoccupation «transversale» Formalisation, preuve! Auto-adaptation et réflexivité réagir au changement (prévu ou imprévu) optimiser des critères de qualité 4 4

11 Les deux faces de la virtualisation! Ascendante (abstraction) Un outil de partage de ressources Création de ressources «hautes» Multiplexage de ressources «basses» interface existante interface exportée 5 5

12 Les deux faces de la virtualisation! Ascendante (abstraction) Un outil de partage de ressources Création de ressources «hautes» Multiplexage de ressources «basses» interface existante interface exportée! Descendante (raffinement) Un outil de conception De la spécification à la réalisation Hiérarchie de machines abstraites interface souhaitée interface existante 5 5

13 Les deux faces de la virtualisation! Ascendante (abstraction) Un outil de partage de ressources Création de ressources «hautes» Multiplexage de ressources «basses» Interface visible, réalisation cachée Transformation (ou non) dʼinterfaces Préservation dʼinvariants! Descendante (raffinement) Un outil de conception De la spécification à la réalisation Hiérarchie de machines abstraites interface existante interface souhaitée interface existante interface exportée 5 5

14 Quoi virtualiser, et pourquoi?! Virtualiser des ressources À lʼintérieur dʼun système dʼexploitation processeur => processus, mémoire physique => mémoire virtuelle écran => fenêtre, périphérique => flot dʼentrée-sortie, 6 6

15 Quoi virtualiser, et pourquoi?! Virtualiser des ressources À lʼintérieur dʼun système dʼexploitation processeur => processus, mémoire physique => mémoire virtuelle écran => fenêtre, périphérique => flot dʼentrée-sortie,! Virtualiser une machine Pour multiplexer les ressources Pour accueillir plusieurs systèmes dʼexploitation Pour assurer sécurité et tolérance aux fautes 6 6

16 Quoi virtualiser, et pourquoi?! Virtualiser des ressources À lʼintérieur dʼun système dʼexploitation processeur => processus, mémoire physique => mémoire virtuelle écran => fenêtre, périphérique => flot dʼentrée-sortie,! Virtualiser une machine Pour multiplexer les ressources Pour accueillir plusieurs systèmes dʼexploitation Pour assurer sécurité et tolérance aux fautes! Virtualiser un réseau Pour spécialiser une fonction (sécurité, performances, ) 6 6

17 Quoi virtualiser, et pourquoi?! Virtualiser des ressources À lʼintérieur dʼun système dʼexploitation processeur => processus, mémoire physique => mémoire virtuelle écran => fenêtre, périphérique => flot dʼentrée-sortie,! Virtualiser une machine Pour multiplexer les ressources Pour accueillir plusieurs systèmes dʼexploitation Pour assurer sécurité et tolérance aux fautes! Virtualiser un réseau Pour spécialiser une fonction (sécurité, performances, )! Virtualiser un environnement dʼexécution Langage de programmation (machine virtuelle dédiée au langage) Plate-forme (+ intergiciel (+ support dʼapplications)) 6 6

18 Brève histoire de la virtualisation Mémoire stable MV Smalltalk Hardware UNCOL P-code (MV Pascal) Abstraction Layer (HAL) JVM (MV Java) CLI (.Net) THE IBM S/38 Windows NT Mémoire virtuelle Processus (processeur virtuel) Machine virtuelle (IBM CP) VM/370 VMware DISCO (grappe virtuelle) Xen Cloud Computing Réseaux de recouvrement (overlay) 7 7

19 Virtualisation pour les langages! Solution mixte entre compilation et interprétation Code source Code source Compilateur Code objet Machine physique Interprète (machine virtuelle) Machine physique 8 8

20 Virtualisation pour les langages! Solution mixte entre compilation et interprétation Code source Compilateur Code objet Machine physique Code source Interprète (machine virtuelle) Machine physique Code source Compilateur Code intermédiaire Machine virtuelle Machine physique 8 8

21 Virtualisation pour les langages! Solution mixte entre compilation et interprétation Code source Compilateur Code objet Machine physique Code source Interprète (machine virtuelle) Machine physique Code source Compilateur Code intermédiaire Machine virtuelle Machine physique! Avantages Portabilité (un seul compilateur) Abstractions «sur mesure» adaptées à un (une classe de) langage(s) Objets, composants, méta-données, Fonctions étendues pour la MV Sécurité Mise au point, mesures Réflexivité Exemples : P-Code (Pascal) JVM (Java) CLI 8 8

22 Virtualisation dʼune ressource : la mémoire stable Read Write observation Disque physique [hypothèses de défaillance] B. W. Lampson and H. E. Sturgis. Crash Recovery in a Distributed Data Storage System, unpublished technical report, Xerox PARC, June 1979, 25 pp. 9 9

23 Virtualisation dʼune ressource : la mémoire stable CarefulPut CarefulGet Disque soigneux Read Write [invariants] élimine défaillances transitoires observation Disque physique [hypothèses de défaillance] B. W. Lampson and H. E. Sturgis. Crash Recovery in a Distributed Data Storage System, unpublished technical report, Xerox PARC, June 1979, 25 pp. 9 9

24 Virtualisation dʼune ressource : la mémoire stable Cleanup Disque stable Disque soigneux StableGet StablePut CarefulGet CarefulPut [invariants] Read Write [invariants] résiste aux défaillances non catastrophiques élimine défaillances transitoires observation Disque physique [hypothèses de défaillance] B. W. Lampson and H. E. Sturgis. Crash Recovery in a Distributed Data Storage System, unpublished technical report, Xerox PARC, June 1979, 25 pp. 9 9

25 Virtualisation dʼune ressource : la mémoire stable Cleanup Disque stable Disque soigneux StableGet StablePut CarefulGet CarefulPut [invariants] Read Write [invariants] résiste aux défaillances non catastrophiques élimine défaillances transitoires observation Disque physique [hypothèses de défaillance] B. B. W. W. Lampson, Atomic and H. Transactions, E. Sturgis. Crash in Distributed Recovery in Systems Architecture a Distributed Data Storage and Implementation, System, unpublished ed. Lampson, technical Paul, report, and Xerox Siegert, PARC, LNCS June 105, 1979, Springer, 25 pp. 1981, pp

26 Machines virtuelles «classiques» Interface machine physique MV1 MV2 Hyperviseur Machine physique 10 10

27 Machines virtuelles «classiques» Interface machine physique Appli. Appli. Appli. MV1 OS MV2 OS Hyperviseur Machine physique 10 10

28 Machines virtuelles «classiques»! Lʼhyperviseur, un super-os Présente une interface uniforme aux machines virtuelles (MVs) Gère (et protège) les ressources physiques Encapsule lʼétat interne des MVs Cʼest un composant critique Isolation Défaillances Sécurité Interface machine physique Appli. Appli. Appli. MV1 OS MV2 OS Hyperviseur Machine physique 10 10

29 Machines virtuelles «classiques»! Lʼhyperviseur, un super-os Présente une interface uniforme aux machines virtuelles (MVs) Gère (et protège) les ressources physiques Encapsule lʼétat interne des MVs Cʼest un composant critique Isolation Défaillances Sécurité Interface machine physique Appli. Appli. Appli. MV1 OS MV2 OS Hyperviseur James E. Smith, Ravi Nair, Virtual Machines, Morgan Kaufmann, 2005 Virtualization Technologies, IEEE Computer, May 2005 Machine physique 10 10

30 Machines virtuelles : comment çà marche Appli. Mode utilisateur OS Trap Instructions privilégiées Mode privilégié Machine physique 11 11

31 Machines virtuelles : comment çà marche Appli. Mode utilisateur Trap Instructions privilégiées OS Interruption Instructions privilégiées Mode privilégié Machine physique 11 11

32 Machines virtuelles : comment çà marche Appli. Appli. OS Mode utilisateur Instructions privilégiées OS Entrées-sorties Interruptions Mémoire virtuelle Trap Instructions privilégiées Interruption Instructions privilégiées Mode privilégié Hyperviseur Trap État MV1 État MV2 Machine physique Machine physique 11 11

33 Machines virtuelles : comment çà marche Appli. Appli. OS Mode utilisateur Instructions privilégiées OS Entrées-sorties Interruptions Mémoire virtuelle Trap Instructions privilégiées Interruption Instructions privilégiées Mode privilégié Hyperviseur Trap État MV1 État MV2 Machine physique Machine physique! Un problème Sur les machines actuelles (IA-32, etc.), lʼeffet de certaines instructions dépend du mode courant (privilégié ou utilisateur) De telles instructions ne sont pas virtualisables 11 11

34 Machines virtuelles Interface modifiée MV1 MV2 Hyperviseur Machine physique 12 12

35 Machines virtuelles Interface modifiée Appli. Appli. Appli. Unix MV1 modifié Windows MV2 modifié Hyperviseur Machine physique 12 12

36 Machines virtuelles! Comment contourner le problème des instructions multi-modes? La paravirtualisation : changer lʼinterface de lʼhyperviseur Remplacer les instructions non virtualisables Lʼinterface nʼest plus celle de la machine physique Les OS doivent donc être modifiés! En pratique, on ne modifie que la HAL (couche dʼabstraction) Interface modifiée Appli. Unix MV1 modifié HAL-U Appli. Appli. Hyperviseur Windows MV2 modifié HAL-W Machine physique 12 12

37 Machines virtuelles! Comment contourner le problème des instructions multi-modes? La paravirtualisation : changer lʼinterface de lʼhyperviseur Remplacer les instructions non virtualisables Lʼinterface nʼest plus celle de la machine physique Les OS doivent donc être modifiés! En pratique, on ne modifie que la HAL (couche dʼabstraction) Interface modifiée La traduction dynamique de code binaire : Remplacer à la volée les instructions non virtualisables Appli. Unix MV1 modifié HAL-U Appli. Appli. Hyperviseur Windows MV2 modifié HAL-W Machine physique 12 12

38 Machines virtuelles! Comment contourner le problème des instructions multi-modes? La paravirtualisation : changer lʼinterface de lʼhyperviseur Remplacer les instructions non virtualisables Lʼinterface nʼest plus celle de la machine physique Les OS doivent donc être modifiés! En pratique, on ne modifie que la HAL (couche dʼabstraction) Interface modifiée La traduction dynamique de code binaire : Remplacer à la volée les instructions non virtualisables Dans lʼavenir : Appli. Unix MV1 modifié HAL-U Les nouveaux processeurs sont conçus pour la virtualisation Appli. Appli. Hyperviseur Windows MV2 modifié HAL-W Machine physique 12 12

39 Grappes virtuelles UC UC UC UC UC UC UC UC Réseau dʼinterconnexion (+ mémoire partagée) niveau physique 13 13

40 Grappes virtuelles MV MV MV Application Application App App OS OS Système dʼexploitation Cellular Disco (Hyperviseur) UC UC UC UC UC UC UC UC Réseau dʼinterconnexion (+ mémoire partagée) niveau physique 13 13

41 Grappes virtuelles MV MV MV Application Application App App OS OS Système dʼexploitation limites de confinement des fautes Cellular Disco (Hyperviseur) UC UC UC UC UC UC UC UC Réseau dʼinterconnexion (+ mémoire partagée) niveau physique 13 13

42 Grappes virtuelles MV MV MV Application Application App App OS OS Système dʼexploitation limites de confinement des fautes Cellular Disco (Hyperviseur) UC UC UC UC UC UC UC UC Réseau dʼinterconnexion (+ mémoire partagée) niveau physique 13 13

43 Grappes virtuelles MV MV MV Application Application App App OS OS Système dʼexploitation limites de confinement des fautes Cellular Disco (Hyperviseur) UC UC UC UC UC UC UC UC Réseau dʼinterconnexion (+ mémoire partagée) niveau physique K. Govil, D. Teodosiu, Y. Huang, M. Rosenblum. Cellular Disco: Resource Management Using Virtual Clusters on Shared-Memory Multiprocessors, ACM Trans. on Computer Systems, 18(3), Aug

44 Réseaux de recouvrement 14 14

45 Réseaux de recouvrement! Objectifs Routage Fiabilité Sécurité, confidentialité Qualité de service Support dʼune plate-forme 14 14

46 Réseaux de recouvrement! Objectifs Routage Fiabilité Sécurité, confidentialité Qualité de service Support dʼune plate-forme! Exemples LʼInternet lui-même Tables de hachage réparti VPN Service spécialisé (distribution de contenu) 14 14

47 Cloud computing : lʼinformatique dans les nuages! Une vision ancienne «computing may someday be organized as a public utility just as the telephone system is a public utility» John McCarthy,

48 Cloud computing : lʼinformatique dans les nuages! Une vision ancienne «computing may someday be organized as a public utility just as the telephone system is a public utility»! en voie de réalisation? John McCarthy,

49 Cloud computing : lʼinformatique dans les nuages! Une vision ancienne «computing may someday be organized as a public utility just as the telephone system is a public utility»! en voie de réalisation?! Virtualisation à grande échelle John McCarthy, 1961 du matériel : Infrastructure as a Service (Amazon EC2) de lʼenvironnement dʼexécution : Platform as a Service (Microsoft Azure) du support dʼapplications : Software as a Service (Google Docs) 15 15

50 Cloud computing : lʼinformatique dans les nuages! Une vision ancienne «computing may someday be organized as a public utility just as the telephone system is a public utility»! en voie de réalisation?! Virtualisation à grande échelle John McCarthy, 1961 du matériel : Infrastructure as a Service (Amazon EC2) de lʼenvironnement dʼexécution : Platform as a Service (Microsoft Azure) du support dʼapplications : Software as a Service (Google Docs)! Un nouveau modèle économique mais des problèmes potentiels 15 15

51 Cloud computing : lʼinformatique dans les nuages! Une vision ancienne «computing may someday be organized as a public utility just as the telephone system is a public utility»! en voie de réalisation?! Virtualisation à grande échelle John McCarthy, 1961 du matériel : Infrastructure as a Service (Amazon EC2) de lʼenvironnement dʼexécution : Platform as a Service (Microsoft Azure) du support dʼapplications : Software as a Service (Google Docs)! Un nouveau modèle économique mais des problèmes potentiels! Un domaine de recherche ouvert [voir journée Clouds, ENS Lyon, 13 décembre 2010] 15 15

52 Questions sur les nuages! Quels sont les traits originaux? 16 16

53 Questions sur les nuages! Quels sont les traits originaux? «Élasticité» : le client paie ce quʼil consomme, facturation à grain fin Pour le client : économie, pas de risque de sur/sous-dimensionnement, capacité potentiellement illimitée Pour le fournisseur : gain (effet dʼéchelle, multiplexage statistique, rentabilisation des investissements) Réactivité aux variations de la demande D. Owens, Securing Elasticity in the Cloud, Comm. of the ACM, vol. 53, no 6, June

54 Questions sur les nuages! Quels sont les traits originaux? «Élasticité» : le client paie ce quʼil consomme, facturation à grain fin Pour le client : économie, pas de risque de sur/sous-dimensionnement, capacité potentiellement illimitée Pour le fournisseur : gain (effet dʼéchelle, multiplexage statistique, rentabilisation des investissements) Réactivité aux variations de la demande! Quels sont les risques et les difficultés? D. Owens, Securing Elasticity in the Cloud, Comm. of the ACM, vol. 53, no 6, June 2010 Limites techniques : évolution, passage à grande échelle, latence 16 16

55 Questions sur les nuages! Quels sont les traits originaux? «Élasticité» : le client paie ce quʼil consomme, facturation à grain fin Pour le client : économie, pas de risque de sur/sous-dimensionnement, capacité potentiellement illimitée Pour le fournisseur : gain (effet dʼéchelle, multiplexage statistique, rentabilisation des investissements) Réactivité aux variations de la demande! Quels sont les risques et les difficultés? D. Owens, Securing Elasticity in the Cloud, Comm. of the ACM, vol. 53, no 6, June 2010 Limites techniques : évolution, passage à grande échelle, latence Perte de contrôle sur les données (localisation, sécurité, ) 16 16

56 Questions sur les nuages! Quels sont les traits originaux? «Élasticité» : le client paie ce quʼil consomme, facturation à grain fin Pour le client : économie, pas de risque de sur/sous-dimensionnement, capacité potentiellement illimitée Pour le fournisseur : gain (effet dʼéchelle, multiplexage statistique, rentabilisation des investissements) Réactivité aux variations de la demande! Quels sont les risques et les difficultés? D. Owens, Securing Elasticity in the Cloud, Comm. of the ACM, vol. 53, no 6, June 2010 Limites techniques : évolution, passage à grande échelle, latence Perte de contrôle sur les données (localisation, sécurité, ) Pas de baisse significative du prix sans sacrifier les garanties de performances les garanties de disponibilité les garanties de sécurité D. Durkee, Why Cloud Computing Will Never Be Free, Comm. of the ACM, vol. 53, no 5, May

57 Virtualisation dans les systèmes embarqués! Contraintes spécifiques Complexité croissante des applications Maîtrise des performances Réduction de la taille de la base informatique de confiance 17 17

58 Virtualisation dans les systèmes embarqués! Contraintes spécifiques Complexité croissante des applications Maîtrise des performances Réduction de la taille de la base informatique de confiance! Un renouveau pour les micro-noyaux Le micro-noyau comme hyperviseur à bas niveau Des systèmes dʼexploitation «sur mesure» pour une application permet de réaliser des «appareils virtuels» (appareil + son OS spécifique) Les pilotes peuvent sortir de la base de confiance Les composants critiques peuvent être isolés dans des MV G. Heiser, The Role of Virtualization in Embedded Systems, Proc. First Workshop on Isolation and Integration in Embedded Systems (IIESʼ08), pp 11-16, April

59 Un micro-noyau vérifié 2010, S. Krakowiak Congrès Specif

60 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, ) Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

61 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, ) conception prototype Haskell Simulateur Isabelle/HOL spécification abstraite Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

62 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, ) conception prototype Haskell génération automatique Isabelle/HOL spécification abstraite spécification exécutable Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

63 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, ) conception prototype Haskell génération automatique Isabelle/HOL spécification abstraite spécification exécutable raffinement preuve Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

64 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, ) conception prototype Haskell génération automatique Isabelle/HOL spécification abstraite spécification exécutable code C optimisé raffinement preuve raffinement preuve Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

65 Un micro-noyau vérifié! Une version du micro-noyau L4 Machine virtuelle donnant une image simplifiée du matériel! Difficultés Asynchronisme Gestion de la mémoire (pointeurs) Accès direct aux fonctions du matériel (MMU, )! sel4, base dʼun microviseur OKL4 (Open Kernel Labs) Base installée : un milliard conception prototype Haskell génération automatique Isabelle/HOL spécification abstraite spécification exécutable code C optimisé raffinement preuve raffinement preuve Gerwin Klein et al., sel4: Formal Verification of an Operating-System Kernel, Communications of the ACM, vol. 53, no 6, pp , June , S. Krakowiak Congrès Specif

66 Avancées et défis pour la virtualisation! Renaissance et extension du champ de la virtualisation Des nuages aux systèmes embarqués Plate-formes et applications dématérialisés Portables dʼun support à un autre, dʼun lieu à un autre Outil de gestion globale des ressources Support dʼexpérimentation 19 19

67 Avancées et défis pour la virtualisation! Renaissance et extension du champ de la virtualisation! Défis Des nuages aux systèmes embarqués Plate-formes et applications dématérialisés Portables dʼun support à un autre, dʼun lieu à un autre Outil de gestion globale des ressources Support dʼexpérimentation Pour lʼutilisateur Contrôle sur le management et les données Garanties de disponibilité et de sécurité Pour le concepteur Modélisation et vérification des hyperviseurs Administration automatique des grandes infrastructures Gestion dʼenvironnements virtuels multiples 19 19

68 Composition (et décomposition)! Un objectif dʼapparence simple Composer un système à partir de pièces élémentaires Éléments réutilisables et remplaçables ( échange standard ) Interface visible, réalisation cachée M. D. McIlroy (1968) Mass Produced Software Components, in P. Naur and B. Randell, eds., Software Engineering, NATO Science Committee 20 20

69 Composition (et décomposition)! Un objectif dʼapparence simple Composer un système à partir de pièces élémentaires Éléments réutilisables et remplaçables ( échange standard ) Interface visible, réalisation cachée! mais une route semée dʼembûches Conceptuelles Modèle(s) Expression dʼune description globale Garanties Pratiques Configuration et déploiement Gestion de lʼévolution Infrastructures M. D. McIlroy (1968) Mass Produced Software Components, in P. Naur and B. Randell, eds., Software Engineering, NATO Science Committee 20 20

70 Propriétés de la composition! Composabilité Les propriétés de chaque composant sont préservées dans le système composé 21 21

71 Propriétés de la composition! Composabilité Les propriétés de chaque composant sont préservées dans le système composé Séparation interfaceréalisation Respect de règles de «bon assemblage» 21 21

72 Propriétés de la composition! Composabilité Les propriétés de chaque composant sont préservées dans le système composé Séparation interfaceréalisation Respect de règles de «bon assemblage»! Compositionnalité Les propriétés du système composé se déduisent de celles des composants et des règles dʼassemblage 21 21

73 Propriétés de la composition! Composabilité Les propriétés de chaque composant sont préservées dans le système composé Séparation interfaceréalisation Respect de règles de «bon assemblage» Beaucoup plus difficile!! Compositionnalité Les propriétés du système composé se déduisent de celles des composants et des règles dʼassemblage Modèle formel de composition Expression de la sémantique Garanties à lʼexécution 21 21

74 Deux styles de composition! Dirigé par le flot dʼexécution Méthodes Interfaces Données (encapsulées) Dérivé de modules, objets Divers composants industriels Exemples : OpenCOM, Fractal, OSGi, 22 22

75 Deux styles de composition! Dirigé par le flot dʼexécution Méthodes Interfaces Données (encapsulées)! Dirigé par le flot de données État, transitions Portes (entrée, sortie) Dérivé de modules, objets Divers composants industriels Exemples : OpenCOM, Fractal, OSGi, Flots et filtres Événements Systèmes réactifs Exemples : Ptolemy, Bip, 22 22

76 Deux styles de composition! Dirigé par le flot dʼexécution Méthodes Interfaces Données (encapsulées)! Dirigé par le flot de données État, transitions Portes (entrée, sortie) Les deux peuvent coexister Dérivé de modules, objets Divers composants industriels Exemples : OpenCOM, Fractal, OSGi, Flots et filtres Événements Systèmes réactifs Exemples : Ptolemy, Bip, Propriétés communes Description globale Préservation à lʼexécution Indépendance par rapport au langage Dépendances explicites 22 22

77 Brève histoire de la (dé)composition Modèles de composants Simula-67 Objets Smalltalk-80 RM-ODP fabrique de Types Modula liaison abstraits Mesa Clu Ada Fractal, Koala, Ptolemy, UML 2, BIP, 1960 Flot de Acteurs Langages Systèmes données pipes Unix synchrones hybrides subroutines procédures mass-produced software components information hiding programming in the large RPC MILs ADLs SOM COM, DCOM,.Net OSGi Conic, Darwin, EJB Services Web Wright, Rapide, ACME, ADML, ArchJava software architecture: an emerging discipline ADLs dynamiques Configuration formalisation types, preuves 23 23

78 Architecture de systèmes composés (1) Interface Connecteur Composant Composant Composant 24 24

79 Architecture de systèmes composés (1) Interface Connecteur Composant Composant Configuration Composant 24 24

80 Architecture de systèmes composés (1) Interface Connecteur Composant Composant fournie requise Composant flot entrée flot sortie Configuration 24 24

81 Architecture de systèmes composés (1) Interface Connecteur Composant Composant fournie requise Composant flot entrée flot sortie Configuration! Flot dʼexécution ou flot de données Similitudes Composants matériels ou logiciels Une configuration est un composant Les interfaces sont typées Différences Rôle des interfaces, ou ports Modèle dʼinteraction (séquentiel, parallèle) Synchrone, rendez-vous, événements, etc

82 Architecture de systèmes composés (1) Interface Connecteur Composant Composant fournie requise Composant flot entrée flot sortie Configuration! Flot dʼexécution ou flot de données Similitudes Composants matériels ou logiciels Une configuration est un composant Les interfaces sont typées Différences Rôle des interfaces, ou ports Modèle dʼinteraction (séquentiel, parallèle) Synchrone, rendez-vous, événements, etc. Description globale Implicite (dépendances) Explicite (Architecture Description Language, ADL) Rôle des connecteurs Assurer la liaison Opération complexe en système réparti Gérer lʼinteraction En particulier dans les modèles parallèles 24 24

83 Architecture de systèmes composés (2)! Cycle de vie Configuration Déploiement Exécution Reconfiguration 25 25

84 Architecture de systèmes composés (2)! Cycle de vie Configuration Déploiement Exécution Reconfiguration! Réflexivité Examiner son propre état («introspection») Agir sur son propre état («intercession») Méta-niveau et connexion causale Interface de management Exemples Rainbow, OpenCOM, Fractal, Interface de management méta-niveau niveau de base 25 25

85 Formalisation de la composition : trois exemples! Déterminer la validité de la construction dʼun système composé (composabilité) Configuration dʼun assemblage de composants 26 26

86 Formalisation de la composition : trois exemples! Déterminer la validité de la construction dʼun système composé (composabilité) Configuration dʼun assemblage de composants! Déterminer la validité de lʼexécution dʼun système composé (compositionnalité) Applications du typage 26 26

Architecture des systèmes

Architecture des systèmes LIG, 2/12/2010 Architecture des systèmes Avancées et défis Sacha Krakowiak Université de Grenoble Architecture des systèmes! Architecture art de construire les édifices art de créer et dʼorganiser des

Plus en détail

Cʼest quoi, le «virtuel»? Le virtuel en informatique. Le virtuel en informatique : de la machine au musée. Virtualisation des infrastructures

Cʼest quoi, le «virtuel»? Le virtuel en informatique. Le virtuel en informatique : de la machine au musée. Virtualisation des infrastructures Aconit, 24 avril 2012 Cʼest quoi, le «virtuel»?! Initialement Le virtuel en informatique : de la machine au musée Sacha Krakowiak Université de Grenoble Sens courant : un potentiel gain virtuel victoire

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma Ecole Mohammadia d Ingénieurs Systèmes Répartis Pr. Slimane Bah, ing. PhD G. Informatique Semaine 24.2 1 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home 2 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise FICHE PRODUIT : CA AppLogic Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise agility made possible CA AppLogic est une plate-forme Cloud Computing clés en main permettant aux clients de

Plus en détail

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Objectifs Présenter la notion de niveaux d abstraction séparés par des interfaces bien définies Description des avantages et

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

INFO-F-309 Administration des Systèmes. Sébastien Collette. Université Libre de Bruxelles. CH1: Virtualisation

INFO-F-309 Administration des Systèmes. Sébastien Collette. Université Libre de Bruxelles. CH1: Virtualisation INFO-F-309 Administration des Systèmes Sébastien Collette Université Libre de Bruxelles CH1: Virtualisation Virtualisation Faire fonctionner sur une même machine plusieurs instances de systèmes d exploitation,

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Serveur d'application à la juste taille

Serveur d'application à la juste taille Serveur d'application à la juste taille 18 Mars 2010 Benoit.Pelletier@bull.net Plan Contexte JOnAS 5, plate-forme de convergence JavaEE/OSGi Caractéristiques essentielles pour le Cloud Computing & l'autonomic

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Alain TCHANA - atchana@enseeiht.fr IRIT/ENSEEIHT, Equipe SEPIA Directeur de thèse : Daniel HAGIMONT et Laurent BROTO Rapporteurs : Jean-Marc

Plus en détail

Gestion dynamique des tâches dans les grappes

Gestion dynamique des tâches dans les grappes Gestion dynamique des tâches dans les grappes une approche à base de machines virtuelles Fabien Hermenier Équipe ASCOLA, École des Mines de Nantes 26 novembre 2009 Fabien Hermenier (ASCOLA) Gestion dynamique

Plus en détail

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS Axel François bureau C19 (2eme étage) cours disponibles en pdf sur : www.iut-arles.up.univ-mrs.fr/francois 1 PLAN En Cours : qu'est-ce qu'un ordinateur? à quoi

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges)

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique L histoire des systèmes d exploitation permet de dégager des concepts de base que l on retrouve dans les systèmes actuels

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Windows Server 2008 pour l'enseignement Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft

Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft Microsoft et le Cloud Computing Quelle approche? Le Cloud, un accélérateur de la transformation Un modèle

Plus en détail

Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique

Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique Ecole des Mines de Nantes Elasticité logicielle pour optimiser l empreinte énergétique Thomas Ledoux (équipe Ascola, INRIA-EMN, LINA) direction des études décembre 2010 page 1 Relation logiciel empreinte

Plus en détail

Virtualisation & Sécurité

Virtualisation & Sécurité Virtualisation & Sécurité Comment aborder la sécurité d une architecture virtualisée? Quels sont les principaux risques liés à la virtualisation? Peut-on réutiliser l expérience du monde physique? Quelles

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris. ArcGIS et le Cloud. Gaëtan LAVENU

Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris. ArcGIS et le Cloud. Gaëtan LAVENU Séminaire Partenaires Esri France 6 et 7 juin 2012 Paris ArcGIS et le Cloud Gaëtan LAVENU Agenda Qu'attendent nos clients du Cloud Computing? Les solutions de Cloud ArcGIS dans le Cloud Quelles attendent

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

ACI Sécurité ALIDECS:

ACI Sécurité ALIDECS: ACI Sécurité ALIDECS: Langages et Atelier Integrés pour le Développement de Composants Embarqués Sûrs Réunion de démarrage LIP6, 21 et 22 octobre 2004 Marc Pouzet 1 Page web http://www-verimag.imag.fr/synchrone/alidecs/

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

Introduction. Gestion de la consommation énergétique. Contexte du cloud computing Instrumentation et contrôle

Introduction. Gestion de la consommation énergétique. Contexte du cloud computing Instrumentation et contrôle Ctrl-Green Projet ANR INFRA (2012-2015) Coordinateur Noel De Palma (UJF/LIG) Partenaires UJF/LIG, ENSEEIHT/IRIT, INRIA, Eolas Business&Decision, Scalagent Introduction Gestion de la consommation énergétique

Plus en détail

Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA?

Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA? Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA? Jean-Marc Pierson pierson@irit.fr IRIT, Université de Toulouse Agenda! Le Cloud! Le SOA! Quelle différence!?! Cloud et SOA! Mise en

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Séminaire Cloud Computing

Séminaire Cloud Computing Séminaire Cloud Computing Stéphane Mouton SST Department manager Faculté Polytechnique / UMons Mons, 15/03/2016 Centre d Excellence en Technologies de l Information et de la Communication Plan Une définition?

Plus en détail

Introduction au Génie Logiciel

Introduction au Génie Logiciel Introduction au Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda Qu est-ce que le logiciel? programme, ensemble d instructions Caractéristiques

Plus en détail

Présentation d HyperV

Présentation d HyperV Virtualisation sous Windows 2008 Présentation d HyperV Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines virtuelles Offre de virtualisation

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Objectives Identifier les caractéristiques de chaque édition de Windows Server 2008 Identifier les caractéristiques généraux de Windows Server

Plus en détail

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités plan Virtualisation s d exploitation centralisés 1 IMA Sources : 13 mars 2015 Chapitre 16 de Operating System Concepts (9ème édition), de Silberschatz, Galvin et Gagne Cours de Gérard Padiou, 1IMA 2012-2013

Plus en détail

Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14

Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14 Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14 Cloud = buzz word Employé à toutes les sauces... http://www.youtube.com/watch?v=rdkbo2qmyjq (pub SFR) tout le monde fait du cloud? Qui fait du cloud au

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES

Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES Élasticité : Définitions et Concepts Samir Tata, Télécom SudParis Élasticité Définitions Élasticité

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

votre partenaire informatique pour un développement durable Les réalités de la virtualisation des postes de travail

votre partenaire informatique pour un développement durable Les réalités de la virtualisation des postes de travail votre partenaire informatique pour un développement durable Les réalités de la virtualisation des postes de travail Les réalités de la virtualisation des postes de travail votre partenaire informatique

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

La technologie Java Card TM

La technologie Java Card TM Présentation interne au CESTI La technologie Java Card TM sauveron@labri.u-bordeaux.fr http://dept-info.labri.u-bordeaux.fr/~sauveron 8 novembre 2002 Plan Qu est ce que Java Card? Historique Les avantages

Plus en détail

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies François Clémence C.R.I Université Paul Verlaine Metz UFR Sciences Humaines et Arts clemence@univ-metz.fr Olivier Mathieu C.R.I Université

Plus en détail

Visual Studio Ultimate 2013

Visual Studio Ultimate 2013 Ultimate 2013 Microsoft Ultimate 2013 Des outils sophistiqués pour transformer vos idées en applications performantes et de grande qualité. Microsoft Ultimate 2013 vous offre l environnement de développement

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Virtualisation, Sécurité et Gestion des périphériques Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Novembre 2009 Gérard Padiou Systèmes d exploitation

Plus en détail

Systèmes d exploitation et Programmation Concurrente. L équipe «SEPC» L organisation de l année 14/09/2014

Systèmes d exploitation et Programmation Concurrente. L équipe «SEPC» L organisation de l année 14/09/2014 Systèmes d exploitation et Programmation Concurrente Yves Denneulin Yves.Denneulin@imag.fr Jacques Mossière Sebastien Viardot Le cours L équipe «SEPC» Yves Denneulin : ISI, Telecom et SLE Les TD/TP Vincent

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

PLATE-FORME DE CLOUD COMPUTING SLAPOS. Intégration d applications

PLATE-FORME DE CLOUD COMPUTING SLAPOS. Intégration d applications PLATE-FORME DE CLOUD COMPUTING SLAPOS Intégration d applications Alain Takoudjou Kamdem Alain.takoudjou@lipn.univ-paris13.fr LIPN Université Paris 13 Vichy 2014 Présentation du cloud computing Le Cloud

Plus en détail

ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION

ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION Antoine Benkemoun - Barcamp 5 Octobre 2010 SOMMAIRE Introduction La virtualisation Son intérêt et ses problématiques Les différents types et classification Solutions techniques

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

Atelier : Virtualisation avec Xen

Atelier : Virtualisation avec Xen Virtualisation et Cloud Computing Atelier : Virtualisation avec Xen Plan Présentation de Xen Architecture de Xen Le réseau Gestion des domaines DomU dans Xen Installation de Xen Virt. & Cloud 12/13 2 Xen

Plus en détail

Supervision des réseaux et services pair à pair

Supervision des réseaux et services pair à pair Supervision des réseaux et services pair à pair Présentation des travaux de Thèse Guillaume Doyen LORIA - Université Henri Poincaré pour l obtention du Doctorat en Informatique de l université Henri Poincaré

Plus en détail

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé AVATAR Un profil SysML temps réel outillé Ludovic Apvrille, Pierre de Saqui-Sannes ludovic.apvrille@telecom-paristech.fr pdss@isae.fr SysML France, 6 décembre 2010 Agenda De TURTLE à AVATAR Le langage

Plus en détail

SDL: 20 ans de programmation basée modèle

SDL: 20 ans de programmation basée modèle SDL: 20 ans de programmation basée modèle Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin @ pragmadev.com Principes MDE, MDA et MDD: Approche orienté modèle PIM: Platform Independant Model PDM: Platform Definition Model

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Cours architectures des ordinateurs

Cours architectures des ordinateurs Université KASDI MERBAH Ouargla Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Département d Informatique et Technologie de l information Cours architectures des ordinateurs

Plus en détail

Les langages informatiques modernes orientés objet permettent la réutilisation Importance de la clarté de la documentation

Les langages informatiques modernes orientés objet permettent la réutilisation Importance de la clarté de la documentation Clues from other disciplines (from E. Gamma) Patrons de conception («Design Patterns») ESIR2, GL (LSI) Benoit Combemale Université de Rennes 1, ESIR & IRISA (Triskell team) Benoit.Combemale@irisa.fr Inspiré

Plus en détail

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing Tunis, le 12 Décembre 2012 Jamal Belhachemi BDM South EMEA 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. 2010 #1 dans les priorités des Directeurs Informatiques

Plus en détail

Construction d Applications Réparties

Construction d Applications Réparties Construction d Applications Réparties Jean-Francois Roos LIFL - équipe GOAL USTL - bâtiment M3 Extension - bureau 204 Jean-Francois.Roos@lifl.fr Avril 1 Objectifs du cours Appréhender la conception d applications

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

CNAM 2010-2011. Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010

CNAM 2010-2011. Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010 CNAM 2010-2011 Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010 Déploiement d une application dans le cloud. 1. Cloud Computing en 2010 2. Offre EC2

Plus en détail

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI Administration et sécurité des réseaux 1 Plan du cours Chapitre 1: Introduction à l administration des réseaux Domaines d activités Organisation logique (criètères, types de décisions ) Architectures et

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

Architectures Parallèles

Architectures Parallèles Architectures Parallèles Cours pour Ingénieur Préparé par Dr. Olfa Hamdi-Larbi ola_ola79@yahoo.fr Reçoit les signaux du contrôleur, cherche les données et les traite Instructions, Données à traiter et

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS)

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS) FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE Database as a Service (DBaaS) 1 The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

AC - Virtualisation. Romain Hinfray

AC - Virtualisation. Romain Hinfray AC - Virtualisation Semestre Automne 2008 Antoine Benkemoun Romain Hinfray Introduction Cadre du projet Choix de Xen Quatre parties Tour d horizon de la virtualisation Pré-requis à la compréhension de

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE AVANTAGES CLÉS Infrastructure RSA Security Analytics Collecte distribuée grâce à une architecture modulaire Solution basée sur les métadonnées

Plus en détail

2. Structure d un système d exploitation

2. Structure d un système d exploitation Systèmes d exploitation : 2. Structure d un système d exploitation 0 Structure d un système d exploitation () Structure () APPLICATIONS SYSTEME D EXPLOITATION MATERIEL applications (jeux, outils bureautiques,

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique

Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Shaman-X projet de de logiciel libre Plan de de secours informatique Nouvelles fonctionnalités à moindre coût pour la haute disponibilité, la tolérance au désastre et la gestion de crise Auteur: Dominique

Plus en détail

Application Web Cloud computing

Application Web Cloud computing Application Web Cloud computing Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Caractéristiques essentielles Modèles de service SaaS PaaS IaaS Le Cloud et l entreprise Le Cloud en résumé

Plus en détail

VMware Infrastructure The New Computing Platform. Stéphane CROIX Systems Engineer

VMware Infrastructure The New Computing Platform. Stéphane CROIX Systems Engineer VMware Infrastructure The New Computing Platform Stéphane CROIX Systems Engineer La nouvelle plateforme informatique Une seule plateforme pour résoudre les différents «challenges» de l entreprise d aujourd

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Cloud Computing Stratégie IBM France

Cloud Computing Stratégie IBM France Cloud Computing Stratégie IBM France Daphné Alécian, Cloud Market Manager 1 2 2 Le Cloud Computing induit des changements majeurs en terme d usage et de comportement Définition : Caractéristiques : Un

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Mémoires 2010-2011 www.euranova.eu MÉMOIRES ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Contexte : Aujourd hui la plupart des serveurs d application JEE utilise des niveaux de cache L1

Plus en détail

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible FICHE PRODUIT : CA Server Automation CA Server Automation agility made possible La solution intégrée CA Server Automation permet d automatiser le provisioning, la correction et la configuration des composants

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Copyright Acronis, Inc., 2000 2008 Les organisations liées aux technologies de l information ont découvert que la technologie de virtualisation peut

Plus en détail

IBM System i5 Virtualisation et Consolidation

IBM System i5 Virtualisation et Consolidation IBM PSSC System IBM i Customer Center Montpellier IBM System i5 Virtualisation et Consolidation Simplification de l infrastructure Partage des ressources Réduction de la complexité et des coûts par la

Plus en détail

Modèle d implémentation

Modèle d implémentation Modèle d implémentation Les packages UML: Unified modeling Language Leçon 5/6-9-16/10/2008 Les packages - Modèle d implémentation - Méthodologie (RUP) Un package ou sous-système est un regroupement logique

Plus en détail