Dieu le Père tout-puissant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dieu le Père tout-puissant"

Transcription

1 Dieu le Père tout-puissant 1. La paternité de Dieu Le Credo qualifie Dieu de Père. Cette appellation biblique (Is 63, 16 ; 64, 7 ; M1, 1, 6 ; 2, 10...) nous est familière, mais elle n est pas unique pour désigner Dieu. On parle aussi de Dieu comme d un : - rocher, défenseur, rempart, bouclier, bras (Ps 16, 17, 18 ; 2 Sa 22) ; - époux ; - berger (Jr 23 : «Je rassemblerai moi-même mes brebis..») ; Dieu nous échappe et il ne peut en aucun cas être enfermé dans une représentation plutôt que dans une autre. Chaque image révèle un aspect de son mystère, et d ailleurs le livre du Deutéronome (5, 8) interdit de se fabriquer une image de Dieu, au risque de devenir idolâtre, de faire un Dieu à sa mesure (le péché originel du peuple d Israël a été de fabriquer le veau gras en or ; la tentation de l homme est de cerner Dieu, de le mesurer plutôt que de se laisser mesurer par lui en se mettant à sa suite). A ce sujet la révélation de Dieu à Moïse au buisson ardent est fort éloquente : - Dieu apparaît au milieu d un feu brûlant (lumière et amour) qui ne consume rien sur son passage : Dieu est insaisissable comme un feu et respectueux de ce qu il a créé pour le maintenir dans l être sans aucunement le détruire (Dieu se nierait lui-même s il était à la fois créateur et destructeur) ; - Par ailleurs nous savons que le Nom révélé à Moïse au buisson ardent (Ex 3, 14) est une manière de préserver son mystère. Le livre de la Sagesse parle à son sujet d un Nom incommunicable (14, 21). Tout ceci invite donc à la prudence lorsque nous appliquons à Dieu le nom de Père dans la foi chrétienne. La Bible cherche à dire le mystère de Dieu à partir de tout un ensemble d images, de métaphores et d analogies, mais ce que Dieu est vraiment reste à une distance infinie par rapport à ce que nous connaissons de ces réalités-là. Et c'est lui qui vient au contraire donner sens à ces mêmes réalités et nous apprendre ce qu est être véritablement un père, un berger, un époux... A. L utilisation et la signification du mot «Père» dans l Ancien Testament L usage du mot «Père» est assez restreint et tardif pour bien désexualiser Dieu et camper la notion d alliance. En outre la paternité de Dieu précède la révélation de sa maternité pour bien rappeler l altérité entre Dieu Créateur et sa créature. Une désexualisation du visage de Dieu : dans les écrits vétérotestamentaires Dieu est relativement peu désigné par le nom de Père. Ce mot ne possède, en effet, qu une vingtaine d occurrences provenant, pour une grande part, de textes assez tardifs comme Is 63, 16 ; 64, 7 («Toi Seigneur, tu es notre Père, notre rédempteur pour toujours»), Ml 1, 6 («Mais si je suis Père où donc est l honneur qui m est dû?»), Ml 2, 10 («N avons-nous pas tous un Père unique? N est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés?»), cf. également Tb 13, 4 ; Si 23, 14 ; 51, 10 ou Sg 14, 3). Un tel phénomène s explique en partie par le fait qu Israël entendait bien signifier que le Dieu de l Alliance se démarquait 1

2 radicalement des divinités avoisinantes qui portaient souvent le nom de pères ou de mères, ou qui engendraient avec des épouses. En effet, le Dieu biblique n est pas comparable aux dieux bisexués des peuples voisins 1 : il est unique, il n est jamais accompagné d une épouse, il n a pas d activité sexuelle et, en cela, il se démarque aussi des humains. De ce fait, il est au-delà de la division des sexes, il n est ni mâle ni femelle, et donc ni homme ni femme puisque ces déterminations exigent l existence d un partenaire de sexe opposé. Le Dieu d Israël, un Dieu de l Alliance : selon Paul Ricœur la figure du père doit être perdue avant d être retrouvée. Autrement dit pour en comprendre la véritable portée, il faut passer par un temps de latence et de purification. En effet la Bible ne commence pas par appeler Dieu «Père», elle le désigne comme le libérateur (cf. Dt 5, 6) et le rapport que celui-ci établit avec son peuple n est pas une relation père/fils, mais une relation d alliance qui passe par un contrat. D ailleurs dans les récits de création Dieu n est pas désigné comme père. Ce n est qu après ce détour qu il peut réapparaître sous ce nom, à partir d un approfondissement de l alliance. Parler d alliance c est parler d élection (Israël est le peuple choisi par Dieu). Israël peut alors être dit fils pas élection, autrement dit par adoption et non par génération. Ce sont les prophètes qui introduisent plus tardivement les catégories de paternité et de filiation pour inviter à intérioriser la relation d alliance. Mais c est le peuple dans son ensemble qui est déclaré fils et non chacun des croyants : «Car je suis un Père pour Israël et Ephraïm est mon premier-né. [ ] Celui qui dispersa Israël le rassemble, il le garde comme un pasteur son troupeau» (Jr 31, 9). De la paternité à la maternité divine : une fois que Dieu s est révélé comme Père apparaît sous la plume de certains prophètes une image féminine de Dieu. En Isaïe deux comparaisons sont à l œuvre pour traduire l action de Dieu : Yahvé comme un héros, s avance, comme un guerrier, il éveille son ardeur, il pousse le cri de guerre, il vocifère contre ses ennemis, il agit en héros. Longtemps, j ai gardé le silence, je me taisais, je me contenais comme la femme qui enfante, je gémissais, je soupirais en haletant... (Is 42, 13-14). La première image se situe dans un registre masculin, celle du guerrier qui tient tête à ses ennemis et qui s en trouve victorieux. La deuxième image ouvre le lecteur sur une réalité tout autre. En effet, les trois verbes soulignés tentent tous de traduire une respiration haletante, semblable à celle d une femme qui accouche. En cela, Dieu se trouve en quelque sorte comparé à une mère qui enfante en soufflant et qui, à l issue de l accouchement, va faire surgir quelque chose de nouveau 2. En Is 49, 15 : «Une femme oublie-t-elle son petit enfant, le fils de ses entrailles? Même si les femmes oubliaient, moi je ne t'oublierais pas.» (Is 49, 15). Dans cette parole, la référence maternelle est évidente, même si le mot mère n est pas explicitement utilisé 3. 1 Chez les Hittites, par exemple, un hymne probablement daté du XII ème siècle avant Jésus-Christ et dédié à la déesse solaire d Arinna use du double titre de père-mère : «Tu es le père et la mère de chaque pays». Un hymne composé au XIII ème siècle avant Jésus-Christ proclame cette double qualité d Osiris : «Tu es le père et la mère des hommes ; ils vivent de ton haleine, ils mangent la chair de ton corps, Dieu Primordial du double pays, voilà ton nom». 2 Derrière ce jeu de comparaison, se tient tout un message : Dieu se donne du mal pour faire advenir à l existence ; il engage toute sa personne dans son œuvre de vie ; il sait payer le prix de la naissance et de l engendrement. Il n est pas un spectateur lointain qui ne s engage pas. 3 Derrière la comparaison, la figure divine se détache comme un au-delà de toute maternité, parce que Dieu aime bien davantage qu une mère. Ainsi, grâce à l écart posé d emblée entre l amour et la fidélité d une mère 2

3 Au milieu de diverses expressions 4 celle qui renvoie le plus à l image de la femme, que l on trouve sous la plume des prophètes Osée et Jérémie est le mot «rahamim», lui-même dérivé de «rehem» qui signifie l utérus de la femme, le sein maternel. Cette expression veut traduire la tendresse, la protection, l amour instinctif et inconditionnel de Dieu : - «Comment t abandonnerais-je Ephraïm, te livrerais-je Israël, comment te traiterais-je comme Adma, te rendrais-je semblable à Ceboyim [villes détruites avec Sodome et Gomorrhe]. Mon cœur en moi est bouleversé, toutes mes entrailles frémissent. Je ne donnerai pas cours à l ardeur de ma colère, je ne détruirai pas à nouveau Ephraïm, car je suis Dieu et non pas homme, au milieu de toi je suis le Saint et je ne viendrai pas avec fureur» (Os 11, 8-9) ; - «Ephraïm est-il donc pour moi un fils si cher, un enfant tellement préféré, que chaque fois que j en parle je veuille encore me souvenir de lui. C est pour cela que mes entrailles s émeuvent, que pour lui déborde ma miséricorde (tendresse)» (Jr 31, 20) ; Comment comprendre adéquatement ces images féminines que la Bible attribue à Dieu, dont la plus radicale est celle des «entrailles de compassion»? Certains théologiens pendant longtemps refusaient de les prendre en compte parce que la maternité, disaient-ils, exigent un principe fécondant, qui est le père, et ne peut donc pas être attribuée à Dieu en qui le Père engendre seul le Fils en tant qu unique principe dans la Trinité. Mais aujourd hui avec les connaissances biologiques qui sont les nôtres, nous savons que dans la procréation la mère est avec le père co-principe du corps de l enfant dans la conception. Nous ne pouvons pas induire un unique principe d engendrement à partir de conceptions biologiques qui étaient celle de l Antiquité et du Moyen-Age, mais que nous savons maintenant être fausses. D après celles-ci la semence du père était le seul principe engendrant le corps de l enfant, la mère n étant qu un réceptacle nourricier permettant à celui-ci de se développer pendant la gestation. La raison pour laquelle Dieu s est révélé tout d abord à travers des images de la paternité masculine et seulement ensuite, mais de manière ultime, à travers celles de la maternité féminine, est d ordre théologique. Le père engendre à l extérieur de soi un enfant qui se perçoit immédiatement comme autre que lui. En revanche la mère conçoit dans son propre sein et, pendant le temps de la gestation, l enfant et la mère connaissent une immanence vitale, telle que la perception de l altérité de celui-ci par rapport à elle sera une acquisition progressive dans laquelle le père jouera un rôle déterminant. Si la Révélation était partie, comme dans nombre de religions païennes, d une image maternelle de la divinité, elle aurait laissé l homme dans l immanence panthéiste d une «terre-mère». Il fallait donc que le Dieu créateur se révèle d abord sous les traits d un Père qui donne la vie à des créatures qui sont de lui, mais qui ne sont pas lui. Pour que la créature existe comme autre que Dieu, il fallait éviter de la montrer au départ dans l immanence maternelle de Dieu. Sinon les créatures apparaîtraient et ceux de Dieu, le prophète Isaïe met en évidence la limite du langage utilisé pour parler de Dieu: la qualité de l amour divin est infiniment plus élevée que celle de la créature, fût-elle déjà très grande. 4 Au livre des Nombres (11, 11-13) Moïse s adresse au Dieu d Israël en se lamentant sur la trop lourde charge confiée par Dieu : «Pourquoi fais-tu du mal à ton serviteur? Pourquoi n ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu m aies imposé la charge de tout ce peuple? Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, qui l'ai enfanté que tu me dises : " Porte-le sur ton sein, comme la nourrice porte l'enfant à la mamelle? Où trouverais-je de la viande à donner à tout ce peuple?». Or les verbes utilisés «concevoir» et «enfanter», peuvent concerner l action d un homme ou d une femme : Dieu se comporte donc envers son peuple comme un père ou une mère qui se donnent du souci pour nourrir leurs enfants et en prendre soin. 3

4 comme des émanations divines, et le monde lui-même se présenterait comme un devenir immanent de la divinité. Il fallait donc que l image paternelle soit première et elle devra rester toujours primordiale dans la foi chrétienne. Cela étant acquis, on va voir apparaître chez les grands prophètes, à partir d Osée, l image maternelle des «entrailles de compassion» attribuée à Dieu. La foi monothéiste au Dieu créateur étant exprimée dans l image du Dieu-Père, l immanence de la grâce peut se révéler à travers une thématique soit maternelle, soit sponsale. Cette immanence entre l homme et Dieu dans la grâce ne risque plus d être conçue comme une fusion panthéiste, puisqu au départ la séparation entre la créature et le créateur a été posée dans l image paternelle de Dieu. Sur la base de cette séparation primordiale (la création en Gn 1 est décrite comme une séparation, une mise à distance), qui pose la créature en face du créateur dans l Alliance, va pouvoir se développer sans confusion tout l élan de l union mystique dans l amour dont Marie sera la parfaite expression. B. Le mot «Père» dans le Nouveau Testament Le mot «Père» est peu présent dans l évangile le plus ancien, celui de Marc, il n apparaît que 4 fois. En revanche sous la plume de Jean, évangile le plus tardif, il revient plus de 100 fois. Ce Père est d abord «Père de Jésus-Christ» (2 Co 1, 3), et ensuite Père d une multitude d enfants adoptifs. Le Père de Jésus-Christ : Jésus vit une relation particulière avec celui qu il appelle «abba», que l on pourrait traduire par «papa», mot araméen (cf. la prière de Jésus au jardin de Gethsémani : «Abba, Père, tout t est possible», Mc 14, 36 ; Rm 8, 15, Ga 4, 6) qui est le signe d une profonde familiarité, alors que les juifs n osaient même pas utiliser directement le mot de «Dieu» par respect pour ce Nom. Sauf dans sa prière sur la croix où il l interpelle par «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m as-tu abandonné» (cf. Ps 21), Jésus s adresse toujours à Dieu comme son Père. C est pourquoi il faut dire que Dieu est d abord «le Père de notre Seigneur Jésus-Christ» (2 Co 1, 3). Cependant les disciples peuvent à leur tour l appeler «Notre Père» (cf. Lc 11, 2 : «Quand vous priez dites» ; Mt 6, 7-13), même si ce n est pas au même titre que lui, comme le souligne une phrase de l évangile de Jean où Jésus fait une distinction dans son dialogue avec Marie-Madeleine après la résurrection (Jn 20, 17) : «Je monte vers mon Père et votre Père». Dans l évangile de Jean Jésus déclare à Philippe : «Qui me voit, voit le Père» (Jn 14, 9). C est donc en regardant Jésus, en le voyant agir (manger avec les pécheurs, guérir, sauver, chercher le pécheur, l attendre patiemment cf. Lc 15) que nous pouvons connaître le visage de Dieu le Père, son être même, ses mœurs, sa façon d agir. Le Père de Jésus-Christ apparaît comme un Dieu qui aime et qui sauve, qui veut la vie, une vie non pas repliée sur soi, mais en abondance. C est ce qu expriment tous les récits de guérison, les repas et les rencontres de Jésus, l envoyé de Dieu, avec toutes sortes de gens. La révélation du Père culmine dans la mort de Jésus pour nous, c est là que se manifeste l amour de Dieu pour les hommes : «Dieu a tant aimé le monde qu il a donné son Fils unique» (Jn 3, 16). Aussi Paul peut-il l appeler «Le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation» (2 Co 1, 3). 4

5 Mais c est aussi en regardant ce qui arrive à Jésus, dans sa résurrection, que nous pouvons découvrir qui est le Père. Or, dans le Nouveau Testament, tous les textes qui parlent de la résurrection de Jésus expriment une action dont Jésus n est pas l auteur : «Dieu l a ressuscité». En cela, il apparaît que Jésus tient sa vie d un Autre, du Père. Dans cet événement de la résurrection, le Dieu Père apparaît ainsi comme la source de la vie de Jésus-Christ, la source de toute vie 5. D après les récits du Nouveau Testament le Père possède donc une caractéristique fondamentale : il est origine de tout, sa puissance seule peut guérir et sauver. Lui seul peut commencer d'aimer, lui seul peut susciter et resusciter à une vie nouvelle, au-delà de la mort elle-même. Dans la résurrection le Père apparaît comme celui qui a le dernier mot sur la mort. Le Père d une multitude d enfants adoptifs : la paternité de Dieu ne s exerce pas seulement à l égard de Jésus-Christ, même s il est fils d une façon unique. Avec la venue de ce Fils Eternel il nous est révélé que tout être humain se trouve concerné par la filiation divine, qu il est invité à vivre l adoption filiale : «Quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d une femme, né sujet de la Loi, afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l adoption filiale» (Ga 4, 4-5). Le Dieu Père est donc aussi Père de chaque être humain. Il est bon de se demander ce qu il nous propose quand il veut faire de nous ses enfants adoptifs. Quelle est donc cette paternité non pas naturelle mais de grâce? En fait Dieu le Père veut nous communiquer un héritage qui est sa vie de lumière et d amour. Il veut nous rendre participants de sa nature divine comme l indique 2 P (1, 3-4) : «Car sa divine puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété : elle nous a fait connaître Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et vertu. Par elles, les précieuses, les plus grandes promesses nous ont été données, afin que vous deveniez ainsi participants de la divine nature» 6. La parabole du Père riche en miséricorde et de son fils cadet égaré relate de cet héritage que Dieu veut nous donner sans partage. Il veut nous offrir sa vie, en communion avec lui, mais la tentation est de prendre «la part» d héritage séparément de sa source. «Le fils prodigue, c est-àdire tout homme à la suite d Adam, dit à son Père : "Père, donne-moi la part d héritage qui me revient". Le drame du péché réside dans un mot : "la part", car Dieu voulait tout donner. "Donne-moi la part d héritage qui me revient", donne-moi le monde, ta création, puisque c est pour moi que tu l as faite. Laisse-moi en paix y trouver mon bien puisqu elle est pour moi". Le Père voulait tout donner, mais tout donner dans la communion, dans l héritage partagé, non pas au sens où l on découpe, mais au sens où l on goûte ensemble, comme le montre la suite, au moment du retour du fils, quand on partage tout ensemble. Il voulait pouvoir dire au fils prodigue ce qu il dira au fils fidèle : "Mon enfant, toi tu es toujours avec moi et tout ce qui est à moi est à toi". C est la phrase même de Jésus à son Père : "Tout ce qui est à moi est à toi et ce qui est à toi est à moi" (Jn 17, 10)». Comme enfant adoptif du Père, chacun de nous est appelé à ressembler au Christ, à devenir fils dans le Fils, image du Père (cf. Col 1, 15 ; la conversion c est passer de l image à la ressemblance, de la puissance à l acte), c'est-à-dire à vivre son existence en relation confiante avec le Père, dans une 5 Pour parler du mystère de trinitaire de façon ajustée, il faut tenir trois choses dans un ordre bien précis : 1) la monarchie du Père, il est l origine de toutes choses, 2) la distinction des personnes divines par leur procession d origine, 3) la péricorèse : dès lors que je suis en contact avec une personne divine je suis en contact avec les deux autres. 6 Cette affirmation est reprise dans le concile Vatican II : «L aspect le plus intime de la dignité humaine se trouve dans cette vocation de l homme à communier avec Dieu» (Gaudium et Spes 29, 1). 5

6 heureuse dépendance marquée par l écoute, l obéissance (ob-audire), qui n est jamais aliénation, mais soumission aimante au créateur. Dans l évangile Jésus dit des enfants qu ils sont plus proches du Royaume car l enfant vit de cette relation confiante à l égard de ses parents. Il s agit d entrer dans les sentiments du Père, d adopter les mœurs du Père. A nouveau la parabole de Lc 15 est intéressante à ce sujet : le fils aîné vit d une obéissance extérieure, il ne vit pas des sentiments du Père puisqu il ne se réjouit pas du retour de son frère cadet. Ces deux fils sont la caricature du péché de l homme : - soit orgueilleusement il se sépare de son créateur, de sa source originelle et est voué au repli sur lui-même à la mort et au péché que symbolise le porc, animal impur dans le judaïsme car voué à ses instincts ; - soit il se soumet extérieurement à son créateur, il vit cela comme un devoir, une servitude 7 et non comme une relation à une source vitale et son cœur se dessèche, tombant dans la vanité et une autre forme de repli sur soi. Il n est pas en symphonie avec le cœur du Père. Quelle que soit l attitude choisie par l homme dans sa liberté, Dieu le Père ne cesse de s occuper avec amour de ses créatures : il les abrite, il les soutient, il les recherche obstinément, sans jamais désespérer d elles (cf. l attitude de Dieu au jardin d Eden, où il cherche à entrer en conversation avec Adam après sa chute). La paternité de Dieu c est aussi sa providence inlassable sur ses créatures. Conclusion : il apparaît que ce Dieu Père est tout autre que les humains en tant que père ou mère, car les pères et les mères de conditions humaines ne sont en aucun cas l origine de tout. Ils sont euxmêmes fils et filles de quelqu'un d autre qui les précède. La confession de foi en un Dieu Père souligne donc que nous n avons pas à nous considérer comme l origine des choses et des êtres. C'est le Dieu Père qui est cette origine. Et pourtant, se considérer comme l origine des choses est une tentation qui peut guetter l humanité et chacun de nous : nous pouvons être tentés de nous croire l origine de notre savoir, de nos compétences, de nos talents. Cette tentation peut même nous conduire à dire : mon fils, ma fille, c est moi ; leur réussite, c est grâce à moi. En même temps, il demeure bien vrai que la paternité et la maternité humaines sont susceptibles d exprimer quelque chose de Dieu car, de fait, être père ou mère, c est précéder des enfants de notre amour (un enfant est le fruit d une relation amoureuse) et accompagner leur croissance de façon juste. La confession de foi en un Dieu Père (c'est-à-dire en une première personne de la Trinité origine absolue de toutes choses, et donc de notre vie) possède ainsi plusieurs véritables enjeux : - rester à notre juste place de créature, marquée par la réceptivité, considérant Dieu comme source première ; - nous laisser d abord aimer par Dieu en étant attentif à ses marques d amour. 7 Ce qui intéresse Dieu ce n est pas cette obéissance formelle, pas plus que de vrais parents n imposent à leurs enfants des ordres arbitraires. Ils disent à leurs enfants quel est leur bien : voilà l obéissance que demande la paternité. 6

7 2. Un Dieu tout-puissant De tous les attributs divins, seule la toute-puissance de Dieu est nommée dans le Symbole. Cette expression fait souvent difficulté, car elle suscite un certain nombre de réactions : - soit de méfiance : un tel Dieu apparait dominateur, castrateur, contrôlant tout ; - soit de l ironie : comment Dieu peut-il être à la fois être tout puissant et laisser en même temps les forces du mal ravager le monde? Le problème est que l on projette sur cette toute-puissance l idée que nous nous en faisons : la toute-puissance de quelqu un qui, par sa force et son pouvoir, sa richesse, est capable de faire et d obtenir n importe quoi. Or le mot grec «Pantocrator» (tout-puissant) signifie plutôt : celui qui est maître de toutes choses, le seigneur des puissances, comme le maître du ciel et de la terre. Il y a donc un sens cosmique : il est au-dessus de toutes choses créées. Le mot «Pantocrator» a aussi un sens politique : il désigne Dieu comme le souverain de tous les Seigneurs. Quoi qu il en soit de tous ces sens, c est la Révélation dans son ensemble qui donne à ce mot son véritable sens. Plutôt que de partir du sens que nous donnons couramment à la toute-puissance, il nous faut interroger l Ecriture pour définir l idée de toute-puissance à partir de Dieu et du Christ. On découvre alors qu elle est : - universelle, car Dieu, qui a tout créé, régit tout et peut tout ; - aimante, car Dieu est notre Père ; - mystérieuse, car seule la foi peut la discerner lorsqu elle se déploie dans la faiblesse» (2 Co 12, 9) ; Universelle : l Ecriture confesse à maintes reprises la puissance universelle de Dieu. Il est appelé «le Puissant de Jacob» (Gn 49, 24, Is 1, 24), «le Seigneur des armées», «le Fort, le Vaillant» (Ps 24, 8-10). Si Dieu est tout-puissant «au ciel et sur la terre» (Ps 135, 6), c est qu il les a faits. Rien ne lui est donc impossible et il dispose à son gré de son œuvre. Il est le Seigneur de l univers dont il a établi l ordre qui lui demeure entièrement soumis et disponible. Il est le maître de l histoire : il gouverne les cœurs et les événements selon son gré : «Ta grande puissance est toujours à ton service, et qui peut résister à la force de ton bras?» (Sg 11, 21). Aimante : Dieu est le Père tout-puissant. Sa paternité et sa puissance s éclairent mutuellement. En effet il montre sa toute-puissance paternelle par la manière dont il prend soin de nos besoins (il libère, guérit, sauve et recrée sans cesse, cf. Mt 6, 32), par l adoption filiale qu il nous donne («Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant», 2 Co 6, 18) ; enfin par sa miséricorde infinie puisqu il montre sa puissance au plus haut point en pardonnant librement les péchés. La toute-puissance divine n est nullement arbitraire : «En Dieu la puissance et l essence, la volonté et l intelligence, la sagesse et la justice sont une seule et même chose, de sorte que rien ne peut être dans la puissance divine qui ne puisse être dans la juste volonté de Dieu ou dans sa sage intelligence» (saint Thomas, Somme théologique, Ia, q. 25, ad1). Mystérieuse : la foi en Dieu le Père tout-puissant peut être mise à l épreuve par l expérience du mal et de la souffrance. Parfois Dieu peut sembler absent et incapable d empêcher le mal. Or Dieu le Père a révélé sa toute-puissance de la façon la plus mystérieuse dans l abaissement volontaire et dans la résurrection de son Fils, par lesquelles il a vaincu le mal. Ainsi le Christ crucifié est «puissance de 7

8 Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes» (1 Co 1, 24-25). C est dans la résurrection et dans l exaltation du Christ que le Père a «déployé la vigueur de sa force» et manifesté «quelle extraordinaire grandeur revêt sa puissance pour nous les croyants» (Ep 1, 19-22). Seule la foi peut adhérer aux voies mystérieuses de la toute-puissance de Dieu. Cette foi se glorifie de ses faiblesses afin d attirer sur elle la puissance du Christ (cf. 2 Co 12, 9). De cette foi la Vierge Marie est le suprême modèle, elle qui a cru que «rien n est impossible à Dieu» (Lc 1, 37) et qui a pu magnifier le Seigneur : «Le puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom» (Lc 1, 49). Conclusion générale sur l article «Je crois en Dieu le Père tout-puissant», cf. Dieu sans idée du mal, J.-M. Garrigues, éd. Critérion, p ; En guise de prière, le Credo du père Sonet : Je crois que Dieu est un Dieu d Amour un Dieu Père qui a créé le monde par Amour pour que nous soyons tous un jour des adorateurs de l Amour. Je crois que par Amour Dieu a envoyé son Fils sur terre qu il est né d une Vierge, c est-à-dire toute tournée vers l Amour je crois que le Christ a été ici-bas l icône de l Amour du Père qu il est mort et ressuscité pour la plus grande gloire de l Amour. Je crois que l Esprit-Saint est l Esprit d Amour la communion amoureuse, faite personne, du Père et du Fils ; le baiser du Père et du Fils. Je crois que dans mon cœur où il y a présence d une amitié véritable, d un amour authentique (et en particulier dans le Sacrement du Mariage) il y a présence de l Esprit d Amour. Je crois que l Eglise est le peuple de l Amour malgré les imperfections de ses membres, de ses chefs, elle est chargée de conduire le monde vers le Royaume de l Amour. Je crois, que tous ensemble, songeant à l heure de notre mort, mais pleins d espérance et de confiance, nous marchons vers le Royaume des Noces Eternelles, vers le Royaume de l Amour. 8

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Session 3 : Adam : l esprit humain conçu pour l intimité avec Dieu

Session 3 : Adam : l esprit humain conçu pour l intimité avec Dieu THE FORERUNNER SCHOOL OF MINISTRY MIKE BICKLE ETUDE LE L EPOUSE DE CHRIST Session 3 : Adam : l esprit humain conçu pour l intimité avec Dieu I. INTRODUCTION A. Un des buts ultimes de Dieu pour la création

Plus en détail

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI IIIe dimanche de l'avent «Gaudete», 16 décembre 2012 [Vidéo] Galerie photographique Chers frères

Plus en détail

Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique»

Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique» Thème diocésain 2013-2014 Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique» En préambule, un peu d histoire L Église a à sa disposition deux credo qu elle professe lors de la liturgie

Plus en détail

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 Peuple du Seigneur, L Esprit de Dieu est présent partout, il est en action partout dans la création, mais il agit de manière

Plus en détail

Dimanche xx 2015 Eglise de XX. Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe :

Dimanche xx 2015 Eglise de XX. Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe : Dimanche xx 2015 Eglise de XX Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe : Accueil Le célébrant (prêtre ou diacre) interroge les parents : Vous présentez votre enfant au baptême, pourquoi? Que demandez-vous

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Vaillant Youte Directeur UNE ÉGLISE CRÉÉE POUR LA MISSION DIVINE LA MISSION DIVINE A DONNÉ L EXISTENCE À L ÉGLISE DE JÉSUS- CHRIST. Matthieu 28:

Plus en détail

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile»

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» LOURDES 8-10 NOVEMBRE 2014 PÈLERINAGE DES SÉMINAIRES DE FRANCE «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES Chers amis séminaristes,

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

Cultiver des vies réconciliées

Cultiver des vies réconciliées LA CROIX CARREFOUR VERS LA LIBERTE 5: RECONCILIATION Pour préserver les droits d auteur, les images ont été retirées Cultiver des vies réconciliées Bienvenue sur le chemin du pardon et de la réconciliation!

Plus en détail

Questions d actualite sur la religion Coy Roper

Questions d actualite sur la religion Coy Roper Ceci fait partie de la série Questions d actualite sur la religion De Coy Roper Questions d actualite sur la religion Q : S il S il est possible de perdre son salut, comment un chrétien peut-il avoir une

Plus en détail

Le temple de Dieu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l Esprit de Dieu habite en vous? (1 Co 3.16).

Le temple de Dieu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l Esprit de Dieu habite en vous? (1 Co 3.16). LE TEMPLE DE DIEU 131 9 Le temple de Dieu Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l Esprit de Dieu habite en vous? (1 Co 3.16). En regardant le vide dans la vie de l homme sans Dieu,

Plus en détail

Parcours n 1. Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette, " Comment pardonner? " Bayard 2001)

Parcours n 1. Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette,  Comment pardonner?  Bayard 2001) Parcours n 1 Les douze étapes du pardon authentique (d après Jean Monbourquette, " Comment pardonner? " Bayard 2001) Jean Monbourquette, prêtre et psychologue canadien, a développé les douze étapes qui

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Ô ma joie, Christ est ressuscité!

Ô ma joie, Christ est ressuscité! 1/5 Ô ma joie, Christ est ressuscité! I ère Partie : Introduction «Si le Christ n est pas ressuscité, notre foi est vaine!» (I Co. XV, 17) La foi en la résurrection est essentielle, centrale dans notre

Plus en détail

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Voir l homélie de ce dimanche 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Thème : faire advenir le royaume Président :Bruno Demers; Chantre : Claude-Marie; Organiste : Sylvain (Les textes :

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

JE SUIS. Voici la dernière partie de cette entrevue houleuse :

JE SUIS. Voici la dernière partie de cette entrevue houleuse : JE SUIS Le chapitre huit de l Évangile selon Jean rapporte une très vive conversation qui oppose Jésus aux pharisiens jaloux de lui et impatients de le perdre. Leur propos est de le prendre en flagrant

Plus en détail

PROJET JUBILE DE LA MISERICORDE 2015-2016. La Porte Sainte

PROJET JUBILE DE LA MISERICORDE 2015-2016. La Porte Sainte PROJET JUBILE DE LA MISERICORDE 2015-2016 La Porte Sainte Le commencement de l Année jubilaire est toujours solennellement marqué par l ouverture d une Porte Sainte par le pape en la Basilique Saint-Pierre

Plus en détail

11. Dans les évangiles de l enfance on mentionne l âne et le boeuf

11. Dans les évangiles de l enfance on mentionne l âne et le boeuf Qu est-ce qui est vrai? Jeu-test VRAI FAUX 1. L eau bout à 100 2. J ai soif est une dernière parole de Jésus sur la croix 3. En Méditerranée, il n y a pas de marées 4. Faire ses malles, c est partir 5.

Plus en détail

Image et explication des symboles de la médaille :

Image et explication des symboles de la médaille : Image et explication des symboles de la médaille : Marie debout sur le globe terrestre (année 1830 de l apparition gravée dessus) : Marie a pour marchepied le globe terrestre. Que montre t-elle ainsi?

Plus en détail

Eglise Universelle de Dieu. Le Monde à Venir. ÉNONCÉ des CROYANCES

Eglise Universelle de Dieu. Le Monde à Venir. ÉNONCÉ des CROYANCES Eglise Universelle de Dieu Le Monde à Venir ÉNONCÉ des CROYANCES Eglise Universelle de Dieu Le Monde à Venir ÉNONCÉ des CROYANCES énoncé des croyances 5 Universelle de Dieu se compose de la communion

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

«Je suis, je me souviens, je veille»

«Je suis, je me souviens, je veille» Veillée avec les jeunes à Czestochowa Pologne : Jean-Paul II à la VI e Journée mondiale de la Jeunesse à Czestochowa Le 52 e voyage pastoral du Pape Jean-Paul II hors d Italie, a comporté deux parties

Plus en détail

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CE CULTE EST CONSTRUIT AUTOUR D UN BAPTEME D ENFANT. L ORDRE LITURGIQUE A ETE LEGEREMENT MODIFIE. ATTENTION A LA PLACE DES SPONTANES.

Plus en détail

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: "Fils de David, Jésus, aie pitié de moi!"

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: Fils de David, Jésus, aie pitié de moi! Versets 46 Ils arrivent à Jéricho. Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une assez grande foule, l'aveugle Bartimée, fils de Timée, était assis au bord du chemin en train de mendier Texte

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

ANNEE DE LA MISERICORDE

ANNEE DE LA MISERICORDE Le logo du Jubilé Le logo et la devise, les deux, ensemble, offrent une heureuse synthèse de l Année jubilaire. Dans la devise Misericordiosi come il Padre (tirée de l Évangile de Luc, 6,36) on propose

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

LA FÊTE DE SON BAPTÊME

LA FÊTE DE SON BAPTÊME LA FÊTE DE SON BAPTÊME BAPTÊME DE... LE... A... 1. TEMPS DE L'ACCUEIL Le célébrant accueille la famille de l enfant à baptiser : soit à l'extérieur de l'église soit à l'intérieur (au fond) Un dialogue

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1 Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 Introduction Introduction : les requêtes spirituelles de Paul 1. Fortifier l homme intérieur, 2. Christ

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Dimanche 23 Juin 2013

Dimanche 23 Juin 2013 Dimanche 23 Juin 2013 Culte musical et interculturel avec des Eglises du Projet Mosaïc et Marianne GUEROULT, responsable du Projet Mosaïc à la Fédération protestante de France. Mt 4, 18-22 L appel de disciples

Plus en détail

Accueil dans la joie. Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL. Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER

Accueil dans la joie. Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL. Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER Accueil dans la joie Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER Entrée de Sandra Aria de la suite en ré majeur de Jean Sébastien BACH Accueil

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

LE CHRIST, LA LOI ET LES ALLIANCES

LE CHRIST, LA LOI ET LES ALLIANCES Leçon 10 31 mai 6 juin SABBAT APÈS-MIDI Étude de la semaine: Gn 9.12-17, 17.2-12; Ga 3.15-28 ; Dt 9.9 ; He 10.11-18; He 9.15-28. Verset à mémoriser : «Voilà pourquoi il est le médiateur d une alliance

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

POSITION DE L AÉBÉQ SUR LA FAMILLE

POSITION DE L AÉBÉQ SUR LA FAMILLE POSITION DE L AÉBÉQ SUR LA FAMILLE PRÉAMBULE Dieu a ordonné que la famille soit le noyau fondamental de la société. Celleci est composée de personnes apparentées par le mariage, le sang ou l adoption.

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service 1 Leçon 7 Aimer Dieu par l'adoration et le service Introduction Lecture : Apocalypse 4.2-11; 5.11-14 Lorsque nous disons que nous aimons quelqu un, que ce soit notre époux, un membre de la famille ou un

Plus en détail

Le Saint-Siège VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS AU SRI LANKA ET AUX PHILIPPINES (12-19 JANVIER 2015) MESSE HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE

Le Saint-Siège VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS AU SRI LANKA ET AUX PHILIPPINES (12-19 JANVIER 2015) MESSE HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE Le Saint-Siège VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS AU SRI LANKA ET AUX PHILIPPINES (12-19 JANVIER 2015) MESSE HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE Tacloban International Airport Samedi 17 janvier 2015 [Multimédia] Homélie

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

(Adopté par le Conseil de l Association le 25 janvier 2002)

(Adopté par le Conseil de l Association le 25 janvier 2002) MARIAGE DIVORCE REMARIAGE (Adopté par le Conseil de l Association le 25 janvier 2002) 1. Introduction 1.1 De nos jours, de plus en plus de mariages se soldent par un échec. Le divorce et le remariage sont

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a)

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) DEUXIÈME LECTURE Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) Moi, Jean, j'ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

LA NOUVELLE ALLIANCE

LA NOUVELLE ALLIANCE 1. Introduction Qu est-ce qu une alliance dans la Bible? LA NOUVELLE ALLIANCE 1. un contrat, un accord, un arrangement; 2. deux parties contractantes : Dieu & l homme/les hommes; 3. les deux parties contractantes

Plus en détail

Président : Yvon Gélinas; Chantre : Claude-Marie Landré; Organiste : Pierre Caron. (Les textes :Am 7, 12-15; Mc 6, 7-13; Ep 1, 3-10 adapté)

Président : Yvon Gélinas; Chantre : Claude-Marie Landré; Organiste : Pierre Caron. (Les textes :Am 7, 12-15; Mc 6, 7-13; Ep 1, 3-10 adapté) Voir l homélie de ce dimanche 15 E DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE - (ANNÉE B) - 12 JUILLET 2015 Thème : Annoncer la Bonne Nouvelle : c est notre mission, à tous et à chacun. Président : Yvon Gélinas; Chantre

Plus en détail

LE MEILLEUR CHEMIN (The Better Way) LA PREEMINENCE DU CHRIST (The Preeminence of Christ)

LE MEILLEUR CHEMIN (The Better Way) LA PREEMINENCE DU CHRIST (The Preeminence of Christ) LE MEILLEUR CHEMIN (The Better Way) Leçon 1 LA PREEMINENCE DU CHRIST (The Preeminence of Christ) POINT PRINCIPAL : Jésus-Christ, l image de Dieu, est supérieur aux prophètes et aux anges. VERSET PRINCIPAL

Plus en détail

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption...1 Leçon 8 : L adoption (membre de la famille de Dieu)...2 Introduction...2 A. Les bases bibliques de

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 Le baptême Table des matières Le baptême: un sacrement 4 Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 L acte du baptême: plus que des mots 7 Le baptême de votre enfant: plus qu une vieille

Plus en détail

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013 24 ème dimanche du temps ordinaire (C)

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013 24 ème dimanche du temps ordinaire (C) DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013 24 ème dimanche du temps ordinaire (C) ÉVANGILE Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (15, 1-32) Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter. Les pharisiens

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

J 22 Créé pour ressembler au Christ

J 22 Créé pour ressembler au Christ J 22 Créé pour ressembler au Christ «Car Dieu les a choisis d avance, Il a aussi décidé d avance de les rendre semblable à son Fils, afin que celui-ci soit l aîné d un grand nombre de frères» (Romains

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

L Invitation. par John Worlund

L Invitation. par John Worlund L Invitation par John Worlund 2009 John Worlund. Tous droits réservés. La reproduction de ce document entièrement ou en partie sans permission ecrite est interdite. Edition 1, 9/2009 La couverture de devant

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

La promesse de Dieu à Abraham

La promesse de Dieu à Abraham La Bible pour enfants présente La promesse de Dieu à Abraham Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Byron Unger et Lazarus Adapté par : M. Maillot et Tammy S. Traduit par : Emmanuelle Gilger-Bedos Produit

Plus en détail

La famille, image de l Église (Ép 5,31-32)

La famille, image de l Église (Ép 5,31-32) CEP Gaspar Mora La famille, image de l Église (Ép 5,31-32) 1. Le mystère salvifique de Jésus-Christ, centre de la pensée de saint Paul 1.1. Le centre de l expérience mystique de Paul et de toute sa pensée

Plus en détail

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE 1 La b ussole Un outil pratique pour les formateurs de disciples Multiplier Apprendre à utiliser la brochure Satisfait? CONVERSATION EN COURS DE ROUTE J ai une question pour toi. Quel enseignement biblique

Plus en détail

Union d Assemblées Protestantes en Mission Espace Martin Luther King 4, rue du Marquis de Raies COURCOURONNES 01.60.79.18.37 - uapm@orange.

Union d Assemblées Protestantes en Mission Espace Martin Luther King 4, rue du Marquis de Raies COURCOURONNES 01.60.79.18.37 - uapm@orange. CONFESSION DE FOI Union d Assemblées Protestantes en Mission Espace Martin Luther King 4, rue du Marquis de Raies COURCOURONNES 01.60.79.18.37 - uapm@orange.fr DIEU ET L HOMME 1 ) DOCTRINE DU VRAI DIEU:

Plus en détail

«Requiem» chanté par l organiste pendant que j entre. Je salue le corps et la croix et je me tiens debout devant le pupitre en bois.

«Requiem» chanté par l organiste pendant que j entre. Je salue le corps et la croix et je me tiens debout devant le pupitre en bois. 1 Célébration des obsèques : N. célébrant : Lize De Bie orgue : Raphaël sacristie : Sr. Marie-Hélène Entrée «Requiem» chanté par l organiste pendant que j entre. Je salue le corps et la croix et je me

Plus en détail

Mc 1,1 : «Commencement de l Evangile de Jésus Christ, Fils de Dieu». «Commencement», une allusion à la Création décrite en Genèse 1

Mc 1,1 : «Commencement de l Evangile de Jésus Christ, Fils de Dieu». «Commencement», une allusion à la Création décrite en Genèse 1 Mc 1,1 : «Commencement de l Evangile de Jésus Christ, Fils de Dieu». «Commencement», une allusion à la Création décrite en Genèse 1 Le tout premier mot de l Evangile selon St Marc est «Commencement», un

Plus en détail

A) Expérience spirituelle. B) Catéchèse La parabole des invités. // Lc 14,15-24 (Mt 22,1-14) 1 Récit/ Texte. Notes

A) Expérience spirituelle. B) Catéchèse La parabole des invités. // Lc 14,15-24 (Mt 22,1-14) 1 Récit/ Texte. Notes 0 Introduction Les enthousiasmes sont des moments importants mais qui doivent se transformer en une intensité plus calme pour devenir productifs. Les synonymes du mot nous en donnent un aperçu: engouement,

Plus en détail

1ère Formule 2ème Formule

1ère Formule 2ème Formule Les TEXTES à Le Dialogue Initial 1ère Formulle Le prêtre : N et N, vous avez écouté la parole de Dieu qui révèle la grandeur de l amour humain et du mariage. Vous allez vous engager l un envers l autre

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Madagascar. La grâce, la miséricorde et la paix, vous sont données de la part de Dieu notre Père, et de notre Seigneur Jésus Christ, amen.

Madagascar. La grâce, la miséricorde et la paix, vous sont données de la part de Dieu notre Père, et de notre Seigneur Jésus Christ, amen. Madagascar Musique malgache Proclamation de la grâce (poète Jean Joseph Rabearivelo) Ne faites pas de bruit, ne parlez pas! Vont explorer une forêt : les yeux, le cœur, L esprit, les songes Forêt secrète,

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

L image de Dieu. Genèse 1.26-2.3

L image de Dieu. Genèse 1.26-2.3 septembre 2014 L image de Dieu Genèse 1.26-2.3 Introduction Vous êtes-vous déjà demandé comment on peut juger de la valeur des gens? Vous êtes-vous déjà demandé quelle est votre valeur? Avez-vous déjà

Plus en détail

L'icône de Jésus miséricordieux

L'icône de Jésus miséricordieux Sœur Faustine a été chargé par Jésus de promouvoir le culte de la Divine Miséricorde. Ce culte comporte plusieurs aspects. Tous sont basés sur les révélations dictées par Notre Seigneur Jésus- Christ à

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)?

Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)? Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)? Guillaume B. 2014-2015 Chaque chrétien s'est déjà probablement demandé s'il était normal, après avoir reçu la foi en Jésus-Christ, de pécher, et de continuer

Plus en détail

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Retrouve un mot: Recopie les lettres entourées d'un cercle vert. Recopie d'abord celle qui est le plus à gauche, puis avance peu à peu vers la droite. Tu as

Plus en détail

Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume

Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume EUCHARISTIE - Parcours pour parents Catéchèse 2 Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume Cette catéchèse est une adaptation du parcours de Marthe Lamothe, Des horizons nouveaux, p.170

Plus en détail

LISTE DES COURS BIBLIQUES PAR CORRESPONDANCE

LISTE DES COURS BIBLIQUES PAR CORRESPONDANCE LISTE DES COURS BIBLIQUES PAR CORRESPONDANCE Catégorie Numéro Série Leçon Bref résumé Remarques Le Nouveau Testament 0101 1 1 La sainte Bible Introduction Le Nouveau Testament 0102 1 2 Dieu Introduction

Plus en détail