INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES"

Transcription

1 INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES LICENCE: LANGUES, CULTURES ET SOCIETES DU MONDE SPECIALITE : COMMUNICATION INTERCULTURELLE ET LANGUES DU MONDE (CILM) Responsable de la spécialité : Peter Stockinger, PU Pour tout renseignement: INALCO CFI Centre Dauphine Place du Maréchal de Lattre de Tassigny Paris Tel.: (Mme Huguette Astruc; Design graphique et multimédia : Elisabeth DE PABLO, ESCoM

2 PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Notions de base en sciences de l information et de la communication adaptées au contexte interculturel (Cours ICL 2A 01 c) I/ La communication stratégique: du projet à la réalisation d une communication Paris, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Design graphique et multimédia : Elisabeth DE PABLO, ESCoM

3 Points à aborder 1. Comprendre la notion de «communication stratégique» élaborée et mise en œuvre notamment par la Division de la Communication de la Banque Mondiale 2. Présentation et discussion des principales étapes et activités liées à la mise en place d un plan de communication, à la réalisation d un plan de communication et à l évaluation d une communication 1. Travail à domicile: écriture & lecture 2. Des références à ne pas manquer 3. Annonce du prochain cours

4 1 er sujet - Rappel: la facette concernée -

5 Les huit facettes Rappel: La facette concernée la facette 6 (cf. le cours introductif dans la méthodologie de la communication) 6/ La pratique elle-même de la communication: «Projet de communication»; «Plan de communication» 1) du besoin (ou désir) de communiquer 2) à la communication elle-même 3) en passant, selon le cas, par toutes sortes de projets, études, scénarios etc. «Communication comme métier» au sens double: communiquer professionnellement et la communication comme objet d un ou plutôt d un ensemble de métiers spécialisés

6 2 ème sujet - Les cinq étapes définissant un projet de communication -

7 Les cinq étapes d un projet de communication Cecilia Cabanero-Verzosa et le département de communication dans la Banque Mondiale décomposent le processus de la communication stratégique en cinq étapes où la cinquième rejoint la première afin d instituer un processus itératif permettant de modifier et de mieux adapter une campagne de communication à une réalité sociale donnée: 1. Etape 1 : Etude préalable (des besoins, du contexte, de l existant, ) sous forme de collecte et d analyse d information critiques. 2. Etape 2: Planification de la campagne de communication: définition et spécification des actions à mener, des messages à élaborer, des supports à utiliser, des modalités et des contraintes (techniques, financières, ) de l implémentation de la campagne (i.e. de l exécution) et de son suivi, de la validation des résultats. 3. Etape 3: Elaboration et réalisation des messages, des supports et des «événements» ponctuant la campagne suivies de tests préliminaires des supports et messages. 4. Etape 4: Mise en œuvre, i.e. implémentation de la campagne dans la vie de l acteur-destinataire. 5. Etape 5: Suivi de la campagne, tests et évaluation.

8 3 ème sujet - L étape de la collecte des informations critiques -

9 L étape de la collecte des informations critiques Cette première phase est consacrée, selon, C. Cabanero-Verzosa, à l identification des comportements à encourager ou à décourager, à la définition du destinataire (de l «auditoire») de la communication, à une première identification des messages à élaborer et à faire passer, etc. D une manière plus générale et aussi plus méthodique, cette première étape d un projet de communication est consacrée typiquement aux tâches plus spécifiques suivantes: 1. Analyse des besoins (de la situation donnée, des problèmes existants, de l histoire, ) 2. Identification et description de la «cible» de la communication (i.e. du destinataire dans son double rôle, destinataire relais et destinataire final: catégorisation/classification, quantification, description des comportements «clés», des représentations culturelles, ) 3. Identification et description des objectifs à atteindre par la communication (des représentations à influencer/modifier, des comportements à influencer/modifier, )

10 L étape de la collecte des informations critiques 4. Contexte de la communication: identification du cadre institutionnel, socioculturel, linguistique, 5. Meilleurs pratiques («best practices»): recherche de cas de campagnes similaires, proches,. 6. Synopsis: première esquisse des messages («concept» de la communication») 7. Ressources: description générale des ressources (humaines, matérielles, financières, ) 8. Etude de faisabilité (faisabilité politique, intellectuelle, technique, financière, ) 9. Etude d opportunité: les arguments pour et contre la mise en œuvre d une campagne concrète; l évolution du projet lui-même une fois la campagne terminée; les risques dites de substituabilité des actions/messages, le retour sur l investissement, Ces différentes études et investigations servent à l élaboration (plus détaillée) du plan de communication (cf. la prochaine étape)

11 4 ème sujet - La planification d une campagne de communication -

12 La planification d une campagne de communication Cette étape est caractérisée notamment par l élaboration et la rédaction du plan de communication sous forme d un cahier, d un rapport technique. Elle se base essentiellement: 1. sur les informations collectées lors de l étape précédente 2. tout en les détaillant et systématisant 3. et en y ajoutant la dimension de gestion de projet, i.e. la division du projet en «lots de travail» contrôlables, la répartition des ressources (humaines, intellectuelles, techniques, financières, ), le calendrier des activités, la définition de la «fourniture», le suivi et la surveillance («milestones»; indicateurs de succès, ), etc.

13 La planification d une campagne de communication Un plan de communication se compose essentiellement des éléments suivants (source, Etude de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Québec, Canada, consacrée à une communication relative à l accès à l égalité en emploi, 2001) : 1. les objectifs du plan de communication, 2. les publics cibles à rejoindre, 3. les contenus à transmettre, 4. les supports et modes de communication (communication directe, communication médiatisée, ) 5. le calendrier des activités (dont aussi le «plan médias»), 6. les personnes responsables 7. et les ressources matérielles et budgétaires requises. Cf. également cette source pour un exemple d un plan de communication simple mais très claire et bien structuré

14 La planification d une campagne de communication Anatomie d un projet de communication «professionnelle»: différents plans à définir et expliciter: 1. Plan de production/réalisation des contenus (messages) et supports; 2. Plan de création/production d événements ponctuant une campagne de communication (formation/enseignement, médias, fêtes, réunions professionnelles, ) 3. Plan de suivi et d évaluation («assessment») du projet (contrôles; études, enquêtes, ) 4. Plan de management, de gestion du projet: organisation, coordination (gestion du projet), ressources, réunions, 5. Plan de dissémination (des résultats de la campagne de la communication) 6. Plan de développement après la fin de la campagne («renforcement des capacités», )

15 5 ème sujet - L étape de l élaboration des messages et supports -

16 L élaboration des messages et supports Etape cruciale caractérisée par plusieurs phases et tâches typiques et récurrentes: 1. Phase de production des «scénarios» ou «modèles» sous-tendant les produits et services concrets d une communication. 2. Phase de production de prototypes, pré-réalisations, prépublications, «folders», documents test, 3. Phase de réalisation des produits et services de la campagne de la communication (documents imprimés, vidéos, émissions, journaux, livres, bandes dessinées, sites web, cd, affiches, dépliants, ) 4. Phase(s) de la validation (test évaluation modification) sous forme d enquêtes, de questionnaires, d observations, de «pratiques guidées» de focus groupes, etc.

17 L élaboration des messages et supports Phase de production des «scénarios» ou «modèles» sous-tendant les produits et services concrets d une communication. C est l élaboration intellectuelle, conceptuelle (l «écriture», l «authoring») des scénarios ou de modèles: des messages (d une manière très semblable à ce qui se passe au cinéma ou au théâtre ou encore dans le journalisme) des mises en forme/mise en scène (linguistique, visuelle, sonore, animée, 2D/3D, ) des messages C est le domaine de l ingénierie sémiologique (sémiotique), du «design conceptuel», etc. Nous y reviendrons dans les prochains cours

18 L élaboration des messages et supports Exemples de modèles ou scénarios de produits/services d une campagne de communication: storyboard/scenario d un film (reportage, documentaire, ); scenario d un enregistrement audiovisuel (débat, discussion, jeu, fête, ); schéma structurel d un site web (ou d une partie d un site); structure narrative d un cours mais aussi, par exemple, d un parcours de découverte, d une exposition structure linéaire d un manuel, d un guide, d une bande dessinée; «chemin de fer» d un journal; organisation hiérarchique et linéaire typique d un article de journal; organisation fonctionnelle 2D d une affiche; charte graphique/visuel/sonore, de l ensemble des documents et services; etc.

19 6 ème sujet - L étape de la mise en œuvre d une campagne -

20 La mise en œuvre d une campagne La mise en œuvre ou encore l implémentation d une campagne de communication recouvre typiquement: 1. Le déploiement de la campagne (des événements permettant la diffusion, la «communication» des messages et des supports) sur «site» (site au sens d un lieu bien circonscrit ou au sens «territorial»); 2. La phase de la réception des messages pendant la campagne par la population cible, l «appropriation» de ceux derniers et les changements/modifications souhaités des «comportements clés» (des représentations, stéréotypes, ) 3. La phase de la recherche de l implication concrète et active des acteurs concernés et, plus particulièrement, des destinataires relais (les autorités, les personnes charismatiques, les guides, ) afin de mener à bien la phase 2 (réception appropriation modification). 4. Le suivi et la validation des actions en accord avec le plan et les objectifs du projet de communication

21 La mise en œuvre d une campagne Quelques paramètres à prendre en considération: 1. La «bonne logique» des phases du déploiement de la campagne 2. Les moments d opportunité d un déploiement «réussi» (la congruence du rythme de la campagne avec le ou les rythmes sociaux des groupes cible) 3. L implication et la disponibilité des différents acteurs dont, notamment, des destinataires relais 4. L appropriation des messages selon le plan (les objectifs) du projet de la communication. 5. L évolution du destinataire final vers une «nouvelle ressource» (prescripteur, aide, ) de la campagne (exemple: une campagne de vaccination peut «compter» sur ceux/celles qui se sont fait vacciner.; principe de la «boule de neige», du principe «bouche à l oreille»)

22 7 ème sujet - L étape du suivi et de l évaluation d une campagne -

23 Suivi et évaluation C est une étape qui est composée d un ensemble d activités essayant de comprendre (de mesurer, si possible) la réussite (ou l échec) d une campagne de communication. A l aide de techniques qualitatives (entretiens, observations de comportement, ) ou quantitatives (questionnaires fermés, ), on essaie d expliciter le fait si les objectifs du projet de communication sont atteints/partiellement atteints; les problèmes auxquels la campagne a été confrontée; les nouveaux problèmes ayant pu surgir pendant la campagne; les recommandations et les suites envisageables; les coûts de la campagne et le retour sur l investissement.

24 8 ème sujet - Des références à ne pas manquer -

25 Références Références, exemples. Cecilia Cabanero-Verzosa, Communication stratégique pour les projets de développement 1999 (manuel enligne) Le Participatory Communication Strategy Design de la FAO Le Participatory Rural Communication Appraisal de la FAO

26 9 ème sujet - Le prochain cours -

27 Le prochain cours Cours de méthodologie - L ingénierie sémiotique. Le message de la communication (les facettes «genre», «contenu», «supports»).

Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication

Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication (Cours ICL 2A 01 c) Communication,

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» L édition de CD/DVD Rapport rédigé par Peter Stockinger

Plus en détail

Conception et réalisation d un projet de communication numérique

Conception et réalisation d un projet de communication numérique Master 2 Parcours de spécialisation CIM C OMMUNICATION, I NFORMATION ET ( NOUVEAUX) M EDIAS et Magistère 1 ère année Mag C2I Communication Interculturelle de l INALCO Année universitaire 2012 2013 Séminaire

Plus en détail

Les 10 Etapes de la conduite de projet

Les 10 Etapes de la conduite de projet Peter Stockinger, Les 0 Etapes de la conduite de projet Les 0 Etapes de la conduite de projet (Eléments méthodologiques pour la définition et la réalisation d un projet de communication basés sur le Guide

Plus en détail

Méthodologie des projets de communication

Méthodologie des projets de communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Méthodologie des projets de communication (Séminaire CIM 5A 01c) Quatrième partie Paris, Institut National des Langues

Plus en détail

Dévéloppement de Sites Web

Dévéloppement de Sites Web 1 Dévéloppement de Sites Web Cours I : Conception et spécification d'un site à thème Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Méthodologie des projets de communication

Méthodologie des projets de communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Méthodologie des projets de communication (Séminaire CIM 5A 01c) Troisième partie: Le plan de communication définitions

Plus en détail

Master de l INALCO LLCER. Parcours de spécialisation CIM. Brochure de présentation

Master de l INALCO LLCER. Parcours de spécialisation CIM. Brochure de présentation Mise à jour 14/10/20. E Collard 1 Master de l INALCO LLCER Parcours de spécialisation CIM C OMMUNICATION, I NFORMATION ET ( NOUVEAUX) M EDIAS Brochure de présentation Directeur du parcours : Peter Stockinger,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Questionnaire à transmettre aux employés de la commune. Communication interne. I ) Relations interservices.

Questionnaire à transmettre aux employés de la commune. Communication interne. I ) Relations interservices. Questionnaire sur la communication interne Mairie de Pont de l Arche. Questionnaire à transmettre aux employés de la commune. Communication interne Dénomination du service : Domaine d intervention : I

Plus en détail

PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06

PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06 PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06 Pondération du cours 2-4-3 Session Automne 2011 Compétence(s) visée(s) OOPL - OOPM Programme-hôte Graphisme Professeur Sabin Farley Département de graphisme

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL Master européen en traduction spécialisée Syllabus - USAL L Université de Salamanque propose une spécialisation en Traduction éditoriale et technique au cours du premier semestre TRADUCTION EDITORIALE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché relatif à l organisation & la communication, au développement du site internet, à l impression et au routage des supports de communication de la Fête

Plus en détail

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire

Téléfilm Canada. Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Du cinéma au téléphone cellulaire Téléfilm Canada Pourquoi sommes-nous ici aujourd hui? Pour vous donner un compte rendu de ma première année comme directeur général de Téléfilm Canada

Plus en détail

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Inscrit dans le champ scientifique des SIC- 71e section, le Master mention Information Communication est une formation interdisciplinaire

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

Connaissance de l infocom en contexte multiculturel

Connaissance de l infocom en contexte multiculturel PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Connaissance de l infocom en contexte multiculturel (Séminaire CIM 5A 01a) Troisième partie Paris, Institut National

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Com Quantum Multimédia Agence de communication institutionnelle, associative et culturelle. Atelier graphique Agence web Société de production

Com Quantum Multimédia Agence de communication institutionnelle, associative et culturelle. Atelier graphique Agence web Société de production Com Quantum Multimédia Agence de communication institutionnelle, associative et culturelle Atelier graphique Agence web Société de production Atelier Graphique Définir votre identité visuelle Si l on ne

Plus en détail

Formations 2014-2015 Dans une perspective d insertion professionnelle et/ou de recherche : Licence LLCER - CFI (L2 et L3) Diplôme APCI (en 1 ou 2 ans)

Formations 2014-2015 Dans une perspective d insertion professionnelle et/ou de recherche : Licence LLCER - CFI (L2 et L3) Diplôme APCI (en 1 ou 2 ans) mise à jour E.Collard février 2014 Vous êtes intéressé par une ouverture sur le monde professionnel lié au dialogue et à la communication interculturels, à la diversité linguistique et culturelle, à la

Plus en détail

master langues étrangères appliquées

master langues étrangères appliquées université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master langues étrangères appliquées Relations Interculturelles et Coopération Internationale - RICI Management dudéveloppement

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

Christelle MAZIERE (30 ans)

Christelle MAZIERE (30 ans) Christelle MAZIERE (30 ans) Villa Orcéa, Lieu-dit Pertérato 20212 Favalello di Boziu 06.35.58.13.21 maziere@univ-corse.fr COMPÉTENCES PARTICULIÈRES Enseignement Gestion de corpus de données : recueil,

Plus en détail

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A)

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A) 13 Communication Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de renforcer la notoriété de l entreprise, de mettre en valeur ses produits, d améliorer la qualité de ses échanges d informations

Plus en détail

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE Pratique : Conditions d admission : En M1 (1 ère année de master) : - Si vous êtes titulaire ou futur titulaire d une L3 (3 ème année de licence) mention arts plastiques, mention arts du spectacle et audiovisuel,

Plus en détail

Jacques Choquette Communications

Jacques Choquette Communications PDF - Jacques Choquette Communications et relations publiques Document présentant nos services et nos réalisations Une agence de communications, de publicité et de relations publiques de Québec, oü vous

Plus en détail

MASTER LANGUES, LITTÉRATURES ET CIVILISATIONS ETRANGÈRES ET RÉGIONALES. Parcours Langues et Technologies (LT) www.univ-littoral.fr

MASTER LANGUES, LITTÉRATURES ET CIVILISATIONS ETRANGÈRES ET RÉGIONALES. Parcours Langues et Technologies (LT) www.univ-littoral.fr ARTS, LETTRES & LANGUES MASTER LANGUES, LITTÉRATURES ET CIVILISATIONS ETRANGÈRES ET RÉGIONALES Parcours Langues et Technologies (LT) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION A l issue de la formation,

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

@LON Arts et lettres options numériques

@LON Arts et lettres options numériques Arts et lettres options numériques Contexte et historique : - Commande de la ministre en mars 2010 - Sondage SOM Utilisation des technologies numériques - Consultations dans tout les secteurs 12 rencontres,

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES CONTENUS DE FORMATION COMMUNS Champ professionnel «Métiers de la relation aux clients et aux

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Bamako Mali, 28 Octobre au 1 er Novembre 2015 TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Cours Gestion de projet

Cours Gestion de projet Cours Gestion de projet Méthodes de conduite de projet Version Date Auteur V1.8 Septembre 2007 Pascal HEYER 1 Méthodes de conduite de projet Ce document est publié sous la licence libre Creative Commons-BY-NC-SA

Plus en détail

INTERNATIONAL MASTER DEGREE IN MULTIMEDIA MANAGEMENT

INTERNATIONAL MASTER DEGREE IN MULTIMEDIA MANAGEMENT INTERNATIONAL MASTER DEGREE IN MULTIMEDIA MANAGEMENT Labellisé et délivré par IDEART-LABELS Le Campus de la Fonderie de l'image a obtenu l accréditation IDEART labels (réseau International Degrees in ARTS

Plus en détail

Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle

Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle Bulletin de déclaration d une œuvre audiovisuelle (1) Ne rien inscrire dans ce cadre n d œuvre Je déclare (ou nous déclarons) au répertoire de la Scam (2) titre de l œuvre durée de l œuvre N épisode saison

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997)

BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997) 1 BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997) 2 Sommaire I. Description générale...3 II. Description détaillée...4 III. Visualisation de la consultation...

Plus en détail

M221 Planification de projet TP n 1 DUT QLIO Semestre 2

M221 Planification de projet TP n 1 DUT QLIO Semestre 2 M221 Planification de projet TP n 1 DUT QLIO Semestre 2 Objectif : découverte du logiciel Microsoft Project 2003 Un compte-rendu est à rendre en fin de séance (avec évidemment une introduction et une conclusion).

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé :

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé : En résumé : Phase I : collecte des besoins I - Expression des besoins II - Étude de faisabilité III - Définition des priorités IV - Rédaction puis validation du cahier des charges Phase II : implémentation

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Guide d Intégration PPM et ERP:

Guide d Intégration PPM et ERP: LIVRE BLANC Guide d Intégration PPM et ERP: Stratégies d intégration de logiciels dans les entreprises organisées par projet De: Neil Stolovitsky E-mail: sales@geniusinside.com Website: www.geniusinside.com

Plus en détail

outil RÉFÉRENCE GLOSSAIRE Agrégateur (n. m.) : logiciel qui permet de recevoir tous les fils RSS auxquels on est abonné.

outil RÉFÉRENCE GLOSSAIRE Agrégateur (n. m.) : logiciel qui permet de recevoir tous les fils RSS auxquels on est abonné. outil RÉFÉRENCE 8 GLOSSAIRE Agrégateur (n. m.) : logiciel qui permet de recevoir tous les fils RSS auxquels on est abonné. Ambiance sonore (n. f.) : ensemble des bruits ambiants et des bruits de fond qui

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 73

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 73 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 73 73 PUBLICITÉ ET ÉTUDES DE MARCHÉ Cette division comprend la création de campagnes publicitaires et la diffusion de la publicité ainsi créée

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale CHARTE «PROTECTION DE L ENFANT DANS LES MEDIAS» Préambule Pourquoi cette charte? Les médias ont un rôle important dans l information du public sur les

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB SOUMISSION DE PROJETS AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB PRINCIPES ET PROCEDURE La mission de la est de fédérer, piloter et soutenir des actions de recherche proposées par les laboratoires et chercheurs

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

ÉPREUVES D'ADMISSION 2011 QUESTIONNAIRE SOCIO-CULTUREL RC-R/TV

ÉPREUVES D'ADMISSION 2011 QUESTIONNAIRE SOCIO-CULTUREL RC-R/TV Le questionnaire est à remettre le premier jour des épreuves, à savoir, le 31 août 2011 lors de l épreuve langage cinéma ÉPREUVES D'ADMISSION 2011 QUESTIONNAIRE SOCIO-CULTUREL RC-R/TV NOM PRENOM : : NATIONALITE

Plus en détail

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur 1/36 LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur

Plus en détail

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA Vérification de la disponibilité d outils de travail bilingues Le 25 avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ... 2 2. CONTEXTE... 3 3. OBJECTIF ET CRITÈRES...

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

BACHELOR - MBA. Sciences de l Entreprise Sciences de l Information et de la Communication. Enseignements Supérieurs Personnalisés

BACHELOR - MBA. Sciences de l Entreprise Sciences de l Information et de la Communication. Enseignements Supérieurs Personnalisés E n s e i g n e m e n t s S u p é r i e u r s P r i v é s Enseignements Supérieurs Personnalisés BACHELOR - MBA Sciences de l Entreprise Sciences de l Information et de la Communication sous convention

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128

UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128 UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128 Numéro dans le SI local : 11MCF0291 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 33 Chaire : Non Section 1 : 11-Langues et littératures anglaises

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le Mirail

Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le Mirail Université en Arts, Lettres et Langues (ALL) Sciences Humaines et Sociales (SHS) Sciences, Technologies, Santé (STS) Droit, Économie, Gestion (DEG) Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 12 JUILLET 2011

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 12 JUILLET 2011 Acronyme/short title Titre du projet (en français) Proposal title ASA-SHS Atelier Sémiotique Audiovisuelle pour la constitution, description et (re-)publication de corpus audiovisuels en ligne en Sciences

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

MASTER INFORMATION-COMMUNICATION : COMMUNICATION DES ENTREPRISES ET DES INSTITUTIONS (P)

MASTER INFORMATION-COMMUNICATION : COMMUNICATION DES ENTREPRISES ET DES INSTITUTIONS (P) MASTER INFORMATION-COMMUNICATION : COMMUNICATION DES ENTREPRISES ET DES INSTITUTIONS (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : INFORMATION-COMMUNICATION

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Référenceur et rédacteur web de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

LES METIERS DU NUMERIQUE COMMUNICATION ET MARKETING

LES METIERS DU NUMERIQUE COMMUNICATION ET MARKETING COMMUNICATION ET MARKETING Chargé de communication web Mission : Le chargé de communication Web œuvre à la promotion et à la valorisation de l'organisation (entreprise, administration,...) et de son offre

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management des organisations de l Université Paris Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

ITIL V2. La gestion des changements

ITIL V2. La gestion des changements ITIL V2 La gestion des changements Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction

Plus en détail

INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE. Degré 9 (1CO)

INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE. Degré 9 (1CO) INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE Degré 9 (1CO) DECS SE, mai 2011 PREAMBULE L ordinateur et les moyens multimédias en général font partie du quotidien des élèves. Ils sont utilisés comme instruments de

Plus en détail

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN)

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN) COMMENTAIRE Séminaire national Réforme de la série Gestion-administration Lyon 10 et 11 mai 2012 Vendredi matin Martine DECONINCK (IEN EG), Michèle SENDRE (IEN L), Isabelle VALLOT (IEN EG) Diapo 1. Objet

Plus en détail

DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS

DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS A M E N A G E M E N T E T U R B A N I S M E professionnelle Ingénierie de projets de solidarité internationale Aménagement de l'espace, urbanisme et développement

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

cabinet conseil en communication L e-mailing orienté client.

cabinet conseil en communication L e-mailing orienté client. cabinet conseil en communication L e-mailing orienté client. cabinet conseil en communication stratégique & opérationnelle NOTORIETE IMAGE COMMERCE Vous rendre plus visible auprès de vos cibles Audit/conseil

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

PHILIPPE PAR JEAN-P EN PARTENARIAT AVEC ACCESS. (détails pages suivantes) -

PHILIPPE PAR JEAN-P EN PARTENARIAT AVEC ACCESS. (détails pages suivantes) - Faire de vos outils informatique les alliés de votre développement site http://jphd-conseil.com blog www.efficacitic.fr PAR JEAN-P PHILIPPE DÉRANLOT EN PARTENARIAT AVEC ACCESS ETOILEE Formation sur 2 x

Plus en détail

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON -

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1

Plus en détail

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 SOMMAIRE scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 Expertise & Consulting... 6 Définir et Architecturer votre Système

Plus en détail

CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION. Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015

CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION. Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015 CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015 Le mot du directeur Suite au récent décret procédant à une refonte statutaire,

Plus en détail

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Judith Gaudet, Ph.D., chercheuse Comsanté, UQAM Consultante en

Plus en détail

Ag en ce de Co mm un ica tio

Ag en ce de Co mm un ica tio n Ag en ce de Co mm un ica tio & Marketing Services ARTS&TENDANCESGAZDEFRANCEPEUGEOTCARGLASS J E T T O U R S R E N A U LT V Y G O N G M F A D A K U K A B B R A U N F I R S TA L E R T S K A N D I A C L

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Présentation Les matériels agricoles, de travaux publics et de manutention, de parcs et jardins sont de plus en plus complexes et l'évolution de leurs technologies

Plus en détail

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Journées Annuelles du Pétrole Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Mathieu Bertrane Bureau Veritas Mathieu.Bertrane@fr.bureauveritas.com Sommaire Quels

Plus en détail