Standard de la section 3 MDC du Collège royal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Standard de la section 3 MDC du Collège royal"

Transcription

1 Standard de la section 3 MDC du Collège royal Cette présentation a été développée en collaboration avec le département de l accréditation du Collège royal Déclaration de conflits d intérêts Créé le 20 janvier 2014 Page 1

2 Objectifs d apprentissage À la fin de cette activité, les participants pourront; Décrire le processus d accréditation pour les programmes de section 3 Discuter des standards éducationnels reliés à l accréditation des activités de section 3; Appliquer les standards éthiques du CQDPCM aux activités de section 3 Incorporer des activités d autoévaluation dans les activités de groupes Page 2

3 Le maintien du certificat Section Détails Section 1: Activités d apprentissage collectif Section 2: Activités d autoapprentissage Conférences en milieu hospitalier agréées, club de lecture et activités en groupes restreints Conférences et ateliers agréés (présentiel ou en-ligne) Activités d apprentissage planifiées Activités d analyse Activités liés aux systèmes Section 3: Évaluation Évaluation des connaissances Évaluation du rendement ou de la performance Page 3

4 Modèle CanMEDS Décrit les connaissances, compétences et habiletés que les médecins spécialistes doivent posséder pour assurer les meilleurs soins aux patients Les programmes de DPC ne se limitent pas au rôle d expert médical La simulation est une excellente méthode pédagogique pour développer les autres compétences CanMEDS Page 4

5 Accréditation des activités pour obtenir des crédits du MDC Soumettre à l ODP une demande d accréditation d un plan d auto-évaluation (PAE) ou d une simulation, signée par le chef du comité de planification. Programme d évaluation des connaissances Programme d évaluation du rendement Inclure tous les mêmes documents que pour la section 1 (budget, conflits d intérêts, etc.) spécifiques à votre activité. Pour la section 3, la responsable de l accréditation est Patricia Wade Page 5

6 Politique et procédures d accréditation section 3 Délai de 6 semaines est demandé 10 jours ouvrables pour répondre Évaluation du contenu est plus approfondie Références scientifiques Lignes directrices Évaluation des besoins Consulté nos documents en ligne Page 6

7 Les demandes d accréditation d une activité du MDC Le processus d accréditation pour les activités de section 1 et 3 sont similaires et comprend la revue des: Standards administratifs; Standards éducationnels; Standards éthiques. Page 7

8 Standards administratifs Définition d une organisation médicale Une organisation sans but lucratif de professionnels de la santé comprenant une structure de gouvernance officielle et dont la responsabilité est d assister les médecins spécialistes, entre autres, par le développement professionnel continu, la prestation de soins de santé, la recherche. L ODP accrédite seulement les activités développées ou parrainées par l une de nos 35 associations affiliées. Page 8

9 Standards éducationnels 1. L activité a été développée pour répondre à un besoin de votre population cible Décrire la population cible et le comité de planification (comprenant des représentants de votre population cible) Décrire la méthode d évaluation et présenter les résultats. Notez que les sondages et les groupes de discussions sont des méthodes de base pour évaluer les besoins perçus de vos membres. D autres sources de données telles que les rapports de l ACPM et du CMQ peuvent vous guider. Page 9

10 Standards éducationnels 2. Les objectifs d apprentissage Écrits en fonction du participant Doivent être communiqués aux participants avant l activité (dans votre programme) Doivent refléter les méthodes pédagogiques utilisées afin de répondre aux besoins d apprentissage de votre population cible. Verbes d action évitant: Apprendre, comprendre, savoir En section 3, les objectifs doivent être au-delà de l information et de la compréhension Les objectifs visant l application, l analyse, la synthèse et l évaluation sont à privilégier Une liste des verbes à utiliser est disponible dans le Vade-Mécum du CQDPCM ou consultez l équipe de l ODP Page 10

11 Standards éducationnels 3. Stratégies pour l évaluation des connaissances, compétences, du jugement clinique et des attitudes (évaluation des connaissances) ou de la performance (simulation) Très important L activité comprend un examen de l ensemble des domaines ou des thèmes de connaissance clés Maladies? Compétence? Attitude? Le programme était basé sur un ensemble d observations scientifiques Lignes directrices, méta-analyse, revue systématique, meilleures pratiques, nouvelles données probantes Page 11

12 Standards éducationnels Décrire les méthodes d évaluation des connaissances et la raison du choix Questions à choix multiples? Questions à développement? Vrai ou faux? Simulation? Les participants doivent pouvoir «enregistrer» leurs réponses. Truc: «Iclicker» personnalisé Outil de sondage et d évaluation en ligne Les participants doivent pouvoir conserver une copie des questions, réponses et références scientifiques Page 12

13 Standards éducationnels 4. Les participants doivent recevoir une rétroaction détaillée et personnalisée de leur performance (Très important). Vous devez décrire; Comment les participants démontreront leurs connaissances et/ou compétences Comment les participants recevront leur rétroaction sur leurs connaissances ou performances Ils doivent être en mesure de savoir quelles sont les questions qu ils ont réussies et celles qu ils n ont pas réussies. Toutes les réponses doivent être accompagnées des références scientifiques. Page 13

14 Standards éducationnels En simulation, la rétroaction doit identifier comment chacun des participants a performé dans: l atteinte des objectifs d apprentissage La démonstration des compétences évaluées lors de la simulation Ce processus permet à l apprenant d identifier ses besoins d apprentissage La rétroaction peut être verbale ou écrite, immédiate ou différée En simulation, la rétroaction verbale et immédiate de l expert sur la performance individuelle du participant est acceptable. Une rétroaction écrite et différée sur une performance d équipe inter ou multidisciplinaire est aussi acceptable. Page 14

15 Standards éducationnels 5. Évaluation (Même critères que pour la section 1) Est-ce que la présentation a respecté les objectifs énoncés dans le programme? Est-ce qu il y avait présence de biais commerciaux? (Si oui, il faut laisser une zone de texte libre) Est-ce que l activité a respecté les normes du Code d éthique du CQDPCM Est-ce que le programme était pertinent pour leur pratique? Est-ce que le contenu scientifique était rigoureux et assez approfondi afin de bien évaluer les connaissances Est-ce que les participants peuvent identifier d autres rôles CanMEDS? L ODP demande aussi que vous incluiez un outil de réflexion personnelle pour les participants (disponible auprès de Patricia Wade) Page 15

16 Exemple d un programme d examen des connaissances Le module de Bioéthique offert gratuitement par le Collège royal est un bon modèle pour développer un PAE. Si vous le complétez, le Collège vous accorde des crédits de section 3. Page 16

17 Le module de Bioéthique en ligne du Collège royal Page 17

18 Trucs et astuces pour le développement d activités Comment intégrer l examen des connaissances dans une activité de groupe? Comment est-ce que mes participants peuvent enregistrer leurs réponses et recevoir de la rétroaction personnalisée? Un système de réponse de l auditoire type «IClicker» assigné à chacun des participants. Vous pourrez ensuite imprimer un rapport personnalisé et le faire parvenir aux participants dans les plus brefs délais après le congrès (rétroaction écrite et différée). Page 18

19 Trucs et astuces pour le développement d activités Comment puis-je m assurer de bien mesurer l ensemble des domaines ou des thèmes des connaissance clés? Assurez-vous que votre examen ne porte pas sur un sujet trop général mais plutôt sur des points bien spécifiques mais de façon plus approfondie. Pas tous les sujets sont propices pour la section 3. Exemple: Vous voulez introduire des lignes directrices qui viennent d être élaborées? Vous choisirez peutêtre une section 1. Vous voulez présenter les nouvelles lignes directrices 2014 afin que vos participants puissent ajuster leur pratique? Vous opterez peut-être alors pour une section 3. Page 19

20 Trucs et astuces pour le développement d activités Comment est-ce que les références pour les bonnes réponses seront communiquées aux participants? Inclure une feuille-réponse papier ou électronique sur laquelle chaque réponse contient la référence scientifique la plus récente. Le participant pourra ensuite la consulter à son gré et élaborer un plan d apprentissage. Il n y a pas de littérature scientifique ou de lignes directrices sur votre sujet? Des réponses élaborées par votre comité scientifique et validées par les experts sont acceptables. Vous devez alors l inscrire avec la réponses. Page 20

21 Trucs et astuces pour le développement d activités Comment intégrer la simulation dans une activité de groupe? Comment est-ce que les participants peuvent démontrer leur performance dans l application de leurs connaissances, habiletés, attitudes ou jugement clinique? Utilisation de patients standardisés Les jeux de rôles où les acteurs sont des collègues avec un script ou d autres professionnels de la santé Page 21

22 Trucs et astuces pour le développement d activités En simulation, comment puis-je m assurer que les participants reçoivent de la rétroaction personnalisée? La rétroaction verbale de l expert, et des pairs, sur la démonstration pratique d une technique (expert médical) ou d un comportement (communicateur) de l apprenant est acceptable Lors d une simulation de groupe (équipe), il vous est possible d assigner un numéro personnel à chacun des participants et de faire parvenir une évaluation écrite par courriel ou en ligne (différée). Page 22

23 Trucs et astuces pour le développement d activités Comment est-ce que les participants peuvent recevoir les références appropriées pour une simulation? Inclure les articles scientifiques, lignes directrices ou compétences spécifiques dans un cahier des participants, dans un courriel, ou dans une session post-conférence Page 23

24 Standards éthiques Toutes activités de DPC développées et organisées au Québec se doivent de respecter le Code d éthique des intervenants en éducation médicale continue du CQDPCM Page 24

25 Standards éthiques 1. Le comité scientifique doit avoir le contrôle complet sur: Les sujets Le contenu Le choix des présentateurs 2. Le contenu scientifique doit être à jour, balancé et de nature non promotionnelle 3. Les conflits d intérêts doivent être déclarés par tous les organisateurs qui influenceront le contenu. Il doit y avoir une stratégie de gestion des conflits et les participants doivent en être informés. Page 25

26 Standards éthiques 4. Toute subvention doit prendre la forme d une subvention à visée éducative. Si des équipements sont prêtés sans frais (in-kind), les organisateurs doivent faire les démarches afin d inclure plusieurs fournisseurs (si possible). Simulation 5. Les remerciements à tous les organismes subventionnaires doivent être inscrits à la fin du programme. Aucun «Tagging» n est permis. 6. Toujours utiliser les noms génériques des médicaments Page 26

27 Autres bonnes informations Date à laquelle le programme a été complété (formulaire d accréditation)= date à laquelle le comité a terminé d élaborer le contenu (important lors de programme en ligne) L ODP accrédite les programmes pour un maximum de 1 an. Vous pouvez compléter une demande de ré-accréditation pour un programme que nous avons déjà accrédité (contactez Patricia Wade ou visitez le site du Collège) Section 3 = 3 crédits par heure Page 27

28 Autres bonnes informations Les déclarations d agrément se font en heures et non en crédits MAINPORT fait la conversion automatique 3 X 1 h= 3 crédits Peut aussi se calculer en fraction d heure 3 x,25 h= 0,75 crédits Seulement les participants qui reçoivent de la rétroaction personnalisée sur leurs connaissances ou performance peuvent réclamer des crédits de section 3 Les observateurs d une simulation ou des jeux de rôles peuvent réclamer des crédits de section 1. Les conférenciers qui reçoivent de la rétroaction sur leur performance peuvent comptabiliser le temps qu ils ont pris à revoir leurs évaluations et à développer un plan d apprentissage en section 3 (voir Mainport) Page 28

29 MAINPORT Page 29

30 MAINPORT Page 30

31 Responsabilité de l organisateur Doit conserver la liste des présences pour une période de 5 ans Décerner des attestations de participation avec toutes les informations pertinentes à l activité Les participants complètent eux-mêmes le nombre d heure auquel ils ont participés Revoir les évaluations et transmettre les évaluations personnelles aux conférenciers (Coaching) Ajuster votre prochaine activité en fonction des commentaires Rencontrer tous les standards d accréditation tels que discutés Page 31

32 Reconnaissance des agréments internationaux Crédit de Catégorie 1 AMA PRA Les activités accréditées par la FMSQ en section 1 et 3 du MDC peuvent être converties en AMA PRA Category 1 credit Inclure le libellé de conversion sur le programme Page 32

33 Quelles sont vos ressources? Consultez les politiques et procédures d accréditation des activités de section 3 (disponibles sur le site internet ou contactez Patricia Wade) Le site internet du Collège contient tous les documents et informations nécessaires aux développement et à l accréditation de toutes vos activités Équipe de l ODP Dr S. Daniel (Directeur) Hoda Sayegh Brigitte Vinet Patricia Wade Page 33

34 Quelles sont vos ressources? L équipe d accréditation du Collège Mya Warken Sarah Beaton Vos collègues! C est le temps d échanger sur vos expériences (succès et occasions d apprentissage!) Développons un belle communauté de pratique en DPC Merci! Page 34

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. Programme de formation. Clés en main

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. Programme de formation. Clés en main Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Programme de formation Clés en main POLITIQUE ADOPTÉE PAR LE BUREAU DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC (FMOQ) «À la suite d un avis

Plus en détail

Norme en matière de règlement en ligne. promoteurs de régime

Norme en matière de règlement en ligne. promoteurs de régime Q : Que signifie «sans papier» dans le contexte d un régime de garanties collectives? R : Le terme «sans papier» désigne un processus de présentation des demandes, de règlement et d avis entièrement sans

Plus en détail

Bourse de développement professionnel. Directives et formulaire de demande DIRECTIVES

Bourse de développement professionnel. Directives et formulaire de demande DIRECTIVES Mise à jour mars 2015 Bourse de développement professionnel Directives et formulaire de demande DIRECTIVES Les bourses de développement professionnel sont des activités d auto-apprentissage qu'un Associé

Plus en détail

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK NOTRE MANDAT L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits

Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits Les enjeux de la sécurité des patients dans le système de santé : innovation ou retour aux sources? Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits 20 Novembre 2010 Michelle Dionne, Services conseil

Plus en détail

Envoi de soumission électronique Guide du fournisseur

Envoi de soumission électronique Guide du fournisseur Envoi de soumission électronique Guide du fournisseur Marchés publics canadiens Agences, sociétés de la couronne, marches privés Table des matières 1 Liste de contrôle de l envoi de soumission électronique...

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

Guide 4. Notes du responsable

Guide 4. Notes du responsable Guide 4 Gestion des personnes Notes du responsable Copyright 2009 by Cooperative for Assistance and Relief Everywhere, Inc. (CARE). Tous droits réservés. À propos des Notes du responsable Les Notes du

Plus en détail

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Fonds municipal vert Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Le programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés de la FCM met en relation des experts municipaux et les

Plus en détail

Vers la planification stratégique 2016-2022

Vers la planification stratégique 2016-2022 Vers la planification stratégique 2016-2022 Démarche proposée en vue d établir le Bilan de l efficacité du Plan stratégique 2010-2016 et d adopter une nouvelle Planification stratégique 2016-2022 Adopté

Plus en détail

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Numéro de la recommandation et date REC-2010-1 (29/03/2010) REC-2010-2 (29/03/2010) REC-2010-3 (29/03/2010) REC-2010-4

Plus en détail

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année Table des matières Objectifs............................................ 1 Le programme universel de la maternelle à la 2 e année.............. 1 L initiation précoce au français..............................

Plus en détail

Demande d inscription de site hôte 2015

Demande d inscription de site hôte 2015 Demande d inscription de site hôte 2015 Merci de votre intérêt pour l organisation d un événement Vert la guérison présenté par Subaru à votre club de golf. Golf Canada et la Fondation du cancer du sein

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) Février

Plus en détail

Questions fréquemment posées

Questions fréquemment posées Questions fréquemment posées 1. Si mon auditoire cible est petit ou mon budget limité, ma demande de subvention à la formation médicale indépendante sera-t-elle tout de même prise en compte? 2. Les critères

Plus en détail

Document de collecte de données dans les AREF 1

Document de collecte de données dans les AREF 1 Document de collecte de données dans les AREF Objet Responsables de la collecte Échéance Document de référence Collectes régionales de données concernant la formation des DÉ. Les CRM et CTAREF dans chaque

Plus en détail

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE Les trois étapes pour satisfaire aux exigences du PMC sont les suivantes : 1. Autoévaluation : Évaluation de votre pratique pour déterminer vos besoins d apprentissage. Les infirmières immatriculées évaluent

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

À venir en septembre 2015

À venir en septembre 2015 Nouveau module sur la gestion du diabète À venir en septembre 2015 Croix Bleue Medavie Gestion des maladies chroniques Au début de 2015, Croix Bleue Medavie a annoncé sa nouvelle approche de gestion des

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE 2 FONCTIONS AVANCÉES DE MODULE DE VENTE ET GESTION DE PROJETS

Table des matières CHAPITRE 2 FONCTIONS AVANCÉES DE MODULE DE VENTE ET GESTION DE PROJETS Table des matières CHAPITRE 2 FONCTIONS AVANCÉES DE MODULE DE VENTE ET GESTION DE PROJETS Réception des offres des assureurs... 1 Format C-surance.ca... 3 Format assureur... 3 Gestion des Employés... 4

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences

Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences Examen Final Commun 2015 La méthode d évaluation axée sur les compétences Informations I. Aperçu et généralités II. Le processus d évaluation - Jour 1 III. Le processus d évaluation - Jours 2 et 3 Le programme

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Table des matières Cadre de formation de la profession enseignante... 1 Normes d exercice, normes

Plus en détail

Les Scouts du district de l Outaouais

Les Scouts du district de l Outaouais Les Scouts du district de l Outaouais PROGRAMME DE NOMINATION ET D ENCADREMENT DES CHEFS DE GROUPE Introduction À travers ce programme, nous visons à mieux définir le rôle du chef de groupe pour le district

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION Programme de promotion de la santé et de prévention de l alcoolisme, de la toxicomanie et du jeu Table de concertation sur les dépendances Arthabaska-Érable

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉPÔT DE PROJET STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS

GUIDE POUR LE DÉPÔT DE PROJET STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS GUIDE POUR LE DÉPÔT DE PROJET STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS Version 1 I mars 2014 1 Stages et projets étudiants 1 Formulaire de dépôt de projet 2 Description du projet 2 Profil des participants 2 Objectifs

Plus en détail

1 STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS

1 STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS VERSION 1 I MARS 2014 1 STAGES ET PROJETS ÉTUDIANTS 1 FORMULAIRE DE DÉPÔT DE PROJET 2 Description du projet 2 Profil des participants 2 Objectifs et retombées attendues 3 Préparation

Plus en détail

Journal de bord : Questions fréquentes

Journal de bord : Questions fréquentes À quoi sert le journal de bord? Journal de bord : Questions fréquentes Le journal de bord est un outil utilisé par les étudiants et la direction de programme tout au long de la formation pratique au doctorat.

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Participation Réussie À

Participation Réussie À Votre Guide Pour Une Participation Réussie À Foreignerslife Tout ce dont vous avez besoin Votre to-do list pour avant, pendant et après le salon Foreignerslife TABLE OF CONTENTS I. Avant Le Salon : Préparez

Plus en détail

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Tribunal des anciens combattants (révision et appel) Tribunal des anciens combattants (révision et appel) Votre droit d être entendu Cette publication est disponible dans d autres formats, sur demande. Audiences de révision et d appel Site Web : www.vrab-tacra.gc.ca

Plus en détail

Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions. Page 1

Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions. Page 1 Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions Page 1 Mission de la BDAA Nous sommes le réseau par excellence sur lequel la population canadienne peut compter pour y trouver des informations,

Plus en détail

Certification PNCE pour enseignant de natation

Certification PNCE pour enseignant de natation Certification PNCE pour enseignant de natation 2010 Association canadienne des entraîneurs, Croix-Rouge canadienne et Natation Canada 2 Félicitations pour votre réussite en tant que moniteur de sécurité

Plus en détail

149 Rue du Faubourg Bonnefoy 31500 TOULOUSE @ sy.d@free.fr 07.83.05.42.66 / 06.61.79.61.24

149 Rue du Faubourg Bonnefoy 31500 TOULOUSE @ sy.d@free.fr 07.83.05.42.66 / 06.61.79.61.24 s Consultante Formatrice en Droit Social et Ressources Humaines Sur Toulouse et région Midi-Pyrénées 149 Rue du Faubourg Bonnefoy 31500 TOULOUSE @ sy.d@free.fr 07.83.05.42.66 / 06.61.79.61.24 Siret 791

Plus en détail

Planification et conduite d une réunion de réflexion

Planification et conduite d une réunion de réflexion Planification et conduite d une réunion de réflexion Objectifs: Fournir aux responsables Lions des informations sur les réunions de réflexion Fournir aux responsables Lions un modèle d ordre du jour et

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Note au professeur. 1. Historique et contexte. 2. Processus du Jeu de Rôle

Note au professeur. 1. Historique et contexte. 2. Processus du Jeu de Rôle Note au professeur. 1. Historique et contexte Nous avons décidé de créer un Jeu de Rôle (JDR) comme un outil d éducation environnementale sur les zones humides. Nous croyons que l éducation environnementale

Plus en détail

Demande au programme de Développement des compétences

Demande au programme de Développement des compétences Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail

Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail Questions et réponses 1. Pourquoi un programme de certification? Parce que pour être un bon médiateur, il vous

Plus en détail

La formation pour adultes (Komvux)

La formation pour adultes (Komvux) La formation pour adultes (Komvux) Les centres municipaux de formation pour adultes (Komvux) s adressent à ceux qui ont besoin de faire ou de refaire des études relevant de l enseignement primaire ou secondaire

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

SUBVENTIONS AUX MUSÉES COMMUNAUTAIRES - FORMULE DE DEMANDE

SUBVENTIONS AUX MUSÉES COMMUNAUTAIRES - FORMULE DE DEMANDE Direction des ressources historiques 213, avenue Notre Dame, rez de chaussée Winnipeg (Manitoba) R3B 1N3 Téléphone : (204) 945 2118 Sans frais : 1 800 282 8069 (poste 2118) Télécopieur : (204) 948 2384

Plus en détail

Leader accompli de l expérience-employé!

Leader accompli de l expérience-employé! Insufflez de l AME MD à votre organisation Jour 1 : Aligner Objectifs et éléments de contenu 1 Un monde en changement 2 Le rôle du leader 3 Aligner l organisation et les équipes Identifier les enjeux et

Plus en détail

Le simulateur de la CWaPE. Manuel d utilisation simplifié Résultats

Le simulateur de la CWaPE. Manuel d utilisation simplifié Résultats Le simulateur de la CWaPE Manuel d utilisation simplifié Résultats Qu est-ce que le simulateur? Où trouver le simulateur? Le simulateur CWaPE: - est une comparaison objective des différents contrats de

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ;

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; PROJET PERSONNEL Critère A Utilisation du journal de bord démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; communiquer et collaborer avec leur superviseur ; démontrer

Plus en détail

Formation linguistique

Formation linguistique Formation linguistique Le français est la langue officielle du Québec et celle parlée par 98 % de la population du Saguenay Lac-Saint-Jean. C est un outil indispensable pour travailler, faire des affaires,

Plus en détail

FORMATION HISTOIRE DE NAISSANCE

FORMATION HISTOIRE DE NAISSANCE FORMATION HISTOIRE DE NAISSANCE Table des matières La Formation «Histoire de naissance» La Formation «Histoire de naissance» vise à approfondir les connaissances et la compréhension des 27 mois entourant

Plus en détail

Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple

Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple Simon et Specialist dans le processus de vente. Dans ce

Plus en détail

Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial

Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial Les politiques sociales à l épreuve des données canadiennes Veuillez noter que l inscription en ligne pour le cours SOCI 631 offert

Plus en détail

Vous pouvez nous joindre pendant les heures de bureau : du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00.

Vous pouvez nous joindre pendant les heures de bureau : du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00. Comment puis-je contacter le RIU PartnerClub Vous pouvez nous joindre pendant les heures de bureau : du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00. RIU PartnerClub Tel: 0034-971-491168 RIU Centre Fax: 0034-971-260566

Plus en détail

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4

Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 ANNEXE A Lignes directrices relatives au processus de reconnaissance des acquis pour les élèves du secondaire 1 au secondaire 4 Toutes les divisions scolaires doivent élaborer et mettre en œuvre des politiques

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

Métadonnées dans une soumission au PTK

Métadonnées dans une soumission au PTK Métadonnées dans une soumission au PTK Tous les objets soumis à un site web PTK, que ce soit un répertoire, un fichier ou un événement, présenteront plusieurs champs communs. Ces champs sont les suivants

Plus en détail

DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS. Régie des alcools, des courses et des jeux

DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS. Régie des alcools, des courses et des jeux DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS Régie des alcools, des courses et des jeux Juin 2002 DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS Régie des alcools, des courses et des jeux A Notre mission La Régie des alcools,

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013 Bureau du vérificateur général du Canada Suivi des recommandations formulées dans les audits internes Avril 2013 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée

Plus en détail

Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous

Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous Présentation du système pour patients choisir et prendre rendez-vous «Le système choisir et prendre rendez-vous est excellent, car il donne la possibilité aux patients comme moi de choisir l hôpital où

Plus en détail

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Trousse d information pour les employeurs qui offrent une formation modulaire Version 1.2 Décembre

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé.

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. 2016 Vous avez des projets de rénovation? Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. Qu est-ce que la certification Rénovation Écohabitation? Écohabitation est un organisme québécois

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DU BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION (FSA)

Plus en détail

Guide de l utilisateur d é-valuation

Guide de l utilisateur d é-valuation e-valuation é-valuation Guide de l utilisateur d é-valuation Accéder au système é-valuation Inscrire les coordonnateurs et les programmes Gérer vos renseignements de coordonnateur(trice) et ceux de votre

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TOME II

MANUEL DE GESTION TOME II MANUEL DE GESTION Type de document : Directive et procédure Code : 38 Page 1 de 16 Titre : Déclaration d accident et d incident du travail Expéditeur : Direction des ressources humaines Approuvé le : 1984-12-18

Plus en détail

1 semaine avant le début de la formation session@institutbioforce.fr. accessible ICI

1 semaine avant le début de la formation session@institutbioforce.fr. accessible ICI Gestion de projet Acquérir les outils et méthodes nécessaires pour mettre en place un dispositif de suivi et d évaluation dans le cadre d un projet: représenter les processus de suivi et d évaluation au

Plus en détail

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17 pour IDÉO 16-17 VERSION : OCTOBRE 2014 Sommaire Introduction...3 Mise en contexte des indicateurs de résultats et du lexique...3 Plan d action...3 Calendrier des échéanciers...3 Dates à retenir...3 Gestion

Plus en détail

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint?

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint? ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS (AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE LES UNS DES AUTRES ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

10 points clés pour faire de Lamyline votre collaborateur préféré! GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION. www.lamyline.fr. Code d accès.

10 points clés pour faire de Lamyline votre collaborateur préféré! GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION. www.lamyline.fr. Code d accès. GUIDE SIMPLIFIÉ D UTILISATION www.lamyline.fr Notez ici vos identifiants et gardez les toujours à portée de main. Code d accès Mot de passe 10 points clés pour faire de Lamyline votre collaborateur préféré!

Plus en détail

Guide d appel de projets :

Guide d appel de projets : Guide d appel de projets : activités ou évènements ponctuels pour les proches aidants de personnes aînées atteintes de la maladie d Alzheimer ou maladies apparentées dans le cadre du mois de la sensibilisation

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Participez à la campagne de la Charte européenne de la sécurité routière

Participez à la campagne de la Charte européenne de la sécurité routière Participez à la campagne de la Charte européenne de la sécurité routière...et ajoutez une dimension européenne à vos actions en faveur de la sécurité routière Direction général de l Energie et des Transports

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation aux milieux de stages pré-doctoraux canadiens (révisé en juillet 2004)

Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation aux milieux de stages pré-doctoraux canadiens (révisé en juillet 2004) (Logo) Conseil canadien des programmes de psychologie professionnelle Canadian Council of Professional Psychology Programs INTRODUCTION ET DIRECTIVES Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation

Plus en détail

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des

Plus en détail

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire Vous trouverez ci-dessous la grille d évaluation sur la base de laquelle votre sera évalué (modèle commenté

Plus en détail

Pourquoi Joule Inc. a-t-elle décidé de se retirer des Services de l agrément?

Pourquoi Joule Inc. a-t-elle décidé de se retirer des Services de l agrément? Février 2016 Révisé en mai 2016 FOIRE AUX QUESTIONS SERVICES DE L AGRÉMENT PROCHAINES ÉTAPES GÉNÉRAL : Quelle annonce a été faite par les Services de l agrément? Le 22 janvier 2016, les Services de l agrément

Plus en détail

Mode opératoire «clubs»

Mode opératoire «clubs» Menu d un club non (ré)affilié 1 Mode opératoire «clubs» En début de saison et par rapport au menu d un club déjà affilié ou réaffilié, un bouton supplémentaire apparaît, le bouton «s affiler/se réaffilier».

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

egovtube Guide Rapide de l Utilisateur

egovtube Guide Rapide de l Utilisateur egovtube Guide Rapide de l Utilisateur egovtube egovtube OBJECTIFS 1. Etendre la connaissance, l intérêt et l expérience des membres dans: egov Services en général; egov Services disponible ; egov Services

Plus en détail

AccèsD Affaires facilite et simplifie

AccèsD Affaires facilite et simplifie g00 AccèsD Affaires facilite et simplifie Transfert de fonds internationaux g01 Description de la fonctionnalité Transférer des fonds : rien de plus simple, et ce, partout dans le monde! Pour simplifier

Plus en détail

SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision

SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision Faculté des sciences de l'administration Plan de cours Département des systèmes d information organisationnels Automne 2010 Université Laval SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision Professeur : Carmen

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 Rapport d activité 2012 1 Avant-propos Le Kunstenloket (Guichet des Arts) a fourni en 2012 des informations et conseils personnalisés à bon nombre d artistes et créateurs, qui pouvaient s adresser à lui

Plus en détail

Scouts Canada. Système de gestion de l apprentissage (LMS) Guide de l utilisateur

Scouts Canada. Système de gestion de l apprentissage (LMS) Guide de l utilisateur (LMS) Guide de l utilisateur Bienvenue au système de gestion de l apprentissage Le système de gestion de l apprentissage offre les outils nécessaires pour atteindre les objectifs d apprentissage et de

Plus en détail

Reconnaissance de la formation

Reconnaissance de la formation Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.22 Procédures opérationnelles permanentes Reconnaissance de la formation Approbation

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM

GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM Octobre 2013 Table des matières 1. Présentation générale... 3 2. Accès à la section privilégiée... 4 2.1 Votre code d accès et votre mot de

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

La réservation Standby

La réservation Standby La réservation Standby La réservation Standby pourquoi? L occupation des voitures cambio change continuellement. Pensez aux réservations annulées automatiquement à la fin d un trajet, aux clients qui annulent

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail