Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc"

Transcription

1 LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont hourder aux mortiers pour des joints de 1 cm. Il existe des blocs à maçonner à joint mince, exemple : Fabemi le Panibloc Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc Le mortier de pose, documents de références : DTU 20.1 Le mortier sera : un mortier prêt à gâcher spécifique pour la maçonnerie apparente de blocs ou un mortier fabriqué in situ. Le liant sera soit du ciment (NF EN 197-1), de la chaux de construction (NF P ) ou du ciment à maçonner (NF P ). La quantité de liant ne sera pas inférieure à 300 kg par m3 de sable sec. Le sable sera propre, libre de toute matière susceptible de provoquer efflorescences, gonflement, corrosion (X PP ) avec une granulométrie proche de 0-3 mm L'eau sera potable (X PP ). Tout adjuvant et pigment sera spécifique et soumis à l'accord de l'architecte qui devra pouvoir examiner la fiche technique. L'ajout d'un adjuvant de type hydrofuge de masse est recommandé pour assurer l'étanchéité. Un adjuvant rétenteur d'eau peut s'avérer utile en cas de temps sec. Ces Blocs standards se répartissent en trois catégories, selon l'importance de la surface de leurs alvéoles. -1 Les blocs creux dont la section nette (surface d'appui) est au moins égale au 1/3 de la section brute. -2 Les blocs perforés dont la section nette (surface d'appui) est au moins égale au 75% de la section brute. -3 Les blocs pleins sans alvéole Les dimensions d'appellation d'un bloc destiné à être enduit comprennent : l'épaisseur du bloc non enduit, la hauteur et la longueur en dimensions de coordination modulaire qui sont exprimées en centimètre. NOM PRENOM : DATE : / / Page 1 / 5

2 Elles sont différentes des dimensions de fabrication du bloc et tiennent compte de l'épaisseur moyenne des joints horizontaux (1 cm) et de l'épaisseur apparente des joints verticaux (6 mm). Dimensions de coordination modulaire Dimensions de fabrication Epaisseur 20 cm 20 cm (+ ou - 0,5 cm) Hauteur 20 cm 19 cm (+ ou - 0,4 cm) Longueur 50 cm 50 cm (+ ou - 0,5 cm) ATTENTION! Toutes ces indications sont pour des blocs béton de granulats courants relevant des normes NF. UN SYSTÈME DE CONSTRUCTION COMPLET Simplicité et rapidité d'exécution des points singuliers, suppression des coffrages, économie, assurance de la qualité de l'ouvrage, respect des réglementations, continuité de l'appareillage sont les avantages offerts par les blocs accessoires. ATTENTION! Ne laisser pas s'accumuler le mortier frais dans la réservation lors du montage du mur. Bloc standard : conformément aux règles de construction (DTU 20.1). Bloc d'angle : Il permet la réalisation des chaînages verticaux dans les angles rentrants ou saillants des maçonneries, conformément aux règles de construction (DTU 20.1). Bloc de coupe : Très utile sur chantier, ce bloc correspond à de multiples utilisations : trumeaux, murs de longueur non modulaire... Des rainures sont prévues pour faciliter la coupe sur chantier. Les coupes correspondent en général au demi ou au quart du bloc. Généralement fabriqué en même temps que le bloc courant, il peut, le cas échéant, le remplacer sans problème, ses caractéristiques mécaniques étant supérieures du fait des nervures supplémentaires. Bloc à feuillure : La pose des ouvrants nécessite parfois l'encastrement du dormant dans le gros œuvre de la maçonnerie. Ce bloc est destiné à faciliter cette opération en permettant la réalisation aisée d'une feuillure. Il comporte, le plus souvent, au moins une alvéole médiane offrant la possibilité d'obtenir des demi-blocs. Bloc d'about : La réalisation des ouvertures ou des angles, lorsque les chaînages verticaux ne sont pas indispensables, est facilitée par l'emploi du bloc d'about. Il permet en outre une meilleure finition de la maçonnerie et une application simplifiée des enduits (pas de "rechargement"). Il possède généralement une alvéole médiane, afin de pouvoir être coupé aisément. Bloc d'about de plancher ou planelle : Il est destiné à habiller extérieurement le chaînage horizontal continu qui ceinture les façades à chaque étage de la construction, au niveau des planchers. De même nature et de même structure que la maçonnerie courante, il permet d'éviter les risques de fissuration des enduits. Disposé en fond de coffrage lors du coulage du plancher et du chaînage, son clavetage mécanique peut être assuré par des rainures (de type, tenon mortaise). NOM PRENOM : DATE : / / Page 2 / 5

3 Bloc en L : De forme en L, ce bloc, qui constitue une variante du bloc d'about de plancher, sert à la fois d'arase pour le repos du plancher et de coffrage pour les extrémités. Ce bloc peut comporter une pré coupe permettant une adaptation facile à l'épaisseur des planchers. Bloc multifonctions : Il permet la réalisation d'angle, de coupe, d'about, feuillure, conformément aux règles de construction (DTU 20.1). Bloc linteau : Il simplifie la réalisation des linteaux sur chantier. Constituant un coffrage perdu, il permet de respecter l'homogénéité d'aspect et de structure de la façade. Il évite ainsi la fissuration de l'enduit à la jonction de la maçonnerie et du linteau. Il existe des blocs adaptés aux différentes hauteurs de linteaux (20 à 25 voire 30 cm). Bloc pour pans coupés : Destiné à la réalisation des angles autres que 90, ce type de bloc est composé de deux éléments à maçonner permettant de modifier le degré d'ouverture de l'angle de 45 à 135 par emboîtement des abouts. La réalisation des chaînages verticaux est rendue possible par le remplissage à l'aide de béton, d'un évidement cylindrique de 14 cm environ de diamètre intérieur, situé sur l'élément le plus long. NOM PRENOM : DATE : / / Page 3 / 5

4 Exemple 1: Calcule pour la fabrication du mortier, dans 1 m 2 de mur il y a 10 blocs (8 entiers + 4 demis). Quantité de mortier pour 1 m 2, 33 litres NOM PRENOM : DATE : / / Page 4 / 5

5 Exemple 2: 2.50 X 0,40 = 1.00 m 2 soit 10 blocs 2 joints horizontaux 9 joints verticaux 33 litres de mortier pour 1 m 2 de Bloc BBM NOM PRENOM : DATE : / / Page 5 / 5

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet :

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet : SOMMAIRE Applications des blocs courants & accessoires... 10 Gamme s traditionnels & Garanties NF... 12 Cette gamme regroupe tous les incontournables. On y retrouve les blocs creux, les semi-pleins, les

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton.

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton. LES BLOCS EN BETON Les blocs, généralement de forme parallélépipédique, ont un poids et des dimensions qui permettent de réaliser des parois de géométrie simple ou complexe et qui les rendent manuportables

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562 STRUCTURES INNOVANTES Planibloc DTA n 16 / 08-562 facilite la construction. Un meilleur rendement : 30% de chantiers en plus. Un montage au mortier-colle, une pose facilitée > Poids allégé 1 2 3 > Pas

Plus en détail

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE La gamme des Briques à Grande Vitesse est parfaitement adaptée à la pose en maisons individuelles : bgv primo bgv thermo bgv thermo+ Positionnement Le meilleur rapport

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS APAVE QUALICONSULT SOCOTEC SNFA du COPREC N 52 - Indice : A Date : Juillet 2012 Nombre de pages : 8 Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel

Plus en détail

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT PONCEBLOC 20RT Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) 500 x 200 x 250 Résistance mécanique L 40 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 16 Résistance thermique maçonnerie seule 1,20

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

RAVALEMENT ISOLATION PAR L EXTERIEUR

RAVALEMENT ISOLATION PAR L EXTERIEUR MEZIERES CTM CCTP LOT N 05 RAVALEMENT-ISOLATION EXTERIEURE Page 05-1 RAVALEMENT ISOLATION PAR L EXTERIEUR PRESCRIPTIONS GENERALES... 2 DOCUMENTS DE REFERENCE... 2 EMPLOI DE MATERIAUX ET PROCEDES TRADITIONNELS...

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 6 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

Avantages de l isolation par l intérieur

Avantages de l isolation par l intérieur Avantages de l isolation par l intérieur Isolation par l'intérieur : la solution la plus courante L isolation par l intérieur s'impose lorsque l'on souhaite conserver l'aspect extérieur du bâtiment ou

Plus en détail

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46 è Europilsches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 199 700 Al DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 86870045.1 Date de dépôt: 14.04.86 IntCI/: E

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés dans le corps du texte.

Plus en détail

TERRE CUITE L ES ACCESSOIRES MONOLITHES. c e s t é l é m e n T E R R E. Allez à l essentiel

TERRE CUITE L ES ACCESSOIRES MONOLITHES. c e s t é l é m e n T E R R E. Allez à l essentiel L ES ACCESSOIRES TERRE CUITE MONOLITHES c e s t é l é m e n T E R R E Allez à l essentiel Pose du maxilinteau et de l appui monolithe sur maçonnerie briques et béton. Réalisation d un angle avec le bloc

Plus en détail

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie A Maçonnerie Réalisation d ouvrages de maçonnerie Préparer une intervention en maçonnerie Protéger les ouvrages existants et identifier les points singuliers (isolants, ) Préparer le site pour l'intervention

Plus en détail

CAISSON KERTO RIPA. Caractéristiques techniques

CAISSON KERTO RIPA. Caractéristiques techniques CAISSON KERTO RIPA Caractéristiques techniques Le caisson Kerto-Ripa est un système sous Avis Technique permettant de passer de grandes portées en plancher et en toiture. Fruit de la R&D Metsä Wood, il

Plus en détail

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/09-590 Annule et remplace l Avis Technique 16/05-500 Mur en blocs en béton Bloc Américain PREFABLOC Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine bâtiment Contenu : Construction en brique terre cuite isolante Rédaction : Pittet Marie-Lucie / Ecole technique de la Construction 3 ème année Date : 23 novembre

Plus en détail

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction SOMMAIRE Efficacité Energétique à5 Page 2 Mortier Ecobrique Chanvre Page 6 Brique de Chanvre à 11 Page 7 Fiche Technique Page 12 à 15

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PERIN & Cie/TPM 102 rue de Vannes 35600 REDON Objet : Détermination

Plus en détail

Le sol du court doit être réalisé en parquet de bois massif de préférence flottant sur l'ensemble du court et de façon parfaitement plane.

Le sol du court doit être réalisé en parquet de bois massif de préférence flottant sur l'ensemble du court et de façon parfaitement plane. NORMES DE CONSTRUCTION DES COURTS DE SQUASH NORMES GENERALES DE CONSTRUCTION La Fédération Française de Squash utilise les normes de la Fédération Mondiale de Squash dans ce document (Note d Information

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

COGETHERM. COGEBLOC SARL Route du Môle 2 Freyssinet 6 Bâtiment VI-1 Port Est F 59140 DUNKERQUE Tél. : 03 28 59 60 02 Fax : 03 28 59 18 54

COGETHERM. COGEBLOC SARL Route du Môle 2 Freyssinet 6 Bâtiment VI-1 Port Est F 59140 DUNKERQUE Tél. : 03 28 59 60 02 Fax : 03 28 59 18 54 Avis Technique 16/05-482 Procédé de mur en maçonnerie de blocs isolants Masonry wall made of insulating blocks Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat,

Plus en détail

B0 Gamme de produits

B0 Gamme de produits B0 Gamme de produits B0 gamme de produits 15 B.0 Gamme de produits Ce chapitre reprend la gamme des produits Ytong. Pour la mise en oeuvre de ces produits, il faut se référer au chapitre B.3. (Mise en

Plus en détail

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012 Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058232-7 Table des matières 1 Construire 2 Le 3 Préparer

Plus en détail

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel GELIMATIC et - GELIMAXI GAMME BRIQUE EP. 0 CM - POSE TRADITIONNELLE GELIMATIC et - GELIMAXI Points forts Montage au mortier traditionnel. Brique isolante qui participe à l isolation de la paroi. Un gain

Plus en détail

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces CCTP TÉLÉCHARGÉ Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces Fabricant : Alkern Produit : Bloc Climat Localisation de votre projet

Plus en détail

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres Étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils selon le décret n 2011-321 du 23 mars 201 1 et l arrêté du

Plus en détail

CLIMATISATION TRANQUILLE 12.MONTAGE. 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre

CLIMATISATION TRANQUILLE 12.MONTAGE. 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre La mise en place de plafonds chauffants en plaque de plâtre est considérée comme traditionnelle et régie par le DTU 25.41 depuis septembre 1981. Les plafonds

Plus en détail

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 4 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Voûte sans coffrage Avis Technique 16/07-535 Voûte MOREL Titulaire : SOCIETE MOREL Le Bourg F-43800 CHAMALIERES Tél. : 06 85 52 02 82 E-mail : rob.morel@wanadoo.fr Internet : www.architecturemodulaire.com

Plus en détail

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Calculs des ponts thermiques avec le logiciel Therm Document destiné aux concepteurs de maisons passives Les ponts thermiques Les ponts thermiques

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/07-529 Mur en blocs en béton Blocs Américains US Lisse SCPR Annule et remplace l'avis Technique 16/03-461 Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Ce document introduit l'utilisation de montants légers en acier pour les murs porteurs et les cloisons non structurales. Il

Plus en détail

8.4 Les produits en béton fabriqués en usine

8.4 Les produits en béton fabriqués en usine 8.4 Les produits en béton fabriqués en usine La fabrication en usine de produits en béton permet de rationaliser la production, d apporter la qualité d une fabrication industrielle et de réaliser une importante

Plus en détail

Descriptif/Quantitatif Gros-oe uvre

Descriptif/Quantitatif Gros-oe uvre SAS ECS IB2701 Descriptif/quantitatifs Chapitre 6 3. Les murs en béton banché (voiles) Identifier les ouvrages 3.1. Définition Les murs en béton banché sont des ouvrages verticaux, coulés dans des coffrages

Plus en détail

Instructions de pose

Instructions de pose Instructions de pose Bardage en Panneaux Ce manuel est un guide de pose simplifié destiné aux poseurs. Avis Technique CSTB 2/13-1554 Pour toutes questions, n hésitez pas à nous contacter : contact@scbsas.com

Plus en détail

SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1

SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1 Comm ent r ent rer l es do nnées p rop res aux br iq ues d e mur? SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1 15/03/04 SOMMAIRE Configuration Minimale nécessaire Comment installer Devis BRIQUE? Les éléments

Plus en détail

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est.

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est. CORPS MORTS PRINCIPES DE FABRICATION DES CORPS MORTS Il est essentiel que le DCP soit retenu par un corps mort massif et bien conçu. Les ancres du commerce sont en général trop coûteuses. Il est possible

Plus en détail

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE 1. Introduction Situation de l étude : En ayant toujours comme principal objectif de permettre l exécution d un ouvrage, après avoir défini l ensemble de ses fondations il faut s intéresser à la définition

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12

Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12 Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12 Toutes les solutions présentées dans ce document sont des solutions de murs en maison individuelle répondant aux exigences de performances de la RT 2O12 Bloc LES

Plus en détail

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14 SOMMAIRE Efficacité Energétique Page 2 à 4 Mortier Ecobrique Chanvre Page 5 Brique de Chanvre Page 6 à 10 Fiche Technique Page 11 à 14 1 Le chanvre : un intérêt environnemental Le chanvre présente un excellent

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON FACTEURS DE SÉLECTION GRANULAT TRUE LITE Le granulat True Lite est, comme son nom l indique, un matériau réellement léger, une véritable innovation pour l industrie de la construction. True Lite est un

Plus en détail

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable.

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable. 4.2 Les enduits Rôle de l enduit Les enduits aux mortiers de liants hydrauliques sont utilisés aussi bien pour les travaux neufs que pour la réfection de façades. Les enduits remplissent plusieurs rôles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques GUIDE PRATIQUE Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques En application des normes NF DTU 25.41 et 25.42 2 e ÉDITION

Plus en détail

Institut national de Recherche et d Études de la Finition. du DTU 59.1. Par Rolland CRESSON

Institut national de Recherche et d Études de la Finition. du DTU 59.1. Par Rolland CRESSON Institut national de Recherche et d Études de la Finition Réactualisation du Formation _06/11/2013 Par Rolland CRESSON I ) POURQUOI UNE VERSION RÉACTUALISÉE DU? Tenir compte des réalités de la Normalisation

Plus en détail

LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1

LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1 LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1 1.1 GENERALITES 1.1.1 DEFINITION DU PROJET VOIR GENERALITES COMMUNES A TOUS LES CORPS D ETATS 1.1.2 DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES ET SERVITUDES (LISTE NON LIMITATIVE) Il est rappelé

Plus en détail

06 Plâtrerie et peinture

06 Plâtrerie et peinture MANDATAIE: BF Architecture & Technique du Bâtiment EMAIL:bf.architecture@netplus.ch ue de la Scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 OUVAGE: MAÎTE DE L'OUVAGE: SOUMISSION: Date d'envoi: Date de retour: Début

Plus en détail

DÉTAILS D INSTALLATION SPÉCIFIQUE

DÉTAILS D INSTALLATION SPÉCIFIQUE PAVÉS ET ET ATMOSPHÈRE D APPLICATIONS Muret Appalaches 90 et 135 175 265 445 350 CONSTRUCTION DU MURET Suivez les étapes 1, 2 et 3 du guide d installation des murets en page 35. 4. Construction du premier

Plus en détail

Pathologies accidentelles des façades en béton

Pathologies accidentelles des façades en béton Les points sensibles pour les professionnels Pathologies accidentelles des façades en béton Cette plaquette a pour but de répertorier les pathologies accidentelles de façade les plus courantes et les solutions

Plus en détail

BLOCS EMPILABLES. BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P.

BLOCS EMPILABLES. BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P. BLOCS EMPILABLES BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P.1 LxExH en cm: 39x19x19 Poids: 17 kg Emballage: 108 pcs/emballage Béton

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Appuis de bâtiment. Types d application définis, réduction efficace des bruits solidiens

Appuis de bâtiment. Types d application définis, réduction efficace des bruits solidiens BASYS Appuis de bâtiment Types d application définis, réduction efficace des bruits solidiens B a u S y s t e m e À base de matières recyclés, non putrescibles Livrable rapidement en bandes de 1 mètre

Plus en détail

Descriptifs types ANNEXES. Cassette H0. Cassette H0 Silvametal. Cassette H2. Cassette H8

Descriptifs types ANNEXES. Cassette H0. Cassette H0 Silvametal. Cassette H2. Cassette H8 ANNEXES Descriptifs types Cassette H0 Le plafond suspendu sera réalisé avec des dalles métalliques H0 de chez PLAFOMETAL 600 x 600 mm ou 1200 x 600 mm en acier prélaqué blanc ou gris 9006 de 5/10 ème d

Plus en détail

PARQUET PONT DE BATEAU, LAMBRIS EN TECK, PORTE EN TECK

PARQUET PONT DE BATEAU, LAMBRIS EN TECK, PORTE EN TECK Environnements d eau et bois d exception PARQUET PONT DE BATEAU, LAMBRIS EN TECK, PORTE EN TECK SALLE-DE-BAIN EN TECK SUR-MESURE ET YACHTING Contact : INSPIRATION BOIS +33 (0) 4 42 60 00 29 édition du

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

Instruction de pose pour linteaux pleins

Instruction de pose pour linteaux pleins Instruction de pose pour linteaux pleins Isolation périphérique, mur à double paroi et mur homogène Il incombe à l ingénieur civil de vérifier la bienfacture de l ensemble de la construction quant à sa

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Système constructif avec isolation par l extérieur Éco-conçu Hautes Performances Énergétiques Confort Acoustique Mise en œuvre simple et rapide Rentabilité de chantier Fiche technique Bloc Monomur Isolant

Plus en détail

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 TOITURE / 2 DÉTAIL / TOITURE COUPE terre sèche damée ep:20cm mini terre argileuse de sacombo ep:10cm mini terre

Plus en détail

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19)

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise en œuvre Proposé

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré Nota : Les informations en rge sont à renseigner par le prescripteur BETOMUR RTh Coffré L'entreprise devra la frniture et la mise en œuvre d'un procédé de Mur à Coffrage et Isolation Intégrée (MC2I), de

Plus en détail

GUIDE DE POSE tuiles à emboîtement

GUIDE DE POSE tuiles à emboîtement POSE I GAMME BARDAGE IMERYS Toiture GUIDE DE POSE tuiles à emboîtement Huguenot, coloris Flammé Rustique Le bardage rapporté traditionnel est constitué : d un support 1 d une ossature en bois 2 et de tuiles

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

I. Instructions d installation :

I. Instructions d installation : I. Instructions d installation : Veuillez lire attentivement les recommandations suivantes avant toute installation. 1. Contrôle du site d installation Livrer le parquet sur le site d installation lorsque

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 02 - PLATRERIE - CLOISONS SECHES - ISOLATION - FAUX PLAFOND. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 02 - PLATRERIE - CLOISONS SECHES - ISOLATION - FAUX PLAFOND. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 02 - PLATRERIE - CLOISONS SECHES - ISOLATION - FAUX PLAFOND L

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MAITRE D OUVRAGE 40 Av. des Chartreux 13004 Marseille Tél : RENOVATION ET EXTENSION D'UN APPARTEMENT A MARSEILLE Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 07 REVETEMENT DE SOL BOIS MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES SUPPORTS ADMISSIBLES MISE EN ŒUVRE : PRINCIPE DE POSE SUR SUPPORT

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières)

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 5 MENUISERIES ET SIGNALISATION SOMMAIRE Sommaire... 2 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Plafonds en plaques Gyplat à enduire

Plafonds en plaques Gyplat à enduire A04 Plafonds à enduire au plâtre Plafonds en plaques Gyplat à enduire Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 DTU 25.41 et 25.42 DTU 25.41 Définition de la constitution des cloisons et contre-cloisons selon le type de local Ce paragraphe précise la constitution des

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

Pour la mise en œuvre proprement dite du système ISOLASUP Evolution, se conformer :

Pour la mise en œuvre proprement dite du système ISOLASUP Evolution, se conformer : Mise à jour du mardi 6 janvier 2015 Ce cahier technique de pose présente les principes de mise en œuvre spécifiques de menuiseries sur système ISOLASUP Evolution. Il ne se substitue pas aux prescriptions

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

Domaine d application du guide Types de garde-corps et principes Conception, dimensionnement et constitution des garde-corps Cas particuliers

Domaine d application du guide Types de garde-corps et principes Conception, dimensionnement et constitution des garde-corps Cas particuliers SOMMAIRE 7 Domaine d application du guide 9 Types de garde-corps et principes 9 1. Divers types de garde-corps 10 2. Les différentes parties des garde-corps 11 3. La réglementation et les usages 15 Conception,

Plus en détail

Document Technique d Application. Tuile Galleane 10

Document Technique d Application. Tuile Galleane 10 Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/08-1996 Tuile de terre cuite pour l'emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Tuile Galleane 10

Plus en détail

Eléments de structure et détails de construction

Eléments de structure et détails de construction Eléments de structure et détails de construction Partie 2: Toitures plates et toitures inclinées O. Vandooren CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu Isolation thermique 1. Evolution réglementaire

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail