LES CENTRES DE FORMATION Ytong

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CENTRES DE FORMATION Ytong"

Transcription

1 GUIDE DE POSE

2 Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du béton cellulaire Ytong. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1 qui reste la règle en matière de dispositions constructives. LES CENTRES DE FORMATION Ytong La mise en œuvre du béton cellulaire Ytong se développe de plus en plus en France et demande pour sa pose des hommes de métier ayant les connaissances des règles de l art. C est pourquoi Xella a créé 3 centres de formation dédiés exclusivement à l enseignement de la pose à joint mince. Il s adresse à tous les professionnels de la construction désireux d enrichir leurs compétences pour de nouvelles perspectives professionnelles. Pour en savoir plus sur les sessions de formation ou obtenir votre dossier d inscription, visitez les sites : ou 2

3 SOMMAIRE Un outillage réduit pour une pose simplifiée Bien organiser le chantier Montage de la maçonnerie Ytong Pose du 1 er rang Préparation du mortier-colle PREOCOL Joints verticaux secs Coupes et ajustements Préparation du 2 ème rang Pose du fer d allège Réalisation des ouvertures Pose des linteaux Jonction des refends avec les murs extérieurs Chaînages verticaux Chaînages périphériques Pose des dalles de plancher Chaînage périphérique de dalles Réalisation de trémies Réalisation des pignons Réserve pour les appuis de panne Réalisation des rampants Pose des dalles de toiture Chaînage et ancrage des dalles de toiture Jonction maçonnerie-baie Scellement des gonds pour volets battants Pose et montage des cloisons Cloison de doublage de mur Multipor, panneau isolant Finitions Fixations Finitions extérieures Revêtements intérieurs directs Tableau des données physiques Tableau de dimensionnement Caractéristiques physiques du panneau Multipor Notes SOMMAIRE 3

4 UN OUTILLAGE RÉDUIT POUR UNE POSE SIMPLIFIÉE A Un mélangeur (pour perceuse avec variateur) et un récipient pour préparer le mortier-colle. B Des truelles crantées Ytong adaptées à l épaisseur des blocs à poser. C Une planche à poncer. D Un maillet en caoutchouc. E Une scie égoïne au carbure ainsi qu une équerre de découpe. F Une règle et un niveau. Des outillages électriques tels qu une scie à ruban, scie sauteuse ou rainureuse, complèteront cet équipement. Un équipement simplifié existe également sous la forme de kits, très pratiques et faciles à transporter. C E B D A 4

5 BIEN ORGANISER LE CHANTIER Avant la livraison des matériaux, il est indispensable de bien préparer le chantier. K Rendre ce dernier le plus accessible possible aux camions de livraison ou engins de levage. K Stocker les matériaux selon l ordre et la nécessité de montage (blocs, linteaux, blocs de chaînage, etc.). K Préparer les arases de dalle si nécessaire. K Avoir sur la zone de travail une arrivée d eau et d électricité. K Définir les zones de stockage des palettes à proximité des zones de travail. K Implanter les ouvertures, les épaisseurs des murs ainsi que l emplacement des refends. Les quelques chutes en béton cellulaire Ytong peuvent être utilisées pour remplir les remblais sans aucun risque pour les sols (matériau inerte). ORGANISER LE CHANTIER 5

6 MONTAGE DE LA MAÇONNERIE K Tracer avec précision sur la dalle l implantation des murs extérieurs, des refends et des ouvertures. K Définir le point (souvent un angle) le plus haut de la dalle qui recevra le 1 er bloc de béton cellulaire Ytong. 6 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

7 POSE DU 1 er RANG K Débuter toujours le 1 er rang par la pose d un bloc de vertical aux angles de l ouvrage. K Trois techniques de démarrage sont possibles : sur lit de mortier frais hydrofugé dosé à 600 kg par m 3 de sable, interposition d un feutre bitumeux FB 36 S en cas d arase non hydrofugée (interdit en zone sismique). sur arase sèche hydrofugée pré-coffrée, parfaitement d aplomb et de niveau. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 7

8 Cas du lit de mortier frais K Déposer 2 boudins de mortier. K Poser le bloc (bloc de chaînage vertical) et vérifier son niveau. Ajuster à l aide du maillet. K Procéder de même pour les blocs suivants. Cas de l arase sèche K Après séchage de l arase au mortier, encoller directement avec la truelle crantée. K Poser le bloc (bloc de chaînage vertical). K Vérifier son niveau et son alignement. Ajuster à l aide du maillet. Procéder de même pour les blocs suivants. 8 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

9 PRÉPARATION DU MORTIER-COLLE PREOCOL K Respecter le dosage eau/ mortier-colle (environ 5,5 à 6 litres d eau pour un sac de 25 kg), et les limites d emploi indiquées sur l emballage. K Verser l eau dans un récipient de 50 litres, puis la colle en poudre. Malaxer le tout. Après 5 minutes d attente, la colle est prête. Eviter de préparer une quantité trop importante de mortier-colle. Ne jamais rajouter d eau ni de poudre après malaxage. En règle générale, 25 kg de PREOCOL permettent la mise en œuvre d'environ une palette. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 9

10 JOINTS VERTICAUX SECS K Les blocs à poignées et ne nécessitent pas l encollage des joints verticaux. K Tous les départs d angle et les ruptures sont impérativement collés verticalement. K Dans ces cas, appliquer PREOCOL sur la face verticale du bloc déjà en place. 10 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

11 COUPES ET AJUSTEMENTS Découpe d un bloc à ajuster K Mesurer la longueur de bloc nécessaire et couper à l aide d une scie égoïne K ou d une scie à ruban Ytong. K Dans le cas de la pose sur arase, encoller uniquement les faces verticales lisses des blocs ajustés ou en rupture d encastrement. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 11

12 PRÉPARATION DU 2 ème RANG K Déceler les points hauts à l aide d une règle en la faisant glisser de la droite vers la gauche. K Poncer à l aide d une planche à poncer. K Dépoussiérer l assise du nouveau rang. Dans le cas de la pose sur lit de mortier, attendre le séchage complet du mortier avant de démarrer le 2 ème rang 12 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

13 K Démarrer le 2 ème rang par un bloc d angle. K Afin de faciliter la pose et le réglage du départ du rang, il est plus simple d encoller directement le 1 er bloc. K Utiliser une truelle crantée Ytong adaptée à la largeur des blocs. Tirer le mortier-colle en appuyant sur la truelle. K Poser le bloc d angle. Suivre le même procédé pour les angles d encadrement des baies et des fenêtres en zone sismique. La pose des blocs se fait à joints croisés, avec un recouvrement égal à l épaisseur des blocs ou à 1 /3 de la longueur, soit 20 cm minimum. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 13

14 K Corriger rapidement son alignement à l aide du maillet. K Vérifier son niveau et son aplomb. K Encoller sa face verticale (départ d angle: p.10) avant la pose du 2ème bloc. Fixer le cordeau d alignement. K Poser les blocs suivants sur un lit de mortier-colle PREOCOL. Il est possible de renforcer la maçonnerie avec des produits de type MURFOR. 14 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

15

16 POSE DU FER D ALLÈGE K Poser le fer d allège (conformément au DTU 20.1) dans le dernier rang complet avant ouverture. Laisser dépasser le fer d au moins 50 cm de part et d autre de l ouverture. 0,50 m Longueur L 0,50 m K Marquer l emplacement de la gorge* et réaliser celle-ci à l aide d une scie sauteuse. *réservation de 5 x 5 cm minimum 16 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

17 K Evider la gorge à l aide d une truelle, puis l humidifier. K Déposer un lit de mortier fortement dosé au fond de la gorge, et y poser un acier HA, diamètre 8 ou 10. K Recouvrir de mortier de façon à remplir la gorge sans excès. K Continuer la pose du rang suivant. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 17

18 RÉALISATION DES OUVERTURES K Ajuster les blocs pour respecter les hauteurs d allège brutes. Sol / Dalle H K Poser les blocs ajustés sur un lit de mortier-colle. K Ajuster les jambages en sciant les parties de blocs qui dépassent, aux cotes brutes de la maçonnerie (voir illustration de l appareillage ci-contre). 18 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

19 POSE DES LINTEAUX K Poser les linteaux sur des appuis d au moins 20 cm de part et d autre de l ouverture*. *25 cm si longueur > 2 m. K Tirer sur chaque appui un lit de mortier-colle ainsi que sur les faces d about des linteaux. K Sens de pose des linteaux : marquage lisible de l extérieur et flèche vers le haut. Plusieurs cas de pose de linteau sont possibles selon les contraintes du projet, en voici 4 : Y X Y X La pose des coffres tunnel Ytong est identique à celle des linteaux. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 19

20 JONCTION DES REFENDS AVEC LES MURS EXTÉRIEURS K La pose des blocs des murs de refend est identique à celle des murs extérieurs. Par croisement K Effectuer l élévation des refends soit par croisement, en même temps que les murs extérieurs Par engravure K soit par engravure, ultérieurement. Ép. 20 cm Ép. 30 cm K Jonction entre mur extérieur en blocs et refend en béton armé Doublage Thermo-acoustique Blocs Ytong Laine de roche 3 cm compressée Encastrement du béton 3 cm Dans le cas d un mur en blocs Ytong sans isolation rapportée, l encastrement passe de 3 à 5 cm Refend BA K Vérifier les niveaux et les alignements à chaque rang croisé ou engravé. 20 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

21 CHAÎNAGES VERTICAUX K Les verticaux, placés à chaque angle rentrant et sortant et de part et d autre des joints de fractionnement de la construction, sont les premiers éléments posés de l ouvrage. K Les blocs de verticaux présentent une réservation de 12 à 17 cm de diamètre. K Prévoir les armatures de liaison dans la dalle à chaque emplacement de vertical. K Mettre en œuvre les blocs par croisement pour superposer les réservations. Les humidifier abondamment*. Celles-ci sont armées puis remplies de béton. * Cf plan qualité Le coulage du chaînage vertical doit se faire en 2 ou 3 fois sur la hauteur. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 21

22 Important! Pour les constructions dans les zones à risques sismiques, respecter les règles de construction en vigueur. Exemple d encadrement de baie Linteau U coquille Bloc de chaînage horizontal Appui et face verticale encollés Bloc à poignées avec joints verticaux collés Bloc d'angle et de chaînage vertical 22 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

23 CHAÎNAGES PÉRIPHÉRIQUES K Réaliser le coffrage avec des planelles en Ytong K ou avec les blocs U en Ytong. K Poser et caller les armatures dans le fond du coffrage. K Remplir avec du béton. MONTAGE DE LA MAÇONNERIE 23

24 POSE DES DALLES DE PLANCHER K Les dalles de plancher sont des éléments armés fabriqués sur mesure en usine. Poser les dalles selon le plan de calepinage établi par les services techniques Xella. K Préparer au préalable toutes les surfaces d appui de la maçonnerie en Ytong, pour parfaire les niveaux. K Dans le cas d une pose sur une autre maçonnerie, faire une arase hydrofugée et de niveau. 24 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

25 K Poser les dalles à sec sur les murs porteurs extérieurs et intérieurs à l aide d une grue ou d un engin de levage, suivant le plan de calepinage Xella. K Respecter les profondeurs d appui selon le type de support: maçonnerie Ytong ou autre: 9 cm poutre métallique : 7 cm poutre béton : 8 cm. K 2 personnes manipuleront la mise en place et le positionnement des dalles. K Serrer les dalles à l aide des leviers de serrage Ytong. Important! La pose des dalles ne prend que quelques heures (environ 5 h pour 100 m 2 ). Elle ne nécessite pas la mise en place d étais. La mise en œuvre des armatures des joints entre dalles et du périphérique pourra immédiatement démarrer. POSE DES DALLES DE PLANCHER 25

26 K Réaliser le chaînage périphérique du plancher en posant une ceinture de planelle Ytong. Cette ceinture peut être réalisée à l aide de planelles isolantes en béton cellulaire Ytong. K Poser et caller les armatures dans le coffrage ainsi obtenu. K Remplir le coffrage de béton. 26 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

27 CHAÎNAGE PÉRIPHÉRIQUE DE DALLES K Armer les joints* entre dalles d un acier HA (sur 1/3 de la longueur de la dalle) ancré au chaînage périphérique. K Remplir les joints d un mortier dosé à 300 kg de ciment par m 3 de sable. K En zones à risques sismiques, prévoir des armatures filantes dans les joints (pour les sections appliquer les règles sismiques) * voir AT plancher Ytong POSE DES DALLES DE PLANCHER 27

28 RÉALISATION DE TRÉMIES K Cas d une seule dalle coupée Le chevêtre est réalisé par un fer* plat de 50 x 5 mm, soutenant la dalle coupée, et retourné en partie supérieure sur les dalles adjacentes auxquelles il est cloué (clous galvanisés). K Cas de 2 dalles coupées Dans ce cas, on utilise un système métallique formé par 2 fers* plats (section à déterminer selon les charges) et d une ou deux cornières transversales, soudées sur ces fers* plats. Cet appareil est placé dans les joints des dalles non coupées, et maintenu par des clous galvanisés ou alu. Les charges des dalles coupées s appuient sur l aile des cornières. *galvanisé ou anti-rouille. Important! Aucune coupe n est autorisée dans les dalles à l exception de celles repérées et de fabrication spécialement adaptée. 28 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

29 RÉALISATION DES PIGNONS K Laisser dépasser les blocs d extrémité de chaque rang, au-delà de la limite de la pente du pignon. K Tracer le rampant du pignon, puis fixer de part et d autre du mur une planche guide en limite du marquage. K Découper simplement à la scie égoïne ou à la tronçonneuse les parties de bloc en trop, en s appuyant sur les guides. K Parfaire le pignon en ponçant et en dépoussiérant. RÉALISATION DES PIGNONS 29

30 K Variante Poser le 1 er bloc à l axe du pignon. Au bout de chaque rang, découper des blocs à la scie à ruban en suivant la ligne du cordeau. Cordeaux guide Photo Pige de maintient des cordeaux Mur de façade du pignon Coupe avant la pose des blocs de rive de pignon. 30 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

31 RÉSERVE POUR LES APPUIS DE PANNE K Déterminer avec précision les emplacements des pannes. Tracer ces emplacements en tenant compte d une marge supérieure de 1 à 2 cm à l épaisseur des pannes. Découper-les. K Avant de poser les pannes, placer un appui glissant dans le fond de la réservation. K Poser les pannes dans les réservations. K Boucher les espaces à la mousse PU. Appuis de charpente fermette sur linteau baie Repos sur contreplaqué avant fixation de l équerre sur la fermette Contreplaqué ép. 5 mm Charpente de type fermette Ferraillage selon calcul Coffrage en blocs U ou U coquille Ytong pour chainage périphérique et linteau Isolant thermique Enduit extérieur Mur extérieur porteur et isolant en blocs Ytong ép. 25 cm Enduit intérieur Mousse de polyuréthane pour remplissage des espaces de chaque côté de la panne Panne Veiller à l étanchéité à l air de la panne. Pignon extérieur, porteur et isolant en blocs Thermopierre ép. 20 cm Appui glissant (contre plaqué) Pignon en blocs Thermopierre Avant la pose des pannes, prévoir un appui glissant (contre plaqué) dans le fond de la réserve RÉALISATION DES PIGNONS 31

32 RÉALISATION DES RAMPANTS dans le cas de hauteur de pignon supérieur à 1,5 m Chaînage sur rampant Chevron Mousse PU Panne intermédiaire Appui glissant Pignon Chaînage sur rampant Chevron intérieur Planelle béton cellulaire extérieur Pignon Mousse PU Panne intermédiaire Appui glissant Laisser un espace entre la panne et la planelle. 32 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

33 U de chaînage suivant le rampant ou planelle de coffrage et fermette Chaînage sur rampant Fermette à fleur de rampant Pignon La fermette ne doit pas reposer sur les planelles des blocs accessoires U du chaînage de couronnement. Mur en béton cellulaire K Effectuer les liaisons entre le des rampants, les verticaux et les horizontaux. En cas de charges importantes sous les pannes, l utilisation de blocs U est conseillée. RÉALISATION DES RAMPANTS 33

34 34 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

35 POSE DES DALLES DE TOITURE K Les dalles de toiture sont des éléments armés fabriqués sur mesure en usine. Poser les dalles selon le plan de calepinage établi par les services techniques Xella. K Poser les dalles à sec sur les pignons porteurs extérieurs et intérieurs, à l aide d une grue ou d un engin de levage. K La largeur d appui des dalles de toiture est de 8 cm. POSE DES DALLES DE TOITURE 35

36 Les dalles de toiture de largeur spéciale sont réalisées sur mesure en usine. K Poser la 1 ère dalle au niveau du pied de pente, avec le profil en tenon vers le haut. K Poser les dalles suivantes. 36 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

37 CHAÎNAGES ET ANCRAGES DES DALLES DE TOITURE K Effectuer le en bas de pente en posant un coffrage de planelle Ytong. Poser les armatures puis couler le béton. K Effectuer le sur les pignons extérieurs en posant un coffrage de planelles, doublé d un isolant en laine minérale. Poser les armatures puis couler le béton. K Dans chaque joint entre dalles, poser un fer (L) filant sur toute leur longueur. Effectuer un en faîtage. Ancrer tous les fers à l armature du des pignons. (L) POSE DES DALLES DE TOITURE 37

38 JONCTION MAÇONNERIE-BAIE K Préparer les appuis de fenêtre en découpant, à la scie sauteuse, les réservations au pied de chaque jambage des ouvertures. K Poser ou couler les appuis de fenêtre sur l allège brute. K Tracer les feuillures. K Découper ces feuillures à l aide d une scie sauteuse. K Enlever les parties de bloc K Effectuer un ponçage pour parfaire la qualité de la feuillure. 38 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

39 K Pose en tableau selon DTU NOUVEAUTÉ Appui de fenêtre Ytong : le premier appui rupteur thermique en béton cellulaire. 1 A A COUPE AA 1 Mastic sur fond de joint K Pose en feuillure selon DTU Télécharger la fiche produit sur : 1 COUPE AA A A 1 Mastic sur fond de joint 1 1 COUPE AA (variante joint visitable) 3 cm 5 cm cm 1 JONCTION MAÇONNERIE-BAIE 39

40 K Scellement des menuiseries en queue d aronde Tracer les emplacements des scellements. K Découper la réservation en queue d aronde, à l aide d une scie sauteuse. K Enlever les parties à éliminer en les cassant avec une truelle. K Après la pose des menuiseries, dépoussiérer, humidifier puis reboucher les scellements au plâtre fort (uniquement pour les scellements intérieurs). K Pour les scellements extérieurs, réaliser un scellement traditionnel (cf. p41). 40 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

41 SCELLEMENT DES GONDS POUR VOLETS BATTANTS K Marquer les emplacements des gonds. K Percer à 45 les trous de scellement à l aide d une mèche spéciale d un diamètre de 60 mm sur une profondeur de 15 cm. Bien dépoussiérer les trous. K Poser les gonds, humidifier et sceller au mortier ou fixer les gonds avec des chevilles par scellement chimique. K Attendre le séchage complet avant de poser les volets. Scellement chimique Scellement traditionnel Important Scellement traditionnel : 5 vol. PREOCOL 1 vol. ciment 4 vol. sable. Scellement chimique : suivant indications du fabricant. SCELLEMENT DES GONDS 41

42 42 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

43 POSE ET MONTAGE DES CLOISONS K Réaliser les cloisons (ép. O 7cm) avec les carreaux Ytong. Un nouveau format de carreau est disponible : CAROPRO en 10 cm d épaisseur et 33,5 cm en hauteur. Pose sur sol béton lisse K Avant de commencer la pose, identifier la qualité du sol servant d assise à la cloison : Sol en béton lisse Sol en béton irrégulier nécessitant une arase Sol d une pièce humide (cuisine, salle de bains ) nécessitant la pose d un U plastique ou d une arase hydrofugée Parquet bois nécessitant la pose d une semelle lisse bois de hauteur égale à l épaisseur de la cloison. Pose sur sol béton irrégulier Pose sur sol d une pièce humide Pose sur plancher bois POSE ET MONTAGE DES CLOISONS 43

44 K Implanter les cloisons. K Préparer le mortier-colle PREOCOL (voir p. 9). K Coller le 1 er rang de carreaux au mortiercolle PREOCOL tiré sur le support (cf p.43 selon nature sol). K Poser le 1 er carreau contre un mur ou une cloison de soutien (ne pas oublier la bande résiliante en cas de montage désolidarisé : voir page 46). K Ajuster les carreaux à la scie à main ou à ruban. Ancrer chaque rang aux parois de soutien (différentes techniques possibles) à l aide : de clous galvanisés ou alu, d équerres fixées avec chevilles et vis, d équerres ressort 44 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

45 K Poser le 2 ème rang à joint croisé. K Effectuer la pose des carreaux. Dans le cas de carreaux profilés, la pose se fait à joint vertical sec. K Réserver des appuis de 20 cm de part et d autre de l ouverture, pour la pose des linteaux Ytong. K Encoller les assises et les joints d about des linteaux. POSE ET MONTAGE DES CLOISONS 45

46 Montage désolidarisé Mousse polyuréthane La mise en œuvre désolidarisée 3 ou 4 faces est un montage recommandé qui améliore les performances acoustiques de la cloison (pour plus d informations, consulter la brochure cloisonnements et aménagements) et contribue à rendre les cloisons indépendantes du reste de la construction, prévenant ainsi les risques éventuels de fissuration. Appliquer une bande résiliente sur toute la hauteur d étage U plastique + lit de mortier-colle PREOCOL Fixer la cloison au mur à l aide d un feuillard métallique 46 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

47 K Réaliser la jonction de la cloison avec la sousface du plafond, à la mousse PU K...ou avec une bande résiliente et bourrage de mortier. K Au-dessus d une ouverture de porte, les carreaux seront découpés de façon à ne pas créer de joint dans le prolongement de l huisserie. K On pourra également utiliser des linteaux de cloisons non porteurs. POSE ET MONTAGE DES CLOISONS 47

48 CLOISON DE DOUBLAGE DE MUR K L épaisseur des cloisons de doublage doit être supérieure ou égale à 7 cm. K Laisser une lame d air de quelques cm entre le mur à doubler et la cloison. Un isolant rapporté peut compléter le tout en insufflant dans la lame d air un isolant minéral à base de verre et de sable. K Ancrer la paroi de doublage au mur tous les mètres dans chaque sens, avec des équerres à ressort chevillées lorsqu elle a une épaisseur brute 10 cm. 48 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

49 POSE ET MONTAGE DES CLOISONS 49

50 MULTIPOR, PANNEAU ISOLANT MULTIPOR est un panneau isolant pour l isolation thermique extérieure et intérieure. Isolation et finition en ITE (Isolation Thermique Extérieure) K Préparer le mortier de collage conformément aux prescriptions de mise en œuvre. K Appliquer le mortiercolle sur toute la surface du panneau avec une spatule crantée 10 x10. K L épaisseur de la couche de mortier-colle est d environ 10 mm. Cela permet de gommer les inégalités du support sur une profondeur allant jusqu à 5 mm. K Appliquer le panneau contre la paroi et le faire glisser contre le panneau déjà fixé. Eliminer le surplus de mortier. 50 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

51 K Poncer les éventuelles désaffleurements avec la planche à poncer. K En rénovation, le panneau Multipor est fixé avec des chevilles à rosace adaptées à l ITE. Prévoir une cheville par panneau à l axe des diagonales. K Recouvrir la tête des chevilles avec le mortier de remplissage Multipor. Poncer les éventuels désaffleurements. K Appliquer l enduit de base en 2 passes en marouflant une trame de fibre de verre. K Réaliser la mise en couleur à la brosse avec un badigeon de chaux ou une peinture minérale. La pose des panneaux Multipor en isolation par l intérieur s effectue à l identique. POSE ET MONTAGE DES CLOISONS 51

52 FINITIONS K Réaliser des saignées* avec une gouge ou rainureuse. Positionner une baguette en bois, servant de guide, à l emplacement de la rainure à effectuer. La fixer avec quelques pointes. K Creuser la saignée avec la gouge à main, en s appuyant sur la baguette guide, ou utiliser une rainureuse électrique. K Percer avec une mèche adaptée, la cavité recevant le boîtier électrique. Reboucher les saignées au plâtre fort. K Il existe toutes sortes de mèches, adaptées à tous les percements rencontrés habituellement sur les chantiers. Reboucher les saignées! 52 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

53 FIXATIONS Fixations et scellement K Utiliser toujours des clous et des vis inox ou galvanisés. K Pour des fixations clouées nécessitant une résistance supérieure, utiliser des clous spéciaux tronco-pyramidaux en acier galvanisé ou en aluminium. Fixations à l aide de chevilles K Percer un trou du diamètre des chevilles utilisées. K Utiliser des chevilles polyamide (nylon)* à verrouillage de forme. K Utiliser des chevilles chimiques* pour les fixations d objets ou d équipements lourds. *Suivre les recommandations d utilisation et de pose des fabricants. FINITIONS 53

54 FINITIONS EXTÉRIEURES K Enduits traditionnels, (conforme au DTU 26.1) obligatoirement réalisé en 3 couches, avec un délai de séchage de plus de 3 jours entre chaque couche : gobetis (1ère couche) Dosage : 400 kg de ciment (CEM II 32,5) par m 3 de sable sec 0,25/3,15, corps d enduit (2ème couche) Dosage : 50 à 100 kg de ciment (CEM I ou II 32,5 ou 42,5) à 250 kg de chaux aérienne CL ou DL en respectant un dosage global 200 à 300 kg par m 3 de sable sec 0,1/2, couche de finition (3ème couche) Dosage : 50 à 100 kg de ciment (CEM I ou II 32,5 ou 42,5) à 250 kg de chaux aérienne DL ou CL en respectant un dosage global 200 à 300 kg par m 3 de sable sec 0,1/2. K Enduit non traditionnel monocouche support RT1 dit OC 1 compatible avec la mise en oeuvre sur le béton cellulaire Ytong. Liste actualisée sur demande aux services techniques Ytong ou sur le site 54 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

55 REVÊTEMENTS INTÉRIEURS DIRECTS K Toile de verre collée + peinture de finition. K Faïence (suivant destination des locaux et prescription du CCTP). K Enduits pelliculaires à base de plâtre (2 couches). Enduits peinture en application mécanopneumatique (1 passe lissée + 1 passe structurelle). K Plaque de plâtre collée, lambris, enduits en liant hydrolique, etc. K Enduit à base de chaux. Se conformer aux prescriptions des différents DTU concernés : Enduits intérieurs au plâtre, DTU 25.1 Travaux de peinture des bâtiments, DTU 59.1 Papiers peints et revêtements muraux, DTU 59.4 Carrelage, DTU 52.2 FINITIONS 55

56 Tableau des DONNÉES PHYSIQUES Épaisseur (cm) MVn (kg/m 3 ) Perméabilité µ E (MPa) l (W/m.K) R (m 2.K/W)* Up (W/m 2.K)** Affaiblissement acoustique (db) R W +C (mur seul enduit 1 face) , ,14 0, ,14 0, ,125 1, ,125 1,6 0, ,09 3,04 0, ,09 3,58 0,29 48 Résistance caractéristique 4,5 4,5 4, à la compression (MPa) Résistance caractéristique 0,81 0,81 0,81 0,72 0,72 0,54 0,54 à la traction-flexion (MPa) Résistance admissible charges centrées (tonnes/ml) Résistance admissible charges ,3 11,5 13,8 excentrées (tonnes/ml) Coupe-feu - 1,5h 3h 6h 6h 6h 6h * Valeur résistance thermique des maçonneries montées à joints horizontaux minces et mortier-colle et verticaux secs enduits deux faces et plaque de plâtre. **Up d un mur enduit 2 faces pour l = 0,09 et plaque de plâtre. 36, ,09 4,27 0, ,54 21,9 16,8 6h ,09 4,82 0,21 O ,54 25,2 19,4 6h ,09 5,58 0,18 O , h 56 Ce guide ne remplace pas le DTU Se conformer à ses prescriptions.

57 Tableau de dimensionnement Épaisseur Longueur 62,5 62,5 62,5 62,5 Hauteur , Blocs Famille blocs grand format Carreaux Carreaux 50 Blocs de chaînage horizontal Planelles de chaînage horizontal Blocs de chaînage vertical Nombre de pièces par m 2 3,2 6,4 3,2 6,4 4,8 3,2 6,4 3,2 Consommation de lisse 0,75 1,50 1,00 2,25-1,50 3,50 2,25 PREOCOL kg/m 2 à profil 0,50 1,50 2,00 1,00 2,50 1, ,4 4,00 3, ,5 50 3,2 2,70 1, ,4 5,50 4, ,5 50 3,2 3,35 2, ,4 6,75 5, ,5 50 3,2 4,00 2,50 36,5 62,5 25 6,4 8,00 6, , , , CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES 57

58 DONNÉES PHYSIQUES DU PANNEAU MULTIPOR Panneau Multipor L 60 cm x h 39 cm x ép. de 8 à 20 cm MVn (kg/m 3 ) Perméabilité µ l (W/m.K) R (m 2.K/W) Résistance au feu ép. 8 cm ép. 10 cm ép. 12 cm ép. 14 cm ép. 16 cm ép. 18 cm ép. 20 cm 1, ,045 2,22 2,67 3,11 3,56 4,00 4,44 A1 = incombustible Résistance à la compression (N/mm 2 ) en moyenne L 0,35 Résistance à la traction (N/mm 2 ) Nb de pièce par m 2 O 0,08 4,27 Consommation colle 4 à 5 kg/m 2 58

59 NOTES 59

60 GDP0414/10000F 3 sites de production en France Mios Xella Thermopierre Le Pré Châtelain - Saint-Savin BOURGOIN-JALLIEU Cedex Tél. : Fax : Retrouvez-nous sur Montereau Saint Savin Xella Thermopierre est partenaire de l Association Collectif Effinergie 2+ Ytong est une marque déposée de Xella International. Xella Thermopierre RCS VIENNE - winpack Photos et illustrations non contractuelles - Xella Thermopierre se réserve le droit de modifier à tout moment ses produits sans préavis, dans la limite des dispositions constructives du DTU Le contrat ne se forme que par l acceptation par Xella Thermopierre du bon de commande comportant les spécifications précises des matériaux en vigueur au moment de la commande. Les photographies, illustrations, schémas et textes de ce document sont les propriétés de Xella Thermopierre et ne peuvent être reproduits sans son autorisation écrite. Dans le cadre du Règlement Européen Reach, nous déclarons ne pas intégrer dans nos fabrications, de produits qui, dans des conditions normales d'utilisation, libèrent dans l'environnement des substances chimiques.

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE GUIDE DE POSE Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Le Centre de Formation Thermopierre

Le Centre de Formation Thermopierre Guide de pose Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose Guide de pose Guide de pose YTONG Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du Système de construction YTONG. Toutefois,

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012 Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058232-7 Table des matières 1 Construire 2 Le 3 Préparer

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Système d isolation HF Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Prescriptions de Mise en œuvre des enduits de finition sur panneaux Fibre de bois Version 02

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. Outillage nécessaire page 2. La simple isolation page 3. L isolation renforcée page 5

C O N S E I L. C a s t o r a m a. Outillage nécessaire page 2. La simple isolation page 3. L isolation renforcée page 5 90.07 ISOLER LES COMBLES : LA TOITURE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La simple isolation page 3 L isolation renforcée page 5 page 1/5 - Fiche Conseil n 90.07 - OUTILLAGE NECESS

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces)

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces) VU À LA TÉLÉ Campagne TV réalisée par Briques de France Bouyer-Leroux est membre de Briques de France 6 avenue Jules Verne - BP 33237-44230 Saint-Sébastien-sur-Loire Tél. : 02 40 807 807 - Fax : 02 40

Plus en détail

LA GAMME TRILATTE CAISSONS CHEVRONNES CAISSONS CHEVRONNES. Caissons chevronnés

LA GAMME TRILATTE CAISSONS CHEVRONNES CAISSONS CHEVRONNES. Caissons chevronnés LA GAMME TRILATTE CAISSONS CHEVRONNES CAISSONS CHEVRONNES Caissons chevronnés 32 LES SECRETS DU PANNEAU LA CAISSONS GAMME CHEVRONNES TRILATTE Les chevrons traités et fixés en usine. Ils remplacent les

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements Conseils de pose Conseils de pose Vous avez des idées Cloison de séparation Aménagements de cuisine Habillage de baignoire et aménagements de

Plus en détail

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 4 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

KEIM Système XPor Isolation Thermique Extérieure

KEIM Système XPor Isolation Thermique Extérieure Multipor Panneau isolant minéral Panneau isolant minéral, massif et sans fibre. Incombustible : classe A1 (selon DIN EN 13501-1). Faible conductibilité thermique : 0,045 W.m -1.K -1 Dimension de panneau

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

FIBROSTELL & RENOSTELL

FIBROSTELL & RENOSTELL SYSTÈME DE RENOVATION ET ISOLATION DE TOITURE EN UNE OPERATION!! FIBROSTELL & RENOSTELL FASTOTECHNIQUE S.A. - Z.I. Aux Condémines D - rte de Cossonay 24-1040 Echallens Tél. +41 21 634 45 46 - fax +41 21

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Le système de construction YTONG

Le système de construction YTONG Crédit photo : Maisons 4807 Edi on 2013 Le système de construction YTONG Le système de construction YTONG Xella Thermopierre S.A. - Le Pré Châtelain - Saint-Savin - 38307 BOURGOIN JALLIEU Téléphone :

Plus en détail

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 Danielle Brusson Rénovation intérieuredeaàz C o n c e p t i o n - R é a l i s a t i o n - A m é n a g e m e n t - E n t r e t i e n Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 La cloison montée en plaques

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Réussir la pose d un bloc-porte d intérieur

Réussir la pose d un bloc-porte d intérieur Réussir la pose d un bloc-porte d intérieur MENUISERIE 0 Choisir une porte La porte Choisir une porte seule si l huisserie de l ancienne porte peut être réutilisée. Sinon, opter pour un blocporte prêt

Plus en détail

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES CONSEILS ILLUSTRÉS D'ISOLAVA PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES GUIDE DE MISE EN OEUVRE VITE et BIEN FAIT SOMMAIRE 1. Cloison de séparation sur ossature p 3 métallique -Matériaux nécessaires par m

Plus en détail

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL :

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL : Conseil de pro FERMACELL : Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles Economiser efficacement l énergie La nouvelle plaque de sol FERMACELL R+C pour combles répond à de hautes exigences d isolation thermique

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Planète YTONG. Un réseau pour construire ensemble les maisons d aujourd hui et de demain

Planète YTONG. Un réseau pour construire ensemble les maisons d aujourd hui et de demain Planète YTONG Un réseau pour construire ensemble les maisons d aujourd hui et de demain RT GRENELLE ENVIRONNEMENT 2012 Depuis le Grenelle de l environnement, les performances énergétiques et environnementales

Plus en détail

CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI. Notice de Montage

CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI. Notice de Montage CABINE SANITAIRE PREFABRIQUEE KVI Notice de Montage 1 Tables des Matières : Réception du Matériel 3 Document Annexe 3 Outillage nécessaire 4 Montage des cabines 5 1. Préparation et démarrage 5 2. Mise

Plus en détail

Garage Ossature. Abri de Jardin. Guide de pose

Garage Ossature. Abri de Jardin. Guide de pose Garage Ossature Abri de Jardin Guide de pose Pour la pose il faut au minimum 2 personnes et éventuellement un engin de levage pour les modèles avec sommier porteur. Nous estimons que ce guide de pose s

Plus en détail

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama 90.09 ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL Castorama Memo page 2 L isolation des planchers page 3 L isolation des murs sains pages 4 & 5 L isolation des murs abîmés page 6 page 1/7 MEMO Ce mémo vous

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

TYPE DE POSE ET PRISES DE CÔTES

TYPE DE POSE ET PRISES DE CÔTES La rénovation, que ce soit en remplacement de vos volets battants ou remise à neuf de vos volets roulants existants, voici les différents cas de figures : 1-Volet rénovation Ce volet est composé d un coffre,

Plus en détail

Exemple d un remplacement de volets battants par des volets roulants Rénovation (ou Monobloc) électriques radio en pose en façade (ou applique).

Exemple d un remplacement de volets battants par des volets roulants Rénovation (ou Monobloc) électriques radio en pose en façade (ou applique). Exemple d un remplacement de volets battants par des volets roulants Rénovation (ou Monobloc) électriques radio en pose en façade (ou applique). Avantages : Une meilleure isolation thermique et plus de

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

La pose d un plafond. La prise des mesures

La pose d un plafond. La prise des mesures La prise des mesures La prise des mesures, souvent contraignante chez nos confrères, même pour l établissement d un devis, est réduite à sa plus simple expression chez nous. Il suffit de prendre la plus

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

POSEZ DU LAMBRIS PVC. PRéPARATION DES TASSEAUX. 1.a Tracé. 1.b Coupe. 1.c Perçage. http://www.webzinebao.fr/

POSEZ DU LAMBRIS PVC. PRéPARATION DES TASSEAUX. 1.a Tracé. 1.b Coupe. 1.c Perçage. http://www.webzinebao.fr/ POSEZ DU LAMBRIS PVC ETAPE 1 PRéPARATION DES TASSEAUX 1.a Tracé Tracé Tout chantier de cette importance suppose un minimum de préparation qui permet de travailler ensuite facilement et rapidement. Les

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE La gamme des Briques à Grande Vitesse est parfaitement adaptée à la pose en maisons individuelles : bgv primo bgv thermo bgv thermo+ Positionnement Le meilleur rapport

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie. Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL. Conseil de pro :

La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie. Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL. Conseil de pro : Conseil de pro : Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL Plaque de sol isolante La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL La Plaque isolante

Plus en détail

Grégoire réinvente les blocs-baies

Grégoire réinvente les blocs-baies Grégoire réinvente les blocs-baies ...SANS! COFFRE Parti d une "idée simple" (pour supprimer le coffre d un bloc-baie, il suffit d intégrer son volet roulant dans la maçonnerie) INTÉGRAL de Grégoire a

Plus en détail

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau JE RÉALISE Carreler un sol Niveau Le carrelage est facile d entretien et il sait se marier à tous les styles d intérieur grâce à ses nombreux coloris et ses dimensions variées. Découvrez étape par étape

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 6 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. Conseils de mise en œuvre

Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. Conseils de mise en œuvre Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. F Conseils de mise en œuvre JACKOBOARD Aqua Les différents composants 2a 3 5 6 4 7 8 2b 9 1 a Siphon JACKOBOARD Aqua au choix b a. Siphon horizontal b b. Siphon vertical

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS INTERIEURS SOMMAIRE DESCRIPTIF : PLATRERIE... 3 Démolition... 3 Plafond horizontal

Plus en détail

CLOISONS EN OSSATURE METALLIQUE

CLOISONS EN OSSATURE METALLIQUE I. CARACTERISTIQUES DE LA PLAQUE DE PLATRE Les plaques de plâtre présentent deux faces de couleurs différentes : Type de plaque couleurs utilisation Plaques standards Une face recouverte On utilise ce

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA POSE

RECOMMANDATIONS POUR LA POSE CLOISONFLEX RUE DE LA PRAIRIE COMPLEXE INDUSTRIEL DE LA PRAIRIE 91140 VILLEBON-SUR-YVETTE www.cloisonflex.fr contact@cloisonflex.fr Tél : 01.69.09.24.93 Fax : 01.69.09.77.18 RECOMMANDATIONS POUR LA POSE

Plus en détail

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Système d isolation HF Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Prescriptions de Mise en œuvre des enduits de finition sur panneaux Fibre de bois Version 03

Plus en détail

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire)

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire) s 18 Pose des plaques joints alignés 19 Entraxe des ossatures 20 Pose des plaques joints décalés 21 Pose des plaques parallèle à l ossature 21 Trappes de visite 22 Comment prévenir les désordres et les

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

PMT BATTANTES MISE EN OEUVRE DES ADAPTABLOC

PMT BATTANTES MISE EN OEUVRE DES ADAPTABLOC NOTICE DE POSE PMT BATTANTES MISE EN OEUVRE DES ADAPTABLOC 1 - RECOMMANDATIONS SOMMAIRE 2 - POSE DU BATI A VISSER SUR MACONNERIE 2-1 - Pose en tunnel (Standard) 2-2 - Pose en angle (Variante) 3 - MONTAGE

Plus en détail

(1) (3) (4) (5) (2) (6) Notice de pose : Volet roulant rénovation Manuel à sangle. Vos outils : NOTICE ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS 1/8.

(1) (3) (4) (5) (2) (6) Notice de pose : Volet roulant rénovation Manuel à sangle. Vos outils : NOTICE ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS 1/8. Nous vous conseillons d être 2 Aidez-vous de notre vidéo de pose en scannant ce QR-code avec votre smartphone : ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS Vous recevez dans votre colis : Pose en applique Pose sous linteau

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Poser à neuf une fenêtre PVC

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Poser à neuf une fenêtre PVC APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE Poser à neuf une fenêtre PVC Les différentes étapes 1. DÉPOSER L ANCIEN BÂTI 2. PRÉPARER LA NOUVELLE FENÊTRE 3. ÉTANCHÉIFIER 4. RÉALISER LES FINITIONS INTÉRIEURES

Plus en détail

L artisan de sa maison plafonds cloisons et carrelages

L artisan de sa maison plafonds cloisons et carrelages L artisan de sa maison cloisons et carrelages Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2011 ISBN 978-2-212-13317-2 Sommaire 1 LeS plaques de plâtre : plafonds 4 a. Réaliser un plafond suspendu sous

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF

Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Système d isolation HF Cahier des clauses techniques d emploi et de mise en œuvre du système d isolation HF Prescriptions de Mise en œuvre des enduits de finition sur panneaux Fibre de bois support d enduit

Plus en détail

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Pourquoi des fondations pour un mur? Les fondations créent une résistance à la poussée de toute construction,

Plus en détail

L artisan de sa maison maçonnerie

L artisan de sa maison maçonnerie L artisan de sa maison maçonnerie Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2011 ISBN 978-2-212-13316-5 Sommaire 1 Béton 4 a. Gâcher du béton 4 b. Gâcher du mortier 9 Tableau de dosage du béton 8 Tableau

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

Modénatures de façade et solutions techniques isolantes. Notice de pose appuis de fenêtre. esthétique & durabilité

Modénatures de façade et solutions techniques isolantes. Notice de pose appuis de fenêtre. esthétique & durabilité Modénatures de façade et solutions tecniques isolantes Notice de pose appuis de fenêtre estétique & durabilité 2-3 Produits disponibles en stock Produits disponibles à la demande DOMOSTYL 3 Appui de fenêtre

Plus en détail

PANNEAUX SANDWICHS Détails de mise en œuvre

PANNEAUX SANDWICHS Détails de mise en œuvre PANNEAUX SANDWICHS Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Panne faîtière Panne intermédiaire Poinçon Entrait retroussé Panneaux REXOTOIT PSE REXOTOIT PU Semelle Arbalétrier 3 Détail de toiture

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE Réf..279.97.0 Ind A MAIN DU VERROU VEAPH. Le produit est livré en configuration usine main droite, selon votre cas de montage, adapter la configuration

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Fixer et accrocher Novembre 2004 Code : F3824 Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux Fixer et accrocher dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Vous voulez : fixer des étagères,

Plus en détail

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562 STRUCTURES INNOVANTES Planibloc DTA n 16 / 08-562 facilite la construction. Un meilleur rendement : 30% de chantiers en plus. Un montage au mortier-colle, une pose facilitée > Poids allégé 1 2 3 > Pas

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2012 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2012 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE SESSION 2012 Certificat d ptitude Professionnelle PLTRIER PLQUISTE Épreuve EP1 - Unité UP1 nalyse d une situation professionnelle DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Plan de masse...

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

MAISON D EXCEPTION EN mi335

MAISON D EXCEPTION EN mi335 La garantie d économies à long terme MAISON D EXCEPTION EN mi335 Crédit photo : Maisons 4807 Crédit photo : Maisons 4807 La maison à basse consommation d énergie (BBC) En vigueur au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail