ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS"

Transcription

1 ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS Les planchers KP1 de section pleine ou évidée en béton de granulats courants, assurent généralement l isolation aux bruits aériens du fait de leur masse. Dans le cas de parois pleines, l efficacité de l isolation s apprécie à partir de la loi de masse expérimentale. L indice d affaiblissement acoustique de la paroi est d autant plus élevé que sa masse surfacique est grande. Pour des parois dont la masse surfacique (ms) est comprise entre 150 et 700 g/m 2, l indice d affaiblissement acoustique pondéré peut être évalué à partir de la formule suivante [R W +C] = 40 log 10 ms-47 Lorsque la paroi comporte des évidements, l affaiblissement doit être corrigé. Les avis techniques du procédé définissent les corrections à adopter. Lorsqu il existe des procès-verbaux d essais, ce sont les valeurs issues de ces derniers qui doivent être prises en compte. L emploi de parois doubles, constituées de deux parois simples encadrant une couche d air, permet l obtention de niveaux d isolation nettement supérieurs à ceux atteints par le biais d une paroi simple de même masse. Pratiquement, ces parois doubles sont réalisées à partir de plafonds suspendus au plancher à l aide de dispositifs spécifiques. Des matériaux d isolation peuvent en outre être disposés dans le plénum. ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS Contrairement au cas des bruits aériens, la masse ne joue pas un rôle signifi catif dans l isolement aux bruits de chocs. Une protection effi cace passe par un traitement du problème à la source avec mise en œuvre d un revêtement de sol ou d une chape fl ottante. La performance d un tel dispositif est caractérisée par son indice d effi cacité acoustique L w mesuré en laboratoire. 178

2 REGLEMENTATION ISOLEMENT ACOUSTIQUE DES BÂTIMENTS D HABITATION L arrêté du juin 1999 (NRA - Nouvelle Réglementation Acoustique) est applicable pour toute construction dont le dépôt de permis de construire est réalisé à compter du 1 janvier Il abrogent les arrêtés correspondant datant du 28 octobre Les principales exigences sont présentées dans le tableau ci-dessous : Local d émission Local de réception INTÉRIEUR Isolement acoustique Standardisé pondéré D nta db Pièces principales (séjour, chambres et locaux destinés à l exercice d une profession libérale) Pièces humides (cuisines, salle d eau) Local d un logement, à l exclusion des garages industriels Circulation communes intérieures au bâtiment 40 (une seule porte palière ou un dégagement en séparatif) 53 Autres cas 37 (une seule porte palière ou un dégagement en séparatif) 50 (autres cas) Local d activité Garage individuel d un logement ou garage collectif Isolation aux bruits d impact Niveau L nt,w MAXIMUM db Local d un logement, à l exclusion des dépendances, des balcons et loggias non situés au dessus d une pièce principale Circulations communes à l exception des escaliers collectifs si un ascenseur dessert le bâtiment. Local d activité Garage individuel d un logement ou garage collectif. 58 VMC collective, bouches d extraction comprises en position normale 35 (cuisine exclusivement) d équipement Niveau LnAT maximum db (A) Correction acoustique EXTÉRIEUR Isolation aux bruits aériens D nta bruit route minimum db Pour la maison individuelle Appareil individuel de chauffage ou de climatisation débit maximal Équipement collectif (ascenseur, chaufferies, sous-stations de chauffage, transformateurs, suppresseurs d eau, vide-ordures). Équipement individuel situé dans un autre logement Circulation communes : Aire d absorption équivalente = surface matériau x aw surface au sol x 0,25 Distance des habitations 200 m d une voie classée Distance des habitations 200 m d une voie classée (cuisine exclusivement) Variable en fonction du classement de la voie, de l exposition, du type de tissu, de la distance et de l étage. Arrêté en projet La propagation verticale de haut en bas (ou de bas en haut), qui constitue la part la plus importante du bruit transmis via les planchers, n est soumise à aucune exigence réglementaire (car transmission entre pièces d une même habitation). L isolation acoustique à apporter au niveau des planchers ne concerne que les transmissions latérales (voir illustration ci-contre), dont l intensité est significativement inférieure aux transmissions verticales. ACOUSTIQUE Assurer l isolation acoustique des planchers en maisons individuelles groupées ne requiert donc pas les moyens lourds et coûteux traditionnellement mis en œuvre en logements collectifs ou bâtiments tertiaires (type loi de masse ou laine minérale généralisée en sous-face de plancher). Voir plancher silence p. 181 à

3 ACOUSTIQUE RÈGLEMENTATION REGLEMENTATION Le confort acoustique fait partie intégrante d une bonne qualité de vie. En maison individuelle, l isolation acoustique constitue une protection efficace contre les bruits aériens extérieurs. Exigences minimales depuis le 1 er janvier 2000 BRUIT AÉRIEN : GRANDEURS RÈGLEMENTAIRES R w Indice d affaiblissement acoustique d une paroi (plaque, mur, plancher,...) C est la performance d un produit ou paroi, déterminée par un essai normalisé en laboratoire D nta Isolement normalisé d une paroi in situ intègre la configuration des locaux d émission et de réception (surface de la paroi séparative, volume du local de réception, composition des parois adjacentes,..) L exigence réglementaire porte sur le D nta BRUIT DE CHOC : GRANDEURS RÈGLEMENTAIRES Ln,w Niveau normalisé de bruit de chocs Niveau de bruit mesuré en sous face d un plancher soumis à des impacts produits par une machine à chocs normalisée. Plus Ln,w est bas, plus le plancher est performant L nt,w Niveau de presion acoustique In Situ du bruit de choc Intégrer la configuration des locaux d émission et de réception L exigence réglementaire porte sur le L nt,w L w Capacité d absorption d un matériaux au bruit de choc, mesurée en laboratoire, comparativement à celle d une dalle nue en béton de 14 cm Plus L w est élevé, plus le composant affaiblit, plus il est performant Exemples : s souples : 2< L w < 7 db (linoléum...) s souples résilients : 11< L w < 16 db (revétements vyniliques, feutre,...) revêtements textiles : L W > 16dB (dalles plombantes, moquette...) PLANCHERS POUTRELLES - ENTREVOUS BÉTON Épaisseur entrevous béton (cm) Épaisseur dalle de compression (cm) Épaisseur chape béton (cm) Enduit plâtre (environ 1 cm) Épaisseur totale (cm) [R w +C] [db] [R w +C tr ] [db] 16 4 sans sans sans avec sans sans sans avec avec sans avec

4 PLANCHERS INTERMÉDIAIRES LEADER SILENCE BBC Il est aujourd hui possible d atteindre des niveaux de performance élevés avec des solutions de planchers dits légers. KP1 a développé une offre spécialement conçue pour répondre aux exigences particulières de la maison individuelle et des logements collectifs de 2ème famille : les planchers silence. PLANCHER LEADER S1 Maisons individuelles à structure indépendante Dalle de compression Entrevous Leader EMS Isorupteur db Longitudinal Isorupteur db Transversal Poutrelle Leader Montages Performances Thermiques Murs extérieurs : blocs béton creux 20 Doublage murs extérieurs : ESA4 Mur de refend : blocs béton creux 20 Doublage refend : 1 x ESA 5 (1 face) Cloisons : plaques de plâtre sur réseau alvéolaire Plancher haut (plafond sous toiture) : léger - Fermettes - Laine minérale 200 mm Plancher bas (VS) : KP1 Leader EMS - KP1 Leader EMS + Isorupteurs db - Laine minérale périphérique (murs extérieurs) ψpe Moyen (W/mK) 0,22 L w 20 db L w 19 db R w +C Performances Acoustiques Ln,w 59 db 54 db 61 db 54 db Sources ACOUSTIQUE Aériens d Impacts 181

5 ACOUSTIQUE PLANCHERS INTERMÉDIAIRES LEADER SILENCE BBC PLANCHER LEADER S2 Maisons individuelles en bande (avec mur séparatif commun) Dalle de compression Résilient Entrevous Leader EMS Isorupteur db Longitudinal Isorupteur db Transversal Poutrelle Leader Performances Thermiques ψpe Moyen (W/mK) 0,22 Performances Acoustiques R w +C Ln,w Sources Montages Murs extérieurs : blocs béton creux 20 Doublage murs extérieurs : ESA4 Mur de refend : blocs béton creux 20 Doublage refend : 1 x ESA 5 (1 face) Cloisons : plaques de plâtre sur réseau alvéolaire Plancher haut (plafond sous toiture) : léger - Fermettes - Laine minérale 200 mm Plancher bas (VS) : KP1 Leader EMS - KP1 Leader EMS + Isorupteurs db - Laine minérale périphérique (murs extérieurs) 59 db 54 db 61 db 54 db 64 db 48 db Montage à l identique à celui ci-dessus sauf pour : - Laine minérale généralisée 100 mm 66 db 48 db Aériens d Impacts 182

6 PLANCHERS INTERMÉDIAIRES LEADER SILENCE BBC PLANCHER LEADER S3 Logements collectifs 2ème famille (R+2 max) Dalle de compression Entrevous Leader EMS Isorupteur db Longitudinal Isorupteur db Transversal Poutrelle Leader Performances Thermiques ψpe Moyen (W/mK) 0,24 Performances Acoustiques R w +C Ln,w Sources Montages Murs extérieurs : blocs béton creux 20 Doublage murs extérieurs : ESA4 Mur de refend : blocs béton creux 20 Doublage refend : 1 x ESA 5 (1 face) Cloisons : plaques de plâtre sur réseau alvéolaire Plancher haut (plafond sous toiture) : léger - Fermettes - Laine minérale 200 mm Plancher bas (VS) : KP1 Leader EMS - KP1 Leader EMS + Isorupteurs db EI - Laine minérale périphérique (murs extérieurs) 59 db 54 db 61 db 54 db 64 db 48 db ACOUSTIQUE Montage à l identique à celui ci-dessus sauf pour : - Laine minérale généralisée 100 mm 66 db 48 db Aériens d Impacts 183

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments C. Guigou-Carter, R. Foret, M. Villot and J.-B. Chéné CSTB - Centre Scientifique et Technique du Bâtiment PAGE 1 Introduction

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

Planchers Leader Silence BBC

Planchers Leader Silence BBC Nouveau Planchers Leader Silence BBC Quelles contraintes réglementaires pour quelles maisons? Types de Bâtiments Bâtiments de 1 ère famille Maison séparée en village Acoustique : Pas d exigence spécifique

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Fiche d application Acoustique Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Mission Acoustique Compte rendu d examen des documents en phase APS Note établie avec référentiel H et E CERQUAL Rapport version 3 du 26/02/2010 Maître d ouvrage

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique Page 1 de 5 L isolation acoustique se caractérise par trois types d isolations distincts : - Correction acoustique - Isolation aux bruits aériens - Isolation des bruits de percussion CORRECTION ACOUSTIQUE

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation r thermique 2012 LES SOLUTIONS SEAC 11 SOLUTIONS POUR LA MAISON INDIVIDUELLE 21 Vide sanitaire le hourdis polystyrène avec languette Pour répondre aux exigences de la RT 2012, nous avons

Plus en détail

NBN S 01-400-2 [2012]

NBN S 01-400-2 [2012] 04 décembre 2014 NBN S 01-400-2 [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S 01-400-2» - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. manuel.v@vkgroup.be - Tous droits

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

ACOUSTIQUE Notice. Théorie

ACOUSTIQUE Notice. Théorie Notice Théorie Comprendre les différences entre les indices acoustiques déterminés en laboratoire et ceux estimés sur le chantier permet de mieux cibler ses attentes selon le domaine d usage de nos solutions.

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT 3+ 5+7+ ALVEOLIT L isolation acoustique des sols www.insulit.be Solutions toutes catégories aux bruits d impact et de choc Découvrez est une mousse de polyolefine à structure cellulaire fermée, réticulée

Plus en détail

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3 Habitat & Environnement DOM Référentiel PARTIE 3 Détail des rubriques environnementales SOMMAIRE 1. AVANT-PROPOS... 5 2. DETAIL DES RUBRIQUES ENVIRONNEMENTALES... 5 Référentiel Habitat & Environnement

Plus en détail

Pour logements collectifs

Pour logements collectifs Pour logements collectifs 1 DEFINITION Plancher Seacbois Laine minérale BA 13 Ce système est équivalent à une dalle pleine au niveau acoustique 2 SOLUTION ACOUSTIQUE Dalle pleine de 18 cm = 58 db Dalle

Plus en détail

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique.

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Alba therm et Alba phon Alba Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Quand l isolation à l intérieur des bâtiments est efficace et prend tout son sens. L assainissement

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX NOTICE D UTILISATION ACOUBAT Dédié GROSFILLEX ACOUBAT Cette version est une version «dédiée».elle est verrouillée sur 3 projets. 2 Locaux : 4 Locaux Salle de classe Elle permet de faire le calcul de l

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

3. Permis de construire : Dépôt de la demande :.../.../... Numéro de permis de construire :... Délivrance du permis :.../.../...

3. Permis de construire : Dépôt de la demande :.../.../... Numéro de permis de construire :... Délivrance du permis :.../.../... MODÈLE D ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION ACOUSTIQUE DES BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS APPLICABLE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE La présente attestation est applicable aux bâtiments d habitation

Plus en détail

Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage)

Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage) Mur BBC et maisons individuelles Solutions ITI (Isolation Thermique Intérieure) R 4 m 2.K/W (structure + doublage) Bloc béton de 20 + doublage 10+120 R = 4,02 m2.k/w 0,22 + 3,8 (λ= 0,032) R globale assurée

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

Le doublage haute performance thermique et acoustique Polyplac Phonik

Le doublage haute performance thermique et acoustique Polyplac Phonik Polyplac Phonik RT 01 Tout est plus simple avec Knauf! Longueurs : 0, 00, 800 et 3000 mm Largeur : 100 mm épaisseur de l isolant : de 40 à 140 mm Conforme à la norme NF EN 13 Performances thermiques :

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C 445-3 Texte non paru au Journal officiel 170 Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Circulaire UHC/QC 1/4 n o 2000-5 du 28 janvier 2000 relative à l application de la réglementation

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN - Jacques DALIPHARD - Pascal LOCOGE Colloque CIDB du 26 novembre 2008 Bâtiments existants Les

Plus en détail

L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique

L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique Séminaire Bâtiment Durable : L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique 09 octobre 2015 Bruxelles Environnement L intégration du confort acoustique en rénovation Les grands immeubles résidentiels

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

THERMOACOUSTIQUES SOUS

THERMOACOUSTIQUES SOUS ETUDE DE SOLUTIONS THERMOACOUSTIQUES SOUS DALLE FLOTTANTE entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN Colloque CIDB du 16 décembre 2009 Contexte et objectif La réglementation RT 2005 pour

Plus en détail

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045 PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois Avril 2010 - F4045 Choisir une maison à ossature bois, c est opter pour une maison respectueuse de l environnement et qui offre de réels atouts

Plus en détail

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PERIN & Cie/TPM 102 rue de Vannes 35600 REDON Objet : Détermination

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent FERMACELL vapor : épargner temps et argent Economiser temps et argent grâce à La plaque FERMACELL vapor pour la construction à ossature bois L étanchéité de l enveloppe d un bâtiment revêt une signification

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE DES MATÉRIAUX Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

Contre-cloisons CARREAUX PF3

Contre-cloisons CARREAUX PF3 Doublages isolants Prescription Doublages isolants thermiques PRÉGYSTYRÈNE Th38 78 PRÉGYRÉTHANE 3 8 Doublage isolant thermique et acoustique PRÉGYMAX 3 80 Quantitatifs DOUBLAGES PRÉGY ------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique - P L T A -S e a c b o i s Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Chapitre I : Les solutions thermiques et acoustiques Chapitre II : Les avantages du - 48 Les Solutions du - C H A P I T R E I : SOLUTIONS

Plus en détail

>I En savoir plus I Acoustique

>I En savoir plus I Acoustique n Le bruit c est quoi? Un ensemble de sons plus ou moins discernables. Dimensions en db (décibel) n Origine du bruit C est la vibration de l air qui crée le son. n Le bruit chez soi? Le silence total est

Plus en détail

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction les outils Exemples de solutions acoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 MA 2002 solement aux bruits aériens intérieurs et isolement

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois Réglementation "Dans les bâtiments d'habitation collectifs, dont la construction fera l'objet d'une demande de permis

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 > Evolutions par rapport à la RT 2000 concernant les fenêtres : - renforcement de l isolation thermique des menuiseries (coefficient Uw), - prise en compte des apports

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse)

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse) LA POPAGATION DE LA HALE A TAVES NE PAOI ne paroi séparant deux ambiances de températures différentes, constitue un obstacle plus ou moins efficace, au flux de chaleur qui va s'établir de la chaude vers

Plus en détail

Pladur Fonic. 3 db 50 % Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique. des pros. Gain de. bruit réduit de

Pladur Fonic. 3 db 50 % Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique. des pros. Gain de. bruit réduit de Pladur Fonic Solutions plaques de plâtre pour isolation acoustique Gain de 3 50 bruit réduit de Tout le talent des pros Les solutions phoniques Pladur La plaque Pladur Fonic permet de gagner 3 sur l indice

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Panneaux. Gamme Acoustique

Panneaux. Gamme Acoustique Panneaux Gamme Acoustique Affaiblissement ou absorption acoustique, pour chaque cas, une solution adaptée. Le «son» est une sensation auditive résultant de la vibration d un corps ou de chocs produisant

Plus en détail

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012 Le Grenelle de l environnement a prévu la mise en œuvre d un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments, avec deux objectifs majeurs: la généralisation des bâtiments basse consommation

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01

F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01 F.I.C. n 0/AE-AI-TH-PE-0 Fiche d interprétation et de compléments aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique Extérieure & Intérieure, Thermique Hiver

Plus en détail

INNOVATION BREVETÉE AVIS TECHNIQUE CSTB N 20/11-222. Plancher Milliwatt. Solution économique et performante pour les maisons individuelles

INNOVATION BREVETÉE AVIS TECHNIQUE CSTB N 20/11-222. Plancher Milliwatt. Solution économique et performante pour les maisons individuelles Nouveau INNOVATION BREVETÉE AVIS TECHNIQUE CSTB N 20/11-222 RT 2012 Plancher Milliwatt Solution économique et performante pour les maisons individuelles Plancher Milliwatt en images > Pose des entrevous

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière Conception et construction des ouvrages gaz Club de la Performance Immobilière Novembre 2014 RT2012 et arrêté 2 Aout 77 Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

Sika ViscoChape CHAPE AUTONIVELANTE BASE CIMENT

Sika ViscoChape CHAPE AUTONIVELANTE BASE CIMENT Sika ViscoChape CHAPE AUTONIVELANTE BASE CIMENT SIKA VISCOCHAPE UNE SOLUTION SIMPLE ET PRÊTE À L EMPLOI Les modes constructifs évoluent au fil des innovations et des réglementations. Les habitudes de travail

Plus en détail

2/2 La réglementation acoustique pour les EHPA ERP de type J et les EHPAD (MR.822)

2/2 La réglementation acoustique pour les EHPA ERP de type J et les EHPAD (MR.822) page 848 chap. 2/2.5 Extrait gratuit du guide pratique «Structures d accueil pour personnes âgées» 2/2 La réglementation acoustique pour les EHPA ERP de type J et les EHPAD (22) Contexte réglementaire

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 789 Résistance au feu des éléments de construction selon

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015)

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) Deux textes réglementaires datés du 24 décembre 2015 viennent de modifier

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal»

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» ANNEE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» Définition des familles d éléments non structuraux du cadre bâti 1 Les éléments constitutifs du bâtiment sont

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Rapprochons nos compétences

Rapprochons nos compétences Rapprochons nos compétences Nos conseillers techniques connaissent votre terrain Saint-Pierre-des-Corps La Ballastière 37705 Saint-Pierre-des-Corps Téléphone : 0 800 850 853 Télécopie : 02 47 44 42 68

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 1044 - Révision 1 Résistance au feu des éléments de construction

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Utilisation des tabelles de dimensionnement

Utilisation des tabelles de dimensionnement ponctuelle Tabelle A - Sans tuyaux de chauffage sol Tabelle B - Avec tuyaux de chauffage sol répartie Tabelle C - Résistance à la compression de l'isolation thermique par m 2 Utilisation des tabelles de

Plus en détail