ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS"

Transcription

1 P R A I Q U E IOLAION DE OIURE EN UILE E EN ARDOIE AUX BRUI AÉRIEN Une protection efficace du logement vis-à-vis des nuisances acoustiques, par le biais de la toiture et des façades, est une exigence de plus en plus importante. Or, la toiture inclinée, de par sa masse surfacique réduite, constitue bien souvent un point faible dans l isolation du bâtiment. Alors que, jadis, la toiture abritait le grenier, formant ainsi un excellent tampon acoustique, aujourd hui on y aménage généralement les chambres à coucher. Dès lors, les locaux les plus sensibles aux bruits sont aussi le plus souvent les moins bien protégés de la pollution acoustique extérieure. Bart Ingelaere, ir., chef de projet, division Physique du bâtiment & limat intérieur, 1 OBJE DE LA REHERHE et article présente une évaluation d une série de toitures à finition traditionnelle, à l exclusion des systèmes acoustiques de finition intérieure proposés par certaines firmes spécialisées et assurant une bonne isolation aux bruits aériens ( 1 ). euls les matériaux traditionnels ont servi de point de départ à notre étude, dont l objectif était d aboutir à une optimisation acoustique de la toiture sans surcoût notable par rapport à une exécution traditionnelle. Pour ce faire, nous avons évalué l impact de divers paramètres. Les enseignements issus de l étude paramétrique nous ont également permis d envisager l amélioration ( rénovation ) acoustique de toitures à parement intérieur existant. Plusieurs solutions ont été testées; l amélioration de l isolation aux bruits aériens est précisée dans l article. Bien que l étude paramétrique concerne les complexes toitures traditionnels (pannes et chevrons), les résultats peuvent s appliquer, sous certaines conditions, aux toitures à fermettes clouées. Enfin, nous examinerons brièvement l isolation aux bruits aériens de toitures réalisées au moyen d éléments autoportants. Vu l excellente applicabilité des résultats dans la pratique, nous avons opté, dans un premier temps, pour une approche relativement simple de ceux-ci. Les phénomènes acoustiques ne sont pas explicités dans le détail; les performances d isolation aux bruits aériens ne sont pas envisagées sous un angle spectral, mais sont exprimées par une valeur à nombre unique représentée par l indice de réduction du niveau sonore ( 2 ). La majeure partie de l article est donc à la portée du lecteur non initié. Les schémas permettent de comparer les performances acoustiques de plusieurs toitures. Les données chiffrées ne sont pas des valeurs absolues, mais indiquent l amélioration des performances ( 3 ). En effet, les niveaux d isolation obtenus en laboratoire résultent de mesures basées sur une incidence sonore diffuse (d intensité similaire dans toutes les directions), alors qu en pratique, l incidence sonore sur la toiture sera non pas diffuse, mais orientée suivant une direction déterminée, ce qui peut entraîner une chute des performances d isolation aux bruits aériens. L amélioration relative des performances propres aux différentes toitures sera néanmoins en grande partie conservée. Les résultats indiquent l amélioration de l iso- ( 1 ) Les performances de ces systèmes par rapport aux solutions proposées dans le présent article peuvent être évaluées sur la base de leur isolation globale aux bruits aériens, qui peut s exprimer par exemple au moyen de la valeur (; tr ). Le gain d isolation peut également être calculé approximativement par rapport à la toiture de référence. ( 2 ) Dans la nouvelle norme IO 717-1, parue en décembre 1996, les performances sont exprimées par la valeur accompagnée de deux termes de correction : (; tr ). Pour simplifier, nous n avons gardé que la valeur à l exclusion des termes de correction. De plus amples informations à ce sujet seront publiées ultérieurement. ( 3 ) Les valeurs surmontées d un astérisque (par exemple : = x + 14 (à 16) db*) ne correspondent pas à des résultats de mesure, mais ont été obtenues par extrapolation. Les mesures réelles ont été effectuées sur une toiture dont la finition intérieure, identique quant au matériau, est constituée de deux panneaux de plâtre enrobé de carton (2 x 12,5 mm) au lieu d un seul comme signalé dans les schémas. L influence du panneau supplémentaire a ensuite été déduite des résultats de mesure. La vaste campagne de mesures a démontré que l ajout d un second panneau entraînait un gain d isolation acoustique de 3 à 5 db. EE 1997

2 lation par rapport à l isolation aux bruits aériens d une toiture de référence sans finition intérieure (figure 1A, p. 24). Pour cette dernière, les mesures de laboratoire (incidence sonore multidirectionnelle à la source) donnaient un indice d affaiblissement acoustique de 32 db. 2 ADRE NORMAIF La norme NBN [1] recommande le niveau d isolation acoustique des façades notamment en fonction des bruits extérieurs. La norme NBN [2] définit, quant à elle, les valeurs limites des niveaux sonores en vue de prévenir l inconfort dans divers locaux, tels que les chambres à coucher. Les dispositions qu elle prévoit correspondent à l isolation acoustique recommandée dans la norme NBN IOLAION AUX elon la nature et l intensité des bruits extérieurs BRUI AERIEN DE OIURE EN UILE (force et direction), la présence ou non de lucarnes et E EN ARDOIE d orifices de ventilation, le complexe toiture devra faire l objet d une étude acoustique. Une bonne étanchéité à l air est indispensable, mais ne suffit pas. Ainsi, le placement d une membrane synthétique améliore l étanchéité à l air, mais pas nécessairement l isolation contre les bruits aériens. L exigence première d une bonne isolation acoustique consiste à éviter les ponts phoniques au niveau des éléments localement moins performants. i le projet est bien étudié, la masse surfacique réduite de la toiture inclinée ne constitue pas un obstacle insurmontable lorsqu on veut assurer une isolation efficace vis-à-vis des bruits aériens. Il convient donc d exécuter la toiture en plusieurs couches et de tirer le meilleur parti de ce que l on appelle l effet acoustique de la double paroi, qui dépend directement de la manière dont est conçue la finition intérieure. L ensemble ainsi réalisé pourra, s il est bien conçu, faire fonction de double paroi acoustique constituée, d une part, des tuiles et des panneaux de sous-toiture et, d autre part, de la finition intérieure. La nature de la couverture (tuiles ou ardoises) est secondaire. Une étude comparative a été effectuée sur des toitures de structure identique mais comportant des couvertures différentes (tous les autres paramètres étant égaux par ailleurs). Les couvertures testées se composaient de tuiles en terre cuite, de tuiles en béton et d ardoises synthétiques. Les résultats (exprimés par la valeur ) ont révélé un écart d à peine 2 db, les meilleurs scores ayant été atteints par les ardoises synthétiques. La structure portante des toitures testées en laboratoire est celle d une toiture traditionnelle constituées de pannes et de chevrons. Au 6 (p. 27), nous commentons brièvement l incidence qu ont eu d autres types de structure portante sur les résultats (fermettes clouées, éléments de toiture autoportants). La figure 1A (p. 24) représente le schéma de principe de la toiture de référence. Dans les montages d essai, celle-ci se composait de pannes simulées d une hauteur de 1 mm, de chevrons de 85 mm, de panneaux de sous-toiture (d une épaisseur de 3 mm et d une masse surfacique de 4,5 kg/m 2 ), de contre-lattes, de lattes et d ardoises synthétiques (masse surfacique de 20,7 kg/m 2, recouvrements inclus). Les schémas étant représentés en coupe avec l isolation thermique, certains détails sont dissimulés par cette dernière et n apparaissent donc pas. est pourquoi certains croquis sont scindés en deux (le long d une diagonale en double pointillé), la partie inférieure représentant la toiture thermique. 4 FINIION RADIION- NELLE Les schémas de la figure 1 (p. 24 et 25) montrent comment on peut réaliser l isolation aux bruits aériens de quelques solutions traditionnelles. i l on confond souvent isolation thermique et isolation acoustique, le montage d essai représenté à la figure 1B permettra de dissiper les doutes : le gain minime de 2 db montre en effet qu il ne suffit pas de placer un peu de laine minérale sous la toiture de référence pour améliorer sensiblement l isolation aux bruits aériens. Nous verrons plus loin que l insertion de laine minérale dans d un système à double paroi (masse-ressort-masse) rend cette amélioration possible. La figure 1 illustre une finition traditionnelle constituée par un voligeage apparent à la face inférieure. Perpendiculairement aux chevrons de la toiture de référence, on a appliqué un lattage en bois (22 x mm 2 ) sur lequel on a fixé une finition intérieure composée de plan- EE 1997

3 P R A I Q U E 5 OPIMIAION AOUIQUE DE OIURE EN UILE E EN ARDOIE ches en pin du Nord de 15 mm d épaisseur, assemblées par rainures et languettes. Le creux est rempli de laine de verre (avec pare-vapeur) sur une hauteur de 5 cm. Le gain plus élevé (± 9 db) ne résulte pas uniquement de l augmentation de la masse de la toiture, mais surtout de l effet de double paroi, créé, d une part, par la toiture de référence et, d autre part, par le voligeage. La fixation croisée des lattes sur les chevrons assure une jonction moins rigide des deux parois, ce qui renforce encore l effet précité. Le remplacement du voligeage à la figure 1D par des panneaux de plâtre enrobé de carton (12,5 mm) fixés sur le lattage en bois donne globalement le même résultat. A la figure 1E, des panneaux de 9,5 mm d épaisseur (constitués d une âme en plâtre revêtue de carton de part et d autre) ont été fixés sur un lattage en bois; la face inférieure des panneaux est parachevée au moyen d un enduit d une épaisseur de 1 cm au moins. Le gain enregistré par rapport à la toiture de référence se monte à environ 13 à 14 db. Dans le cas des finitions traditionnelles, l augmentation de l épaisseur de la couche de laine minérale dans permet d améliorer quelque peu l isolation aux bruits aériens. L influence de ce paramètre est étudiée dans la suite du texte. L étude vise à réaliser une protection acoustique optimale au moyen de matériaux traditionnels, sans surcoût notable par rapport aux solutions traditionnelles. La finition intérieure et le choix de l isolation thermique jouent à cet égard un rôle important. Une différence essentielle avec les réalisations traditionnelles réside dans l emploi de profilés métalliques légers sur lesquels on applique la finition intérieure et qui remplissent la même fonction structurelle que le lattage en bois des ouvrages traditionnels. ans entrer dans les détails, on peut affirmer que cette solution offre un grand nombre d avantages au point de vue acoustique. Nous avons également tenu compte de l option architecturale qui consiste à laisser les pannes apparentes, que ce soit pour des raisons esthétiques ou pour limiter la perte d espace en hauteur. Dans ce cas, la finition inté- rieure est intégrée entre les pannes, qui restent alors partiellement visibles. Les différents montages testés qui répondaient à ces critères sont illustrés à la figure 2. La figure 3 représente, quant à elle, la situation dans laquelle les pannes ne sont pas apparentes. Prenons le cas d une finition entre les pannes, comme par exemple celui de la figure 2A, qui représente la réalisation la plus simple : sous la toiture de référence, on a appliqué une finition intérieure constituée par des panneaux de plâtre enrobé de carton, fixés sur une structure portante en profilés métalliques légers. ur les pannes sont ancrés des cadres dans lesquels se glissent et se fixent d autres profilés faisant office de montants entièrement désolidarisés des chevrons. Les panneaux de plâtre enrobé de carton (12,5 mm) sont ensuite vissés sur ces montants. Pour le montage et le nombre de points de fixation des panneaux, on se conformera aux instructions du fabricant. En laboratoire, les montages testés comprenaient un creux d une hauteur de 1 mm entre la finition intérieure et les panneaux de sous-toiture. Bien que le schéma de la figure 2A, dépourvu d isolation thermique, représente une situation peu réaliste, il permet néanmoins d évaluer l incidence d un certain nombre de paramètres sur l isolation aux bruits aériens. La figure 3A illustre la méthode la plus simple pour réaliser une finition sous les pannes. Le parement intérieur est constitué, ici aussi, de panneaux de plâtre enrobé de carton de 12,5 mm, vissés dans une structure portante (désolidarisante) en profilés métalliques légers telle que décrite ci-dessus. Dans ce cas-ci, toutefois, il est recommandé de positionner les cadres de façon à ce que les panneaux de plâtre ne soient pas en contact avec le dessous des pannes. En laboratoire, ce montage s est traduit par un creux d une hauteur de 2 mm entre les panneaux de sous-toiture et les plaques de plâtre. A partir de ces deux options (finition sous les pannes ou entre celles-ci), nous avons testé une série de variantes, dans le but d étudier les paramètres influençant les performances d isolation aux bruits aériens. Les principaux facteurs d influence sont la nature et l épaisseur de la couche d isolation thermique, la nature et la masse surfacique de la finition intérieure apparente (panneaux, voligeage) et, surtout, le mode de fixation plus ou moins antivibratile (désolidarisation) de cette dernière sur la structure de la toiture. (suite en p. 26) EE 1997

4 Fig. 1 Isolation aux bruits aériens dans le cas d une finition traditionnelle. Fig. 2 Isolation aux bruits aériens obtenue lorsque la finition est insérée entre les pannes. Fig. 3 Isolation aux bruits aériens obtenue lorsque la finition se situe sous les pannes. A A A B = x db = x + 2 db = x + 9 db B 1 = x + 14 à 16 db* 1 = x + 21 à 23 db* 1 la portée dépend entre autre de la charge 2 = x + 23 db B = x + 17 à 19 db* 2 = x + 26 db 2 voligeage avec rainures et languettes = x + 22 db EE 1997

5 P R A I Q U E 2 = x + 29 db D 1 = x + 25 à 27 db* 1 = x + 28 db EP = x + 18 db D E F plaque de plâtre enrobé de carton = x + 9 db plaque de carton (support) avec 1 cm d enduit appliqué à la main = x + 14 db D E EE 1997

6 (suite de la p.23) 5.1 RAORD DU PAREMEN INERIEUR A LA OIURE DE REFERENE vapeur) du schéma 2B. Le gain d isolation est d environ + 7 db (comparaison des valeurs ) pour les premiers mm d épaisseur et de ± 2 à 3 db (comparaison des valeurs ) par tranche supplémentaire de mm (cf. fig. 2B et 2 / fig. 2 et 2D). La densité de la laine minérale n a aucune importance à cet égard. 5.2 On peut améliorer l isolation aux bruits aériens par une fixation antivibratile de la finition intérieure à la toiture (cf. la solution traditionnelle de la fig. 1D et la suspension par le biais de profilés métalliques légers à la fig. 2B). Pour ce faire, on peut fixer l ensemble sur un cadre distinct en profilés métalliques légers ou fixer des profilés similaires à la toiture existante au moyen de crochets spéciaux. Les fabricants de plaques de plâtre enrobé de carton proposent à cet effet diverses solutions. e n est pas la légère augmentation de la hauteur du creux à la fig. 2B par rapport à la fig. 1D (± 30 mm) qui explique le gain de 12 à 14 db, mais bien la suspension de la finition. i l on opte pour la finition entre les pannes, il convient de respecter une distance minimale entre ces dernières pour obtenir le même gain que ci-dessus. elui-ci n est pas équivalent pour tous les types de toitures, mais dépend de l inclinaison du toit, de son exposition (vent, neige,...), de la distance des fermettes aux murs et du poids de la couverture. Plus les pannes sont distantes les unes des autres, moins il y a de contact entre les deux ensembles du système à double paroi (toiture de référence/finition intérieure). i l écartement est trop faible (< 1,20 m), les résultats peuvent être moins bons que précédemment. Il est donc recommandé, pour des raisons pratiques, de réaliser la finition sous les pannes en prévoyant une structure portante en profilés métalliques légers, étudiée de façon à minimiser le contact. Il existe sur le marché d autres systèmes que les profilés métalliques légers, qui assurent une bonne désolidarisation de la toiture et du parement intérieur (montants à ressort, par ex.). IOLAION HERMIQUE onsidérons d abord le cas d un isolant en laine minérale (laine de verre ou de roche). Lors de l examen des solutions traditionnelles, nous avons vu que le simple fait de poser de la laine minérale sous la structure de base n améliorait guère l isolation acoustique. Par contre, l utilisation de cet isolant dans d un système à double paroi (masse-ressort-masse) entraîne un gain acoustique non négligeable. L utilisation d un isolant thermique rigide (mousse synthétique dure, par exemple) ne formant pas de contact rigide entre le parement intérieur et extérieur aura un effet négligeable, voire légèrement négatif sur l isolation acoustique par rapport à la situation sans isolant thermique. L existence d un contact rigide réduira fortement l isolation aux bruits aériens (voir également 6.2). Par rapport à une couche de laine minérale de même épaisseur, l isolation acoustique se révèle beaucoup plus faible (jusqu à 10 db, comparaison des valeurs des schémas 2E et 2F, p. 25). Hormis ces considérations, il convient bien entendu de ne pas perdre de vue les autres aspects physiques de l ouvrage (pare-vapeur notamment). 5.3 HAUEUR DU REUX Lorsque la finition s effectue sous les pannes, la hauteur du creux est nettement plus grande que dans le cas d une finition entre les pannes. Dans les montages d essai, la hauteur du creux s élevait à 10 cm. i on augmente l espace entre le parement extérieur et intérieur de 1 mm (finition entre les pannes) à 2 mm (finition sous les pannes), on enregistre un gain réduit de 1 à 3 db. La comparaison des gains d isolation aux bruits aériens obtenus en 2 et en 3B permet de mieux comprendre le phénomène. Les deux montages se composent d un isolant thermique en laine minérale de 10 cm, d une finition intérieure constituée par un seul panneau de plâtre enrobé de carton de 12,5 mm et d une structure portante en profilés métalliques légers. Bien qu en situation réelle, les détails d assemblage avec les pannes puissent exercer une influence, le seul paramètre différent en laboratoire était la hauteur du creux. On aboutira au même résultat en comparant les gains d isolation des montages 2E et 3D (analogues aux deux précédents, exception faite du double panneau de plâtre enrobé de carton) par rapport à la toiture de référence. Les montages illustrés dans les schémas 2A et 2B sont identiques en tout point, excepté la couche de laine minérale de 5 cm (avec pare- Les risques liés aux raccords défectueux entre les panneaux et les pannes (ponts acoustiques) ainsi qu à d éventuelles liaisons structurelles EE 1997

7 P R A I Q U E produites par les pannes (ce qui réduit l effet de double paroi) seront toutefois nettement plus importants avec une finition entre les pannes qu avec une finition sous les pannes. En pratique, ce n est donc pas tant la hauteur du creux, mais bien les facteurs précités qui induisent de meilleures performances lorsque la finition de toiture traditionnelle se situe sous les pannes. NOMBRE DE PLAQUE DE PLARE Une légère amélioration est obtenue lorsque la masse surfacique du panneau de finition intérieure augmente. Elle reste toutefois marginale si l on considère sa rentabilité par rapport à la laine minérale. Pour un doublement de la masse surfacique, le gain d isolation acoustique se limite à ± 3 à 5 db (cf. les performances des schémas 2-2E, 3A-3B et 3B-3D). i l on opte néanmoins pour cette solution, il est toujours plus intéressant d utiliser une double rangée de panneaux plutôt que des plaques plus lourdes (par exemple, deux panneaux de 9 mm d épaisseur au lieu d un seul panneau de 18 mm). La plus grande rigidité des panneaux lourds peut diminuer l isolation aux bruits aériens (localisation de la fréquence limite, importance des assemblages continus,...). YPE DE URFAE DE LA FINIION INERIEURE Parmi les finitions traditionnelles (lattes en bois perpendiculaires aux chevrons), l application manuelle de l enduit sur les plaques de plâtre minces donnait des performances supérieures d environ 4 à 5 db par rapport au voligeage (15 mm, pin du Nord, assemblage à rainure et languette) ou à l unique couche de plaques en plâtre enrobé de carton. L étude paramétrique envisageait uniquement le recours aux plaques de plâtre enrobé de carton. i l utilisation d un voligeage sur une structure en profilés métalliques légers semble peu réaliste, il existe cependant sur le marché des systèmes de désolidarisation à profilés en bois (montants à ressort, par ex.) qui permettent cette réalisation. De même, il est possible d enduire un support (plaques minces de plâtre enrobé de carton) que l on fixe sur une structure analogue. Dans ce cas, l amélioration de l isolation aux bruits aériens résultera essentiellement de l augmentation de la masse surfacique par rapport à la solution comportant une seule couche de plaques de plâtre (on se retrouve donc dans la situation décrite au point précédent). 6 OIURE A FERMEE LOUEE E A ELEMEN AUOPORAN 6.1 FERMEE LOUÉE La hauteur de poutre des fermettes clouées est fonction de l inclinaison de la toiture, de son exposition et du poids de la couverture par m 2. On emploie couramment des hauteurs de 120, 1 ou 180 mm. La hauteur de l espace entre les panneaux de finition intérieure et les panneaux de toiture est donc comparable à celle des montages d essai. Une désolidarisation judicieuse du parement intérieur (notamment en fixant des cadres perpendiculairement aux fermettes clouées et en évitant tout contact entre ces dernières et les montants) conduira à des résultats identiques (influence des paramètres) à ceux commentés dans le cas d une finition sous les pannes. sans isolation thermique dans ELEMEN DE OIURE AUOPORAN Une toiture reposant sur des panneaux sandwich dotés d un isolant thermique rigide et d une faible masse surfacique peut donner lieu à des problèmes acoustiques. La structure de base, même dans un environnement calme, ne suffira pas à garantir le confort acoustique. L emploi d un isolant thermique rigide neutralise pratiquement l effet de double paroi et l isolation aux bruits aériens est régie par la loi de masse. on faible poids détermine, en basses fréquences, une isolation acoustique médiocre qui n augmente quasiment pas dans une grande part du domaine de fréquence propre à la construction et ce, en raison du large plateau de coïncidence (rigidité élevée dans la direction portante faible coïncidence et rigidité décroissante dans les autres directions). Fig. 4 Isolation acoustique d une toiture à fermettes clouées. EE 1997

8 Fig. 5 Rénovation acoustique d une toiture avec finition intérieure existante. Il faut donc prévoir une finition acoustique supplémentaire basée sur les principes énoncés ci-avant. La plupart des producteurs proposent des solutions alternatives pour les environnements bruyants. 7 RÉNOVAION Le schéma 5A est une variante rénovée (sur le AOUIQUE plan acoustique) de la structure illustrée à la figure 1D. Une plaque de plâtre enrobé de carton a été fixée sur une ossature en profilés métalliques légers (même montage que précédemment). Le creux n a que 5 cm de hauteur et est rempli de laine minérale. L amélioration de l isolation aux bruits aériens s élève à 21 db (comparaison des valeurs ) par rapport à la toiture de référence, et à 12 db par rapport à la structure existante de la figure 1D. Une rénovation comportant une nouvelle finition intérieure sous les pannes (figure 5B) se traduit par une amélioration de 14 db par rapport à la structure initiale. Une fois encore, il sera plus simple, en pratique, d obtenir cette amélioration substantielle de l isolation en posant une nouvelle finition intérieure sous les pannes (meilleure désolidarisation). A B sans isolation thermique dans sans isolation thermique dans ONLUION Une conception judicieuse et une mise en œuvre correcte garantissent une excellente isolation des toitures inclinées en tuiles et en ardoises contre les bruits aériens. outefois, son niveau maximum possible dépendra de la présence éventuelle d orifices de ventilation et de lucarnes. es dernières perturbent en effet la désolidarisation du parement intérieur et de la structure de base. De plus, l isolation du verre contre les bruits aériens est elle-même limitée. Dans un environnement très bruyant, le remplacement de la tabatière par une fenêtre dans le mur pignon peut se révéler intéressant (pour autant que cette option soit réalisable). L emploi de doubles châssis comportant un grand espace entre les deux vitrages conduit à une isolation élevée contre les bruits aériens, si bien que le confort s en trouve globalement accru. La prudence est de mise quant aux valeurs absolues d isolation aux bruits aériens, telles que nous les avons obtenues en laboratoire. Dans la réalité, l isolation aux bruits aériens sera potentiellement moindre, étant donné que l intensité acoustique sur la toiture et la pression acoustique réalisées en laboratoire (champ sonore diffus) diffèrent des conditions réelles (proches de celles d un site ouvert). En outre, les bruits sont généralement obliques, ce qui peut entraîner une nouvelle atténuation. oulignons enfin que d autres solutions que celles étudiées ici peuvent être envisagées. Il existe sur le marché des systèmes de suspension acoustiques pour panneaux de finition intérieure ainsi que des solutions intégrées. BIBLIOGRAPHIE 1 Institut belge de normalisation NBN Acoustique. ritères de isolation acoustique. Bruxelles, IBN, Institut belge de normalisation NBN Acoustique. Valeurs limites des niveaux de bruit en vue d éviter l inconfort dans les bâtiments. Bruxelles, IBN, 2 e édition, Organisation internationale de normalisation EN IO Acoustics. Rating of sound insulation in buildings and of building elements. Part 1 : Airborne sound insulation. Genève, IO, EE 1997

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

Le guide de l isolation pour toitures & greniers

Le guide de l isolation pour toitures & greniers Le guide de l pour toitures & greniers Quel isolant dois-je utiliser, et où? Que dois-je précisément isoler? Quelles primes puis-je recevoir? Quels moyens sont les plus efficaces? Je souhaite aménager

Plus en détail

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Institut pour l acoustique Kühn + Blickle 6314 Unterägeri Gewerbestrasse 9b Téléphone 041 750 22 23 Fax 041 750 52 33 L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Traduit de l allemand

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES Introduction Les réglementations PEB régionales prennent en compte des consommations énergétiques pour le refroidissement. En outre, les réglementations d

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

Systèmes isolants de sous-toiture

Systèmes isolants de sous-toiture Systèmes isolants de sous-toiture Système isolant de sous-toiture DiETRiCH Les systèmes isolants de sous-toiture DiETRiCH sont des constructions sur chevrons utilisées tant pour les nouvelles constructions

Plus en détail

SOUS-TOITURES ETERROOF PARTIE 1 DONNEES TECHNIQUES GENERALES

SOUS-TOITURES ETERROOF PARTIE 1 DONNEES TECHNIQUES GENERALES 1 DONNEES GENERALES CONCERNANT LE PRODUIT GENERALITES Les fonctions de la sous-toiture sont : - Assurer temporairement l étanchéité de la toiture à la pluie - Evacuer l eau issue d infiltrations accidentelles

Plus en détail

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE 1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE Cette méthode de pose est possible avec des ardoises des types et formats suivants : - ALTERNA: 40/40/5 et 40/40/10

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Évaluer la rentabilité de sa toiture sur la fosse à lisier: c est payant!

Évaluer la rentabilité de sa toiture sur la fosse à lisier: c est payant! >> Sylvain Pigeon, ingénieur, BPR ENVIRONNEMENT Évaluer la rentabilité de sa toiture sur la fosse à lisier: c est payant! Il est reconnu que le recouvrement des fosses à lisier offre plusieurs avantages

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0 DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D version 3.0 Déclaration de conformité... 4 Tests de validation de la norme EN 10211... 5 Cas n 1... 5 Cas n 2... 6 Tests de validation de la norme EN

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL :

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL : Conseil de pro FERMACELL : Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles Economiser efficacement l énergie La nouvelle plaque de sol FERMACELL R+C pour combles répond à de hautes exigences d isolation thermique

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti

Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti Version du 17 avril 2007 DGEMP - Dideme Liberté Égalité Fraternité Critères d éligibilité des équipements de production d électricité photovoltaïque pour le bénéfice de la prime d intégration au bâti DGEMP

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

Le guide. d isolation. pour toitures & greniers

Le guide. d isolation. pour toitures & greniers Le guide de l pour toitures & greniers Quelle épaisseur d est-il préférable d utiliser? Quels moyens sont les plus efficaces? Quelles primes puis-je recevoir? Quel isolant dois-je utiliser, et où? Que

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

Notice de pose de DELTA -ALPINA pour toiture en tuiles de béton ou terre cuite en BENELUX.

Notice de pose de DELTA -ALPINA pour toiture en tuiles de béton ou terre cuite en BENELUX. Notice de pose de DELTA -ALPINA pour toiture en tuiles de béton ou terre cuite en BENELUX. La pose de DELTA-ALPINA : DELTA -ALPINA est une feuille universelle revêtue des deux côtés, muni d une lèvre d

Plus en détail

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique.

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Alba therm et Alba phon Alba Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Quand l isolation à l intérieur des bâtiments est efficace et prend tout son sens. L assainissement

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de

Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de 87 Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de CO2. Olivier Henz FHW architectes C3 "Est-ce que l'efficacité énergétique d'une maison passive est suffisante

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne.

Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne. le parachèvement à sec 05/2015 Panneau isolant de 60 cm de large, idéal pour la rénovation Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne. Pourquoi isoler? Une habitation

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. Outillage nécessaire page 2. La simple isolation page 3. L isolation renforcée page 5

C O N S E I L. C a s t o r a m a. Outillage nécessaire page 2. La simple isolation page 3. L isolation renforcée page 5 90.07 ISOLER LES COMBLES : LA TOITURE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La simple isolation page 3 L isolation renforcée page 5 page 1/5 - Fiche Conseil n 90.07 - OUTILLAGE NECESS

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois chapitre 1 - normes techniques Trois grandes nouveautés entrent dans cette réglementation thermique : Les exigences de performance globale sont exprimées en valeur absolue de consommation (kwh/m 2 /an)

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Données techniques Isobet l conductivité thermique : 0,085 W/mK (λ Ui ) l résistance à la compression : > 0,3 N/mm 2 l masse volumique

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie REPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRELE (RPG) Condition d'examen AEAI n 01 TUILES 01.06.2014

Plus en détail

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter Profilés pour systèmes d isolation thermique «ITE» W61-0 W61-1 W61-2 W61-4 cale d écartement cassegoutte façon droit façon escalier crépi gratté APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes. Panneau de bardage laine de roche WP-F

Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes. Panneau de bardage laine de roche WP-F 31 61 Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes 1 PROFIL 6 50 PROFIL 5 BRUCHAPaneel PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL Panneau de bardage laine de roche WP-F FIXATION VISIBLE bonnes

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Portillons. Pour un accès différencié des personnes et des marchandises. Portes d accès distinctes pour personnes et

Portillons. Pour un accès différencié des personnes et des marchandises. Portes d accès distinctes pour personnes et Portillons Pour un accès différencié des personnes et des marchandises Les portes ALU ou ISO d Alpha peuvent être dotées d un portillon intégré. Lorsque c est possible, nous recommandons de prévoir des

Plus en détail

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXUELLES IL A DROIT D un côté, il y a les toits plats avec problèmes... De l autre côté, il y a les toits plats avec

Plus en détail

ACOUSTIQUE Notice. Théorie

ACOUSTIQUE Notice. Théorie Notice Théorie Comprendre les différences entre les indices acoustiques déterminés en laboratoire et ceux estimés sur le chantier permet de mieux cibler ses attentes selon le domaine d usage de nos solutions.

Plus en détail

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison Juillet 2007 / code F3966 50% de bruit en moins La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison www.moinsdebruit.com Partageons

Plus en détail

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Bruit et vibrations au travail Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Mars 2011 Jean Vittonati Trois encoffrements acoustiques 1 2 3 Trois encoffrements acoustiques Pour chaque cas

Plus en détail

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance.

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. L Eurothane G isole très efficacement les murs sans perdre d espace. Cet atout, combiné à sa légèreté, le rend particulièrement

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES Une flexibilité illimitée Les murs mobiles ne sont pas une nouveauté; elles existent depuis presque aussi longtemps qu Espero. Elles sont utilisées pour séparer temporairement,

Plus en détail

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS NOTE TECHNIQUE N 3 AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS L affaissement du châssis correspond à la descente du coin inférieur du côté du verrou par rapport au cadre. De nos jours, la question

Plus en détail

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres Étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils selon le décret n 2011-321 du 23 mars 201 1 et l arrêté du

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail Explication thématique concernant l arrêté royal du 13 juin 2005

Plus en détail

POSER UN ISOLANT MINCE SUR TOITURE

POSER UN ISOLANT MINCE SUR TOITURE POSE TOITURE SUR CHEVRONS : Prévoir un vide d air d au moins 20 mm entre les voliges et l isolant. Prévoir aussi une bonne ventilation de la lame d air avec chatière, closoir et ouverture en bas de pente.

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE BATACLAN TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE Pour Sabrina Dumoulin Charles Leblanc, Annie Trudel, Sébastien Dufour et Noémie Bouchard 22/02/2011 Table des matières Introduction... 3 Mur de fondation... 4 Dessin...

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

Isolez vous-même facilement les espaces intérieurs et terminez-en la finition directement.

Isolez vous-même facilement les espaces intérieurs et terminez-en la finition directement. Isolez vous-même facilement les espaces intérieurs et terminez-en la finition directement. Comboprime Home : un système d isolation avec des plaques de plâtre pour les murs, plafonds et toitures inclinées,

Plus en détail

Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes

Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes Compatibilités et incompatibilités entre le cahiers des charges thermiques et acoustiques Revue des Techniques existantes Christophe

Plus en détail

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Conception optimisée pour une école passive à énergie positive : Ecole élémentaire de Burnhaupt-le-Haut T. Weulersse 1 Conception optimisée pour une école

Plus en détail

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES INTRODUCTION WIS 3.0 constitue un logiciel avancé, basé sur des normes européennes et conçu pour assister

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique Inertie d un matériau et d une paroi Les deux propriétés d un matériau qui interviennent dans la caractérisation de l inertie sont : - la masse volumique en kg/m 3, - la chaleur spécifique en J/(kg.K)

Plus en détail

Façades ventilées : de 19 à 30 cm pour un même pouvoir isolant

Façades ventilées : de 19 à 30 cm pour un même pouvoir isolant isolants selon la méthode évalués Façades ventilées : de 9 à cm pour un même pouvoir isolant Le dispositif de base est une façade ventilée, possédant un coefficient U =, W/(m K), dont l isolant est posé

Plus en détail

EiSYS-2. i Solution: Comparez l isolation de chaleur à une montgolfière! Un principe similaire est valable pour les bâtiments

EiSYS-2. i Solution: Comparez l isolation de chaleur à une montgolfière! Un principe similaire est valable pour les bâtiments Le spécialiste de la technique de fixation Vis de réglage pour façades Comparez l isolation de chaleur à une montgolfière! Le principe est clair. Dans le cas de la montgolfière, de l air chaud est insufflé

Plus en détail

Réno2020. Étude de la toiture cintrée. Projet de la rue Ferrer 13. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la toiture cintrée. Projet de la rue Ferrer 13. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue Ferrer 13 Étude de la toiture cintrée 14 11 2011 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire 1.

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie FERMACELL Firepanel A1 La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie Firepanel A1 La nouvelle plaque pare-feu de FERMACELL Partout en Europe, le choix exigé pour la finition sèche des bâtiments publics

Plus en détail

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre!

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre! GUIDE 2015 PROFESSIONNELS L ÉTIQUETTE ENERGIE DES CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES À ACCUMULATION ET DES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES Les informations clés pour tout comprendre! 1 Dès le 26 septembre 2015, un nouveau

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Instructions de pose pour parquets finis

Instructions de pose pour parquets finis Parquets finis cabana lock-connect Généralités Les parquets finis cabana de 13 mm d épaisseur sont en principe posés de façon flottante. Leurs éléments (lames ou carreaux) sont livrés dans un emballage

Plus en détail

Aide à l utilisation de

Aide à l utilisation de A C T I C E accompagnement à l usage des TICE année 2009-2010 Guide d usage Aide à l utilisation de livret 5b : les annuaires-catalogues Sommaire (version du 6 décembre 2010) Introduction... 3 1. Création

Plus en détail

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK Société : ETERNIT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2008-083- RB/LS Date Le 23 avril 2008

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

VISIO 85 MURS MOBILES VITRÉS

VISIO 85 MURS MOBILES VITRÉS VISIO 85 MURS MOBILES VITRÉS Visio 85, conception et fonctionnement Le verre est synonyme de clarité, de pureté, de transparence et de réflexion. Un nombre croissant d architectes et d utilisateurs finaux

Plus en détail

SOLUTIONS ENVISAGÉES. (i) La comparaison économique des solutions montre que la solution 2 entraîne des pertes électriques de 873,7 M$.

SOLUTIONS ENVISAGÉES. (i) La comparaison économique des solutions montre que la solution 2 entraîne des pertes électriques de 873,7 M$. Page 1 de 8 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) AU TRANSPORTEUR RELATIVE AU PROJET À 735 KV DE LA CHAMOUCHOUANE BOUT-DE-L ÎLE, SOLUTIONS ENVISAGÉES 1. Références : (i) Pièce

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail