OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -"

Transcription

1 OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques Paris pollingvox.com

2 SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats... 4 Résultats d ensemble... 6 Notoriété et mode de connaissance du regroupement de crédits... 7 Représentation spontanée Destinataires présumés Le recours au regroupement de crédits et ses motivations Présentation des partenaires Remarque : Comme indiqué en bas des tableaux, les résultats de certaines questions sont présentés sur la base de catégories particulières de l échantillon, en fonction de leur degré de connaissance ou de pratique du regroupement de crédits. 2

3 NOTE TECHNIQUE l'institut PollingVox a réalisé une enquête pour Bourse des Crédits auprès d un échantillon représentatif des personnes de 18 ans et plus résidant en France. Interviews réalisées en ligne les 18 et 19 décembre 2013 Echantillon national représentatif de 1016 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas : sexe, âge, catégorie socio- professionnnelle, région et taille d agglomération. 3

4 SYNTHESE DES RESULTATS L étude menée par PollingVox pour Bourse des crédits sur le regroupement de crédits montre des Français abordant la question sous l angle essentiellement technique, détaché de jugements de valeur, d optimisation de leur situation personnelle. Elle met aussi en valeur le rôle crucial de l information pour que les ménages considèrent cela davantage comme un outil à leur disposition pour favoriser leurs projets plutôt que pour résoudre leurs difficultés immédiates. En premier lieu les trois-quarts des Français déclarent avoir déjà entendu parler de la notion de regroupement de crédits (78%). Cette proportion a tendance a augmenter avec l âge, mais apparaît peu liée à la catégorie sociale. Si en général ils en ont entendu parler d abord par un média généraliste (46%), ceux qui ont eu recours, ou envisagé d avoir recours, au regroupement de crédits, citent davantage les médias spécialisés. On notera, même parmi la catégorie la plus impliquée dans la pratique du regroupement de crédit, que l information transite initialement assez peu par leur banquier (19%, au lieu de 10% pour l ensemble), qui apparaît plutôt comme une source de renseignements dans un second temps, une fois sollicité. Appelés à définir spontanément, dans le cadre d une question ouverte, ce que signifie pour eux le «regroupement de crédits», les Français en ayant entendu parler formulent des définitions pour l essentiel techniques. En premier, ils parlent du regroupement de plusieurs crédits en un seul, mais une part non négligeable mettent l accent sur la centralisation par un seul organisme de tous les crédits, idée qui ne recouvre par forcément la précédente. La conséquence attendue une réduction du taux de remboursement est aussi largement citée, tandis que la part des réponses stigmatisantes est marginale. Quant à l identification des bénéficiaires possibles du regroupement de crédits, une majorité considère que cela s adresse à la fois aux particuliers et aux entreprises (63%), même si 36% croient que cela ne concerne que les premiers. Certaines représentations traditionnelles persistent cependant, puisque l on considère souvent que, parmi les particuliers, ceux à qui s adresse en priorité le regroupement de crédits sont les personnes surendettées tandis qu à l inverse 8% estiment que cela concerne surtout les personnes souhaitant financer de nouveaux projets. 4

5 Ceux qui ont eu effectivement recours au regroupement de crédit forment 10% des personnes ayant déjà eu un crédit - en conséquence 7% de la population des 18 ans et plus - une proportion équivalente ayant déjà envisagé de le faire (9%). Il s agit de personnes faisant plus souvent partie des CSP- (13%) que des CSP+ (4%), et plutôt des femmes (12%) que des hommes (7%). Cependant, lorsque l on considère les personnes envisageant, ou ayant envisagé, de le faire, ces rapports s inversent. Il n y a donc pas une détermination sociale ou démographique simple amenant à l usage du regroupement de crédits, mais une pluralité de raisons. En effet, les motivations déclarées du recours au regroupement de crédits sont de différents ordres : avant tout une baisse des mensualités, mais également le souci de sortir du surendettement, tandis qu à un niveau moindre sont aussi cités l amélioration de la capacité d épargne, le financement de nouveaux projets, ou bien la préparation d une baisse de revenus. Pour l essentiel, cependant, on constate que les raisons de court terme l emportent sur des calculs plus lointains. Ce constat se retrouve lorsqu il s agit de mesurer l intérêt des Français pour le regroupement de crédits en fonction de différentes opportunités. La possibilité de financer ainsi un projet immobilier, ou autre, est retenue comme intéressante par trois Français sur dix, mais le souci d éviter le surendettement, d améliorer immédiatement son pouvoir d achat, ou bien de simplifier son budget, le sont plus souvent. Parmi ceux familiarisés avec cette technique, car y ayant eu recours ou ayant envisagé de le faire, la hiérarchie est cependant différente, au profit des possibilités offertes d optimisation de son budget plutôt que de résolution de problèmes urgents. Au final il apparaît donc que le regroupement de crédits suscite chez les Français un intérêt allant bien au-delà de sa pratique actuelle. Il existe un potentiel de l attractivité de l outil pour un usage plus stratégique, notamment parmi ceux qui le connaissent bien. En d autres termes, la demande du public est sur ce sujet profondément influencée par l information qui peut lui être donnée. Jérôme Sainte-Marie 5

6 RESULTATS D ENSEMBLE 6

7 Notoriété du regroupement de crédits Pouvez- vous me dire si vous avez déjà entendu parler de la notion de «regroupement de crédits»? Ensemble Oui 78% Non 21% (NSP) 1% 100% Base : ensemble de l échantillon 7

8 Mode de connaissance* Comment avez vous entendu parler du «regroupement de crédits»? En Premier* Total cité* Par un média généraliste 46% 67% Par un média spécialisé dans le crédit 17% 47% Par un proche 13% 27% Par votre banquier 10% 21% (Autre) 14% 24% 100% *Sur la base des personnes interrogées ayant déjà entendu parler de la notion de regroupement de crédits (78% de l échantillon) 8

9 Mode de connaissance (suite)** Comment avez vous entendu parler du «regroupement de crédits»? En Premier* Total cité* Par un média généraliste 26% 47% Par un média spécialisé dans le crédit 30% 61% Par un proche 13% 29% Par votre banquier 19% 45% (Autre) 11% 17% 100% ** Sur la base des personnes interrogées ayant eu recours ou envisageant d avoir recours au regroupement de crédits (19% de l échantillon) 9

10 Représentation spontanée* De manière générale, qu est ce que selon vous le «regroupement de crédits»? Question ouverte réponses spontanées Ensemble* Le regroupement de plusieurs crédits en un seul 46% La réduction du taux de remboursement La centralisation par un seul organisme de tous les crédits Le regroupement de plusieurs mensualités en une seule La possibilité d'étaler le remboursement sur une durée plus longue Une escroquerie, une arnaque La possibilité de résoudre les problèmes de surendettement Autre 27% 22% 13% 9% 3% 2% 1% (NSP) 11% (*) Total supérieur à 100%, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses. *Sur la base des personnes interrogées ayant déjà entendu parler de la notion de regroupement de crédits (78% de l échantillon) 10

11 Destinataires présumés* Nous allons parler du «regroupement de crédits». Selon vous, cela s adresse Ensemble* Uniquement aux entreprises 1% Uniquement aux particuliers 36% Aux deux 63% 100% *Sur la base des personnes interrogées ayant déjà entendu parler de la notion de regroupement de crédits (78% de l échantillon) 11

12 Destinataires présumés (suite) D après vous à qui s adresse en priorité le regroupement de crédits? En Premier Total cité Aux personnes surendettées 50% 73% Aux personnes ne souhaitant qu'une seule mensualité 31% 64% Aux petits revenus 9% 33% Aux personnes souhaitant financer de nouveaux projets 8% 27% Pas de réponse 2% 2% 100% Base : ensemble de l échantillon 12

13 Le recours au regroupement de crédits* Vous, à titre personnel ou pour votre ménage, avez- vous déjà pensé à recourir à une formule de «regroupement de crédits»? Ensemble* Oui, et je l'ai fait Oui, mais je ne l'ai pas fait S/T Oui Non 10% 9% 19% 81% 100% *Sur la base des personnes interrogées déclarant avoir ou avoir eu recours au crédit (72% de l échantillon) Il était précisé aux interviewés avant cette question : «En fait, le regroupement de crédits est une technique financière qui consiste à regrouper des crédits de différentes natures (crédit à la consommation, crédit voiture, crédit renouvelable, crédit immobilier, découvert bancaire) en un seul crédit». 13

14 La motivation d un éventuel recours au regroupement de crédits* Qu est- ce qui vous a en priorité amené à envisager de recourir à un «regroupement de crédits»? En Premier* Total cité* Pour baisser vos mensualités 36% 67% Pour sortir du surendettement 25% 34% Pour renégocier votre taux de crédit à la baisse 13% 35% Pour améliorer votre pouvoir d'achat 12% 32% Pour améliorer votre capacité d'épargne 6% 10% Pour financer un nouveau projet 5% 12% Pour préparer une baisse de revenus (retraite, mi- temps) 3% 7% Pas de réponse - 1% 100% *Sur la base des personnes interrogées ayant eu recours ou envisagé d avoir recours au regroupement de crédits (13% de l échantillon) 14

15 Les motivations du non-recours au regroupement de crédits* Pourquoi n avez vous pas envisagé de recourir au «regroupement de crédits»? En Premier* Total cité* Parce que vous ne trouviez pas cela avantageux dans votre situation 52% 63% Parce que cela vous aurait coûté plus cher 12% 32% Parce que vous ne connaissiez pas l'existence de ce procédé 10% 15% Parce que cela aurait allongé la durée de votre crédit 7% 29% Parce que les taux étaient trop élevés 7% 21% Par ce que cela vous semblait trop risqué 5% 12% Parce que cela vous semblait trop complexe 4% 18% Pas de réponse 3% 3% 100% *Sur la base des personnes interrogées ayant déjà eu des crédits mais n'ayant pas envisagé le regroupement de crédits (58% de l échantillon) 15

16 Intérêts pour différentes opportunités Si vous aviez contracté un crédit pour vous même ou votre ménage, et si l on vous proposait un «regroupement de crédits» pour ( ), seriez- vous très intéressé, plutôt intéressé, pas vraiment intéressé, pas intéressé du tout? Très intéressé Plutôt intéressé S/T Intéressé Pas vraiment intéressé Pas intéressé du tout S/T Pas Intéressé Pas de réponse Eviter le surendettement 14% 32% 46% 18% 35% 53% 1% 100% Améliorer votre pouvoir d'achat 13% 29% 42% 20% 36% 56% 2% 100% Simplifier votre budget 11% 30% 41% 21% 37% 58% 1% 100% Mieux pouvoir épargner 10% 30% 40% 22% 37% 59% 1% 100% Financer un projet immobilier 6% 25% 31% 25% 42% 67% 2% 100% Financer un autre projet 6% 21% 27% 29% 42% 71% 2% 100% Base : ensemble de l échantillon 16

17 PRESENTATION DES PARTENAIRES DE L ETUDE Bourse des crédits Fondée en 2012 par des experts issus du monde du courtage, Bourse des Crédits est le premier intermédiaire indépendant en opérations de banque spécialisé en regroupement de crédits. Bourse des Crédits s appuie sur un modèle économique original et veut apporter une nouvelle vision du métier de courtier : contrairement à de la simple mise en relation qualifiée entre le particulier et les banques, l entreprise offre un conseil d expert, un service de grande qualité et un accompagnement personnalisé jusqu au décaissement des fonds. Acteur click and mortar, Bourse des Crédits est présent sur internet, ainsi que dans une «agence à l étage», située au 12, rue de la Bourse, Paris. Le chiffre d affaires de Bourse des Crédits s élève à 1,5 M euros en 2013 (+ 1000% par rapport à 2012) pour 20 salariés (contre 3 en 2012). Depuis quelques mois Bourse des Crédits a également lancé une activité de courtage en crédit immobilier et assurances. A la fin du premier trimestre 2014, l entreprise proposera en outre des services de courtage en crédit à la consommation. Contact presse : / PollingVox PollingVox est une société d études et de conseil. Spécialisée dans les enjeux d opinion, elle offre une approche renouvelée des clivages sociologiques et des confrontations culturelles structurant le débat public. Opératrice d enquêtes, quantitatives et qualitatives, elle porte une attention particulière à de nouveaux critères améliorant la représentativité des résultats et la pertinence de leur analyse. Fondée en septembre 2013, PollingVox est dirigée par Jérôme Sainte- Marie. L activité de la société est présentée sur le site Ø 17

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.

DOSSIER DE PRESSE. Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58. DOSSIER DE PRESSE Crédit, rachat de crédit : que pensent les internautes? Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené une étude auprès

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009 L utilisation d Internet par les femmes Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A- Les usages d Internet B- Les achats sur Internet Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel L assurance-emprunteur 1. L assurance-emprunteur, principe et évolutions 2. La connaissance de l assurance-emprunteur 3. Le choix de l emprunteur

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Les perspectives du portage salarial

Les perspectives du portage salarial Une étude TNS Sofres réalisée pour UMALIS Group Rappel de la méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1052 individus interviewés dont : 952 salariés du privé représentatif de cette population

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 9 juillet 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

L achat de médicaments sur Internet

L achat de médicaments sur Internet L achat médicaments sur Intern Adéï ZULFIKARPASIC Directrice Détement Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 ai.zulfikaric@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d étus Détement Opinion Institutionnel

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Baromètre Union des Maisons Françaises

Baromètre Union des Maisons Françaises Baromètre Union des Maisons Françaises Juillet 2010 vague 8 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Sondage sur les français et leur pharmacie Février 2013 Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle doit impérativement

Plus en détail

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013 Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances Janvier 2013 Fiche technique Sondage effectué pour : La Fédéra;on Française des Sociétés

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail