ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants"

Transcription

1 SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l habitation au Canada, la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) s emploie à faciliter la production de logements abordables à l intention des Canadiens. L un des principaux moyens par lesquels elle contribue à l atteinte de cet objectif est l assurance prêt hypothécaire qu elle fournit aux prêteurs. L assurance prêt hypothécaire de la SCHL permet aux acheteurs d obtenir un prêt à l habitation avec une mise de fonds minimale de 5 %, à un taux d intérêt habituellement réservé aux acheteurs d habitations qui sont en mesure de verser une mise de fonds plus importante. Les assouplissements qui sont offerts dans le cadre d une proposition admissible d aménagement de logements abordables, permettent aux prêteurs d offrir aux acheteurs des options de financement. Ainsi, les futurs propriétaires-occupants qui contractent un prêt hypothécaire assuré par la SCHL bénéficieront de flexibilité de la part des prêteurs en ce qui concerne les sources de mise de fonds autorisées et les critères régissant l admissibilité des emprunteurs. Qu est-ce que l assurance prêt hypothécaire? L assurance prêt hypothécaire, qui protège les prêteurs en cas de défaut de paiement de la part de l emprunteur, permet aux consommateurs d accéder à la propriété avec une mise de fonds minimale de 5 %, tout en profitant des mêmes taux d intérêt que les ménages disposant d une mise de fonds plus élevée. Une assurance prêt hypothécaire est habituellement nécessaire lorsque l acheteur verse une mise de fonds inférieure à 20 % du prix d achat de la propriété. Ce guide vise à informer et à conseiller de manière générale les promoteurs intéressés sur les assouplissements offerts pour favoriser le logement abordable. Nous invitons les proposants à consulter l équipe de spécialistes de la SCHL qui les aideront à préparer leur proposition de logements abordables. Quels sont les assouplissements offerts relativement au logement abordable? Parmi les assouplissements offerts par la SCHL, mentionnons : n l accès à une plus grande variété de sources de mise de fonds; n des critères moins rigides pour établir l admissibilité des emprunteurs. Flexibilité en ce qui concerne les sources de la mise de fonds Pour la plupart des acheteurs éventuels, le plus difficile c est d économiser pour amasser la mise de fonds nécessaire. Dans le cas des propositions admissibles visant la construction de logements abordables, la SCHL acceptera les sources additionnelles de fonds suivantes : La clé qui ouvre de nouvelles portes Le présent guide, qui est fourni à titre strictement indicatif, décrit des modalités qui s ajoutent et sont assujetties aux lignes de conduite en matière de souscription de la SCHL. Les circonstances peuvent varier considérablement d une proposition à une autre; ce guide ne tient pas compte de toutes les situations possibles pouvant être considérées dans le cadre d un processus de souscription. Il reviendra à la SCHL de déterminer l admissibilité véritable aux assouplissements des règles de souscription de l assurance prêt hypothécaire. 2012, Société canadienne d hypothèques et de logement. AU CŒUR DE L HABITATION

2 ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Mise de fonds en travail - Jusqu à 100 % de la mise de fonds peut être versée sous forme de travail effectué par l acheteur et/ou d autres personnes, pourvu qu ils soient qualifiés pour ce faire. Subventions - Outre les subventions accordées par des organismes fédéraux, provinciaux ou municipaux, les contributions versées par le proposant et/ou d autres organisations gouvernementales sont autorisées. Emprunt - La mise de fonds peut provenir d un prêt consenti par le promoteur de logements, qui peut enregistrer une hypothèque de second rang sur la propriété pour garantir le prêt. Paiements effectués dans le cadre d une convention de location avec option d achat - Une portion quelconque du loyer versé aux termes d une location avec option d achat peut servir de mise de fonds, pourvu que les modalités en soient stipulées dans un contrat entre le proposant (ou le vendeur) et l emprunteur. Assouplissement des critères d admissibilité des emprunteurs Généralement, les prêteurs exigent que les frais de logement mensuels (remboursement du prêt hypothécaire, intérêts, impôt foncier et frais de chauffage) ne dépassent pas 32 % du revenu mensuel brut du ménage. Si l emprunteur achète un logement dans le cadre d une proposition de logements abordables, un pourcentage plus élevé peut être autorisé. Il importe de noter que les assouplissements ci-dessus s ajoutent et sont assujettis aux règles générales en matière de souscription de la SCHL, lesquelles continuent de s appliquer à moins d indication contraire. La SCHL évalue la validité de chaque demande d assurance prêt hypothécaire en fonction de facteurs liés à l emprunteur, à la propriété et au marché. Marche à suivre pour se prévaloir des assouplissements relatifs aux logements abordables? Le promoteur doit soumettre sa proposition à la SCHL en indiquant notamment le nombre de logements abordables devant être produits, que ce soit par la construction de logements ou par l acquisition ou la rénovation d immeubles existants (résidentiels ou commerciaux à convertir), ainsi que les assouplissements demandés. Il peut également demander d autres assouplissements. La SCHL étudiera la proposition et informera ensuite le proposant de sa décision. Les ménages désireux d acheter une habitation dans le cadre d une proposition approuvée pourront s adresser à un prêteur agréé de la SCHL pour obtenir du financement hypothécaire. Celui-ci transmet alors la demande d assurance prêt hypothécaire à la SCHL, qui évaluera la demande en fonction des assouplissements consentis relativement aux logements abordables dans le cadre de la proposition. Toutes les autres exigences générales s appliquent, notamment concernant la solvabilité de l emprunteur, la valeur de la propriété acquise et la stabilité du marché de l habitation où la propriété visée est située. Que doit contenir la proposition? Les logements abordables de type propriétaire -occupant : n doivent être modestes du point de vue surface de plancher, conception et commodités offertes, comparativement aux normes fixées par la collectivité; n doivent être vendus à un prix inférieur au prix de vente moyen de logements comparables dans le secteur de marché (habituellement le prix S.I.A. moyen pour la municipalité visée) et inférieur aux prix de logements comparables situés dans le voisinage immédiat. Doivent être produits au moins cinq immeubles, neufs ou existants, comptant un ou deux logements destinés à être occupés par leur 2 Société canadienne d hypothèques et de logement

3 ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES propriétaire. Il peut s agir de maisons individuelles isolées, de duplex, de jumelés ou de logements en copropriété. Il n est pas obligatoire que les immeubles soient situés au même endroit. Information sur le proposant Fournir une description générale de l organisation du proposant et de son expérience de production de logements abordables. Le cas échéant, fournir une liste des ensembles d habitation produits auparavant en précisant le nombre de logements et l emplacement. Indiquer la structure juridique de l organisme (organisme sans but lucratif, entreprise constituée ou non en personne morale, société en commandite, etc.), son mandat et le nom de ses dirigeants. Information sur les logements/propriétés Fournir de l information sur le nombre et le type de logements en cours de production, selon qu il s agit d une construction ou d une acquisition, leur taille et leur emplacement, le coût de production et le prix de vente. (Joindre les plans des logements s ils sont disponibles. L acquisition de propriétés existantes (résidentielles ou commerciales) devrait permettre de produire des logements plus abordables que ceux qui auraient été construits à partir de zéro. La proposition doit démontrer clairement que les logements et leurs prix sont conformes à la définition d un logement abordable selon la SCHL. Demande d assouplissements particuliers et modalités connexes Dans sa proposition, le proposant doit indiquer le ou les assouplissements qui, selon lui, devraient être offerts aux acheteurs des logements qu il entend produire. Assouplissements concernant la mise de fonds Mise de fonds en travail - La proposition doit contenir des détails sur la valeur de la mise de fonds en travail établie par écrit par un professionnel qualifié (p. ex., un évaluateur ou un entrepreneur général). Si la mise de fonds en travail est fournie par une/des personne(s) autre(s) que l acheteur, le proposant doit obtenir l assurance que la mise de fonds en travail : n n est pas remboursable; n est inconditionnelle et n impose aucune obligation ni ne confère d avantages à la/aux personne(s) fournissant la mise de fonds en travail, n et que cette/ces personne(s) n a/ n ont aucun lien de dépendance avec la transaction d achat. Le proposant doit s assurer qu une personne qualifiée est chargée de surveiller les travaux et que ceux-ci sont réalisés conformément aux codes applicables. Si des subventions sont versées par le proposant ou d autres organisations non gouvernementales, la proposition doit en indiquer le montant et les modalités connexes. Le proposant doit confirmer que toutes les modalités relatives à l octroi de la subvention ont été remplies et que l emprunteur n est pas tenu d assumer des frais cachés. L emprunteur doit disposer du montant de la subvention au titre de la mise de fonds avant que le prêteur ne verse le prêt. Si la mise de fonds est prêtée par le proposant, alors la proposition de ce dernier doit contenir des détails sur le prêt et l hypothèque de second rang. Les modalités du contrat de prêt ou de l acte hypothécaire doivent stipuler qu aucun paiement n est exigible et qu aucun intérêt ne s accumule à l égard du prêt pendant que l emprunteur occupe le logement. Si l emprunteur vend, refinance ou loue le logement, le proposant peut exiger le remboursement intégral du prêt et avoir droit à une partie de la plus-value du logement au moment de la vente. L acte hypothécaire du prêt de second rang doit également prévoir la mainlevée de l hypothèque de second rang en cas de défaut de paiement du prêt de premier rang. Société canadienne d hypothèques et de logement 3

4 ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Location avec option d achat : La proposition doit présenter les modalités du contrat de location avec option d achat. La durée du contrat doit être suffisante pour permettre à l emprunteur d accumuler la mise de fonds nécessaire. Le prix d achat doit être fixé au moment de la signature du contrat de location avec option d achat. Le loyer doit être au moins égal aux paiements prévus au titre du principal, des intérêts, de l impôt foncier et des frais de chauffage du logement. Le loyer ne peut être en souffrance pendant la durée du contrat de location avec option d achat. L assouplissement relatif aux rapports d amortissement de la dette n est pas offert si l emprunteur ne fournit pas une partie de la mise de fonds à partir de ses propres ressources. Autres modalités Tous les acheteurs doivent contracter un prêt hypothécaire d un terme minimal de cinq ans assorti d un taux d intérêt fixe ou variable plafonné à cinq ans. Cette mesure vise à les protéger contre des fluctuations du taux d intérêt et des paiements pendant les cinq premières années suivant leur accession à la propriété. En outre, si un acheteur ne fournit pas une portion de la mise de fonds à partir de ses propres ressources, le La SCHL peut vous aider En tant qu organisme responsable de l habitation au Canada, la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) met plus de 65 années d expérience à contribution afin d aider les Canadiens à avoir accès à un choix d habitations abordables, durables et de qualité, des habitations qui continueront à former des collectivités saines et dynamiques aux quatre coins du pays. proposant est tenu de lui fournir des conseils sur les responsabilités financières et autres découlant de la possession d une propriété. De tels conseils peuvent également être nécessaires pour d autres emprunteurs à la discrétion de la SCHL. Les proposants peuvent utiliser le formulaire ci-joint pour soumettre une proposition. Habitations éconergétiques Un remboursement de 10 % de la prime d assurance prêt hypothécaire peut être accordé aux ménages qui achètent une habitation éconergétique. Les acheteurs sont invités à s adresser à leur prêteur pour connaître les produits qu il peut vous offrir et les critères d admissibilité ou consulter le site Web de la SCHL Bâtir des solutions de logement abordable Le Centre du logement abordable de la SCHL se compose d une équipe d experts qui peuvent vous aiguiller vers les outils, les ressources et les gens dont vous avez besoin pour réaliser vos projets. Pour en savoir plus sur ce que la SCHL peut offrir et sur ce que nous pouvons faire pour vous, consultez le ou composez le /09/ Société canadienne d hypothèques et de logement

5 FORMULAIRE DE PROPOSITION Information sur le proposant (joindre les documents pertinents au besoin) Information sur les logements Nombre de propriétés abordables proposées (minimum de cinq). Décrire le type de logements Emplacement : adresse(s) et code(s) postal(ux), s ils sont connus Superficie, nombre de chambres, commodités. Inclure les plans, si disponibles Coût de production ou d acquisition Date(s) d achèvement prévue(s) Prix de vente des logements abordables conformes aux critères de la SCHL; pourcentage du total des logements produits constitué de logements abordables Prix moyens du marché dans le secteur (prix S.I.A. moyens pour la municipalité) Prix moyens du marché dans le voisinage immédiat Prix de vente des autres logements s il s agit d un immeuble en copropriété

6 FORMULAIRE DE PROPOSITION (SUITE) Information sur les assouplissements demandés et les modalités Assouplissements demandés Description (joindre les documents pertinents au besoin) Mise de fonds en travail Subvention d un organisme non gouvernemental Fonds prêtés par le proposant modalités du prêt de second rang Location avec option d achat modalités du contrat Période d amortissement Rapport d amortissement brut de la dette (ABD) et rapport d amortissement total de la dette (ATD) Indiquer les autres caractéristiques ou mesures qui particularisent la proposition ou contribuent à la production de logements abordables, comme les subventions de prêts hypothécaires, les allègements fiscaux, etc. Fournir les documents, c.-à-d. contrats d achat et de vente, actes hypothécaires de second rang, etc., qui aideront à l évaluation de la proposition. Mentionner les autres assouplissements qui peuvent être pris en considération pour aider les acheteurs éventuels à obtenir du financement. Décrire les conseils fournis avant et après l achat (conseillers, sujets couverts, etc.), si nécessaire. Identifier, si possible, le(s) prêteur(s) agréé(s) recommandé(s) aux emprunteurs.

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL ouvrir De nouvelles portes aux logements abordables...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL 65404 À titre d organisme national responsable de l habitation, la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Faire l acquisition d une propriété en toute tranquillité Ce document contient des renseignements sur les

Plus en détail

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété Prêt hypothécaire Programme de financement intégré Caméléon Financez vos projets à la valeur de votre propriété 2 Programme de financement intégré Caméléon Profiter de la valeur nette accumulée de votre

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

Comment un locataire peut résilier une location

Comment un locataire peut résilier une location Comment un locataire peut résilier une location Renseignements fournis dans cette brochure L entente de location conclue entre un locateur et un locataire s appelle une convention de location. La Loi sur

Plus en détail

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Utilisez vos REER pour l achat de votre propriété Vous voulez acquérir une maison mais vous n avez pas la mise de fonds nécessaire, ou vous

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

LES CRÉDITS D IMPÔT PROVINCIAL ET FÉDÉRAL POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS

LES CRÉDITS D IMPÔT PROVINCIAL ET FÉDÉRAL POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS LES CRÉDITS D IMPÔT POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAL ET FÉDÉRAL QUE SONT CES CRÉDITS D IMPÔT? Les tableaux comparatifs qui suivent ont été préparés à partir des

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

GUIDE DE REDRESSEMENT

GUIDE DE REDRESSEMENT GUIDE DE REDRESSEMENT BASCULEMENT AUX NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) LIÉS PAR UNE CONVENTION AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Hypothèques Financement immobilier Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Un soutien financier sur mesure et attrayant Êtes-Vous déjà propriétaire ou rêvez-vous

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC ÉTABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) SCHL Décembre 2014 Le Centre d administration

Plus en détail

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»?

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»? Réseau de distribution 1. Référence : FCEI, Tableau comparatif, 1. Définitions «En accord, suggestion : À l exclusion de Gaz Métro ou tout agent autorisé, nul ne peut, à aucun moment, ni d aucune façon,

Plus en détail

1. Document d information et Règlement général des Opérations

1. Document d information et Règlement général des Opérations Document d information relatif aux modalités de fonctionnement du compte d épargne réglementé épargneplus ACTION TEMPORAIRE du 1 er juin 2012 au 15 juillet 2012 inclus 1. Document d information et Règlement

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

Droit de transformation de votre assurance collective

Droit de transformation de votre assurance collective Droit de transformation de votre assurance collective ASSURANCE COLLECTIVE Votre assurance vie collective pourrait être résiliée ou réduite lors de la cessation de votre emploi, à votre retraite ou lorsque

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement

Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Série L ABC des prêts hypothécaires Comment rembourser votre hypothèque plus rapidement Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Faire la distinction entre

Plus en détail

PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS

PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS NOTE AU LECTEUR Le Programme d application de la garantie de est entré en vigueur le 7 septembre 2012 (2012, G.O. 1, 1111).

Plus en détail

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique Info TPS/TVH GI-098 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique NOTE : Cette version remplace celle datée du mois d août 2010. Les gouvernements

Plus en détail

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois APPEL DE PROJETS Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois Cadre de référence pour le dépôt de projets afin d aider financièrement les télévisions communautaires autonomes à prendre

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile, c est possible. Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéder à votre

Plus en détail

Assurance-vie offerte par la plupart des établissements de crédit

Assurance-vie offerte par la plupart des établissements de crédit Assurance-vie offerte par la plupart des établissements de crédit Une question de protection Une assurance-vie offerte par un établissement de crédit vous offre moins d options si votre état de santé change

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

Politique d intervention en matière de développement économique

Politique d intervention en matière de développement économique Politique d intervention en matière de développement économique Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix Février 2013 1. Objectif du programme POLITIQUE D INTERVENTION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Langue d expression Anglais Français Nouvelle police Changement d émetteur Enregistrement N o Police/Régime numéro

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire

Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire Modalités d application du mécanisme de prise en pension à plus d un jour de titres privés du marché monétaire Caractéristiques de l opération Type d adjudication Contreparties admissibles La date et le

Plus en détail

GÉRÉ PAR: CORPORATION 3+ CENTRE DE SERVICES AUX ENTREPRISES PARRAINÉ PAR: 1273, RUE MAIN, BUREAU 250 MONCTON, N.- B. E1C 0P4

GÉRÉ PAR: CORPORATION 3+ CENTRE DE SERVICES AUX ENTREPRISES PARRAINÉ PAR: 1273, RUE MAIN, BUREAU 250 MONCTON, N.- B. E1C 0P4 CORPORATION 3+ 1273, RUE MAIN, BUREAU 250 MONCTON, N.- B. E1C 0P4 GÉRÉ PAR: CENTRE DE SERVICES AUX ENTREPRISES 22, RUE CHURCH, 4IÈME ÉTAGE MONCTON, NB E1C 0P4 PARRAINÉ PAR: TEL: 506-858- 9550 WWW.3PLUS.CA

Plus en détail

Exigences pour les demandeurs qui proposent de vendre du gaz naturel

Exigences pour les demandeurs qui proposent de vendre du gaz naturel Exigences pour les demandeurs qui proposent de vendre du gaz naturel 11(2) La demande doit contenir l appellation légale au complet du titulaire proposé du certificat ainsi que l adresse de son établissement,

Plus en détail

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank Guide des prêts immobiliers DB Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank SOMMAIRE Introduction 3 Qu est-ce qu un prêt immobilier Deutsche Bank? 4 Comment

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

Série d exercices 4. /s k

Série d exercices 4. /s k ACT-10412 Mathématiques financières Série d exercices 4 1. Un prêt est remboursé à l aide de n paiements annuels égaux. Après n 1 années, le montant total de capital remboursé s élève à 3 955,20. La part

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque?

Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque? BUDGET ET GESTION DES FINANCES PERSONNELLES Bilan de vos dettes : si les taux d intérêt augmentent, courezvous un risque? Les taux d intérêt n ont jamais été aussi bas au Canada, mais il faut s attendre

Plus en détail

Programme d accès à la propriété résidentielle & de rénovation

Programme d accès à la propriété résidentielle & de rénovation Programme d accès à la propriété résidentielle & de rénovation LA VILLE DE DISRAELI, EN COLLABORATION AVEC LES ETABLISSEMENTS PRETEURS LOCAUX, METTENT EN ŒUVRE UN PROGRAMME D ACCES A LA PROPRIETE RESIDENTIELLE

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS

RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SEPT-ÎLES RÈGLEMENT N 2013-280 RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS ATTENDU QUE

Plus en détail

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS Juillet 2014 (Mise à jour) Réservé aux conseillers MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire,

Plus en détail

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE POLITIQUE ÉTABLISSANT LES CRITÈRES DU CRÉDIT COMPENSATOIRE AUX PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES SITUÉS DANS LE PARC INDUSTRIEL RÉGIONAL ET ACQUIS DE LA MRC DE MASKINONGÉ QUI AGIT À TITRE DE RÉGIE EN VERTU DE

Plus en détail

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Le Programme des chaires de recherche du Canada s engage à favoriser l excellence de la

Plus en détail

LES TAUX D INTÉRÊT MAJ - DÉCEMBRE 2014. Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec.

LES TAUX D INTÉRÊT MAJ - DÉCEMBRE 2014. Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec. MAJ - DÉCEMBRE 2014 LES TAUX D INTÉRÊT IP#01 Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec. Banque du Canada, de par les décisions qu elle prend sur l évolution du taux

Plus en détail

RÉGIMES D ASSURANCE SALAIRE (RAS) MISE À JOUR DE 2012-2013

RÉGIMES D ASSURANCE SALAIRE (RAS) MISE À JOUR DE 2012-2013 RÉGIMES D ASSURANCE SALAIRE (RAS) MISE À JOUR DE 2012-2013 L Association canadienne de la paie (ACP) a collaboré avec l Agence du revenu du Canada (ARC) pour s assurer que toute l information associée

Plus en détail

Prêt à terme à taux variable

Prêt à terme à taux variable DÉCLARATION DU COÛT D EMPRUNT EN VERTU DE L ARTICLE 450 DE LA LOI SUR LES BANQUES Prêt à terme à taux variable Date Type de prêt 500 Place d'armes, 22 ième étage, Montréal (Québec), H2Y 2W3 Adresse de

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable Page 1 de 5 Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable La présente annexe est une annexe à l acte de prêt hypothécaire intervenu en date du devant M e (l «Acte») entre : (l

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire. Séances d information Printemps 2015

Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire. Séances d information Printemps 2015 Vivacité Montréal Société Immobilière solidaire Séances d information Printemps 2015 Notre souhait Que Montréal soit une métropole accueillante, verte et créative où l habitation est accessible de famille

Plus en détail

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir 01 Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de cent forfaits bancaires offerts par plus de vingt banques au Canada. Vous pouvez comparer

Plus en détail

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015 Les hypothèques légales www.jlr.ca LES HYPOTHÈQUES LÉGALES Afin d observer les variations dans les mauvaises créances immobilières, les préavis d exercice et les délaissements sont

Plus en détail

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur Les normes du travail 4A JOURS FÉRIÉS TRAVAIL ININTERROMPU (Il est recommandé de consulter la présente brochure

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA MATANIE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES EN VUE DE FAVORISER LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi) Je soussignée, Manon Losier, dûment nommée chef du contentieux et secrétaire de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, atteste par les présentes que cette ordonnance générale,

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Règlement sur les prestations de soutien

Règlement sur les prestations de soutien Règlement sur les prestations de soutien Edition 2011 Le Conseil de fondation, s appuyant sur les articles 3 et 4 des statuts de la Fondation vaudoise pour l accès à l enseignement privé du 10 septembre

Plus en détail

Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup. Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société

Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup. Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société Le scénario Vous déterminez combien vous devez verser dans votre REER pour atteindre vos

Plus en détail

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote Projet de Note d orientation XXXX Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote I. INTRODUCTION L article 1 de la Règle XXXX des courtiers membres concernant la fixation d un juste prix pour

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES PARTIE PARTIE 1 TITRE DÉFINITIONS, INTERPRÉTATION ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Définitions 1.2 Interprétation 1.3 Champ d

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Dans le cadre des efforts soutenus du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Bourse de mobilité internationale

Bourse de mobilité internationale Bourse de mobilité internationale Nom: Prénom: Numéro étudiant : A00 Année et programme d études : Faculté : Comment connaissez-vous le Service de mobilité internationale? Veuillez remettre ce formulaire

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse (Loi sur l organisation de la Poste, LOP) 783.1 du 17 décembre 2010 (Etat le 1 er octobre 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations, des

Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations, des Un nouveau programme de prêt hypothécaire pour les coopératives de l Article 95 But du programme Les coopératives d habitation vieillissantes ont besoin de nouveaux capitaux pour effectuer des réparations,

Plus en détail

Demande à titre d étudiant indépendant

Demande à titre d étudiant indépendant Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF

LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF OBLIGATIONS LÉGALES À CONNAÎTRE ET À RESPECTER JOSÉE BEAUCAIRE, MBA, CPA AUDITRICE, CA DIRECTRICE GÉNÉRALE TABLE DES MATIÈRES Responsabilités des

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT. Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT. Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit SOYEZ RESPONSABLE Les cartes de crédit sont de puissants outils financiers pour

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS. Adapter son véhicule, c est possible

L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS. Adapter son véhicule, c est possible L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS Adapter son véhicule, c est possible Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéde

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT SCHL ACHAT MISE DE FONDS RÉDUITE ET TAUX D INTÉRÊT PLUS COMPÉTITIFS Grâce à l'assurance prêt hypothécaire de la SCHL, le prêteur agréé peut aider l emprunteur

Plus en détail

Comprendre les frais sur remboursement anticipé

Comprendre les frais sur remboursement anticipé Comprendre les frais sur remboursement anticipé Pour choisir un type d hypothèque, vous devez tenir compte de nombreux facteurs. Voulez-vous une hypothèque à court ou à long terme? À taux fixe ou variable?

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE POUR MODIFIER UN PERMIS D ASSUREUR Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Plus en détail

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Un choix avantageux Les médicaments ont certaines choses en commun : ils visent à nous guérir ou à nous soulager

Plus en détail