ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical"

Transcription

1 ArcelorMittal Construction Benelux Arval

2

3 et et et 35

4 caissons horizontaux caissons caissons horizontaux caissons

5 kn/m 2 1,21 1,21 1,00 1,00 0,83 0,83 0,70 0,70 0,59 0,59 1,50 1,34 1,53 1,19 1,36 1,06 1,21 0,94 1,09 0,84 0,98 4 5

6 6 1,44 1,44 1,20 1,57 1,20 1,01 1,40 1,01 1,25 0,74 1,12 0,74 1,49 1,41 1,36 1,13 1,10 0,76 0,77 1,50 1,52 1,30 1,27 1,14 1,05 7

7 1,11 1,02 0,94 0,87 0,81 0,73 0,59 0,53 0,45 1,70 1,80 1,90 2,00 2,10 2,20 2,30 2,40 2,50 0,96 0,93 0,79 0,78 0,66 1,53 1,44 1,33 1,22 1,17 1,04 1,00 0,90 0,78 0,74 0,69 0,61 1,50 1,29 1,40 1,11 1,21 0,97 1,05 0,91 0,76 0,80 0,71 0,61 0,55 8 1,19 1,22 1,04 0,90 0,95 0,78 0,83 0,69 0,72 0,61 0,64 0,74 0,82 0,74 0,45 0,60 1,42 1,56 1,24 1,37 1,09 1,21 0,97 1,07 0,95 0,84 0,59 0,53 0,60 1,59 1,36 1,44 1,17 1,25 1,02 1,10 0,96 0,82 k 9

8 10 1,19 1,14 1,00 0,91 0,84 0,66 0,55 1,19 1,11 1,55 1,00 1,25 1,01 0,74 0,83 0,64 0,69 0,53 0,58 0,45 0,49 0,38 1,34 1,43 0,98 1,13 0,74 0,78 1,27 1,20 0,93 0,95 0,70 0,77 1,52 1,24 1,48 1,02 1,22 0,99 0,70 0,82 0,69 0,59 1,56 1,56 1,20 1,29 0,95 1,08 0,77 0,78 0,53 0,66 11

9 12 1,28 1,14 0,98 0,88 0,77 0,69 0,62 0,46 0,45 0,43 1,18 1,03 0,91 0,80 0,71 0,64 0,52 0,47 0,43 1,43 1,41 1,20 1,15 1,04 0,94 0,83 0,73 0,58 0,55 0,46 0,45 1,48 1,24 1,23 1,06 0,96 0,87 0,70 0,60 1,30 1,49 0,95 1,15 0,71 0,90 0,73 0,42 0,60 1,73 1,09 1,25 0,80 0,96 0,60 0,76 0,46 0,61 1,49 1,50 1,22 1,25 1,02 1,02 0,81 0,84 0,64 0,69 0,53 0,58 1,45 1,49 1,22 1,22 0,97 1,00 0,78 0,82 0,64 0,69 0,52 0,58 13

10 1,26 1,38 1,00 1,06 0,80 0,81 0,64 1,04 1,09 0,78 0,83 0,59 0,46 1,51 1,38 1,16 1,14 0,94 0,73 0,60 0,61 0,49 1,48 1,33 1,25 1,06 1,03 0,83 0,70 0,58 1,48 1,47 1,06 1,09 0,81 0,64 0,69 1,27 1,26 0,95 0,71 0,74 0,59 1,51 1,36 1,22 1,06 1,01 0,73 0,72 1,47 1,27 1,40 1,10 1,18 0,97 1,00 0,83 0,71 0,72 0,62 0,

11 16 1,27 1,15 1,01 0,96 0,80 0,81 1,18 1,05 0,88 0,73 0,72 0,62 0,62 0,53 0,53 0,46 0,45 1,34 1,36 1,16 1,14 1,01 0,97 0,84 0,73 0,73 0,61 0,55 0,41 1,26 1,18 1,06 1,01 0,91 0,88 0,77 0,66 1,34 1,16 1,03 0,82 0,55 1,53 1,17 1,23 0,87 0,91 0,66 0,69 0,53 1,34 1,41 1,13 1,16 0,96 0,95 0,83 0,80 0,72 0,58 1,45 1,38 1,18 1,14 0,98 0,82 0,81 0,70 0,69 0,60 0,60 0,60 0,52 17

12 18 1,39 1,59 1,09 1,117 0,84 0,64 0,77 1,47 1,19 1,34 0,93 1,06 0,70 0,71 1,25 1,58 1,10 1,33 0,98 1,14 0,88 0,98 0,81 0,74 0,64 0,55 0,53 1,43 1,28 1,36 1,10 1,09 0,77 0,55 1,41 1,48 1,08 1,13 0,88 1,14 1,24 0,96 0,79 0,66 1,42 1,44 1,19 1,21 1,01 1,03 0,87 0,88 0,76 0,73 0,61 0,59 0,52 0,53 0,45 1,37 1,31 1,09 1,08 0,91 0,90 0,76 0,76 0,49 19

13 20 1,39 1,42 1,15 1,17 0,94 0,96 0,78 0,81 0,66 0,58 1,25 1,04 1,06 0,76 0,70 0,62 1,39 1,21 1,43 1,06 1,24 0,95 1,08 0,94 0,77 0,82 0,71 0,73 0,59 0,58 0,55 0,52 1,56 1,38 1,40 1,23 1,20 1,11 1,03 0,97 0,90 0,79 0,69 0,61 1,51 1,35 1,12 1,01 0,89 0,72 0,72 0,59 0,62 0,49 1,49 1,35 1,14 1,07 0,52 1,50 1,59 1,23 1,35 1,02 1,16 1,02 0,74 0,88 0,64 0,77 0,59 1,49 1,35 1,24 1,45 1,14 1,26 1,06 1,11 0,93 0,80 0,79 0,70 0,60 0,59 21

14 22 0,96 0,99 0,78 0,81 0,64 0,46 0,49 0,81 0,83 0,45 1,25 1,28 0,98 1,01 0,77 0,82 0,62 0,42 0,47 1,16 1,21 0,97 0,74 0,79 0,61 0,66 0,55 1,41 0,94 1,08 0,78 0,91 0,79 0,60 0,43 0,53 0,38 1,18 0,79 0,90 0,66 0,77 0,66 0,42 0,36 1,36 1,11 0,79 0,91 0,76 0,59 0,66 0,58 0,45 0,40 1,32 0,94 1,09 0,81 0,91 0,70 0,79 0,61 0,69 0,61 0,43 23

15 24 25

16 Arval Arval Conseils de mise en œuvre Conseils de mise en œuvre 1. RECOMMANDATIONS PREALABLES Critères de réception de la charpente : Avant la mise en œuvre, l entrepreneur devra réceptionner obligatoirement la structure porteuse suivant les critères ci - dessous, afin d éviter des déformations des profilés rendant inesthétique l aspect de la façade. 1.1 Aplomb Le faux aplomb est limité à 15 mm, valable sur la hauteur du bâtiment, avec un maximum de ± 1 mm par mètre linéaire de charpente 2. GENERALITES La pose des bardages verticaux s effectue généralement soit par l intermédiaire de lisses à 45 ( 3), soit directement sur caissons horizontaux ( 4) La pose de profils verticaux directement sur ossature horizontale est néanmoins possible ( 5) 3. POSE SUR CAISSONS HORIZONTAUX avec structure intermédiaire à 45 (complexe de bardage conforme à la RT 2005) A - Pose des caissons conformément aux Règles professionnelles pour la fabrication et la mise en œuvre des bardages métalliques de janvier ème édition. Nous conseillons le couturage des caissons avec un entraxe maximal de 1 m 00. B - Pose de la bavette BASSE ou larmier. A E 1. 2 Retrait et avancement L 750 intervalle de tolérance en mm, maxi = 8 mm L en mm étant la distance entre poteaux. Les tolérances maximales possibles sur la longueur du bâtiment sont [- 8 mm; 0] ou [0;+8mm]. C L L Plan général de la façade G Avancement Retrait E NOTA : Pour la pose verticale des caissons, les lisses supports des caissons devront répondre aux mêmes critères. B Manutention des profilés : Ils ne doivent pas être choqués ou griffés afin d éviter soit la mise à nu du métal, soit des déformations les rendant impropres à la bonne exécution des travaux. Prendre les précautions nécessaires à la manutention pour ne pas les détériorer par les élingues ou tout autre moyen de levage C - POSE DEs ISOLANTs On déroule un ou deux isolants à l intérieur des caissons, puis un isolant devant les caissons perpendiculairement à ceux-ci. Pour information, une épaisseur globale de 120 mm ( avec un λ de 0,40 W/m.K ) est un minimum à envisager. Une détermination des épaisseurs d isolants selon le caisson et les isolants utilisés est réalisable par nos soins. Des exemples existent dans notre documentation Guide des systèmes thermiques et acoustiques Arval Perçage et tronçonnage : Eliminer soigneusement au fur et à mesure de la pose les limailles de métal par un nettoyage à la brosse de nylon et à l eau claire (sans détergent). Le FILM ADHESIF DE PROTECTION doit être retiré sans délai au fur et à mesure de l avancement de la pose, et au plus tard trois semaines après mise à disposition en usine. D - POSE du PARE VAPEUR (éventuel) Dans le cadre de la RT 2005, et lorsqu il est utilisé des caissons crevés ou perforés, la mise en œuvre d un pare vapeur ( sans besoin de jointoiement et continuité ) est conseillé. Ce pare vapeur doit être placé derrière l isolant acoustique et le complexe isolant qui doit pouvoir justifier d une répartition maximale du tiers des capacités isolantes du complexe entre le caisson et le pare vapeur (altitude inférieure ou égale à 600 m). Il peut soit être indépendant, soit être intégré à l un des isolants

17 Arval Arval Conseils de mise en œuvre Conseils de mise en œuvre E - Positionnement et fixation de la structure intermédiaire. Deux types de structures intermédiaires sont à mettre en œuvre, l une posée horizontalement, permettant d assurer la fixation des extrémités de plaques de bardage extérieur, l autre posée à 45 assurant la liaison caisson / peau extérieure. Elles peuvent être de formes différentes ( Z, U ou Ω par exemple, de préférence réglable ), mais doivent être de même hauteur et d épaisseur minimale 1,50 mm. La longueur conseillée des lisses est de 6 mètres, et leur aboutage s effectue en réalisant un jeu de 5 mm. Il est conseillé une «continuité» des lisses horizontales par rapport à celles à 45. La hauteur de la structure intermédiaire doit être comprise entre la hauteur d isolant mise en œuvre entre les 2 peaux et cette épaisseur 20 mm. Cette structure pince, en général, l isolant déroulé devant les caissons avec un maximum conseillé de 100 mm. Au-delà, il est recommandé de réaliser l isolation en 2 lits avec une épaisseur maximale de 60 mm pincée devant l ossature ( dans ce dernier cas, l utilisation des profils PLATINE et MARINE n est pas envisageable.) H - FIXATIONS DE LA PEAU EXTERIEURE Fixer à chaque creux d onde sur la lisse basse du bardage. Ensuite, les fixations sont mises en œuvre à chaque intersection des ondes avec l ossature oblique. La fixation en arête verticale du bâtiment est réalisée sur la lisse de rive avec entraxe de 0,5 mètre maximum. Tous les points particuliers verticaux sont à traiter de cette façon. Exemple de pose de fixations en partie courante (avec recouvrement transversal) La première lisse se pose sur l assemblage bavette et lèvre basse du premier caisson, puis sur les lèvres de caissons au droit des recouvrements entre profils de bardage extérieur, puis en partie haute de bâtiment, ceci afin de permettre une fixation complète à ces endroits. Des profils de même type doivent être mis en place en angle de bâtiment ainsi qu au pourtour des ouvertures. Le second type de structure intermédiaire, est mis en place à 45 ( + ou 15 ) sur les caissons et fixé sur chacun d eux. La distance maximale entre ossature est de 2 m 00 en partie courante, mesurée parallèlement aux caissons. Une attention particulière est à apporter au niveau de la vérification des assemblages. La vérification des entraxes de lisses peut être réalisée par nos soins. ( voir questionnaire en fin de documentation Caissons de bardage ) Exemple de mise en œuvre d ossatures secondaires. Zone de 0,30 m (2 x 0,15 m) sans fixation autre que celles du recouvrement transversal Fixations des lisses sur caissons Lisse en rive du bâtiment Lisse support de bardage Lisse au niveau du recouvrement du bardage Exemple d ossatures secondaires à mettre en œuvre en fonction des isolants utilisés. ÉPAISSEUR ISOLANT Intérieur caisson selon caisson Devant caisson 70 à 90 mm 80 à 100 mm 100 à 120 mm 120 à 140 mm 150 à 170 mm OSSATURE SECONDAIRE Géométrie 70 mm 80 mm 100 mm 120 mm 150 mm Référence AF SIZ 1 AF SIZ 2 AF SIO 1 AF SIO 2 AF SIO 3 Les extrémités recouvertes ou non sont réalisées en fixation complète. On peut limiter cette densité à 5 fixations par plaques pour les profils présentant plus de 5 nervures. Les fixations devront être vérifiées dans le respect des conditions minimales de résistance à l arrachement et au cisaillement. I - Couturage de la peau extérieure Le couturage s effectue tous les 1 mètre au maximum selon les schémas ci-dessous. Les fixations des bardages trapézoïdaux peuvent être considérées comme des fixations de couture. 2 mètres maxi Lisse en pied de bardage F - POSE des CLOSOIRS en MOUSSE PREFORMEE sur les ossatures secondaires aux endroits nécessaires G - POSE du PREMIER PROFIL de BARDAGE VERTICAL Profils trapézoidaux (sauf marine) MARINE B FREQUENCE B FREQUENCE 9.25 B FREQUENCE 5.43 B Cette pose s effectue sur les ossatures secondaires en vérifiant la verticalité du profil à l aide de moyen adéquat. Le bardage doit être mis en œuvre avec un jeu minimum de 5 mm entre celui-ci et la bavette afin d éviter le contact entre tôles. La mise en œuvre est réalisée en progressant dans le sens inverse des vents dominants, voir schéma ci-contre J - JONCTION TRANSVERSALE La dimension du recouvrement transversal est de 70 mm au minimum. Cette jonction se fait impérativement au droit d une ossature horizontale. 70 mm minimum Il est indispensable d effectuer fréquemment une vérification, au moins visuelle, du bon alignement des nervures sens des vents dominants 29

18 Arval Arval Conseils de Conseils de mise en œuvre mise en œuvre 4. POSE SUR CAISSONS HORIZONTAUX (sans besoin de conformité à la RT 2005 ou en conformité à cette réglementation pour la valeur garde-fou ) F - Couturage de la peau extérieure A - POSE DES Caissons Conformément aux Règles professionnelles pour la fabrication et la mise en œuvre des bardages métalliques de janvier ème édition. Le couturage s effectue tous les 1 mètre 60 lorsque la pression (ou la dépression) normale due au vent est inférieure à 0,8 kn/m 2, et 1 mètre 00 dans les autres cas. Les fixations des bardages trapézoïdaux peuvent être considérés comme des fixations de couture. B - POSE DE LA BAVETTE BASSE OU LARMIER C - POSE DES ISOLANTS Un isolant éventuel est mis en œuvre dans les caissons. On déroule ensuite un isolant devant les caissons. Ce dernier a une épaisseur maximale de 60 mm. La performance thermique obtenue peut être en conformité avec la RT 2005 dans le cas d une prise en compte de la seule valeur garde-fou ( système GLOBALWALL DP 43 ). Pour une valeur conforme à la valeur de référence, voir chapitre Conseils de mise en œuvre 3. Des exemples avec performances acoustiques et thermiques existent dans notre documentation Guide des systèmes thermiques et acoustiques Arval. Profils trapézoidaux (sauf marine) FREQUENCE B FREQUENCE 9.25 B FREQUENCE 5.43 B D - POSE du PARE VAPEUR (éventuel) Lorsqu il est utilisé des caissons crevés ou perforés, la mise en œuvre d un pare vapeur ( sans besoin de jointoiement et continuité ) est conseillé. Ce pare vapeur doit être placé derrière l isolant acoustique et le complexe isolant qui doit pouvoir justifier d une répartition maximale du tiers des capacités isolantes du complexe entre le caisson et le pare vapeur (altitude inférieure ou égale à 600 m). Il peut soit être indépendant, soit être intégré à l un des isolants. E - FIXATION DE LA PEAU EXTERIEURE Tous les profils sauf PLATINE et MARINE peuvent être mis en œuvre de cette façon Fixer chaque creux d onde de l extrémité du premier profil de bardage extérieur sur, la lèvre du premier caisson et la bavette. Le bardage doit être mis en œuvre avec un jeu minimum de 5 mm entre celui-ci et la bavette afin d éviter le contact entre les tôles. Puis les fixations sont posées en diagonales. La distance entre fixations (E2) sur une même nervure de plaque est de 1 m 60 au maximum. La distance entre lignes de fixations (E1) est celle de la largeur du caisson. La densité minimale à respecter est de 2,5 fixations par m 2. La fixation des extrémités recouvertes ou non du bardage est réalisée toutes nervures avec une limitation à 5 fixations pour les profils comportant plus de 5 pas par profil. Pour les points singuliers, les fixations sont mises en œuvre verticalement, tous les caissons et horizontalement, chaque nervure. A C I G - JONCTION TRANSVERSALE La dimension du recouvrement transversal est de 70 mm au minimum. Cette jonction se fait impérativement au droit de lèvres de caisson. 5. POSE EN BARDAGE SIMPLE PEAU Dans ce cas, la pose s effectue directement sur l ossature horizontale. La fixation est réalisée en fixation complète. La fixation peut être limitée à 5 fixations par appui pour les profils possédant plus de 5 pas. Les tableaux de charges donnés dans les fiches techniques produits sont directement applicables sous réserve de vérification des fixations. Le couturage et la jonction transversale sont identiques aux points 4 F et 4 G. 70 mm minimum E2 E1 E 30 B 31

19 Arval Possibilités de cintrage Po Recouvrement = 100 mm Ordre de pose 1 PROFIL CINTRE Mini 30 mm PROFIL CINTRE PROFIL PROFIL CINTRE PROFIL PROFIL 32 33

20 Caisson 34 35

21 NOTES

22 NOTES

23 NOTES

24 ArcelorMittal Construction Belgium Arval I Parc industriel des Hauts Sarts 4eme Avenue, 46, B-4040 Herstal T F ArcelorMittal Construction Nederland Adresse visiteurs : Biezenwei MB Tiel Adresse postale : Postbus HB Tiel T F Photo cover: Bâtiment: Zenith de Rouen - Architecte: B.TSCHUMI

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120047 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE: TYPE

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

Métropolines 2 / / 2

Métropolines 2 / / 2 Métropolines 2 / / 2 Systèmes intercontemporains, pragmatiques, clairs Métropolines 2 : un nouveau système de cloison multiple, fonctionnel et pragmatique qui permet de réaliser tous les scénarios et de

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 Ce document est susceptible d être révisé ou retiré de la circulation en tout temps. L état du document devra être vérifié par l utilisateur

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 03 : CHARPENTE OSSATURE BOIS Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Charpente ossature bois - 1 / 11 - 3 LOT 03 CHARPENTE OSSATURE BOIS 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense 5 ème Forum International Bois Construction FBC 2015 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense P. Gontier 1 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense Pascal Gontier Architecte

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7.

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7. PLAQUES plaques pour plafond non démontable plaques gyptone SP plaque gyptone A CINTRER Bord 1-4 bords amincis - Spécial plafond Quattro 46 SP 1200 x 2400 x mm Taux de perforation 10 % Poids 8 kg/m 2 Bord

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers.

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Sommaire Placoplatre : L innovation au cœur des enjeux. Découvrez notre dernière révolution technologique : Duo' Tech System Mur. La révolution de la contre-cloison

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE

CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE OUTDOOR COLLECTION 2013 CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE Particuliers Collectivités Industries Modèle : Entraxe poteaux 2511 mm - Ht 1951 mm Longueur du panneau 2506 mm Modèle : Entraxe poteaux 2511 mm

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES ÉTAIEMENT 2 MANUTENTION La manutention manuelle est aisée en raison de la légèreté des poutrelles FILIGRANE. Toutefois, en cas de manutention par grue avec élingues ou palonnier,

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Renforcer la compétitivité des entreprises françaises des secteurs forêt, bois, pâte à papier, bois construction, ameublement face à la mondialisation et à la concurrence inter-matériaux Institut technologique

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur Aide à la mise en œuvre Isolation des murs par l extérieur Protecteur Sain Ecologique 3 lettres synonymes de bien-être Telle pourrait être la définition du sigle PSE, mais ses atouts sont loin de se limiter

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien GUIDE D INSTRUCTION Montage Entretien INSTRUCTIONS PARTICULIÈRES Dès réception des marchandises, veuillez vérifier le bon état de l'emballage. Veuillez mentionner tout dégât éventuel de transport sur le

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT 74 cm - 89 cm Français INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT KOMPACT - www.arke.ws Avant de procéder à l assemblage, déballer tous les éléments de l escalier et les distribuer sur une surface suffisamment large.

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC Notre société est la seule à proposer ce type de mur autoporteur révolutionnaire.

Plus en détail

Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre

Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre Description Le Contre-châssis Scrigno Gold Base version plaques de plâtre est destiné à des cloisons intérieures en plaques de plâtre pour une épaisseur

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1

Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1 Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1 Conception et réalisation de 45 logements d habitat type modulaire par empilement de modules en 3 niveaux réalises avec des panneaux

Plus en détail

Isolation performante des combles aménagés pour les bâtiments BBC. vario

Isolation performante des combles aménagés pour les bâtiments BBC. vario Isolation performante des combles aménagés pour les bâtiments BBC vario vario escription du système Le système Intégra Vario est composé : d un écran de sous-toiture Hautement Perméable à la Vapeur d eau

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 02 CHARPENTE BOIS - ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture Olivier

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

panneaux de toiture / Catalogue édition 2013 www.unilininsulation.com DIVISION INSULATION

panneaux de toiture / Catalogue édition 2013 www.unilininsulation.com DIVISION INSULATION panneaux de toiture / PLAQUES ISOLANTES Catalogue édition 2013 DIVISION INSULATION www.unilininsulation.com Unilin division Insulation est le leader européen du panneau de toiture. Les investissements

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC a passé avec succès le test anti-feu d une durée de 6 heures selon la norme NF EN 1363-1. ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation Instructions de montage et d utilisation TOUR ESCALIERS - 2 - SOMMAIRE SOMMAIRE...- 3 - TOUR ESCALIERS : CONFIGURATION 6 M...- 4-1. CARACTERISTIQUES GENERALES :...- 4 - Caractéristiques dimensionnelles

Plus en détail

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ... 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX ELEMENTS... 5 Accroches... 5 ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE VESTIAIRES MONOBLOCS MULTI-CASES

DOSSIER TECHNIQUE VESTIAIRES MONOBLOCS MULTI-CASES DOSSIER TECHNIQUE 1 DOSSIER TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE VESTIAIRE MONOBLOCS MULTICASES SOMMAIRE Le vestiaire monobloc multicases Caractéristiques Caractéristiques générales page 04 Potentiel calorifique

Plus en détail

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf 2 e seuil de bonification page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel neuf Adresse de l opération Référence du/des logement(s) concerné(s)

Plus en détail

Variations autour de motifs entre barreaux

Variations autour de motifs entre barreaux Variations autour de motifs entre barreaux GARDE-CORPS ALUMINIUM 2 CORAL est un concept de garde-corps en aluminium composé de barreaux entre lesquels peuvent venir se glisser des motifs existants ou à

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

LA RÉFÉRENCE EN CONSTRUCTION ACIER

LA RÉFÉRENCE EN CONSTRUCTION ACIER LA RÉFÉRENCE EN CONSTRUCTION ACIER : LE BÂTIMENT QUI RÉPOND AVOS BESOINS Chine -Brasserie V ous recherchez un bâtiment qui correspond exactement aux besoins de votre société? Qui offre le meilleur rapport

Plus en détail

Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS IDENTIFICATION POUR VOS ÉVÈNEMENTS ET CONFÉRENCES OUTILS DE PERFORATIONS DE TABLE

Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS IDENTIFICATION POUR VOS ÉVÈNEMENTS ET CONFÉRENCES OUTILS DE PERFORATIONS DE TABLE Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS Porte badges rigides 1 cartes Porte-badges rigides 2 cartes Porte-badges rigides protection 1 face Porte-badges pour vos manutentionnaires

Plus en détail

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES CONSEILS ILLUSTRÉS D'ISOLAVA PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES GUIDE DE MISE EN OEUVRE VITE et BIEN FAIT SOMMAIRE 1. Cloison de séparation sur ossature p 3 étallique -Matériaux nécessaires par 2 de

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 07 : METALLERIE - SERRURERIE Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET OCT 2009 09.007.PRO.CCTP.24.04.2009 Métallerie - Serrurerie - 1 / 10 7 LOT 07 METALLERIE -

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Systèmes de levage et de fixation

Systèmes de levage et de fixation Systèmes de levage et de fixation ocal Presence Global Competence Sommaire 01. rtéon: présentation de la société 04 02. Système de levage artéon 06 03. Système de levage par ancres plates 14 04. Système

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES

DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES Sommaire Page de garde Sommaire 1 domaine d'application 2 références 2.1 références normatives 2.2 référence bibliographique 3 définitions 3.1 plaques nervurées

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES -

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - Ce CCTP peut être adapté aux particularités du chantier. Pour faciliter son utilisation, les éléments à compléter ou relevant de

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Notre métier... p 4. Matière première... p 6. Ossature bois... p 9

Notre métier... p 4. Matière première... p 6. Ossature bois... p 9 Notre métier... p Matière première... p Ossature bois... p 9 Éléments constitutifs... p 0 Assemblages... p Performances énergétiques... p Réalisations... p Notre métier Matière première Charpentes Françaises

Plus en détail

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES FS131170 MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES DCE - INDICE A Mai 2014 C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 3 Charpente

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE FICHE TECHNIQUE PLANS DE TRAVAIL EGGER EUROSPAN Les plans de travail EGGER EUROSPAN se composent d un panneau support EUROSPAN à faible émission de formaldéhyde E1 et d un stratifié décoratif plaqué uniformément

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

Principes d utilisation des lames de sol Silvadec

Principes d utilisation des lames de sol Silvadec www.silvadec.com / info@silvadec.com / tel.:+33 (0)2.97.45.09.00 Principes d utilisation des lames de sol Silvadec A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT TOUTE POSE DE LAMES DE SOL SILVADEC Attention!!! Les lames

Plus en détail

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm MONTREAL Carport une place à toit plat 298 x 500 cm NOTICE DE MONTAGE Réf. 47370 Universo Bois S.A.S. Siège et Plate-Forme Logistique ZI Grand Bois - BP 40006-8, rue Frédéric Niemann 57211 SARREGUEMINES

Plus en détail

STRUCTURE D UN AVION

STRUCTURE D UN AVION STRUCTURE D UN AVION Cette partie concerne plus la technique de l avion. Elle va vous permettre de connaître le vocabulaire propre à l avion. Celui ci vous permettra de situer plus facilement telle ou

Plus en détail

Panneau grand format Schilliger GFP

Panneau grand format Schilliger GFP Panneau grand format Schilliger GFP Fiche technique ETA: Agrément Technique Européen Composition: Multiplis, épaisseur des plis au choix Qualité: A/B qualité sélection sur demande B/B pour constructions

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 40.03 POSER UNE MOQUETTE C O N S E I L C a s t o r a m a La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose pages 3&4&5 La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 page 1/6 - Fiche Conseil n 40.03

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2304 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2066 Système d isolation composée (EPS + MW) non porteur support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

Notice d installation et d entretien HOTTE INDULINE

Notice d installation et d entretien HOTTE INDULINE Notice d installation et d entretien HOTTE INDULINE Photo : Induline IDF 13-2000 INSTALLATION Avant d installer et d utiliser la hotte, lire attentivement et intégralement cette notice. Ce matériel est

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Immeuble de bureaux Ilot T8, ZAC Tolbiac à Paris R. Ricciotti, O. Gaujard 1 Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Rudy Ricciotti Architecte FR-Bandol Olivier Gaujard Gaujard Technologie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 n EFR-14-002348 Selon les normes EN 15650 : 2010 et EN 13501-3 : 2007 Concernant Une gamme de clapets type

Plus en détail

COLLECTION GUIDES PRATIQUES

COLLECTION GUIDES PRATIQUES ICTB COLLECTION GUIDES PRTIQUES vant-propos La collection Guides pratiques est destinée aux rédacteurs de devis spécialisés dans les matériaux de construction en tôle d acier. Le présent numéro traite

Plus en détail

guide d installation Collection Frame www.wetstyle.ca

guide d installation Collection Frame www.wetstyle.ca guide d installation Collection Frame www.wetstyle.ca GUIDE D INSTALLATION PHARMACIE-MIROIR FRAME AVANT DE COMMENCER Merci d avoir choisi les produits de qualité de la ligne WETSTYLE. Veuillez noter qu'avant

Plus en détail

Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123. Quick Point. Plaques pour Quick Tower Page 124. Präge Fix. Makro Grip. Quick Point. Quick Tower.

Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123. Quick Point. Plaques pour Quick Tower Page 124. Präge Fix. Makro Grip. Quick Point. Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123 Plaques pour Page 124 119 - La solution idéale pour vos machines à broche horizontale Pour plaques ou 96 Grille de positionnement continue Compatible avec tous les systèmes

Plus en détail

Avis Technique 20/10-188 Annule et remplace l Avis Technique 20/09-151 VARIO TOITURE

Avis Technique 20/10-188 Annule et remplace l Avis Technique 20/09-151 VARIO TOITURE Avis Technique 20/10-188 Annule et remplace l Avis Technique 20/09-151 Système d isolation thermique de combles et d étanchéité à l air System of thermal insulation and airtightness for roofs and attics

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE CHEMISE «LAURIE» SOMMAIRE

DOSSIER TECHNIQUE CHEMISE «LAURIE» SOMMAIRE DOSSIER TECHNIQUE CHEMISE «LAURIE» SOMMAIRE Cahier des charges, Fiche technique, Nomenclature, Gamme opératoire, Fiche de contrôle. CHEMISE «LAURIE» EXTRAIT DU CAHIER DES CARGES : FONCTION D USAGE Top

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail