Sémiologie & Pathologie Dentaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sémiologie & Pathologie Dentaire"

Transcription

1 BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Sémiologie & Pathologie Dentaire Leçon 5 Pathologies de la Pulpe et ses Extensions Marc Hermans Maître de conférence ULB 1

2 Complications de la carie 2

3 Carie de cl 1 > cl 2 > pulpe 3

4 Diagnostic Endodontique 4

5 Parodontite Apicale Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 5

6 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005? 6

7 Matériel attaché à l apex d une dent extraite 7

8 Envahisseurs flore microbienne mixte Cellules Anticorps Médiateurs Cellulaires Les défenses de l hôte 8

9 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005? 9

10 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Granulome 90% Kyste 9,9% Autre 0,1% 10

11 11

12 Principe 1 90% des dents nécessitant un traitement endo ont une exposition pulpaire 12

13 Exposition Pulpaire?13

14 90% des dents nécessitant un traitement endo ont une exposition pulpaire 14

15 Principe 1 8% des dents nécessitant un traitement endo présentent une lésion endo sur une rx 15

16 2% Principe 1 des dents nécessitant un traitement endo sont mises en évidence par des tests plus sophistiqués. 16

17 Principe 2 La pulpe se mortifie dans le sens coronal > apical La direction est due au sens de l effraction de la couronne Caries - restaurations multiples - trauma 17

18 Principe 2 La pulpe se mortifie dans le sens coronal > apical Radiotransparence = Test pulpaire non vital 18

19 Principe 2 La pulpe se mortifie dans le sens coronal > apical Non Radiotransparence = Test pulpaire possible sensible 19

20 Principe 2 La pulpe se mortifie dans le sens coronal > apical Non Radiotransparence = Test pulpaire possible sensible 20

21 Principe 3 La pulpe se mortifie de façon multifactorielle Plus une dent est soignée plus elle court le risque de se mortifier 21

22 Principe 3 La pulpe se mortifie de façon multifactorielle 22

23 Pulpe: les 6 degrés d atteinte 23

24 1. Exposition Pulpaire Symptômes: «comme sous le soleil» TEST: Confirmer l exposition pulpaire cliniquement ou radiologiquement Film radiographique - Marc Hermans- Dent

25 Relation Carie Pulpe?? Quelle est la dent la plus atteinte? 25

26 Relation Carie Pulpe??? Quelle est la dent la plus atteinte? 26

27 Quelle est la dent la plus atteinte? Si 90% des dents atteintes au niveau endo ont une exposition pulpaire alors la dent 15 est la plus susceptible... 27

28 Diagnostic Exposition Pulpaire Simple et facile Symptômes clairs: chaud, froid, mordu, percussion, palpation... Patients ont une histoire... Question clef: «que ressentez vous maintenant et où?» Test clef? Rx Bitewing le plus souvent... 28

29 2. Hyperhémie Pulpaire Symptômes: Douleur au Froid TEST: Confirmer avec du froid Film radiographique - Marc Hermans- Dent

30 Test au froid Faire voyager le test au froid de dents en dents et pas seulement sur la dent suspecte 30

31 Hyperhémie Pulpaire Réversible ( potentiellement! ) Notez la durée de la stimulation au froid court et bref: peut être réversible très intense et prolongé: pulpite proche Dent sensible ou Hyperhémie? 31

32 Dent Sensible ou Hyperhémie? Saine Restaurée Bon Etat Déficiente A re-soigner Toujours Sensible? 1. Prophylaxie 2. Gel Fluoré 3. Vernis obturateur 4. Dévitalliser 32

33 3. Pulpite Symptômes: Douleur au Chaud TEST: Confirmer avec du Chaud Film radiographique - Marc Hermans- Dent

34 Pulpite Hyperhémie: douleur immédiate Pulpite: douleur au chaud paroxysmique: se construit et devient très intense le froid soulage dure 8 à 12 h parfois 1 jours ou 2 douleur intense au chaud ne dure pas des semaines ou des mois 34

35 Pulpite: traitement d urgence Multi radiculée: pulpotomie Mono radiculée: pulpectomie 35

36 Pulpite Test au chaud Saignement abondant lors de l ouverture de chambre Typique d une pulpite 36

37 4. Nécrose Symptômes: Aucuns TEST: Confirmer avec froid et/ou pulptester l absence de réponse Film radiographique - Marc Hermans- Dent

38 Nécrose: Test Test électrique (pulptester) Recherche d une réponse à la stimulation En absence de réponse on peut supposer: - dent ne répond pas - dent est nécrosée. 38

39 Nécrose: Rx Pas encore de signes radiologique Souvent le patient rapporte avoir eu très mal il y a quelques jours ou semaines, mais va mieux aujourd hui... Beaucoup de dents nécrosées restent non diagnostiquées... 39

40 Nécrose: Tests incertains? Si aucune évocation peut être faite avec les tests cliniques alors: Test de fraisage... 40

41 5. Lésion Endodontique Réaction Apicale (RA) Symptômes: Aucuns Perussion Gonflement possible Fistule possible TEST: Clinics négatif: froid & chaud Rx apicale Film radiographique - Marc Hermans- Dent

42 5. Lésion Endodontique Réaction Apicale (RA) Radiotransparence apicale et gutta remontant la fistule 42

43 5. Lésion Endodontique Réaction Apicale (RA) Radiotransparence apicale et gutta remontant la fistule Pas de réponse clinique 43

44 6. Abcès Alvéolaire Aigu (AAA) Symptômes: Douleur à la pression insupportable Le patient identifie la dent TEST: Clinics négatif: froid & chaud et test de cavité : négatifs Rx apicale Film radiographique - Marc Hermans- Dent

45 6. Abcès Alvéolaire Aigu (AAA) Ouverture de chambre: suppuration Possiblité de meuler un peu la dent pour soulager d occlusion 45

46 Test Classiques Rx Palpation Percussion Froid Chaud Electric pulp test Rouleau de cotton Cavité Anesthésie Transillumination Coloration Sondage Parodontal 46

47 Clefs Ecoutez le patient Reproduisez par tests ses plaintes Recherche rx de confirmation ou infirmation Si le patient vous demande votre opinon, répondez: «les tests pointent ce diagnostic» 47

48 Pathologie Dentaire Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Carie Carie touchant la pulpe Pulpite Nécrose Nécrose Abcès apical Parodontite apicale Granulôme Kyste 48

49 Diagnostic Pulpaire Possible Normal Pulpite Réversible Pulpite irréversible Nécrose Ancien traitement endodontique 49

50 Pulpe Normale Symptôme: Aucun Radio: Pas de changement périapical Tests Pulpaires: répond normalement Tests périapicaux: pas sensible à la percussion ou la palpation 50

51 Pulpite Résversible Symptôme: Possible sensibilité thermique Radio: Pas de changement périapical Tests Pulpaires: répond - sensibilté non prolongée Tests périapicaux: pas sensible à la percussion ou la palpation 51

52 Pulpite Irrésversible Symptôme: Possible douleur spontanée Radio: Pas de changement périapical Tests Pulpaires: douleur qui se prolonge Tests périapicaux: généralement, pas sensible à la percussion ou la palpation 52

53 Pulpe Nécrosée Symptôme: Pas de sensibilité Thermique Radio: Variable selon le statut périapical Tests Pulpaires: Pas de réponse Tests périapicaux: Variable selon le statut périapical 53

54 Pathologie Endo- parodontale Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent 005 Film radiographique - Marc Hermans- Dent

55 Diagnostic Périapical Possible Normal Parodontite apicale aigue Parodontite apicale chronique Parodontite apicale chronique avec symptômes Abcès péri-apical aigue Abcès chronique apical Ostéite condensante 55

56 PeriApex Normal Symptomes : Aucuns Radio : Pas de changement péri-apical Tests pulpaires: réponse normale Tests périapicaux: pas sensible à la percussion ou la palpation 56

57 Parodontite Péri- Apicale Chronique Symptomes : Aucun Radio : Radiotransparence periapicale Tests pulpaires: pas de réponse Tests périapicaux: pas sensible à la percussion ou la palpation 57

58 Abcès Apical Chronique Symptomes : Fistule, souvent non douloueux Radio : Radiotransparence periapicale Tests pulpaires: pas de réponse Tests périapicaux: pas sensible à la percussion ou la palpation 58

59 Ostéite Condensante Symptomes : Variable Radio : Augmentation de la densité osseuse Tests pulpaires: varie selon l état pulpaire Tests périapicaux: +/- sensible à la percussion ou la palpation 59

60 Plan de Traitement Décisions de traitement basées sur: le diagnostic pulpaire le diagnostic peri-apical les capacité de restauré la dent la santé ou l état parodontal la difficulté du cas l aspect financier 60

61 Les questions à se poser 61

62 Les états de la dent Vivante Saine Cariée Soignée Sensible InSensible Morte Dévitallisée Saine Cariée Soignée 62

63 Parodonte? Vivante Insensible Saine Soignée Vivante Cariée Sensible Douloureuse 63

64 Complications Pulpaire Imagerie Osseuse 64

65 Principe de description des lésions osseuses (Rx) Radiodensité relative et structure interne de la lésion Taille et localisation de la lésion Forme de la lésion Effet sur os adjacent Effet sur le cortex osseu Effet sur les dents adjacentes Réaction périostée 65

66 Radiotransparence(s) Périapicale d origine pulpaire 66

67 Radiotransperence(s) multiples 67

68 Radiotransparence d origine pulpaire Causée par des produits inflammatoires irritants s échappant d une dent mortifiée et initiant une réaction locale dans la région périapicale 68

69 Radiotransparence d origine pulpaire Granulôme Péri-Apical Pathologie radiotransparente la plus fréquente (+ de 50%) Petite ronde ovoide radiotransparence autour des apex dentaires avec ou sans bordures nettes Cellules endothéliales, capillaires, jeunes fibroblastes, petite quantité de collagène et cellules chroniques inflammatoires, lymphocytes, plasmocytes et macrophages 69

70 Radiotransparence d origine pulpaire Granulôme Péri-Apical 70

71 Radiotransparence d origine pulpaire Granulôme Péri-Apical 71

72 Radiotransparence d origine pulpaire Granulôme Péri-Apical Diagnostic différentiel Traumatique Cémentome ( 1er stage) Abcès apical Défaut chirurgical Kysteradiculaire 72

73 Radiotransparence d origine pulpaire Kyste Radiculaire Cavité liquidienne bordée d éphithélium se développe au départ d un granulôme peri-apical Similaire au granulôme péri-apical: radiotransparence ronde ou ovale, bien défini, corticale si ancien Les limites corticales sont continues à la lamnina dura de la dent. Apex souvent identifié dans la lésion Dents adjacentes déplacées rarement résorbées 73

74 Radiotransparence d origine pulpaire Kyste Radiculaire 74

75 Radiotransparence d origine pulpaire Kyste Radiculaire 75

76 Radiotransparence d origine pulpaire Kyste Radiculaire 76

77 Radiotransparence d origine pulpaire Défect Chirurgical Zone ne se comblant pas après chirurgie Tissu fibreux dense situé à l apex de dents dépulpées dent asymptomatique 77

78 Radiotransparence d origine pulpaire Défect Chirurgical 78

79 79

80 80

81 Radiotransparence d origine pulpaire Abcès Apical Aigu ou chronique Associé à une Carie dentaire profonde Elargissement parodontal Radiotransparence diffuse Souvent disparition de la lamina dura apicale 81

82 Radiotransparence d origine pulpaire Abcès Apical 82

83 Radiotransparence d origine non pulpaire Causée par des structures anatomiques projettées kystes ou lésions osseuses non pulpaires manifestations loacalisées dans le peri-apex de maladies systémiques 83

84 Radiotransparence d origine non pulpaire Cémentome Phase 1 Apex de certaines incisives inférieures Adultes âges moyen ( typique: femme noire ) Rond, monoloculaire, souvent multiple Dents adjacentes: typiquement vivantes, non déplacées, non résorbées. L espace périapical ligamentaire est intact Petit, jusque 1cm 84

85 Radiotransparence d origine non pulpaire Cémentome Phase 1 85

86 Radiotransparence d origine non pulpaire Parodontite Destruction osseuse sévère localisée autour de l apex de certaines dents ( lésion endoparo) 86

87 Radiotransparence d origine non pulpaire Parodontite 87

88 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste traumatique osseux (solitaire) Cavité osseuse non recouverte par un épithélium Etiologie et pathogénie inconnue. Presque toujours asymptomatique Souvent chez jeune de 20 ans Localisation: mandibule prémolaire/molaire Monoloculaire, définition modérée, légère décorticalisation Les marges supérieures contournent les racines Rarement résorption ou déplacement des dents adjacentes Dents sont souvent vitales 88

89 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste traumatique osseux (solitaire) 89

90 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste traumatique osseux (solitaire) 90

91 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste traumatique osseux (solitaire) 91

92 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste du Canal Naso-Palatin Kyste non odontogénique le plus courant Provient de cellules épithéliales résiduelles du canal naso-palatin ou canal incisal Site: médian, maxillaire antérieur Uniloculaire, rond, oval, bien défini, bien corticalisé (sauf si infecté) Dents adjacentes: déplacées rarement résorbées Peut cuaser une expasion palatine 92

93 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste du Canal Naso-Palatin 93

94 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste du Canal Naso-Palatin 94

95 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste du Canal Naso-Palatin 95

96 Radiotransparence d origine non pulpaire Kyste du Canal Naso-Palatin 96

97 Radiotransparence d origine non pulpaire Granulome Eosinophile Lésion lytique osseuse bénigne caractérisée par la prolifération de cellules de langerhans Adolescents et adultes jeunes Localisé ou lésions multiples Dans les machoires, + de 75% mandibulaire Rond, monoloculaire, non corticalisé Destruction de l os cortical ( dent mobile) sans atteinte dentaire ( résorption radiculaire) 97

98 Radiotransparence d origine non pulpaire Granulome Eosinophile 98

99 99

100 Radiotransparence d origine non pulpaire Granulome Eosinophile 100

101 101

102 Radiotransparence Péri-coronaire 102

103 Radiotransparence Péri-coronaire Lésion liée à une dent incluse ou semi-incluse La radiotransparence peut entourer seulement la couronne ou la dent complète causant le déplacement de la dent associée 103

104 Radiotransparence Péri-coronaire Follicule dentaire Bien défini et bien corticalisé Radiotransparence de la taille du diamètre de la couronne dentaire se dévéloppant souvent billatéral 104

105 Radiotransparence Péri-coronaire Follicule dentaire 105

106 Radiotransparence Péri-coronaire Pericoronarite Infection des tissus mou entourant la couronne de la dent partiellement éruptée Plus fréquent sur dents de sagesses mandibulaires Souvent diamètre < 5mm 106

107 Radiotransparence Péri-coronaire Follicule dentaire 107

108 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Paradentaire Kyste à pathogénie certaine survient en relation à dent partiellement éruptée vitale souvent dent de sagesse 108

109 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère Le kyste odontogénique le plus courant Se produit dans la région folliculaire d une dent permanente non éruptée Se développe sur accumulation de fluides des restes amméllaires 109

110 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère ou Folliculaire 110

111 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère ou Folliculaire 111

112 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère ou Folliculaire 112

113 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère ou Folliculaire 113

114 Radiotransparence Péri-coronaire Kyste Dentigère ou Folliculaire 114

115 Radiotransparence Interradiculaire Entre les racines d une dent ou de dents adjacentes Projection de structures anatomiques Vraies lésions liées à des tumeurs et kystes odontogénique 115

116 Radiotransparence Interradiculaire Kyste Parodontal latéral Kyste du développement Restes épithéliaux Asymptômatique Petite taille Uniloculaire, rond ou oval, bien défini, corticalisé 116

117 Kystes multiples 117

118 118

119 RADIOPACITES 119

120 Radiopacité Hypercémentose 120

121 Hypercémentose 121

122 Torus / Tori 122

123 Ostéome Ostéome dense Ostéome médullaire périosté 123

124 Cementoblastome Tumeur Bénigne en balle de golf 124

125 Dysplasie Fibreuse 125

126 Périapicale dysplasie Fibreuse 126

127 Dysplasie Cémentoosseuse Floride 127

128 Radiotransparence(s) Kystes Multiples 128

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013 Mathieu 6 ans SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE Dr MOULIS - D3 La dent permanente immature Naïma 15 ans Croissance Radiculaire Stades de Nolla La dent permanente mature Stade 8 Stade 9 Stade 10 Eruption

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport.

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Anatomie dentaire. Dents définitives Par demi-arcade» 2 incisives» 1 canine»

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Sommaire. 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire

Sommaire. 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire Sommaire 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire Indications Indications thérapeutiques Indications prophylactiques Programmation

Plus en détail

CONE BEAM ET ENDODONTIE

CONE BEAM ET ENDODONTIE CONE BEAM ET ENDODONTIE L endodontie est le traitement et la prévention des parodontites apicales dans le but de la conservation de la dent. Ces dernières années, le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR -------

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR ------- UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- Année : 2015 N : 018 LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR ------- THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS- 2014 5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE

Plus en détail

Sémiologie & Pathologie Dentaire

Sémiologie & Pathologie Dentaire BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Sémiologie & Pathologie Dentaire Leçon 3 Introduction à la pathologie dentaire Examens et tests clinics Marc Hermans Maître de conférence

Plus en détail

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti IMAGERIE DES AMELOBLASTOMES (A propos de 20 cas) S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi Casablanca - Maroc Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010 Introduction

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 1 : Définitions Introduction I/ La dent A) Tissus mous B) Tissus durs C) La dent en formation II/ La maladie carieuse A) Définition B) Action III/ D

Plus en détail

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15 Plan 1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 2.1. TYPE ET CADRE DE L ÉTUDE... 5 2.2. POPULATION ÉTUDIÉE... 5 2.3. RECUEIL DES DONNÉES... 5 2.4. CRITÈRES DE JUGEMENT... 9 2.5. CRITÈRES D INCLUSION...

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

OSTEONECROSE DE LA MACHOIRE SOUS BIPHOSPHONATES: ASPECTS RADIOLOGIQUES

OSTEONECROSE DE LA MACHOIRE SOUS BIPHOSPHONATES: ASPECTS RADIOLOGIQUES OSTEONECROSE DE LA MACHOIRE SOUS BIPHOSPHONATES: ASPECTS RADIOLOGIQUES Dr F.ORLANDINI, D. BOSSARD, G. BLANC, S.SALINO AG. BODARD, R.GOURMET Centre Léon Bérard Lyon, France INTRODUCTION: OBJECTIFS 1) Rappeler

Plus en détail

IFSI 14 MAI 2008. L infirmière : G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet. Service d odontologie

IFSI 14 MAI 2008. L infirmière : G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet. Service d odontologie IFSI 14 MAI 2008 L infirmière : soignante du sourire, actrice de l hygiène et des soins G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet Service d odontologie Faculté de chirurgie-dentaire de l Université

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010 DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES Delphine Maret 11/03/2010 I. Dent en anthropologie Organe dentaire : potentiel d investigation Constituée des tissus les plus durs de l organisme Témoin

Plus en détail

DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1

DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1 DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1 Joël, 22 ans, se présente aux urgences en allégant avoir reçu des coups. Il se plaint d un trouble de l occlusion dentaire et d une limitation de l ouverture buccale.

Plus en détail

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal,

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, Dre Roseline Lorrain DMV, Clinicienne en dentisterie Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, qu est-ce qui est acceptable, quand doit-on s en préoccuper? L occlusion réfère à la relation

Plus en détail

Lésions des mâchoires

Lésions des mâchoires Lésions des mâchoires lésions osseuses lésions salivaires lésions odontogènes (et autres kystes) kystes acquis kystes congénitaux tumeurs bénignes (et/ou hamartomes) tumeurs malignes Lésions osseuses lésions

Plus en détail

GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE PAROIMPLANTO.CA. 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9

GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE PAROIMPLANTO.CA. 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9 GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE 514-630-6899 PAROIMPLANTO.CA 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9 GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE QUELS SONT LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES D UNE

Plus en détail

DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016

DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 Mr KARY âgé de 30 ans déteste aller chez le dentiste et donc n a aucun suivi à ce niveau. Depuis 3 jours il présente une douleur constante au niveau

Plus en détail

Le kyste nasopalatin

Le kyste nasopalatin Valérie G. A. Suter 1, Hans Jörg Altermatt 2, Thomas C. Voegelin 1, Michael M. Bornstein 1 1 Clinique de chirurgie orale et de stomatologie, Cliniques de médecine dentaire de l Université de Berne 2 Institut

Plus en détail

Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu mou (la pulpe) et de tissu dur (la dentine).

Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu mou (la pulpe) et de tissu dur (la dentine). Réactions pulpo dentinaires Le Complexe dentino pulpaire Agents agresseurs Réaction du CDP à l agression Prévention I Le Complexe dentino pulpaire Il a une origine ectomésenchymateuse : composé de tissu

Plus en détail

Maladies parodontales : La réponse des professionnels

Maladies parodontales : La réponse des professionnels Maladies parodontales : La réponse des professionnels D O S S I E R D E P R E S S E J U I N 2 0 0 8 Sommaire Physiologie du parodonte page 2 Les maladies du parodonte page 3 La cause page 3 Les symptômes

Plus en détail

Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique

Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique Cette partie consiste en une série de questions à choix multiples et représente approximativement 20% de l examen de 3 heures. EXEMPLE DE

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Endodontie et Cone beam CT: Optimiser la complémentarité

Endodontie et Cone beam CT: Optimiser la complémentarité Endodontie et Cone beam CT: Optimiser la complémentarité 27 mai 2016 Interdiction: d être debout dans les allées ou devant les portes. d utiliser les téléphones cellulaires. d'enregistrer la conférence

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES

RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES Etudiant : Bruno Abehassera (série 1) Mail : Bruno.Abehassera@gmail.com RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES Date : 05/01/2012 Professeur : Dr. Stéphane Kerner Nombre

Plus en détail

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires La Rhizarthrose Définition La rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce est une pathologie très fréquente, souvent bien tolérée, qui touche 20% des femmes. Elle correspond à l usure chronique du cartilage

Plus en détail

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Nociception trigéminale Présence de fibres nociceptives dans le V Sensibles à stimulus physique, thermique, chimique.

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6 UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2007 Thèse n 6 TRAITEMENT D URGENCE EN ENDODONTIE : ELABORATION D UN OUTIL DECISIONNEL. THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Anatomie cranio-faciale Examen de la face et de la cavité buccale Item 201 Traumatologie maxillo-faciale Item 256

Plus en détail

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE. Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE. Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE PANORAMA LESIONNEL Os Fémur Tibia Rotule Péroné Ligaments Tendons Pivot central Ligaments périphériques Tendon rotulien Tendon quadricipital

Plus en détail

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe Robert Charland 1, Marie Champagne 2, Paule Salvail 3, Normand Aubre 4, Richard Mercier 5, Sylvain Gagnon 6, Élise Shoghikian 7 et Pierre Mackay 8 Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement

Plus en détail

ème PARTIE CONE BEAM EN ODONTOSTOMATOLOGIE: 100 IMAGES CLES. Dr Norbert BELLAICHE Radiologue, Paris

ème PARTIE CONE BEAM EN ODONTOSTOMATOLOGIE: 100 IMAGES CLES. Dr Norbert BELLAICHE Radiologue, Paris CONE BEAM EN ODONTOSTOMATOLOGIE: 100 IMAGES CLES En Médecine, on ne trouve que ce que l on cherche et l on ne cherche que ce que l on connaît. Toute connaissance vient de l expérience, le reste n est qu

Plus en détail

Alain VILLETTE DSO. Thierry COLLIER docteur en chirurgie dentaire. Thierry DELANNOY docteur en chirurgie dentaire

Alain VILLETTE DSO. Thierry COLLIER docteur en chirurgie dentaire. Thierry DELANNOY docteur en chirurgie dentaire Formation continue ANESTHÉSIE Alain VILLETTE DSO Thierry COLLIER docteur en chirurgie dentaire Thierry DELANNOY docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles

Plus en détail

Ostéoscléroses maxillaires focales

Ostéoscléroses maxillaires focales Bibliographie voir texte allemand, page 331 Pratique quotidienne et formation complémentaire Ostéoscléroses maxillaires focales Une synthèse diagnostique et thérapeutique Mots-clés: ostéoscléroses, ostéosclérose

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE CE QU IL FAUT RETENIR Une bonne connaissance de la physiologie dentaire est nécessaire au diagnostic, à la conduite et au suivi d une thérapeutique ainsi qu au pronostic.

Plus en détail

Biodentine TM partie 3

Biodentine TM partie 3 Dr. Rita Cauwels et Prof. dr. Luc Martens Département de Pédodontie - UZGent Biodentine TM partie 3 Pulpotomie après trauma Les incisives centrales supérieures sont impliquées dans 75% de tous les traumatismes

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Introduction La présence de métastases osseuses est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine Constantine Département de Medecine Dentaire Ostéologie : PROGRAMME DE PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE Maxillaire Supérieur

Plus en détail

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Chez l enfant et l adolescent RADIOGRAPHIES Traumatisme + ++ Douleur osseuse Tuméfaction «Anomalie» osseuse Tumeurs bénignes >>> malignes

Plus en détail

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Faculté Odontologie Université de Montpellier Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Semestre 1 ANGLAIS TD : 1 Grammaire, conjugaison,

Plus en détail

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions Que se passe-t-il si les récessions gingivales ne sont pas traitées? L absence de traitement des récessions gingivales

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail

La coronectomie. MOTS-CLÉS Dents de sagesse mandibulaires, coronectomie, lésion nerveuse, nerf alvéolaire inférieur

La coronectomie. MOTS-CLÉS Dents de sagesse mandibulaires, coronectomie, lésion nerveuse, nerf alvéolaire inférieur 1154 RATIQUE QUOTIDIENNE ET FORMATION CONTINUE BIBLIOGRAHIE VOIR TEXTE ALLEMAND, AGE 1153 Daniel Wolf 1,2 Tara Renton 1 1 King s College London Dental Institute, Dept of Oral Surgery, Denmark Hill Campus,

Plus en détail

La première et la seule dentine en capsule

La première et la seule dentine en capsule La première et la seule dentine en capsule Biodentine s'utilise dans tous les cas d'atteinte dentinaire. Désormais, Biodentine permet une restauration complète en une seule séance. Biodentine est le premier

Plus en détail

un genou douloureux en mésothérapie

un genou douloureux en mésothérapie Docteur Philippe LAFUMA Médecin du Sport un genou douloureux en mésothérapie FMC LYON dimanche 11 décembre 2011 - Mésothérapie un genou douloureux en mésothérapie Principales causes de douleurs du genou

Plus en détail

- Support de Cours (Version PDF) - Item 58 : Cataracte. Date de création du document 2010-2011. - Université Médicale Virtuelle Francophone -

- Support de Cours (Version PDF) - Item 58 : Cataracte. Date de création du document 2010-2011. - Université Médicale Virtuelle Francophone - Item 58 : Cataracte Date de création du document 2010-2011 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostic...1 1. 1 Circonstances de découvertes et signes fonctionnels...1 1. 2 Examen clinique... 1

Plus en détail

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Rein Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le rein normal 1700 l de sang > 1 l d urine Homéostasie du milieu liquide Rôle endocrine: Erythropoïétine

Plus en détail

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Page 1 sur 16 Page 2 sur 16 Protocole d utilisation et de nettoyage de la buse AIR-N-GO PERIO SATELEC SOMMAIRE I - TABLEAU DE RESUME... 4 II - L UTILISATION

Plus en détail

Protocoles d Extractions en Implantologie

Protocoles d Extractions en Implantologie Protocoles d Extractions en Implantologie Conférence : Fiabiliser l implantologie - Generation Implant Nice Antoine Diss Revue de la littérature Nice, le 25 Février 2010 L extraction d une dent entrainee

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

Le maintien ou le rétablissement de. préopératoire. de la difficulté en endodontie. Endodontie CPEA CPEA

Le maintien ou le rétablissement de. préopératoire. de la difficulté en endodontie. Endodontie CPEA CPEA Endodontie CPEA CPEA Le maintien ou le rétablissement de la santé des structures parodontales par le biais d un traitement conservateur est donc un objectif réalisable avec un résultat prédictible. Cependant

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 N 05 ETUDE DE LA DOULEUR PREOPERATOIRE ET L UTILISATION DES MEDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS CONSULTANT

Plus en détail

RÉSEAU NATIONAL DES CENTRES DE SANTÉ MUTUALISTES CCAM PARAMETRAGE DES ACTES ET STRUCTURATION DU THESAURUS

RÉSEAU NATIONAL DES CENTRES DE SANTÉ MUTUALISTES CCAM PARAMETRAGE DES ACTES ET STRUCTURATION DU THESAURUS RÉSEAU NATIONAL DES CENTRES DE SANTÉ MUTUALISTES CCAM PARAMETRAGE DES ACTES ET STRUCTURATION DU THESAURUS 28/02/2014 1 Structuration du Thésaurus 5 niveaux pour accéder à l acte au niveau de la structure

Plus en détail

AFFECTIONS KYSTIQUES DES MAXILLAIRES

AFFECTIONS KYSTIQUES DES MAXILLAIRES AFFECTIONS KYSTIQUES DES MAXILLAIRES INTRODUCTION : Le kyste maxillaire est défini par une production pathologique formée par une cavité creusée dans le squelette maxillo-facial ne communiquant pas avec

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

obs. Service de Radiologie Guilloz

obs. Service de Radiologie Guilloz Femme de 53 ans ; 2 radiographies du poignet à un an d'intervalle. Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir pour le diagnostic 1 an avant Sabine Aptel IHN obs. Service de Radiologie

Plus en détail

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE Résumé F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE F-Splint-Aid Slim est une bande en fibre de verre, pré-imprégnée d'un adhésif dentaire. La nouvelle

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Tumeurs Bénignes 2 TCG Kyste Anévrysmal Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Introduction Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30 ans (16 à 64) 80 % entre 15 et 30 Hommes

Plus en détail

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012 4 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE

Plus en détail

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial 0.Amriss, N.Moussali, N.Elbenna, A.Gharbi, A.abdelouafi Service de Radiologie 20 Aout CHU IBN ROCHD. Casablanca. Maroc Introduction Le massif facial

Plus en détail

Laser pulsé à 3 longueurs d ondes. laser & technology.

Laser pulsé à 3 longueurs d ondes. laser & technology. laser & technology DELTA CUBE - Fabrication 100 % française Le Laser dernière génération La diode laser est une technologie très avancée dont la diffusion s est généralisée dans de nombreuses activités

Plus en détail

LE SPONDYLOLISTHÉSIS OBJECTIFS

LE SPONDYLOLISTHÉSIS OBJECTIFS LE SPONDYLOLISTHÉSIS J-P STEIB OBJECTIFS Savoir la définition d un spondylolisthésis et d une spondylolyse. Pouvoir évoquer ce diagnostic devant une lombalgie mécanique (enfant ou adulte). Reconnaître

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Texte court du rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

Cancer et lésions osseuses : métastases?

Cancer et lésions osseuses : métastases? Cancer et lésions osseuses : métastases? J. Alexiou, C. Gehanne Institut Bordet, ULB Bruxelles Introduction La métastase osseuse est une complication fréquente des cancers. Il est donc important de rechercher

Plus en détail

Conduite à tenir face à une urgence endodontique

Conduite à tenir face à une urgence endodontique Conduite à tenir face à une urgence endodontique RÉSUMÉ Guilhem ROMIEU Attaché, Ancien assistant hospitalier et universitaire, UFR Odontologie, Université Montpellier I, CHU de Montpellier. 7 rue du Clos,

Plus en détail

Dr. Majid SAKOUT, Professeur Assistant en Odontologie Conservatrice ; Faculté de Médecine Dentaire ; RABAT.

Dr. Majid SAKOUT, Professeur Assistant en Odontologie Conservatrice ; Faculté de Médecine Dentaire ; RABAT. Dr. Majid SAKOUT, Professeur Assistant en Odontologie Conservatrice ; Faculté de Médecine Dentaire ; RABAT. Dr. Bouchra CHRAIBI, Professeur Assistant en Odontologie Conservatrice ; Faculté de Médecine

Plus en détail

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON Techniques: CLICHES SIMPLES INUTILES en pathologie CHRONIQUE SCANNER Examen de référence Complément de

Plus en détail

Étudiez le formulaire de renseignements sur le patient. Quel âge a la patiente?

Étudiez le formulaire de renseignements sur le patient. Quel âge a la patiente? Formulaire de renseignements sur le patient Les hygiénistes dentaires assurent un traitement d hygiène dentaire et donnent des renseignements reliés à la prévention des maladies et des affections des dents

Plus en détail

FRACTURE DU SCAPHOÏDE CARPIEN SUR KYSTE SYNOVIAL INTRA-OSSEUX TRAITEE PAR CURETAGE ET GREFFE VASCULARISEE SUR L ARTERE TRANSVERSE ANTERIEURE DU CARPE

FRACTURE DU SCAPHOÏDE CARPIEN SUR KYSTE SYNOVIAL INTRA-OSSEUX TRAITEE PAR CURETAGE ET GREFFE VASCULARISEE SUR L ARTERE TRANSVERSE ANTERIEURE DU CARPE FRACTURE DU SCAPHOÏDE CARPIEN SUR KYSTE SYNOVIAL INTRA-OSSEUX TRAITEE PAR CURETAGE ET GREFFE VASCULARISEE SUR L ARTERE TRANSVERSE ANTERIEURE DU CARPE. A PROPOS D UNE OBSERVATION. M. YAKOUBI N. MEZIANI

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

Traitement d un granulome apical sur un implant par laser Erbium YAG

Traitement d un granulome apical sur un implant par laser Erbium YAG Traitement d un granulome apical sur un implant par Erbium YAG Auteur_Dr David Guex, France Fig. 1_Pourquoi l erbium? Fig. 2_Pénétration tissulaire thermique. Fig. 3_Vaporisation explosive. Fig. 4_Effet

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes CAS CLINIQUE 1 Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes Un homme de 42 ans se présente en consultakon pour l apparikon d une douleur faciale droite. Elle siège

Plus en détail

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE :

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ASPECTS EN IMAGERIE A Hassanin Negila; J-P Palot; V Ladam-Marcus; F Bonnet; B Menanteau; C Marcus Reims - France CHU REIMS OBJECTIFS Décrire les aspects observés en

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Dentistes généralistes et spécialistes

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Dentistes généralistes et spécialistes Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Date d entrée en vigueur Le 1 er juin 2014 Les soins dentaires couverts dans le cadre du Programme des SSNA sont assujettis aux modalités du programme.

Plus en détail

Dent invaginée (dens invaginatus)

Dent invaginée (dens invaginatus) Bibliographie voir texte allemand, page 705 Pratique quotidienne et formation complémentaire Dent invaginée (dens invaginatus) Revue de la littérature recommandations diagnostiques et thérapeutiques Mots-clés:

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

de mettre en évidence les processus de destruction ou de guérison.

de mettre en évidence les processus de destruction ou de guérison. INTERPRÉTATION RADIOLOGIQUE DES IMAGES PÉRI-RADICULAIRES Léonardo MATOSSIAN Yves BOUCHER Pierre MACHTOU MOTS CLEFS Diagnostic radiologique Parodontite apicale Index périapical KEY WORDS Radiographic diagnosis

Plus en détail

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier Urgences dentaires Dre Thérèse Lanthier Diagnostic, cas #1 1. Avulsion de la gencive et de la muqueuse buccale 2. Avulsion dentaire: incisives 3. Fracture dentaire dent 101: racine retenue Plan d action

Plus en détail

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon Patho Chir Court 3 Pathologie du colon Colopathie fonctionnelle Colon irritable ou colon spasmodique Clinique trois symptômes majeurs: 1. les douleurs abdominales, 2. la constipation 3. la diarrhée Chronique

Plus en détail

Imagerie RM dans l exploration des infections ostéo articulaire : Intérets, indications, aspects

Imagerie RM dans l exploration des infections ostéo articulaire : Intérets, indications, aspects Imagerie RM dans l exploration des infections ostéo articulaire : Intérets, indications, aspects OBJECTIFS Connaître les différents types d infections ostéo articulaires : cellulite, bursite, teno-synovite,

Plus en détail

Biodentine TM* Nouveau substitut dentinaire bioactif pour le coiffage pulpaire direct. Introduction

Biodentine TM* Nouveau substitut dentinaire bioactif pour le coiffage pulpaire direct. Introduction Till Dammaschke Professeur Assistant, Docteur en Chirurgie Dentaire Département de dentisterie opératoire Waldeyerstr. 30-48149 Münster, Allemagne Biodentine TM* Nouveau substitut dentinaire bioactif pour

Plus en détail

Véritable atteinte auto-immune spécifique

Véritable atteinte auto-immune spécifique ophtalmopathie dysthyroïdienne 246 - OPHTALMOPATHIE DYSTHYROÏDIENNE Ce qu il faut savoir 1. Savoir évoquer une exophtalmie basedowienne sur ses caractéristiques cliniques, 2. Connaître les complications

Plus en détail

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE 1 RECOMMANDATIONS AFSSAPS - juillet 2001 RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE CURATIVE SYSTÉMIQUE RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement :

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement : 1 - Adenofibrome : a) Clinique : Tuméfaction unique (ou multiple soit d'emblée soit plus tard) chez une patiente jeune (20 à 30 ans) ayant tous les critères de la bénignité : - bien limitée - élastique

Plus en détail