FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES"

Transcription

1 FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117

2 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction M. Caumeil FCE Bureau 6A M. Tanguy FCE Bureau 7A M. Nouvel FCE Bureau 6B Mme Brosse FCE Doctrine comptable M.Coeuré AFT Mme Blondeel AFT M.Maizy ACCT Liste DRB Identification du document Préparé par : P. Garo/ MMC et F.Caillis MNC Version : 2 Référence : Logiciel : FT N12 V2 MS-Word pour Windows Documents en référence Documents en annexe - Annexe 1 «Projet de table de correspondance entre les comptes de l Etat et ceux de l AFT» Page 2 sur 117

3 SOMMAIRE 1 Objet de la fiche technique Plan comptable annoté Bilan Charges nettes Engagements hors bilan Règles principes fondateurs Instruments financiers à terme Définition des opérations négociées sur des marchés, des opérations traitées de gré à gré et des opérations qualifiées de couverture Règles de comptabilisation et d évaluation applicables aux contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Classement des contrats selon leur objet Règle générale Application spécifique aux contrats d échange de taux d intérêt Comptabilisation et évaluation en cours d exercice Comptabilisation et évaluation à la clôture des comptes Règles de comptabilisation et d évaluation applicables aux instruments financiers à terme de taux d intérêt (hors contrats d échange de taux d intérêt) Lors de la conclusion du contrat En cours de contrat Opérations non qualifiées de couverture Opérations qualifiées de couverture Dettes diverses Emprunts en devises et opérations de couverture Principal Intérêts Page 3 sur 117

4 3.321 Intérêts courus Intérêts non courus Opérations de couverture Charges et produits financiers Schémas usuels de comptabilisation Contrats d échange de taux d intérêt Les contrats d échange de taux d intérêt actuellement utilisés : contrats classés dans la catégorie c), «macro-couverture» Comptabilisation lors de la conclusion du contrat Comptabilisation du nominal du contrat Comptabilisation de la soulte éventuelle a) Cas où la soulte est versée à l origine b) Cas où la soulte est à verser à l échéance c) Cas où la soulte est reçue à l origine d) Cas où la soulte est à recevoir à l échéance Comptabilisation en cours de contrat Comptabilisation des intérêts payés ou reçus à chaque échéance Comptabilisation des appels de marge Comptabilisation lors de la clôture des comptes Comptabilisation des intérêts courus sur les contrats d échange de taux d intérêt Comptabilisation des intérêts courus sur les appels de marge Étalement de la soulte a) Cas d une charge b) Cas d un produit Traitement des plus-values et moins-values latentes Comptabilisation en fin de contrat Contre-passation des engagements hors bilan Comptabilisation des intérêts payés ou reçus Comptabilisation de la soulte Comptabilisation de l appel de marge Page 4 sur 117

5 Comptabilisation en cas de résiliation ou d assignation Contre-passation des engagements hors bilan Comptabilisation de l indemnité de résiliation ou d assignation a) Cas d une indemnité reçue c) Cas d une indemnité versée Comptabilisation de la soulte éventuelle et des intérêts Les autres catégories de contrats d échange de taux d intérêt Contrats classés dans la catégorie b), «micro-couverture ou couverture affectée» Comptabilisation du nominal du contrat Comptabilisation de la soulte Comptabilisation des intérêts courus Comptabilisation des intérêts payés ou reçus à chaque échéance Traitement des plus-values et moins-values latentes Traitement à la fin du contrat ou lors de sa résiliation ou assignation Contrats classés dans la catégorie a), «Position isolée» Comptabilisation du nominal du contrat Comptabilisation de la soulte Comptabilisation des intérêts courus Comptabilisation des intérêts payés ou reçus à chaque échéance Traitement des plus-values et moins-values latentes Traitement à la fin du contrat ou lors de sa résiliation Contrats classés dans la catégorie d), «gestion spécialisée d un portefeuille de transaction» Comptabilisation du nominal du contrat Comptabilisation de la soulte Comptabilisation des intérêts courus Comptabilisation des intérêts payés ou reçus à chaque échéance Traitement des plus-values et moins-values latentes Traitement à la fin du contrat ou lors de sa résiliation ou assignation Contrats à terme ferme de taux d intérêt Comptabilisation des contrats côtés sur un marché organisé ou assimilé Page 5 sur 117

6 Cas des opérations non qualifiées de couverture (marchés organisés et assimilés) Comptabilisation du nominal du contrat (marchés organisés et assimilés/absence de couverture) Comptabilisation du dépôt de garantie (marchés organisés et assimilés/absence de couverture) Comptabilisation des variations de valeur des contrats (marchés organisés et assimilés/absence de couverture) a) Comptabilisation des appels de marge quotidiens (marchés organisés) b) Évaluation à la date de clôture des comptes Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat (marchés organisés et assimilés/absence de couverture) a) Cas des opérations négociées sur un marché organisé avec appels de marge quotidiens b) Cas d opérations traitées sur un marché assimilé à un marché organisé mais sans appel de marge quotidien, Cas des opérations qualifiées de couverture (marchés organisés et assimilés) Comptabilisation du nominal du contrat (marchés organisés et assimilés/opérations de couverture) Comptabilisation du dépôt de garantie (marchés organisés et assimilés/opération de couverture) Comptabilisation des variations de valeur des contrats (marchés organisés et assimilés/opérations de couverture) a) Comptabilisation des appels de marge quotidiens (marchés organisés) b) Évaluation à la date de clôture des comptes Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat (marchés organisés et assimilés/opérations de couverture) a) Cas des opérations négociées sur un marché organisé avec appels de marge quotidiens b) Cas d opérations traitées sur un marché assimilé à un marché organisé mais sans appel de marge quotidien Comptabilisation lors de la sortie de l élément couvert (marchés organisés et assimilés/opérations de couverture) a) Contrat à terme ferme dénoué b) Contrat à terme ferme non dénoué Comptabilisation des contrats à terme traités de gré à gré Page 6 sur 117

7 Cas des opérations non qualifiées de couverture (gré à gré) Comptabilisation du nominal du contrat (gré à gré/absence de couverture) Comptabilisation des variations de valeur des contrats (gré à gré/absence de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat (gré à gré/absence de couverture) Cas des opérations qualifiées de couverture(gré à gré) Comptabilisation du nominal du contrat (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation des variations de valeur des contrats (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation lors de la sortie de l élément couvert (gré à gré/opérations de couverture) Options de taux d intérêt Comptabilisation des options de taux d intérêt négociées sur un marché organisé et assimilé Cas des opérations non qualifiées de couverture (marché organisé et assimilé) Comptabilisation du montant nominal (marché organisé et assimilé/absence de couverture) Comptabilisation de la prime versée ou reçue (marché organisé et assimilé/absence de couverture) Comptabilisation du dépôt de garantie versé par les vendeurs d options (marché organisé et assimilé/absence de couverture) Comptabilisation des variations de valeur (marché organisé et assimilé/absence de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat d option (marché organisé et assimilé/absence de couverture) Cas des opérations qualifiées de couverture Comptabilisation du montant nominal (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Comptabilisation de la prime versée ou reçue (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Comptabilisation du dépôt de garantie versé par les vendeurs d options (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Page 7 sur 117

8 Comptabilisation des variations de valeur (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat d option (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Comptabilisation lors de la sortie de l élément couvert (marché organisé et assimilé/opérations de couverture) Comptabilisation des options de taux d intérêt traitées de gré à gré Cas des opérations non qualifiées de couverture (gré à gré) Comptabilisation du nominal du contrat (gré à gré/absence de couverture) Comptabilisation de la prime versée ou reçue (gré à gré/absence de couverture) Comptabilisation des variations de valeur des contrats (gré à gré/absence de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat (gré à gré/absence de couverture) Cas des opérations qualifiées de couverture (gré à gré) Comptabilisation du montant nominal (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation de la prime versée ou reçue (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation des variations de valeur (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation lors de l échéance ou du dénouement du contrat d option (gré à gré/opérations de couverture) Comptabilisation lors de la sortie de l élément couvert (gré à gré/opérations de couverture) Emprunts en devises et couverture Emprunts en devises Émission de l emprunt en devises Ajustement de l emprunt en devises à la clôture de l exercice Remboursement de l emprunt en devises Intérêts sur l emprunt en devises Opérations de couverture Particularités comptables Rapprochement comptabilité budgétaire / comptabilité générale États de restitution Annexes Page 8 sur 117

9 6.1 Ventilation des encours hors bilan Montant des opérations attachées aux instruments financiers à terme dont les montants inscrits au bilan sont significatifs Éléments d information sur les risques de taux, risque de change et risque de contrepartie sur l ensemble des instruments financiers à terme Information sur la valeur de marché des instruments financiers à terme comparée à la valeur inscrite dans les comptes Glossaire Contrats d echange de taux d intérêts Contrats d echange de devises Contrats à terme Options Charges financières et produits financiers Appels de marge Références et textes Annexe n 1: Table de correspondance entre les comptes de l Etat et ceux l AFT Page 9 sur 117

10 1 OBJET DE LA FICHE TECHNIQUE L objet de cette fiche technique est de présenter le traitement comptable des opérations liées aux instruments financiers à terme et aux emprunts en devises. Son périmètre est le suivant : - contrats d échange de taux d intérêt, - contrats d échange de devises, - contrats à terme, - options, - emprunts en devises et opérations de couverture. Cependant, il convient de préciser que seuls les contrats d échange de taux d intérêts sont utilisés à ce jour. Par conséquent, les schémas proposés pour les instruments financiers à terme non encore mis en place constituent une présentation théorique du traitement comptable de ces opérations. Ils devront être validés lorsque les caractéristiques des instruments effectivement utilisés seront connues. Cette fiche précise les traitements comptables suivants : - engagements hors bilan, - dépôts de garanties, - primes sur options, - intérêts, - pertes et gains dénoués, - pertes et gains non dénoués, - soultes, - émissions et remboursements d emprunts en devises, - pertes et gains de change (résultant de l emprunt en devises et des opérations de couverture). Page 10 sur 117

11 2 PLAN COMPTABLE ANNOTÉ 2.1 BILAN 15 PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES Ce compte enregistre les provisions pour risques et charges constatées dès lors qu il existe une obligation juridique (légale, réglementaire ou contractuelle) ou reconnue par l Etat, vis-à-vis d'un tiers, une sortie certaine ou probable de ressources sans contrepartie attendue pour l Etat et une évaluation fiable du montant de l obligation. 151 Provisions pour risques Ce compte enregistre les provisions pour risques relatives d'une part, aux engagements donnés, d'autre, part aux litiges découlant de la mise en jeu de la responsabilité ou résultant d'obligations reconnues par l'etat et enfin des opérations liées aux pertes de change et au risque global sur participations Provisions pour engagements Ce compte enregistre les provisions dès lors qu un engagement donné par l Etat fait naître une obligation pour l'etat qui entraîne une sortie de ressources certaine ou probable mais dont le montant ou l'échéance n est pas connu précisément. Ces provisions concernent la dette garantie, les garanties liées à des missions d'intérêt général, les garanties de passifs, les engagements financiers et les engagements budgétaires. Ce compte est crédité par le débit du sous-compte "dotations aux provisions pour engagements. 16- EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES Ce compte enregistre les dettes financières qui sont, soit la contrepartie de fonds reçus pour assurer le financement de l'etat, remboursables à terme et donnant lieu à rémunération, soit la contrepartie d'un actif qu'elles ont pour objet de financer. Ce compte enregistre également les dettes assimilées. 162 Emprunts en monnaies étrangères A subdiviser selon la nature des opérations qui seront réalisées Page 11 sur 117

12 27 AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES 275 Dépôts et cautionnement versés 2751 Dépôts de garantie sur instruments financiers à terme Ce compte enregistre les dépôts de garantie qui doivent être versés pour pouvoir réaliser des opérations sur les marchés organisés. Ils ont pour objectif de couvrir les défaillances éventuelles des opérateurs. 46- DÉBITEURS ET CRÉDITEURS DIVERS Autres comptes débiteurs ou créditeurs 4671 Comptes débiteurs et créditeurs liés aux opérations de dettes financières et de trésorerie Instruments conditionnels Ce compte enregistre les primes d options, de taux ou de devises, achetées ou vendues sur des marchés organisés ou assimilés, ou négociées de gré à gré Instruments conditionnels de taux d intérêt achetés Instruments conditionnels de taux d intérêt vendus Instruments conditionnels de devises achetées Instruments conditionnels de devises vendues Soultes Ce compte enregistre la dette ou la créance constituée par les soultes à payer ou à recevoir à l échéance Soultes à payer à l échéance Soultes à recevoir à l échéance 48 COMPTE DE REGULARISATION 481 Charges à répartir Il s'agit de charges inscrites à l'actif du bilan pour permettre de procéder à leur étalement sur les exercices suivants par le jeu de l'amortissement Autres charges à répartir Page 12 sur 117

13 Sont enregistrées à ce compte les soultes et indemnités de résiliation ou d assignation sur contrats de swaps à étaler 482 Comptes de régularisation sur emprunts en monnaies étrangères et instruments financiers à terme 4821 Comptes d ajustement sur instruments financiers à terme Ce compte enregistre la contrepartie des gains ou des pertes latents sur instruments financiers à terme Contrepartie des pertes ou gains de change sur engagements hors bilan Ce compte enregistre la contrepartie des pertes ou gains de change latents constatés en charges ou en produits financiers dans le cadre d une opération de change à terme conclue pour couvrir un emprunt en devises (c est-à-dire les pertes ou gains de change afférents aux devises à recevoir inscrites en engagement hors bilan). Il sera soldé au terme de l opération lors de la réception des devises Pertes ou gains potentiels sur contrats de couverture d instruments financiers à terme non dénoués Ce compte enregistre les gains ou pertes latents sur les opérations de couverture non dénouées. Le solde de ce compte est viré au compte Pertes potentielles Le solde de ce compte représente le montant des pertes latentes qui seront imputées au compte lors du dénouement de l'opération Gains potentiels Le solde de ce compte représente le montant des gains latents qui seront imputés au compte lors du dénouement de l'opération 4824 Pertes ou gains à étaler sur contrats de couverture d instruments financiers à terme dénoués Ce compte enregistre la perte ou le gain dénoué sur des opérations qualifiées de couverture qui sont à rattacher au résultat de manière symétrique aux gains et pertes constatés sur l élément couvert. Le solde de ce compte représente le montant des pertes ou gains dénoués restant à étaler. Page 13 sur 117

14 48241 Pertes à étaler Le solde de ce compte représente le montant des pertes dénouées restant à étaler Gains à étaler Le solde de ce compte représente le montant des gains dénoués restant à étaler 487 Produits constatés d avance Ce compte enregistre notamment les produits constatés d avance sur les soultes, reçues à l origine ou à recevoir à l échéance, ou sur les indemnités de résiliations reçues dans le cadre d un contrat de swaps Régularisations diverses Ce compte enregistre les régularisations diverses sur opérations liées à la dette financière (hors emprunts en devises étrangères) et à la trésorerie Opérations relatives aux appels de marge Ce compte enregistre notamment les appels de marge relatifs aux contrats d'échange de taux ainsi que les intérêts courus non échus Sur contrats d'échange de taux Ce compte enregistre les variations de valeur positive du contrat de swap Intérêts courus non échus Ce compte enregistre les intérêts courus non échus sur appels de marge 4886 Charges à payer sur engagements hors bilan Ce compte enregistre les intérêts courus non échus sur contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Produits à recevoir sur engagements hors bilan Ce compte enregistre les intérêts courus non échus sur contrats d échange de taux d intérêt ou de devises. Page 14 sur 117

15 2.2 CHARGES NETTES 66 CHARGES FINANCIÈRES 661 Charges d intérêts 6618 Intérêts divers Intérêts sur appels de marge Ce compte enregistre notamment les rémunérations versées sur les appels de marge mis en place pou sécuriser des opérations de swaps. 666 Pertes de change sur opérations financières et de trésorerie Ce compte enregistre les pertes de change supportées par l'etat sur des opérations de dettes financières, d'instruments financiers à terme, d'immobilisations financières et de trésorerie. Il enregistre notamment les écarts de change sur emprunts en devises et sur contrats d échange de devises. 668 Autres charges financières Ce compte enregistre les autres charges financières qui ne correspondent pas à des intérêts liés aux dettes financières et à la trésorerie, ni à des pertes de change, ni à des moins-values sur cession d'équivalents de trésorerie Charges sur instruments financiers à terme Intérêts des instruments financiers à terme Ce compte enregistre les intérêts versés sur des contrats de swaps de taux d intérêt ou de devises. Ces intérêts peuvent être enregistrés pour leur montant net Autres charges sur instruments financiers à terme Ce compte enregistre les charges financières sur instruments financiers à terme qui ne constituent pas des intérêts. Y sont notamment enregistrées, les soultes ou indemnités de résiliation versées sur des contrats de swaps ou encore certaines pertes latentes. Page 15 sur 117

16 686 - Dotations aux amortissements et aux provisions, charges financières Ce compte enregistre les dotations aux amortissements et provisions de l'exercice imputées dans les charges financières Dotations aux amortissements pour charges à étaler : Ce compte enregistre la quote-part se rapportant à l exercice des commissions et frais liés à la gestion des emprunts ainsi que des soultes et indemnités de résiliation liées aux instruments financiers à terme Dotations aux provisions pour risques et charges financiers : Ce compte enregistre notamment les pertes latentes engendrées par les instruments financiers à terme 76 PRODUITS FINANCIERS Produits des autres créances de nature financière Produits des créances diverses Intérêts sur appels de marge Ce compte enregistre notamment les produits relatifs aux appels de marge sur swaps Gains de change sur opérations financières et de trésorerie Ce compte enregistre notamment les écarts de change sur emprunts en devises et sur contrats d échange de devises. 768 Autres produits financiers 7684 Produits sur instruments financiers à terme Ce compte enregistre les produits financiers sur instruments financiers à terme. Y sont notamment enregistrés, les intérêts, les soultes ou indemnités de résiliation versées sur des contrats de swaps ou encore certains gains latents Intérêts des instruments financiers à terme Ce compte enregistre les intérêts reçus sur des contrats de swaps de taux d intérêt ou de devises. Ces intérêts peuvent être enregistrés pour leur montant net. Page 16 sur 117

17 76848 Autres produits sur instruments financiers à terme Ce compte enregistre les produits financiers sur instruments financiers à terme constitués par notamment les soultes ou indemnités de résiliation reçues sur des contrats de swaps ou encore certains gains latents Reprises sur provisions pour risques et étalement de produits (à inscrire dans les produits financiers) Ce compte enregistre les reprises sur provisions et les produits rapportés à l'exercice Diverses reprises sur provisions pour risques et charges financières Ce compte est crédité par le débit de la subdivision intéressée du compte TRANSFERTS DE CHARGES Ce compte enregistre les charges à transférer soit à un compte de bilan, autre que les comptes d'immobilisations, soit à un autre compte de charges. 796 Transferts de charges financières Ce compte enregistre les charges financières de l'exercice inscrites au compte 4816 "Charges financières à répartir" en vue de leur étalement sur la durée de vie de l'emprunt. 2.3 ENGAGEMENTS HORS BILAN 80 ENGAGEMENTS PRIS OU OBTENUS DANS LE CADRE D ACCORD DÉFINIS Sont comptabilisés dans le compte 80 "Engagements pris ou obtenus dans le cadre d'accords définis" les engagements de type financier ou contractuel accordés ou reçus par l'état se caractérisant par l'existence de documents contractuels ou juridiques liant l'état à un tiers. 806 Instruments financiers à terme et emprunts en devises Ces comptes enregistrent le montant nominal des contrats Opérations effectuées sur marchés organisés et assimilés d'instruments de taux d'intérêt Page 17 sur 117

18 80611 Opérations fermes de couverture Opérations conditionnelles de couverture Autres opérations fermes Autres opérations conditionnelles 8062 Opérations effectuées de gré à gré sur instruments de taux d intérêt Opérations fermes de couverture Contrats d échange de taux d intérêts Opérations conditionnelles de couverture Autres opérations fermes Autres opérations conditionnelles 8063 Opérations effectuées sur marchés organisés et assimilés sur instruments de cours de change Opérations fermes de couverture Opérations conditionnelles de couverture Autres opérations fermes Autres opérations conditionnelles 8064 Opérations effectuées de gré à gré sur instruments de cours de change Opérations fermes de couverture Opérations conditionnelles de couverture Autres opérations fermes Autres opérations conditionnelles 8065 Emprunts en devises étrangères non livrés Ce compte enregistre les emprunts en devises souscrits mais n ayant pas encore fait l objet de livraison de devises. 809 Contrepartie des engagements pris ou obtenus dans le cadre d accords définis 8091 Contrepartie des engagements pris Page 18 sur 117

19 3 RÈGLES PRINCIPES FONDATEURS Les principes comptables applicables aux instruments financiers à terme sont ceux fixés par la norme comptable n 11 «Dettes financières et instruments financiers à terme». Ces principes sont ceux applicables aux établissements de crédit. Les opérations relatives aux instruments financiers à terme sont au préalable détaillées selon les règles applicables aux établissements de crédit dans une comptabilité de gestion mise en place au sein de l Agence France Trésor. Cette comptabilité de gestion est reliée à la comptabilité de l Etat par l intermédiaire du système d information de l AFT. Il s ensuit la mise en place d une table de correspondance entre les comptes utilisés par l AFT et ceux utilisés par l Etat. 3.1 INSTRUMENTS FINANCIERS À TERME Les instruments financiers à terme ne figurent pas au bilan de l État. Ils constituent des engagements hors bilan. Un instrument financier à terme est un contrat par lequel l une des contreparties s engage vis à vis de la seconde, à livrer ou à prendre livraison d un élément sous-jacent, ou encore à payer ou à recevoir un différentiel de prix, à une date d échéance ou jusqu à une date d échéance donnée. Il constitue un engagement hors bilan. Les instruments financiers à terme comprennent : - les contrats d échange de taux d intérêt, - les contrats d échange de devises - les contrats à terme, - les options Définition des opérations négociées sur des marchés, des opérations traitées de gré à gré et des opérations qualifiées de couverture Pour le traitement comptable des pertes et des gains sur instruments financiers à terme de taux d intérêt, il y a lieu de définir les opérations négociées sur des marchés et les opérations traitées de gré à gré ainsi que les opérations qualifiées de couverture. Page 19 sur 117

20 Les opérations négociées sur des marchés et les opérations traitées de gré à gré : Les instruments financiers à terme se traitent de gré à gré ou se négocient sur un marché. Les opérations sont classées selon qu elles sont traitées sur des marchés organisés, des marchés assimilés à des marchés organisés ou de gré à gré. Marchés organisés Les marchés d instruments financiers sont considérés comme organisés s ils répondent aux conditions suivantes : - il existe une chambre de compensation qui organise la liquidité du marché et assure la bonne fin des opérations ; - les positions fermes maintenues par les opérateurs sont ajustées quotidiennement par règlement des différences ; - les opérateurs doivent verser un dépôt de garantie qui permette de couvrir toute défaillance éventuelle. Marchés assimilés à un marché organisé Sont assimilés aux marchés organisés, les marchés de gré à gré et d options sur instruments financiers dont la liquidité peut être considérée comme assurée. Opérations de gré à gré Tous les autres marchés qui ne rentrent pas dans les deux catégories précédentes sont traités comme des opérations de gré à gré c est-à-dire comme des opérations négociées entre deux ou plusieurs partenaires distincts et identifiés. Les opérations qualifiées de couverture : Les opérations qualifiées de couverture sont celles qui présentent les caractéristiques suivantes : - l élément couvert par les contrats contribue à exposer l Etat à un risque global de variation de prix ou de taux d intérêt, Page 20 sur 117

21 - l instrument financier à terme a pour effet de réduire le risque de variation de prix ou de taux d intérêt affectant l élément couvert ou un ensemble d éléments homogènes, - l élément couvert peut être un actif, un passif, un engagement hors bilan ou une transaction future dont la probabilité de réalisation est élevée, une corrélation est établie entre les variations de valeur de l élément couvert et celles du contrat sur lequel porte la transaction, ou celles de l instrument financier sous-jacent s il s agit d options Règles de comptabilisation et d évaluation applicables aux contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Les contrats d échange de taux d intérêt ou de devises se négociant de gré à gré, leur traitement comptable dépend de la finalité de l opération et plus précisément de la catégorie dans laquelle le contrat est classé Classement des contrats selon leur objet Règle générale Selon l article 2 du règlement n du 18 décembre 1990, les contrats d échange de taux d intérêt ou de devises sont classés dans l une des quatre catégories suivantes selon qu ils ont pour objet : - «a) de maintenir des positions ouvertes isolées afin, le cas échéant, de bénéficier de l évolution des taux d intérêt» ; - «b) de couvrir, de manière identifiée dès l origine, le risque de taux d intérêt affectant un élément ou un ensemble d éléments homogènes» ; - «c) de couvrir et de gérer le risque global de taux d intérêt de l établissement sur l actif, le passif et le hors-bilan, à l exclusion des opérations visées au b) ou au d). Une telle couverture ne peut être pratiquée que si l établissement mesure son risque de taux globalement [ ] et si l organe exécutif [ ] a préalablement pris une décision particulière de gestion globale du risque de taux d intérêt. En outre, l établissement doit être en mesure de justifier que, globalement, les contrats comptabilisés dans cette catégorie permettent de réduire effectivement le risque global de taux d intérêt» ; - «d) de permettre une gestion spécialisée d un portefeuille de transaction comprenant : des contrats déterminés d échange de taux d intérêt ou de devises, d autres instruments financiers à terme de taux d intérêt, des titres ou des opérations financières équivalentes. Les contrats d échange de taux d intérêt ou de devises inclus dans ce portefeuille ne peuvent être affectés à une telle gestion que si les cinq conditions suivantes sont satisfaites : Page 21 sur 117

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014. Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014 publié au Journal Officiel du 15 octobre 2014

RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014. Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014 publié au Journal Officiel du 15 octobre 2014 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014 Relatif au plan comptable des organismes de placement collectif à capital variable Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

Comptabilité de l état

Comptabilité de l état Instruction codificatrice N 05052PR du 14 décembre 2005 NOR : BUD R 05 00052 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique Comptabilité de l état Analyse Livre 7 Trésorerie Date d application

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008 Caisse nationale des autoroutes Compte financier de l exercice 2008 Comptes de l'exercice 2008 Bilan au 31/12/2008 Engagements hors bilan Compte de résultat au 31/12/2008 Annexe L actif du bilan ACTIF

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS

IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS Réflexion IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS 22 Pierre SCHEVIN Professeur à l Université Robert Schuman de Strasbourg et à l IECS Diplômé d expertise comptable La norme IAS

Plus en détail

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52 1 INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M52 TOME 1 + ANNEXES VERSION EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 2 SOMMAIRE TOME I LE CADRE COMPTABLE...5 TITRE 1 LA NOMENCLATURE PAR NATURE...6 CHAPITRE 1 LE PLAN DES

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques Ministère de l Égalité des territoires et du Logement Ministère de l Économie et des Finances GUIDE PRATIQUE Du provisionnement des emprunts à risques Application aux Offices Publics de l Habitat à comptabilité

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

Les comptes de la Banque de France

Les comptes de la Banque de France 1 Le rapport sur la situation patrimoniale et les résultats Le Conseil général a arrêté les comptes de l exercice 2012 au cours de la séance du 28 mars 2013. Le résultat net s établit à 3 146 millions

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Chap. 9 : L affectation du résultat

Chap. 9 : L affectation du résultat 1 / 9 Chap. 9 : L affectation du résultat L affectation du résultat de l exercice N est une opération de l exercice suivant N+1. Les bénéfices peuvent être maintenus dans l entreprise (mis en réserves)

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES MONTE PASCHI BANQUE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES MONTE PASCHI BANQUE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) MONTE PASCHI BANQUE Société Anonyme au capital de 69 632 276,28 EUROS Siège social : 11 boulevard de la Madeleine - 75001

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PDSTK-10-20-70-50-20120912 DGFIP BIC - Produits et stocks - Opérations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE APPLICABLE AUX ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE APPLICABLE AUX ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE DIRECTION GENERALE DES FINANCESPUBLIQUES SOUS-DIRECTION DE LA GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES COLLECTIVITES LOCALES (BUREAU CL1B

Plus en détail

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 -"Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation des états financiers

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 L instruction budgétaire et comptable M14 est appliquée aux collectivités locales depuis 1997 soit bientôt près de dix ans. Elle

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Année 2012. N o 14 ISSN 0242-6773 Mercredi 26 décembre 2012 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ÉDITION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS DIRECTION DE L INFORMATION LÉGALE ET ADMINISTRATIVE 26, rue

Plus en détail

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis N 2002-11 du 22 octobre 2002 afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix Sommaire I - Rappels

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Rabat, le 15 juillet 2008. Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Dans le cadre de la libéralisation

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

Le portefeuille-titres dans les établissements bancaires

Le portefeuille-titres dans les établissements bancaires NC 25 Le portefeuille-titres dans les établissements bancaires Objectif 01. Dans le cadre de ses activités courantes, la banque peut affecter une partie de ses ressources à la gestion d'un portefeuille-titres.

Plus en détail

Relatif aux règles comptables applicables au Fonds de réserve des retraites

Relatif aux règles comptables applicables au Fonds de réserve des retraites CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation Avis n 2003-07 du 24 juin 2003 Relatif aux règles comptables applicables au Fonds de réserve des retraites Sommaire 1 - Présentation du Fonds de

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Intervenant. Patrick MORGENSTERN. Expert-comptable, Chargé d enseignement fiscal à l Université de Bourgogne

Intervenant. Patrick MORGENSTERN. Expert-comptable, Chargé d enseignement fiscal à l Université de Bourgogne Les impôts différés Intervenant Patrick MORGENSTERN Expert-comptable, Chargé d enseignement fiscal à l Université de Bourgogne Sommaire Présentation synthétique du mécanisme des impôts différés Impôts

Plus en détail

GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S.

GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S. GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S. Paris ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2013 1 BILAN CONSOLIDE

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL Société par Actions Simplifiée au capital de 108 801 720. Siège social : 34, rue du

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2010 Version non auditée SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2010 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS

LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS LES STOCKS DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS Définition des stocks Typologie LA GESTION DES STOCKS Les indicateurs de gestion des stocks Les documents de gestion des stocks Les méthodes de gestion des

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT LOGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT LOGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT LOGEMENT Société anonyme au capital social de 1 259 850 270, Siège Social : 50, boulevard de Sébastopol - 75003

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires

Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires NC 24 Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires Objectif 01. Les prêts et avances et les engagements de financement ou de garantie constituent généralement un segment important

Plus en détail

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014 Société anonyme au capital de 220 000 000 Siège social : 6 avenue de Provence 75452 PARIS Cedex 9 480 618 800 RCS Paris RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN

Plus en détail

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS. 31 décembre 2014

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS. 31 décembre 2014 31 décembre 2014 SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDÉS COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ 3 ÉTAT DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉ 4 BILAN CONSOLIDÉ 5 VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS 7 TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Plus en détail

Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale. Vademecum. Page 1

Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale. Vademecum. Page 1 Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale Vademecum Page 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 CHAPITRE I MANUEL COMPTABLE... 7 1. INTRODUCTION... 8 1.1 Les 7 classes du PCN... 9 1.2 Représentation des classes

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

8 Le passif à court terme

8 Le passif à court terme 8 Le passif à court terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments composant 1 le passif à court terme Les dettes dont le montant

Plus en détail

L'analyse de la structure financière

L'analyse de la structure financière 2 L'analyse de la structure financière Les différentes conceptions La structure financière d une entreprise dépend principalement des contraintes technico-économiques liées à la nature des activités développées

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES ENCYCLOPEDIE DE COMPTABILITE, CONTROLE DE GESTION ET AUDIT (SOUS LA DIRECTION DE BERNARD COLASSE), EDITIONS ECONOMICA, MARS 2009, P. 331 A 341. COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES Robert OBERT Doit-on

Plus en détail

Section II : Provisions techniques des opérations d'assurance sur la vie, d'assurance nuptialité-natalité et de capitalisation.

Section II : Provisions techniques des opérations d'assurance sur la vie, d'assurance nuptialité-natalité et de capitalisation. Page 1 sur 7 Chemin : Code des assurances Version consolidée au 7 juillet 2012 Partie réglementaire - Arrêtés Livre III : Les entreprises. Titre III : Régime financier. Chapitre Ier : Les engagements réglementés.

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail