Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages"

Transcription

1 Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Albert Cohen To cite this version: Albert Cohen. Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages. Networking and Internet Architecture [cs.ni]. Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines, English. <tel > HAL Id: tel Submitted on 31 Dec 2010 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 THESEdeDOCTORATdel'UNIVERSITEdeVERSAILLES Specialite:Informatique AlbertCOHEN presenteepar pourobtenirletitrededocteurdel'universitedeversailles Analyseettransformationdeprogrammes: Sujetdelathese: dumodelepolyedriqueauxlangagesformels FromthePolytopeModeltoFormalLanguages ProgramAnalysisandTransformation: Soutenuele21decembre1999devantlejurycomposede: Paul Jean-FrancoisCollard Luc Bouge Feautrier Berstel Examinateur Rapporteur William Patrice Bernard Jalby Vauquelin Quinton Directeur President Rapporteur Theseprepareeal'UniversitedeVersaillesSaint-Quentin-en-Yvelinesauseindu laboratoireprism(parallelisme,reseaux,systemesetmodelisation)

3

4 Remerciements en-yvelines,entreseptembre1996etdecembre1999,sousladirectiondejean- FrancoisCollardetPaulFeautrier. seaux,systemesetmodelisation)del'universitedeversaillessaint-quentin- CettetheseaeteprepareeauseindulaboratoirePRiSM(Parallelisme,Re- recherchesaucnrs)quiaencadrecettethese,etavecquij'aieulachance defairemespremierspasdanslarecherchescientique.sesconseils,sadisponibiliteextraordinaire,sondynamismeentoutescirconstances,etsesidees Jevoudraistoutd'abordm'adresseraJean-FrancoisCollard(chargede eclaireesontfaitbeaucoupplusqu'entretenirmamotivation.jeremercievivementpaulfeautrier(professeurauprism)poursaconanceetpourson succesponctuels. inter^etasuivremesresultats.atraverssonexperience,ilm'afaitdecouvrir aquelpointlarechercheestenthousiasmante,audeladesdicultesetdes mentenversjeanberstel(professeural'universitedemarne-la-vallee),pa- tricequinton(professeural'irisa,universitederennes)etbernardvau- quelin(professeuraulabri,universitedebordeaux),pourl'inter^etetla JesuistresreconnaissantenverstouslesmembresdemonJury;notam- ilsontrelucettethese,ycomprislorsquelaproblematiquen'appartenaitpas curiositequ'ilsontporteal'egarddemestravauxetpourlesoinaveclequel poursessuggestionsetcommentaireseclaires.merciennawilliamjalby aleursdomainesderecherches.ungrandmercialucbouge(professeurau souventconseilleavecbonnehumeur. (professeurauprism)pouravoiracceptedepresidercejuryetpourm'avoir LIP,EcoleNormaleSuperieuredeLyon)poursaparticipationaceJuryet couragementsetpourl'accesa(sa)machineparallele,aoliviercartonpour sonaideprecieusesurundomainetresexigeant,adenisbarthou,ivandjelic etvincentlefebvrepourleurcollaborationessentielleauxresultatsdecette J'exprimeegalementtoutemagratitudeaGuy-RenePerrinpoursesenpenseauxbonsmomentspassesaveclestouslesmembresdu(monastere) nonplusl'aideecacedesingenieursetdessecretairesdulaboratoire.jere- PhilippeClauss,ChristineEisenbeisetSanjayRajopadhye;etjen'oubliepas these.jemesouviensaussidepassionnantesdiscussionsavecpierreboulet, etaveclescompagnonsderouteduprismquisontdevenusmesamis. unepenseeparticulierepourmesparentsetpourmafemmeisabelle. Merciennamafamillepoursonsoutienconstantetinconditionnel,avec

5 DedicatedtoaBraveGNUWorld CopyrightcAlbertCohen1999. Lacopieetladistributiondecopiesexactesdecedocumentsontautorisees,maisaucune thisnoticeispreserved. Verbatimcopyinganddistributionofthisdocumentispermittedinanymedium,provided modicationn'estpermise. Graphicsweredesignedusingxg,gnuplotandtheGasTEXpackage. ThisdocumentwastypesetusingLATEXandthefrenchpackage.

6 TABLEOFCONTENTS 5 TableofContents ListofAlgorithms ListofFigures 7 Presentationenfrancais Grandeslignesdelathese,enfrancais Introduction 1.1ProgramAnalysis...54 Dissertationsummary,inFrench. 1.2ProgramTransformationsforParallelization ThesisOverview Framework 2.1GoingInstancewise ProgramModel ControlStructures AbstractModel DataStructures NamingStatementInstances InstancewiseAnalysis LoopNestsandArrays AdressingMemoryLocations SequentialExecutionOrder MoreAboutApproximations AnExampleofInstancewiseReachingDenitionAnalysis ReachingDenitionAnalysis ConictingAccessesandDependences Parallelization MemoryExpansionandParallelismExtraction FormalTools 2.5.2ComputationofaParallelExecutionOrder PresburgerArithmetics GeneralEciencyRemarks Sets,RelationsandFunctions TransitiveClosure MonoidsandFormalLanguages MonoidsandMorphisms RationalLanguages AlgebraicLanguages One-CounterLanguages...94

7 6 TABLEOFCONTENTS 3.3RationalRelations RecognizableandRationalRelations RationalTransductionsandTransducers RationalFunctionsandSequentialTransducers Left-SynchronousRelations Denitions AlgebraicProperties FunctionalProperties AnUndecidabilityResult StudyingSynchronizabilityofTransducers DecidabilityResults FurtherExtensions BeyondRationalRelations AlgebraicRelations One-CounterRelations MoreaboutIntersection IntersectionwithLexicographicOrder ThecaseofAlgebraicRelations ApproximatingRelationsonWords ApproximationofRationalRelationsbyRecognizableRelations ApproximationofRationalRelationsbyLeft-SynchronousRelations ApproximationofAlgebraicandMulti-CounterRelations InstancewiseAnalysisforRecursivePrograms MotivatingExamples FirstExample:ProcedureQueens SecondExample:ProcedureBST ThirdExample:FunctionCount WhatNext? MappingInstancestoMemoryLocations InductionVariables BuildingRecurrenceEquationsonInductionVariables SolvingRecurrenceEquationsonInductionVariables ComputingStorageMappings ApplicationtoMotivatingExamples DependenceandReachingDenitionAnalysis BuildingtheConictTransducer BuildingtheDependenceTransducer FromDependencestoReachingDenitions PracticalApproximationofReachingDenitions TheCaseofTrees TheCaseofArrays TheCaseofCompositeDataStructures ComparisonwithOtherAnalyses Conclusion ParallelizationviaMemoryExpansion MotivationsandTradeos ConversiontoSingle-AssignmentForm Run-TimeOverhead Single-AssignmentforLoopNests OptimizationoftheRun-TimeOverhead...161

8 TABLEOFCONTENTS TradeobetweenParallelismandOverhead MaximalStaticExpansion Motivation ProblemStatement FormalSolution Algorithm DetailedReviewoftheAlgorithm ApplicationtoRealCodes BacktotheExamples Experiments Implementation StorageMappingOptimization Motivation ProblemStatementandFormalSolution OptimalityoftheExpansionCorrectnessCriterion Algorithm ArrayReshapingandRenaming DealingwithTiledParallelPrograms Schedule-IndependentStorageMappings DynamicRestorationoftheData-Flow BacktotheExamples Experiments ConstrainedStorageMappingOptimization Motivation ProblemStatement FormalSolution Algorithm BuildingExpansionConstraints Graph-ColoringAlgorithm DynamicRestorationoftheData-Flow ParallelizationafterConstrainedExpansion BacktotheMotivatingExample ParallelizationofRecursivePrograms ProblemsSpecictoRecursiveStructures Algorithm GeneratingCodeforReadReferences PrivatizationofRecursivePrograms ExpansionofRecursivePrograms:PracticalExamples StatementwiseParallelization InstancewiseParallelization Conclusion Conclusion Contributions Perspectives Bibliography 249 Index 259

9 8 LISTOFFIGURES ListofFigures 1.2Run-timerestorationoftheowofdata Exposingparallelism Simpleexamplesofmemoryexpansion ControlautomataforprogramQueens Hash-tabledeclaration ProcedureQueensandcontroltree Aboutrun-timeinstancesandaccesses Aninodedeclaration StudyingtheLukasiewiczlanguage Execution-dependentstoragemappings ComputationofParikhvectors Left-synchronousrealizationofseveralorderrelations Synchronousand-synchronoustransducers One-counterautomatonfortheLukasiewiczlanguage Aleftandrightsynchronizableexample Sequentialandsub-sequentialtransducers ProcedureBSTandcompressedcontrolautomaton ProcedureCountandcompressedcontrolautomaton ProcedureQueensandcontroltree RationaltransducerforstoragemappingfofprogramBST Moreexamplesofinductionvariables ProcedureCountandcontrolautomaton Firstexampleofinductionvariables RationaltransducerforconictrelationofprogramBST One-countertransducerforconictrelationofprogramQueens RationaltransducerforstoragemappingfofprogramQueens RationaltransducerfordependencerelationofprogramBST One-countertransducerfortherestrictionofdependencerelationtoowdependences Pseudo-left-synchronoustransducerfortherestrictionoftoWR One-countertransducerforreachingdenitionrelationofprogramQueens Simpliedone-countertransducerfor Basicoptimizationsofthegeneratedcodeforfunctions Interactionofreachingdenitionanalysisandrun-timeoverhead Repeatedassignmentstothesamememorylocation Firstexample,continued Parallelismextractionversusrun-timeoverhead Firstexample ImprovingtheSAalgorithm...165

10 LISTOFFIGURES 5.8Expandedversionoftherstexample Secondexample Insertingcopy-outcode Thirdexample Maximalstaticexpansionforthesecondexample Partitionoftheiterationdomain(N=4) Convolutionexample Experimentalresultsfortherstexample Computationtimes,inmilliseconds Parallelizationoftherstexample Knapsackprogram KPinsingle-assignmentform PartialexpansionforKP Motivatingexamplesforeachconstraintinthedenitionoftheinterferencerelation Instancewisereachingdenitions,schedule,andtilingforKP Casesoffexp 5.24Anexampleofblock-regularstoragemapping Timeandspaceoptimization e(v)6=fexp e(w)in(5.17) Performanceresultsforstoragemappingoptimization Performanceresults Maximalstaticexpansion Parallelizationofthemotivatingexample Motivatingexample Whatwewanttoachieve Maximalstaticexpansioncombinedwithstoragemappingoptimization Single-assignmentformconversionofprogramQueens Howweachieveconstrainedstoragemappingoptimization Solvingtheconstrainedstoragemappingoptimizationproblem Strangeinterplayofconstraintandcoloringrelations PrivatizationofprogramQueens Secondmotivatingexample:programMap ParallelizationofprogramBST Implementationofthereadreferenceinstatementr ParallelizationofprogramQueensviaprivatization AutomaticinstancewiseparallelizationofprocedureP Parallelresolutionofthen-Queensproblem Instancewiseparallelizationexample...241

11 10 LISTOFALGORITHMS ListofAlgorithms Recurrence-Solve(system) Recurrence-Rewrite(program;system) Compute-Storage-Mappings(program) Recurrence-Build(program) Abstract-Implement-Phi(expanded) Abstract-SA(program;W;) Reaching-Denition-Analysis(program) Dependence-Analysis(program) Convert-Quast(quast;ref) Loop-Nests-SA(program;) Abstract-Implement-Phi-Not-SA(expanded) Loop-Nests-ML-SA(program;ml) Abstract-ML-SA(program;W;ml) Loop-Nests-Implement-Phi(expanded) MSE-Convert-Quast(quast;ref) Compute-Representatives(equivalence) Maximal-Static-Expansion(program;;) Enumerate-Representatives(rel;fun) Storage-Mapping-Optimization(program;;6;<par) SMO-Convert-Quast(quast;ref) CSMO-Convert-Quast(quast;ref) Constrained-Storage-Mapping-Optimization(program;;;;<par) Build-Expansion-Vector(S;./) Cyclic-Coloring() Partial-Renaming(program;./) Near-Block-Cyclic-Coloring(;shape) CSMO-Implement-Phi(expanded) Recursive-Programs-Implement-Phi(expanded) Recursive-Programs-Online-SA(program;) CSMO-Eciently-Implement-Phi(expanded) Statementwise-Parallelization(program;) Recursive-Programs-SA(program;) Instancewise-Parallelization(program;)...242

12 11 Presentationenfrancais suivants ecritsenanglais.sonorganisationestlereetdelastructuredelatheseetles sectionsetsous-sectionscorrespondentrespectivementauxchapitresetaleurssections. Lelecteurdesirantapprofondirundessujetspresentespourradoncsereporteralapartie Apresuneintroductiondetaillee,cechapitreoreunresumeenfrancaisdeschapitres correspondanteenanglaispourytrouverledetaildesalgorithmesainsiquedesexemples. Tabledesmatieres I I.1 Introduction...12 II I.3 I.2 Analysedeprogrammes...13 II.1 Modeles...20 Unevisionparinstances...20 Organisationdecettethese...19 Transformationsdeprogrammespourlaparallelisation...16 II.2 II.3 Modeledeprogrammes...21 IIIOutilsmathematiques...27 II.4 II.5 Analyseparinstances...25 Parallelisation...26 Modeleformel...22 III.4Depasserlesrelationsrationnelles...32 III.3Relationssynchronesagauche...31 III.1ArithmetiquedePresburger...27 III.5Complementssurlesapproximations...34 III.2Langagesformelsetrelationsrationnelles...28 IVAnalyseparinstancepourprogrammesrecursifs...34 IV.4Lesresultatsdel'analyse...39 IV.2Relierinstancesetcellulesmemoire...35 IV.3Analysededependancesetdedenitionsvisibles...38 IV.1Exemplesintroductifs...34 V IV.5Comparaisonavecd'autresanalyses...41 Expansionetparallelisation...42 V.1 V.2 Motivationsetcompromis...42 V.5 V.4 V.3 Parallelisationdeprogrammesrecursifs...46 Expansionoptimiseesouscontrainte...45 Optimisationdel'occupationenmemoire...45 Expansionstatiquemaximale...44 VIConclusion...49 VI.1Contributions...49 VI.2Perspectives...51

13 12 I Introduction PRESENTATIONENFRANCAIS facteurs:uneforteaugmentationdelafrequence,desbuspluslarges,l'utilisationdeplusieursunitesfonctionnelleseteventuellementdeplusieursprocesseurs,lerecoursades hierarchiesmemoirecomplexespourcompenserlestempsd'acces,etundeveloppement Lesprogresaccomplisenmatieredetechnologiedesprocesseursresultentdeplusieurs desperformancesoptimalespourunprogrammedonnedevientdeplusenpluscomplexe. l'executionsuperscalaireetdesarchitecturesparallelesamemoirepartagee,larecherche demoinsenmoinssimpleetuniforme:endepitdelagestionmaterielledescaches,de globaldescapacitesdestockage.uneconsequenceestquelemodeledemachinedevient Debonnesoptimisationspouruncasparticulierpeuventconduireadesresultatsdesastreuxavecunearchitecturedierente.Deplus,lagestionmateriellen'estpascapablede tirerpartieecacementdesarchitectureslespluscomplexes:enpresencedehierarchies memoireprofondes,dememoireslocales,decalculoutofcore,deparallelismed'instructionsoudeparallelismeagrosgrain,uneaideducompilateurestnecessairepourobtenir debonnesperformances. descriteresd'ecacitepratiquesetpourdevelopperdesoptimisationsspeciquespourune part,etpourlaplupartdesapplications,lesarchitecturessonttropdisparatespourdenir lacommunauteducalculahautesperformancesadecouvertdepuisdesannees.d'une L'industriedesarchitecturesetdescompilateurstoutentierearonteenrealiteceque machinedonnee.d'autre-part,lesprogrammessontecritsdetellesortequelestechniques ordinateursparalleles,unprogramme oubienl'algorithmequ'ilimplemente doit traditionnellesd'optimisationetdeparallelisationonttoutlemaldumondeanourrirla b^etedecalcull'ons'appr^eteainstallerdansunbanalordinateurportable. possederundegresusantdeparallelisme.danscesconditions,lesprogrammeursoules compilateursdoiventmettreenevidenceceparallelismeetappliquerlestransformations Pouratteindredesperformanceseleveesal'aidedesmicroprocesseursmodernesetdes necessairespouradapterleprogrammeauxcaracteristiquesdelamachine.uneautre exigenceestqueleprogrammesoitportablesurdesarchitecturesdierentes,ande oertesauxprogrammeurs. suivrel'evolutionrapidedesmachinesparalleles.lesdeuxpossibilitessuivantessontainsi {Premierement,leslangagesaparallelismeexplicite.Laplupartsontdesextensions nees,commehpf,oucombinerparallelismededonneesetdet^aches,commeles extensionsopenmppourarchitecturesamemoirepartagee.quelquesextensions parallelesdelangagessequentiels.ceslangagespeuvent^etreaparallelismededon- oucilkdumit[mf98].toutescesapprochesfacilitentlaprogrammationd'algorithmesparalleles.enrevanche,leprogrammeurestchargedecertainesoperations sontproposeessouslaformedebibliotheques:pvmetmpiparexemple,oubien desenvironnementsdehautniveaucommeimldel'universitedel'illinois[ssp99] techniquescommeladistributiondesdonneessurlesprocesseurs,lescommunica- {Deuxiemement,laparallelisationautomatiqued'unlangagesequentieldehautniveau.Lesavantagesevidentsdecetteapprochesontlaportabiliteetlasimplicite andecomprendre aumoinspartiellement quelscalculssonteectuesetou diedel'architectureetreduisentnotablementlaportabilite. tionsetlessynchronisations.cesoperationsrequierentuneconnaissanceapprofon- delaprogrammation.malheureusement,lat^achequiincombeaucompilateurparalleliseurdevientecrasante.eneet,leprogrammedoittoutd'abord^etreanalyse

14 I.INTRODUCTION resideleparallelisme.lecompilateurdoitalorsgenereruncodeparallele,enprenantencomptelesspecicitesdel'architecture.lelangagesourceusuelpourla 13 parallelisationautomatiqueestlefortran77.eneet,denombreusesapplications avanceesquel'approchehistoriquemaisplusprochesdecetravail:ellesconsiderent lelisationducoudelangagesfonctionnelscommelisp.cesrecherchessontmoins decontr^olerelativementsimples.plusieursetudesconsiderentneanmoinslaparal- scientiquesonteteecritesenfortran,n'autorisantquedesstructuresdedonneeset lesstructuresdedonneesetdecontr^olelesplusgenerales.denombreuxprojets derechercheexistent:parafrase-2etpolaris[bef+96]del'universitedel'illinois, versitedepassau[gl97],etpafdel'universitedeversailles;ilyaegalementun lecompilateurmccat/earth-cdel'universitemcgill[htz+97],loopodel'uni- nombrecroissantd'outilsdeparallelisationcommerciaux,commecft,forge, PIPSdel'EcoledesMinesdeParis[IJT90],SUIFdel'UniversitedeStanford[H+96], etsemi-automatique:cettetheseabordealafoisl'analyseetlatransformationdeprogrammes. Nousnousinteressonsprincipalementauxtechniquesdeparallelisationautomatique FORESYSouKAP. source,enameliorantuncertainnombredeparametresdel'execution.pourappliquerune I.1Optimiserouparalleliseurunprogrammerevientgeneralementatransformersoncode Analysedeprogrammes transformationdeprogrammealacompilation,ondoits'assurerquel'algorithmeimplementen'estpastoucheaucoursdel'operation.etantdonnequ'unalgorithmepeut^etre implementedebiendesmanieresdierentes,lavalidationd'unetransformationdeprogrammesrequiertunprocessusd'ingenierieal'envers(reverseengineering)pouretablir evidencestatique c.-a-d.alacompilation d'informationssurlesproprietesdynamiques c.-a-d.al'execution. Analysestatique proprietesdel'etatdelamachineentrel'executiondedeuxinstructions.cesetatssont appelespointsdeprogrammes.detellesproprietessontditesstatiquescarellesrecouvrent touteslesexecutionspossiblesconduisantaunpointdeprogrammedonne.bienentendu, Enmatiered'analysedeprogrammes,lespremieresetudessesontporteessurles l'informationlaplusprecisepossiblesurcequefaitleprogramme.cettetechniquefondamentaled'analysedeprogrammestentederesoudreleproblemediciledelamiseen vientpasdela:ilseraitprobablementplusappropriedeparlerd'analyse(syntaxique). grandnombred'analysesstatiques.parmilesnombreusespresentationsdeceformalisme cesproprietessontcalculeeslorsdelacompilation,maislesensdel'adjectif(statique)ne [KU77,Muc97,ASU86,JM82,KS92,SRH96],onpeutidentierlespointscommunssuivants.Pourdecrirelesexecutionspossibles,lamethodeusuelleconsisteaconstruirele L'analysedeotdedonneesestlepremiercadregeneralproposepourformaliserle graphedeotdecontr^oleduprogramme[asu86];eneet,cegrapherepresentetousles pointscommedessommets,etlesar^etesentrecessommetssontetiqueteespardesinstructionsduprogramme.l'ensembledetouteslesexecutionspossiblesestalorsl'ensembledtesenunpointdonnesontdeniesdelafaconsuivante:puisquechaqueinstructionpeut touslescheminsdepuisl'etatinitialjusqu'aupointdeprogrammeconsidere.lesproprie-

15 14 modierunepropriete,ondoitprendreencomptetouslescheminsconduisantaupoint PRESENTATIONENFRANCAIS deprogrammeetrassembler(meet)touteslesinformationssurceschemins.laformalisationdecesideesestsouventappeleerassemblementsurtouslescheminsoumeetoverall etdel'abstractionmathematiquepourcelle-ci. paths(mop).biens^ur,l'operationderassemblementdependdelaproprieterecherchee Onprocedealorsauneresolutioniterativedesequationsdepropagation,jusqu'acequ'un intermediaires enavantouenarriere lelongdesar^etesdugraphedeotdecontr^ole. proprietesapartirdelaspecicationmop.lecalculestrealiseenpropageantlesresultats Enrevanche,lenombrepotentiellementinnidecheminsinterdittouteevaluationde eectivementleresultatdeniparmop c.-a-d.mfpconcideavecmop lorsque quelquesproprietessimplesdel'abstractionmathematiquesontsatisfaites;etceresultat pointxesoitatteint.c'estlamethodeditedupointxemaximaloumaximalx-point aeteetendual'analyseinter-proceduraleparknoopetsteen[ks92]. (MFP).Danslecasintra-procedural,KametUllman[KU77]ontprouvequeMFPcalcule (meet) auxpointsderencontre etdesjointures(join) associeesauxinstructions.danscecadre,cousotetcousot[cc77]ontproposeunschemad'approximation treillisenglobelaplupartdesabstractionscarelleautoriselecalculdesrassemblements breuses,enfonctiondel'applicationetdelacomplexitedel'analyse.lastructurede Lesabstractionsmathematiquespourlesproprietesdeprogrammessonttresnom- abstractionsdesproprietesal'aidedetreillis,etd'unautrecote,ilgarantitquetout adeuxinter^etsprincipaux:toutd'abord,ilpermetdeconstruiresystematiquementdes lesproprietesabstraitesalacompilation.ceformalismeappeleinterpretationabstraite fondesurdesconnectionsdegaloissemi-dualesentrelesetatsconcretsdel'executionet pointxecalculedansletreillisabstraitcorrespondauneapproximationconservatrice desmethodesiterativesassocieessontpresenteesdans[cou81,ch78,deu92,cre96]. otdedonnees,l'interpretationabstraitefacilitelespreuvesdecorrectionetd'optimalite d'unpointxedansletreillisdesetatsconcrets.toutenetendantleconceptd'analysede desanalysesdeprogrammes.desapplicationspratiquesdel'interpretationabstraiteet bonnesraisonsexpliquentegalementcefait: automatique.certainesraisonsimportantesnesontpasdenaturescientique,maisde l'interpretationabstraite ontrarementetealabasedestechniquesdeparallelisation Malgred'indeniablessucces,lesanalysesdeotdedonnees fondeesounonsur {lestechniquesmop/mfpsontprincipalementorienteesverslesoptimisationsclassiquesavecdesabstractionsrelativementsimples(lestreillisontsouventunehauteurbornee);leurcorrectionetleurecacitedansunveritablecompilateursontles {dansl'industrie,lesmethodesdeparallelisationsesonttraditionnellementconcentreessurlesnidsdebouclesetsurlestableaux,avecdesdegresimportantsde parallelismededonneesetdesstructuresdecontr^olesimples(nonrecursives,du enjeuxdeterminants,alorsquelaprecisionetl'expressivitedel'abstractionmathematiquesontalabasedelaparallelisationautomatique; premierordre);prouverlacorrectiond'uneanalyseestfaciledanscesconditions, {l'interpretationabstraiteconvientauxlangagesfonctionnelsavecunesemantique lateurdeviennentdesenjeuxmajeurs; alorsquel'applicationadesprogrammesreelsetl'implementationdansuncompi- operationnellepropreetsimple;lesproblemessoulevessontalorsorthogonauxaux questionspratiqueslieesauxlangagesimperatifsetbasniveau,traditionnellement plusadaptesauxarchitecturesparalleles(onverraquecettesituationevolue).

16 I.INTRODUCTION Enconsequence,lesanalysesdeotdedonneesexistantessontgeneralementdesana- 15 tructiondonnee.detelsresultatssontutilesauxtechniquesclassiquesdevericationet d'optimisation[muc97,asu86,skr90,krs94],maispourlaparallelisationautomatique lysesstatiquesquicalculentdesproprietesd'unpointdeprogrammedonneoud'uneins- onabesoind'informationssupplementaires. {Quediredesdierentesinstancesd'unpointdeprogrammeoud'uneinstructiona l'execution?puisquelesinstructionssontgeneralementexecuteesplusieursfois,on {Quediredesdierentselementsd'unestructurededonnees?Puisquelestableaux s'interesseal'iterationdeboucleoual'appeldeprocedurequiconduital'execution detelleinstruction. s'interesseal'elementdetableauouaunuddel'arbrequiestaccedeparune etlesstructuresdedonneesalloueesdynamiquementnesontpasatomiques,on Analyseparinstances instancedonneed'uneinstruction. maineassezrestreint,compareavecl'immensitedesproprietesetdestechniquesetudiees danslecadredel'analysestatique.lemodeledeprogrammeconsidereestegalementplus restreint laplupartdutemps puisquelesapplicationstraditionnellesdesparalleliseurssontlescodesnumeriquesavecdesnidsdebouclesetdestableaux. deselements.alorsquelaseulestructuredecontr^oleetaitlabouclefor/do,lesmethodes [Fea88a] lesanalysessontcapablesd'identierdesproprietesauniveaudesinstanceset iterativesavecdesolidesfondationssemantiquesparaissaientinutilementcomplexes.pour Desledebut aveclestravauxdebanerjee[ban88],brandes[bra88]etfeautrier Lesanalysesdeprogrammespourlaparallelisationautomatiqueconstituentundo- [Ban88]etdesanalysesdedependancesquirassemblentdesinformationssurlesinstances cialisesfutacoups^urpreferable.lespremieresanalysesetaientdestestsdedependance debouclesetdeseetsleselementsdetableaux,laconceptiondemodelessimplesetspe- seconcentrersurlaresolutiondesproblemescruciauxquesontl'abstractiondesiterations dansuneexpression,l'instancedel'instructionquiaproduitlavaleur.ellessontsouvent methodesplusprecisesonteteconcuespourcalculer,pourchaqueelementdetableaulu appeleesanalysesdeotdedonneespourtableaux[fea91,mal93],maisnouspreferons d'instructionsaccedantalam^emecellulememoire,l'undesaccesetantuneecriture.des laqualitedestechniquesdetransformation,etdonclesperformancesdesprogrammes letermed'analysededenitionsvisiblesparinstancespourfavoriserlacomparaisonavec nitionsvisibles[asu86,muc97].uneinformationaussipreciseamelioresignicativement unetechniqueparticuliered'analysestatiquedeotdedonneesappeleeanalysedededeledeprogrammes:ceux-cidevaientinitialementnecomporterquedesbouclessans paralleles. instructionsconditionnelles,avecdesbornesetdesindicesdetableauxanes,etsans appelsdeprocedures.cemodelelimiteenglobedejabonnombredecodesnumeriques, Lesanalysesparinstancesontlongtempssouertdeseveresrestrictionssurleurmo- approcheesurlesdependancesestdisponiblealacompilation:celainduitdesapproximationstropgrossieressurlesdenitionsvisibles.uncalculdirectdecesdenitionsvisibles desdicultesvientdel'impossibilited'etablirdesresultatsexacts,seuleuneinformation etilaegalementlegrandinter^etdepermettrelecalculexactdesdependancesetdesde- nitionsvisibles[fea88a,fea91].lorsquel'onchercheasupprimerdesrestrictions,l'une

17 16 estdoncnecessaire.detellestechniquesonteterecemmentmisesaupointparbarthou, PRESENTATIONENFRANCAIS CollardetFeautrier[CBF95,BCF97,Bar98]etparPughetWonnacott[WP95,Won95], avecdesresultatsextr^emementprecisdanslecasintra-procedural.parlasuite,etdansle casdestableauxetnidsdebouclessansrestrictions,notreanalysededenitionsvisibles parinstancesseral'analyseouedeotdesdonneesoufuzzyarraydataowanalysis (FADA)deBarthou,CollardetFeautrier[Bar98]. comptelesappelsdeprocedure[tfj86,hbcm94,ci96],maiscenesontpaspleinement instructionassocieesadesappelsdierentsdelaprocedureenglobante.eneet,cette desanalysesparinstancescarellesnedistinguentpaslesexecutionsmultiplesd'une Ilexistedenombreusesextensionsdecesanalysesquisontcapablesdeprendreen thesepresentelapremiereanalysequisoitpleinementparinstancespourdesprogrammes comportantdesappelsdeprocedures eventuellementrecursifs. dansunlangageimperatifainsiqueleurcompilationecacesurlesprocesseursmodernes I.2Ilestbienconnuquelesdependanceslimitentlaparallelisationdesprogrammesecrits Transformationsdeprogrammespourlaparallelisation consisteareduirelareutilisationdelamemoireenaectantdescellulesmemoiresdistinctesadesecrituresindependantes,c'est-a-direaexpanserlesstructuresdedonnees. etlessuper-calculateurs.unemethodegeneralepourreduirelenombrededependances donneesdum^emetype;leredimensionnementdetableaux,enparticulierl'ajoutdenouvellesdimensions;laconversiondetableauxenarbres;lamodicationdudegred'un arbre;latransformationd'unevariableglobaleenunevariablelocale. pourimplementerlareferenceexpansee[fea91].lagure1presentetroisprogrammes pourlesquelsaucuneexecutionparallelen'estpossible,enraisondesdependancesdesortie (certainsdetailsducodesontomis).lesversionsexpanseessontpresenteesenpartie Lesreferencesenlecturesontexpanseesegalement,enutilisantlesdenitionsvisibles comportent:lerenommagedevariables;ledecoupageoul'unicationdestructuresde direpourtransformerlesaccesmemoiredanslesprogrammes.lesmethodesclassiques Ilyadenombreusestechniquespourcalculerdesexpansionsdelamemoire,c'est-a- duparallelisme. droitedelagure,pourillustrerl'inter^etdel'expansiondelamemoirepourl'extraction enprovenancedediverscheminsdecontr^oleentrants.cesfonctionssontsemblables neesd'origine:desfonctionspeuvent^etrenecessairespour(rassembler)lesdenitions untravailsupplementaireestnecessairelorsdel'executionpourpreserverleotdedon- Malheureusement,lorsqueleotdecontr^olenepeutpas^etrepreditalacompilation, etenduespourlapremierefoisauxmethodesd'expansionparinstances[gc95,col98]. maisnonidentiques acellesduformalismed'assignationuniquestatiqueoustaticsingle-assignment(ssa)decytronetal.[cfr+91],etcollardetgriebllesontetrenceenlectureassociee(cetteinterpretationesttresdierentedelasemantiqueusuelle L'argumentd'unefonctionestl'ensembledesdenitionsvisiblespossiblespourlarefe- fonctionssontdonneesenpartiedroitedelagure. desfonctionsduformalismessa).lagure2proposedeuxprogrammesavecdesexpressionsconditionnellesetdesindexdetableauinconnus.desversionsexpanseesavec possibles,enfonctiondulangageetdel'architecture. cequiconcernel'implementationdeprogrammesparalleles,deuxvisionsdierentessont unetechniquetresgeneralepourexposerplusdeparallelismedanslesprogrammes.en L'expansionn'estpasuneetapeobligatoiredelaparallelisation;ellerestecependant

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail

Les Champs Magnétiques

Les Champs Magnétiques Les Champs Magnétiques Guillaume Laurent To cite this version: Guillaume Laurent. Les Champs Magnétiques. École thématique. Assistants de prévention, Paris, France. 2014, pp.31. HAL Id:

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif.

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif. Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif Claire-Charlotte Butez, Francesco Beretta To cite this version:

Plus en détail

Le marketing direct responsable

Le marketing direct responsable Le marketing direct responsable Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Le marketing direct responsable. 50 fiches sur le marketing durable, Bréal, pp.144-147, 2010.

Plus en détail

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge Les déterminants du volume d aide professionnelle pour les bénéficiaires de l APA à domicile : le rôle du reste-à-charge Cécile Bourreau-Dubois, Agnès Gramain, Helen Lim, Jingyue Xing, Quitterie Roquebert

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique E. Bichat To cite this version: E. Bichat. Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage. 50 fiches sur le marketing

Plus en détail

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes M. Aubert To cite this version: M. Aubert. Famille continue de courbes terminales du spiral

Plus en détail

Protection de la vie privée basée sur des ontologies dans un système Android

Protection de la vie privée basée sur des ontologies dans un système Android Protection de la vie privée basée sur des ontologies dans un système Android Johann Vincent, Tom Dubin, Christine Porquet To cite this version: Johann Vincent, Tom Dubin, Christine Porquet. Protection

Plus en détail

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545 Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles Jessica Dubois To cite this version: Jessica

Plus en détail

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder?

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? H. Chevalier, M. Gosselin, Sebastian Costa, Y. Paillet, M. Bruciamacchie To cite this version: H.

Plus en détail

AICp. Vincent Vandewalle. To cite this version: HAL Id: inria-00386678 https://hal.inria.fr/inria-00386678

AICp. Vincent Vandewalle. To cite this version: HAL Id: inria-00386678 https://hal.inria.fr/inria-00386678 Sélection prédictive d un modèle génératif par le critère AICp Vincent Vandewalle To cite this version: Vincent Vandewalle. Sélection prédictive d un modèle génératif par le critère AICp. 41èmes Journées

Plus en détail

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Raphaël Defert To cite this version: Raphaël Defert. Modèle d évaluation quantitative des risques liés

Plus en détail

LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?

LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN? LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN? Raphaëlle Ducret To cite this version: Raphaëlle Ducret. LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE :

Plus en détail

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité P.P. Aparissi, I.A. Malevsky, B.V. Tarnijevsky, V.K. Goucev, A.M. Karpenko To cite this version:

Plus en détail

Réseaux sociaux virtuels et création de valeur

Réseaux sociaux virtuels et création de valeur Réseaux sociaux virtuels et création de valeur Olivier Hueber To cite this version: Olivier Hueber. Réseaux sociaux virtuels et création de valeur. 2010. HAL Id: hal-00487695 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00487695

Plus en détail

La communication sociétale : entre opportunités et risques d opportunisme

La communication sociétale : entre opportunités et risques d opportunisme La communication sociétale : entre opportunités et risques d opportunisme Florence Benoît-Moreau, Fabrice Larceneux, Béatrice Parguel To cite this version: Florence Benoît-Moreau, Fabrice Larceneux, Béatrice

Plus en détail

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées Emilie MANON, Joanna JANIK, Gabrielle FELTIN e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées 1 Introduction : La recherche

Plus en détail

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans l infrarouge à 3µ G. Bosschieter, J. Errera To cite this version: G. Bosschieter, J. Errera. Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Plus en détail

LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES

LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES Julien Bilodeau, Franck Missonier-Piera, Igor Oliveira Dos Santos To cite this version: Julien Bilodeau, Franck

Plus en détail

Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance

Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance Doreid Ammar, Thomas Begin, Isabelle Guérin-Lassous, Ludovic Noirie To cite this version: Doreid Ammar, Thomas Begin, Isabelle Guérin-Lassous, Ludovic

Plus en détail

La régulation du réseau Internet

La régulation du réseau Internet La régulation du réseau Internet Philippe Barbet To cite this version: Philippe Barbet. La régulation du réseau Internet. Société de l information: Approche économique et juridique, l harmattan, pp.6,

Plus en détail

La vidéosurveillance à l école : du maintien de l ordre à l autodiscipline

La vidéosurveillance à l école : du maintien de l ordre à l autodiscipline La vidéosurveillance à l école : du maintien de l ordre à l autodiscipline Eric Heilmann To cite this version: Eric Heilmann. La vidéosurveillance à l école : du maintien de l ordre à l autodiscipline.

Plus en détail

JRES 2005 : La mémorisation des mots de passe dans les navigateurs web modernes

JRES 2005 : La mémorisation des mots de passe dans les navigateurs web modernes JRES 2005 : La mémorisation des mots de passe dans les navigateurs web modernes Didier Chassignol, Frédéric Giquel To cite this version: Didier Chassignol, Frédéric Giquel. JRES 2005 : La mémorisation

Plus en détail

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR A. Randrianarison, C. Legros To cite this version: A. Randrianarison, C. Legros. INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE -

Plus en détail

Pour un scénario collaboratif d enseignement du FOS à distance

Pour un scénario collaboratif d enseignement du FOS à distance Pour un scénario collaboratif d enseignement du FOS à distance Hani Qotb To cite this version: Hani Qotb. Pour un scénario collaboratif d enseignement du FOS à distance. Charnet, C. Innovations, usages,

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

La diversification de la mise en valeur traditionnelle des bas-fonds en zone de savane humide du Togo et les conséquences sur l environnement

La diversification de la mise en valeur traditionnelle des bas-fonds en zone de savane humide du Togo et les conséquences sur l environnement La diversification de la mise en valeur traditionnelle des bas-fonds en zone de savane humide du Togo et les conséquences sur l environnement Soklou Worou To cite this version: Soklou Worou. La diversification

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

PROGRAMMATION MOTRICE ET STRATÉGIES COGNITIVES DANS UNE TÂCHE DE SYNCHRONISATION

PROGRAMMATION MOTRICE ET STRATÉGIES COGNITIVES DANS UNE TÂCHE DE SYNCHRONISATION PROGRAMMATION MOTRICE ET STRATÉGIES COGNITIVES DANS UNE TÂCHE DE SYNCHRONISATION Catherine Auxiette, C. Gerard To cite this version: Catherine Auxiette, C. Gerard. PROGRAMMATION MOTRICE ET STRATÉGIES COG-

Plus en détail

Les archives de Luc Bérimont à la bibliothèque universitaire d Angers

Les archives de Luc Bérimont à la bibliothèque universitaire d Angers Les archives de Luc Bérimont à la bibliothèque universitaire d Angers France Chabod To cite this version: France Chabod. Les archives de Luc Bérimont à la bibliothèque universitaire d Angers. Luc Bérimont,

Plus en détail

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique Etude des convertisseurs statiques continucontinu à résonance, modélisation dynamique J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier To cite this version: J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier. Etude des convertisseurs

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Utilisation d outils de Visual Data Mining pour l exploration d un ensemble de règles d association

Utilisation d outils de Visual Data Mining pour l exploration d un ensemble de règles d association Utilisation d outils de Visual Data Mining pour l exploration d un ensemble de règles d association Gwenael Bothorel, Mathieu Serrurier, Christophe Hurter To cite this version: Gwenael Bothorel, Mathieu

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

Services à la recherche: Data Management et HPC *

Services à la recherche: Data Management et HPC * Services à la recherche: Data Management et HPC * Pierre-Yves Burgi et Jean-François Rossignol Division informatique (DINF) * HPC = High-Performance Computing Réunion CIF Sciences du 6.12.11 1/19 Contenu

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

LA CONJONCTION MÊME SI N EXISTE PAS!

LA CONJONCTION MÊME SI N EXISTE PAS! LA CONJONCTION MÊME SI N EXISTE PAS! Mireille Piot To cite this version: Mireille Piot. LA CONJONCTION MÊME SI N EXISTE PAS!. Christian Leclère, Eric Laporte, Mireille Piot et Max Silberztein éds. Benjamins,

Plus en détail

Jean-Philippe DANGLADE

Jean-Philippe DANGLADE Jean-Philippe DANGLADE Professor of Marketing Research Coordinator / Scientific Advisor BP 921 13288 Marseille cedex 9 France PROFESSIONAL +33 4 91 82 73 34 jean-philippe.danglade@kedgebs.com EXPERIENCES

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Les 35 heures en douceur

Les 35 heures en douceur Les 35 heures en douceur Gerard Cornilleau, Eric Heyer, Xavier Timbeau To cite this version: Gerard Cornilleau, Eric Heyer, Xavier Timbeau. Les 35 heures en douceur. Lettre de l OFCE, 1998, pp.1-8.

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine To cite this version: P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine.

Plus en détail

Utiliser un proxy sous linux

Utiliser un proxy sous linux Utiliser un proxy sous linux Par LoiselJP Le 22/05/2013 Objectif Les systèmes d exploitation sont de plus en plus gourmand en ressource, notemment en consommation réseau. C est d autant plus vrai que Linux

Plus en détail

Les enjeux économiques de la géolocalisation pour les réseaux sociaux numériques

Les enjeux économiques de la géolocalisation pour les réseaux sociaux numériques Les enjeux économiques de la géolocalisation pour les réseaux sociaux numériques Marc Bassoni, Félix Weygand To cite this version: Marc Bassoni, Félix Weygand. Les enjeux économiques de la géolocalisation

Plus en détail

Génération de code binaire pour application multimedia : une approche au vol

Génération de code binaire pour application multimedia : une approche au vol Génération de binaire pour application multimedia : une approche au vol http://hpbcg.org/ Henri-Pierre Charles Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines 3 Octobre 2009 Présentation Présentation

Plus en détail

Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité. des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces. J. Phys.

Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité. des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces. J. Phys. Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité et des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces H. Mayer, R. Nossek, H. Thomas To cite this version: H. Mayer,

Plus en détail

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique 142270-LLP-1-2008-1-DE-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing:

Plus en détail

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-7a-v3 1 / 5 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français Family name of participant

Plus en détail

HAL-Pasteur. La plate-forme d archive ouverte de l Institut Pasteur. Formation au dépôt d articles. http://hal-pasteur.archives-ouvertes.

HAL-Pasteur. La plate-forme d archive ouverte de l Institut Pasteur. Formation au dépôt d articles. http://hal-pasteur.archives-ouvertes. HAL-Pasteur La plate-forme d archive ouverte de l Institut Pasteur Formation au dépôt d articles http://hal-pasteur.archives-ouvertes.fr hal-pasteur@pasteur.fr HAL-Pasteur L équipe HAL Pasteur est à votre

Plus en détail

Travail émotionnel et soins infirmiers

Travail émotionnel et soins infirmiers Travail émotionnel et soins infirmiers Marc Loriol To cite this version: Marc Loriol. Travail émotionnel et soins infirmiers. Santé mentale, 2013, pp.60-63. HAL Id: hal-00925629 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00925629

Plus en détail

Les taxis piégés par 36 000 communes

Les taxis piégés par 36 000 communes Les taxis piégés par 36 000 communes Richard Darbéra To cite this version: Richard Darbéra. Les taxis piégés par 36 000 communes. Transports, Editions techniques et économiques, 2014, pp.62-66.

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire Présentation! " #$ %$ & ' (()* " +,- Gestion de risques Éco-Management inc. Gestion Environnement Politiques et procédures ISO 9001:2000 Évaluation des risques

Plus en détail

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition)

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/05/2013 (R2) 1 Objectifs Le TSE, comprenez Terminal Server Edition est une application de type 'main-frame' de Microsoft qui réside dans

Plus en détail

Sécuristation du Cloud

Sécuristation du Cloud Schémas de recherche sur données chiffrées avancés Laboratoire de Cryptologie Thales Communications & Security 9 Avril 215 9/4/215 1 / 75 Contexte Introduction Contexte Objectif Applications Aujourd hui

Plus en détail

Analyse des comportements dans un système de transfert d argent sur mobile

Analyse des comportements dans un système de transfert d argent sur mobile Analyse des comportements dans un système de transfert d argent sur mobile Chrystel Gaber, Romain Giot, Mohammed Achemlal, Baptiste Hemery, Marc Pasquet, Pascal URIEN To cite this version: Chrystel Gaber,

Plus en détail

Les BRMS Business Rules Management System. Groupe GENITECH

Les BRMS Business Rules Management System. Groupe GENITECH Les BRMS Business Rules Management System 1 Présentations Emmanuel Bonnet ebonnet (at) genigraph.fr Responsable Dpt Conseil Consultant, Expert BRMS Formateur IBM/Ilog JRules / JBoss Rules Génigraph SSII

Plus en détail

Maintenabilité d un parc applicatif

Maintenabilité d un parc applicatif 1 Maintenabilité d un parc applicatif Une méthode pour évaluer les charges de maintenance 13/06/01 Jean-François Bailliot 2 Maintenabilité d un parc applicatif Maintenance / Développement importance relative

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE CATEGORIESTOPMENU MODULE CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 CONFIGURATION... 2 LICENCE ET COPYRIGHT... 3 SUPPORT TECHNIQUE ET MISES A JOUR...

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

La Relation Client : Quand l Analyse du Discours rencontre le Marketing

La Relation Client : Quand l Analyse du Discours rencontre le Marketing La Relation Client : Quand l Analyse du Discours rencontre le Marketing Séverine Equoy Hutin To cite this version: Séverine Equoy Hutin. La Relation Client : Quand l Analyse du Discours rencontre le Marketing.

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire.

A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. Sarah Sawma, Thierry Levy-Tadjine To cite this version: Sarah Sawma,

Plus en détail

http://www.international.umontreal.ca/echange/cap-udem/guide.html#finaliser

http://www.international.umontreal.ca/echange/cap-udem/guide.html#finaliser Requisitos de conocimiento de idioma* CANADÁ Université de Montréal http://www.international.umontreal.ca/echange/cap-udem/guide.html#finaliser Une attestation de votre connaissance du français, si ce

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

Biais cognitifs et recherche d information sur internet. Quelles perspectives pour les indicateurs de pertinence des moteurs de recherche

Biais cognitifs et recherche d information sur internet. Quelles perspectives pour les indicateurs de pertinence des moteurs de recherche Biais cognitifs et recherche d information sur internet. Quelles perspectives pour les indicateurs de pertinence des moteurs de recherche Eric Boutin To cite this version: Eric Boutin. Biais cognitifs

Plus en détail

PREDURA TMS PREvention DURAble des TMS Programme de suivi des entreprises exposées au risque de TMS. Journées Marcel Marchand 23 novembre 2013

PREDURA TMS PREvention DURAble des TMS Programme de suivi des entreprises exposées au risque de TMS. Journées Marcel Marchand 23 novembre 2013 PREDURA TMS PREvention DURAble des TMS Programme de suivi des entreprises exposées au risque de TMS Journées Marcel Marchand 23 novembre 2013 Constat Les TMS continuent d augmenter. Nos actions touchent

Plus en détail

Influence des conditions et matériels de pulvérisation sur les pertes de pesticides au sol et dans l air en viticulture Languedocienne

Influence des conditions et matériels de pulvérisation sur les pertes de pesticides au sol et dans l air en viticulture Languedocienne Influence des conditions et matériels de pulvérisation sur les pertes de pesticides au sol et dans l air en viticulture Languedocienne C. Sinfort, E. Cotteux, B. Bonicelli, B. Ruelle, M. Douchin, M. Berenger,

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Le stage : lien privilégié entre formation et emploi

Le stage : lien privilégié entre formation et emploi Le stage : lien privilégié entre formation et emploi Nicole Escourrou To cite this version: Nicole Escourrou. Le stage : lien privilégié entre formation et emploi. 11 pages. 2008. HAL Id:

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

vtiger CRM 5.0.2 Pack de langue Manuel d instalation version Française 0.1

vtiger CRM 5.0.2 Pack de langue Manuel d instalation version Française 0.1 vtiger CRM 5.0.2 Pack de langue Manuel d instalation version Française 0.1 Table des matières AVANT-PROPOS... 3 LICENCE... 3 RESPONSABILITE... 3 MARQUES... 3 1.PROCEDURED INSTALLATION A PARTIR DES SOURCES...

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

La qualité dans un service informatique (d un laboratoire), ça veut dire quoi en pratique?

La qualité dans un service informatique (d un laboratoire), ça veut dire quoi en pratique? La qualité dans un service informatique (d un laboratoire), ça veut dire quoi en pratique? Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. La qualité dans un service informatique (d un laboratoire),

Plus en détail

Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence

Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence

Plus en détail

Interactions 3D coopératives en environnements virtuels avec OpenMASK pour l exploitation d objets techniques

Interactions 3D coopératives en environnements virtuels avec OpenMASK pour l exploitation d objets techniques Interactions 3D coopératives en environnements virtuels avec OpenMASK pour l exploitation d objets techniques Thierry Duval, Christian Le Tenier To cite this version: Thierry Duval, Christian Le Tenier.

Plus en détail

Panorama de la bancarisation en France

Panorama de la bancarisation en France Panorama de la bancarisation en France Vitalie Bumacov To cite this version: Vitalie Bumacov. Panorama de la bancarisation en France. 2012. HAL Id: hal-00690495 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00690495v1

Plus en détail