Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur"

Transcription

1 Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Jessica FRIPPIAT Psychologue clinicienne Service d Hémato-oncologie Unité de Psychologie Hôpital Universitaire des enfants Reine Fabiola Journée drépanocytose 21/02/2013

2 Table des matières 1) Introduction 2) Avant la greffe 3) Pendant la greffe 4) Après la greffe 5) Conclusion 6) Bibliographie

3 1) Introduction Contexte Travail pluridisciplinaire > prise en charge globale Travail en fonction de la demande Outil : langage, dessin, jeu, Greffe: prise en charge psychologique fait partie du protocole Expérience: 10 greffes (entre 4 et 15 ans) Vécus des donneurs et receveurs Histoire particulière de chaque famille Seul traitement curatif > symbolique forte

4 2) Avant la greffe Entretien familial Anamnèse Représentation et compréhension histoire médicale + greffe Angoisses Organisation «Il n arrivera pas à dormir tout seul. Cela n est pas arrivé depuis qu il est né»

5 2) Avant la greffe Entretiens individuels Receveur Psychologue A Donneur Psychologue B Représentation maladie Représentation don Place dans famille

6 Donner une place Donneur Don : enjeux psychiques complexes Compatibilité // similitude > angoisse «Je suis pareil J espère ne pas avoir la même maladie alors!» Ambivalence parfois non perçue «Je suis content de donner, c est moi qui vais sauver mon frère» «j ai peur de pas arriver à la sauver» Poids de l espoir 2) Avant la greffe

7 2) Avant la greffe Si problématique psychique particulière Adaptation de la prise en charge multidisciplinaire

8 3) Pendant la greffe Receveur Soutien psychologique au receveur Contexte: chambre stérile, soins invasifs, isolement Vécu du receveur : Isolement : «J ai peur que maman ne revienne plus ici, j ai peur qu elle me laisse à l hôpital» Douleur Mal-être physique (cf. dessin) Autres : vie quotidienne hors de l hôpital

9 A. 6 ans, autoportrait réalisé pendant l hospitalisation : avant l hospitalisation et pendant: «je pleure et maman aussi parce que j ai mal à la gorge et au ventre. Une infirmière me pique»

10 3) Pendant la greffe Receveur «Je suis pas malade! Pourquoi on me fait plein de piqures? C est depuis qu on m a mis à l hôpital que je ne suis pas en forme» Incompréhension - parfois peu malade avant l hospitalisation - greffe de moelle = abstrait

11 P.G., 5 ans : dessin de souvenir de l hospitalisation

12 3) Pendant la greffe Receveur Temps de l hospitalisation Temps de l après-coup Ecoute et soutien Elaboration

13 3) Pendant la greffe Donneur Peu de contact avec le donneur : raisons pratiques essentiellement

14 4) Après la greffe - Nouveaux liens réels et fantasmatiques Proposition de revoir : - le donneur - la famille ensemble - Receveur : travail autour d une nouvelle identité «il y a un peu mon frère dans moi» Semblable, identique, double, autre,

15 M. 4 ans, dessin post-greffe d un cauchemar «une sorcière»

16 A. 6 ans, dessin d un souvenir de l hospitalisation

17 A. 6 ans, souvenir de l hospitalisation: «On reste un mois dans une chambre, c est horrible, on a mal au ventre, on pesait nos cacas c est degueulasse. Je me sentais pas en forme, ca me faisait très mal tout ca. Je pensais pas retourner à l école»

18 5) Conclusion Spécificités : fonctionnement et âge Soutenir et donner du sens Nouvelle place à trouver Prise en charge multidisciplinaire

19 Merci pour votre écoute

20 6) Bibliographie ALVIN P., «L adolescent et l observance au traitement» in Journal de pédiatrie et de puériculture, 4, 2000 DRAIN et al., «Processus de guérison d une maladie chronique : la drépanocytose traitée par allogreffe de cellules souches hématopoïétique. Principaux résultats chez les adolescents» in Neuropsychiatrie de l enfance et de l adolescence, 56, 4-5, 2008, p FAURE J., ROMERO M., «Retentissements psychologiques de la drépanocytose», JACQUIN P., LEVINE M., «Difficultés d observance dans les maladies chroniques à l adolescence : comprendre pour agir», in Archives de pédiatrie, 15, 2008, LAINE A. (sous la dir. de), La drépanocytose. Regards croisés sur une maladie orpheline, Paris, Karthala, 2004, 331 p. PEDINELLI J.-L., «l enfant et la maladie somatique : le «travail de la maladie», in Neuropsychiatrie de l enfance et de l adolescence, 1996, 44 (1-2), TAIEB et al., «Enjeux psychiques du don de moelle osseuse», in Evolution psychiatrique 2002, 67, «Les soins aux adolescents ayant une maladie chronique», in Paediatr Child Health, vol 11, 01/06

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources?

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Moelle osseuse hématopoïétique «Le greffon de moelle osseuse hématopoïétique provenant d un frère ou d une sœur entièrement compatible

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S)

DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S) DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S) Société Francophone de Dialyse Université d ÉTÉ BICHAT 19 juin 2015 Chantal RAIMBAULT Psychologue Transplantations Rénales Transplantations cardiaques CHRU de TOURS

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com COACH Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 Lobby&com 68 rue AMELOT 75011 PARIS tel : 01 42 73 18 36/ 06 79 64 01 15 www.lobbycom.fr Note d intention

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

Enquête sur le don de moelle osseuse

Enquête sur le don de moelle osseuse Enquête sur le don de moelle osseuse Réalisée auprès des étudiants de première année à l Université de Poitiers en septembre 2012 En France, pour que leur vie continue, 2 400 malades ont besoin d un don

Plus en détail

Un danger vous guette Soyez vigilant!

Un danger vous guette Soyez vigilant! Un danger vous guette Soyez vigilant! Vous prenez une sulfonylurée : Chlorpropamide (Diabinese, Glucamide ) Glyburide (DiaBeta, Glynase PresTab, Micronase ) 1 2 TESTEZ VOS CONNAISSANCES au sujet de ce

Plus en détail

Danse thérapie: obésité et image du corps Solange Muller-Pinget. Solange muller-pinget @hcuge.ch setmc.hug-ge.ch/art_therapie/art_therapie.

Danse thérapie: obésité et image du corps Solange Muller-Pinget. Solange muller-pinget @hcuge.ch setmc.hug-ge.ch/art_therapie/art_therapie. Danse thérapie: obésité et image du corps Solange Muller-Pinget Solange muller-pinget @hcuge.ch setmc.hug-ge.ch/art_therapie/art_therapie.html I. Qu est que la danse thérapie La danse est un comportement

Plus en détail

Le stress familial induit par le malaise :

Le stress familial induit par le malaise : Le stress familial induit par le malaise : ce que les forum internet nous apprennent! Cécile GUIHENEUF, Amine ARSAN GPG 15/03 et 05/04/2012 Introduction Introduction Savoir médical partagé avec internet

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre de

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE Pierre ALEXANDRE Kinésithérapeute Cadre de santé. Service central de rééducation Fonctionnelle Pr. Ch.HERISSON

Plus en détail

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins.

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. 231 Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. - Bonjour, monsieur, prenez place. Ça va? - Oh! Ça ira mieux tout à l heure. Ça va faire mal? - Mais non! Qu allez-vous chercher?

Plus en détail

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone (9 août 2013) A écouter sur edencast.fr [Générique musical] Voix féminine : edencast.fr vous présente un nouvel épisode de son podcast.

Plus en détail

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Sandrine Thomas, cadre de santé Dr Léila KARAOUI, PH Service de réanimation néonatale Centre Hospitalier de Meaux Bref historique

Plus en détail

Santé et travail des seniors: une vision européenne

Santé et travail des seniors: une vision européenne Santé et travail des seniors: une vision européenne Les colloques du COR Vendredi 29 novembre 2007 Thierry Debrand (Irdes) Contact: debrand@irdes.fr Introduction et contexte Les pays industrialisés font

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

Questionnaire des troubles du sommeil

Questionnaire des troubles du sommeil Questionnaire des troubles du sommeil NOM :... PRÉNOM :... Date de naissance :.../.../... Date de ce jour :.../.../... Consultez un proche si nécessaire pour répondre attentivement aux questions suivantes.

Plus en détail

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie LE TYPAGE HLA Première étape vers la greffe apparentée Pour vous, pour la vie Introduction Une personne de votre famille a besoin d une allogreffe de cellules souches, aussi connue sous le nom de greffe

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Gilles ARDITTI DESU Pratiques du coaching», promotion 2009 2010 Directeur de la Communication Financière ATOS Tout au long de cette formation,

Plus en détail

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction L accompagnement des enseignants en formation professionnelle 5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014 Nancy Gaudreau, Ph. D. Geneviève Carrier, B. Ed. Kathleen C. Durand, B. Erg. Objectifs! Présentation

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

PUIS-JE DONNER UN REIN?

PUIS-JE DONNER UN REIN? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires PUIS-JE DONNER UN REIN? Réponses aux questions que se posent les personnes souhaitant faire un don de rein non dirigé Vous vous posez beaucoup

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Formation soins palliatifs et qualité de vie Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Introduction La maladie grave = événement traumatisme pour le malade et les proches Bouleversement

Plus en détail

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel.

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Arc en Ciel en Soit Arts, Créativités et Sens. Formation pour adultes A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Accompagner les enfants et les adolescents vers une revalorisation. Présentation

Plus en détail

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Je suis à l'hôpital Je suis à l'hôpital tous droits réservés ce livre appartient à... Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Idées et images: Textes: Conseillers

Plus en détail

L Infirmière Coordinatrice en Pneumologie. 22/06/2010 Onco 28 Annie Perrier 1

L Infirmière Coordinatrice en Pneumologie. 22/06/2010 Onco 28 Annie Perrier 1 L Infirmière Coordinatrice en Pneumologie Annie Perrier 1 PARCOURS PATIENT Répond au cadre réglementaire tel que défini par le Plan Cancer RCP DISPOSITIF D ANNONCE MISE EN PLACE DU TTT SUIVI et ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE SYNTHESE Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE Mars 2011 Service CIL PASS-ASSISTANCE Avril 2011 Action Logement Les entreprises s engagent avec les salariés 1 Données de l enquête Enquête de type

Plus en détail

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie.

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Dire oui au don d organes, c est donner l accord de son vivant, à un éventuel prélèvement après son décès. Ce livret est destiné à fournir les informations

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

TIENS-TOI DROITE! Françoise LECLERC DU SABLON. Recherches n 39, 2003

TIENS-TOI DROITE! Françoise LECLERC DU SABLON. Recherches n 39, 2003 Recherches n 39, 2003 TIENS-TOI DROITE! Françoise LECLERC DU SABLON Samedi matin à la Maison d Arrêt, une matinée avec 8 élèves. Il y a là Emi et Y., 2 jeunes femmes polonaises, parlant maintenant «assez

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires?

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires? Le Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Notre

Plus en détail

Restauration de système sous XP

Restauration de système sous XP Restauration de système sous XP 1 ère étape Création d un raccourci pour accès plus rapide Pour la facilité, je te suggère de créer sur ton bureau un raccourci du programme que tu vas utiliser, car à mon

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD SOINS PALLIATIFS EN PSYCHIATRIE, au-delà des préjugés LYON, 9 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE REGIONAL DOULEUR

Plus en détail

PUIS-JE DONNER UN REIN?

PUIS-JE DONNER UN REIN? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires PUIS-JE DONNER UN REIN? Réponses aux questions que se posent les personnes souhaitant faire un don de rein non dirigé UN DON DE REIN DE

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

SUZANNE VALLIÈRES. Les Psy-trucs. pour les enfants de 0 à 3 ans AUJOURD HUI

SUZANNE VALLIÈRES. Les Psy-trucs. pour les enfants de 0 à 3 ans AUJOURD HUI SUZANNE VALLIÈRES Les Psy-trucs pour les enfants de 0 à 3 ans P A R E N T S AUJOURD HUI Table des matières 1. L intra-utérin : le début d une belle aventure!.................. 7 Devenir enceinte toute

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

L adolescent et le patrimoine

L adolescent et le patrimoine Intervention de Jean-Claude QUENTEL dans le cadre de la journée Coup de jeune sur la patrimoine organisée le vendredi 15 novembre 2013 aux Champs Libres, à Rennes, par le Conseil régional de Bretagne.

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

OBTENIR UN CONSENTEMENT À LA RECHERCHE CHEZ UNE PERSONNE PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE

OBTENIR UN CONSENTEMENT À LA RECHERCHE CHEZ UNE PERSONNE PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OBTENIR UN CONSENTEMENT À LA RECHERCHE CHEZ UNE PERSONNE PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE GUIDE DESTINÉ AUX PROCHES, AUX INTERVENANTS ET AUX PROFESSIONNELS 1 Pourquoi obtenir un consentement? Lors

Plus en détail

E. D. Barbosa, 26/09/2014 A. A. Elghardouf (étudiant ICMS2) A propos du stage MASTER 2 PRO ICMS

E. D. Barbosa, 26/09/2014 A. A. Elghardouf (étudiant ICMS2) A propos du stage MASTER 2 PRO ICMS A propos du stage MASTER 2 PRO ICMS LA LETTRE DE MOTIVATION En générale, la lettre de motivation prend la forme suivante : Entreprise : Il est bien vu de commencer sa lettre de motivation en parlant de

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable)

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) B) COMMENT MIEUX FAIRE FACE AU STRESS? Institut Prévenir Guérir 1 1) OBJECTIF : MIEUX FAIRE FACE AU STRESS La finalité d une bonne «gestion» du stress -

Plus en détail

CENTRE DE LUTTE CONTRE L ÉPILEPSIE

CENTRE DE LUTTE CONTRE L ÉPILEPSIE 16/10/07 17:00 Page 1 ++++++++++++++++++++++++++++++++ PLAQUETTE version internet ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ La Teppe CENTRE DE LUTTE CONTRE L ÉPILEPSIE Une CLÉ pour accéder à

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 Je suis vraiment contente d avoir réalisé mon premier stage en agence car cela m a permis de découvrir un métier vraiment très diversifié au

Plus en détail

Ta u. lutte contre le paludisme SAMPLE ONLY: NOT FOR DISTRIBUTION. avec les comprimés d artéméther/ luméfantrine (AL)

Ta u. lutte contre le paludisme SAMPLE ONLY: NOT FOR DISTRIBUTION. avec les comprimés d artéméther/ luméfantrine (AL) t Ta u lutte contre le paludisme avec les comprimés d artéméther/ luméfantrine (AL) 2 Tatu adore jouer avec son frère Juma chaque jour quand ils rentrent à la maison après l école. Une nuit, pendant qu

Plus en détail

PREVENIR L HOMOPHOBIEL ET SOUTENIR LES JEUNES LGBT ET HORS DE L ECOLEL

PREVENIR L HOMOPHOBIEL ET SOUTENIR LES JEUNES LGBT ET HORS DE L ECOLEL PREVENIR L HOMOPHOBIEL ET SOUTENIR LES JEUNES LGBT A L ECOLE L ET HORS DE L ECOLEL BILANS ET PERSPECTIVES DES PROJETS RESEAU D ALLIESD ET TOTEM Michael Hausermann, Julie Huber, Nathaniel King Avec le soutien

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement)

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement) Transmettez vos résultats Et non votre ITS (infection transmissible sexuellement) Une infection transmissible sexuellement (ITS) est une infection qui se transmet d une personne à l autre lors de rapports

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

L irrigation colique en Pédiatrie: un pas vers l autonomie du patient

L irrigation colique en Pédiatrie: un pas vers l autonomie du patient L irrigation colique en Pédiatrie: un pas vers l autonomie du patient Priscilia Ungharo Infirmière Spécialisée en soins à l enfant, l adolescent et la famille Laurence Gillon Ex Responsable infirmière

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Puis elle se savonne. Après elle se rince. D abord, Nina se déshabille. Enfin elle se sèche. Ensuite elle entre dans son bain.

Puis elle se savonne. Après elle se rince. D abord, Nina se déshabille. Enfin elle se sèche. Ensuite elle entre dans son bain. Remets les phrases dans l ordre pour reconstruire l histoire. Compréhension N 1 compréhension N 2 Associe la description à chaque enfant. Puis elle se savonne Ensuite elle entre dans son bain. Après elle

Plus en détail

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Ma mutuelle paye un montant fixe chaque mois à ma maison médicale LE FORFAIT est un contrat entre patient, maison médicale et

Plus en détail

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégie : Activer ses antérieures (Que veut dire activer ses Faire des liens entre le texte et ses

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR UN ADO PRÉSENTANT UNE CONDUITE ADDICTIVE?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR UN ADO PRÉSENTANT UNE CONDUITE ADDICTIVE? QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR UN ADO PRÉSENTANT UNE CONDUITE ADDICTIVE? CJC Centre Pierre Nicole Croix Rouge Française Paris 5 e Muriel LASCAUX Psychologue et Docteur en psychologie CONTEXTE Deux modèles thérapeutiques

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010. Récapitulatif des activités professionnelles

Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010. Récapitulatif des activités professionnelles Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010 NOM PRENOM Récapitulatif des activités professionnelles Période du Entreprise : Service : Intitulé du poste

Plus en détail

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST La proposition articule : 1 Une rencontre d une heure des enfants avec leur catéchiste. 2 Un livret de carême en noir et blanc que le catéchiste

Plus en détail

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur?

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur? Bon nombre de personnes au Nouveau-Brunswick attendent le moment où on leur apprendra qu on a enfin trouvé les organes qui leur permettront de reprendre une vie normale et active. Bien d autres attendent

Plus en détail

PRÉPARATION AUX ORAUX

PRÉPARATION AUX ORAUX La préparation qui ne laisse rien au hasard PRÉPARATION AUX ORAUX Pragmathiques Prépa 6, avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris / 01 70 91 55 67 (8h30-19h00) Copyright Pragmathiques 2015 www.pragmathiquesprepa.fr

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

L histoire du petit indien

L histoire du petit indien Compréhension de lecture Andrée Otte L histoire du petit indien CH.Zolotow, Le petit indien, Ed. des deux coqs d or Voici l histoire de toute une famille d Indiens : le père, la mère, le grand frère, la

Plus en détail

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions 1. L outplacement de quoi s agit-il? «L outplacement», aussi appelé reclassement professionnel,

Plus en détail

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE 197 UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE J ai testé le logiciel SAMAO avec une classe de seconde technologique de 26

Plus en détail

Le stress. Présentation par Marie Chantal Audet M.A. Psychologue

Le stress. Présentation par Marie Chantal Audet M.A. Psychologue Le stress Présentation par Marie Chantal Audet M.A. Psychologue Objectifs Savoir reconnaître les différents niveaux de stress : de l inquiétude en passant par l anxiété jusqu à la panique. 1. Stress =

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Expérimentation Watt & Moi 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Watt & Moi, une expérimentation de mise à disposition des données Linky aux consommateurs GRANDLYON HABITAT et ERDF

Plus en détail

Françoise ELLIEN. Isabelle BROCARD. Psychologue- Directrice du Réseau SPES. Réalisatrice

Françoise ELLIEN. Isabelle BROCARD. Psychologue- Directrice du Réseau SPES. Réalisatrice Françoise ELLIEN Psychologue- Directrice du Réseau SPES Isabelle BROCARD Réalisatrice En France, la première statistique de l ANESM concernant les 8.3 millions d aidants ne comptabilise ces derniers qu

Plus en détail

OIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus

OIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus UN CHOIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus DEPLIANT-SCELTA-IN-COMUNE-FRANCESE.indd 1 27/04/15 15:49 INFORME TOI, DÉCIDE ET SIGNE À PARTIR D AUJOURD HUI, S EXPRIMER

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013

Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013 Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013 Plan de la présentation Troisième tiers de la carrière professionnelle Les enjeux Les cercles

Plus en détail

Il y a une vie pendant la maladie

Il y a une vie pendant la maladie Il y a une vie pendant la maladie Apprendre que l on est frappé par un cancer est terrifiant. J ai moi-même vécu des moments difficiles. Mais j ai eu la chance d être merveilleu sement bien entourée, par

Plus en détail