GPGPU. Cours de MII 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GPGPU. Cours de MII 2"

Transcription

1 GPGPU Cours de MII 2 1

2 GPGPU Objectif du cours : Comprendre les architectures GPU Comprendre la programmation parallèle sur GPU Maîtriser la programmation Cuda Contenu : 1 ou 2 cours magistraux 2 ou 3 séances de TP Notations : 1 projet & TP notés 2

3 GPGPU Plan 1. Introduction 2. Architecture 3. GPGPU on the GPU 4. GPGPU via Cuda 5. Exemple et optimisation 3

4 GPGPU 1. Introduction 4

5 History of 3D 5

6 History of 3D 6

7 The way it uses to be... Fixed Function Pipelines (DX7) Writing new rendering algorithms means Tricks with multitexture, stencil buffer, depth buffer, blending Examples Stencil shadow volumes Hidden line removal... 7

8 The way it uses to be... The fixed function pipeline 8

9 The way it uses to be... Programmable Shaders (DX8-10) Writing new rendering algorithms means Tricks with stencil buffer, depth buffer, blending Plus: Writing shaders Examples User-defined materials User-defined lights User-defined data structures (built in texture memory) 9

10 The way it uses to be... Programmable pipeline 10

11 The way it begins to be... Software Graphics: Part I (DX11) Writing new rendering algorithms means Tricks with stencil buffer, depth buffer, blending Plus: Writing shaders Plus: Writing data-and task-parallel algorithms Analyze results of rendering pipeline Synthesize data structures Examples Dynamic summed area table Dynamic quadtree adaptive shadow map Dynamic histogram-analysis shadow map Dynamic ambient occlusion 11

12 Examples (DX 11) Dynamic Ambient Occlusion and Indirect Lighting, Bunnell, GPU Gems II, 2005 Real-Time Approximate Sorting for Self Shadowing and Transparency in Hair Rendering, Sintornet al., I3D 2008 Fast Summed- Area Table Generation and its Applications, Hensley et al., Eurographics

13 The way it begins to be... Software Graphics: Part II (DX11+) Writing new rendering algorithms means Tricks with stencil buffer, depth buffer, blending Plus: Writing shaders Plus: Writing data-and task-parallel algorithms Plus: Creating new and extended rendering pipelines Examples Micropolygon rendering Ray tracing pipelines 13

14 Examples CUDA inside OptiX, NVIDIA 2008 RenderAnts: Interactive Reyes Rendering on GPUs, Zhou et al., ACM SIGGRAPH Asia CUDA inside Hardware-Accelerated Global Illuminationby Image Space Photon Mapping, McGuire and Luebke, HPG 09 FreePipe: a Programmable Parallel Rendering Architecture for Efficient Multi-Fragment Effects, Liu et 14al., ACM SIGGRAPH 2010

15 The way it will be... Render to Data Structures DX11 Atomics to global memory Gather/scatter to memory ( unordered access views Order independent transparency Capture all rendered fragments PixelShader5 Render directly to grid-of-lists data structure instead of FB No framebuffer bound while rendering Increment global counter to get unique address for fragment Result is grid of linked lists Sort and blend lists for final image (pixel shader or compute shader) 15

16 The way it will be... 16

17 GPU Programming? GPU stands for Graphics Processing Unit Simply It is the processor that resides on your graphics card. GPUs allow us to achieve the unprecedented graphics capabilities now available in games 17

18 CPU vs GPU Why use GPU? 18

19 CPU vs GPU A quiet revolution and potential build-up Calculation: Memory 367 GFLOPS vs. 32 GFLOPS Bandwidth: 86.4 GB/s vs. 8.4 GB/s Until last couple years, programmed through graphics API GPU in every PC and workstation massive volume and potential impact 19

20 GPU Programming? How has this comes about? Game design has become ever more sophisticated. Fast GPUs are used to implement complex shader and rendering operations for real-time effects. In turn, the demand for speed has led to ever-increasing innovation in card design. The NV40 architecture has 225 million transistors, compared to about 175 million for the Pentium 4 EE 3.2 Ghz chip. The gaming industry has overtaken the defense, finance, oil and healthcare industries as the main driving factor for high performance processors. 20

21 GPU Programming? GPU speed increasing at cubed-moore s Law. This is a consequence of the data-parallel streaming aspects of the GPU. GPUs are cheap! Put a couple together, and you can get a super-computer Warning! Various granularities of parallelism exist, but programming model must not hinder parallel implementation data delivery needs careful management 21

22 Wealth of applications Data Analysis Motion Planning Voronoi Diagrams Particle Systems Force-field simulation Molecular Dynamics Graph Drawing Geometric Optimization Physical Simulation Matrix Multiplication Database queries Conjugate Gradient Sorting and Searching Range queries Image Processing Signal Processing Finance Optimization Planning Radar, Sonar, Oil Exploration and graphics too!!

23 Wealth of applications

24 GPU Programming? A Unifying theme: Streaming All the graphics language models share basic properties: 1. They view the frame buffer as an array of pixel computers, with the same program running at each pixel (SIMD) 2. Fragments are streamed to each pixel computer 3. The pixel programs have limited state. All the GPGPU language works the same 1. They view problem as an array of threads 2. Data elements are streamed to each thread 3. The threads have limited memory / computing power 24

25 Stream programming? A stream is a sequence of data could be numbers, colors, RGBA vectors, A kernel is a (fragment) program runs on each element of a stream generating an output stream (pixel buffer) 25

26 Stream programming? Two main ways of doing stream programming The pure GPU way Using the graphic programmable pipeline Language : Cg, HLSL, GLSL The GPGPU way Using high level abstraction library Language : BrookGPU, CUDA, OpenCL 26

27 Stream program on GPU Kernel vertex/fragment Input stream stream of fragments or vertices or texture data Output stream frame program buffer or pixel buffer or texture Multiple kernels multi-pass rendering sequence on the GPU 27

28 Stream program on GPGPU Kernel User defined function Input stream Stream Output stream Stream of any data (float mainly) of any data (float mainly) Multiple kernels Multi-pass execution of kernel on the GPU with synchronization 28

29 Stream programming To program the GPU, one must think of it as a (parallel) stream processor. 29

30 GPGPU 2. Architecture 30

31 GPU Architecture Nomenclature : Kernel : treatment unit Thread Host : a single processing unit : application hardware (CPU) Device : coprocessor hardware (GPU) 31

32 Architecture GeForce 7800 GTX 8 Vertex Engines Z-Cull Triangle Setup/Raster Shader Instruction Dispatch Fragment Crossbar Memory Partition Memory Partition 24 Pixel Shaders 16 Raster Operation Pipelines Memory Partition Memory Partition 32

33 Architecture G80 graphic mode The future of GPU is programmable processing? Build the architecture around the processor Host Input Assembler Setup / Rstr / ZCull SP SP SP TF SP TF SP TF L1 SP SP L1 SP TF SP SP SP TF L1 L2 FB SP TF L1 L1 L2 FB Pixel Thread Issue SP TF L2 FB SP SP TF L1 L2 FB SP Geom Thread Issue L1 L2 FB Thread Processor Vtx Thread Issue L1 L2 FB 33

34 Architecture G80 CUDA mode Processors execute computing threads New operating mode/hw interface for computing Host Input Assembler Thread Execution Manager Parallel Data Cache Parallel Data Cache Texture Texture Load/store Parallel Data Cache Texture Load/store Parallel Data Cache Texture Parallel Data Cache Texture Load/store Parallel Data Cache Texture Load/store Global Memory Parallel Data Cache Texture Load/store Parallel Data Cache Texture Texture Load/store 34

35 GPU Architecture What is behind such an evolution? GPU specialized for compute-intensive, highly data parallel computation (exactly what graphics rendering is about) So, more transistors can be devoted to data processing rather than data caching and flow control 35

36 GPU Architecture Pipeline/Architecture of GPU (graphic mode) 36

37 GPGPU Architecture Each «processor unit» can host a thread Kernel are launch on arrays of thread Each thread runs the same code (SPMD) Each thread has an ID that it uses to compute memory addresses and make control decisions threadid float x = input[threadid]; float y = func(x); output[threadid] = y; 37

38 GPGPU Architecture Kernel : grid of blocks All thread share a single memory space Blocks : batch of threads Cooperates through Execution synchronization Shared memory Thread in different blocks cannot cooperate 38

39 GPGPU Architecture How can we distinct a thread from one other? Each Device Grid 1 thread has an Id Can decide what data to work with Each block has also an Id Block (0, 0) Block (1, 0) Block (2, 0) Block (0, 1) Block (1, 1) Block (2, 1) Block (1, 1) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 0) (1, 0) (2, 0) (3, 0) (4, 0) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 1) (1, 1) (2, 1) (3, 1) (4, 1) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 2) (1, 2) (2, 2) (3, 2) (4, 2) 39

40 GPGPU Architecture Blocks can be 1D or 2D Means Id are 1D or 2D Grid 1 Threads can be 1, 2 or 3D Means Device Id are the same Simplifies memory addressing when processing multidimensional data Image processing Solving PDE on volumes... Block (0, 0) Block (1, 0) Block (2, 0) Block (0, 1) Block (1, 1) Block (2, 1) Block (1, 1) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 0) (1, 0) (2, 0) (3, 0) (4, 0) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 1) (1, 1) (2, 1) (3, 1) (4, 1) Thread Thread Thread Thread Thread (0, 2) (1, 2) (2, 2) (3, 2) (4, 2) 40

41 Memory Comparison CPU memory vs. GPU one CPU Memory : At any program point Allocate/free Random local or global memory memory access Registers Local Read/write memory Global Read/write to stack memory Read/write to heap Read/write to disk Disk 41

42 GPU Memory GPU Memory : restricted acces Allocate/free Limited memory only before computation memory access during computation (kernel) Registers Local memory Read/write Read/write Shared Memory Only available in GPGPU not Graphics pipeline 42

43 GPU Memory Global memory Virtual Memory Read-only during computation Write-only at end of computation Read/write in GPGPU world only Does not exist! Disk access Does not exist! 43

44 GPU Memory Where is GPU data stored Vertex buffer Frame buffer Texture Texture Vertex Buffer Vertex Processor Rasterizer Fragment Processor Frame Buffer(s) 44

45 GPU Memory Vertex buffer Store geometric and radiometric data Framebuffer Store image based data (color, depth, stencil...) Texture Store any kind of information (color, normal, radiometric data...) 45

46 GPGPU Memory Acces also restricted (Device) Grid Each thread can: Block (0, 0) R/W per-thread registers R/W per-thread local memory Shared Memory R/W per-block shared memory R/W per-grid global memory Read only per-grid constant memory Read only per-grid texture memory Block (1, 0) Host Registers Registers Shared Memory Registers Registers Thread (0, 0) Thread (1, 0) Thread (0, 0) Thread (1, 0) Local Memory Local Memory Local Memory Local Memory Global Memory Constant Memory Texture Memory 46

47 GPGPU Memory The host can R/W global, constant, and texture memories (Device) Grid Block (0, 0) Block (1, 0) Shared Memory Registers Host Registers Shared Memory Registers Registers Thread (0, 0) Thread (1, 0) Thread (0, 0) Thread (1, 0) Local Memory Local Memory Local Memory Local Memory Global Memory Constant Memory Texture Memory 47

48 GPGPU Memory Global memory : Long latency accesses! Main means of communicating R/W Data between host and device Contents visible to all threads Constant and texture memories Constant initialized by host Contents visible to all threads 48

49 GPGPU Memory Per thread local memory Register Per block memory Shared memory Global memory 49

50 GPGPU 3. GPGPU on the GPU 50

51 GPGPU 3. GPGPU on the GPU 3.1 les shaders 51

52 Cartes graphiques programmable Deux emplacements majeurs programmables 52

53 Les shaders Deux types de programmes : Les vertex program Les fragment program Intérêt : Adaptabilité De du rendu nouveaux rendus (rapides!) : Autres Matériaux réalistes, Milieux participants, Éclairage par fragment, Ombre, Éclairage réaliste calculs que le rendu Calcul matriciel, Lancer de rayon, Silhouette, Traitement d images, Animation 53

54 Les shaders Intérêts? 54

55 Les shaders 55

56 Les shaders Les vertex program : Informations Sommet Textures VERTEX PROGRAM Variables génériques sommet Information sommet à interpoler dont position, taille des points, clip 56

57 Les shaders Les fragment program : Informations fragment Textures FRAGMENT PROGRAM Couleur du fragment Profondeur du fragment dont position (image) et front_facing Variables génériques fragment 57

58 Les shaders Langage particulier pour piloter les programmes Assembleur Dépendent de la carte (ATI / Nvidia) Pénible à écrire à la main Code optimisé Langages haut niveau au dessus de ces assembleurs Appelés shaders les shading languages : langages de 58

59 Les shaders Historique des langages de shader Shading language : indépendant des cartes graphiques Sorte d'unité programmable atomique Renderman Shading Language (Renderman 88) Adapté au lancer de rayon & rendu photoréaliste Adresse 5 shaders différents : light, displacement, surface, volume et imager ISL : Interactive Shading Language (SGI 00) Encore plus haut niveau. Génère des passes de rendu en OpenGL S adresse directement à des instructions OpenGL 59

60 Les shaders Historique des langages de shader HLSL Très proche de OpenGLSL : syntaxe, vertex & fragment Adresse DirectX Le shader n est pas compilé par le driver Cg : High-Level Shader Language (Microsoft 02) : C graphic (Nvidia 02) Très très similaire à HLSL (développé conjointement avec Microsoft) Ajout d une couche librairie (Cg runtime library) Adresse OpenGL et Direct X OpenGLSL (OpenGL 03) Décrit par la suite 60

61 GPGPU 3. GPGPU on the GPU 3.2 OpenGLSL 61

62 GLSL : introduction OpenGLSL : un langage de shader libre Propriétés Lien et intégration simple avec Open GL Flexible aux futures évolutions des cartes graphiques Indépendant du hardware Conserve les performances des cartes graphiques Langage simple à utiliser Convient à la norme OpenGL ARB (Arch. Review Board) Permet les futures parallélisations dans les cartes graphiques Simple à optimiser (donc langage simple) 62

63 GLSL : introduction Caractéristiques : Syntaxe identique à celle du C / C++ Nouveaux types de données : Vecteurs Matrices Fragment de texture Existence de variables et fonctions prédéfinies Opérateurs surchargés Pas de pointeur ni de référence Pas de promotion (cast) implicite Passage d argument par valeur 63

64 GLSL : introduction Architecture : Application Code source shader OpenGL API OpenGL Driver Compilat eur Objet shader Code compilé Link er Objet programme Code exécutable Carte graphique 64

65 GLSL : introduction Avantages : Colle à OpenGL Compilation à l exécution Indépendant du hardware Compilation par le driver => Meilleures performances Standard open source Fonctionne pour tout processus graphiques Donc peut être dans le futur les dernières parties non programmable Pas besoin de librairie supplémentaire 65

66 GLSL : Types Types disponibles : Scalaires : int / float / bool int : de à bool : true ou false Vecteurs vec2, vec3, vec4 : vecteur en float à 2, 3 ou 4 composantes ivec2, ivec3, ivec4 : idem mais avec des entiers bvec2, bvec3, bvec4 : idem mais avec des booléens Accès aux composantes 1, 2, 3 ou 4 du vecteur vec par vec.x / vec.y / vec.z / vec.w Accès identique : Créé pour des questions de lisibilité vec.r / vec.g / vec.b / vec.a position, couleur, texture vec.s / vec.t / vec.p / vec.q Comme un tableau : vec[0] / vec[1] / vec[2] / vec[3] 66

67 GLSL : Types Matrices mat2, mat3, mat4 : Matrice 2x2, 3x3 et 4x4 de float Organisé en colonne Accès aux colonnes d une matrice mat : mat[0] / mat[1] / mat[2] / mat[3] : 1, 2, 3 et 4ème colonne Accès à un élément de mat : mat[0][2] : 3ème élément de la 1ère colonne Sampler Type permettant un accès à une texture Ne demande aucune connaissance de la façon dont est définie la texture Le shader ne peut définir de Sampler. Il les récupère directement de l application. 67

68 GLSL : Types Sampler Ne peut être modifié par le shader Les différents types : sampler1d : accès à une texture 1D sampler2d : accès à une texture 2D sampler3d : accès à une texture 3D samplercube : accès à une texture cubique sampler1dshadow : accès à une texture 1D de profondeur avec comparaison des profondeurs Sampler2DShadow : idem avec une texture 2D 68

69 GLSL : structures Tableaux Déclarés taille];; classiquement : type nom[taille La taille est optionnelle, peut être calculée à la compilation : vec4 vec4 pts[]; pts[]; pts[0] pts[0] == vec4(0,0,0,0); vec4(0,0,0,0); pts[6] pts[6] == vec4(1,0,0,0); vec4(1,0,0,0); // // pts pts est est de de taille taille 77 Redimensionnement explicite ou implicite illégal : vec4 vec4 pts[]; pts[]; vec4 vec4 pts[10]; pts[10]; vec4 vec4 pts[20]; pts[20]; // // Illégal Illégal pts[20] pts[20] == vec4(0,0,0,0); vec4(0,0,0,0); // // Illégal Illégal 69

70 GLSL : structures Structure Syntaxe Exemple : : struct struct nom_structure nom_structure {{ type type champs champs; }} struct struct kernel3x3 kernel3x3 {{ size size ponderation; ponderation; float float coef[9]; coef[9]; }} Peuvent être emboîtées et encapsulées Peuvent contenir tous les types précédents S utilisent directement sans le mot clé struct kernel3x3 kernel3x3 blur; blur; 70

71 GLSL : constructeurs «Constructeurs» (initialisation) Scalaire float a,b=3.0,c; a,b=3.0,c; : comme en C : float Autres types : utilisation de constructeur Similaire à un appel de fonction Autant d argument que de valeur à initialiser Exemple : vec4 v = vec4(1.0,2.0,0.0,1.0); kernel3x3 blur = blur(1./9.,{0.0f}); Cas particulier : Constructeur vecteur avec 1 float : remplissage Constructeur matrice avec 1 float : matrice diagonale 71

72 GLSL : conversions Conversions : vers bool : 0 ou 0.0 => false sinon true de bool : false => 0 / true => 1 Vecteur à Vecteur : La source doit avoir un nombre de composante > destination Affectation dans l ordre. Les termes restants ne sont pas utilisés Vecteur Remplissage dans l ordre de la matrice (colonne major) Matrice à Matrice : à Matrice : Lecture, remplissage en colonne major 72

73 GLSL : qualifiers Qualificatifs de variables (qualifiers) : attribute : Variables correspondant à ce qui est injecté fréquemment dans le pipe line : sommets, normales Accessible en lecture uniquement Réservé au vertex program Sont forcément des flottants : float, vecteur ou matrice Certaines variables prédéfinies uniform : Variables correspondant à des données ne changeant pas fréquemment (au maximum 1 fois par primitive) Accessible en lecture uniquement Certaines variables prédéfinies Commun aux vertex et fragment program 73

74 GLSL : qualifiers Qualificatifs de variables (qualifiers) : varying Interface entre le vertex program et le fragment program Accessible en écriture dans le vertex shader Accessible en lecture dans le fragment shader Interpolation entre le vertex et le fragment sur la primitive const : Constante : initialisation obligatoire et accessible en lecture sans : qualificateur : Variable temporaire : accessible en lecture et écriture Défini pour un program donné (vertex ou fragment) 74

75 GLSL : flux de données Les vertex program : prédéfinies gl_vertex, gl_normal définies par utilisateur Attribute Uniform VERTEX PROGRAM Textures prédéfinies gl_modelviewmatrix gl_lightsource[0..n] définies par l utilisateur Varying prédéfinies gl_frontcolor gl_fogfragcolor spéciales : gl_position, gl_pointsize gl_clipvertex définies par l utilisateur 75

76 GLSL : flux de données Fragment program Varying prédéfinies gl_color gl_texcoord[0..n] spéciales : gl_fragcoord gl_frontfacing définies par l utilisateur Uniform Textures FRAGMENT PROGRAM prédéfinies gl_modelviewmatrix gl_lightsource[0..n] définies par l utilisateur Spéciales gl_fragcolor, gl_fragdepth 76

77 GLSL : flux d'instructions Chaque programme possède un main Quasiment strictement identique au C if else / while / do while / for break / continue Pas de switch, pas de goto Fonctions : identique au C sauf Passage par valeur et référence : qualificateurs in : passage par valeur out : accessible en écriture seulement (copié à la fin) inout : passage par référence (copié au début et à la fin) const : ne peut être écrit, utilisable uniquement avec in 77

78 GLSL : opérations Similaires à celles du C Arithmétiques Logiques : +, -, *, / : &&,, ^^,!, <, >, <=, >=, Affectation : =, +=, -=, *=, /=, ++, - Sélection :., [],?: ==,!= Opérations sur les vecteurs & matrices Pas d opérateur logique (fonctions prédéfinies) Opérations composant par composant SAUF : vecteur * matrice : transposée du vecteur fois la matrice matrice * vecteur : l opération classique matrice vecteur 78

79 GLSL : opérations Sélection composantes d un vecteur : swizling Trois groupes de sélection : xyzw, rgba ou stpq On peut les composer / ordonner / restreindre à loisir vec4 v = vec4(1.0,2.0,0.0,3.0); v4.rgba; // vecteur à 4 composantes identique à v4 v4.xy; // vecteur à 2 composantes (1.0,2.0) v4.psq; // vecteur à 3 composantes (0.0,1.0,3.0) v4.g; // C est un float v4.xyba; // Illégal vec4 dup=v4.rraa; // dup = vec4(1.0,1.0,3.0,3.0) dup.xzyw = v4.xxzz;// dup = vec4(1.0,0.0,1.0,0.0) dup.xxzz = v4; // Illégal 79

80 GPGPU 3. GPGPU on the GPU 3.3 Lien avec l'application 80

81 Shader & pipeline Le lien se fait par les variables! L application envoie dans le pipe line : Des primitives : constituées de vertex ou données Ce seront les variables attribute L état de la machine OpenGL : Variables prédéfinies comme les lumières ou la couleur du brouillard Variables définies par l application Ce sont les variables uniform 81

82 Shader & pipeline Vertex Shader Remplace complètement le pipe line classique Variables attribute prédéfinies : Reçue par des appels standard à des fonctions OpenGL Prédéfinies : gl_position : correspond à glvertex3f( ) gl_normal : correspond à glnormal3f( ) gl_color : correspond à glcolor3f( ) gl_secondarycolor : correspond à glsecondarycolor3f( ) gl_multitexcoord0 : correspond à gltexcoord2f( ) / glmultitexcoord( ) 82

83 Shader & pipeline Vertex Shader Variables Utilisation de glvertexattribarb Voir dans la partie suivante Variables uniform prédéfinies Cf. ci-après Variable attribute définies par l utilisateur : uniform définies par l utilisateur Utilisation de gluniformarb Voir dans la partie suivante 83

84 Shader & pipeline Vertex Shader Variables Variable gl_position Doit impérativement être écrite C est un vec4 Variable gl_pointsize varying spéciales : Taille du point : optionnel C est un float Variable gl_clipvertex Coordonnées du point pour le clipping : optionnel C est un vec4 84

85 Shader & pipeline Vertex Shader Variables vec4 gl_frontcolor vec4 gl_backcolor vec4 gl_frontsecondarycolor vec4 gl_backsecondarycolor vec4 gl_texcoord[0..n] float gl_fogfragcoord Variables varying prédéfinies : varying définies par l utilisateur Rien à faire coté application. Tout est géré dans le driver 85

86 Shader & pipeline Fragment Shader Les varying arrivent après interpolation perspective Variables varying spéciales : vec4 gl_fragcoord : Position du fragment bool gl_frontfacing : La primitive du fragment est elle face à la caméra Variables varying prédéfinies : vec4 gl_secondarycolor vec4 gl_color vec4 gl_texcoord[0..n] float gl_fogfragcoord 86

87 Shader & pipeline Fragment Shader Variables uniform : comme pour le vertex shader Variables de sorties : vec4 gl_fragcolor : Couleur du fragment à ajouter dans l image float gl_fragdepth : Permet de fixer la profondeur du fragment Si non fixé, on conserve la valeur de base 87

88 Shader & pipeline Variables uniformes prédéfinies Il y en a énormément : Pour les lumières Pour le brouillard Pour les matrices de transformation Pour les paramètres de la caméra Pour les matériaux utilisés par les objets Pour les propriétés de point Correspondent à des «états» du pipeline graphique Liste complète : 88

89 Exemple de shader // VERTEX PROGRAM (tiré (tiré du du Orange Orange Book ) Book ) uniform float float CoolestTemp; CoolestTemp; uniform float float temprange; temprange; // FRAGMENT PROGRAM (tiré attribute float vertextemp; FRAGMENT PROGRAM (tiré du du Orange Orange Book ) Book ) float vertextemp; uniform uniform vec3 CoolestColor; uniform vec3 Temperature; HottestColor; varying uniformfloat float Temperature; varying float void main() { Temperature; varying // // Calcule Calcule le le degre degre de de temperature temperature entre entre 0 et 1 void main() Temperature main() {{= (vertextemp Temperature vertextemp - CoolestTemp CoolestTemp)/ )/temprange temprange; // Utilisation Utilisation d une d une fonction fonction prédéfinie prédéfinie :: mix mix // afin une gl_position gl_modelviewprojectionmatrix afin de de= trouver trouver une couleur couleur mélangée mélangée * gl_vertex;; gl_position } vec3 vec3 color color == mix mix(coolestcolor CoolestColor,,HottestColor HottestColor,,Temperature); gl_fragcolor gl_fragcolor = vec4 vec4(color,1.0); (color,1.0); } 89

90 Utilisation des shaders Comment utiliser les shader dans une application OpenGL? Utilisation des API : GLSL_vertex_program GLSL_fragment_program Collection de fonction en C (fourni par les drivers de votre carte) permettant de : Créer les vertex / fragment shader (vide) Les remplir avec du code en provenance d un fichier Compiler (à l utilisation donc!), attacher, lier ces programmes Envoyer des données aux shaders 90

91 Utilisation des shaders Méthode : Créer un ou plusieurs shaders glcreateshaderobject Leur donner du code source glshadersource Les compiler glcompileshader Créer un objet programme glcreateprogramobject Attacher les shaders à cet objet glattachobject 91

92 Utilisation des shaders Méthode : 6. Lier le programme Permet par exemple de relier les variables varying Similaire à la phase de lien d une phase de compilation gllinkprogram 7. Intégrer le programme dans le pipeline graphique 8. gluseprogramobject Fournir les variables définies par l utilisateur glgetuniformlocation, gluniform glbindattriblocation, glgetattriblocation, glvertexattrib glenablevertexattribarray, glvertexattribpointer 92

93 Utilisation des shaders GLhandleARB GLhandleARB loadshaders(const loadshaders(const char char *vertexfile,const *vertexfile,const char char *fragmentfile) *fragmentfile) {{ GLhandleARB GLhandleARB programobject; programobject; // // CREATION CREATION DU DU PROGRAMME PROGRAMME programobject programobject == glcreateprogramobject glcreateprogramobject(); (); if(!programobject) return 0; if(!programobject) return 0; // // CHARGEMENT CHARGEMENT DU DU VERTEX VERTEX SHADER SHADER :: char char *vertexsource; *vertexsource; // // Récupération Récupération de de la la chaine chaine de de caractère caractère du du fichier fichier d entree d entree if (! loadsource (vertexfile, &vertexsource)) return 0; if (!loadsource(vertexfile, &vertexsource)) return 0; // // Creation Creation d'un d'un objet objet qui qui va va contenir contenir des des sources sources GLhandleARB GLhandleARB shaderobject shaderobject == glcreateshaderobject glcreateshaderobject(gl_vertex_shader_arb); (GL_VERTEX_SHADER_ARB); // // Association Association des des sources sources glshadersource glshadersource(shaderobject, (shaderobject, 1, 1, && vertexsource, vertexsource, NULL); NULL); // // Compilation Compilation des des sources sources glcompileshader (shaderobject); glcompileshader(shaderobject); // // Attachement Attachement au au programme programme glattachobject glattachobject(programobject, (programobject, shaderobject); shaderobject); // // Destruction Destruction de de l objet l objet shader shader (inutile (inutile maintenant) maintenant) gldeleteobject gldeleteobject(shaderobject); (shaderobject);

94 Utilisation des shaders // // CHARGEMENT CHARGEMENT DU DU FRAGMENT FRAGMENT SHADER SHADER :: char char *fragmentsource; *fragmentsource; // Récupération // Récupération de de la la chaine chaine de de caractère caractère du du fichier fichier d entree d entree if if (! (!loadsource loadsource(fragmentfile, (fragmentfile, &fragmentsource)) &fragmentsource)) return return 0; 0; // // Creation Creation d'un d'un objet objet qui qui va va contenir contenir des des sources sources shaderobject shaderobject == glcreateshaderobject glcreateshaderobject(gl_fragment_shader_arb); (GL_FRAGMENT_SHADER_ARB); // // Association Association des des sources sources glshadersource (shaderobject, glshadersource(shaderobject, 1, 1, && fragmentsource, fragmentsource, NULL); NULL); // // Compilation Compilation des des sources sources glcompileshader glcompileshader(shaderobject); (shaderobject); // // Attachement Attachement au au programme programme glattachobject glattachobject(programobject, (programobject, shaderobject); shaderobject); // // Destruction Destruction de de l objet l objet shader shader (inutile (inutile maintenant) maintenant) gldeleteobject (shaderobject); gldeleteobject(shaderobject); // // Linkage Linkage du du programme programme gllinkprogram gllinkprogram(programobject); (programobject); }} // // PLUS PLUS TARD TARD DANS DANS L'INITIALISATION L'INITIALISATION sprog sprog == loadshaders( loadshaders("vert.vert","fragtxt.frag"); "vert.vert","fragtxt.frag"); // // PLUS PLUS TARD TARD DANS DANS LA LA FONCTION FONCTION DE DE DESSIN DESSIN gluseprogram gluseprogram(sprog); (sprog); // // si si =0 =0 on on garde garde le le pipeline pipeline classique classique 94

95 Utilisation des shaders Transmission des variables uniform : Variables Utiliser les instructions classiques OpenGL Variables prédéfinies : définies par l utilisateur Récupération de l indice de stockage du driver : glgetuniformlocation(program, "nom_variable") Envoi des valeurs à cette variable : gluniform{ }{s f v}{v} (indice,{nb,} valeur) Transmission des variables attribute : Variables prédéfinies : Utilisation glvertex pour gl_vertex Utilisation glnormal pour gl_normal 95

96 Utilisation des shaders Variables Récupérer l indice de stockage de la variable : définies par l utilisateur : ind = glgetattriblocation(program, "nom_variable" ); ind = glbindattriblocation(program,1, "nom_variable" ); Envoyer les valeurs : Une valeur : glvertexattrib{1234}{s f d}{v}(indice,valeur); D autres combinaisons existent (avec 4) Par vertex array : glenablevertexattribarray(indice) glvertexattribpointer(indice, size, type, normalized, stride, pointeur); 96

M2-Images. Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders. J.C. Iehl. December 18, 2013

M2-Images. Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders. J.C. Iehl. December 18, 2013 Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders December 18, 2013 résumé des épisodes précédents... création des objets opengl, organisation des données, configuration du pipeline, draw,... opengl 4.3 :

Plus en détail

TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TP 1 : prise en main 2 1.1 Introduction.......................................................

Plus en détail

Algorithmes évolutionnaires sur. et GPU. Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline

Algorithmes évolutionnaires sur. et GPU. Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline Algorithmes évolutionnaires et GPU Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline graphique Introduction au parallélisme de données Exemple de simulation Les langages de haut-niveau

Plus en détail

Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La Synthèse d'images I Venceslas BIRI IGM Université de Marne La La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 1. Introduction Venceslas BIRI IGM Université de Marne La Introduction Objectif Réaliser une image

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

RIE LE RENDU THEO. 2 e trim ÉTAPE DE FINITION BOÎTE DE DIALOGUE. remarques

RIE LE RENDU THEO. 2 e trim ÉTAPE DE FINITION BOÎTE DE DIALOGUE. remarques THEO RIE LE RENDU 2 e trim JANVIER 2008 remarques ÉTAPE DE FINITION Le rendu est la partie finale de notre création, à ce moment on décide que notre 3D est finie et l on en réalise une image 2D Cette image

Plus en détail

Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184. Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com

Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184. Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184 Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com Présentaion : Mobile 3D Graphics API JSR 184 M3G :présentation Package optionnel de l api J2ME. Prend

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

Introduction à CUDA. gael.guennebaud@inria.fr

Introduction à CUDA. gael.guennebaud@inria.fr 36 Introduction à CUDA gael.guennebaud@inria.fr 38 Comment programmer les GPU? Notion de kernel exemple (n produits scalaires): T ci =ai b ( ai, b : vecteurs 3D, ci for(int i=0;i

Plus en détail

INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007. Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4

INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007. Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4 Technical Service Bulletin FILE CONTROL CREATED DATE MODIFIED DATE FOLDER INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007 662-02-27011B Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4 English version follows. Objet du

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Une bibliothèque de templates pour CUDA

Une bibliothèque de templates pour CUDA Une bibliothèque de templates pour CUDA Sylvain Collange, Marc Daumas et David Defour Montpellier, 16 octobre 2008 Types de parallèlisme de données Données indépendantes n threads pour n jeux de données

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire Informatique Embarquée M2 / 24 24 Interaction CPU / mémoire Bus d'adresses CPU Bus de Données Bus de Contrôle 24 Architecture Von Neumann CPU contient: Instructions et Données CPU charge les instructions

Plus en détail

Installation et compilation de gnurbs sous Windows

Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation de l environnement de développement Code::Blocks (Environnement de développement) 1. Télécharger l installateur de Code::Blocks (version

Plus en détail

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Initiation et perfectionnement à l utilisation de la micro-informatique Microsoft Document Connection pour Mac. Microsoft Document Connection

Plus en détail

Exercices sur SQL server 2000

Exercices sur SQL server 2000 Exercices sur SQL server 2000 La diagramme de classe : Exercices sur SQL server 2000 Le modèle relationnel correspondant : 1 Créer les tables Clic-droit on Tables et choisir «New Table» Créer la table

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes

Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Cytoscape pour la visualisation et le traitement de grands graphes Laurent Risser CNRS, Institut de Mathématiques de Toulouse 01/16 1) Principaux logiciels Outils libres pour la visualisation et traitement

Plus en détail

Génération de code binaire pour application multimedia : une approche au vol

Génération de code binaire pour application multimedia : une approche au vol Génération de binaire pour application multimedia : une approche au vol http://hpbcg.org/ Henri-Pierre Charles Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines 3 Octobre 2009 Présentation Présentation

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE QCM Remarque : - A une question correspond au moins 1 réponse juste - Cocher la ou les bonnes réponses Barème : - Une bonne réponse = +1 - Pas de réponse = 0

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

DB2 10.5 BLU Acceleration Francis Arnaudiès f.arnaudies@fr.ibm.com

DB2 10.5 BLU Acceleration Francis Arnaudiès f.arnaudies@fr.ibm.com DB2 10.5 BLU Acceleration Francis Arnaudiès f.arnaudies@fr.ibm.com #solconnect13 SOLUTIONS ADAPTEES AUX BESOINS CLIENTS Mobile/Cloud Data Serving and Transaction Processing Mobile Storefront JSON Database

Plus en détail

Rendu temps réel de mer et de nuages

Rendu temps réel de mer et de nuages Rendu temps réel de mer et de nuages Linares Antonin, Boyer Julien 17 décembre 2008 1 Résumé Nous allons traiter dans ce document les différentes méthodes explorées afin de parvenir à un rendu en temps

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

3615 SELFIE. http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION

3615 SELFIE. http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION 3615 SELFIE http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION Hardware : Minitel Computer DIN FM545 45 connector (http://www.gotronic.fr/art-fiche-din-fm545-4747.htm) Cable Arduino compatible

Plus en détail

XtremWeb-HEP 8.0.0. Interconnecting jobs over DG. Virtualization over DG. Oleg Lodygensky Laboratoire de l Accélérateur Linéaire

XtremWeb-HEP 8.0.0. Interconnecting jobs over DG. Virtualization over DG. Oleg Lodygensky Laboratoire de l Accélérateur Linéaire XtremWeb-HEP 8.0.0 Interconnecting jobs over DG Virtualization over DG Oleg Lodygensky Objectives 1.Deploy Virtual Machines in XtremWeb-HEP desktop grid to: protect volunteer resources generalize «pilot

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

Cours de Programmation Orientée Objet

Cours de Programmation Orientée Objet Contrat et application à la librairie standard JAVA mailto:marc.champesme@lipn.univ-paris13.fr 6 février 2011 1 Qu est ce qu une classe? Un exemple en JAVA Résumé Expression du contrat Par des commentaires

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES Trois types de formation LES FORMATEURS Les experts techniques AS+ Groupe EOLEN disposent d une réelle expérience pratique

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

HSCS 6.4 : mieux appréhender la gestion du stockage en environnement VMware et service de fichiers HNAS Laurent Bartoletti Product Marketing Manager

HSCS 6.4 : mieux appréhender la gestion du stockage en environnement VMware et service de fichiers HNAS Laurent Bartoletti Product Marketing Manager HSCS 6.4 : mieux appréhender la gestion du stockage en environnement VMware et service de fichiers HNAS Laurent Bartoletti Product Marketing Manager Hitachi Storage Command Suite Portfolio SAN Assets &

Plus en détail

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions)

QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QCM systèmes d exploitation (Quarante questions) QUIZZ OS N 1 (10 questions avec réponses) Question 1: Aux origines de l informatique, l'interface utilisateur des systèmes d exploitations était composée

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level)

MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level) MAGILLEM: environnement de contrôle de flot pour la conception ESL (Electronic System Level) Atelier «outils pour l IDM» Mardi 27 janvier 2009 ENSEEIHT - Toulouse Moving from traditional flow to ESL (Electronic

Plus en détail

DMX CONTROLEUR. Indicateurs LED : Ils indiquent les fonctionnalités correspondantes.

DMX CONTROLEUR. Indicateurs LED : Ils indiquent les fonctionnalités correspondantes. DMX CONTROLEUR CA-24D CA-2405 Le CA-24D est un contrôleur DMX 24 canaux spécialement conçu pour une utilisation avec le CA-2405. Il est muni d un panneau de commande convivial, de 24 scènes programmables,

Plus en détail

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4 VTP LAN Switching and Wireless Chapitre 4 ITE I Chapter 6 2006 Cisco Systems, Inc. All rights reserved. Cisco Public 1 Pourquoi VTP? Le défi de la gestion VLAN La complexité de gestion des VLANs et des

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Stylo Espion MODE D EMPLOI FR/EN REF : INOPEN2207

Stylo Espion MODE D EMPLOI FR/EN REF : INOPEN2207 Stylo Espion MODE D EMPLOI FR/EN REF : INOPEN2207 Model: INOPEN2207 Lisez les instructions avant d utiliser le produit et gardez le comme future référence. Read the instructions before using the product

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF ==> Download: CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF - Are you searching for Cest Pour Mieux Placer Mes Books? Now, you will be happy that at this

Plus en détail

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332 LE 68332 LE 68332...1 ELÉMENTS SUR LE MICROCONTRÔLEUR 68332...2 SYSTEM INTEGRATION MODULE (SIM)...2 QUEUED SERIAL MODULE (QSM)...3 TIME PROCESSOR UNIT (TPU)...3 IMPLANTATION MÉMOIRE :...4 MODULE SIM :

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

C D. 4 fixation de la gâche fixe Fixer la gâche fixe à l aide des 3 vis fournies (E) en respectant la hauteur notée dans le gabarit.

C D. 4 fixation de la gâche fixe Fixer la gâche fixe à l aide des 3 vis fournies (E) en respectant la hauteur notée dans le gabarit. 4 2 3 3 2 4 B 2 mm 2 mm 2 2 A Fig/Abb. E C D Fig/Abb 2 F E Fig/Abb 3 Fig/Abb 4 F caracteristiques Serrure électrique ouverture à droite. Déclenchement par impulsion électrique ou badges de proximité. Fonctionne

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration

Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration Efficient Object Versioning for Object- Oriented Languages From Model to Language Integration Pluquet Frédéric July, 3rd 2012 Etude de techniques efficaces de versionnement d objets pour les langages orientés

Plus en détail

Surveillance de Scripts LUA et de réception d EVENT. avec LoriotPro Extended & Broadcast Edition

Surveillance de Scripts LUA et de réception d EVENT. avec LoriotPro Extended & Broadcast Edition Surveillance de Scripts LUA et de réception d EVENT avec LoriotPro Extended & Broadcast Edition L objectif de ce document est de présenter une solution de surveillance de processus LUA au sein de la solution

Plus en détail

StruxureWare Power Monitoring v7.0. La nouvelle génération en matière de logiciel de gestion complète d énergie

StruxureWare Power Monitoring v7.0. La nouvelle génération en matière de logiciel de gestion complète d énergie StruxureWare Power Monitoring v7.0 La nouvelle génération en matière de logiciel de gestion complète d énergie Évolution des deux plate-formes originales Power Monitoring v7.0 SMS ION Enterprise 2012 Struxureware

Plus en détail

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF - Are you searching for Cest Maintenant Books? Now, you will be happy that at this time Cest Maintenant PDF is available at our

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE Projet de semestre ITI soir 4ème année Résumé configuration OpenVpn sur pfsense 2.1 Etudiant :Tarek

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

http://www.bysoft.fr

http://www.bysoft.fr http://www.bysoft.fr Flash Slideshow Module for MagentoCommerce Demo on http://magento.bysoft.fr/ - Module Slideshow Flash pour MagentoCommerce Démonstration sur http://magento.bysoft.fr/ V3.0 ENGLISH

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 MapReduce Malo Jaffré, Pablo Rauzy ENS 16 avril 2010 Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 Qu est ce que c est? Conceptuellement Données MapReduce est un framework de calcul distribué

Plus en détail

Le futur des logiciels de gestion bibliographique

Le futur des logiciels de gestion bibliographique Le futur des logiciels de gestion bibliographique Frédéric Clavert LabEx Écrire une Histoire Nouvelle de l Europe / Paris 4 @inactinique / frederic@clavert.net http://histnum.hypotheses.org / http:// zotero.hypotheses.org/

Plus en détail

UML : Unified Modeling Language

UML : Unified Modeling Language UML : Unified Modeling Language Recommended: UML distilled A brief guide to the standard Object Modeling Language Addison Wesley based on Frank Maurer lecture, Univ. of Calgary in french : uml.free.fr/index.html

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel 1 System requirements Windows Windows 98, ME, 2000, XP, Vista 32/64, Seven 1 Ghz CPU 512 MB RAM 150 MB free disk space 1 CD

Plus en détail

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique Plan : Les systèmes HPC Typologie des systèmes : Machines Mémoire partagée Machines à Mémoire Distribuées Machine NUMA Exemples Architectures Processeurs HPC Processeurs scalaires, superscalaires, vectoriels

Plus en détail

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Frédéric Gava et Gaétan Hains L.A.C.L Laboratoire d Algorithmique, Complexité et Logique Cours du M2 SSI option PSSR Plan 1 Modèle de programmation 2 3 4

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

ShortestPath PlugIn for JUMP V 0.1

ShortestPath PlugIn for JUMP V 0.1 V 0.1 Abstract Michaël MICHAUD Copyright 2006 en. This article is about ShortestPath PlugIn for JUMP. It makes it possible to compute the shortest path between two nodes of a graph created from a linear

Plus en détail

Outils d'analyse de la sécurité des réseaux. HADJALI Anis VESA Vlad

Outils d'analyse de la sécurité des réseaux. HADJALI Anis VESA Vlad Outils d'analyse de la sécurité des réseaux HADJALI Anis VESA Vlad Plan Introduction Scanneurs de port Les systèmes de détection d'intrusion (SDI) Les renifleurs (sniffer) Exemples d'utilisation Conclusions

Plus en détail

Programmation en VBA

Programmation en VBA Programmation en VBA Présentation de Visual Basic Visual Basic : Basic : dérivé du langage Basic (Biginner s All purpose Symbolic Instruction Code) des années 60 Visual : dessin et aperçu de l interface

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION Licence STS Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION 1 COURS 7 : Structures et Fichiers OBJECTIFS DE LA SÉANCE Deux notions abordées dans ce cours Celle

Plus en détail

SNMP for cloud Jean Parpaillon. SNMP4cloud - 1

SNMP for cloud Jean Parpaillon. SNMP4cloud - 1 SNMP for cloud Jean Parpaillon SNMP4cloud - 1 SNMP4cloud - 2 API SNMP4cloud - 3 Modèle API SNMP4cloud - 4 Modèle API Mise en oeuvre SNMP4cloud - 5 Modèle Langages A, B, C API Mise en oeuvre SNMP4cloud

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE SOFTWARE Logiciel de supervision des réseaux locaux et/ou distants Management software for remote and/or local monitoring networks MIDAs EVO 4 niveaux de fonctionnalités

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE SHOPDECORATION MODULE PRESTASHOP CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 Installation automatique... 2 Installation manuelle... 2 Résolution des

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Tutorial of I-Blast software User s guide 5 : Air-Blast simulation. I-Blast 4 Tutorial BLAST DESIGN SOFTWARE

Tutorial of I-Blast software User s guide 5 : Air-Blast simulation. I-Blast 4 Tutorial BLAST DESIGN SOFTWARE Tutorial of I-Blast software I-Blast 4 Tutorial BLAST DESIGN SOFTWARE A DNA-Blast Technology developped by FOR A MILLION DOLLAR BENEFIT Tutorial of I-Blast software 2/10 Tutorial of I-Blast software 3/10

Plus en détail

Optimizing Network Performance in Virtual Machines

Optimizing Network Performance in Virtual Machines Optimizing Network Performance in Virtual Machines THÈSE N O 4267 (2009) PRÉSENTÉE le 27 janvier 2009 À LA FACULTE INFORMATIQUE ET COMMUNICATIONS Laboratoire de systèmes d'exploitation SECTION D'INFORMATIQUE

Plus en détail

MAXI SPEED-ROLL Course à boules

MAXI SPEED-ROLL Course à boules Course à boules Notice de montage 1. Posez le jeu à plat sur une table. 2. A l aide de la clé de service, dévissez les vis qui maintiennent la plaque de plexiglas et déposez la. 3. Dévissez les 4 vis fixant

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Guide d installation Deco Drain inc. DD200

Guide d installation Deco Drain inc. DD200 Guide d installation Deco Drain inc. DD200 Pour plus informations et pour télécharger les guides d installation en couleur, visitez notre site web. www.decodrain.com Soutien technique : Composez le : 514-946-8901

Plus en détail

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms. FTP2SMS FTP2SMS Content To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.dc)... 5 1 TO KNOW BEFORE TO BE CONNECTED

Plus en détail

Rappels. Génie logiciel. Implemented tactics. Oldest architecture: Batch-Sequential

Rappels. Génie logiciel. Implemented tactics. Oldest architecture: Batch-Sequential Rappels Génie logiciel Philippe Dugerdil Composants, packages Couches & dépendances Principes de structuration Réutilisation / responsabilité Réutilisation & composants 09.12.2010 Oldest architecture:

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail