Rendu temps réel de mer et de nuages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rendu temps réel de mer et de nuages"

Transcription

1 Rendu temps réel de mer et de nuages Linares Antonin, Boyer Julien 17 décembre

2 Résumé Nous allons traiter dans ce document les différentes méthodes explorées afin de parvenir à un rendu en temps réel d une mer et de nuages. Après une rapide introduction de l existant nous verrons dans une première partie la démarche suivie puis les résultats obtenus. Enfin viendront les améliorations qu il serait possible d apporter au projet suivi d une conclusion. 2

3 Table des matières 1 Introduction 4 2 L existant 4 3 Les nuages Modélisation Rendu Modélisation de la mer 8 5 Performances 11 6 Problèmes rencontrés Nuages Mer Améliorations possibles Nuages Mer Skybox Divers 13 9 Conclusion 13 3

4 1 Introduction Le rendu en temps réel de scènes extérieures est une problématique récurrente dans le monde de la 3D. En effet les phénomènes atmosphériques tels que les nuages, la simulation de fluides, de fumée, le rendu de végétaux ou même l absorption de la lumière dans l atmosphère sont des exemples de traitements qui coûtent très cher en terme de calcul et dont les modélisations mathématiques sont complexes. Néanmoins en tirant parti de la puissance des processeurs graphiques par l intermédiaire de shaders et en jouant sur des effets visuels il est possible de réaliser un rendu réaliste se soumettant aux exigences du temps réel à savoir obtenir au moins 25 images par secondes. Nous allons aborder dans un premiers temps les méthodes utilisées pour le rendu des nuages puis nous nous intéresserons au rendu de la mer. 2 L existant L idée de modéliser en 3D temps réel des scènes extérieurs n est pas nouvelle. De nombreux chercheurs se sont déjà penchés sur cette problématique [6] et ont aboutit à des résultats plus ou moins concluants. Concernant les nuages on trouve essentiellement deux méthodes : le billboarding que nous avons décidés d implémenter et la simulation de fluide basée sur des voxels bien plus difficile et lourde en terme de calculs mais qui donne des résultats largement plus convaincants tant au niveau de l apparence globale que de l expérience au sein des nuages.[2]concernant le rendu de la mer les deux tendances sont soit à la déforation de maillage soit à la simulation de fluides. Comme pour les nuages la simulation de fluide donne d excellents résultats mais il est aussi possible comme nous le verrons d obtenir un rendu agréable par une déformation de maillage. 4

5 3 Les nuages 3.1 Mode lisation Une rapide recherche sur le rendu de nuages nous a oriente s vers un article de Niniane Wang[7] alors de veloppeuse chez Microsoft sur le projet Flight Simulator Dans cet article il est fait e tat d une technique de rendu de nuages utilisant des billboards. De plus l atlas rassemblant les 16 textures utilse es e tant fournie nous nous sommes de cide s a utiliser cette me thode de rendu. Fig. 1 Texture des nuages Afin de repre senter un nuage nous commencons lors de sa cre ation par tirer ale atoirement son centre ainsi que ses dimensions (largeur, hauteur,profondeur). Ensuite chaque nuage est remplit par un nombre de partciules dont les centres et les dimensions sont aussi tire s ale atoirement gra ce au bruit de Perlin[5]. Les centres sont au passage ponde re s par une fonction implicite repre sentant une sphe re et prenant en compte plusieurs graines ; les centres de chaque particules sont e videmment contenus dans le volume du nuage. Le nombre de particules contenu dans chaque nuage est en fonction de la re solution de celui-ci c est a dire le pas de parcours de son volume. Chaque particule se voit attribuer une texture en fonction de sa position dans le nuage ; les particules se trouvant vers le bas auront une texture moins dense que celles du haut. Pour re sumer un nuage est constitue de : Un centre Une largeur ; Une hauteur ; Une profondeur ; Des particule place es gra ce au buit de Perlin et une fonction implicite ; 5

6 3.2 Rendu Le rendu des nuages s effectue par la méthode de billboarding.chaque particule constituant un nuage est en fait un quadrilatère. Ce quadrilatère est affiché de façon à être toujours orienté face à la caméra. Pour cela on récupère la matrice de vue actuelle dont on extrait les vecteurs up et right pour orienter chaque particule lors de son affichage. Dans un premier temps le billboarding était géré par le processeur ce qui ne posait pas de problème pour un petit nombre de particules mais lorsqu il était question d afficher plusieurs milliers de nuages le temps de calcul devenait trop important et la contrainte de temps réel n étaitplus respectée. Pour remédier à ce problème nous avons géré le billboarding grâce à un shader. Utiliser le processeur graphique très rapide en terme de calcul brut a permis de décharger le CPU de tout ces calculs. Gradient Une fois les nuages affichés leurs couleurs étaient en fait celle de la texture à savoir un blanc uniforme. Pour simuler l effet d atténuation de la lumière qui traverse le nuage nous avons implémentés un gradient de couleur fonctionnant entre trois valeurs arbitrairement choisies : blanc pour le haut, foncé pour le bas et gris au milieu. Fig. 2 Pas de gradient 6

7 Fig. 3 Gradient Re sultats Ci dessous nous allons voir l aspect des nuages selon leurs parame tres : Fig. 4 1 seed, blend 0.2 7

8 Fig. 5 2 seed, blend 1.0 Fig. 6 4 seed, blend Mode lisation de la mer La mode lisation de la mer est ge re e par un shader et s est faite en plusieurs e tapes : Gerstner Waves [4] Les Gerstner waves sont une technique consistant a utiliser une somme de fonctions sinusoı dales que l on alte re par la suite afin de rapprocher les sommets proches du haut de la vague afin d obtenir un effet de cre te. Chaque vague a ses propres direction, amplitude, vitesse et parame tre de raideur. 8

9 Fig. 7 Illustration des Gerstner waves Réflexion Ce traitement est fait en refléant la texture de la cubemap sur la mer. Couleur [3] Enfin une couleur est affectée à chaque pixel en fonction du résultat du produit scalaire entre la normale au point et la direction de visée au delà caméra. Les pixels directement visés seront donc foncés tandis que les autres de plus en plus clairs. Fig. 8 Depth color, Shallow color Réflexion Ce traitement est fait en refléant la texture de la cubemap sur la mer. 9

10 Fig. 9 Depth color, Shallow color, reflection Bump Mapping [1] [3] En partant d une carte de normales trouve e sur internet on perturbe la normale du maillage apre s re flexion avec la normale stocke e dans la carte de normales. Cela permet de simuler un effet de relief. En multipliant les coordone es des textures de la normal map par le temps e coule on obtient un effet d animation que l on ame liore en moyennant trois normales qui se de placent chacune a trois vitesses diffe rentes. Fig. 10 Depth color, Shallow color, reflection, bump mapping Level of Detail Afin d e viter des traitemets superficiels nous avons de sactive s le calcul des Gerstner waves pour les sommets dont la distance a la came ra est au dela d une valeur seuil arbitraire. 10

11 5 Performances Afin d améliorer les performances de l affichage nous avons utilisé des VBO 1. Ce sont des zones mémoires réservées directement dans la RAM 2 de la carte graphique où sont stockées nos maillages. En utilisant l énorme bande passante d un processeur graphique et en s acquittant du temps de transfert en méoire vidéo lors de chaque affichage le frame rate s est vu grandement amélioré. De plus nous avons restreint l affichage à ce qui est contenu dans le volume de vision (view frustrum culling) ce qui a permis d encore augmenter notre frame rate. On constate les résultats suivants pour les nuages : Description FPS 3 max FPS moyen FPS min particules, no culling, no VBO, no shader particules, no culling, VBO, no shader particules, culling, VBO, shader On peut remarquer que l utilisation des VBO permet une très nette amélioration des performances (rapport de *9). Pour sa part le frustrum culling permet en général de conserver un framerate correct sauf si tous les nuages sont dans le champ de vision. Et pour la mer : Nombre de triangles FPS max FPS moyen FPS min 80000, On observe que l augmentation du nombre de triangles du maillage induit une diminution du frame rate qui reste néanmoins raisonnable ; en effet c est surtout le fragment shader qui est le plus coûteux. Scène totale : Mer triangles particules + heightmap de faces : FPS max 305, FPS moyen 55, FPS min 28 Avec triangles dans la scène on atteint un frame rate minimal de 28 ce qui est en accord avec la contrainte de temps réel. Il faut noter qu en divisant le nombre de particules par 6 le résultat est le même visuellement mais le frame rate moyen passe à 60. Les tests ont étés réalisés sur un ordinateur portable équipé d une carte graphique GeForce 8600M GT et un processeur core 2 duo T7500 cadencé à 2.2 GHZ. 6 Problèmes rencontrés Au cours du projet nous avons rencontrés plusieurs problèmes. Certans ont pu être résolus, d autres persistent encore. 1 Vertex Buffer Objects 2 Random Acces Memory 11

12 6.1 Nuages Les particules sont affichés comme des billboards. Lorsqu on tourne autour d un nuage celles-ci pivotent donc pour rester orientées face à la caméra et finissent par se chevaucher. Pour remédier au problème nous nous sommes résignés à désactiver le test de profondeur lors de l affichage des nuages. Les particules n étant pas triées au sein d un même nuage il en résulte un artefact d affichage. 6.2 Mer Concernant la mer nous avons essayés d implémenter la réfraction et la réflexion de Fresnel. Le problème était pour la réfraction que nous n avons pas de fond approprié et pour la réflexion la totalité de la texture était considérée comme de la luière et donc bien trop prononcée. 7 Améliorations possibles Outre le fait de solutionner les problèmes persistants que nous avons vu précédemment il serait très intéressant d apporter les améliorations qui suivent. 7.1 Nuages Pour l illumination des particules le gradient n est qu une solution basique. Une méthode qui donnerait un rendu beaucoup plus réaliste serait l utilisation de la méthode de scattering qui consiste à calculer pour chaque pixel du nuage l illumination reçue de la source en plus ce que les autres éléments déjà traversés lui renvoient. Ensuite il aurait été intéressant d implémenter des impostors afin de permettre une meilleure immersiondans la scène. L impostor fonctionne sur le même principe que le billboard sauf qu il s agit cette fois de ceinturer la position de la caméra par des quadrilatères texturés par les nuages qui sont trop loins de la caméra. L impostor n est mit,à jour qu à partir d un certain déplacement et de plus cela permet de faire un LOD. 4 De plus afin de garantir une meilleure expérience au sein des nuages il serait judicieux de bloquer l angle maximal d orientation du billboard ce qui éviterait lorsqu on est proche d eux qu un ptit mouvement de caméra n entraîne une grande rotation du sprite. Une autre amélioration possible serait de gérer le déplacement des nuages au grès du vent ainsi que l apparition et la disparition de nuages. Enfin pour éviter une redondance dans les textures utilisées appliquer une rotation aux particules serait un plus. 7.2 Mer La mer a aussi son lot d améliorations possibles comme par exemple appliquer une texture d écume sur le sommet des vagues. 4 Level Of Detail 12

13 Ensuite faire des réflexions dynamiques c est à dire rendre la scène dans une texture qui sera utilisée pour le calcul de la réflexion. 7.3 Skybox La skybox offre un meilleur visuel mais en prenant de l altitude on observe des défauts de jonction au niveau de l horizon qu il serait bien de corriger. 8 Divers Dans le but d avoir une idée de l échelle nous avons affichés une carte de hauteur carrée dont chaque côté a une longueur de Ensuite nous avons ajoutés une cubemap utilisée lors de l affichage pour améliorer l effet de réalisme en ajoutant un décor de fond qui entre aussi en compte dans la réflexion sur l eau. Enfin nous avons implémentés un brouillard afin de masquer les éléments trop loin de la caméra ainsi que l aliasage de la mer. En calculant le brouillard dans le fragment shader nous avons pu accéder à la valeur alpha des pixels ce qui permet de fondre les objets lointains dans la couleur de la skybox. 9 Conclusion Le projet a été mené à terme. Nous avons implémenté le rendu d une scène comprenant des nuages et une mer avec succès. Ce projet nous a permis de découvrir des extensions d OpenGL telles que les VBO et les cubemap mais à aussi été un excellent exercice d application à la programmation GPU. In fine la totalité de notre affichage est calculé au sein de la carte graphique. Outre l apprentissage de techniques avancées d opengl ce projet a été un excellent exemple de ce que peut représenter la contrainte de programmation en temps réel ; en effet avoir comme contrainte la limite basse de 25 frames par seconde nécessaires à un affichage fluide est compliqué. Enfin ce sujet nous a permis de faire de la programmation de terrain extérieur ce qui est une compétence plus qu appréciable car souvent utilisé dans le monde professionnel. 13

14 Références [1] Jérôme Guinot. Bump mapping avec le glsl. pages 1 4, [2] Mark Harris. Real time cloud rendering. [3] Jacob Munkberg. Advanced shading and rendering - water effects [4] Nvidia. GPU Gems I. [5] Ken Perlin. noise machine. [6] vterrain. vterrain.org. [7] Niniane Wang. Realistic and fast cloud rendering in computer games. pages 1 1, Table des figures 1 Texture des nuages Pas de gradient Gradient seed, blend seed, blend seed, blend Illustration des Gerstner waves Depth color, Shallow color Depth color, Shallow color, reflection Depth color, Shallow color, reflection, bump mapping

Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La Synthèse d'images I Venceslas BIRI IGM Université de Marne La La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 1. Introduction Venceslas BIRI IGM Université de Marne La Introduction Objectif Réaliser une image

Plus en détail

RIE LE RENDU THEO. 2 e trim ÉTAPE DE FINITION BOÎTE DE DIALOGUE. remarques

RIE LE RENDU THEO. 2 e trim ÉTAPE DE FINITION BOÎTE DE DIALOGUE. remarques THEO RIE LE RENDU 2 e trim JANVIER 2008 remarques ÉTAPE DE FINITION Le rendu est la partie finale de notre création, à ce moment on décide que notre 3D est finie et l on en réalise une image 2D Cette image

Plus en détail

Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D

Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D HAEHNEL Jonathan Université de Strasbourg 17 mai 2013 Haehnel Jonathan Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D 17 mai 2013

Plus en détail

Visualisation interactive 3D pour un ensemble de données géographiques de très grande taille

Visualisation interactive 3D pour un ensemble de données géographiques de très grande taille Visualisation interactive 3D pour un ensemble de données géographiques de très grande taille Le Thanh Vu Université de Pau et des Pays de l Adour 12 Juillet 2011 1/27 Le Thanh Vu Visualisation interactive

Plus en détail

8TRD147: Animation et images par ordinateur

8TRD147: Animation et images par ordinateur 8TRD147: Animation et images par ordinateur Simulation de fourrure Y. Chiricota Département d informatique et de mathématique Université du Québec à Chicoutimi / Certaines des illustrations de ce document

Plus en détail

M2-Images. Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders. J.C. Iehl. December 18, 2013

M2-Images. Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders. J.C. Iehl. December 18, 2013 Rendu Temps Réel - OpenGL 4 et compute shaders December 18, 2013 résumé des épisodes précédents... création des objets opengl, organisation des données, configuration du pipeline, draw,... opengl 4.3 :

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3 annexe B Piano Corner, (c) 2005 par Zsolt Stefan : http://deeppixel.uw.hu/gallery.html YafRay, le moteur de rendu photoréaliste Dès sa création, par une équipe

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TPs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TP 1 : prise en main 2 1.1 Introduction.......................................................

Plus en détail

Application Eclaté Rendu Animation

Application Eclaté Rendu Animation Application Eclaté Rendu Animation Numéro de publication spse01541 Application Eclaté Rendu Animation Numéro de publication spse01541 Avertissement sur les droits de propriété et les droits réservés Ce

Plus en détail

GMIN 330 Nancy Rodriguez

GMIN 330 Nancy Rodriguez Unity TP3 Librement adapté et traduit de http://unity3d.com/learn/tutorials/modules/beginner/physics/assignments/bouncing-ball http://docs.unity3d.com/documentation/manual/instantiatingprefabs.html http://3dfoin.com/index-3.html

Plus en détail

Visualisation de terrain

Visualisation de terrain Rapport de projet IN55 Béatrice Frey et Cyril Crassin Printemps 2005 Projet IN55 Visualisation de terrain Université de Technologie de Belfort-Montbéliard GI04 Sommaire Béatrice Frey et Cyril Crassin Rapport

Plus en détail

Algorithmes évolutionnaires sur. et GPU. Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline

Algorithmes évolutionnaires sur. et GPU. Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline Algorithmes évolutionnaires et GPU Introduction : GPU et puissance calculatoire Principe du GPU : le pipeline graphique Introduction au parallélisme de données Exemple de simulation Les langages de haut-niveau

Plus en détail

Mini-projets infographie 50h de travail

Mini-projets infographie 50h de travail Mini-projets infographie 50h de travail Note importante : Aucun de ces projets WebGL ne peut utiliser de bibliothèques externes de haut niveau telles que three.js ; toutes les sources doivent être libres

Plus en détail

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE LAURENT Rémy laurent@clermont.in2p3.fr http://clrpcsv.in2p3.fr Journées des LARD Septembre 2007 M2R

Plus en détail

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Boris BRUGEVIN Sylvain GIORIA PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Master 2 Programmation et Développement Université Lumière LYON 2 - GAMAGORA 2007-2008 II.. PRESENTATIION DU PROJET Ce projet

Plus en détail

Communications immersives : Enjeux et perspectives

Communications immersives : Enjeux et perspectives Journée Futur et Ruptures Communications immersives : Enjeux et perspectives Béatrice Pesquet-Popescu Télécom ParisTech, Département TSI 5 mars 2015 Institut Mines-Télécom Tendances actuelles Plus, plus,

Plus en détail

Gestion de scène pour les moteurs 3D

Gestion de scène pour les moteurs 3D Gestion de scène pour les moteurs 3D Mémoire de recherche Nicolas Baillard Promotion : M2IRT 2009 Option : Ingiénerie des jeux vidéo (IJV) juillet 2009 ITIN 10, avenue de l Entreprise Parc Saint-Christophe

Plus en détail

Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français

Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français Table des Matières 1. Introduction... 2 2. Spécifications du Système... 2 3. Installer Ladibug... 3 4. Connexion

Plus en détail

Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184. Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com

Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184. Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com Développement mobile MIDP 2.0 Mobile 3D Graphics API (M3G) JSR 184 Frédéric BERTIN fbertin@neotilus.com Présentaion : Mobile 3D Graphics API JSR 184 M3G :présentation Package optionnel de l api J2ME. Prend

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation

TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation TP Blender n 2 : Importation d un modèle SketchUp et animation Service de Conception Géométrique Université de Liège Aérospatiale et Mécanique Conçu avec Blender 2.66 et SketchUp 8 De SketchUp à Blender

Plus en détail

Mathématiques et Océanographie

Mathématiques et Océanographie Mathématiques et Océanographie Anne-Laure Dalibard Département de mathématiques et applications École normale supérieure 20 avril 2011 Journées Académiques de l IREM de Nantes Plan Présentation rapide

Plus en détail

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et 1 Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et équipé du dernier système d exploitation de Microsoft,

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Algorithme des fourmis appliqué à la détection et au suivi de contours dans une image

Algorithme des fourmis appliqué à la détection et au suivi de contours dans une image IN52-IN54 A2008 Algorithme des fourmis appliqué à la détection et au suivi de contours dans une image Etudiants : Nicolas MONNERET Alexandre HAFFNER Sébastien DE MELO Responsable : Franck GECHTER Sommaire

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX?

CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX? CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX? LABORATOIRE DE VISION ET INGÉNIERIE DES CONTENUS (LVIC) Fusion multimedia : extraction multimodale d

Plus en détail

Rendu HDR et illumination par image

Rendu HDR et illumination par image ENSICAEN 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique - 2e année Rapport de projet Rendu HDR et illumination par image Adrien Calendron Alexis Legrand Stéphane Saffré Suivi Ensicaen

Plus en détail

trigonométrie équations mécanique homographie vision pas ordinateur

trigonométrie équations mécanique homographie vision pas ordinateur robotique algorithmes simulation modélisation vecteurs géométrie analytique informatique cinématique inverse produit scalaire Rapport de stage trigonométrie équations mécanique Laboratoire Informatique

Plus en détail

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Darina Dimitrova Laboratoire Recherche et Développement de l IRCAD (Institut National de Recherche contre

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Imagerie Numérique Synthèse d images. DUT Informatique 2012-2013. Sébastien THON

Imagerie Numérique Synthèse d images. DUT Informatique 2012-2013. Sébastien THON Imagerie Numérique Synthèse d images 4. Animation DUT Informatique 2012-2013 Sébastien THON IUT de l Université de Provence, site d Arles Département Informatique Introduction Animation = succession d

Plus en détail

TP Blender n 3 : Luxrender : Rendu d une scène d extérieur

TP Blender n 3 : Luxrender : Rendu d une scène d extérieur TP Blender n 3 : Luxrender : Rendu d une scène d extérieur Service de conception géométrique Université de Liège Aérospatiale et Mécanique Conçu avec Blender 2.6 Activation de l Add-On Luxblend Comme pour

Plus en détail

Ce dont nous avons besoin pour suivre ce tutorial :

Ce dont nous avons besoin pour suivre ce tutorial : Ce dont nous avons besoin pour suivre ce tutorial : -3ds max Version d essai disponible ICI -S2 CMX Viewer A télécharger ICI -Brazil r/s A télécharger ICI -CMX importer A télécharger ICI. Il suffit de

Plus en détail

Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux

Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux Détection en environnement non-gaussien Cas du fouillis de mer et extension aux milieux hétérogènes Laurent Déjean Thales Airborne Systems/ENST-Bretagne Le 20 novembre 2006 Laurent Déjean Détection en

Plus en détail

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR :

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR : Contexte scientifique Systèmes LIDAR/RADAR Equation LIDAR : exp Equation RADAR : p (r) : puissance rétrodiffusée r : altitude ou profondeur. C : constante instrumentale. β : coefficient de rétrodiffusion

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

II Flash - SWF - haxe

II Flash - SWF - haxe II Flash - SWF - haxe A. Introduction On appelle communément «animation Flash» ou «application flash», un contenu animé, dynamique, interactif d un site Internet. Flash existe depuis plus de dix ans maintenant

Plus en détail

Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media. créateur de mondes virtuels

Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media. créateur de mondes virtuels Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media En quelques mots L Avenue Digital Media est spe cialise e dans la cre ation

Plus en détail

Les compromis temps-mémoire et leur utilisation pour casser les mots de passe Windows

Les compromis temps-mémoire et leur utilisation pour casser les mots de passe Windows Les compromis temps-mémoire et leur utilisation pour casser les mots de passe Windows Philippe Oechslin Laboratoire de Securité et de Cryptographie (LASEC) École Polytechnique Fédérale de Lausanne Faculté

Plus en détail

Visualisation temps réel & Immersion 3D

Visualisation temps réel & Immersion 3D Visualisation temps réel & Immersion 3D Aboutissement d un rêve partagé entre ses auteurs et plus d une centaine de cabinets d architecture parmi les plus grands dans le monde, Twinmotion est un logiciel

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM 3 Sur le terrain Info Les appareils photo équipés de deux logements pour cartes mémoire (SDHC et CompactFlash, par exemple) permettent de stocker les photos en Raw sur une carte mémoire et les photos en

Plus en détail

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Exploitations pédagogiques du tableur en STG Académie de Créteil 2006 1 EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Commission inter-irem lycées techniques contact : dutarte@club-internet.fr La maquette

Plus en détail

Collection de photos échantillons

Collection de photos échantillons Collection de photos échantillons SB-800/600 Entrez dans le monde passionnant du Système d Eclairage Créatif de Nikon avec le SB-800/600. Les numéros de page se rapportent aux explications dans le manuel

Plus en détail

Sillage Météo. Notion de sillage

Sillage Météo. Notion de sillage Sillage Météo Les représentations météorologiques sous forme d animation satellites image par image sont intéressantes. Il est dommage que les données ainsi visualisées ne soient pas utilisées pour une

Plus en détail

Le logiciel de modélisation, d esquisse et de communication 3D le plus doué de sa génération! Pro

Le logiciel de modélisation, d esquisse et de communication 3D le plus doué de sa génération! Pro Le logiciel de modélisation, d esquisse et de communication 3D le plus doué de sa génération! Pro Pro Avec SketchUp Pro, tout est virtuel, sauf le plaisir de dessiner! Aussi simple que puissant, aussi

Plus en détail

La carte graphique plus en détail

La carte graphique plus en détail CARTE GRAPHIQUE Au fur et à mesure de l'évolution de la 3D, la carte graphique a pris une importance croissante dans les performances. D'une simple interface destinée à convertir les informations en signaux

Plus en détail

Optimiser les e-mails marketing Les points essentiels

Optimiser les e-mails marketing Les points essentiels Optimiser les e-mails marketing Les points essentiels Sommaire Une des clés de succès d un email marketing est la façon dont il est créé puis intégré en HTML, de telle sorte qu il puisse être routé correctement

Plus en détail

V. Visualisation d une scène

V. Visualisation d une scène V. Visualisation d une scène 1. Cadrage Il ne faut pas confondre la fenêtre d affichage (définie par le système de fenêtrage qui est indépendant d OpenGL) et le cadre (partie de fenêtre) dans lequel on

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID

Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID CamTrace 1U Photos Camtrace tous droits réservés Fiche technique du serveur CamTrace 1U 2 tiroirs sans RAID Chassis Supermicro Carte mère X9SCLF Dimensions : Largeur 16.8" (426 mm) Profondeur 22.6" (574

Plus en détail

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1 Analyse d images Edmond.Boyer@imag.fr Edmond Boyer UFRIMA 1 1 Généralités Analyse d images (Image Analysis) : utiliser un ordinateur pour interpréter le monde extérieur au travers d images. Images Objets

Plus en détail

VISUALISATION 3D DE VAISSEAUX SANGUINS

VISUALISATION 3D DE VAISSEAUX SANGUINS IUP Systèmes Intelligents IUP SI M1 VISUALISATION 3D DE VAISSEAUX SANGUINS Rapport de Stage IUP SI M1 AMIEL Eric 1 TABLE DES MATIERES Table des matières...2 Introduction...3 Présentation du laboratoire...5

Plus en détail

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique Architecture d ordinateur : introduction Dimitri Galayko Introduction à l informatique, cours 1 partie 2 Septembre 2014 Association d interrupteurs: fonctions arithmétiques élémentaires Elément «NON» Elément

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Inclinable. Facilement dettachable du microscope. Rotative sur. Microscopes numériques avec tablett

Inclinable. Facilement dettachable du microscope. Rotative sur. Microscopes numériques avec tablett Les derniers microscopes numériques avec Tablette OPTIKA ouvrent de nouveaux horizons dans le domaine de la microscopie. Nos microscopes combinent optique haut de gamme et technologie numérique innovante

Plus en détail

La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage.

La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage. La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage. La boît@look est un programme fourni avec le jeu qui permet de créer du contenu personnalisé comme des vêtements, des peaux, des cheveux,

Plus en détail

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

Rapport de stage. Développement d un logiciel de vidéoconférence : Enjeux 3. Guillaume DOTT 2009

Rapport de stage. Développement d un logiciel de vidéoconférence : Enjeux 3. Guillaume DOTT 2009 Rapport de stage Développement d un logiciel de vidéoconférence : Enjeux 3 Guillaume DOTT 2009 Maître de stage : Louis Poulette Tutrice : Marie-Paule Muller Remerciements Je tiens à remercier toute l équipe

Plus en détail

Caractéristiques principales:

Caractéristiques principales: Powered by AndoridTM4.1 Jelly Bean Archos introduit sa nouvelle tablette ChildPad: l ARCHOS 80 CHILDPAD. Equipée de la dernière version d Android Jelly Bean, cette tablette de 8 a spécialement été conçue

Plus en détail

Mise en scène d un modèle dans l espace 3D

Mise en scène d un modèle dans l espace 3D CHAPITRE 3 Mise en scène d un modèle dans l espace 3D Blender permet de construire des espaces à la manière d une scène de théâtre. Pour cela, il présente dès l ouverture tout ce dont on a besoin : un

Plus en détail

Création intuitive des éléments d un paysage

Création intuitive des éléments d un paysage Création intuitive des éléments d un paysage Marie-Paule Cani Univ. Grenoble-Alpes, CNRS & Inria Organisation du cours «Façonner l imaginaire» Partie 1 : Création numérique 3D Modélisation géométrique

Plus en détail

Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL)

Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL) Le scanning dans OPERA Développements au laboratoire de LYON (IPNL) Journées Jeunes Chercheurs 2003, La Roche-en-Ardennes - 1/16 - Perrine Royole-Degieux au programme les émulsions nucléaires dans OPERA

Plus en détail

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin Hiver 2013 Analyse d images IMN 259 Introduction à l analyse d images Par Pierre-Marc Jodoin Où se situe l analyse d images? Traitement d images Imagerie Image Analyse d images/ Vision par ordinateur Infographie

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

BORDEREAU DE PRESTATION Ville de Langeais. Fourniture et installation du matériels informatiques et autres. Marché de fournitures et services

BORDEREAU DE PRESTATION Ville de Langeais. Fourniture et installation du matériels informatiques et autres. Marché de fournitures et services Ville de Langeais Hôtel de Ville, 2, Place du 14 juillet BP 98 37 130 LANGEAIS : 02.47.96.12.50 : 02.47.96.69.23 Fourniture et installation du matériels informatiques et autres Marché de fournitures et

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB

IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB IMAGES NUMÉRIQUES MATRICIELLES EN SCILAB Ce document, écrit par des animateurs de l IREM de Besançon, a pour objectif de présenter quelques unes des fonctions du logiciel Scilab, celles qui sont spécifiques

Plus en détail

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Serveurs DELL PowerEdge Tour Rack standard R310 T110II Rack de calcul Lames R815 M610 R410 R910 M620 R415 R510 T620 R620 R720/R720xd

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

PCP TP01 Été 2015. Table des matières

PCP TP01 Été 2015. Table des matières PCP TP0 Été 205 Table des matières PCP Travail pratique 0... 2 Illustration exemple canonique... 2 Le travail demandé... 3 Objectif général et objectifs spécifiques... 5 Consignes générales... 6 Quoi remettre...

Plus en détail

Innovation Intelligence. Formation solidthinking Evolve & Inspire Quentin Broussard Ingénieur Apprenti < qbroussard@altair.com >

Innovation Intelligence. Formation solidthinking Evolve & Inspire Quentin Broussard Ingénieur Apprenti < qbroussard@altair.com > Innovation Intelligence Formation solidthinking Evolve & Inspire Quentin Broussard Ingénieur Apprenti < qbroussard@altair.com > solidthinking Evolve & Inspire Deux outils indissociables Altair développe

Plus en détail

Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1

Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1 Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1 Farida Bendriaa, Virginie Hoel, Henri Happy Institut d'electronique et de Microélectronique

Plus en détail

TP5 - Morphologie mathématique

TP5 - Morphologie mathématique TP5 - Morphologie mathématique Vincent Barra - Christophe Tilmant 5 novembre 2007 1 Partie théorique 1.1 Introduction La morphologie mathématique [1] est un outil mathématique permettant au départ d explorer

Plus en détail

Pour les futurs développeurs Sommaire

Pour les futurs développeurs Sommaire Pour les futurs développeurs Sommaire I. Présentation du projet... 2 II. Détails sur les différentes parties... 3 1. Le modèle 3D... 3 2. Reconnaissance des gestes... 4 3. Reconnaissance d objets... 6

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Mémoire. Rendu 3D temps-réel de grands objets. Benoît Bossavit Stéphane Romero-Romero Frédérick Roy Romain Vergne. Vendredi 07 Avril 2006

Mémoire. Rendu 3D temps-réel de grands objets. Benoît Bossavit Stéphane Romero-Romero Frédérick Roy Romain Vergne. Vendredi 07 Avril 2006 Benoît Bossavit Stéphane Romero-Romero Frédérick Roy Romain Vergne Mémoire Rendu 3D temps-réel de grands objets Vendredi 07 Avril 2006 Chargé de TD : Client : Pascal Desbarats Tamy Boubekeur Université

Plus en détail

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Mickaël Bergem 25 juin 2014 Maillages et applications 1 Table des matières Introduction 3 1 La modélisation numérique de milieux urbains

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

imovie 11 Créer un projet Menu / Fichier / Nouveau projet... Choisir le format : Standard (16/9). Importer des «!plans!» 1.

imovie 11 Créer un projet Menu / Fichier / Nouveau projet... Choisir le format : Standard (16/9). Importer des «!plans!» 1. imovie 11 Créer un projet Menu / Fichier / Nouveau projet... Choisir le format : Standard (16/9). Importer des «!plans!» 1. Depuis une caméra Caméscope à bande Mini DV Caméscope à carte mémoire 2. À partir

Plus en détail

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques LeCroy Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques Avec la constante évolution industrielle, les ingénieurs d études doivent aujourd hui caractériser en permanence de

Plus en détail

µrv : Realité Virtuelle

µrv : Realité Virtuelle µrv : Realité Virtuelle Edgar-Fernando ARRIAGA-GARCIA Charles-Henri BABIAUD Clément GRELLIER Quentin PETIT Jérôme Ricoeur Florent VIOLLEAU INSA Rennes 21 septembre 2011 1 / 15 Objectifs pour cette semaine

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Oxygis Partners Version du 01/12/2012

Oxygis Partners Version du 01/12/2012 Oxygis Partners Version du 01/12/2012 Recommandations logiciels et matériels Mise en place d un Remote Office chez un client d Oxygis avec Installation sur site avec ajout des fonctions CITRIX XENAPP Poste

Plus en détail

PRESENTATION AT270 JUILLET 2012

PRESENTATION AT270 JUILLET 2012 PRESENTATION AT270 JUILLET 2012 Messages clés Coque en aluminium texturé, élégante couleur gris acier Processeur quad-cœur NVIDIA Tegra 3 Ecran capacitif 7,7 AMOLED - 1280x800 avec traitement Gorilla Glass

Plus en détail

Test Essentielb Smart tab 7800 : Une Bonne Surprise

Test Essentielb Smart tab 7800 : Une Bonne Surprise Test Essentielb Smart tab 7800 : Une Bonne Surprise Publié par : Emilien Castro le 4 avril 2014 SOURCE : Boulanger vient de lancer une nouvelle gamme de produits et nous allons vous proposer aujourd hui

Plus en détail

6.4. Les Ombres Raytracées (Raytraced Shadows) Shading Lamp Shadow and Spot Hemi Spot Sun Sun Scene F10 Shadow Render Ray Ray Shadow Shadow and Spot

6.4. Les Ombres Raytracées (Raytraced Shadows) Shading Lamp Shadow and Spot Hemi Spot Sun Sun Scene F10 Shadow Render Ray Ray Shadow Shadow and Spot 6.4. Les Ombres Raytracées (Raytraced Shadows) Mode : tous les modes Panneau : contexte Shading / sous-contexte Lamp > Shadow and Spot Raccourci : F5. Les ombres raytracées produisent des ombres très précises

Plus en détail

"! ( # $ Partie II: Fondements de l imagerie 3D "! " ! " Partie II: Fondements de l imagerie 3D. Partie II: Fondements de l imagerie 3D

! ( # $ Partie II: Fondements de l imagerie 3D !  !  Partie II: Fondements de l imagerie 3D. Partie II: Fondements de l imagerie 3D ) * ) # % +, -. * # ) 0) 1 # 1 % # % + ) *3 *3 5, # # 5 6. 78 : : : 8 ; # 9 : % # * - ;., + 3 3 8 ; 8 ; La vitesse de calcul d une image dépend du style graphique utilisé et de la complexité géométrique

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Analyse d images (Image Analysis) : Informatique visuelle - Vision par ordinateur. Introduction. Plan du cours. Plan du cours

Analyse d images (Image Analysis) : Informatique visuelle - Vision par ordinateur. Introduction. Plan du cours. Plan du cours Analyse d images (Image Analysis) : Informatique visuelle - Vision par ordinateur Introduction Utilisation d un ordinateur pour interpréter le monde extérieur au travers d images. Elise Arnaud elise.arnaud@imag.fr

Plus en détail

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia)

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia) 1 2 Avec un sampling rate de Fs samples/s, et k un entier (positif ou négatif), nous ne pouvons pas distinguer les valeurs échantillonnées d une sinusoïde de fréquence F0 Hz de celles d une sinusoïde de

Plus en détail

Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom

Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom Corriger la tonalité et les couleurs 5 Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom Certaines images prises à contre-jour ou sous une lumière très forte présentent des zones surexposées qu il faut

Plus en détail