Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA

2 L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par un contrôle dans l image [Chaumette 90, Hashimoto 93] Mouvement de caméra

3 Une limite pratique Extraction des informations en temps-réel Généralement, utilisation d objets «simples», binaires

4 Que faire avec une scène complexe? Extraction fiable et stable de points d intérêt délicate Extraction d informations de mouvement possible

5 Problématique Quelles sont les tâches robotiques réalisables à l aide d informations visuelles de mouvement? Comment réaliser ces tâches?

6 Plan de l exposé Caractérisation du mouvement et état de l art Asservissement géométrique à partir de mesures dynamiques Asservissement visuel «d 2D / d t» ou dynamique

7 Partie I : Caractérisation du mouvement et état de l art

8 Caractérisation du mouvement apparent Détection Segmentation Champ dense Modèle paramétrique de mouvement Estimation réalisée par l algorithme Robuste Multi-Résolution [Odobez 95]

9 Calcul du modèle de mouvement Relation de la cinématique Mouvement rigide de l objet : Projection perspective sur le plan image : Approximation planaire de la surface :

10 Expression du modèle Paramètres du modèle quadratique simplifié : [Subbarrao 90, Negahdaripour 92] avec :

11 Applications de l analyse du mouvement en robotique Poursuite d objets mobiles Navigation d un robot mobile Tâches de positionnement

12 Poursuite de cibles Application de type surveillance : Avec une caméra fixe «par morceaux» [Yamane 98] En utilisant le mouvement connu de la caméra [Murray 94, Arias98] En estimant le mouvement dominant [Nordlund 96]

13 Navigation de robots mobiles Contrôle du temps à collision [Cipolla 97] Détection d obstacles [Young 92, Giachetti 98] Navigation dans un couloir [Santos-Victor 96, Dev 97, Coombs 98] Contrôle du cap [Fermüller 98]

14 Tâches de positionnement Complément de l asservissement géométrique : Robustification par estimation de la position suivante [Bensalah 95, Gengenbach 96] Contraintes sur la trajectoire dans l image [Grosso 96, Martinet 96] Alignement de l axe optique avec la direction de translation [Sundareswaran 96]

15 Partie II : Asservissement visuel géométrique à partir de mesures dynamiques

16 Principe Projection d un point dans l image : Estimation de à partir de la mesure de sa vitesse : Schéma de commande :

17 Poursuite d un objet mobile en pan et tilt Objectif : Maintenir un objet mobile au centre de l image Contrôle des rotations panoramique (pan), inclinaison (tilt) Relation d interaction associée à : avec : Loi de commande :

18 Estimation du mouvement de l objet Compensation des erreurs de traînage [Chaumette 93]: Estimation de l influence du mouvement propre de l objet Filtrage par filtre de Kalman à modèle à accélération constante et bruit corrélé

19 Expérimentations Une image initiale Au départ, caméra immobile : Détection par différence d image Point d intérêt : centre du masque de détection Translation le long d un rail

20 Vidéo Résultats Erreur sur la position du point d intérêt Vitesse de translation de l objet (cm/s)

21 Poursuite d un piéton Tâche de poursuite testée sur un piéton Difficultés : Un piéton n est pas un objet plan Un piéton n est pas un objet rigide Son mouvement n est pas uniforme Vidéo

22 Application à la stabilisation d images sous-marines Technique appliquée dans le cadre d une convention avec IFREMER Objectif : Stabiliser l acquisition d images par une caméra embarquée dans un engin sous-marin.

23 Stabilisation d images sous-marines Mouvements contrôlés ou incontrôlés de l engin Déplacement dans l image

24 Mise en œuvre expérimentale Observation par une caméra pan-tilt d un écran sur lequel sont projetées des images sous-marines

25 Séquence «rocher» Séquence de référence

26 Séquence «rocher» Séquence résultat

27 Séquence «requin» Séquence de référence

28 Séquence «requin» Séquence résultat

29 Poursuite rigide d un objet mobile Estimation de la position d un point : Suivi en pan et tilt Estimation de la position de plusieurs points : Suivi rigide Calcul des points d intérêt :

30 Relation d interaction associée Vecteur des positions à réguler : Relation d interaction associée :

31 Résultats de simulation Estimation avec le modèle affine de mouvement (6 axes contrôlés, 6 paramètres extraits de l image) Mouvement complexe de l objet (translation + rotation) Résultat : Mouvement de l objet Coordonnées d un des points

32 Explication Espace d évolution de à l équilibre, de rang 4 : Mouvements comparés de l objet et de la caméra : Translations Rotations

33 Nécessité d utiliser le modèle quadratique Modèle quadratique : espace engendré de dimension 6 Mouvements comparés de l objet et de la caméra : Translations Rotations

34 Résultats Coordonnées d un des points de contrôle :

35 Partie III : Asservissement visuel d 2D / d t

36 Comparaison asservissements géométrique et dynamique Asservissement géométrique Asservissement dynamique

37 Comparaison : Schémas bloc Schéma bloc de l asservissement visuel géométrique Schéma bloc de l asservissement visuel dynamique

38 Relations d interaction associées aux paramètres du mouvement Information visuelle utilisée : Paramètres du modèle quadratique de mouvement Ces paramètres dépendent linéairement de la vitesse : Leurs dérivées dépendent linéairement de l accélération et quadratiquement de la vitesse :

39 Une équation intégro-différentielle Relation d interaction associée à un vecteur : Avec la fonction d erreur : Une décroissance exponentielle de conduit à résoudre :

40 Différents cas pour la linéarisation Cas où est de rang plein : Commande en accélération Cas où n est pas de rang plein : Commande en partie en accélération et en partie en vitesse Cas où est nulle : Commande en vitesse

41 Cas d une matrice de rang plein Commande en accélération : Comportement du système bouclé : avec :

42 Cas d une matrice de rang non-plein de rang, son noyau de dimension ( + =6) Discrétisation de termes d accélération : Vecteur de commande : Nouvelle relation d interaction : Loi de commande :

43 Cas où est nulle Pas nécessaire de discrétiser Commande en vitesse Problème lié à l écriture de la forme quadratique sous forme linéaire

44 Applications Cas où est de rang plein : Poursuite d un objet mobile Cas où est nulle : Positionnement de la caméra parallèle à un plan Cas où n est pas de rang plein : Suivi d une trajectoire d observation

45 Poursuite d objet mobile en pan et tilt Principe : Maintenir à zéro la vitesse apparente Relation d interaction associée : avec : Loi de commande :

46 Expérimentations Réalisée dans la même configuration que pour l approche où l on remonte à la position Impossible de ramener l objet au centre de l image

47 Résultats Paramètres constants du modèle de mouvement Mais, déplacement de la position estimée du centre de l objet

48 Positionnement parallèlement à un plan Objectif : Choix des paramètres de contrôle : Avec les termes affines Avec les termes quadratiques

49 Loi de commande Relation d interaction (avec constant) : avec : Loi de commande :

50 Ajout d une tâche de fixation Commande en boucle ouverte Commande en asservissement visuel dynamique Commande par estimation de la position du centre initial

51 Résultats Image initiale Image finale

52 Résultats (suite) Paramètres quadratiques Déplacement du centre initial

53 Vidéo Résultats (fin) Erreur angulaire

54 Application au positionnement par rapport à un jambon Démonstration en direct

55 Suivi de trajectoire d observation Deux objectifs : Rester parallèle à la surface observée Contraindre la vitesse de défilement dans l image

56 Réalisation du suivi de trajectoire Contrôle de l orientation : Utilisation des termes affines Contrôle du défilement dans l image : Utilisation des termes constants et du terme de rotation affine dans l image Vecteur de commande :

57 Résultats avec une surface plane Trajectoire souhaitée Position 3D du centre optique Projection sur le plan

58 Conclusion et Perspectives

59 Contributions Asservissement géométrique à partir de mesures dynamiques Problème de dérive de l estimation très limité Poursuite en pan et tilt applicable en temps-réel Nécessité d utiliser le modèle quadratique pour le suivi rigide

60 Contributions Asservissement dynamique Définition de nouvelles lois de commande Définition de tâches irréalisables par l asservissement géométrique Démonstration de l applicabilité de l approche

61 Perspectives Asservissement géométrique à partir de mesures dynamiques Utilisation de l approche pour du positionnement par rapport à une scène complexe Compléter la poursuite par des algorithmes plus haut niveau pour réactualiser la zone d estimation

62 Perspectives Asservissement dynamique Etude théorique de la stabilité Résolution en ligne de l équation différentielle Intégrer le suivi de trajectoire avec la stabilisation pour une application d observation sous-marine

63

64 Validation Validation : Comparaison des positions vraie et estimée Nécessité d utiliser un objet marqué Erreur < 0.5 pixel

65 Nouvelle relation avec l accélération : Nouvelle expression de la relation quadratique :

Vision par ordinateur : Un tour d horizon. Adrien Bartoli LASMEA CNRS/UBP Clermont-Ferrand

Vision par ordinateur : Un tour d horizon. Adrien Bartoli LASMEA CNRS/UBP Clermont-Ferrand Vision par ordinateur : Un tour d horizon Adrien Bartoli LASMEA CNRS/UBP Clermont-Ferrand Séance II : Panoramas en environnement déformable Panoramas en environnement rigide Représentation minimale d un

Plus en détail

Atelier «Très Haute Résolution Spatiale» Outils pour la reconnaissance des formes

Atelier «Très Haute Résolution Spatiale» Outils pour la reconnaissance des formes CNES Paris - 22/05/2003 Atelier «Très Haute Résolution Spatiale» Outils pour la reconnaissance des formes Michel DHOME LASMEA UMR 6602CNRS/UBP Clermont-Ferrand Etat de l art (communauté vision artificielle)

Plus en détail

La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides

La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides Xuan Quy Dao Christophe Collewet EPC Fluminance Cemagref Rennes / INRIA Rennes Bretagne-Atlantique

Plus en détail

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème...

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème... TABLE DES MATIÈRES 5 Table des matières I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique................... 13 1.2 Le plan...................................

Plus en détail

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Ludovic Goudenège (sur la base d un projet de Pierre Martinon) ENSTA - Module IN103 Septembre 2012 Plan 1 Quelques données et chiffres 2 Dynamique

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

MOBILITE ET HYPERSTATISME

MOBILITE ET HYPERSTATISME MOBILITE ET HPERSTATISME 1- Objectifs : Le cours sur les chaînes de solides nous a permis de déterminer le degré de mobilité et le degré d hyperstatisme pour un mécanisme donné : m = Nc - rc et h = Ns

Plus en détail

Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) )

Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) ) Naviga&on)de)robots)mobiles)) par)vision)omnidirec&onnelle) ) El)Mustapha)Mouaddib)(mouaddib@u:picardie.fr)) O.)Labbani:Igbida,)P.)Merveilleux)et)R.)Marie) Contexte' Projet'ANR'R.Discover' Travaux'soutenus'par':'

Plus en détail

Restauration d images

Restauration d images Restauration d images Plan Présentation du problème. Premières solutions naïves (moindre carrés, inverse généralisée). Méthodes de régularisation. Panorama des méthodes récentes. Problème général Un système

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES. Frédéric Colas

COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES. Frédéric Colas SEPRO R O B O T I Q U E COMMANDE PAR RETOUR ACCELEROMETRIQUE APPLICATION A UN ROBOTS CARTESIENS 3 AXES Frédéric Colas ERT CEMODYNE (int. 1022) - ENSAM 8, Bd Louis XIV 59046 Lille Cedex barre@lille.ensam.fr

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

PROJET DE FIN D ÉTUDES Asservissement visuel d un robot parallèle à câbles pour la réalisation d une fresque verticale de grande taille

PROJET DE FIN D ÉTUDES Asservissement visuel d un robot parallèle à câbles pour la réalisation d une fresque verticale de grande taille Résumé de PFE PROJET DE FIN D ÉTUDES Asservissement visuel d un robot parallèle à câbles pour la réalisation d une fresque verticale de grande taille Introduction Dans le domaine de la robotique, la robotique

Plus en détail

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés ENSEIRB-MATMECA PG-113 014 TP6: Optimisation au sens des moindres carrés Le but de ce TP est d implémenter une technique de recalage d images qui utilise une méthode vue en cours d analyse numérique :

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

Calibration de systèmes de levé mobiles

Calibration de systèmes de levé mobiles 1/30 Calibration de systèmes de levé mobiles S. Levilly, N. Seube ENSTA Bretagne Brest, FRANCE et CIDCO Rimouski Qc, CANADA Journées AFHy, Juin 2014 Les systèmes mobiles Ils sont généralement constitués

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif

Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif W. Bachta, E. Laroche, P. Renaud, J. Gangloff LSIIT, CNRS, Université de Strasbourg, INSA de Strasbourg, France

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Erreur statique. Chapitre 6. 6.1 Définition

Erreur statique. Chapitre 6. 6.1 Définition Chapitre 6 Erreur statique On considère ici le troisième paramètre de design, soit l erreur statique. L erreur statique est la différence entre l entrée et la sortie d un système lorsque t pour une entrée

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

Partie I : Implantation d un réseau de neurones RBF sur des systèmes embarqués : la détection et la reconnaissance de visages en temps réel

Partie I : Implantation d un réseau de neurones RBF sur des systèmes embarqués : la détection et la reconnaissance de visages en temps réel 1 Partie I : Implantation d un réseau de neurones RBF sur des systèmes embarqués : la détection et la reconnaissance de visages en temps réel F.Yang M.Paindavoine GDR-ISIS 20 Janvier 2005 Paris 2 Plan

Plus en détail

Animation d un robot

Animation d un robot nimation d un robot IFT3355 : Infographie - TP #1 Jérémie Dumas Baptiste De La Robertie 3 février 2010 Université de Montréal Table des matières Introduction au problème 2 1 Transformations 2 1.1 Passage

Plus en détail

Etalonnage de robots par vision

Etalonnage de robots par vision Etalonnage de robots par vision Nicolas Andreff Novembre 2012 Institut Français de Mécanique Avancée UV Étalonnage et Identification des Systèmes TP Étalonnage Géométrique Nicolas Andreff Année 2004 2005

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

2. Stimulations sensorielles

2. Stimulations sensorielles 2. Stimulations sensorielles 2.1. Introduction Position spatiale et orientation «Route» map «Survey» map Trajet défini Exécution motrice 2.1. Introduction Mémoire spatio-temporelle du trajet Position spatiale

Plus en détail

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Frédéric Jean Unité de Mathématiques Appliquées ENSTA Le 02 février 2006 Outline 1 2 3 Modélisation Géométrique d un Robot Robot

Plus en détail

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS N. Paparoditis, Laboratoire MATIS Contexte: Diffusion de données et services locaux STEREOPOLIS II Un véhicule de numérisation mobile terrestre Lasers Caméras Système de navigation/positionnement STEREOPOLIS

Plus en détail

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Descriptif du support technologique Le drone Hexacopter est un appareil

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Shadows. gael.guennebaud@inria.fr

Shadows. gael.guennebaud@inria.fr Shadows gael.guennebaud@inria.fr Simulation de l'éclairage Simule la façon dont un objet reflète la lumière Propriétés de la surface Propriétés des sources lumineuses Propriétés de l'environnement Problématique

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Calcul garanti des contraintes pour la planification sécurisée de trajectoire

Calcul garanti des contraintes pour la planification sécurisée de trajectoire Calcul garanti des contraintes pour la planification sécurisée de trajectoire Application à la génération de trajectoire articulaire pour un patient paraplégique sous Stimulation Électrique Fonctionnelle

Plus en détail

Vision par ordinateur

Vision par ordinateur Vision par ordinateur Introduction au domaine Applications Frédéric Devernay Qu'est-ce que la vision? Le monde a une structure 3D et est composé d'objets L'être humain sait parfaitement décrire et interpréter

Plus en détail

«Vers une méthode rapide de l évaluation de la tendreté»

«Vers une méthode rapide de l évaluation de la tendreté» Matthieu ALRIC - matthieu.alric@adiv.fr Chargé d Etudes en Génie Mécanique et Robotique «Vers une méthode rapide de l évaluation de la tendreté» Développement d un système robotique équipé de capteurs

Plus en détail

II - 3 Les poutres. Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 12 octobre 2010. Définition d une poutre Aspects géométriques

II - 3 Les poutres. Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 12 octobre 2010. Définition d une poutre Aspects géométriques II - 3 Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 12 octobre 21 Définition d une poutre Aspects géométriques Aperçu Forces internes + conventions de signe = sollicitations Principaux cas de sollicitation [Frey,

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

Liste complète des sujets d oral (SESSION 2004) servant pour 2004-2005. Leçons d Algèbre et de Géométrie

Liste complète des sujets d oral (SESSION 2004) servant pour 2004-2005. Leçons d Algèbre et de Géométrie http://perso.wanadoo.fr/gilles.costantini/agreg.htm Liste complète des sujets d oral (SESSION 2004) servant pour 2004-2005 Légende : En italique : leçons dont le libellé a changé ou évolué par rapport

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Fiche Technique Produit

Fiche Technique Produit BlaXtair Fiche Technique Produit 1 Présentation du produit Figure 1 Tête du Blaxtair Blaxtair est un système embarqué de détection d obstacles et de piétons pour engins industriels. Blaxtair est le seul

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone

Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone journée d études sur l apport des drones pour l environnement Lisein Jonathan, Nathalie Pineux,

Plus en détail

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun

Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun des s Analyse d images en vidéosurveillance embarquée dans les véhicules de transport en commun Sébastien Harasse thèse Cifre LIS INPG/Duhamel le 7 décembre 2006 1 Système de surveillance des s Enregistreur

Plus en détail

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Présentation du LAMA Stéphane Sabourau 3 mars 2014 Présentation générale Le Laboratoire d Analyse et Mathématiques Appliquées (LAMA) est composé de

Plus en détail

Projet Télédétection. Vidéo Surveillance. Deovan Thipphavanh Mokrani Abdeslam Naoui Saïd. Master 2 Pro SIS - 2005 / 2006

Projet Télédétection. Vidéo Surveillance. Deovan Thipphavanh Mokrani Abdeslam Naoui Saïd. Master 2 Pro SIS - 2005 / 2006 Projet Télédétection Vidéo Surveillance Deovan Thipphavanh Mokrani Abdeslam Naoui Saïd Master 2 Pro SIS - 2005 / 2006 Plan Introduction Lecture des images Détection des objets mouvants Détection des anomalies

Plus en détail

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser Utilisation d algorithmes de deep learning pour la reconnaissance d iris. jonathan.milgram@morpho.com Dans ce cadre, l'unité de recherche et technologie a pour but de maintenir le leadership Au sein de

Plus en détail

Tutorat 2 de Mathématiques (1ère année)

Tutorat 2 de Mathématiques (1ère année) Tutorat 2 de Mathématiques (ère année) 9//200 Transformée de Radon et Tomographie par Rayons X Compte-rendu à déposer svp le casier de mon bureau. N hésitez pas à me contacter en cas de difficultés majeures

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

Maintien des personnes âgées à domicile

Maintien des personnes âgées à domicile Maintien des personnes âgées à domicile Enjeux scientifiques et technologiques liés à la vision par ordinateur Christian Wolf http://liris.cnrs.fr/christian.wolf Introduction Sommaire Les données et les

Plus en détail

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur Chapitre 1 Introduction 1. Acquisition IMN117 2. Traitement IMN259 Scène 3D Caméra optique Une ou plusieurs images 2D Caractéristiques bas niveaux (contours,

Plus en détail

Mémoire de stage. Asservissement visuel et localisation d un hélicoptère miniature

Mémoire de stage. Asservissement visuel et localisation d un hélicoptère miniature Mémoire de stage DEA Photonique, Image et Cybernétique 1 septembre 24 Odile BOURQUARDEZ Asservissement visuel et localisation d un hélicoptère miniature Maître de stage : François Chaumette, directeur

Plus en détail

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains Vincent DELCOURT ASC 1 Contexte: Introduction: Besoin Les actes de malveillance et les agressions sur le réseau SNCF

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

Processus Markoviens Déterministes par Morceaux et Fiabilité Dynamique

Processus Markoviens Déterministes par Morceaux et Fiabilité Dynamique Processus Markoviens Déterministes par Morceaux et Fiabilité Dynamique Karen Gonzalez Benoîte de Saporta et François Dufour IMB, Université Bordeaux Neuvième Colloque Jeunes Probabilistes et Statisticiens

Plus en détail

Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie

Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie 1/24 Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie Gilles Rabatel UMR ITAP IRSTEA Montpellier Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr La 3D en Agriculture

Plus en détail

Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain

Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain EXTRACTION ET EXPLOITATION DE L INFORMATION EN ENVIRONNEMENTS INCERTAINS / E3I2 EA3876 2, rue F. Verny 29806 Brest cedex

Plus en détail

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe.

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe. Chapitre I INTRODUCTION ATHÉATIQUE I.A. I.A.1. Calcul vectoriel Produit vectoriel Plaçons-nous dans un espace vectoriel euclidien à trois dimensions. En faisant subir des rotations identiques aux trois

Plus en détail

Le mouvement de transfert de la personne paraplégique : mesure et évaluation

Le mouvement de transfert de la personne paraplégique : mesure et évaluation Institut Fédératif de Recherche sur les Aides Techniques pour personnes Handicapées Réunion trimestrielle du jeudi 20 janvier 2011 Amélioration des fauteuils roulants manuel Le mouvement de transfert de

Plus en détail

Formation After Effects Initiation + Approfondissement

Formation After Effects Initiation + Approfondissement Contactez notre équipe commerciale au 09.72.37.73.73 Aix en Provence - Bordeaux - Bruxelles - Distance - Geneve - Lille - Luxembourg - Lyon - Montpellier - Nantes - Nice - Paris - Rennes - Strasbourg -

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I. PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.. Donner les erreurs en position, en vitesse et en accélération d un système de transfert F BO = N(p) D(p) (transfert en boucle ouverte) bouclé par retour

Plus en détail

Visualisation 3D. Principes mathematiques. Christian NGUYEN. Departement d informatique Universite de Toulon et du Var. Visualisation 3D p.

Visualisation 3D. Principes mathematiques. Christian NGUYEN. Departement d informatique Universite de Toulon et du Var. Visualisation 3D p. Visualisation 3D Principes mathematiques Christian NGUYEN Departement d informatique Universite de Toulon et du Var Visualisation 3D p.1/24 Transformations géométriques Visualisation 3D p.2/24 Transformations

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

CI-4 PRÉVOIR ET SUPPRIMER LES

CI-4 PRÉVOIR ET SUPPRIMER LES CI-4 LES CONTRAINTES DE MONTAGE D UN SYSTÈME. Objectifs ANALYSER - OPTIMISER A la fin de la séquence de révision, l élève doit être capable de B2 Proposer un modèle de connaissance et de comportement Déterminer

Plus en détail

Caractérisation des composantes constitutives de la courbe de charge électrique cas du secteur résidentiel

Caractérisation des composantes constitutives de la courbe de charge électrique cas du secteur résidentiel Caractérisation des composantes constitutives de la courbe de charge électrique cas du secteur résidentiel Mabrouka El Guedri (Thèse CIFRE) G. Fleury : directeur de thèse C. Lajaunie : co-directeur de

Plus en détail

Localisation robuste d un véhicule en environnement urbain à partir d un système de stéréo-vision p.

Localisation robuste d un véhicule en environnement urbain à partir d un système de stéréo-vision p. I C A R E Localisation robuste d un véhicule en environnement urbain à partir d un système de stéréo-vision Nicolas SIMOND Projet ICARE Institut National de Recherche en Informatique et Automatique Sophia-Antipolis,

Plus en détail

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 Il est conseillé de lire l ensemble du sujet avant de commencer. FIG. 1 LADARVISION 4000. L objet de cette étude est la validation partielle des solutions

Plus en détail

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m EEl 1 ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS MESURE DU RAPPORT e/m 1. THEORIE 1.1. Effet d un champ électrique sur une charge électrique Dans un champ électrique E une

Plus en détail

Filtrage et EDP. Philippe Montesinos. EMA/LGI2P - Site EERIE. Parc Scientifique G. Besse - 30035 Nîmes Cedex 1- France http://www.lgi2p.ema.

Filtrage et EDP. Philippe Montesinos. EMA/LGI2P - Site EERIE. Parc Scientifique G. Besse - 30035 Nîmes Cedex 1- France http://www.lgi2p.ema. Filtrage et EDP Philippe Montesinos EMA/LGI2P - Site EERIE Parc Scientifique G. Besse - 30035 Nîmes Cedex 1- France http://www.lgi2p.ema.fr 1 Plan 1. Rappels: - Les analyses multi-échelles. - Méthodes

Plus en détail

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique.

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique. Leçon Frottement L applet Frottement simule le mouvement d une pile de livres tirée sur une surface rugueuse par un dynamomètre de traction. Préalables L élève doit avoir une connaissance pratique de la

Plus en détail

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Thomas Devogele Université François Rabelais (Tours) thomas.devogele@univ-tours.fr Les déplacements L analyse des déplacements

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux 1) Notion de moment d une force : Les effets d une force sur un solide dépendent de la position de la force par rapport au corps. Pour traduire avec précision les effets d une force, il est nécessaire

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT

HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT Table analytique des matières 1. La structure d'espace vectoriel 1. Espaces

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

SISELL. Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance. Recherche multicritères. Génération de rapports. Extraction de données.

SISELL. Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance. Recherche multicritères. Génération de rapports. Extraction de données. SISELL Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance Recherche multicritères Détection Pistage Extraction de données Génération de rapports 3 FONCTIONS La Vidéosurveillance En 3 fonctions clés... Gestion

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire Chapitre VII Forces électromagnétiques VII.a. Force de Lorentz La force à laquelle est soumis, à un instant t, un point matériel de charge q, situé en M et se déplaçant à une vitesse v(t) par rapport à

Plus en détail

Formes et Optimisation en Vision par Ordinateur. Renaud Keriven Ecole des Ponts / ENS

Formes et Optimisation en Vision par Ordinateur. Renaud Keriven Ecole des Ponts / ENS Formes et Optimisation en Vision par Ordinateur Renaud Keriven Ecole des Ponts / ENS Journées Images et Modélisations Mathématiques Rennes, décembre 2006-1- Contexte (i) Snakes [Kass et al. 88] Contours

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

SLAM Visuel Embarqué sur un Robot Quadrupède

SLAM Visuel Embarqué sur un Robot Quadrupède Résumé du mémoire de soutenance pour le Diplôme d Ingénieur INSA de Strasbourg - Spécialité Mécatronique - Et le Master des sciences de l université de Strasbourg - Mention Imagerie, Robotique et Ingénierie

Plus en détail

Automatique (AU3): Introduction à l automatique. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr

Automatique (AU3): Introduction à l automatique. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Automatique (AU3): Introduction à l automatique Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Plan de la présentation 1 Considérations pratiques 2 Introduction Définitions Exemple

Plus en détail

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Vendredi décembre 006 Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Caractérisation articulatori-acoustique des mouvements du voile du palais

Plus en détail

Modélisation et optimisation combinatoire de la

Modélisation et optimisation combinatoire de la Modélisation et optimisation combinatoire de la gestion d énergie pour un système multi-sources Yacine Gaoua (1)(2)(3) 1.Institut National Polytechnique de Toulou, INPT 2.Laboratoire PLAsma et Conversion

Plus en détail