Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur"

Transcription

1 Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

2 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

3 Codage hiérarchique et multirésolution Transformée en ondelettes même fondement que la TF: TF : projection sur une base sinusoïdale TO : projection sur une base d ondelettes Fourier (et DCT) : comparaison du signal avec une sinusoïde pure Ondelette : comparaison du signal avec une «petite onde» (fonction oscillante, à décroissance rapide). permet de ne pas perdre l information de localisation On parle alors d échelle plutôt que de fréquence

4 Codage hiérarchique et multirésolution Quelques exemples de fonctions analysantes (différentes positions/échelles) (ondelettes continues)

5 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Une étape de traitement en plus Utilisation de la DWT (Discrète Wavelet Transform) : transformation en ondelette discrète. Seul le décodeur est spécifié (la partie allocation de débit est un choix technologique pour les industriels) L image origine peut être décomposée en blocs (tiles=tuiles) de taille égale, ce qui permet de reduire la complexité de l algorithme (la DWT s effectue sur chaque bloc), de paralléliser les calculs. On retranche ensuite la composante continue de chaque composante de l image (luminance, chrominance)

6 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Décomposition (Analyse) pyramidale de l information multirésolution : deux filtres RIF un filtre Passe-Bas: LA(n) un filtre Passe-Haut: HA(n)

7 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Reconstruction (Synthèse): deux filtres RIF un filtre Passe-Bas LS(n) un filtre Passe-Haut HS(n) Deux filtres utilisés dans JPEG-000: Filtre à reconstruction parfaite, coefficients rationnels (mode sans perte) 5 coeff pour LA(n) coeff pour HA(n) Filtres non réels de Daubechies: 9 coeff pour LS(n) 7 coeff pour HS(n)

8 Codage hiérarchique et multirésolution Exemple de décomposition dyadique en sous-bandes

9 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

10 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

11 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

12 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

13 Codage hiérarchique et multirésolution Différents modes suivant l information codée dans le code-stream

14 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

15 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

16 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

17 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

18 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

19 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

20 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

21 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Permet de coder certaines parties de l image avec une meilleure qualité Statique: la ROI est choisie et codée une fois pour toute au niveau de l encodeur Dynamique: la ROI est choisie et décodée «au vol» à partir du bit-stream

22 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Exemple : (Taux de compression: 69)

23 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI)

24 Codage hiérarchique et multirésolution

25 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Méthode MaxShift

26 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Méthode MaxShift supporte n importe quelle forme de ROI avec une complexité algorithmique réduite Pas besoin de transmettre la forme Pas besoin de coder / décoder le contour de la forme Pas besoin de gérer un masquage au niveau du décodeur Décodeur aussi simple que s il n y a pas de ROI

27 Codage hiérarchique et multirésolution Codage canal (error resilience) Possibilite d inclure - des données XML - des infos specifiques sur le vendeur - des infos sur la propriétés intellectuelle - une URL Multi-composante: jusqu à 56 composantes profondeur et dimensions arbitraires de chaque composante

28 Codage hiérarchique et multirésolution Illustration et intérêt de la décomposition Psnr=0,6 db 0.5bpp

29 Codage hiérarchique et multirésolution Illustration et intérêt de la décomposition Psnr=8, db 0.5bpp

30 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

31 Codage vidéo: enjeux de la compression Taille des images brutes: Type Résolution (l x h) Nbpp Taille du fichier Page en noir et blanc (fax) 000 x 000 bit Mbits= 50Ko Page en niveau de gris (photo) 000 x bits 6 Mbits= Mo Page en couleur (photo) 000 x x = 4 bits 48 Mbits= 6Mo Séquences vidéo: Type Résolution (l x h) Nbpp Débits bruts Débits utilisés en pratique Real Video 60 x 0 (exemple) bits 5.5 Mbits/s = 0.6 Mo/s 0. Mbits/s Bouquets Satellites MPEG 70 x bits 66 Mbits/s = 0 Mo/s 4 Mbits/s Bouquets Satellites MPEG 5 x 88 bits 9 Mbits/s = 4 Mo/s Mbits/s DVD 70 x 576 bits 5 Mbits/s = 5Mo/s moyen 4.5 Mbits/s, max 9.8 Mbits/s DV 70 x 576 bits 5 Mbits/s = 5Mo/s 5 Mbits/s Cinéma numérique 90 x bits 800 Mbits/s = 00Mo/s 6 Mbits/s

32 Codage vidéo Historique M-JPEG: 9(applications propriétaires) MPEG: 9 MPEG-: 95 MPEG-4: 00

33 Codage vidéo Redondance temporelle 0 0

34 Codage vidéo Principe de base Codage différentiel: on transmet uniquement In et D=In+ - In principe utilisé pour M-JPEG Compensation de mouvement: on code l image In+ comme étant la juxtaposition de translations de l image In sur des blocs (macro-blocs)

35 Codage vidéo Algorithme du block-matching But: trouver, pour chaque bloc de l image In+, un bloc de l image In qui soit le plus «proche» possible Critères de sélection MSE( di, d j ) = MN [ I ( i, j ) I ( i + d, j + d ) ] ( ) i, j B n+ n i Avantages: permettre de coder un bloc uniquement par un vecteur de mouvement (translation) Inconvénients: Recherche exhaustive coûteuse en temps de calcul. recherche dichotomique recherche pyramidale j

36 Codage vidéo Exemples de compensation de mouvements Image Image 0 Image 0 obtenue après compensation de mouvement L erreur peut être importante: on code ensuite la différence entre l image prédite et l image originale

37 Codage vidéo Principes des codeurs MPEG Trois types d images: I, P et B I: Intra codées sans prédiction et sans compensation de mouvement par un algorithme de compression très proche de JPEG P: Prédites prédites à partir des images I ou P précédentes par compensation de mouvement. On code également la différence entre l image prédite et l image originale B: Bi-directionnelles prédites par deux compensations de mouvement: l une provenant d une image I ou P passée l autre d une image I ou P future. On code également la différence entre l image prédite et l image originale

38 Codage vidéo Organisation en Groupes d Images (GOP) Le codeur choisit le séquençage des différents type d images dans la séquence (GOP)

39 Codage vidéo Entités codées images intra et images d erreurs vecteurs mouvement

40 Codage vidéo Diagramme du codeur

41 Codage vidéo Codeur M-JPEG Extensions propriétaires du format JPEG. Redondance temporelle pas ou très peu exploitée (éventuellement codage prédictif temporel) Utilisé en édition de séquence vidéo Utilisé sur les appareils photos numériques

42 Codage vidéo Codeur MPEG Objectif: permettre le stockage de vidéo sur CD-ROM fournir un équivalent du VHS - qualité TV séquence de petites tailles (5x88) Techniques: méthode de compensation de mouvement Futur: de + en + remplacé par MPEG-

43 Codage vidéo Codeur MPEG Codage de séquences diffusées par voie numérique SDTV et HDTV Basés sur les techniques de compensation de mouvement Fonctionnalités: différents sous-échantillonnage de la chrominance débit constant (Vidéo Conf) ou variable (DVD) édition facile lecture/avance/retour rapide, pause résistance face aux erreurs de transmission codage de séquences entrelacées Scalabilité temporelle et spatiale en fonction de la qualité Usage: câble, satellite, DVD, compression vidéo sur PC

44 Codage vidéo Codeur MPEG4 Principe: compression améliorée séquence interactives compositeur de scènes Décomposition en objets vidéo (VOP) objet synthétiques (D, D)

45 Codage vidéo Codeur MPEG4 Changement d échelle sequence MPEG-4 initiale Translation de l objet vidéo Rotation

46 Codage vidéo MPEG4: représente le contenu multimédia MPEG7 : description du contenu (bas ou haut niveau) complément de MPEG4 (utilise des objets vidéo MPEG4) MPEG: cadre multimédia complet inclut tous les formats, codecs facilite l intégration de nouveaux standards comité incluant les représentants des majors du disque et du cinéma

47 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

48 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd

49 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd - tri-ccd

50 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd - tri-ccd Multi / Hyper spectral

51 Représentation de la couleur base Rouge-Vert-Bleu R V B Détection de contour :

52 Représentation de la couleur base Teinte-Luminance-Saturation T L S Détection de contour (T) :

53 Représentation de la couleur Problème d effet de Moiré avec un capteur mono-ccd Influence des conditions d éclairage choix de la base de représentation

54 Représentation de la couleur Représentation sous la forme Yuv ou Y-Cb-C Y = 0.587V R + 0.4B : donne la luminance Cb = 0.564(B-Y) ou U = 0.49(B-Y) : chrominance bleue, Cr = 0.7(R-Y) ou V = 0.877(R-Y) : chrominance rouge.

55 Représentation de la couleur Sous-Echantillonnage des composantes couleurs

56 Représentation de la couleur Sous-Echantillonnage des composantes couleurs

57 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

58 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Lors de la transmission, il peut subvenir des perturbations (perte de données) Il est nécessaire de mettre en œuvre des mécanismes de détection d erreurs et de correction. Stratégies de correction: -détecter les erreurs et retransmettre les messages erronés (à la demande ou de manière automatique) -Apporter de la redondance dans le message transmis afin que le décodeur régeère lui-même le signal original en cas d erreur.

59 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par Vertical Redundancy Checker (VRC) Ajout d un bit de parité à chaque mot de code - si le nombre de dans un mot de code est impair, on ajoute - sinon, on ajoute «0» Cette méthode simple ne détecte pas 00% des erreurs.

60 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par Longitudinal Redundancy Checker (VRC) à partir de blocs de caractères, munis de leur bit de parité, rangés dans les lignes d un tableau, on calcule la parité des colonnes et on transmet le résultat avec le message. Probabilité réduite de non détection.

61 Codage canal et codes correcteurs d erreurs

62 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Contrôle des transmissions orientées bits les données sont découpées en blocs de traille fixe (trame) on ajoute une clef de contrôle de taille prédéterminée CRC (contrôle de redondance cyclique): clef de contrôle de 6 bits FCS (frame sequence check): clef de contrôle de bits

63 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par CRC on utilise des polynômes générateurs ayant des propriétés particulières pour engendrer des clefs. Les bits bn-, bn-,, b0 représentent le polynôme B(x) = bn-. xn- + bn-. xn- + + b0 si le polynôme générateur est de degré k, on multiplie B(x) par xk, puis on effectue la division du résultat par le polynôme générateur. Le reste de la division donne les bits de contrôle.

64 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par CRC

65 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4) mot de code: information codée sur 4 bits + bits de parité ex: iiii4ppp où: p: parité pour iii p: parité pour iii4 p: parité pour iii4

66 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): codage

67 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

68 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

69 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

70 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): - chaque mot de code diffère des autres mots codes par au moins bits - le code permet de corriger les erreurs correspondant à un bit de mot de code erroné - le code permet de détecter les erreurs portant sur bits du mot de code

71 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

72 Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics) SVG Essentials By J. David Eisenberg First Edition February 00 ISBN: pages Une formation ( + exemples + liens)

73

74 Quantification des sous-bandes Les sous-bandes HF ont un contenu beaucoup plus faible que les sousbandes BF Solution adoptée: pas de quantification propre à chaque sous bande. Le pas de quantification est plus faible pour les sous-bandes BF que pour les sous-bandes HF règle de quantification uniforme: y b x : pas de quantification q = sign ( y ) b : plus grand entier inférieur à x b =

75 Quantification inverse des sous-bandes z= [ Règle de quantification inverse: q # 0 q + r sign y pour b pour q = 0 ( )] z=0 r représente le biais de reconstruction, il est choisi par le décodeur valeur classique: 0.75 valeur du point milieu: 0.5

76 Codage des coefficients: principes () Chaque plan de bit est codé séparément: codage par plan de bits. On code les plans de bits de poids fort puis les plans de bits de poids faibles Chaque plan de bit est découpé en blocs de taille 64x64 qui sont ensuite codés indépendamment Le codage est un codage contextuel (on calcule la probabilité d apparition d un bit en fonction de la valeur des bits voisins): cela permet de réduire l entropie du code

77 Codage des coefficients: principes () Le codage de chaque plan de bit se décompose en trois parcours distincts ce qui permet de hiérarchiser le flux (information importante puis ensuite information secondaire): Parcours : codage des bits correspondant à des coefficients non significatifs mais voisins de bits correspondant à des coefficients significatifs Parcours : codage des bits correspondant à des coefficients significatifs Parcours : codage des bits restants Un coefficient est significatif dès que le bit parcouru est égale à + ou -

78 Exemple de découpage : Parcours : Parcours : Parcours PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

79 Qualité maximale et résolution minimale PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

80 Qualité maximale et résolution moyenne PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

81 Qualité fixée (PSNR) et résolution maximale PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

82 Génération de fichier compressé Il existe plusieurs moyens d agencer les différents blocs codés. Notamment en fonction de: la résolution désirée la qualité désirée (en terme de PSNR) la qualité désirée (de façon subjective) décomposer le décodage de l image en plusieurs parties spatiales

83 Codage des zones d intérêts Objectifs: permettre une distribution de la qualité qui soit non uniforme (mise en évidence d objets dans une scène) avoir une qualité maximale sur une zone de l image précise utile dans des applications de tele-diagnostique par exemple Solutions utilisées: Codage d un masque binaire qui code la zone d intérêt. Multiplication des coefficients d intérêts par une puissance de deux. Division au décodage. Ses coefficients seront codés en premier lieu: (bits de poids fort non-nulles). Décalage de bits (équivalent à la solution précédente).

84 Exemples de codages Bits de poids forts Bits de poids faibles

85 Exemples de codages Basse résolution Haute résolution

Compression numérique. Image fixe (et vidéo)

Compression numérique. Image fixe (et vidéo) Compression numérique Image fixe (et vidéo) 1 Contexte Codage ou compression des images numériques Réduc:on de la quan:té d éléments binaires représentant l informa:on (image, vidéo) Taux de comp. = Qté

Plus en détail

Notes sur la compression de signaux video.

Notes sur la compression de signaux video. Compression Vidéo Novembre 2006 1 Notes sur la compression de signaux video. Numérisation des signaux video Le CCIR (Comité Consultatif International des Radiotélécommunications) publie en 1982 le standard

Plus en détail

Schéma de compression vidéo

Schéma de compression vidéo Plan Schéma de compression vidéo G. Laroche 04/0/2006 Introduction Étapes de compression Codage du résiduel Calcul du résiduel Autres étapes Conclusion Questions Plan Introduction Qu est ce qu un codec

Plus en détail

Détection et Correction d erreurs

Détection et Correction d erreurs Chapitre 4 Détection et Correction d erreurs 4.1 La couche liaison de données La couche 3 (couche réseau) a pour mission, entre autres, de trouver le meilleur chemin pour acheminer le message. Cette tâche

Plus en détail

Ondelettes et compression d images

Ondelettes et compression d images Ondelettes et compression d images Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 30 Octobre 2012 M. Cagnazzo Ondelettes 1/96 Plan Introduction 1 Introduction 2 Bancs de

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle

Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle Lirida Alves de Barros Naviner Département Communications et Electronique lirida.naviner@telecom-paristech.fr Codage d Images Compression

Plus en détail

Compression d images format JPEG

Compression d images format JPEG Compression d images format JPEG 1) Introduction (système de compression, les normes) 2) Formats des images (les couleurs, formats 4:2:0, QCIF ) 3) JPEG (schéma de codage, modes de fonctionnement) D après

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

IV Exemples de codes utilisés dans des matériels

IV Exemples de codes utilisés dans des matériels IV Exemples de codes utilisés dans des matériels 256 Code du minitel Faible taux d erreur, mais paquets longs : Code de Hamming + detection paquets Source = suite de paquets de 15 octets = 120 bits Correction

Plus en détail

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES 91 PROBLÈMES TRANSMISSION / STOCKAGE Problèmes : Non compressée (c est-à-dire sous forme d un fichier BMP par exemple), une image couleur (en RVB) haute

Plus en détail

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC Nicolas Sertier Emmanuel André Pierre Fritsch Supélec électif Audiovisuel numérique 24 janvier 2005 Plan Présentation générale 1 Présentation générale Origines et historique Caractéristiques 2 50 % de

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo

Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo MEP, 2006 Marius Preda Unité de Projets ARTEMIS Advanced Research

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Multimédia et Signaux Numériques : Image

Multimédia et Signaux Numériques : Image Multimédia et Signaux Numériques : Image Plan des cours «images et multimédia» 1 Images et représentations 2 Images, capteurs, Fourier, TCD 3 Compression d images : JPEG 4 Filtrage numérique des images

Plus en détail

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263 Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo Codage de séquence en suite d images JPEG : 25

Plus en détail

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Pourquoi compresser une vidéo? 2. Comment compresser? 3. Compression avec pertes 4. Compression

Plus en détail

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Images et Vidéos : Compression et Formats, 12/13. 1 Sujet 1 Filière ICN 212/213 IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Sans document Toute manifestation d'un équipement électronique entraîne 2

Plus en détail

Codecs. Techniques de compactage

Codecs. Techniques de compactage Codecs Techniques de compactage Le codage des images Une image peut être représentée par un tableau de pixels chaque case contenant trois valeurs R, V, B représentant les intensités des trois couleurs

Plus en détail

LES IMAGES NUMERIQUES

LES IMAGES NUMERIQUES LES IMAGES NUMERIQUES Plan du cours Pourquoi? Comment? Qu est-ce qu une image numérique La couleur Le crénelage Le traitement d images La protection du contenu 2 Introduction 2 types d images issues de

Plus en détail

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur Le contrôle d erreur Les données peuvent être modifiées (ou perdues) pendant le transport Un service primordial pour de nombreuses applications Exemple : le transfert de fichier Modification au niveau

Plus en détail

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS Les codes de blocs Le principe employé dans les codes de blocs consiste à construire le mot de code en «sectionnant» l information utile

Plus en détail

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs Claude Duvallet Matrise Informatique Année 2003-2004 Année 2003-2004 p.1/22 Présentation (1) Pourquoi? Des canaux de transmission imparfait entraînant

Plus en détail

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F.

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F. d images Frédéric Dufaux Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 26 janvier 2011 1 / 91 Plan 1 sur la compression d images 2 Quantification 3 4 Codage par Transformée 5 2 / 91

Plus en détail

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Hyperspectral QI Compression Flexibilité Conclusion Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Emmanuel CHRISTOPHE Corinne Mailhes, Co-directrice de thèse, TéSA/IRIT

Plus en détail

Traitement Numérique de l Image

Traitement Numérique de l Image ESIAL 2A TRS - SIE Traitement Numérique de l Image Numérisation - Mémorisation (MdC 6ème Section) Centre de Recherche en Automatique de Nancy -UMR CNRS 7039- Équipe : SYstèMes de Production Ambiants E.R.T.

Plus en détail

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Estimation du mouvement Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Plan Introduction La représentation du mouvement Les différentes techniques Applications et examples 2 Estimation du mouvement Le mouvement dans les images

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique INF8500 Automne 2012 Laboratoire #2, Partie 1 Transformation des couleurs dans le MJPEG 1. Objectif L objectif de ce laboratoire est de

Plus en détail

Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay

Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay November 12, 2008 Plan 1 2 Rappel : la borne de Hamming pour un code linéaire est t i=0 ( n i ) 2 n

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

La notion de format. Représenter des images et des sons

La notion de format. Représenter des images et des sons La notion de format Exercice 1 Créer avec un éditeur de texte simple (comme Notepad) un fichier au format PBM de dimensions 20x20 qui affiche le logo ISN. A quel problème d affichage est-on confronté?

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

La capture des vidéos. Aspects matériels

La capture des vidéos. Aspects matériels La capture des vidéos Aspects matériels Capture C est l obtention de données audio-vidéo numérique sur l ordinateur Deux cas de figures : Les données de départ sont analogiques (bande provenant d'une prise

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

Plan. Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques. Division Euclidienne. Définition. Exercice. Marc Chaumont. Exercice.

Plan. Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques. Division Euclidienne. Définition. Exercice. Marc Chaumont. Exercice. Plan Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques November 12, 2008 1 2 Définition Division Euclidienne Un polynôme à coefficients dans F 2 est une fonction de la forme P(X ) = a 0 + a 1 X + a 2 X 2

Plus en détail

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction Traitement Introduction Plan Introduction et prise en main J Transformations d histogramme Transformations géométriques Convolution Détection de contour Bibliographie Cours de traitement Elise Arnaud -

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Compression d images dans des bases d ondelettes

Compression d images dans des bases d ondelettes MADA-ETI, ISSN -673, Vol.1, 1 www.madarevues.gov.mg Compression d images dans des bases d ondelettes Raotomalala M. A. 1, Raotondraina T. E., Raotomiraho S. 3 Laboratoire de Télécommunication, d Automatique,

Plus en détail

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance.

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Document de synthèse La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Table des matières 1. Introduction 3 2. Développement du H.264 3 3. Fonctionnement de la

Plus en détail

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs TD 2 - Les codes correcteurs et les codes détecteurs d erreurs Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015

Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015 Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015 Prof. Slimane Larabi Chapitre 2. Notions sur l image et la vidéo 2.1 Notions sur l'image 2.2 Représentation d une image 2.3 OPERATIONS SUR LES IMAGES 2.4

Plus en détail

Codage Compression d images

Codage Compression d images Codage Compression d images E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCompression d images 1/1 Une image Une image est un tableau de w h pixels, chaque pixel étant représenté

Plus en détail

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette Compression et Transmission des Signaux Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette 1 De Shannon à Mac Donalds Mac Donalds 1955 Claude Elwood Shannon 1916 2001 Monsieur X 1951 2 Où

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Sommaire. Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation. Normes MPEG. Notions de base Vocabulaire, formats vidéo

Sommaire. Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation. Normes MPEG. Notions de base Vocabulaire, formats vidéo Sommaire Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation Notions de base Vocabulaire, formats vidéo Techniques élémentaires Réductions spatiale et temporelle, estimation et compensation

Plus en détail

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur 2 I. Génération des matrices : Le code de Golay, comme le code de

Plus en détail

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1 Analyse d images Edmond.Boyer@imag.fr Edmond Boyer UFRIMA 1 1 Généralités Analyse d images (Image Analysis) : utiliser un ordinateur pour interpréter le monde extérieur au travers d images. Images Objets

Plus en détail

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4.

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4. codage correcteur d erreurs convolutionnel. éfinition.... représentation en treillis...3 3. écodage : algorithme de Viterbi...3 4. istance libre...5 5. iagramme d état. Fonction de transfert...5 6. écodage

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services»

Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services» Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services» DITEMOI Robustesse et efficacité pour la diffusion de contenu sur liens Internet sans fil Le problème et les objectifs du projet La consultation

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34 Capacité d un canal Second Théorème de Shannon Théorie de l information 1/34 Plan du cours 1. Canaux discrets sans mémoire, exemples ; 2. Capacité ; 3. Canaux symétriques ; 4. Codage de canal ; 5. Second

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISOKEI 10918-3 Première édition 1997-05-01 Technologies de l information - Compression et codage numériques des images fixes à modelé continu: Extensions Informa thon technology -

Plus en détail

LES FORMATS NUMERIQUES. 1. Les premiers formats numériques. p 16 a) D1. p 16 b) D2. p 19 c) D3. p 21 d) D5. p 23 e) D5 HD. p 24 f) D6.

LES FORMATS NUMERIQUES. 1. Les premiers formats numériques. p 16 a) D1. p 16 b) D2. p 19 c) D3. p 21 d) D5. p 23 e) D5 HD. p 24 f) D6. LES FORMATS NUMERIQUES SOMMAIRE I. LA CAPTURE DES IMAGES. 1. Signaux analogiques et numériques. p 3 2. Définition et résolution. p 3 3. Les capteurs Mono et Tri C.C.D.. p 3 4. La définition limitée par

Plus en détail

Traitement d images. Chapitre I Prétraitements

Traitement d images. Chapitre I Prétraitements Traitement d images Chapitre I Prétraitements 1 2 Introduction Les prétraitements d une image consiste à effectuer des opérations visant à : améliorer sa qualité visuelle restaurer l image en éliminant

Plus en détail

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Wajdi Elhamzi To cite this version: Wajdi Elhamzi. Définition et implantation matérielle

Plus en détail

Laboratoire Codage de Canal

Laboratoire Codage de Canal 1 BUT D U LAB OR ATO IRE Le but de ce laboratoire est d étudier la notion de codage de canal. Le codage de canal consiste en une signature que l on ajoute sur tout paquet d information à transmettre. Cela

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 Université de Rennes 1 année 2009-2010 I.F.S.I.C. 11 Décembre 2009 D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 cours d Olivier LE MEUR Durée : 2 heures Documents autorisés : documents des cours, TD et TP,

Plus en détail

Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - Université François Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr J.-Y. Antoine & L.

Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - Université François Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr J.-Y. Antoine & L. Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - UniversitéFrançois Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr Sécurité des réseaux Codage : codes polynomiaux et cycliques application aux réseaux

Plus en détail

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson TI Traitement d'images Semaine : Compression d'images Olivier Losson Master Informatique : http://www.fil.univ-lille.fr Spécialité IVI : http://master-ivi.univ-lille.fr Plan du cours Généralités sur la

Plus en détail

6. Codage et traitement de la vidéo

6. Codage et traitement de la vidéo Imagerie Numérique Représentation et codage des images 6. Codage et traitement de la vidéo S. Thon E. Remy IUT de Provence 7/01/2003 1. Principe de l animation Une animation est constituée par une suite

Plus en détail

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image.

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. Il s agit de la notion de pixels non carrés Cette histoire de pixel non carrés

Plus en détail

Commentaires Examen TS219 Codage Canal 2011-2012

Commentaires Examen TS219 Codage Canal 2011-2012 Commentaires Examen TS219 Codage Canal ENSEIRB-MATMECA / T2 2011-2012 Évolution de la moyenne à l examen de TS219 16 14 12 10 8 6 4 2 0 MOYENNE : 5,5 Moyenne TS219 Questions de cours Codage Questions n

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours linéaires GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Notes de cours Département de génie électrique et de génie informatique Université Laval jean-yves.chouinard@gel.ulaval.ca 12 février 2013

Plus en détail

Travaux pratiques de traitement d images numériques. Institut Galilée 2010-2011

Travaux pratiques de traitement d images numériques. Institut Galilée 2010-2011 G. Dauphin et A. Beghdadi Travaux pratiques de traitement d images numériques Première séance Institut Galilée 2010-2011 Les travaux pratiques de traitement d image sont répartis en trois séances de 8

Plus en détail

9th Maghrebian Conference on Software and Artificial Intelligence, 7-9 Décembre 2006.

9th Maghrebian Conference on Software and Artificial Intelligence, 7-9 Décembre 2006. Compression des images animées suivant une approche basée sur la quantification vectorielle N. Benamrane, A. Mebarki, M. Mahmoudi Equipe Images-Vision (Laboratoire SIMPA) USTOMB Résumé : Le codage par

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

INF4420: Sécurité Informatique Cryptographie I

INF4420: Sécurité Informatique Cryptographie I INF4420: Cryptographie I José M. Fernandez M-3109 340-4711 poste 5433 Aperçu du module Cryptographie (3 sem.) Définitions et histoire Notions de base (théorie de l'information) Chiffrement Méthodes "classiques"

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

PARI 51 Images Numériques

PARI 51 Images Numériques PARI 51 Images Numériques Cours #4 : Images animées Par : Bernard Besserer Introduction Film : séquence d images Histoire : 1882 : E.J.Marey Chronophotographe 1893-95 : T. Edison Kinetoscope, Lumière Cinématographe

Plus en détail

Plan. L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap. Formats de stockage. Primitives graphiques.

Plan. L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap. Formats de stockage. Primitives graphiques. Plan 2 Images L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap Primitives graphiques Nicolas SZAFRAN (UJF - UFR IM 2 AG) L3 Info - Image 2014/2015 53 / 86 Fichiers bruts

Plus en détail

Standards de compression audio et vidéo

Standards de compression audio et vidéo Standards de compression audio et vidéo Rappels théoriques streaming vidéo Eric Briantais 1 Pourquoi compresser? Vidéo numérique non compressée : 166 Mb/s (15 disquettes par seconde!) TV numérique : en

Plus en détail

Théorie de l information : historique

Théorie de l information : historique Théorie de l information : historique Développée dans les années quarante par Claude Shannon. Objectif : maximiser la quantité d information pouvant être transmise par un canal de communication imparfait.

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Chapitre 3 : Multimédia

Chapitre 3 : Multimédia Chapitre 3 : Multimédia Le multimédia est l ensemble de techniques et de produits qui permettent l utilisation simultanée et interactive de plusieurs modes de représentation de l'information (texte, son,

Plus en détail

Informatique visuelle - Vision par ordinateur. Pré-traitement d images

Informatique visuelle - Vision par ordinateur. Pré-traitement d images Informatique visuelle - Vision par ordinateur Pré-traitement d images Elise Arnaud elise.arnaud@imag.fr cours inspiré par X. Descombes, J. Ros, A. Boucher, A. Manzanera, E. Boyer, M Black, V. Gouet-Brunet

Plus en détail

Formats d images. 1 Introduction

Formats d images. 1 Introduction Formats d images 1 Introduction Lorsque nous utilisons un ordinateur ou un smartphone l écran constitue un élément principal de l interaction avec la machine. Les images sont donc au cœur de l utilisation

Plus en détail

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique A Principes généraux La Télévision Numérique Terrestre ou TNT est un mode de diffusion terrestre de la télévision (c'est à dire que les émetteurs sont sur terre), dans lequel les signaux vidéo, audio et

Plus en détail

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de pixel 2.1 La définition 2.2 La résolution 3. Image numérique 3.1 Image en niveaux de gris 3.2 Image en couleurs 4. Formats d image

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel

Plus en détail

Analyse d images introduction

Analyse d images introduction L3, option Image Analyse d images introduction http ://perception.inrialpes.fr/people/boyer/teaching/l3/ Elise Arnaud - Edmond Boyer Université Joseph Fourier / INRIA Rhône-Alpes elise.arnaud@inrialpes.fr

Plus en détail

Quantification Vectorielle

Quantification Vectorielle Quantification Vectorielle Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 14 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Vectorielle 1/65 Plan Introduction 1 Introduction

Plus en détail

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Capteurs Cours #1 : Capteurs 2D CCD Par : Bernard Besserer Terminologie Dimensions / Taille de l image largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Résolution points par pouce (dpi

Plus en détail

Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie

Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie Gérard Soula, LERTIM, Faculté de Médecine Marseille Vidéo numérique Vidéo analogique

Plus en détail

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert Recommandations pour la mise en ligne Recommandations pour la mise en ligne Luc Debert Avant de démarrer sont projet de web TV Bien cerner son projet : identifier les objectifs à atteindre Vidéo à la demande

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION PLAN DU COURS Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER ❶ Introduction ❷ La compression Les méthodes de compression La compression du son La compression des images La compression vidéo ❸ La

Plus en détail