Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur"

Transcription

1 Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

2 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

3 Codage hiérarchique et multirésolution Transformée en ondelettes même fondement que la TF: TF : projection sur une base sinusoïdale TO : projection sur une base d ondelettes Fourier (et DCT) : comparaison du signal avec une sinusoïde pure Ondelette : comparaison du signal avec une «petite onde» (fonction oscillante, à décroissance rapide). permet de ne pas perdre l information de localisation On parle alors d échelle plutôt que de fréquence

4 Codage hiérarchique et multirésolution Quelques exemples de fonctions analysantes (différentes positions/échelles) (ondelettes continues)

5 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Une étape de traitement en plus Utilisation de la DWT (Discrète Wavelet Transform) : transformation en ondelette discrète. Seul le décodeur est spécifié (la partie allocation de débit est un choix technologique pour les industriels) L image origine peut être décomposée en blocs (tiles=tuiles) de taille égale, ce qui permet de reduire la complexité de l algorithme (la DWT s effectue sur chaque bloc), de paralléliser les calculs. On retranche ensuite la composante continue de chaque composante de l image (luminance, chrominance)

6 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Décomposition (Analyse) pyramidale de l information multirésolution : deux filtres RIF un filtre Passe-Bas: LA(n) un filtre Passe-Haut: HA(n)

7 Codage hiérarchique et multirésolution JPEG 000 Reconstruction (Synthèse): deux filtres RIF un filtre Passe-Bas LS(n) un filtre Passe-Haut HS(n) Deux filtres utilisés dans JPEG-000: Filtre à reconstruction parfaite, coefficients rationnels (mode sans perte) 5 coeff pour LA(n) coeff pour HA(n) Filtres non réels de Daubechies: 9 coeff pour LS(n) 7 coeff pour HS(n)

8 Codage hiérarchique et multirésolution Exemple de décomposition dyadique en sous-bandes

9 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

10 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

11 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

12 Codage hiérarchique et multirésolution Décomposition en ondelettes

13 Codage hiérarchique et multirésolution Différents modes suivant l information codée dans le code-stream

14 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

15 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

16 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

17 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon la résolution

18 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

19 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

20 Codage hiérarchique et multirésolution Organisation progressive du fichier selon le raffinement de la qualité

21 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Permet de coder certaines parties de l image avec une meilleure qualité Statique: la ROI est choisie et codée une fois pour toute au niveau de l encodeur Dynamique: la ROI est choisie et décodée «au vol» à partir du bit-stream

22 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Exemple : (Taux de compression: 69)

23 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI)

24 Codage hiérarchique et multirésolution

25 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Méthode MaxShift

26 Codage hiérarchique et multirésolution Codage de Région d Intérêt (ROI) Méthode MaxShift supporte n importe quelle forme de ROI avec une complexité algorithmique réduite Pas besoin de transmettre la forme Pas besoin de coder / décoder le contour de la forme Pas besoin de gérer un masquage au niveau du décodeur Décodeur aussi simple que s il n y a pas de ROI

27 Codage hiérarchique et multirésolution Codage canal (error resilience) Possibilite d inclure - des données XML - des infos specifiques sur le vendeur - des infos sur la propriétés intellectuelle - une URL Multi-composante: jusqu à 56 composantes profondeur et dimensions arbitraires de chaque composante

28 Codage hiérarchique et multirésolution Illustration et intérêt de la décomposition Psnr=0,6 db 0.5bpp

29 Codage hiérarchique et multirésolution Illustration et intérêt de la décomposition Psnr=8, db 0.5bpp

30 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

31 Codage vidéo: enjeux de la compression Taille des images brutes: Type Résolution (l x h) Nbpp Taille du fichier Page en noir et blanc (fax) 000 x 000 bit Mbits= 50Ko Page en niveau de gris (photo) 000 x bits 6 Mbits= Mo Page en couleur (photo) 000 x x = 4 bits 48 Mbits= 6Mo Séquences vidéo: Type Résolution (l x h) Nbpp Débits bruts Débits utilisés en pratique Real Video 60 x 0 (exemple) bits 5.5 Mbits/s = 0.6 Mo/s 0. Mbits/s Bouquets Satellites MPEG 70 x bits 66 Mbits/s = 0 Mo/s 4 Mbits/s Bouquets Satellites MPEG 5 x 88 bits 9 Mbits/s = 4 Mo/s Mbits/s DVD 70 x 576 bits 5 Mbits/s = 5Mo/s moyen 4.5 Mbits/s, max 9.8 Mbits/s DV 70 x 576 bits 5 Mbits/s = 5Mo/s 5 Mbits/s Cinéma numérique 90 x bits 800 Mbits/s = 00Mo/s 6 Mbits/s

32 Codage vidéo Historique M-JPEG: 9(applications propriétaires) MPEG: 9 MPEG-: 95 MPEG-4: 00

33 Codage vidéo Redondance temporelle 0 0

34 Codage vidéo Principe de base Codage différentiel: on transmet uniquement In et D=In+ - In principe utilisé pour M-JPEG Compensation de mouvement: on code l image In+ comme étant la juxtaposition de translations de l image In sur des blocs (macro-blocs)

35 Codage vidéo Algorithme du block-matching But: trouver, pour chaque bloc de l image In+, un bloc de l image In qui soit le plus «proche» possible Critères de sélection MSE( di, d j ) = MN [ I ( i, j ) I ( i + d, j + d ) ] ( ) i, j B n+ n i Avantages: permettre de coder un bloc uniquement par un vecteur de mouvement (translation) Inconvénients: Recherche exhaustive coûteuse en temps de calcul. recherche dichotomique recherche pyramidale j

36 Codage vidéo Exemples de compensation de mouvements Image Image 0 Image 0 obtenue après compensation de mouvement L erreur peut être importante: on code ensuite la différence entre l image prédite et l image originale

37 Codage vidéo Principes des codeurs MPEG Trois types d images: I, P et B I: Intra codées sans prédiction et sans compensation de mouvement par un algorithme de compression très proche de JPEG P: Prédites prédites à partir des images I ou P précédentes par compensation de mouvement. On code également la différence entre l image prédite et l image originale B: Bi-directionnelles prédites par deux compensations de mouvement: l une provenant d une image I ou P passée l autre d une image I ou P future. On code également la différence entre l image prédite et l image originale

38 Codage vidéo Organisation en Groupes d Images (GOP) Le codeur choisit le séquençage des différents type d images dans la séquence (GOP)

39 Codage vidéo Entités codées images intra et images d erreurs vecteurs mouvement

40 Codage vidéo Diagramme du codeur

41 Codage vidéo Codeur M-JPEG Extensions propriétaires du format JPEG. Redondance temporelle pas ou très peu exploitée (éventuellement codage prédictif temporel) Utilisé en édition de séquence vidéo Utilisé sur les appareils photos numériques

42 Codage vidéo Codeur MPEG Objectif: permettre le stockage de vidéo sur CD-ROM fournir un équivalent du VHS - qualité TV séquence de petites tailles (5x88) Techniques: méthode de compensation de mouvement Futur: de + en + remplacé par MPEG-

43 Codage vidéo Codeur MPEG Codage de séquences diffusées par voie numérique SDTV et HDTV Basés sur les techniques de compensation de mouvement Fonctionnalités: différents sous-échantillonnage de la chrominance débit constant (Vidéo Conf) ou variable (DVD) édition facile lecture/avance/retour rapide, pause résistance face aux erreurs de transmission codage de séquences entrelacées Scalabilité temporelle et spatiale en fonction de la qualité Usage: câble, satellite, DVD, compression vidéo sur PC

44 Codage vidéo Codeur MPEG4 Principe: compression améliorée séquence interactives compositeur de scènes Décomposition en objets vidéo (VOP) objet synthétiques (D, D)

45 Codage vidéo Codeur MPEG4 Changement d échelle sequence MPEG-4 initiale Translation de l objet vidéo Rotation

46 Codage vidéo MPEG4: représente le contenu multimédia MPEG7 : description du contenu (bas ou haut niveau) complément de MPEG4 (utilise des objets vidéo MPEG4) MPEG: cadre multimédia complet inclut tous les formats, codecs facilite l intégration de nouveaux standards comité incluant les représentants des majors du disque et du cinéma

47 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

48 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd

49 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd - tri-ccd

50 Acquisition: Capteur numérique Capteur linéaire: ligne de pixels Matrice de pixels Matrice couleur - mono-ccd - tri-ccd Multi / Hyper spectral

51 Représentation de la couleur base Rouge-Vert-Bleu R V B Détection de contour :

52 Représentation de la couleur base Teinte-Luminance-Saturation T L S Détection de contour (T) :

53 Représentation de la couleur Problème d effet de Moiré avec un capteur mono-ccd Influence des conditions d éclairage choix de la base de représentation

54 Représentation de la couleur Représentation sous la forme Yuv ou Y-Cb-C Y = 0.587V R + 0.4B : donne la luminance Cb = 0.564(B-Y) ou U = 0.49(B-Y) : chrominance bleue, Cr = 0.7(R-Y) ou V = 0.877(R-Y) : chrominance rouge.

55 Représentation de la couleur Sous-Echantillonnage des composantes couleurs

56 Représentation de la couleur Sous-Echantillonnage des composantes couleurs

57 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

58 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Lors de la transmission, il peut subvenir des perturbations (perte de données) Il est nécessaire de mettre en œuvre des mécanismes de détection d erreurs et de correction. Stratégies de correction: -détecter les erreurs et retransmettre les messages erronés (à la demande ou de manière automatique) -Apporter de la redondance dans le message transmis afin que le décodeur régeère lui-même le signal original en cas d erreur.

59 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par Vertical Redundancy Checker (VRC) Ajout d un bit de parité à chaque mot de code - si le nombre de dans un mot de code est impair, on ajoute - sinon, on ajoute «0» Cette méthode simple ne détecte pas 00% des erreurs.

60 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par Longitudinal Redundancy Checker (VRC) à partir de blocs de caractères, munis de leur bit de parité, rangés dans les lignes d un tableau, on calcule la parité des colonnes et on transmet le résultat avec le message. Probabilité réduite de non détection.

61 Codage canal et codes correcteurs d erreurs

62 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Contrôle des transmissions orientées bits les données sont découpées en blocs de traille fixe (trame) on ajoute une clef de contrôle de taille prédéterminée CRC (contrôle de redondance cyclique): clef de contrôle de 6 bits FCS (frame sequence check): clef de contrôle de bits

63 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par CRC on utilise des polynômes générateurs ayant des propriétés particulières pour engendrer des clefs. Les bits bn-, bn-,, b0 représentent le polynôme B(x) = bn-. xn- + bn-. xn- + + b0 si le polynôme générateur est de degré k, on multiplie B(x) par xk, puis on effectue la division du résultat par le polynôme générateur. Le reste de la division donne les bits de contrôle.

64 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Détection d erreurs par CRC

65 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4) mot de code: information codée sur 4 bits + bits de parité ex: iiii4ppp où: p: parité pour iii p: parité pour iii4 p: parité pour iii4

66 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): codage

67 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

68 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

69 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): décodage

70 Codage canal et codes correcteurs d erreurs Code correcteur d erreur: code de Hamming (7,4): - chaque mot de code diffère des autres mots codes par au moins bits - le code permet de corriger les erreurs correspondant à un bit de mot de code erroné - le code permet de détecter les erreurs portant sur bits du mot de code

71 Organisation de journée Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics)

72 Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics) SVG Essentials By J. David Eisenberg First Edition February 00 ISBN: pages Une formation ( + exemples + liens)

73

74 Quantification des sous-bandes Les sous-bandes HF ont un contenu beaucoup plus faible que les sousbandes BF Solution adoptée: pas de quantification propre à chaque sous bande. Le pas de quantification est plus faible pour les sous-bandes BF que pour les sous-bandes HF règle de quantification uniforme: y b x : pas de quantification q = sign ( y ) b : plus grand entier inférieur à x b =

75 Quantification inverse des sous-bandes z= [ Règle de quantification inverse: q # 0 q + r sign y pour b pour q = 0 ( )] z=0 r représente le biais de reconstruction, il est choisi par le décodeur valeur classique: 0.75 valeur du point milieu: 0.5

76 Codage des coefficients: principes () Chaque plan de bit est codé séparément: codage par plan de bits. On code les plans de bits de poids fort puis les plans de bits de poids faibles Chaque plan de bit est découpé en blocs de taille 64x64 qui sont ensuite codés indépendamment Le codage est un codage contextuel (on calcule la probabilité d apparition d un bit en fonction de la valeur des bits voisins): cela permet de réduire l entropie du code

77 Codage des coefficients: principes () Le codage de chaque plan de bit se décompose en trois parcours distincts ce qui permet de hiérarchiser le flux (information importante puis ensuite information secondaire): Parcours : codage des bits correspondant à des coefficients non significatifs mais voisins de bits correspondant à des coefficients significatifs Parcours : codage des bits correspondant à des coefficients significatifs Parcours : codage des bits restants Un coefficient est significatif dès que le bit parcouru est égale à + ou -

78 Exemple de découpage : Parcours : Parcours : Parcours PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

79 Qualité maximale et résolution minimale PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

80 Qualité maximale et résolution moyenne PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

81 Qualité fixée (PSNR) et résolution maximale PB PB LL HL LH HH HL LH PB HH PB4 PB5

82 Génération de fichier compressé Il existe plusieurs moyens d agencer les différents blocs codés. Notamment en fonction de: la résolution désirée la qualité désirée (en terme de PSNR) la qualité désirée (de façon subjective) décomposer le décodage de l image en plusieurs parties spatiales

83 Codage des zones d intérêts Objectifs: permettre une distribution de la qualité qui soit non uniforme (mise en évidence d objets dans une scène) avoir une qualité maximale sur une zone de l image précise utile dans des applications de tele-diagnostique par exemple Solutions utilisées: Codage d un masque binaire qui code la zone d intérêt. Multiplication des coefficients d intérêts par une puissance de deux. Division au décodage. Ses coefficients seront codés en premier lieu: (bits de poids fort non-nulles). Décalage de bits (équivalent à la solution précédente).

84 Exemples de codages Bits de poids forts Bits de poids faibles

85 Exemples de codages Basse résolution Haute résolution

Détection et Correction d erreurs

Détection et Correction d erreurs Chapitre 4 Détection et Correction d erreurs 4.1 La couche liaison de données La couche 3 (couche réseau) a pour mission, entre autres, de trouver le meilleur chemin pour acheminer le message. Cette tâche

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

IV Exemples de codes utilisés dans des matériels

IV Exemples de codes utilisés dans des matériels IV Exemples de codes utilisés dans des matériels 256 Code du minitel Faible taux d erreur, mais paquets longs : Code de Hamming + detection paquets Source = suite de paquets de 15 octets = 120 bits Correction

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

Approche par marquage pour l évaluation de la qualité d image dans les applications multimédias

Approche par marquage pour l évaluation de la qualité d image dans les applications multimédias UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS Département d informatique et d ingénierie Approche par marquage pour l évaluation de la qualité d image dans les applications multimédias MÉMOIRE (INF6021) pour l obtention

Plus en détail

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur Le contrôle d erreur Les données peuvent être modifiées (ou perdues) pendant le transport Un service primordial pour de nombreuses applications Exemple : le transfert de fichier Modification au niveau

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs Claude Duvallet Matrise Informatique Année 2003-2004 Année 2003-2004 p.1/22 Présentation (1) Pourquoi? Des canaux de transmission imparfait entraînant

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Technique de compression des images médicales 4D

Technique de compression des images médicales 4D Technique de compression des images médicales 4D Leila Belhadef 1 et Zoulikha Mekkakia 1 1 Département d Informatique, USTO-MB, BP 1505 El Mnaouer, Oran, Algérie l.belhadef@gmail.com, mekkakia@univ-usto.dz

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC

Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Département ARTEMIS Advanced Research & TEchniques for Multidimensional Imaging Systems Livrable 2.1 Rapport d analyse

Plus en détail

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette Compression et Transmission des Signaux Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette 1 De Shannon à Mac Donalds Mac Donalds 1955 Claude Elwood Shannon 1916 2001 Monsieur X 1951 2 Où

Plus en détail

Conception de SoPC pour applications multimédia

Conception de SoPC pour applications multimédia Conception de SoPC pour applications multimédia Auteurs : Michael Guarisco, Nicolas Marques, Eric Dabellani, Yves Berviller, Hassan Rabah, Serge Weber Laboratoire d Instrumentation Electronique de Nancy.

Plus en détail

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34 Capacité d un canal Second Théorème de Shannon Théorie de l information 1/34 Plan du cours 1. Canaux discrets sans mémoire, exemples ; 2. Capacité ; 3. Canaux symétriques ; 4. Codage de canal ; 5. Second

Plus en détail

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image.

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. Il s agit de la notion de pixels non carrés Cette histoire de pixel non carrés

Plus en détail

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4.

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4. codage correcteur d erreurs convolutionnel. éfinition.... représentation en treillis...3 3. écodage : algorithme de Viterbi...3 4. istance libre...5 5. iagramme d état. Fonction de transfert...5 6. écodage

Plus en détail

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1

Analyse d images. Edmond.Boyer@imag.fr. Edmond Boyer UFRIMA 1 Analyse d images Edmond.Boyer@imag.fr Edmond Boyer UFRIMA 1 1 Généralités Analyse d images (Image Analysis) : utiliser un ordinateur pour interpréter le monde extérieur au travers d images. Images Objets

Plus en détail

Formats d images. 1 Introduction

Formats d images. 1 Introduction Formats d images 1 Introduction Lorsque nous utilisons un ordinateur ou un smartphone l écran constitue un élément principal de l interaction avec la machine. Les images sont donc au cœur de l utilisation

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR

L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR Numéro de bibliothèque THÈSE PRÉSENTÉE À L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR ÉCOLE DOCTORALE DES SCIENCES EXACTES ET DE LEURS APPLICATIONS PAR Théodore TOTOZAFINY POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR

Plus en détail

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS Les codes de blocs Le principe employé dans les codes de blocs consiste à construire le mot de code en «sectionnant» l information utile

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Plan. Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques. Division Euclidienne. Définition. Exercice. Marc Chaumont. Exercice.

Plan. Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques. Division Euclidienne. Définition. Exercice. Marc Chaumont. Exercice. Plan Codes Correcteurs d Erreurs Les codes cycliques November 12, 2008 1 2 Définition Division Euclidienne Un polynôme à coefficients dans F 2 est une fonction de la forme P(X ) = a 0 + a 1 X + a 2 X 2

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

Codage MPEG-4 de dessins animés

Codage MPEG-4 de dessins animés Codage MPEG-4 de dessins animés Jean-Claude Moissinac Cyril Concolato Jean-Claude Dufourd Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 46 rue Barrault 75013 Paris cyril.concolato@enst.fr, dufourd@enst.fr,

Plus en détail

DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1

DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1 N o d ordre: 3063 THÈSE présentée DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1 pour obtenir le grade de : DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE RENNES 1 Mention Informatique par Nathalie CAMMAS Équipe d accueil : France Télécom

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs TD 2 - Les codes correcteurs et les codes détecteurs d erreurs Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISOKEI 10918-3 Première édition 1997-05-01 Technologies de l information - Compression et codage numériques des images fixes à modelé continu: Extensions Informa thon technology -

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia)

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia) 1 2 Avec un sampling rate de Fs samples/s, et k un entier (positif ou négatif), nous ne pouvons pas distinguer les valeurs échantillonnées d une sinusoïde de fréquence F0 Hz de celles d une sinusoïde de

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur

Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur Maintenir un service de traitement de son ou d image d ordinateur Dominique Pagnier Table des matières 1. Introduction... 3 2. Les formats d image... 3 2.1. Formats d infographie : EPS et TIF... 4 2.2.

Plus en détail

Laboratoire Codage de Canal

Laboratoire Codage de Canal 1 BUT D U LAB OR ATO IRE Le but de ce laboratoire est d étudier la notion de codage de canal. Le codage de canal consiste en une signature que l on ajoute sur tout paquet d information à transmettre. Cela

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours linéaires GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Notes de cours Département de génie électrique et de génie informatique Université Laval jean-yves.chouinard@gel.ulaval.ca 12 février 2013

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories :

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories : La vision nous permet de percevoir et d interpreter le monde qui nous entoure. La vision artificielle a pour but de reproduire certaines fonctionnalités de la vision humaine au travers de l analyse d images.

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Mesure agnostique de la qualité des images.

Mesure agnostique de la qualité des images. Mesure agnostique de la qualité des images. Application en biométrie Christophe Charrier Université de Caen Basse-Normandie GREYC, UMR CNRS 6072 Caen, France 8 avril, 2013 C. Charrier NR-IQA 1 / 34 Sommaire

Plus en détail

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique.

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique. COMPRESSOR Compressor est un programme de conversion et de compression de fichiers vers un format adapté à leurs exploitations (Blu- Ray, DVD, Internet, IPod, etc.). Il propose des préréglages par défaut,

Plus en détail

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA Multimedia Systèmes, Communications et Applications Ahmed MEHAOUA Professeur - Laboratoire CRIP5 Ahmed.mehaoua@math-info.univ-paris5.fr Plan 1. Multimedia : principes et définitions 2. Algorithmes et normes

Plus en détail

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur 2 I. Génération des matrices : Le code de Golay, comme le code de

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Développement de techniques de marquage d authentification pour la protection de données multimédias

Développement de techniques de marquage d authentification pour la protection de données multimédias Université du Québec en Outaouais Département d informatique et d ingénierie Développement de techniques de marquage d authentification pour la protection de données multimédias MÉMOIRE pour obtention

Plus en détail

Fichier audiovisuel. Formatage disque dur ou clé USB. Son. Conteneurs. Format de l'image. Codec. Définition de l'image. Débit.

Fichier audiovisuel. Formatage disque dur ou clé USB. Son. Conteneurs. Format de l'image. Codec. Définition de l'image. Débit. Formatage disque dur ou clé USB.mmap - 28/01/2014 - 1,33 Muet 1,37 Standard Formatage disque dur ou clé USB Cinéma 1,66 1,85 "Panoramique 1,66" Panoramique Vidéo 2,35 Scope 4/3 1,33 1,78 16/9 1,85 Panoramique

Plus en détail

Vidéo à la demande et Multicast :

Vidéo à la demande et Multicast : Vidéo à la demande et Multicast : Guillaume MATHIEU Vidéo à la demande et Multicast V.1.0 Page 1 sur 18 I. INTRODUCTION :... 3 A. OBJECTIFS DE CE DOCUMENT :... 3 B. DE QUOI A T'ON BESOIN :... 3 II. EXTRAIRE

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance. utilisant le protocole IP

Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance. utilisant le protocole IP Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance utilisant le protocole IP Sommaire Introduction Formats de vidéo sur IP Architectures de systèmes Systèmes Web grand public Systèmes privés

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel

Plus en détail

Théorie de l information : historique

Théorie de l information : historique Théorie de l information : historique Développée dans les années quarante par Claude Shannon. Objectif : maximiser la quantité d information pouvant être transmise par un canal de communication imparfait.

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

Les Codes Correcteurs d Erreurs ( CCE )

Les Codes Correcteurs d Erreurs ( CCE ) Les Codes Correcteurs d Erreurs ( CCE ) Introduction aux CCE Application VHDL du code de Hamming IUT de Colmar Département Réseaux et Télécommunications 1 Déroulement de l exposé Introduction Les Codes

Plus en détail

Codage canal. Décodage canal

Codage canal. Décodage canal Système de communications (TNT, 3G, WIFI, ) source Codage source Codage canal Emetteur Modulateur Canal bruit utilisateur Décodage Source Décodage canal Récepteur Démodulateur Source : parole, musique,

Plus en détail

Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - Université François Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr J.-Y. Antoine & L.

Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - Université François Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr J.-Y. Antoine & L. Sécurité des Réseaux Jean-Yves Antoine LI - UniversitéFrançois Rabelais de Tours Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr Sécurité des réseaux Codage : codes polynomiaux et cycliques application aux réseaux

Plus en détail

Théorie et codage de l information

Théorie et codage de l information Théorie et codage de l information Les codes de Hamming et les codes cycliques - Chapitre 6 (suite et fin)- Les codes de Hamming Principe La distance minimale d un code linéaire L est le plus petit nombre

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

QR Code. Le code barre version 2D

QR Code. Le code barre version 2D QR Code Le code barre version 2D Mickaël De Almeida IR3 06/12/2011 Sommaire Petite histoire du QR Code Un code-barres 2D Comment ça marche? Redondance = la clé du succès Générer un QR Code Lire un QR Code

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Théorie et Codage de l Information (IF01) exercices 2013-2014. Paul Honeine Université de technologie de Troyes France

Théorie et Codage de l Information (IF01) exercices 2013-2014. Paul Honeine Université de technologie de Troyes France Théorie et Codage de l Information (IF01) exercices 2013-2014 Paul Honeine Université de technologie de Troyes France TD-1 Rappels de calculs de probabilités Exercice 1. On dispose d un jeu de 52 cartes

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

Plan du cours. Exemple: contrôle de parité dans TCP

Plan du cours. Exemple: contrôle de parité dans TCP Plan du cours Introduction : Notion de code éfinition, distance, effacements et erreurs Code de Hamming Codes détecteurs d erreur LFSR et polynômes. Corps de Galois. Codes CRC Propriétés. Applications

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Géométrie discrète Chapitre V

Géométrie discrète Chapitre V Géométrie discrète Chapitre V Introduction au traitement d'images Géométrie euclidienne : espace continu Géométrie discrète (GD) : espace discrétisé notamment en grille de pixels GD définition des objets

Plus en détail

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer!

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! 1 / Contexte L ordinateur La loi du nombre La numérisation = codage d une information en chiffres binaire : 0 1 («bit») 8 bits = 1 octet 1ko = 1024

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

La Vidéo. S.Natkin/CNAM 1

La Vidéo. S.Natkin/CNAM 1 La Vidéo S.Natkin/CNAM 1 L image animée Principe basé sur la persistance optique: En échantillonnant une scène visuelle au mois 15 fois par seconde et en restituant les images au même rythme sur un fond

Plus en détail

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin Hiver 2013 Analyse d images IMN 259 Introduction à l analyse d images Par Pierre-Marc Jodoin Où se situe l analyse d images? Traitement d images Imagerie Image Analyse d images/ Vision par ordinateur Infographie

Plus en détail

Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Transformée de Fourier discrète.

Transformée de Fourier discrète. Université Bordeaux Transformée de Fourier discrète. Préliminaire : Téléchargement de Wavelab Wavelab est une toolbox matlab, c est à dire un ensemble de programmes matlab élaborés par une équipe de l

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

Communications immersives : Enjeux et perspectives

Communications immersives : Enjeux et perspectives Journée Futur et Ruptures Communications immersives : Enjeux et perspectives Béatrice Pesquet-Popescu Télécom ParisTech, Département TSI 5 mars 2015 Institut Mines-Télécom Tendances actuelles Plus, plus,

Plus en détail

F210. Automate de vision hautes fonctionnalités. Caractèristiques. Algorithmes vectoriels

F210. Automate de vision hautes fonctionnalités. Caractèristiques. Algorithmes vectoriels Automate de vision hautes fonctionnalités Caractèristiques Algorithmes vectoriels Les algorithmes permettent de sélectionner les éléments de traitement requis dans la bibliothèque, puis les combinent et

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail