Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC"

Transcription

1 Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Département ARTEMIS Advanced Research & TEchniques for Multidimensional Imaging Systems Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC Projet PARA Auteurs : Son Minh Tran, Marius Preda Participants : INT/ARTEMIS, UVSQ, IRISA CAPS, CAPS ENTREPRISE Octobre 2006

2 Sommaire 1. INTRODUCTION LES COMPOSANTES DE L ENCODAGE MPEG-4 AVC RESULTATS L EFFICACITE DE L ENCODEUR MPEG-4 AVC LA COMPLEXITE DE L ENCODEUR AVC BASE DES DONNEES VIDEOS PLATE-FORME LOGICIELLE ANALYSE DE L IMPLANTATION X SOMMAIRE ET PERSPECTIVES REFERENCES... 13

3 1. Introduction Selon les prévisions dans le developement materiel, les encodeurs implantant la nouvelle norme MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding) seront capables d encoder la vidéo en temps réel, en qualité HD avec un débit de 1 Mbps à l horizon Cette hypothèse a comme base principale les prévisions en développement matériel concernant la puissance de calcul. L objectif du projet PARA est de prouver l hypothèse q un développement joint matériel et logiciel peut avancer cette prévision. En effet, l encodage MPEG-4 AVC, le dernier dans la famille des encodeurs MPEG-4 fournit des outils efficaces pour obtenir une compression vidéo meilleure (au moins 50%) par rapport au MPEG-2 et MPEG-4 v2 faisant appel a une complexité augmenté (10 fois plus pour les encodeurs) des calculs. Ce livrable présent une analyse de l encodeur MPEG-4 AVC en spécifiant et détaillent les parties qui nécessitent le plus de temps de calcul. Ce rapport servira comme base dans l étape de l optimisation du code, prévue aussi au niveau algorithmique que celui de l implantation logicielle. Les participants à ce projet sont les suivants: INT Evry Son Minh Tran Marius Preda Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Denis Barthou Henri-Pierre Charles Minhaj Khan Jean-Thomas Aquaviva IRISA Rennes Sébastien Matz Les partenaires ont collaborés et ont partagés leurs savoir-faire sur des sujets qu ils expertisent et qui sont liés à réaliser le but commun final. L INT, l UVSQ et l IRISA ont apporté son expertise sure les algorithmes de compression MPEG, l optimisation de code et le calcul sur carte graphique dédiées respectivement.

4 2. Les composantes de l encodage MPEG-4 AVC MPEG-4 AVC, également connue sous les nomes H264 et JVT, est une norme de codage vidéo développée conjointement par l'uit-t Q.6/SG16 Video Coding Experts Group (VCEG) et ISO/IEC Moving Picture Experts Group (MPEG). Les standards UIT-T H.264 et ISO/IEC MPEG-4 Part 10 (ISO/IEC ) sont techniquement identiques. La première version du standard a été approuvée en mai 2003 et la plus récente date de mars Figure 1 illustre les composantes de base de l encodeur AVC. Comme les normes précédentes de la famille MPEG, le codeur AVC est implanté selon un schéma classique contenant 4 modules principaux: Prédiction, Transformé, Quantification, Codage entropique. La nouvelle norme AVC comporte les améliorations dans chacune des composantes. Dans le module Prédiction, le standard introduit les prédictions spatiales pour le mode Intra (bloc Sélection du mode Intra), les tailles variables (de 16x16 au 4x4) pour le mode Inter (les blocs Estimation du Mouvement EM et Compensation du Mouvement CM). De plus, la prédiction Inter peut être effectué sur des séquences plus longues, et chaque block prédit peut dépendre des plusieurs blocks, dans la même ou dans différentes images de référence. Cela implique une recherche des vecteurs de mouvement plus étendu, d où la nécessité d une puissance de calcule plus importante dans le cas de codage temps réel. Le module Transformée (T) consiste dans la décomposition du signal vidéo comme une somme pondérée des signaux à fréquence unique. En MPEG-4 AVC deux transformées sont retenues: l approximation pour des nombres entières de la DCT (la transformée C) et la transformée Hadamard. L utilisation de la transformée C à la place de la DCT permet des calculs plus rapides. L introduction de la transformée Hadamard sur les coefficients DC de la transformée initiale (C) augmente la compression dans les parties uniformes de l image. Le module Quantification (Q) introduit un contrôle plus large que les standards précédents, permettant ainsi de couvrir bas et haut débit. Le module Codage entropique implante un codeur arithmétique avec contexte. La probabilité de chaque symbole est calculée et un code de dimension optimale et obtenu. Pour une présentation plus complète sur les quatre modules, on renvoie aux [1] et [2].

5 (Courant) Mettre en ordre Codage entropique EM (Référence) 1 ou 2 trame(s) préalablement codée(s) Sélection du mode intra MC Intra prédiction Reconstruit Filtrage Figure 1: Schéma de l encodeur AVC. 3. Résultats 3.1 L efficacité de l encodeur MPEG-4 AVC MPEG-4 AVC inclut de nombreuses techniques nouvelles qui permettent de compresser les vidéos beaucoup plus efficacement que les normes précédentes (H.261, MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4) et fournit plus de flexibilité aux applications en environnement réseau. Figure 2 montre l efficacité de la compression MPEG-4 AVC Main Profile (MP) en terme du PSNR luminance / débit par rapport aux normes précédentes telles que MPEG-4 Advanced Simple Profile, H.263 High Latency Profile et MPEG-2. Figure 2: PSNR par rapport au débit moyen pour différentes nomes de compression, mesuré sur le vidéo Tempete.

6 Figure 3 montre l efficacité du profile Base Profile du MPEG-4 AVC par rapport aux H.263 Baseline, H.263 Conversation High Compression et MPEG-4 Simple Profile. Figure 3: PSNR par rapport au débit moyen pour différentes nomes de compression, mesuré sur le vidéo Paris. La tendance ne change pas dans la Figure 4, où la comparaison est effectuée entre MPEG-4 AVC en intra mode uniquement et Motion JPEG2000. En général, en utilisant le codeur MPEG-4 AVC le gain en débit est approximativement de 30% et 50% par rapport aux MPEG-4 ASP et MPEG-2 respectivement. Figure 4: PSNR par rapport au débit moyen pour MPEG-4 H264 et MJP2000, mesuré sur le vidéo Canoe. 3.2 La complexité de l encodeur AVC Bien que la norme MPEG-4 AVC n apporte pas une rupture technologique par rapport aux normes de codage vidéo précédentes, elle comporte plusieurs modifications impliquent des calculs très complexes, a toutes les niveaux du schéma générale de codage.

7 Tableau 1 résume les performances des fonctionnalités principales de l encodeur AVC [4]. Il résulte le choix de prédiction (qui contient Sélection du mode intra, Intra prédiction, EM et CM) et le Codage entropique permettent la réduction du débit en s appuyant sur une complexité supérieur de calcul. Pour cette raison, nous considérons ces modules en détails, étant parmi les candidates à l amélioration algorithmiques et en ce qui concerne l implantation logicielle. Tableau 1: Complexité du calcul par rapport de débit gagné pour les principales fonctionnalités de MPEG-4 AVC Outils MPEG-4 AVC Variété de formes et de tailles de blocs Bloc fonctionnel (Figure 1) Compensation du mouvement et Estimation du mouvement Augmentation en complexité Réduction de débit (pour qualité égale) 2,5% 4-20% Transformée Hadamard T et T -1 20% inconnu Optimisation liée à la relation 120% 9% débit-distortion Codage entropique CABAC Précision fine des vecteurs de mouvement Champ élargi de recherche des vecteurs de mouvement Plusieurs images de référence Compensation du mouvement, Estimation du mouvement et Sélection du mode intra Codage Entropique Estimation du mouvement Estimation du mouvement Estimation du mouvement 25-30% 16% 10% 30% 60% inconnu 25% 2-14% 3.3 Base des données vidéos Afin de tester des conditions diverses qu on puisse retrouver dans les vidéos naturelles, nous avons mise en place une base des données. Nous avons sélectionné des vidéos qui contiennent du mouvement rapide ou/et lent, dont les textures sont complexes ou simples, et des vidéos qui contient des components synthétiques. Les détails concernant les vidéos de la base sont décrites dans [6] et les vidéos sont disponibles sur le site web suivant: 3.4 Plate-forme logicielle La première étape dans le choix de la plateforme logicielle à été l analyse des différentes implantations du codec MPEG-4 AVC. Nous avons examiné 5 encodeurs AVC [5]: x264 [7], ArtSoft [8], Elecard [10], Ateme [9] et Fraunhofer IIS [11]. Pour comparer aux performances du MPEG-4 V2, nous avons considéré l implantation Divx [12]. Les résultats suivants sont obtenus par les encodeurs avec le réglage de meilleure

8 qualité. On peut observer les différences entre les codeurs selon plusieurs critères: PSNR pour la composante luminance Figure 5, l effet de block Figure 6 et le temps de calcul Figure 7. Des comportements similaires sont retrouvés pour vidéos différentes [5]. Notons une bonne performance du l encodeur x264 en ce qui concerna le débit. Ce codeur, disponible en source libre comporte toutefois un traitement trop long, d où la nécessite d améliorer son implantation. Figure 5: Performance des encodeurs AVC concernant le PSNR pour la luminance. Les réglages pour chaque encodeur sont pour la meilleure qualité. La vidéo testée est Foreman. Figure 6: Performance des encodeurs AVC concernant l effet block. Les réglages pour chaque encodeur sont pour la meilleure qualité. La vidéo testée est Foreman.

9 Figure 7: Temps de calcul Les réglages pour chaque encodeur sont pour la meilleure qualité. La vidéo testée est Foreman. 3.5 Analyse de l implantation x264 Les performances de l implantation x264 en termes de débit nous a conduit à la choisir comme point de départ. Afin d optimiser l exemption de l encodeur nous avons mis en évidence les procédures les plus coûteuses en temps de calcul. L étude porte sur la structure de l encodeur et les opérations par trame vidéo afin d identifier les outils prévues par le standard MPEG-4 AVC. Figure 8 indique les opérations effectuées par l encodeur pour chaque trame vidéo.

10 Trame Initialisation x264_slicetype_decide Encodeur initialisation x264_ratecontrol_threads_start Pas dernier processus Processus simple Dernier processus Copiant contexte x264_slice_write x264_slice_write Joindrant contexte Mettant à jour l'état du encodeur x264_reference_update Figure 8: Principe de l encodage des trames en x264. La décision du type de trame (x264_slicetype_decide), première étape de la compensation en mouvement est détaillée dans la Figure 9. Elle est basée sur l évaluation d un coût pour chaque type de prédiction et est dépendante des paramètres de codage. Besoin d'idr Devant IDR Statique Autrement x264_ratecontrol_slice_type x264_lowres_context_init Choisissant type P x264_slicetype_frame_cost x264_slicetype_mb_cost Choisissant le type prope Verifiant les constraintes statique Figure 9: Procédure pour sélectionner le type de prédiction (x264_slicetype_decide).

11 Les blocs des trames, dont le type a été décidé est encodé comme illustré dans la Figure 10. x264_nal_start x264_slice_header_write Non CABAC? Oui x264_cabac_context_init x264_cabac_encoder_init Dernier MB? Non x264_macroblock_cache_load Oui x264_macroblock_analyse x264_macroblock_encode Oui CABAC? Non x264_cabac_encode_terminal x264_cabac_mb_skip x264_macroblock_write_cavlc x264_macroblock_write_cabac x264_macroblock_cache_save x264_ratecontrol_mb x264_cabac_encode_terminal Oui CABAC? Non bs_write_ue x264_cabac_encode_flush bs_rbsp_trailling x264_nal_end Figure 10: Procédure de encodage appliquée au chaque tranche. La fonction x264_macroblock_analyse contient toutes les fonctionnalités de l Estimation du Mouvement, la Compensation du Mouvement, la Sélection du mode Intra et la Prédiction Intra telles que présentés dans Figure 1. Les blocs T, Q, T -1 et Q -1 sont réalisés par la fonction x264_macroblock_encode. On retrouve également les fonctions Mettre en Ordre et Codage Entropique en Figure 10. Le choix du type du bloc est illustré dans Figure 11 et Figure 12 respectivement. Dans le livrable [6] nous présentons une liste détaillée de temps d exécution de chaque fonction.

12 Pskipped Bskipped Macroblock ty pe I Autrement x264_macroblock_encode_pskip Encodage I16x16 x264_mb_mc x264_mb_encode_i16x16 x264_mb_mc x264_mb_encode_i8x8 x264_mb_encode_i4x4 Non Sans perd Oui x264_macroblock_encode_skip Macroblock encodage x264_denoise_dct sub_zigzag_4x4full sub16x16_dct8 x264_quant_8x8_trellis quant_8x8 scan_zigzag_8x8full sub16x16_dct x264_quant_4x4_trellis quant_4x4 scan_zigzag_4x4full Macroblock decodage dequant_8x8 dequant_4x4 add8x8_idct8 add8x8_idct x264_mb_encode_8x8_chrome Calcul de motif array_non_zero_count array_non_zero Figure 11: Procédure de transformation, quantification et leur inverses appliqués à chaque bloc P type I type B type x264_macroblock_probe_pskip Choisissant la taille (16x16,8x8,16x8,8x16) Verifiant le mode SKIP Choisissant la taille (16x16,8x8,16x8,8x16) Choisissant la taille (16,8,4) Figure 12: Procédure pour choisir le type / taille de bloc.

13 Pskipped Bskipped Macroblock ty pe I Autrement x264_macroblock_encode_pskip Encodage I16x16 x264_mb_mc x264_mb_encode_i16x16 x264_mb_mc x264_mb_encode_i8x8 x264_mb_encode_i4x4 Non Sans perd Oui x264_macroblock_encode_skip Macroblock encodage x264_denoise_dct sub_zigzag_4x4full sub16x16_dct8 x264_quant_8x8_trellis quant_8x8 scan_zigzag_8x8full sub16x16_dct x264_quant_4x4_trellis quant_4x4 scan_zigzag_4x4full Macroblock decodage dequant_8x8 dequant_4x4 add8x8_idct8 add8x8_idct x264_mb_encode_8x8_chrome Calcul de motif array_non_zero_count array_non_zero Figure 13: Procédure de transformation, quantification et leur inverses appliqués à chaque bloc. 4. Sommaire et perspectives Ce rapport décrit en détails les principes que nous avons appliqués pour le choix d un encodeur MPEG-4 AVC. Une analyse de l implantation retenue, x264, nous a permis d identifier les points clef à optimiser et notamment les procédures concernant la prédiction et l encodage arithmétique. L optimisation sera réalisée au niveau algorithmique et implantation logicielle et fera l objet de livrable 2.2. Références [1] T. Wiegand, G. J. Sullivan, G. Bjontegaard, A. Luthra, Overview of the H.264/AVC Video Coding Standard, IEEE Transactions on Circuits and Systems for Video Technology, Vol. 13, No. 7, July [2] Draft of version 4 of ISO/IEC , April 2005, Busan, Korea. [3] Report on the formal verification tests on AVC, MPEG2003/N6231, Dec [4] J. Ostermann, J. Bormans, P. List, D. Marpe, M. Narroschke, F. Pereira, T. Stockhammer, T. Wedi, Video Coding with H.264/AVC: Tools, Performance and Complexity, IEEE Circuits and Systems Magazine, first quarter [5] second annual MSU MPEG-4 AVC/H.264 Video Codec Comparison, December [6] H-P. Charles, Projet FAME 2 livrable 4.2.1, Août [7] hompage of x264 Open Source Code project

14 [8] homepage of ArcSoft,Inc. [9] homepage of Ateme. [10] homepage if Elecard Ltd. [11] homepage of Fraunhofer Institute for Integrated Circuits. [12] homepage of Divx Inc.

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC Nicolas Sertier Emmanuel André Pierre Fritsch Supélec électif Audiovisuel numérique 24 janvier 2005 Plan Présentation générale 1 Présentation générale Origines et historique Caractéristiques 2 50 % de

Plus en détail

Amélioration de codeurs DCT par orientation des blocs de la transformée

Amélioration de codeurs DCT par orientation des blocs de la transformée Amélioration de codeurs DCT par orientation des blocs de la transformée ROBERT Antoine 1 AMONOU Isabelle 1 PESQUET-POPESCU Béatrice 2 1 France Telecom R&D 2 TSI - ENST Paris 4, rue du Clos Courtel 46,

Plus en détail

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Pourquoi compresser une vidéo? 2. Comment compresser? 3. Compression avec pertes 4. Compression

Plus en détail

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition MÉMOIRE DE MASTER DE RECHERCHE «ARCHITECTURES LOGICIELLES DISTRIBUÉES» Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition Application à l optimisation du codage en flux H.264 Jérôme GORIN 20 Avril 2007 encadré

Plus en détail

Conception de SoPC pour applications multimédia

Conception de SoPC pour applications multimédia Conception de SoPC pour applications multimédia Auteurs : Michael Guarisco, Nicolas Marques, Eric Dabellani, Yves Berviller, Hassan Rabah, Serge Weber Laboratoire d Instrumentation Electronique de Nancy.

Plus en détail

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance.

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Document de synthèse La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Table des matières 1. Introduction 3 2. Développement du H.264 3 3. Fonctionnement de la

Plus en détail

Codage de vidéos de profondeur basé sur l héritage des modes Intra de texture

Codage de vidéos de profondeur basé sur l héritage des modes Intra de texture Codage de vidéos de profondeur basé sur l héritage des modes Intra de texture E G. Mora 1,2 J. Jung 1 B. Pesquet-Popescu 2 M. Cagnazzo 2 1 Orange Labs 2 Telecom ParisTech 38 Rue du G. Leclerc Département

Plus en détail

Codage MPEG-4 de dessins animés

Codage MPEG-4 de dessins animés Codage MPEG-4 de dessins animés Jean-Claude Moissinac Cyril Concolato Jean-Claude Dufourd Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 46 rue Barrault 75013 Paris cyril.concolato@enst.fr, dufourd@enst.fr,

Plus en détail

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263 Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo Codage de séquence en suite d images JPEG : 25

Plus en détail

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Jonathan Fabrizio LRDE EPITA Cours 6 Compression Images Vidéos TIRF, Cours 06 Compression J. Fabrizio http://jo.fabrizio.free.fr LRDE EPITA SCIA/CSI

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

Les standards H.264/AVC et HEVC

Les standards H.264/AVC et HEVC Les standards et Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 24 mai 2013 M. Cagnazzo H.264 / 1/96 Plan 1 2 3 Définitions Coding tools Stream M. Cagnazzo H.264 / 2/96

Plus en détail

Standards de compression audio et vidéo

Standards de compression audio et vidéo Standards de compression audio et vidéo Rappels théoriques streaming vidéo Eric Briantais 1 Pourquoi compresser? Vidéo numérique non compressée : 166 Mb/s (15 disquettes par seconde!) TV numérique : en

Plus en détail

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Images et Vidéos : Compression et Formats, 12/13. 1 Sujet 1 Filière ICN 212/213 IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Sans document Toute manifestation d'un équipement électronique entraîne 2

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Wajdi Elhamzi To cite this version: Wajdi Elhamzi. Définition et implantation matérielle

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISOKEI 10918-3 Première édition 1997-05-01 Technologies de l information - Compression et codage numériques des images fixes à modelé continu: Extensions Informa thon technology -

Plus en détail

Quantification Vectorielle

Quantification Vectorielle Quantification Vectorielle Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 14 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Vectorielle 1/65 Plan Introduction 1 Introduction

Plus en détail

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F.

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F. d images Frédéric Dufaux Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 26 janvier 2011 1 / 91 Plan 1 sur la compression d images 2 Quantification 3 4 Codage par Transformée 5 2 / 91

Plus en détail

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics) Organisation de

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES 91 PROBLÈMES TRANSMISSION / STOCKAGE Problèmes : Non compressée (c est-à-dire sous forme d un fichier BMP par exemple), une image couleur (en RVB) haute

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

Serveur de streaming

Serveur de streaming Chapitre 2 Serveur de streaming Exigences du serveur de streaming : Fort traffic de données multimédia Optimisé tant au niveau de : puissance pure, rapidité, et sécurité des transmission Le serveur de

Plus en détail

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Estimation du mouvement Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Plan Introduction La représentation du mouvement Les différentes techniques Applications et examples 2 Estimation du mouvement Le mouvement dans les images

Plus en détail

Codage vidéo par block matching adaptatif

Codage vidéo par block matching adaptatif Traitement et analyse d'images(39) Codage vidéo par block matching adaptatif Abdelhamid Djeffal Département d informatique Université Mohamed Khider BISKRA, ALGERIE Abdelhamid_Djeffal@yahoo.fr Zine Eddine

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte

Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte Pour obtenir le Diplôme de Maitrise en Informatique Présenté et soutenu publiquement par Wahid Gazzah & Charfeddine Ilahi Estimateur de mouvement

Plus en détail

DIIC - INC, 3 e année. Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils

DIIC - INC, 3 e année. Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils DIIC - INC, 3 e année Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils Gaël Sourimant, Luce Morin 18 octobre 2006 1 Introduction Le but de ce TP est d observer et de comparer

Plus en détail

DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1

DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1 N o d ordre: 3063 THÈSE présentée DEVANT L UNIVERSITE DE RENNES 1 pour obtenir le grade de : DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE RENNES 1 Mention Informatique par Nathalie CAMMAS Équipe d accueil : France Télécom

Plus en détail

> la vidéo sur internet. de qualité proche du DV au format MPEG-4 avec 3ivx (PC ou Mac)

> la vidéo sur internet. de qualité proche du DV au format MPEG-4 avec 3ivx (PC ou Mac) > la vidéo sur internet Échanger des vidéos de qualité proche du DV au format MPEG-4 avec 3ivx (PC ou Mac) QUE VOUS FAUT-IL? Pour mettre à disposition sur Internet des Vidéos à la demande, vous devez avoir

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

Optimisation des performances d un encodeur suivant la norme Advanced Video Coding pour une machine vectorielle

Optimisation des performances d un encodeur suivant la norme Advanced Video Coding pour une machine vectorielle Faculté des Sciences Département d Informatique Optimisation des performances d un encodeur suivant la norme Advanced Video Coding pour une machine vectorielle Javier MARTINEZ GONZALEZ Mémoire présenté

Plus en détail

Compression des images médicales 3D par les ondelettes et la quantification vectorielle algébrique

Compression des images médicales 3D par les ondelettes et la quantification vectorielle algébrique Compression des images médicales 3D par les ondelettes et la quantification vectorielle algébrique Ouddane Samira 1, Benamrane Nacéra 1 1 Université des Sciences et de Technologie d Oran, Mohamed Boudiaf,

Plus en détail

Codage Compression d images

Codage Compression d images Codage Compression d images E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCompression d images 1/1 Une image Une image est un tableau de w h pixels, chaque pixel étant représenté

Plus en détail

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert Recommandations pour la mise en ligne Recommandations pour la mise en ligne Luc Debert Avant de démarrer sont projet de web TV Bien cerner son projet : identifier les objectifs à atteindre Vidéo à la demande

Plus en détail

Streaming Vidéo. Sommaire. Le streaming. A quoi ça-sert. Le streaming Les différents types de streaming Encodage Exemples de players RTP/RTCP RTSP VLC

Streaming Vidéo. Sommaire. Le streaming. A quoi ça-sert. Le streaming Les différents types de streaming Encodage Exemples de players RTP/RTCP RTSP VLC Sommaire Streaming Vidéo Hakim Badis IGM, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Le streaming Les différents types de streaming Encodage Exemples de players TP/TCP TSP VLC 2 Le streaming A quoi ça-sert Le

Plus en détail

Fichiers Audio et Vidéo

Fichiers Audio et Vidéo Fichiers Audio et Vidéo Formats, caractéristiques, compatibilités et conversions Mickaël MARCHAL Téléchargé sur http://www.lesitedemika.org Sommaire Les fichiers audio Concepts Qualité sonore Formats de

Plus en détail

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Hyperspectral QI Compression Flexibilité Conclusion Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Emmanuel CHRISTOPHE Corinne Mailhes, Co-directrice de thèse, TéSA/IRIT

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique INF8500 Automne 2012 Laboratoire #2, Partie 1 Transformation des couleurs dans le MJPEG 1. Objectif L objectif de ce laboratoire est de

Plus en détail

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image.

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. Il s agit de la notion de pixels non carrés Cette histoire de pixel non carrés

Plus en détail

Technique de compression des images médicales 4D

Technique de compression des images médicales 4D Technique de compression des images médicales 4D Leila Belhadef 1 et Zoulikha Mekkakia 1 1 Département d Informatique, USTO-MB, BP 1505 El Mnaouer, Oran, Algérie l.belhadef@gmail.com, mekkakia@univ-usto.dz

Plus en détail

Présentation du processus de création de DVD

Présentation du processus de création de DVD Présentation du processus de création de DVD DVD Studio Pro permet de créer plusieurs types de DVD, parmi lesquels les présentations d entreprise, les supports de formation, les vidéos événementielles,

Plus en détail

Mesure agnostique de la qualité des images.

Mesure agnostique de la qualité des images. Mesure agnostique de la qualité des images. Application en biométrie Christophe Charrier Université de Caen Basse-Normandie GREYC, UMR CNRS 6072 Caen, France 8 avril, 2013 C. Charrier NR-IQA 1 / 34 Sommaire

Plus en détail

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG 1 Compression par transformée : transformée, quantification, codage près de l entropie 1.1 Transformées. Bases orthogonales Definition. Soit E un espace

Plus en détail

PARI 51 Images Numériques

PARI 51 Images Numériques PARI 51 Images Numériques Cours #4 : Images animées Par : Bernard Besserer Introduction Film : séquence d images Histoire : 1882 : E.J.Marey Chronophotographe 1893-95 : T. Edison Kinetoscope, Lumière Cinématographe

Plus en détail

Techniques de compression video des

Techniques de compression video des Techniques de compression video des standards MPEG Paul-Kenji Cahier cahierp@unice.fr Travail d Etude 2003-2004 Encadrant : Mathias Ortner Universite de NICE-SOPHIA ANTIPOLIS Résumé Les systèmes de compression

Plus en détail

Quatrième Conférence sur le Génie Electrique, le 03-04 Novembre2010, Université de Bechar, Algérie

Quatrième Conférence sur le Génie Electrique, le 03-04 Novembre2010, Université de Bechar, Algérie EVALUATION DES PERFORMANCES DES CODEURS D IMAGES DANS UN CANAL SANS FIL A. Moulay lakhdar 1, Mohammed Beladgham 1, Nasreddine Taleb 2, R. Méliani 2, M. Kandouci 2 1 Université de bechar, rue Kenadza. Béchar

Plus en détail

La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation

La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation La vidéo, l image et l éclairage : définition et utilisation Christophe Savariaux IR CNRS au Gipsa-lab (Grenoble) christophe.savariaux@gipsa-lab.fr Plan 1 ère journée 1 ère partie : La vidéo l image Quelques

Plus en détail

Compression d images format JPEG

Compression d images format JPEG Compression d images format JPEG 1) Introduction (système de compression, les normes) 2) Formats des images (les couleurs, formats 4:2:0, QCIF ) 3) JPEG (schéma de codage, modes de fonctionnement) D après

Plus en détail

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique.

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique. COMPRESSOR Compressor est un programme de conversion et de compression de fichiers vers un format adapté à leurs exploitations (Blu- Ray, DVD, Internet, IPod, etc.). Il propose des préréglages par défaut,

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

TATOUAGE D IMAGES PAR MODIFICATION DU CODE FRACTAL

TATOUAGE D IMAGES PAR MODIFICATION DU CODE FRACTAL TATOUAGE D IMAGES PAR MODIFICATION DU CODE FRACTAL Patrick Bas, Jean-Marc Chassery, Franck Davoine Laboratoire TIMC-IMAG, Institut Albert Bonniot, 38706 LA TRONCHE Cedex France, e-mail: Patrick.Bas, Jean-Marc.Chassery

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 > Vue d ensemble de la technologie Windows Media... 11. Chapitre 2 > Fonctions de base du Lecteur Media Player...

Sommaire. Chapitre 1 > Vue d ensemble de la technologie Windows Media... 11. Chapitre 2 > Fonctions de base du Lecteur Media Player... Chapitre 1 > Vue d ensemble de la technologie Windows Media... 11 1.1 Un peu d histoire... 14 1.2 Introduction à Windows Media... 16 Les concurrents... 16 Les logiciels de Windows Media... 17 1.3 Quelques

Plus en détail

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia)

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia) 1 2 Avec un sampling rate de Fs samples/s, et k un entier (positif ou négatif), nous ne pouvons pas distinguer les valeurs échantillonnées d une sinusoïde de fréquence F0 Hz de celles d une sinusoïde de

Plus en détail

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance : " réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une. " transporte la "luminosité" (N/B) et la "brillance"

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance :  réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une.  transporte la luminosité (N/B) et la brillance Télévision analogique La compression vidéo!red/green/blue : RGB!Luminance : réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une source lumineuse transporte la luminosité (N/B) et la brillance!chrominance

Plus en détail

Transition vers Compressor 4.1. Livre blanc Décembre 2013

Transition vers Compressor 4.1. Livre blanc Décembre 2013 Transition vers Compressor 4.1 Livre blanc Décembre 2013 2 Contenus 3 Introduction 4 Nouvelle interface Affichage actuel Vue Actif Vue Terminé 6 Processus d encodage de base 8 Destinations 11 Transcodage

Plus en détail

Guide d utilisation de MediaCoder

Guide d utilisation de MediaCoder Guide d utilisation de MediaCoder MediaCoder est un logiciel gratuit et téléchargeable librement sur différentes plateformes de téléchargement. Il a pour fonction de proposer un grand nombre d outils pour

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEM ENT D

Plus en détail

artographie fédérale Spécifications techniques Manuel

artographie fédérale Spécifications techniques Manuel Spécifications techniques Edition : Août 2015 La c spécifications techniques Document réalisé par l équipe politique de rémunération et de carrière Table des matières 0. Introduction 4 1. Accès à la cartographie

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage et maître d oeuvre : Commune

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

Évaluation des approches de compression 3D pour les maillages de type CAO

Évaluation des approches de compression 3D pour les maillages de type CAO Évaluation des approches de compression D pour les maillages de type CAO Khaled Mamou, Titus Zaharia, Françoise Prêteux Groupe des Ecoles des Télécommunications / Institut National des Télécommunications

Plus en détail

Formats d'un film CAP / P.J. 4 juin 2015

Formats d'un film CAP / P.J. 4 juin 2015 4 juin 2015 Historique des formats d'enregistement Format Image numérique Format Audio numérique Balayage progressif ou entrelacé Format Vidéo numérique Standard MPEG Fichiers conteneurs Convertiseur et

Plus en détail

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20 MPEG 1 et MPEG 2 A partir du milieu des années 80, la vidéo sous une forme numérique commençait à s implanter dans les milieux professionnels : la normalisation suivait son cours et les industriels développaient

Plus en détail

La compression des images animées

La compression des images animées La compression des images animées Introduction. 2 1. Principes de bases... 3 1.1. La vidéo 3 1.2. La compression vidéo.... 4 1.3. Les données vidéo..... 6 2. La compression MPEG. 7 2.1. Le codage spatial

Plus en détail

Guide d utilisation de Total Vidéo Converter

Guide d utilisation de Total Vidéo Converter Guide d utilisation de Total Vidéo Converter Total Video Converter est un logiciel payant mais possédant une version gratuite assez complète. Il est produit par la société Bigasoft et a pour fonction de

Plus en détail

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET CODE BARRES ET QR CODE Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET 2 Au départ Un QR Code floral. Code Barres et QR Code 3 Oui mais voilà 4 Avant de comprendre la 2D, petit détour par la 1D

Plus en détail

Ondelettes et compression d images

Ondelettes et compression d images Ondelettes et compression d images Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 30 Octobre 2012 M. Cagnazzo Ondelettes 1/96 Plan Introduction 1 Introduction 2 Bancs de

Plus en détail

Apprentissage du filtre de Kalman couple avec application à la poursuite de l iris

Apprentissage du filtre de Kalman couple avec application à la poursuite de l iris Apprentissage du filtre de Kalman couple avec application à la poursuite de l iris Valérian Némesin, Stéphane Derrode, Institut Fresnel (UMR 7249) Ecole Centrale Marseille, Vidéo de l oeil 2 Sommaire 1.

Plus en détail

Guide pratique du DivX Converter

Guide pratique du DivX Converter Guide pratique du DivX Converter Table des matières Introduction Enregistrer le DivX Converter Profils du DivX Converter Utiliser le DivX Converter Combiner des vidéos et ajouter un menu Réglages Réglages

Plus en détail

Pierre-François VERBECQUE SONY

Pierre-François VERBECQUE SONY Pierre-François VERBECQUE SONY La VidéoSécurité, un marché en croissance nécessitant une infrastructure adaptée. (Présentation d installations types et d usages) Pierre-François VERBECQUE Regional Sales

Plus en détail

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson TI Traitement d'images Semaine : Compression d'images Olivier Losson Master Informatique : http://www.fil.univ-lille.fr Spécialité IVI : http://master-ivi.univ-lille.fr Plan du cours Généralités sur la

Plus en détail

L impact de deux strategies de compression dans le

L impact de deux strategies de compression dans le L impact de deux strategies de compression dans le problème stéréo Réunion scientifique, Imagerie stéréo et 3D GdR ISIS, 2011 G. Blanchet, A. Buades, B. Coll (Univ. Illes Balears), J.M. Morel, B. Rougé

Plus en détail

Fiche d identité produit produit

Fiche d identité produit produit Fiche d identité produit produit Référence DSM-510 Désignation Lecteur multimédia haute définition Clientèle cible Particuliers Accroche marketing Le lecteur multimédia haute définition MediaLounge DSM-510

Plus en détail

Notions sur la compression des images

Notions sur la compression des images Notions sur la compression des images dernière modification : 25 mars 2000 Les encyclopédies les plus complètes comportent environ 25 000 pages contenant du texte et des images. On peut considérer chaque

Plus en détail

Présent et futur dans la normalisation de la compression 3D

Présent et futur dans la normalisation de la compression 3D Présent et futur dans la normalisation de la compression 3D Khaled MAMOU Marius PREDA Authoring 3D Graphics Chain : Authoring and Publishing Very heterogeneous production chain: -A 3D Asset is processed

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

FlexIS: vers un système d intégration d information flexible

FlexIS: vers un système d intégration d information flexible FlexIS: vers un système d intégration d information flexible P. Colomb 1, et H. Jaudoin 2 1 LIMOS - CNRS UMR 6158, Université Blaise Pascal, France email: colomb@isima.fr LIMOS, 24 Avenue des Landais,

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR

L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR Numéro de bibliothèque THÈSE PRÉSENTÉE À L UNIVERSITÉ DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR ÉCOLE DOCTORALE DES SCIENCES EXACTES ET DE LEURS APPLICATIONS PAR Théodore TOTOZAFINY POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR

Plus en détail

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009 26 janvier 2009 Le modèle du est une méthodologie de développement logiciel qui est devenue un standard de l industrie logicielle. Ce modèle est constitué de deux phases : l une est dite descendante et

Plus en détail

L EXPORTATION d un PROJET.MVP

L EXPORTATION d un PROJET.MVP L EXPORTATION d un PROJET.MVP Présentation du problème : Le Projet de Montage Magix 17.MVP n est que l apparence du Film ou du Diaporama Vidéo (une maquette, une liste d instructions pour le logiciel).

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Architecture des calculateurs

Architecture des calculateurs Chapitre 1 Architecture des calculateurs 1.1 Introduction Ce paragraphe n a pas la prétention de présenter un cours d informatique. D une manière générale, seuls les caractéristiques architecturales qui

Plus en détail

Guide de l utilisateur : Spionix Desktop

Guide de l utilisateur : Spionix Desktop Guide de l utilisateur : Spionix Desktop Principe de fonctionnement Spionix Desktop (sur clef USB) est composé de deux parties 1- Le visualisateur des vidéos enregistrées, c est le module principal 2-

Plus en détail

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION PLAN DU COURS Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER ❶ Introduction ❷ La compression Les méthodes de compression La compression du son La compression des images La compression vidéo ❸ La

Plus en détail

Compression d images dans des bases d ondelettes

Compression d images dans des bases d ondelettes MADA-ETI, ISSN -673, Vol.1, 1 www.madarevues.gov.mg Compression d images dans des bases d ondelettes Raotomalala M. A. 1, Raotondraina T. E., Raotomiraho S. 3 Laboratoire de Télécommunication, d Automatique,

Plus en détail

Cinéma Numérique : État de l art d un point de vue Art et Essai

Cinéma Numérique : État de l art d un point de vue Art et Essai Cinéma Numérique : État de l art d un point de vue Art et Essai Master 2 Recherche Informatique et Télécommunications, parcours AVI Auteur : Nicolas Bertrand 52, chemin du Buisson 97436 Saint-Leu bertrand@inattendu.org

Plus en détail

Analyse et enrichissement de flux compressés : application à la vidéo surveillance

Analyse et enrichissement de flux compressés : application à la vidéo surveillance Thèse de doctorat de Télécom & Management SudParis dans le cadre de l école doctorale S&I en co-accréditation avec l Université d Evry-Val d Essonne Spécialité : Mathématiques et informatique Par M. Marc

Plus en détail

Serveur Mul)media. Streaming

Serveur Mul)media. Streaming Serveur Mul)media Streaming Objec)fs Pourquoi du streaming? Diffusion live, à la demande Quelques protocoles de streaming (hcp), udp (unicast, mul)cast), rtp, rtsp Formats vidéo streamable Codecs et Encapsuleurs

Plus en détail

Projet Logiciel en C

Projet Logiciel en C Ensimag Printemps 2011 Projet Logiciel en C Généralités et organisation du projet Description du sujet Auteurs : des enseignants actuels et antérieurs du projet C. 2 Ensimag Printemps 2011 Projet C Généralités

Plus en détail

Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License,

Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Langage HTML Copyright 2010 tv Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.1 or any

Plus en détail

Guide de création de matériel pour diffusion sur itunes U

Guide de création de matériel pour diffusion sur itunes U Bureau des environnements numériques d apprentissage Guide de création de matériel pour diffusion sur itunes U Stéphane Boutin conseiller pédagogique www.bena.umontreal.ca Pour économiser la consommation

Plus en détail