Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante."

Transcription

1 Sujet 1 : Diagnostique du Syndrome de l apnée du sommeil par des techniques d analyse discriminante. Objectifs et formulation du sujet Le syndrome de l apnée du sommeil (SAS) est un problème de santé publique (2 à 4% de la population générale française). Il se traduit par des pauses respiratoires répétées au cours du sommeil (plus de 10 par heure de sommeil et durant plus de 10 secondes chez l adulte). Son diagnostic repose sur l enregistrement polysomnographique, examen coûteux aux délais inacceptables. Malgré des efforts de simplification, il n existe pas d autres diagnostics simples, rapides et utilisables par un grand nombre de patients. La sensibilité pharyngée est un critère prédominant chez les patients apnéiques. Une méthode psychophysique simple est donc facile à réaliser (flux d air sur le palais zone stratégique et le patient dit si et quand il le perçoit). Dans un travail précédent des méthodes statistiques ont été utilisées pour diagnostiquer le SAS en s appuyant notamment sur la sensibilité pharyngée. Elle ont fait intervenir une variété de méthodes statistiques qui ont été sommairement comparée sur un jeu de données. Le but de ce projet est multiple. Le médecin interessé fournira plusieurs tableaux excel de données qui serviront à étudier et comparer les méthodes. La plupart d entre lelles sont déjà disponibles dans R, mais il s agira également d en implémenter des nouvelles pour procéder à des comparaisons. Un cahier de charges précis sur le type de résultats et de leurs présentation attendues par le client (le médecin) sera donné au groupe d étudiants qui prendront ce sujet. Ces derniers, devront non seulement réaliser l étude requises sur l ensemble des données mais devront également développer un interace menu de R pour que les médecins puissent utiliser l outil sans se plonger vraiment dans le langage R. Pour cela les étudiants s inspireront de la librairie Rcmdr. Les articles nécéssaires pour la compréhension et la réalisation du projet seront donnés aux étudaints et un programme de travail incluant plusieurs scéances de travail avec le tuteur et le client devront être envisagées. Anestis Antoniadis

2 Sujet 2 : Classification de données fonctionnelles après transformation et lissage.. Objectifs et formulation du sujet Le clustering envisagé est fondé sur un artcile CATS clustering after transformation and smoothing de Serban et Wasserman paru en 2005 dans JASA. Il s agit d une technique nonparamétrique d estimation et de classification de courbes, dont le développement a été motivé pour résoudre des problèmes de génomique. La technique repose sur des techniques de lissage de courbes par décomposiitions de Fourier ou d ondelettes et de techniques de clustering sur les coefficients de ces décompostions. Le but de ce projet sera de partir de l article décrivant ces méthodes et d implémenter dans R les algorithmes qui y sont décrits. Ces derniers seront alors validés sur les mêmes jeux de données utilisés dans l article mais seront également appliqués à des donnés biomédicales fournies par des médecins du CHU. Les articles nécéssaires pour la compréhension et la réalisation du projet seront donnés aux étudiants et un programme de travail incluant plusieurs scéances de travail avec le tuteur devront être envisagées. Anestis Antoniadis

3 Prédiction des ruptures par fluage à partir d essais accélérés Contexte général Le sujet de recherche est la prédiction des ruptures par fluage à partir d essais accélérés. Plus précisément, l objectif est de déduire les caractéristiques de la distribution du moment de défaillance à partir d observations sous les conditions de charge et de température qui sont beaucoup plus difficiles que celles de fonctionnement normal. Contribution à la recherche La littérature disponible se concentre sur le modèle déterministe de rupture ou sur la modélisation log-normale de la loi du temps avant défaillance. L objectif du projet est de fournir et valider des outils stochastiques pour la prédiction de cette variable. Ces outils seront fondés sur la modélisation du temps avant défaillance comme une variable aléatoire suivant une exponentielle ou la loi de Weibull. Dans ce cas, les algorithmes pour calculer les paramètres des distributions correspondantes en fonction des variables d environnement sont basés sur les méthodes de programmation convexe et quasi-convexe et incluent des procédures de sélection de modèle. Taches L activité est divisée en les tâches suivantes : (1) Analyse des différents modèles statistiques pour le moment de défaillance. (2) Développement d algorithmes d estimation de paramètres pour les modelés exponentielles et les modèles de Weibull avec une dependance polynômiale des variables du Log-stress et de la température. (3) Développement d algorithmes de sélection de modèle en utilisant une approche de vraisemblance pénalisée. (4) Mise en oeuvre des algorithmes d estimation en MATLAB ou C. Analyse de données réelles provenant de bases de données de test. 1) 1. ) Les données expérimentales sont fournies par Tenaris-Dalmine. 1

4 Responsable A. IOUDITSKI. Tél. direct :

5 Sofa Life - Projet de M2P ICAO master Mathématiques et Informatique - UJF Christophe Prud Homme, François Faure 13 octobre 2009 Résumé Ce projet consiste à mettre en oeuvre des simulation physiques dans SOFA à l aide d éléments finis de la librairie Life, et comparer différentes stratégies possibles pour optimiser la simulation temps-réel de manipulation d un foie. 1 Contexte Sofa est une librairie open-source de simulation physique développée par l INRIA et des partenaires internationaux. Les principales applications visées concernent la simulation d opérations chirurgicales en temps réel, comme illustré sur la figure 1. De nombreux modules ont été développés pour la modélisation et la visualisation d objets, des méthodes numériques comme des solveurs d équations différentielles, des champs de forces, des algorithmes de détection de collision, entre autres. Fig. 1 Une scène anatomique simulée dans Sofa À l heure actuelle, elle est utilisée par plusieurs dizaines de personnes dans des équipes de recherche et des entreprises de divers pays. Des simulations interactives relativement complexes sont possibles, mais la précision n est pas 1

6 garantie. Pour obtenir des résultats crédibles, il devient nécessaire de s appuyer sur des librairies de pointe aux méthodes validées par la communauté de calcul scientifique. De plus, une comparaison sérieuse des méthodes serait nécessaire pour déterminer les meilleurs compromis entre précision et temps de calcul. Life est une librairie élément fini écrite en C++ permettant d effectuer des approximations polynomiales d ordre arbitraire en 1D, 2D et 3D sur des simplex et hypercubes. Elle utilise un langage spécifique au domaine des équations aux dérivées partielles embarqué dans le C++ pour définir le problème mathématique à résoudre. Elle est développée au LJK(Laboratoire UJF/INPG/UPMF) en collaboration avec l université de Coimbra au Portugal et de l EPFL en Suisse. Le développement de Life est effectué sur la plateforme LJKForge. L intérêt pour Life dans ce projet est d être interfacée avec une plateforme de visualisation temps-réel telle que Sofa afin de pouvoir générer des simulateurs et démonstrateurs. Listing 1 Exemple d utilisation du langage embarqué // Maillage d un domaine Ω R 3 constitués de tetrahedres Mesh < Simplex <3 > > mesh ; // Calcul de Ω cos(x)dx double a = integrate ( elements ( mesh ), cos ( Px () ) ). evaluate (); 2 Objectifs Les objectifs de ce projet est (i) d apporter de nouvelles méthodes dans Sofa, (ii) de développer de nouveaux outils tels qu une visualisation temps-réel de l erreur numérique commise et éventuellement (iii) d améliorer les performances de Sofa à l aide de méthodes numériques développées dans Life. L application concrète sera l interaction temps-réel avec un modèle mécanique de foie, qui est un des organes les plus utilisés dans les simulations. On étudiera en particulier : le meilleur compromis entre nombre et complexité des éléments la résolution efficace des équations différentielles non-linéaires la précision de la simulation obtenue et en particulier la visualisation temps-réel de l erreur le portage des méthodes sur coprocesseurs graphiques à hautes performances (GPU) On s attachera dans un premier temps à faire une étude de faisabilité et d établir un cahier des charges, des spécifications et de proposer des modifications à l un ou l autre framework éventuellement. Les développements logiciels s effectueront en C++. Les outils de développement présentés en cours Info2 seront utilisés, en particulier les outils de contrôle de version, d analyse de performance et documentation. À noter que Sofa est disponible sous Debian et Life devrait l être très bientôt. 2

7 Université Joseph FOURIER - Grenoble I M2P (ICAO - IMSN) octobre 2009 Mailleur à partir d une métrique sujet proposé par P. Chenin et C. Prud homme (Laboratoire LJK) Mailler est une activité qui intervient dans de nombreux domaines des mathématiques appliquées et de l informatique. On peut mailler des courbes, des surfaces, des domaines de R n avec (n = 1, 2, 3,...) en vue de visualiser, identifier, réaliser des calculs en géométrie, vision ou simulation ( dynamique, éléments finis) par exemple ; on pourra consulter : [P.Frey P.L.George 1999]. Dans le cadre du projet, les maillages à considérer seront des maillages triangulaires (simplexes de R n ). Selon l objectif poursuivi, le maillage doit répondre à des critères géométriques (taille des éléments, des arêtes, applatissement,...) : dans le cadre de ce projet, ce critère est défini par le biais d une métrique. Rappelons qu une métrique est une application, qui à tout point d un domaine (de R 2 ou R 3 ) fait correspondre une matrice symétrique définie positive. Cette notion permet de définir la longueur d un arc relativement à une métrique. Par suite, il est clair que l on peut exiger qu une triangulation (maillage) soit la plus conforme possible à une métrique donnée. (longueur des arêtes donnée dans une région). Ainsi, étant donné un domaine (région de R 2, surface paramétrique de R 3, région de R 3 ), l utilisateur veut pouvoir définir une métrique en fonction de critères résultant de calculs antérieurs ou qui correspondent à son intuition. A l aide de cette métrique, un algorithme devra générer une triangulation ou maillage. Le projet Maillage, développé dans le cadre de plusieurs projets [Rapports ], fournit un logiciel qui doit permettre : 1. de définir une métrique à partir d une bibliothèque de métriques élémentaires et d opérations sur les métriques ; 2. puis, à partir d une triangulation initiale (très fine ou très grossière), on modifiera la triangulation pour qu elle devienne conforme à la métrique définie en (1). Ce qui est demandé dans le cadre de ce projet est : 1. valider et corriger la documentation existante ; 2. développer, compléter et optimiser les algorithmes de maillages conforme à une métrique donnée ; 3. adapter les algorithmes dans le cadre de gmsh [GMSH] en particulier pour des frontières définies par des NURBS (actuellement, c est la bibliothèque CGAL qui est utilisée) ; 4. développer les algorithmes dans le cadre de madlib [MADLIB] pour utiliser cet environnement en vue de l adaptation de maillage pour une problème d équations aux dérivées partielles. Références [P.Frey P.L.George 1999] Maillage - applications aux éléments finis - Hermès, ISBN (1999). [Rapports ] Projets tutorés (M2P) et de stages (L3MI, M1 MAI) [GMSH] CAO, generation de maillage 1D,2D,3D, visu http ://www.geuz.org/gmsh [MADLIB] adaptation de maillage 1D,2D,3D http ://www.madlib.be 1

8 Sujet 6 : Contributions au développement du calcul d estimation a posteriori et au développement de maillages adaptatifs Objectifs et formulation du sujet Il s agit d accompagner les projets 4 et 5 en ce qui concerne les aspects de simulation par EDP : - Prise de contact avec Life et GMSH ; - Prise de contact avec MADLIB ; - Estimation d erreur a posteriori pour définir l adaptation de maillage. Christophe Prud homme Patrick Chenin

Master de Mathématiques mention Mathématiques pour l Informatique Graphique, et les Statistiques

Master de Mathématiques mention Mathématiques pour l Informatique Graphique, et les Statistiques UFR Sciences et Techniques Master de Mathématiques mention Mathématiques pour l Informatique Graphique, et les Statistiques Niveau d entrée Première année : BAC + 3 en Mathématiques Seconde année : BAC

Plus en détail

Niveaux 1 2 3 4 Option spécifique - 2 2 3 Option complémentaire - - 2 2

Niveaux 1 2 3 4 Option spécifique - 2 2 3 Option complémentaire - - 2 2 Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Amt für Unterricht der Sekundarstufe 2 CANTON

Plus en détail

Les mathématiques en IUT

Les mathématiques en IUT . Plan de la présentation Les mathématiques en IUT Gérard GRÉGOIRE 1, Jean-Claude ORIOL 2 1 Département STID, IUT2 Grenoble 2 Département STID, IUT Lumière Lyon-Bron Conseil scientifique IREM Vendredi

Plus en détail

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Présentation du LAMA Stéphane Sabourau 3 mars 2014 Présentation générale Le Laboratoire d Analyse et Mathématiques Appliquées (LAMA) est composé de

Plus en détail

"Modélisation interactive d'un genou humain"

Modélisation interactive d'un genou humain Stage M2 PRO IICAO, du 1er avril au 31 septembre 2008 "Modélisation interactive d'un genou humain" Vincent Vansuyt Sous la tutelle de François Faure et François Boux de Casson Dans l'équipe Evasion, laboratoire

Plus en détail

Analyse de données longitudinales continues avec applications

Analyse de données longitudinales continues avec applications Université de Liège Département de Mathématique 29 Octobre 2002 Analyse de données longitudinales continues avec applications David MAGIS 1 Programme 1. Introduction 2. Exemples 3. Méthodes simples 4.

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Introduction aux Support Vector Machines (SVM)

Introduction aux Support Vector Machines (SVM) Introduction aux Support Vector Machines (SVM) Olivier Bousquet Centre de Mathématiques Appliquées Ecole Polytechnique, Palaiseau Orsay, 15 Novembre 2001 But de l exposé 2 Présenter les SVM Encourager

Plus en détail

Vers la simulation numérique d écoulements sanguins

Vers la simulation numérique d écoulements sanguins Vers la simulation numérique d écoulements sanguins Vincent Chabannes Université Joseph Fourier 10 Juin 2010 Collaborators C. Prud homme (UJF/LJK) M. Ismail (UJF/LSP) N. Debit (UCB/ICJ) G. Pena (U. Coimbra)

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre (BCPST) Discipline : Informatique Première et seconde années

Plus en détail

ENTREPÔTS ET MAGASINS

ENTREPÔTS ET MAGASINS Michel Roux ENTREPÔTS ET MAGASINS Tout ce qu il faut savoir pour concevoir une unité de stockage Cinquième édition, 1995, 2001, 2003, 2008, 2011 ISBN : 978-2-212-55189-1 2 LES PHASES DE SIMULATION DE VALIDATION

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Informatique Première et seconde années Programme d informatique

Plus en détail

Nouvelles fonctionnalités Scia Engineer 14

Nouvelles fonctionnalités Scia Engineer 14 Nouvelles fonctionnalités Scia Engineer 14 Intégrez vos calculs personnalisés dans Scia Engineer 14 Expanding Design: la dernière version du logiciel Scia Engineer comprend des fonctionnalités qui vont

Plus en détail

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation PAR Alireza MOGHADDAM TUTEUR : Guy HÉDELIN Laboratoire d Épidémiologie et de Santé publique, EA 80 Faculté de Médecine de Strasbourg

Plus en détail

Programme détaillé des enseignements

Programme détaillé des enseignements Programme détaillé des enseignements SEMESTRE S1 STATISTIQUES Méthodes d'estimation ponctuelle (méthodes des moments, du maximum de vraisemblances, bayésienne) et par intervalles de confiance. Statistiques

Plus en détail

Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining

Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining Voici un exemple du processus d application des algorithmes d apprentissage statistique dans un contexte d affaire, qu on appelle aussi data-mining. 1.

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Calcul parallèle sur GPU

RAPPORT DE STAGE Calcul parallèle sur GPU Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE Calcul parallèle sur GPU D Aguanno Carlotta Laboratoire d accueil : INRIA Directeur du laboratoire : GROS Patrick Responsable

Plus en détail

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE Annexe MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE ET DE LA SÉRIE LITTERAIRE CLASSE DE PREMIÈRE L enseignement des mathématiques au collège et au lycée a pour but de donner à chaque

Plus en détail

Groupe. Chapter 1. Félix Abecassis (CSI) Christopher Chedeau (CSI) Gauthier Lemoine (SCIA) Julien Marquegnies (CSI)

Groupe. Chapter 1. Félix Abecassis (CSI) Christopher Chedeau (CSI) Gauthier Lemoine (SCIA) Julien Marquegnies (CSI) Chapter 1 Groupe Félix Abecassis (CSI) Christopher Chedeau (CSI) Gauthier Lemoine (SCIA) Julien Marquegnies (CSI) Nous avons choisi d implémenter le projet avec le langage Javascript. L avantage offert

Plus en détail

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques ANNEXE BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de techniciens supérieurs Agencement de l'environnement architectural

Plus en détail

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème.

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème. Mathématiques - classe de 1ère des séries STI2D et STL. 1. Analyse On dote les élèves d outils mathématiques permettant de traiter des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets.

Plus en détail

Journées scientifiques du GdR Momas 7 octobre 2004, Univ. Paris 6 E. Deville, CEA Saclay DEN/DM2S

Journées scientifiques du GdR Momas 7 octobre 2004, Univ. Paris 6 E. Deville, CEA Saclay DEN/DM2S 1 Présentation de la plate-forme SALOME Journées scientifiques du GdR Momas 7 octobre 2004, Univ. Paris 6 E. Deville, CEA Saclay DEN/DM2S Plan de l exposé Présentation de la plate-forme Alliances 2 1.

Plus en détail

A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage

A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage A1-1 TP3 Gmsh et partitionnement de maillage Nicolas Kielbasiewicz 23 septembre 2013 1 Introduction à Gmsh Sous Windows et Mac OS, Gmsh est une application native. Sous Linux, il se lance en ligne de commande,

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Placement de centres logistiques

Placement de centres logistiques Master 1 - Spécialité Androide Année 2014/2015 Module RP Résolution de Problèmes Projet Placement de centres logistiques On considère dans ce projet la résolution du problème de placement de centres logistiques

Plus en détail

SEMESTRE S1. Intitulé et descriptif des U.E. Coef Crédits Discipline A : Mathématiques Mathématiques Outils mathématiques Discipline B :

SEMESTRE S1. Intitulé et descriptif des U.E. Coef Crédits Discipline A : Mathématiques Mathématiques Outils mathématiques Discipline B : SEMESTRE S Intitulé et descriptif des U.E. Coef Crédits Discipline A : Mathématiques Mathématiques Discipline B : 0 0 Biologie Biologie Chimie Chimie Géologie Géologie Informatique Informatique Physique

Plus en détail

Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc

Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc Terminale ES Un corrigé de l épreuve de mathématiques du baccalauréat blanc EXERCICE ( points). Commun à tous les candidats On considère une fonction f : définie, continue et doublement dérivable sur l

Plus en détail

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE KEYWORDS : SYSTEMX, WEBSERVICE, COLLABORATIVE FILTERING, MACHINE LEARNING, LANGAGE PROGRAMMATION, HPC, BASE OBJETS COMPLEXES CONTEXTE de

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques IFT 6561 Simulation: aspects stochastiques DIRO Université de Montréal Automne 2013 Détails pratiques Professeur:, bureau 3367, Pav. A.-Aisenstadt. Courriel: bastin@iro.umontreal.ca Page web: http://www.iro.umontreal.ca/~bastin

Plus en détail

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Journée de l inspection 15 avril 2011 - Lycée F. BUISSON 18 avril 2011 - Lycée J. ALGOUD 21 avril 2011 - Lycée L. ARMAND Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Déroulement de la journée

Plus en détail

Elma m l a ki i Haj a a j r a Alla a Tao a uf u i f q B ur u kkad a i i Sal a ma m n a e n e Be B n e a n b a d b en e b n i b i Il I ham

Elma m l a ki i Haj a a j r a Alla a Tao a uf u i f q B ur u kkad a i i Sal a ma m n a e n e Be B n e a n b a d b en e b n i b i Il I ham Exposé: la technique de simulation MONTE-CARLO Présenté par : Elmalki Hajar Bourkkadi Salmane Alla Taoufiq Benabdenbi Ilham Encadré par : Prof. Mohamed El Merouani Le plan Introduction Définition Approche

Plus en détail

PLAN DE COURS Automne 2015

PLAN DE COURS Automne 2015 PLAN DE COURS Automne 2015 Infographie (6GEN715) Département des Sciences Appliquées Module d ingénierie Professeur Daniel Audet, ing. Ph.D. Bureau : P4-3010-6 Tél. : (418) 545-5011 poste 5639 Courriel

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Tutoriel MATLAB-SIMULINK Projet UNIT 2009. Partenariat : Ecole des Mines d Alès Ecole des Mines de Saint Etienne Université de Nice Sophia-Antipolis

Tutoriel MATLAB-SIMULINK Projet UNIT 2009. Partenariat : Ecole des Mines d Alès Ecole des Mines de Saint Etienne Université de Nice Sophia-Antipolis Tutoriel MATLAB-SIMULINK Projet UNIT 2009 Partenariat : Ecole des Mines d Alès Ecole des Mines de Saint Etienne Université de Nice Sophia-Antipolis MATLAB MATLAB est un logiciel scientifique de calcul

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

Problèmes et TICE au lycée

Problèmes et TICE au lycée DGEE 5 mai 2015 Inspection pédagogique régionale de mathématiques Sommaire du stage Introduction Avec quels logiciels Quelques exemples... Sommaire du stage Introduction Avec quels logiciels Quelques exemples...

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

PROJET DE SPÉCIALITÉ DU MASTER DE MATHÉMATIQUES. MODÉLISATION MATHÉMATIQUE & ANALYSE STATISTIQUE

PROJET DE SPÉCIALITÉ DU MASTER DE MATHÉMATIQUES. MODÉLISATION MATHÉMATIQUE & ANALYSE STATISTIQUE PROJET DE SPÉCIALITÉ DU MASTER DE MATHÉMATIQUES. MODÉLISATION MATHÉMATIQUE & ANALYSE STATISTIQUE Porteurs du projet Marc Arnaudon, professeur des universités, responsable des relations avec les entreprises.

Plus en détail

Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs

Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs Optimisation structurelle à l aide de Python, Salomé et Code-Aster Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs, Lausanne, Suisse, 30.01.2011 1 Problématique: optimisation statique

Plus en détail

Freestyle : Sculpting Meshes with Self-Adaptive Topology

Freestyle : Sculpting Meshes with Self-Adaptive Topology Freestyle : Sculpting Meshes with Self-Adaptive Topology Rapport Recette Étudiants : Charles Garibal, Maxime Robinot, Mathieu Dachy Tuteur : Loïc Barthe 20/02/2015 1 I) Introduction Rappel : Objectif du

Plus en détail

Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par

Plus en détail

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Darina Dimitrova Laboratoire Recherche et Développement de l IRCAD (Institut National de Recherche contre

Plus en détail

Rapport de stage. Etudiant : Robin Exertier. Tuteurs ICP: Matthieu Chabanas. Tuteur INRIA : Francois Faure

Rapport de stage. Etudiant : Robin Exertier. Tuteurs ICP: Matthieu Chabanas. Tuteur INRIA : Francois Faure Mars Juillet 2007 Rapport de stage Etudiant : Robin Exertier Tuteurs ICP: Matthieu Chabanas Tuteur INRIA : Francois Faure Etude des performances de Sofa dans des cas de simulations simple et comportant

Plus en détail

MASTER SMIS. Mention Mathématiques et Applications. Spécialité : Ingénierie Mathématique

MASTER SMIS. Mention Mathématiques et Applications. Spécialité : Ingénierie Mathématique UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE III SCIENCES U.F.R. MATHEMATIQUE INFORMATIQUE GESTION Année Universitaire 2004 2005 PRESENTATION DES ENSEIGNEMENTS Syllabus MASTER SMIS Mention Mathématiques et Applications

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Hiver 2015

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Hiver 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Hiver 2015 Épreuve : MATHÉMATIQUES Séries SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES, toutes spécialités LITTÉRAIRE, spécialité Mathématiques Classes TES1, TES2, TES3, TES ET TL1ES Durée de

Plus en détail

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité La prévision de consommation d électricité à RTE 2 PLAN DE LA PRESENTATION RTE, le gestionnaire du réseau d électricité Présentation d une méthodologie

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1 Exemple de sujet n 1 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 1 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

Mathématiques, Informatique et Applications (M2 MIA) http://ufrima.imag.fr/

Mathématiques, Informatique et Applications (M2 MIA) http://ufrima.imag.fr/ Mathématiques, Informatique et Applications (M2 MIA) Différentes compétences autours d un problème En M2 Spécialité Mathématique, Informatique et Applications (MIA) Parcours (selon les objectifs professionnel

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 Etampes Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab

ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab ÉdIteur officiel et fournisseur de ServIceS professionnels du LogIcIeL open Source ScILab notre compétence d'éditeur à votre service créée en juin 2010, Scilab enterprises propose services et support autour

Plus en détail

Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x

Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x Correction d artéfacts en tomographie conique rayons-x Au sein du siège européen de GE Healthcare à Buc (78), vous intégrerez l équipe Applications Médicales Avancées Dans le cadre du perfectionnement

Plus en détail

ALGORITHMES POUR LA VISUALISATION SCIENTIFIQUE

ALGORITHMES POUR LA VISUALISATION SCIENTIFIQUE BAZEILLE Stéphane MOUGEL Baptiste IUP3 ALGORITHMES POUR LA VISUALISATION SCIENTIFIQUE EN Année 2003/2004 1 TABLE DES MATIERES Home... 3 Introduction.... 3 Marching Square... 4 Algorithme....4 Programmation...4

Plus en détail

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S POUR L ENSEIGNEMENT DE L INFORMATIQUE MPSI première année I. Objectifs de la formation II-1 Développement de compétences et d aptitudes

Plus en détail

2.1 Rapport scientifique concis

2.1 Rapport scientifique concis 2.1 Rapport scientifique concis On se contentera de donner les directions générales dans lesquelles les membres du Lamav ont obtenu des résultats durant les quatre dernières années. Pour plus de détails,

Plus en détail

Atelier 1 de Mathématiques

Atelier 1 de Mathématiques Atelier 1 de Mathématiques lundi 9 juillet 2012-10h45-12h30 Présents : CHAMOIN Françoise (Rennes), COUOT Cécile (La Rochelle), DELPIERRE Alain (Béthune), DERVIEUX Martine (Lyon), FRANCOIS Pierre (Strasbourg),

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Modélisation prédictive et incertitudes P. Pernot Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Plan 1 Incertitudes des modèles empiriques 2 Identification et caractérisation des paramètres incertains

Plus en détail

IFT3245. Simulation et modèles

IFT3245. Simulation et modèles IFT 3245 Simulation et modèles DIRO Université de Montréal Automne 2012 Tests statistiques L étude des propriétés théoriques d un générateur ne suffit; il estindispensable de recourir à des tests statistiques

Plus en détail

Fiche Contenu 3-1 : Vue d ensemble de la gestion de l équipement

Fiche Contenu 3-1 : Vue d ensemble de la gestion de l équipement Fiche Contenu 3-1 : Vue d ensemble de la gestion de l équipement Son rôle dans le système de gestion de la qualité Considérations sur le programme La gestion de l équipement est l un des points essentiels

Plus en détail

Programme de Première

Programme de Première BAC TECHNO STAV 66 I. Algèbre Programme de Première Objectif 1 - Effectuer de manière autonome des calculs numériques ou algébriques, résoudre des équations ou inéquations en vue de résoudre des problèmes

Plus en détail

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Renaud Barate EDF R&D Workshop du GdR MASCOT-NUM «Quantification d incertitude et calcul intensif» 28 Mars 2013 Sommaire Présentation du logiciel OpenTURNS Problématiques

Plus en détail

Propositions de Projets

Propositions de Projets Master1 IS 2012_2013 Spécialité Imagerie Numérique Propositions de Projets Voici les intitulés et responsables des projets proposés : Simulation réaliste du comportement d'organes à tissus mous. Sujet

Plus en détail

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013»

Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» Résumé du document «Programmes des classes préparatoires aux Grandes Écoles ; Discipline : Informatique ; Première et seconde années - 2013» I Objectifs Niveau fondamental : «on se fixe pour objectif la

Plus en détail

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES DEB : DECOUVERTE DU LOGICIEL EVIEWS INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS FORMATIONS METHODES ECONOMETRIQUES VAR : MODELES

Plus en détail

Statistique en grande dimension pour la génomique Projets 2014-2015 L. Jacob, F. Picard, N. Pustelnik, V. Viallon

Statistique en grande dimension pour la génomique Projets 2014-2015 L. Jacob, F. Picard, N. Pustelnik, V. Viallon Statistique en grande dimension pour la génomique Projets 2014-2015 L. Jacob, F. Picard, N. Pustelnik, V. Viallon Table des matières 1 Graph Kernels for Molecular Structure-Activity Relationship Analysis

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Solutions pour les essais de fatigue et de rupture

Solutions pour les essais de fatigue et de rupture Solutions pour les essais de fatigue et de rupture Modules d amélioration de la productivité à utiliser avec le logiciel polyvalent MTS TestSuite Modules de fatigue Fatigue oligocyclique Fatigue à grand

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Le management de projet

Le management de projet OBJECTIFS Être capable de planifier, évaluer, planifier, organiser, démarrer, piloter, évaluer un projet simple Être capable de résoudre des problèmes d'optimisation dans les domaines de la logistique

Plus en détail

en sciences de l ingénieur

en sciences de l ingénieur Systèmes Automatisés Optimisation en sciences de l ingénieur présente les principales méthodes exactes d optimisation statique et dynamique. Parmi les méthodes décrites figurent : - la programmation linéaire

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Projet OLOCEP Outils Logiciels pour l Optimisation en Commande et Évaluation de Performance. Séminaire d avancement - 30 Juin 2004

Projet OLOCEP Outils Logiciels pour l Optimisation en Commande et Évaluation de Performance. Séminaire d avancement - 30 Juin 2004 Projet OLOCEP Outils Logiciels pour l Optimisation en Commande et Évaluation de Performance Séminaire d avancement - 30 Juin 2004 Programme du Séminaire 1 14h00-14h20 : Projets LAAS et objectifs de OLOCEP

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2

Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2 DEVELOPPEMENT D UNE INTERFACE GRAPHIQUE : LOCAL WEB GUI FOR BLAST (LWBG), POUR LES TRAITEMENTS DE DONNEES BIOLOGIQUES Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2 Plan

Plus en détail

Mathématiques contextualisées et technologie: le cas des hypothèques Partie 1 : présentation

Mathématiques contextualisées et technologie: le cas des hypothèques Partie 1 : présentation GRMS 2007 GRMS 2007 Mathématiques contextualisées et technologie: le cas des hypothèques Partie 1 : présentation André Boileau et Maurice Garançon, UQAM Vous êtes-vous déjà demandé comment font les banques

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

Composante(s) de rattachement : UFR des Sciences et Techniques

Composante(s) de rattachement : UFR des Sciences et Techniques Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE MATHEMATIQUES ET APPLICATIONS Mathématiques pour l'informatique Graphique et les statistiques (MIGS) M1 60 ES Volume

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

Présentation du logiciel

Présentation du logiciel Chapitre A Présentation du logiciel R Pré-requis et objectif La lecture du chapitre sur l installation de R dans les Annexes peut se révéler utile. Ce chapitre présente les origines, l objectif et les

Plus en détail

OFFRES DE STAGES REGION EST. Market Unit 8 - Software Engineering & Testing

OFFRES DE STAGES REGION EST. Market Unit 8 - Software Engineering & Testing OFFRES DE STAGES REGION EST Market Unit 8 - Software Engineering & Testing 2013 EDITO Chère étudiante, cher étudiant Vous avez entre les mains notre catalogue rassemblant les opportunités de stages que

Plus en détail

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D INGÉNIEUR EN CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D - PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE - INFORMATIQUE & RÉALITÉ VIRTUELLE MAQUETTE NUMÉRIQUE INGÉNIERIE CONCOURANTE SIMULATION Édition du 20/01/10 Le profil du candidat en

Plus en détail

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème Chapitre I: Position du problème 21 I.1. GÉNÉRALITÉS SUR LES CHEVILLES... 23 I.1.1. CLASSIFICATION DES CHEVILLES... 23 I.1.2. SOLLICITATIONS... 24 I.1.3. MODES DE RUINES... 24 I.2. MÉTHODES DE RÉSOLUTION...

Plus en détail

Travaux d Études et de Recherche Rapport Intermédiaire. Julien Henry Nicolas Lacourte-Barbadaux Alexandre Masson Léo Rousseau 14 Janvier 2013

Travaux d Études et de Recherche Rapport Intermédiaire. Julien Henry Nicolas Lacourte-Barbadaux Alexandre Masson Léo Rousseau 14 Janvier 2013 Travaux d Études et de Recherche Rapport Intermédiaire Julien Henry Nicolas Lacourte-Barbadaux Alexandre Masson Léo Rousseau 14 Janvier 2013 1 Table des matières 1 Résumé du projet 3 2 Introduction du

Plus en détail

Le calcul numérique : pourquoi et comment?

Le calcul numérique : pourquoi et comment? Le calcul numérique : pourquoi et comment? 16 juin 2009 Claude Gomez Directeur du consortium Scilab Plan Le calcul symbolique Le calcul numérique Le logiciel Scilab Scilab au lycée Le calcul symbolique

Plus en détail

HAPTION. La simulation physique au service du montage et de la maintenance

HAPTION. La simulation physique au service du montage et de la maintenance 1 HAPTION La simulation physique au service du montage et de la maintenance Une approche interactive qui révolutionne la maquette numérique Les industries mécaniques conçoivent chaque jour des produits

Plus en détail

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Bastien, ingénieur R&D en électronique diplômé d un Master Electronique et automatique et d un Doctorat en Electronique Les métiers de l Electronique Le domaine Sciences, Technologies,

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

Fascicule d exercices

Fascicule d exercices UE4 : Evaluation des méthodes d analyses appliquées aux sciences de la vie et de la santé Analyse Fascicule d exercices Christelle MELODELIMA Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de

Plus en détail

LE POINT SUR LES MATHÉMATIQUES DANS LES BTS RENTRÉE 2003

LE POINT SUR LES MATHÉMATIQUES DANS LES BTS RENTRÉE 2003 LE POINT SUR LES MATHÉMATIQUES DANS LES BTS RENTRÉE 00 ) LES PROGRAMMES a) Le cadre général L arrêté du 8 juin 00 comporte trois annexes, notamment l annexe donnant l intégralité des modules permettant

Plus en détail