Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique"

Transcription

1 É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE Langage Java Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique Ce langage intègre tout ce que l on sait faire de mieux en matière de langage de programmation. Java est un langage orienté objet : la brique de base du programme est donc l objet, instance d une classe. La gestion de la mémoire n est plus à la charge du programmeur. La syntaxe ainsi que quelques points de sémantique sont inspirés de C++ et donc, par conséquent, de C. Java est distribué, robuste et sûr. ST Programme : Structure d un programme Java Lles fonctionnalités objet du langage Syntaxe, contrôle de flux Définition des classes Développement d interfaces Entrées/sorties et bases de données Java 3D / Java FX Grâce au développement d internet et du web 2.0, les applications sont de plus en plus hébergées sur des serveurs distants et sont vues par l utilisateur comme des services web utilisables depuis des clients légers de type navigateur web. Cependant, ce type d architectures impose des contraintes fortes sur la conception et le temps de réponse des applications ainsi accessibles. Ce constat est également valable pour les applications 3D et de réalité virtuelle. Une approche pratique de ces problématiques est réalisée en utilisant les outils JavaFX et Java3D. ST Programme : Introduction à la programmation Web : Contraintes Requêtes et réponses Applications et applet. Rich Internet Application (RIA) avec JavaFX Applets 3D interactives avec VRML et Java3D Java temps réel Le langage JAVA est présent dans des domaines aussi divers que les systèmes embarqués, les cartes à puce et les serveurs d applications. Les raisons du développement rapide de ce langage sont notamment dues à l introduction d API (bibliothèque de fonctions) spécialisées. Ces API rendent certains domaines réputés difficiles plus abordables, comme par exemple, les bases de données, la programmation réseau ou la programmation graphique. Dans ce contexte, une API temps-réel pour Java a vu le jour. Plusieurs machines virtuelles fournissent aujourd hui une implantation partielle de cette API. Au cours de cet enseignement, les étudiants étudieront les contraintes des applications temps réel ainsi que les spécifications Java temps-réel. ST Programme : Plate-formes de référence Temps et timers Modèles et caractéristiques des tâches temps réel Modèles d ordonnancement et analyse de faisabilité Communication et algorithmes de synchronisation Gestion de la mémoire et influence sur les tâches temps réel Programme cycle master 1

2 Mathématiques pour la géométrie La transposition de concepts mathématiques en informatique nécessite de connaître les limites de l ordinateur ainsi que les méthodes et algorithmes permettant d utiliser les outils géométriques pour la création d images de synthèse. Ce module présente les structures de données et techniques de base pour la géométrie des images informatiques. ST Programme : Définitions Triangulation d un polygone Quadtrees. BSP trees : définition et construction. Sommes de Minkowski : Application à la planification de trajectoires Graphe de visibilité Diagramme de Voronoï et triangulation de Delaunay Graphique 3D Les techniques de synthèse d images, très utilisées dans l industrie du cinéma, du jeu vidéo, du multimédia et de la CAO, sont basées sur des notions mathématiques pour animer des objets et des scènes en trois dimensions, ainsi que pour pratiquer un rendu sur écran en 2D qui soit le plus réaliste possible. Ce module présente les bases de la synthèse d image en 3D et ses utilisations pratiques à l aide de l outil OpenGL.. ST Programme : Tracés simples (droite, cercle) Remplissages / hachurages Fenêtres et clipping Transformations matricielles 3D Eliminations de lignes et surfaces cachées Courbes et surfaces Modélisation surfacique (carreaux de Bézier) Synthèse d images 2D et 3D OpenGL Introduction au Traitement d Images Le traitement d images numériques ou numérisées est nécessaire pour des applications de plus en plus nombreuses. Dans le but d analyser une image automatiquement, il est nécessaire de décrire au mieux les processus de formation de l image pour tirer parti des informations pertinentes. Ce module présente les méthodes et techniques de base de traitement d une image numérique. L image ainsi traitée est améliorée en vue de son exploitation par des traitements de plus haut niveau. ST Programme : Introduction au traitement d images et à la vision par ordinateur Acquisition et caractérisation des images. Traitement d images binaires : Morphologie mathématique Opérateurs de base et composés. Notions de filtrage d images : Filtres linéaires et non linéaires Filtrage adaptatif Animation 3D Les mondes virtuels 3D temps réel ou pré calculés pour les films, doivent proposer un environnement physique réaliste et cohérent. Dans ce cadre, l animation de tous les objets tels que les avatars, les animaux, les éléments interactifs de décor, est un élément essentiel pour la qualité de l immersion et de l expérience utilisateur. Ce module présente les principaux modèles physiques existants ainsi que les techniques d animation classiques utilisées pour les effets spéciaux et l animation. ST Programme : Modèles articulaires et squelettes Moteur physique et éléments de mécanique Collisions Animation de visage et expressions Morphing Gestion des liquides et particules Applications avec les logiciels Blender et Ogre3D Introduction à la Réalité Virtuelle Les outils de réalité virtuelle sont de plus en plus présents dans les entreprises car ils permettent de réaliser des simulations dans le cadre de milieux hostiles, ou dans les cas où le milieu n est pas accessible en raison de son échelle (chirurgie, manipulations de nanocomposants), où encore parce qu ils permettent de réaliser une simulation de processus industriel lorsque cette dernière est nécessaire à la validation de ce processus (assemblage de voiture, d avion, de fusée). Ces simulations doivent être les plus réalistes possibles non seulement en termes de visualisation, mais également en termes d interaction. Programme cycle master 2

3 ST Programme : Historique Les technologies d immersion Les interfaces de la réalité virtuelle Les interactions haptiques Vision 3D et Analyse de scène L acquisition et l analyse d informations en temps réel est indispensable en robotique. Pour appréhender leur environnement immédiat, les robots se voient dotés d appareils reproduisant les perceptions humaines. Parmi celles-ci, la vue est prépondérante, et la vision en trois dimensions et en relief est utilisée dans tous les domaines de l industrie. Ce cours présente les modèles et les techniques de la vision artificielle. ST Programme : Introduction à la couleur Indexation d images Analyse du mouvement Outils de la vision 3D Modèles de caméra et calibration Stéréoscopie Géométries projectives et épi polaires Mosaïques et Reconstruction 3D Techniques Multimédia L objectif de ce cours est d exposer les aspects techniques du multimédia, c est-à-dire le traitement du texte, des images fixes (dessins et photos), des images animées, du son (voix/musique) et des outils d interaction de l être humain avec ces informations. Les aspects économiques et sociaux sont aussi abordés. A l issue de cet enseignement, les élèves ont une idée précise des moyens, des applications, et des impacts du multimédia dans notre vie quotidienne. ST Programme : Historique Définition Evolution technique et économique Application grand public Norme MIDI La voix Les images fixes et animées La compression MPEG4 et HD Tatouage et authentification des contenus multimédia Traitement d images avancé L exploitation des informations issues d une image nécessite une phase de structuration de ces informations. L extraction de primitives ou de descripteurs caractéristiques tels que des régions ou des contours est primordiale pour les applications de vision artificielle ou de reconnaissance des formes. L information de couleur portée par certaines images peut également être exploitée par des méthodes spécifiques. ST Programme : Exemples de lissage d images Segmentation en composantes connexes Notion de contour Détection de contours Transformée de Hough Segmentation en régions Images couleurs Traitement des images couleurs Optimisation temporelle Réalité Virtuelle avancée La création d univers virtuels immersifs nécessite une cohérence de l ensemble des objets constituant cet univers. Le niveau de réalisme des différents constituants de la scène 3D doit être le même. Ainsi, pour les univers qui se veulent fidèles à la réalité, il est nécessaire de modéliser les personnages à l aide de dispositifs de capture de mouvement pour obtenir un rendu réaliste et de définir une scénographie adaptée. ST Programme : Capture du mouvement et animation Scénographie et ambiance Psychologie et facteurs humains Programme cycle master 3

4 Réalité Virtuelle et Augmentée Les univers 3D informatiques existent seuls (mondes virtuels, réalité virtuelle) ou en combinaison avec des vues du monde réel. Il est nécessaire de développer et d utiliser des langages spécifiques pour obtenir une description exploitable de ces univers. La réalité augmentée consiste à intégrer des données numériques à une scène 2D ou 3D existante de la manière la plus réaliste possible, afin d ajouter des informations pertinentes d une manière intuitive et naturelle. Le nombre d applications possibles de ces technologies est aujourd hui en forte augmentation. ST Programme : Domaines d application et exemples d outils de réalité augmentée Gestion de scènes virtuelles Recalage Recalage temps réel Localisation dans une image réelle Cohérence spatiale Cohérence photométrique Effets spéciaux 3D Intéraction Homme/Machine Les interfaces innovantes modifient de façon révolutionnaire les modalités d interaction entre l homme et la machine, que ce soit en termes de technique (multitouch, reconnaissance de l interlocuteur par la voix, le geste, les expressions) ou de présentation de l information. Ce module présente les concepts et techniques d interaction entre l utilisateur et une source de contenus interactive. ST Programme : Interfaçage comportemental Techniques d interaction 3D Multimodalité et perception Modélisation et simulation Système d interaction verbale Reconnaissances des formes La reconnaissance des formes a pour but l interprétation de données en vue de leur répartition en classes, en catégories d objets. Le but de ce module est de présenter les méthodes classiques de reconnaissance des formes permettant de déterminer quel type d objet a été identifié sur une image par exemple, en se basant sur des informations issues de méthodes de traitement d image. Cette discipline est une partie de l intelligence artificielle et utilise des méthodes comme les réseaux de neurones ou l analyse de données. ST Programme : Décision bayésienne Méthode des k plus proches voisins Fenêtres de Parzen Méthode des nuées dynamiques. Réseaux de neurones : perceptron Cartes de Kohonen Classification linéaire Méthode adaboost Méthodes structurelles et distance d édition Reconnaissance de la parole Les technologies de reconnaissance vocale permettent de réaliser des interfaces homme machine (IHM) où une partie de l interaction se fait à l aide de la voix. Ce module présente les méthodes et outils utilisés pour la reconnaissance d un interlocuteur et de son discours dans différents environnements, notamment dans les environnements bruités. ST Programme : Eléments de linguistique et d acoustique Représentation de la parole Spectrogramme Sonogramme Triangle de vocalisation. Méthodes de reconnaissance de la parole et applications : Programmation dynamique Algorithme EM Reconnaissance de la parole continue. Applications : Serveurs interactifs vocaux (RECITAL SNCF, SIEL Ratp) Identification du locuteur Aide à la navigation (audionav) Aide à la formation Aide au handicap (Tetravox, Meditor) Traduction automatique Programme cycle master 4

5 Systèmes Intelligents La conception, la réalisation et la mise en œuvre des systèmes autonomes de plus en plus complexes nécessite des capacités de décision, d action et de perception au sein même de ces systèmes. Ces derniers ont recours à des techniques issues de l intelligence artificielle, et notamment de l intelligence artificielle distribuée pour fournir une aide à la décision. ST Programme : Raisonnement à partir de cas Arbres de décision. Apprentissage automatique : Liens avec la reconnaissance des formes Apprentissage par renforcement Systèmes multi-agents Algorithmes génétiques et programmation génétique Automatique Les systèmes, quels qu ils soient, nécessitent d être modélisés afin de planifier leur comportement et de pouvoir les contrôler de manière sure. L asservissement de systèmes est une discipline clef de la robotique qui aborde les notions essentielles d automatique : fonction de transfert, modélisation, correction de l activité d un système. ST Programme : Notion de système De régulation Fonction de transfert Modélisation Identification Système asservi et stabilité Diagramme de Black Correcteurs Capteurs L obtention automatique d information sur l environnement se fait par le biais de capteurs de toutes sortes. Afin de modéliser correctement les mesures effectuées, une connaissance des propriétés de ces capteurs est nécessaire; ceci afin d éliminer les biais de mesure et les artefacts, ou mesures parasites. Dans ce cadre, le module capteurs et mesures présente les caractéristiques et techniques d utilisation des principales familles de capteurs. ST Programme : Propriété générale des capteurs Capteurs passifs Capteurs actifs Capteurs à corps d épreuve Capteurs optiques Mécaniques Acoustiques Systèmes embarqués Les systèmes embarqués connaissent actuellement un développement explosif dans de nombreux domaines (télécommunications sans fil, convergence entre téléphonie et Internet, automobile et transports, «consumer electronics»). La conception de tels systèmes, dans lesquels figurent des éléments informatiques et électroniques toujours plus importants, demande des méthodes puissantes et fiables pour s adapter à des contraintes de temps et de coût de développement toujours plus critiques. L objectif de ce cours est de présenter les problèmes que pose la conception fiable de systèmes embarqués et quelques-unes des solutions apportées à ces problèmes. ST Programme : Caractéristiques d un système embarqué aujourd hui Contraintes temps réel Outils de debug software d un système embarqué. Illustration : Etapes d un portage Linux sur un système embarqué Connectivité IP Linux et l embarqué Panorama des distributions Linux embarqué et temps réel Eléments de Robotique L automatisation de processus répétitifs, contraignants ou en environnement hostile a donné naissance à plusieurs générations de robots. Tout robot est composé de pièces rigides reliées entre-elles et évoluant de manière connue. A ce titre, la connaissance des modèles génériques de manipulation, ainsi que des principales architectures permet de découvrir l univers de la robotique. Programme cycle master 5

6 ST Programme : Le marché mondial des robots / domaines d application Espace articulaire Espace opérationnel Notations modifiée de Denavit et Hartenberg pour la cinématique des manipulateurs Modèle géométrique direct et inverses Génération de trajectoire entre deux points Robotique mobile La planification de trajectoire est une des activités majeures de la robotique : le robot doit prendre ou suivre des décisions de déplacement prenant en compte de nombreux facteurs : ce qu il connaît de sa propre position, la localisation de divers obstacles ou objets d intérêt. Ce module est au cœur de la filière robotique de par les interactions avec les éléments de robotique et d aide à la décision. ST Programme : Degrés de mobilité Propulsion Modèle de posture cinématique Motorisation Modèles dynamiques Génération de trajectoire Localisation relative et absolue (GPS) Fiabilité des systèmes complexes Les enjeux économiques et sécuritaires des systèmes complexes (informatiques ou non) sont tels qu ils justifient la mise en place de méthodes et techniques de validation (le produit est-il correct?) et de vérification (le produit est-il construit correctement?). Ces méthodes et techniques sont utilisées au plus tôt et tout au long du cycle de vie de création du produit. Les coûts associés à cette recherche de la fiabilité maximum peuvent être très élevés, il est donc nécessaire de rationnaliser leur emploi. Ces processus de validation et de vérification ont pour but de donner confiance à toutes les parties engagées en prouvant de manière la plus formelle possible l adéquation entre les spécifications du système et sa réalisation effective. ST Programme : Logique et représentation des systèmes Continuité de service. Méthodes générales d estimation de la fiabilité : Arbres de défaillance Graphe de fiabilité. Méthodes pour les systèmes informatiques : Spécifications formelles Réseaux de Pétri Les facteurs humains Programme cycle master 6

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

Accréditation LMD4. Master mention Informatique Spécialité Informatique Parcours IMAGINA : Image et Jeux vidéo Version du 08/04/15

Accréditation LMD4. Master mention Informatique Spécialité Informatique Parcours IMAGINA : Image et Jeux vidéo Version du 08/04/15 Accréditation LMD4 Master mention Informatique Spécialité Informatique Parcours IMAGINA : Image et Jeux vidéo Version du 08/04/15 Les objectifs du parcours IMAGINA sont de former des ingénieurs et chercheurs

Plus en détail

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS N. Paparoditis, Laboratoire MATIS Contexte: Diffusion de données et services locaux STEREOPOLIS II Un véhicule de numérisation mobile terrestre Lasers Caméras Système de navigation/positionnement STEREOPOLIS

Plus en détail

Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par

Plus en détail

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique

Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Intégration de la plateforme de simulation SOFA dans un simulateur de chirurgie laparoscopique Darina Dimitrova Laboratoire Recherche et Développement de l IRCAD (Institut National de Recherche contre

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX?

CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX? CALCULS PARALLÈLES ET APPLICATIONS LA VISION PAR ORDINATEUR AU CEA LIST, QUELS CHOIX ARCHITECTURAUX? LABORATOIRE DE VISION ET INGÉNIERIE DES CONTENUS (LVIC) Fusion multimedia : extraction multimodale d

Plus en détail

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D

CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D INGÉNIEUR EN CONCEPTION NUMÉRIQUE 3D - PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE - INFORMATIQUE & RÉALITÉ VIRTUELLE MAQUETTE NUMÉRIQUE INGÉNIERIE CONCOURANTE SIMULATION Édition du 20/01/10 Le profil du candidat en

Plus en détail

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome ENNAJI Mourad LASC université de Metz Ile du Saulcy B.P 80794 57 012 METZ Ennaji@lasc.sciences.univ-metz.fr Résumé Cet

Plus en détail

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie.

Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. INTRODUCTION Le programme d examens préparé par le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada englobe dix-sept disciplines du génie. Le programme d examens de chaque spécialité

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national

Plus en détail

AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES

AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES 1 AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES 2 Axes de recherche L activité du DIM LSC concerne la méthodologie de la conception et le développement de systèmes à forte

Plus en détail

µrv : Realité Virtuelle

µrv : Realité Virtuelle µrv : Realité Virtuelle Edgar-Fernando ARRIAGA-GARCIA Charles-Henri BABIAUD Clément GRELLIER Quentin PETIT Jérôme Ricoeur Florent VIOLLEAU INSA Rennes 21 septembre 2011 1 / 15 Objectifs pour cette semaine

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail. Alexandre BOUCHET Responsable R&D

Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail. Alexandre BOUCHET Responsable R&D Réalité Virtuelle Immersive pour la conception de postes de travail Alexandre BOUCHET Responsable R&D Installé à Laval (Mayenne 53) depuis 1999, CLARTE est : un centre d ingénierie et d expertise en réalité

Plus en détail

CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac.

CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac. CED-ST 2013-2014 Liste des Sujets de Recherche Formation Doctorale : STIC Responsable de la Formation : Pr. L. OMARI (lahcen.omari@usmba.ac.ma) N.B. : Les étudiants qui ont déposé leurs demandes d'inscription

Plus en détail

Apprentissage Automatique

Apprentissage Automatique Apprentissage Automatique Introduction-I jean-francois.bonastre@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr Définition? (Wikipedia) L'apprentissage automatique (machine-learning en anglais) est un des champs

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

IMAGERIE INTERNET (1) En janvier prochain à San Jose (CA), la Society for Imaging Sciences and Technology (IS&T) et The

IMAGERIE INTERNET (1) En janvier prochain à San Jose (CA), la Society for Imaging Sciences and Technology (IS&T) et The IMAGERIE INTERNET (1) Imagerie médicale, imagerie satellite, imagerie infrarouge, et pourquoi pas imagerie Internet? Y auraitil un ensemble suffisamment grand de technologies, applications et problématiques

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

Programme de la 1ère année

Programme de la 1ère année Programme de la 1ère année de master informatique Recopié du Syllabus M1 Informatique. 2004-2005 (UPS Toulouse) TC1 - Conception et Programmation Parallèle et Orientée Objet (96h) Objectif : Ce cours a

Plus en détail

NIVEAU : 3ING GEC-CSM

NIVEAU : 3ING GEC-CSM NIVEAU : 3ING GEC-CSM Techniques 1 de conception et technologies de fabrication des 01/06/2015 Cis 10h30 à 12h 1h30 Analyse et synthèse de circuits analogiques 4 03/06/2015 10h30 à 12h 1h30 Traitement

Plus en détail

De meilleures prises de décisions pour des produits de meilleure qualité

De meilleures prises de décisions pour des produits de meilleure qualité De meilleures prises de décisions pour des produits de meilleure qualité Tecnomatix 10 Optimise la productivité de la fabrication Fonctions Gestion des processus de fabrication Interface utilisateur configurable

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives

Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Environnement logiciel open source pour la création d œuvres artistiques interactives Stéphane Donikian IRISA/CNRS Campus de Beaulieu 35042, Rennes Cedex, France donikian@irisa.fr La création artistique

Plus en détail

Simulation 3D en image de synthèse (SIM)

Simulation 3D en image de synthèse (SIM) ASIMCO école www.asimco.ch 2014-2015 page 39 Simulation 3D en image de synthèse (SIM) Cours : 3D Studio MAX & Photoshop Modélisation, rendu et photomontage - NIVEAU 1 PUBLIC CIBLE Architectes en bâtiment

Plus en détail

MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation

MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation CENTRE DE RECHERCHE MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation Photonique appliquée Réseaux informatiques Traitement de la parole Traitement du signal Traitement de l image Certification ferroviaire

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Description du programme du Master M2 MIAGE SIIN (1)

Description du programme du Master M2 MIAGE SIIN (1) Description du programme du Master M2 MIAGE SIIN (1) Modules obligatoires : D219 Haut débit et nomadisme 40h. D226 Image numérique - 40 h. D227 Technologies des réseaux 40 h. D228 Développement d applications

Plus en détail

Analyse Sémantique de Nuages de Points 3D et d Images dans les Milieux Urbains

Analyse Sémantique de Nuages de Points 3D et d Images dans les Milieux Urbains Analyse Sémantique de Nuages de Points 3D et d Images dans les Milieux Urbains Andrés Felipe SERNA MORALES Directrice de thèse: Beatriz MARCOTEGUI ITURMENDI serna@cmm.ensmp.fr MINES ParisTech, Mathématiques

Plus en détail

Outils de visualisation de traces

Outils de visualisation de traces Outils de visualisation de traces Damien DOSIMONT 23 mars 2012 1/29 Sommaire 1 Introduction Complexité croissante des systèmes embarqués Visualisation de traces Thèse et travaux de Lucas Schnorr 2 Etat

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

BACHELOR DEVELOPPEUR DE JEUX VIDEO

BACHELOR DEVELOPPEUR DE JEUX VIDEO BACHELOR DEVELOPPEUR DE JEUX VIDEO Objectifs Le Bachelor en Développement de Jeux Vidéo permet aux étudiants d acquérir des compétences très opérationnelles tout en se préparant à une poursuite d études

Plus en détail

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1. Identification du programme 1.1 Titre du programme Maîtrise ès sciences (informatique) 1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1.3 Diplôme accordé M. Sc. (Informatique)

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Ingénierie de Systèmes Intelligents

Ingénierie de Systèmes Intelligents Ingénierie de Systèmes Intelligents p. 1/ Ingénierie de Systèmes Intelligents Application : Web Intelligent Maria Malek EISTI Ingénierie de Systèmes Intelligents p. 2/ Objectif Traitement Intelligent des

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

Réalisation d'un robot sous-marin autonome

Réalisation d'un robot sous-marin autonome Réalisation d'un robot sous-marin autonome Fourniture 2 associée au contrat MRIS 2008-2009 Jan Sliwka, Fabrice Le Bars, Luc Jaulin. ENSIETA Avril 2009 Descriptif de l étude Comme tous les ans depuis 2007,

Plus en détail

Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec

Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec NSim Technology Jimmy Perron, M. Sc. Président NSim Technology Le SPVQ > Désert plus de 550 000 citoyens > 1000 employés (Policiers

Plus en détail

Propositions de Projets

Propositions de Projets Master1 IS 2012_2013 Spécialité Imagerie Numérique Propositions de Projets Voici les intitulés et responsables des projets proposés : Simulation réaliste du comportement d'organes à tissus mous. Sujet

Plus en détail

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011 Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP 1 vos interlocuteurs Eric Bessone Ingénieur en Informatique (RO & IA) Expertise «Images» 2D, 3D & Vidéo depuis 1990 Metrologie, Symbolics (ateliers

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT

DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT Doctorant Laboratoire G-SCOP VEYTIZOU Julien Julien.Veytizou@grenoble-inp.fr Qui suis-je? Projet

Plus en détail

Processus d Informatisation

Processus d Informatisation Processus d Informatisation Cheminement de la naissance d un projet jusqu à son terme, deux grandes étapes : Recherche ou étude de faisabilité (en amont) L utilisateur a une idée (plus ou moins) floue

Plus en détail

Informatique et sciences du numérique

Informatique et sciences du numérique Informatique et sciences du numérique Philippe Marquet Colloque IREM, Lyon 25 mai 2013 Informatique et sciences du numérique Septembre 2012 : ISN, spécialité en classe de terminale S Pourquoi introduire

Plus en détail

INtelligence En VAlidation :

INtelligence En VAlidation : INtelligence En VAlidation : Simplifiez-vous la Validation. www.ineva.fr Siège social: 14 rue du Girlenhirsch 67400 Illkirch France SAS au capital de 370 000 Euros RCS Strasbourg TI 799 828 462 APE 7112B

Plus en détail

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007 Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses Guillaume Martinez 17 décembre 2007 1 Table des matières 1 Le projet 3 1.1 Objectif................................ 3 1.2 Les choix techniques.........................

Plus en détail

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Informatique de gestion BACHELOR OF SCIENCE HES-SO BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Plans d études et descriptifs des modules Filière à plein temps et à temps partiel Table des matières

Plus en détail

Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016

Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016 Programme du cycle ingénieur Cnam spécialité informatique par l alternance Année 2015-2016 Ingénieur en Informatique en Contrat de Professionnalisation - Année I1 RSX102 Technologies pour les applications

Plus en détail

Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique

Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique Projet de programme pour l enseignement d exploration de la classe de 2 nde : Informatique et création numérique 19 mai 2015 Préambule L informatique est tout à la fois une science et une technologie qui

Plus en détail

INTRODUCTION AU PILOTAGE D UN VÉHICULE AUTONOME

INTRODUCTION AU PILOTAGE D UN VÉHICULE AUTONOME Deuxième partie : introduction. 137 INTRODUCTION AU PILOTAGE D UN VÉHICULE AUTONOME I. OBJET ET ENJEUX DE L ÉTUDE. La conception des véhicules automatisés, ou robots mobiles, à roues est un domaine de

Plus en détail

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories :

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories : La vision nous permet de percevoir et d interpreter le monde qui nous entoure. La vision artificielle a pour but de reproduire certaines fonctionnalités de la vision humaine au travers de l analyse d images.

Plus en détail

ES Enterprise Solutions

ES Enterprise Solutions Strategic Media Technologies ES Enterprise Solutions Plateforme centralisée de collaboration en ligne www.dalim.com accès total au contenu indépendamment du lieu et fuseau horaire. N importe quand et n

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Une approche interdisciplinaire et intégrative neuropsychologie psychologie neuroanatomie linguistique philosophie SCIENCES COGNITIVES logique/probas neurosciences

Plus en détail

Forum TER@TEC, 16 juin 2010

Forum TER@TEC, 16 juin 2010 Patrimoine et contenu Numérique TerraNumerica Numérisation des territoires et de leurs ressources et accès au contenu géolocalisé Un investissement Budget : 12,4 M TerraNumerica en chiffres Un consortium

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux PROGRAMME DETAILLE du Master IRS Parcours en première année en apprentissage Unités d Enseignement (UE) 1 er semestre ECTS Charge de travail de l'étudiant Travail personnel Modalités de contrôle des connaissances

Plus en détail

Une SGDT simple pour entreprises

Une SGDT simple pour entreprises livre blanc Une SGDT simple pour entreprises RESUME SolidWorks Enterprise PDM aide les entreprises de développement de produits 3D à maîtriser, gérer et partager le volume toujours croissant des diverses

Plus en détail

Satchnet View. page 1/8

Satchnet View. page 1/8 Satchnet View Satchwell et le Groupe Invensys présentent une nouvelle interface homme-machine pour l ensemble de la gamme Satchnet avec les logiciels View et View Pro. Le logiciel View apporte les dernières

Plus en détail

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen PROJET Département Image et Automatique O. Déforges H. Guéguen 1 Organisation du Département Image Automatique (O. Déforges H. Guéguen) (E5) Image (O. Déforges) (E6) Automatique des Systèmes Hybrides (H.

Plus en détail

Les technologies du Big Data

Les technologies du Big Data Les technologies du Big Data PRÉSENTÉ AU 40 E CONGRÈS DE L ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS PAR TOM LANDRY, CONSEILLER SENIOR LE 20 MAI 2015 WWW.CRIM.CA TECHNOLOGIES: DES DONNÉES JUSQU'À L UTILISATEUR

Plus en détail

Ingénierie de Systèmes Intelligents

Ingénierie de Systèmes Intelligents Ingénierie de Systèmes Intelligents p. 1/? Ingénierie de Systèmes Intelligents Maria Malek maria.malek@eisti.fr Ecole Internationale des Sciences de Traitement de l Information (EISTI) http://www.eisti.fr/

Plus en détail

Géométrie discrète Chapitre V

Géométrie discrète Chapitre V Géométrie discrète Chapitre V Introduction au traitement d'images Géométrie euclidienne : espace continu Géométrie discrète (GD) : espace discrétisé notamment en grille de pixels GD définition des objets

Plus en détail

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio Mode d emploi www.itycom.com/itystudio Sommaire Glossaire Introduction 6 Qu est ce qu ITyStudio? 6 A qui est-il destiné? 6 Le concept 7 Fonctionnement Global 8 Interface générale 9 Header 9 Création d

Plus en détail

Cursus Sage ERP X3 Outils & Développement. Le parcours pédagogique Sage ERP X3 Outils et Développement

Cursus Sage ERP X3 Outils & Développement. Le parcours pédagogique Sage ERP X3 Outils et Développement Cursus Outils & Développement Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

Voici la liste des cours offerts Automne 2014

Voici la liste des cours offerts Automne 2014 Voici la liste des cours offerts Automne 2014 Cours ACCUEIL ET SERVICE À LA CLIENTÈLE Le service à la clientèle et l approche client L employé impliqué dans le processus décisionnel du client L interprétation

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Module : Compétitivité et créativité CI Première : Compétitivité et créativité CI institutionnel : Développement durable et compétitivité des produits Support : Robot - O : Caractériser les

Plus en détail

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre? 9 1. Pourquoi à chaque manager? 9 2. Pourquoi à tout informaticien impliqué dans des projets «BI» 9 B. Obtention des données sources 10 C. Objectif du livre 10

Plus en détail

Catalogue des Sujets de PFE 2015

Catalogue des Sujets de PFE 2015 Catalogue des Sujets de PFE 2015 P é p i n i è r e d e n t r e p r i s e S o f t T e c h T e c h n o p o l e d e S o u s s e R o u t e d e l a C e i n t u r e, B P : 2 4 S o u s s e 4 0 5 9 - T u n i s

Plus en détail

Activités. Etudes de projets ; Assistance technique, Expertise et Consulting ; Réalisation et installation de systèmes à technologie avancée.

Activités. Etudes de projets ; Assistance technique, Expertise et Consulting ; Réalisation et installation de systèmes à technologie avancée. S@TICOM Société Algérienne des Technologies de l Information et de la Communication FILIALE DU CDTA Activités Etudes de projets ; Assistance technique, Expertise et Consulting ; Développement ; Réalisation

Plus en détail

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 -Définition et problématique - Illustration par des exemples -Automatisme:

Plus en détail

Introduction au datamining

Introduction au datamining Introduction au datamining Patrick Naïm janvier 2005 Définition Définition Historique Mot utilisé au départ par les statisticiens Le mot indiquait une utilisation intensive des données conduisant à des

Plus en détail

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION Mentions

Plus en détail

TAIS Image et Son Numériques (2014-15)

TAIS Image et Son Numériques (2014-15) (2014-15) Responsable : Patrick Adelbrecht Nota : Volumes horaires et contenus non contractuels, susceptibles d'une adaptation locale. Site web : http://www.iutsd.univ-lorraine.fr/fr/isn.html UE 1 : Connaissances

Plus en détail

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction

Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre. Partie I : Introduction Informatique industrielle A7-19571 Systèmes temps-réel J.F.Peyre Partie I : Introduction Plan de la première partie Quelques définitions Caractéristiques communes des applications temps-réel Exemples d

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Matlab, une alternative crédible aux environnements de développement logiciel classiques

Matlab, une alternative crédible aux environnements de développement logiciel classiques Matlab, une alternative crédible aux environnements de développement logiciel classiques Auteur : Stéphanie LESCARRET, Acsystème www.acsysteme.com 19/04/2008 1 Acsystème un ensemble de compétences traitement

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Cours 1 : Qu est-ce que la programmation?

Cours 1 : Qu est-ce que la programmation? 1/65 Introduction à la programmation Cours 1 : Qu est-ce que la programmation? Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr Université Paris Diderot Paris 7 2/65 1. Sortez un appareil qui peut se rendre

Plus en détail

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE»

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» Du cours Modélisation Semi -Formelle de Système d Information Du Professeur Jean-Pierre GIRAUDIN Décembre. 2002 1 Table de matière Partie 1...2 1.1

Plus en détail

Meeting Room : An Interactive Systems Laboratories Project

Meeting Room : An Interactive Systems Laboratories Project Travail de Séminaire DIVA Research Group University of Fribourg Etude de Projets Actuels sur l enregistrement et l analyse de Réunions Meeting Room : An Interactive Systems Laboratories Project Canergie

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Présentation du M2 SIC : Systèmes Informatiques et Applications Marines

Présentation du M2 SIC : Systèmes Informatiques et Applications Marines Présentation du M2 SIC : Systèmes Informatiques et Applications Marines Jean-Philippe Babau (resp. M2 SIAM) http://dept-info.univ-brest.fr/master2_siam.php http://labsticc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/

Plus en détail

CYCLE 3D. Certification RNCP "Lead Infographiste 2D/3D" Niveau II - Bac +3

CYCLE 3D. Certification RNCP Lead Infographiste 2D/3D Niveau II - Bac +3 CYCLE 3D Certification RNCP "Lead Infographiste 2D/3D" Niveau II - Bac +3 Objectif : Acquérir des compétences et se former aux métiers créatifs et dans le domaine de l'infographie 3D avec une nouvelle

Plus en détail

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01)

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Dans le cadre des activités aéronautiques d Akka Research, vous interviendrez

Plus en détail

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008 Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant Colloque SFIB/CTIE 2008 Jean Zahnd / P.-O. Vallat Points traités Modalités de l expérimentation 1 Aspects techniques et

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base)

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base) Carrefour de l information Université de Sherbrooke (Notions de base) Créé par : Josée Martin (hiver 2005) Révisé et augmenté par : Geneviève Khayat (hiver 2006) Sherbrooke Hiver 2006 Table des matières

Plus en détail

Codage MPEG-4 de dessins animés

Codage MPEG-4 de dessins animés Codage MPEG-4 de dessins animés Jean-Claude Moissinac Cyril Concolato Jean-Claude Dufourd Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 46 rue Barrault 75013 Paris cyril.concolato@enst.fr, dufourd@enst.fr,

Plus en détail

LANGAGUE JAVA. Public Développeurs souhaitant étendre leur panel de langages de programmation

LANGAGUE JAVA. Public Développeurs souhaitant étendre leur panel de langages de programmation ING 01 LANGAGUE JAVA Durée : 21 heures 1090 HT / jour Dates : à définir en 2012 Concevoir et développer des programmes en langage Java Comprendre le fonctionnement de la machine virtuelle S approprier

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

déroulement des études

déroulement des études Livret des cursus 2011-2012 déroulement des études PREMIÈRE ANNÉE (p. 4) 1 er semestre 2 e semestre Tronc commun (TC1) Stage Opérateur Tronc commun (TC2) DEUXIÈME ANNÉE (p. 5) 3 e semestre 4 e semestre

Plus en détail