Environnement Architecture de controle. Décisions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environnement Architecture de controle. Décisions"

Transcription

1 Chapitre 1 Introduction 1.1 Robot Mobile Il existe diverses définitions du terme robot, mais elles tournent en général autour de celle-ci : Un robot est une machine équipée de capacités de perception, de décision et d action qui lui permettent d agir de manière autonome dans son environnement en fonction de la perception qu il en a. Perceptions Environnement Architecture de controle Modèle interne Décisions Actions FIG. 1.1: Schéma des interactions d un robot avec son environnement. Le modèle interne de l environnement est optionnel. Un robot peut fonctionner sans en utiliser. Cette définition s illustre par un schéma classique des interactions d un robot avec son environnement (Figure 1.1). Les différentes notions que nous présenterons dans se cours sont essentiellement issues de cette vision de la robotique, donnée par l Intelligence Artificielle, qui place au centre des préoccupations l enchaînement de ce cycle Perception/Décision/Action. La manière dont un robot 7

2 8 CHAPITRE 1. INTRODUCTION gère ces différents éléments est définie par son architecture de contrôle, qui peut éventuellement faire appel à un modèle interne de l environnement pour lui permettra alors de planifier ses actions à long terme. 1.2 Objectifs du cours L objectif de ce cours est de fournir un aperçu des problèmes de la robotique mobile et des solutions actuelles. Ce cours se veut proche de la recherche, en présentant des méthodes apparues dans les dernières années, mais présente également toutes les notions de base nécessaires à leur compréhension, ainsi qu un panorama de techniques classiques dont la portée va au delà de leur application en robotique mobile. La lecture des nombreuses références à des articles scientifiques n est évidement pas utile pour la compréhension du cours, mais doit permettre d approfondir des points particuliers hors de la portée de ce cours. La robotique mobile est un domaine dans lequel l expérience pratique est primordiale. Au delà des méthodes présentée dans ce texte, le projet pratique associé que devront réaliser les étudiants apportera également son lot de connaissance irremplaçables. L approche de la robotique présentée dans ce cours est essentiellement celle issue de l intelligence artificielle. D autres disciplines, telles que l automatique, sont toutefois impliquées et peuvent présenter un éclairage différent, mais ne changent pas fondamentalement les problèmes qui restent à résoudre. 1.3 Aperçu historique FIG. 1.2: La tortue de Grey Walter (nommée machina speculatrix et surnommée Elsie) et une illustration de sa trajectoire pour rejoindre sa niche. Le terme de robot apparaît pour la première fois dans une pièce de Karel Capek

3 1.3. APERÇU HISTORIQUE 9 en 1920 : Rossum s Universal Robots. Il vient du tchèque robota ( servitude) et présente une vision des robots comme serviteurs dociles et efficaces pour réaliser les taches pénibles mais qui déjà vont se rebeller contre leurs créateurs. La Tortue construite par Grey Walter dans les année 1950 (Figure 1.2), est l un des tout premiers robots mobiles autonomes. Grey Walter n utilise que quelques composants analogiques, dont des tubes à vide, mais son robot est capable de se diriger vers une lumière qui marque un but, de s arrêter face à des obstacles et de recharger ses batteries lorsqu il arrive dans sa niche. Toutes ces fonctions sont réalisées dans un environnement entièrement préparé, mais restent des fonctions de base qui sont toujours sujets de recherche pour les rendre de plus en plus génériques. FIG. 1.3: A gauche : Robot "Beast" de l université John Hopkins dans les années A droite : Le robot Shakey de Stanford en 1969 a été une plateforme de démonstration des recherches en intelligence artificielle. Dans les années 60, les recherches en électronique vont conduire, avec l apparition du transistor, à des robots plus complexes mais qui vont réaliser des tâches similaires. Ainsi le robot "Beast" (Figure 1.3) de l université John Hopkins est capable de se déplacer au centre des couloirs en utilisant des capteurs ultrason, de chercher des prises électriques (noires sur des murs blanc) en utilisant des photodiodes et de s y recharger. Les premier liens entre la recherche en intelligence artificielle et la robotique apparaissent à Stanford en 1969 avec Shakey (Figure 1.3). Ce robot utilise des télémètres à ultrason et une caméra et sert de plate-forme pour la recherche en intelligence artificielle, qui à l époque travaille essentiellement sur des approches

4 10 CHAPITRE 1. INTRODUCTION symboliques de la planification. La perception de l environnement, qui à l époque est considérée comme un problème séparé, voire secondaire, se révèle particulièrement complexe et conduit là aussi à de fortes contraintes sur l environnement. Ces développements de poursuivent avec le Stanford Cart dans les années 1980, avec notamment les premières utilisations de la stéréo-vision pour la détection d obstacles et la modélisation de l environnement. FIG. 1.4: Le Stanford Cart date des années Une étape importante est à signaler au début des années 1990 avec l apparition de la robotique réactive, représentée notamment par Rodney Brooks. Cette nouvelle approche de la robotique, qui met la perception au centre de la problématique, a permis de passer de gros robots très lents à de petits robots (Figure 1.5), beaucoup plus réactifs et adaptés à leur environnement. Ces robots n utilisent pas ou peu de modélisation du monde, problématique qui s est avérée être extrêmement complexe. Ces développements ont continué depuis et l arrivée sur le marché depuis les années 1990 de plates-formes intégrées a permis à de très nombreux laboratoires de travailler sur la robotique mobile et à conduit à une explosion de la diversité des thèmes de recherche. Ainsi, même si les problèmes de déplacement dans l espace restent difficiles et cruciaux, des laboratoires ont pu par exemple travailler sur des approches multi-robot, la problématique de l apprentissage ou sur les problèmes d interactions entre les hommes et les robots.

5 1.4. EXEMPLES D APPLICATIONS 11 FIG. 1.5: Genghis, développé par Rodney Brooks au MIT au début des années Exemples d applications Aujourd hui, le marché commercial de la robotique mobile est toujours relativement restreint, mais il existe de nombreuses perspectives de développement qui en feront probablement un domaine important dans le futur. Les applications des robots peuvent se trouver dans de nombreuses activités "ennuyeuses, salissantes ou dangereuses" (3 D s en anglais pour Dull, Dirty, Dangerous), mais également pour des applications ludiques ou de service, comme l assistance aux personnes âgées ou handicapées. Parmis les domaines concernés, citons : La robotique de service (hôpital, bureaux) La robotique de loisir (aibo, robot compagnon ) La robotique industrielle ou agricole (entrepôts, récolte de productions agricoles, mines) La robotique en environnement dangereux (spatial, industriel, militaire) A cela, s ajoute a l heure actuelle des nombreuses plates-formes conçues essentiellement pour les laboratoires de recherche. La figure 1.6 montre quelques exemples de robot réels.

6 12 CHAPITRE 1. INTRODUCTION FIG. 1.6: Exemples de robots utilisés dans différentes applications.

David FILLIAT École Nationale Supérieure de Techniques Avancées ParisTech. Robotique Mobile

David FILLIAT École Nationale Supérieure de Techniques Avancées ParisTech. Robotique Mobile David FILLIAT École Nationale Supérieure de Techniques Avancées ParisTech Robotique Mobile 2 Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d Utilisation Commerciale- Partage des

Plus en détail

Robotique Mobile. David Filliat

Robotique Mobile. David Filliat Robotique Mobile David Filliat Avril 2012 David FILLIAT École Nationale Supérieure de Techniques Avancées ParisTech Robotique Mobile 2 Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas

Plus en détail

Introduction à la robotique Licence 1ère année - 2011/2012

Introduction à la robotique Licence 1ère année - 2011/2012 Introduction à la robotique Licence 1ère année - 2011/2012 Laëtitia Matignon GREYC-CNRS Université de Caen, France Laetitia Matignon Université de Caen 1 / 61 Plan Définitions 1 Définitions 2 3 Robots

Plus en détail

6.1 Méthode des champs de potentiel

6.1 Méthode des champs de potentiel Chapitre 6 Évitement d obstacles L évitement d obstacles est un comportement de base présent dans quasiment tous les robots mobiles. Il est indispensable pour permettre au robot de fonctionner dans un

Plus en détail

Matériels courants en robotique mobile

Matériels courants en robotique mobile Chapitre 4 Matériels courants en robotique mobile 4.1 Les effecteurs Nous présentons ici les différents types de bases mobiles utilisées en robotique, en nous focalisant sur le milieu intérieur. Nous ne

Plus en détail

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome ENNAJI Mourad LASC université de Metz Ile du Saulcy B.P 80794 57 012 METZ Ennaji@lasc.sciences.univ-metz.fr Résumé Cet

Plus en détail

Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique.

Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique. Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique. Mathias PAULIN LIRMM (CNRS, Univ. Montpellier II) 161

Plus en détail

Catalogue des Sujets de PFE 2015

Catalogue des Sujets de PFE 2015 Catalogue des Sujets de PFE 2015 P é p i n i è r e d e n t r e p r i s e S o f t T e c h T e c h n o p o l e d e S o u s s e R o u t e d e l a C e i n t u r e, B P : 2 4 S o u s s e 4 0 5 9 - T u n i s

Plus en détail

«Acquisition de mesures, Fusion de données multi-capteurs, et Traitement du signal/image pour l Automatisation de machines

«Acquisition de mesures, Fusion de données multi-capteurs, et Traitement du signal/image pour l Automatisation de machines «Acquisition de mesures, Fusion de données multi-capteurs, et Traitement du signal/image pour l Automatisation de machines Description entreprise - fondée en 2009, capital 245k, basé à Clermont-Ferrand

Plus en détail

Présentation du projet WACIF

Présentation du projet WACIF Présentation du projet WACIF Erwann Lavarec, Jean-Marc Alexandre, Philippe Rongier WANY Robotics, CEA, LIRMM, LASMEA, France Telecom R&D elavarec@wanyrobotics.com;prongier@wanyrobotics.com; jean-marc.alexandre@cea.fr

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Makhlouf OUBACHA Salima OUZZMAN Stevens RABEHAJA Armelle HOUNDJO Mercredi 04 février 2015 1 Table des matières 1 But du projet

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

Parmi nos principaux objectifs : la Coupe de France de robotique.

Parmi nos principaux objectifs : la Coupe de France de robotique. Des étudiants passionnés se rassemblent depuis plus de dix ans au ClubElek pour inventer, construire et éduquer des robots. Parmi nos principaux objectifs : la Coupe de France de robotique. Au cœur du

Plus en détail

«Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire

«Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire «Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire Laurent Dubois Chargé d'enseignement à l'université de Genève Faculté de

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

Analyse du fonctionnement et réparation de circuits électriques et électroniques

Analyse du fonctionnement et réparation de circuits électriques et électroniques Module n o 7 Analyse du fonctionnement et réparation de circuits électriques et électroniques Présentation du module : Le présent module a pour objectifs de faire acquérir aux étudiantes et étudiants les

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Groupe de travail Infrastructures de recherche

Groupe de travail Infrastructures de recherche Groupe de travail Infrastructures de recherche Note sur les particularités des infrastructures pour une recherche dans le numérique Version internet - 30/04/2015 Les plates- formes numériques, outils et

Plus en détail

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION Laboratoire Systèmes de Vision Embarqués CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION RT LIST DTSI - LSVE CEA/SACLAY 91191 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Plus en détail

ACRONYME et titre du projet

ACRONYME et titre du projet Présentation des projets financés au titre de l édition 2009 du programme «Contenus et Interactions» Défi Robotique : Cartographie par Robot d un Territoire ACRONYME et titre du projet CARTOMATIC : CARTographie

Plus en détail

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper White Paper ISO 17799 : 2005/ISO 27002 Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information Éric Lachapelle, CEO Veridion René St-Germain, Président Veridion Sommaire Qu est-ce que la sécurité

Plus en détail

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser

Profil du candidat et connaissances techniques à connaître/maîtriser Utilisation d algorithmes de deep learning pour la reconnaissance d iris. jonathan.milgram@morpho.com Dans ce cadre, l'unité de recherche et technologie a pour but de maintenir le leadership Au sein de

Plus en détail

Mathématiques 11 Plan de communication Enseignant : M. Alain Gamache B. Sc. École secondaire du Sommet Automne 2014. 1 er septembre 2014

Mathématiques 11 Plan de communication Enseignant : M. Alain Gamache B. Sc. École secondaire du Sommet Automne 2014. 1 er septembre 2014 Mathématiques 11 Plan de communication Enseignant : M. Alain Gamache B. Sc. École secondaire du Sommet Automne 2014 1 er septembre 2014 1 2 1. Aperçu du programme d enseignement Le programme Ce cours porte

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue!

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Vasiliki Sfyrla Une approche des systèmes embarqués Les systèmes embarqués existent depuis longtemps.

Plus en détail

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS Navig Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS 17/05/2008 RRI IRIT 1 Améliorer l autonomie des DV Atteindre

Plus en détail

Modélisation de l!environnement par vision en robotique mobile

Modélisation de l!environnement par vision en robotique mobile Modélisation de l!environnement par vision en robotique mobile Simon Lacroix Robotics and Interactions group LAAS/CNRS, Toulouse Robots Industriel Dans les laboratoires robots et robots. De l!automatique

Plus en détail

l Intelligence Artificielle

l Intelligence Artificielle 1 Introduction à l Intelligence Artificielle Antoine Cornuéjols antoine@lri.fr http://www.iie.cnam.fr/~cornuejols/ I.I.E. & L.R.I., Université d Orsay Intelligence Artificielle : plan 2 1-2- 3-4- 5-6-

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS

Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités. Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Caméras, Vision et Mobilités ou Vision par ordinateur et Mobilités Christophe CUDEL, Laboratoire MIPS Sommaire Vision par Ordinateur? Vision par ordinateur et mobilités Quelques projets : Mobilités Vision

Plus en détail

MASTER INGENIERIE DES SYSTEMES INTELLIGENTS ET MODELISATION MASTER 1 SYSTEMES INFORMATIQUES. Conception Orientée objet

MASTER INGENIERIE DES SYSTEMES INTELLIGENTS ET MODELISATION MASTER 1 SYSTEMES INFORMATIQUES. Conception Orientée objet 1 ÈRE ANNÉE DE MASTER: SYSTÈMES INFORMATIQUES 2010-2011 MASTER INGENIERIE DES SYSTEMES INTELLIGENTS ET MODELISATION MASTER 1 SYSTEMES INFORMATIQUES 1ère année Alternance Le M1 permet aux étudiants de choisir

Plus en détail

SOLUTIONS SANTE. Le RoboCourier Robot Mobile Autonome

SOLUTIONS SANTE. Le RoboCourier Robot Mobile Autonome SOLUTIONS SANTE Le RoboCourier Robot Mobile Autonome Le RoboCourier élimine le transport manuel des divers produits hospitaliers tels que les échantillons biologiques, les médicaments et autres dispositifs

Plus en détail

Intempora S.A. présente le

Intempora S.A. présente le Intempora S.A. présente le logiciel de prototypage RT Maps Gilles MICHEL +33 1 41 90 03 59 - +33 6 07 48 84 82 gilles.michel@intempora.com 1 De la recherche à l industrie Le logiciel RT Maps est un puissant

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Mise en œuvre de l oculométrie dans différents contextes d usage Analyse ergonomique Tuteurs intelligents IHM adaptatives Interaction via le regard

Plus en détail

Service combinators for farming virtual machines

Service combinators for farming virtual machines Master d Informatique Fondamentale École Normale Supérieure de Lyon Sémantique du parallélisme Chantal Keller Service combinators for farming virtual machines K. Bhargavan, A. D. Gordon, I. Narasamdya

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

Intelligence Artificielle. Dorra BEN AYED

Intelligence Artificielle. Dorra BEN AYED Intelligence Artificielle Dorra BEN AYED Chapitre 1 Introduction et Présentation Générale Sommaire Introduction Historique Définitions de l IAl Domaines d applicationd Les approches de l IA cognitive,

Plus en détail

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers

Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Architecture de réseau de senseurs : monitoring environnemental et écosystèmes forestiers Présenté par : Ahmed Lakhssassi, Membres du GRMS : Marek Zaremba, Wojtek Bock et Larbi Talbi Département Informatique

Plus en détail

Meraimi Isam. Desprez François. Tachel Jérémy

Meraimi Isam. Desprez François. Tachel Jérémy Meraimi Isam Desprez François Tachel Jérémy 1 Sommaire : I) Présentation préliminaire 1) Présentation du cahier des charges 2) Présentation de la voiture robot 3) Choix du logiciel de programmation II)

Plus en détail

Poste 2 la technique de tournage

Poste 2 la technique de tournage 1/8 Tournons des vidéos mais correctement! Conseils et astuces pour les mouvements de caméra Erreurs à éviter Le trépied 2/8 Tournons des vidéos mais correctement! Description de la tâche 1. Lisez les

Plus en détail

Maintien des personnes âgées à domicile

Maintien des personnes âgées à domicile Maintien des personnes âgées à domicile Enjeux scientifiques et technologiques liés à la vision par ordinateur Christian Wolf http://liris.cnrs.fr/christian.wolf Introduction Sommaire Les données et les

Plus en détail

Programme de formation Axis Communications Academy

Programme de formation Axis Communications Academy Programme de formation Axis Communications Academy Un rôle de pionnier. Axis Communications joue un rôle de pionnier en matière de surveillance vidéo sur IP. Depuis l invention de la caméra réseau en 1996

Plus en détail

Dentiste Numérique Zfx. Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx

Dentiste Numérique Zfx. Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx Dentiste Numérique Zfx Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx Dentiste Numérique Zfx Des technologies novatrices parfaitement adaptées Zfx offre aux dentistes des technologies

Plus en détail

Valorisez. pleinement vos recherches. Avec Aroccam * Recherche Recherche opérationnelle. Enseignement. Produit

Valorisez. pleinement vos recherches. Avec Aroccam * Recherche Recherche opérationnelle. Enseignement. Produit Avec Aroccam * Valorisez pleinement vos recherches Recherche Recherche opérationnelle Enseignement Produit Roland CHAPUIS, Christophe DEBAIN, Cédric TESSIER * Créé par LASMEA, Cemagref, Effidence Problématiques

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire)

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Titre du cours ou module : Informatique et enjeux sociaux Résultat d apprentissage visé

Plus en détail

Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms

Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms Mémoire présenté par Benjamin Haibe-Kains Directeur de mémoire: M. Gianluca Bontempi Mémoire Plan Introduction Contributions

Plus en détail

Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech

Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech Collaboration homme-robot en milieu industriel (Philippe Fuchs Mines ParisTech) Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech Robotique & Réalité Virtuelle 1 Premier axe de recherche : Mise en œuvre de la

Plus en détail

Master Electronique Electrotechnique Automatique

Master Electronique Electrotechnique Automatique Master Electronique Electrotechnique Automatique Spécialité Energie et Fiabilité Gilles DESPAUX Directeur des études Arnaud VIRAZEL Responsable 1 er année www.master-eea.univ-montp2.fr Philippe ENRICI

Plus en détail

Commande d éclairage Niko

Commande d éclairage Niko Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage 1 1 Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage Grâce à un vaste choix de solutions

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Équipe : Équipe Système Dynamique et Optimisation (SDO)

Équipe : Équipe Système Dynamique et Optimisation (SDO) Équipe : Équipe Système Dynamique et Optimisation (SDO) LARIS Université d Angers - ISTIA S. Lagrange : sebastien.lagrange@univ-angers.fr 23 mai 2014 Équipe Système Dynamique et Optimisation (SDO) Thématiques

Plus en détail

«Mission On Mars» Robot Challenge

«Mission On Mars» Robot Challenge «Mission On Mars» Robot Challenge MathWorks organise la seconde édition de la compétition de programmation robotique «Mission On Mars Robot Challenge» le 3 juillet 2015 lors du salon Innorobo à Lyon. La

Plus en détail

ORNI se débrouille tout seul!

ORNI se débrouille tout seul! Boucle FERMÉE ORNI se débrouille tout seul! JP Schenfele - Collège JL Etienne Mazamet _ACT4_ORNI_ROBOT_programme_capteurs.pub - 1 Etude du système «Orni le Robot» SITUATION : Aujourd hui ORNI le Robot

Plus en détail

MOTS CLEFS Plate-forme technologique, Robotique mobile, Architecture réseau, Capteurs et actionneurs intelligents

MOTS CLEFS Plate-forme technologique, Robotique mobile, Architecture réseau, Capteurs et actionneurs intelligents Plate-forme PROMOCO (plate-forme Robotique Mobile Communicante) Présentation des impacts de formations, de prestations industrielles et de recherche Valéry BOURNY 1,2, Thierry CAPITAINE1,2, Jacky SENLIS2,

Plus en détail

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique Les sections 6 et 7 du ComitéNational de la RechercheScientifique (CoNRS) Frédérique Bassino et Michèle Basseville Plan Le comité national Les missions des sections Les sections 6 et 7 Le comiténational

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Recommandations de tournage Recommandations de tournage

Recommandations de tournage Recommandations de tournage Recommandations de tournage Recommandations de tournage Luc Debert Deborah Arnold Pas de planification c est planifier l échec! Formalisez votre projet Pour cela définissez : L usage attendu du film (

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

Introduction à l Intelligence Artificielle (L3) IA(L3) Agents rationnels

Introduction à l Intelligence Artificielle (L3) IA(L3) Agents rationnels Introduction à l Intelligence Artificielle (L3) Agents rationnels vincent.risch@univ-amu.fr Merci (toujours) à Cyril Terrioux Plan 1 Introduction 2 définition d un agent 3 perception de l environnement

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

Préparé au Laboratoire d Analyse et d Architecture des Systèmes du CNRS

Préparé au Laboratoire d Analyse et d Architecture des Systèmes du CNRS Année 2004 THESE Préparé au Laboratoire d Analyse et d Architecture des Systèmes du CNRS En vue de l obtention du titre de Docteur de l Institut National Polytechnique de Toulouse Spécialité : Informatique

Plus en détail

Robot buggy autonome avec Android. Fabrice LE BARS

Robot buggy autonome avec Android. Fabrice LE BARS Robot buggy autonome avec Android Fabrice LE BARS Plan Introduction Constitution du robot Android IOIO 19/11/2012-2 Introduction 19/11/2012-3 But Faire un robot buggy capable de suivre une trajectoire

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES INTRODUCTION: UN DÉFI MONDIAL L éventualité d attaques NRBC ou de déversements délibérés ou involontaires de substances

Plus en détail

Modules de formations proposés

Modules de formations proposés Modules de formations proposés 1. La boîte à outils de l organisateur 2. Améliorer les performances par l approche processus 3. Réussir un diagnostic d organisation 4. Manager un projet jusqu au succès

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

Reconnaissance d'activités en environnement intelligent. Dominique Vaufreydaz Équipe PRIMA Inria/Université Pierre Mendès-France

Reconnaissance d'activités en environnement intelligent. Dominique Vaufreydaz Équipe PRIMA Inria/Université Pierre Mendès-France Reconnaissance d'activités en environnement intelligent Dominique Vaufreydaz Équipe PRIMA Inria/Université Pierre Mendès-France Reconnaissance d'activités en environnement intelligent Dominique Vaufreydaz

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL MACHINES INTELLIGENTES. 29 octobre 2014 Présentation au GdR Robotique

GROUPE DE TRAVAIL MACHINES INTELLIGENTES. 29 octobre 2014 Présentation au GdR Robotique GROUPE DE TRAVAIL MACHINES INTELLIGENTES 29 octobre 2014 Présentation au GdR Robotique 1 PLAN ROBOTIQUE ET GROUPE DE TRAVAIL MACHINE INTELLIGENTE : CHAMPS D ACTIONS La Machine Intelligente au cœur des

Plus en détail

La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents

La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents Yannick Phulpin, email@yphulpin.eu INESC Porto, Portugal Contexte Nouveaux acteurs des systèmes électriques (2020-2050)

Plus en détail

Cabinet Conseil en Intelligence d Affaires. L'Intégration de données et la Qualité des données dans l'écosystème BI actuel et future

Cabinet Conseil en Intelligence d Affaires. L'Intégration de données et la Qualité des données dans l'écosystème BI actuel et future Cabinet Conseil en Intelligence d Affaires L'Intégration de données et la Qualité des données dans l'écosystème BI actuel et future Nous croyons que Les données sont des actifs corporatifs Les projets

Plus en détail

Ministère de la Sécurité publique

Ministère de la Sécurité publique 4 Ministère de la Sécurité publique 1 LA GESTION DES RISQUES : UNE DISCIPLINE QUI S IMPOSE La gestion des risques est aujourd hui utilisée dans de nombreux domaines où les risques représentent une préoccupation

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

SOVEMATIC S.A.R.L. - Parc d'activités de Brazza - 16, quai de Brazza - 33100 BORDEAUX - FRANCE Tél. : +33 (0)5 57 54 44 44 - Fax: +33 (0)5 56 40 27

SOVEMATIC S.A.R.L. - Parc d'activités de Brazza - 16, quai de Brazza - 33100 BORDEAUX - FRANCE Tél. : +33 (0)5 57 54 44 44 - Fax: +33 (0)5 56 40 27 SYSTÈME DE CONTRÔLE D ACCÈS PAR LECTURE DES PLAQUES MINÉRALOGIQUES La solution pour la gestion automatique des accès véhicules Le CID est un système de contrôle d accès mains-libres permettant l identification

Plus en détail

Spécialité robotique de service et intégration des systèmes embarqués. F. Jumel A. Guenard J. Saraydaryan. N. Abouchi G.

Spécialité robotique de service et intégration des systèmes embarqués. F. Jumel A. Guenard J. Saraydaryan. N. Abouchi G. Spécialité robotique de service et intégration des systèmes embarqués F. Jumel A. Guenard J. Saraydaryan N. Abouchi G. Pignault 1 Projet de spécialité robotique Création d une Spécialité Robotique de Service

Plus en détail

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public CityTouch LightPoint / GESTION DU PATRIMOINE ECLAIRAGE PUBLIC 3 Un système intelligent pour

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014. Dossier de qualification. UBUNTU IUT Cherbourg Manche

CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014. Dossier de qualification. UBUNTU IUT Cherbourg Manche CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014 Dossier de qualification UBUNTU IUT Cherbourg Manche Etudiants en 2 e année de DUT GEII à l IUT de Cherbourg-Manche 22/05/2014 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES p2

Plus en détail

MÉCANIQUE POLYVALENTE

MÉCANIQUE POLYVALENTE INSTITUT DON BOSCO Boulevard Léopold 63 7500 TOURNAI Tél. 00.32.69.89.18.18 OPTION DEGRE SUITES LOGIQUES AU 3 e DEGRE GRILLE HORAIRE OBJECTIFS DE LA MÉCANIQUE POLYVALENTE 2 e degré Professionnel Mécanicien(ne)

Plus en détail

VIDÉOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes

VIDÉOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes VIDÉOCONFÉRENCE : Guide de planification à l enseignement À l intention des enseignants et enseignantes 2015 2 Rédaction Marie-Josée Tondreau Suzanne Paradis 3 Quand je planifie l ensemble du cours : Je

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

Effet répulsif contre des souris et rats

Effet répulsif contre des souris et rats Ultrason et Champ Magnétique de Fréquence Extrêmement Basse Effet répulsif contre des souris et rats -.U/ELMF- www.silverline.se Pest Control gardensystem Lutte anti-nuisibles Non-Toxique Système répulsif

Plus en détail

Vers une Architecture de contrôle pour Robot Mobile orientée Comportement, SMACH

Vers une Architecture de contrôle pour Robot Mobile orientée Comportement, SMACH N d Ordre : THESE Présentée à L UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS U.F.R. FACULTE DES SCIENCES Pour obtenir Le Titre de Docteur en Sciences Mention Sciences pour l Ingénieur par Jean-Yves Tigli Titre

Plus en détail

Intelligence artificielle et les défis en robotique mobile et autonome

Intelligence artificielle et les défis en robotique mobile et autonome Intelligence artificielle et les défis en robotique mobile et autonome Éric Beaudry http://planiart.usherbrooke.ca/~eric/ Étudiant au doctorat en informatique Laboratoires Planiart et Laborius 13 février

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle

Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle COMMUNIQUÉ DE PRESSE LE 24 MAI 2005 Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle Le CNRS et Renault créent le Laboratoire de perception et contrôle du mouvement

Plus en détail

Concevoir et déployer un data warehouse

Concevoir et déployer un data warehouse Concevoir et déployer un data warehouse Ralph Kimball Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09165-6 2000 2 Le cycle de vie dimensionnel Avant d étudier de plus près les spécificités de la conception, du développement

Plus en détail

E-learning Les 12 erreurs fatales

E-learning Les 12 erreurs fatales E-learning Les 12 erreurs fatales Erreur 1 Penser qu un projet e-learning est avant tout un projet technique S il y a bien une erreur classique qui se répète de projet e-learning en projet e-learning,

Plus en détail